<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02429
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 27, 1915
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02429

Full Text



Neu~~UCAumc N ?310 UI NZ [CI NT I~ [


cOtieiat-MAGLOIBE,
DIJIECTEUR
ABONNEMENTS:
mitO'l' AU 111INCE


DiralH\iTEM EN
I* E
.
.


0


G. G2. 00


G G.2.20
R iI


J


N Moa9.


PORTAL PIIINCE ( Hatli


/mu


OUOTIDIEN


RzeDACTION DIN T!\IN
8, iRue Amzt-ricaixe 8

Les amonllareq seat ref~net
A PbAirAU-PU2INCI AXJUlNrCAui~UZ 4;U EI
A P'AMI&.. ics 1. Miycnri.c & Cie y, u iih~
A Lobioass. dicz L. MA.vcncc & (O.0i. 1. Ji,2i
Ludgate Ili&
A Hautii. ches Xudol %Io%%.c S. w j, ',.-u,.Actm
Ntt1&.Nc 4t' 49
A Niw VoamL' 1 .'. P IIV' ityCon.h ..fl% 4$

Les mAnuscrits ifl%#rsou non nc aont :is *-iJ!ua


courraient les plus grands risques
d'etre detruits avait d'avoir pu ac-
eamplir leur mission, car on ne peut
supposed qu'ktant donni la grand
nombre de destroyers trts rapidesque
pos-de les Etats-Unis d'Amtrique.


Ilsalit irsultera-t'il de I' change Ia chasse aux ravitailleurs et mime
motes diploumatiques entie aux sous-marins ne soit mente avec
et I'Allemagne ? Cc qui succe*.
'est que au pr peupe an- mAdmettons que chacun des sous-
,Bi4eO lance au peuple amr i marines ait huit torpillcs ct qu'il trou-
*-s 'vertiLsements bdliqueux. wve occasion, ce qui est possibledans
qppeillis par Ies exploits de leurs une longue traverse, d'en employer
.marins, des lournaux, tels que quelques-unesconttelesb.tiinentsde
4ereoste Nachrichten- de Mu commerce allies et ameritains nom- 0
a, ommentant Ie voyage d'ui breux u'lls rencontreront, ils ar.i-
'r*an allemand de Wilhelms- veront done presque sans artnes de-
Zlema Dardanelles. montrent qu vant leurs enner.sis ou alors il fau-
ig.ms-marinsallemands sont capl dra aussi que les petroliers soient
lpdfranchir la distance de lremtm des ravitailleu:s en torpilles. 11 lau-
ibw-Yoik. qui n est que de j.6oo dra aussi que ccs bitiments aient des |
jIs aurins, alors que celle p.ar moyens capables de permettre des
gaM par les sous-marins. alley reparations don't les sous-marins al-
lghqui se sont rendus aux Dar- lemrnands auront vraisemblablement
ulelsest de 5ooo miles. jbesoin Ces rjvit.-illements n-echap-
Veindonc. en c.s de guerre entrL peraient pas A la flotte americaine.
'lMiigae et Its Etats-Unis, unt I
a&g e et retentissantc menace En admettant que les sous-marins
sasriane qui nous pirait blect allemands.apre> avoir vaincu les dif-
a*E~t-elle un Iait realisable ? iculies de raviamillement ct cecles de
Ilt certainement possible A les Ia navigation. irrivent en vue des
Ks.aarins de 700 a 8oo tonneaux ,6tes amcricaines, ils seront vouds A
kelplacement de traverser I'Ocean. Ila destruction rapide Aj cause de leur I
a sedition bien entendn qu'il, moyens habituels d'action. Plusieurs I
Kim mvitaills en route par des bl- :des sous-marins allemands de la
t10m F petroliers qui seront place Manche et de ia Mer du Nord ont C
odisposMltions designs A Iavance ide detruits. sans doute parce qu ils t
Iarayon d'a:tio-i des sous-mirins n'avaient plus d'air comprimd neces- (
ibmadsde la s rie des U-ai A U sllre A leurs manoeuvres de plongee t
adest k d-placemnent en surtacL et de monte on surface. Plusieurs '
Ctde 6$o tonnes peut atteindre ., sous-maraiis allernands aperCus dans d
m-uds. 0ooo miles en embir- Its mers du Nord n-oit pas attaquc f
MdudS pitrole en surcharge. C'est fmite de torpalles.dont l'approvisioni-
aedisance tranchiss.abe maximum n cement tait tpuis*. Nous parlons t
iaupposant que le lo-iciionnement toujours, en eflet. de sous-marins
khlae-trs rest egalement icono- mais nousoublions souvent ju:leurs
S M ,condition qui est prati4ue- rmes pemuent devenir rares et intt- d
a impossible, attend que l'utili- iiures. La torpille est un engin de- q
u6moe le rendement des moteurs licat quon ne construct qu'en nom- c
siss.toujoursapresquelquesjours nombre assez restraint "c qui doit a
urche sans interruption, pat toujours tre confi A des mains -
l lde fuite; dans les tuyauiages Ixiprimentees si I'on veut quil soitl
itmaent des aiguilles d'insuffla- bien utilist. d
lUd&ut d'*tanch its des p stone. Soit. les sous-marias allemands de li
i reasteignements donnees par 6 ou 800oo tonnes sont a tes, en v
aipornaux aoit exacts. et pu- admettant ia possibility de ceur ra-
M indices permettent de lei tenir vitaillement.a franchir les 56oo0milles 0
S h tleI. le ou les sous-marins qui siparent l'Amirique de I'Alle-
queds quise sont rendus deWil- magnc. Rien d'ktoanant i cel. les
'4b"r aux Dardanelles ont du sous-marinscoloniaux anglaisde 675 r
kiSSwitaillfssur les c6tes de Galicie tonneaux. A E-i et A E-a ont faith d
). et dans les parages des miesu : ils sont allds d'Angleterre en *
soit par des goclettes A 1air Australie et pas les sous-marins alle- d
S Cet trs neutre. soit par des mands qui tienoent le record de la
ispOsts Cen des points de la distance. I
cacbhs pour qu'ils ne puis- Arrivs sur les c6tes du Nouveau- 4
S ftuN dcouverus par des n- Monde, les sous-marins allemands d
V d' p "itaile- ne pourront accomplir aucun acted de n
NOW _Urepour ie r iculti q guerre important et suivi,car la flotte d
opsseore difficulte qu* e|alie.nande est bloque dans ses ports ti
s o us-m 'arimuaile- et. de ce tfai incapable de conquotrit
1dlearnraidesurlAmi d que- uoe bas poour ses 1s-marias r
ander a ssi dansqu des terres ds Etats-Unis ; les cato- a
s moeu. rs, its divers .yes daAmutiqu poenvent dormir '
410" i et I spe s tranquilles : ils m'ot rien A cramadre 0
in comnwaire. ap treis t des owac allemades.
S Navas" ides menaces se des
ashr oocass o6 WColos L HERAUD
1mt0wva u ai ea cas de
psml^^ qu'e lasatTm ti
qm ka jm sgamt SYNDICATET des AGkENTS de CHANGE SI
net aim Deadamell" P
ir9l11rstdrivaat g om
aa**M COUPS DE BOURSE d
t. ills ont ett admis, .
W e traverse, dans un port Or americain j65 /r, ime e
0 0sot trouvt aide et assis- Dette Int.d'Halti19a 820o ad vai.nom
181rfiel, combustible, et tous Dette Int.d'Halti 191 75 dI val nom a
elements necessaires Dette nlot. 1914 A So ad val.nom P
et, ma!grd cela, nous Dette Int. t914 e B o ad val.nom "
e sont pas entries en a lnt.d'Hai tta914'*C*'o nom
leur arrive. ChtquesurNew-York 11 21 i| oo p.
Sf1id contre les c6tes et lAs Ch6que sur Paris Pair a ooescte C
Mes, les sonu-marins Transfert sur Paris Pair a o20 pn.q
t mNacontreraient que des BDlllets d G. 5 i o escompt
r im gats riuaaiU-a$l a oeo escompl c


Allelmail'J( eo)Inloe
A nitroiqtee


La proposition& prints par uno motjorits p14cials
&Od 2, 3|dc 2e dleai ; nateurs, de intinfe que
t i le dit Prsaident nie nomine aux fonc-
Ue tions publiqes dners Etats-Unis qu'a
vec let consentemiie et et lavis 0 la
majority absolute diu S4tnat.
Monsieur retetrPar con i4e4itient, Mr le Prtsident
Monsieur e Directeur, de :tat.,-Uis devralt fire exhiber
, pVuar soin I eprseiitant dlu.e,at accer'-
'* Vu I'attitude passive dn pelipl diti, l. coiviseniitinnt et l*avis crltas
halties, It! Chlarge des alTfares des tdles '.t till Stcnat fltli'ral en prelen--
Elats-Ulli Ai Ptrt-ai Prialce a ei4,1 ta S. t i pio'j I di (:i)velition. Et le
ofilceuseinent A% Mr Ie P Irsideut (futivtrninui,-nt llticii ale pourrait
d'1Haiti, selon lea instrIctnss de l'eti lllir qui'apit's I'embarquemnent
WasilWgton, nll project di traits. IA' des troupes tl li ditpart des vapeurs
Departe1ieIit d'ELat ep ie iue l'As *i 'iic.iins. Avaut tout cela soil con-
semilbie National, par unoe rtsolu s ,nteintit nli strait pas valabloe,
uoni. autoriserIa Mr le PItidd.iit de puijsqu il aurait etc uxtoonitie par la
la ltpubiliUiiqUle & l signer s hl dal;s el vitlinc.
sa).- Ini',Ii auction le ilit plrojet d(ie ., rtIsi,lenit do>s Etats-Unis ino
T'railt. Ulnu tell condiitmte seralt con- pi1ti'at. dil riste, avUilr I coinsll
sid~ateeAe Vaashilit Co nel i i it le a i n t .e s n;tiiat Ial'tjIit3 de siiIctl'lte de la I'art de' i,|d. de la reunion du Con r;icS
l'Asaemihble Nltioiialt, hlijitintie et ( art. 2 secto:id I de la Constitutioni )
li1ne pret ve de *a ilrfdaite intsIligei- D ;utre I lart, la Colnstitltion lail-
ce des vtrltables Initerwtt d'H lati.* tieliln e u it, 'le cxamien d iun pro
Tel esl le s i is de II tradtuction jet .s iiiW:ilWliu'ignon ie Ct coin et ai
franij;aee dii Memoranldumii public i)l ul.[-tnit |jlipropts., project don't ie
Jais le c MAATIN dii 2:. Aoilt ein tWle but est de troiv..r do gros s.laires
de la proposition atiie iiie. alix auli4 d i4 I'aasltur \iWilson et a
Eli lrtsunie. le Pliesoileiit lies Etats- Ies an.oIClli ag., -ts tl-4torualix :
Uni nolUS deall ide et cela -sall an L.i it.pub iijo d'll ilti est ull et
Culle cotUipea Ia j 11ila i l visible tseafcitliemet i lle ibre. sow-
Io Le drolt de ioiionoe'r on RHece- tperaise, iinl/,'pe, tiite t art. ler).
reur g6eneral des liniaiices don't la Avatnt d iitrt i tll forctio, I4, e
liste civil. payable par privilt','ge.* sur Pretsiplejt pinte dev.it i'A.-tisebltee
leas Itcette.s du pays, s'tl iverat A NAitionialte It serini.*nit suvallt
plus de .Xi).U ( dollars or ait'noAi- J,. jur* devatit liet t devant la
cain (53 oo sur (i (U U() eri.viron ). N it,),, d oluseiver, dtie fare fldle-
je Hecoveur general exercerait. avec ment oilt iver la (Cointitation et lesa
lels aides et emiploywi q ue pourratl tloi do PIeule" lialttitn, de respecter
designer I'poielp ar ainirliciin to i ) *i ilruits. d" ti iterlit V I[NIE.:PIN-
s iss attabailiorns actuelles dul Mi- ,,.: N.'TIOllI.K e li .tI e:Le du
llAiefo des tlin iices, tie a Cai ( inbre *l ritoire. (art. k4-)
des Compte.s des Adiniilstratio)ns I..,,i ip& t. ail p"o1it de IEt.it sout
'Inalclteacs et dejjat i ca s du Sel~ICJ4 vot a.uidiin ll.aiii .lit.
de Trsorerie. I..:- s 1 1,)1 ,ii i It's tal)a'IsS t n ',Wont
2 C(el uia dr nuninfner un coisteillo r ,'( ,t qi p otir till ail, at n1 Mi h l sio
linaincier. cest a duie uno tuteur um sont 1is rtllu)llinhvel. Is (;lAt. 1.'I4> )
tablirait uin system ite ie coioim ji,- Art. 176. Nuli (lAiiLilin) no peut
iu'ic do coliiptabilitit piliiiouf e t tr i |o u a 11 ,z'le enuitaire sil
eo multiplication tie nois ieveuus et ,iaa t sojlddtt. a mnIll)iiS de services
ui., coi0u1a1 le Syndic et le Jige- neiniinits rt ndl'iis t' li Patine.
outimnasalare d'une f illite, apr,'s Cce pioj.t dte t:onivenltiol doit 6Lieo
ivoir ve.rili et clas94 lets dttes dte reliisst ilrt purilenat it sin|ple-inent.
'Etat lhaititen, lizerait les conditions I;t le (;oniv<-'iieinlnIt haiticii a pour
e leour extinction. devoir de ftaire assister le Ministre
3o Do doner A des am.'ricailns desi alaires .tra' ,:4res d'unI coiilte
les grades dans Ie corRs de laI po- compln t ae de juristes tt d lihoaines
ice /aitienne, les haitiens ne pou- qui, deptnis as.x oIigtlemps, se conI
'ant etre que de nsiples agents. sacrent an inalaiintmit des atTaire I
Ao Un protocole I'autorisanit & rte- initeriiationales. II doit envoyer aux
ler touted lea reclasiations pendani- Etats-Uais des aims, haitiens. con-I
Ls et & prendre toutes mesures naissant lo dro.t, parlant l*anglais,
l'hygimiie en H aiti. l'espagnao,, etc. ayant des relations.
LeGouverneme.at haltien s'interdi- connaissant aussi lea Etats Uiais, au
ait le droit:to de conatracter aucune physi jue attrayant et leur donner
otte ni aucune obligation linanci6re des credits (qiii assurent la intrche
ins I consenteument du Prdsideint d'un cainpagne bien diriide centre
es Etat*-Unis. I'occupation d'iailti par les amdri-
So pendant 20 ans. de modifier cains.
'ajiette et Ia quotitd des imp6ts A mon humble point de vue, tout
ians un smns favorable au bien-6tre ce qui pourrait itre accord S aus
Ie a population. Etats. Unis. sans froisser Ise senti
Un honorable avocat du barreau ment national et sans violer Ia
.w-yorkasi, Mr Franklin Pierce, Constitution, ce sersit :
plans un ouvrage c 6ibre' e Prrsden- Une banque charged e I'encais- I
als Usurpations *, a 6numrrd et cement des revenues publics, A la
t6ri tous lea excie de pouvoir com- charge par eux d'obtenir la rWsilia
aa par lea Pr4sidents de I'Union tion du Contrat de la Banque Natio I
rmoricaine. toutes leurs infractions nale de la Rspublique d'Halti.
la Constitution, et ii range parmi Une mission de 25 officer char i
ms excla de pouvoir et infractions : g6s d instruire le Corps de la police
to Ia guerre de Cuba et ses suites, administrative et do Ila police oc- t
So I'annexion des lIes Hawal, culte; Ie droit, en cas Je troubks c
3o We Contrat americano-domini- intdrieurs, de protger la perUeption I
lon. integrale des revenues, les inter4ts i
4o at sortout la famease R6volu. amdricans.
oa do Panama, concae daos I'of- Veuilles agrter, etc. i
oe d'm avocat de New-York apre. RIGAL
Sr par Ie CoIgle oolomb e doa
rojet de TraftE amirlesin,- nan- e
Ae et exdcutde par lea Etats-Unis
'Amdrique. Un avantage c
La proposition amdricaine no peut ava t
tre prise en consideration, pour immense
sa raisons suivantes
lo Le Charge des affairs no peut Ne vous fatigue pas pour trout
aime oftlcieusement, remettre un ver de quoi recevoir vos amis avec q
rujet de traits & Mr le Presadent distinction, car vouus aurez tout ce
e la Republique. II n'est accr6dit6 qu'l vous faut & la
uO prsm le Ministere des Relations S r Gr
triurea.. Soc6t6 G6 re
So Particle 54 secUtion 3e de la
onaUtution des Etats Unis declare DE
oe le Pr6esident de I'Uniop no peut Kola Champagnel
ire un traits qu'avec I'avis et le
onsentement prealable du SenaMtea Du Chemin des Dalles


g oIdol

0* :oa


Faits Divers
--- 4

RENSEIGNEMENTS
MIT-T.;OROLOGIQUEI
OBSERVATOU1F
DU
S'-MINAIRE COLLeGE.
S.AIN -M .\lITAI
JenIli 2'. Aoit 191.

Itaromktre i a ini 7(
TempMerature ,a .lilli ,


Ciel nu.hgeu I m i ti h ouvci
I apcts nmidi tc l ir iita nit lo.iner
re.
Ilaromneire const.in'.
J S IIl.lI lt
Cc semi des home
Oeulques voleurs so"t .irie~tSpe.1-
dant la nuit et en .attliidat J'autre
dispositions, se trouvcent g rdcs at
bureau du Port. Un oft:iicr aminri-
cain s'y piesente -: Ccs home
sont dts prisonniers -O).i..- A
vez-vous ce qu'li faut pour les nour
rir. au moins deux toi p ir j,)ur.
J'une nourritutre tine Non
mais .
11 n'y a p.is & minai, s vous ni
pouvez les nourrir. il .i L iL:, rncit
tre ca. libKrt'. Ce so.;t d. volturs
mlls doivent etre jucas ci pjn 4 ; Ia.!
les voleurs .ont dz,, h ih11.is ii n'c
pas permns dc ftir c injjti d. ttun
des ommes. .
Et les voleurs turent l.Itri .
Ls telealaireu
Ua d&sordre .v.iant eu lieu
dants Is environs du P.arc L.ccorte,
une trentaine d'homins dii people
turent arrctis oar Iks ai hki.lAnis et
enucrmies dans la cour. A Ilicure du
repas,on apporta pour cce prisoners
une trentaine de rations d: pain, 'de
blauf saki et Je soup ; a.lis -le pro-
sonnieis sont plus de qu.iran:e. l'of-
ficier amrncain prend la liste nomi-
native et (ait 1-appel en trettant d'un
c6ti tous ceux qui y ripondent.
-Et vous autres, demande-t-il ?
Comment 6tes-vous ici ? Vaus 9'.1-
vex pas t& arretds, comment avex-
vous pu vous introduire ici '.' t
Alors. l'officier entcndit un de ces
prisonmiers volontaires qui parla
pour les autres et qui dit : a G a rdl
aous td lan d6sorde-la tou a -
Donnez le:r tout de meme A
manger, ordonna I'americain intelli-
gent et compatissant. .
De La Pluie a
La bnggy enlre ,' rolliionu
a,.r II'ramwafs
lHier soir A 6 heures ct dlenie.
train de la rue des Casernes (anbl
chine N 10) descenldait lI pee's
rapide du Chainp-dc-Mars. quaud
in buggy so prdsenta Ipour travei.
ier les rails Malgir les aves tiss.
iinnts de M. J. Caillet qui faisait
ugne au cocker do ne pas passer,
e vdhicule continue sa coum so t
entra on collision avec le train.
Le choc fut tel que Madame To0.
hoo afut projetee et out de noao
-rausaa eootuaiooan
Ua 4U6ralMet ia time F er-
Co matia, vers 10 hours, le train
ili deacendait per la rue des Mi*
ache, derailla en face de la maja
oa do M. la Doctour Dearavines.
tprm do longees manowuvres, os
e ta la saiSaer ur lea rails 0I
Les travas oat 6W entrepi iar
mapicher k, ramouvelleo.at do so*
idea. Aprea quol la trafc recona.

Paa d'accidat de p.oaa


I


Vendi-eci 27 led: U113~


WpnKme Ansk No 3531


QU IN ZE CN T I IF





L L Y.1. 1
m M~noun


La qweslionm amhiaimp
Aminsi qiaiti a t~It pjiO.c*(Iewnllr)'i
iifo tl ililt', 1114 (lf. d i alis itrlo i ItaIS11%.1 a .I
remisiIe mist emmtmithimu to dii ;pie)
jet do CLwiveiiticmi t'tiaie Its Eiai-
cinl tiaiatti,111. rotjt'l iiiilte dal'
noire ediltojim d-avaia -I ierm
Des cumaita prupubitionis ~iaa.'
dma (Gomauvemei'new a ffivimzdaaa .outi


Les victims
du 27 Juillet


I'N
aim Deals


lUm amosamle .prinse!


La guerre


Reaucoup d'amis soit venus avec
perplexity deinoailer a notrt' Direc I
teur des explications A ropo4 tie dri res ir u w lles
I'article littlOrire de note ami et --
collaborateuir Thlos A. Vimimeay, pi-
blie daiis La I'lmiaue d hcit et liti- Gr,,I. quaI alir '.iral .llmnanJ
tul, L'ne Se'uwsce. 2 S ^C tI I
Notre Directeur, apr'&s leas av(.r 2
rrnuercikas de leur prove de syimpa' Sir le .. trede i guerre A I'cst,
thie, leur lit remnarquer que, etl at
tide lui est dediu, ce qii. loin d'ai'e le-. Allema.is a ient sept cent cn.
pour lui unme sermorce est ats central q9uante prisonnicis iusses au nord
re ume preuve d ainitie de la part do du Niemen. Larmtee du general votn
Ti Tom. Eichhern avancevictorieusement vers
Seller? P, 1-est et s'enpara outre de plusieurs
SIs prpesaMioms Feller mitrailleuses, de mille huit cent cin-
Monsieur Ic Directeur. quante prisonniers russes.
L'arme du General von Scholz
Dans votre edition de mercredi vo- atteignit la Beiezooka, occupa la
ire journal a publiE la nouvelle con- ville de Knyszyn et pass la Nareno
veation amcsicaine. au sud de Sykocin.
Est-ce qu'il y aurait inconvenient L'Armee du Genera! von Gallivitz
A ce qu'il public les propositions conquit le passage de la Narew sur
pseanttes ces temps derniers par la i la grande route entire Sockoh et Bia-
Commission Fuller ? lystock et atteignit l'Orlanki.
Puisqu'on est entree tranchement Elle tit prisonniers dix-huit offi-
sur le terrain de la discussion, dans cuirs, quatre milleseptcents hounmes
*16tude des deux conventions, on et capture neuf mnitrailleuses.
poorram arriver A une base d'entente L'ennemi tut attaque par les trou-
proitable aux deux parnics.- pes bavaroises et rcfouie en dedans
Dans I attente que vos lecteurs li- de la tort vicrge de Bialowieska. Au
ront bient6t la proposition Fulier, sud de cctte toitm les Bavarois attei-
veuillea agreer mcs meilleures sa- gnirent la r6g on de Vierschowixze
lutations. et v fircnt dix-sep: cents prisonniers.
UN VIEIL ABON.NE L'Armie du general Feld Mart-
chal von Mackensen en pounuivant
Nous aurions bien voulu don- I'ennemi detait sapproche des col-
ner satusiaction au vieil abonud, mass lines sur h ive ouest de Lyesna .
noes n'avons pu avoir les pioposi- A Dobynka. les Austro-hon6groi
oma present es au Gouvernement et les troupes Allemandes percireat
Mr Vilbrun Guillaume par Mr les positions avanctes de la forte-
Filler. Nous tAcherons n anmoins resse hier.
4e sous en fair delivrer copiepuis- Sur la rive Est du Bug. au Nord-
e coes dans I'intert de tous. Est de Vladova nos troupes avascent
dans la direction Nord.
Lvle Sur Ie theatre de Ia guerre Ai 'ouest
U certain nombre d e cartes de nous imes auter des mises aver
M. GCWaM & lN Cwtmw. chancelier succs eon Champagne.
'i MaltWu e Cuba..tat tsat om Dans ls Voages. uone at me qw
1mu onemtuille, kepublica ea mis 'ennem Laoma acoume Ie SAlchst
seA Maioatre rabrleeui pIrailt nn rnela fit p opi e.
h ces caes e a La parie do la m quo
--t 0 cc"$flrw, avioapedued I ls 17 a6ot a, m83a
sdam ie. -e So i-u flat ui-e bier a 1P
Is~o rtre uemmes d- *o made a in. Us avi
A lmai qui me fora retrouver me A 1 m It ottnnlr m 'll
sell, qui a at6 vol6e depuis Ia ,- biplu Irs u \
14inl k- pasMe ; laselle tait marque _; --
w. auch W. BUCH llamas

Nuvdele a la mi --
La confraternild eat une facon d'ai-
oetses contrfres comme des beefs- On demand des harnais pot$
amak buggy. noeuts ou en boa tat.


P1 E' $~1aii tiijiidlhijiiiA %I Iv Chris Litc Denis, nk a Port-ou.Peince I*
io', des uIT-Aires doa I& L.'al&iias 1aM" t8 Octobr .1887. nsdlai: Jonc A96
I if. 11 lime.
.~, qm*'rem~e'.,e : uc de aM ans. It fit ics *'udes au
eli~e ea elx Gtivl"14-iltill Lyot Naionl t au Pcuit-Sotminai-
;-fill qmt3 suit t m.'lie unmi~jid l~istsis we. D.-vaint prdf$csseur i6 lL-olc dua
qLUt-SiOfl U)116rICUwme. Soir, diri14.& par M. Alexis Laroche,
misi s A I.'auole do jstur%;o uia oStaintl-
Wpartememl de I'I.Itticur ) ugegl, dirig4e1e r )M. Pothel.
LaI attendant qu-une loi virilei Appla t I ypogrma.hie clitz.4 Am
fftrgniftsf 1I.seivice de I& Sdrewa,bWard domait dirmigoa limmpraumerie
G~weralv. 1ItDMpartemneut de Ilimt,&'a- &IitsIla mart det cutlsici.
1161cr piVtieint le public qu~il aura" uvomm~ imtt Ue oit.Iaameaemit li'acpramaIt
pour I& remise de ptimm1is devvOy.1 IeNielliolil.,11,is ht arrlt.tsht' 141 B
ge. A so*Jdressevr dirructrvcat it;u M- ima.4i''.lio ula I
nlisitre. A M. tAlcxja are ,:m al.1114' dit's 111 N4 ifiiIma111101.sister it a'~U16
Chlat ~ deC CCService. lIk4.Idxl A 11sea itCtaumima1l.
~.UAWUFas llscca~tiomlla1l I0 mi r ea-
Monuicur Alphonse Jeian losepli de ,a 11olt.
a d14 nommk chet Je divikaon au sli de doolkkAt CAC11i.)ti' l 1111111
Mparemcn Je a Gu rre le iit~siie' laid. -l1'e 1ijies.-t1 mf al-isa-
D~partemenIRISI4,0U(1r1e. il k-1Be .itli-itilit
M Nonsieur lost-ph Lianoue. chef d 4e i, t' ld gt~ 41403Iceet iI alk,.c-
division au I)l~partentvnt dc lNai'I.e'm aS1.1'leeI=III-jEl l1.111B.i
ne.t--titt ill.oiL II e I Ai4- litiiiiie doux. ieau(-
[is remplaceti .ne~Icnlt l.~el'.%1
MM~. Beaurnanoir (Gjiles vt (Gtorjgcs iI t.t Ie iomineittt siinan4it \111.
Monts. t bit gt iL''41t, tttlI 1!.. ivnit-ir- au.
f l~ibaiall 1tie PI'dIX kbetiltii tol d.
Cim~ma~a11me aitL.iLIt, lik %t-1 ledimalaLuteur,
La reprksentitioi1 dt maidi a ..te un luiilltM.kas LCI.
nouveau succvs pou r Ie Last no-Ci n.l -_________________
ma. La Dirtction annon..e pOur jcu-
di un grind gala avec Une SAILCtlonl
de films d-art oia ligurcra uIc e.O':brcAM
film 6 La danse h.-rolque ". Nous
avoas diil suffisAminent parl tdc cc
tableau incomnpirable qui a fait Mir- CRktME on B~LA71
cher tout Port-ju-I'rs14 iA7A
Pour rE po ntre A de nombreL'cs QLD* LA Pf AU DOWCA
dcmandes des famnilles at v aura ven- j !PDMA1Ca PARPUPde.
dredi de 6 A 7 heures 112 une rexri aL&D.40O
sensation entjantiiac A prix tres re'luit.
C-est unc bonne nouvel~e pour les
gosses qui me demiandent qu-A s'a- -- -
WIAsCI. -


S0MMAIRE DE LA LIVRAIS0M
DL;15IS ItLLI3T 19:5


p

I

I
S
S
I
S

p


I


1- Le sens do la Mort. premit'e
parties par M. Paul Bourget,
de lIAcad6mie fran<;aise.
II Un Chapitre de I'llistoire des
e atrocit6s allemandes.- Lo
I)part des baigneurs russes
J|AoAt 1914 ) par U. T. de
yzewa.
Ill Notre Optimnme, par M. le
Dr Emmanuel Labat.
IV Mon carnet d'eclaireur. I..
La inobilivation.-Vers la fron-
tire. L'offenasve Combat
d'Arracourt. Flainval, par
M. B. Descubes.
V- La Heine Horten.i o is prince
Louis. -VII. L'affaire de Stra"-
bourg (Octoorne iW Fdvrier
IaJ7).-Extraits du Journal do
MIle Val6rie Masuyer.
VI- lU Souvenirs d un Seigneur
canadien,par Andr6 Bellkesort
VII -; Revue littrair.- Fraoce et
Allemage. par M. Andra Beau.
nier.
VIII Revue ciemUAqo. Sur
e prop ris de mbat cea
Sper M. Cble


IX-- nrow s iqMt.a m o.
T ndis i


Ifq adire

Le soussigne avise le public et
Ie commerce, et priftclpalement Ic
payeur de I'lntirieur avoir egarE un
recu de dsux cent tingt-ctnq Gourde,
montant des appointments de lan-
vier 1915 de Mr. Arsene Duvigneau
ex-payeur du Sinat. d6cEde.
En attendant qu'un duplicate lui
soit delivrk par le Depanement de
llnterieuc. i le declare nul et non
avena.
17luillet 191s.
Il FAiD*aic DURAND,
Employ S Sial adjoint d 5uaS.


Cerlificalsadirks
Ayant gar Ile certificate de d p6t
dklivri par le Service du contr6le au
Department des Finances en date
du 1 I Dkcembre 1914. au No 84 de
l'oidonnance No 59 du Departement
de la Guerre s'levant A 20o Dollars
je le declare nul, duplicate devant en
etre reclam6.
Port-au-Prince le 24 Aodt 1915
Mme OLIVIA CHARLES

Ayant egar6 le certificate de d#p6t
dtlivre par le service du contr61e au
DIMpartement des Finances en date
du 3i Decembre 1914, au No 85 de
l'ordonnance. No 54 du'Depariement
de la Guerre s'klevant a xo dollars,
j e l declare nul, duplicate devant en
Itre reclame.
Port-au Prince, le 24 Aout 1913
Mac juu. JULES


Pra.-courant de I 1 pW I ssi ddemq
U receandisea En ves d-un. Zlgaion byl -
~ihcaire passive as rapport de '1
Chryso6me Rosmoed., nouaii .
Or Am Poo-aW-Prince. le *tente Septem ,
S a. r milH new# cent trejia. GUment es,
Farine Coq le sac o10.o st ;'ao d'un commoandement
a 10s $o die du viagt quatre Aoit de cciti
Gas radiant la caisse ,$o 0 ennt tgwlhremee signifiA et dc-
te3acO 2a a0 a.S0 r atim
gasolinee texaco la cai 4.$o Icr pioc .e- lu que 1-on
Savo ba cobbri 20 1.40o comperas trente Aoat coui.ut A d.
R* bab ngoo *ivr 6. heures du matin en I'tude et par iL
R angoo les oolivre 6.5 minise de Me Astr. Laforest o-
a a a ,6 taire A Port-au-Prince. I la vente .at
Denims Ia pice ).s50 < plus offiant et dernict encherisstI r.
Dieu 5 ao p M. 4 1.5o io Dune propriete. fond et blii.-
Bleu ago a m.l. 4'o i^ A ]por-au-Frince, avuu'
Siam m.l, 2.$50 es, sise A r-ui-rince, aveiuc
iz patna la ioo livres 8 Magloire Ambroise, quairier de IL\-
2 a l 2,oo pos tion de la co:tn.-ancc dc tr nt,.
ar aur a aisse ,7 pieds du Nordau Sud sur cent viiia
Harcg sau a cae pedsdeproondeur del t A
II.areng eon Birl 9r et bornee au Nord par Monsi a
More ac tier;on,oo lavresa A gr ; u Su. par o



Mantgue famalle $ iiv.la 2.e ioo arA r.t aic patiue 1 i, .I

to Jia.' urIadterue 0.40 L.uder;ue r .t
fAintlle Obciv. l c 1,7 Amtbroise etcur cest par le cauCN,
Iure oo e I,5 du Bois de Chine
A globe liv. 5,75 2 Ui empl aceiment, sis A I l on
P c l e o Vill, rue1 Mgary No o dcI la c -
I dg- a A.ma2rc Ic l0o .0 dteear d sie e s x.tI e pi ds dJ e 1.' L.
Sparsur la date rue M.Agny, sur clnt ; ,




MSn-uce fra be les loo liv. 1 1,00 ^ ,o
de ptofondour et born% au N ,ad
lIkurc olto La cais e I> 25$
Allunts la gC s 12,00 SPa le No 8 ; au Sud. pir le No i .
Poivrer la uivrne 190 ..o I l pr No i i t I i O k i
ar la rue M.\ig ivSuvant procs r

Sd, ,l air ilc. rue VCal enrg store t e plan drc sso l i



Calicot ians gr.a e large. 2.40 Monieiur derClneur r rnand
Suce granule oo i. I oo ii cs dc prolncur. b ;

or pLaar loa poprine o 4.pt

MIOVI.M.NT DwU owr (Sud. par IA dte rue Vldite. A1-
l par une proper it, No sis et A 1 .
du 7 au 4 Amo t 195 pIr cell Nolite d.els quoe cn es
eammcublns se poursuiveat. c- n
E.STKi.- Nickerie.venant de porlnt et sendent sansen i.
N lw-Yco .a ln i-Cgravellea. v2.4nant de i Icptr n' sVcr.
Bordeaux. L'adjudication aura lieu sui
vise A prix de quatre cent triu:.
SoRrics- 8--Nitkcrieallant A Cu- trois dollars or aincnc.iin y c<;!i-
raao u 7 Caravllu 4 allo A Gonai- par celles ho orares de I'aoat p( i!
e.ubs se poursent P. 4nt or.



Bordeaux. L'ardjud.ca etion aura ldomicileu su
Sc. sone prbinet quatre entire .:
rtaao st Caravclh. allant Gonai- pres hs honoraires de l'avocat p(a





Vs d ureMTA la requIe du Dbros.prop Annul.
rrL4- Abd-Kader.vN de- oeuratre. prdonictaire, d 'meuralc a;
nantdFortdFrn o-Prnsil-omicil Pot au Prince.
Pour plus samples renseignema *i-
SI ant N.-Y'adresk ou r av avocat poursuivant ol
Revue au notaire Aitrel Laforest, depositr.Ic
de8 Deux. Monde8 du cah er des charges
Port-au-Prince le 27 Aoit )i)
5, Rue die Universild,Patrs. LLONCE VIARD
I I I


Allentioul!

PliONOGRAIIIIl I. ILV1II LLEX


PHONOGRAPHE MERVEILLOl






Rufto etc, etc. Surc aimu i
meric Magloire vous
photo de ce phonogrape d
Contre remise OerO f .
enverrons une machine c.
Faass &
L.o8 Broad Street New-y
Places vos ordres I
car la fabrique a
4des a m l-
phot de ce hoc- e- --


Ligne Hollandagig


~e 'A'L~flt it* ~. I"' I OlIlebhConls-
j)*%j~j I )L( I.",SIcIIt
hait .Nt~- XI k .t vOYage
Se-pteimbi e pwo~I.Al. ii*

clas~e', leJaieJA BfleNIMaaniiojj~p
.-e I rmtoiiz V'il eux (te lux(!. B
1If aY -1 i ~s lie econl e claus.

14121 ~MIX 120) P;Issager., quo C@
b~eau vapeur I -ul ~igtreCe
voir.

Ix steamaer laucar,. vellaaIt di
roris adu 's11.1et Ae smigitMmr

i I scu~rl dillis h si mree pour

New- Yo ik.

lie st,'aaaar PraiautdirrNederi'
dem vtiil-11iettido N-w.ik Uq
ell 4S1.. ii ti P~ti de 1.m C\eudrlw
JII I .a I r'ea S'.1 .1 wI Velo~iC, pO i
11 i.i Iiwa dt III, I O ire pouriai
GA~% AcuAitI, N [U Ix toti Ioi








.i I~a M iaijihc u -, mirc ca or,
LJUubC bbatit Ltc~i or. un
Iju dc b 1,)LI"".). ( u:1 cumpiet

%tLi \ rik*. L I ..pnr ci-i sra
dt,:ancc ja 'I .r lriournef
LAS (1111 1-..
Stat'.tiNo \ ri GrarnJrue




CollilIlei *4Viats dol'orvuPrioes
M.tI T;Oja ctlUX Jo l I'aoimce
;.mC(*e-111[ l1a e u 1 .0rat oS dat
haires pi'd ,e ii, iii I New-York
oil ofljantr!mci willtj ir aux Fiat$.
Umas, id Icur 'llhe s.es servtca

ties kde iiiacl~ii Ali~cs,amiforma.'
lions eoimoriiiralc-" et industrial-
lie-,~ Cidjit juct> cides ctumois-

tIuspe'rc iiivjir leur ~Nr
agr.ahlco, en utdiill tt qua.lea gOW
clae~s ;I ile, ic.Pt 11 cS es colii~maa
Ce, ;ja'I aac lat' u commerlf'
I d'lboi tpir sa I mrgue prahiquS
'davis les afldmrts -iI ort-au-PcO.
quia Ju pclI iiet eit! cokiiiahre
dapproecier Ics mUi~tj et lo bP
SOIuJS de ch'i:cucm.
Ai1resse :likS Iroa1dStt&J


Z;,s;r


--w