<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02533
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 11, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02533

Full Text



A- b W4 QIUZ CITNSY sl 1blr11


Cimaent-MAGLOIBE
DIRECTEUR
ABONNEMEKNTS :
PoRT AU PRINCE
, : q : : 0 G,


D 1tl'r* EK ON TS"


U.1 Mois ;. 0
T'oise Mos . .
E'i'tANGER .
Trois M ois. . ..


2.00
5.00


G. 2.20
6.00

G 8.OC


J


jI


OUOTIDIEN


RACDACTION ADUMLNITKATM)NI
Angle des Rlues Fi'rou & AmeflCAfLA

Leo amemesofilmIre~mu:
A Pear-AYu-,alai.: iu0111384:
A PAuat: cnez L.M.&.r .uc rro.cht

A DBILLIN. IttICr L}IIJ~t 'Sust


L-A cmanuscrits insL~r,,- ou non ne sont pits rendu-

A4botmnrvnnts & iv ertons pal-ahlf, dutznCS


d un mime m.i're. A Rome ts cit,- 'des frires en n mibrssti .-t- p )ur
yens, amis du peupie et passiuitns allcr ..... Sy i ,1 e
pour les chose de l-esprit. pouss- il en faut r.Ais aux mais paur cha-
sent leur d&vouement juqu'. pays que boAirade. Alors puisqu-on pirte
L'eteu ir~~ ~ edFes proesOtlr veteon-m, quelll sefait I sonr du&
A ,he6torique et d'tloquence appelds A Budget ?
former leurs jeunes concitoyens : t6- Non, lai,.o s chos) s n 'cit,
ecr,6 tair e (d' latal moinPlinele june. Et Trajain, en s nolu vou'o.s c:re snccr.s env-i
vrai organisateur social, crea le pre- ces inlortunds canmp:gnrds, ces
,E mier les bourses dan :es ~soles afin desherits du destiny. Lti-son; Is.,
de permettre aux enfants pauvtesqui pr(tre, se Jdb.ouil!er av:: ux. Le.
L'Instruct ion publique moiUtraient des aptitudes suptiieures tamillesrura'cs touvten u te cx tout ce
d'acqukrir une instruction de tout u'il taut A leurs infants ; Je bonne
premier orJre. direction mo-ul et spiritutAle. Eiles
Port-au-Prince, I S IvrTier 1916 St Charlemagne est tant v~6nr6 ne demandent pas d-av.t.ge quand
Port-au-Prne, e ppar la posiritt, c'est moins paur present.
Au Secretaire d-tt .u Departe- aoir pos sur son front la couronne D rfore d sense
ment de llInstruction l'ublique c mp.riale, que pour avoir pr6conis6n eurs rr e ei-
S'enseignement public dans son im- gnement. pour utre praique et r a-
li Ville mense Empire. L'ecole 6tait entre- mnt utile, e do pus ser
tenue meme dans son Palais,ll allait supprimer dis professeur., ni A
Honorable Scrtaii d-at, l pdii6 pour encoura- retrancher du program-e certaines
honorable ejusqu a prodg e pur enuran- matures. Si un protesseur est oblig,
gerles instuteurs venus de Itran- denseigner plusieurs choucs A ia tots.
L'accueil symp.ahique qui a it geret pour exciter I' mulation par- risque de repair imparf meant
tf tA votre nomilna.t n o pouvc que mi les leunes coliers ii disait aux sa ilche pudsqu-il imaura jimais
vous etes I'hommt blcn qIualltli pour petits riches: Ne comptez point sur asez de temp pour se bien p mpi-
sjcceder A Ilestimabic Mr l.ouis 1or- vos pires mais sur vous-mrnmes pour rer E, or mine qul nIy aurait
to. En ettet, vous tics ,out d.sign6 etre quelque chose daas mon gou- e six elves J a i
p u. occupLr la place ou vous etcs vernement ; s'ls ont beaucoup tra- qusix elvese, s il
disle our ou vous .v. rcvc dans vaillk. ils ontItd largement r4com- instruit convenab:net l naurait
le Ma d'Haili, comblen grande est penses- Vous dcvez A votre tour ti- pquot an pacus i ssa pitane po A
votre competence de socioloue, bien cher de vous rendre dig-ie de maqhumble ais cette raeforme pour
p:as, i chbquc p.cg dc cc livre, vous protection par vu- e valur person- ust be et fconde en
*sez d6montirque ,ul plus que vous nelle. Selon moi, Monsieur le Mi- Ioules resulttats, doit cosister A
~. professe un plus ardcl.t amour de nistre, c'est justement ainsi que vous limines du Crps cnscigsant les
ontre race et de n.)tie pays. pensez.n
Aussi, je mne hlc dc vous dire, Mr Depuis quelques senaines beau- coilaborateurs d'une insapacits no-
le Ministre, que tous les riguds sont,coup de f.muilks s'alarment, croyant ble. ais, p o lter d riite nt, a-t-
fia.s sur vous ; l'un observe vos que le gouvern inment aurait pris la j..a,, .A Ie ,l it, les
snoindres faits ct gestes; 'on coinpL: reoluton a de suppricer k ".Lyc4es duce a ea ei cs tr out
bositvemCen sur vous ; pace q*tde Is Republique. Certes, si une me- d
Shi qu'en vous Icv1ution intclle- 'sure aussia glave que doinangeable l. solli.i:i lhuelle tl ontlegi-
tuelle du pays truve;a un A\lcc6nepouvait tr: praise, ce ne serait pas timement d oit rndis .Yaon leur
loyal et convainu. M aujourd-hui que le D6partement de demand b-.acoup de ze!e et de
Vous savz, Mr Ie Ministre, mieux I'nstrution P'ublique a A sa tete Ie sene, a-t-on lamis pen-6 A leur
que personnel qu'il n-y a pas de so- Docteur Leon Audain. assurer une honnbre exitence au
citeA, dans le sens rationnel du mot, Au contraire. L'est en ce momentcours de leur carrie .pin use et
s.ins travail sans instruction, sans plus que jamais que le pays a besa nrebutante -? S- sou.e-t-on enfin de
teligion. Le travail, etalt un besoin de preparer des hommes nocveaul arantir leurs v euxours. si ce nest
iriperieux de notre instinct cotiser- pour la nouvelle Haiti que depuis pcu ? Poutant, milgre
vateur, s'impcse rigoureusemeit A! Nous devous proiter de IOccapa- le d .lalsl mnlt prolnd au uel ls
'..tivit. de I home lt en dehors'tion qui tent ces Cpees iratricides sont vou is conltnuent volontiers
tu tu ga~,tnras ton pain d la sucar do dans eurs foutreaux pour repandre tur miss"o sa:cro-s"inte...
's front, nous aurions ct-rtainercent le plusde lumiere possible dans tou- Non, honorable Ministre, vous
pLin6 pour la sauvegarde de notre tes les couches so:ialcs, de manitre nassum(rcz j mais la responsibility1
existence. Si toutelois un iprcepte, A A reduire en nombre infinitesimal les de ferer les ly- .s de li R4publi-'
cet Egard,a etC 6tabli des le co.n-ien- incosdenits ct les malfaiteurs. que et l ol presbytrales,-les!
cemeut, c'est en vue d-emp&hcrr que Fermer les Lyctes de la Rdpubli- fortunes privies ne pein'ttrnt pas
i force oisive ne vive point de la ques, mais oublac--on que nos gloi- tous de se passer de li munificence'
faxblesse laborieuse. 11 a tallu donc res nationals, qu'on les appee D6- de I'ltiat. Supprimer les lyzees et es. t
Intervention de la loi pour g rantir lore, Oswald Durand, Firmia, Ro- ecoles presbytcrales.c*-st team r l-ac-a
a proprittC individuelle puisque main Gabriel, Alfred Box. St Cap .es des carries lib.rales aux intelli-
Bous ne sommes pas tous desDavids Louis Blot, St Firmin Blot, sont de gences d'tlite mais sans resources
apables de mettre les Goliaths A la ptoduimsda Lyd4e du Cap.Les Cay.e. pcuniaires. c'est du mam coup. d
tkson. lacmel. Gonaives, leremie nous e uassir les tnibres oI les popula- 6
Mais s'agissant de l'instruction et offreat sesm une ptpinire de coim- tons rurales soot jusqu ci venues
e la religion,gla chose revet un ao- parimes don't la competence e re- elnvloppees. p
e caractire. connue meme A *Eiranger .uant au .
SL'Etat qui a besoin de serviteur Ly:te de Port-au-Prince, le Barreau, Si les Eta, Unis d'Am :ique sont 0
taerites en m4me temps que du la Magistrature, L'6cole de Droit, et aussi pulssans et exercent une in- d
kaintien de l'ordre dans la commu- 'Ecole de MCdecine parent trop elo- fluence si nm.que dans les ffaircs c
A.ut*, est oblige, sous peine d'tre eu quemment en sa faveur pour nous mondiales, c st A c.usc de leur va.
roi A uneperpCtuelleetinconcevablet dispenser de nous en tire le pant- !cur conomique d'une part, et de n
narchie,de contraindre les indlivdus gyriste.aure, parc qu-ils possedent ics l
I s'instruire et A contractor des habits On voudrait voir supprimer les homes aptes A se distanguer dans P
des morales qui ne peuvent 6tre ecoles presbyterales ; quee injustice toues les branches de I activity so-
Sle fruit essential de l'instruction et pour quelle raison SI I'on savait ciale. En ce piys de mthode et
de I'6ducation Comme il est im- excitement de quelle efficacit& soot d'egalitk par excellence,sil y a beau-
ble au pouvoir human d'assi- actuellement les 6coles presbyterales, coup de bras pour les champs et les r
r des limits au d6veloppement ou prierait le Iouvernement, au con- manufactures. il y a aussi autant de a|
intelligencee de Ihomme, l'Eiat, traire de favoriser leur multiptlca- cerveaux pour la diplomats, le bar- ci
bonne logique, ne saurait vouloir tion. Une remarque propre A aturer reau. la medecine, le sa:erdce et les ra
e lea uns soient plus savants que notre attention ; cest que leas Ioli- beaux arts. in
s stores. Bon p6ie de famnille,en ce ts oa ces institutions sont en hoe- Imitons donc cette ginkreuse et utle
r, son impartialit et sa sollicitude neur,ottrentccttepartcularuttqu'elles oganisaton Conser les insti-
vent standre A tous. le suis cer- sonr hostile aux sieditio, adon-sl tons existanites en ce qui concer- la
i Mr le IMinistre que cecst bien IA au travail ct antipaihiaqes A la I- ae lenseignement. Jusqu'au jour o6 lHi
feod de vote philosophic ; et si petition. Valiere, la Gm&de RuvWeil ona sera possible d'adopter lor-
me trompe par hasard chest le MA. du Nord, le Limb et le PluaMnc u6 ganisation perfectionne d outre mer. n
ar. i nrrait induit enm iae..a e s0 se Prardonne-moi, honorable Secre-
D tos les .m .. morale cn etomi de labeur. On a r se. dEta, de vyouos avoir enrtcuen Sh
de norveau ads o des iurait dire autaa t A gard de bIs- e longuemps, eI va. .tle. rie c
a em A preoccuper l1esprit des dinetres centres ruraass. Oun er oure que c'csa 4. franc cacur quc je pr
d*Bat. El.e 6tai e bhem. *vor dispersitre les Acoles pusebyai- me souscris votre humble admira- oo
A-m co e A Sp r qua ... im't ode" tsmp6ta vouti devout servicur. di
I. d gee. gemsAts ema 4 ,- s eassles co eaipMus. -. .. D. ESR a.v, m
fiseess Be. I-egs a*MqA geMld holes I assica.*ess AmssI Soea*Iospecw*wr des Lcoles I lei


I'


A vis important


Arin --de-. if u -- nombreux
abus don't nous sommes victims A
cau ;e de note bienveillance envers
cert.in- aiboines, nous nous voyons
dans 1- bligition de prendre les me-
SJreq *nllvantites
1 Un dMlai de InuT JOURS est
accorJc aux abonn6e retarJataires
pour se mcttire en ikgle avec l'admi-
nistratioi du journal ;
2 0 Passe ce delai les competes se-
ront remis A la ju-tice et les noms
des abonnes publics i la p:emiere
page du journal, avec en regard le
nombre de mois dds.
) 0 11 ne sera tenu aucun compete
les observations qui nous seront fai-
es co.cernant de pretendues irrigu-
arite, dans les rec;us de l'adminis-
ration, si la dernmere quittance de
brAniie, ne nous est presented.
Nous r.ppelons en outre aux
bonnes de trois mois que le paie-
0cnt d'av.in:e seul done droit au
cnelice consenti en leur faveur. Le
noindre rttard reanet cn vigneur le
arif orditnaire.


Pabst...

Pabst...

MWe LSMOM *featf DerW


EN
I.


VENTE CHEZ
J. iyfio # Co
En gros et au detail


Angle des rues Courbe et
La meilleure et la plus
que des biares.


sisars
hygitni-


ILAL;Sr kitiz'\ u I. xtrmt~in;i a

quelques blaeic*i e Tuba et do buG.
for lea e6dillces Adi gouveriiemesul A
cause de .neurtro tduts i sdien pw
un Policeman bli1tiv.
AMEw-YoRnK. .e grive got~nrale
d~ouvriers jo~tlliormi ai .OQd-icidee A
une redutiots d'ie million if enplo.
yi~s. La grevo .tl~wtera 21(10 bouU.
ques et 7.5).Y) Itoenes, I~i plupart
ed 'ure ces deraii.as gagtiauet 103
dollars par setwiI:Ua Lt so~ iflo 4-
inaii.Io des grtevastes est, I,% journey
do huit lieures.




PABST
PALBST

PAIBST
A yen 're au pri e exre/)IioImel
d. o 12. -prbr i 0dt
12iw -prbri eU o
Cbez IIFUNOLO & .


F~aits Divers

RE sErIGN -IE:MENTS
wk- ~)ROLOGIQUXJS
OLJ


Jetidi 10 letvrier ISOM~
Hiaroix,naIre A midi 7M.5
rernp~t'ature jmaitaanum 31,4

Mo~etjne diurne 24,?


Houivlles do DprSO Ciel trs-nuagenx ; clair vers le
(.-r .r milieu du jour. Pluie fine A 9 h pm
(Par 'sS 1i ) Iclairs et tonneire. Baromette A
peu prks constant.
10 Fdvrier J. SCHBRER
BakLIN.- Oa inforne de Constan- Tri-bal de Cassali- m
inople que I avaice russe en arse I
it dtL arrLtie per des tribus perses AUDIENCR DU 9 FivRiKER 1916
ut owut inflig6 une rude defaite sau Prdaidence du president Liger Cauvie
Misses.
luit cents yards des positions Arrits rendus : Celui qui casseM t
le premiere ligne des Frangais out annule lejugement du t ibunal ci-
Ht captitrdes I 'ouest de Vitny. vil do Petit-GoAve rendu le 17
New-YORK. Lea expAdditlu o ex- Mars 1915 conlre Zora at MUllis
rin itst des craintes au sujet de la Rameau. en faveur de Rose MaT'
6cariltd des passers anglais d u cellos Seno et de Pierrinta Pett
)ielth. qui dtvait arriver a Lon Pierr. ; renvoie la co:iti- tace dai
Irez-,, venanit ,les ports sud-ameri fowl de la cause au tribunal civil
:a' --. do Port an-Prince.
LONDREIE. Dsa hydroaearopla- Gelui qui case et annmie la juge-
ies alleijaiitds nt fait un raid sur ment dit tribunal civil d Aquin ren-
es c6it-s d l Ktiat ou ils out jet6 du le 18 Octobre 1915. .-i faveur
lustus s boi)bes sans occasionuer de Yvaii Zauner cont,'e Alfred Cor-
e do,,iwmag.-s vington ; renvoie la connaissance
NEW YORK. D'aprea des nou- du fond de la cause au tribunal Ci-
elleas non1 coinfirinmes, le navire de vil des Cayes.
uei re alleunand Hoon a 6td captu Affaires entendues ; Martial A.
Spar le croiseur anglais Drake Pdtrus centre les consorts Victor
prga trois heures de combat. On Vitiello. Monsieur le juge Saint Elmin
roit que le Boon est le mystdrieux Mathieu entendu en son rapport
rid r (lui a capture IAppam. DeLx somiinaire, Mes C. ll.inoit et Ed.
larchaisds et 750 prisonnloer ot F'anfant en leuire observations, le
6e aises par le Drake qui a perdu Minist6re ipublit a conclu I la cas
6 ionaahues. station da jug,-nst attatlud
SAN itANcisco. 50 charges re- Dorotis lMiuel contre le Ddput4
Utve ait 3A viulounas de la neutra- St6phen ilis. Mlousieur le juge D.
t amienrcaie serout pronoie;es Maignan entuoiinl en son rapport,
main contre 31 persounesa u Mes Ed. Faulfant et H. VoIcy en
imbre desquelles aso trouveut le leurs observations, le Ministere
mnul g6ueral aiWemand Franx public a conclu au reject du pour-
Dpp, le vice-consul allemand von vol.
ack, le consul g46dral Turc Mau j
e Hall, et costre des agents, et1 AUDIENCE DU 10 FEvRIER 1916
ips teaitres do uavires. La proven- Predesnce du vice prEsident F. Baroe
mIn tt de saniterposser illetgalenent ArrJ4 resda ; .ehlui qui, sur la
ne I, xpedition de inutnitious aux plainte de Valersus Silbus Dugamon
lea de I'Enltente et de fouruir du centre M. ie railus Francois sup-
erboO aux navires de guerro al- piealt do jiage de Paix doe laGrai
mands dans le Pacllque. 'Shlae, orduuue une inforrmaU


l Mc


1r7ois MoiS


****-


I


AI


_ ___ __


5


PORT-AU-PRINCH ( Haiti


a


yeah-edi it "WIM all


401111 CANTI IS


Endift ANN& u W4







L~ 'T JiN ---"


di- irp|io pour y pr.,ct:der M MN I* Fe a iillei
j'iy- d'ilistlili -i t le Coininissaire
d4i Caouvernament pr l tribuaal Nous avo..s recu la cjrte de afi.n
cAsivil it-ojd. : Fortuaat R ille de Madrioiselle Louisa Eli
Affasis eate oMedeM : Fortnat Ri- aI. u-.osieu llenri Mo rt.
hard centre Rdeilion Toussalit. avc onsieur enri Morts.
Monsieur le Juge A. Champagne en-
tendu en sone expoad aomauaire, le M1ial
Minist6m public a conclu a la dI -
ch4anoe du pourvoi. Dans l-article Su:cession de feu
Coumrnissaire du Gouvernement P. P. Andi6 public dans notre No
de St-Marc centre Armand Nicolas d'hier, ajouter au )e alinie, apr6s :
Monsieur lo juge Valembrun enten rinvent:.ire etc. de cette succession
dii ein son rapport asonmaire, Me Le solid a eiLencaissd et supprimer
Jr6 noe Salomoni en sea observa- cette phrase qui a 6e6 place par
tions pour le d6feodeur. le Minis- "rreur la find 4e alinea
tUre public a conclu A Iadmision treur A la fin du 4e alinea.
dle la 16re ila do non recevoir et au A la fir de Iartic!e. life plu"t : dJ
fond, au rejet do opposition. se juger t, pair avec esx. pour qu on
l .. ... O. 1. M.. r


K esau bream Cmmanal

La Co miune s'occupe en ce mo-
ment do transfe.-er sea bureau &
la maison Aubry, rue du it~se:voir.
Coest un vaste local ou lea ein
ployds seront absolument & I'aise
pour travailler. .

1Wt sir le Ifrel


w, ecro ve oisnirs.
La. FE e de I'Ess
C'est ce soir. A 6 h -ures pr&cises.
au Th.itre-Paiisijna, qu'aura lieu la
repeiition g,enraleiui doit prcetJer
la lete de I'Essor aCs cares ont et4
cordialement adressees aux Membres
de la Presse pour les inviter A y
assister.


mL~sL :ipoat. le crvjc.- de I1 zl3oe de la "PiumIC"' buc~ .it niv.ntionL.Sl'I
de Musiquu- 11 arriv'o avec une c~Af- dune note d tan corrtc'p )iidAlat Ca- 2311Ir esFromha-FosrI
tatrce. n violonceltiste. et Mon- IP de ce jou r na1. It varasitqua.I
sieur Gabriel del Orbe qs'om aipplat-11Joe cc correspo-idiani anoniyme.flotre ariatd Ces
disnait. ii n'y a pas lcngtemps. au auepr~wntant A Peris aurait t 6'4con- PuInesic. ~m~
Cercle-Bellevue. M. lustin Elie aldmvir, sOQuji u Orsnyty elque AMon- a3fl'io
rimfpli sa mission avec -act et dt. sleur DelcjiL. abos Mimsture des! Former toujours ue 1.4dt
vouement. On sera beureux de re- Alfaires E~rIK L' lo Iurjlt dii: mode
voif A Port-.u-Prihce le charmant vous ites une -bandle k fsayvwaes qt./ T1vi sigl, U& '11 ~
et dlitcat artiste pour qui l piano law o.nestre J L a r'stmi d civislaer de, Les commankts, de la pro
11'a Plus de secrets. foree. oideSteC4W6F
CCe 'repr-Isent. n L" tie j-o avant cire
Kleeelle A Is maim que vot re i i him1ble .'emictier,vou, .*
bard es Ira'.g NwavuM: lex-voiiaisb.xiii II pa imetire ei'oppo-
A brdo'raoeNomser le d~tv-tol le pwu' forael a CecO~ .I
enI Ru es ems deuil ?I racontar a(L b mites fewmres. O E
tu.de ma tarsite Cldnentine. 11 Imj iae i'.utIt njilml~ispossible
To be- .ritis ? d'entendre M. 1)clca%sa. proaloncer le- CIR-IME ona ZAN~Tf
-Noa, c~est uta deuil... seeI paolsgsvias6e~s qu'onilut a attn A Xf&VD&A PIAU g mtV j
bud~aes que it: it. atj aaniiseu I1h~ancut OPRAICIA APA*,#j~dg
Oele Icrenco airer. AqOURARtD.4S.AO s.Ei.
Co~pS r)E 3OUFIE Ilevous s.tur~a~ak ra Jzi zap r
COUPSU)E....~OU RSEA cette l6gende.ea cido iajt pubia aite 3 U U 'U E j
AIaI&prtscnmc.
Or amidricain 480 ,. prime le saisis a-,e.: pliaisir cctte o:casion
D Int. di-HAiti -g-a 6o ad vat. nom pour vous renouveier, l'A%sui.ance dc AvIn
D. Int. J'1daati 1911 6o ad vat nom inca meillcu'!i ~sclaznaits.
D. lot 1914 gAI0 40 ad val. nom 1'HI Li-MARS 11 m~a it~i voles cette nuit dam~
D- It- 114 BO 4 adval.nomcour. tin cheval sous pcil alilej
D. lait. 16 4 4 a at. n m __ A'tampC les lettrcs 1. M B.


Nous avons appris alec regret la Prejelts reaou11a
mort de lean Ldlfre, fils de Alfred Pour aider A l''tablissement du
Leievie, si sympathiquement connu quai don't nous parlions 1-autre jour
A Port-au-Paince. lean Ldtevre qui et pait.ire 1-ass.ains'ement des r6-
vient de bomber sur le front, avail gions avcisinant le littoral, la Com-
it0 decore de la croix de gucrre. Son mune se propose d'exproprier les ha-
trkre Henri Ltefvre a id6 blcss* d'un bitants du March6 Saiat-Louis don't
Wclat d'obus A la tate. la reputation est si connue. Cette
place sera remplacee par un magni-
Cin#ma-PaHriiama tique jardin avec kiosque et plusieurs
autres embellissements. Les indivi-
Beau public, exhibition parfaite dus expropries recevront des com-
de films magnifiques.musique excel- pensations aux environs de la pro-
lente, rien na mar.qu* pour Ie suc- priat6. Baussan, pr6s du Pont-Rouge.
cs de la representation d'hier soar. La Commune execute IA des tra-
On fut ravi de revoirl e tableau vaux qui feiont de cette region une
imcompDrable a La fleuriste de To- veritable r nete ville avec des ave-
nee atquiville aventcoudasme


neso a qua ,ouleva 1'cnthousiasme
le plus grand.
Lsoire prit fin i -o htures et
demie.

Le lalth-levanche


Comme il a etd dijA annonc6 pour
dimanche aura lieu Ie match-revan-
che entire l-equipe de l'aUnions.com-
poste de joueuts de nos difterents
clubs et celle de la Marine des Etats-
Uais d'Ameiique. Nous rtviendrons.
domain, sur cetie parties sensation-
nelle par une etude composee des
deux vaiilants eteamss, don't nous
donnons la composition.
Equipe Haitienne.- But : Joe
Woolley (USSH) capt. I. F. Elie
(BVAC), W. W\Vlliams(USH) demis,
F. Lafoiest (USH).R Lhenet(USH).
Ch. Duncumb (USH) avants, M. E.
Elie (BVAC). Dupuy (BVAC).Paul
Chenet (USH) M. Bourand (USH),
1. E. Elie (BVAC).
Equipe Americaine.- But: Wine;
arrieres : Brooks, Faisher ; demis :
Winefry. Burns, Finnerv (cap.) ;
avants : Anderson, Left, Fuller, Mc
Nel, Benton.
Arbitre : M. C. Henriques ; juges
de touches: Lt. Basuy (Marines),
S. Soray (USSH).
Le coup d envoi sera donnu A
4 heures p. m. au Cha.np de Mars.

Ammivt rsmire
Aujourd hui est la fete du R. P.
Cabon, supe6itur du Pettit Stmi-
naire Coliege St Maitial auquel les
4tves de I-Etablissement ont adres-
at ceuis compliments bier apis-
midi.
Ce matin aprts la messe i la
chapelle du Petit Siminaire, coog6
a tia donned aux el6ves pour la jour-

An devout superieur du Collge
&amia-Manial,. tous nos souhaits.

Feetlall

A Ia lite sportive qui s'annonce
brillante apprenons a nos lecteurs
quo la Musiquedu Palais contribuera
amss as success de la reucion de
dimanche sur le champ de mars.


La Compagnie de Relection 'ient
d'entreircndic des travaux Ila rue-
F.aou. Depuis hi, r une 4quipe tra-
vaille a 1'etablissement des egouts
dans la I ar-iedecdtte rue qui avoisine
eLe Mann *,
On se ajI'pc!ie .rcmbiem ious avons
Sdalcndu la ca.sit de cLt.e i*kie qui.
. asluiiiti uplleionu.d-vai Are refanll
psiu .o. 1a caiiuv de 30si .nauvals


Chbque sur N. Y. i14 olo prime
Ch6que sur Paris to olo escompte
Transfert sur Paris 5 olo escomp:e
Billets de 5 gourdes i olo escompte
Nickel x olo escompte


Lfa Guerre

LE MONTENEGRO ENTIEREMENT
DESALtiM.. -NOUVELLE AVANCE
EN ALBANIE.
Grand quarlier Austro-Hongrois


nues magifiqucs. 9 F..vrier
Comme on le voit. tout le mou- Le desarmemaent du Moutenegro
de gagnera A la realisation de ces est tern gard autro-in.honro
Lea avant-gardes austro-hongroi-
projets communaux. sea passerent la rivibre d'lisehni et
occuI'rent la vill, de Preza et lea
isse ialiei Mille de hauteurs au nord-ouest de cette
I'Eutre Chr6 iMMe place.
L'ennemi compose des restes de
Le diminche 1 fcvrier courantdeltachein.nts Serbes d lalie,,s et
aura lieu une seance solennelle A de met- ejaae sous les o.lres
I'Association Mixte de l'(-uvre Chr6 d'E:-ad Paclia evita des combats
IAssociaion .ixe e r .. eret rlaitla dans la I direction sud et
tiene, cn vue de la reception de sa: sudoueat.
vice-p-sidenue-d-honneur, de quel-I Uja eul choc se produisit lorsque
quts constilleis hoioraires ainsi que les troupes austio-hiongroises occu-
de plusicurs mnmbies actifs des 2 i.rertit Vallya. situee hilt kilom'j
sexs,. ties au iiord-ouest de Tiramma. L'en-
Cette seance promet d'etre tres gagenemnt se termnina par le refoule-
inltccssante. maeitt d'es ,e'ni nias.
Uii dil igeable aiistro-hoingrois lan-
Carrausel ca, a plusieurs repliises et avec
beaurotp ,le sute6s do-s bonmbes
sulr les Io iiie etl lesI tr:nclieasi ien


La Commission Communale vient Inemis pis dte DII'Zzo et sur des
de dorner I'autorisation a Monsieur bateaux lienlieis amncrt dans ce
Jules Gornail d etablir au Champ- port.
de-Mars un carrousel moderne.L'ins-
tallation qui a commence hier sera -
compl6tement achevwe dimarcche.
jour ou I'on compete fair l-inaugu- ofle aur.W lettres
ration. -
VoilA une bonne nouvelle don't se
rkJouiront nos enfants si pliv6s Port-au-Paince, le i1 fivrier 1916
de distractions et si heureux de se
diertir dans les joyeux carrousels,, Monsieur le Directeur.
toujours remplis de rites et de gat-' Dans la note intitula.e *Succession
t6. 'de teku P'cio-Pierre-Andr, parue
dans le numnero d'hier de voire jour-
I6tts nal, l.quelle est signie de Mr Louis
Ulysse, j'ai relev6 qu'll a eu a tou-
Vous iles pries d'assister aux fun, cher a tiois cent et quelques dollars
railles de Francois PlIsantc Juss, d&- qu iI a converts en gourdes v pour
ced6 ce martin & 4 heures 1/2. dcsiniei.sstr lMes Louis Villemenay.
L'enterrement aura lieu cet spres- Christian Fournier et un expert,
midi A 4 heures premises, A Saint- chacun cent gourdes G. ioo) Ayant
Joseph. ett un des detux experts choisis dans
Maisnn mortyaire : Ru Tire- l anventaire des biens de cette suc-
masse, N 7. cession, invei taire faite sur la re-
uisition de Mr Ulysse je le prie
Navirde deetolomt bone de designer par la voie des
journaux lequel des deux experts a
Ce matan est entrv dams motre eu A percevoir les cent gourdes don't
rade Is croiseur cuiras&W JMNsteasma i est plus haut parit.
14-500 tonnes, .000ooo cheaux- Rccevez, Dsiec:eur, mes meilleurs
vapeur, 2 hlices. remerctments.
vapeur, _helices. -... 1 lrcccr ,IM


Le Motana v qui bat pavilion
americain est montd par le comman-
dant Chester. W% ls.
cSvesemies
Leo Membres de ia Ligue de la
Jeumsse Haitienee sent coavoques
en assemblic ordinaire, le 13 Feviici
courant, a o bheurcs du martin.
Le PrtsiJet
Georges N. lAger
Arrise e eo MiSew Jilm ieWk
Notre ami Justin Elie sera ici de-
main. de detour de son voya A
New-Yoi k, c 6 come na I at s
annonct, ilt tait allt keu deir


AL.e


Mon cher Directeur*
Dans voire n o d'hier un ami que
je n'ai pas encore d6touvert, ayant
publ6 mes fian;sulles avec une cer-
tainc Rigina Castille. personage
imagiiaaiie, veullat s'il vous plait.
pubaer la pr6senite tn manitre de
rectification.
Mellleures salutations
Vicroa GRIEGER
Paris. 7 janvier i9i6
MNo cher Directeur,
Le MATIN du j Decembie a pub!ie
ane leire de l'bouorabie M. I. Adhe
iowr Amagma, .adresc au Directea


ULic-bonne I*&OMPense est prr.
mnisc A ctlui qui me le fer2 retrouvr
OSCAR LECLERC

NMtle brune 6?am-pLe 0 11. iVl
une ecor:hure au dos vol~e dan's
cour du No 58 Avenue Dessaline.I


Ibocleur A. LescoufIa'L

Malhdes des en fans
22, re ca uis, 22


Depuls 40 an* le

SELde FRIIITSI
(EosFruit Salt)
O~u;t a 1PR -1',granaic populariW ta~e
.4SANT~t, la BONNX MIN E
BDEN-a9TM. a des millions de p'-Ers4,
a-,st le m-allur reme-de ""I"
CONSTIPATUO1P, I'exces ale
DIGESTION, les njaux de Wae. 1-s
-e i s ang et lItTAT FftURL.
Son gahit est a~zr~able et son actI(-%
SPas dle 1z6ime niii de perte de ienips.
simplement me Verm V Scb or
SA LT. E n ena pregnant toi~- 1iii
Catvi~i-caleiz Ibien:t. tiune grande au4 ,~
de votre t-tat j.ri.W-ral. La notirr't irev'I

oms ui re~roiiverea v')ttre baaolles
iia'.t[(n 4den avoir toujours un
..i a 'an t avec. soi en voyag'..
W,L$ ASRI .1. C aEDO, U&d.LONE
SE MORI K&315UATMIS
Fri v.-r :.- dans testes los pbarwud


LeIocleue'
L"on Atsda


Rite A,' cI U(i 1e' f, wi.I nICUr LJ.'prevenir sa C0
"*.4. -- el po' ivi y aura arien tde ch'11
SOMMAIRE 11. .\I AIIVR.ISON da. i'll-, W-aLires d~e C01131ultatiol
ij ANI L 116II c sro, jusqu'a ]a setmh.111
I. hiana#eliaai -. M ~. 11m1 ])1h11.. 11"c / le Ic i Ricot. eti aP
Lepy .a~itd~ IAaI tiia u 86 rI, rii ; venu e Lamartir
(ilas Iiaaa Ii(PI'alfs et 114)11- ( 1< e du IBok-\'erna ) 1.011
de (Mi~ ib it! la.. 1 li'puls de 7 A 9 heures du mall
dci k~f ~!OLIS les ]a-aur:; de j A 5 heures
HI.- Mmleiti afiutieIt. 411 E lidmuc, pati 1-.pres-midi. Ses operations setel
Loilis Ika Ijnl. ndan' la. matnn~ecomme par Ic ,
III.- Vers lit 'lI.aarhile.~'re3pamr lPour touts que%lionS cona"
tie, pol Jeean ile l-ry.It cpartetnent de Fi'nstructi~t
IV. La gitarro nmnatelI HI. La. b:ique, il se tiendra 4 ]a diSp0O
mnati~eraa Ile ptiv rie, par MI. Ju public aux cinq ministitO
Geor-s 8ge' mchiI lofl.
V.L~ Ctktfl)S~ae .,I i lundis, mercredis et vendredi,1*
V-a lgem tia. --ta' t~aaeia a Ia vuera; heures.
par M. Chiatries G(iiiaux.
MI. hlemeri Carl (a.'.f l1 j
VII.- La a.etta fitanctaaisee, par &I Ligne HUs~i als,
Rapahai'I-Geoa'ges L.&1vy, do I'A. --
cade~mnia des ScienCes worm.
lea et pollitaqucs.LeSS-CO MBA"st
VIII. La poo~sae cleassique dana Le sS a COOMIA*'e
lea 1116ditations, par NM. Rend U i Amed. HO F -0
Douwniz, do I'Acaddstie frats- Ao HEDS
IX. Rtevue scientiqtaise. A pro. -
p0s tde Ia Sciencee allemuande,
pal. Rap.Iorq~agzm~ el steamship

tes hiessist, do I'Acamidmie i Le vapeur AMERICA\ ed3
des Sciences moralles et po- ic vers le io 00 11 cou rAnt
litkuet. Ide Ne:w-York et do St M arc. i
X1. IHullefin bibliographique. tira probableinont leOdtme jOO
PRIX DE LADONNEME.jT Cay ie Cuba prenami trI8 elf
Uffan Six mois Troismos w gers
PUM. 50fr. 26 it. 1 4 fr.grs
DamaTammoTs 56fr. 29 ft. I j fr. Port-au-Prince to so
Rfaasgl 62 fr 32 fr. 17 fr
La. 6111u"P~rWdo&raaof do t j Le*dlftgulido Is C5~
aqw MDE V KNVA


Dre V. ROUZ[ER
C'bi ru rlien-Daie$S~ir
Poa* Graduae ofe I'li/if/ti /)ld Dfl -
1,11 ( '1#1a,'/1!
De retour aia (itC.;q.I di' -aimmie aw
sea amiis et A saIit iCvavillaiite ( ijew~m
tobe qu~il repacaeid Lt adirectiomi du
son cabinet ;! partir do veaidredi I I
Fdvrie a.
Tftvaux deamlires em bits genres
Ehirmarieuns s'ms deulcur
Travail soignte. prix mod6rqt
Gtt Mullis I tV)1l
13h. A 12 h.et 2112A 5 h.
11 1t i hudci a. idl, oa> ;de l a
I li:a liii .1cia- I. K va id
Port-cau l'u ice, Io aClruj itr, Wit;$


It. L C. i

Sono cl~mia :i al lite. rat i Fta ,. ui
ti Ahiiitia (tl- ',41 iilia 4. Skcoitehe e~it
Igor ia (ii1l11t,111 ti 011-1 !it (i t 1 1164 1, a
deile tcai-si:

MOG.
IM,36, 87 t- 1888M linatori del Go
1ilo.
882 e 1881 del 1'At'lighleria pesamids
Camupale.
1887 e M888(lei I Art l iicia a caval
188~2 p 18:? d4-1I 1Az liglicria da co
ta P tom!#W,a'.
Poo IamI"i i'ane* 8 1F, llrtlio 1916E
It Incarbee1io f/al/li tffari dell
/LI~K~ouE MATT.EIS.


Ifevue
des IDeuux 2londes


- ----.,


-..


- I