<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02532
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 10, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02532

Full Text


NW16M As"* wX&


4VlNhI CUATIRIS


Jis" IWafrf b


-v- -I -


fln M


GI6met-MAGowRZ
DIRZCTZUR


PORT AU PRINCE
,jis 0- : : : : : : G, I


T.ois Mois

UOn Mois :
Troias Mois


. 0 : 0 a 0
DtIPARTEM 1!NTS


EThANGER


Troia Mois. . .


. -e


1.00


* 5.00


G. 2.90
. 6.00

G 8.OC


rowT.AU-PRINCB ( mom1


j


j2


OUOTIDIEN


WSMACTION ADM1-maTRLATION
Angle des Runes Fcsrtu & AnluricMSW

Usa amomeaes soal repa :
A Pear-A -PR3NCh.~l r tUrCAUX dU @i*Ui :
A PAIze: C .Mv~r~. Cie 9. r:.mw.
.A Lo~aof' .xiitL. \. n.;c &St 19.S19,2%

A SKRUN. eg RLIIdQ.? JiSS. W U$&~.00sa
A iNmw-Vo- -L'nlvc~rsj reucicity Coirspany 4 W
14 til
Let mausarts ins~rv-' au non me son: pta rcndm.(

A4bmxe'i, -nts & inser fnns pai'ables d'Svamas


fraternity& a illumine ces ouviiers de
Lettre de France a meme oeuvre. Les femmes ont
la uexcessve susceptibility .
L I& .dea dule tMop vi-
Sgouareuse expression de leur m6con-
10 flH tentement passage. Et la vie en
u li common a repris sur ces nouvelles
costumes, avec un rythme rigulier.
,-____,s__ comme celui qui faith battre du
meme movement les arteres de la
De noire correspondent nation. --- Les chefs d'industrie, de
commerce et administration se
Depuis quelques ann&es, l'intelli- sont employes de tout leur pouvoir
gence et la main d oeuvre fMminines A r4gler sans hearts trop cruels les
sont employees avec succks par les conflicts naissants. Dans la sou-
administrationspubliques, lesquelles veraine epreuve de sang et de teu
suivent A pas comptes les mithodes que traverse l'humanit6, il convient
de l'industrie et du commerce. Les de constater avec satisfaction que le
P. T. T., aprks i'Enseignement, ont labeur national est secouru puissam-
compris que la femme est. aussi ment par celles-la meme que l'on
bien que I1homme,. apte aux travau en avait cart6es.
intellectuals, et lui out contie un Et desormais le feminisme s.
certain nombre de fonctions-. Tout digage de routes les exaggerations oiu
cela ne s'est pas tait sans quelque re- se plaisent les r&veurs ne sera plus
sistancemasculine.Beaucoup d'hom- un mot bizarre, mais bien une rea-
mes, en effet, ont adopted, pour leur lite grandissante et magnifique. -
commodite, cette tradition oriental La femme sera entouree de plus de
queltfemmefutcr*teseulement pour respect, car elle n'aura pas etC seu-
la joie de leurs yeux et la bonne ges- element une sour charitable penchte I
tion de leur menage. sur les blessures des soldats, mais
Mais peun A peu. I'existence se aussi une collaboratrice precieuse
faisant plus dure, il a bien fallu pour le maintien et le relevement
constater que le salaire masculin de la prosperity du pays.
cat souvent insuffisant. La necessity, Elle sera toujours pour 'homnme 4
.A detaut d'un sentiment plus noble, une douce ccnpagne et aura prouve
a tait accepter pour les hommes le au surplus que son courage au tra- d
travail f6minin. vail nest pas inftrieur au sien, et i
Aujourd'hui la question se pose lui est en bien des cihconstances su- 's
plus pressante. Demain elle le sera perieur. --- La premiere surprise i
encore davantage. La main 4i'ouvre passed, on s'accoutume A cette con- d
eat rare parce que la plupart des ceputo qui auparavant *veillait daes
hb.mms-- ombawnu hvOtrquement sourires sceptiques. Le scepticisme I
.pour le salute de la patrie. Quand la est remplace par la foi ; le coeur est 4
gcerreseraterminte, beaucoup.hetlas plus tendre eti 'esprnt plus subtil. --
de ceux qui soot parties ne rentreront Et cela est encore une jolie renais-
pas. sance A l'actif de la femme ..... i
11 taudra bien alors accueillir avec SuzANNE CARON r
reconnaissance cette collaboration 16-
minine que certain considkraient
avec dedain et d'autres avc jalousie.
DEjA, nous avons vu dans les Pabst...
champs la femme du cultivateur
prendre d'une main robust la char-
rue que le chef de famills avait d 6Pabst... *
2uitter. Aux usines, aux manu-
tactures, dans les banques, dans les T M 15* ilwakee e&W
maisons de commerce, partout ia d
femme accomplit avec devouement EN VENTE CHEZ I
laotAche que l'ouvrier et Ilemploye
out laiss6e au premier coup de tusil. 1M j. JW Oy i
Presque routes celes qui sont 1i, n
Ie vimag pench* mr une besogne En gros et au detail
l. ^ peSy s nebsAngle des rues Coarbe et Cesars a
nouvelle, sont des veuves des sol- Ang mlledire et la plus hygini- i
dats morts pour le pays, des fill ge t ir n
de combattaats fauches par la mi- qu des bi es.
traiHe. Noe se laissant point accabler __. I
par la douleur, d'Ame 4nergique,
de ceur fier. elles dirigent Ia ma- t
chine, "dditiopnet de looaues co- L Hite
lonnes de chiffres. copientA wleue es b
et reophissent leur dimin6 subite. l
aent change sans que rien le I, d
rebute et les d4couige. l
Si postmt. AAn 6tm Mase vie LL DAMATUao HaMMaU. RouMs j
en common, dans lea burasma et em ta carrfMm MoarrwrTQe'o e
lea ateliers, leur paralssait insuppor- POUIRAITr Rtotrti R LA R c PAR Ls "
table. Les plaisanteries que les hom- IRE. s
mestrouvaient normales, leur etaient q
odieuses. Ce n'etait point I exces le x8 Aodt 190o p
du travail qui les desesperait, mais p
l'obligation de subir les petites Mon cher Moniet,
avanies que tout nouveau venu doit d
supporter avec le sourire. Elles ne D'aucuns pretendent que si l'Ctat tr
comprenaient pas que la vie est Economique et financier du Pays est n
plus forte que la mort, que devant si deplorable, c'est parce que le ju
a joie de ['action. le deuil le plus travail n'est pas organism. v<
terrible s apaise et r61oigne. Lesa Cette opinion, pour Atre partagee pw
temmes n-admettaient pas non plus par quelques hommes instruits, ne a
Sue ces homes ne fussent pas au me paralt cependant pas tris just. qi
front. :lors meme qu-ils etaient Sans doute je reconnais que le
rnformes. exempts. trop jeunes travail est une source de richesses, n
ou trop vieux. Les hommes. de et j'admets que la prosperity d'une ,i
leur c6te. regardaient avec diplaisir nation dEpend en panic du develop. .s
ces temmes qui devenaient des con- cement de son agriculture et de p
currents. .'extension de son commerce, ti
Chacun 4tait nerveus, pendant A (e ne suis done pas, comme vous p1
sa douleur .n-d s a.g- im le voyea, centre organisation scien-
Pais. 'habiaidauida t,4 ah at de stuhiae du travail, c


Maie bien que je voie dans le en prose de mot La mort de 1'oi-
travail. un remrnde excellent pour seaus.. Puis-le done, quand l'acade-
soulager et gukrir iPs mau cruels mie.reconnalt mon mtrite,.)'estimer
.dm4nea4oo sffroins, ns.- v4emade intfewu -. -- ..
si le moment est d ji venu d em- One nois .r.acteurs continue A
ployer ce remede cffica.e. nous de inager et A nous calomnier,
A bien consid-rer la mentality du que les taux patriotes croient notre
people, ses tendances. ses habitues. perte inevitable et se croisent les
son gout pour le plaisir, la prodi- bras, peu imported !- je ne cesserai
galite et le d&sordre, ne pens-.z-vous pas de travailler au relevement de
pas que toute tentative- A I'heure ma race,et au bonheur de ma Patrie.
actuelle- d'organiser le travail, se- je ne me lasserai pas de rire et de
rait intructueuse?...Ie le crois...Aussi taire rice...
je ne voudrais pas encore voir le peu- ...O.i a du p:ut-Rtre vous appren-
pie travailler...Oaedoit-il done fanie? dre que la jeunesse pensive vient de
me direz-vous...Eh bien, il lui faut me donner de beaux surnoms.. Elle
tout simplement rire... VoilA sans m'appelle a le cascadant Rieur, le
doute une id6e qui, de prime abord, Plince du Rtren ..
vous semblera peut-etre bizarre, et C'est domrmage que vous n'ayez
qui vous fera peut-ktre rire. ,Vous pas pu assister au banquet de ces
verrez cependant,- A la bien enten- jeunes gens... Vous auriez peut-etre
dre-qu'elle nest pas risible. epiouv un grand plaisir A entendre
Vous 6tes-vous jamais demand & mon discours :- il a 4t6 tres vive-
pourquoi nous sommes incapables ment applaud. 'en ai etk d'autant
d'efforts serieux et continues, incapa- plus fln-tt qu'il n v avait dans mon I
bles de remplir regulihrement les auditoire que des estht:es...
devoirs genants et do nous astrein- 1 e n'ai pas manqu de citer dans
dre longtemps A une discipline r ma causerie, le mot c61ibre de P. L.
goureuse et severe ? Courrier : II n'y a de bones gens
...I'ourquoi ?. Parce que nous que ceux qui rent. 9 1 ai rappel6 I
sommes un people triste ; et nous aussi la tatneuse phrase de Cham-
sommes un people triste, parce que fort : t la plus perdue de toutes les t
nous avons etc esclaves, et que nous journies est celle ou l'on n'a pas rn.*
on gardens encore le souvenir amer. l Je ne vous parole pas davantage de
Oui la tristessc. c'est I1, le mal mon petit moiceau d'dloquence ;
don't nous soulTions, et don't nous on va l'impnrimer, vous le lirez, et
mourrons p.ua-6tie-ce que je ne me direz frAnchement ce que vous 1
mouhaite pas-sr toem de site on en penserez--.- -.-- ----- I
n y apporte pas rembde Soyons Je viens de parcourir votre lettre ,
done gais, amusons-nous,-d6cem- d'aujourd'hui :--- je la trouve un
mnat bten entendu,--sourions, rions. peu dure.. Vous me signalez les ]
puisque la joie est la grande torce fautes de fr.an;is que vous avez
des nations, et le reconstituant par remarquees dins ma derniere piece
excellence. de thta're .. Ah !comniuej'ai soutlert, a
Connaissez-vous un people qui en lisint cette lettre... Malgr6 ma
soit devenu puissant, sans avoir douleur, j'essayais de rire, mais le 1
ri ?...La France, I'Angleterre ne se- riais jacne. r
raieat peut-&tre pas ce qu elles sont, M. Gasto Boissier a 6t4 plus in- L
si celle-ci n'avait pas eu un Swift, et dulgent envers nos auteurs quo vous c
calle-li un Rabelais... En Gr6ce, le ne I'tes A mon regard.
rire d'un Atistophane n'a pas 6t6. Vous pouvez bien cependant,--si c
sans doute, stranger au diveloppe- cela vous amuse--me donner de
ment de la civilisation h6llknique?... temps A autre quelques coups d'- 6
Et Rome pensez-vous qu'elle serait pingle dans vos lettres. mais de gra- p
parvenae A dominer le monde, si ce, dans les articles critiques que A
Plante ne lui avait pas appris A rire vous pr6paiez, ne parlez de moi r
de tout, sans se laisser jamais abattre qu'en des terms 6logieux. Votre p
par I'adversit6 ? vicil et sincere ami. l
I'entends souvent dire A des gens RIONS I
qui pittendent aimer le Pays, que *
nous ne pouvons nous gouverner,- -
ittendu que nous sommes un people r
nfdrieur- et qu'il nous faut un *icre d
mattre stranger. Propos insensks. et s
|ui me blessent,toutes les fos qu'on P
es tient en ma presence ... PABST s
J'ai cru, je crois et je croirai que A
outes les Races soot Cgales,et que la r*u@ u b
m6tre ne le cede en rien A la Race At v
e monopole de la civilization. Sans V.
oute, nous ne l'6galons pas pour A vendre au prix exceptiownel d
e moment, parce que nous sommes de or 1 .-- par bard de 10 dou- e
eunes, et que nous n'avois pas Zsines. C
ncore atteint tout notre dkveloppe- Chez REINBOLD & Co ti
nent... Mai.s tout jeunes que nous e,
ommes, nous possedons djia des di
ualitis tres rares, et que les Eur,- se
)ens n'ont pu acquerir qu'aprks Au D parfm nt
lusieurs siAcles d'efforts. re
Intelligents, nous avons une gian-
e facility d'assimilation. et sommes DE
6s habiles dans lart d'imiter...I!1
ous manque peut-etre un peu de 1'lfltrlctOln P1blique
igement ; mais ce petit defaut trou- C
une large compensation dans la
uissance de notre m6moite...fe con-
sis on protesseur de Philosophie A 01
ui sait par ccur tout Contucius. U IN iUill IiD.
Notre littirature, vous ne I'igno- -- D.
s pas, est asses riche :-nousavons D.
e ecrivains de haute valour, qui It m'est revenue que le Departement D.
nt connus et apprcids du grand de l'Instruction Publique va suppri- D.
public franpais...Est-ce que noS an- met les pensions de retratte des ins- Ch
ologies n'ont pas ett couoonntes tituteurs.je me refuse encore A croire Ch
ar I Academie tranuause que ce soit vrai ; mais ce qu'il y a Tr
Dans lun de ces volumes figure, de certain, d'Cvident, 'est que cette Bil
mie vous le saves, uan mos.eau mesure,par les consequences qu'elle Ni


entrainerait necessaiiement, serai
inliniment regrettable et susceptible
d'avoir une r6percussion ficheuse
sur -is march 4 @A.ait mnotre ea~
ieignement.
Cest..oinme o:1 doit se le rappeler,
au tnois d'Aout de I'atnne 1912 que
fut voice la loi sur la pension des
instituteurs. Cette loi don't Mr Ter-
tulien Guilbiud. alo:s Ministre de
l'Instruction Publique,eut Iheureuse
initiative, venait a son here et trait
destinee A combler une lacune de no-
tre svstieme d'enseignemrnent. bile tut
salute par l'accueil reconnaissant et
enthousiiaste de tou' le monde uni-
versitaire qui voy.lit luire une aurore
n 'uvelle et bicif.it'isnte pour les
tducateu-s du Pa.ys. doit les vieux
jours ,ltaient, dLsormais, assures. Le
Dpartenicit Je instructionn Publi.
que,de son cotli,te manqua pas d .ap-
precier. come il convenait.les nou-
velles dispositions i proposdesquelles
il s'exprimint ien ces ternes dans l'ex-
pose de la Si ihtu:a de 1913-1194 :
a Les vieux iours sont dcsormais as-
sur,, ; le maitre d'ecole n est plus
expose a tinir 1 ins 'a mnisre et I'a-
bandon une vie route entire consa-
Lree a augmenter le tresor intellec-
tuel et moral de l.i Nation. Cette loi
qui, par le maxiinun de la pension,
assimile l'humble instituteur aux
grands fonctionai ures de I'Etat,com-
porte a la tois uie recompense pour
es vieux et u-i encouragement pour
lestu*wnis. Elfe, m nitmik gage le p4us
t'rtai ii ," la priospi rite' c Je l'-av'ir d
i0s t; Ole'S 1.
Le Department ne seddpartit pas de
:ette mania:re de voir et l'annee sul-
vante.Jcl ira (Expose de Ii Situation
Aux Legisliteurs que le vote par les
Ch1 mbres Legislatives de la loi sur
a pet.sion de retraite a ttI l'une des
ilus grandes marques de sollicitude
lont nos instituteurs ont t ljusqu'i-
-i i'objet a
11 y a de sages et utles reformer
on les a toujours stgnaales qui s'im-
oosent dans I'lnstruction Publique et
iuxquelles ilest A souhaiter que l'on
puisse gnettre la main.Nous sommes
i la minute decisive de reconstitution
rationale et je crois, qu'id serait dan-
gereuxde ne pas la saisir au vol, do
a laisser passer, loans entreprenpdre
a reorganisation methodique de
"enseignement.
Mais une measure nest pas une
rtorme qiui consisierait A ravir des
Iroits ptniblement acquis des droits
acres, reconnus pour tells par tous.
Non, la suppression de pauvres pea-
ionnsires, A part qu'elle metitrait
nos vieux 6ducateurs en face de I'o-
bligation imp&rieuse de refaire leur
ie, de recommencer une lutte ot
Is seraient sirs d'etre anoantis A br*-
e'bch6ance, Iserait un element de
6moralisation pour le Pays tout
ntier. Car, on auratt Ilair dinfliger
omme un blame A nos vaillants ins-
tuteurs, de leur reprocher d'avoir
mbrass6 une carriere. ou, il faut le
ire A leur louange, ils n'ontpu" que
e sacrafier.
C'est pourquoi je me refuse A crot-
A une telle decision.
UN VIEIL INSTITUTEUR



OUPS DE BO1'0SE

r amiricain. .480o prime
Int. d-Haiti :9'2 60 ad val. nom
Int. d'Haiti 191 60 ad val nor
Int 1914 LAD 4o ad val. nom
Int. x614 ,B 40 ad val. nom
Int. d'Hazti 16i4'C'4oad val. nor
6que sur N. Y. 'i4 olo prime
i6que sur Paris 1o o0o escomple
ansfert sur Paris 5 olo escomp:e
lieo de $ gourdes 1 o[o escompsq
ckel i oo escomp~s


II I I I


=WON Am





LE MATIN

*oils cuivre :1n, livr.'s Cloit sdor
ourls press a looo livres, Flt cordoni.er Oo livres. -
Ecrous i13 livres, Fruits secs PJo se
(Pr .sa/U -- ivres, oivre Pour as gudw et M prhI E dm;
RENSEIGN ETEM S i, Grolle 12 liver, ot RHUMESTOUX, BRONCHITIS
9 F6vrier, MktTk..OROLOGIQCTU S gne penile Ni., 12) livre, Gooinme Ula RIUMES
Wasusxurow--- L-administration 01SERIVA'01119( fll:)_1 rlivles. Tuyaux galvanises
WAs,..suros L-adrinistrataon DsiA 32Z.^ n Iivr'o CatarrhG. Grippe, prevz -
a publiepcard hier Ia note suivante :*s DU_215'1tibd[IG3mO- re 6o0lTvanillSCatarria., Grime,pr a=
a publiemenard hier la notice du Lsuiv e SKMINAIRE COLAI.,GE ture looo livres. Fer 14,92i lives,
Le rdglemen de Iafaire du Lusi- SAINT-MARHIAI Fdrine imitia 5j livres,. Kerosiie ,lot
tania probalement s'annonce cor- gallons, luile d. colon 317 11-1 gil- L EM ULSION si
me devant etre r6solu trs prochai- Mercredi 9 I*vrier 1016 lEns Essenice 2t galloins. Verius 18 ) (A Hull do FaeW de M me)
nement. Les Etats Unis n-ont ni aug- gallons. K.ecre cordonuiier 2j gal
menit, ni r6duit leur demand, de Barom6tre A midi 763 4 lolls, Alcool to g.ttlloi,). Iltale pen Ee dO- d Pousmos Rn obute et
ortne que vous pouvez vous-melmes minimum iJ turie t1 5 alloi.s, "l'ii rol,'liit' I p 1t a Tub C
tirer votre propre conclustcr., pour Ternpraturo maimum 316 gaos t'Vapier eiballagr i-l4 ,a-- vient T
Ia base de entente. n i s vab.Ior I 1 iprimiei ie rii, M"_"
D.s manufactures privies :de pla- Mo.e -nol* -e 2.5 I r.e li,,Ai) duzaai,.-; S.- 1s W8 don- -
ques cuirasstes ont fait savoir au zames I'PeIgoes I.Ai doiz tos. Cot- .L -
Comit6 naval du Senat qu'elles aug- Ciel clai: jusqu'A 3 h. isuageux ct series 9 11i2 douzaines. B is et Chalas
menteraient le prix de ces plaques couveit la nuit. Pluie A l'ouest. settes 73o dotizaitne. Longues n u lns Ia fort Le Piitre, I'intante- ceux qui dissent de moi tout ce qui
de ide dollars par tonne Csi Ie on-1 Eclairs. Baromntre constant. tides I do:tz l>. ,llea\x ;; I 1 don ,: dscendit un aeroplan ennemi. leur passe par la i6te. sont trop coo-
grus decide d'acheter ou de cons-- j stIhAt. z'ies t'' :1 thltiz.iiiP-, CI.v.att."-:. '.ropl.n tomba enveloppo par des tentsde me juger de pair. pour qu'o
trure des usines. pendant e Co- 18 douzaiines, L;it c'ioideris- t doi t ,,nmes; les deux occupants trou- les croie hon-ttes.
mit a mis un vote recommandant' z line,, Cuillers et tourclhettes 2S 1 vrent la mrun. L. ULYSSE
les usines du gouvernement. 11 a A IHepital Militaire idozaites, CGirage t douzaines ret la mQrt.e d l -ULY
aussi in fo rm e favo rab lem e n t au su -_ 1 1 C h em ise. 1 ho n mne. .2 d z i s tUr ue h t ea e de a a usa g uerr.e d es 2 -t
jet du bill qui autorisement au su-oo dol A o-casion de I fete de lImma- Fouets 3 douzaities, inceaux 'est. quelques fasbies attaques des Avs
lars pour equiper le dock du mares-' cule Conception. le Dimanche jz douzaines, Eau doe loride 2 de pouioss suprs d'la voluxt et centre Ls Cim ssis alp
land, pourla coo de cuiras-,Fvrier A 3 heures de I'apres-midi. z Alles, C;hainois I douzaill. Verres to~mti)ns sur la voic ferrie entre [A Cemmissiem Cemummale
land, pour la construction de cuiras- ,1vrler 1 3 heres d e l _-m- p pour laiupes 48 douzaines, Ciseaux l 1tanovitschi et Ljinovitschi que les de Teal-sea t
ss. i ooooo Dollars pour agrandir aura lieu, i'h6pital miltaire, li 't dour z lines, douzier 13 douzai- Aliintands avaient inoccupes le 6 t-
les docks de New-York ; 00oo mate- ban&diction de la Grotte et de la 1, Mdoulins i, cafe 1 donz ine, Gar- i ads avairen t repouss pes. c 6 lK-
lots de premiere classes A Annapolis Statue de Notre-Dame de Lourdes.- itures pourli cercueils t do, zaies, Port-au-Prince, le 9 Fvrier 1916,
4 juillet prochain. Le meme bill a: La Grotte a 6t. 6difice dans la Fruits au jus 4 douzauesW. Vaseli iP an II me de lindependance
-6d vote A la Chambre aujourd'hui. cour de 1-h6pital par le, soins de- 2 douzaiues Poinitne.s de terre 21 ba ) U fu articlee 50. 22me alina, de
Le Comiit a ~galement voti de vou1s des Filles de la Sa esse qui s ris, Caineit 773 barils. Ilareigs 1. (;Chirrliei-Derlisle la loi du 6 octobre 1881 sur les
prendre en consideration le bill qua sacritient dans leuvre de soulage- bars M1arquereaux barils. Avo- Pt G r-aduate of Philadelphia D a- Conseils Communaux ;
approprie dix millions pour la cons- ment des mis&res et des blessures ie o bars, ones darb e a- tl College enduConseils Communaut d'inslubr
traction A 150o miles de San-Fran- humaines. --- bails, ue sd 73 arils, TaIoe d tour a a Captale announce a des Aterraind vague est contraire A
cisco. d'une Acad6mie Navale et d'a- Des D)emoiselles en costumes et barils Guudroi 7 bariis, Ttc de St aS ms et A sa abieaveilante clien- deshygterraines vagu estt qu'il impte de le
viation. Aavoile blanc accompagneront Ia Statue pore 2 bards, Cigarettes 3u.)O, catl-rl e nd a iec oe faire eturer ;
Lesconseillersprivs du Presideni de la Sainte Vierge de la Chapelle tes at ouer 32 grosses Allutnettes nbint a part de vendredi 11 re cl6turer
Les conseillers duig.s du ProssesBoets pour osles, t..rour.. t partir de vendredi 1 Rappelle aux prop;pidtaires de cce
Wilson s'attendent A ce qu'il tasse de l'etablissement A la grotte. De losses, rossapier pour ialllles oo dRa mmeublles dispositions des artC
announcee formelle de sa candidature nombreux parrains et marraines ont feuilles Foi to balls, Ha.ors a d ires e Is re immeubles leuivans d la loion du es arot
pour la reelection dans un mois ete choisis. padres. Lavabo rt, Articles poiu Deta- Extrarliems soas de*lear cles ui de lalo du 27 ao
quand le Comit6 de Ohio aura fix6 C.tte cdr6monie promet de mai- tiste 3 colas, Papier ipe'it 1132 ra. Tri-avail soign6. prix mod6rce 19 ;
le lieu et la date de la tenue pri- quer dans les annales des grande tiles Plateaux ml tal 18, TlvaliX c Art. terjusqu un quart e liued
maire. solennites religieuses. outchout: 20 pieds, Pots a glace 8. (.1S.l 8l U, slS bAtie, jusqu'A un quart de iue d
ae. Sachets en paper 13.ooo, Matla 8 h. A 12 h. et 2 112 & 5 h. limits des villes et bourgs, dot
L PAso.- tl'xas.- Villa menace' riaix Buss 16 colis. I'ole ir cete 8 11 1 Hue du t.entre, pros de la 6tre cl6turee.
de Iforcer 1'interveniion des Etats-i Ali a's aunes Toile in.tallique 3 rouleatix. I'lharinacie Bayard Art. a : a 11 seca done avis par
Unis. 11 declare qu'al traversera la Agraffes et uillets .oo, Aaide I',)rt-ait Prince, to Fevrier, 1916. ecrit par le Conseil Communal,
fhontiire et s'emparera dEl-Paso, si En vertu de l'atrte d'amnistie colis, Tole a voile 175 auiies, Vi- tout propritaire de terrain non
I'initevention ne peut etre produite pris par S. E. le President de la Rd- 1o3 grosses. Sacs vides 7,0, ColTre- cl6tur, davoir A remplir cette tor-
autrement. publique et que nous avons signa- fort 2. Bureatix 8 Hlarntais -, Tis d| .'Stt ,8 OR (le feU malite.
HAVANA-- Hypolite, fire du ge- le dans une de nos pr&cfdentes idi- sus divrs 2.o71 ii a Un d i de deux mois se
impdans Saurs loo cais ,es S aath P. P. Attdr# Un ddlai de deux mois sm
neral a e6e arrei6 ici vendredi, la lions, les individus impliquts dan Saurs too ca s .. cord ee, pass sequel I'Ad-q
requete de Gonzales, Ministre ame- l'affaire des Cayes et qui avaient eet nes, Demns ,'7 13 a ,, t' ill ministration Communale du lica
ricain a Cuba. incarcares dans la prison de cette vii- 3117 autes, Checks 12,)o8o auti,.s.min rommunald
WASHINGTON.- Le consul gne- le ot m en libte ma- a ber mardi m allae. Calic 8 Sum Ia dlmande de quelques inti- pourra fire cette cl6ture don't elk
ra SHIGeman Fr L Bor sul ur- tan lat.s, mis a Nankinette 1.I;7, auiies, Si- (les uns hritiersde P. P. notifitra les trais A 'iniress qui
ral allemand Frantz Bork est pour- Itin. ce douzaines, Lacets 17 .oses devra les acquitter dans n dla de
suivi A San-Francisco par un grand Encore une lois nous feilcitons le. tda es, 7 rs AJ ~lt les autres reprsentants de ux mois.
jury federal au sujet du complot de-! Gouvernement de cette measure qui Fdicau ,ts oulu.es .1,ooo pied ve P. P. Andre je ne public Le onseil Communal tiendr
nomm Grocoley. pour fire sauter t~moigne de son esprit d'apaisement ouupo it la note annoncde hier. compded la situation pecumm a a
des labriques de munition et s-in- et de conciliation. Neovelle & la maio L pa dant oi imported dqu'en deuxc de l'intess tour accorder, s'il y s
terposer dans le commerce entree F IB... se prolienlaait |hier ai Cliainli tiuich merveille du monde quest lieu, un autre ddlai de deux mois
les Etais, de munitions de guerre. FMtball de Mars avec una de ses atnis,ui, itt lit I ,sa,,~ion d'un homme trois tois pour le pavement des trais.
WASHINGTON.- Le President Wil- decin de tle. P s u.e ji re e ois air- A. : Aprs expiration des d4-
son est en train de ccnsiJerer la der- Dimanche A 4 heures de P apr6s- dfecine ie doe talett sle. 1lu,' Ui i leps pr- lais sans que la Commune a't obte-
nitre note de IAllemagne sur le tor- midi, au Champ de Mars. se ren- el lneIle t cette dame ? de- nr t a as eutous le las pre-elle requrra
__ 4edame'? d -:ruI'I ubujtpesittrt- lnu le paiement rclam4, ele requerra
pillage du Lusitania et pense qu'elle contreront pour let 2me match les made i. l .x du udjet et fen suitortncrption hypocaire de sa cran
est entierement satisfaisante pour les equipes des Marines (USMC) et de U1.e clint.. se ur sa memoire-l sur i.nmeuble, son litre 6tant I'tat
Etats-Unis. l-(USSH). Le match qui sera d'un 11 ine s-inble qu'elle ne vous \'oi done come je l'ai promise des dpenses signed delle et vista par
Le cas semble trks rassurant. grand inert se recommande par les a pas retdu vote sale. Ne dC x mts l'actif de cette suc- le Doyen du Tibunal Cvil
LITTLE Rock ARKANSAS.- L'non- noms qui component les deux 6qui- est possible... Nous somitnes ca1 on I y a A Port-au-Prince le JugeDoy de P aix, et sans ou par
dation baisselentement. Cepedant pes. Nous croyons savor que le ur peu foid... J'aisoa- dont quatre st ite une.ans fa
on dit que les habitants ne pour- team americaic sera command par ri...Et vous avez eu le naleur de pa d ayants-droit, A charge parl omm n
ront retourner A leurs maisons Fenney. L'arbitre, Mr Constantin E ou maleu dapporter le morta bl d rleurs t au profit de a Commune d
avant plusieurs ours. Henriquez, don't la competence nest l lasser ourl je ai sauv flyers A la masse partageable, de iront au profitsdemm
WASHINGTON.- Usa t(iHgramme pas A mettre en doute, tiendia le Au coiitriie je I ai sauv. 'une des deux autres; iai touched as- intertrs longaux.
au minist6re de la guerre constate Psi; Fe u sez regulierement les layers, la der- F.at au Bureau Communal. les
que lea populations des sections set. -- -- ni-ere a toujours et6 1'objet de diffi- Iour, mois et an que dessus.
annonddes de I'Arkatisas souffriront Sa DOMOND
la soif et la faim si le Congr6s ne CitEia-Parisian IBotte atu Let tres cu!tes cntremens locataires t et moi, ap-
vient A beur socoura. pert les jugements obtenus contre eux GEORGES LESCOUFLAIR
vient a leur secours. grdce Me Andre Lespes. Me Clh- CLot.ENT MAGLOIRE
BERLIN.- a td annonc offi Comme nous 'avions promise on cher Directeur grceMe AndreLepnt Zphires mandate C- M
ciellement que le Allemands ot nous publions aujourd'hui le pro- e e adaae de-
pr6m de la Somnme, qu'ils avaieAmt 2ion de ce soil edition d',ier pour vendredas II in te plus aprtbs celA que des propriets
eprise dans eune centre atoaque rion Les Bords de la Creuse. en cou- 6 Iheures du soir la r p~tition gnt- qua ne sont d'aucuu rapport, si ce Le SIS '" ORANIE NASSAU "
aprs qu euret repouss ta prin sBordsds rale du programme de la Fete de n'est une propri~t6 blhie satu6e A Di- partira demain A zo heures du ma-
cipale ataque francaise. leur Fils A papi, com ue jou l'Essor. C'est exact, quini loue seulemnt deuxtois pour tin St. Marc Gonaives, New-York.
l'escadre aerienne allemande qui pya Prince, eFleuriste de oneso, Veuillez ajouter en complement, trois mois depuis ma gestion et deux Le SIS COLOMBIA est atten-.
a attaqu6 un camp anglais A Dick- grand drame italien en 3 parties, qu'en delhors des minembres de la tsmsons situes a Santiago de Cuba. de ici samedi.
mand eat retourno ans perte apris Entree g6ndiale z gourde. presse publiquement invites, seuls maison stallation A ce jour je n Cuba. du ici samedi. NDTS Aget.
de .fr6quents combats avec lea a lea partaculiers qui auront obtenu de Mrn installation Tamarel agents i Au. AHRENDTS, ent.
Lo ntm.- L navire espagnol l)imanche aprs-midi auront lieu nature aeront reua cette rp6ti- de a Compagnie Transatlantique

en feu. La roieur aen~rcain Tesas dans les salons de Met Mie Chs ion Cordialemneat. la succession en cetle ville, mr la Le vaoeur AMERICAN eat attends
a aiasa6 New-Orldens. le 22 Janvier iViener.les fiansmiles de Melle Gina IllNEC DORSINVILLE. recommendation de Mine Vve P. P. ci vers i zo oa I courant venant
New Port News le 27 Janvier pour Castille avec MonsicurVictor Greger Andr6 et Me C. Litortue, je n*ai de New-York et de St Marc. i repa" -
Gothenburg et Chlistiana. Nos meilleurs vaeux dc bonheur .a fituerre touched, dis je. que trois cents et ira probablement lem.mme jour pour
VIsNN..- Pas de changements A l'int6ressant couple. quelques dollars sur le montant des Cayes et Cuba prenant (re, et tpass-
LrNDa LeA frontA.ot I SONNtS, IuU loyers percus par Mr Tamarel, valour --e-
LONDor s Lea Allemand t onu Petite StlatfiUle loo RIsoNIBSa, ) uITR au que j'ai convertie en gourdes, ai6a Port-au-Prince le o10 Ferrier il6
encore tr L actim ave leur artille- CAPTuass E; FRANCS -UN AMROPLAx de desintaresser Mes Louis Villeme- Le dA_ Ia de_ 1 -. cs- e
rIe autour de Lone contre les an- Trincipaux articles de provenance MNNEMI DISCENDU nay, Christian loTgrair aggalle et tD, tv SlK
aais qui en retour out bombard, am6ricaine arrives pour Port au- unEexpert chacaa nob aol Cdi at ea I- -ouVeWe
tranchbe allemande. Prince le 5 Fdvrier courant par le Grad urr gdmrdAlgmAM un moprt ohraife oa u dceas fraI -e
____________ _____ steamer hollandaise eJanr Van Nas lane tacm cl rea
tits A i'iventase etc... de retm "


Port au-Prince marchandises di 9 Fdivrier 19' 6 succession. iVAm d lew
A mention I verses 880.5811 0 tonnes. Sur letihAtrede laguerre AIouest usqu-ici done le montant des Les dEpches pour St M1rc. Go-
Morue 7084 livres, Farine 3837 sacs les troupes allemandes, s'empare- loyers encaiss4s par Mr Tamarel res- naives. New-York et I'Europe (ViA
On ohm de tras bonds .a Four Mantegue 20.830 livres. Beurre 7 rent d'assaut de la premiere line te encore entire ses mains auz ordres N. Y.) par le SIS Orange Nassau se-
des boufilles videos bordeasaesol- 200 livres, Savon 135.800 livres, Riz franeaise sur une 6tendue de huit de la succession. Le sold a tM en- root fermtes ce soir A 4 heures trM
Iselou blanh o 8.500 livres Tahac 4.Z255 livres. Su cents metres et y firent cent prison- caisse. prtcises.
le porter des b les e 8.010 lres e 10.363 i siers. Cr.q mitrailleuses tombrent Mes amis peuvent se tranquilliser; Port-au-Pnnce le to Fvrier si6
Otl ote di0is. i none 1.510 livrs, Vermicelle 1 entire leurs mains.(Le c able ne men-,,-_,_----,_ _
syset contene de Ihuile o de I 84 lives Paille rotin 72 livres, doe ne pasIdroit) ..
"Nosine. Biscuits 527 lives. Boulons 345li iAM
S&.Weser chb MM. I. I. BGIO vres Jambons 20 21 lives S- Aun sud de Is Somme lea Franais : a ST m
A Le. cis-o0as 100 lives, Fromu 2e19 l12 entr renti A nouveau dans tune petite "! a m! M. Wl _' sT-a
Aogle Je-. rues Coui be et C*sar. aivres, Glous fondus MI livreoe, pantie d une tranch6c. 0