<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02515
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 17, 1915
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02515

Full Text


AMPAM SW


QV1111 CIuTIIES


Vtadredi 17 D CWbre I9NS


MmutImMAGLOUIE
DIREFCTEUR
-APONNEMENTS:
PORT AU NAINCE


II ITE 1%* .


. .


It A N *Cs E5I


, 2.00
* 5.00


. G. 2.20
* 0.00


j


G 8.OC


OUOTIDIEN


r-AU-PItINCE ( Haiti


REDACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues F&rou & Americaine

Les aunonces sone revues:
A P~er-Au-pniiNcE:auz bureau du journal
A PARIA: chez L.Mayence & Cie 9, Rue Tronchet
A LoNDKEs: chez L. Mayence & CO. 19. al,2a
Ludgate Hil
A BERLIN. chcz Rudolt Mosse S. w 19, Jerusales
Strasse 46-49
A Nsw-YoaK Universal Publicity Company 4) WCet
34 th) Street
Les manuscrits insIrds ou non ne son pas rendu'f

Abonnements & insertions payables d tvan:s


t 'en approche. Par ci, par l11, des nierss, un1 d'entre eux, IPlutaIrqutc 1as sont le poivre i t.1 et Ic porter
La V 11 e groups se torment pour counter sac, directenr do. la .a Souveraineet I 2.20.
C est un concert donnd cha(ltie jour Nationale a cru do ,ain devoir lie IPour les toilet, II fant noter la
DE par les Amidlicains. ULi atni me prononicer des plaroles de reconnais lENSEIGNE ETS ausse du Deniams 2..)0 A t 20, celle
prive du plaisir de l'entenrdre et je sance eL (ladiem,. ni (-iieti're a cell du Slaim XX a 2 20, le Sal petite
me promiets do revenir diiianclie. qui comliand.ia /lieiGfeui le C -p M.TO tOLOGIQUtES l.arg'ur .1. i Slain griidte larger
o rt-a -PI 'ri C Je n'ai pas masnqu a c, aatdi- apros avoir penlant piiufo a's gou uoai \ ASEt IV lill, dlu Check bleiu2 302.10.-l"F.MuRoN.
tion. La place dtI Clia) dj .Mars vernd. sot s S Slo !iio,, Ih Pordt de D U iLe ;ilar
VUE PAll est comble. Co t ulne il._-e Imulti- Paix Porl-au-Pri ice so, rappielle soi SlINAItIE COLU.L ; L eilear
color qui fCrappe mla vuLe ell ell passage a I'arrini lissineont et an 65.INT-M.AIITIAI Le Journal olticiel public.
UN TRANQER EN 1915 tour les nIusicieis. JO o I con- iniisStae de la (I'r'l'r, soIls Ilyppo -- Lo a orJdant uonc pension aci 1 oo doiNars a
foinds. La jeuinesse est pot'illatnte. lte. Coinine a (lit Inotre colnfrere le Jeudi I D cemtinbre 1915 .I (ir.tcur M\loni ..cur Ja.> M.>i, c. Maurice
Partout des gentlenrio, ii s'em- ClbGible l' Paix a sonI it neI ... Conir.it ntrc Mi nsier o.v Bice ct
Iat 8 lieures du martin, je viens present aupris des danm s. InA mui- Baroinitre a nidi 7ti:ti t'ltt lhatici rcii la:,ont tnoon June usine
S la Capitale de la Repu sique du Palais se rv!. 4) cile **i i u 22, pur a 14tal,..tio. Loi t anton d i ita con-
Haiti par lo steamer hot- fait palpiter ltne tie la N tLion r'otnpAtrature maximum 32, -(ir.6irc J-, nr',irc 'l:'t 1J i,..tru:-
L bate iu accosted le W haifT I'eassistance est atteunivoe ,t in eLte, Diineiiche 12, la ft e de la Petiteo JO ,- S1,.aI I ,II,\ .i ,J col-.
bhabile direction du pilot qui ello est li6re de sa iuliipic locale. Anse s est clel)t'. an miliol d'u .\lt.tMInci.
modA b Iord dans une chaloupe Les valses, les COlcel'tos s ie grand contours de lit popilatio ca lloene diun.e 2a-,0 .a. a Uti \ u i Tr&.
Ie. Dans e hangar, servant dent et il est doux de se6p 1 ticler, poise. Tout i in)llid s' ,st bieli ain or o,-,)s ic o rvcrnmn -j1 r t Da.
heiti aux marchandises, je dis dans cette seeinlnce de follIs notes ss lials, lIestis et ) iia loclies onl Cil clair Ic ji.)r ut fnug-ux au ,ilin.ur lUn..,.;. i:wt .ii..7.1
ees sentinelles amnricaines l harlnnonieuses, au milieu >doe.s itbl- tclotu're la joij rno d'n,:.l fI'a,) bril- commencecmli.nt d la nuit. i13rooimt- lFrratam.
Snie dit que le pays est occu- ties, couleurd do pucie 1i1re Ides late: puts U'ailcl icideint 'est Ire Icgcrement 0et hiius.se. -- .t :.c1 \.,.:''oro og qu
depuis le 28 juillet, par des blondes, dou layols d, soloil iveiL trouble c'tto J jnLiie de dis J.ScIIEIRER I i ai 22 Novcnr ,,
alnlricaines sous le haul Aussi, dans ceete iahett1 d d vivrO etr'action populaire.
,dem it do l'An8iral Caper- de penser, d'applitudir, daris :ces a- u Tribinal de Coinnerce Le oe as Coasol d'ilsi iA kiN.|o1
1anucoup de monde sur le enables mnanilcus id nI p)euile ave- .Nllicace ,t11 ; I elan-' (C-Lt notre an: 'I'h .)s .. A. %i -
tdes holnines d'allaires, des nant, darns cus sOui''es a'geIIti!as T aLnlii i) l ii Aar Ie jige i. qui Ai 11011,111 Consul ne-
en belles toilettes sont dans doe toutes ces cittin s elt cos lii s, A ou l i ii s i. i Voi Ii ". I s ta v'liar"le et Au- ral d l.i iii A. lKOnsit'oi. li IlF rei .Iace A
de voir leurs colmaissan- cettpure Colut cela eiu adii l d jIi nore port, le sl.ivir tranaisQu- guste llae, IprtIi si'e a li ures Cltte noiivlle ton.i'i 110 Mo icur
pe navire. Le et crtaire du o pucule aitilden, me faisait iannu- bee i avec to de. s <.' ii'ciardases. ti S LS t ciC cO ls jtgeIenits Bclius Paul. II st cClt.iL quta cC
appJe lle voI s ure an a'er tout bas en) favour do I oit-au 11 ne chargora t'virln i..O(UO sacs de suIvalit. posted decpt t ccOh. )ti.nCled oU it
ce des avo cies hla l ure afs ll Prince, cette expression l lIllorace Icatae ,ll'a *.t.11,r', dot t done qu'il Col ii .i r 'j,.tt lhs co cllc sionl s vient d'ctrc. ppcic, Ilhos. VAline-
t ae nagu e Je e propose m appliquair a la vill,i d i T. lente : An- 'a im>1t ni a -s c l. u pour excI|, n, .lina dI li .il: 4' d 11I, II lt ilquLtr. pis do iin tite ai
iaruer. Sur le palr d e gulusridet, ce coin do terre me Cuba ct se drn'g ajrdb li' vors lTran-ieot o l e)bi. l- icc du ;o vcirncic0nt lde Mr
arquer. r le pater e l'el sourit, Port au-P'rince. Son1 Itu charge- e t latlela v.to ate ir Niedr a la I dre D).rtaguen.avc Ics b il sites *
Su biteau se tient un hoinine snent a doo1iit liiti i tIs lt.aires en dite Coi7lpi'l ea, ld nidlinie on con- d i .tin
poli-e lmaritimne organisde, dit clih ,.ls sur Fr ill'i ce, s.t' livant A plus sejlue lce a piver zi Nia .r ai a S mi1 vgoureLsos qlii i ilisait-
k les amnericains. 11 est en ci- --- de 1l OJO iii(rucs, tlil's sir la blase de 1 .691 l dollai S avtc ilitlteits leralx, gI ulit C qui I'011t touIour:, sU
un gentiliolaflne. Avec
est un gentilhomdine. Avec <' e 37)0 a 370(, c1,)cotLi oourdes el prononic- 11ain levt-o do opposition I-dinir-r au cours s one annes
Uiei-il mi'iiivite a me rendre SYNDICAT des AIEUNTS de CILOfiIE de l-o a 'o es itp e) co il n, g)ii'd o etts p'Oraii'u.ce ile It'V,'r do otlol dcanrer a ins d os oin c allae-
u II iielro: du aiu n1-) 112 0 1, tlo t ii pte A r e tl o r. (C etl l '.atili jb Ic 2 A o nt, ordo t 1 ji' e dc d car ticsre d ins l Ie o L rila isino hi i-
i r de la Douane. Arrive la, 1 era du uatin semaillet, I ( s'esL pte de-i ventes Keltel C ) verseCriiit a Ni der sur ticn. Ai icIln icCteur n chef duill
i core lu frisson do e la peur de 12 i0) dollars envirn, dt-c chiildues Ie vI de la iiiitil I.t l 'valIur retelI e ~ 1 Moimet .d de ( l'.-\Lma.l'c *, art-
te full intiileineiit suivant la CO J PS D BOU 0E sur New tJ ,i, .lesoin. a 'de exRp- 'ixe I \ ; sh ,is la rite. de la con- cien Rcd.itciur Js Actcs of\io e',s du
eue alniCieie des autoritks -- dids patr I e stali5er i.lIlaLdiais 9Nie traiito ean c is de noiii-paieonent, or Geav\criielintl s~Ou-, Ic l mineral Nord
l es, quad on me deimanide keriCe a qui seOl', i j1li iti colranit. idoIIlne I e c tilon rovisoire sals Alexis, d, pul co ljbo .tL.ur au
eVIC130 caitioii et c Id-ti iC la dire ooitpa-, L r t u
m iles elets qi so Vte vd-r amrlain 42 ./. prime Les taux pratill,'s oall Vaide 4dl haulti et conai e la date Compa- I.I t a I i. A k1tout
ois que joe uis au 1Jureau ) Int.d':Hait, 1912 6o ad val. noin su cia il e 'o la Bat'lt.s tleen glI11i 'jtL combine aneal fon- o6 il a passa l1 a toujour, n.o itr
ctariat du P'ort et du Service D. Int. d'.aiti 191 J 6j ad val nom deuse d'or, dciia, 150, 4155 de dee les coiiclusiosii le Lilavois ten- un dOvouciciLnt iIi.oIruiitlbl t une
Sabotage. Le service me paraitl D. Int. 1914 A 40 ad val. noi prine. dant ia i'appoit des lives des sieurs conviction inibraiab. 11s Ic prou-
i nt, et je iie repdltais la D.Int. 1914 a B 0 40 ad val. nom r Heiib Id & Co le condainne "a pa. vent aiscment, Ics vabijants It b-il-
-ledes quais de New York :, D.Int. d'Haili )14-C'40 a a nom yer' I l einbold la soluinie de 388 lanis articles que hier encoic il
well.* Une auto passe a Ina Ch6que sur N Y. 1[4 olo prime dollars par des teri'es de 30 dollars donnuiit au M.i\ t L i a I Plunme
surprise. Je lui lais sigie et CheLquesur Paris 10 oo escompte L'occupatii amricaiiie se pie- dit qule Io paieme;At d'ui terme pour claironner tout cc que la Con.
par a vle. Transfert sur Paris 5 oo escompte pae l'e l dpts de a Douane entramera lexigbili do toute la mention actuelle en.ndra de bien
id de p neat est aia..a Les Ballets de 5 gourdes i 00 escompte A leur destination prilitiveel eenile- dette, rejeLtt les tileltlmages itertts, pour le Pays. PariIt lagl.is a la
buss b icYletl aes circulent e Bllets de gurs escompte vant tous sea appro\visionnemeits ordoinUe fexdcution provisoire sans p I i. t ayant.i la il iu
Snmbre, et avc nfcilite. Lesi Nckel I 0oo escompte et ustensiles qiim y 6tient emmaga- cat.tio et condalie en outre aux Perection et ayant A lIa lal lue oU
,t.intenant sont tditnes de la sines. L'arsenal lui servira probable- dpons.ourne prr es
Inn. Toutes sol cimentdes et a- m nent de dep6t detilitt'. Celui qui condainue Holly a pa de brillantes et solids relaitons, il
pant un roee ui faith yer a Reinbold & Co la somine de fera certainementl valoir a I'Etranger
Ir, u'Edilito. if Nouvellesd t p 811 dollars pac dts tertmes mnensuels le prestige de la RIpublique, tant
p~tait je lis beaucoup d'en de 70 dollars et aux ddpens. par son entregent que pa.r la vote
Set je distingue 1 inscription Ce martin, vers I here, le feu s'est Allaire entendue : Givelet co'tre des journaux oC il mittra a contri-
itjne ledjotjrae nald 'elit hai- dclard dans le mnagasil de M. Mar- G. Leon. Sur la detnaude de Me Emn. button ses puissantes quality de
s journal sans passion qui De no/re correspondanl. cel Latour. Grace au concours des Cauvin, pour Me Etienne Matlion, penste et sa profonde oraginalit6
isruire 1 opinion publique et soldats amtnricains, le feu a pu etre comnbattue par Me Georges N. L.ger d'-crivain.
e leks principes terrons des Cap-Ilaitien, 15 D4cembre 1915. circonscrit. Les pertes s'616vent A la continuation est renvoyee a une Le M.ArN don't i1 a c6 un des
Saprecoces. J'entre par la 12.000 or am. autre audience. u
IBoane Foi. II y a une grande Nous venons de supporter une On passe I'ordinaire pour enten- collaborateurs appr&cis et aimes lui
io dans laquelle se In6lent semaiae do pluie, ce qui a nui aux O" dre la plaidoirie orale des avocats fait ses chaudes ftlicitations ai 'oca-
1asautoinobilesdel'occupa- aflaires en general. Les entrees de des parties dans I'altaire J. Phipps sion de cette marque de sympathie.
passent charges de soldats cafe ont Ite presque nulles pour Aitour de centre Duperrouzel, Vorbe, Schmid et de confiance don't il vient d'ftre
lnterie et de materiel de' une fin d'annd, aussi les ventes s'en et Wiener. Me Em Eth6art. pour le l'obiet de la part de, Soa Excellence
e gros canons dfilent aus sont ressenlies. Nous avions lieu- Parf tIan premier. pendant une here, a tenu Monsieur le Pr,-ident de la R6pu-
Ule ris a songer au sort reusement un beau lot de caft pret le tribunal et I'auditoire sous le char- blique.
'nts du Pays si des deer- a I'emnbarquement. -- me de sa parole claire et simple en
lent a deshonorer l'oeu. Vendredi 10 courant est survenue expliquantia th orie des soci6tda en iia-aea-irlleme
alcux par une v ine op. la mort du g6ndralTurenneJn-Gillea, Port-au-Prince, 16 Ddeembre 1015. noin collectif, c'est-a-dire la respo.i Encore une balle stance que calle
Iteureusement, que lepeu- ancient d16gue dana le Dpartenent Mn cher Magoire sabilitl doe soci6taires vis-a-vis des d'hier soir au Cinnema-Bellevue o0
assez perspicace, ainant du Nord. Cet ancien grand fonction- tiers. un public totujours nombreux et
Aivre de la-libertd garantie naire, est anort sans tambour ni J ai lu, tres attentivement, dans Vu I'ieure avancde, lacontinuation choisi applaudissait les lilis de tou-
ro' canons, que des faveurs trotnpette, apr6s avoir constat6 la I'dition d'hier de vote intiressant des plaidoyers est renvoyee a une te beauty qui composait le program-
par lea rafales des con non rdalisation de tous ses roves journal, la lettre ouverte du Smna- autre audience et le siege est level t
C.iviles. Militaire dans I'ame, it a vu suppii- teur S. Villard, A muon adresse. 7 hres 1/2. me.
I Oes respire un air de joie, trier I'armn6e dans son pays et assist Ayant pris, avec mnoi-line. I en Le program de la soide de
hre de came, et l'on au prelude du triomphe de Ile'dientigagement de ne r'6pondre a aucun lente des narchandises dimanche sur laquelle nous revien-
voir plus la naus6e de civil; grand agriculteiur il a vu ledecrit du Senateur S. Villard je ne Les rdcents arrivages do provi- drons comporte des vues nouvelles
s fumunes nousdabondes pillage do ses propridtes et la dila- rel6verai ni les inexactitudes rela- sions out amenle uin recul de preslque d'intirt .livers.
ences du Nord et du pidation des machines de sea usines tives a certaines expressions qu'il tous les articles. Pour ce qui est de L'entree est teujours A une gourd@.
temps pour Haiti de par les cacos; patriot, malgr6 sea m'a attributes ni les injures gratui- la famine la marque Coq est c6tde iti
titre honorif-que qui grands dfauts, il a constat u la main- tea don't itl m'a gratili- : cells ci 9.50; le 00 9.40. Le savonColibri 12.25 Iq pri Ldu Seeraiei
du nouveau monde, ise de I'etrainger sur son pays et ne pouvant pas m'atteindre. Est ce au I:eu de 12.30 et le Habitt 12 au d'Eal de h.lasice
Sle spleen aus explore it y a quelque temps ii na faith qu'en- pourquoi, je continue et continue- lieu de 12.10. Avant-hier apiis-midi est parti en
l ns. La Reine des An trevoir la possibility d tre un jour ral ma route toujours la t4te haute La mantegue de famille 14 1/4 auL chemin de fer M. Etiienni Dorneval,
e avoir de nouveau sea Chef d'Etat, dernier echelon de son et la conscience tranquille., ma vie lieu de 1i 1/2 les ferblancs de 5 liv. Secretaire d'Etat de la justice et des
H et es colliers do per ambition et de aea reves. tant publique que privee n'ayant et 14 au lieu de 1I 1/4 les ferblancs Cu est all aux GOives
I I s'en est aild & 80 ans, de coi-jamais 6t6, jusqu'a l'heure actuelle, de 10 lives. La mantLgue Globe suit ultes qul et sli! aux i oaiVe.
maores du soir. La ville gestion crtebrale, cause par lea qu'un livre ouvert dans lequel cha- lemnmemouvemient parlesferblancs On sait que c'est la \ille naiatie du
air dans les cai'reases des derniers 6v6nements que nous ve- can a le droit de tire. 3 livres 15 75 au lieu de 16 et par le min.istre A qui nous souhaitons un
lives du soleil couchant. nons tous do supporter plus ou En attendant, mon cher Magloire, ferblanc de o10 livr'es 15.50 au lieu de heureu> retour parri nous.
Ii Champ de Mars pour moins. Plus craint qu aim,, vu son avec nesa remneraieaments anticip6s 15 75. Le sure g'ranuhe retourne i Neuveaui chanceliei'rs de Letgatie
HrO peu des courses do temperament autoritaire, il a eu ce- pour I insertion de la presented, 11.5. et le concasse 12 1/2. Les al-
Je remnarque une foule pendant un beau cortege, ayant as agr6ez expression de mes saluta lumnettes bout noir 4a7 1/2 et bout Le nouveau chancelier de la Lega,
1 ot j'entends une m 'conervo.t quelques ,isympathiea t tion distingu.es. rouge a 68. lion d'Haiti a Londres est notre anl
-R change sea gaieta. Je deux ou trois aimi. Parmi ce_ dcer M. ST-FORT COLIN. Les articles don't lea prix ot mon- Abel Theart.


- C -- -- ~ -- -








LE MATIN


On e rappelle la part active qu'il La Guea*re villes franqaises. Les series conti-
cut A prendre aAns les d&bats concern -inuent leur retraite des Balkans per-
nant la discussion de la Convention dant plusieurs centainesde prison-
am6ricano-haitienne et le suca6 PROGRES AU MONTENEGRO niers. Vienne dit que les Austro-IHon
qu'obtinrent ses articles public ici- ros on captur oo00 prisonniers
meme A ce suiet, entire autres clui Gra[d Qi~ris .atrj-ll/nrais a ns les attaques sur les .\lontwn-
intitult LOrcupation amnricaine grins.
en Haiti A traves lea occupations 14 D.cembre 19t15 WASH NGTON.- Lansing a deman-
militaires pacifiques.9 Les Austro Ilongrois edlevc~rent di la mise en liberty immediate des
Licencit en droit, dout de nom- d'assautle positions dese Monta aidlcmands et autrichiens pris board
breuses qualities qu'il mit pendant grins ur la Vrana Gera, au sud do des navires americains. A Iappus
longtemps au service du Matint. il Plewlija I.de ces pritentions, il a rappeld que
nelt.ut point douter que Mr. Abe, Au iiird de lierani, nos troupes pendant la guerre civil, les non-
Tht. quinous envoyons iosplus rent deux uille trots cents prison- combatant% wont pas cte d places
vives fdlcetations, rende des services I es taliens fur. nt asesz actaf des navires amricains.
au post qui vient de lui tre confine. 'das la rtgo.oii do Judicarla. I.ur a- PIIILAULPIiIE.- on innisur dock
ti.lenio l-inbarda une par'ie de la et le I Prairie on g.igne lur dock
%,file de hier.
Lncore une fuis S. E. Ic I a~,ident vlle de G I z.
d'llai a eu la main heureuse en QLATitE AIRItO'LANIS ENNI .
choisissant Me Lion Laleau, notre MI iS AIA'rFUES -s
collaborateur de toujours, pour etre GlfnWn tographie
chancelier de la Ligation d'Haiti A GianJ dQu ilier ,'n,'ral .llnemand
la llavanre.
Ce nest pas une joie sans melan- i) DWcembre Vies semsliaelfles repr e stalt
ge que va nous causer le d part de S-rt le tlhatre dtie la iu re r I'ouest des a4mS dIe la Il halliesse
ce collaborateur qui laissera parmi un b.ateaui aniglais fuL attai1 UM avec
nous un vide immense. succas par des avtateurs ul.i*mands.
.. A I *. ua~.i *allsiRk l V*e *t l II -


PIteC dclicieux et prosateur admi-
:able, c'est au Mlatin que Leon Laleau
fit ses dbuts. On a encore present
A I'esprt ses premiers succks qui en
amenercnt tint d'autrei que nos lec-
teurs rtcherchaient la prose de ce!
charmant conteur et, sans le savoir,
les vers de ce pi-te qui, malicieusc-
ment,gaz tit son nom de r'anonymat.
Hlomme du monde aux mani6res,
aimables ct souriantes, le nouveau
chancelier sera certainement utile A,
la Lgationi d'Haiti i la Havane d'au-
tant plus qu il sort directement du
l),tp.arieim,.nt des Relations Extericu-
trs t.u ai tiavailler pendant 'ong-
temps.
Nous lui adrcsso:s nos meilleures
vocux dc succcs.
Corner Suniter Fa .herl
On nnonce pour dcmain samcdi.
; dJ .tinmbre, Ic concert que donneI
.MNlle Sauvcur Faubert au grand
Circle de I'oit-.u-Prince.
Les cj.its sont A deux gourdes;
pour I:, gtandes personnel ct une
gouidec rour les enlants.
On dti Ie plus grand bien de ce,
concert .iuquel nous convions tout
Ie monde.
Lique de la Jessee He liafir me
Les ricmbres de la Ligue sont
convoques en Assemblee Ordinaire
le Diminahe 19 D1cembre courant.
a 9 icures pntcises du martin. au
local provisoirc de la society, ,;7.
Rue du cahntre.

Cct a.ipc midi auront lieu les fu-
n rallies de A1iJdiame lFernan .laJioiu.
nke Aflgtia'i sle Ddumuiser lFers deck-
dee hier.
Le conv'i partira de la maison
mortuaire sis.e A I'agle des Rues
le:rou et du Pt uple. pour se rendre
A la B.isiliquc Notre Dame.
A nos amis Monsieur Fkrks, pcre
de la ddfunte tt M. Fernand Madiou
nous envovons 1'expression de nos
sinccies cor.dolkances.
Neewllk fi la Imaim
INTOLI'.ANCE.- EIst-ce que tous
les manches de poignard n'ont pas
la forme d'une croix ?
HFLtat:x.- Fausse nouvellequ'on
tait courier encoie, bien que personnel
wi'y Cioie I iin.i



Dans le soir


JC pCe l .1 tui.(c -1 r, pCtitlC bIen ItI cc
Qu tiajI 'mn.'t i 1C me Itenc l'.' bras ct mn %turit
Et rt-pt. tout h is, 1 lc-. mot.s que je t'a dits
Aux poIrc', dv la nitt par ton nuffulc cnb.aumtu u
Toute la p.ax du .sor ct touted s.a douccur.
En mon .iAm, .a.c. tot.s'infiltre ct me punctre.
Et le \cr't ,ta ..arcec et tast rcmir m ioni ctrc
Elnpruntc a ton L.niwr .*a brul.antc savur r
Toi qui %iIm la dcrnmcre et Ij plus &dsiace.
Vicns; j'.si gardc pcur toi mon anme vicrge eneor
Et, dans Ic soir qui mIcurt dJpe de pourpre ct d'or
Je te diras tout bas le* paroles sacrecs I
e tc dirai le mots qui font qu'on aime micus
m ots qui font gttmir, qui font as loodre I'Anme
Les mots (r61curs, lcs mots troublants. Is moots
de lamme,
Que.j'.ai pour toi ra-is l'infini des cicut
Mots lumincus omme des gouttes de ros&.
CI.Ars ct publ-, coimmnc les bagues de tcs masi
ChIstc. ou1,t11' uns baiser du Zephyr >ur tcs
wvins,
Qui tiont frissotaner ton mine inapaibe I
Le vCnt '.cr.> ISiut. Lans l'umbre autour dc nous.
La nuil xcra .atis hia ct Ic cadl lin toties,
Et.naoaa o.ur di,.lant aux frissons de tc ctles
Jc bcrcrj \aa ttus., maon rcvv a les gsnou ...
L. Hsuear DURAND


,iu, ... Iauie, Le cinkmatographe en Haiti, sous
des villages lo-rais et Mnlllieta ee la direction de Mr Carl D. Pryer, est
Itade, en perdit, par I'.artillrie alle- dj.li,compIltt A part trois ou quatre
inande de ddefen-e luatre aeroplans vues qui doivent etre phutogra-
doint un avion do combat ilnulli de phiies.
deux inoteums. Monsieur Pryer s'est engag, de-
Sur le thlattre do la gjerre anx puis trois mois A produire des films
lalkans 'eneu fut efoul au dla et a pu se procurer plus de ooo
de la Tara au vud-oue~st de P'lewlje. ca peds de vues sensatoner plules re proo
Plus I eati, il rut clas de la ligi pteds e ues nsaonelles repr -
do Grab-Iadar'eve Oit plusieure Cel sen-tant routes les scenes de Ia vie
taines de prisoinare s fuieit fails hattienne. II posskde non sculernent
des vucs montrant les marines ameri-
NOUVEAU.X Sl':(:1-; .l'll L-S cans en activity A Port-au-Prince,au
MOiN''r.r.GIltlNS Cap-Hllitien, A Fort Libert.a. Oua-
naminthe,A lacmcl,A Petion-Ville etc.
Giraiil ,uarliP itit.,itraI alhbu.anI mais aussi routes les vues de la vie
indu trielle et domestique des hai-
l., I1ecembre. tiiens,.ainsi que les plantations de ca-
Sule le fio.t au.a lValkiis, lea tro Ic. mais, canne A sucre, bois sec. et
avcte dt d enea w:je, o.i easr -ui cacao. Ln un mot. toutes les chosc
des positions ,ioite.l, ,gt'aS si.rto)u ,intirssantes en Hail.ti ot et pho-
(e leur etendue au sud de la Vaitna tographiets.
4;era. Ouelques unes des vues olffrant le
I 'ne colonne amutt ciciane arrival plus dintert, ont ete prises au 'o.t
.i la gorge lque 0lot me la Tara et dis- Liberte et A Ouanamtnthe lors dc la
lelSa un baatillils )nISiriei pie. dde r e.icnre des troupes amer'caincs
Glibaci. avtc les cacos.
Ianutres t1tioiis-Saustro lion.tgioises 11 posscde des vues reprsecntant les
aI. veioen di.s G fb. lcaco s dans les environs du Cap el
Le ni nabre dJu s priso.ine s faith au moment de la signature du tralnd
cinl.uaite soldats elt cent c.iiuant de paix. 11 a element des vues qui
)ersn.uolie sapies au cvice miitaire. montrent Ieschelsde cacos ainsi que
les maiins amkricains sur le chuinp
de b.tai"le. La Police hantience, le
ncuttoagt des tuts. !c paitmint des
OU Gelles do prsse travuileurs, le whaif et la douanci.le
tout tst represented d'une t.uoun n.a-
(Par sans il ) turelle et les scenes sont si vivantes
--_ qu il taudra des tcmps pour Iks ou-
blihr.
16 1ccrmbrc I1 est incontestable que its vues
\V*ASlinto.- L'-Arnglttcrre a de I'artillerie amerncaine en action,
donnt un saut-conduit sans condi sont de route beaut. Pour le bon1
tion pour Boycd etl 'on fapen. obstrvatuur, ces scenes sont les plus
l)nieo s, dans une declaration. a sti- mouvantes de tousles fi'ms.Les ma
pule que le superdreadnought Cali- ntuvrc:s exlcutiet par les margins
tornia reprisentera le model des ameicains, la marche des Fros ca-
bateaux de haute mer. Le nombre mions dans les plaines du Nord sont
des navis de guereueramm icains dolt d-une b.eaut incroyable.
Were augmented en unites plut6t Parmi ces f ilms yen a qui re-
qu-en grosseur. Le dreadrought est prrsentent presque tous Its officers
Iarme la plus efficient dans routes de la marine amricaine,.ainsi que le
Its marines. Les lemons de la Guerre Prisident Dartiguenave et les olfi-
d6montrent une marine bien tquili- ciers de la garden du Palas.
bute come cellc de I Anglrterre qui Ces diff*rents films ont et pris
conmtile les meis. pour montier le travail surprenant
PARts.- LIs Fran4ais ont saute a-compl par lea mIdecins amin-
un d6ept de munitions des Alle- cains et relatil a l'assainissement de
mands A Fr.eyltval, Le Matin dit la ville de Port-au-Prince. Ces vues
que les troupes bulgares sont entrees repr6sentent le travail qui serycute
en Grece. Le coirespondant A A- d&ns les h6pitaux et tont voir les
thenes du Secolo de MVlan dit qaun m decins haitiens soignant des cen-
sous-marin allemand a coulL dans taines de snalades.
la mer Noire un torpillkur turc, un 1.' g:i nral, ces films montrent
autre a t6t coule dans la me, de touits les scenes de la vie haitienne,
Mamar- par un croiseur anglais, et et loisqu on pense que r.-st la Fre-
le navire de Guerre tuic Sultan Sc- Imire lois que des fi:ms cincnmato-
lim a t torpill dans la r.er Noire. gtaphiqu:es olut t pris en Haiti, on
mais t'a pas At~ grandcment .ndom- lie I, ut pas doutkr du succes qu 'ls
mat. rcempoiteront a Al'trangcr, partic:u-
SANI L.N, PORiORo.-Le steamer liremecnt en France ou ils seront ex-
espagnol Martin SaciZ active de pdie6s prochainemcni.
Barcelone a ett arretriln dehors de le public pourra appr~cier ces
Porto Rico par le croiseur tran;ais films qui ,eront represents A Port-
a Descartes. Aucun pa.s ger n'a au Princependaut Its fetes de fin
e6t arrt d'annee. Des notes seront publi6es
NEw-YoiiK. Le steamer espa- en tran;ais,en anglais et en espagnol.
gnol Montevideo a venar.t de Ca -
dix rappoite avoir te art:it deux
fois par des croiseurs fianiais ct an- 4 a l
glais traversant I'Atlantique. Les pas Al. Ne tor Feliu
sagers ont etl inspecies, mlals aucun Le maitre-tailleur avantageuse-
ai6ete. ment connu de toute la Republique
CoNP.NHAuUE.- Les jouinaux d'Ki vient de retourner de son voyage i
disent qu'une explosion accidentelle I-E'ranger ou il s'est mis au courant
a detru Icle super-Zeppelin 122 al- des dernieres modes et des nouveau-
lemand, I'equipige de 40 a et tu, ts les plus ricentes.
ou bless II offre des costumes tris bien
BouaLi Quatre aeroplanes al- soigncs e A prix modercs.
iis ont t64 detruits par les alkl- Kue dee Miracles en face de ia
maa:ds pendant des raids our des Banque Nationale.


Poo(-cotlea, ut dles


Farie Coq le sac 9.50
o0 9 40
Gas radiant la caisse 2.40
a telaco a a2,40
Gasoline Ixaco la caisse 4.50
Savon coiibt (250) 1* 2.2S
b b.tt a2.00
Rxa langoon ies 100 lives 6.$o
a 4 2j 1,70
Rix patna les ioo livres 7
a* a 2 a 1,7
ILarengs saurs la caisse 1,70
Ilareng en autil 9,00
Morue Ie tierson,ioolivres i 3,oo
Tabac nuir 1oolivres 40,00
Malntgue famille S liv.1a C.14,25
a famill to liv. la caisse 14,00
globe S liv. 4 a *5.75
.\lantegue globe io .iv.'a C.14.o0
lcurrc o.co la caissc 14.75
Poivre la livre 19.00
Indigo o0jinaire, le co 8,oo
parfumn tioo bolts 17.
Sucse gr.aull les ioo liv. I 1,50
coi1.ass 12. 0
Porter la douzaine 2.20
Alumn la c.bjut nor i) g 17. jo
bout Ioube 6 gr. 6S oJ


Iot t-E


lDsiiin, N-1so. XX
M)mims 2. 50
1:rescoi t
O.is cli k
Check bktU 26
Llwck 2
St.un XX
Sitin p. 1.
Cilicot III','eii
gresade Iusgeu
C.1I1cot .an.mans


ir 6 p


Cinent Ic sic
C irtel.ges Ic mill;,'r
Planches.. p;chepi,: pre-
pare millere)
Sap brut ct sap prepare
(inallies)
Madricis 1- miillier
Clous londus. les ioo liv
Tole les ioo feumili.s
F-lr, les 1o) livres


3 5>
4 20
J.2j
3 25
2.8o
2 6o
2 20
1.7o
2 0o
2.10
3.50
2.20


Oi

46.oo00

46 oo

80.oo
46.oo
, 5.50
60
6.oo00


At liickstpotip ,a/t'
Sacs vides .15 dollIrs le cent 1r~s rare
1:1,L~le 4 gdutdt s la Iivre.
Arls~ les Jiz'CD S
P.Apit r -1 ai-vrettes V Vbhote
ale xoocsh~ers(R.Brauaid) G. i
(aiLher d.: (,o teutites 7.5~0
Mi cli nLS iger s;n, boite or io
a .ivccC buite 1 2


1, Imprimri-ir da i lii
\IL l tit c re,:( mH i tUU ,t pelil
1, dle carte% d .: b Ck
g.tr.t, s vi de gra~indebc~iuti
I(lleILaS CIiciVS Ile Ji-,ti ,ioi1n


,Av'is (laid A,, leIurs

C.I Fr. IN V/ NI T/V.I L


Citjares ( DI)IO"INA


JOANNY CORDASCO & C"

44, lRue des Fronts-Forts, 44.

Port-au-Prince, Haull


k4


ASORTIMENTT trs COMPLETE
Pour ao cordo MIE


DE CI).SURCCUON


i


l.. 1111 ~t d-ArI leric
J v.ini j1cidu ull :062pift-civil
d1 scige dains uflevoitgftpoibi

ul ie d *, p i~
ccduIESi iiiaua'ra 5Jii'tjjt*delJul
p01 WV ic PtJU 1. 1.L~t un fom
de G Of 2j 0I
PNil.e de 11-i-Ft(r au Cl~jmpd.A
,N.1Is (M [isoai 1:`Ikraaij1.nPtler%) 5pM
g~ide c~sqa c




aLyaigne ho lvljardis


Idel hilIlCIll l~~iecesu
I)-, haleau, du lai~iiielypst que is
10 10NOW11 '* d.'vra airiver van,
la fiiil e cc 1114J1s eCuroute pout
Ncw-Yli L.

L~e s'clnamr Jas tamn 4IsI Jai$.
sera NI. %-1 ci k Ie 18 couram
p')tar leC (ap.

1 '1,- Aamoriin'r I'rlm% e' de'r~as
den. phji 1;s aN( A -YII k le = 0cog


.%u(;.lAMLI )IS, Agent


Pour guerir ou dviter
SIONAIUC-coe-COSTIPATION
glUSAINIAG SASYSSOUE

IL SUFFFI'f do prendre
& 1'url de ycw rep^41
teSS~ Ideau j4mFt Silvia"""t

ne Pfilue dU JY Dehmut
t47.,rue du Fauib' St-DeahPll ai


4quA goat tout & fait W~aucbes

DEHAUT A PARIS

SO~ tf* ~h6S~M ier M EMOS