<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02143
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 17, 1914
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02143

Full Text

AaP WW~ r-


I ~ ~~- --~-~


DIREcTEUR

1POlT-AU-PRINCE


Lpi OARTEIMEN S:


ci~


g1 uois.-
" roaa ; Iat ANG '


2.00
5A.00

2.20


G. L. I


tORT-AU-PRINC014(ft1)


jI


Land] iAaW M014


I_ IID AT I iN D IT IA 'O N


BEDACTION-ADMIN I STRATIO.N
8, Rue Am6ricaine, 8,

Les announces sont rescues:


Id


QUOTIDIEN


A ]POST-&U.PIRMCB: Asue bureSansduJeurmal
A 1*uaa t then L. UsYesce & 06 96 ROO Tu'owsma
A LONDI536 & ches L. blaycae am&Co. 3, i~,s
LudgAte Hal
BUSILIII &. Ches tUdOll MOSes 19, ItrulAWNaS SWe
Stramoe 46-49
A NMw Yams: Universail Publicity COMPURY 45 V.S
1gtb Street
Loes wasuucrits instrds ou mmome soot pe a w,
Abornosmentsa$i ~ nssrons Payablks ttavanm


, sirangais en Belgique.- Accord deaEtats-
majors allies.


esAllemands sont v"-torieiisement combattus
par les Belges.


On signate des patrouilles
alleinm nds a Mont-Medy


LIg AVIATEURS ALLEY-ANDS lancent des BOMBES
Bur NAMUR et dans les VOSGES.


I rt~s faible r~sislance. Leurerieur
Jour appieetdra A coinallre les
I Ili ltd, cde combat des pajsible
BeigesIc.
Le Gotivernement Ilollandais
itdo~ijn6 Aa IFo?~nce la nouvelle
assuranjce de sa mieuuialiit, alfir
umuntau1Iasientiona formaelie oui elle
eunit dv, faire respecter son Lerti
toire.
Au dire dij Gou veinetn.,ni, les
liot pes lboll. -oi'gjses b ouil fori
tiletaeaalramisa .'s, cibs om ifor-
ink s et Icomutiatiidtes par d'excel
ICIs! S Ofhficers et IaUroitid&OppO-
set, avec courage A toute viola-
AAIiwndut ii 6''aitnre


LONDTIS 13 fie qiii savait tout et pouvait toul#%
0n annonce une victoire. russe no votilait pas csiv ogui.,dans la Na
stir les owstirchienq 41j hord de Its accointidie-s. par fill oil des pouvoirs
r'ivire Dnest'or. On (IIL qae dentdc tie tciil4e. Et. si, do la sorte, la
r6-jiments ant richiens ont tE a16- 3l*IibertAtie. q4uelIIues uns en a Wour-
Ie-.l ibeadt tie totas, lafiaberLd giA-
wraoy a g"'gtiepar It's grandefs
G cNx v 1 im essoci les qui t leTitaun a reft-
I1'!tqdip a rejetof lit reqat~e de Iistoes
rA ilrchehiidoiambpillitper 11' atidi.4 qitieI'A~llnagiie actuelle
ne seaable ouvLit~r I'htegean')nie dii
mtsaion de f(sire Ira,'v'rser .'opt ter 11,)lid, ts qaii seil profit dune snai-
rilnre~ /silr cosd'arm'e sonsl -,ianto dosit l'esprit do ezon-
Pomr a/ta quer la fronliol-re firdg,_qsime et de doiniiiatimin no &exerce
fixise. LNqES ~ (u'eti vtioitets~a sOetiet coIossale
LONDRES 15 *'Ia i-4-shataimi do laqliselle bitslets
Al lefinattls oui [t. rtli~~osemenostra-
II a Ol~ ~te' l-brs a miuun rdh i qwz, vail16l dojisis -it! Magiuiiilite aminb-


I fleld-marechal Fren


I'krm i allemands arrd


PARIS 14
On announce officielle mcnt que des
forces frangaises important tes ?ont eu
tesen Belg:que ct s'avanceni sur la
de Charleroi et Gemblom
te ville situe i 15 kilom.au nord
de Namur
On anonce officiellement av jour.
'hoi.,que l'unification des troupe?
annises et beiges a ctl rendue corn
par suite d'un change d'uffi-
i a t annonce offici element. au
josd'hui.qu'aucun fort de Liu ge n'.
,M e pris comine les Alle m an i
I'aient hfussemrnt annonce: Or
hit savoir que 1'armbe Beige .vait re
a l'ordrede faire sauter les forts plu
lAque de les laisser bomber entire
t, mains de Fennemi.
Best absolument confirm que les
troupes bklg s ont remporit ur p in
sucp dans lengagcment living le 12
Ao01, avec six rgaiments de cavaleric
klemande auxqucls.e1aient vtnus se
joindre i.co fantassins ayant avec
eut des mitrail:euses et de nombieu
3artilleries. Les Allemands ont e1i
colpletement mis en deroutc. Les
i retgiments de cavalerie ont uprou
* des pertes normt s.
Quant sux troubles belges, e'ks
tpoursuivi J'infanie.ie qui a rris
fuIte.
La cavalerie Allemande dvite d'en
en contact avec les troupes fian
Sau sud de la Meuse.
Les nouvelles rescues sur la batail
qui sest livree hier dans le voisi
d Henlen confirment que les al
ads ont ctt repousses dans la di
action de lIEst, et qu'actuellcment
a regiment de cavalerie alleman
se trouve entire Hasselt et Ra
1lis, province de Brabant.
Des patrouilles de cavalerie alle
d 1 01 signal&es au nord de
Uedy, vilie franc, ase du ddpar
t de la Meuse sur la frontiere
beige.
Les Belges ont perdu peu de sol-
I Henln" car les troupes s'6-
t bien retranches, mai ils ont
e.11aombn ux blesses.
.rams nle reconnaissance effect ue
de r sde Namur, 2oo cyclists
.mae belge. apr~s avoir en
,400 _al!emands, en ont tua un
P."s -ombre en ont fait prison
So oetn ont mis les autres en fui

succto a tt uivi, mercredi et
SseBoureaux et brillants en
ats prs de Nouville Taviers
.a o.Ocalitts situ6es A 5.kilo
Ca sA o1t 1de la Meuse.
x"11003 ont montr6 qiue
)1mS11 e retirent de plus en
"l Lks troupes allites. qui
it cuntnuchement des ren
tavacent toujours r6solu


%&W8 %%A 9 &. it ,9 PARIS It. itm /lolte japonv at.e amu l taptnaresl- [on diion t- ct ionsC~ s O stir dh s chla mups
cli debarqu en France Une ds~j.6cle, non '.~c~~ eIt, pOUr cooperer, avec la /I ste (in Id(I"baailles divers, di~cidesat. du sort
uxelle, rque en Franc deondanstiegrtone/Peclivej
II axela I von Liajunitla icortn U gtE~Ite*'sntre Its positilfls allemandes en,
't zn ffn-iv nkzae n litdes troupes at!ellemenetu r eOin.
~~G Q l ~ ~ l ~ ence SatApres U'assassinat (do-I Arclitiduc
LONDRESe L~ge.WASHIINGTON 11 10 iier &IC 4Aiitriclie, le Cabitiet do
LoDRS1 1k rio a, ii seumlIlerait et. on11le Iui a
Le breauoffcielde l Prsse Le apo rewd,;rare leigior, ePi oclat tout ot"i's vii ti'vre polar
Le brea ofluiddo a Iessea L Jaon teutdsetzre Iaque. porter lUtitiftlie a .1 em:cuiter v I&
\VAS1INIGTON IM. publitw e bulletin wilivalit stru re (I tA 1L5I)II'bI
4t Le Jnum~iientonL flensif d(it Ilenune tins 1's 21 henSet-bit o, dckrve espwa teort aon
3 Le-. lrt~iewsiui'sa \aoa i 'charvIo1',~ e ''
l;.ouiig~al~a eiti..~andes et ouipetewtsatre. selon f i(ot',choft re u s e~des, j iste, neii, t.tit! Ia illoiL do Francois
1'i't'01(,-a M.-roriliIs d, aritzet6dai~s 1-iIl aute Alsiice et, d'a u'qents jn Tvinqio'fvk*'o. terdjiniid. Olt sav~ait A a Wiaalheins-
Ire'clercher I;.caiise dui setci.~riS- a. 1 s los I CS U4 staliaeaneaat~S obLetius,tout. On sail qite le, .IvipO'Zest port (I triiss qt oit a iitias."io te lieleP ris ettrait
Ssi~eII ds sesa~e~~.i, aaestaae~ 'umioit daticut tiue p Ivrs de et? v&.ti5s entarer de /a b ise nut'ale title., as et (Ile (e 4.0ecaat, sazus 1 e 'isln
belideuaa iiC jvre. s do cy a lieu, Ant jlta',In a I lieu reuse
el'S iorshare 'i ya iult~Les tPizlsiiass vii~~t aa ande de T.sintTao. .4A~Aiclie, viis~aloiphias quotletg~ale
* [et-otaines I-. spoiasables. i2 icsvaliek S (dCS V061,c.S.ie ]a loisIsuamle A lleatainoke, a fait
DoI)s i)4EIatI)4)Ibos ,;aIeslis1tio et 11uccuatoi d cll deziF1aI LONDRES 15 3. h. 3o imiarchter ses trotipes iers Lielgrrade
d Eu rope toniI alfstris par le, Gon t1, Cs, Lv it: I0 I It-vati-ii ii jfl e'ane. WI 'lois, le fell ". trouvait
~ ~ ~ ~ Vt vora'nslAi~i~ ~:u 0w ~ in cljuant les Alit: iatids d aiUefe ~~i~iIs' k J b- Bei.1-p/Ivq ,ndo lgaitouamsat. potdres.
v, iwit~ii tvolriait il por-illte du lo iat, iAI. nsJ.ll.-i OILt. a11i14JA elie lit inorv/hivp'nvrvul 1, tn Mais a~It- Destuin e~sA mire. La Set
0fciel Uit a~viatcur Alle- aballdoatics par les Iciiauds. I de Varmneeolleinitndede BIgv'4jipw. Lrae ti. jillas tie V11161l tois plus puis
Itn14 sut i Sir 511aaE plaiit' be I asi nt sh hId kgoiI('l VI.dai IS 'I jpfrgiv S~auW ij41110Ba StbeitacaVia stS troll-
p iv fhot. fu'asa 44, iavla ui uie bowt le dt~parieoaucsaa do 14 Mcusr-lvs t u1si i1)i-'edSresdn
beatde~sas s delat statiohtde leIit-Ps I- o'A ou"tt. usab sur uAact- q L Vner vzl itzde osid~ldLa)1iSLas ties~ iLiitii
platie aleioaaawl, qui Iassait a~t4ti desuc;A111i.aLs. S'aol~dl aVO Biisi'eIit'lwSOest chlas
* twin t' i t r A esvsal, aiiisi quie do Id Itgaola L'ajparell a ele~ nd-ttiviiiet-ii e
&t*0 bombes au jezistci d-, see I.s'"'
desax bosnb.s au dc~~~sus d3 cello dsoau, et les deux ullicacaS alit1leS)l lo 1 o a t~a t t
d.- Luire. inmaids quaI e moaataaicA t huioA assez lbi mzt'govisuo. Lsaarsen tats balks e
griteveaaioaallbitizscd; IS Out. t6L6 faiLs ALeshe0 a t' ittte s Mats aldar
PFARIS 14 pi~ iiii~n tii in '5. U L i&fenive a A tr0I ,se, devegas, Ia itoaiaaiame oxceptee
Uil o omul~liqIije allietel alittOi bt o lnsu 45 0 t'ItL, SETil tA la ~wbio tdivis ue ac
CO ijuii'tu ilS C~li deui CIa IUSIS a Vr~iet.1 nit batil tET uoalC4oml. 1sulw. L'.! Moll! 43116-1.0qu&
qe.6ju~iltltue,de iisle 1jroute uia baLuilluon de t7a, Utoiaux, fLii xit diKas a.I&IOJisFlarod Suaie
ineltenjnt de lc a &gue, e, lo peu- swat. quaralto epa isoull .S '4 u areA faith 1kver 14 h~che et MAr.cher s-_-k.-cwurs
pl. a-lemn~awla %6-16 sysla~llalique- 1La cavalerso IieI90 Vuntinu0 e 53 aUec.I CIIAtsi't~n
inew ilromlp6 glir de fauses nou- su~c~tm daus haI't kiu~l 0 idsselt.. -denit *ltv! I licitre prua-0CO a11,11Xac-
vedles inises ei clicifclaliosa pa. \O SE 15 On saiL title tIc cotflit actuel est.(it, siia 4Law ia..ouiaeis. Etl Ioo' c.aibule do
une g raiide ages co aIlen~an Je, Les relations elit, L ITALIE nlti(Iuoinelit A l'A~llsanagiietihai apio7'sldiar.wet, Voict 111,4111Cantice, mU'A
daitias lebut de faire croire au peu etL LAUTKRtCIIV Out. ettelU ighiad uvoir .t e do )ute I'Esaropo lat allwoe I laialie do Ul T i'. aliceo,iobi ase,
plo itII.tiit~i quo cesItoupes rcu du k-erominues at, suite dujIi1550l)110s06e aux euvres de psix in ,.ia.n'trizCfCt3'A
plo ilenawlque es, ioues r~fusdu ouvernwaeinet.41iahen alldoaat [a Itussio a 61,06.el. uiie des ir..t c.i~t.Ws i_ noeIA
a',aietit Ieiazport6 de graaads avan- tourtser ie passage isur Loarituir io jraatmrices les plit- ardeiitocs, a pr&ti- Lrii ades rossourco:3 p list- parer.
t g. S. atalien tlo quatro curlps Ctd-aruweo all pare Lba lutte avee attierg~wr aoadimi- '.OC w'aCets, pout aL is, aittots es ces
1i ajoute quo routes les nouvel- triclaicuas, ell route pot) retiturcer rable teLt linoConstme1100 h-8s tlut s oil dLtiijalllIes Le aobkhLaaole pluas asgois
It s desavaistiageit~es aux AlleIc i'arnee allemaunde eta Aiace. teluuezz; otetitaium sit prtilmtratiEon A lit saiL jioiar e'ltd, tst. autre. Si's lion-
niaiads oaul te i6absiunireutsiuppluI L'Auttwlie sadpluyait. sur lea trai i uet-re li iavail so~nblerea --e.elie tUoavts dii Nord EA. eniiGalizio voilik
ttis exisLauta pour demanded' CeLLC ll a cherchia' tout. s les occasionas do laco IaiaiVquit-Ro,eeui Ia Loulainoiate.
111648.* torisatit itl faire 6clater. Us, pius d-uua million do hItsses.
11 est par coiltre diclard que le. Lilaize a refuse~, le ministry des on so rapopelle Agadir et plus Lard (eUx dui Lht~atre secuatlaire do la
Gotiveiiaenaew lFiaiti~aIs a decide& afairoe raiagskue s d~ciarasat. qUO I I Lsnm~viIodosit.les consf:quc'aices Iti ssie 6tatblt "-itVolyatao,110 tiouvent
de laire paitaalriirrunbulletin aquo- LaliO avda IiLeiatoiaton do pr6sarver eussenol; pit, ii y a dt-jA ~a IW~-e'itao ai'attl alldathelle eat GdlliCIO. tIeur
tidist ds souvees d Iaguere saneuaalit quoi quil arrive. tellipi, plouuger I Europe dains los obh-witotal prC~s avoar culit~ e
fidiij es iouvllesde a gurrePA Rig horresars owi elie se dt~b~at eat ce anti. avAsat-gardeos des trouipes do, la dol
ct de le faire disiribuer aux Iiou- John French, commandant enthefinet ert. feonse III-ibulOdoieLemiberg, tdc Psi.
pes. du corps expotditiuaoiroaac anitgis, a Gest que r'Alleanagne, nprtis s~kre inyls et do Cracovac, est certuaila
Ce. bulletin relatera les nouvel- tet&l longueaxentL ovattuiufll par ui:o substitue,atu lendeinain de Sad~owa A hooit. Ia li,4ite des capitiales austro
les gecues du Itrrain dits 0pfra foule itrsaabsouse A son arrivioe Ait laIAutrictno,dasis I ht~gdinotiie do Ia ;oil fltiagroises :luud&_-Post et Vienane.
I ios e e~~iiiiIip~M1Sgaro du Nord. fredt~ntioni gorinaiiique, apro~s -voir1Notusanos Soluattos flu-allasosei6lne
Ion eLjes' 4v~nnjej~smpo~a~ts Sir John French fut reCu sur le coaasolit.1,eau quelttue sorte. ceLt te W jousiICi3A A dare eata deo; tdii du~Ii do
qui se pasberontlell Fratnce. quail de lat gore par bM. Malvy, unatuis- g~illolauiO. ell riaSusOrMaliat, aI)rt-'5 S aalbali.'Ial44ioit accordti gwamNaaleanent
LONDBtS 14 Lie do iuuteiieur air Francis ik'rtie. victo~ire star la Fiance eni 1870 7 1, I.A iltaIA ussie. .Uitjelaretile offensive
Urue d&Oche sp~ciaale de 11o- ainbassadeur d'Argleterre A Paris Cotiafc1ileratioiis gerunaniqjuo en En & ie sooltt W scidar est ellfi
me aitnonce, at"ujo 'udla, qiie li etpiut; ours parlesaiostaires et snow- pire d'Alleinagiae. rdve asalosard hlai ipas faite peour iatejuaces.tgeu, iaid 00
bres de I aunibassade d'A~ugleterre. I'l'ngCaatmmuodos I Euarope. Tre~s voloei peausosurStosut quo Ac C0104.40 cloilt I&
troupes nuonut~uaegriites,aidtes des Quatad Be feld-mart~ciial, vetu d un tiers, ot auctins vont jm5us&u preter Api pssSwitu reell e sotsouve ena Polo
habi ants do AI Ierzo~govine, soot complet khnaki, sostit do Ia gare, laIal~inpeteaw U(uiIlauano It des aanloi 910;!901 ,11tonitord priatoapal. 1a0te seat
elitroes en Aulricltee foule cltdnara Il'yinourenationalaaa~ulais, lionsi lapolteoui~iuionti. Notts anti s A5 Cileure rej,11ieA par Iij *?Q sle slri
l-e blocus de la cCte mountogri- et C'eLA uux cils des: ftVive l'Aaaglo garderion'd liii n do c0iisidt~t'Lr c u c, lbasque less 4) corps d'ar.atitedo
ne. a cess6.. tre ,*Vive Is France!I soquo htosjLu unic'seonblable opiation pourrait. co e Latrao do 1 lual'oIgie auront e16t
LONIESjj~ corteeq~(ulitta I are u ord 1voir di o tollitrile .aix gtdt-'5 'u boachO on faciiii ~doi l't54iet datis I^
LorimEs It sit-John aFienclt eut une fotigue touvorain. loultd4)i1, co 41111 ressor- Prvu.-o orioiiatio olo t ia sno trouve
L'arm"e allemnande, C111auge6e coiaft~realce aveo;M.Messiaay, Ilialls- sirait. tres nettentont d'uti-Ci c aya! untL, loir a Solposovr 41 loar 'marche,
d'investir Lii~ge, ate coniplaia ppas tm- de la, guerro. It s'ositrt-titit enabuito raisona entro fataL tudd atsactlle du tple los 8 oh l10 corps Autu' Alto
sur les qiiafilies guei ri~'r~es des Bel avec M. poincard et M. Viviaaai. descendlantites II. btnz')lleae et toeii in tit t;?
gea f t paine cites son audace. COLON tastes actioils idugra'ad E'.i1Swlour C.Pniiaitiiortast on comprend loan
ai rs Iavi deM. ictr LeIApaquebot fran~ais a Guadclou- ate serait. pas At VA ,I vltigoe d jPI 0 W. luda Ki soe 'dav ~ant laClolelle ma.
Dal bs avi deM. ictr 1 P aeat. parts, cot apies-snaudi, pour* siner. Ndpoletuia. aivec sos idees son- tukuoti ua o suion aIlite. Apros a '~hoo
Dal as, vice cousnul am~ caiD A Bordeaux avec 2W0"1) wrvisteis itI iriatu1ste, Ii'a pas snoiits raaprt-senLtde a.c uaao Inisloisatiors ellquel.
citg 6 par le coa respoizdarat bord.l to syst~inenouv. audeogolve~raseineoaattile soorto de lai druite do sea aritodes
Ljua Time ,ABi'els.sA NAmuR 15 o~mancipate'or, issu do lau itvolutiots do 'Oeaost eia face do .'offensve
lens ads ut iay cer esu aua U avro~a~6 alemnudmolntdo 89. Si Napoltloon a voulu 1loanpire., d,.&FronghraaJi, %os isAlsCM; do tuir'Al
lenand oit ay6chr lur ud UnWrO11ne lkiksdd olag e'st quo COLLo futinot gotuverileinten- utlitabli do sea troupes et do 1'lioata.
ce, dit-il~et letir plana d'ataque am au dessas dd la valle a laisso goin tale Iui a pan lit seutle qui fut Itt lawe do.* pitua PooLiL eats do M.'aerope.
point de vue anilalaire 6lait qu'tls ber beau OUPsdO I biibCS @'S OWdplus conforine A&seava'attes itpulls- an I oui, its Kils r, oilt o cuuoaes
es&oa'aient a* renCoatr~r qia'tne. biw4 cOng AOMP& SailtlitV20OyUs pr POon00dl11 A.6Ct U ~. A.OJklig) d iLrO. uAlitiUx.


I







La Con fence p odlque de la Pae rsolue. A quelles conditions an'reste.i tout--fait insuf isants. car Decassio d
Ste pourra t ili re incorpor dans lescaisses publiquesnent aline La Chambre des Dpu
I-- ) la loi international avec pautorit, es que pour les tuesoins courants dans sa dernitre smance, d'
Squi s attache A routes les d6lib6ra It la rentri des inspois nes'y effecla discussion du Budget dis
/ IV tins des Conferences de la paix ? .ie que graduellemnent. 1l faudra' biue. .
El Void la question fondamentale. on thercher aillurs, et eest d 'est *auourdhaui td
mental n dq our oiaEr amnonistratif: troe i ;,de plus en. p'us a service Elie p'ralt d.icate A r,,oudre. On ao" c,-,e --deputts se.. c proposadtg ,t.
usqu'i.ce jour oles Etats n'ont jamais du droit des gens. A cetl gaid. il suf sonvent park, au course de la reu la Banque de F tnce quoe opays discussion en vue eA:., deItsI
cxprim leur volontu de crier, en de fit d'observer I6volution pour votr tnion de 1907. de la necessitt d'obte doilt sadresser. dsmanence. a tu dclarfquell
lors de chacun d'cux.un pouvoir per, ou elle nous conduit. Pat on phno nir la a quasi unnimit s. Chest 1U La Banque de Fo race psaLe m a de.
manent reprdsentant la collectiv.ite mene tout moderne, les nations out une expression vague qui doit etre une encaisse metalliqve quisele- les travaux de reo
n tenatiionale et c;.pable de prendre dans plusieurs cas constitute des lfor Ccirte.Il serait plus simple d'admet vail, it / a quelque temps 4 Srnl B slt ae Il
des decisions dans l-intir~t general ices internationals : expedition de que L:s testes votes par un nombre liards 500 millions delrancs,dont Nou, avons eu I
11 va sans dare 4u'un tel pouvoir n'e Chine,occupation de la Crete.gend~r suffisi d Etats(par example les 311)0 2 milliards 400 millions en orel hier les travaux de ps.tr e~
xstei pas et les dillicult6s d'odie po mere cn Macedoine. etc. La formula pourraient tre inccis:s dans !es Ac I aullhard iUt millions en argnt fontl Bolose et dor.e ctoa
litique qui peuvent s-opposer A sa est trouvde. Lorsque l-opinion des tes de La HIaye et rester ouverts A lvI t runre aura Id lous les fonads dernirement .ou
creation sons tekles que nous ne son neutres aura pris conscience d'elle ladh6sion des autres Etats. Pareille ra c ar ur lesdpenesd'ane 'f o 1
geons mnme pas A les discnter ict. m6me, lorsqu'on lPaura habitue A methoae a 6t adoptee -en fait. pour caparne. oi le d, table travaux nous intresse pPell
Mais il existed dji des administrations se prdciser A la veille d-un conilit, l.a plusieurs des conventions votes en Caan. FOa ..... ,,..li p .- t..uxnou ia drisel
internationales charges de l'6xecu. force morale qui s-en degigera ne se 1907 ( iotamment pour celle relati'sor de guerre de la France. pa'lt cu.-rePoi ur la raio q i
lion de ccrtaines decisions ou de cer ra que le prelude de la force miAtU e A la Cour de Plises ) et nwa paru mer. Ct es pe mier aq
tains services qui intdressent ensem rielle don't elle peut disposer. entrainer d-inconv6nients pour au dono -- -- autre jour qu ,it
ble des Etats. II nest pas interdit d'y Les Conferences pcriodiques de la cun Etas, chacun conservant la libr Co rS deC ouI rs, b- .neilA-n in.. our q"alii
voir le getme d une vtritable autori paix verront ainst leur action s'.ten t6 de dei.oncer les con entiois o01 4D t I eur A q s
te international que l'avenir dev de dans le sens de organisationn de dene pas y adhrer.Mais pour qu Or Amiin 44 ./oprme nide q a preous savo a
)lop ra. la Soclite des Etats fat appliquable dan' tous le cs, a .
i.v a, d'abotd. les Bureaux des 11 est A suppos.r que ... guerre ac ny aur.aitil pas lieu de supprimr le I)ette Intmrieured'Hatssga do. 86 ad v Ous donner que nous
Unions qui sont des organs ayant' tucllement dcl.unce en Europe pou droit de v-to que peuvent s'arroger Dette Int.d'Halti iij 86 ad valoren preche dans Ie desert. Avec ct
des fonctions d'ordre administratifi vait etre cvaee. si d'autres interests tin trci petil noinbre de Puissances ,.e, ,1 des.n ouspi aa fournsct.t&
sappliquant A la communaut6 inter plus profonds,que ceux misen avant pour empacher la grande majoritE r de ce qi.I
national. Par example les bureau par I'Autriche et l'Allemagne. n 6- des autres de se mettre d'accord sur iTV I r 1 v miracle auiant que son beqss
pour les maatires suivantes : piopric taient pas en cause pour dcaider ces un progrcs A realiser ? I t l U r.fectiondeSc al doueuxne q .av
tc littlraire, propriitt industrielle, deux Puissances A attaquer la Scrbie; La question J,1;.;riodicitk devrait recon e la deuxene aucoup.
poids et mesures.g6onesie.union pos et la France sans tenir aucun compete etre reglke de tacon A ce que les Con RcENrSIGNEMENTS se promette beaucoup.
tale, chemins de fer. questions sani du droit des neutres, du respect des ferences aient lieu A date fixe. sans METEOROLOGIQUES No soubaitons d, s !ccbr
tanres, agriculture, etc 11 y a gale traites internationaux. qu'il soit bjsoin d'aucune initiative OBSERVATOIRLte Doretudans cette utile en
ment des organs internaiionaux aux Mais l-heroique defense des Beiges gouvernementale et d'aucune nego- oDr laquelle l apporte toute o
quels certain Etats ont de lgue un A L.ege provegeant leur territoire vio ciation pour les convoquer. SKIMINAIRE COLLEGE tence et que nous nous pm
pouvoir executifpartiel, tels que la lee r stera dans l'histoire,comme un J. I. CIIENET SAINT-MAIKrIAL de suivre jusqua la fan in cme
Commission du Danube.ou un droit noble example du respect dd aux neu ( a suivre.) Dimanche 16 AoOt 1914 i interc que nous portoosM
de decision piopie telle que la Corn tres et des consequences fatales de la Barom6tre & midi 702 5 les chooses de progress.
mission dt l'Union des sucres. violation du droit des gens minim 23,41 a Un record I
En outre lcsCot tfrences de la paix Elimens dun organisatirnprature ai 38 a vendu drnieme
ont creE d'autres lOdments d adminis E internsutiona nisation C ersnce S E res',un habit ayantdappange
traction. Ce son: : l e i ai adaon nce Movenn diurne 2"7.7 tor Hugo; les encheres fawr
Le Conseil administratf; ractres dune assemble charge de velopp. eonstitus, Ciel clair iusqu' midi et ntageux meant disputes et l'habit ten
L~e Bureau d'Abrbitrage ; laborer, sous la reserve de la rag:ifca d embei, rferm ensuite. Pluie d'orage au Nor et la some de 2.75o francs,il
Le ComitE preparatoire : tion de chaque gouverneinenti des; PILULES ORNTALES Uaromttre i rement constant teur qui ne srast autre, part
Le premier, compose des represent lois s*appliquant A l'ensembble des Iso, roit i ,U a,,r i SCHERERt le musee Tussaud, ou soot l
tants des Etats A La 1 laye, a un r61le Etats civalises ( 26 Etats en 1899 ." 5sni 1A,:arfn Ioes resWrvistes FranstiiS bres collections des personaMB
d'administration ct de contr6le ence 44 ena 1907). '* *'*"** p"""*a.'"". S r tres en care
qui touche la justice international Chaque Etat est represented par plu ,w.,- -,,-W*s.: A recevoir.dun moent L dutre, record de vente du. N..la
( Cour d'arbitrage. Cour des prises sieuis dalgu~s (diplomites, juriscon A recevoir. dun moment A n .lute* jet de toilette appartient Ad
et Eventuellemcnt Cour de justice ) suites, techniziens ) qui sont noin leur feudle de route. La nou e mouchoir de pocIe de Wag r
C'st lui,notamment, qui regle les de mes par le pouvoir ex6cutif national[ dpr Nt de Colon du paquebot G ade vient d-aduger A Munich pp
penscs et cks repa itt entire les Etats. la representation est doic diplonm.at Le NCrf do La Guerre loupe fait supposed que d'ici A la fin i.ooo francs. Ce petit
Le .Bureau d'Arbitrage a plusieuis que. -- de la semaine le Puerto Rico pourra car il est tout petit-n'a pasde
attributions II sert degrctfe A la Cour Quand au but m&mn: de la cosfe L'Allemagne a son tersor de guer laisser notre port rie. pas de dentelle: il oaqM
qu'il est charge de convoquer. le ca% rence, il preiente des ana!ogies avec # re d /I lor Jaulen de la citadelle ** let A jour tres communnami
echeant. 11 constitute des archives et celui des parlements ; :1 s'agit, en ,le Sp ld so : ce Irisor, elle le pot L'annexe du francais. antuellemen des vers imprimds sursas
doit v reunir tous les documents ofli efict. de e1gitleer sur des sujets gne sdatyi ddjd an snouoent, o 0 dcla'a a lac.nel. dit rejoiti Ire crovons au dessous on lit cette dedio:-
ciels concernant I'arbitrage ( senten raux touchant des matures de doiol 'k qs,.-rre frvnas'o-allemande d,. nous. avec les rEservistes habitant la' R enigsberg. 4 NovesW e l
es, truitEs etc./ Entin et sum tout, il a et d'elaborer la loi international, 187.|71 i s' lev ad alors d %1 province, le paquebot Puerto Rico. A Mile Minna Planner, tao
pour mission, en cas de conflict even comme les Parlemeuts 61aborent Il, 'lls a eservises Allemad moration de son marina
tuel entire deux Puissances. de trans loi national Mais une difference. li sns; a'Ids la mcwpa le, elle Rmservistes All nd mttre musician Richard W
inettre la pirtie interessee dla note .ubiiste: c'est que les rEsolutio:is de tiY re,'iHuu, ai nlon d',n prd- I Par le s/s Cratbeus a. de la II est probable qu'A cette
contenant la ddclaratione que I'autre la Conference sont prises sad referen ldvema'nl str I'inlemnit d. ger- berg s/s Line, sont parties pour Mobi le grand musician auraitc di
pattie e strait disposee A soumettre dumn de I approbation des Etats ire p, 1t p ir la lt'ranreet le poria le. d'oi ils chercheront A g gner sa garden robe et meme toules
le dilterend A un arbitrage a. Pour Autre analogie avec la meth .dc 54 / illihons. Chest 4 peine ala- I'Europe, dix r6servistes allemands que pour, ette some Etieoe.
nodeste que soit cc r6le d'intermw parlementaire: des commissions sont jourd J/'j de q.oi entretenir pen parmi lesquels Wilheml Kahi. Hans Cin liuna-Parisla
diaire, il prend une certain import institutes pour 1'6tude de cihaqu JdLnt "\ jour.s ls tris mst Lons iebne. oachin Lorentzer Wilhelm a representation de saln
lance du lait qu'il est rempli au nom question. Un president, un rapper d4-ho a,s. qe let tilemanusI ol Lebner, Hans Lorentzen etc. dimanche soir ont ei le Imal
de 'ensemble des Etats teur. un secretaire sont gendralemnenti sur pi,,l depuis le ddbut de la' Protaons lfs C g r1 leur avast prepare le beau "dia
Quant au sComitL prtparatoire in l nommes pour chacune et les conclu guerre. ~,' He ten tml sadne an u,, Ce martin vere 4 heures et d-mie. films que lon remarquait se
icrnational a il a pour mission d'a sons font I objet d'un rappor, de compile d es dpenies i-n ndiles les cris de an moudl an moui! pousses grammes et qui fit aller i
pies PActe final de 1907 odelaborer vant l'assemblee pl6nmere; qua e t p~ psites d I di *I tra- A l'angle des rues Montal.is et pour assisted A ces soirtk M1.
g programme atnse procdque le a prmode dor es south aux cons quentes du vote cel on # aerre ; aussi rAllesse i s Miracles, r6veillaient les h:bi que Port au Prince a dege
gainesation et de procedure de la pro elles sout tr. dtilerentes de icelles d Ient tants du quarters. O1 se mit aux vent gouter les plaisirs 50
chaqne conference. qui out lieu dans un parlement ; cha a -e eg "n tenktres et on s'apercut qu'il s'agis3 I strait impossible de ditUh
Ce comit6.est done invest de deux que Etat ne possde qu-une voi et reruA.preiaers besoins son Ion Is situne camp agnarde aqu p qui srevient i chaque daIeS
functions ; preparation des lois inter la majority ne fait pas la loi A la mi les llalt.es, constitue en S71/, un bandit. La malheureuse, toute jouissances artistiques doet
inationales el organisation de l'assem norite. pour a surer le service de certa(t nant de ses deux mains la ch rge e une fois., e Cinema Parias
bile periodique de La Have. Pour qu'une dt.isioi. soit adopted nes pesionm ilittires et donst le provisions qu'elle portrait au march d'g tre le prodigue dispensl-t
Ainsi nous nous trouvons A 1-heu il faut que I'unanimiteil'accepte.Mais, mentant s'delve actuel.ement 4a6p0 et se trouvant par consequent sans nous suffice de dire quelte
re actuelle. en presence d'une sorte en effect, lorsqu'il y a tres peu d Etats rnalions. Chest done une soin,* defense, ne dut de sortir save de est reconnaissant d'avoir q
d-tmiettement de l'autorit6 internal contraires A un project ou A un arti total de 75 millions quIle a dui cette venture qu'A intervention de meilleur moyen de cl6tBe.l
i -onale entre ces quatre sortes d'el6 cle, ces iEtats se brnent a faire des d~s l. mobilisation, employer ac quelques bonnes gens pendant que joiarn es de repos en mettiaI
ments.Ilsemble quil y ait un besoin rEserves a sur le point qu'ils n'accep dpens les plus urgntes; mai ,e'le ls homes du poste prochain dor dechacuae deiles. ces .
evident de coordination entire ces ins tent pas sans sopposer A ce que la adid depuiPs recourir ad'a'r.es res maient iA points fermes et quon dis inestimables parce que-s
tttutions administratives diss6mindes presque unaniunite convertisse le ,E Fr e tinguait encore dans la direction du pour les esprits qui savegt
et sans lien. texte vote en loi international "s Bureau Central, le qui rive loimain dre
Sous quelle forme cette coordina; Cest ce qui a eu lieu pour la "Con songd a immobdlaser un capital. et mitig de sommeil des gardens I l ,s defalr I
lion pourra t elle ete accom lie ? '' ventio, relative A la Cour des Prises' en argent ena vue des premieres d de ta sommei. des g iens L ri- deit r
aura t il lieu. par example. de cons adoptee par 33 Etats seulement et pensesd un.iuerreeoentuellemais Nous si nalons a lautorit6 ce fait Lorsqu'on consrut J
tiuer un Comate international don't insEree cependant dans les Acres d on y posse le ps moths un e''ita- ,u prenf peut etre un peu plus pse minutteusement twJ
la premiere function serait de veiller La Haye. ble risor de guerre. don't lem doi importance au moment ou i est riaux employes julsq'
au maintien de la Societ6 des Etats Ce qui donne A ces reunians ut est minulieusemeni rgdl6 dI le question de disette et od leS gens de jboulon- ain de po'"'"r
et au respect des principles sur les caractere ties particulier bien (o ifor tenps de paix et qia permet d la la champagne ont droit plus que ja exactement par un calca.,
quels eile est fonde ? A cette fin, me A l'idce quon se fais dune assemn race d enuvisager ravnr sans mis i touts sortes de protections tde la igne ae flottaso.
ce comite dcvrait ii fusionner certain blee legislative c'est leur periodicite aden -;,. "d. pl ri......... .. l II Or, pendant trms 1
lies attributions du conseil adminis et leur convocation due A lia volontn aucEne isoluidiu p e n arri En attendaEt la paEx ingenieurs de la marine
tratif.du Comit preparatoireet dubu ollechive des Elats et non a cell la suue des drudes entreprses La guerre earopeenne a dtes diets moment du alncement,M
reau de La Haye, tout en 6tablissant d'un unique chef de gouvernement. d'un common accord par les Ml- ficheux multiples. Chaque jour, on nues regulieres. Le b.t.
un lien entire les Bureau des Unions C'est en etfet, dans ces conditions nistlres de la guerre it des Finavs en decouvre de nouveaux. II n'est. toujours plus avant 48..
C'est A la troisieme Conlerence de la quc sera convoquee la troisieme con ces est de nature d russurer coun- pis jusqu'A la refection de nos rues. prevu. Ce n*'tait pas ,
paix qu'il appartiendra de repondre ference de la paix, 7 aaens eiviron pldLement 4 cel dgard. hquelle s'est faith si longtemps attend mais il y avait IA use.'.J
A ces questions en recherchant les apres la second*,et il y a tout lieu d. C'est to ,t d'abord dans les re- dre, qui n'a:t A en sofanrir. ne parvenait pas A a'u


meilleurs moyens d'assurer IunitE croire que ce principe d- la perioJi serves monltaires de radminist'a En Eflet i. nous est revenue que'calculs avaient Dbau-
de direction en ce qui concern les cite scra reconnu d'ure f aon d.fiii lion des finances que la Fiance les bateaux de la ligne hollandaise, la plus grande pr6ciaiO.-- 1
interets communs des EIats. Cela tive." puite 4 i lmobilisation gdjnraie. qui alimentaient de ciment ces im tites vis, les plus petite
peut etre une des teaches les plus inte La periodiciti :ant acquise. qt:e elle do prdlever ensite -. portants travaux se soot A un point au milligiammae oS
ressantes des futures conferences. restera t il A faite pour donner A ces diners cr" dts da biget, au telrarEfiksqu A l'heurequ-ilest cetel jours que La L'ho.
11 va sa .s dire que I'avenir decide reunions inrernationales le plus d'ef mentlprecieux manque totalement. dEfaut.
ra s'il y a lieu de rechercher les mo ficacite et d'autorit6 possibles ? umoy s de viresnents, les resi ur La compagnie se voit donc reduite,! Survint un jour i
vens d imposer le respect des lois inj Le plus ugent sera cid.tblir .I cesIsaes disoonihles pair Iuint tenue qu elle eit de continue quand qui Ie cas tut lo i
ternationales Mais il est inutile.pour 'rIglkment" q-ii perme-te d- co., ru tion mnmwantan&e da fonetiai mmeae son ouvrag!, i de simple tra. quelques instanlts,. p
le moment d'anticiper A trop longue duire les delibtrationsavec mEthole. stemfnt de curtains services publics vacx de nivellement de la chausske, Etes vous bi *
dNhance. Ce qu'd faut affitmer des La difficult relative aux consequen et ls suspension de ce tains tra en attendant les arrivages- et les tout preva ? *
pujourd'hui c'esf que la force doit, ces des votes devrait otamimenm *are V Iaa. Ge pr6dLvensemsAt werel, da beaux outrs do la pai-.. [ s Sas doaUS.-
d