<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02445
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 16, 1915
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02445

Full Text


Amne N 8M


.,INIzg CEN&II9


Jeudi 16 rpecbre IH


went-MAGLOIBE
DIRECTIUR
A3ONNKMMRTS:
PORT AU PRIINCE


ETI*1A N G E I


G. 2.00
* 5.00

G. 2.20


G 8.(C


OUOTIDIEN


WORT-AU-PRINCE(f Ilaili


RlCDACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues Fedrou & ArudricSIII

Us46 ammwsoal re~ucs:
A fter-Ac-pmatica.-auxbuteaua du ijmara
A PASW. chc: L.Maytice & Cie p, Kkac Tron4;bf
A Lowoeas: chet L. M~A%-CnKC SOCO. 19. 21.21
LuJg.atc H l
A &mumI. chca Rudolt Mowa S. w ig, Jerus~alem
Stmamc 46-49
A XMw-YoeasUniversal Publicity COMPanY 0 %Vi t
)4 th btzcct
Les manumitsu insirds ouanon m ne otpa: s ei ,ers
A4bovmmwwsls & instrotons payables d4to 'J1(


SMr Maurice l .rrcs a eth passer quel- 'exemplaire du journ i Li" TELE- l o6 rgan.saationu
C on vent ion qu temps dans Arras. Ht il decrit GRAMME(tir 1 2Sooo exenplaire)
l'6tat lamcntable de cette **belle ville que je me tai un plaisir de vous ex- DB
lutlanO) du bouheur came. qui a perdu son pdicr par mname courier. M A O%.p o.pC
bonheur ct cx.~in son calme "Rui- J-ose esparer. Monieur l'inspc.-
ne A gauche. ruine A droite, de dcux teur gdneral,que vous me tereal'hon- -
alllulPI'Cfal11' en deux ruit, pourant.unc mason neur d'-grcer cet homm.age. Jajoutc
su bsiste.' que je scrais Itrs heureux de rece- Voici ce tle dit le capitaine Wil-
-- Naturcitement le but Ie notre voir quclques documents par cxemr- liInI a Ipropois des rfourmes entire
promenade. chest Ic fameux hotel de pie It Bulletin de I'nstruction pu- pries :
Id pourparlers relailrs A ia ville du seiziimle sicle surmonti du blique) sur la belle Ripublique lii- Je m occupe en co mo.ent d'or-
lion hailialio amnricailne plus haut bffroi de France. H6tel de tienne. qui me per nettent de jiuer tsiniserla police de Port au Prince.
itceds I'siltrulment qti villea ct belloi sont par terre." mieux encore ses piogrs et son acti- lie sera org ,niee |par compagnie,
Ir l ~u e LA ville drras comptai vingi- vit#. -clhaiiu cotlpagie ,e comlpoe de :
*glet pes fuiuIes re latii sept mille habitants. Elle en abrite le yous price de vouloir'bien agreer. "u calitaine, troiL lieutenantts, trois
eux pas etre i no un nsr ptur rl, pour secrets, neucaporux et oiante-
Iuiacorequize cents sous ls &com Monsieur inspeceur rAPourdoz. agents. Jo no peux encore
ilisrio acicle srn. .-brs. vous-mtrine, pour votrerninentCol- diire cosmbien de comrpei a.st il f.ai
e iagns :.ujordihui. ** Ctte description d'une vi;le Ic6ue. Monsieur Price Mars. cl pour ,hti pour la (tpiitale. celat d, pendra
Tdque cet illstrutlei, e lonc- bomb.irdie avec mtihode J7puis Mesieurs les autres Insp.cteurs de La do lita sittiom, dies circousmt: tes.
sil sera unie rtollu orea- I 6 :OClobre 1914 "Kgrdke par le Rpublique, lecpression dema h.ute II y aura lI police A pied et la
iroite entre les El. 'l-li.os g6nrral de .MauJ'huy qui sauva la consideration. polh-e a clieval eail ce oinooieit lea
bii, pour le dcveloppempenl ville et b.trra dJ.ant ellc aux Prus- PAL. DERON c.allidlats miIl.is'ent la Ipresaiiere pr4-
P elt pa I'curl- latl ilnI,- sicns le chremin de la mer en mlme Avocal I Publiciate, Ofei;r de R- I.aratsoon; h-s gritles wroint comiferts
Suelelieurte temps que l chenmiln de l'ris" m'a s~vve J l .Irre l-ra,.s. *.in r-i.iesi d1e lat*rnIteo, de 1'-applicatimo.
Ie qu'lieue nt .. c.ommeles io- do ip.alitud. det calaicalte, do 'ex
Iiciauses aftyant trail alln mo- st ivantige sorger.commels vo- ..InCe. s 1 osinesses qui coml
IdbOllilin.ili m J'la expert ti- lentes duels dartilierie au nord d'Ar. |e nrai jiama.is trouv1 cc ezemplad- l oste au"lice douveUt uvor de
dasil xpert -qellt police duiVelit avoIr
aer, dI ses alltrluilion, des ras' des tcl.rammnes m'ont toujours re du Tlki/gramrme. .0i ist as. jousir d'une boneii sail-
litali singer .1 un (fficier de reserve de Monami M.l'rcc .Mars,.alorsmoncolic. a et l-m'se llinnie rtlputation, li* so-
e poluii e antr0eplienaie, l'artne lran. ,as*e..avoc2t et publicist gue.aujourd'hui Ministre Pl~snpoten- iot tIe bi a, payes, cuIiine Il con
b police ult le CemiaWlitet Mr. I aul Deron. qui aau mois de No- liaire a Paris ct qui a les m4ms ides vielt diu reolte.
Imles n d 'une jiii"s gr.asile vembre 1913. me fit l'honneur de que moi sur Ic bien crfc par le cler- La preatlire lecon qu'ilik recoi-
k)hd'iti lpoulr le gouver- m'ccrire unc lettre.arrive A Port-au- gt dans nos campagnes.voudra bien. vent t l cell ci: |lue le iWle de la
gi d'Iaili. Prince durant mon absence commie si l'occasio: s.e prksente pour lui. me police est do protlger et mnon d in-
a cladUe die renouvellemelnl Inspecteur gcncral de 1Isnstruction renscigner sur Ie ja.iinal en ques- '.tiaer 4o' U peruter les citoyens,.
i uislrentil aussi a ele inodi- Publique ct qua ne me fut remise lion, surtout sur lIexistence et la ltrother Iu vie et iits acceptiton
que 8 mois apres. en plcine guerre risidetdce de ce tranais el Je ce ca- de parli, de fortune ou do nationa-
Tuldependla inliiciliall i e iciel t -bas. tolique, lia. Clhacun a drit A cette protec-
doJ Ints lt ailit'b coilllac- *I'i 4i cm;- Che.pour ctte reason, FoF.Ix .MAGLOIRE tion, et pout se plaindre s*il ni I a
h COntiporleronlt dimas dc emplar un devoir Ilmentaire vis. -pas.
A-vis de cct am lointain qui voilut 4.l Quand on homintoe de police a
6tulo d'tue C(oiivention, a.ppricier d'une f.Con si chaleureuse ST.CIT d MLMTS d CUA E us doste sur le caractore dtlictueux
s I'espritl les sig tires c qui at que 'exprcsion de la ton fait. il ya .luselque close qui
lIpel l nellre lile a iai'l;ar- verti et de e justice. COUPS DE BOURSE doit :e d"ten'iner it agir on & lie
Skailietle el a isaugurer Ce devoir.jc c remplis aujourdhui Or anmricain 7' rime p rton : cuet a rpo : eel actt
gqee nouvlle tie paix, le dans un triple but: pour nous mcme; Deate Int.d'tlait 8o ad val.nom et it pa.1 sible au.iealrefs d'as autre'
114 de prosptrits dauns la l'bommage des Fersonnes de mrite Dette Int.d'Hili 191) 75 id val nom s laI repoase eat oui, il doit en ar-
llonIale. nous a toujours et sensible, nous Dette Int. 1914 A So ad val.nom roter I'auteur; si la rtpolse ct non,
Aspri de sacrifices rendus avons celte fjib!cse;pout les oeuvres Dette Int. 1914 B s8 o ad val.nom il doit s'abst-nir. Rien *est plus
raeires par les carconrslanl catholiqus tn Haiti. on ne sauraitj a Int.d'Hjiti iq4('C' o ea nom simple; cela drive do cette tla.orie
lftraordiaires que Iravei8eK trop souvent le proclamer. just as ChequesurNew-York 1a1 1aolop. univprnelleonSeit adinise: l liberty
MailM i et par ce l moment ou n France./'uii sa srte a Cheque sur Paris Pair 3 oloescle d fu homme liat oA a liberty d.*u
pe Iraverser hauli cqluau- mis en lumiere I'hkroisme de ceux de Transfert sur Pagis Pair a O2 010O pr. astre co.aaqs., e O' U q leu1,
I traverser,liati cdals nos religicux qui. en accompliss.- Bilicts de G. I a ogo escompte uaDone. d tocoo1nacaque est ebopla
eet eu ie dans une at deIa plnitude de eurs de- Nickels 2010 comptc Ui la e d o poce ame eat abos.
t. qum ul durbooemployer pilu do force du'll west
ce quellea de bon et .is qu'ils ont tE bonds missionnai- O necessmiree pour writer us honme.
kgid c res en Iaiti et bons chreiiens; en- Ow i mission so borne du wte,d a
su;te et surtout pour que mes re-t Jr g ter et ,J dbrer Is justice. L nhomne
merciements a. lent A officerr de de police n eat pas un juge. Celui C
itt SA reserve dc l'armee traniaise, au nord qua rtesiste so met dans son tort;
e d A ou au sud d'Arras sous les obus, Mr. Dimanche $ Septembre on apprit sit t rsiste par Ia force, il s'expose
Paul Deron, deux fois notre con- A Ikitmic Que le G4neral Marmontel Atre tu.h, et ce nie sera pas la fautm
frere. Saint-Louis vcnait d tre nommE de ili'omane do police mneneac dans -
de lire on des plus beaux Voici la kittre en question; Commandant de I'Arrondissementde a propre vie, car c'le. *a draoi pr-
a Monsieur Maurice Banrs: Ia Grand Anse et qu il etait en rou deoseie d o r e
Ies obus". 11 commence SECRirAR.% T tc pour gagner son commandment. reenplt sots devoir e& arre6tst; a i
uis ombien de suaets s dv Cn.A-rtsloa.iQte r ir I
mis combien de suits (iVKF.S (A.TrII.IQCiS La population librement manifesta agtt snal c ajuatemnomat, il wera pasi
e laisse de c6t6. Parfois ET SOCIALS- son intention de protester contre on rCvoqut; chest pourquoi oi ne d
&fs.Saurais-je parler des 11 outLIvA*L) CA r 1-install.tion du nouveau comman- doit pas lui rsister puitlu'on n'a i
lfiqes avec la modtra- dant d'arrondissement.declarant que craindre ascune brutality, et que le
8 ? Nt risquerais-je Arras, le 28 Nov.mbre 191J c'est au Genkral A. M. Merceron. qui tratunal fera droit contre touted in- r
Winrencore en les eta- a o:cup6 ce poste provisoirement, justice.
..syee du public?La Fran A Monsieur l'inspecteur gntral, que doit revenar lhonneur d'etre a L'iomnine de police par am con-
td stuabilit et de conti- Ft.ix. MAGLOIRE maintenu a cette lonction. C'st mal duite sa sobs iet6, ss anani6res, doit
C mSgemn de rensei ner et Port-au-Pnnce. de le remplacer, disaii-on. inspirer le respect. 11 doit les ran
StquiCe dirigent la'feo- r C'tait unanime. De routes parts seiemenou quonon o e
C fs qti prEsident au Monsieur linspecteur gnral dans la ville. c etait Ie metne cri de de prot6ger et d'aider chacun. C'est
qu'on Ie fasse tou- Un heuteux hasard vient de me protestation. L'ezuberance de ia lou- ainsi qu'il sort I order et la justice : *
C0manitre qui leur rcnde taire lire des extraits du BULLETIN lc etait tidle qu'il Iallut beaucoup c'est un agent de paix. ri
tear ltche et qui ne ris- DEL'INSTRUCTION PUBLIQUEde de tact pour l'apaiser. d
s*1 de les trouble. la noble Republique d'Haiti. I'a i 6W Dans le but d eviter que le General a
s autour de nos chefs tout emervealle, en mon Ame de Ca- Marmontel ne soit troisse dans sa
tmilitaires. le ne sais pas qua tholiqucet deR6publicainFraneaisde dignity personnelle car cette pro- 3UvyJii33 1 dPr 9 du
Ifieaxqu'eux A cette here, onstater avec quelle impartiality et testation ne P'atteint pas personnel- r
Ign sleurs fautes momems, quelle justice vous parliez des ecoles lement-quelquesnotabilite6 sontal- (par sans fl)
lt, lieur onat donnn une presbyterales soumises A votre ins- lies i sa rencontre pour lui transmet- -- m
sil manquerait d aboard A pection ; et votre timoignage est tre que Ia population de jirmie, ne It
S(,Trelle estI la raison une nouvelle preuve de ce fait que teoalt pas A voil remplacer le Gten-, BRLIN, Dans une note Ia Isam- in
Syvtematiqun sur di- partnout oA I'Eglia a la liberty elle ral Merceron. bassadeur aminricain. le gouverne- T
E politiaues." lait toujours pour leplusjrand bien Le Gentral Marmontel le comprit meant allemand a transmisa sla preuve Li
Pn le devoir aui in- l'Etat et des Caloysa. lt avant msme d'avoir gagni son que I'lesperian a *aa point att
-t bo itoyens haitien Ea ma quality de publiciste, j.a commandement, rebroussa chemin. could. tarn i0so6s enarin. L on sug d,
por ne pa.s enve- voulu prEsenter votre .minente pe:- Le GEneral Merceron est toujours "re .yeput e mine comtne auteur d
du pays, malgr sonnalite soau Public trancais et faire A son posted, ec de concert avec les .die. cabinet envisage e
I,...gcoenitementquiconnaltre as qe vou expmea aures auit mitaires il masn rieusemuent la question de cons- II
rble tons et chacun. sur les ecoles catboliques de somre tient la paix dans tout son arron- crip,,on. Lea dhbats la Chambre E
IA ce ui me fait L'*artscle danr lequel )'ai eisa- dassement en asurani la tranquillity des communes out rov616 que le to- Iw
l- h -j oJa.. guiaduecs bus I t con sems daas di s familus. ,sa des petos anglasles a a44 sulu d4


iarainkma W mith


am io


moent jusoju'&amu 21 Aoilt de :101.081
mol1dats eL Ofticietv Luo,,e, bltieb4 et
dise 195
rAlrEK.*- 11 y a dix huit joura quo
des @ngmgetnnetts d'ertillerso me pour-
suivent our le front oriental.
Des aviatthuIrs frantaaai bombar-
dent lea positions a~luleaadtids.
Lee Alfit~j proigre.'ew r ap iemnent
Centre lea Turce danis la& ptmaimaule
do Galipo!i.
Um inosurrection mu:ait e&laid aum
ATHEC'4, eII.- Un torp)illea1r rrauovais
a could :111. us-mmaa-imn aaelksambd
entree Tenedim et )Id'teI.4eae.
SI a t*-ttb lallvoeg!rliia ~)I s1
COUIiS8rs 410 70411KMM) 1111110-4 #-t 1.44 Vi-
tevaite e ell isfiar e' tiei
lJKQ N~VIE.K.--I.lit' 111% 1141111111"
dot W~e rog&immaetiatdo c~avdeoIt- a.* oute(-
5ImmltS U10563AaI~A411tiets 31' sISIINIC-tiSis
pa-0t4 de to thuhiade.


Faits Divers8


REN8EIGNEME~NTS
Mt.Tt.;OROLOG Q UES
UIJSlERVAl(Jl HE$
DU
S411jINAI1Ig CuLl.r:C~v
SAINr-MAII FIAL
Micredi 1l ., S'temIlwe It11hZ


e salzai~umu 621 w
Tarnp6rature tnaltai'alm A.$

moye~asae .1 26.0~t
CGel clair jus~uAl ; li-urc% ci zou-
yent ensuite.
Pluic tiorige A. 6 ii ures. thur-
quant au pluviometre i. 5 in. tit.
W~romitte constant


Lea eaalnimle pir carp.
Le, Gotivereuosuctt vitmssi ii pro-
snulgoer la Isl oi as ifait vs-w l"Our
co qoil msagit doI&litcooetrasstoliar
corps, Iasastuatioma tic ft viem toita
loossamit lNtranigor. Voiei l tontoicdo
'art. Iw do lit nou velle mi : Loarti.
Cie 7 do biDdcret du G~.uvoreaemn nt
provisore die 21 Meai 11813est snotim-
66 alma qu'd suit : Ls ciatraisate
par corps astrA lioz c~asta touts
I01'soaune por do'tv-s r6-si~alat~it tiels
act" do coamaaeiace d.4lmass ~ig* lart..
921 dui Cotole do Cass scre, goalm
OW, no poamaidit ~reproiaoate~ co osatr
les septumgitiai'e.4 et to j'aA'somit
40 condAmntaj~ttaj4-Ja Jtlv:a ij 11-.01-1&
Iurde jut sera do tioi oa mains au
nomls oat de six in)s au) ipenjua.
Let oaxcetoiuoms prmyu~ ez 'ma-PA
seat coutwertites.
Um iel N.124
lioire cosufiaore PI'arie, dem Cayes,
fait misasi le coanjt.-resslsa dma so6-
giomuoist d'uitie mrasme dlaoamaour:
Me Louis J11. Victor ID~esehorm,
vocat qui an Coumt do la l'IeL1so'cW
,0 J nisa -OPMa. a erait 0tre ltt',iu
lais ia uedigiat,. i.am Mo limaler% ia le a
IppUi6 celii -ci an: l halansa Iails 4-1111
luer. [A sesaculata's a i lo i8
li coumiamat. &i6 U lacums 4i41 suanta
aWit lee esviimoms des 4* 1i Lll4iaoise
asi Ia pastio doasssht-,oti lialt 410 lIa
.avar.e. Me Delemmea avmal .i simrW-
iojuas U11 AittumessoF irt aat It.
naljolly: Ito IJuclai'ville, M. 1I -
mant iiac llrmttean et Iaiatsltosau
In~erd. Lea doctt'urs cluaaoin L 4asisali
Kldan et Jeauusut.
AU0 houses tumas Otti.lo Icdfol--
ant onn cartel fkaisi tow Co liitit; Io
dfoatdeur it y wuit asms~ lisii-esillti
asaluto Unps*s. Cotala-ca 11.Otait pins
core deaueioodu de chev~tk oEjasasd
Isaspecicur de I& policce, Io g, scea-l
anuaiuneuuoFcmt-~auoji*vec ties tannim
aes, & prodder & I a-rsstma tianadegt
luellistein et lWea lovil iksoa resra.


c -





SLE MARTIN


dnP au bureau de I'arroidiasemont Si >t f ple8 notes lea soulever, aprti quaranto et U ne't m- ---B--a -a--B---x .
Il oe *'y sont pas opposes. anntes do sommeal.
Arrives au bureau de I'arrondis- -- Le Senateur Majtineau declare
mUicnt, le ad ral 1.ubi hle a re;us maintenir les deux ans. Le Sdna- IOM0
courtoisaoment. II lour a dit qu*en t.) Skinater I ougot a donnd la teur Lh6risson riplique que ce n est
prldence du pdril national <|ui doit monsire do sa lisi,, et do son par- pas Ia la |vri, historaque. L Ef
prloccuper l'es.rit de tous lea ha-siti-prit ,n ell..elatt A pIiartie I'anclen Le S.Inateur Miritneau r pond -2 L EM J
ens, it ne troupe pas sage pour Secrtatire d fit.t Uanddlon Itigaud,quilsout vrit.blcment recommn
J adveaira d onneair I excU oIanx ias fro ,e coluHie du Malin qu il u' I Ie en r omN(AH
ple do la diurosii, bie, lpi'en l in t. ,,ilpl Et. .1'". 1 i r. S Mlert ot vi- ck quwapr i explosion du Palais Na I N
Cipe il leur reconuaisse I.1 drouitd** v. vai '- d ipmr Ice amateurs. tional avec Leconle.
se battre. A I'ieure actuelle, a t-il 'tre nieiiint collaborateur parole. C'st un cris qnon ne devait lntre la toux et le Cl
ajoutt le Plrtsident. le gouv'rno- tcrit et g..ticullI co)ine ail na' ja r pas commetire.
malt a, montrent calioes et pru- ,iali t Secrotaire d'Etat et hosuene C'es just, dit le S. itearu Lberis- Contr lea affections
dents. Co serait fort iatlheureux silt do gouverneinent; comuine sil no son. mais on no devait pas leas ou- Pour lea e ant raci
eatendait des coups de fou qui savait pas que la raison d'Etat rd lever en 1911 pour leur doaefr en-
tobletraient I ordro dans son cow- cl.ame parties des davoirs et des suite tant dr aent. On a daiguist Pog tos es enfant dura
mandeonent. I1 a conseilld aux ad- obligations indludables et q ia ees l eur ap tit. obscr parmsue -
rusairm de vider laur querelle en |liaices a pllities npvoe pruvoot otreoo 0gourdesav.c une goal- i bfer f 1%w
des lapa meilleunrs, si toutefois le tolujou a l-gul.lre, coLmae hl coin|- ie r, S i0 ooo golrdsi avc ,nes g- a -
tur leour As dat ell ce oUouoaealt I tabilit6 d'unm mason de banqlue. d de ml dollars Des ae
puis, il lea a renvoydts. S'il fallait inettre mu grand jour lee graves ont donoc k commises.
Kt ainai, si noumen tn croyos bien, dessous do la politique luanciAre Le S.nateur Villard est aussi de----
Piboneur oat sul d'un pays et sigmaler l s b ilticiai- cet aviset rappelle los vers du poete et dliI cel inurtra;nt di!irm itique I
...ii rween temps de giserre,de toute le a C. Mayard. du S61t. A une jestio i du S'-na-
brlasi,,,- s sortiede funds urgentes que r*l- Enfin le Sinateur Laras pour tour Marinau rkpori quil y7
Noun avons reCts In l fAire prt des nait une situation difcise, eomblen conclur- rposeado din ura ueesesson extraorJinaire. I
d rnauilles do Mile iponide .erk dnsastrouses auraient d lea suite pro d e aura essio trr re.
v MUr Viclor J. ioabin. dhindiscnr~tois regrettable quau- emps. Le Stoat adst caste
caone menace oU intieuidation no ie ificaion.
Neiullise sourait justiler I La discussion a e loogue sr le
None avons apprisa mission dro Son ExcelleioI le oIr4- iluoi tous ces efforts pour essayer Le S nateur Marsti ea protest..-
sident d'llaiti. Mademoiselle Angl- de |perdire dana I'estaine publique Onl ne pout recomspnser dea ens I
Is Kernizan st retialoien'e comin1e un lao.nino dmnt le grand crime eat qui pillent. incendient et ruineos. PLUS PUISSA.MT AIRTIsPTIlUI
Directrice A I'Ecole imrlnaire do Tur- (I avoir penso qu:il fjlait se d6vouer D-autres imiteront leur ezemple. E.l 1-y e ."VAX*.
geau. jiuasiau bo u & u gouvernement comaqui .obasraieso101do
*US o .tnt id jlUlutl i l.er euel qui combattaient asu o om deI.6.e...n tow l...e.a..
Nous en soines4 i'atantn plus dot lutte lisi* on face d'adversairea l*ordrde ?w- oirs yAOWra
heureux quie ctlte Ecole est de rt~solua et accule s s soules for- i ne i i 1r-cP m a *
linitastaivo des Ikm ,iules Ker- ces ? Appartient il A ceux qui n out 1 i entenu dit-il, ces jours-c.
aizan. ( Commusiimu ) l|as encore reCu d4chaslig de lour lea lamentations des yveasr et des i*.*, su. *
gestioni de conditinner, dens un mi- orphelins des victimesdes cacos dans X =6*S5
Erral lieu comniine le noire des irregual la plain de Leogine. (Je ces e.neem M .m..ismem.
Le D.'"artcment de 'lntsrieur nous nris et des r'rements anuquels don- gens font de tort au pays entier I... Am** *******m waw
sianale ine errcur qui a tcl commi- ea"t conistainmest naissance des li- D'autre part. sait-on leur nombre
se dans s-. Circulaire aux Comman- ceasstass politiques do tout premier pour demander cent mille gourdes Hltez-vous de preparer votre
dants d-artonda.sement et aux Ma- ordre' Lessentielt st do recler- qui n'iront peut-trequoedansla po Iendemain.-en vous procurints.ms
communaux. A clr rialealiwod fr,.,deteum. A-t-elle che de leurs chefsqui soot pr6pond&- retard :
gilrats communux. Au lie u et?- i faut se dmiander ensusite rants.- Lt loi vote dernire nt
modlle de Procc%-Verb.il dresser si lea valeurs ont 4tu rnetllement def rants.o t la lls vole dernaldorennt
par les agents de la police urbaine, pens es. en faveur desdenssurs de l*ordre ? LA ngif1a 8(l 8M
cestle module de jugementde simpleI l.'honorable S.nateur Poug-t a. Le Snateur Lrisso avoue que
police qui a eth publiC. Le Moniteur det ausisi ministre dos Finances; il la question des cacos est complete Mfcatl 'o
official reproluira cette circulaie sait done que la borne foi des et delicate. 11 impcrte que le disor-
dans sa veritable tcneur. grand fonctionnaires eet souvent dre cesse dans Ic Nord pour le bien
susp8ectse par lturs adversaires. mme de cette malheurcuse popula- PETIT DICTIONUIIRE tIGLULS FRI%.
Siea. prllressor a I'trle de rouil Aussi qu'il suit svre et impartial tion ruinme et qui vit dans la plus CA S et FIRtI:-EGL.
Me Nevers Consta.nw notre ami, da'ss so_ e.luIle. % eut4.tro arrive grande prostration. ( A l'usige d.s 6tidJiants et des hom-
auasi reinarquablo par i.- talent tque rai, a savor qui sont 1 olateinM Les oo00.o00 gourdes Fredai- mes mgrts.)
per le caractre, vent I 1 tre nont Jules Emile et Si.ntti.en Laurent ront-elies leur fruit petit vo s m ur
m6 prof essear I Ecol Nationale do pers o),agtes fabuleux qu(l ne seraitl Chque cacoar.nea aumoinsdeux Ces petits volumes imprim-s sur
DProt. Le nouveau pIoesseur rtae ,aseut trenpossabledentendre (auils.- E le chefs? RmoRon n paper indien cc qu; rnJuit con-
'ro it. L e I lo u v ea l prole' s .eu r s e ra l ..,........ .. .......... -.u.l---nc
tJtald vndred 7 pt h J e aiE d ieu aujoard'hui dl pro-fis. Etl s ? Remtt t ls sidrablement lear format -- ot un
du martin. c.d6 de note counfr.re La Noellis- touted le.rssm.I.osO.r. advantage mirqui sur es gros volu-
Sajoutant a une ote qui lu tre- 12ou 1 gou fusil ?- ur nntnan.. des lons d'un grind
NeaBe IesWl-ma I mine un coonentaire deaobligeant mener une ecuveIt faut des cnnan e *non *
Nous nou. a..ocios m W sii.nctre pour nous, puis nouw diclarant que homiunes desintis et di.vo .s. nombre d pages ue ishomme d'srt-
ment au deuil |<,i ali-t la fauamille mo et comnaenitaire sont du Sua- Le clergpeut readre en I'occurren- fa.ies na "a; I. temps de sassimiler.
Bosselman. par I itmort hliroique de eur I'ouget. Celui-ci a mis lea c0lo- ce de grands services. Leo prEtres Profite de cctte meveille de
qlrIimHs. Boeumoun ,. ieune homes Nte aes ptont. peuvent etre aus.i des cacos, inter- conversation -
ql lWaias .beaucoup de regrets dans Notis attentns sle mot du .Vo rompt Senatcar B.assa -. Il\n a ampai pub'e une si
a aocitle t'le. (. rs.- ) Ces mmel soufrent grande some de coinaiss.an:es d.ins
rcaa-Pau _Iaa C. s os, un si petit espace.- "es de,ix .p...ts
Ci -Pari." beautoup ples qi nou. ldamar- volumes peuvent .xis.~.ent ~tr. p:. .-
11 Sept. 1015c .- -- hice qu regne da le Aord riplique t"s dans I poche ct constitne.it un
Voici le progranie quo la Direc le nateur i.. vade-mecum inapprcciable.L'a arran-
tion no.s prie de Iublier pour cc Le S Iat its son des i "s aittrit6s, de la gement special avec I'Jaiteur ic er-
noir: L'ar'iv',o de J ,.- le crur t destruction deo leaurs cuvres met de vous let of'rir abon compete.
la raitone (dIra-ine ea 1 2partie.z) le -- d'evangdisatio iec rivilisation. i le d oulee dr c bon ople
llq&ebot Mar.norsn -son petit chiri Cc son Iles is t les plus vu a coulement de ces ouvrages
BoIa.- W, nonuvcles do la Guerre. h Sans Ju 14 sep -bre precious agents a do progress leur stock est devenu limit de ele
A kintfars -- en ce DSays. ascur poou.rsi- sement d' goure on Je ( o.5 or)
Poor vatler toule equivoque nous Prisidesc-e Ju Sinaeaur Slfrpaen Aicbcr drn adn; nrelt duers ssor- ess omns me acormpte pour acquisition
dkclarons. une fois pour routes, que r adinistra l i cedesions d chaque volume qui sera remis au
les Sim nos sig s C. M A banc de cui s trouen nanci escvscomm sonscripur dan un mois, temps
de moire di.ecacur. Ics Ministres de I' latrieur, d la Jus. resposabls d atactel du pays. ncessaire poar les aire venir dA-
tice, charg- du ddpartement de la "11 met to veed qw la pacificaton du minrique I
Nwteldle la maSl Guerre et le mi nistic des fiaances.-- No:d s e fasse p.omptement t par Le s ouscripteurs de la Capita'- e
PlootaGiti- Toies Its mie que L'autiaoire est nombrcux. sousrocme. I pourront riclaier. I la fin du ddlai.
Pmoadsh Tou leos los ins que sApres lia san.tao d unproces-vcr- Le Mimistre Mepard repond A tous rutrs ouvrages aux bureau du jour.
vow march, s 4ca sceIras les insctCs, bel on passe A la lecture de la cot res- les o:auurs. Aappoi do so ulue l a LE MATIN. A lacmel A A
etoeus at soat esphntue oatl LE .ATI. mTt
Sis me saont p.:s contents. p.ndance qui comporte les dkp.I;hes it lit des Itligrammes crdes leltres Pharmacie du l)r Nerva Goussc et A
___.-_ ........... *de la ChL mb;e remettant 4 lois sur du doateur A. Holly du Cap. Miragoane chez M. Cossini Chicoye.
Ic: impositions directed. Ia loi des s- La pacification comamece. depsisI En attendant qu'une maio.a soit
course de P. i o oo :A accorder aum qaucques jours s pouarsit malgre designee. Ices ;oucriptcurs d.s aures
y ir victims du Cyclone et cell de P. ,c mauvais habiaiens. villes de la Republique recvront di-
1aoo.0o pour le dsarmement des Elle peut abouar L'Evique du rectement leuns volumes dent les
:acos ct enGo cetlle aiegelmi la lso Cap doit M* dvuemeo e c a nam-p-s cmplsas ao a:
eralErs UmilSUie sur la direction geanrale de la police est member de la commission char- .
et de la suiete. gte de remctire de I'argent aux Cauos l
Le Ministry Mayard demanded t'ur- qui deposeront leurs armer. Nous s. E, ermlyl
Grandl quarter .in,'ial ,li'iniiJ gence et le vote immcdiat pour ces agissons sincerement etsagement dit i4" ,lt. tieri
( vsa Loudrs ) :4 Srptimbre lois. Le S.nat vowe I'urgence. le Ministre. Si nous ne roussissons I .
Sor le front a I'*oest. la situation La derniEre loi a 6td modifiee sur pas, le gouverncment aura la satis- 31, roadway,
no changes e, naii L.e villas de la demanded du S.nateur Morpeau.- action du devoir accompli. Le S.nat COIISSIO
Trier. Motr' Ininac,, Clhiteau Salines A la loi sur I'imp6t le Senateur peut compete: sur nous pour tout Mr. LK l[o.'., hien CoIIIIa d'ilail
et )Donanescla.agsu fiariet bonbar Marlianea dcmande au ministry des solutionner. connaissance a))pprofondit ds ides parles a-.'iatlcrs tiameniesn finances ce qu'il pease actuellement Le Senati admet la loi et passe aux aux exportateurs d<, dc.ii sds liaiticn
Sur le tlt Atre do li guerr,3 a I'est, des imp6ts iudirects et du budget questions d'intert general, rapports des consignaationa dont lan v
*arnle du toid uaracti.al von lien- g.~nra non vole jusqu'ici. Mr Elie Pour taire taire les cancans dit le FH REN AIUIIIl
deburg Iat de Iateuveaux paogrd reponud que le Gouvernement s'occu- Senateur Martineaue serais hereuxr
oeat4 d41 Witha. Son butin de la pea de la question des que son col- de voir le ministry des Finances pu- ab
jourSae s'el6ve a canq mil deia ce. lgue desRela ions exterieures aura blier le douzieme daout. Depuis a bO at oIT
p omouuders, ua canon, dix sept eais- teamine ses negociataons avec le Ca- plusieurs jours il est A limprimerie,
*as da Munitions, Ireize mitrainuaes binrt de Washanton. Son dipar- rcpond Mr E. Elie Prpat de toates ampol
aet u ugrad quanuiilU de bagage itement n'administre pas actuelle- I Sknateor Lherassomn, e basant Pr at o v *m


Dean la courLnureo u Njnmen au ment nos douanes. sur lordre du |our du S.nat dou j s Mi*,.u DAr A gL'1
onrl-eat do Grodo, note oursuite La loi sur le d6sarmement des ca- sept. questionne le mimist"e sar la AIs2 ieJLlAS as oomet IiESe
de I'ennmeii avwaca iuslu'a ini-cle- cos a amenai une assez tongue dis- convention aveflesitats-Uais etHaiti l*APOnLrqu d'el u de mesr l
min AlL da. Plus a suaid nos troupes cussion. O4 en est-on avec elle ? Lae aro,.u del er 11. nou a Gployo.
sapprt" .uroi a'd L.. A IAune des consid~rants le Sena- Ministre Mayard rdpond que. pro- Imld I e2AI& e "onAvc, q
.a oi....r.... o-odae teur Ldrissow a propose de dire que chainement la convention sera so- Leam de m*er =inlcaSe ab e o e bricaia
LSanduS du fold anarechl vo.. les ddsordre; des cacos out recorn- goe et ddposee aux Chambres. L -.Doaolwmabr.es mncAatiokm.s p
Macbkesen continue la poursuitedoe meuce dans le pays depai 4 ns _6 '.,uvrnesmeas no demad.s qu A O- SlLSA3,IT S:Au sm a6vco
JLS e lt auelasa cn. o aine eude ue a nsque dit le at .-C uUomae cats questuo. U T vi CSSam
efmmds. a Wn etre en i9t x qu orau t,1C rAi, A a d'.ns d oml,.- Is-' t


ez a vos Enfant

MLSION SCOTT
uile de Foie de ?.!'ru )


roup



itlacosms


L4A;ihiss sans maitre(cip
fuel ) Fgourdes CuPoi j0Ior.
Pg'fjJi ifiimmair.- anghlis-ta.
Irar.;-angl. ms~me Prix.
.Relik toile souple trlnche$
papier indicn.
On peut acqukrir Ara;
Maitre d'abord ci CinsLte kDa
Adres-,cz vo, om1-t
sicurt Jtp.Wf)/Ds Chandler. 1. rnt (
Ii. ) scul agent des out.. gs ceIjg
du D~r Ksauiz *hjazi i.
IN. Chandler %ec clu:,,, cncow4
f.aii tiouver. A bon squ5g3
tmtacurs, d-outiv.i OUV 4
11 foua nit dc's rtn L, Itnts, j
'kis jt. sur dcirmandc -,., LItfflvl
afrralilluie p0 ~r rp'hIsc.


smmAdus %dfraaaim : m
m m mmaesAnm


BIOPHORINE




A IsAm* *LsIc 15 c'rfnt A p=
1I~i~l scaa fitsesmIFA21

I e ~aar1in. d~its a


scr.a New-Yotk Mc.ecili 22W
raim pour u~us ~o'"s

I[e stcamer Commes ,i 0e v
despot 41 Sola t]d 'crai bIs
mranclae 19 courant en v
pour Ies por:s duiNord of
VYork.

Agents


Le rt cu delsamoss d*(-utobmr*
de mon fr~ro Maurice
Chef d1 Artillerle de I'Aviso 41
re aNord-Alolis* a5
can,. Gourdos. ayantd*
etita feesueailis d~ o NosiOe
XWall:uiv, elitrg~iide r it A.n
dt"Chl-A it Is iildpticata devant
ds:Iivi-..
Porat au- Pieince. ,Ns)tcebr*
nentct LOURt


'an '1 4'di1ge

New-York.


ties e gneitraiatie aa:-4)"'ltabk' do
veide meaarcoillai OtI
CAN TEA Lfi C".




bspot KION DRB D5VXBLI-C
mmroftqteu w Ion 1W
WIS at6soigneiusefea~t
.No.. taei-Ouis 1enqt
Ff iat lo.a -inbornas carow

it.ddavmr too


bi
*l I

't


-i y IIY


i


p