<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02414
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 9, 1915
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02414

Full Text



Ebsywhmmf no A quint sCIITINIS


Loodi 9Ast1 1915


OAtment-MAGLOIRE
DIRECTEUR
AOMRMENUHTS -
PORT AU PRINCE


on ska.
" ~mMoie

amuNOW.
tiu'. Mona


. E. I
DLIXA IThM IENTS


* .


*G, 2.00


*G. 2.20


ETHANGER


?leis Mone . *

PORT-AU-PRINCV, ( IHaiti


4


j)


S .' '.


OUOTIDTEN


RaiDACTION ADMINISTATION
8, Rue AmdriesaO 8

Le. ammemm s In gu :
A i'eGr-AV-PmsuWCa:&ma bUNSIma40 j6UeMMa
A PAaIU: ches L.MayincS & CA*s, Rue Tfecb
A LoN.D235: ches L. Mayeam St CO. 19. dloat
Ludgm Nil
A SMULIN. chez Radoit M.. S. w ig. jeruseblw
StrAMS4 46-49
A 14mw-Yams Uniwrasi Publicity COMPONY 40WC
14 tik-%*Mst
Los mamuscfr"' n~dr6a ou *on so toot pus<#dvw
Abo~wsmetaIs & Inssertions payablus d Aftiae.,


Une Proclamation du Contre-Amiral Caperton


'ELECTION


PRESIIDENTIELLE


a


CRUISER SQUAMON
L. S& Adatic Fleet.
$ L. S. Washigld Flaship.
Port-au-Prince lait, 8AuV iiut 191.*
Proclamation

I am directed by the United Sta-
Ie Government to assure the Hai-
lMi people that the United States
se, object in view except to iii
anealhabbsh, and help to main-
Ie HMaUen ind#pendance and the
laliabb ng of a stable and finr
P rar.ent by the Haitien people
e asstance will be given to
be Hoitien people in their attempt
to Secure these ends. It is the in-
Wioo to retain United States for-
Ms in Haiti only so long as will be
ehssary for this purpose.
W. C. CAIERTON.
Rear Admiral, I'. S. .'ary,
Commanding United Statel
Force in, Haitien Walers.
Traduction
CRUUI SQUADOX
U. S. AluMsi Fleet,
& S. Washlagile Flagship.
Port-a-Pl1inc, Haiti, A\uti ustl 1P1
Proclainatiopt
J'ai recti pour i.strui'tions doJ
Gouvern(tneiit des Etat-Le is de
sooner l'assurance au i>etile lina-
tio que les Etats-Unis iw'ont d'au-
tie objet en vue que celui d"-ssurer
4dtablir et d'aider inua'nteuir 'in-
d^peodanc hait e ene et lnstaura
ton d'un gouvernement stable et
"M par le people haitien.
Touted assistance sera donn6e au
Pt.ple haitien dans son etrort pour
lisererce fins. Les forces ainrri-
DiaM ne seront iaintenues en
i-ti qu sausi longterips qn il sera
40tiaire pour obtenlr ce rtsultat.
W B. CAPKAI'TON.
C*t-Amral de lamarineansti ain,
Commandant des forces amiricai
r1 dans le eaux haitiennes.


St-Marc

De notre Correspondant
Mi ltMble, pleine de *aaes" et
p6ri0tistme, set sl conduite do
hA6re et vaillante cit saint
Sll, depuis le eB de l6could.
r d fens A large chapeaux de
"xI regards faromuches plains
carabines au dos et
ntMs, prets a se ruer
Fi et pe de famille, obli-
Wle rues & l recher-
^^-4 P


rnembres du Comat6 drc salut pn- prsJage de la chute du President .\ll- le 2 mao dnJermer. qui oui as >onn 1 .a pas populaire beulementt auz (xaes
blic, au commandant de la Coninti- chel-Oreste. publication Je la famenise letre Jde u a Aquin.majui dans tout Is Depai-
ne et tout partiriuli rementt ai ieinde Enfin le veCn.It di 25 juillet .J deux William lennigs Htry. i come sc- tement.
ral Isnardin Baronville, Pritsident heures et demnie d rapre-midi.dans cretaire d'Etat. a Walter M Vic,. Et tous ceux qui ont suivi le muu-
di Cominte et charge de cet arron- I'immeuble de Mme Vie Giordani. alors Receveur de dou.wi ns ous Mr cement politique de ces quatre der-
rl us emnent qui vient encore une fois iat le derner incendic ui cut Bryan., retire dans aquei.e .I. Bran meres annees conviendront queLC S
de phis donned aux famnilel4 saut- C G
narcoises di tant proutivtes par %;aust des digIts immense netaient demandait AM. Vick de surer: des count ,ide ,anpatilhe en ma ia.el:
les fvi.rionnents anterieu s lea pru- ce les arbresqui entouraient la mai- a places pour les amn deino.:rates me dte pas d aujourd-hui.
ves de son (.iviiSine., de son esprit son et en ont ainsi attenuc la vaoles- Mr Sullivan est a.tuellc. nt a soi L'n mot pour inir. Les autorite,
4dt piaix et de flusion. ce du teu. II y aura quelque chose, pays. de naissance llrlauide..t'.ec Mnie ,quui sont a Is tete du Departemei :
dsalt-on. Les pertes frent nan- Sullinv., et leur tiis 11 r.ournza de du budne font que leur devoir coitn-
moin- tstimtes a tiente mille aoul- Sinto-D)omingo le rcr jui'iet ct .111 me dautrea I'ontfait avant elles dais
des vu que les 'ocataires et.aent tousa Washington It laissa pour I Irlan- des circonstances aalogues : elles
abgcuts II t1 i ict Acn rquci qu ie' te e II JUIlie',. rcfusant JCe dire 'lt asurent le maintion de l'ordre c-i
SYNDICAT des AGENTS de CHAN'GE jeudi d'avant.en face du aSmmn iare. vai demissionnc. atteimoant le vote de 1-Assemblte Nja-
11 hure. du mass. Imalison du chaudronnier Mt ,hie1. Avocat dans le Conne.tlnutl Cti lionale.
avail tf6 consuince par Ie feu a Port- N'cw-YrrL. .\r Sullivan a etc no0il- (:uz qui. deputs deux semacn: .
COUPS DE BOURSF au-Prince. in Miis,'.i a s io-Doiniigo. en rcpandent des bruits nquit intis sU
-- Depuis quelques tempa. J -s ,e \oit .; i la situ ition du Sud dansI l but dI
Or am ricain )o '/' prime pavs. id t.aut prendrc tot- %e. ,' '- I n. I .-enin l r. ~ .1 inener 'occupation imilitaire de ,
Dette Int.d'Hlatis 1912 8o ad val.nom cautions quand ,e people .) 1_ l)tpaitement par lea forces amincr.t -
Dette Int.d'Haiti 191i 75 ad val nom chote "II v -aura quelque .,. 2 lultt neiien stront pour leurs frass dinva
Dette Int. 1914 A s 5o ad val.nom surtout pour i pas the- p i lrlitation toutes leuis nmareuvrv.
Dette Int. 1914 B a 5o ad val.nom meme pour "g.,de natjio.ile" .- 1e lr>r 1r %bhIlrn eCioucrent de\ant le caline., a fe
Int.d'Haitn i 194'C'o c nom scandalc pubi.-' l) : \ Ni 1. .A\m .III inIet. 1A sialese des autoritts et d,
i Chequesur New-Yorki 1120loprime .lu I -llct .- t<.)in ent-u.adus popui.itto0ls si laboriouses, si tsu.o
SBallets de G. i 1 Ojo escompte oar ,.11, i I'l, in au\ litats- meat pasitiques du DI)partenment ,
Nickel 2 oo escompe 1 iu i S. -1 )inngo. out Atir- Sud.
_Nickel 201Oe escomptel fm fi CCag ," "n. 1, l tat l n\.m. ELn vous prant d'inskrer ma dec:.
M -' "i I "- ... S lli:1 1,. S l nn ll il" Nl ti.srtrc. a rat1ol1 .iu plus prochain N de ,0:;e
Suliva ccomllmne V1C .... i| ,N.1 d,. iili.icr-, j1os- outnal. le sais$ ctite o.,casioIn po.
I'ASSmbles NatOnal Ministre i StantO ,a .' sm, l I irvis. de Ne.- ous renouveler Mr le Directcur.
1 N o nl ini.e it inL, .i w ,tn:,,>ic la Bjnque Nitio- assurances de ma consideration Ie.
---- dsartI iialeJdt silni.. DI). ngoet cherchait plus distinguie.
Faute de mjorit6 il n'y a pas voir le, depots de-. rc\tenus de dou II. Paulus SANNON
eu de stance hier. nA, pu:cus p., Is l it s-Ur. A
L'election prsaidentielle esl li- WASHINGTON..-JamesM. Sullivan, S auliv. ta111- poser que s co__________
xbe au jeudi 12 Aorit courant. Ministre Amnricain pres de la Rtpu- Suiratsn ,as t dautrn des c Amri-
blique dominsiaine, a Jonne, sa de- caits d iutres Am.ri- r proesain ier Ia elonir
mission au Prtsident Wilson qui la al daieie i Paris

Le 7 uillet bat Ladmission de M. Sullivan est la I ", --
a I re d consequence dune enquete qu a s la leire suiants que
tous les reCOrds mene par le Sunateur Phelan. de Adl nos traditions, -imparialiti 'Monsieur le Directeur,
-- California. pour le Departement d E- ious nous empress is d publer.tine
JACMEL tat sur sa capacity # remplir sa fone- p reettO mgraputin de ci-incle e
tion : Les risultats de eette enqutte a situation dpj i cheto ra de voquecs princluse, qur de b
Do nore correspondent n'ont point ite favorables A M. Sul- ouloir honneur dn vo er de journal.
livan. alGg* (gee vouloir publier dans votre journal.
Quand de grande catastrophes ar- Le rapport du Stnateur Phelan est Blnen que jignoie en quelle quali-
rivent cest une habitude de dire auDpartement dEtat t devnt le Port-au-Prince. le 8 Aot cien minsre adssnipoentac
qu'on les pressentait. Dans la situa- Prfsident Walson depuis des semai- ce ministry Pnipeti
tion actuerle si on ne savait pas trop nes. Aussit6t la reception de ce rap- Monsieur le Directeur, d-laiti 1 Paris, que je aemplis uin
ce que nous riservait ces fours der- port, lon out quo Mr Sullivan a ett Dans le N" du MAIN du 7 du devoir envers ceux qui mel'ont esp4-
niers les moins malins peuvent dire invitde d4missionner : ce qui a eti courant, vous avez annonce. dans dike. en sortant, pour un moment.
qu'on sentat bien qu'on marchait fant. un entrefilet intitule la Situation au. de l'absolue retralte que je me suis
vers quelque chose de formidable. Ce rapport ne sera pubii, quo la Cayes. qu'un movement allait s, impose., afin de lui donner la pu-
Depuis la famneuse affaire du 8 semaine prochanIc asire dans catte ville en faveur de Mr blicitR qu ils rMclament.
Aott restie dans le mystire malIgr La nomination de 1.ames Mark P. Sannon. lorsauee la nouvelle de eceve. Monsieur le Directeur,
les efforts du .Matin nous pouvons Sullivan comme Mianstre A Santo- I'occupation samricaine a fait tout l'asurance de ma consideration dis-
dire qu'A lacmel quand de grands Domingo a apporte plus d'embarras arr6ter. tinsuee.
dvenements so preparent nous som- 'Aministration deM. Wilson qu'au- D'apr6s rmes informations person- LESPINASSE
mes toujours avertispar un incendie. cune autre nomination dans le servi- nelles, je doti laisser au MATI I'en-
Voyes plut6t : Le 7 Aodt i91s A ce diplomatique. Depuis la nomira- tire responsabilite do cette allega- Udmond Lespinasse Port-au. Pce
10 hres 11A du soir unlincendie asses tion de Mr Sullivan jusqu' la fin de tion.
important 6clata tout prs de I'Arse- l'enquete qui a r0velt que Mr Sulli- Mes amis du Sud sent persuades Puions communique au rays. co-
nafet si le President Leconte avait van Etait par temperament inapte autant que personnel que la situation Ionie haitienne reunie. tmue der-
ate avert A temps pour en piendre pour sa function, le MAinstre a et6asctuelle n'est pas de celles que I'on niers avenements, vote protestation
cas comma le mtritait la dipeche du le centre des attaques faites par les tranche par EItpe. et j'affir.ne que energique centre angerence tran*grc
general Andre il n'aurait peut etre opposants A P'adminisir-ion Ce fut leur attitude est des pl, ..i nies. 'dans affairs interieures Pays Pro-
pas itt victim de 1'explosion du Pa- I'enquete sur la conduite de M. Sul- La vtritt.je meraivaisvous la dire c testation publite principal tour-
ais le lendemain. Au a lanvier 1914 livan, mente par le Senateur Phe:an pour cela vous me permnetreI de naus France pour comitt.
eclata encore A Jacmel, un incendie et compl6tte par la representation metre de M touts lausse modestie,
qu'on se plait A regarder come le des d6couvertes au President Wilson la vTrit ett que macandidature n'est Docteur CASSIUS


L


renvoyee


j e u (I i


I_ _~ __


*





LE MATIN

Laplr] E l Prisoml qrue la situation mexicaine est meil- une lois nous ne nousoccuperons trente premiers course a
F a its D e mr -. prsencc de 1- honorable Mr. urequejmais. 1plu, de soldats. d'artillerie, d'a ro- 1914. B
RhSuGl an unTn gintie .kla mai- Wt iPaIl.- La IddWration Nile des planes. de gaz asphiviants et nous Aux moyens employ d
RENSEIGNEME.NTS o j de itenton, I'auto"t. amil Calholiqucs 4clmano-am icaune se causeroni argent come de vrais temps les plus reculf s'aommsu
Mk:TA;OROLOaGIQUN 8 ricsine a permits A cet 6tablisement Mennra domain an convention. baquiers. inventions modernes de de"W
OBSERVATOInlE une force haittienne de cinq homme L -dr Let experts militaires On sa ie .lsnee mialtre des bien que les guerres actudnelf
-vobnu i arms chacun d'un fusil et de in- disent que retraie .,russe voloataire nuances a dtot rceumeat, a ploient plusieurs des procj l
IUIN r C/ .. quante belles. Its ne circulent 145 et croient que le grand duc Nicolas Ia chamber des dp ee dm guerres antiques. Les uer
S .MINAIR. COLLGE ans vill es reciven: une ration a r6ussi A sauver son arme aprb de douverture de credits proYsoires cbees ; les engins.les brulots ms
SAINT-MARTIAl en nature. on une des plus terrible et des plus pour la dfefuse ationahe pendant i mines. viritables mines Sottan, 1
Damanche 8 Aodt 11>1i l> Iongues batailles de la guerre. troisi6ma trimestte do laBuaf Iag5, datent pas d'hier.
Braom6tre A midi 702 Las funrailes de J aDans Ies Flandres les allemands luilles. Ao6 et Septembae. Ches les anciens, les armies
n ..nn un f23 Leen rommaillsan de Jo p Glaedo, assurent qu'ils out forc6 les belges A Ces demands de credits s'lveat les trainaient A leur suite ces .
emp6rature manutn 30, 2 J ien d e matn d 5 ce vacuer leurs positionsavancs sur 600 millions de francs, let le lancaient centre lees avir.
-- lieu..,maximu Jr ,o Un5heur I'Yser au sud doDizmude. oCc,le. crlitset ou ft4e o Ie- cres dans les ports.
Movenne detirne 27.2 silique Notre Dame. Rdunion & 3 Berli- idpihest do pressed disent mands-y comprise le project acte1--i D autre part. la tactique doe
Ciel clair la matinee et couverti heures tIa maison mnortuaire ise que Varsovie est tomb6e spres mi- '1I6veront depuis te let Aot 19p4. a fast des progress normnes.
de uis I heures. I No 2 Avenue Magloire Ambroise. nuit apres une pluie d'obus contre commencement de la guerre A It Les moyens de destruction qo ij
'luie dor.ige .i S heurc 2o m.' No condolences aux families lets orts sud de la vile. some fantastique de a o94 od6 fr. isence a enventes sont tels qo'u
marquant au pluviomnttre ; i n.m. 6prouvt es. f Ean y, ajontant les credits ouvergl. armde entire peut tre fauchieas
Baromnktre const.&t .r. "--- budget de 1914 pour les cinq der- d avor pu se detendre.
J SCIEIlthER Le Gtndral JhiFleury Sanon, Mme iers mos de cat esercice, le total I
Le W. Dr IMIII i n ATI JIh. Fleuty sanon. Mello Lunse sa- La Guerre des depenses de erre passe a vinp
s noa et leur fasmile remercieit bien quatre a lliards ttrancs.
SameIs apr,.s-n-,l no. avn s .,elent los amis de Port-au-t B leria ilte les milliards de credits ouverts ou _. eo. rJean,
Buno. la vile du locteur liosulva,) 'ince aills que ceux de Jdremie et Grand quarartr giral .llan demanded pour 191$ gont rpartnis n o nt
Ls 4cane d ivilat a '. des antres locatusd qui l eur o ut (;' #aLonlres). 4 .4OW 1915 5 ra iglt cat4Igoras. iho eur informer
le Doctur I lieo otiuso ex^:o:l qaper- .,o IrotdeS r yupa Sur le thttre onest de la guerr ? re. pensesmlies. Dette publi- coneratsde Port-auP
i. scons.uitrllimastir 1 --su t-it l atIo' enula pert. c ln,?ee qa rie In de nouveau A rapporteur. Sue' I. quo. s q coul do [a p
u iIdt ati ais sr ei ts )o t prouveg e la ersonne de there est de a guerre dana Is D ens de solidarity social. a i que c d
uu Ule it ',n t i uta#,. re 1. CO lur r rettt- It
prendr le mol. iier I'tdeolt 'llatiit-. Iu SreANON. poursuite des Russet retraitant nos Ac ats de deserves pour leravitail- avc quil a i n a dear os
Apr' un. convl',ersatim ine de h:'e e I.u le le 3 .Au. t troupes atteignirent la region de Ku- element civil., aires qu'il a lientill 6-
tcourtuit It.li: I d ol' I. (M. Andr; l les pr tt villt rcevoir lexpres- pihkA.t i Autres depenuas. oO durani son apour ax
cheval vi,. .I ,-,.:,, .1',jor t.et Ih. IsIA de ler vvert e zcratir tde. Au nord de Lomza, les Russes Pour fire tace A ces depeases i- Unisa, il leur ofre mso 4
Chevallt,. ,,I., *j t o de leur e atude. furent refoults sur les positions de gantesques qui depassent totes 1s0 pour loules sortes de
Pobou pIt u 7.,... Adnmiiratiln Pebbet; defense avanceesde la torteresse. A provisions, le Trtsor availt ieIu e iS dme do marchandises. i
Poer IIns Ihme di 27 Jillet e/r1e Reommand le in SouffrnU rest et A i'ouest des regiments prus- Mai dernier les resources suivantes: tions commercials et ilmdei l
\'ouat .nitu r.tr tine court no- ,/. J a. ou/ tIo ltdI siens conquirent apres une bataille t. Recouvrements les, des fabriques et des C
t:ce tout les i .t1ncs i 2 a; juil- Gal. A. (;antel. M.mcI J. Samson. opiniatre le passage du Narcw pres budgetaires 2.0oo millions Ioanaires.
let, pour : i I p p ta Ltitwir, nous Mr lorain lDelong. Mr. Ernest Breton d'OstrolenLa qui 4tait fortfi6 soli- a. Advance de la Banque 11 espre pouvoir lear 1AW
,rions *. ,.n! ,us p iretts ct Mr. Albertve Picre Louis. Gal Dc- dementen redoutes Plusieursmilliers de France $.xoo a able, en uilisdnt rur cte m
44pfurs jini% now us le %oir des' is Lcon Montas. Mr. Silkestre Cle- de Russes v furent faits pritoaniers .Bont de lla Den- il t
dct.its ex..ts sur Ilur \ic ct les! ve.ux. r I)esiousseaux Clikme Gil- et dis-sept nmitrailleues captures. se Nationale s6.oo es ar uidcaoile m M ,o
b circoIstianLcc de leut mort. Ic',. Aurel (uillaume, Philibert Notre poursuite des Russes con- 4.Autaes versements 450 s' a acqu ducr e
DMiliem Chalmpigne, Jules Joseph. Mselle C. tinue. Du 1 Mai A c jour de nouvelles d'Hell per s tloo4rrin s
n. Louis. ievatt Varsovie. les Russer furen resources obtenues par le crEdit soat dansa t l i Port-s-ilP,
Nous nms t m.sur d' alfr- I'ort-au-Prince le 9 Aot~ t 1915 ch.sss de Blonie dans la line e- ues s'aoute A cells ci-dessus et qui lui permel de ocOlm e
Leo, N u I ,n J,1. % ., loelualle A Ia mais tteieure de la torterese. L'armte du vnt ermis sor fire sace A d'pprcier lea gota e to
UoTi Nau I, oont peris Ju "ircsor de laire face A O. e i
mne M.t ,nbr Ju :t,,rnite R..toutIon- -- Dis done. Julie Faut-il prince Lcopold de Bavitre est en, se beisons mons de chacun.
nare dc I'ort- ti-i'r ,:ce. mlettac uan s je Ia i ? train d'ataquer sa forterts Pour se rendre compete en quel- r : n B.a
.e I. Pil J..,l J al. Mats non1 Es-tu sotte L'attique des troupes allcmande ques chiffres de ce que cotie la guer- AIrese : Broad
Ctst po:urant le pluriel pus- qua avaenti pa la Vstule sous re. abstraction faite des frais de moo-
\ ,osSr0T f.1.l ,, ..:Uj-o U.- q't je 'etrs plusieurs a la fois le fommandenepro du Destrl oupe bilisaton et de requisition ui out -
ur, onis ,., J,..: .,. d \1 M ),mt. H\oyrsch fnt der prsoges. Des troupe pestE sur le mos d'Aout 1914.1 e mon-
nique Herni.,d et p,,,..t 1.4 indi- ....-- Austro-hongroiies et celiesdu gene- tant des credits resort par mois: A
Jiic Ju I)1 I *. rsl Von Wor1sch rentereni en pos- 5 140 millions d'Aout 19i4 A Decem-
n otr el c'.r. \.eLi. d,.- .cs a ses.*on dr la parnie ouest de la for- bre de la mme anne;, sItl par jonfr iSPnns Willee l.
;,.)? o n 2.,ank,.res-"t. obtres teresse dlvanorod. 44.600,000 Francs.Pns Willem l
a 1AnTr cLe% Kusse te entt6C~t d'arrater -a- 446ooo Francs.ork credit
Paparr meai s LX us n d r a- 66 millions de janvier A juil- ew York mecrede I.
Pa: rr al hair e ,T T-,... ,,on V,.1.n,,n,..a vance du ge neal neld marcal on let oi par our oo.ooo pour ports dllaiti.
u uPar el .,1 J P'hzr e.at1 Pa CA.RTES.P 0TAUES ILLUST-'tES iMakensen encore une fos, matt mil dAo O br poa-Prine A
-i l.,.. .,,... *ureni dicmart prte u c de.Lenmna d 9o ,tt par jour 6a loO.OOO francs.
qui atc ma ;.aI n Isn Samnond. grand ,mait au1,urdhjI. L L depenjses rilteira ont pans.* AUG. AilRENDTS. AgM
A IAsile firamsis ,_____ Los Russes details retraitenit entire d 85o millions par mois ia prs de ---
Cet aprts-miad i heures, le Ia Vmstuie et le ug. dans ta dmretion ireize cent ml!ions par mols.
commandant Ju a Descartes a sera Noutvellest de Pr *ese ord Les allocations aux families de 6
rccu A l'Asile Fran;ais, par la Colo- Au Sud de Urcalug, les RussesA 354 millions.
nie Francaise. ( Par sans fit ) retraitent galement. Les charges de la Dette publique ftmplas
FasilIl per le cawce 7 AcT Gratd quar.ier g.ar.4l all.naud sont en augmentation proportion- I Hutte dc Fota M
Notre aim I. de niouns app-itulire Li fmort tratgieii- ocuj de soin tils .,n Crift, 18 ans. Ihaa .est Usliitntelit Iaroupt al,time eses. flier et la nuit Nationale.
1 ) apt'b ,l-. r,-.~ ,aeni,.-its ,lu1 L.u,nires Le steamer anglais a Med- dernitre, les troupes bavtroises do Aimsi de 44 millions par jour. les
lui hoslt iptrve'1is1 at,'t ett..ssu;lt 111 1 (JQueeti a ttl coull', Ipro;bablle- I'arin de Priace L opold de Baaviir depenses de ou pour la guerre sesont
jet-sine ihoinlill 'ii. a i ,, *.v*.X..0.4 ,1 ii i >nt pas 1 soli s-mtaatn alleinand, percent les lign rs extrieures of successivement elevEes A Si millions
Jacmnel ain (:ap, ',i I I.' li.-rnierr g-un- litininratte ay ilt teagsde lie Iibl|ier anthrfeair.fs dses forts dans lesquelles et actuellement A 62 millions et cela I n *
vernementl.ar.t:t;'t> x.'Cutt* I ur lea la Iitiniite et le Iteu of le ns avire 4 les arricre-gardtles russet offrirent rp#tons lepar jour. a st M
earo ina Qan l Iw-r Min. jsnat coul's i.'s.iluliaget de .2 u ,le rAsi.tance tenace. Elles depassetont encore ces chiffres m a MA 000"i *"
Nouis ietivoyisi ti ;ni Craft a ins Ie caplitaiame, sa feiniie et Lsa arutne des enrau yon ssi formidable quils solent, car la m
lc'llessaioll e d n.s s1 ;,iittliltue so% I enfanlt solt sauvts alpict s atre Scholy ct von Gallwitz avanc rent France fera m out let saurisces et ae
co. ,lltant'cts r"stis t 2s lesres planss un cannot. Wv.r la route de Loanza & Ostrow- France fer aucune dpesac e pour obet a
A SalE laash Les anisWres de ltussi W skov. agligera aucunedepease porobac-
S(;athl,. Itretagne, de la France et de engagements violent eurent air la victoire et la reparaton finale.
Oin signal mi col suirve" i t lii lllt;,a!i a ot faith des represeaitationas lieu des dedu cot64 do la route de Le 1 bas de line framais,1a cea*
entire les s.iisat- Ua1ruois e t I e di- *Is la seauie lpour chercher un accord Ostrow & Rozan, mais la distance fiance de 1 argne ont subves jes- .l
septinme ragineunt venanit des t;. dans lea Balkans afin q(ie la Bulga- brave etldrsep.r des Ruses reta equA aujourdui tA la plus grosue part
navese. On ir'est pa'.s Ii-.seqi'.llbb sir ie, Ia liolnmdlJni et la Gr6ce puis- ansassccs. Les troupes alleftandA de ces charges.
le nImIrlte te1< vIattiils tombi*as. ;In snt s'anir aux Puissances de I1-En y firent prisonniers vingt-deas* Les avances de la Beque de Fran. O _
courl tie cttI, t,,g.'r'e. Ln ithta- te.ate. officers *et quatre muiUe kAlt m e, son concourse atriosique oes failt Ne vowl 8ed_ p *
chetieent arn,.t iCaii .l t '*rtti lar L- le t r tl aallo La conference paI-ame o uw.reas~ oMndat e prir di-Mppl hee at, e.
t'ami ates le Iut ,1 alley' inettte 1 01 n'saise s'eat reunie encore a New mitrailewsuw. Li crcdit de ]. Frane s in.tontac. car ou fat m la
dre. York pour examiner la situation La cavalerie allemande dit la e rdt de a France t intact quil vous fat a la
A plus t:il dtails. ntexicaine. cavalerie russe on Courlande et en Le ballet de la Banque de France
1 enit-. is I'trog'radi Leas habitanta do Riga Damitle prs de nnar Bii M nsp it une confiance universelle. SOCi1 Genr
St. e planss la Ialtique, fuient devant Onizkhty. Hlier et avant bier *e v Fait sans precedent. aucun imp6t
lt-ia'-. ip "'" a i ...uri. le r |'iN ravasion allemande en ce moment it A e milU 4u eesu wiasg siug nouveau 1' a et etabli, aucune Emis- DE
-Sa ,.tu:t -oI i-.i.l ns l quelques milIe d prts deo l p"rson---er. *sion d'emprunt par voie de souscrip- .I,, ^aLm..p- llh
s.(.llt-t t a l. ..r ble t_1i. s.itua.o.t pr *.t a nord d* tion publique n a et faite. KOlG C
it ;;;;t ',r io t. Jlesti8 m de v angorod no suabit arcun chang Si de gros capltaux sontn~cessaires Chmin des Data
ate1toit i.uitoii a....a i set:n .9 Ao. t 9 ment. La poursu.te de Rse. c'est que les juerres daujourd'hui .Da
Jo,,., ;t cm'i ii,,I,sIox. *.ligx el',ts. Combat violent dans les Vosges, ntrela tVist lesu e'Et.6 content bien p us cher quautrefois. o, vous aurex l'embarta di
teL soll,,t- I rovea.tnt tles trou- les Allemands repousss. ontirae. L aet,. dn,, e to ele e m car it faut armer, Equiper, entretenir entire
p,., du ;ti,.ve'naitnett de Vilbrsun /,/lin L'embouchure de la Hug V t Wuk' ,i ... de vivresmunitionsdes armes consi L.'exoseont Kols,.
t.i01llaiini omlt *'*1* dhbarqgests a occuplc par les Austro-allemands Sur le theatre ouost de la guerre derabies, presque la Nation tout en- LeO liilonladl f .'j.
lIo'k dle Ilizton d'sn Is out peas Les eTfforts fits pour inter:epte. la de .ouveux engagements d- tiEre. ot 1u
.irectiTon.o leus u yers. les uis retrate des russes au suJ de Varso- veloppere't pres et au sud du La guerre de 187o nous a coth l _-
o..Ier I S.ud, le .ii.ts pour lea en- vi sot abandonnes. ,ige.opf. milhards y comprise rindemait de
iin.o de...o.-au-.-iii..ce.. .xio" Dr Juan [. Ortiz. ministry guerre. 1TO
Ureademenelpl lre du Guatemala, a recu avec ses passe- .- ...-----.... Ces chiffres soot dcjA de beaucoup


Cmmine rcsu:tat de occupation ports. I'ordre de laisser le Mexique AITAUi REA iITU depasses pour la gue.re actuelle. P lit' Fd
*mislt.aire de Ih ville, Ias soldatset dans les 24 heures-- On ignore les Dane tous les Pays Etrangers, 1i L rad-ouas dutu is
.eux quLi portent des costumes, kepis raisons. e 11e COftte Ja gaIu e dpenes actuellesdepaMentde beau.- aPriM, '.
..t auute signs avyantl'appaience mi- Cornish.'- Le president Wilson coup toutes les privations. i ii d :
lit.iiie ha.ittennesontarrets. conduits ser.i probablement de retour A Was- Do oire Correspoda-e La grande guorre soutenue r Srb
a I une des statuo-s occuets par les hingtion A la fin de cette semaine" .ao r ConPo I'Angleterre contre Napolton I,a d ,-di l
amnrciins. ils sont d&shabills, nour- I' ,ba.nglon.- La fa;on de finan- On dit que l'argent est le nert de re vingt deux as Elle a cote 8 r
r'- e elnsie, renvoyis. cer le Gt mexicain a et I 'obiet d'ace I urre millions de livres sterling, soit viag aws At Gl m rfl-
<-ct do.ac nra li:enciement forcE imniportanteconference A N. .-Car- On peut meme affirmer que cest et un milliards de trancs; ou 34 L
l. torce eanertcaine etant la scule ac- r;'nza est dispose A demander A etre I'&agent qui est le grand maltre. lions de lives sterling par an on0u 6S
e ,ellrment organisee A Port-au- r connu Lt A avoir une conference Donc, si mes aimables lecteurs 15o millions de franc pamt &a. C'mat i porN
a snuce. avec les autres leaders. On croit idcilVeent bile me le permettre, po ce qou*a coutl A L'Altea s e .es