<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01911
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 4, 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01911

Full Text




J)IUIETEUIt .*7
A N1izNS:R~LDACTION- ,J1,D.141NISTRA~boN

U-IllINC E Les annonces swit rvciwf-.
Tro-'\I.~.A FOIa-AU.PlICI~c: SAu bUtCaaUZ aJU utr .1
EIPAIt iir EM EKN T~.S:A PARIS : ches L. 161 A% t-t~e&CIO 9. Pue Iromtic
IEI ~IIA Lorusta% :cl.-, 1. 1?l tr4 C- (. I..iv, 1j*
Tri \t~It IA Bmimw. I rit ujIi a 'oh vsc ~iq jtr:t,.a!
E I( tA NUt EllI: NtJ I.
Ti'I .CA N A-aw C t.. U. t I .jI I h.Jz~it Co(.u ir,,
Tntis N1 1,i *, *t

QU"OTIDIEII. Lsal\. 1~2
Abonnetitenzsitisc:el inst1ns Paild~k3es d~imaji

PLAILjiE
--.7DJUI FJNiT Alalin A propose. do la c~ea Intropl i tLeltjoe au M1.1TLT a d'atttrc sig-ies distinctalw de ekn
1wtdu 8 aotit '1912 et publit~e il-ii's nji%salice .:i tie suffit pas pour lui
S-dflmeir.'pour-quelqu'un do or dii i '8Otbr -davotr obtertiu Icdroit da bruyam,-
i ~Imnpressionas qu-iil-a resseq1 rant. Elie e t irinbrae de Port, atewent parAder. il f(tut encore que son
#e motions (jUl U01Os~ brie e' j~epijr Iorctiestre.....ul'ic;IIveOpa.P-ue;1 r orsp'.ataiw.entrt& so!kit rein rquke pour que loa
bone o mta9i 1?. I IPddiet cello e t~trie A lia eLyreI'ue.r g uiise lire le leiidemain d.inu s 1. ru-
ed'111a livre, qeauid cellui-l1 Fitit-CGOAviema te. a Je vous assure delle ottiII e I118 oUD!.l-a inusfiinsu ~ t.%:r~iques a ad ho a, le no-n- d'un itA
paSd iacrtqu qn tijie votas avez r;'hifbio w 1Ab ietm S tu sin n ~rve aux
quot desI. ritique itej y at cru tMre rnoi-intduoe. oucl, 'ei erute-Oi sr ip6 e 14 gl.a .rre des BaIk~ns ou d'une telle avec la description det
li re i ill xi b Oi el -3 'e s r e u g a it o e. L i I& o il letW e t e C e l le d e r ilie~r o r c ~
at a" 4111 Inoyen do s-amuq' J'ai cependant t uelque cramntesasoueeoye pour laPI:pu eter un coup d'_eiI sur un au. I efutpsari-rArhe.ure. Fair
salts dorute e ioydexipour;la pue Ire spectacle rnuins 6rn~tionnant- 1il ie 'ps ridler AIide er. Air
bunt, "00 fdVlqi enloddePas pour of e li z5, soncitr~e uatis ufesllCvie -*i
kR, et (100 Ie itvre doutij vi lddIUtJ Cot bler n~ais qni tie mIntque a ~r ie
W n qiie jv me scoimannuerqsonetfc Tadailleursgdo
~netqu afseetvgjfj~5aus.(Gie o'liiqulqa 116j ensisg r~die le fjIrecurieti : lec vu% parler de rI'jvpect nqurs eft:Tdiqug-
ie st's u e. .e nria pitlenracraet eMne voliihrit.uas me reuan 01114u'otfre une swile de the~itre le jour goer se place au milieu de I'acte coin-
Oest le Mond-D~t e naaacur C31de insire n i~ netnci.ou Ala derni~re minute quaind
j% pA-ICe d'une dirfinialiion. areu.titon gn~ral. une fctu-
6 fain, ontwidre, 4do yM A orel qui repuondavec aisance i leride~au se Ic~ve, cause dani ,S LIs L
w opalaions Iies pJu'S3 dernuers,,tet l'aploinh quiot luii connail. w Pourqiioi celui ii knesgn vre quecIonque. aspect quii se renou-,
II e4tr an repr~setai6olINous somnaes fiers, hit-il, d'ap: ('tit pas sa letir&' Pour~quoi mi ,k velle- pour P~arts du momns pre%-,tukuir osdhbt or td
whu-,boilu d, es ntiab 11166, 1partemair au gouverneinent de iii pas au Magistrat imustriesu. u oslsjus tndmitsktscar i o it os
a I .ses soixate ab.Itres.unusic-hails.etc. uie distribuer A deuini vi xodes gIWni-
Poe m'Wdais 'Eial, en Lour- l'homime 6miraeut qui... etc.,, el iu aa nasiruiv celte affAire dir," Cd!Chaque th~.ite douuiant trois 0L1, 0oar ch -r 'aA Jroite oj g tu;ie.
(FultI*I tiqfative et le d&Puti, plus loina, faik-ii N'loge du d~putd quitsiGesu aauaa Iquatrc nouveautks rars.-is-3n rsst tcto'b~ ksecil
QJ~fl~fl~'fete.Jdrilrne: Si, cependamnu, voi is ne questions qute je vouspi e etaesasnqi i uidOi- m.1l r .t li achu:!*inpiut
rout eque le c~r~tnonial en 1lenez pas aux nouveaux suffriges te a146omaaonue.Gt'tbr uquix rs unu ous ,, CSVStI.,c e~ aosI ronh
vjflre g~arde deo epcal de vos coneitoyens. je soultaite '11"o la lettre acctitto i womi-s rM~-, n'ecaigce dortz. pas en Is~ant que cr pd
11110eLdeolnnl utexi,?'qtoie a population, dans le choix lement coupables.? Nest-ea p~is'presquc chique jour it y a des r~p. Oh cette f.a~ot de parier 1 .i
as 1.41 Circonstauice. -r Lt l~tqu'eltd aura A faire tde votre sue-, npeaalcd iat i-ttin curI~~~ iioi iur tS5%.Ct Ae bL,-.A.1fltC VIaqutbsse 4fon
6qu misn o c Mie~"~ ~s''a q.iaunqui tours ? Jaimneanieux le croire I COild -rs lu.t:cbifs~sr~u~ efn
tique maion de Al.ea Maie aOr, de patr notre profession, nou ,t m
club ad iIaudin, dit 1e cot aple- vous ressemble par la l e ~et ipar Veuiliez agrreer, tonsietir 'A Isoimmcu oblig~s. tnots. joursialisies. lit pcon ii denciies dab Jteccc uuij
duqu ja suslele x c1 oeur. cler coniriere. I'assiarance ddo fiw-%de nous rendre ;j Ces uip~jlojjs g.*:1e-"'Itest j:T.ii;.tnt I PotilAs etCi 1C.1Sucn
uir~ad~e o fudls d ~Ah I miiiisire Morel~vous savez! mneillussnunl. s iV'rales a rt_'serv~es a ui la press. et urIc el'u~~sc rtqe.iu ciI
,deoree du bic-olore haitien cortbencpi iouses sonic DE mLaoiDrcurd'he qui toulours nous au-eic d,hrz1n uulmaipt-
sitIstou di blcn, 2~~K jaliles closes (dteclorates et 1'Observateer. a de voir l~a fouie des -K ayant droit DF Jvds bra.t'jsiucnp;ik des r.tppells
atm e tolurtnin a l o nf laaa 1ezes our le bien iedola cild Petit-god- ruer A cetle ckr~moiite a chic uqu~cs! Ssaiis noinbre .autsant cuue rodl ag-i.
mea 1luiindede lnterquaPi fnt que Ji.inque r-p~iiioii gai-
uttnne potat lnscap .onvienne, i'ous luiiiuggdrez d61ire. Jo compren i Vlk3onnem.3nt de Ia pr~seintatioa dune patcc aux feux ie etemui .-vicacshnribk--
e 11e nom amqudi vr .,Iet. en jknvier prochain, sitioni Jer6_ nolre coInfI ~rc et je le paruigag. de _- rarpe. e iIJc,.iqeIcpur ra-
e f~e tie m intueiI a-atineo eI s udion-Tout ha monade app-arav. ai as N~aus savorts qu- Ieth.Xtre est une en dusetq lpav ci.
Otneni ile ce qu'.l luilail. pour, a uiuh-a(eim olisqq u zitrcio oueu.circ.rh lljUe. trcinW, obiLg' par dessias It
nmvo~mr es eaiaeiS nmistres et yatit sa 16te et son cuur. MaisrlS lu 'tSmurrcajcoirn e n- mrcite da aepotidre3a04 It v~a-vite unj
clir ~pt~ D'Sprje-'commfent concevoir desortmais 9:19e eti11ma1lie tile blAmiera do 11`4droits ou le p-,titb ugcI a~ c:1piC r&1cam_'e par un prow ian .-
ilo Itisocs, des chanadelles ro- ei-ov sans J&6ine ?..alteua- pariager eat'lseaa I enp 3S wIr nf-i s tl ul ue faiOilbesa yai-drt oinia qi cmp!sssci e.
*ue, ds ptaa~s onmant tiome, Jler6;aie, allu-nez, allumezi.. luire il gla listeetes mao ni i Alatitick-&- sPi t iI ~pcuefoabltes abnit-droit 9qun emt!- issen-
les Ia eure ds tontlltst Win-par an- le 14 Juiliet-- mndique vi-Is h~ir ekrbudu~ne
0esle la letSe fait allusion. Jemminent une vxisieacc privalkgi.te. iI l'tetelu jronne
e, taidisquo ar grupesaria ..Ali surplus, je la retourne par Mitis osa It vetuisitnt attend sni Su-! persomnani~s!.
etie jokqes dares, do charr- ca courier aaa'sne iA -liotre litito-prame &Iai. c~cst det~rreun dws favo- Qui nous downer., l~a si~p-tition
t t~demjoiesellfes, teL dog .ariu' CiEFs-d'wuVIE DE L'ESPRIT rable comafrrire, car ellk i--,'3 l~rie ristis de la solennsiu dite a ri~p~tioil' ge~mi~rle itcserv& aux seuls journA-
meus Iegais elle eLdeini l amsi A~~,los doigts autatmi qu'A lui. J. ie a W gs~ndr~alIII. C.-Ia vent dir-- aux ycuK: iistesL eeiino otAsnie
wrhsubi ddg a onie leurs 1inuk Ime rr~r m p ssn w d clo oti ua v g pecus a aVous V t ,ii noui ser~a p,-riis tie renJr,! un iii
k anrimonie... i Trois telegaifls, Nous d~taclions d'un confr~re tntiltcatioti 41111 a pour lins ous Vn e ikluursecI li-gee nt p sobinltein (n) 11 pir Iy S
Lumi~re voire g~t esi s~r, votre ge~sedn nbaci ultsuf:
L buletiats attendaieaai Ids deux imi- I information, suivatite :lus gtavcra i sonx, eshhmrla justcf d ueappr4zi~atioainiiapbpr.ciktb~e. va rap- ln pa dnnentasf~ ?.Oi
histres et M1. Jidr6me. tu,0 vciasuqaL utc pui indispensable. CainmentIl., r1ice qu i nousladne .
11 y out des discours. Dfabord M. B. Simaialy nous a remis seule appirlient le droj it i' so pourrait-edle espe~rer. sa&ns votre p
u4 de St. Israel qui, au tanan deux nouvelles oeivros, qu't vioug pronIoDc-r sur los relations (1W ieu suffrage, une Ion~ie ei fruz-
11111 cowritt, d'urganisatmona, a expo- uf"diter :-Les of/iciers de la R&- peuveul exisler centre Ces nofoms 61 tucuse c arra~r? NXzst-.:e P" voui; IL'Ad-ninist-atian dii uMal
to le 'moile tde cemle ft e, fi~lcitae forme, chant pairiotiqea ejsodiir los graves accusations fortiuulei.. qua donricx he tori. qui atudiquez au i- aa ~aon~ u. e
Aaleureusemetit, l dt&puute des corps d'artn~e e do 'Ouest, A l'oc' public quelcotaque celui qua P~AYe:ragas3 qai laur s .eront. dalivr-6s
illi qu d a faith vo or ena Laveur de casiota de li natiga atlotomties Qa- s'il devr~a s~amuser ot s~eaanBuYer ?...! s3rorltc!3lprm ALs sigaes cd Ur
vvte. Puis cotui du delpla1 sernes Doss times, d~dicac6 au __________de___________It____&one Agusin
( ~~~~~~~~~fauteuil qui vous recait. la loge quc ________________
Jlr~une. grave, sotenuci et vran- Musistre do la Guer-re -et Micht- A PAJiuSkAN os cuez .. ol c unvu1
An~il, magistral. Avec un betl ia Patiensce (petile mnorale),chan- dire, aux yeus tie la tin isse, l cou Le Vrai Fra i 9 vw?
40oni), Id trace, datis un laoiagalo son populaire dt~dtt. A S. E. le A Parisiana~ I'~n s'A.nus3 deas pon qui vous accord lea dignais est1 (UE
Sable oti d~gaSA, s.)n passage A I& Pr~sident do la. IJApublique. lois par sesaiaie, d'uno djsrair- intr~Are a A cette Mrndacfstaiiou moti-
4Vatbre'.. M. Jdr6ine a DroLes deux chants sout wcawCfpa- lion saine, abi -le dante. el, ar tveur,'E
Ph& dt v vngi minutes ci sondis 1nds do la aausique,composde par tantsis ndmae intasructive, cowan'aae aucane dc~inarclie na sera jug& tiiia- Colui de la WkjenwIe
Ouars *ntrecoup6 d'applaudisse -R. Smaely aussi. ]b oi a pu to juger pir Vimntumessatis tile : ont ferA des pied.; et des mains,
wealis, Pout Wle consmd&r com- film do la Naissance des fel on Soaidoiera. on siationnera de Ion-
Pe un ,chef-d'oeuvre lalh~raire. (.-t ne vous fail-il pas venir exhibd iAl'utie des peies8_gues heures dans, laziichklmbre dii ."ig'nraal Wiegp, p,ra div i g-xa.
Un oaf~relad'allersrepo- 'eta Iabocli el~' anes.pr~fl~re ~ se:rltiare jgln'-ral p.,r. faute de Pou,-o Vit b a, Wm-,). racotornit. i d 's


Opie los~ danseuses des *` Ves- Idance de ce jour. I* Uomee 65 z& Qa'4 PaI-- Commerc- el'L -i e 1
-iWes de Terpsiclaore.u es des Ves Cote I-Arequi no ports aucik l. a.U. J ct ICP t
ade c Mais je1 ..letto 1.sitrequ nOo- Sir doe ter Novemore a c. *os be leautant pour corrrger une imprecs- &wouvesai au coztraire quail eltait sin
ti fitairais pas s'il t(llaia tout, no signature, qui, cormiue vowsrem" aax seront trwssrdA aE t lme st L oat qua piuvui trc njuste. qiacue tll e Lii pw e osaet lo1ui 4n A
Wblluta1r, el je me hite do vous pouvez le conslaler, esl dachylo" Ti'av rsi e. No 16 HaulL ioui- pi i.guInc e en as- valltr Iin yirllelii s tli a.
Zeavrsire.No 1 Huk Bds-pour %e: jig-s-er I!Jc I ;atnbiance en as-,
"slire goadter le laaecemenl du beau grapki6e,- Il y a cependani dwedtinf lr, Ecage.Jsistant au bW4Alack 'avcc spay 4' Luiidatys l. 11 e s (&Se
4 AblO qui,s n minui, feal r a pi- mots 6crats A I& Maui 11101 d'sPk*-11lbt~Aalbien rare qw'i acut A cut phutdl iteaplover dis.
'iiment I air et so perd dans I'm-noms i lataos dos iejlijales fiG Pergau -Prce, 13) Q;. .1I mificr ceo jugemeut- de ritique... rutlc'1 4:.i1tiLO lI& corruptioma a.. I0
3u rythme berceurd'uue jolie rant dans la ht e dreseift as OrO DI13ErR & Co Le publu 40 rkp,%ttuou atrales tralaion q I&fr e"









1estime quit ne faut pas reviser tutionnel par leur nature et leur ob-I qui peat etre vaut micuz que nous. composition du jour:
ticle 49; vosci pourquoi : Outre jet ; senateurs et deputies ayant un lau nom de ces parias do la d6mocrar) J D Asir. Leon Month, E. Lucien.
s conditions d'eigillabt6 exigecs par Agal droit A parr au nom du pays: tie haitienne que notre criminele n Celui qui ordonne le partage des
article 5o, I'art. 49 in line eni for les deux Chambres 6tant au meme curie ette en pature aux ptis communautes et successons des
ale urne quatrieme, A savoir qu'il degr6 les reprseatants de la N nation. gloutons des uges de paixet de leurs 6pou Andre Caius Lherissoa.. Vdndre i deroier j
.fat tare citoven du dipartemen que le droit de priori accord A Ia Chain compares, nous avous I'honneur de Affaire aippcle I'etirelaef s(i- at, sowts H
Ion veut repr6senter ( ou tout au bre des CommuitUes en matiere finan demanded. au gouvernement actuel. B. Camille centre Lilit Dyer 1 clum u
moins v tre domicili ); il en r6sul citre ne s'explique pas.II convent de des homm.s d. competence recon-. Sur ml observations de Me C. Be Des rrs r nchm S
tu qu'une condition de domicile donner aux deu Chabres des at- nue, et srtout, je soulig e mot it la continuation dcee affaire
tObtau moins est exig.e du sena tributions I.gislatives en tous points de moralat .prouv.e. Pour anoi, la .t renvraoy Miardi prochain .
ua quand le deputy en est iffran semblables. saulA prescrire un ordre solution est IA. a t reoye proc y a qulques semaines
chi. La raison en est qu'il imrnorte chrnologique pour le vote du Bud- 17. Ctle Chambre ayaot pour mis vait, dans notre port, une
que la representation national soi get. sio: de v.rifier, de controller les Audience civik am6riaine. avec du carbon de
eacte. complete. la plus com plte, 9. 11 faut h r inion des 211 de ses comnptes d 'Adm.inistration gen*:ale dju freidi jo O.-lbre 191) Elie eug r-a. pour led6bacq
la plusexacte possible. que Ic pays membres pour Ice cheque chimbre ifi wst pas logique que l*ixcutif Prsiden-e I.J. Dsir yant pour de s charge, des journaIueLs
tout enter se reconnaisse dans ses;puisse se consutier. Une fois cette qui gere cette adininitration parti- assessurs l luge I. ZIphir et lesup nombre dune wingtaine, qui m
reprcsentants; or le suffrage u liver I constitution rej sce on pourrait bien I cipe a 1-lection de ses membres en plant de JugeA. Blain, assists du a'e"nt toucher leur salaire qu'a l
el direct a des surprises: ii oonsa se contented, poa r travailler. de la presentant, lui aussi, une listed de substitute Nevers Cnstant. du travail. Pendant qulnze JOa
cre souvent des injustices; il f ut mlajoritt .absolur des mnembres dlus. candidates. 1 est vrai que c'est au S.e- penerent, ruds a la tiche
done que le system d'election des peut etre Ic ninb.e des procti ver n.t que doit rester le dernier mot, ugement iprononce quand ils ureht fini. la goeClet
adnateurs vienne riparer ces injusti baux de non lici cn serait diminud.; puisque cest lui qui nomme; ce- Celui qui declare avant faire droit qit sans les payer. Is snadr
ces, combler les lacunes laissics par to. Je ne vois pas d'inconv6nient pendant il nest pas bon que lesmem que Mendus Dorville prove par lt- alors A qui de droit et ne recur
le system d'6lection des depute, ; il A changer Icpotiue des sessions 16gis bres de la Chambre des Comptes se moins que Dorville lules est molt au leurs juites doleances quedes
faut que les parties du pays doit les latives ; seulemcrnt it taudrait tfier sentent les creatures, meme indirect commencement de I'ann6e 1899 dans ise vagues. Fatigdts A 1l fin de
id&es, les interests ont pu Ctre negli- une date aulre c i le I iMai pour de I'Executif: ii convent qu'ils aient la commune de Port-au Prince. 2e situatio;i, ils se sont dirigs au Ma
gs puissent triouver des reprctscauta- la sore du Chlt de I'Etat, mais en ouie la ibert6 d'action, toute I'and 4que Mcneus Dorville est le meme pour le prier d'intervenir en leur
tants. fixer une. de t.; 1n :i fire coincide pendance que demand la grade iadividu qui a tc. d6sign6 sous lei -ur.
5. 11 serait anornal qu'un Secre-- I'1poque de la transmission normal mission de troisser les intrets, de nom de Pierre dans !.acte de naissan La cause de ces pauvres tray
taire d'Etat fit parties du Corps Lgis du m.andat prcsidentielavec celle des contrarier les ambitions des uns et ce du sept Avril 185 e etc. etc. leurs est trop just pour que n
latif dans un regime constitutionnel trav.aux Ic gsi.tits.Sar ce point laprc de mettre au our les turpitudes des Conposition du jour: hcsitions A leur -preer lappui que
o leI principle de Ii se ration des voyvance du l.c4gslateur constituent autres, cest pouquoi ii imported de A. Poujol, L.StJust Nicos E. Lucien humblement is sollicitent de n
pouvoirs est une des bases essen- de 9 re p-ut pas tire trouv6e en les d&clarer involables, dassignr journal. Is ot travill ur
tiellcs du Gouverniement. Sur ce df.aut. car aucune vacance, aicune leur mandat une durce plus tongue arappee refuserde. les de ommager a, La
point, jai I'honneur de partager I'o- interruption ne peut se produire: que celle du manidat pr6sidentie et Bibiuine Anatole conre son epoux lete parties chest v c, mais
pinion de Monsieur Leger Cauvin ; les Chambres deviant s runir Ic ler de consacrer en leur faveur le droit Turene Dves. ait une consignation ec'est ce
le brilliant orateur a, cc me semble. lundi d'Avril et le President devant de d6cider eux mmns et d'introduire Sur la demand de Me F. Moiseciqu'il income d'acquitter
suffisamment demontrC les inconv4- d6poser le Pouvoir le is Mi, ii y a des poursuites centre les payeurs et avocat du sieur Turenne Devesin la comes. Nous croons, pour no
nients du systpme qui rend :ompati bien un intervalle d'un mois pour ordonnateurs trouv6s en fate. Par continuation de cette affaire a tp, tnt le contraire nou par
blesdes functions qui se contr6lent lui nommer un ra mpl a int. ainsi faction de la Chambre des renvoyie A huitaine pour que Me F. range, que des difficulifs d-un
Quant au Pouvoir judiciaire, ii tr.En ce qui concern ledroit d-ob Comptes serait plus effective. plus M e pu.sserpondreux erere re ordreont dd retarderce rgem
joue un r6le si e facu- A ce point jection, je trouve que la parties finale eflicace. Elle ne serait plus un spou- conclusions de Me Michel. quon va s'empresser de f.ire, ar
efface que certain lui ccntestent son de Iarticle 77 n'est pas A I'abri de vantail un peu use, mais une force,' Jugement prono icb. tant ainsi, ddsI le suil. une affair
caract6re de pouvoir distinct et indei toute critique; c'est a la majority une pu smanc.s avec laquelle ii fau- Celui qui homolonue la delib- ,qui pourrait devenir dp'orable.
pendant, et pr6tendent qu'il nest absolute que sont votes les lois drait computer. ration du conseil de amille du mi-
qu'une simple function de I'Execu- c'est la in.joriat absolue que doi- Encore une fois, je vous remercie, neur Hleniette Auger. Dans I'aprl s midi me ful rein
f- 4jue e serais heureux de voir vents tre votics ou rejetecs les objcr Monsieur le Darecteur et vous peie rIse, une lere par laqudle I
les membres du Tribunal de Cassa- tions. d'agreer mes civiliits empresses. Le our l des morls s ulne e re par laquelle un Ira.
tion fire parties du Corps Lgislatif. 12. 11 .onvienlt daccorder un trai Louis ARLET Cette anne, le 2 Novembre, jour uailleur cionfirmait e olen ianorma-
Cette measure aurait pour effect de re teent .aux deputies ; certes,leur man ds mors, tombe un dimanche. on poravoir paieme so
lever le niveau de la representation dat aurait un caractare de grandeur Aocal parait que d'apres les rigles de la ii salaire, s'adressait au ministre do
national ct d'Ctendre l'intluencr e r -il v taiit ratuit, leur situation serait turgie P'office funbre qui. A cetse la Justice.
la magistrature. plus digne-. p!us noble, si on ne les o- occasion, commemore pieusement Le lendemain MAr iCosant
6.Armei nos Chfes d'Etat du droit soup;onnait pas de rechercher ui ceux qui se reposent en terre sainte, Vieux r6pondJail dans le *Nouvel-
de dissolution. Suspendre sur la. avatiiie prcuniaire. Mnis la gratuid (g i E ive q ne peut tre cltbre un dimanch.. lisles et laissait eniendre par cer.
tLie des deputies cettc epe de Damo- Ju 1s1 ait t aurait pour resultat de Ce nest done que lundi prochain aines expressions ernuloyes aqu
cl s?.... dans 1'ctat actuel de no Iniriii, r lcces du Parlemeut aux que les priere. chritiennes seront cele leltreaurail bien pu tre ecri-
mceurs...? Ce serait une bien grosse. I ho.ni es de valeur qui n'ont pas les dates dans les glises pour le repos le par noi. Je lui adressai alors
une bien grave imprudence. Pour I loisirs que done la fortune.En 1889 RENSEIGNEMENTS des Ames tr6passtes. .tlcrlel pour bie p i
une fois que nous nous ouverions >i av ait propose de les payer par je- ME EOROLOGIQUES Le commerce, la Banque. les tr.bu lne. 'linrecarte p .'our en ptrs-
bien del exqrcice de ce droit,combien tons de presence ; A coup sdr, cette naux et les administrations publi-i ser qu'I e saurait e.a rr dans
de fois n'aurions nous pas A dtplore ncsure garantirait un accomplisse- OBS VATOI s chmeront. nos haiues d'allaquer les en
.es funestes effets du despotisme ment regulier du mandate, mais elle Selon la addition "Le Matin" ne en Inr servant due I'anona ymiat.
L'indtpendance u u dpyut6 serait in serait contraire A la dignity d'un DU paraitra pas. Voici le pro*s-verbal q(i, a 6
vain mot, ou plut6t. cc serait consi rand Corps de -Eliat. J'approuve le S EMINAIRE COLLeGE Cim Bellevue sge Iier :
crer sa servilitce qui n'est pas utilc principle du traitement mensuel ; SAINT-MARTIAL IDvu
7. I-estime que l'on pourrait bien in ais je trouve que la quotit6 en e.t Jeudi 30 Octobre 1913 L representation de mercredi. Nous, Claudius Ganthier et 'T. La.
dlargir le cercle des attributions dL excessive o-0 dollars soil. au ch.tn qui wa pu etre donned A cause du leau. temoins de M. Clment Ma-
I'Assemble Nationale ; elle devrail e Ide oo o/o. i.soo gourdes ? St aromntre A midi i7(',l tmauvais temps, s'effecluera remain gloire. Dirccteur du journal Le Ma.
pouvoir sc rtunir touies les tois quc encore on tait assez consciencieux minimum 2,0 soir heures at denied. Le pro tin ; Ernest Carmleau Antoine et
Iinttrct suparieur du pays 1'exige- Ipour s'en contenter... remp6rature ? mnimu.n 3, gramme a te&augmente de nouveaux Emile Prdzeau. t6moins de M. Cons-
railt par example en cas de d&sacorJ i;.lc suis prtisin decide des deux ims, tous interessants parmi s tnt Viux, chef des mouvements d
entire t'une des deur Chambres et lists pour 1-lection des sinateurs: quels il faut signaler aLe Souvenirs Port de la Caitale, nous sommes
Port de la .rC ia Lti itale, nous sonitnes
t'Executif. Pourquoi ne pas fair cen il ftaut laisser A I 'Ekcutif les moyens Mvenn dinlrne 266. grand drame don't les episodes poi- reunis .c jour hum jo Octobre A9
trer dans ses attributions fexcr.ic, Ide faire arriver au Parlemm-nt, pour miii. Plui au u a eront courr plusd'un frisson heures et demie du main, chez M.
des droitsde grace, d'amnistie et d relcver le niveau de I Rpr6se.ta s m Plut sd h. parmi les spectateurs. Nous n en di Joseph Barthe. mattre d'armes, avec
des olts d ae gie et d, r le sphB rte mits,,auttes de pluies sur le lieu vers 6h. tons pas plus pas .ele
commutation de peines,commnc s-us tion Nationale, les homes de gran Gutte de pluses sur le lieu vers 6h. rons pas plus pour ne pas gater le mandate de .tgler le different existent
-lairs et tonnerre. d davan etre le Directeur do a Matin a et AL
Empire de la Constitution de r867; dc valcur qui ta ont pas d'influence Eclairs et tonnerre. plsdu pubic q gagner davan ee Directeur du *Matin et M.
Quant au Comit6 permanent du localee ou A qui it repugnerait. de B.ro tre constant. stage A la surprise. Constant Vieux.
Scnat. je ne vois pas trop son ut lit. scnmb.triuer dans une champagne Clec I. SCIIEElt E Ite speetacle continue En response A une Icttre parue dans
tel qu'il est organs par la Constitu- t ,r.le ; s in. parler du droit incontes Tribunal Civil Malgr6 notre note d'avant hier la l. a Le Matin M. Constant 'Viaeu
tion. Pourqui ne pourrait il pas sur- t ab!e pour tout gouvernement de .4uJieln:e civil dlu 28 O:Iobre 1913 voiture qui obstrue la voice est enco a public dans le a Nouelliste a do
veiller les actes de lxcutif et lu cercher A se mnaer une mjorit Prsadence I. Dsir ayant pour re la meme place: GrandRue en I mardi 8 octobre, deux lettres do
fire des observations en cas de b-:- das les Cha nb es. Si le gouverne- ene i ynt poua mason Cni:chio. la derniere adresse aux Directeurs
soin. come aussi convoquer I'As ,nent est mauv.ais ct que les candi- aesseurs le Juge I. Zehir et supi Ou'est-ce quon attend pour donner du a Nouvelliste afnit ainsi e Dta s
semble Nationale toutes les lois quc .J.ts qu'il prcslc ne n soient pas di- pant de luge E e ie., ordre A son rori re de ire ces conditions it pourgait etre int-.
I'exigeraient Ics cirsonrstances Z .I1Cs dc sir au tes du subitirut Nevers Constant. A proprictaure d anre
exigeraien les circonstances s dc sic r au Sinat de la R4pu s du sub ut cesser Ic spectaclequi est maintenant ressant de rechercher et de trouver
8. .Le system e actual, qui reserve )lique, ccs calliJ.ats s:ront 6cartes Jugements pronor.cs. d'une.monotomie revoltante ? C'es, ladentitt de ce travaloierjournaier.
la priority du vote des lois de liaan purcment t ctimplemen t et I'o vo- C:lui qui condamne la dame Veu. IAla Commune qu'appartient de fat Mais je dedaigne de le faiie. de peur
ces A la Chambre des dcputes.n'a pas era sur la listed d.s Cjlleges electo ve mile Rivi te et Alice Basquiat i re la toilette de la rue, croyons-nous au fond de tout cela de dioo~ ir
sa raison d'etre. Pour le ustifier,i raux.-- payer au sieur Racine Ainm le mon-et peut-elle s'en acquitter avec cette quelque noire machination ou que!-
dit que la Chambre des Communes ia L..s articles 4(. 49 3, 90 et tant de leur obligation et pour ce fai- carcass au milieu de la voie? Vrai- que base ilchet6. a
4tant la representationla plus directe 93 sont :a maintenair. re leur accord un ddlai de six mois Imeat si I'on ne fait pas vite.ce buss Ce sontcesderierstermes qui ort
de la Nation,c'est A elle qu'il re\,ent i le ne cong )is cette institution et les condamne aux dtepens. avec ses uatre roues en 'air pourra determine la lettre cartel de M. CIe-
en premiere ligne le soin de consen- q ue dans une sociit tre avancee. Si Le supplant Lucien tailt place A p6nitrer dans notre vie au point ment Magloire, lesquels terms, as.
tir. tout d aboard, des obligations fi lon vcut bien considered la gran- son college G. Pouilh. -,on s. crir. ouand enfin il ren dire des temoins de M. Vieux, s'ap*
nancmires, particulierement I'ilm t. dcur de l mission devolue au lury, Celui qui condamne |er6me Xa- r id"dta fantaisie d, le pliquent AM. Clement Magloire si
Mais ce temperament apport, au la gravity, des interets en jeu, on ne vier A payer au sieur Brineus Louis dplacera: to s ieills cboses qui .a celui-ci se reconaoit I'auteur de la
droit d'initiativc n'a pas de fonde- peut, en presence des errements aux- la some de deux cent dix gourdes onut I lettre ayant motive la response de M.
nmeat s6rieux. En France, il existe quels don; e lieu son fonctionnement et le condamne en outre aux dpens. Vieux, ou en assume la response
sasi ; cependant 1a il s'explaque : le consequences de la mauvaise tot des Le supplant Pouilh a fait place A NaYI ma bilite et que M. Vieux dans I'un on
gmat franCais n'a pas toujours CtC uncde la capable incurie Jes autr-s, son collCgue A. G. Vatel. Les epoux Marcoin Joclyn nous I'autre cas et dispose accorder la
iectif ; appel Chambre des Pairs que souhaiter de voir rayer, de notre Celui qui ordonne avant fire print d'annoncer la naissance, sar reparation par lea armesreclam6c par
mes I'empire des Constitutions de 16gislation criminelle, cette institu- droit que. les hfritiers naturels de venue le ac courant, de leur fil qai la lettre cartel.
alo6 et 180o, il Ctait nommC par le tuon qui ne peut pas repondre a 1'at- feu Ducas Pierre Louis passent de- a reou le prenom de/Jea Marie F Les t6moins de M. Clement Ms-
i; ds onrs, ilt pouvait pas prI- tente du Lcgislateur. 'vant Mr le Juge Jean Zephir la preu lippe. gloire d6clarent que la lettre parue
teadre parter directement au nom du Tv It jitice populaire eat mal ve tant par tare que par temoins do Obd tlreoV dans le a Matin a nest pas et ne sa*.
peuple;donc le droit de priority6 accor rendue ; inus a qua la taute ? Pas d la simulation qu'ils invoquent a sa I, a d ~poseen nos bureau: in rait etre de M. Clement Magloire, ni
6 A laChambredesdeputessecomprc 1instatution. je suppioe ; pas davan- voir so que les deux propriet6s don't Itaorot dpos6 en nos bureaus C n d'aucun rtdacteur du journal, cie
nai.t;et laConstitution det875 qui re- stage A nos maeurs, car c'est nous qui part age est demanded ont etC achet6esa r de rs roristare Mo ut h procds de rdaction et ddinforma-
git actuellement la France n'a que lc taisons nos mcenrs. Qant A moi, par 7eu Ducas Pierre Louis, et de er As. phopritare ut Ir tion n'cntrant pas dans les habits o
tort de reproduire cette disposition je m'en prends surtout A nos gouver- ses deniers propres ou des deniers de amer Anos eres de reaction de des du Matin Mais M. Magloire
qui survit A sa cause Ici le S6.at. s. nants qua trop souvent, sur la foi de sa communaute. ao que Georges hemres d soa n herre, de i nsiste pour une reparation, cdr ie
nousexceptonsceluidelEmpire 849. recommandataonsintereisees et quTls Pierre Louis et Eume Harristt ont 9 considerecomme une offense de i


qui ne compete pas beaucoup dans ne se donnaient pas la pine de con-1 etC les prete nomk de Ducas Pierre Nouvelle f la mal* part de M. Vieux de I'en avoir cre
noIre histoire constitutionnelle, a troler, appelaient, aox i in portantes Louis, la contre enqucte etant de Un de nos amis passait I'autre jour capable.
soujours eu le meme caractere de re. functions de la judicature, des gens droit. devant la station central deschemans Les tmoins de M. Vieux mai**
presentation que la Chambre des d& n'ayant jamats overt un code et qui Celui qui ordonnz le partage de la de for de la P. C. S. quand, consid6 tiennent leur premieres declarations,
putts : il a toujours et6 electif. Le en faith de .roralit, en ont tout iuate succession encore indivise de leu Do rant Its bAtiments, il sa'cria : A savoir que Ioffense que M. C. --
nlMadat de dEpute et colui do aena ce qu'il taut pour n'trer pas pendus. rival Jaques, lea formalitiess de la loi Mais, 16Etat des locauax umaix gloire dit li avoir te taie per A
r ayant le mme '!aractwe consti Au nom de t'hormen dyefcam ps pralabflemant replies, one paration I e terms prtcit4us U stl.f t _ua








LE TN

Les nidmoire. contktonnnt la &-s-. I plus voulu, non sculeweeutftt hav u adhlrto a ollr.'i~ a tdpt esa
Critind'une a(bataille ~elle Pbc(Ut Ique ma riponse visait. mais vmn!-qbe silac. polar rion reu pulnnotis *Mreicpar Zvledpidof soa a
O lieu A Bojano, et pendant Iaquiel- ae ers.be p'rroteprII)SM ko Iv~fl u
b IaaSolats dii renuna. -,nt II'quo votre.}ItVOfls cnfcurtteedansnasa parole, if A& neraux G )IiMvet et
30 s oldt IaduiCoire do asa.If it,: eltre cartelcat eait d posittivemene : it'wtait dtA (wilnhiner IqatetleIlIAurfit quedques eprsdsentatioa3.
Prisonniers, a~pro~s avoir tuA )I Io ata- polar lei term--% d~ii ou: vu, ro&;vebl J asconvait ~ liii ~lcul~)aIv
p4escent Jsetiries dC b(JSiik Ce Ui you: ivi viimparln n o AW4E!.~)JtCct*A, etast Ceu \tie anoo adveaasai- Aj -rlme Mr A.Xgaste Caro
P02aod estementt c e xp atosntgI-oru- r~uiage m I'aueu r.~4mc ,vorePJ5ro- ineltoni pa etjx-:,v%rn3, deman- S'eSE partly canlidat aui siege de
&M~tmen cete g atio gloownag A 'aucufdo IkAc~usatioai m 4I close s. co.tra.iroinant Aia opi- 'ILr &ut ectecmue
00 a. et I& rtduisest A &une escar- change et calomnieuife portitec6altre IHio:s d tI 'tar oclent, As ont a eu Ci-rdeute ldecidtuecomu~ nfo.
mnouche pendant laquelto 4L p it-! m~ti et don't jai eu A me d~lendre. *--nl4 (de:4)Iflpig.,.e (lose le tofond dd ai aidtrfO.Scso
SWoUM*abragandi fuarean t too~zet as %6; A;iez-vowt com-1ris que dan% de: IatIni'ttitio.t Wait pas callcaluse. f, t otsodtia4t~W~l
furent faits lprisoln~iers. If nv Ren teikes coaiditons votre tettre cartel Ie 'oits O )lcor, Cot (Jillrait ItielcIslatas-,avet: eitihausisme dArus sous loS-11
outre cdans cos lettres aucaun* a r e~a~niec ul onji 'ta, iai':L4dglI i I i Ieuc j.rttmsens ou Mr G tronute.
concernaittt uinebalk req.ue itfit a a'il d~ellc-mane ;mcI? I lia)e.D .La Jpa armimaet ic la hMa- est un-- des perso-inalW6It~s tplii
be daotas : Int~miires. pipi renb.rleau L-11 tout CA%' Ii-oicque roulS m-jVez m- uu~ ,vin-inetoaii qeae I& let,-!vue eit esprius estimikes de la Gia
COntratir es onhoe s.11. ni- uIi re de M. iei late (d uise sm-ifi.IAnse, compete de r.~etes syupathie.
Ic Couaaanda~t huON big-,. A n'A~rcss:r A vous pour f.015 r uukecnaWS1Visares ulI ~~~
5iotiwait talontaer Fha li~~ f tire tentendr qu q a~c -spvtites, vera- b ), au Vktci te rs. eq~laa~~
aaezd'gii~ lrat ea#icri stb aiss flue. avant pri& atictii) do Chuers Cancis6 'ens
d'aprq~sse isleLtres et soil rapp(ot. Pour clor.2 cette corresponJance Ite -o'sdeux voie4, I adversaart vIienli I
officiel. rckver.ti dans vol ye co~icusion une i-ig#3r do in )i vis A vis do qui if I., me porte can-didat,aux ikeactaon
11 nest pas moins vrai toittet4 I4)Kin .ciztode, A .1 iILolle j2 tiens A tie *Rest cria disjwwa4t de toute ddiin iit -11 VJ 1LuJ.L(ir 1.- 10 Isauvier jI14,
que la Caijaga~.e contre .1t4am.qa pI)ASta%%cr Iprcti~re Cc)-imst once. Vous dlt coairtuais d--roetiftleation, de I,,'-piaur &~re t1) de vo; Reprdoutants
brigand fait decidt.',ent thalwoi lisoe. avci pu dir.. eetl circa, d ill- votre en p ter hes explication 4 qutit a olf a- 1 Al~a Chambe des Communes.
Mais 'Les opqralioeis aailtairo-, ij-t refllci ijue ~dci tray ijileurs Wit-.k,!;ailletir.-4, c4'4 vrauimtant nt ie 1) J, An VIMI P Listo nb--r dans 1 a-d
raient 440.sauns rtbaaatat. et Fit Isla i
volo serait )3rvent aI i-vrohliorle *\IliclIt s %t ~p INv's a. 1\1 it:s noi je a w, g~es. S userire A maaiparedl vii- .iianls.ttim i :te m honor~ant do v6%
*aaa pndat pusiuasall~tts, i p~~ dz qc ci, ar ~i laie-c serait tJ t(-:W)il'tPaceard avec Ill ibieiv'cillants satifragzs. vous m~awre:
pas;pnatPuer ln~ei i m.dtqI 4 arns at cra%%er tr vast 1 )pilt ll 11a4i~ at. o i Id tillJ ipb1i u:i-- pre LI dcertaiie d.- votre
asIts dt'sertioio do sscoanpa- 'IleI.thi~t rt,(tir qic flt.wtjts f ail onl in- tj), vio a.-wra : daccIA,
Vaol's de tromabtons et ha decouver- P-1.11 rcsput.is-ible de cc fait,.u'ayant, vroaaC,08 [M-1111,4 i e81,1! sympit cie td e ,otre coaufi te. Aujs
to do son a'&aage3 par tail .talduciaa pis encore touch% li :fonds atlou6s; 0 u, I-,tolda1t tomitca~.-I qa'exiter 4 C. *Ili blest n. mIevant A [A hauteur .dia
de village. iiiiii sit. gagner sit con-au p'aieanent, de ces tr~avivilteurs. Il~tiamipie in )t :e4~itr.ite;c.... I m and or q at--j' u rai re~u, et Ws aspi-u
th1-no e pon et.ictahuir. I F Illait. puisljuil .avail pai VOu laSpirei Men lIltl qicicslchoia ninteuawit Iratitod.vi s bsoi ~ ii tdei aspiration,;
Le gtlieral 1higo nous rCraotO, d--- ripeter cc quc jxAVais dit. I~avoiaiqiis% ,M V,eax a tijit~'rol st f*c (li'ildwii people. j'app rerai d-- b~.une Lii,
410118 so-; ahainoire. s, q'iI interc.5-da jliii entau~eanent, et. disons-te, loyal e- p riawAlr~a jakti.-; ~ritiaan--*iacoit croycz-I m tav IartI-- c~atribtztio 1AA.
f*wprtis fill roi Joseph ( Holtiaipartt' ), pt bi ix ~iajc~4orI. veJ rt:enn aini.e
"fl tIoad1;hiasr kib irdon ,de. Fha Dia Je paurr~ais zohtlnr rque vaus essa- d -ol- tt)lj!)atr5 prk At la tircIpla; ant :o~ajou S I~int~rdt sup6tieur
Noul assertafoaa, et cli, Ost tiH~10 )Le 3iez.. Monsieur, d& yous troinp.-r et tt V` I IctI~ am.I4t d acolle~zivit au dessui ~des pat-
pirobaible. Je trmper vo; cIui; is el sr.tiiera s esarsci '~sions rnesquinit.
011 se dcznancle'eai effot, cott i ]-II 111crillettrai j tasaits que yous fissiez ijt fo'ra i i.i at di ij )ir rt je SoutiiiduPa--cmx u pne qe 6trou,$,
It- brave. coiniatiaataaiuat (141o4 &aamaii at ccro're qu.e ledernijer m-t vous esta i.j~j u,rleg dV tl, it.cit. rarA voutonduPa acp.ut plus W
list avoir le iotepet do dt~ntaiiaer all re%it& dins une icAalre de sa grAnde 4g a ic,, a'cr *retardi.e,!,etq.i: toutes;lIts bnhlzes I 7*- ~~ i4 *
ao qa c bian apaa -fttr)tmiprtaiice pour snot. -voloint a d evnt tendre. dint une Av.:cIs dispa~itio-i actw!
fiti joriwnmoiaer do gitierr. e.loi) )i sn Nois tic sommaes doric pis dai'c-. i: a~ AJ.)iprog~essio i Salle.- vets les am~iora- esprit;. tenJant ;k noissdvilter tI
lproliro lnuiuag' e brigand ttait :orH DI`cicadt ,eicj crois q te usous tions sdiutaire;. L~e problkrne de n~tre Ise-o.avsqs violentes, it' ny a pas
,'tUt4AC4t c-Wtbro pit[.sea (:1lane..; aluit- rnsjaniit~t esmsavintir n est p.-at re pas dins he douter Ies r~farm.-i p-o gresitps
l~iIti )aItl.;t. -;tcaacc s iprc.mttt SttrIttechaiw.eirnit tde nas ctsstitutions,,'cessaires ;k Li R-pub i'ta-;qu
SoCmamtN 4 ...... Ftaa eaut u\atrac smlenot otrai I Lits DI i v CjP mais daiii: le f~onne~nent d.-flnitrq'at : tj :a;c~r
hee Ctttl cA .1vous, Monsieur utl t e c&ct dx
J.'aiitetiar tesica( a'ioircs ht siartiott CO,\s IA-%1 VIEiUX. --menta~itc *et de I110i m Vari.4 II1im in
o: onpat ACarouce etA Aandiii 0 SEI ME! E: r3porte de pr~p-ircr notre milieu A h*A- On a l'air. au contraire. dt~zre
fill proivebit-1 (I'd stiliai, x rE: WDL3GIUESdaption du pro.res. Gt sera I~cjvre't, vers tin movement de rdar
qu I cnc inio~rr'uaseat n .(:)itl~~it~ ~u~sagrtusuEL'~C.[QY.Sde tous les baiias citoyecis, sous IA i doaag active poussde ne manque
Iaie t .~cat~a th hraIliaylg. !.. ~venit (luandOBIIVl4lE pousso~e de goiuvern ants cofl5cien-ip~as d'dire encourage, soutenuet
C't--It-tl 011Witlat aillsi Ila oat e1Ciir i aa114.s si'A aejoltationa a sa -vies iw t&ar. tghkai- uju.r~kn
Msonvtei t I'iustoi".'. -4 Snlchis iir-li. I t--;tet! Itel ati its5Ct-fllis Iqaa 41e- DU cIxC c~ae ignrisoud or 'tstn
A la Chrambi e. It ne perdrai p 9s;A faire credit d'espirance et d,- coi
I it ra~itrit at iolac Igtoitl-raI Ittipgo *a )"diitrtt'jalslae IM" t10shtlit, SEAINAIRE ~COLL&iGIE de vue, ua insta tt, voi droits et vos fi inc. A Wr MichA Oeste dont I's 1i
avail. atissi hoiaacotop d'imaaiiaiiatiouaa IIi 14)111'hr tlC ta41loill IItoil auji- S 71 II[A1 ier~ u -.wa hr 1
#t 4pe le I gntiod lot"C. soitlfits, si:t- ,. -:lt, tillt I agitgume, doaat j'aaaSlMl : Ibr.:qu es~nces!nemrntritpaisable aux afraires, ne ij
vaiL stirt~iiat .xpasaaa-w cen iaaaag,.--pa .il iav i gA-ae a t leblisanor, Liaji i3 av mY1).-3 19 13 aliu a wsi oaaua~ uapratc n osd ls
qaaie loos atauitariiiat1csstila IWreI a ~ 'Iut1-,m 0 aasayv. V0Lt Ue o.) 1Lslvricn e musd ~ changement qui s'es op~rd dirns nos
J. R-. ClItNEI' 'i ,it I ron~e rid 6,t terbre-Ocrto~re d.- cc co-ifrkre vien-' Mcixus.amniei 'ltod I
11 c.'tilVI4iitidone do luti hi-swer. (snannum 46. Isent de palraitre avec les maii&cs sua nation d'avoir un temp.~rament a..
'4;,o'Iiraieibtitiit pour comaloto et d&e- rempolrature aimm 302, 4 antles ire, de n'i~re plus zurbulente. de as
a. -v iitiwr sipua in, at ccateltitle. danal Skatices des 27 Mari, 10 et 17 plus se laisser gouverner par de vial.
Encre e siare exliuer Moene durn Avil 91 Ci Ci)IdiiCC bri gaires; gens, A insiina -nauvais, o.
Si j i bien comnpris, itftme repro-, Ciei clair le maim" ouet l'apr&. alydraulique. Corres Au lenn. jouricruees
d 'ouvrilers, i tlim )n thrnior entrotitet strlat'Iamidi ; A 2 I1 14. petite averse I:ade8' : Rceteduel 8rke Au edemai2. n des dures -ipR6a
J'aurevi, ana a 51 ajalc di ~ Ieiit;UIaI (h4.34 trai. cot .m-A'eil St. 6 mjm. lEcl~airs pendant la nuut 19 a1-i9(.t I. Bj-:-t des W-Penses de' u8A t3:.eleatA
Pairetmaau, Ia ttresa'sst''n -Y'"i attx'.. duita io -1rolailo:. emudir- rom~trc constant. 1VExercice 1911-1i914. Loa midifianibiu.duefao bnteMc
twa"t~ t'letj e t s a'anuaivatoibtspli vtira't ii Iithw~ist~Gt rlitISot.K .SCIRRlri 2tie haIoi sr letCons i nciannatust Lconte et nombre
1C.oUIRRIartcmu1nd aux.Lii Sur Impts j ,o1Jeunsslasd a zuei r
tttu~Iae.;kit% II miaitires rcutaccis .11)a tl. 1Ieaistij'! iai filit tatat do [41-4S tinltS c etIs tiifL1Itif. Loi proro-4 Ailt pour 1'Exercice I qu'id nous pr6parait. on s'iait. do,
'~arenet. 'iar Ia~,j'aaa'ai tn '.- 4 ).1 -acloi.aia tro~is jotars-, pou" e 191J-1914 Ialoit 3ui t27 O.:iobre 1876 tue prs.iirog tc IS
P'ort-au-Princee i lerc 9it 0-t4uilbtret 19a a reo 04 toamn.aam' .II rec uilrs leu ti I de cdesonscienceirc- n redt onciececidodigiu*,
l 'it #.;aaI vit-lwt desi p jlt tOier~fs~ll hret in )lirts eti oIncticix u in T-I. res. Loi sur les~t aumobiles. Loi Sur plut~t encore come tin cri de hoin'
Monsieur Ckqmcnt IMagloire I"4,14ioa'midst~atctaua-~I)11 li t ixtttitit~al, Iti ao.le r4it l, ~is.Ogns te, tout It monde. se faisant i obea
Directeurdu 4( Mliin a. *I, i I.li tiltfuii t. et It- 4 chn !Wtjeie'5orwit. t~tlvisi~tts irtes ttenea hupt I Ujarca*li tshtt-io dS.riedyI -RAl-ce, 4&artani tout sentiments d'afti
En Ville. -;'is traa*'a .s r les dc.i-% poiuits it Ialea aaic llat et 3110qj ilit.Av.L usio e n sit~s et da hasine. avait pensd
MoCcr ois. I,* t i.;iiic'5 gactirentes, UUSnjem- R ien.Apport Lati quesrtaione dsa deus I'inft&#rt du pays exig.-aitqlueh
J. it. witIi enteadea orlu.gr '4'LA ian, pie ron poata ir e io rlt ravaux publics de la Commission nraugmentat pas, dAns led~o~S
Je iais A me demander cc qu*4st s~iatit ill :1 entratlhet do v.'n hr.-di Ihrerd rm.q'lco
~cu aiedars i nation du diffi- h 4ia ~~\ la ael-ti tik I(lit diffi'-poeinsdsSansc oa r-cag 'xsinrsi iu de lihoreur Idurachime. qu al coav
,e~u qu a xis~ enre ous v~rc .'as tua acxit~ ilir nas..Liis po,. do h~unt doi's Mortt:It',; bt~i~l.ic- .;ontainu.r IC iravaux des o6gouts dedohreAlafrnisdi 6a
esnteptlet avant potur titre : fl's Ira- t'I4i*q1Ile ( t'41dill'reaa I o:i Biui-1IsCII'iI 1..4 IpIai *s t41. a 'roasiaint qui mj, du kL. Service Hydraula- de sang don't on ven-ait de nlg
tv.,illeors recitn',,Il hir 5alairg'. doni ~t i~~'tuia'e cda Is, e *wo44o'or.Iiaaairo 'mihumtsill cativido an -ro- qebouiller la fice.
Vous Caies that ivec tars! de manqi~ue v dro ta.-ist'. pu it.11404 t6amuaiua: *h411site. et dto ss~Iaiistc.i.'atimsprasniers q 1u )t*u*d *
cii o*aLi- Ata unj aOa sic- nue s'litait pat dini: tromp:
it sa':a\ t 44ats i'r Je.ime4t.apas attriak it coulwn.mlin)ratio Ides N) is attirorts Iatteaatioru do u
41'adroitc diplomatsic. U- fises.~eml v~ It. qi
sailits ot ties sitaa s. 1,.' temfl1)4 ttalit (10 tha-) t soi-ltar o teau ptacts par hs tratimi-sni.scn p asible des pou'.oi
he nvai janiais cu A m'occuper de 1 3it 1I.' iaiantaiht qo-I ion10114aviis atora 00inclit'hn et cipoluha-I illqas tle (an).umuie-4- e0triqisoi ahlitrise du pr.~:adentaclib ticpouvait que SCUle
Cci eniirefilet, chacuan doit twen sou- A.ii- La t.". Itilsil P)'I)i St !- t, PA- laiai 'a dlscnrcto. a'o~alaiont sair lea V.)ia.*tat" o:i 'part le enharant qual 510115garantir un, pdriode, de calmne.
venir comme yous et mos. JAmenu1 A -1,1 iftt I.- 1r11:a1i:) t tPe'sSlt .5ialftsbaucu fPita t.ara a riuil ed taal u i'u asAto4lr


pr6venus et une conscience qui n 'at- Iucomnt avaiL altt,- cltte vrite. "Ces films sonntouveaux. U noims autreint prps.
nd pas d'tre accuse, itl parait que ) Qaat an saccla B 1it A sa:voir comedies, ils prfsentent tous un in- Le piice-nez qui avait 6 dap** erles qu rie ne itouvtPJA11[.
o ius avcz Vouli esquisser tn geste q1aI an trathaite aetele t 6ri deslis pluc uiss.auus: D.- cares, en noi bureau veniredi dernier a 'lot!stir lacintatitnm iuuouineue si s
"1 rl "o"". t relotiri qL'il n~'tait paint res- en g.ran c r, nt 6r6 pl ote ac6fes tl r A nissau icent t d Pd
le pensaisque vous auriez jusqu- porsabied ce fat. n'ayat )as e- dans les fa:nil.s. fre"d N. Cook. or naissance ta entac cru. crw
at bout conitanu ce geste emprriptacore toa.st les fo: ds alot6s an Aprea cette soir.e cIGain a Belle- InspcUo2 8s islira -qnal ft ae pro t
done certain loyaute. Malheureus.- paiemnrnt de cos travailleurs a i vue term-ra .set partes jusltau au Nias $a nns am St grands efiatile des trpiol. r't,
ment vous vous itesarret6 dans cette nous partit d'auiw exigan,* asset. D6cumbre date a .iaquell elle repren qde acspbur an de IInsptCduMs raoqua uo.foat vi luncan s djaplv
voice o& vous vous 6tiez risqu6. et rar. --r din esmances aveeO c agulis.Ia-tra i es oarza de I-aasp-cg d Sris qui our.,s :st- i l dngreAmp drsc.i
eantsur vous meCM. vous W'aves Mi M. Vie ealt tantq c gas .AV CetQ e Uss en M MIN .oJ do atda f ito I