<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02499
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 24, 1915
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02499

Full Text


-- - -- -- __ -- r w -- -- -


cionient-MAGLOIRE


ABOHNSMRNTS:
PORT AU PI'RNCE


* . .
* * S
D~I'AKT~I KNTS
S 0 0 S 0 0
* S
bI'BANGKR
. S S S


2.00
5.00


G. 2.90

G 6.00


OUOTIDIEN


ptdRT-AU-PRINCE (Hatlli


9


LiTTRE K FRANCE


B lou de
la Tranchle


liia paside valeur intrinstque
b bijou, de la trauche ; on ne lnoI'
SL .,e dans I or, I'argent ou le
Oune.,4 tcependant il a pour celui
I lee ,abd o iJn prix inestioabble.
april .t un aylinbole IIl a Ia vertu
foi l. .nsa 1 syntlhetise la bra-
o"re t le- courage do nos vaillants
ri ira, dans lea hours de gar
h iti. |ue, entire deux assauts. mu
4ajwu Ies obus qu i latent, de
am tUalle qu> faith rage. out trouvQ
i(Duel de le tiavailler avec autant
jsjrt---i que d'lisgemoaositl et de
i Vuei, coInimne souvenir, a ceux
g iteu' parents oi dtie urs aiia
krg, e Mowjouis d'epreuvOea, routes
Mi pl-es, tous lea d sirs, tous
iiitjtSiOiia1nt1 usiaS aux leura plus
grol e t.int que jamais..
Lt Liears iijtux N Lea admirable
pjaui L'o, Ceve lie lea a pa sortia
duiai ceaet precIeux. lt ne sac--
linpCUet pas de gemnines tAlince-
wpm, ~e peile lines, de brillants.
deineiaiiides, de rubis, ni de ceO
pMr enis qui valei.t une fortune.
I ds d,'- u'niceaux d or ne sufli
rout pouts payer Ia inatiere qui
coipooeilit. Co'eat au peril de
Slrvi ue Its sould.is ase la pro-
arenxt, t de tous les bieens que
Manine souhatto de tous ceux
biot impose, Il n y eni a aucun (qua
i&LurAi cher lsue existence. les
ichau-isde periles ploigent au fond
iM toeist pous arracher aux pinta-
Iw l., tti rsors q(u'elles renfernent
i doutL as feiwines saot ai friandes ;
a proncteurs d-or se vrent aux
Miwaux lea plus faltigansta, entire
eprf litit des randoneiies iniinagi-
ales ilour decouvrtr le precieux
mural t lea lilons de sables aurs-
Mr', i' chlercheurs de diamantes
fmpumat i nille dangers pour re-
mw des entrailles de la terre lea
kiHaills dont lea feux 5snt un
6iousbNleit, une getbe d'artifice.
li1t M Ma ces gens peinent, tra
lWit, C est avoc I espoir d-un
PIa ti rapport avec leo dangers
HmIaS Li,,r ait. lia is o' t, & la vdrite,
Mcui airite: ce sont des gera
Iutret, plus aventureux que 'au
t, ekt te.t tout.
M Is i ea eat pas de mnae pour
bijotx des tranchies que nos
La tournament et cislent de leurs
ea utihsanat lea fragment d'o-
4que I'enranemi jette sur notre
tat avtC une prodigahlt iWoule.-
|1* cor plane dans le airsl. aveoc
1av0io 1; *ur terre avec ro balls,
i laLs d*obus et les shrappnells ;
demoeu du sol, avec lee four-
I dt mities qul explosent. Et
siu iloeu du champ de batall-
dats Wet atmosphere de feu. de
de toodre et de saig, que le
est recueill. Ne va pas qui
daii1 leo tranch6es : Pour y
Pre. M faut le courage, la va-
t lilimre, lih6roisane doe noe
Sot lea exploits, depuis
eIsis, excitent I admirtiro
t6detnotioue gratitude. Con
rilMes vaillantas ont toimbe
SIMN1, une lutte sublimrne, no
pAsa recherche d*eo trisor,
r Wdne fortune, maie
& nOa obules t ju tee can
"la peute te la Ubct,





victiames I C eat dire que.
Sam point de vue con
sM saurait etre sUmoe un
9rix come timoignaga
ot comme souvenir. La
_l'a ciaeli est oelle d'un
btioux d- tsacbheeao-


ceux qui viennent relleinent du oes dans la period correspondante' recolte de -annce pjssce flt de lionnaire de la Havane qui come
front et dost I authlenticitA sat abao- do rannke en course et avec 78.J308 .547.73a lonnes.lesquelles ont pro- menci 4a gagner sa vie avec une
lue -- peuvenit ligmrer A do jolis onnes de sucre ratfino, centre j.819 duo: o.ooo ooo de dollars. Inbrairie qu ia possd,: cncore aujour-
doigts, avec honncur, avec eclat, A t ones danas les premiers sept moss Quelques compagnics paieront en d'hui, p.aya i. 7o.ooo dollars en un
colt des riches pierreries. de 1914. dividend un etlectit de 20 O|O ct des scul cheque, le plus grand qui asit
Un petit ami noa fait parvenir une Ltle Maurice qui seule avait envo- dividends de jo ogo par action. lam.Iss etc Laii .t la Havane. moaiti
ue dqu ila confeu tio us ob si-m- yd S.90o tonnes de sucre dans Ies D'autres paieront routes leurs dctcs de la valour de deus plantations
mend on aIluisausl :uur .Cu.5s, premiers sept mois de 1914 a aug- et i leur restera encore suftisamimicni luil .achet. du sieur Pedro Baro. Ie
ii a grav4 ,lies isitlales ; un jouailier nmlent lia quantittA ;7.5'1i tonnus pour payer 12 olo en cftets cit io 0o solde sc.a payc dans Ic courant d'une
de profession nie Irurast pas tinl dins la period coriespondani t e en actions. .innte.
avec plus de saoin De teimpas A au- 191S. La recolte actuclle est estimiec a Le sicur RoJriguc ou Pote com-
trn, jo regarded Ic )ijou. II evol|ue a Les Indes Occidentales Anglaics. a2.600 coo tonines ou un pcu plus me Iappellc tout lc monde a la rf-
iues yeux tout*as leis irouesses de inclus la Guvane Britannique et le que I'anne pissce ct s'il ne survient putation de n'avoir )janasi emp!oy6
noo soldats, donit notre isprit, cha- Honduras Anglais envoytrent I.* .aucun'desastre umprevu aujou d'hui. un dollar sans que ce dollar ne lui
que jour. ,'snmerveille davantage. mnre patrie sculement 26.o7i tonnts la r.:oltc de sucre de 1'lle monter.. raprortat dcu\ ou plus. Le fait qu'il
C'lt pour 11 u cher s la lutte pr sesit. I'lu tard jo le precidereni la guerre. Dans la sa- lcs provisions actuclle ave tleurs .re avcC une conversion en planta-
Petli. do co,,'ra encii uthluue s rte tion correspondante I cette .annce dettes entl.rcnlt p.a es. avec d "s lon die I.oo.ooo dollars est consi-
il dust avoir le do do ti,.ocoiitiilquer' 191, la quantity a augmcntt de economnies elfectucus. les cultivateurs Jiri de Vile comnnc indication sure
Ia force, tels ces anneaux electlsts 8.-424 tonnes. Une autre circons- de canne .c sure vont avoir un peu qu e aVec I sucre quelqu'un pest
don't I-iniltluece sg insaetilsiue s'exer- lance perturbatrice pour Ic msarche d'.argent don't ill ne sauront quoi '-entichir ties vlte. Une des nouvel-
ce sur I'organiisae. dc sucre ; c'est que selon lei prvin- laire. O)n tait maintenant des pr.- les acquisitions de Monsieur Rodrn-
SUZANNK CsR)N sions a:tuclles, cette anne il y aura parations alneIgiqu.s pour passer 1ucz. la Centr.ale Conchita danRsla
un deficit de 727 ooo tonnes dans la aux meilleurs possibles de cetti mer- province de Malanzas de la capacity
_. F r-colte mondiale. On signAale une veilleuse situation. On .agr ndilt ous ie oo ooo s.acs..m la reputation d'tre
*La Vetite ai i.,- augincntation dans la mine con- s lesvieux moulins et on en rempla- la plnttion laplus belle t la motl
La Petir te Maist sommation mondiale. ce beaucoup par des neufs-des ma.- am.inag0 e de Cuba. cllte tait lor-
ItS roe da Ce lre En Angleterre par example cette chines neuvesremplacent les vicilles. gucil du vendeur Monsieur Pedro
augmentation fut d.ans lcs quatre on cJifie de nouveaux depots en Hars ct lc tiat que Ie propretaire I ait
A i'avantage d annonter A ses premiers mois de fannee de 91 576 acier, on coistiuit aussi de nouvelles vendu c.iuse beaucoup de surprises
nombreuses clients. qu clie vient de, ou A peu pius 18 olo de plus que voics de cheinins de fer pour con- dans l ile. L.autre acquisition. chest A
recevoir par Ie Francais un choix dans la periode correspond.nte de duire la canne aux moulins et on darcr l'.Iu're plantation CLetrale
itres vari de merchandises : 1914 et cela bien entendu les prix fait venir de nouvelles locomotlv.es .Asum:ncon Jian5 la province de Pinar
CHiAPEALX E ARTICLES DIE D)EUIL Ayant mon: de 70 01 O. iTout Ie mo.ade .a Cuba se retour- del Rio %st plus petite.
DERSNIIRE CHI AiIO. Sp&eIalite de, La rcolte de sure de Fiance ne avec lolie vers la canne A sure. Pcrto-Rico aussi est lancec dans
chaussures. clhaussons. chaussettes, qui ordinaurement est de 9oo00.000ooo Ceux qui ne peuvent cultivcr la cain- e cluhmp du sure. Les conJitions
costumes et ch ipeaux d'entants. tonnes n'y arrivera p.is stmon a lla ne i c sucre, ,peculntl en terrain de du temps ont 6tl favorables avec le
CII ,PEAU\ II LUTE M'OD, POL D)A- eme parties de cette qLanti:6 c.nnes ou f.ute de celi. sp%.culent rcsultal que la canne est dans use
MES i I I-LL IFS. chaussures, bas Les quantitts en depot sont un sur les sucrcrics lu.ures danes I siuatioii cxceptionnellement bonne
pour dames haute nouveaute. Par- peu plus de la moitiC de cells qu'il inarcht de New-Yotk. Les Capitals- et tout indique que la prochaine rt-
tumerie tine grand assortment d'&- y a cu l'annce passed. nottz que les tes non jmeircains i osit pas perdu colic scra i. plus grande qui at jamais
ventails. sacs pour dames maroqui- epiciers ne peuvent rien obtenir qui I'occasion. I s ont envoy Ai tout prix ec proJuiie Jans Iile. II a ctl plan-
nerie fine. caries postales. tassus puisse approcher de la quantity qu'il des agents A Cuba deviant avoir tou- ti e dc caucs sur un grand nombre
ligers soiernes, brodesies, dentelles. leur taut pour satisfaire leurs clients. tes les plantations de cannes qu'ils de itrra.n nouveaux. L'uniqae nua-
crep s anglais, ubans.fleurs, merce- I .e gouvernement traniais na pas peuvent. ie I ll'orizon est la peur qu'on a de
rie. jouets. articles pour cadeaux etc. fait changer d'approvisionnement de UL'n syndicate a form un capital de ne pas pouvoir irouver de b:as
lolis models pour layettes et sucre maisma!gr toutce qu'il pour- 0o.ooo ooo de dollars pour Ie con- quand comncera la recolte de hI
trousseaux. La mason se charge d'e it Waiie, les prix sont ct seront vertir en plantation de cannesi sure. ;auIe.
xecuter routes les commander. dans continuellement en hausse Ce syndicate a ottert la direction g&- lous lcs pays limitrophes de Ia
le plus bref dlai et i des prix detiant En Russie Ie prix du sucre est au- nrale de ss atlfaires A Cuba a MIon- ,ner des Ciraibes ont la lievre du
toute concurrence. lourd'hui Ic plus haut qu'on a jia- sieur Laureano Falla Guitierez, une .ucre.
mais connu. des figures les plus proeminentes de Lt.i t it dlnains
..- .... La Pologne divasice, par consk- l'lndustrie suchcre de San Fucigos
quent ne produira cette annoe. ni avec It privilege de fixer lui-miem .. -..
Le Proim/nit Planer Jr I. 1.M sucre, ni aucune autre chose et tresses honoraiaes avtc I avantage de
GeffrarJ. J, la Plaint Jie Uogdn.,. ous Po ode chose pour quelque temps, monster de oo.oo00 dollars par an. Les Beatti$
pri Je pubier c qui suit Espagne-La production de sucre Monsieur Guitiercz refusa lotlre.
TraJuatioa du Journal slustri El de canne de l-Espagne dans les pie- all6guant qu'il commen.aimt a vouloir t1e 1'Oee Met i ;
None Amiricano. miers cinq mois de cette annie fut se reposer ou cesser de travailler.
seulement de 4.189 tonnes conitre Une compagnie nord americaine -
=..4e oZOe *A t 6.og9 dans la period correspondan- a acheit la plantation de Miradero
a zij oLxrd'lLxt L: to de 1914. pres de Bayamo ou est erige un ) Dc /l t / Rou.'g
Grace- Portugal- Angelia-Ma- moulin de la capacity de ioo.ooo
dCe *l' zrd = bxirCj[tXoe snuecos-Tripoli et Tunez indivi- sacs de sucre. Linvasion ducapital La mauvai-e foi dune pat. do
Tro ica.e duellemnt ne sont pas grand et Nord amnrican a tait que le jour- Iaut.e. la volupie du vice, la mres
forment conjointement un total nal Ki Comercio, se lameste dans quincrie trunant en prin.ipe. tant de
-- d'sucune importance. les termes suivants : L industries su- laidcurs devenucs des actes de foi
En sucre, i'Espagne et litalie ne criere est passe peu peu a peu aux mains politique ont Ete les principamu
Le sucre est aujourd'hui roi de competent pas. des strangers, les plus grandes cen- agents de notre decoititure nations.
I'Amwrique Tropicale.-Une exiraor- Aux Etats-Unis la quantity de su- trales sont aujourd-hui la propriite Ie.
dinaire combinaison a oblige le mon- ce disponible est mensuellement decompagniesetr;aigeres quagignent Les ,t ianitiesses Ju ncral .bi
de i computer A un degr, plus eleven petite. Le pcids qu*il a consomme a ,'argent que Cuba savast gagner. Cetl kiii. les IS nmamansl paites du St-
4ue amaas avec les Usines de cannes augment ie de i2 l sur ceuit de I an- argent gagne dans Cuba aurait tavo- nateur Plmne pas (,oulke ont-clies
,e lHemisphire Occidental pouI ap-, nte passe ; enfin I'approv'isionne-; ise l'andustric de sucre d ins le pays. boutiques sur sues ; vendent ellesen


provisionnement de sucre.
La premiere et la plus patent de
ces combinaisons est la guerre Eu-
ro ne qua dsorgarist A peu
pr0 complement les bases d'appro-
visionnement.
La production annuelle du monde
entier en sucre s'est elevEe A ua peu
plus de 18.ooo.ooo de tonnes ; de
ces i8.ooo.ooo, cinq et demie sont
complitement cougs de leurs mar-
chEs ccoutumes.
Pat exotmple l Grande Bretagne
avait 'oebsm 6&I do deson appro-
ionemet m ean sucr de l:Allema-
geo et de *'Autincb-Hongne. Com-
me les lies Brtanniques ne produi-
sent pratiquemem d raoe c t al,
create nation est oblige d:hrcher
immediateimaidek ouvesa moyens
dsapprovisionnement.
|a7a qui n'envoyait A l'Angleterre
aucun sucre les premiers sx monis
de s1r4 contlribua avec 1a6.942 ton-


I men cst loin de pouvoir repondre a mais nous ne recevons que trees peu gros eten detail que le prdpost aux la-
la demand. Dans 1 Inde-llInde se de benefices dans tout cela. Ce se- es, s'il ne veut itre emprisonnt.
rencontre dans la zone de canne A rait different si les capitaux livres apris sa revocation, voir ses garcon-
sucre et avec son immense populs- dans I'achat des usines et moulins nets, suant la dibilit., incoopores
tion pourrait produire assez de sucre 6taient cubaics ou espagnols car la dans un dc nos r6gimeuts de ligne.,s
pourapprovisionner le monde center. capital d un tspagnol qui mcurt i gardera de presenter A ces Mesilinues
En regard de cela. elle product seule Cuba pourrait rester A Cuba et serait les quittances de la contribution.
a.ooo.ooo do tonnes, lesquelles ne hbrite par ses fils, la majeure pataie J at vu rosser un percepteur coa*
suffisent pas pour aIs consomanation de. ces capitaux dans les aflaires munal qui avait commIs 1'impu-
interne., de ses p6res. dence d'affronter omnipotence d'ua
11 n'y a pas d'esporance A ce qu'el- Une petite transaction eflectuic cabareticr parceque cclui-ci avail tt
le produise plus;, parce que les me- recemment fut la formation d'un bonhear d'avosr uue sate r pla.ds
thodes employees sont tirs anciennes syndicate avec un capital de iS oooooo avec le Chef de la police.
(antiques)et les naturels se refusent de dollars pour acheter un group Par centre,. que voat on depuis
j appreadre les nouvelles. Sur Cuba de plantations, desquelles deux ont I'Occupatioun'Il est un fait que,d*unu'
quI produit plus de la moitit de tout pourlemoins une capacitideaoooooo part, les 9o dtie a population no
!e sucre que produi I1i s O- sacs de sucre. uvent dastinguer un A doun B, dj
anwal asit tosmbd usn xr cbeae Beaucoup des rfincipaux sucriers rautre, les abonnts aux journaux
de ProperiUs. de Cuba sont instrressEs dans cette sont peu nombreux. Pourtant de-
Cuba a product bien longtemps de transaction. puis que le Capitaine Rossel par des
S* e p" dan domi siliA- da Use aaute transactionentre cubains avis dans les quotidiens a fait savor
tonnes de sucie par an. Durant sa comprend la some de 3.5oo.OO au propr iictares d'iiamcubies quest
revolution, sa production etait re- dollars. de wcle date A tA.le autre mis ne ac
duite A ces chtfres nominaux, sa Monsieur Lopes Rodriguez. mil- prmeuta~tei au BLurcau communal


Las ammeames mSIterm:

A Paam,.:hes L.Ma~vwA a &C~isV.OwnTed
A Lounems: ches L. Mayeam a CO. sq. 83,5,
LiidtAte NH
A WMauu. chess Siudot Mem S. i5, jmsiftw
'krasag46-49
A Now-Voss Univevial Publicky Cmm.y gS *to
14 th bt4fCO
Les manuicalts nbires Ou non sw metpw mes

Abonouv'emms & inertIsons payabLks d4 u&W"u


got


0 1 MOM


"~ Aomc re N.3606


QrISZI CLNTIN E;


*Xprmc 24 loeakre tilts


r





LL MATiN
-U U ____ ____ ____ ____ ____


pour rkgler leurs rcece.arccs. sd' se uious a'ons '%oi.;ics. vcu%. nous vo- d.monno-ta Ile gr.iA dcaracto~re rPt lee
vertai. lit comlriamti tde P-l'cdeux yonS tui-titr enifre uaics,. a Romi~o- toree'tavilales du ioeupie aaam~n&icifl.
fois. C'est depurnis dcux st'm-mileS.uuq Jta Lillre..gr Utrce. 4 LA i 11eat probable titlesi ce peuple Otait
V.1 et VIC1il effrav~ant de propflIIircC. courtse au honhi. u a drarne sportill. de iausaveatia ~uItains A utie moire
se succ.ant ail gudicht de lah halle Ce112 PAtI If, sw Oareaavo amasata p-rnleuse, il .erarnt
Ce sr.1 i imV'Ara l a lh.atitur de mm idevour.
tie 1.a rue dui Qu it. lBeicoplutt. les aIII- (esr nfo~eUsucclef pour Novaa de'voeaa op~c eounpre'Hdre. e*D
t~ressl~ti'ont blwrne lu ~qulprotc%tcr er c aclitaajI.AIl'~ %AI.I1i. j1Ilfti, E,,e, iutmj4 iu g mpempta .anuiri
contre les Ienteurs Jdo ear ce. Iaringe 9*u.a0a eat b/to.Ideism iA pr~tait ae alear JIi
C'est un ph~inomic de d.. i-ont-aier N-m.;ivm%1*,0~::111,ame nv'ul* 1-
que Ics gi and-, comm te It% ciiip~iaos Pl- j l 1.*Ill, ,1, till u alat g d.. IAl-nies BItlomaue ptsriom~e do despo-
prictaires ie rt~vi~cntit .arespcctueu' iIII,' l.%I II1.'it. Michel1lavt'c %If-BIe dte* Listule ualiaire at d anciamw ml ue
Scllci 110, o it' uuaaulaca.rnlcs.Et .Iquajui-l.IBai pwo l'a'ri,-eI.oaie. ,110114 SVOliWs ubia. flout avomls india
tie%,( IN 1ou1L L p hi-notme te _-1Ua N' ... 1.1 a '..a ma-4'mixa'. la Iitals 4Slioux hatableinen satIet!m4IIatijouard aui du
uc ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~A :fci. W L uir~CVlt u parlermamB de 6 iv err Ca)IcEllciII~lo- i~atI de. 'lit it~cICuse
~villaajAtua'le 11It za.id pesuple Iii1it4I.1
.iur.i a u~c ho Jal fl~ %~ ii LI~aS ."-t uaatrt jetaaa' anti Mr l11cauuic ana, MhaiWet~~haIo'r 1.1 is rapiademaelti
CMC4i. P. i ur mnI jpiatt. le en c voiS, Narc.iss' a41m it a'Le isa suasise el in141ciet iritB i'I4%t tie 11A s por-
qIc dic bons. bireim i la h ~parnta'uaeiut doLi. BaUure, jgziaais T a .Ia atatVet's Bla bcmit' ci ete

unLAc %vci ate .I projatir cest FranlIuis ..;Il ,11 lml le411 Ldoet peamtricam wu a d.'ji don-
B..' aouvLetIfWilla%,a:areqaintet ~lit'ls plllv,4Iarittclsatliets anall -.
en flo.'. \OLa.IN 1 ,1 Fp h V e t l B ag *,'i. Ba I aaill-,s CO B ,la" aii.'.a .t1tava ,ll a' de-' Cl~bhil-.a
I4SL Il I in~ 't deCJ11'N, CatII IIit', tie 3-Ii-alleIAitiltal 1i~a ~imir ~tioaloaito saab* Saj-'atiaat ilaiti.utc.i't7-e, ell Iaiti
h let. i rCIV a 'll .1 ftILI.-1 taiitIamet-' 'i '.i tl*t moiia'tte.61111colimei i'a Cutia, daus B& reciprumcatt
Vasnpuretave q Iujn pteI aat t- Laa At nti: i %t ilSdesot. llm1ittoarnttie B&Conavention
vy Ssal pur .iu' ~ual~llc kn ~i'let'lh~u',' .*v t Iataint -sti a suiir (lit Aiacricmijo Blaltiemaie.
,.ropre~i uas et noui atiranchir Lde travail i a'taI& aBa,nrmtaae 'cmialiaice,
noire lpzopre ecIJ'ava-e. ot'I'Ia Ia ~-tal~.-'eer liJi R. C11E.NET
L~ouis CALL AR!) NOIut Illa it'ta1VIi,'B0111a41141114 CUrdialeas
(aCO tat out'


Fits Di ve oerssva tie t*m4timdeoitmaer iavi.
-- coIaemceriit auat le iisB% moustuia res mimmli-,
]REN SEIGN IEME TS Lilit's, tal t avotui A Ccs dertoiacra
~T~OROO'QU B IAi1 1'. Ae segaortiol iteilet!al srcaame.
bd&;~rROLGIQU;S jBt'tces ptoi ejii Be ataciogt tie la pB'01
OBSERVataut dim saIIIino.is 4 Ictobre vi Vi'deatmitie
OISEIDTu K ti aaa~taies tae peut thre et~a-
4 tMlI NA IBII L C()I. 1 ,E BPar cta~~BaitMessieurs Boat
SA B NI %I '\It HA .I B low-ioma ilimilc- aomt I ti~v* do passer,
M.1l t a _,Ii 3 NVI-e'aab e. 111115 m x.-irn aa oh -t B a 'III 'ar avec WBetans
Sarouaad~rL'aasd 7eIve :~za 11101 -1.-14I(iCier i e


NNOtIVEAUX ALAMBIfS
0 pow USTI'.3U & UUWW
Lee LAUX-DC-VIC,
MRWUS AL COOLS, Ote.
GE ROY ISAl
WFILnMGMi4
PARSt -
bIDE PRATI UE 68. Atwilsi... iMOMS&~
VU. ICULOMCS "c MANUEL 4doafebkms bE
ON-4TRFILUTIOOS



A VENDRE
Mapi. eItmPI~hnsria maw


tit ramlil .? ,, 'a r -r-i atill n111-1(I21 uta aim je K IL A- .FRUIL UB5--aU 11111111Va L1
Te'lirn j~rature jwaxiinumm 3:,."t oveinbae 1915. de force. avobc Magneto

Mai e iteuiataue G2-t a C.'L s math, '% Ialasitmajue \ 4
CICI J.111.A Ill a an atan.'c, fu.1geux Ila- tire 10-1a114-46rnamllout liit egaBesuiarmlk-1a'1s allolaqe Cushmam bier er~s
prls-maidi et couwect laI ul. lt.l)Uac~l'.t',*aJ~ea,meNC lt;-iorIle Lw,-el, tide Lm.,~ha~,LS
do'orage A 911 ;anlit uilarauant au plu- l. s aaItaP'-eIllv r solati &5 floua es Lnem ersa &A
viom~tre- 'tI Nl B tic ;7 'allts.litt'.1im 01itumaaA 1iti: es,
baromnetre coj ant ;a litwipoaatworset isa~ro.'.ise rue des' Prix ,Or 175.00i
J. SCIHERER CsrN tt
Candidallt i 8 '.1 I~c uncraalX'. Ldc Mane william I Scie coiInplEte pour
L~a noit du iitoSnai.tcur Julien D~u%- I l('d%ol1. al.J Emiar A Lorquez &ckdte.
meck C16'.limit'leacam I U S~nAtt pour ce mAIn Ji uniC lit ure auront lieu id.couper lesbois durs
le IMparicninii d,! ouest. .kulujhlOt1 I .i Bi'"rcs pricises en AVEC SUE DE KVCHAGEi
Voici Li liste c des.xtidijits sur l--i-sl:gli-~e Ste Attic.-
quels prtut e potter le chuix dLel~ e hWne'll'. *A Ba wmai
Chambre. Dl.s asaro). I0 stpa.as Prix Op ip*a0
,atd. P. t.niI' ju Egen S NI..coamatiac mott Wattd'o re :- C*~leat'le S .uim s'e:- A Sant-1_otas lea it
Cary. (>k-,ius (;%A'oti. .Xlexndre I-er- I n. usi a*! e roi' cc N.or aF~t- iTraterm.re, Port am-Primee.
ItAnd, I- lmoaiad Ihclll. Antoine lit- Ba~ a N't.Ft jatinais 1irdu... .ai oui'. Belot
not04)1e il.Ititi ell aa#aial It r e l iatut..\N ego muat, Saint-Aarc.
.-rcui-,a bscnwutdet Ie..ai'e :Cons- s% %m-,1,\1\1I.. Lalai~orntitre de Ia S iait-Mi~rc, Ie 22 Noveinbre r9t
lint (;C11111. Lugolc tic hurtelou, 1. C. VIC..- Gordau'lt .,'aIi ootis plaint!

.Ar, out:' 'tnew deI,* ao~rl .S-extus
Herrouct. AasChtimmn~t, UhrAsa- IBETdsALSdeCAG C ri tmo daI
bule Lale'iu. Svdaie/ Paret. SNI% e GET eMNE aoitm ttas
.lrpooi~a v,nont gdeA Sa11irdoi HorA- iz oursdo matia
tiu B uss :.kic L rebcuB, r.amt+1re-41vtit'rata'rt'ana t l~abiolb~,
RochebcurmlDr. COU PS DE BOU RSE atatoda suir, aijia It's salomis de Mr
Au- -,,, '11,l -Lis Cswbas :FF- -eti NaalataeNIastimlialieti tGa~ei. \lot)-
lix %Ugloire. Or ainkricain i. prime 'sietu, le NlaoIttal t,' 'satr, otticata de
.ir am3'du~aiI 'i~ B~.1). Int. d-Ilati 19 12a 5olo~ad val. nom lB:tAt "It aie Ido Ia jatal..ae AeVUla
Artid.%vuet e lsirbhn: B C. ). Int.dA'1.ait* 93iOAad vat nom Skidl, 4t'.It'Itialt leInmarita-tie altIa clar-
nal~~~~~ lueSaen eae.D. hnt. 1914 e A ia 60o ooad val. nom azaatv dle iirntwseBlo NathalaeC ataez,
LSED COLL!Gv ELECTOIIAU 1. Int. 191 4 0*BIgo60 ojoad vall.nom tu ...a0'"11 Me I.0mo Jo-
Poi u rive t emougCaiu- 1) Int.dIIlji ioti mj-se om *e IINavtito'at du bair-eau de celto ju-
%in. all' uIM.usPCan icr.emy ug Blis ,)oo.aaificta'.aI
tian. CaUJlu-% tie mer. erny Chkq uesu r X. Y. a 112 A 1 010 O~c pte NMello Cata.'iavaat po(um &r noins:
Utacn. Ls Firi. LxmorgCui. &4wue sur PAras 7 Ak 1) 010 esCO~cmMteM !It- te ,ia'iaatlt' Brdy, L. Dhieba-tDr
Emmganuel vl. L~nbugCua.mathiomi, If. Staudo, et Louas IDelva
Emmanel It ic. -- -.ci et JM e 1tila NI NB.. ImeTtac l~arad, lex-
Ja, ime. A iiit u I se Aidr. 1. I.Thierse .'iaat-uml, atitlmi,deput6 I ncidenti
L~aluerue, Cliaaiec Itauduv. olre elevEair envers (Gooags, .#'oiace v maid et CUBsinent
.~sa/ti-ouii. I. .1. via:i*1. Justi n ~IP:Maitloare. aa~o.a
L~uture. iaLeteiau. 'imtoatte a A mlean-
Kerceltod ieuatajt11aomuimo ame ouvello
AMirebalats \Lilui Gaston 1. B. NuEWS milnlus de preuve d'Atectioia pure. Au ctaam-
Cantiave. I& E..se@IWG 1111111#111d-1--W- avwa,,11r Cmtuez auaprs Be discours


A Sr aa -.-l
Par suite dc la mort du regret II ,.t 1 ;1 l t.as do nous souvenir
Senateur Julien Dusseck, un siege .t rl.a\ -r,. ,io i ,nis i e soionest
est dCv'Lnu v.ia.int .11 l SL'i.it dI l Re- : ;is st.1i 4 itp'ia 1 li. C.t0 O in p ipla
pdbliquC po,' r IIt 1), ,.t'ii'm nc t dt.v ct Comitai '.I- -' lat*' l lae tOa,) m iiitx1
IOues'I ( 1. c v e a l.. Lcionl.ce p. iae'tit *' .e t- |nit' iour CO)it tlit'I l
le S in.t i. li ( lilaib d %s l)D puts bl e 't' Indet n lai ei,' e l folldelt la
sera Iomi c. mu cou's de cctte S- \ la n.1 toous nous
maini r ls 'nai urIsC ic ,la.p o|l,.r a l.': as le |tl|ultoarine la l --
de note .tan I .ijeau. an.ici Sc- 1.it o ta B.,a, n ti igrani d tac
crtalte 'l-. Iit,. smcn i ,. ta l r u I L pl tiS. Leus al.ais es desl es des naltiouls
de chances de ,suc,, .1 c... us c l .ie I mo ileIt i. t ia I ipatlem it parani
grande ,yi'npathic Jo t il joust a la ceil's de ntire li.aimsphltre.
Chambic ou l'aaicct:i Secietairc dl-l- II v a.i l.Etats-I'uis d i'Amtinque
tat c-,mpte de nomnbreux amis. toutce iut li Iatl otip coaitituer un
IUr Ro heeh e lillieB ir ti &u1 d ie'iilte. B.c r lerritoire et leur
Ur space Grellier ohpopulatioln sot iniiiienaes: ce qul
Nolre syp.the ami le lDr Reohe aut perllsiet detre au plrelmier
Grcllier,ancien sccret.ire d Etat.nous raiig des iulioins du monde.
a aiInoiUce qua'l po,.lt sa cSanadidatu- La Ipopulatolon dees talta- iais s'est
re au Setiat. pour la pioch-iinie tet- forminae par uine emigration intensive
tonm. dle gems do toils les osiwts du globe,
Nous lui souhaisons du -ucccs. dtjit pliphas a c letter pour la vie,
Ciinda-Pariim das ut pays iwcllo- en ressources
-Paiaurellitp et coislameii t lmises en
La direction nous price d'annoncer valeurs agricolea, iadustrielles et
une brallatite repiesentation pour culnlmercales.
demuaii soir. Au pmogramme que La longaue gerre do recession a


Id'us.age du Magistrat ofliciant, a 6eu
des miotsi adiss anablts qu'heureux
pour rmiunevi'tir l'jssi.tance d'avoir
-I Lt I. Iai "Wl iJt'I- llt t'ip )lIilI B ililata-
tion. I'u', ta en xpraimal it a soil gen-
die I'l tp'issioi do son CtCLieu, Ia a
a ti i lppehti l is A a lille les vertua
a1 il istattin aienit celle |lut fut sa
It"rae vfiIta t' e q ut il elle devra s'e-
v'rtuer a r alial d "tre I 'l-pouse devou6e, la mA
ru tie la iill,'t ideale IluL lalt le bon-
lieur duo oyer.t
Me Joseph, avec I'aisanceii qu'on
lui cotitiat, a irtpo du e'i des terines
L'enitramn s'y malait. entretenu
itpar les gracieuses attentionsa accor-
dees aux mivitis et I'on s'est vite
I rojoul des accords harmnonieux du
toucher brillart et dblicat de la
Sjeune 6pousev et do quelques au'
: tres pianastes de marque, avec I ar-
cdiets i pleit de street dea violonls
tea Carbo et Jules Hdraux. Le ieuna
ValBino Canez, artiaU, a donniA ausi
la insure do son habilete. La mu-
siquu et it trop ravissante pour
perit t're doe uMister au dsir d*en


Jouir enhirement Pt I'on danoa Joe-%
qu*A six leurvesditimatin, claiscun
important Be aoovenir de I agrda-a
ble soir.~e du i2J)Novomnbut.
Go 622Novemaliraui11e1.7p



La OGserre

GRAND) iURTl~EN SERBIE.
SUN LF. FRONT OUEiST VAR-
TILIERIE liN.NEIIE REDEVIE\.T
ATiv'ii.
Grand OQarlier 4 b Otal alleuasid

20o.overnbre tiSi.


D*PAiTr ItcaSAXnT DBSaas
$o caNoao,, Soog
Grand Qwarfi Gdwdr,
Sur le thitAre de 14 gur r
Balkans. Is Scrbes fur gtre
dans des combats -arri l"
au nord de Mitrvica et a uride.
dc Pristia. Quase "ceMs ern
furent taits prasonners et& si
conquis.
Les bulgares avancerent victr
segment au sud est de Prist.n.
Ils y firent huit inlle pison
et capturtrent vingt-deu mitra
ses ec quarante quatrecanons.
Sur Ie thiAtre de -1a guiere i I.m
des duels d'artiller,.: cuiet J
plusieurs endroits. a


Sur ie thlatre de la guerre aus Un biplan franc.is tut prcipifi
Balkans. I'entrA dans la va!lte de terre datis un combat aiirn p0 1i4
la Lab fut forces des deux c6tts de l'ouest.
Poduyevo.
Nous y times hier deux mille six
cents prisonniers et capturlme. six
canons et quatrel mitrailleues outr
une inome quantine de matEriel de
guerre de noutI eslice.
Dans I'aisenal A Novi Pazar nous
capturAmes So mortit rs de gros cali-
bre et huit canons ces derniers de
type ancient. f Mouvement Mari.
Des arritres girder tSerbt lforent
rifouleesdans la villie de lIb.ar, prs --
de Socamica. Ihelrcal
Sur le theatre de la guerre A i'est. ARRIV'Ij,
une laible avance des russes contre Petit Godr'e.- 'F. ( :.*' G4:
le cimetire d'Illuxt, au nord ouest et Lise Chetiez. N l;:i Jlitie, A .
de Dunaburg. fut aissment repous- Millet. Mr Altiury.
ite. Gonaives.- C. RJballir.. Char s
Sur lethbetrede la guerre A l'ouest Farm. Engine Debis. Je *! s pb Sr.
entire Meuse et Moselle en Champa- gil, EI. G. Liporte, (... Jean.sita
ne et A I est de Luniville. 1'artillerie
ranaise montra une plus grande --- --
"" Nouvelloa ds presa

LES RENFORTS DES ITALIENS
NE CHANGENT EN RIEN LA SI- (Par soam / il)
TUATION. Z Nv,.inbre.
UItNIKA
DIEFAITE DES MONTI.NEGRIES II est bruit ,iue I..- \ lis etabe.
Grand Quartirr Austro-llongrois rot u"ne /zone dte ,l'i e autour de
ai November *is la Gi~ce eln la pI Pvart I toutp.
t Novembre 191 proviasonniement, at i,,ans queo
Les Italiens menerent bier des ren- 'Gilce ne donneo iassaii. e d'-um
forts enlevis du front tyrolien pour active cooperation, avec I entente.
attaquer de nouveau dans la region L.oJKU
de Goers. L'attaque centre la tte de ohn iifoiine qu'un tIanatport tuct
pont a Goens s'ecroula complitement colitenanit J soldalts a ete cout
malgri ces grands rentorts. par ule manle o*ons-ma-i'e. Teat
D'autres charges centre le Monte 1 "ulpage est perdl.- I.L jourei
Sabatino Pavna, Podgora San Mar-' e.e Globe ; a rectira ,,a publa.-
tano et Zagora kchoutrent. velle de nu de rronito de L aIcnog.
Dans la region d Isoslaviya seule- Les bateaux anglais liaallauthe d
ment. les Italiens reussirent A entrer Meiganger sount couple hle. equiwp
dans les positions autro-hongroises ge sbauvias.
mais its furent immediatement et 3RsUg
partout chaiuss par une centre atta- Lea Alleinands u it faft pnsf
queaustro-hoogroises. Sur une petite nier s 3a uU Seebes eni plus.
colline les combats ne sont pas en-i Hlus
core termints. II lat eantenadu que lAII.mnagwn 18
la flongrie demandt'nt a la HouI-l
Surle front aua Balkans les austro-'ie de longrio ver nandetralite A t l
hongrois forcerent le passage de la !offrent des concessions s tlle prea
Drina superieure et refoulirent les part a la guerre avec le puassanca
Montenegrins qui stationnaient au centrales.
nord de Caynice. 'oork.NHAGUB
Dans la vallte de 'lbar. I'encemi On informne que les Aliaes ontcow
fut egalement tipousse et nos trou- suence un grand iijoueenllti o1m
pes firent dans cette region hter plus sif aux Dardanellea danls s le VOS
de deux mille prisonniers. nage de Sedulbahr. F3
Une violer.te bataille se poursuit'IM
A Ientrie de la plane des Merles. Six sroplane o de guerreth ntesn
ves au.fs d onrt North se dliiUlll


CoMsBArs ACIIANIS SUR LB FRONTn
ITALIE.NS rr MONrt NAtGRINS
Grand squwrtir Alusro IongrMs
22 Nownmbre 19 15
Les Italiens continuirent hier lenrs
attaques infructueuses centre la tete
depont de Gczrez-
Des teiritoriaux de la Dalmatic et
le i6giment d'infanterie de la Carni-
cle N 17 reconquirent le rest de
la position dans le district d'Osla-
vinya que les Italiens avaient occu-
pes.
Cinq charges tarouches des Italiens
cont.e Podgora choucrent.
Les Italiens qui avaient reussi A
pinetrer dans nos lines pres de
San Martino en lurentchasses durant
la nuit. Une petite portion scule-
ment d'une tranchee avancke rest
encore entire les mains de l'ennemi.
Les petits ditachements Italiens
qui avaient passee 'lsonze au nord
e Goseresa urent torces A se retire.
Au Col di Lana. les attaques Ita-
liennes tureent menes specialement
tenaces mais toujours sans succ6s.
Cette tenacity s'explique facilement
si l'on lit les nombreux rapports sar
les success que les Italiens veulent
avoir remponrs dans cette region.
Sur le roant anx Balkans les trOu-
s austro-hongroises d6logtrent les
sontuwgrias des positions sur la
ente apteatrionase des montagao
SCola ? D'autrem ena- eats a
porsaivet A reut de Garsada. *


domain & Austin et audeli a San LA&
tomo. KROM
lAs forces italiennes out falt d i.
portants progr6s aur le front de t
solizo, sp6cialeoment sur les haUaM
au noru-ouest de Gor'ia s0lo0 a
rapport ofliciel publlt aujourd-h,.,
Le London Globe qua avast61 t
suppnrIt par suite due noed
publiee quo Patti Kitchener-'
donnas dmisaion, malgrE I-ad.
sament du bureau ofcicel deo I
presae, a repris sa public*0 ,<
Le Steamer anglais AdraUs**-
on avait ann.i nc la perte, i yi
senraine, a 6tW vu en route do
inaai ( Gr6ce ) pour lPhaiadel
N zW- OVA
Un functionnaire federal ItEl
tant a annonceque lecapitaiot
attache naval & l amlbaslbd _
made dWashington. rglwm.*
bablement dana le proC dSsi
ploys du Hamburg-Aine
NwYork.
Le secretaire Daniels a
v6 ie re ultat do leoquMISt
cour martial qui a aO w
tre-amiral Little de 4do li
I'nnpection daoua-a ar. _l
K- S- Aucun JUgeN." i
nma AM ordonad o poW S*
raamral Ialfetw tI l o
pate doettaam*Ob j
LsM 11 10 W I




.L3I MARTIN


dd.wvir 1bie"n peer touted ls LI GCIERRE EIROPEE\\E Capitale. I ont fai t allumer les' Bofte aLettttra 8
4ndatlions (tilsfont d leur deux bAteaux. Le *Paciilque. syant e uUa ire s
WnAS. 6ltd pr-t ava Nt Is eNord Alexih is --o
SlASHINGTOlN R i lioL z $, it mn, polite a draper ; juste au t Inchi le 16 Novembre 191.r t II RaLE DIGESTIIi
canonite Marik avant i r- Inoitrnt il on allait se lme ltre en Monsieur le Directeur
to ancdres plar sate d ti*n f, u lc Ci ( f et ia I lfl ce rote. I'helipjge aper;:lt au laIrge Jo vousi pe de pulller ctte let- .ins rir alejjiralse sous presS.o
.idu Nord, ,est jttt sr les c6(- __- uIllatlet ctaiot4s Iul lireit llrie e tre. lans v rLe journal pour 'piter
Puerto-Cors < Ilonduras/. Plus la guerre irenac- de' ee pro- detres.e. Ayanst cru que-'ttaient des A It 'ilionniiance du public le vot Sol ernine da.q tImte les affe-
pagui-pe a *tt dans lea mnouve- longer. plus s-afrme. IFraOce.Is voyagr. oil Ill sltper tjes caumots de toewi ,iie le Idd gniral lIoinulisr
a r t dIcrttit de I'E talt. W t l .t v;.i i I ll It .. I,.r-
ia Marietta et sas da onte uque a, 'isue de tl, I at.c4).Cler le e u'|al i,, atux)s Jo-n-Gilles a c,),nmmil I'annbeee derinbreb 'r
V cc cleans Ic cr ssu de l~tat. thrviit Ito *N tald-A lexiisi qis siouinin& i ii. pr.mlaulice. II tant alors corn bl'. de la Neurmsthbaae
Sla guerre e dan le credit de te le Il'.c'iene. de jeter l'ancrI en in iii at ia .rr,) h oll i 4ide[lt de Ill- Prix : i la i elzallse
C'est ains qu'au I jluillet 1915. Lourailt vers lui sea plus gros ca Cltio II a faith aimarrer quarac:te .'E.%t'oH)pe aut urd, ns el phar-
.I'ltat fran ;s stailt dci procure no1is. Sur I'loure ilt caslaot viimt A C11i lluiacoi)llreSi l Idlxerfs portant CI
dI pls de 8 ml"isads 40oo millions de board iDousA dire di odire du coi-. men etampes I. I. titl a fail
Sx C lla trancs par les Emissions de bons ou inuludant 'Tavlor de tranirlbrder le vendre taut a Mlaislade qlu'A till idA
----- obligations de la Defense NationAle seci.l l.*.ioi. M.iclil Ie c'li.f ineca- manicai,,. A IH|ineca, du 1ltno i I' I ''e P ''I
b .m ',ii,*,a a" 1 o M' ,Jff.e rl Mas, tiandis que. .,udeu dC e la ibut de ci le Nicolu t ieugneur oulite Casiabahal de {qu je Itcr oUl CIbahal ddEe' I pubh lraIe V* (70
i TUC, %un >r. Mai.rAnte Gautier. Kuerre. Ie TrEsor se voyait conitrir.t enl chet Artllur Irietof. sur to les Wertlic' ats d.livr.i
S upirst.ail an Ish pletiCeur d'un. r#ve d puiser surtont A la I anque de .NSod AlexIi. Arrives sur le *Nord. Not attenitlorl jiru e t,)its Is af- {Iu' Curb, .N'
s e --riutc.i* quu a s" me qra se'he lit Ale ii. ils ouit ele iijteriroltg Apr'6. faeirs tdo la Jut3icte a4,ieliit iretll.lies
sot i't iqu a '1 y t O o 11 France, In lintclt, au C Or cnt lre leur interrogatoure, d'orde du )du ptOU le poliunore culiie ieotlmri. Ii--
S^regretai', 'est par le recourse direct Al cnrgnc lgiu t Blot ot du cominadtlu eour ie lri-
q u'l cait face o la plus gran e Pr- lor ll ont *t envoys A terre pour recteur, aIuratlolt dl o i pa,&Ila'e LI Se *vice
l Mal #.,aUi:"t 'Ia ,Jo. pot,1 e li. e de ses besoins. Ainsi. dans la P- d tre depousi ero prison (al ftait trois consideration.
jkr S iN"r. ., m1It.InAte et ttCC, Od du ter janvier .u 3o juin. ls hourae de I'apra ilnidi). A cini heu- IHKIHNADOTHE KJN-LOI .S: I ul u
1~a1i rou1, 1*"1 ..v> ics )etti.< bonds et obligations de la D6fense re d ordre du commandant Taylor,
National ont product pres du triple onl lit descendre I terre tous lea
,lrj IS"% %ar -.. ai oit re ot.rc des sormmes que Ic Iresor emprun- officers du eNord Alexis et du Prii' -couratlt fle8 I vte d'assurer Ie control doe
L,ngCMphAliocur eal-l1t4 iMultc A~ntl'sWrLa auxi.,ntiques d,,n ,%o, "lllue" (I; co(mundnt q c m a Tay Alarcruu ts I
,l*er,::,,' :';:-, ,.ae.... oMarcarha dut i s ""tra^ d p 'rlt"i..d.e ticu-
ecljitante de I ppul li ancier que buru din e l eur ltes. Conduits au t Orr len pres e abolish l uIervie it
1l1 '1lmbe que grt atre trite toues ctoens patent i 11:tat poubureau do la l l.,aeonl, its )it r A prls de dcute a iIouv cericat dhl
S-~n%, Itort mlte. tir l ; soul la Colsigile pour Farine Coq le sac manqued holvement ,. avto ler iberva
,.' f i .n j Atr n d.,ubie Wlare ,x.-- soutelir le' ttort n11i ltaire. tuS fusllle. 6 o a S .. 00 ani.n ch veia'@i t eV.. c u s erve
idrsdisAr ). l t 1) aute pit le motat des etlet VeI' lea six heur.es du soir on g radiaont slai, sss0 t y a iet
S de commerce protogC va chique lit reoitnlter aa leurs poates lea of a rtdia la c aiss 2.o I drut rappell q aitni our tvr o
l lour elln d1ininuai, sigine i.ianifeste ticiers de Marlie, ceux de la Mla- ole teico e a 2sse 4 o drl de taaill r | u> tbo
dJC l- reprise croisanite de I'activltE chile etanrt inalutenus. Le co- Z"li Ct xCO Ia caisc 4 u ni. ailts u- ordre de diicto
MIiSIERSI iI ot ERLEIET economique. De 4 milliards 476 Ualldantlt Taylor relonuta i bold Savon colibrl(20 o) I. o i itse Ihydralolulne.
miillions .au cr o.tobre 1914 ce accomipagii de I'olhlcier Anitomie bibtt12 0o Perl-au Pn.cel 1.t loveintreo ii
SI'Etlrager montailt tit desceidu A i mnilliards Lazarre pour fire unoe soi disanit eni- Rix Iangoon les ioo lvres 0 o SI ilie J A. lI ISLL
--- 200 millions au eir jiivier 11i. qulrte, pendant le course de laquelle 2) 1.7 i ..
Insuigmnt i I omniqfl4t a t puts 2 mi ll ards i) millions au I iA lnlmut lunomsa le quart ld gbnral Ri patna le 100oo livres 7
aoacine Obas aIls eri p,'iuoe-i 4,re,.- tA ihhii fll'IIl li
uakter par If .',,Itaire ,1=tat le ju let, lonc, en neul inois et demai. re Obasalt el uison pren-lla ltreng saur 2 ia 1.7o
S e in.lgre a guerre.2 mlllardi, Cette in,~ume nult I alisa board d i Areng en Haril ,oo
millions d"etlctsporogus out t rem Pacitliue accompatnIi dui i reng entseur Geohgi i laob. dre,-
sdkstsporoouhe .-out oursier depuis bo s bourreau du oi de lhr Morue letier;on, oo livres I 1, )
urreau dU o0,, de CrIoistian t 40bsteur dc la aiso C tle
leaons de Janver 1912. a Ete re;iu en lrtor rangs .,tflue aux cais- Genain qut est en ce moment icI labac notr too lvres 4,0.00 mtier ,sotiAtur Je lssoci.aton
Milet 191) au premier examen du ses de la Banquc de I:ance, apporti prendre le comiuiaalre TerIlonge Mantlegue famnlle 5 liv.la 14.1o ouvrverc de se ouis i atucls *t do
adfifcat d'Etudes ph.siques, chi- spo-itanement par Jfis pailnoes ap- (jul a aussi fusilli. famtill to lv. l.caisse 14.2a provonl. en c ue Jde Jstrhuer le
ai*set naturelles a\ec o points partenant touted le; classes de la LtJ Aou; t le Ig4nural Ilot se dc 6 globe liv. 4 1a6.)o prolet .de st.w. ee .i s.cte et d-.e
(mmine note. ) )Wa'.rs un rapport socit~c: Au bout de la premiere st- cidant a partir fut forcement oblige Mantcgue globe 1o iv.'a i 7 fixer I Jdicus%,uile i e s it,!. iite
panu uDepartemcnlt. .e manne. le chillre des versements de mettre en lbl Itt les ofticera qui Beurre oleo la caisse 14.5 ts ouerht
Ces *rtP psd'a.eon ** du.c. d tou est e 3tient ao ,la la colnespeoo et ell pri- Alluanetts o e grosses o00o o ou is A .et uae
CI pus dec V0msionliuoo n, st C a'ec son pour fAcliter %a fuite. '11 le obh0- Polvre Ia Iovre 18.0oo les lht detAbliq'cmei.iii:u itrttl
wummemt de l.ccoite que cette prison que M. Ribot. uiniostre des ge A regagter leur a puoAtes aansa Indigo ordnare, l 8. c lets a ni, dJ.- iA clWc ou-Iierc qui
k tufat accordce au june Des- t s, a pu dire l 25 juan, au retard etavec menaces. IndpgoaordmEnar le i1 .00 t.eint aJharer a t aur re ei en tire
aides.en t0nioinage des services PIaricnent franais : Dans le pays. Le mnercredi O Aouft, le g6ndral u par"fume t booes i nembres, ondat:eus. rA en r seas-
*alts rendus au la'.s par le Dr t1 v a cn cc momnti une con- Blot A quatre heures du iratin Sucre granue les 0 l Maso etre o u
iMcbleshqu venant de mournr. fi.,cc nticre dans le cdidt de lai nonta a board du "**aclique" ein coneassC e 12.50 ireIrest ouveit a -et cfte tous Ius
Laadoc ePmain.- lBoursier d- Irainc,. une contiane .ibsolue dans toute hiate, acco.npagnt de sa fa. Porter la douZaine to nogrs de o brs Ju intn a f brs d
iMal 191s2. 11 cst entr cette la victoire qua doit terminer cette m"inle de son 6tat-mialor et de sea Alium la c.boutnoir o g )0 oo ou0prs dei,. imatie ex pte
dans la secaon des Colo- guerre C'ct le moment pour nous a'"ns et nous exigea do lever lan bout rouge 6o gr. 72.00 t a c u ne peu-
m lrcole pratique colonial de d.1t.inmer une tois de plus, et plus Cr sans retard pour Mot o-Chrat es vent se JE plce us iuset eures
ille-le-Port. te .ole anstal- e nrgquetment encore. s'l st pos- ve leurs couteaux, leura revol- Denims Nelson XX .40 deus leur
incen-e-Ps Mvers. leurs uancllettes et leurs ca I)enims 50o ISo i-desius adrlquo%.detv,,etl eur1
IIlalisitre d u lBos de Vincennes able. que nous irons jusqu'-u bout. rabine & la iain, pr A netouas ous Prescott adh ts. per lett c s n aantrso
Ithdenmaine du laraugon. pos- quele que soit ia longueur de cette egorger A la hate saus vouloir m4 Prescott 2 2> dV" a IJ er leCs lese
dlle classe ppaiatoire 1cA l'cole lutte quelles qu soent les dilfi- me nous laisser le tempt de fair. Ois Chtek 25 II deincue e enJi quc les ou-
beavxz publicsd'Arcutil. culics. Nous en avons fiat lce sr-- une reparation que nous avionlS Ceck bl 26 vis trangerI so eitlemclt ad-
GurtAudaatn.-,linticiaiied mune ment Nous le tiendrons eue A fire dans une pomnpe d'ali- Lheck 3 2) 2 %5 mis :oninme eintles I..ti
1imadepuis le )o luillt 191-1a_ mentation. Loe nine jour a cini Siam XX 1 9i Poit ju Prince .S N )>enbie i qtS
*MWu docteur en WMidecine de !u- I- heures du martin, nous levamtes I'ta Siam p. 14
akde Paris, est actuellement In- cre pour Monte-Christi oui nous Calicot moyen 1.70
tdes H6pitaux de Paris a ac- TRIBLKA primes mouillage ao onze heurea 9 grande larger 36 p 2. 0o
un premier stage A l'H6pital -du matm, nous mnt:neas terre le Calicot ananas 2.20o I'ieu Timb' re
Octobre 9i2 vGtnier 191 Lf Genral Blot et sa suite. Le 7 Aott Indienne frangaise 1 oo
d oba au Service d ii D r Lu- aprsa qu'l nous sit ordonne de re- amricaine 2
Chirurg ien a Il lpital St Louis Pelt i l sse 188 agur Is Capbitale. nou loevem IA1A x ALI USDI CONSIL( IdIOe li
...Je aI 1 a ppi Louis I'auicro et prmnes mouillag Port- OR de titail ,es oblilr.'-. ,le it)! l ( lesl
pmve dune ties grande appi- -- au-Prince le 8 Aolt A 11 Iieures du mcn I c 1 Antill l ote l. a ties.
IPort-au-Prince, le'1 Noveinbre 1915 martin. amen le sac .o Jeipayera xe
am Andrc.-- oursier depus, Mon cher Petit Mousse eon resu- Cartelges le miller 46.oe lepayera s x lev
1912 ; suit les course du P. C. A me de ce tout ce que je viens doe t Planches.. pitchepin prt- "lous les tin'.es -tlivenl ,Ire
d1 Elimine pour cause de ma-' Wonsieur Petit Mousse narrer de cette d#Eopilante histol pard (millier 46.00 en tI I"j>o es r')uilloi.s et n110
aS examens de 191 Archaais re, je veuZ eopdrer que I action pu- Sap brut et sap prEpare aldere's au papier.
rim Martin.- L'n des meilleurs blique sera mise en mouvement millere) 58.00 lour les Timbr, d llaili je pa-
Il'dcole special d Achatec-I .Mon cher PItit .Mousse. contre commaniat Taylor u Madriers I miller 46.00 yerai les prix suivaits :
d'apeks i tnoigagne du Di-e to p s-tu ?E encore ei charge et contire les Clous Iondus. lls oo liv, .o TiIbres de I'i, deux, trois
le mogagn du Di- on to potes-u ? Et ton autres scares qui circulert libre T61e les 1oo feuilles 60o cenlTies ar I e 41.35
lI!"1- e. voyage Ta tamille se porte -elle nent & lai Captale. De tels cries r, les oo livresp 6.00 i5
kGrand. et a aborde les e1E- 1c ca,,inliie tu in'avaL- dlt. \veux far- tiientit eixemplaare, car avant tout Articisou tihms pir "tII) 4l

I rhe.- Boursier depuis le voudaras curoe. uiaun chlr Petit saaSl ne innocent p center surtout apra* t"lllleies ar il
L S embre 191. suit les .Motisseco uimnt tI aAs enA le lachute d'uu gouverlnelaent. Avec, r I unbresde
.C N. a t etimin au Pulul di Port-au-,'riic vta de homes conmme A. Lebon etl Lin Hollanda se limes par 10) 2.25
asmen du cerlificatl d6tudes 4u l L deiumanide de conller. Charles Jeanty de tells strocats nue l I T bles de ,,.iilee cenl1i1el
Sae dhiu certiat tudes ha-.%1,)1 ctler '-etit .Mou'is, tieus d1o ae cominettalOelt pa j'en ulsas r Titb_ ie- .l--'___nine
chmiqusle de cocidence: tou 'rtic"le titul6 Veullez recevoir, mon cher Petit Le steamer Veue ela venanldes clue 3 12 eent:.es.
OII ll II3,t) 1riO d steColuerrd eui venantoes
M1u-e4 ) "Autour de la Mar no' a paru en Mouase, lassurance de mues meal- ports du nord est allendu ici di- T1nbrede Ill pIcastre, chal|ue
S a.- Musicien, a ,ne temps tlu'o a Itpubli une leuras entimnent. manche 21' courant et repartlra 1 ceitimes or amnericain.
kea&.me prix de flte au seatnce dlu S.nat oi le senateur St DOMBOYE. dans la soir6e pour les ports du Tous les timbres doivent ele
Conservatoirent de aMo Lt- s Th tee au va roponistre da N. .-- rochainement, ie revien Sud et I'Europe. biend6~achdsdu paper etpropreca
gePaimens de la L9.ga- JuAsembte d'cvre a enistruete drai avec une autre onqAbue sur IOHNP.COOIER
Ilii Paris lusilet 1915. I Ia Ju dd souaire deq I'h oempriaonneunent iltlgl "1inerri-' Le saeamer Prims Ikr ecerla-_


a lr- drvelopap e uLn rrain :Meieurs mais it a remi le urs in pour lea ports du Nord et new- -z
^ faire avosr par ie p us prochai n ^ mi i r --ll* M oiork.sj ""--
Scourrier:Jh.Robrt Taylor, comman-, a plage. BO YE -A1 MTeS .STALS IL.M-w
dantIenchef de la Marine de.vant DOMB..O .. d L m*T- *-**> Ipidu d *A
lB opinion publique. Hatsultat d'une rLe aleamer Pri.e Frederick UeU* "-T.. .... iew*?.


enquate faite a bora a Dai-i
MANGONS haitin, sur I fusillade oanmre n a
SOJd LSvl hdoe nolnma Jh. Terlongeet 1L6ond vas tage
-- -l) Michel, u a Cap-Haitien le Vtt juillet imnenie
Melgaa u. d. I,'Ek de Ia nmeo ann6e.
Nesti.i tfs I'Ef. deT aisse ae I commandant Tay- Ne T06 fatitgut paz pour t ou-o
S Ies b o t Xal confioer avoc leG6o6- ve t doquo roceor vom amiae s ec
l Boito e rea P. Blot & terre ler. officerdu'Il d, car w l n to
iant'appnsIla mort duo prrt lt du iP.Il6 GaIIIA T
6. 8. 16 70o. 5 VIbrun'ouIuamO et n ayant pal C
u pred pt & to o Ko Champagne
LoN lob per boes. Sctoa quiSi t & vOw viIu Kola C n SWn
Mart.(I. FL%!wietat .ofadums pour r mg la as C dum


ik1 lai&eera New York le 2t cou
rato pour le Cap, Port de Paix,
Gonaivea, Capitale, Petit Goave,
Jac"l etl Aquin.
Le seamer Pa Willes I lai
sera Now York le ter D6cembre
pour Saint Marc, Capitale, Mira-
Pt-aPi 24 NovT 19z5
Ae, AIhIR TS Age


Avis
Le soussign announce 2u public et
spicialement aux amis, que. depuis
le )o juin de cette inne,. il ces.c do
signer lob Roboam Grigoir m.io
u'al srge dornasvan lob Stamialsa
raoaois avec un autre paraphe.
Joa SSTAIAS FOoRANOIS
Catewau la Octobe lt5