<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02239
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 10, 1914
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02239

Full Text







ICIemeliJ1M'AGI.OIJAE
DIRECTEUR

0 ,r.A U 1, R ETS:C


DQIARTEI IN S'


E'rt iAN G EPI,


LE SEniW cDixuMIn


Jeuidl I FD&0wb.4&*4 -___.


- .L


0


G. 2.0)
A~ 500


, G. 2.20
0.00

C,8.0C


poll'f-.%U-PlIINCE (14ili ,


J


QUOTIDIEN


BIRDACTIOX AmNITNISTRTATION
8, l(ne A1 iiwricaille 8.
Les aonuowces sonl rciiues
A POR'r-AUJ-PRlNCE:aUX 'L-urcatux du jcurrnal'
A PARIS: che: L.Atayence 8, Cie ~,),1Lic Trorcliet
A LON'DRES: ciicz L. NlavenzccS:(CO. 19. 21,23
Luda,~se liii
A BEIaLIN. chc.- RuLiC) Nf t~;S0 S. rq.1ru-t
Strasse 6Q
A NEW:N-YoirtK Univer;li Publicity Cuonp.-ny 45 'AC3
3 1 :hstrcct
Les mninuscrit~, i Oil C.!OU .1l IC soIurp is rendus
.-bonnemut'nls & 111W)t'i'oizs teavabic's d Itwactj


La CoIflaUfrat ion Europden.tne
PAR FRAXCK S, CEtRE


yVII..-ATIONALISME SLAVE ET ALLIANCES
VRAIES CAUSES DE LA CUERRE


Sri-vr


Lesconditions Oconomiques bril En ce moment c'es'. qui aura la
hanes de 1-Allemagne ne lui comn Roumanie et la Bulgarie. Ces deux
0andiient pas une guerre qui devai derni&res Puissances avant tout A
luicauser des torts irreparabies.L'Au pcrdre ou a gagner regardent de
rithe l'a faite a la Serbie come quel c6t6 va penlherla balance avant
ie n essit6 national. de se decider en entrer dans le con
La France savait qu'il y avai, pour lit.
diletrop d'enjeus en cas de guerre, En attendant les homes meurent
1rAngleterre non plus parce qu'elle par les armes, les non combatants
pouvaitse contenter du certain etat par les privations et les resources
4jquilibre d'avant la 'guerre. Ce accumulkes de nombreuses ann6es
sont les tendances panslavistes qui s'6puisent.
oni mis le levain qui a !eve toute la Quand donc finira cetie lutte gi
pite.Le point de depart de ma dill6- gantesque ? Cela n'arrivera que
fencedevues d'av, c plusieurs est quand les deux v6trtables nations
desavoir si le differend austio serbe scientifiquess et progressistcsde 1'Oc
puvait se regler par l'arbitrage, ou cident : I'Angletere et I'Allemagne,
silesquestions d-existence et d hon- dit I'ex ministry Bcrnhard Dernbdrg,
,neur national peuvent etre sujettes s'uniront pour rendre la paix A l'Eu
i'arbitrage. S'est on servi de la Ser rope sur des bases 6quitables. Et cela
biec6mme dun vcr rongeur dans depend encore de l'esprit qut anime
lecorps de sa grande voisine ? Les lcs diffdrents peuples meles au con
documents joints a l'ultimatum au flit. (i)
trichien sont absolument concruants Selon toujours le Dr Dernbirg,
icet gard. cette guerre a deux issues passibles.
Comme suite de l'attaque de la Ou 1-tuiope verra 'Allemagne.quoi
Russie corire l'Autriche -Hon,-,ie upIL
Rssiecore lAutrche Hong tic la que coimbattant ses voisines civil
dicton des alliances a t out es s'entendre avec elles A la fin,
ou elle verra l'Empire Mo covite
Aunom du trait6 de 1878 I'Alle s'etendre de Vladisvostock jusqu'A
mhagnes'est pr&senice pourdefendre Berlin et indme plus loin.
'Autriche.Au nom du trait6 de 1891 Dans le premier cas, la France.
aFrance a agi selon a ses inter6ts 1Angleterre, l'Allemagne et lItalie
It I'Angleterre si ce n'6tait lim qui-avant le geste de la Russie -
.possible neutrality beige aurait etaient d'accord pour e localiser le
loujours trouv6 movenr de venir ei. conflit ) sauveraient la Civilisation
ide A la France selon leur Entente j des horreurs sib&riennes et du joug
Urdiale qui leur imposait des obli du Knoutl.(2)
pgilons.
n A continuetr.
Les adversaires sans scrupules ont
;dAerch6 des partisans sans se soucier
deleurs plaques d identity. L'Angle
lrpe appeal le Japo la France vu (i)o DC ce c6lc-ci nous ne voyons souvent qu'un
erne aappe le lJapon la France vLuu conflict franco-allemniand.
ettiretous les Latins sur pied. Tandis qu'en Allemagne la Puissance avec
L'Aliemagne de son c6ta a trouv6 qui on a rellement affaire. c'est l'Angleterrc
ar e e so que les Allemands extremes haissent plus que
Unparienaire fort a propos, la Tur les Slaves mcnme.
juie, un des cauchemars du pansla
visme. Qu'importe, elle se detend (2) Une chose qui pr&erait beaucoup au rirc
k*sarsr les Musul is si ses consequences ne dcvaient &tre plus tern-
ers les Musulmas. les on c'est d voir -quand on pa de la barb-
Ph, tour A tour,viendront. Le corps rie allemande- la Russie c6te i c6tc avec l'An-
tlgaingren6 on A peut l'empncher. terre et la France combattre pour les idWes libk-
desentr mauais rales,le progrs et la Civilisation. -Nette Bun-


La Guerre
POIGNEE deNOUVELLES
' UledEpche de Rotterdam dit que
mTdecins d'Anvers ont annonc6
vme pidrmie du fait que l'eau qui
ient de la Rivivre Nethe, *est con-
taminh8 par les cadavres en puti6fac-
tion de nombreux soldats. La recons
"0tion des reservoirs d6truits par
"imbardement n'a pas 6t encore
attoris6e..

S'amiral anglais Sir Percy Scott,
lusavait pris sa retraite en 19i,
zyant atteint la limited d*Age, vient de
ln'rer dans I'Amiraut6 pour un ser-
.'Ice special. On se rappelle qu'il y a
.telques mois l'amiral Scctt avait
lv des controversies considira-
s p rSI champagne en faveur dun
tage h1sk tendu des sous-marins
Up0s hydro-a.roplanes,etcelle centre
sI.e readnoughtceux-ci n'6tant
de taille a faireface auxsous-
S et au. baeaux de guerre mo-
s dIes nations tivales.
e Tzar Nicolas-de Russie en route
le froit s'arreta a Minsk. II as'-
Lu saeivice la Cathdr t e elt


visit* l'h6pital oi il confera des mi-
dailles de I'Ordre de St Georges A
grand nombre de soldats blesses. II
quitta la ville, dans l'apres-midi au
milieu des acclamations enthousias-
te de la foule, dans les rue;.

L'Allermagne demand aux Etats-,
Unis de nommer une commission
pour visitor lescamps et prisonsd'An-
gleterre, de Russie, de France et de
Serbie, ou sont interns les prison-
niers Allemands. Le Gouvernement
des Etats-Unis, dit un rapport semi-
officiel de Berlin,accompliral'une des
plus importanies functions qui sort
en pouvoir d'une nation neutre, s'il
voulait nommer urie Commission
dans le but d'investiguer sur le trai-
tement inftgC aux prisonniers alle-
mands en Russie et en Serbie,et par-
ticulierement en France et en Angle-
terne, aussi bien que dans leurs colo
nies.
a Notre attention a 6 attire par
I'amenagement convenable des pri-
sons de certainscamps mais beaucoup
d'endroits o. sont enfermes les Alle-
,mands ne conviennent pas pour I'in-
ternement d'etres humains.Les forte-
resses de Troyon,de Brest,deClermont
en France e. les tables et tented's a


Bewbury, en Angleterre, oflrent desr En 1882. par exemiplo, M. le I'ont maintenue plus d'un sickle
exemplks des conditions honteuses President S-d.linon, d'llaiti offrait! pout Vous Itr'o uo st1-re g irintie
dans lesquelles vivent les pr.sonniers. au(< Ela;s Unzis es- qiuils ,'e ntl' grontt rioln ptour la
Ce doit ere alors pire dins les colo-- qt'ile d1t Mdle St-Aicolas ou i'lle d4e conservor da-is Itteli sonI in'rgritdl
nies de ces pays. La commission au- To 'rtle I)ar' ote propositi on dtait N >s s to.nos t lo. I.t holritS
rcauouii'e pa:r ^le Prsittient Salototn )n e lk syvnptthii^ ( lo.ivrs cifjrts
rait A examiner non seulemetit ce l1 8 N veinbre 18S3. 11'.poussdo par0 o1t trouI-deatx 1'-U .\lesco;nii)at io.
quelle veirait, mus chercheiait a de I .s ELats-Unis la proi)osiLioii avait tes seco)Lt arliciluic'e.n.).t Lo).ich s
couvrir ce qut existait avant s< n iia- I .'t e fite an 4ionvqrciiu ent tran ais; de I'iiildt'et q(.u: I 'r10 sidsicl t *Hlloo.-I
vestigation. Elle inspecterait tous les ce qui avaiL oblige le Gouverniement volt itit a ai n t1l)lbin.nt. taein >n)ii;
prisonniers dans les camps et les pri des Etats Uiis a prescribe A son On ,Voluis d(euni iJ1t (1 dissiper par
sons d'Etat ) Minihistre on 'France "d appeler 1I at do fraiches explit-dilio )I-i laiixiOtt6
t* L tion dt D( L partmen-in t d .'s Alfai' res cr"'e" par I -s 'in iirs t1'%l- in 1 s
Des negotiations entreprises entre Etr'ange'es sur le failt (le l acquisi- au suIije de la ina: r.Io Vs r',rd
les puissances,il rdsulte que le Dane- tiol ld& teritolte haitien par I la htions ave I,. s !) In'ie>ti s La.
mark accepted de prohiber du sol D1) b cance rail. on opposition Sav la tp.~ ilue d1 iti S nU. ti'C.> avecld
P P politiy iibitniaLionale connuo soas pla i que I U.s n (. icirn-
nois l'exportation du cuvre ct IA con n d oe )ctrinie do ,oncr'oe1. l dotL in ani>x.r la DI",' I ,dli 1,, > D >-
trebande d autre production donton EU 1839, il y avail de. pour I'niIlicaitn., I aIcI.~lnr >.-wtlt. ,a soIn
sait l'Allemagne en pressant besoi partners entire llvypolite et Ant -nor territoire. I,..s d .i.. i I l r't-s
Onconsiderecomnmesiglnti-atifle fatit Finni d no part, t les Etals-Unis et caltdoriiltIrs i i .s \Li.-s f, co
que l'exportition du cuivre d'abird ,lautre part, porr Il M1, SL Nico- sujat no I uan. lico-:l t es dn t: 1 ii .1-
aux ports S:andinaves,se fait m ntnte- ls ; ut I'un i n stait debarrassO ti'r la co :iitnc 1 n'.s c ,).':ie),n s
nant en Italie. Le Gjuvernement an- du Vice-Ainiral Gherardi qu'eii evo danls l s j.-sts ,t 0, iwal)) ns s,':1r.i-
glais. cependant, espere faiie dchec (,Iulua1 i.voloutd national 'htl stiile mes its di .g-"idt.t'lc x pi'i)ixI a tl.2i
et mat .a ce dernier mouvemcnt en a cl t arrang'enoit-" cain.
.. ,.,D aitLro p.irt, M. [hliLrisson a lu Jo sai.sis cOtt o o)a:-;i'i)on tde V i -i


passa nt un contract aveLJ I IL 1111 Coll- I I __ ---- .co
cernant'ceschargements decontreban .1:i8 (i Nt do 97 Litna11, ,,rvie- r riEtat, colors ass'i- o a l at
dedestin.s, 1'308 no (Hkip. de M. Shernan, Sacre- (El atles asstiraince-'s do la 1ame
e dstins l'e d lat a l. lowl, \liiiistre a Consid('ration
I llailti), pour assur'er que les E IU to Vo)tre
Un telegramrnme de Salonique rap- ino veule.It d aIcu to expansion teiri Si I E
porte que le bombardemnent des Dar- torialu a noire dutriniit. II est vrai iSiI d. il TiT,
danelles par la lonue franco anglaise qlue la politi.lue des E U advolue con l
continue vigoureusement ct tres el- sideradlbleitent dep)us, puisque nl.)usi ,1 me ho ) i', ir Cos fits 't a
ficLcement, tandis que la risposte des avonIs vu Cuba, la 1H 'Ipblique Do- VOLIs doilli" i( 'cas a it',llu-
forts turcs ne cau;e aucun domimage licaiile, P;uto-tnico, la Coluonble, tiion do la C;) fo1,t 'it,- [ p .\I"
aux bateaux qui sont hours de la por Ianti lappeulols la, e.rrsp.n daWtce .ian Ai ) ok0l\ a-i t)-
tie de leurs canons. l ,a Pl p b1 lie on iu .jlo v. neu. de 1o estil- ,,i.' ti, a 'I \ca
Ce telegramtne ajoute que ce duel miteur ofliciel eL qui nous riconl'ot- dial. A-t nl'li, dt, .ieltet 19,. -
d'artillerie '" eu pour rdsultatd'exciter tu encore C oais et. Poli iqi 1, en .1 iln lt 1J .4.
l'anxiete febrile existant tout le long n. otto. trat tiLlon te, 'niti J" cn
d" c6tes. D6partement d'Etat, 9 FDvrier 1905. Etats U a is'etes suI "isi".

Un rapport de Tokio dit que les Cher Monsieur le Ministre, (1 oigr.i's SE)JOU)IJN L. ..
Allemands ont coule d "Ising Tao.leI
croiseur Au:richien a K iscrn E liz E In dponse a votro demanded do Do'lrinle d ]'):'1:Id a;)igi["
beth -P qI avaipris r danseIcO tlatin, j ai le plaisir de vouIs as
beth qui avait pris rcuge dans e Ier que le Gouvernenient deosi i h.ili.
port aussit6t la guerre dcclarde entire iEtats-Unis n'a aucune intention Con .fene d .. _1, ..l ,
Ie lapon et I'Allemagne. Les Alle-, anexi ou inge, ct Con/ietnie de t. .t. ,,,'/ri
mands ont egalement detruit les: qui'll no de, sire acquerir aucui turri 'iAcadeni ,1 S. '.,. Scuial s
docks flo'tants loire, ni par ingociation, ni par for-| ct Pofi/q c.
Le ( Kaiserin Elizabeth )) d ait un ce ; ot quie, itiieno si les citoyens
petit croiseur de 4000 tonnes 11 fi'aitL d 1I'ne de ces Republiques auraienit Le di1tinrei llt(r-id n t do, cOtt
9 nunds et portait 8 pieces d- sollicite leurINGORlOtt1ATIONdans Asseobl)n, 'in .1'S0 d.i ,,1. o 1111.
9 n audaes sa 8pranle b at)e 1 UNION aimr'icain,, il n'y aairait, NI Jet. a lo"t "i t o"', 'oon-
pouces 9 dans sa grande batteries. < GsTver'net N io sidire P;rtin'iriI *!It (i 1 s, i
r> i de la i)art dLt ( siivet'wni'np tlt N ileo- I
Ce petit croiseur, selon les lapports al, NIolans'OPINION PU13LIQU application a la lia p I l i. if l t.t.-
Japonais,avait ete d'un grand secours i uoumxe INCLINASlION a agreer une tyts si ld s co lit 11i is so r- I- n-
aux forts dans leur riposte aux atia- telle ))propsiiiu. Nosintarts sont en dteit daans cotlo; 1 .oiLtrintL. I11
ques des flottes japopaise ct anglaise lttarinoe avec nos SentiumIents en s c s d
devantTsing Tao. vous suiltaiatia t de continue dans L tl'lli ),:,,ii. :, ) n Un grand bateau chalutier alle- la paix, la prospcritd et l i idepein- I-l.ti et t-D) )(J ~plh: l u, a t't ;i td
mand a te detruit par une mine au dance tili euvirt) 112 );) ). I ile a
sud de 1 Ile danoise de Langelaind.Le TI6s siuncerement VOtre, environ I tt,>irid.- dhYs) Etats c. .1 bi-
sort de son equipage nest pas connu (Sigiad) John [IAY, S. of S. I nesdeDelaw tre. M ss:cti,isett.N..w.
S, I .IJt'rsey, New I laRiiit sl;Ir e at li led
Une lotte allemande de 8 bateaux LtgaLion de Hlaiti, Washington, 11 Island. Cest, a.t'*,s (lCuba, ht. phius
s'est rassemblee A la hauteur des lies Fevriur 1905. 1 iinporiant i)oiIt sr'trt;jique ( Its le
Aland,dans la mer Balthique,au noid golfe du AMexiqte i't lat ina-r t *s (-'-
Est de Stockholm et faisant face A l'en Cher M. le Seerltaire d'Etat, rues. tlle so troauvl direcitnent
tr&e du Golfe de Finlande. sir les dix grands passage's q(lctll
Ces bateaux faisaient cap vers le J'ai eul Ihonneur do recevoir l.No comi;nandii, d l'O)Jai AtlaA tique
Nord et ont probablement stop te t que, d-ordre du Psidet ttoose daus la litior ids (,ir';i). do la
vNord et ont prolabementstoppe, Vous avwzete assezobligeant'de COte c(st des EL;rs Uiiis u.al canal.
pour attendre des instructions n'adre-,ser le 9 do ce inois, pour Eile co trole al si pra'Li;ilu nefot la
Leur pi6sence en ceslieux confirm inoiiiforiner quo ensuite a notre con grande mi.asso dtt coat; ir'rco des
un rapport rteu A Loodres, de source f'retnce SLir la question doininiicaine, Etats-Unis ontre I'1'st et lI'O0an Pa-
Dunkerquoise, que 4 croiseur et 4 le Gouverneinent d s E U n-a ni l'in cilitque.
navires de guerre illmand., avaient teInio.i d annexer Haiti ou la Repu Ciotte il, renfo'rm',-: entr s'.s rive.
pu sortir de Kiel par le point termi blique Dorninicainie, ni le dosir d ac plus de riclihsse niaturell nus de ce canal dans la mer Baltique qluerir aucune portion de leur terri autro territcite do. inio etenduia
toire par la force ou par la nego dans le inonde. (c;'te a seS ri'ch! es
ciatioIn. vallesetes et ss spleili Ins in >ti-
Vouis avez Cte assez bon d'ajouter gnes, elle a totes les tempeta'ures
qu'il 'iy avait ni de, la part da Gou connu 's. Toittes les plaitt's tropi.
LeS EtatS-UlJ iS verneinent federal ni dans I opinion cables ec lo-s arbres aussi bienri -que
publi(l'ie aueutne disposition a accep les fruits et lIguln 's dies clients
-t Haiti ter mndine sur leur requite, I'Itcorp)- tenlmpdrs,. y croissent d.ms, la per-
et Ha ration do ces 2 Republiqites dans.fection. On, y tiotuve le nmeill .ur caf6
---- 'Unioa Aitiericarme, et Vous me doucountiu dans le coininerce, croissant
nez i'assurani e ,que Vos inttdrts A. l'ktat savage, sins etiL e lat-p i 1,, i
N us avons remarquC dans les soit eln hlannonie avec Vos senti- cultiv6 La canlino a sitcore l'in ligo,
discussions autour de ce sujet un Inents en soul ritarit A monu Peuple, I arbre A ,.aini, I minelon, 1o mnanigo.
manque de Documentation tres re avec une Paix stable, la prosperity l'oran'ge, la pouinne, le raisin la
grettable, au point que I'un s alar et 1'iudependance. munre et lts [figies y pousseut bieon,
me du peril de la aPrise de posses- Je vous suis, croyez-tnoi, -tres re avec peLn do travail ou d o isin.
sion, d'Haiti par les Etats-Unis, tan connaissant de Vos bons soulaits I. acajou, to in uicenille-, le bois de
dig que I'autre ne trouve quoun re pour Haiti, et je ne puistrop sitic6re satia, I b )ii' d rose, le carnnelior,
m6de : donner les douan -s pour ment romercier les E U do leur sulli, le campchelir. c pin, le ch6ee, le
avoir un emprunt a piller. M. le se tude pour no re prosperity et notre cyprus et le palinier croisseuAt A prec.
nateur Lhdrisson a fait 6lat d'un indepenidance. Les Haliens aount trop fusion d ins ce splendid sol. LA, on
mnalheureux papiter issue d un Comni- fiers d. leur I-dependatce pour petr ftrouVe et dais la terre, de I'arg-ent,
te6'rvolutionnaire du Sud : mais il ser qu'i s conseiateuet jinais d ce qud de l'or, di cuivro, du pl'v:nb, d.r tfer.
a oubli6 de citer des faits plus r6 la plus L4.qgre atleisnte y soit fiLte, "dt1 gypse, dit sortf:-e. Nous allows
cents et d'urie itnmortance capital. Le soiu jaloux avec 'lequel i. ltilue jus(aqua atirtiner eetlle ie plur


Zn oIJI

310's

roi s


F


L---~L I I- ---- ---~a~r--p-~ LOno_


B:


- I


-YLI


I r-


w





apte A supporter la vie sous totes Tout de:
les phases, A crder la richesse Ot i comptable-p
r6pauidrele bonheur a ses habitants comme payer
qu-aucune autie parties du globe.Ses Justice, M. L
ports sont incomparables et peuvent excellentes
contenit les flottes du monde. Son excellentes q
atmosphere est salubre et son cli inontries au
mat sain. C'est un paradise terrestre qui font de I
et la description que Coloinb a lais- et devoud qi
b6e de sa beauty et de ses ressour Le nouve
ces est absolument vraie aujourd hui son passage
encore.
< 11 y a plusieurs ports le long de
la c6te, auxquels on ine pOut corn Mr. i. B.
parer aucun de ceux connus de la contrOleur A.
chrettenltd,et beaucoup de riviures Prince, en re
si bones et si grandes quLe 'est his.
unei inerve:lle. Les terres y sont Nous lui
hautes et prssentent plu. ieurs rangs f6licitations.
de colliOes et des unontagteb beau-
coup ptus hlautes que celles du T'e-
nerit', routes tres belles dants un Par comm
uiillier de forces et accessiblos, et dent d Hlau
Couvertes d atrbres de inille especes, Lahens a et
t hauts qu'ils semblent toucher le la dou.ne de
Ctul. EL Jo suis certain qu ils n'ont Au Minist
jaUtais perdu leuts feujiles, depuis a djA travail
queje les ai vus aussi vet'is et aussi L hens qui t
beaux que soot les nOtres eni Es- Lais le q ou
pagne.en Alai; et certaits talentt oen la le ou
tieurs, d'autres couverts de fruits, devour et a5
d'auties a un autrLe degrd d (1eve I rendra cer
loppeinent, suivant leur espace. EL son nouveau
Ie rtOsiilgol et un 1tllier d'autres Au Hini
oiseaux chaittaient sur 10 parcours C'est notI
du clietnin que je longeais... Espa C t detr
giiola eat uic inerveille, les inonia- vient d uaure
gues et les c06Laux, les plaines, les payeur au D
chaitips, lo sol egaleineiit assez feune, act
beaux el assez riches pour planter vel adjoint-
et cultiver, pour clever Loutes sortes pour ses tn
da betlal, pour construireo ds villes noinbreuses
et des villages. (ni ne peuit croire, permncttront,
8i on nle les a vus, a des ports sel founctions, de
blabl's, aussi bien qiI a ces noin utile collabo
breuses et grades rivieres et a ces tic le do con
eaux excellentes, don't lilusiedurs cli.- eous nos
rient de 1 or. La llore t5st plus triche lous nos
que cello de Cuba... II y a plusiteurs Al Minl
sores d atbres A" pieces et de gran- Monsieur
des ni';ies d'or et d autres iletiaux d'ui.re comm
I es miners les plus inipo'riaItes
dans l'actualilt et pour 1'avenLr sooti au Service di
la MAlditerrante'; le golf du Mexique que.
q. Ia mer des Caraibes. I1 est le fils
/ A suivre ]) ancient chef d


ment au Commeirirce, et s'est toujours
Ssugnale oar ses heureuses aptitudes
et sa coireciion.
COURSE DE BOURSE! *
__E C'est sur notre ami Octave Bis-
Or americain. 64o0 /o prime sainthe que s'est arrete le choix du
Dette lnt.d'Haiti t912 So ad val.nom Chet de Etat pour remplir les deli
D]tte lnt.d-Haiti 191; So -id val nom cates tonctions de Sous-Chef de Sta
Dette Int. 1914 a A ) 70 ad val.nom tustique au Ministere des Finances.
Dettelnt. 1614 aB B 70 ad val.nom Nous applaudissons a ce cJhoix
Cheque surNew-Yoik i 0., prime qut est un jute hommiage rendu aux
Biliets de G. 5 e o escompte qualites qui distinguent M.\r. Bi- amil
Nickel 2 2 o/ escomple the.
Administration des Finances
Mr Louis Delva a replace M. Cy-
rus Sauriel en quality de Chef de Bu-
a i e r reau al Administration des Finances.
Mr Dclva s'est deja signal dans
IREN SEIGNE1MENTS d'autres functions administratives
METEO.R.OLOGIQUES par des qualites qui lont fait appre-
OBlSE lVATOMIUE cier de ccux qui i'entouraient.
SEn tilicitant de ce choix le nou
DU veau titulaire nous lut souhaitons
SEIM INAIRE COLLEGE d'appoiter dans 1-exercice de ses fonc
SAIN r-MAiiTlIAL. uons la cotnmptence et la correction
Mercredi 9 Dcemtbre 1914 qui out valu A son predecesseur le
Barom6tre A &midi 761 7 respect et 1-estime de tout le person-
A, ,;,,irm r, n i0-o .I nel de 1 Administration.


trnperatire mnaximlum


31,2


Moyenne diurne 25.9
Ciel clair la mialinc ct un peu
nuageux I apres midi ; clair la nuit
Forte rose.
Baroimitre en hausse.
1. SCIHEIER
l|iection des rues
11 nous est revenue que la Compa
gnie de Retection entamera d'ici quel
Sues jours 1'-tablissement des 6gouts
e la Rue des Miracles don't, on s-en
souvient, nous avons rdclamd la re
feciion immediate.
Quand on pense qu'apr6s 1l'tablis
segment de ces 6gouts des travaux de
-nivellement viendront rendre plus
accessible cette rue don't I'etat est
vraiment deplorable, on ne peui
u'applaudir A cette utile decision
e la Compagnie de refection.
Cineia-Parisiana
Ce soir, grande representation ia
laquelle sera execute un programme
ou figurent des films neuveaux et de
toute beauty.
Voici d'ailleurs ce programme :
Notre Dame de Paris.
Manoeuvres navales.
Coup d'ceil par le trou..
La Granja.
Moustache de Romeo.
Tous, ce soir done, a Parisiana.
A la Douane
Le Chef de l'Etat vent d'envoyer
A la douane de Port au-Prince, en
ualit6 de Contr6leur, notre ami
Ailcar Lany.


Le general Alired Neiiours Auguste
Nous apprenons avec plaisir la no
mination du general Alfred Nemours
Auguste au post de gouverneur mi
litaile du Palais National et d-llspec
tour general des forces umiitaires de
la Republique. On se rappelle le
i6le brilliant iOLIe npar lef general l du-


rnt la deinirtic guerre de dix mois
Aux Gonaives, a OLianaminthe, au
Vuartier Morin, au Haut du Cap, A
terrier-Rouge, a Barri&e Naples, A
ia Source ct Ln peu partout, ce gene
tal etait present, payant biavemcnt
de sa personnel.
Aitied Auguste venait de sortir de
St Cyr, quand le Prtsident Nord
Alexis lui contiait le soin de former
une compagnie d-Instruction au Cap.
-'us taraid 1 le nommait Iustructeur
general dans le departementdu Nord.
ODestrant possedcr la pratique des
J.hoses haitiennes ; le jeune general
n hlesitait pas a se rendre en plane et
etait nomme commandant de la pla
ce du Trou.Le G2i Auguste mnanie la
plume aubsi bien que I' pee. Toutle
public s'est pass:onne A ses r6cits de
gueries natiouales publics dans la
Kevue a Haiti Littraire i sous titre
Histoire militaire de l'Ind6pendance
et Conties Rouges-.Ilatraittaussi nom
bre de questions interesant 'armee
A important pose of ivient de
l'appeler ia confiance du Chef de
I buat,1 pourra fare valor ses aptitu
des mIlltaires et aidera puissamienet
a la Retorme de I'Armoe.
Toutes nos telicitations.


erement, soit come
ayeur aux Finances, soit
eur au Departement de la
Lamy faisait apprecier les
lualit6s ,|u'il a toujours
ix lon:tions publiques et
ui le fonctionnaire probe
ue l'on connait.
au contr6leur sig ialera
a la doaane.
*
Hudicourt a 6tc nomme
la Douane de.Port-au-
:mplaca-int Mr. 1. Paillere

pr's:ntons nos sincdres


mission .de S. L. le Pr6si
, notre ami Soutfrant
i nomme ContrOleur a
Port au Prince.
rte des Fi -ances oi il
li6, Monsieur Soultrant
est une honorabililt, a
venir d'un tonctionnaire
la haut.eur de sa tlche.
t einement des services a
i poste.
islft'e de la 6uerre
c ami Bruno And6e qui
apple come adjoint-
epartement de la Guerre
if et intelligent le nou-
-paveur est ttes connu
lantlires aimables et ses
autres qualities qui lui
dans ses nouvelles
e se distinguer par une
ration A la tiche si dif-
nptable-payeur.
compliments.
istlre des Finances
Bernadotte Chancy vient
issionne Chet de Bureau
u Control de la Ban-


ROME
Fiangailles On unnonce de nouveaux combats
Nous avons iequ avec plaisir la A Fczzan (Tripohtaine)oui les Italiens
carte de fianailles de M.demoiselle lurent soudainement attaquestau for-
Fernande Celcis avec Monsieur Luc Garadi. Les sentinelles indigenes de
Chancy. Sebha qui avaient pris service dans
Deoalnt le imetiire l1'armee Italienne,deserterent a l'enne
Sons la direction do I'ing-niour mi, mais le detachement qui compo
Cauvin des travaux de rejection sait la garrison du tron reussit a se
de la voirie vienuentt d etre eiitre retire en bon ordre,devant des forces
pris A I'extrmnitk sud de la rue do consid6tables suphieures,apres avoir
la Revolution. perdu 4 otficiers et 27 homines.
Quand on sone a la'etat d6plora- PARIS
ble de ce quarttior pe idant la sai- Communiumqud Oiciel :
son des p .ies oi ne peut (que se Sar I'ensemnle au front aucun in
rt'jouir' de ces utiles amrlioratious cident notable
qu'on y apporte et dout le meilleur A note aile droite nous avons pro
,nrt'ite est de rendre aise le passa. -resse dans la direction et prs d Al
go des convoys l'uneratres qut sont ans
obliges de passer par lh pour arri -h.
\'!,r au cituetrire. On rend compke que dans la jour
nee du 2, nous avons fait 891 prison
Nouvelle i la maia niers dans la seule region du Nord.


En d&binant.
Lui, il est laid comme un hi-
bou.
-Naturel alors que sa femme soit
-si chouette.



Le conflict Europen


RoME
Le coirespondant de 1' P Exchange
Telegraph ) fait savoir qu'a l'ouver
ture du parlement Iitien, M. Salan


dra, premier ministry, a annonce
qu'il n y avait rien de change pour
le moment dans la. situation et que
les 6venements actuels ne forceraitnt
pas l'IliLe A changer sa. poliique de
neutralitie.
M. Salandra a expliqu6 quelle etait
la situation de 'lialie et a conseille
le maintien d'une neutralitY loyale,
mais vigilante ei armee.
Ouand it fit allusion aux r justes
aspirations de l'Italit ), touted I-ex-
tremne gaucho se leva poussant les
cris de a Vive Trente & / <( Vive
frieste !- Les spectateurs des tri-
bunes se joignirent A cette demons
tration.
Vers la fin-de la seance, le d6pute
Gomandtni proposal a la ChamL're
d'envoyer des voeux A i'herotque et
malheureuse B.lgique. La Chambre
toute entire, y compris le president,
les ministres et les speatateurs des
tribunes, se leva et poussa des cris
repetes de a Hourrah pour la Belgi-
que I !
PETROGRAD
L'Inspecteur de santm de Parmr6e
Russe bur tc front Nord Ouest tl~1-
graphie que 1'ita" sanitaire des trou
pes est .tisfasant et qu'il y a parini


Derniore Iheure

La flotte allemande du Pacifique
a 6t4 battue par la flotte anglaise.
Les navires allamands a Sharnborst v
battant pavilion admiral, Coinle Von
Specie > a Gneisnaiu ) et s Leipzig D
mount 616 coul6s. Le a Dresden a et le
a Nuremberg sont en fuite, pour-
suivis par l'escadre anglaise.


Vente par voie paree
En vertu d une obligation liypo-
tllhecaire souscrito, passe, de ant
Me Jean Joseph Marie Louis Viline-
nay et son coil.gue, notaires en
c-Lte vii:e, le vingt et un Aoultt nil
neuf cent onze, enregistree; d'un
jugetnent rendu par le 1'ribunal de
Port-au-Prince le tieize Mai doe cat-
Le annee et T'un coinmandetent
signilie et deoiourtL infructueux: it
scra procedd le samedit, douze 0e-
cembro courant, A dix lieures du
nattin,.en l'etude et par le minist're
de AlMe Chrisostoine iosemond, no
Laire en cette residence, a la vente
au plus oirrant et dernier encheris-
seur de. doux iinmeubles suivants:
to iiun canreau tie terre, situt dans
les environs de cete ville dans Ien-
croit appele les c Dalles v, section
de Martissant, borne au Nord le par
citoyen Petion Jean Pierre; au Sud
par feu Clement Lafontant; a I'Est
par Climnent Paul et a 1 Ouest par
ua ravin; 20 un autre carreau, de
terre, sis au mntne endroit, contigu
au premier, borne au ntord par Du-
may Jeap Mary;.au sud par le cito-
yea Azor; a I'Est par Durachid
fouilt et a 1 ouest prr qui da droit.
Ce'carreaui e lte re est piantu d'her-
bes de guiqOe et do quelques ar-
bres. .
Cette vePto sae fera sur la mise &


Nonminalion mililaire elles moins de cas de maladie qu'en
Le nouveau commandant de a temps de pai. BORDEAU
Place de 'drdmie est le Gnral To Le Gouvernement a protest A
seph Clesca. B rlin par l'interm6diaire do 1-ambas
Cest on june e qui on put sadeur d'Espagne, que les Alleman-Js
attendre beaucoup. iee co e prisoners de
Nou; luz souhaitona du suczes retiennent crnme dprisouniers
dans ses nouvelles functions ou il guerre les memb:e; des ambulances i pe
saura justifier la confiance du chef i"angaises, contrairement aux dispose n
de l'Euit. tions de la Convention de Getnve. me
de l't'at. Une protestation identique a 6te la
Ao011vel isprl'.teui- des finaiees adressee au comit6 de la Croix-Rou- mo
S. E. le President d'llaiti a ge Internationale. aut
fait choix de Monsieur Thales Sam La France a, d'autre part, inform' pro
son poutr etroe Inspecteur gednt'al l'ambassadeur americcin A Paris. le- ent
des Finances et des douanes de la quel repr6sentelesinteretsAllemands,
Nous adressons nos meilleurs que les rmembres des ambulances
compliments ao novel iispecteur Allemandes seraient retenus en Fran- |
des Finances qui, par sonl tact et ce jusqu'a ce que soitobtenuesatisfac
son sens des affaires admninistrati tion. *1
ves, est appele a rendre des servi- PARIS
ces au poste important auquel vient Albert Calmette, docteur de I'Insti i
do i'appeler le Clef de I'Etat. tut Pasieur A Lille et depuis le.de'but est
Hesse Pentilicale des hostilit6s affect au service mrncd par
It v aura Messe Pontilicale a la ca; de l'armee, avait disparu depuis rer
Cathedrale, dinanclie, 13. 4uelque temps. On vient d'apprendre il e
La bduediction deI la nonvelle Ca- qu'il est prisonnier do guerre a Muns n'in
thdldrate etant tixee aut dimanchle 20) ter ( Wesphalie ). i e
la finesse de dinianchei 13 est la PETROGRAD SiOn
dertniero inesse paroissiale qui sera LEmpereur Nicolas a quite le boI
clianite dans I ancientne Cathedrale. front, maisavant de rentrer A Petro- on
A cette occasion Mgr. l'arclievtque grad i s-arrtera dans differences vil.- sta.
chantera la inesse pontificale les du centre e2 du sud pour visiter tair
Ce dimanche est atissi le lOe. an- d s poop i v Ise cool
niversaire de la consecration de Sales bk-sss dans les h6pitaux. in
Grt'andeur' Mgr. l'.-rclieveqtt de P'ort ficiel.
att-P ri~ce. Le combat continue dans certain fie
Un imalheureux maniq'le endroits de It region de Lowiz. Des o
d'expirer sous une galerie forces enemies assez consid6dabites (
Ce matin, un malheureux, vaincu et composes en majeure parte d:s
par l'inanition, tombait sous la gale- troupes retires dns le courant d
SNovembre de la frontiere o:cidcntalc I
rie de Mr Eug de Lesp nasse. Ce ne Allem e rre oe
tut que grace au concours empres- di le an e, prirent ensLioutorve d
p 2 dan; les regions de Lioutor
ses des voisins qu'il se remit de son mesk t Seerow.
indisposition. Ce pauvre diable quit Sur le Sezerzow.
travaille dans les charbonr est le Sur le aresle du front, sur la ine
troisieme individu qui tombe dans gauche de a Viste, aun change
'ment patticuliet A signaler.
ces conditions et A la mime place., nt p cli A signaler.-
La Commune avertie a envoy Au delay des Carpathes,nos troupes
un agent recueillir le malade qui se- on pris Barifeld ;8 oficiers et 1 200
ra acheminee vcrs [hospice Saint i soldats furent faits prisonnier,et nous
Vincent de Paul. capturaines 6 mitrailleuses.


Sprix de mille cinq cent soixanted
sept ,,ourdes, quarante center, ..
( -1577,40) cLs, y compris lesbqri
u aires des avocats poursinivatse
outre- les ( charges de l'enchlre.
A la requete du sieu" Racineo,,
proprietaire, de.neurant et dIOi:.:..
lie a Port-au-Prince, nyanvt pii:
avoc.at.-, Mes Arrault .Iei'e ti-
henis lacine, centre lesieurCltdiet
Pail, |jroprietaire, dremrneurat'etdc-
inmcilie a Port-au Prince.
Pour les renseigneinents, s'ad'i-
se m niiotaire ddpositaire ducA.w.r
des Charges ou aax avocats scu3
signs. --
Port-au-Pri'ice le 7 Deeinbret'll,
ARRAULT JEUNE,
LAHENS RACtLE.



Un remeode pr6ci (

Rhumes anciens et IaN,
loux, bronchites, grippe so0usI0
tes ses forrnes, enrouemenl')?
pression, anemie sont rali.
ment gueris par le
Sirop toni-pectoral I
Dep6ot: Pharmcies L. ('
le, W. J Vital, L. Pairiso!, E1
it ue F6rou No 95
Prix du flacon G. 5

H 01a-



Le sle:imer Prins Nededi
est aliendu ici Samedi ou l
die prochain, partira a uaet
qui ser'a Iix9e u.erieur61fe
pour Kingslon. relouinanta'-.
au- Prince, via Jrelnie.
Lo steamer ne passer I
quelques heures a KinlgstOH.
Aucun billet de passage
ra delivr- apres samnidi tid

Le sleainer Pries laril-ia
se New Yoik le 8 ".uuran ,
Hatli pren:n'lL du fr6t pour
cao et I'Eu, ope.
berrt
Port-au-Princc8 Ddenbre0
AUG. AHIRENDS..
Agf


A VENDRE &
Une nacohine
accessoires pour coutu
tailleur d. o
S'adresser au bureau d I


Z LIL I I I -- I r I ~4 ----- c ~- IL SrlLLL __


LR MATIN


All-


it seulement etre acqui
e digestion facile etd_
nts nutritifs qui prodi
force. L'huile fo-.
rue est reconnue part
orites come le plt
ducteur de fore du
ier.


L' Emulsio0

Scott
I'huile de foie de more P
6e scientifiquerment pourM
une digestion immediate, t
st si agreable au coeur qua
iporte qui peut le prendM
n au monde n',gale L'IMBI.
N SCOTT pour donner unMan
iet pur, des nerfs forts et
)les, une chair solide et salm.
e; et il ne content pasd'a&.
1, ni narcotiques ou autrm
dients dangereux. 1 forti.
et refait le systeme en entid
ez certain qu'on vous ven
0 TT,connu dana tout le
monde par la ar.
que de &a quaUti
Le pcheur.


EN VENTE CIH
TOUSLES
PHARMACIES,
.CIFdw;


-B- .....i n


Sde leu David Chancy,
ie division au Departe-