<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02015
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 13, 1914
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02015

Full Text




R~WieASSM W5'

Cs(r rnt"MAGLOIUE,*
DIRECTEUR
0 X ~M 9KBNT I
bO RT-A U-.IRt N.C F.


To m ot ~ 4j . .
L) 9 1)A R T E NI S:


Un MIos.
TI,4i Mois *.. .. .
.I'lIt ANGER:I


w~ ~ -. a


- U _______ ..- --- -sa-._, ?- 7---


2.00
5.00


G. 2.20
. 6.UO


To'o"' gt~ G. .8.00
LF N U NI lgROIS CENTIMES


QUOTIDIEN


JIJS3,RATI~H





A Woil' 1ii m "ix-he Ih 6).-'ttdo fqQ .w*
A 4 h~ 1* Odt 1- -.t de -~
A 341P .4)eR t s IJ0J *, t


'Je f

I." bnw~riwirVlks,?r ','(S dK~p. rance
bVMM -- a' t


____________________ a *I -- *. -. ----


PORT-A U-PRINCE EN
FA NTA ISIES DE NUA G ES


A Paul Falts


tie qaii; illielle c resDon 11r1w i lt n pros'~ai it'.


le ce lIemn. n ins


e~iu~e~ia ~ iti'* 'A t ~ pt ts ni!CIzX etacCeptai, ravi. OswvAld
halt iiel lo" ~i 010A 11111 SOM t'ltI coiltinua:
bazs. La Iimapidiie., consta'lop. of ELi puIs. Si tu)ei Jge... loti v.
;l'air eti f 4i1 corn're un mli- r ofir te f tire lair.- une geaite Connaliss~Ai
coux-ci so reprodiiismna, hz~trres, ce I amnec~Ise ea
gt~als ijr a fve cnv -- d-- C'tait l an ~se ea
g.~aaat stirl~a fae CLeV -glite v. Sam~k'basnE)rtAiSait alors


O merveilleuSe limpidi6 de den'. pour nos youx enchanlts, lnuages leilt .1 la I fois, sonsti Ie trente ans: il p nivait en avoir da
noire atmospherelPresqd'6ter el'ce velours reposant en variations citle.irs, lIt Stereo et di Ka'I- vantage. Touiours ray)nnant et fas
printemp4 de noire champ chles tleudres de bleu, de lilas. Les nua- Jdocope... cinateur. c'etant de i le jeune hom
e,! ,impidil azure du jour,.sA- gest... Des pourvoyeurs aui, Etl tolies ces fantasies le nn-i me de genie .a re~gad et a. front
r6nitl enlun6e0ou conslel6ede la pourvoyeurs tie revea, de fanttai- ges se lo-aienit d ns n it'-* cioe., de demni dieu qui vo-as amnerait
uit '. L'id6alel beauty de Port- sies; inspirateurs de Idgendei et dans le ciel de I'ort-ait Princ, ian bout du moiade.
,u-lPrince esl dans son ciel... II de myhlies, d1 toutes cr~ationis qui appelle les regards. Elle, s. Nous ne times que traverser la
faut lever les yeux dans Port-au- fabuleuscs, telles qu'en conqut donnent cliariqe jour et lIot 1, rite dans une proprikt noire et
faut lever par,. IlI itIIvide. Un petit couloir A ciel over
Prince... La ille, d'ailleurs, estl 'imaginanlon grecque par les our, jinsip'a lure du uclai. v donnait ac ar. Au foni. une ca
la ville qui monte. Sans doute nuages en grandeur et en bea-'16 ou alors. stipr nenemei. los 1:11 hiute brnl inte A iage. Nous v en
elle aime etre vue a distance et du ciel Allaque... 0 beauie des ge- vienlnerti premlI re c'mnec leti trames. le fus prcsente A une vieille
en face des positions occidenlales nuages qui persisle mine quand lain ti e helnc Its s'.-clAit'ei*. cemme qui avait nom Fortune et 1.
dultol qie des hauteurs esternes. le temps s'a;ssombrilt. La pinie s'avivenit el hrill,'r le carani. reputation d-exceller dans 'art dac
Elle esl la ville qui s'dtage, qui s'annonce. Le vent souffle en lte faisant 4lu 1bord i riel. 'ans I ,ur commoder les plats.
s'&live. Vue de l'ouest, elle fail violenls et rapides dbplaceinents sompluosi. et I.- d6clin .ie l'a*s'e A la. lucur p.ile et double d'une
mionter le regard el le laisse dans d'air. Les images alors, il est vr.ti, en ostensoi', coinme une Ifa<:ai- limpe de gaz et dun fanail, assis au
le ciel.. s'elde.illeltl le gris cendrd, de de temple aux ealumninures d" tour dune petite table carre dispo
Voila pourqnoi j, n'ai pas re- gris sale... 1. dechainentot de vitrail. se sou.s une trcille de vignes dani.
Out dpIr-g I L I vtl cour. aL-taii oun peu dtpays%. Mal"
p.ndu dtjA~ lAappel des masons I haut les el'raie, les arrite; et, J- LLIOJOSEPH ia nappe blanched, les verres pr-pr,:ts,
el des ries; pouruoi je tarde de ils fuient... Fourrnente idescrip- l les covers d-argent brunimecon
descendre danis la cilt. II y en a lible, 1zardes, blessures d' ole i ---uirent vile. Et puis... un fumeo
la'haut! A co6t des splendeurs de qui en laboure les titans; ils -'rable et d.t dist que les p
I'astre, il y a les fanlaisies do tIuient. Mais ils out dan" lear Con te3 du MA7 T1. a17ts poisons rissolaient.
taiages; i y a les fetes de lune e course douloureuse ces ililexiouits l r nq inuli es aprn un beat
les expositionsd'etoiles... Et notre de detresse qui fire son g'nie -- rin de lille. dains u pl.t ovale, vien
perpetuel beau teimps baromn6- au sculpteur de Laocoon. LE PARTAGE nous les apporter. Cctaient de jeu
Irique n'en rend que plus fre- Les nuages ne veuleni pais ere nies mulets aurcol.s de leur quartici
queiene Ia facile attraction et plus soinbres. 1s sont la pour le d(- !e ciriiion ct prisonuiler. dores d.
accoutumnee la douce griserie dle- cor dti ciel... I s ajoulent leuir A Candelon Rigaud no.w.'l appclvea t jolie m6 i
yeux... O merveilleuse liinpidJii llanc ia I'az ar do la h;atipe et is ,trnoignei a',cn i1 .iid appILa h solie m VS e
de nuire atmospheire... lormnent ;a-,i eles coulcr s 1le l;L C a e u d isAIS d
Souveit, dans la joturnee, re- Vierge... I'arlois ils s eli'lleit C',tait l'poque. dit Daubier. 1110 s -t e t
gardaw au zt nith, ol n'y Voit p;. ea de .ne eix COP -alx e fu lite ou.O. .Adid -t 41o1 nois ori g u so'i, i i) atubicr, me s-, .ni-t-il, je 1,
Saruate. Cuest bleu, tout bla. sous a o a ne l cop ;x e raite ces ftameuses -,oires pour les count pr6s tc Mcillc Ai,c. la miena e e
on nuage. Gest bleu, tout blet. sous la voo.t blei, 0o. .lor.i.l of* I ^ d Une vaste hule. chire...
fences de Rashia.i. ULe \vaste hhile. chre...
L'air est dense d'azur. Elt 'erreur tout un vol liarnonieux de co- disparue dans les ve nements de 83. Et il partit dins des vers magnifi
se comprend de l'illusion de lomnbes... lParloik ils se ram tsse, it dans les par.agcs de I'Administra quCs.
d6me ou de vo0t3 au dessus d- iet s'iendent, occupant tout le tion post:le d'aujourd'hui, servait C-est que Muse n'6tait pas mal du
aotre globe. S'abolit I'impressioon 'iel. Et c'e.t la mer, tite imrr si.s de local oaa le disiingut journaliste tout, ct, subitem,-nt, je me trouvai-
de notre petitesse, d'inconmneinsu- enilue,u uine mer, sombre, une guadeloup,:n se surpassait, en prt ires intrigue. Figurez-vous une grit
,able distance nouss6parant.du lii ,oer gnrse, avcc sto perfidies, ses sence d'un public select, d.ans ['art foine A peau d-aic iou superbe, d'u
irament infranchissable. 11 enirtr lols, ses v.agiie, ses mouionne- de magnifier la phrase. Le efutur ne beauty original telle qu'on en
en sor douceinetl, obscuremnecnl., ,nents... I.es nuages!.. Cest lout porte national. faisait le prologue voit rarement. l.lle pouvait avoir se.
par le canal du regard p6n6traniu on monde... I.es nuages vivent; en vers. Chaquc samed cetait un z-- ans. mas avait pousse, pouss.
jlasquau lo lnd de Ii-haut, la sen- et, comien to a .ce qu i vit, ils ont triomphe pour ces deux beaux pour cominme cc prccoces arbustes don
S. tsuiveurs de Frissonet d'ldeal. t scve scinble voaoir fire dclate.
liuo exejsise, su|6rieute, de re- n ,mssl leur p cia. lo', e Iaie qufi .e Vers minuit, une here du maIlc pot de gre, icur donnant leu
toenaissaance scienlifique de nap- lorl pas cell-a It; qui soullle ell tin. apres les mefilcurs spectacles d. part de terre inourriciere. Des :h,
pes,demass-sgazeuses,diaphane., eux. les ganill tll en giganlesqlueos Port au Prince. nous nravous pas. veux c-:pelhs, A la Gorgone ; de.
mncolores,d'apparence bleu parce ballots; une Ac e commit on come la-bas. le delassement m vycux paillants ave: queique enos.
que enlassees et sans nombre.On toil en avoir; une Aine qui lAutul gnifiquzi des bo.tes de iuit : les ca de sitaninque, et,en surcroit, un sou
oon;toil que ceUe awsme on pour- fe, qui bout, qui faith aller de I'a- tfs respclnd.-a.ints de lumacre et de rdre indii:nitssabic, ta-it ses livrcs
r;tai bien y flotter, s'v baigner, vallt. C'est Iourquoi les nu-.ges inagic o, 1oun irouve tout jusqu-au etaient ballaintes et humides, tani
1a.avviuer. On se r6jouit de saisii inarchent ioujours. Ils ne soat jour ; ou' le super e.t servi, froid. ses dents ruissclaileot d'un ecl.at de
qu'elle n'est pas un did~Uim, en jamais au repos. Sous les Imagi- au champagne... ou le parfum de tiaicIieur taidi, q te point.ait s.a gor
corle nuoils un 616ment invicib!e; ques baguelles des rayons luini femmes, leur glace, leur sounre ge d une o luation savoureuse
vuoton la devait vaincre, come neux, letirs atoites executela tiune VOUS apportent les plus b..aux ray dans une provocation de jeunesse
11 I'a vaincue Vrai1 cestdoeteImronde perpeluelle... 'imnmobilil6 ons de jeenesse et le plus grand et de liberty.
o a vancue yrai cetde elo deoperpa leu L i trouble. li, .aprts le tte tite en je me mis A manger avec appltit
c'ls qui Out fail d6couvrir le lerpo'rane de leur msse ne.M guirlandi de buissons d'&crevisses. ces petits mulets, mais je mangeais.
prnpri-61s phydiqueo de air...'ll ,u'heureuse apparence... Et dan- de frocmIents. de gaieti, et dc avec bien plus de plaisir encore, des
Leunard de Vinci, en les re- sant, courant, se daechiraut et se mousse d-or, la proie qu'on emnpor yeux, Muse s'amusant et riant A se
siellant sur ses toilet, ne pouvail soudant; se gontlanl, s'allongeant te vous semble toujours plus chere tordre des fac6ties d'Oswald : Mais
Ji.tiquer de penser A r'aviatiou... ils prenneit loutles t'ornes ianagi- puisqu-elle est nouvelle, et I'amour je n'eus pas, non plus, de peine A1
i naires...belliqueuses ou placides... reGu vaut autant que 1-amour qu'on remarquer qu'elle devenait tout a
Mais il n'v a pas de ciel sans!Aux yeux qui peuvent voir at qui donne... C-est ai'a, menteur, sug coup plus attentive au jeu de mes
nuages. E.' centre seas de ce 're les d6daignent pas, ils s'arran gestif mais c'est bon quand meme, prunelles bleues qui lui plaisaient.
dicluon, les nuages de notre ciel Went parfois en v6ritables cha- et c'est la plus belle forme et la plus sans doute, puisque, A la fin du re
se sont pas pour en trouble le teaux, chateaux de style mJdia* prdcieuse du sejour d-ivresse dans pas, elle ne me quittait plus de ses
Cl lamoque... vaPa... Is so parfois conenetaris. regards foulleurs. II faut avoaer aus
cahne iharnmoique ...val... lie sont parrfos coImse une le revenais justementdl'urop: et, si. que mon pied, sous la table, s'in
Auae importent-ils dans cele ariqoe de rve. dans ila plus tr.I- des les premieres confeiences dc gniaait A etre d'une eloquence que
ware de Port-au- Prince. Ils sont ngique mnlte. Gertaines lheures, ils Raflini je coinmenCai la tiouver jeus le rare bonheur de sentir en
iMecause-etjecroislaprincipaletpr6sentent des figurations d'atrd mauvaisc. car je rentrais toujours courag.:e...
apr6 lesoleil,-desf6eriesdecou-ilabuleux, d'hippogriphes, a'bip-gros Jean comme devant, ennuy et! Mo., comp'agnon m'expliqua A la
Ilars ,gloire dnore nature.Dans' pocampes, de dragons; OU doe contrit. A travers h1 pesante obscuri sortie que c'eItit la filleule de la
hir. masse errante, c'est la boite types disparus, de fossiles; co 11- te qui faisait de notre Cipitale one vieille. qu'on ue lui connaissait pas
lassique et chia6rique au prend me ceux les plus grads ade la ville more apies le couvre feu. Os daman. mainis qu on tie sv.vait a
leaoleil qui I' toujours in6pui- faune sauvage actuelle, aunis e a wald cut pited. A la troisieme _.ontfe mais... 11 me prevint dretre trts car
abeet fid6ie, pour endure sa' paisable sociai6, faisatl d'un coin rence, landis quon senpressait. A la conspect et douchant ma convoiuse
Palete etnos peindre des paysa- de ciel une veritable tlamere... Isortie,autoar de Raffina pour I'es d-un ton paternel:
ou des pastels doFigures dhon ono o er jus a voiture. mo ami Prends garde au rival ou au
o~s odespa..lbs sde r et declioses, c ut r ,In c dit: fianc6:
sgtge .Le* uages... ls nous de bftes e dechoses, p. ut o Eh -bas, mon petit, veux-tu Ce qui devait arriver arriva Du
kneniM i-haut dos freques bles suire les nuages dns ioutes fire la bombe ? Ie ne rentre pas de rant plusieurs soirs, entire chien. et
mnSs la Michel-Auge elt des tours faataisies depuis les plus suite, moi... Avec c.t que j'aa une loup. seul, |e vins fire ma vista
aiWmiesao do fin de jour msal es, g6ographiques, d'lle, fringale!... Je tlemmene A mon bras te ct mon dsir s-erigea merveillcu
O a la Watteau...Co e t Snea'de smeiaigues, JUsiuau, sup6-*i tu conseas A partager moa plat segment. sans craitue, aux yeux avi
Piomiatual leur ouabre sur ia nerres hbstono-aytloilo ua-es... de poissona frats. des dee Fortune qua voyait en moi
BJ*f**tadise .natl agesb. repre tt.eat. Io- J.Je hieo que d6shabituwe6 de ce petit ue boane poire A sucer... Je les
-t S -


Co J IN 1. 17t. COil1 Yi

s10 I OU chatty?7$ )rI 'lkJ*tii.
ientreprenante. ~ ~ P~
utie semaine, avc iq,4, ;thon
neurs et la semi complipjuite h
matson.;,,,
ILa marrAine me disait d'it:u dis
ic et Pas un mot A vowr. arni sur
[out.., par cotitre, ale venez pa-. bus
les suirs... je vous. dtisigierat les
nits itS OUvous pourrez rester jusqu1A
[Aiub-,...* Les ainoureux ont des
grAces deaajt et ne soult gu er, sa
i geanrs UL-ar amour iva d-,g il
[car iioisine. Je tus hen r..u1turn
fj4son sa Si'itnr~wu-, si douce t %t
ICO nit hte que je II.! bloittis'l.ts
I..i:i-s la, ph i Yri.i --A i. J rtI I C,
1.iins la plus .iLsolue Cnii~.e
ivers Ina111 aouvelle tarnlllce..
Le sainedi,, l( diia dja :ait .
uio0t Vel Ic COiIO:v&iCOC. IC P-0..11tOLt tIAC
specticle Iv~l.\tsJe~a
*charmanit et terrdibe. s~e nbA IIlit tro
il prk'e Ius%i~et~qLI iid,A la s oritle M 11
*poet.-vI int In -trkoul-er, Jutoior
1LSMUItS f% rit L. p.our Aesquckj.
CAV~AtS, A mon tourCi.. ii .as~i't a
stoqie ux abaindon i Jacif, J st

Il dit des -ers uzi pea trz1ites. .,e
i011'-Ia, et b-at pI iLOLqu- 0 i 01itini-a
N\Iiu petit boa~i ur dur-tit Jc:-
pais plus de Jeux 11"i l .ans'
Ii wiciflett, ka.ville de kPort-.in-Vii4
-C deviiL comi ie u tiCJfl) eC.1 &)4alIi
ktoil. Liocrtevolution yeniitit d %c.Aater
-t Ae people so averitiam aaiL rm.s
,.,Itidroit d,: thut ref ire.
Le L:iurJee cr~veil d.ap.ae j
j)re.ilsts o it stinMle fle-it lAcae III:%
tflnulaer ne tA mant nulle ne~iL ci.tyxe
ia atohu 00," UILILle. .Ci :i l
mIuLCIL a .\ise qua de~aiti n-aiteadre.
&'i;ItC .1angoiss&~. prcs dm1. l~ILpI
)lote qua pj)1qutiL des '&m-~r
.uit sur Lt nut.117 e .11124! ie d -' II
1)ile eoilcli mq uc soar,:)) itutenait Lcite
it% reccvaalt. QuLLII1 J'aitrilVlj.2l
atrouvai racuse. t-. 'ehau~a
le %es bras nervcux .. Frtunze et.tjr
4.Iis Ie voisin I..e A b a. ller,,,Circ n -71~*
.ivec des corn ncres;.
Je ecoininen,~at Ia soir.2 lhpI _LI -r.
cile qua Acalt! 01)-,tile ont-tai:. pt,.
tots, oa bien pr-'-,. li is Lt ruLi 41

)it Omar raf~aie.Le tnasson .iu J% ,ir J ).a._
L ai cutdes tierfs tine ezouiit)U at* st
.greablcuniett... et j4LLt.rd it..Aye,:
Uate uiie science_, tne, daerni.aes ct a
ressei, cette fois Li*. p.our S~AV)Urer
dins toute aJ plknvitdecliieure art-it
ze t inurtlell.. ..
'rout a c -up dix hdurei. Au re.:/ _
h us,&e, Ia po,-Lc du 1.).4S :;1 11
AVCC fratcas. uai p~t. I )-ird azc() npjt
;iie ~c bruit inso!itc.U-i juror Ifi -uric
JAIIS [~e-calter.C'est uiie voi, I .a
ne: Lomlitruante et turcieuse.Le tLiw;i34
le Fortune, dans la :,)jr. .appclle ena
h~te 6 Cr~alM.irtu,u! (sa-.l Al tanus!
-etiteadis releszc2i)Jre dL\ou
trois tn arches. L~A c,) vcr'..iti0. ~1 com
,nen a cen bas, hlch~ee t plus forte.
fe per~u-, de, iscits tdc voit etiutt
,,srre teinp--tucutet iuquitat
V ous voyez Jict nitI stupCI.Ac~tio.
ro.i troublc.je d'raa i rne n--an.t pe-ur.
X iflaliregard ialterro~.it ear, Mus.-
re1)o~liit tremblante ; presqjue fig~e
-C'est le Co nmiantiidat du 1Port~le
Gdaieral M\tarius lean B.-rtrauJ. (;Ca
.,hez-vous dcrridre le dossier du lit
car ii va niouiter... minjs. cachez vaus
doic !
Sanis nmt dire. je ramassai vt.ille que









-..


car le vem A toUlm*e Yeiha Concert-fAmubthO-
Isebnser sr I*
Une voil 6alfxafledl~
GQ~MmeU4;a Voki, .avec queljues Coin-Oa-
-Corment;a s~iuh~ri...ros, le progvm-oe tq.***%ft~ MMR.
Vosne me mettez pas dehors, cette mL t-udovc dtone tI" tinei10o de-I
fluit. co~nme Eautre fois Mcer ain nui dn Aie oua d.i e kea#-
i:.v-nidis [a rtponi-e aVecC angoissej -Pr~'Ladeken wit ninriur ( Men-

Qui ne 1is rien... Encourage. le corn allrnu.aiedit cel~hre, coMpositeur,
mandant,sc promena un peu de !ong!~~rao~eaad~i~edn.~r
en large, zoussa, craicha. tituba, i:1Ihatioll. 11iCtoilfaire. chanter stir le

Finalement. ii tira. la chai.;e -1 lui. tlgarabefi41nes d'itto tw aiate tant.aisie
q'a,.smf, ine Joswii i do-.. Son sabre i2. PI',l" heIot i'liatijwleen ad dii:
trainaillia Iterre~wsesk drons raetrent uldigee eta. ( cel.ea).Cid5)4.
le plancher. tandis qu ecunlant de Co t a.iinie Lir d le hg~eEest un
lire. da,'; mon glie grotesque,. ii me.d-t- pise ch le jltircioe sur lled e ~l
semb.itit que tout cl a saiSur! K-sml.I icaesrekd
-ioscelle 4ig %ei ~taaLi~ el w Boliven Hinpua -
Un bruit deof m rit. i41I t1 0orS-1011.stbsl-ile
qu'il commenqiit A se devL'tir. Muse!. iL it. g 1rt*I im. e-eksti lenui- dien
Febtait sau.ns tin ouvement.p4itrifi4~e, cluir de t!hine.
sa:ns dcoutc .. 11 sc leva, all~i jusqu'A :1. Vez:uil l iel d iit (Lanothe)
L'Autre bout deiA pa~eve.VrsEldle.Ieus lrn-1we thiua ral~riirnl st-1101te!!t sfltHO
Lt force de ouir. sani broncher, lce lif~.jia.. vc u h airirni'nieaes rcliew-
tvaiser lt.rce et goulu qu*iI donna A'clitces.
W-a *t ,o nne de ses kvres puanteS, b intma-welle ( I.wwn tlae ). Vak'4
de itam%,% ~rhuni. .1cn(1a,1111 Style ltetlti.u'c deti sieb-
It nit! 'cmba Iicermprend rc aussi tilits I.. 1hare o pj ah,0ti :1.

,:JllllCU1 telL et en eftet ii la porta 4ai sspie 14. Vitt-teeianrnitil-
,-ur le grand lilt..,.lit a p rius n virvol 1ijliatU i ploii tit, vite de reinterpr~ta-
te. 11IA VI ant rvjuirndre uifin,A moitiflht ( ti)tirite e t-4t Mne grauadl
iiabllle. le gredin. gardant aux pkJ iistLtI strnect .,i~~s
!let butte% .tvec se% etoiles de boue ~et o.nino ineltocean de cocacotrm.
,,t~perons. inaicu Lint les draps, Iacki5.- Ua r, a~linv)'4 Nniphopiqaaea, C#
rTint .cjudu lit o6 iuy aaitun stl-Fritack. (t~sir 1Franck, b en qua#
,nstani, je venais Je bercer si ten- 1 110% ell 1101,ii pr~e e 4ol
,Liremnent nia raviSsatiite g poule A. u)Eane .kie t iNerttet et en es-t on de-
lc- sentis toutitmon sang me rernonter, Iauditi(Jn UCi wndmine'it.ent aqu*
A U ViSAgQ LI aUUmoment oui leryth- a1aalllte I's grands virtiiuses dez
-ne sin,.ulier ci humiliant Vint miap grarnds conets eip garisieaas deineu-
*portcr les bribes de la perte de moi)rnt eIII) deS eaaot-Ceitit -111i illustrernt
;6moiz:, je ruminais. dants un &clair,l lait i~ttrature gpaaitistique Cactuelle.
&in projet die vetngeance barbire. I Cost l deriiier ,twceae iiuerpri~Rt
Out SI j'.ivais mon armne.Ies deux Y ;t Parts par lectee'e!,re Ilkio~tIidPivtto.
,as%erj'ient, pensais je l'espace d'unt;*: iah
%Sck(Pfld. Ma iiec tournovait de verti;
j~c rt de doulcur. M~ais je revtns Vitt:i .- SCeil tie ceursant-tl. ('.rieg Celta'
A 11`10. Un pa% tr4es doux. une voix Ot 411dcitae tu "npt
Irks dotierni'a'-ertirent que quel tores.mie n e ttaritaval norvt~gieII. (10
se .itt tre ext~cutjt u vet;Iteaucorip de co)-
ii '.\etI -E.n vffet,lortune si~rai lorattos. t'est sill j)ysage musical.
uintA ti re, muappelait de 1.1 main ;E wsa lm~eaChpn
rn.tlatA vile, ellk me dit dans Lesatsdsd-C*i, dbe
tio souffle : 4 Sottons ensemble ~ dans tous lea milietiK artistiquet,
jeti ne e fics pas dire deux toV, 5(flijt eonsiedsrtS .- tjitste titre. coin
le vis le danger que le courais et ;J ne e jsi'iI v a dt- pis; n~difficile dt
~-is atussa hlte de sortir pour znoin i, LkhiLtttrature diipiano. ( 11;i(utC tudi
reinser 1 1Hgnomni nieuse trahison. it ,reemffertine tioe diffistilti. IDals elIA
wtsot na ie a cacht-tte.A quittre pates. y, ces.o t. i itiieLt~cieiCtt i'articulatioe'
'uiat yo iaviclille mau ritine t m1*chip: du poignet.
sat dec la chimbre sains dernandeia 3.-- I'ralite tie copicerf, Littnothe.Cett.
tnon reste. .1 A I lueur falotte de la valse reIaiiveme~ent de composiptii~on
veilkse. rt.tcnte est 4 .141116.alt dihletante M.
Eii-t. Roy. C'est wie teuvre~e de mua-
je dtescendis Fcscalier A la inuette. (1iie t~ ~evee 4psi .ta dr tat valso qu4
mnlia.bilai au bas quairre a quatre.,e Ic ttoui~enetit.
miandis que lFortune .ne gloussait des! lireTignreare. ant is erni~. C*t
Vx~uestiepics et bouillant, le tme d., C. Saillt oells. C'est 11c1o dtude
%A~tIV~i coin in un volcur. (I alra~s le tieaile, (fit 5e cecerto dii
L tintvrre~gne battant son plcm aVec '.Eoncvrt(d' t~gyaltena. C.'et, Im ifL
les ri'~cs dic la rue, rnorztifiC plut6t de tres brillante.
111.t ni&~t~svefture,. ma mason tue gar Iausee sapavtole, Lacuotite.
d deitx 1jour%. Le dimanche, Oswald C'est la prvsii~we 1t4iA1nse lt e public
\ tit nic voir. 11 retnua, conime ~ar 'eale eeeir a8
p,!.iisir. mia detresse, me parl~A long daetse de Ia st-trie. iiiii rernatri-ne det-
.einps dec Muse sur un toil mi ntg passages dstne difihctih1il telle que
liitniaque. 11i muqueur ;cetdevant: 'ant.eulr a tolljoll'-, i(`4it it P~ ills-
nionatatitude tcrmec cfl-Cit ases pro~grainni1es.
-- Alors~mon petit. persitla-t-iI, il Ic
4iplaai tcllernent. que ccia d~tre le
egigolov de la maitresse de Marius In,
lierirand FaI its 1)i veprs
Et retnarquant que mes vu
ctaicu ti devenus humides et qu'un! RENSEIGN.EMENTS
.sourire amner me rendaitle visage tres M T O OL GQ E
dna.O.O IUIS
-di n i sadqia OU ~ O3IA~JliII
rant~~~& d& Iescne.sDO doteaIRAD


hul isarchi. qu'il a revues de son Gouveroement
A propose de 1'apparition A la H-ava
c ne de la peste bubonique.
lkcasitOn ; D'aprs ces communications, il
MalIols de match deparade' n'existerait qu'un seul cas de peste
Extra aolides bubonique A la Capitale Cubaine et
S'adresser A A. GRDksM, trdsorier encore celui-ci est-il en voice de guW
de V.asue risoa. Des meum aergiques ot
SV RQP9 9oe0 e7! os


_ _~__


sance des appareils qlt tournissent Emma m t lts seraieni pour as
une lumiere excellence et. sans au Q M w OB S enemies des guides in,,
cne trApidation. ii-- ceux.
.cone trpidation. Or A.n6ricai 12 o/o prime Peut etre y a t'll q
Les processes do film I Lette Inttrieured'Hait 191 a. 86 ad v lion dans ces rccits, ma'is
Les operateurs cintmatographi. Dette Int.d'Halti e ij-86 ad valorem exact.Nos regions front
ques ne reculent aujourd'hui devant Ch6que sur New-York 14 20/0 oescpt t6es ou parcourues par
rien. On a parll. ces jours derniers, Ch6que sur Pans I )/4 2 010 pr. indesirables allemandsL
d'une descent dans le cratire du Ve Fraite sur Pas apr 1/4 */. nalt, dit on, ils soot
suve,assez caractlnstique.Voiciae qui Transfert Sur Pars a l/4*,. pal. surveillanaccoassante
se prpareen Amenrque. Billet de P. $ a o/D eacompe mewe do guerse, oS
u. Iquelque.jours Ur lieaax Nicl l .. -. s-.c/ C rc M sai &n-e. 4


a


__


-- 9. .


Tribunal de Comeree Etats-Unis.le laement d'un 6noreI
Audience serial du to Mars 1). navire en bois, IW blaNd, de pres de C
S. 3 oo metres de long, ripique exact *
Le tribunal prend siige sous lae grn transa tloniquesde .ire c
presidensce du rsoyles Bsten syS ntaes. II ses mnt par 200 hom-
ret Altsedrs Cesi ugs Sm on les et aura oo pass.agers A bar La dcouve.e d'un e"pi
ux Aed Cesm et pro pi...i fra naufrage en pleine mer... role ttaau a
cc le-. jagemei suivants. Des opdrA.teurs c.iem.atographique le plus Important du camp
dels qeae dboutere Pieaul Maren places sur le navire et sur d-autreg Je roul, dmnontre. d-une
dea demanded centre Pisrre dI h vapeursA portDe de chaque c6t6. tour ,anie.que les afairmations
sordonne la reprise de la ii hi neront Ic plus extraordinaire film ci. I Maitrot sont hiaLheureuse
ne on du j 3 ours de mac smnfican n& anatographique qui soil sorti d I'i Jecs. La toricresse de Trul.
nt on du iugm t ave excutuon imagination d'un autcur. les aurmvs. est lobjet de lat*
prisoire s .is caution et reire les Ce natvie. qui cote fort cher. est ccisatue des Alle.nandt, ict
lnmnnages interits reclamas centre destined A tigirer Jans le film Al.Ain oMates no- grades places
rceu un.i c mne Drie Pier tic ..tire Ju roman de Ger.ird Hi up,. quia est plus directente3nt
elu qui co id ne orcie Pier ann. et tou et ledrane d tiianic se De sa clurc rapide dpendr
re Adp.yer4 Antoine Abraham Ire ,drouiCr.a dans sa splendid horreur. le succsi dune invasion,
"esla somme de196eraver
reslasomm de le l6 gourdes aI ej IMatelots et pass|aers so.t des ritablement la cit de note
esn .. d.gourson.iement elnages let geurs .mrites;toutes les precautions tes I possc1io de l i ta,
les et gours dee&utionprovisoiresan solt prices pour quil n-y ait pas d dun. Epihal. A t ostrnie
rcaus et di c on provLso*re sans e haos et IFhcrofie de I'a- bauteimportaucepot.r lei 1;1
CAutlo q c m Eudventure ont ktt aguerris conitre le' *a*s ces places sont quelqueI
Celui qui conJa inne .louard m de er e assurance s'.r l centriqucseur possession nea
Dmcrhdesa painefr A csbav frcres 1.a'Vie a t praise pour chi que acteur. p'aiss direceimene t A Pa
semmisonnde ) mine francs avec un e frais d4passent, p ralt i, un hisssur ecant obicge A de graW
Cemplui qui cunn t aux dpe s ; million; mas .aus i cc fiin fera plu- LveI1.ens enveloppatits avjn
AmCde Lartigue i pvler soiidaire sieurs fo s Ic tour du mo:Je et rap voir priedre so, ob|lectt:
met A Th uosue s p.ayr som.ie de dportera au mloils le douuic des d.- ta. S.s convois auraient l

1.486 gourds avec un ai demnpri penes faites d .tour T l e ,rctuer.
sonnement contre la fem'ne scule Dui SOLEIL te Paris. cile. RoUt es c chemnins ae fe
nent ; rejette les dommages-int6 D iribs ttissent en nombre..D Ie a
rets et 1 execution provisoire demand Les funr&ailles de Marie Rose Lor' vis rerrecs bien outi!ikts. 1
des ; vana Dufort. d csd&e her soir A ft bless d*un rendrmenten-nuir.,,
Ceui qui condmne N. B. B mie o heures auront lieu aujourd'hui A oA R i>n5i.es en ue idu trasp
seph 4a p3yer a S. B. Brandao la heures de l-apr6s midi A la Cathedra arines. Trots lignes indepeo
somnie de 312 dollars avec L an l Se d,.igent an sisur le point,
J'enprisonnement. rejette les doin le diligent au.si sur le pututy
em pres intons cnt. rejea e len d o- e Maison mortuaire: Rue Roux N'82 la France. L ti.e par Chilonr g
ages .nteres c la dem ad: d-exe v,|inav. la seco:de par Vitry le F1
cutton provisoire ; NotMaele lla a luai ht n. -loimicrs, la troisimep
Celui qui condainne Stella Souve Chez le Medecin. ehAtCau et Troves. Une qup
rain a payer A (;Cston Revest la som Avant de venir dans mon ca !taversantcgaTlesnentTrov.eai
me de 234 gourdes aivec un an de'binet, avez-vous consulted quclqu' par Vassy, se rattache, a Se
prison et le reject cs dommages in un? eau de Lyon et par hl a4 Pari1
tercts r&clams ; -. le snis pass chez le pharma Maitresse de Toul ou ray
Celui qui condamne I. I. D Moi cien de mon quarter. :es lagnes strategeques, uar
se A payer A la Raymond Hadley Et quel conseil imbecile vous i-invasion pourratt se porter
Corporation la some de 2.26 1 dol a t il donnei ? ment devant Paris ct amnearie
lars avec 2 ans de prison, execution II m'a dit de venir chez vo us pit le materiel et les mnnitio,
provisoire sans caution et le reject '.aires a I'effort suprmine. Cg
.es dommages interest : ce camp retranche qui doit s'
Celui qui condamne Lucie Salna A 1 latti.q e la plus brusque ei
ve A payer a Vincent Makiout la Aslle Fe alnals formidab:c.
somme de 416 gourdes avec un an -- ,s avons accumulnsura
Je prison e, le rcjet des dommages Le Conseil d'administration rappel d ab,,ndantes resources, en he
interets et de execution provisoire; le que son grand Bal dJEnfats. par6. en vivr-s, en muniuio s en a
Celuopposition torne par Pierre Roux travesty. aura lieu jeudi prochain 19 d'action. les plus variees.Aum
opposition forme par Pierre Roux MarsMi-CarmeajheuresdeI'apre m.I.jor allemand ne petila
zontre le jugement rendu au profit Mars Mi-a heues de 'pr sur n sige en rge p
Je Pierre Joseph Alexis en conse Tout est pret pour I'amusement 1r rapidemein la pluc. if lui
juence. maintlent le dit jugement Tout est prcr pour amusement t-r rapidetnie, la psaCo 1 hlo
pour sortir tout son le dt getonda des petits et grands enfants. Qu'on poJnts tables. connaitre mid
pour sopportir out son euet et condam dise. meant les moindres details top0
e lopposant x d le sipens. L- loterie sera tire ce jour. 4ues., les emplacements biesi
nu IMheure avancee le siege est level. On peutse procurer desbillets chez pour 1-artillerie et les colonel
Match international M.M. Hn Dreyffus. trnorier. .ue, lcs obtacles A detruire p
La plus grande animation rene.; Paul Auxila, Secr,-aire. ner la defense. Cette conuai
chaque aprres midi. au Parc Leconu'e. M.Crkpin.[mprimeric de l-Abeille. pourrait permcttre un coupd
Les joueurs s'entraianent avec autant, Prix d'entr&e: Une Gourd.: pour le i)epuis quarante ans tout a&d
ie constance que de probity, car ils bal. en, tauv3e al d ateindre ceibl
veulent prendre une revanche ecla, Prix du billet de loterie P. o.50 surpt5 se.
tante. L-'quipe du a South Caroli centimes. Le pays esitno' seulemintal
,a ne rest p:is non plus sur ses i Le PrsJdent d'espions sous l'apparence d.
lauriers. Le land av.ant ee mis gra T te, ou de comrimers unts, il ei
cicusemcnt A sa disposition par l' U.' R. ANGIBOUT l,,e ocCupL en permanene
S. S. H ; elle va s*y entrainer fre v.:rtable legion de a signai e
quemment. -c" de renseigneurs. D:s Allersua
Voici la composition de l'squipe appArc proaessur Delct l cliques, o letbi
haitienne : elle est composee d'excel, prolessur Dellet fall, A its commerccs dans les bous
lents joueurs sur leiquels il faut! I aradnie de Medecine, uli villages ; dautres,feignaat do$
computer. rapport sur sa dern16re decou de l abandon de la teire. loW
But : Woolev ( cap ) : .rriires :' verte. termed, que les paysans diA
Wiclliam. R. Clienet; Denis : V. La pour aller habites Nancy oal
forestllam. Rude. Baeart ; D i PARIS 12. M. Pierre Delbet,. profes minier.
Bourand, St Cloud, Paul Chenet, seur la clinique de l'uiversit6 de Ces a colons don't la i
Bourand, ASt aloud, Pul henetari, a fait Aacaddmie de mdeci est bien connue. ne se ruineq
Faubeprort, Armandonr deain ne un rapport sur sa dernire dco frais de culture e se tou
Nous espmrons donner dema la verte qni conaiste & remplacer les occu les
composition americaine. tissus vivants par une feuille de des occupations qui les
Le prix d'entree sur le lanJ est de caoutchoud. IlIa mne parl de deux .A parcourar le pays. Du nimo
cinquante centimes, cas out lea explriencea qu'il avail ce que le general Maitrot, J
Sfaites out 4t6 couronnees de succes. chef d'Etat major d un des
"" Dans un des cas ou la peau dun mee Je l'trs,, a tcrit dans us
Les membres du Conseil de 1' U. doigt etait restee college A I'os ce it quelque bruit. Ainsi su
S. S. H sont convoques, A Parasiana. qui rendait le doigt inactif, M. Del lonne par ce reseau d'obM
le samedi soir A 7 heures. bet a fait savoir qu'il avail en inter le pays est connu dans ses
Ilnima Bellevue posant entire la peau et ios une uin details, mieux qu'il de poul
L ..n.. e. ce feuille de caoutchoud et que le A lade des cares leI pl
La representation d hier a eu un imnalade pouvait maintenant se server
tres grand su:ces. Le public nom- facilement de son doigt sana m4me Les renseignements ceontra
breux qui v assistant a applaudi vive ae douter qu'il y avait & I'interieur annpermcttraient d'operer
ment le tilm local: Port au Prince une substance 6trang6ro. Lautre cas points et ponceaux,tranc
vs d peau de chose, les vues comi- etait une bernie extensive du groa o abris forms par les
quies Max ea co'walesc.ncsc. ca w9 t intestin haics sont d'avauce re
u -a belle m.r, veeance d" peau rge Une pI feuille de coutchouc II ya plus:ces 6trange s
nma belle MIr, re v deC peau rougeinedrie dans la cavity abdominale connes de posseder un
etc. cprat ura s malade un soulagement I'armee allemande, da
La rr&ussite de cette soiree fait au- rI nent
rrer beaucoup de outoes celles que bo'IU, permanent. naissances species qus
e Cinema-Bellevue se roposede on ...._-_t__ raient au moment voulS
ner. On a beaucoup a dmart la paus; tel outrage dart utile A