<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02539
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 18, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02539

Full Text

t"uis& tilis


Nori isMe i rin 916


trols Mols
roia Mois
Trois Mois

Trois Mois.


PORT AUl PRINCE

: 5.00
DtPARTKNKNTS

*~~~ . 6.00
ETRANG ER
: : : G t'.tx


mr o-ua


A Loomwmi: Lnez L..%-
Liadgatc Hil


A BaRLIN. ;li ruaoit K i
SLrasaC 40-49


j


OUOTIDIEN


.


r P


A Maw-Toaz Universal I 1'viitvCOIIu,AnY 4S 'gC
54 tn Strcct
Las Wasuscrits ius~t's ou noonec sont pam rends..

Aboxsxumpsts & istasrtlons pavables j i ac


i s q q La chose est-elle pratiquement

Autour ie la Ligne Hollandaise. Plan GiBnral de la Reforme Fen suis convince. To
flois que l'ordre, la irgularitt rtgnent
w dans les finances d'un pay, les capi-
D- ==-,-r_ taux s'offrent d eux-memne, surtout
l r r orsque des g.uanties sutisantes
Un de nos reporters qui a voya-'chert tel : par exemplo, le char- I I NSTR{ I 1 TION P I UBLIOUE I I sont oflertes aux capitalisics.
n6 sur Ie tagnillique Steamer Co- bon le Iuiles et lea vivres. ,. ,_ .J., .. Une excellent loi .attribuait a la
lumbia nous faith part de quelques DDu rest notre Compagnie n-a fait VPAl caisse de l'Instraiion publiquc o to
reflexions qiii lui sont venues A la que suivre proportionnellement le centimes sur le tabac. Ns% dcsordres
suite de conversations qu it a Pues mio pavement mondial exigh par la Itiqiies et a.ininistrati ont -n-
pendant la trave sae avec le sym- situation crdee par cette sanglante e Ln Aipor dauts Mf ctitio
pathique Capitaine Nieman, le do. epopie des petuples europens ; A Le Docteur Leon Audain ev6 pour daues fc.ions 0eo
yen des Commandants de la ligne cause des risques de la navigation centimes sur le abc. Le rapport de
hollandaise. elle a dO comiineses collogues. aug- cette alfectatio:i clit autretois de
Aprds nous avoir fait la descrip- mentor les nemoluments et salaires Lefttge au Pr caident de la RI1p publique pres de ioo.ooo dollars
tion des beauties et du confort mo- de ses equipages. sans computer '1 Si u.e comp mnic etait certain
.derne de ce bateau ou tout eat si qu ello paie pour chaque bateau -_ ____ de toucher parcille so.nie tant
bien agency, si m6thodiquement qui traverse ha mer du Nord un pour couvrir -laintrt de son argent
calculd pour assurer au voyageur droit Je 2 112 olo de sa valeue, pe- que pour amortir sor capital, quels
toutes ses aises et lui donner tou- tit faitabsolument ignorddu public.* Port-au-Prince, le 9 FRvrier 1616 devoir de les faire connaitre, pour capitaux ne mettrait-elle pis a notre
tes les satisfactions po.sible4<, it a Ces petites causeries se faisaient que P'aide ni nous a .tk solennelle- disposition ?
exprimn6 le regret de savoir quepeut- par un temps splendid, un petit Monsieur le Prn sident que I ie itneoisnte.. dispos.o n .
6tre ces beaux navires ne pourront froit. piqiaait, dans cette large pi, ns.eur s i ment promise ne soit point aveugne. En sup osant mi~ne quc les an-
faire que de rares apparitions en ce, du pot supt-Tieur baptisee par .. inefficace etnuisible. ['ai donc 1-hon- ciennes lois d-i.t nations sent
Haiti, si la guerre europenne se les asagsi dm noit de Vrandti par Avant de vous exposer le plan neur de vous soumettre, Monsieur' modiites par nous. l cst p!us que
Haiti, mi la guerre europene d gnral ue compte apiuer le de d. d c
prolonge et si les offres les plus a- et apprtci6 surtout en etd. nral que if compte appliquer le President de la R1publique. uncertain que les l.tas Unis d-Amer-
vantageuses de fr6t continent A Souvent alors me venait cette dans l'Instruction publique, permet- peu sechement, ;ans grands dtvelop- que don't la bniie toi cst i dciiable
6tre faites aux trois bateaux sw'urs r"tl.xio : Si la Compagnio hollan tez-moi de vous remercier d avoir pements pour t viter de trop .crire n'h.siteraient pas use u'le nr.ute A
de la Compagnie: .Colombia., Ve daise, par sprit de lucre, entrevo- per.s, A moi pour collaborer avec ,alors que I'heure est A l'action, le mettre par un inovy~, quelcoaque
nezudea* et aEquador. pour des yant do beaux btnflces a realiser, vous A l'oeuvre de rel6vement de plan g-6nnral de la niforme de l'las- pareille valeur a iotre dispo,it>on,
chargements a destination d'Europu ,aayat auci oe subvention du Gou- notre infortunae Pattie que l'igno- itruction Publique, qui me semble le car dans ce grand pvys dinocrat-
on d'Amnrilue du Sud, et dont le verne iLent haitieon, avait, dAs le dd rance plut6t que la m6chancet6 de plus propre A assurer la bonne lvo- que 1instruan p._ -primaireo
rapport peut etre de 3 A 409.0) but do la guerre. cormme beaucoup nos compatriots u plonga6e dans lution de notre Pa p r es ort
dollars pour un voyage. de nous I'avalent pensed et m6me l6tat lamentable o nous la vlto denta e .as. en on eu r.
Aussi, nous dit it, erolombia ne dit, uspendu ses voyages en Haiti, en ce moment. Mis, ie nest pas de Certaines considerations vous pa- a construction des coles pr-
serait peut-.tre pas venu, si la Di Ique serait on devenu ? Comment e plaie dont Mon nisc g.itn Po ralirqnt peut-etre un peu crues,mais mares nation.Iles s'mpose done.
rectio.i. n'ayant pas souci de main. serait on procar los articles d'ali- ie gj'estime que la franchise est encore Ce qui autrefois pootvat ctre consi-
tenir le service regulier de sa ligmne mnentafion indispensables puisque veut employer de.prozd4s suffiram- la meilleure des politiques. Elleider~. ktant donn, ltit dJ pays.
aux ports d'Haiti, avait accepted al- tous comestibles, farine, beure, nent radicaux. il nest pis de ruines m6ne A la confi.nce du people et le come un rtve. dcvienti realisable
fr6tement de ce navire pour un ma'wtgue etc, sont tires des Etats- don't on ne se relive lorsqu on peut pense que tout hommne d'Etat devrait immediatement, .srcm.nt ci rapide-
port de France et don't Ie produit Unis ? surtout computer sur I aide sincere et avoir pour devise : a rout dire et ne ment
V4levait A pris de 2 millions de Et la question s tait posAe d'elle loyale d'un Etal financierement aus- rien faire qui ne puisse etre dit 9. Le nombre des -,coles pt maires
Francs, mais par compensation, Ane A tous, quand on a vu so sn puissant que les Etats-Unis de P'ai toujours kt6, Monsieur le Prk- natonales de g--o' et de illes A
avant son depart de New.-Yoi k, u passer plus d'un mois sans rece- I'Amdrique du Nord Pouvoir com sident, pnblement frapp es a, e I
dp6che tdlgraphique lui a annon- voir un vapeur deNew York. sans la ter sur l'aide efficacy de notre Gran- sgnoraent, pempouvementrappbl e e la crs6er serait base podei cf iqnt .oc
c un plein chargement de dividiv noindre espArance d comprend devoisine ne veut pas dire abdication grande majoW dts laitiens, aux- de r uenler ces &oles
ot de mineral A prendre de Cura que la line hollandaise, la seule q,_ee e ns r. ebdcto s ranq e majorit* dns Haitiens, aux-de tr quenter ces ,oler.
gao. Et il semnble que ces offres af alors fonctionnant, serait en mesu- complete e nos efnors. Dans outes quels meme les notions primaires Ces Ccoles seront v.istes. capables
fluent journellement, par suite do re d-envoyer en Haiti, serait ce un les branches ou notre activity propre les plus 6elmentaires manquent to- de contenir dans les grande villes
la raret6 des moyens de transport, vapeur par mois. peut se montreretsed6veloppernous talement. J'ai dejA beaucoup insisted de oo00 A 6oo les, d'aspcct agrea-
et des bAteaux de fort tonnage. Lorsque I'on eut la nouvelle que devons travailler par nous-memes. ailleurs sur les grands inconvknients ble et construites suivant les regles
Pour ne citer qu'un cas, et don- e a Ctommewijne a devait partir de montrer qu'Haiti est capable de de cette situation et je n'y reviens les plus rigoureuses dc lhlygine.
ner la preuve que la Compagnie hol- New-York le 21 Septembre 1914 oncoir et que si jusqu' present pas. II est de premiere importance La question de lorganiatio de
landaise prend A casur de desser- j on eut I& certitud3, par des l'excution n'.a pu suivre l'id6e. qe cette situation change. Le peu- I'enseignernent pri rnaire a t trairCe
vir les ports d'llaiti, le Capitaine partches privdteevau c bAteau notre fAcheux etat politi4ue etait la pie a droit AI'instruction, I'Etat a le par tout ce qe nous avons de plus
Ni6ran, dans le course d'une conm- .le ports du payd o ton etus. seule cause de notre re rettable pi- devoir de Plintruire. Tout ci~oyen competent comme pedagogues et il
versaton, a assur quo pour Jan rsprer un pay, o es tinment pour ne pasite recul. Du de tout pays qui aspire a la liberty a t t admits d'une -taon "gmrale
Jan.. orrqeri aer n Que d'actions de grces n'ont il rest, dans Itordre materiel auss doit savoir au moins lire et Ecrire, qu'au-dessus des Janvior. ordre do retournor A New- Quo d'actions do gr&ces Wont its bien qn'intellectuel et moral, nous connaltre ses devoirs et ses droits, I uon edt des Ioles
York. apr6s avoir d6barqu6 sa car. pas vot au capitaine, ces 70 voya. onnasson mieu no besoin connalre ses vo ls et ses droqtsq importerait qu-on t des co
on pour I'Amrique du Su4 geurs. qui pour la plupart se mor- connassons meux nos besoinspour avoir une rgle morale quelque sm- primairs suprieures, avcc un section
C Iracao, la Compagnie a refuse un fondaie-t dApuis plus do 15 jours a les avoir etudids depuis longtemps, pla qu'elle puisse 6tre. I'accorderai protessionnelle. I'aimerais que cett
ret complete & preadre au Br6sil. New York. I1 n'y avail place A bord que qui que ce soit. 11 est de notre mes efforts les plus grands A l'Ins- section fLt egalement obligatoire par
et des avantages immense, pr6f-. que pour la moitl6, et pour corn truction du people : la r6forme delcon,6quentgrauite,caril importeque
rant voir le bAteau partir sans lest plaire A tous, on avait dt installer I'enseignement primaire sera jusqu'a tout home ait un m6tier.
quo d'interrompre on itindraire tra- dans Ia calle des cabinets de fortune. R6fl6chissant encore aux cones sa complete rialisation l'objet de Cette organisation me paralt ie-
c6 at avis6 d6jA asu Commerce Hai- On y tait tr6s met c'est vrai, et Is quences, et j ajouterai & Ia catastro- mes constantes preoccupations. cellente en ce qui concerned les icoles
A n voyage n pouvait e des plus .- e quo le retrait du traffic du hol. r d iles Come -
Stout les tea de laarables, maiv. e. no n Laa cette onsec t sura donn

af holln andable commandant solicits, s a quinzaine sulvante, vi t le Je troupe moeae que quelquje soit premiIre place. Ja longuement Fcat ,a ns notions agriculture
e.lanes raes pa s neOtres rin rederik He drik et ainal sdrrr qul y a un poro dinjstie ng com- nt gnermet ie Ar-
quiI y a planes do 18 erique. d str d'aurrvr faisat supporter sce i posenit6 tant ainde force, majeure, obn pares ont rne sur la nesste r- .ua_ d.as d seux o
Je suis vraiment tonn- d'appren permit au commerce de se ren re doit lui savoir gr d'avoir cot absolue des maisons d'Ecole. II est mr er 1 y .. esa


sdres, qul a hez quelques udens votre comepte que le servis ce pitait d no o cosnte, continued son service en moi genutile dqu'imprtannsister sur leur caractre tros p6
os uamis dici un fape des voymgc u oot cherchait do son ieux ten-- aiti,. tt in ddlolispens q ll.t m- prsairl Parmi celles-ci, ia cons- sorcols qusc so sttreron


autentemes ponts. Tout le vond e devrait prra lies de craindre ne interrupt s b eaux jours reviendront, bien. I ., d m nune sorte d'enseigrico ement seconai-
qure contenut de onstater plutx que on t espre etavece une rdu- I nous faut done construire nos LO agricolc.e sectioLa grand plura e do
notre hollandaie, en raisootn d ser s, abits du lore a ce mouvement i on Je trouve m ne qusabil, ue soit remaisons d'coe. c Nord. celle de !'ArSionne. du Cul
vicnt lea rare parmt lez neutres Pins Firedeon a com aenc ot aiuxi lirartulrild quo fsora6ment tla ip- et plusieurs de des Pors distinguos A- deSc de1mfs no dp daetrme
ui font ls ld'nes centre mtleri aue jou suit de d'reautres bateaux, ce ui sent es as e force maur on tr o nt est-il t sur able de raiser pt tout dsignes pr le
Je suis vraiment e tonne d'appren permit au commerce do se renre doit iui savoir grp davoir cota absolue des maisons d'Ecole. II esti 1 e, il cY aua lieu, damds d a

dre ultsi v a chez quelques uns do compt to serviedemandaitait de nou- ue cote, cntnu son service en portile d'insiser sur leur caractore s.rs ins peut4tre. de crmsoles
nos amis d'ici un peu de mton veau r'organisd, et quifl n'y avait Haiti d'iniispensabilitE. frxmen- *oks qua cdnststiero, tt
tentemet. Toudpt onde devrait pab lieu de craindrt aune inter up 8 A mon avis, s'il est boo dam les eves diplens pourront avec






nus de tr me uquoi e oim ijtsrne srte doen slrgemt slcoa
-petre content dle constater les aux tant taent arr6tespre, et aven route par deuc- I nous faut done construi progre nos res agrcole. La grande plane d
notre Compagnie, en raison du ser llabitud d~s lore A ce movement Uon du fret, une stability, et une da- maisons dEcole. Nord. celile de IArtibonite. du Cut-
virconst quelle a inaugur ellesn Haitie naviresguier on a commencglais pour dotrux action gnral. Doivet-elles tre progressive- dSac, d me t des sers dasme
profies plus d'un qart de sivantagle, a iousit de retard par avoir 4 ouel 5 '- m ou est-il preferable de ralisertion la sent tout de signcole por ae
ai .tous ses efforts. en dhpit des patience et pour un plus long retard q emble cet atllchant pro- siege de cc. Ecoles seco~uaires agr,-
Ssa neutralitns nombre qplai s snat on urse demandain port d' pourqu poim w grammblique En sor d tails de ces fergesa-colsa
Prolleentes, n dp des hausse surollicia- blen pla mem pensaiuse. Ent aux difficult per. perdre. ernt fer par des homes co


ions do pue mortoe'm npour qe ont ane n'ignore qoe por o viter les A mon I faudrait pour la construction Pents n l6ans pourront.
tons e routes sres, pour conti sans nombre que pouvaient ren on- de ns maoressivn d'Ecolet ier la Pur ce qul s e liver ro la cte r
nuer aueti rdguli6rement que lui trer ls navires, qoi chaque ine- e. r aricain, suire le o s re
Srmttaient lcore d mntrave d ns aude faire n long datourete mar. t e tios exempble de rorus er ronnent lressi- pour ar propre ompte nos l




anutal et poor lea lai d un cer letement. II y toot de jeme Angle des rpes Coorb et esa riciqueis dans la reaction de nos pectes ails cenat ombrg pisatieo


vapuMr i raut tout.atcheter & eN'in-chea chacuna le aentiment de la con- ILa melims et sla plus hygini- villes ; partout 4 lafois e partme y; per la competence, le aele et rstg-
e*** qui prif, quesque son aal m serY on. *-ed Mem. 'es v cads 15e, as asis iepeuales


REDACTION ADMINISTKATIO'
Anglo do* Rues 11Arou & Atmner'sZD@

Les ammeuets somi re~tes:
A ea r-Av-EaudcExaIuz 'io uruj luim-a A
A P~ARZ. cner. L.Atienm % ..-,".-c. .-


PORT-AU-PRINC ( ( aiti


I I __ -


.; d




LE ME 3U


tfont ties rapidement Ai la suite WASHIGTON-- Le dernier arran-M-agasin de Madame ThimoclIs La-
d'une bonne tt severe organisation gement A propose de Lusitania, pre- fomant et aux bureaux du' Nouvel-
de nos colcs ct nous serious assures, sent par l'Ambassideur S:hemand liste.
losque lPenseignement deviendra au secre'taire Lansing semble accep-
rtellerment une carritre en Haiti et table aux Etats-U.its, cependant.il ne A partir de lundi, at Fivrier, sera
non un pis-alIlr, de trouver un faudia pas qu'il atlecte en rien la mis en vente le premier num6to de
nombre sulfisant de bons prolesseurs politique announce par I'Allemagne la Revue de la Ligue de la jetnesse
dicoles primaires des villes dans le de couler les vaisseaux irarchands Rlutienne. Cet:e publication cofmp-
mor.de haitien meme. Du este, cer- arms, politique, qui d'apirs le se- tcra cmiquante page's de tcxte et
taines measures de details que nous cretaire Lansing, rouvre toute la contiendra des articles de nos cri-
prendrons de concert avec les Ins- question des sous-marins. vains les plus autortses. Le Comite
pecteu.-s gn~taux nous permettroni PARIS-- Une contrence gtn6rale envisage la possibility de distribuer
d'icarter tous ceux qui seraient inap des allies a ett tenue A Paris, ou il a un supplement theAtral anu abo.ines
tes A remplir tc r6le important etC decide de tenis toutes les r6u- A partir du Numero du moist pro-
d'cducateurs de nos entrants. onions et tous les conseils de gnerre. chain.
Ceux qui nous paraitront digncs W.nIttNGroN-- Le gouvernement L Raprel S. S. Ltie
d'une si noble mission trouvcront,je Allemand, par I'intermindiaire duI
I'espkre, une just recompense dans Comste \Vou, rnstull, sotn Ainba-s-i Ia nouvelle line de )ateatix coin-
I'application d'une excellete loi sadcur, a demand tormellement aux inetice a f)uotiouelii"r a lua grade sa-
votie l'an dernier par les chambres, itats-Unis d-expliquer pourquoi le tisfction du cosinerce et des ihonu-
doublant les appointments de nos ccnseur amiiiicain de la station decline d'affaires L'no circulaire que
professeuis. Doubler des appointc- sans til dc S 3vviile a supprim la' ous avois sous les yeux anlnonce
mients peut paraitie quelque chose noavcilc ulfcitile de l'amirautC alle- le depart de New-York des dietlTents
de tantastique en un moment ou made du coulage dans la mLr du v)ers de cette s igtef.isait le ser-
nous tendons de toutes nos forces A Nord. du coiscur anglais Arabis le direct New-Yo:k Hatls, coinane
li6conomie. mais les appointments I Ievrier. Vapeur Nicholas Curscos, ton-
des membres du Corps enseignant PARIS-- Lts Puissances Allides si- na1e 1.10J tonnus. 15 Fvrier 1916.
ktaient si d:iioires qu'en les dou- gna'aites du Traite garantissant l in-' Va;peur blant on arrive A peine A un mini- dtependance et la neutrality de la Bel- let Mars.
mum raisonna~be. II sufit pour s'en gique out decide de renouveler I'ac-I Vapeur Montara*, toninage 3.000
convaincre qu'on les compare A ceux cord detie miettre fin aux hostilittls '21 Mars.
que peitoivent les professeurs en qu'a.prei qu'une B:.gic- e indepen- VapeuraFagersand..toiiiage 1.100
U'autres p.iys. dante politique et ecounomque soit 2 Mars.
La question du recrutement des rstue tque lantion sit n- s vapeurs toucheront les ports
Laqson rc u t rLSiaU .e Ctque la nation soi in-,du Nord, Port au-Ptiflce eL les ports
professeurs pour les coles ruralesest demniste pour les dommages souf- du Sad.
plus delicate, mais n'est pas insolu- forts.
ble. Ii, ll emient religieux me pa-
rait dev, ir jouer le r6.e capital a plui .-C._ -. si ecknique la Comm
devra 4tre dtvolue, A des conditions Pour assure I pafaite sieu-
avantageuses pour luo, le r6le d'edu- Occasion se excasurer a paruxite eet i ,reu-
cateurs et de moralisateurs de la jeu- e~ccept ion XX'Xe4l e ie, construction des routes, etcv
nesse des campagnes aussi bien dans une commission techniques or-
nos tcoles piImaires agricoles que A ethle un buggy Feltlch en par mte qui se mniettra A 1-c'uvre inmmL-
dans nos termes-kcoles, avec ou sans fail ,tat. diatement.
la participation de il'dlment laique. Sjadresscir i l'Ecole des Arts et File est forme de M.M. G. 11,us-
La solution du probleme de la r6- M.tlters. san, Louis Eiheart et A. Pee;ra,
forme de ltnseignement primaire,! pour le Dpart m ent d.s Travaux
a forme a laquelle nous sommes te- Publics. Louis Rve id.s rieur
nus tout d'abord. putque c'est pour conseil et Ch Azor.
nous uinc obli,,alion sacrce que d 1ins-, y Le Capitaine Rossel .dministra-
truiie le people, est facilement et teur Civil. a dI i gu6 _omme son re-
promptement t abisab'e prestiint cette commission in-
De la bonne volonte et de l'argent., pSEGN E. 'r genteut Hetmann Done-.
L'emploi de cet argent estasi judicteux RE sINEMd NrS g^meui Hermann Dore.
qu'il est certain que nous ne trouve Mh;T:..OR IOL.OGIQUJES
rons de ta part de nos protecteurs li OUSE RVATO'IRE Fa*raill)es
nanciers aucune difficult,. .
D. Lo ADDAIN u Hier A 3 heures 1/2 de lapres-m.-
i. Lo.N A Pubique N, S tMINxiliE COiI.GE di est decedee, I l'age de 74 ans. .1a-
Ainislire te instruction Publique .. ...... .. ..... rie-Louii Cldnence F'-:,,,-, D r,,,czs ,,


La fin a remain


SAIiN -MART hAl


J eudi 17 1t6vrier 19)16


COUPS DE BOURSE

Dr americain 475 ,/. prime
D. Int. d'Hlaiti ;9'2 6o ad val. nom
D. Int. i'Halti 1913 6o ad val norn
D. Int 1914 4A& 40 ad val. norn
D. Int. 1614 Bil 40 ad val. nom
D. Int. d'Haiti 16l4'C'4oad val. nowu
Cheque sur N. Y. 114 olo prime
Cheque sur Paris to o[o escompte
Transfert sur Paris 5 olo escomp:e
Billets de 5 gouides i olo escompte
Nickel i olo escompte


RHouvlles de prssw

( Par sans fit )


17 Fkvrier

WASHIlNGTON. Le srnateur Til-
mann, du tomit6 de la Marine,
veut que les Etats-Unis aient 1.
deuxit-tine plus grande flotte du
ionde. Les euschres ouvertes pout
la construction de deux sous ma-
rins out donned common reaultat que
I'Eleclric Boat Cy les construira A
U#& million quatre cent quatre viingt
onze dollars sur un million et de
mli vote pal l.e Congrls.
I.ONUDRE. L1. correspor.dant
de I'A.gence leuter it P6trograd an-
nonce l:t chute de la forteresse tur
que Eirzerouiin.
-q BKL.IN. Trois attaques anglai-
ses pour reprendre les tranchles
perdues au sud d'Ypres out dtd re
poussees. L'offensive francaise dans
e voisinage de Talure est sans r6
bullat.
I'tonuaOUAO. L'ambassadeur
amrinmcai, Georges E. Nayre, a
Jonnd *a domtntsnion pour raisoa de
j.(NI)i(ES. T'reize adroplanes
out list un raid sur la ville de
Si. as:za vo Ilulgarie, Ct y out jetWs
*JIO iti5 l'ecs.
Lo.iOR- L.s atlaques ont repris
sur ;es liaficL.tiio.s ou 8ooo turcs
onst eInprisonnes dan s la vlle d Et-
IMrow&I ioinb.ra Vatre I s mains des
ple. ^


Barotnmtre & midi
UinimuIII rn
'ernp6rature maximum


7640
19,9
29,6


Mo.e::ne diurne 23.i

Ciel presque covert jour et nuit
Horizon lointain trds-visib!e.
Baromitre en baisse.
J. SCHERHEi

Tribunal de f(emmerce
AUDIENCE DU 17 F.LVRIER 1916.
Le tribunal preside par le Doyen
Bastien ayant pour assesseurs les
juges F. Riboul et C T. Verret,
prend siege A 4 heures, recoit la
prestation de serment de Mr Pernier
Mirville. commis greflier du siege,
accord A Mes A. Volcy. Lescouflair,
Iludicourt. B. Camille, F. L. Cauvin,
\'. Cauvin et Abel Leger remise de
leurs atfaires.
4lfaires entendies: Opposition
0. Moise centre Martin del Rio,
continuation renvoyde a une autre
audience ; lh. Lacombe centre lose
San Millani Banque Nie Republi-
aue d'Haiti centre Georges Livie;


Ienve Plis inond Solages Ses fuierail-
les seront cCleb~ies cet apirs-midi A
la Basilique Notre-Dame.
On se rdunira a la maison mor-
tuatre sise rue des Fronts Forts, N067.
N i I


- lJa Guerre


ONZE CENTS METRES DE TRAN-
CHiHI"; CONQU ISlS.

Grand Quarljfr-gtdnia Allemanud
14 Fevrier 19t6
Sur le th 'Atre de l. gucese a
l'ouest. vive .activile dc l\,ri ;hlitA
sur une gr.anJe paitic Liut litont.
L'ennemui dirigea oiL i t n duranm
la nuit sur Ics villcs Jd Lens ce di
Li vini
Au sud de l.h Somime,. i cutit de
violent eng.vten. 4;nts '()ir I.a posses-
sion de l'cxtrvmittl d'un siillant de
la position .ailcinand. (C:le tr.inichee
qui lut plus tard iniitaCe par mou-
vemnent ev,'oppanlit fat Cv i,-ue alor.'
par les Alltmand,.
En Ch.mnpagne, aUn tinori--.-cst de
Tahure, les Allen.indJs ciilLverent
d'asyaut plus de sept cents metnes
de tranch&s f r..iscs. I,-ennemi
laissa tntr,' tI'( ), inatnis sp' Otficitlc
et plus de trois cents sIdatls prison-
niers outre triois iiatrailleasLs, quatre
lance-mines
Deux coitirc-attaq ic Jdes Flan:ciis
furent repoussees.
A l'est des *t .\lisois de Chimpa-
gnc ,. engag' 'in-n.t g ecnades a
mains ?
Au sud de Lusse, A Vsti dc St DiC.
les Allemands dti uisirnt, pir de-
operations de mines, unc p.tic d'
la position cnnetinie.
S Pres d'Ob-r-cpt, au noid-ouest de
Prinard, les AAleni-antds conquirent
des tranchtes tnrang ists, sur une
larger de p!us de quatre cents
Imetres. lls v tireCt1 plusicUirs dou-
zaines de prison nir rl' t c.p,!u Iren'
deux mittaillcusts tt notis lance-
mines. Les coniteC-aitt.jqILS de, l:iani-
gais dutant l.i nuit fuLInt cpousscts.
Des escaires aeiicsies ailleainades
attaqu&rett Ies s.tatons de clihemin
de fer et les canto', .icntis des trou-
pes enneinits suc la partic septen-
trionale du front.
Sur le ih, Atic de la g;LeIre A .'Lst.
il n'y eut que des entge cinents entire
patrouillcs A 1'avant.iii. des Alle-
mands.
RIEN DE NOUVEAU L DU FRONT
RUSSE I'ROGRES EN
AL BANII-.

Grand Qiuarli'r ,islto-wbon, iros.


.Nos si ncre;s conloialnces auxi a- 1.1 l:fvier 19L6.
milles eprouvees. Sur le fiont russe, aucun ev'ne-
ment important A sig-ialcr.
Dermier Averlissememit Sur le front italics, dis duels d ar-
Le delai accorded aux abonnis re- tillerie d'une violence textreme st
tardataises- pour se meltre en regle produisircnt sur le front de llonzo
avec I'admi'-istration du journal Lcs positions rectmmcnt conqui-
prend fin LUNDI 21 FEVRIER c'est ses turent maintenucs tna'gt le.s
A dire dans trois jours. violentes attaques de 1'ennemt.
A cet*z date les measures annon- Sur le front Balkanique, les avant-
c6es dans nos Numnros precedents gardes austro-hongroise" arriverent
seront mises en vigueur. sur le course infeiieur de l'Arzicn
LA DIRECTION. en Albanie. L'ennemi retraitt sur la
Sive meridionale.
Nouvelle A la mai I


On prdsentait derniurement Jules -
a la femme d'un de nus poktes de in. carrier
talents. Apr6s aIchange des coin- i'ent darrver
plinents. G A ZOLINE
Madame, dit-Hi il faut qu'au 4ez elliI et dC
risque d'itre indiscret, j vous pose n face de la doane ( Ance
une question.- Quel est done ce En face de ia douane ( Ancienm
, Princo A qui votre mart dedie halle Th. Dossous et C*)
toujours ses ballades ?


Avis important


, Changement
d'Adresse.
La PHARMACIE ALBERTINI EWALD
MARTIAL A PETRUS Ph. G. Suc-


Raymond HadleycontreRaoul Cham, Les heritiers de feu Norbert Ga- cosseur est transteree A l'angle des
continuation renvo(yee A une autre teau pr6viennent les notaires et ar- rues R6publicaine et T.aversiere.
audience; I. A. Bunol centre M. penteurs de la juridiction de Petit-I kume 'empeuSe
Fernandez ; S. Polynice et Co centre GoAve qu'ils se rescrvent d-attaquer: II a H perdu Dimanche apr.s-mi.
justin lean, J. |. Maklouf centre en nullitl toutes ventes et operation di sur laroute Bois Vcrna A 'urgeau
Ellonore Bast en ; Lima Cortissoz d'arpenrta pratiquee sur Phabita- un sac rgut e arqu a contenant un
contre A. L. florelle. tioe, a Mahotire" sise section du o un ste-onnai argeu ontre dnant un
Le siege est levC A 6 heures. Morne-Chandell:, commune de Ld- porte-monnr au bureau du Matin cntrerap
ogane. bonne t&co npense.
Ligue de la Jemesse ilIliese. Cette habitation qui d6pend de la Avis A Messieurs Is bilouticrs en
succession de feu Antoine Mklene cas d'offre de ces objets.
C'st ce soir, devant les sculs Gateauleurgrandpere, etant.indivisee
Membres de la Presse, qui aura lieu entire eux et les autres ayant-droits
la repetition general de a La Recla- toute altination d'une quelconque de L l
nation Hopion 9, la com6die en ses parties anterieurement au partage --
deux actes de Mr Fernand Hibbert A intervenir sera considered comme Le SIS COMMEWYNE est at-
que done demain soir, au thiAtre faite en violation de leurs droits et tendu aux Cayes le 16 crt.
Parisiana, la Ligue de la jeunesse' les auteurs responsables seront pour- 11 partira de Port-au-Prince verss le
Haitienne. On jouera un lever de suivis conform6ment A la loi. so courant pour Saint-Marc, Go-
rideau de Meilhac ci Haldvy Toto Ces prisentes reserves soot aussi natives, Cap (peut--tre aussi Port-de
chez Tata a. et tout a 6tt organise faites pour les habitations g Lafero- Paix).
de facon A ce que la soiree soit on nay dite grande place Gateau,
succis complete. Aubry et petite place Gateay dans la Le SiS "CALYPSO", partita vers
Rideau A huit heures trs preides. come de Litgane et defendant le i5 courant de New-Yolk pour les
On trouve des canrs al local doe ealemat de la succession Antoiue pours haliUens.
la Socit*, is7 re do Ceatr#, -as li Ges. Avue. Ai NDTS


L'Epeeri i|

(Angle des i es do Uglmd
I'9ElaI l I bn
F.it savoir A sa domibre .8
tile qu'elle vient de receo i
dernier hollandaise :
Ex:elients biscuits de 1, a.
BIsi (t Campary, ct Loo
Biscuit Company.
Grinds varitids de Boni
Candy tt Chocolat en boites
tres. Raisins, Dattes, Piune, 4
cots ct Pe&hes secs par livre.
S.micissons. Jambon premi
(Swift) :Fro:nagc Young amirn
par h:vre.
Lingues de bmeuf sales. Lana
fuimres. Langues de porc, Pier
por:, lkiluf de fainille par livre.
Since tomnaes. Sauce ana
(de LIA & PERRINMS, SA
S.iicisses Frankfuter. Lunch 1
gues. Saumon, Poivre et mouti
par boites.
litteis Angostura. Cerises au g
rachino pour coktails Manatan.
The de Chine, Qujker Oats,:
rine de mais, Creme de from
par boites.
R .yal lBaking Powder (pol
.lcv.ttion) cn boite de une A
'qt1.1:t de livre, Sucre en poudre p
patisserie.
Sacre concass,' et granule en di
biril et par livre.
M icaroni et vermicelle Italiens,I
,.aroni ct vermicelle (d'Austin,
chols p.r caisse et livre, Lentille
livre.
Cacao hol'andais en boite 4
livre et 112 livre (MARQUE BL(
KER), Lait condensi par boite.
lcree Pilsner (MARQUE RI
SAMl & IIARRMANN) par bad
donz mine Lager 1Beer, Bestuval G
(il-R ALl par douzaine.
\.seli ne PI'TROLEUM IEI
p ir boie, Oriental Tonic, Tricoe
rous.
IEMULSION SCOTT gro; ct pL
ii 4:on .s.
0 i y trouvera,-galementde be
b.is pour tcmmines.
'oit au Prince, i6 F6vrier 1i9

Bar do IATIN
AVIS
Un dIlai de buit fours est a
aux clients pour pouvoir r6ds
les bonssign.ts d'eux.
Pass ce delai les bons serota
mis A qui de droit pour que Ie
cessaire soit tait.
Port-au-Prince le 16 fevrier I
La Direction.



IILOREI I
CRkME Da BEAUTt

N fHAICMi PA.*PunI* .
I?-G v nA D. 4.6LA D4 i.
I-*p


LA COMMISSION cSuuuAM
DE PORT-AU-PKM
Donne avis aux contribustb
tardatairesgeneralement quelco
qu'll leur est accord unl dernie
lai de huit jours, A partirde
datc, pour acquitter leurs iml
autres redevances.
Pass6 ce d6lai, il sera pris
eux toutes les measures de coerq
cdictiee par la loi.
Fait au Bureau Commona&
jour, mois et an que dessus
Dr. DOMOND
CLMaurTMAfLy
GEORGES LESCOUFLAIR
AVOCAT
Attention I
On oftre de tr6s bons psJ
des bouteilles vides bordelaj
res ou blanches. J
Inutile d'apporter des
ayant contend de 1'huile
k6rosine.
S'adresser chez MM. L
Angle des rues Courbe et

La Maison

Ore te Bale


S1 d


1 _____~_ __


e