<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02245
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 17, 1914
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02245

Full Text



- A 7 Daem~mb lot44


- I


me~nefl(MAGLOIRE
DIRECTEUR
AsomIUB1E]NTS:
PQBT.AU PRINCE
~jM(1S. 2.00
p)I9PAR*T*EMENTS


ETBANGER
11 : 'Io*:is...... -. ......8.OC(


O


C


J


QUOTIDIEN


REDACTIOFN- ADMINISTRATION
8, aRue Amieu Icalial 6.
Los taionres soul revucs
A Par-u-PiicExaux bureaux du journa .
A PARIS: chez L.Mayence & Lic 9, Rue Tronchet
A LONDRES: chez L. NM.)-cnIe &- CO. i9. 21,23
LudgAte flli
A B3ERLI\. chcz Rudolt NMoe S. w 19g, JerUSalem~
StrAsse 4()-49
A .NFW-YORX UrIiiVersa PUbli~City Com1pany 4j NWeCS

Les rnanuscrits insere~s ou non ne sont p-is rendus'l
Abvnnzemeni s & insert ivus-pa)'ables a


Y BTIQUE MTRANGiERE Le gouvernement italien est fort en abandonnant s-a politique slavo-
ii.nbarrass6. Q.iel parti doit-il pren phile er grecophile et enl fai-ani le
Sdre ? La Serbie victorieuse, avec ou jeu de I'Auttiche en Albanie. II est
s ins le concourse de 1-ltalie, et comp sur qu'elle a une excuse; en elTet,elle
oi de la ne tt- .4nt sur I'appui de 1 Angleterre. de la ne pouvait supposed A ce moment
S'Russie et de la France, s'installerait qu'une guerre europeenne 6claterait
.r. llt se lItalics ir le littoral de l'Adriatique sans aussi rapidemeut.t.lle eut paura cette
plus se preoccuper de rien.L'Autriche, 6poque des consequences possibles
victoricuse de la Serbie, 6tendait sa d'une rupture ave.- l'A'trich' ti)u
NLliRe' sit en train de passer pa domination vers le sud, et en outre vant amerner celle ci A danon:er l'ac-
4ri de Ia plus difficile de son his 1 Italie l'aurait plus A esp6.er la lib&- cord d'Abbazia Si son attitude d'alors
t'i.1le est force d'agir et elle ne ration de Trente et de Trieste. Puts, en se placant du c6t. du plus tort ne
tr0 o commencer. Or, cheque aider I'Autriche. strait s'exposer A fut pas cc qu'elle auratt di &tre,celle
Ijdi passe, augmente les difficil !une revolution int&ieure. Alors, I'Ita d aujourd hut laisse egalemennit A dd-
tIvaiincrcle gouvernemeit le sail lie rest dans le cstatu quo. sirer.
Jtepeuple le devine. Cer-es, la position du gouverne I est possible que la S rbie ne le
Aujourdhuit ce sont les manifes- tment italien n est pas enviable. Les lui ait jamais pardonrn6 et se montre
Lions o0pulaires qui font froncer le diflicultes du momrnt excusent les mai s enthousiase dne
Wii 'aux consuls d'Autriche et hesitations du pouvoir. QLIe peut il ideitnanttess6e eui dusi reste,vient un
,lemagne; c'6tait hier l'attitude fire en sommne ?At:endre ?..Attendre peu tard. Lorsqu'un people a de no-
sdiffIrents groupements politiques que la diplomatic lui ouvre les che bles sentiments, Lo qu u certain tour-
iiipos6s par la fermeture du Parle chemmns ; attendre que son intervene nant de son histoire il tui poussc par
Feat; domain viendront peut-cire tion ait une j istification morale et une ambition trop Apre et y succonm-
d'dehors des r&clamations provo Ique quelqu'un lui assure la modkra- ba, it souffre mor Ate mnt lorsque "le
ute par les clamturs populaires tion de la Serbie victorieuse .- moment de la reflexion est venu Et
oth forces est fait sentirdans cer- L Italie doit se r[sighnr a support Italie refiechit a cette hcure grave
mineslocalitis au point d'amener de i; ter les consequences des.erreurs du de sa destinee...
drdres dontles suites auraient pu passe ; car elle a commis, apres lade s
4re flcheuses. Mais quelle est Ia rai- guerre balkanique, une grosse taute L B.
son dsccs hsitations du gouverne-
mint italien ? -
En entendant les cris de Vive E RES D PiCH ES
Tneste italienne I eti le chant de la DE 1V RES DEPES
ihtseillaise 8 et en voyant les bar-
ragesde troupes qui garantissent la
stklrit6 des repr6sentants de Il'Alle PARIs forts les edt obliges A s-loigner de la
magnett de eA utriche, on a lim- 1I3 h. Communiqut official : De c6te.
session rs nerr e qulae e mer A la Lys, dans la journey du PARIS
srelaguerre. i 8, combats d'artillerie.Dans la region Une dp&eche de Lisbonne a l'agen
Dsmmeen observantie les homleus &Arras et plus au sud, rien a signa- ce Havas fait savoir que M Victor
dingeants deItalic ; les hommespo ler ; toutes les positions gagnees par Coutinho, president de la chambre
itliquessont partisans Is I offensive a troupes dans les deux detni6re- des d6put6s a'entrepris la formations
aUlienne. Les pr6paratifs militaires journees ont 6teorganis6es et conso- d-un nouveau cabinet pour rempla
,nt poulsns avec entrain et approdu i~des.Dans la region Aisne des com cer le ministere qui a demissionLn'
vset lo resie convaincu que dans bats d'artillerie e de noire infanterie le 5 d6cembre.
classes supieures les mmes sen nous ntvalu des gains appiciables; PETROGRADE
imentsquiagitent le rest du pays pluseurs tranchles allemandes ont Henryk Sienkiewicz. auteur de
donnent libre couerneent p arai enlev6es. Nous avons piogressd cQ.uo Vadis a t qui en I905 a ob:e
otts avisqui gouvernement part an r tout le front, saut sur un point nu le prix Nobel de la litteiature, a
gliger les parties dequa nalu viennent de unique l'eunemi a fait sauter a la et& 6la membie honoraire de 1-Aca
mes les parties de la nation et i se mine une de nos tranchees. Sur les d6mie des Sciences russe. Les polo
onutInnemdansp la ormule vague st Hauts de la Mcuse notre artlllerie a nais sont tr6s satisfaits de 1-honr.eur
eutes tanquemploy Nosusresterons nettement maitrise l'attillerie al-, qui vient detre fait A I'ecriva in.
n Souffriro nt pas .Or les intaux lemande. Dans cette igion, de me- LONDRES
souffriront pa ne sont-ls peters me qu'en Argonne, nous avons pro- On announce officiellement que Sir
iaItdnts it s ag; ne sont-ils pas gress~ sur tout le tiont et enleve plu Henry Howard a tt6nomnue ministre,
litsuels. s'ils ne soufrent qas preci- que trauch6es ennemies.ll en a et, d Angleterre pr6s le V..tican.
en s du faith soIAutrichent a precdn mne dans le bois Le Pr6tre. COPENHACUE
.lentadu faith de lAutriche en P M P. Janoff, un conseiller A la
anarchy qui rgne enAlbanes par? LeTemps racontequ'un document cour russe est arrive ici pour enta

Un de nos confires aliens. M. alleinand a td trouve dans n villa- de fer dsangociatioaveclemnds cheiau sujets
Il6po1do Bejarano, nous .donne sur ge du d6partemente Asne, recom d er danspor t de 200 a russes quiet
ettedualit de sentiments, l'explica mandant dooiser les pojectiles dtransportnes m200ntenant ussesn Allm
ltin suivante : En r6aliti, dit-il, le destinds a 1lautillerie.La ra.son en est sonte itrnes maintenant en Alle.si
gouvernement et le people italien que les fabriques allemandes de mu- gne. On di que les atlemnanus esi
eet siren ne plus avoir a les noud-ir.
'arrivent pas A se comprendre, parce nations bien que travaitlant nuit et ent ne plus aor esnourir.
quesi le second aspire A faire une ours ne peuvent arrive tournir esheres d soir.Le ommniq
gueuedesetttiments, le premier a la nombreuses munitions don't 'arm-e ii suivant a soir.Le ce soomuniqur
sponsabiluitdu pouvoircido oin.officiel suivant a 6t4 public ce sour
ponsabitt tudier les moyesles plus o.Rome Dans la region d'Yp es, nous avons
dluats de fire aboutir rapidemnent Leprince de Bulow. nouvel ambas- repouss6 une attaque ties violent
u at de ire abouir rapidement e^pr^ It Bed^^t ^1l del'ennemi.Dans cette meme region
Ist remeni son action de l'au:re c6t4 sadcur d-Altemage en Italic t ls tr'ences doans ette communique r
' Adriatique. Tandis que les vceux dea Nazionale est arrive AL Rome e Ites tranches dot tanle coin .i apuniqu6
Populaires vont vers !'occupation de a ete autornis A proposer A I'ltalic la de cet apizs midi a antionc& la captu
rrie t du Trentin,-le but suptime esio de la pto rovince de Trente en re par les Allemands ott et6 reprises
Pur le gouvrnentin lest da faire de change par l'talie du mainIten 1 e sa par nos troupes.Sur le rest du front
'Al gbnieun morceau de terre italien neutral te. il n'y a rien d-important A signaler.
.attendant que ces deux aspir ne P.kRIS PARIS 15 hres.
?t0as se contondanti, 'arm d est pr6 Trois aviateurs allemands out 6t1 Communique offi.iel :
r. Mais les inquirtudes da roi, catbonises a BareIle-Due aujourd'hut L'ennemi a montre lhier quelque
victor Emmanuel et de ses ministresliorzque le feu d'un 75 nnhim"tues activity dans la region d-Ypres, il a
S'1 existent pas moins, d'autani fatf.ais aatteint le aubedans lequel dirig contre nos lines plusieurs
VIen rtalit le pioblmeonsa ps c its se t:ouvaient ; pendant sa chd.e, attaques don't trois ont .ee complete-
ihution. Emportis pal eui der de avion a pris feu et dans les deorts ment repoussdes sur un point unique
dIvrter lets Itritoires itahens places de 'a6roplane on a retrouve trois ,as du front, les atlemands ont r6ussi A
I Vsladomination de lAutiche, i.s qucs prussiens ; les cops des trois atteindre une de nos tranchees de
iaUventle taire sans risaue de perare aviateurs etalent inconnaissables. premiere line de no, c6teN ; nous
outr toujours leur intereis dan, -A LONDRES avons contiiuk progesse.r dans la
,_que. D'accord, mais s'ils mar On croit 1 Londres qu'au moins direction des lignes etinenmies dans la
Stco0tre lAutriche, iis favonsent un sous man a ete coult et peut region d'Arras et dans celle de juvin
rbie. et la Srbue est leu e t enne tre j au moment oi uie fotiate court, les combats d-aruilerie dans
.a/tutIelle en Albanie,ot elle :her ai inande a essays de penetrcr hicr l'Argonne. Nous avons pouss6 en
t deboucht-sur-la mer es aspi -maun dans le port de Uouvres. L'a avant plusieurs de nos trenches et
sa" souveramet6 sur out le litto miraute n-ait public encore aucun rap retoule deux attuaues allemandes
d I'Adrnatiquergion euDlte l o a ce suje ct on n-a aucuue nuu danslareg.on de Vare.aes nousavons
-*. Par autar.it de avs qe de-ve .ie des coutre torputurs qut ont consolide nos gatus des jours prece-
,._'enpgead t-oa maintenau le I t enavoyes a la pursue des sous dents,i'arillerie ailemaude s'est non
15 aturaulit italijnne ? i matin alsmauds apres uele fetu des .tre trrs active mais ne nous a pas


inflige des pertes,il en a tde msme de verser cette some aux fonds d:
sur les H tuts de la Meuse dans les secours bel es.
bois le Pretre, notre progression s'est PARIS
poursuivie et accentu6 au sud de En raison du retour A Paris du pre
Tann,nous avons enlev% la gare d'A sident de la Repubiique,des minis',:cs
pich sur le reste du tront des Vosges du parlement et a corps diplomati
apres des combats deartillerie que des precautions plus rigoureuses
BUENOS AYRES olt tt prics pour proteger la ca pita
Le gouvernement envoya ute esca le contre les aviateu.s enemis. U: C
dre sur les c6tes de Petagonie pour forte escadrille d avi.teurs survo C
faire respecter la neutrality des eaux a"jo-ird'hui le palais de IFlys6t, a
argentines.On maintlient que 1t croi chambre des ieputei et .e palais du
seur a Dresden est dins le d6troit Luxembourg. Ces aviaieurs se so t
de Magellan, don't les entries sur le parfois eleves juLILqu'i AUe attitude ec
Pacifique son- surveillds par l*escadre j 300 mtres of ils out renconi.6
japonaise ; et celle de l'Atlantique uneternperiture d- S dcgres centigr_:
des au dessous de o.
par 1'escadre anglaise. LONxDRE-
WASHINGTON Les prisor-niers qui ont etc captu-
On announce officiellement que les r6s dans une sort, ettctt i:e pir la
troupes am&ricaines A Nico Ariz ne garniso de la tot teres. de iIi tPrze-
passeront pas la fronti&e pour obli invsl ont ett agents ici hier. Its dd-
ger les mexicains A cesser de tirer sui clarent que tous le h i ib.taits oit dt-
le territoire aimricait;mats le general serut la ville et qu'elle d-:venit i1,t-
Carranz et le Pr&sident Gutieirez deiment inhitablc l.es approvisionnc-
ont tte informs que si leurs troupes nients s-,puiseint,ils .joutE.ut eCt itl y
persitaient A tirer de la sorte, que a presque plIus d bL til, les ratto is
1 artillerie anericaine Nico entrerailt jurn tlieres pou ui ucco npig lie c -
en action et Jdlogerait les troupes Ctre d'apuis les prisonniers ont mexicaines de leurs positions actuel reduItes a q..ato z: vitC:..d, viande et
Ies. inm.ne les coinserves soat presque
PARIS eputsees.
Le contre amiril Rouich a reu laI GEL NtVIE
croix de Conmandeur de la Legion Le correspondent du journ it de
d'Honneur en r&compense de la bra- Geneve a Prigtec fait svLoir que la
voure don't il a tait preuve A la tietc nouvelle de la tivolte de certat.is re-
des fusiliers marines en maintenance giments tchequcs a et conlhirtne, ce
les positions qui lui avaient 6 t ass sotit le 2 :-enc vctn.nt de P .ige. le
gnecs en Belgique.Le journal office! ,ruSeme caserti A liBrusau, le t e.ne
en annongant cette nomination dans venant de Pas,.ka, le Siime regi.nent
l'ordre de la Legion d-Honneur, di1u de la Landwclii caserne a P'r.ague.Ccs
que I'amiral Rouach aresist6 pendant regunents qut comnb ittiant co.itre
plus d'u.i mossauxassauts quotidiens les series se sont rcvoltcs sur le
des forces allemandes superieures en champ de bataille. Cette nouvelle,au
nombre, leur infligeant de lourdes due du corresponiJant,acausc a \ien-
pertes. ne une penible impression. A
PARIS PEFROi{ RAD
La situation financi&re en France Dans la region de Mli.twa\. le 8 d.
est tout A fait rassurante,dit M.Rbot, cetmbre la bataUlle a prin unL caractere
ministry des finances,dans une in-er- moins violent. Sar la rive g-tuc:he de
view du < Matin : nous avons v6cu la Vistule dans' la soiree du 7 decemn-
jusqu A ptisent grAce A l'6mission de bre, lIs alleinands,gra1e aux tiebrts
bons du trist r, continue M. Ribot. ont coinmmncLne un in juveinctlt often
don't 82 millions de fiatics ont 6th sif tout le long du tront de HFw
places r&cemment dormant plus d'ui ( ouest de Vasoivie) A Glow to (sad.
milliard pour la souscription entire: IueCst de Vasorvie).Lc goIvertieinent
nous n'avons done pas besoin pour a eti surtout remarquable par son
le moment d'avoir recours a un em opiaiitret. Laitaqu.: a e i irpe 6e
prunt En fait la reussite de cette pLusieurs fo.s, les alle'n-iands ava. -
grande opr.ation national est si ex- cant enll coloun1cs co npactei mais a.i-
traordinaire que j'ai d6cid, aujour- de par nos projectears. le eICu de no-
d-hut d,. reduire de cinqa quatre pour ire artillerie a decin. I'citinin qui a
cent le taux d'interits drs bons cr66s et6 tepouss6. Sar la l gue Lo.viez
pour trois mois, saul pour ceux qu la attque a reconimenc6, mats sai $
doivent 6tre renouveles le 15 d ceum- succi:s pour l'entneni Dwi3, la region
bre. de Ptotskov,la situatio.i n a p.ts cnan
PARIs ge. Le combat au Sad dc Cra-ovie a
M. E nile Chatelain, president dc ointinui avcc tetiacite presentant
l'Academie des Inscriptions et Belles alternativemr:nt dtis noumvcn tits of0
Lettres,a faith aujourd'h li au course dc tensits et defetniiti.
la seance de cette Acadthrte, 1-61oge Les allemands ont essays en det xr
de M. Rackhtil, acnien ministry des tois de briser nos lines a chaque It.n
Etats Unis en Chine,mort le 8decem lativc ils out etc iepous es avec de
bre a Honolulu. M. Rockhill taii grandes pcrtes.Sar la tner Njire le 9
memb:ecorrespondant de I'Acadtmie .icembre la situation des navires de
des Inscriptions et Bel!es Lettres. Plennemu n'a pas dt relate.
0 LONDRES PARIS 10
Le secr6taire de l'amirautt a recu L'Agence H.vas est infornnie par
un cable du vice amiral Sturdee d, sonu .orrespoiidant de Lisbonae
sant que pendant le combat soutenu qu-une crise politique r6gne au Por-
parion escadre au large des ties Fal- tugal depuis la dem.ssio. du minis-
kland au course duquel les croiseurt ire le 5 d&cembre. DilfLrents parties
allonmands furent coules,les pcrtes an apres une series de conierences,i'ot.t
glaises ne s- sont levees qu'A sept pu tncore arriver a s'eiiendre sur la
tuds et quatre blesses et que pas un formation d un cabinet d- coalitiorl
scul otficicr n'a dte tue ou blessed. NEW YoRk
PARIS On announce de Douvies ( A.,bic-
L' Echo de Paris" dit aujourd'hui terre)que:.e 3 .ous mar.ns allcman q
que pendant-la rdcente destruction qua o0.l tettie hier un raid surla 1o4 e
de la halle aux draps d-Ypres par I'ar anglaise, out et ccul6s.
tillerie allemaiide,une Compagiie de SERBIE
chasseurs A piedsfranqaiscomnmandec Les armnees serbes progressetn
p r le capitime Mandlia. sauva en vois lcs tales va tieesi ga h Moi-
coturant les plus grands dangers, les Ljg; occids s solace e mpa dv des hau-
tresors artistuques que reaterunait l: toois do Meljen 'aisant de ,osnbreu"
monument cn flattmn.s.Le rot A. bert p'aoutertcs.
envoya $oo frcs. desunus a cue distri Unie tlp'che de Rott, rdam rccue
bues en recompense aum chisseurs par A t D.aily AM.Ail a lit que le bou
maisceuxi-ciA P'unaaauite dcidereut bademntut de la cOLe belAe eiLV'


---- I I LII ~-Le 'I


~E BLQl[iP~ij~L-:~ii~











tendeet Nenpot a ornrcnc6 Cclui q ii ci3ndamne le sieur Ma- Monsieitv 104 1woir 1hi~ a 1oi ue i:&~gQ I13-
biera 3 houres de I'upr(s-tnidi con 1u tLL~ c1r ontede si Guadelo'ipia de t% ; iL. nivsoeuItts. 'sang se~cliappo ibnu u1iwnelL. jpill*~1
joiiitemenet avee les op6ratioris- sue.yeton ii'peou enivotilon -s po017 PreuVC Iia SC&aL-,doolciro11'f
M lo mance apl-artenant au st7:ur Jh C't e fiieilet (41i Lj df6 c CoUnim CL qu'uuoe .art~re ti ,P4,-b, st e o ~ U I u r
Un1correpoiidantd l iy Gefirard. par to (( Nouveld te .Qitd~ OOr IOSdicl ~i~ais
press. I)t~egrpiatd afot, ~d~tp~ne enu ~lil~p~f~S(I~lIg~~O4 I 10 ~~i e
relbelge dit: l,'cta-Miajor d' iflo di- Celui entire F~douaid F t, tge Ct Gdadaleux o rpidI-net ai n u ,ozwie.. Jot~ip~Il s, II-IptVQ ,ii qOLliie tl I1L L1s i n f e -
vision altern-inde qui se trouivait bLnotire Charles" Millery.de~an ~e aniiI Bln diellai .iL jsurv m .,ion Iwdo insr t iwe qo suse res vist r des
Rouler a ciiangd ses quarters gi~n6 Celui entire J'ie l~iee aaeCoutit't aiiLira pour iiaitioci it s'hf(nt !iI)Im~~d ave3
ralix au tnolne~nt Oil Ies obus ont. Veuvr Valbrul a~ GUd~r et par icquel mleet d'oft do's Ir mnuiwpoit el de la vieVC am~ti S
com.nenci;toinbei Sur la ville apt 6s IeTVibunaI dtinciie sa colupio'elice. ques du 1p*.y- I orit Lem, clognei~ei a v~b e IfiI3if t'hoir title code 11ful-oe~eud
capture de Passeliendaile par les CeuqucoaieP11r'is dtqclosni. Pendant tont Ledinc s Yr~. ~ale, h..
anxglais A 18 kttorn6tres au tiord est payer la so mrme de .,A Mdlm~e Fla son s M au~ v uataI. NML IE Si, au cozifraiire coilina cQSI 1'Uniaigroe sset rs acf, u
&'Ypres; ceci indique 0une avance in iu Bto.Bloncouirt nouts a h110t de S;1 C01cas'Ic pILLs Fr( qnoiiL, hIiblessluto 11 sait toius ses C ffer..j
portanLe tulte par les alrides. Cttqirnoels~oil.lahoratiosi et. (~avotis p~l al t,6Sigllo(1110 tim Icui~iji ii, I'ea i tit~s ders__4
Le q. Evening Star [otcdi oiabugsi aAepo i rcier sesqualites desprift et de Ca-ftr. cliaude ell cou -eUsses atnet i. t aat ls VtLt
ano6Anvesellu'n avianteu dei as bo-1 r divorce devant l'offici;:r d-- 'Etat Msibin e ooS-osprttc ttltoi t S.~
voteAnvrs e Ia~ari de bor ..avec beaucoiqp doll) 2. e iiu N tl~l i~IO't. I'lili voir que vOus avez de fair&
bes el, laissant tomber des irhtissages; Civilat Ij~11Tf Ot~ble *\vtfl re ti, fer, d toWSdar. igm ,es ,-o
le ou qu taveseIaSc~e~L a~ \ozelle Comuposition. pti to cpiat(aiItO Ieit.Lles divers .ItI1)).111: flow .tIle' face aux fatigues de la "yje
reP npi aalisseii I oill ti 11 I cli it I jla p nte siv
de nouveau d~truit. L'aviateur s'est Prf'rt~sdoce da jueJ.JI Disir,,issesseurs vaeux de bon v'oyage tIaFld e t~l
ertfu~i -OUS IC feLt tnourri des canons MnIs le'ie.. Cowt~aitii 'llan1 (totl t r 0 d "let e aiue otg~des
alleillands.J Le Tribunal pronotice sur requte e.VC
CALAIS le 'ugenient quti hoinoloo-ue la d&Hhl lld'taor iL 'llk Ird 1(, t arkLois, v~u Po.u, ez aug.
Des trains Iraversant Calais son~t beratien des mnineurs Robert, Aiphol. La. conv,)CaiIio d (idel ltl~iCciaI~l itL u Itt menter votre vivalit6 d'une.
frenijdlis de solduts porlailt une tenlue se, 4argu eritte. Brune et Mn1%6las vant pas tI-onnt, e In tortitn statutat- c~eol, li tii("11 placeL 0?) ( fagon prom-pt~e et pe
gi'is bletie; Ic tiouvel untujortne de ostn.re, it est rappel) a;*ILot.,A les iim ~sIa outsd ivli(10I eriartentai
I 11111m1e ftaUiwaise, curIIcnc~l(eellen etlConstnhubes actif- (ile l'Asse,nblee Wit~a- tltias tJ'Ailit_,4err'..OIL I t U~i- en pregnant de'
6L faire soo apparit ion. Orn le distri- Aiar- e/ndele jpou]r Ie rei to vol I e n bttdu i FII -vi-irI il stithe' h tiri ii v--I i -I [1, i0L
buo & la classes -1914 et a. cueltueILg~eS :)\I 41 I,)ii et contre Georreati aura lieu domnaili vetdredi. 18 plisiut~is d( 1kset n ihe avuec L'EM ULSO
hoinines des aricienites clauses que ges Lacornbc:. M- \lIse e ~mJcotirlant,at, cel-c-leIdePort, uii-Illiiic0 tine (IO t' oitiolts as thuisofIitlatS N
Full rtquiqe. apr&;i lecture de leurs conclusions, hi 4 h. 1,/,- de F'aprC~s- inidi. z1 1-1 i ti it i t, 1 (1, 1 Lt
PRS Out tour A tour d~velopp6 les moyens Cnw~)1iin nlbilho dI Iiiaih j."Iivo'. Cos il~SC T
tiUne d~p~chc (le Nishlit~ I Agrence qu'elles cofitiennent. C sei- aisa a e en- Scitifixes Lai i)ol Y I(F tullbaltl It-,CT
Ijavas dii: Le mnouvetinuit OCI'dsatt Le NMtnistiEre Public Mr, Duviellle Voici Ic progriluete qu go.
Soff-iisive de l'arin~e set-be a tr,oiii- etnu ejgmetsrircane~~I arp t-inttoionde dem-ain L esseziliol ost -L dk 1-ir Ia piaie l elertnu trs
&6 stir totit lo. front. Les autricliteis mentrendu, e soir srdpohin cuAlarp(e IMItS 11t i4tt, elo ~i )t (ivpal Altl. rnt du mon~e. .
se 501)1t, etir~s dani le plus 6i'and TbeAradlong-cs. Cc.r ti 11a ic'(Ztt 0 hI itit.ii Assurez-vous Si on yu
d~sordie perdanILbeaucoup do Pri AUDIENCE, CIVILE DU 14 D~cEMrE Tabld~e (2pat1s)- seance l'eco~ltiii ljit OIL ()s (-tL [1ictwli( 11-111 dneclece1OT
soiiiiiors4, de callon el: d approVi Pr~iiidentce dit it!uge J. Z~phir. assesseur aye Lubredt ou- 3-ilph Iiseltr(I ,:;5~I0. I ~
ainiinns Lesrle dbeI A (111 Setif -I-1j. Pl P/ connue dans l'uni vers ejitier
Sioneilots.Lease-bu uil sou .PPItlppe et Luiclee, Muuittre pit ju.- Mobilisatirion Franqalse. t~t~ ~ h~ ~~d adepu'is trenite.
endoi ou fit 0(O pisnnirsb/ic Davie/hi. Cot-nine on Ic voi t cc program rinre, f-I.E, I~citji~ I'i a boctc (1
Coupieliui Iainsiuc t c dapat Out i M pronence's: est une belle promnesse de'lJOUiss'ani- oiet tIVittl'Iclt L)Hit___
au 22e reimitent. sLa ce ar:partlqIwdae cinn twans par
LONDRES ~~~ qihmlgedn ~ti~~lfttUde ittccidkort: il"t'Ioun-ivt oLIi it11t,11- ~la :irarque de 14'
Onl Anuo0ce ot~f1i9I~elleIkucleIit (UCdbibrition du conseil de lamille dos le mionde voudra profiter deinaiii par suulo do (I "piClcl-lit (It's fl-It g quJt-LEI'1
tra ( Turquio d Asie ) commtandlatL i 11'Celui qui homnologue la dWibI6 Crosl-ati-est 0rililtith ilIt 'lit (ti (fillt..
les trotipes turtjues 5,Liunita, s'st ration du conseil de farnil le du mi Ls arrIous pel turioitt 11 knta Salil Ir 01c lJ0ibonr tl do-4sus
rendu lujor -s-Ans condition avec Lout-!nurLeLe pisirfamiliesorits~~dt*~atdsoi ~ L ii11 1I NVNFCE
plaiirir (ca~ie Carou ase le prix do rtldjolk't losfI l-iicil:5.I~iolt)l da sst bs'
tes sOs ttrot.-p-n- bauti corps expt~di : hoe an nlenitie esi it tLn PllMartinez-.a OISe
tionl inre de In de (Ji l 1 nrait dan! iallGpsGligyAdnicoreC eno23cn aliuo(fitIIt. Si Il~ll 11 o1t~ll cI*I toreil. APHII _____i'E
Ia r~~in di goie Ir~tjnoKurta Lra ne. ~ Iorgela amile. our on se tappeile tite Ie public, flat' I elstlitt0 Ia I~ralcl Illo :"L II:' iii 1.
6,t6 occtiljJ Lt~tCi ieuroietuet patr'los' tlgy roi t ocr imIae
toue h coitte dpui Iccoufluoii pLJ.O~aS uS ~OUX~~eent~ernoLreon il iy a p ias b dgcOt rOS. I aelpoinoiuoeir~'r tPierciIt'
aniglais quii conitr~lent t naint~enlanit Tlgy roineojkdR4 or ogtc dtadaclcIei
1.-cztB~a Lion if a pasr iong emis.i de l'o'I it1toaitr 1
du Tigroe o uhut LtS(In 1 ger, ont donn I& ectute,chacun de ses I11n'y a pas do dottelo (JO prt*1ce5la fan IeIC cJi~lU5 iO'InovnIlte ItIlt La11(t illlf~
It% Iner..conclusions. lu6Diibr194onl aille enl Plus. grand no libre au e11 in i apl"tov.
LIMA Audinence Civ'ne d 6De t 94iC a rtou s eINl-Ma rLt I ez. d l t o tu.Y -' SlY -5-l1 k i itt t''Al O~ r
Pi~sience u i u edZt CIINuvell 5c1&tnait d! a t'a-Alute t L do Ih11iiIi''' 1 os lltilS Ie
tin treinblenien t (1eterre. jIiti sest' P I (ILc u g ~ h r~iv~e tI anIf i Is d -Ii vo t As 1 ) 1 I I ll Ii i [ i)t i t Ii: iC(It s I ( It fhide
prOdUitlit er a caus6 e Is tIiitfininage' Petto esrnn eM h- l etuat LU esl~e loloS~ i l(;t e
cotisid~'r'xbles dans les villas du-lidor. Gde serment de Mr Phi- Lout les'?c,'1011 ii Oli HieSIII(tohul:(I ll ilttc01V ytI I itt'tZKli i
LaiaGluet 1'aiba. onl a Iretroti uzrs nede ,- ca, VZVlS 15a~~tll2? libCilFs p.1tlatiIetdobi4q lVtIPtttt nt'siliai
Laipa olt le iuiis. mit cntrenA. elesSn. venl a! La saIICenstpu. fl'5t dli llt Io n' K- (huni''' ,.
Vt 49 col-Sps licotr .onsstn
LU~~tt I Le tribunal donne d~faut d-:ti~du~r oc~iti'dt:1la f (,;,i:1 !0 ~lo- 'e'
1,atnirant6 annonice que dlIe 9aio I' i tiIitn0etI: son(Itlivt'tSI'.
~~ ~~~.. ~ ~ 111 ic T'76igny Bastien. contre LucieSa-Ltne dut h.ptsIl12IUmVI s

des Hbs Fiflklaid Ipar niie escadrej Me Victor Cauvin pour C. Bastien -teiiio r o t.I~IstW.IA
anglaise sotws les ordres dii vice-airii a dotnn4 lecture ~de ses conclusions Tt reCCLIitliS i-son ceur b s Ic long des haics, ,til'(I lti J'IItt1'--
~a I ,sn'IitF('d~tic Sturdee. Uni enga et requis di~faut contre Lucie Salnave L tui ouic e, o ibs l~es tLLr(lCl' a Jitilt'lt t- om Io-s ia*at '- l A IIIiS' l
geitient, S oiistiivit anl coturS dLuqtel ct Sort 'aVocat. SoUris-nmoi. tot qUi peuX d':, ri5-nItL1mC qUi 111CIfl. itloI; l)' IIIF lit cli is x i-It-1(S ri 1~ ns~t's: Y s*
Ic~~~~~~~~~~~ Shriiot atau avloidti A prononc6 entire LUonce Dissiper uies ci~gal, cictriicr lies plates. ttitdus11 :ht~I'u i li ilni' i I f*.d
hatimiiu ia oi le esnnBrou-ird et Etie iedonIu itllhi b., dIll ii t It liuoi Ia5i''lsros0 ~i2f~
et le Leilizig tltOII lconltes.On apel qt d-areJ je re suiS Ysiflerment promenk pair Its claies L ks j~itv ttla:t l i.~ r N 15 1t 'lI' tl
spe s r l Enquete dleau pLuro ou IOivr nmon corp, 4ignAhnt. L(la li 1 -t: w l 0 ii z i ~ li''
suit acbieitietnciit leDi esden ti le.m-entI 'appe-Ii !J:
urnlbeug qut put-out IaI[laetdnima1 fond pour n'avoir pas eta- Liiin, tu ifl'ipp~r-_v5!.roavins juste x fulicmat~~~ost ~ hiiIS
u,411t, 0( tMa apobit.. coettMort qu mi ifraic -le.i ta! IL ~i 1--IA L8ECI IVa
Ibhi ses griefs contre le jugement du
I'actimi Les ailglals ont 1perdu pewu -
dkbuotnins. Quieqites servanA ts i.riu11 pi0tdi u e ue outnje Ile crois pasatux gestca de ton cocur, IIity a atoiwa' ii 't; Ilc,,it tuo
Gijeisotia ci dii Lepzig wit ti nt du tribunal de paix sortira A is bonne iebtdrcsse 4tienfivc de s-cur. ijsiIId'-t-Icipu';tlS-
accucallus. s~~~~on plecm et enitier ellet. Je ne .Zrois pas non piug, candid idue Ct (4C llAntsl1)1C~'tiiI.ieL ~ ~ -d i~r
Tribunal de Commerce A tes avcux d'aniour cnivr~ats comut-e on sorge dist~ittoc, it es.Sl i li~n;5l do oLiu
Car, qui peur i'at inrquc tuto malines -o ut tt IIii tii ian -alCtit C di L : tCpc s[ttr~Lfi Y
Audene x~ 6 ic'nb: 91 I1es k6-res de Is feaoi-n o-it Ic far-d du Nlensoiige. itoveni k's t1111011 t'.A. t Inso Suit we'TJcmICI,(l I C t C10, V\'~>.' I 4A
3' D O R I L e tribunial prend si ege JI 5 h eu res k -rix s,,;x BO U RA N I) 6 11. S lt d 'itH I ilra i l--1 t jI ', i 1 ti d p'r Ic St, a m l /i i 1 tl
platrchi, imw trii''I' stir li~qiiellscrtint fct'inccssadiratti I i Cd
COUiRS D BO ES du soir sous Ia pr~sidetuce du jUge
Or am~riciin.- 90 ~Em. NMolse ayani pour assesseurs les -Oil Lelt to it o -Is6 o-It. lerIctiati-SpaIWir 8 licurc"; trs pdi' Ltt
prim es Altixo tJsinToa tCAUSERIE I1EDICALE Lou. 'It [l.i' fiY Icliaucpdj :iclt1 c s paclI' I
DI~cte lItid-Halii 191.2 8o ad val norn ue o tJst hr-sci- rd' CCtLd )1, 1tOl~t C w, s k ct I lo i*[ a f~
DOtte Int~&Ho.ILIi191; So 'id val norn P rononce les uee uvns;~F~~u~ it'o iit'aizz tta i rNc wYoi kr cct huri -, T q
Duttle I'nt1914 at A 1070 ad N lton Celui qui .ondamne Anita i Magda'Pin erL .
lon ;1ipayer i Carl Voigi ITsomriecluirnt trn dotti', 0 ItI.'ris~l Cst (-1)(6
DetteL~lt 1614 B ~70 ~ ~ utio proisoir, mn~retsI&'ax Lesblosuressoul e gIavit~tt'~ -sautntvc title a nt'al ti -os t eC Portall ) ell, I;lefi
Chqe u~evYok Par de 631 gourdes mem~re par corps avecI
Bii1it;s de G. 5 1 0 /0 escomipte -~ditreretuies, sclion qu'eI~eS Soi~t S ttit:0-liii 01 'II 0we titilcoittnolo Is
NuckI .- 2 /..scoplcet dpsn ;.


Tribunal Civil3 49o dollars avec, int~reKs.-',7oovezi-r irnais- touichet AlJa clilair V1 e avec________________
tionnels.exkc~itioa, ptoivii~i-tid4*eis 'to -huige dotiLl.on se sert-. Le Uwie'- ~m.- -
AUDENC CIViE ORDINTATRE DU c--
ciI cjtdes dommages A` All buliu ap-aAiL
14 it rNjeI: 114 Aeat. i'tudmitptiur 6viter Fn ec. `La' Dirt)QtiOn deI ltPoice 6f, j ao.Carte's de vst ~~-
'Pr/sidence dU juge ID. Ailaignan,assts letsicur k,
Selp-S VloWs et ei iysh ru. uila Nous avons Legu avec plaistr -Ia _U 1I i ~iti$(C4t~Ltliee, qpi e.Icput i at lsoSElr~h ~i thln inis d ,enlOPu
Mllut~sibe Public. vi.it~e do M. E. BIQuco.urt, r~come F jL qut&o di.. Nau outilcaS& cW L~ta n-d
jeig(IewfCus :endtis : wenL..uerivdde la Pbint;6 Pritir 41 fPu res, 'ek:!ltq~ed 'eubujl lSt ait llL Lt-It Ut) r\'i C~t'it au inmeic it' osCt ,/e(fl de
SLtauquiidornue &faui contre Jules iitavay'ii &4, irenxff i'-sOus I.Gotjp 6o&r orLarfodu- eauC -11101-Ai441Avi Uli oituwt- prnc cduiair
Eosno. vern~~~~w@54dddI~~~bP~t fru.U.t; 4a ES'auai&4 lpasbouidli. ajr '- -T- ai-sig6 tr-


1