<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01894
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 13, 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01894

Full Text
r~zo. ~,.. &. -


(new


C DIRECTEUR

A5 S!~n xs.
1;0R T -A U P R.I.NC-


~ Mv-.G.
'ETtA NGER::


2.00
5.00

2.20
6.00


NI. i: : G. 8.00
LEN UldRO CEN.TIMES


J.


QUOTIDIEN


-- `'~CF-


LA SEMAINE QUI FINIT lfournu
Signorar
-0oo0* il n'ya
ferme.
I;(E'L*nw IOT LE MILIEU. Wnont jamnis r6ponda A no. ef" venerm
forls, m6n~i qian I ces efforts quente
jaui tonwj urs entendu parlor du 4taient s rieux ctn'est-ilpis lemps perd et
remarqnint',le vent de rdormequi jue Fide n mis vienne que la Depu
souff mosn Geffrard en faveur vraie r6forme tie instruction pu- iour. ui
de i'inst action publique. Jamais, blique n'est p:is ce quo nous pen-' sai. 4)
iaaicun itutre 6polue, nous en sons? ferme I
creaie-I li at d'6coles : ecoles su- Le oiinvenie:t, aujourd'lhai, tente de
pirieuri ". notre premiere ten- est en ftveur ide la creationa d' co- ter les
native .' .''le de droit date de ce lespresbytfrales. Va pour les 6co- r6sultal:
oUive lt;acoles secondaires,- Iles presbyterales, i ni sont certai- franche
a part I, ,tieigneineal secondaire nement une excel!eate mnsure, clusion.
,ree l1,-' le pays, Geffard ful aussi excelleite, au mninws, que
riveni ii, des bourses pour 1'6- routes les aufres misures de re- Voye:


ires d'un duel. c On esi
nt, dit I'opinion, parce (qp'-
pas d'6coles ou qu'nn les
a Je fermne, dit Ie gou-
lent, parce qu'on ne frr-
pas les ecoles et que I'l'tal
son temps et son argentt.
lis peu, et c'est la note du
n1 autre sysletne est i I'es-
i ne I're uente pa<, on ne
pas d'avanilge: In.11S on
e forcer ls gens AI frriiiern-
tcole En attendant les
s, laissm z-min vo:is ,lire
mrent un petit mint le1 conr-

z-vvous, jo; crains bien sill-


Irangt*r les primaires, on Ivement et le propagitio:i qui cerement ne cl! pas seulement a les Font precedae. si r~alractaires "a la lumier4 q ie
r-gi- on projeta, pour la L'id6e est en mirche et nous nous le somnnes au travail.
pretii' )is sans doute, de fon- sommes A Sint d'E-iu. Voici, a ce IToi june Franc lisde nes amnis
der un' >Ie normal d'institu- sujet, ce qi'un correspndiAnt de dlbar.iue un jour stir in i. f'.,i
eurs. .-,t de cette idee que T'en roit crit a un confrere d'ici: cheineint sorti du rgimn nmt. II
>orlit i, in original d'Edmond vient 'i la in iiso: o,'l je le log.
Pdui t et organisant une Le curd de Saul d'Eiu se Vingt-quatre lie ires apr;s so, ar-
i~e n inale haitienne en plein donne beaucoup de peine pour rivee, toute la in'it-on 6tait sans
Jaris I'installatiou d'ecoles presbytera- dess is dessous: tous les vie Ix ob-
Ma.s j'i toujours cher- les dans sa pIroisse, Illas! I is jets de bric-t-blrac, tou'es les
s esi neoujours catistiquer- professeurs lninuLI11.nt totalemanl vieilles ,errailles, les m chlitnes
de o l I cest i une sltalustque dans cette region. I)ans les sec eitropiees, les joujoux dislolui.s,
e i at intelletue, qude-lions a l a Salle et de ia lonta avaieat seco aj leur p ) issiire et
vrait t. trer, pour o "dileication gne Noire. il n'y a pas un seul 6taient install. et lta en train
de lou ,iil profit le pays a pu iniiviJu. home ou feninne, sa- d'itrer,-p:irds. I ne semanineapres,
srerI, t pce large et vigoureux chant lire! Comment va-t-on so- plus rien n'existail de vieux dans
mouvt,, i iprogressnsteelsi,aprs lu'ionner le probl'.:n.e! la mason tout d.ilt a neif.
le, gun. ,ncent de Geirrard, qu e ne c ,npren is pis ..,
abei : ,i neuf ans, le nombre E comine ce correspondlanri I iiiens, lirit-il pir me dire 11
des ig i ints, de ceux qui ne sa- done dans is idees de ceux qui jour, das qu'une chlioe est ava-
vrinti .- lire ni 6crire, avait au acsenl I'Etat de tout, il ajoute :' riee, ils la jetlent dani un co n.
s que peu d nu. La ,.i sion des lumieres, 'or- curie alininistrative des temps tout de suite? Chez nous, savez-
gaisaii ii de I'enseignement, ont passes. 4)n refusait de fender des vous, rien ne se perd, diin rentt
eie de i.i-l temps des formules- 6coles par ci par li dans les cam- qu'un objel peut Alre utile "a quel-
tremp!i.- I l'usage d'ailleurs de pagnes, et celles qui existalent, que chose, on I'ulilisetout de suite:
tow, ;.- pays : chaque nouveau on les fermait! on faith argent et travail de ltout.
nflibi. va de son petit coup lPar aimo ir propre national, j,
de la t i, r et s'annonce combine, I'n au're correspondent de la n'ai pas voulu discuter notre cis
le vrwa r. ,rnateur qui va dpas- Croix-des Bouquets erit : avec ce jauine et vigoureux tra-
ser tou- I pr6d&cesseurs de lai vailleur.MAis je ne puvais mn'en-


i enent l'tcooe quil liul cr&or si
1* I1 lie V~tf P1-; sriSaluer (4ifel1C
soit 1erin~eepar le gouveraiemenit
mfian :ii faut, de plus. infuse,
dajas les ;inies le &c3'r de s'I nstruit
re. ( )if esp~u'e y arriver par dles
I-ifs 4-wre'ct ivei bonnie chance!
Mfais In i, je ne crois pas au
suceds de lewar'eprise: cite me pa-
rAiL au- lessivtis es forces, goil ver-

Iba~1ifn lnpiI't.,es au~lla3s putsweilt

C'es! FiIa I i i* -lit, Xawre, autio-
rit~s (ptie lIcG& Iuv.!rniemo'ti1;ft IiiUs
Pu us pi'ze~llo 'nan iujent Iota I CIOII
11011ioS, il, Cst iuiaiule (Fen p ir-
ler. ;\it0iit VOLIjrlr, Iessayer tie
fire roal 3F ui cartosse smns rwwi..

I ).-pari e' aiiide FII st ruct u 10 11 [I-I
liii4u dUl. kni cli iq i iL'sec~toUti lI'd1 -
I li' Sil. 11- I.si l ag.ri ts Soc 1.111
q tial fi1-- poatir mii i it-llie e hov i 1.

p-is uii 1)iiAs V pdiu. .-dti~t le pjvav
Idl'vilt .e Lititc '.aItI(ll I dejt J*A%6-1,
do, B~oyer A if sjours%, en repas-
silt f j':tI l.1,- o l ii sta o .






)I (lorli 'Jearl, ineril tili
ccrre .p0 lIhilt,. Ut ic 1o?1epan
.Ie~a~~efl~alrocklaie cont 'v '
cliertc idlailvo du pain et dvI'iti a
il je lshu~rgbsv'i'i
heurs produits propo~rnoio'ullo-
'1111. a ;LI 1) )11 111 claC:111 11101 IA
UIiuiolere le 41'. 1 l1".~v'vl-
bite Su EI fiI' f.sun I I place.oL

Ic ous ceux 'jul raisorntlefil P0111
ra.~gduajueir .iat wi~~ aulemirde1s
laIlow 11:1,11 vi a I Arum a'tel latira
tO:n fl !II N, a :1 LB!Ot At el ,;14r )I el1111o,


De Brie ct de Broc


L. MINE


(;airdct -% ou .t.i it Lji~lk VOW, \ '.rCZ,
de1u. jicr Ic's gens sur ]I min Ic Je
crOI'. LIne li a orJ~c de ..iVn ade Lt
t:mi1i~ne. uL,6iFulltriron \ ord ii L1.i C
h i narqic d'un .cwn'piatiqtie si Jvi-o6
cc d'un ,Iincur '.u~ IrC't iflltk.i
CoInlc..re hr~quilMc nil',cu..~igc a
nobis delir de lai nu c qls 1iCIpctc~
qu1ClIL'c ct uct.i II fL L.. cd
HIiCitICtlC Lt 1'!'c.l ilc \IM.11%UL
111.11"'r \AU\ \CI \ du 1di 11l111,:h
I~c c ~I~ii[ 1 ps ii Li1),I)iC IC. _JII
_I IUCNdU I )iI) i\I.J. !,,c.-, CirtlICII Ad
PICIik.!i ~I c t oa, t0 Ic', 11 v.IINhc SO'. It
ine.n tcU r% ,I/1i"Ia h, ""ion i I t ~ cl Ai
dI tVj1'i!11,1:11 till!,)ILliticq.1.i1


o: a Iii L. Iiiii-t t tictrLuuvci tit-.-

14ts Ju I- n ic d", ", 1,-s'l dl
i ti i (I 11i ,ii,1C 114.' LII:I

p )Lrir ui ILrin2'IIC-, \t~iCs 0.1Oi .Llti
IL11 cii dnoui._r piNlusf ic eiicn-nt 1li,:ce.
I)1;IS IC', CV:1I1j'it-, d,-1CiLIICU\ dcIC .C

.,t i.. C l kmt Vt I \C1t~t i _- Iid i', t jit lt\ 1 ow

it l t (- it t ,I j () Nc r i A2 -
'I; ~ 1 '. .IO.1tN MInc 'IPr I ao
SA;sk ti C I~l b VJ .1.1;- -. 1 < r1.
1) )Id r C da iit ,!)1 1: ,)I .1, ri ol I
1111.1kN d Il v 1*' Ihi
4. 'I d c Int I L X I 1 WI i.I~i, tI '1t1 \cri -
to cc inadried J'ai ramin tj I bra e Ic-.
.Lrinents cii )iourim11cmitrc111101
c.c. tin d sc', iicilicurs titi\I:Iit ilt-
Il i cnc t par Ile a ti i vi :dIt 11i). tc,


halutell in u noins de la t le.Nous KOn continue le recensement 1cher de singer anx con lter.anils VI a supc'rior itelt conl-e -im I1 "l e ,son:i on4 il lo. p s,: hit
faLos0s ,, e nlier d edmagogie et ties enfants da 7 ia 1i ans. Un espag iols qaim vinre it ici, it va lit.. i ,iplais' a pe sonue haa' Il Po i t r to ..
de cli;ilige depuis avant Gel- example de notre elat malheu- cinq s les, enlever les pailleites tc. 113 lepsrix eI rs .ri iin t- 'l 1 pl itcIl n11 .rn ptir to .
,rad u,.ne poIC,):tl 1 lr IW I1 t f trinIte 1,n ,1110 .,III Ii t1 q 'II l ,I C I ll Lii p it Cx..
frard ni :ne, puisque les farou- reux: le recensement tait sur les d'or que charriaient 1-s eaux in- porltee ie New Yor;k, il n'st pst pi' ..son di V tsL\ cI d \ i, pir l.
ches Ii iins qui conlribuerent jiabitations P.ra. Turbi, Coupon diennes d'laiti et dont ils cmn possible que les bouliaingri,,s nIi ne. lM -tcl 1Imbrri..s ss.ns pi.
giant a hinir le pouvoir du pr- et Terre iouge (section de Petit- naissaient la vlur, s u s urnissent Ia cluienti.le ) -ur- ,':,l o;11C .l c n d'.itlr pb 1 ne po I-
sidenit lyer avaient plein la Bois), a pernis de savoir que caciques et leu-s sujets, nus et les ,eoi-e le I'orl-ai-lrinice C nisrin il pis un i iiu:,t Icn-
bouche ,i. ces sonores d6clama nrids de 80!! enfants en Age sco- bras croisas, les reg rdaient lair, set les tables dle leurs clients le p!oriion plus sur I -. li n:ie ue
ions. Fire ne vont pas a I'6cole. Its b;bahis et paresseux. cette sore le p ins qui tie eit lois qu'on a appris .i s n scr ir. car
in Lt' iLut pas oublier enfin, au n'ont pas d'gcole. Sur ces habita- Les theoriiens, je le sSis, out efectivemient leIn trcht tles qar- la ilnne cst u:ic fntrc qui ouvre
nomibre d.- ces tentatives, since- lions que je connais parfaitement erige en dogmie celte indolence de fliers pauvres de la ville ? sur L'.ine ct sur Iltuiile lc --,,:,i.'-
resou hypocrites. selon qu'elles c'est avee peine que I'on trouve- la rac en cr6ant, pour usage Je ne c nteste pas que cela tire isCii au jour le joir ce qu't
out1 te t'ites4nsI le but de re- ra quatre personnel sachant lire des ilhitiens, in formula socias soit du botlieur pour les petites v.tLlt montrf r au Imonde Je l.t '. lt
cueillir queluies rutsultts on tns ,.t -.,nrire', lste : v 1 1s t, tr vail, i genis avoir aujourdlihui ,lu paiun cett .i c.meis lc promeni ur cu: i .
le but tie fire tilIt ruit tour ,e 1ut oi nilst I- II iv ilh. t 0epen- eni plus granldes masses, gri e I ii et P.t.. forcp de S',l n li a .,1 1
50t, celle dui gouvt'rlienelit dlt. A S-,il .1 dl:.il. teIst 1 t. i la (i 1 t1.1 t' 1 11. 1 1 4 lrine d la edrine d i noterie. M is d s Insrip ls p ut toujours
.Salomoi en faveour de l' etseigte- (:I.r, x J,--liuu -, c'cl e )re 'ct c t n", s uo nio v ulons tout de mime il faut reconi>nailre t d telnrldis te
inent secolni aire, eou, ou"r panler I'Etat, p ,ul u I C .r i.lail [:iI .i I;,', i1N Ji 11, I 1 ,i '1 i l- qu-on tie petty d inner .i p rsonie .paroic, l'criture, les crilica t.., les
p u exacleanent, eni laveur dtu accuse lCe In'lpiue .1 ol, ,, I l- laenit I iv ilr ull-rN i C',are-l pour plus aue soil argent. i bits.exigcen tout d',bord quoni les
t4etiational.Cette dernilr ten- gnorance g*.iira, .1 i s voi'i fqule 1c trava'. 1a .i at l q j'arprends, Dite cela pour m )i, je vous rcspcctc ou qu'on en ait lair. si j'a.
native, soilt di en passant, a tli si dlalis ha in-il" correspontil;ance, 11l Iti lte c st I' trtl' il qu prie... etc. vais A 6:crirc unc morale pratique, je
.et lteconde ou si peu de ten4lpS nou1 s lisous CCCi .lt ,:r;.iI I,- trvIil nr-.. N'esti- rccommanderais dc jugcr les gens au
ftend que deux lyceens sorts ce p l-italtinlt revrsaint ? Voil qui est fail. Je n'enlends movcn de leur ruined.
de 1'eiablisseinent aprcs que la I n1 n nini aie C (z.Iai ni a cer- a ),, 1ie
de r6tablissement aprs que la va I'f ni de (azeau lei a cer- i n a as e luir tout pas plus que cela ine inIer autix J'aime la mine, cctte enseigne que
Iforme dite de Manigat y avait iti. que le rc cetnsemnt l.i cte/ ill a.s li d aoui qulerells de geas qii ont bous les cliacun de nous p.ut coller.A s. fan.
Plass, n'ont pu se mettre au ni- lui I trouve sur cltte l.ibillion, c,0ni, i n y ap Iavail, jours Icurs pains sur la planche. taisie. sur li f a.ide de sa physiono-
detadel'EcolenormaledeFrance. site dans l cominuiie de Ilort- .I'laltiel i l iteiu pieupll ne so mie.car elle ient.iupres des thdeares
est, au rest, aprs routes ces au-Prince, 2( enanlsqu nont crot p is o,, e savor lire et J L F ErI. d.s conceits, et mdme des fleurs.une
.latives que Danlta Bellegarde jamais tdi en classes. Cepen'ant, ec6ri alss longienps q ili sera place important parmi les choses
tiortli du carrt de chef de di- il y a, ,depuis lonl/temp sur celle assur e troiiver de II beo gne qui mettent de I'agrrment dans la
nlsion du 1ninisl)re de lInstruc- hahitation. un' icle de ,ar'ons n exigeanit n I'ecriture I la lee- rosserie quotidenne de nos jours.
Spublique, pour venir nous dirtige par un home Itrs 4d- ture, tout coInne i1 liet so croit Poudre Deatllifrice Voyez-vous Un peu ce ue serait le
drit Ci:.Hauii e t le e pis obli,, de Iravailler tout le et Antlseptique mnonde sans la mine ?poyez.vous
lc de ia fr6quentation scolaire Ce dernier passage me ran-elle temps iqu ai sera assure6 de trouver du deque!le luideur serait le spectacle de
le plus bas, ou, proportion- comment, un jour, sous le gou- quelalue chose a se mettre sous la DoCTEUa ROBERT R. EwAt.o vie haitienne si chaque martin,
tplusbat sa popu orlation le verneomment de, u Sam, o dcida la dent, ina .na un fruit sur le grand Dipidma du aPhiladelphia nous descendions au board de mer
bent ide ta ux qui ne savent, fermeture d in nombre sensible cein ISi ce nest ule banane Dental College avec une tite correspondent & I'6tat
1bre de ceu qu ne sav dent cof erme urales, parcqu'lclesane danis lechamnp du voisi I. L.e Docteur RR.E-vald pr6sente a d notre Ame, .e te qui aaurai
Sre esre le plus evo* cionnaielit pas et n'Atai.-nt pas, De soril que le principal obs- sa clientele et au public sa l Po0uin: pr l masque inoffensif de la rine,
ncheen. a moins dtrefonionnaient pa e a- tacle la dfuio.l des lumires. DENTIPrICE q,,i pos.de tots les si tous les mars trompesmontraient
fSloi b die a re- frquentes. Ce qui fai que par- du d rodui nre pour la b nit leurs corners et si tous les dbibieurs
e badaue. e autemps de fois, entire les administrants et es en Haiti, c est le sujeti meUno qu'il hyine de la bouche et des d.nt obrs aflichaient leur dcheAu I
SPwef eoirqu l- es r sultats administers, la chose prend les s agit d6clairer. Ce n est pas seu- Prix do flacon D.;x gourdes. tou; les gredins montraient-at "rad


I I I ---Crr~ \-C~eL re n


f


-- rC __ I I --- -- -- ---------


,B.&,.DA' TION-ADI)MIN ISTRAAMWU
8, Rlue Ama ulcaiine, 8,
Les atanonces soW4 rctu*s:
A Po&ll-At -t'lms.*: aS UrLbMIStats JOUIPal A
A i'AaiS t:ich L. PIla% Lin.c & Cm g. But T& ind-.
A L piroits c1t z I .T .'c *~& C :19,. 2,i
A KkaLila .. JICZHU4id1 OtA o S. W 1i,, Jjei"sa

A'N&A-Yomia: Unikctsal I'ubicii3 Comapin) 4 5 Wes.
54 ih 1t.ci
Les n.jt5it.iur t. ircs ou 1102 fC nc stpasi renJus

Abotsliemtts ellsasmnrt lions pai-sbles dtai'drmce




ie ~TInr


Sclarr4 Machine crire "passagers qui y avaient pris plae, ai Footbaoll WIW 5 ,CA
? aont disparu, parmi la04"s qae ,
VT Ian monioe commit la forme Automatiqte feftmes. Ii
S qul~e. s ct str la terre. une L C. j A cte o overture de la
s sIu d ees qu ane patlent pas n. .. troii n ,depm"in laralsace th-
eECn.t. fous noesommespas Un june inganieur de Brooklyn, dLa dite u concert, led i e 1 ttiisbiime depesis flatroduc-
obd*Ws ss came par la pens* de New-York. a rd&@olment Binr kln une
n easear c s NewY~ork. .a ra-ment invent une C(rcle Bellevue. est fi#e dfanltive- fondateurs doe i'U. S. H. t af o que La radiographie aousa eti
no fin,si now ne nous aperce ns machine A &crire q*zi reproduir.i ,la -nustf.estwo. o
ps pleas souve quo nous prtns dichne r prou. entauas Octobre prochain. On nel sn ignore, nos sporftmen oneun instant, s, grrisn-2a
an ps ouvent que nous p on dicte par un pro e automatique. 1ugure un trs grand s do cette bonne coufraternitk or~inlsrent, gasrique. Bien que klest
nsqu te en ns et que b sans le concourse d un dactylographe soire au course de lquelle Monsieur bhir au Pare L.coateua mtchden- mme comme palliation. aS
peat de Is vie est d&i e symbol L'opEration combine mncaniquement Elie prmsentera a u pulic eus de ses tralinenent qu rtuniseat on deut somme. e rares dedg
tombeau grace Ala mine, car I I mthoe d die ct dde rcprojuc ct d rvsro: sdemoislles Price S- ze qTlqo#e-un ds melleur les rayons X. qui probablevr
mine. c'est I'expression visible de la ion mise en usage par ce dernier, ourns joueurs de I ann .dernir. ved n os.oir
vie. Un visage sans mine est une Comme l'critur sos dictce de- journ.1 ft I'oeasion pour lOyI pi. faveur dun pouvor s f
face de cadavre. vient la lonrue un exeric pure Au moment cepenJant oau lartiste que d'trenner ses brilliant maillolt Plexus.solair, d.imioueat paftosl
J'aime la mine parce quclle est le ment machinal pm r fop.r ateur, .n- arrae les da.i il a so:r programme 3carlate. douleurset les vominement. Cot
trit d'union nicessaire entre les :nteur a con4;uI lle d obtLir l soahaitons quil y apporte une cer- Use assistance noinbr:ae (plus dj)A elque chose I
amoureux qui htsitent et les jo- inme rcult t e t ,inevarit danslordoinance. Apres de 2t spectateurs!) et .soentelle- L'alimentation du cancereux co
lies femmesqui eulent se laisser tlmpen ru tralt en si stcctunt au .aoir entendu deux fois de suite, si ment sportive assistant A ettepartie, sister en lait sous touts s~ fora
die ner "are que.lorsque leas1 er t:ympan un transn ttciur tcltphonL I o:i ne'.t pas virtuose soi mnme, le ciel 6tant grisde pluio imenaCant,., en bouillies de c6r6ales, panades .
evirner;parcqu.lorsquele r uet v.brai ds co, cuion brlantpe dun lrand a- n 1 jeu n a paIt beau, n-ge: p g arene punt
so.nt obstmnment closes,c'est le sou -rnis Ccictriqucs. reoser dant e ave beaucoup d'acvit
tire, ce sont les yeux, la mine enfin, Un nm )t p.rl dans Ic transmet- i e" on aim s reposer de 'lfortan e avec b aaucoup dac vit
qu' o0 vienttJ d p o.iire en klcoitant'il captiva le public 1ui a applaudi Ixci de Ientilles, riz, pates, htri
ngage muet et combien oquent rr chaleureusemont ses valeureux fl- maelttes, lentilose, I6ose, castaoa
n.pendant, qui rveome les tendrenss.t cer I it vibrer dcn md ot.raon tout i diseir 6m6rite ou une cantatrace voris: V. Duchatellier, feanigat, F. Nous devons insisted sur le regie
ldnt, tui raetl.e lee tendrePss' re s tr uvet F u'rt, Diauar I ride.Kr
et les faiblesses caches au fond des ft p-ronnl.e o ue le e talent. L'un et autre se trouvent be, Ddaman. Glade. Verna, vgtal, qui laisse reposer l'estoma
ccu .rs., mprco e s ni ,'c, d u.l i J i ns notre milieu et s'assurer de leur Sianz, C. Coic uit, Armand e'c, el r6duit son travail chimique au um.
cceur impressio le s Ic Irll a%, lequ 11 CI
aimede la mine parcc qu'lle est e o cs e b colours c'est aisurr en m6me Compositioni des quipes : nimum. Maisil laut aussi singer A
avec Ie savoir attendre de Joseph orest euf.ne .ssour rune ira- temps la plus lanante r6ussite A la IlLu. Bt : Dilly (JSH); a- maintenir les fo'ts, et pour
aec It a savoir attendre 1 de oseph, tion U 1-11.ia te e ~rin- l
e Maistre, un de plus srs movens su lt pr rm:r ie cir- ioire. Monsieur lustin Elie y pense- rire: Claud (0). cap. Sanz (O ; nous efforcer d'introduire quelqgse
de russir. S, u di eou s oul tre fnc eruitn peti t D IiI faoit oi a suriement. deri: M. Ileautuf, (stade alimentscarnsdmslerg imede.ca
de riussir. SI vous voulez etre llon er i petit P:t i u tIl S v (W ) gersde
tionnaire petit ou grand n'importela touche de Is ltrr p-oonc d.ans Ic' t Ia th i du tro Ale avants : A. Coicou (AC), V. Ducha'- creu les gel6esetpo res e vase
d6puti, dklkguk des finances ou m-e trausneusucmusculiare. Ics pos
d6put, dgu6 des finances ou me- le trans netteur tlphonique. fle causent 'interruption t-Ilier (O), K. Paul (JSd, J. Jeanty boullis, lesfiletsde bcufet mo
me sinateur, avant de rlunir les Jusqu'. prcsent,a.vec li'aiJ de cette .d'ua hat /O), ChsIOls)he (JSII). s l
qualitiset les aptitudes requises.ayez machine, on. arri.'e enrcgistrer des d o:.- Bt : 1olo (0); arrra : one lesbacsdevalesc
le physique de femploi. Prenez une mots d'une seule svllabc sculement. S imedi soir entire onze hzures et Veria (0), (. Cticou (RCl); demis: dguises dans des purdes, les cervel
mine adequate A I'objct de vos de- maisles am:liorations aqiiun e in a ninuit. au btl de G:rnaine. place Pierre(Stade). Sauray (0), yard les, risde veau, ambon maigre. in
sirs de nranier.: que personnel ne quer. pas d y appo-ter d ms iavenir, du Panthion, tandis que le piston (0); av,'a : Manigat (JSll), F. Fau- fromages frais, etc... passeront ge6b
voas en rouve indigne ; rengorgcz- per.neutrontJe vincr Ic. dtfiult (lairoinait un entrain endiabl6 et brt (U.ill) DMa nard ()). cap: R. ralement, avec I'aide dtlapepsineet
voas bien .t puis a sortez .i toutes du present d ins Ic m nmicncnt de, ue Ie t.mbcur taait f)u. Louis Les. Saliave (stedel, I'rophete (AC). de la pancrtatine, de la lmonade
fins .ous avcz It ,niti~ du success 1 d>tals. Inntage. c sporal de I. Reforme et Mau. Sois' laiinable invitation de M. chlorhydrique. Commepains, lesbis.
gfins-aVous Ara d'Intcts hauddugri&til.nE'nmaiameliArmoand. deet. sron
dans votre poche. 1)- cette 1,i )1. ii i aura plus d, ,'e l)ieu onn dit Prota.ole.gat.rent es jo de cottes,hausgriss etc... seront
Miis jamne surtout la mine parce proCc-d intermcJI.ire cinre la dict& li ,le d&s hareux d inseur,. dct au I t d Th ritrc Parisiana paiera ablre manel. p rn
Iuc Iorsq ue un t'ouvcrnemulit vouS Ct lim CierLcS'wuI) II'A r a a
que lorsque un gouvernemn voust l crrspo l c t un rcl :- prise de gueule bient6t ils oi le vin d citm)ae coila. sera la bire de malt. pauvre en al.
tient a i'Lcart et s'obstine ; ne pas tat ardcm nt Us.it. q'.ii signitic piss ent .i un exercise de boxe qui 11. Aditir Clievalli3r dlans un cool. S elle est mal support, on
vous eniployer dans administration n.iturellcimnt uni- pr'icucec ccono- p1ls d'une foismenasa des plus redou spipaclt epr.iu i sa joie en constataint aura recourse au lait coupe d'eau
tl n'v a itn de tel pour mianitte'r ,i de t ciis ct J'rg' it, tab'ce contusions le dos d. cha.-ue la boint- et franclie concorde1 qui chaux ou eau alcaline, afin de satu.
votre mincontentement sns courir invite, unit l>s d aucun danger et parce que, au con- 11 'cn fallait pas plus p ur qu'on niol Cette boisson lactde est souvent, da
traire, lorsque un gouvernemient s rcri.t avec quelque tnergie. ce ().noas aino.ice (qe les direc- rest, la seule alimentation capable
vous est favorable ct vous veut du ii .atira sur les lieux la police r tpr- te.trsI de.I mll oranisenrt un matic de franmhir un pylore retreci. J'ai re
bien. ii n' a rien de pareil pour pu i i S .; ;eitce par le Chef e i'E-at m.jor ietrai tii. eltre association marqu6 quelle tait rendueplusutile
blier votre loval:sme ct votre fideliltC __u minisire de lInterieur. Mr Aris- til. S e tis I .)i .z e et It oeti plus digestible par Iaddition de
'ordre de choses tables. \ous en RENSEIGtNEIEN ti e Nicolas. ev ndon letter boln de mme de
allez-vous travers les rues, d'un ai Nsi E. S Aussitt. l'arrct co nlet du bal tact ofli-ielle de c-tte association debouf.
dkgag ct avec des veux terrtbles ME rEO RO LO) O IQUES Uat ordonne et il fut fait ce que de scoliire stir les terrain de I'Union. Leslavementsnutritifs constituent
Vote mine vous vengera des injus- OB3Si'!1VAT.)l I' Ud o des daux ab;urJes trouble fete. Ihavo AASI.(! aussi une excellent m6thode polr
tices que vous ave subies.Vous pro- u Slo gner Ie marasme fatal: compoE
menez-vous avc une mine r.j'ous 'IIU Se\Ie de Jahsle _id ibouillon, jaunes d'mufs, peptone
votre mine fortieiera vos an uiess e N r..i.OI.I.ri Samedi soir A la rue Neuve, de- et teinture thtbalque, on les admi.
vos relations ofticielles et scra pour; SAIN'-XIAIt IAt. ,uhouiCint sur la place St Louis P-tit oile iaux letres. ns:re, martin et soir, i la dose de a2n
vcu le gage de nouveaux bient.ts. Dimnancha 12 0-3'3,r 1913 Pierrc G bin surpr t\ r:'ettasa coa- a grammes au plus, en faisant prkcedr
It je ne conn.is, en vritc, rien de bian e,:.-sant A L6 io Bonny etsans leurprise d'un pavement de soogram-
plus amusant que lc spectacle de ces iaroinktre a minis i 7;I ente nJre Ie .ujet de la conversation. Mon cher Directeur, m:s, add.tionne d'une cuilleree A
.insq rt ..e.t'q bin'Is- remprature n1:n n cs'nven.1ea surlescauseurs en faisant Dais te de ma crcutire re cf de phosphate de soude, rendu
Ds quis proent,,...et u D i tete de ma crcuaire re-
estcn naxin:l:1) :11.1 sur lcuirs .paules une magnifique mis A linprimerie Nitionale, il est au bout d'un quart dheure ou vingt
G A RAYpl inati)n de bis Le:vacarme fut rit: Surveille s Le p e minee; c'est un prdcieux exontra-
.l,\'4,I le, dIlir 2-', ,2, '12 t:LI que II police fut oblige dinterve teur intestna : urv iance lasa Le prote
(icll convLrt pros,1ic l tout .i jor nir ct tous trois abjutirent au Bu- y a vu un lapsus eta corig: in Le lavage de estomc est aussi us
I 1's be. Cest ce dernier mot qu'onen- de lestomac es aussi u
Secreairerie d'Etat n. liLuc Ct or, g. Lsul I d re.u Ce itral ou ils durnt m diter pl ,ic le p'us ouvent, mtis c'.st il. excellent pa:liatifdCe la stnose py-
dei rIntrieur Iit. sur le- co:s:lqu:nces de la jalousie. lassible qui est fran ;ai, je crois. ori iue. It combat les dangers delay
de lierieur lluric suir rIc lie d(ilts h Ila 'le ijlliste lapidaliotl Un autre erratum, pendant que stas a.cc fermentation toujours to-
S- viomnctre ;. is mn. )bjcts loinicr i au environs du or nou somm.s sur c- chaitrc lA ui x ques. II realise le pansement di-
Coinmunique tr-s visible. 11 er miJan. aenvlronsRdu poe. n set ontd u rcdune muquse ulcre et
--- liromrc e h ,. lgne. la (;randR une s t sont p nt dune leue. d6barrassem de ses s crtlons chore
Le ouve:list le et le .lm. van. I. S. 11 1:llI.:1 i-rel:le s-rvenue entire d:ux coch-rs crit: il estvrai,:ntt.t:n,)d enraye-. dbarrass son s voir excito-mo
CLestd AVsaciniue 'aio.nisnequ'on dIses. Enfin, son pouvoir excito-mo-
publi use anformnation rel ,e 1e Seer.'h.air.rie i1 It tier cru devoirajouter pour mos: cesabus. teur nest pas moins certain que son
xa.cation de a loa du 21 AouIt ti 9I il' I; '!:tti:ii EI-l:rior.i' Baca demand d'.ab d a Jo.ap'ut Ie vous rein:rie d'avoir reproJuit action d6tersive ; lestomac sembl
sur le s.jour des 0tralug rs. le I)D par
sur element de 1 nterieur croit de'oir ., .7 't,, -. .NI -i. .i- sans cclit de voix.de lui te nettre La m I circulaire et voas price d-agrder. momentanimnent revive par cc dIn-
e 1 ment.. t t ll qu'il li avait prev M s en etten Iant que je vous la renou- Y'en Je fais suivrele lavae dune in-
donner quques el irissements au r ,', 1 i I 1' clu-ci se IA v i t I on vit alors Ia vJll ea personae, cette semaine, I'as- section, par la sonde, de o gr. dhai
l'ublic. 11 n't-aii I';I.it'ir f as I- m IitInae Ic leolivepstiilescion Ia mithodc
'ubl oi prcte est en vigucur. Des l. I iat i. t'i ai hose lI plus incrovable : le specta:Ie surance de mi vive sympathie. d hle dolives m.tie, Lorquil y a
La loi prcaitlee est en vigueur. Des ,,, .,.",, I, i 't ,l,,"' I |' .'..|- .t os ,l; ^llls d bitear fusti'.ant soa o r n-' EI)au.*. i LAy aodTUE
etrangeis rcemment arrives dans le ih,i.. phI'e:g,':t ,! |I iu|s Jbier fustirant soa crI'- EloUARo LA TO-TUE pouss6es de fievres infecticuse, ja-
l avs ont fait.dans les trois jours.leur il i il a ( fit r.- ,il, ,1 I p : I- cler i brris raccourcls. ll nest pgs ju1- Avo;at, S:critaire d'Etit de la Justice ioute une injection hypodermique
declaration de residence. Les anciens .s M I I I qua Rosa, femm: d Jo.apn. qua et ds Cuts. e salylae de quinine.
resident cux-memes continent de .1, lia I(;:. I. I, v I'g'.-I liul.l. sinterposant entire les advers ires, Depuis une vingtain d'ann .la
taire inmmatriculer eux. leurs femmes EiIperirlnii1 ItuI s. i '. I. lc a Lettr. n'- re; it la plus exemplaire dzi tri- --- chirurie a obtenu se granndes Me
et leurs enfants.Le timbre de P. 2 or ;lir I.hlIll.CII .S I: '.Ill .. ". notil;iut potCes. It ce fut l.a police qui coups tres dans la cthrap.utique du caa
est apposk sur tous les certificates d- e- court ctte injustice lapidation. Sy.idleal d3. A.jnts d C'lam j cer gastrique et a su s'Ampo r sef
livres.Lt dej.i, sans computer le resul- umi,. .ai.' tt,. 1: 1 ls tt Lenrge Iosaphat eut purtant I'au. tout .ontre leo stsnosap! lot
tat dis inscriptions dans les autres Arr(itis ld: s: :t Lce de proteer en jurant et dechi- Le syndicate des Agents de Chan- Bien que nayant, dans la uraa
communes de la Re"publique, 1 Port- <.' I. lt 1|>lique se es vtlemennts. N importe. il fut con. ge porte a la co inaissance de Mes- des as qu'une valour pa uliati.
auPrince la Direcion de la Police 1 la Juit en costune dA m au Breau siurs les Banquiers. Commerants. elle prolonge souvet la vie et pi
Gnirale ct de la Sirete a Policeu I', p aui','.l ,I;i I.,.' .1 i, ita Central, au grani effar.ment des da- iet du Public en gEneral, que d'or- cure souvent une notable diwlOG
dEclarale tiont d Isa Surct.li a riu 5 Ii. 11 dEclaration. d. .i I.i' II (P .Il', cosm-
Cependant, une mnesure a u tti offi- rait. lat ,l:ial;l,: a'ltl;tl i,'fl t a'-e Ilaria.'e ,a mt a nr
Cependant, une measure a ete offi- rait. It cieusemnent adoptee, par suite d'une orl: at .,Msi!i .n itI. t li l, us avns ru faire part du frncs est mtse en vented, tant en chirurcal il faut minute
tatente entire le D~partement des Re- f.ian.ais tI.1 i sina i 1 iiian ,n truage de Mile lie C. n.' y avcc s., s ans qdie. able transfers i .rper tous lea ganglions ias
nations Eixtrieures et les ligations A I' t-. "t"ii- r .c- ii a; sattirsit ai rx hr/ stme Brutus5. sur r .s d rect. lorsqu'ils siigent sur la peti lMI
irang, res : iicsi accordE. s eu/l CNStlii c4tliti-,,.1 si rtt's Mr,(i.,r'ss.s "oe
Srangcres : s1 est accordni Iii e; .La benddiction nuptiale kur sera am prica t io s sh eo ..' bus, cc qi all-ong- ,-t .
ax rangers rdsulant depuis lngtemps do In l jd Ic judi o Oobre coarant o et cr- nttab e.ngnt tr tio:
H it:, une prolongation de ddlai 6 h,.res ct d..me du matin en ti e pr mu, les trans erts 4 mc, de .cpoer racte o
s' tcnu.nnt jusqu'au p Dacembre 1913 .'i., ise S-Anne. he -curstage a charge as n o quo permettat *fe
pour sc mettre cia rgle ; et ce, cu Iti. le in 1 .' n; n *rl acneteurs. ces d sIe. En Set la pyi._
regard surtoutAlamende qui les frap- journal ,li 'i-I, ,I. ,ntl' a'' ti Nouvelle a emalm D2s ce jour on peut Me presenter me, d s s .aj.tici able qo tals p A
perait, sils nEtaient pas en measure. d I itliui I sS Cn O: les enfants au Bureau du Syndiat. pour t jte. elSle it t
dan mP i ray. ancie a h utplatt di puaple, la- Peigne-moi, petite tante, precoce, hAtive meme. Cvt u
les les formatlites iegalement requi i quell, se.'e,- e e .lnant'a gourdes Comment te peigner t Mai grand tort de renvisaler mes. Maiscelte amended sera rigoureu uai on: @t. inscrites an graiid livre cest I'affaire de ta bonne,'ma chbrie;. rA- A RMl ressource ultias : pes9 l. iUI
acment applique., une fois le nou- Jes pin.i< ,s civiles d. Ii S.l e ,tai- ie ne sis s coiffcuse... i 1 la main ar Is coeom d! 9.
Sjnesspas cofene..( malsu la aL3 a es


eau tae i a cnucontre ceux qui nen rerie d'E at des Financei. Alors pourquoi qu'oa dit ton I --- a i- st I e ,.
s psproit.. Entre Arcb e et St M re joursqueMtasco4Smate Cathiri Of. Amricain s 370 0/0 prime e par lea as.s es de.
Beaucoup d 4'6trangers, munis deEnrAeae t joursquetuD I9ascoifr ade.Sa8eIntasiseCthiris2l'Om
leurs papers, prL'rent ne pas atten- utn eafot I it lmaulrage Doe iiiete nt d'Halti a i 8"d valore _t devenu _acxa_
are et viennent a.tester, par leur de- L'orage de venJredi dernier a cau- Ch6quesurParis 4 t14, 4 /2a O/ep mMembi s? Una h s*m
laration, leur souinissiou A une loi se des d g its en m :r. On nous infor- L'AIt niilatration du *Ma- Traiute sr Paris a )/4, o/o prie n'est qure ratio Ld.
de police et de sArea obli gao.re me. en effect. que. entire Arcahaie et tin avisa sea onuas au ls Transfert sur Paris5 1/45 si2a D SI ,Ci ration sat pr4n ocl .
pour Ceu ct qu'aucuoe autre a, na Saint Mar,: et come il se rendait reQ4t jS q La le r t 4 Tr4s Cbque sur Now-Tork a~ a 4 o p k mtle miss
abag6e. avecdes provisions A ce dernier port. ierontdasern "641gs do M |Mild u e P. ?. *, e ___ av
let-e Piac.tle mo Octab xyesj as cmseta f a i nt afrage. Des bait -I-oro A Nkichl u.. a S,3amS A -. m-


4
I
I
I
I


. -.r *




LE MATING

gegaines ou quetques iA -'f re 00A 0
Lon de, I itrwa, r cs de rEstQ WOuest,born'e au Nord par
I la le a aw.SW Source Jeanne d'Arc
rquous a P t d U .Vnna(etc.)d rEst war B ssin
da.st tcoon A nvo p drid. d roi etiaroatJrst par ks btrilicrs o,: Bassin Vih
t, non pas ProgrC 1A Tem dit:- Is s toasts yWit drill Jrde Bartbelmv jemne. estim/ In'port&e pour la premiere fois en Haiti. 'eau de la Searce Jeanne d'A't
eo la cac w* a-is A Ma$6a le roi Alphoa*ie et M. eux cents gourdes. P 200 la imilleure et la plus efficace de toutes les eaux do bassin de Vichy
par obstacle mcgniquw: POit dflimssent neUement Io 6o. U'ew prop, its/ siltur au Faubonmr Aralv'e officiellcinent et control par l'Academie de MIdecine do
lentement et par tapes proramme international. SGulomin., au Sud de la Prison des Fn,'g France.'tilc est iecoinmnandCc par sa purely, ses principle alcalins et fer
le cancer t sortot 4 J Frnce e IE" doivent uses de sa contenance ti vingi peads ruginevux commn ILi plus salutaire dans les c.s de d&bihtc, centre le rhu
a du pylore. La chiror- ndtr dolida-res. A cause lour ave- j facade sur qtre ns pieds matisme ct toutes les maladies du toie. de iestomac. des intestines et les
o as, Ic, une intruse : enera b ite e, et pour prodhfoe ur, bornle ai Nr. par tnnpla reins. Elie combat tnergiquement le diabete, I'albuminurie et les affer
droits trapeuiues 'nler it bien a te en Afril qe c- tmat au Carrejour No tr. au sud tions c..rJiaq.ucs.
ice Oat *ntrepnse en Afrliqne.... ....
avec one nsistance a Les deux nations pos ent des p.r eti Jau .o. apparkiin:lt Car L'ESSAYER CEST L'ADOPTLR TOUJOLS 1 !
A tous les clients attach afftnitfa de culture s4culaires et mnlh hdi.'re. d tEst par Lamarre Bou Analyse officitlle
qui us rMnocent pas conCoivent do la mmine manire cbette pire. d fOnest par ik cbemin d Controlhe par lAcadCmic de Mdecine
I'espoir. Assurdment, Idquilibre europeon.s Calin-Centime, condluisant an Morun de TI.%1ii'RArTLRE : 10
du cancer nWest pus bril- M, ss,.r. 9.- Une forte seconswe WHdpital, estimi it trois cents gourde's. Acide carbonique libre i gr. 52 Report. 7 gr. 971
B 1 la detresse de nos mo- snmique qui a dmrd deux seconds P. 3oo Bicarbonate de soude S j 61S Chlorure de sodium o 540
aux c)nJamne les mila- adtd ressentie dn cett ville et a 7o. Une proprilh: situced Calin Cen. dc ch;,ux o 450 Sulfate de Soude o s 32%
mort ben plus penible, ca t une veritable panique. time, de la countenance de vingt quatre de m.,gncsie 0o 076 Silice o a o0
g- des tortures d: la fim et Tom Muk y. a 'ieds de facade sur trente pieds de pro. protoxvde de fer o a o 2
rio Maria Aguirre y Garcia, Arclde fimtur. borile aird. ar i. I. de do,0
Svque de Tol6de et Priint d Espa j..d.ur, bors an Nor par par [lal.d i de poiasse 0o 210 Total avec 1'acide carto-
gne. est mort aujou'rdhui. TEst par un cbemin vicinal conuisant de lithine o s 027 unique libre 8 8614
BaREST 9.- La dreadnought dre a a 6t mis en chantier. f Ouest par la Dame Cora, estimne d cent 7 971 nique libre 7 5j1i
AVIS PARIS 9.- On announce la grove gourdes. P.ioo EN VENTE :
| teur en chef de la Police des ouvriers chapeliers. So. Une froprieit siluie d r.4venu A la tPharmacie Aurcl Bavard
tratien dce cette ville, vu PARIS 10.- Co martin, & l'trodro- Dlcoste,de la countenance de lrenie quatre A la clinique Saint Jacques. 28. Rue des Miracles
tratve me vu de Buc. Pegoud a volp la tWte pieds de facade sur quatre vingt cinq A la Pharmacic Saint-loseph, (rand'rue
S a Ailt 191 remplaunS t en b1 s pendnt 45 seconds, sur un pies de profondeur, born&' au .Vo:d par A la Pharmacic Lamartine Camille. Grand'rue
tion de Part. 194 da code monoplan Blriot it deux places cn rAvenue Ducoste, au Sudl par IHotel C(hcz lc Dloctur 1.vsius, i ; ruc du Peuple
S li sur le Monteuret de tadem.s du passage ait repre- &Blld eL, d EsLt r le Giral Durand A la lPhatnmacie Alexandre, angle desrues des Miracles et d*
r pibli6 sur le !Moniteurs Le poids du passager r ci* t. tfni ar ugu- l, ..ue' -er\
i" embre, No. 78, invite les sntd par un ac de sable peasant et a Ouest par .A guse Vtrna. estmee Reservoir
em 78 invite un sac sa pqua r cns Dollars. or. P. 400
h6teliers, loueurs de 75 kilos d quatre cents Dollars, or. P. 4oo 'harmacie Alex. Rober
grs, es etc, A Ms conform. Mlxxico 10.- L'6vacuation de la 90. Une proprit vidule situie dans les A la Pharmacie \. Buch.
grnies etc, A c ville de Torreon par les troupes f6- environs de crite ville d rAvenue Ducoste
A i sus- dite loi. d4r.ales, a Wtd confirmine aujourd'hui de la conlenance de trente pieds de tacade, -'
Sleur est donna que leurs re par le ministry de I'intbrieur qui a sur quatre vingt deux pieds de profon-
L eront contr6its A partir de dkclar6 que le gdndral Trucy Au- deur, borne au Nord par TAlenue *
te. bert, qui conmmande les troupes f6- Ducoste, au Sud par les bhritters St. Cvr. I
Tout contrevenant sera dknonc6 d*rales et les nfraux Mungio r TEst t i d TOuest par le reste de la, Jo n a e
Atl. droit pour 6tre frappe des Ignacio Bravo et Mocudero so trou- popriid de Madi tne Veuve Ducosle,
i ctees par la sus dite loi. vaient it Hipoplito, prs do Saltitlo. id rtie A L B E R T I- E WAoL D
Ces trois derniers vorit passer en estime k trots cents dollars. or P. 30 A
h Prince, le t O.tobre 191 conseil de guerre pour avoir evacue Aux requires poursuiles et diligences A l B3Ii J.4ZUL IB EBJVW A L
Sla ville de 'Torreon. Jo. de .Madanme David 'ilain n/e Calbe.
iues....-- I .a nouvelle qute le g6ntral Trucyv rine Verna, propriiatire demeurant et F).\1) E 'n 18?0
S Aubert aurait emnbrass, le parti des doinicilice a Port-au-Prince et du siusr MA RTIAL A. PETtEI'R S. Pll. G. mlecessellr,
a SNIS insures n est pas confirmde. David Vila'i en cause pour rautorisa- .
Ile generall ;Gustavo Maas a et* tion marital, igalement propritair ede Spdt-Ulilt's irt tt.*t.es, hllem tndel
SNl S- rappel de la frontiire pour unir ses meeurant elt doinicilit a Port au Prince *t t i'ieS
dpp, o et6S forces et ceiles du general Lauro avan, tolls deu ppour avocals S 'wnour m '
SwaftVllar, qui a uit Mxico a nuit Pradel e Francs Moise 20. ixe Mnada- Ee ornliO ns ( nxr dances.
Ak e....... L derniatre avec "IJi soldats feddtraux Pral ra s se 2. de .aa- Exction soiqn( ,e o o a e.
FL^iMH M pour se rendre L Torreon. we Louizarnise Lauieille propritaire de-
**s fomms noneo ro p ou rr menurant et domicilide i Port-au Prince Ntkf l 'i' de tit assUir(.
I ,asrs assn/ ,"e-. --- --- agissant coimmne itrice liiale ide ses en,
t am, t,,.ei... Pr.f e ea .
iiamL.gr-.s.Warm,-.. VENTE fantis mineurs Joseph, Manuel, l-'lilix .-.-
m*,a..* rm- par autorit6 de Justice Gustave et Augusta I'erna et de Mademnoi I
selle AMarguerite 'erna proprittaire de
SEn vertu de trois jugements du Tribue- meurant et domicilile 4 Port c;u Prince.
1e0 Dha, nc\,ic" nie hal Civil de Port au Prince rendus its les deux derniiers represtniles par Me, H o tel de F ran ce
D D tnve I'rl 0 vingt quatre Mars Mil neut cent trize, Einile De I in.'e ;.
-- dix Septembre et dix sept Septembre de Pour plus samples renseignemnets s'a
he erls d'ane population qui cerie annie, il sera procsJi le vendredi dresser 4 Me Edmond Oriol notaire Etablissemenl de premier orihre, si'sr au centre des affairs,
S'est pas repr6sentee Jdix oclobre procbain, i trois beures de dJpositaire du cabi'r des charges on aux pro.rimnit ie1 l),, Dtih,' el /,'.ss.r/'(i par ts les trains vie lat tile.
s'apris-iidi, en l-Etrud et par le Mintisli, avocals soussi.nis. L'lIlOT'1I 11) /'i I 1CI doilnt la ,Vulaltion est tahblie par
Une nouvelle alarmanle I re tde Me Edmond Oriol, notaire commis- Port au Prince, 29 Septembre 191 3 des annie'(s d(' sWiii,',s .s'e 'tininawl, 111' par son instlllati n mno leine.
Sbruit court ici depuis ui demeurant 4 Port au Prince, d la vented Francois MOISE, E. DESLANDES sa cuisine wari e, ses pra iod(;'s S1 s rt ice irrpt'lcht'ble
Le bruit court ici depuis quinze au plus ofrant et dernier enchrisseur
Sque nous nauron u de offrant denier enbrissur Conditions sp ciales pour famrill
s que nous Wnaurons plus de des immeubles suivants dipendant de la Conditions scales pour
Sean A la reouverture des classes succession d'-Auuste 'erna : Officine---Consultation
Seiit-il possible ? que ferions, en ce zI Une portion de terre sise en cete ic ui Tab d'lll6te
mbe nos filles ? Non. nous voulons ville dans ks environs de la Croix ties Du Doc(TUR 1
Mr encore autrement; car h6las Martyrs, derriere la poudriire, de la RODOLPHE CHAR11ANT Le mnidi de 12 ;A 2 heures
icoprives d'une bonne cole de gar- contenance de soixante putls de facade Lea' soir de 6 112 at 7 112
p,* cole des trres on sccondaire sur deux cent vingi quatre pieds de pro- CONS.SLTATIN.r Restaurant, Service A la carte da 8 heures du martin
D s, nous ne pourrions pas 6tre fondeur, borne au nord par Malame 6 8 htires martin. -- 3 5i hres soir. A 8 heures du soir.
eTore abandonnes de nos indispen- Clomtnise Nicolas, an Su.l par Filix Sal- i CONSULTATIONS GHATUITES :
iM" religieuses de Saint-loseph de l nave. d TEst par Jean Alerte et d rOuest I undi et jcudi soir
tmay ; non. le Gouvernement,sire- par le cbemitn qui conduit au Cimetiere An A *KXU.i.
iOWNt, n'acceptera pas que la supt- des Varioleux estiunle al six cents gourdes.ngl des rues Vaivres et Cond, isO RAPIO t ADICALE ts ALADIES SEXUEl.LS
at.e princi ale, la soeur Eustochie. P. 6oo Jacmel Do Malac_ PAR LA N*THoDR DO Ma0.-adg
F" nos 176 fillet a de I'assistanZe 20 Une prs.priuit site" a Lalue, sur la 00.-. 4 do00 0 .ur. *e
am Monsieur Fkix M.igloireous, de ia contenance de quator.,e pies six, Lig t Atlas So YP-S L.OTCT. so *E*Um LUEAM s
"votre quality dinspecteur g6nral, pouces defacade, vingt buit au cl op-. I u Allemnia est alt n AOCCNE-NTs vtNRENS CHABLE PIATIB SMAAS9
Lehe "_Y .... e ,,, nCHABLE FrELtSE. suUnAM
I Snous avez tout ricemment v.s 1posl, sur uneprofonJeurde cent ciiquante d iL' aCdi 10 T4" ILA"D T
ks; dites an moins quelque chose seIpt au coti Est ci cent citquante built ci m cr-si 15 courant Pour tRAIPFCHBLE I ITAT FR B
I faveur de cette cole don't les an colt Ouest ; bortde an Nord p ar conlinuer.esu.te pou. r.r Nw.Y.r ba,. bai ., .d.P...
out ct6 par vous constat.s et Jaitres pro rilils, au Sud par la route avec les j[assagers et Ia malle qut 0km.m.La. SnRS-LS LL.s
; dites enfin si une ville d Pltion- 'ie,a tEst par Mme Zuldma fermera A la pose le mfmc jour
I Dame-Mariie. penaut-etre private Charles et 4 tOuest par Saincyrml Saint a midi.
i puaille institution I Cyr estimie d deux rents gourdes. P.aoo "' __ __ .
La population Dame-Marienne -o. Une proprialt situle d la rue de Lie vap'ir Albinjia ayant quit
Ilnted mtre mieux comprise;e lle Lntrrment, du coti dela Compa4,niv 6 New York jeudi 9 courant I jnfl oat l na
ple un nombre de dix douze rEclairage klectriqutc, pri'sdu Cimehtre, pour Cap IIailien, Port de Paix, p s. I e y t V .l e
habitants et produit environ de la contenance de trente cinq pieds de Gonaives el nolra. port est al-en-1,
Srmille sacs de cacaos, soit une facade sur la dite Rue, et de tren te pieds du ici vendJredi 17 courant, parti- Chez A 1 \I illies Patne et Mc lnto k
qMant6 de cinq millions et quatre dua cole oppose sur une profonu.r de ra prob~blement dans la soiree *
,mi'lle livres de cette denre,.abs- arante cinq pieds; borne at Nord par pour Cartagen, Puerto Columbia deriier model, t tOUS prix.
S fate du cafe. Partant nous ame Eugam e, Sim.on, 4 tEst par la e lha Jama ne.
SW reposons entierement en la sa- Rue Jdr TEnerremeni et 4 ro1- par-st ai "
imadu Grand Tribun qui preside lachtre Jean Jacques, estimlee du fort au Prince 13 Octobre 1913 Eclairuge aulomaique des masons et es
rIs destines ; nous avons pleine cent cinquante gourdes. P. 25o REINBOLD et Co Agent.
en son Gouvernement Pro- 40. Une proprilid situle lat Rue & ddifices publicselc,par le systanme de tubes flex
pour obvier A cet 6tat de Normandie teutre is Raes du Centre ei
fl lamentable qui nous serait de la Revolution, de la contmance de bles Allen. Leplus simple et lemeilleur insavem
prtjudice incalculable. s ,i pirls buit poaces de facade du col, -
-PSai piddcoropsurls' sti, e pieds du col, oppose sur une LGNE HOL" LL ., jouAor. Sans dan ploo.


oujca ; Iboran au Nord par la propritil ,.-", ,
Antoine Larobt. au S aud ar la Rue d Le steamer Prins Frederik Nous aons oujours n sock de arre
,. Normord. d flEst par Numa Luc e d rik 1la d d Nous aons toujours un stock de Carburt S
ltoer A Ture rouns par Giltte Alexis, estimie A e n ei Da
wr z rg".U To.dest e Aeies aueendu ic. Dimanche d9 0 IbC Calcium pour lampes 4 autonmobile.
vilLU tres confortabld; tcr "U j C ropas i dams la cour tobre couranl t.
bau1in, d6pendancet. etc. o. UaV4 prepriea, .ert e a Ra It laimera dans la soirde pour .
r aux bureau de M. G. a at Noraede, de la conUance Saint Marc et New York. GILLIES. PA YNE, & Mc INTOSH
sNAa do Sa eue trout Pids Per-au-Price 13 Ociobre 1913
Ba sise de W* w tiES usl ow 4do. AJAIKENDTS Aglm. J Agmt posr Mw Bi


I


i





tlERTn-


GEORGES LION, Agent


BAISSE DE PRIX

Kola Champagne
la do louslne XJ. 3 et 3.100

Kola enampagne Formule Dr. AUDAIN
]a dcouzaj3e P. 4


AGENCE SPECIAL
D LA

IRhgie Francaise des Tabacs
Extrait du TARIF G6n6ral Oclobre 1913.


e Kola Champagne

VAPEUR


MpOSitaies: SIMON VIEUX.-I00, Rue du Mabasinde l'Etal
Port-au-Prince,
PIERRE FRIERES Petit-Goave.
4UG. SCOTT L"ogane
D. BRI.ZAULT Dame-Marie
B, VOUBA J6r6mie
T. GOUSSE MiragoAne
CICERoN GILLES Cap-Haitien


Tabaoa


Scaferlati Maryland paper jeane le paquet do
40 grammes
Scaferlati Caporal wpariemr paper bleu. le pa-
quet de 50 gramme
Scaferlati .Caporal ordinaire paper PAte Brune'
Ie paquet de 40 grammes
TAsACS A PrxiSt


Poudre sup6rieure paper bleou
grammes
Poudre ordinaihe paper PAte
1(0 iframma.


le paquet de 100
Pr me le paquet
4


MONSIEUR C. L. VERRET
Tailleur-Marchand L

Annonce k sa bienveillante clientele qu'll vient de transl6rer sa
maison du No 7 de la rue Traversiere A la rue du Magasin de NESTOR FELIUl
I'Etat, au No73, c'est-A-dire A quelques pas de son ancienne mai
son. On y trouvera des articles pour lailleurs en gros el en detail, Lre-taieur
four itures el castmirs de fer. choix ) nrix tlrs modtrs. Le Matretailleur avantageublique,-
La maison fail un grand rabais st r le prix d&s comllets fails el viento de ransfore sa baiso q de la
fournis pour homes. rue des Miracles au No 179 de la
Elle offre a ses aimables clients des articlespour homes de Grand'Rue. On trouvera chez lui En
shapeaux jusdu'A chaussettes xclusivement de la haute nouveaut6 d'616gant. costumes coupe a-n6ri-
parisienn e A prix tres r6duits caine et franqaise.
II Now


W- ----- -W


Mir


SiGranas Magastns

Aux Danies de France

Bordeaux


Magasin vendant de tout A bon march.
Expedition Franco par colis postaux A partir de 40 Fes.
Les Envois sont fails avec un soin special.
DEMANDEZ LES CATALOGUES.


CA


Hotel Bellevue
CHAMP DE MARS Port- anu- Prine
Situation exceptionnelle.- Vue superbe sur la mer.- Chambres bien
trtes.- Service irriprochable.- Cuisine varice.- Bar de picmier ordre.
diez A


L'HOTEL BELLE VI
4 lIon faith des conditions splciales pour familhes.-
,u en panic. ( Demandez le tarif ).
Installation moderne
20 anas


UE
Pension complete

de success
I..... -


La.boraoire Sej ourne
Prparatlom de tout..ampoules mo -acmteas slmils
et Injlectables
2 MiDAILLUS A LExposmoig Da BauxuLLas 19M
AMPOU1LES d'eau de nuer Isotoniques smel.. mlulem.
Leau do maer quo nons employons a 6&6 soigneuassumst mpt6ea s
Mug am-delk do I'lle doels GonAve. Nous faisons, remsrquer as Corps
miical Vobservation judiciouse, quo font lea labovatolres ftrmes
wo .1 mmprai dolt *tre do faribel.U.r e o.sw i
B]Pr-O*IL TkhISetrumm zwmvam Srotdnmq&6!
IA 56urdglalm Rea Ae a 11utl.i a A616 mplsy am
mesh aduoIsammMIIWSsS .


I


Splcialitd de Costumes do no-
ces.-- Coupes Frawfaise, Atglaise:
et Amiricasne de la derniere perfec-
tion. La aweson confectiomnse aMse
des Costumes militares. Habits bro-
des, Dolman, Tuniques Habits car-
rds, etc., etc, de tows g rds.


A LA PIOGHE


PmuxA


lgereut m


1Ninas le paquet de o90
00Chaimeurm k Bofte de o9
0.70 CGauloi, en caporal sup.riear on Maryland
paper rose o jaune Ie paquet de 90
0 do n caporal ordinatre paper bleak le
0.5 paqnet de o20
,Elegantes en scaferlati caporal supdrleur paper
rose le Bondon de 9D0 A'


intes en Maryland paper june Ie Bondo.

ntev jn Scaferlati caporal ordioaire paper
i Ie Bondon de 90


'Agent special, J. LA VILL.


VE MANQUEZ j
A vos chevaux du
A vo ches et pores du
vos poules, pigeons et v<


vente


aiPo


-- '-'UCB


PAS DE DONNER
SON .ol;
RemouU
olailles du Petit bir


'rt-au-Prince chez
CHARLES RbGNIER
FERDINAND FATTON
SIMON VIEUX
Gonaives
EMILE GARDiRE
-Marc. ~6I4 '
A. & E. BOUTIN bb
46mie
SIMMONDS Frtres

Moulins d'


du Qual. Port-an-Primcs.


Nouvelle Installation


EWALD


Haiti


Dentaire


frdres.


DentlatesAumnrjcaln
7, Rue Amiricaine, 7.


( En face du MATIN. ) Port-au-Prince.


3, Rue des Fron-Forts Installation Electrique Ultra-Mojerse. Exdcuion de TPrVu
3, ue s Fronts-Fors Dentaires de tous sstmes. Specialie de Pieas m oret me PiW
lame Bridge- WVork.
Quincaillerie. Mercerie. Lsten e Bridge-
ses de mnagoe. Ferronnerie. Unique Cabinet Dentalre offrat toates le
Ferblanterie. Articles imaillA
Articles de marine, Articles pour -.
agriculleurs Carrossiers, Forge-
rons, Chaudroniers, Menuisiers, "U
Maons, Peintres. Le Vermouith flinzann
-~- --~ C~anzan


Specialieks de la Maison : Ci-
ment de premiere marquee, 76des
Peintur., CAsisM usim, Bar
res de fer pour construction,
clous.


LA CHAPELLBRIE
du Louvre


N'a plus besoin de r6clame, car tout le monde sail qu'il eel

L'apErtif le plus efficacee
Le digestif par excellence,
La boisson la i su ddlieiew


am v


et de. meil.. tow-
putsee ooir & me s aiSm4I


Pourvue d'un materiel moderne A uW aeat Ma 9avi melmVeAgpbur vona dire quo ou"w. A
est A m~r-e de fournir A es clients rez Is VenmiemaCla.m.
des travazux Nlegaznts et loi pVad.
La idpfstaion do .I&s ~mda slat A R ATT
rj elmusab GappmaP is a dams I
Opalas~o..Bombsn mow n I ow~qu


Socidtd Gdndrale d4

USINES A


L. HODELIV aux
S125, Rue du Centre. at St
W.. a St-
w &hAncien membre de Ia Soci~tE philantropique
des maitres tailleurs de Paris
I'ient de recevoir un grand choixd
S d'dloffes : diagonal, casimir, alpaca,
*-.I 'herote, cheriole pour deil,.
' Recommande parliculitrement a I
clientele une belle collection de coup
de casimir, de gilets de fantaisie et de 3 Rue
piquW de toute beaute.


r


I ~- ~~--- I I -_L


Waft_


- -


I


i
'


I


il


eo