<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01867
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 11, 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01867

Full Text


Septimce Ann6e N* 1940 ?PQr. 4Jg' rRa (Jag ) __JIs JI Sep e .m tbf
-__77._I.. I I ._. _. _

.i.Rent-MAG I IRE DACTION-ADMINISTUtVATEW
DIRECTEUR 8, Rue Amricaine, 8,
S ABO1NN Ki NTS. Lf annomees seat reCues:
PO RT-A U- PRItNCE A ProT-A--PIwCS: ass bOurCaus du JOcur:l
Un M.i, .. G. 2.00 A P-rss : ches L. Mayence & Ci 9. Fue Toan.he
Tosois. 5.00 A LoDass : chesI. a gt.c& .uu,
DEPAitT EIM E N.T.S: LuJgAte Hil
S -G 2 .20A MsuLI ches ItudoI os1S W. 19, J erusakne
,oi N8. I * 0 sDrasse 46-49
riIA A * 0.00 NGER A MNw.Yoss: Univeal PublicityCowiarmy 4 '.
ETSANGER: 4 ib Seteet -
Troi0Mois O G.8.00 L4 tbn uSriosirsouoap*rcn
.E -R E Q U O T I D I E NU- -
L E N' UMERO 15 CENTIMES Abonnemnlts et insrtlions payables ,/avane7.


Polilique EtrangreI De Br*lc et de Bro nsomr la ru ine de leur cervellel CAUSERIE FEMININE
q md~a. quilibree. Mais Aristide me dc-
--coo0-- vina et coupa net A mes velleites de

Ipr s les Conclusions de It Paix MAISON DE FOUS -uEoutc.m- dit-:1. tu es jolimet La Science
--ti 0 en retard sur ton sicle. Je tenverrait ,
--too,.- demai'i martin un livre 6patant qui 'Do e e lqe
11 y a avait 'ongtempri que cet cdi- t'initiera aux details de la construc- -roo* -
Avi' beaucoup de sagOese, les qui nalttribue aucun accroisse- ice qui tr6ne A c6t4 du poste mili- tion de cct asile.
iats des Balkans oat comprisi nent.de terriloire aIs Grece sur tatre, au haut de la monte de Thor, L, liadem tin, de bonne heure. le C'est une science essentiellement
ue s'ils Youlaient r[tablir la le littoral de I'Adriatique. De son difiait ma perspicacity lorsque un livre arriva. C Ltaint les notes de femninie,. qui rep.)s: s, ur e dc uca-
pIx iS devaient s'entendre direc- c6t1, IAllemagne se gardera bien beau main, au course de ma prome- voyage d.ns 'Am.rique du Sud de n,, m ,r.ilc deve, sur une instrac-
ment entire eux sans recorir a' de donner son concourse a une nade quotidienne.e nuis la main stir .\f. Climemncc.i. tun livre tout ptil- tion solid. sur le dCsir d'une prati-
S intervention sde IrEurAope manaIn vre donlt Ie rsurltat Ie rlamn Aristide qui passe pour un I ant d es.prt et de verve. de malice et conscieneise et rasonee, ui
aucu's intervention de urope. maneouvre dont le resullat le home informed de toutcs hosess: J'ronie. Ui sign.:t m'indiquait le a le don de dcvlopeir efle me nelc
Sih o nference de Londres na plus clair serait d'amoindrir a La fade inachev'e du bitinment et passag-. ui d.v.tit m-intcresier. Jv facults dnIt elle aI besin p ,jr tre
Dnn,,- que des r6sultals lamenia- pr6pynd4rance que vient d'ac- ia grille de cl6ture A portail toujours courts. Les c.olcs Non1 ce n'cst pas comprise ct aimie.
N.s !'est que lea plenipotentiai- qudir lh: Roumain e gouvernee close exercaicntsur mon esprit la plus ,1. U. p' t molAet, les hopitaux S.n progra.m:e s'.>Jrcsc .I a jeu-
il l'atllachaieent en realit6 que par un Hlohenzollern. singulikre et la plus puissante attra:- ,e n'cst pis c.icor .: ..\h entin voil.i. nes filles et aux juices lemines de
Igs peu d'inportance aux n6go- Lea sentimnenis de la France el tion et, chaque fois que je pasais U;ie cUt;cuiusCi miion d, foui,la porte toute cl.isse soJi.tle. de tout nive.iu
cilions du trailt de paix et so dde la Russie A Iegard du Irait devant, je m'efeorqdis de ptnktrer lc ouverte. intlilcctucl. de tout milieu Itamilial:
procciipaient avant tout de d&- ti'elaient pas douteux, mais quel- mystcre de lcur silence et d- leur I'avouc qu:. je ne trouvai pas dans pour touteis il c,t dirig. vers le m.i-
Windre Is inltrlS pailiculiers du' ques inquitlu"le seinblaient per- abandon.R creation trs facile ct trcs ma lecture les cxplic.ttions que je dc- me but moral ct utililtire : D.nier
ys qu'ils repr6seltaienl. Leur itses au sujet de I'Anglelerre. La prenante je m amusas a camprdans sirii allas d mrveillements en A la fe'ne des con.aisss.ne< c rap
rat 6tait d'ailleurs d'autant plus Grandle-Bretagne s'1tait associe mon imaginative les etres et les cho- cmervcillcmcnts. mais je.n y d cou- port avec sa situ ttio)n, lui a.ppr-ndre
dlusdre que leurs parolesn plus rta a I utriche por riclamer lases qui,derriere ce quo: vo.vat,pet- vrais lien qui rappelit IAsile de A utiliser les resources qui s >it a -..
iusoire que lemurs paroles 6talto n, lIAusio e podu r rra i c amer la- plaient ce lieu mysterieux. le devi- Thor. 1ortLel i insircrl'amur dL I)Y'r.
dnu6es do loute sanction, les revision du traild par la conf- nais des proprietaires tres vieux, ar- La colo lie d'.licnds de Lujan. la ui enseigcr les invwes d'v trover
deux g'o.upIs de grades puis- ren e de Londres et par un con- chi-vieux.vieux corm.ne a les vieux Poroe .)uvertc.,,occupe un domain le bonheuren le dl:';iant aux autres.
mices 6tait l'un et I'autre d&ci- grts europ6'n. des contesde Daudet,m.ais avec, dans de 6(0o hect ires o6 douze cents min Tout cela, en dtvcl )ppaint le scrieux
iBes n'user que de moyens de Fort Iheureusement, le chef du leurs rmcurs, moins de podsie que lades soil rpartis.en vmngt pavilions, dans ses goits. 1, dcvouemntt dans
prsuasion sans aller jamais jus- Foreign Office a dit Ccoiter les ceux-ci. le me les imag;nais avec des '61egants chalets entour.s de jardins. ses haibitules et dans ses sesntimnnts;
' a une meinace ds guerre. A conseils qui lui arrivaient de Pa- habitudes excentriques et prehistori-, et sont soitgnesp)irce q,.i'o:i y dnom d ins son c tvar, l'Fsprit de devoir ct
a.carest, au contraire, les n6go- ris et de Saint-Patersbourg, el ques, des gouts surannes et tous les e le trivail en lib-rt-. L program de sazrilice.
eurs jouaient carte sur table; l'agent diplomnatique de I'Angle- petts vices qui drivent, au fort me du l) Cabrcd. directeur de la Ajicune branii. d ce progra;m.n
-, : ,, I,-o ,o de laivr allrss c des instin ctts de con- tson. ttaittd efi.r e ,0ar inutilee poir ia',:co;n ,,i. sse ent
dc d'e saval ien exacle- rre Bucarest a reu lordre de d la vllesse des instincts de con- i it de fair cco n r par nst inutil pour o li ent
nt CCil d vo.alait e xi ae ,Ie servation. J les voyais mtlagers de Jes instnas 1-iavr- r mem. de la so de la tache d volu t A la maitresse de
ent c qui vollat e surtOt r.itlrer la note aux ternes e leura- sous. moJdrs danvs I'tablisse- ci6t. raison iante; si ui m ilale a un "naison.pourla part de ievoir quelc
a qu' l voulat pas. Aucunei quell le government, britanne- ment de leur budget dt dppcnses jus mentier il trouveim:ni-diatement 1'em doit acco.nplir. et d'ieltl .nc. qucilc
Weinen occulle ne ddfaisalt par- q(nc revendl.luatl le droit de sou- qu'- paraitre affreusement pingres ploi de son activity. A It Iporte over J it exercer dans l.i fianille et dani
dkssousiuImin ce qui avait 616 failt atitre l Ltraitrd A la revision des et je m'expliqu-is, par cet aspect de ite. Li pr.ncipale alfa:re, c'est de pr:la. societC.
Sveille; chiacu des plenipolen grandes puissances. leur caractre, p u q o leur demeu- 'ader au no.ivl arrivant de travaild li riealite la science. d..ns.iq.ie
hitres lultait pied A pied pour II ne restera done pl'iAs rsou-' re restait A mouiti ci.min de l'ych'- ler. S,.1 rcfis., o0:1 ni'isiste pis. O.i est la science de la vie pratique. r6-
(.moereT otn agrandir le ternloire ire qaue la question d'Andrinople; cement : Pisquelle sufhfsait A lesO lee l.iss s na uvr. It parait qes, La g ie par une m 'ihoJequi y met lor-
_aiwoa. IMalgre la t6nacie des et des l.es. de la mar Ee. Les abriter, le reste, les travaux d'embel- mathoJe est excellent car le Dr CI! dre et l'dquilibre, et qui do,:n.. A
hvrsaires en presence, lea pour- .ainbassa.eurs accrdits auprs lissement et de mise A point de- bred. n a .i nais rencontre q i'u 1 s:ul Itous ses actes un caractre de dregu-
r r d vatent leur parattre souverainement refuse, c.lu d un ma!aJe qui soutient larit et de durce, sul c p ible de les
parersont trs rap idement a ou-de la Sublimno-Porle out d6cid6 saperflus le les voyais,pour la mome que la vie ne viut pas la peine de rendre vraiment bien taits et prl,.'-
u, pace que la diploinatie a trou- ,iu'il y availt ii 3 e rappeler au raison sans enthousiasme pour les travailler pour l'entretenir. Et de la bles.
Te ur les bords du Danube une grand vizir l'articlt du traits de fl-urs et, p.r c ntre, pnris de; joies sorte. le travail agricole sous toutesL Elli est le d..veloppimnt de la
r;mIie de succts qui avail fail l.mndrcs qui avail fixt co:nme terre A terre qui fleurissent parfois ses forn -s, du labour A l'elevaPe, l'a vie intellectuelle A cause des facultes
cnietnent ddfaut & la confe- fronti6re Enos-Midja. Celotte d- sur les laidins potagers ou des frais teller de charpente et les foyers qu'elle veillet met met en valeur. prs
ree de Londres. Nous voulons narche auait peul-.Lre produil ombrages par quoi un verger bien n'emploitnt qu: de- fous sculs lescellcs de m-moire. i:n.iginatioi, i-
mre uup inudiateur asiez impar- ,,,uelque impression sur le gou- tenu joint I'utile A 'agrtable.Et alors centre itres s >t sains d'esprit o nesse sens de sthtique, etc .. dj
lal pour lne conseiller aux adver- vernement de Constantinople, si je ne m'ktonnais plus que les cour suIppos' t.ils. Li cuisine est aussi granJies sous l'intlence des etudes
-mr1 .pn Ircsence que des solu- tile avail cn u.t caracitre collect attendissent les jardins A la franaise tAite par d, foais. M. C!nemenCeau a sco!aires, elle cree Iinitiitive person.
0 ac.,-,epta .es, ...s d dun Lenotre uelconque et qu'il y ~tW reu au so.i d la NI. rseillaise ex6 nlle. le jug.,mn-t et la vo!ont&
Spr le, sz puts- ir qui "e1 a iss. acun outer eut au milieu dTs broussailles qui les cutle par un" fanfare de fous et, de u'elle apprevid A faire agir. l'activit
t pour l.es itnposr. La paIx stir la communaute de vues et de ont envahics, de gigantesques arbres puis ce temps,il ne peut comnprenJre e la ,ense qui d it produire lactiJ
Sr leen coclue nt n des grades puisan- A pan, un ou deux msanguiers tuti- quon nexige pis unt brevet dc folie vitI pysique. mime temps nait
ivre Adu t) Carol. 11 est A~ s; mais i (diplonalt euro- laircs et quelques gramines pour .autenthique pur I'admn:sion A l'or- intuitioI lnaturelle des quality ton-
lt;a, iuer, en reltA, quoe li )U peenne a decid6 que .Ic:que am- les poules. Ichestre de l'opra. II y a meme un damentales de la maitresse de mai-
,tai, ayani dse Ic premier jour! bassadeur ferait Ulie dmiarche Mais outes ces suppoitions, et journal A la orte ouverte. I cor de son ; ordre, e,:onomie. privovance,
lenl ptlene satisfaclion,n a pris individuelle et -%parte qui se r6- e m'en rendais bien compete, ne las./,rce.de/rdig.cet imnprime par desi respect du temps.
aux nociations que pour Jrait en sotinue & une simple dpassaient pas le niveau des hypo-; "fous. Prose et posie. Articles 6crits E in, die est lpanouisement
rtr la erbi et la Gre fornali. th ses. le ne doutais pas une minute, en espagol, en ita ien, en iranvies. de a e morale. et j'ajoute ieclo.
tireau strict miimulm leurs li sort d'Adrinole que la reality dans cetit atlire n Parfois un peu de Lisser caller ans de la vie social, par l'habitude
rdicaiomslerritorialeset ponl E- re t e o 6e st on- me demeuralt absolument inaccessi- la grammaire, mais e samme. p.s qu'elle fait naitre chez la femme de
mes temps au Bulg. el des lies de .lal m o eu tle. II avait surtout A quelques ps beaucoup plus de divagations quilpenser aux autres. devivre pour eux.
.kio ldes mains de I 1pereur u s 1.1 ..i un, vielle measure que la leurs .. Ide se prioccuper de leurs besoins, de
vous n accepted pa nes lau.ne i. qui soul peut exercer ioche des dnoisseurs avat pres- Jallais former le livre, aussi peu travailler A leur bien tre et A leur
lnespres ouotl vous u influences s reuse sur les ue religieusement res ecte et qui tier de l'asile d.. Tr- r que je l,1tais bonheur.
es troupes roumaines sres ol os e sur le gou faisit effet d'une cose imp6n- avant d'avoir commnc ma lecture Mais ces autres ne se restreignnt
dans trois jours a Sofia verneaent italien. Oblig dopter trable, d'une chose don't il 6tait im-. quand jeI remArqual au b.a d une pas ceux qui component le circle
Larguitet #tail irresistible et!..enre le Turc, c'est-a-dire les possible de se rentre raison. Aristide, pag- cette phrase soulignee A mon 6troit de la famille. Moins que ja-
,. a tsige. nrog6g6s du gouverne.nent de qui je m'ouvrisde mes inceritudes, intention par I ami Arsutde :. char- mas action de chacn ne peut e
ng 00 couple plis, mais -l~rd l|s Bulg..res, d.sormais partit d'un immense 6clat de rire ou pente. magonnerie, serrurere, tlous limiter aux affections directed et ux
it une illusion de croire axn u naionalil a ne semba un moment que sa rai es pavillons de la t Porte ouverte intr~ts personnel. A measure quo
tou dagr d conflict est di- susts son manda si c ont consrits avc e travail d es conditions de la society modermes
'leelnenti cari6. L'Autrcl ul, ite B2lbkans do a el rpe- n reveaisi, de Pontoise entire une fou c focus. C'tait enfin le rayon de lc se transtorment.et que naissent poor.
iUs I dhbu do ac q a dans les brasude quo, san dautres questions ridicules quil me mire par quoi mon ami avaui pro tous des besoins et des d6sirs noe.
atuv* t; d larcrie a bie ce, il est a pr6sumer que suvandia sous nez comme un film de: mis de dissaper les tendbres de n veaux, si Ia science et industries,
d gMnie der'Europe, le monarque alle- cmoma. Mais comme si gaiet6 inat- ignornce.!It jecompris tout de suite, malgrc leurs progrrs, qui sMment la
t'I, e droit e demandaer a man1 h6sitera longlemps avant te dne me mettait de plus en plus je sen:.s tout de suite,que j'avais 6e6 richesse, sontimpuissantes A g6n.
en ctade Lotdr'es ia rhv-. d prendre une resolution. La dedans, come je comprenais de In philistin ct un obscurantiste etlraiher le bien itre, et semblent a
ereietL Celle inalheureuse 1...esion des iles de la mer Ee moin- s en moins, il daigna enfm t us 'o-ie >vor "c.de .b l. contraire produire des contrasts
merence qui n'a 6l6 capable biet b luscomnpliqueeCncore^Ct sczpliqucr. Du bout de sa canne il haitie l .1i, i >n: la R6pubique plus frappantssi les aspirations mon
fitt bonl e fin aucune ne- eGuillaui e1 06r gu6e moNis 'd^barrassa des v I6tations Ui Ia Argentiiie, faiit cttruire par des tent, si les malaises augmentent si
tuleo uuileserai done invi- baa pOUroteent ses recouvraient l'inscription de'a bar. focus scs As.les d alien&s. les rfvoltla m6nacent, re r61e social u
'lruiroi une.E o l irihre principaleet jevss apparattre GERARD AUBRAY dela femme grandit en propruoon.
I


W6hle qall" lavaia esore n
e dans la beaut fane de leurs ors pl-ie 11 ne peut plus se corner la lcha
L ira vcsuc a as ae von ldeovAnr le s enne yps na t- I ces trois mots: Asile Alide i .& s. rit6 qui secourt les vraies misres. A
eL e us a pl res de IAn lec6terre, du ovant. rallais me rcriert,'aurais t rouv elle a patient d exercer Influeace
*avail pas su accoi nr t alans e.
L a rer ula diploa surtoueslesc6tesdu van certes des choses trs sens, es A dire M PI ItE iiUDICURT morale propre Ai rapprocher es di-
Laut richieiie restera sole "en faveur des focus qui vontavoir le Acien BAtonnier de 1'ordr tancestAappaiser col.res ,A ripare
Ijur taltvdes qulnoti va faire L'Ad.inistra Iu tl- matouf oir, au milieu d'une nature ap des Avocats in6galit s de la destine.
sh d e nlovpeaux lle tie .....s bonnds qcue les eric.t sans horizon, A deux pas Les qualitks de son coeur, bontt.
Li*. 'II* pre.bu'lule des raous atleurM serontdelivrs ." ran droute don't les spectacles D- r lour a Pui lau-Prince, re- d6vouement, tendresse, Iy portent
efr. It.faj t ou ieraie eront sor.nai n tr suffiot outre s, sur A preud la direction de son CabinetI naturellement ; le tact et sensibili
Aug usiiication i un trait6, LAnno Augustin. -








&de sa nature lui en rOvklent les
awyenb. La vie domtstique et ste de-


'est le i er Jinvier 19 14 que comn-


Lett re au MA TIN ,das la vie pe., de mots ailres' Moent "Marime
A phrases. verjur, en ,taient arrives


. r sea de la R- Quels types merveilleux ? Vous de comdienne. )2, e du Masin de 'Ea. Nourritur inlgrale pour c
P cl. ,.vm s.etent not devo connaissez les diltizulhs dc cette Ian- Mais quanJ on est de la meme DWO julis cniplels pouri hIm- vju, fr i.hlc:,1r l, aoarve
ia ioutimtsation, da nsleuintro gne ; eh bien les petits allemands troupe.c'est une bicn autre affaire.l'ai s c p e s p oe- vache:n a
dhier du osiladea loiure pus plus grands que ca,des marmots connu autrefois un manage de co nt- ,Ins la derniere m le Iran- Ch(z
Ig"rait. de 4,5 ans la parent sans difficulty I diens itrs uni en apparencemais qui Calse. GEORGES L. N


- LE VATrN


voirs de mattresse de mai on qui la ,noimi-taire national,, sera la gourde ---- cc que le mtr et I femme pa- -d.
mettent en contact iinccssiant" 't i'," lI1It I '- i)id( 4.t 10 i titre sero:. De tre corsoat. vaent chacun de leur c6tI des ind- Pr-" Ell, Predirl,
ceux qui travaillent, lui offrcnr des l-tl h uliw's all I 'i Is '1t allm titre. ', Paris 2; Aott 191; idus a vecmission dc siTfier, ceux-ci ARRIVcE
oca insi frLnt, d e se m is 1 s k f d l &syo lav e in in te, ivorc i. le anneesCe m a
indulgent ct just dans I'apprmIcia- "):i'' ..it lO 'M 'i h I.es Paritiens resti6s A Paris, et m- chiavlisme u ritie co olpor Nest,* I.rk.: Mr" 'tques Bigio a*
t 'tionduh .travailetdcllitre 4 k. .it llt lh s 0 d.or in auhsi ceux qui lisent ei voyage t pia s n se t let bonne pets it s aeE. Ml iguhwa z,- e Lnura,
et ddlicatement secourable duns leur 1,,Il(ra it!' titil.' d, deaax ,ni.lix i i :s les nouvclles theatrales et ils soet caIarades. De 11 des sck tes suivi"iollieAlice. MPIicule Stirk R
retribution. I s e, I usi jlinent nombreux ceux-I~a st. sont de voies de fait, et un jugement C.de.a aille,Mr V. iH. Wlliars.
Ainsi grandit,c haque jour,la mis- .anus.duirige de %.-aol avec u rononAnt ledivorce.Le nns annits.
sioq deJa femme resume touw en- M Ie Minsinguett: K Si C peul leu passrecnt. anices de separation sans
tirie dans cette parole : It ln'est pas Dans lannJi c,1ition du journal fare plaisit, paurquoi pas a 6t nuages. commne a dit Labrche, au
bon que I'homme soit seul ofliciel soit ale ent p ulgu"s la formula la plus admise p.ur.ap course desquelles le maria et la femme, A
Ce mission embrasse ue cu- I T t ttra r rriv r r ccete union. Pais, dn p.arotcua chAcun de son c6t, co:itiluerCelt Quatre chevaux A selle etl qu
vre personnel!e vis-A-vis d'elle-m& da;,.s l nk 'oimmmane de la Rupubli r. on e al u gnret ce de jouir de la faveur tris rlmunure Ire Mulels.
me, qui consite A d6veloppcr les ,I,.t, ,lit Farticle Ior, devra, dans ten question sest pose, qui pourrail du public. Mais un beau jur, n'a- Sadreser I el
dons ginreux qu'elle a reus de la troi jours, fair inte declaration de etre plebscate par un ourna eynt plus d prison d se fire con- [ an e antlopo
nature, pour itre le charm et l.a r'.si ala.:. ;it hirais principal de la qutie de ces sortesd e quest.onnare currency, car Iheure de la retraite
evidence de tous cesU qui Ien- police de J.t commune. A Port-au- Comment tour.ent dordiaire son pour un come pur
Sent. ricenc, cette dOclaraUon de n~i- les marriages de com"diens ? l'autre ils se rcoucuilicrent. Leurs
Urn oeuvre familial qui la faitl la ; dence se fern au mnistre de In- Pour rpondre A cette interroga- 6onoies permeitant au manage Vn
compagne courageuse qui soutient Irniur. I tlt-arao nonicera lOel tion, rmettezmot dabord de nU davoir des meubles de prix, j'e re- Un buggy en trws bon &t u
1'homme dans son labour, qui de-'I dnlteet n 'n .d lelil recueilir, etsuite d'adiettrc aVc m irquai chez eux une tri jolie poit- de harnais et trois chevaux. n4
v-ine sest soucis, qui partageL ses derhidro rflidencj., Ihfesinl etc. rvous, quIel prinipe e com.6die i ch dedottje pis campplime11t aux rpouX: Seadresseraux bureaux du jou
penstes, qui iclaire sa rouste, ia 1 laoi do sanction doe conve. mane peu. Je ne vais pas appuycr -Eile a h reptke pourtant. mern.
mire inteligente. tendre et divou6e tion intervenu enter le n elpar.temeni e trs pres sur les raisons domain in le mari ave. un bon surire.--
qui veille sur le berceau et dirige I'a- des Travaux public et l a Cornpa- tes du cklibat chez les actrices, m i ts E it expliqua, tourney vers sa
adolescent. gol e haltienne de Construction I acteur ne contribute guere plus de e A VIS
Pour remplir cetto mission si En vertu de cette Convention, les son cati A la natalite, en marriage 11 a bien falu recoller les mor-
haute et si valeque tau-il par des- travax & excuter par la Compa- giime du moin-, s nceaire en c eaux 'et-c ps, le lendenai:i du res Gans Moulins dufe
se tout a la femme? covapre ndre ct Wmei s):lt inettemnot dfinlis et eoni moment notre pays. 11 est aussi A jour ou nous nose som:nes envoyVs onl fhonneur d'aviser le pub*l
mimer Ia vie du foyer. differ s.n ot'erts liar re allocation m l oter. que quand acteur prend our la premiere iu du paper t im-,lavoir rdduit le pri d, Soe 3
silellm de. .OM dollars or am 'aicain ,oerionnuellmeniftmakter ent Icest le tplu.s ,1 lid
rpre foyer, en tirete centreYrme. A mproposdo dcello Convention i cntano de, sur la e ....etto ccttepothesurm t ttegoures sac ,inc s.
la gadienne ct la reine ; cr~cr des falit notor Iovaleinent la bonne foi ucn omoie a_. ote
foyer pour ceus qui 'en out pas.En apportee par es parties contracetan- e.Le plus souvent aussi ces couples
lr t. nwest-ce pas du foyer familial talo a asa signature. -;e forment devant le mauie et le cur
quo se 'Ame deIa patie? Nest-e Noit.our so'atre donn6 mutuellerment Iat.._d
que fosenr NomiseatI.. ud tal.r. riplique, surtout bien entendu, dancm d B C Panamas! ..
du pre qui oit tre Ihonneur et I g.ta ral Lai Clennnt a W les scenes d'Or cin amour. Si Alina patt -hzei le Sla,
leemple delay famille ? Nest-c a is ,co ,i .uiOnne.. ,mandant de air- e t pa ongemps pnuse dua OrAm&rin 8 / 70, ue Coti le, ,roi r Ilous .s
lu rover qu de I mere -ce .ondaissmnet des aba)raic n3a rsmI- nar uis. c'est pour avoir chant6 des DAtte Intrieured'ahii 1912. 8 ad v 7T, ue Coue, o r us -s
Ame ye q'c il ofant c rest-A-di re aveir aceetd rFi agn. duos avec le tnor qui devait 4tre Dett~e Int. d'Haeti seo) 8 ag vod owe gots, arrives par le demnier hI.
et I'cpor de Ia famille et de la so- Nos routes son second m.rri:N colasdit Nicolini Ch6quesurParis 4 14,4 1/2o/o0p eIau franr.ais.
S?... A Pen de ChIse, les travaix de, Cela dit les souvenirs des vieux Traite sur Paris a j/4. oo prime Formes varides, en tous genres
SUSANNEs CARON rfncti) so p)uirsuiv tit utl Ieu par- lParisiens retracent peu de tableaux Transfert sur Paris $ 1/4S lia *1. pr
tout et dana un avenir prochain, ce de famille thlatrale inspires de Phi- Ch6que sur New-York l/ oop 1-i-p-
s era ttui rl.lel pl' i4ir (le I'arcottari clI et* mon et de B.tucis. Les men iges de Billet de P. $. 2 a, o/o e@ OMpt
II -e I auto ou en lvoLre ae s routes lar comadiens nont pas 6ki favoris6s Nickel a /4 I0/0 es*. d.,
tgs toute beaprot6e des arbreI de par la durde. Q elques uns d'entre "* i.." **a*eamu p It a.
Sv Oil Itelice msin ,nt la dernrk, eux se rompent A fIamiable, mirs I ai oi n ie nCnzi
-- main A la petite rue qui conduit A d'autres plus nomb:cux ont recourse :: :. suitedd gr ainst.:: ::
RE !Nr- tIG'-^S Et Pr lai proprite Laroche en paseant de- aux tribunaux.Peu de moi se passeni AV1 ---
ME.E.O..._.. ---v.. ant a superb et rice villa de sans que la chronique judiciaire aitl --P-. .
SMEIrEOROLO3IQUE3 Mile vivi6re. Ce travail qui eat dhA enregistrer des griefs souvent re- PewMCB X....-
OBSEfVAlTOI!' a. I'initiative private, cette initiaUve tentis ants exposes devant un pr6- iu reasedientresseenmis Au: peni.e, *lU
sV priv6e don't nous avons ici claironn, toire.Pro:ks b'en parisien oi tous les. Et s,'ae ua.gr. m1nfr. l.Ana-MW -Ake-- ..--I-
StIllNA U I COL 3i kE le bainfaitsest control6 pat le gen6 camarades affluent entire deux repe- Au soaveihr p alset de sona ac. re-
SAlT-MIAIvI. s iLuelqae t ions et ui fait caqultter, le soir, A dos .d'e caierm A ca
Dans qulque tem ,po d thtr -Le soir, lorsqa:L hulti rar-.a: I" ik'et, man et eori. yor. rendra
Mtercradi 1t0 a spt3rfl a 1913 si senara uno vOritablo petite vile ics .rs ... oa diri qe. fijsle A antiquet series rapid-t a. force ietweu.
..rn.It & ,.iniu 7 0 ve son i." is.ss hate'sses routes- Le'pus so.ve-lt-ct ce qul est tres Aini q'un I. h*tain s. onwe s: bae. 4c B rA P
"rmtre "" .... ,.. et s% cot.irucuons qui aujanct.nt car.ictiristique les quzstioa s du nte son wad i ,.c ae. .A. =ARS, 46p id, ,PA.
p6nrature u claque jour. ret qui causent tant de d6saccorJsi tp l o- **--.. -o" *-
'r pBrature mmelo'r da N J rAlaSinsa matrimoniiux dans la bourgeoisie L "samp qul ddrait s: s ma l ,erms
i ne se plaident p ts entire com.'dienS, A s bannir I'ArAwreut ses r eves em getws;
Movenne diurne 20,0 11 noas est revenue que notre aviso narts. La reason la plu r emis it n'e"a;paim Isiiv- blesswr
Get presque covert toute la jour a NrJ Alexis qui, come nous :nent invoue por dem er Dnt la doulur partois m'rracht se cor d. LIIERTi: E;ALITI: FtrIT
nee. HLalosolaire A h.etlunaireA 9h. I'anaon-ions dernicrement, etait en tribunal Itannulation du pmrti coanjFl -wsI... I:I'L'I I E llAITI
d soir rparaton A la Haanhe, est actuelle ,al c'est I'infidlit6e ou dc I'un ou de ce nest pi qus je pease A reauher a i.e --
I. SCIIEREI ament en parfait etat. autrD le nambr. cansilrable Qui con muit a= .6vre =a rylmat ae a Extrait des minutes d
ur Hery W. Furais I Ns lecteurs se souviennent d Je jugements prononcant" ala para-; M, om mi a. r tiS ltbuA
5U MAT I'accident ors avons Idai ei .a93npa c maer 0Comuiat pluss I'immUot ehs .J,: rt.au-Prince.s
-.ATI. laciolent que nous aons rea ici tion ou le divorce aaux torts respec- be.
u le ilmiswi mcm et au course duquel man u6 tifs des parties. Cette cause 6tait Ai Et I'aiF ei p"si as le e 1 a ptm do4 L. an nuil neuf cenat tiize et le
Nous avons eu le vif plaisir de re- rent dtreI jamais peidus le t Nordprcvoir non pau sculement quand le Es nardi vingt six Aoit A mini.
cevoir en notre r&daction S. E. Mon- Alexis 9 et Ic Pacifique. A bard des- pou ena les amoureux et les' Ei parfos e vaispoieaasm u lreffe du Tributial civil
ieur le Dr Henry V. Furniss, E E. qutls voyajeaient plusieurs cmp. ourus ient a r tuitions q o d m et d I. I.abisri, com a .',r ut
etMinistre Plinipotentiaire des Etats orioles ressants. tur la sc:ne, dans une ambiance pt- lys dau Sma e she a hae i... sa ssi..g Lu^ 'l
Unis d'Amirique qui vient d'etre On suit qae le.Pacifiquea s3uffrit rillcuse pour la vertu, mis mme L. Hory DURWMD. madae 1z
remplack, azinsi que nous lannon- par i:uliterment de ce naufrage tanI entire acteurs qui tont rare. Dieu meI veuve iPlacide Valborg.. iopr ail
dons dernitrement.p.r Monsieur M. Jis que le *Nord Alexis. grAce A sa garde d'inf4rer de I1 que M. M tyol et re deaneurant et doinicli., i irt-
Madison Smith, de Etat de L'Oh,3. sohJe constitution a en sortit b.'au- 11e Mistinguet t tnneront le mon. RiemnerIerneni s ai-Princc, assistte dt Me P rn
Monsieur Furniss attendra laran- coup mos enJomi npge. v Je pir la durfe de leur uni >n. mai Iludicourt, son avocat .gale int
vce do nouveau titulaire de 1la Lga Tout le mand appredora avec s'il leur advent, par impossible, de Les families Darismond. Thomas soussignt ;-laquelle nos a adeila
lion americaine pour s'embarquemi plaisirqu., cet avisa d3at la solidity plaider I'inridJliit un iour Iun con-. ItrarJ. J. D. Mityard, LabJEdoyere iqu'elle renounce puremna pour les Etats-Unis ou il passer estipr.v-:. naj revienara diman- treIautre,.:urecuse sra quel'ateut lie. remercient vivement tous ceux aient t la succession i, f3t Ks
queiques deux mois avant mde x ren- che nttnrcmont remis A nef. )u I'actric- comique,sont. cux aussi, qui leur ott donnc des marques de mis aion m e4at .ct "'
dre en Allemagne ou la pr&Mcde sI Ree de la S ei6t0 trkis expos aux bones fortunes. Le ymp ith.e A Io:-iasion de la mort du ont le six uin mil neparace a
distinKgue spouse. 11 nous a dit son. de LgiultikeU prestige d. la scene est si fort sur les regrett6 Ji ,qu, i Dlmard D'rismnond. avec nount ateaisil i' avo a
proet si aucunecdrconstance ne ve- .- i spectateur; aux cceurs sensibles I Calonel du ;cme Bataillon du ter ( sign ) V..taV I'l.ide V l""l.,
unsit In detourner. de palmer au tes imraitonte revue Juillcyt-Aot .Mais il ya aussi uge autre cause Corps d'armte de I'Ojest, survenue I. La bisii.rt.v Pierre lluditourt
moins un an en Europe. Le sympa- de cette mpttant revue anent ." d'i..compatibilit d humeur amenant le ; Septembre courapnE..t. Enri ot-au-Prine
thique.diplomate-tgagniccrepos.depArAitreaseal m o itcompsttlite humeur amenanIb Enregkta't i Port-au-PrineIt !
yhi ue diplomats a gagnvo ce repos. de paratr ca uonmseal amr do ust Io, Ic m-me toio dans les manages Ellcs les print d croire A leur septemb,'in mil neuf cent trcizo fio
IIllya huit nannies envon qudeil es Rue Ro. le som e : section du e comiiens, un divorce d'Ames, profonde gratitude. /v. (Case di rewis
rn l hol d e la Rue Rou. Assemble rir: uion du prEude de autre. te veux parler ae Port-au Prince, 9 Septembre e1 No des actes juldiciair
trarailler a un rapprochement enire C.on. l du e D .rct.rions e Messi""o ord i la alousie professionnelle.Un couple P'eru : I)roit le Une Gourde.
mie pys et la Grande Rspublique nire.. D .s Rapports de Messieurs. u entire e.i m nage aprs s'4etre con- ** Le Directcur principal de 1'
lhoilde Aussi, si le souvemr.qu'il Aug. Mi ntassb. sur les arpeateurs. no sur la s:ne. mettra aisemenit Madame Veuve Ernest Dyer. gatrement. d D.i
mponee do nou, pour le ri~ter~est Al!'reJ Thibault sur le d~saveu du common dans an contract la perC Monsieur et Madame loseph ryer: Par aatorisation du..
ttat de cosdiahtld ilt bousr-li A inist6ce public et bes pensions ci- tive des cachets A venir, mais le monsieurr i Madame Mnks Pierre V r P( autoisation d)hu chn,)
tour celpi dmun plant homme. vsei, ur e commLanrctt dui Mon- nature, lear temperament. ne pent Pierre, Monsieur et Madame Joseph tiur: .(eign.u) Cyrus SauM.
.tno. re-i-i--- r se ile; EI pn sure e cmso pas s'eng aer A rkpudier ce flchcx Pierre Pierre, Monsieur Aurelus "Pour Expdition confore
II fnt mner lactivitt. remlresse sion de la Ciambre des dkputus A apport qui sappelle la gloriole. Lac- Dyer et tous les autres parents, re- Collationn6
endie .ois vote ar le Corpsl pro. de la Rvision de La Coni teur souffrira des succks de sa fenm- mercient bien sincirement tons les ( SIgn< ) B. Rous8sA
Lgislatif. Nons avons signal le faiit tion. si elle ne jouce pas sur la meme scene v es de sympathie A l occasion e la PIour cope conformn ..
d eto noua ajoutions alors que c6- B 0 rmJMp3B que lui. II ne lui plaira pas, par mort de leur regretted Emmanuel PIERRHE UDiCOURT
tilt la prove que I administration A qui rapportera en nos bureaus m mple, que le nom de cette der- Dyer et les print de croire A leur -
.nscpiilnt. nos bn.Ia ua pardussus matron- souvenir dc nikre soit mis en vedette sur une Eternelle reconnaissance 1
ott s'en isllprant, avaith pre sent' la tmille- pardu hicr sur nla route dtd affiche, tandis que le sien sera con- reconnaissance.
'na vue d('amni,,xmr la situation. I II'eu-dc Chose lai v.lle. fondu dans une nomenclature d in- -Ec--l- (& 0
lant reteani rct .1,ralt ,Ii travaill et qui fait qu. nos lois vo- nes exose ss ie sur ou sur un panneau de kiosque. Et Vienien( d'arriver uhez *tocl1
thes ne vont pilns a;ttendre. swo pousaiire dgs \,m'iv,.s d'u: i )par- l'ntelligence des peuples. femme syant aussi elle, vous nen A Ilred CELESTIN eed
temont ,uinistcrise..| qu'une nhiti dii- -Parlez-moi de l'Allemand. doutez pas, so.a petit aumoar-pro)re





gI.-I


fLla




IIseen


ralor"to
~Des MI



I corps St P
-wge
4onscoitne


now.. rokm s an % a'minfeanr ivils et Tmilj..1r Messe d ea R IquiteM
P'ARIS 9.- ih tii H otelleu de F u n eLe veiidreji, 19 Septembre PrO
rus *-cot paiti pour prendre potvi,1Am, dks 7;112 heures, une messed
NUU ON aux grandes mmate eenvies. l-oe Iled eur sr hnW
i MAR KILLIt 8.--- I'le e. 13waen l b i u i s ei-ci ,'N-r 1,, a x lw* t 'i'lir -. 11(ie ~s 4 11 n' elgle e Raitt o ol t iem Acra cha t
'seat produii..* A Imiine d orom Erocnil.b4uea alAie -"* is, ufires9 'U 2 Mropoiet~iaie d ocI&.
'ciriue iiIioTiTo OiL'HOTE'L DE' Fit I.'%*.'/,' fiV.IEDla ra,* oalii lcib pa ~r u cra&Josepli .I~ntor Fir-
deu99k)Ortset(t O imiotinbre'si dStii. tor aeptwr urge
MARiAURT.- (tl).-ha~rakilis d" aXW,mE,,ade accg~s se reco.-i int, la~e par so'a in.-IaIaltims nioderne, n*
sont entri~s oml collision (Oiln ompte 84 cuisne tvarce., s5snnic 1110 k.*o i C1 S its ,wEC~ *1W*jj;,octh,sPe.LUs p irents et arnis du cicr dkfur~t
neilleure soumtCOde trois4 molls ci mwe djzaiig,.de blessks ~nazu'i que le public en lientrd, sovt
Dur le corps. Cost IU, Chef do ae a j 6 uritW-, uae Cnioampdcae pu amlitisainment pri,6 d'assister I cetle
,qui commence I& enqnulIe eat ommi'erte'. Conieun special por fail
rjwamIPARIfts 8-i-,dmoia(I lotissat, agent Pie -u-ecP~mrince6 et 11
r~gU~~rO.de police char~ d deIn a'urveillance Tab~e-dliote u1i r L etmr 9
faut pas beaucoup des quais do Ikaris, a 'eLW dtcor6 (do
jorer i'appeitit; Un e II AonMoneaR'Iendcz votre peau dow~ o mme 10Is 'Ift
Diorwit ses aniit'e*ide service, ii aIA-iW4 h e 1 ic2 A 2 lacumrsC
auffe, reconsti U S et s l (A l v e v lij i l wl%4)p~e1. esfum C m m I. so S
out le corps. i.' 8- aviatcu r atll&emanaud'Ixsoir de 4;112 A7 112 mm..mW qEL
icra~W etdamlisd enflit risiS5Iit arierit3IV Il'ari% e taurant, Service & la carte de 8 lheur--.- duimatiri A F O O..
6,garcon.,ets et fit- 1 l11 a ac Fi~i j i.IMfjt lfti e r=IN
amset famBCC en dire, eit trorit ii artls hue iisi.Pat: 2A& -- Dei-Pt: t2
8 hee, es duroiijo L MW 43. So VA nuMO.
pour gtoigner le froid_______________
atenir I a chateur du Oblif prt wr
irevnir a gippe la 11IIa Ett p:rdu avant bier, A lAve-
prvnrI & ghraippeet I&a ueihon Brown ou en '-ille. UnlPw HN EET D AR S E
lerhuatise e I& tefeujille- conteniant des rapiers prie
in. 'vik. Bonne r~cornpcense celui quA
content ni alcohol, ni Ic rapportera au bureau du Journal.


, rogue, ni autre ingredient dan-
' wec; elle eat connue dans le
m ond enter par la marque
de qualit6-LE
SPtCHEUR.

En Vente
Dans Toutes
-~ J

Pharmacies


mlisloR S co01
'


Poudre Den hlr
di


,fee
. e Antiseptique


DoTUcKkR RmwIvr 'R. EWALD
Dipl~bin.! des Philadelphia
1knial College a
ma clienide tut ati public slk POUDRK
DENTIFRICIE 41ii jo-,stde toaas jfbg
pro.diiits fimeessaires )otiP la Ibonne:,
Iiygia~me de la bouclac et des dcnts
J.'rix du flacon beuxgoui.lss.

1P J. B. 1. CAIJECHr.
Avocat
flue Egalite N" 62 Gonaives


Au


< MI NAGE MODERNE >


Madame


Saint-Louis Jean


A rhonneur d'annonccr d ses nobreux clients qu'elle a Itifi'/r;' sol .1Magasin
de la Rue Traversiere a la lue du MA GASIN DE L'l 'TA 7', 9N* 5.


Lea Clients trouveront toujours toutes sores d'Articles de rn6nage tout A fait moderns
S St k 6th au znente d'un Assortirnent t s


Me Tertullien Guilbaud et de Cadeaux de Fin d'Ann6e.
A lEtranger Aocat
r Ur 54i, Hue du Port
-Am so.--- 1. Matin va lan-e, de 10 lheures & midi. On Y LVOUV "
te 0atial, tlie listoire qui fait tin
ruaid norme dans toutes les ca i-
It public ,m article sur les d4- PAUL SALES Assiettes porcelalre, faiece of que, terre de fer, faience, mail.
Sds i *eIn Secretaire d'Etat Avocat
ett cet article est Consultation 48 Rue Rouxz
Ltdig cet article t Consultation 48 Rue Courbe ARTICLES EN FERBLANTERIE. FERRONERIE. Batterie de Cuisine complete, Cafctieres Russe,
sir Waalingt)on ; it part en tor- Cabinet de Viennoise, en nickel argentE de routes grandeurs, Ccutczus, Cuillers i scupe, Cuillers A cafe, fins et ordinaires.
mA er a( ds acrobtes, dies iahynpo- Couteaux A pain et jambons, Couvre-plats. Dessous-plals, Dessous-cruches, DWcrottoirs, Essuie-pieds. Fanaux.
tiWears ft des prestidigitateurs. I
T6ute la Ipr-ssc europe6enne coin- Garde nappes, Garnitures de toilettes dcerees en #mail, Faience et porcelaine de differentes gra:adeurs, Lavabos
mpate avcc sitieIfction ia touri'e pour grandes personnel et enfamts, Lavabos de muraille. Lampes de routes sor-cs, Moulins A cafr, a poivie.
de ciaipe A ltaielle prend part le I sti ttION g .
ae ,rtaire1 i ':t t. Presse-purne, Plumeaux. Poudriers, Passe-farine, Passoires de toutes sortes, Porte-habits. Pots a eau pour table
WAsiXT xin.--- 1, situation 0c DiHOClitLuictt en verre ordinaire, verre fin et cristal, Ratieres, Services A biere. A kola, A vin ct A liqueurs, Services A cafe. iA
plairit I I dtclara tnl l" dCA-..TI EI- t11NDI St-Ltha en nickel argentl, Services de table, Souricitres, Tire-Bouchons, Tasses cald, A the, i lait en faience.

4P Iamba sa amnricaiae & MDirecteur-fondateur. Faience opaque et porcelaine, Verrerie de routes sores.
Wo I Enseignement primaire
Ie charge, d'affaires it Mexico, a supirierur Articles Sp6claux pour Chambres, etc,. etc.
n1ione, hier soir, qu it n'avait re-
Cjide Iluerta aucuine promesse de, Confornme alln program mme office
Spas poser sa candidature it la'autorist par I It)lpartemnent de 'Ins
Prftaidce. Itruction publique.
C\'OTANTIN(pi., 8.-- L, s confII i Pour des renseignemiients, on est
rei an snj.ot de la paix turto-: pris d, o s'adresser i a Si EulM Amot, T r n st
blhdri, tenuies pour rg.ler le Rue Saint-Louis, CAP-IIAITIEN. *
q'sAtions peidantes entrees deux e nariuanlres
ioni, out collielCnC. aujcurd'hui. Le ons partiulcs
'r' rrand vizir a dit dans son dis-' pendant les vacancies DU
ci)uri aux c 14il tlit.s conferences seraient
profit;ables 11x deutax pays. ___________
-SNI.lI"opLE 8.- UneI S ieAu- LIONE OLLAA "
l46 volt,. ntre les llulgare.' a
'ath ; dan '.tie pat-tie de olit.- B AZa-lA C ETA L
ekld')ine, situ",e av delta de la rivi're --.
Marilza qli. iwar le trait de Lon- Le sleamer Prins MalurilS Ve-
drs,, el,4it al.ilm)enir Ai Ilulgarie.;L
Pfi opl'e, *i iil ,t (lit que la Porte, par II laissera A miidi precis pour
renitriiis_ le lI'amihaisadeur do Jbrdmie, Cayes, Jacmel, Curacto
qUir.ei W.;slingtoni. aurait i- et, I'Europe. A LA
il 1i ,imprunt de NJ) millions de
ics avoc iine mason amdricaine Port-au-Prince, II Sept. 1 RUE TRA VERSI RE, N 16, ( Ma son Botin)
,rinalit un )iviidicat. RUE TRA VEP,81RE, N- 16,(MaisollBoutin
les 4*tail.s lanqiLent sur cette Auo. A RENDTS Agent
ull man ur ce A RENTS Agent 8ES CLIENTS Y TROUVERONT UN ASSORTMENT DE
SCAIRE 8. On aurait dticotI- .
Vert Agnledt. danWs la Haute lgyp- Marchandiss fines : Tistss l- Elofe' en tois genres. Mercerie. Quincaillerie, Bimbelolerie.
t In.le E tiagnitique tento dae ni S
SElle t enfui dans n --Fournitures pour Cordonniiers. Maill.etiers el Taillieurs
Rol L 8- Ie concourse interna- Le vapear Prins Eitel Frede-
otaql ds ,scict4s Athltiques L Cles i I,''is tin. -I-. gone, J&rmie, Jacmcl, Cartage-
Al n c nle 1 Ila na, Puerto-Columbia et la Jamalp s. Boutons, Bains pour gilets,. las, Iknncts, Chaussettes. Ceintures. Cachponts, Chapeau
conde, C" : .e ,que. Ch.asmure, Chemises, Chemisettes. Calecons. Couvertures, Cuiis pour cordonniecrs. Chabraques. Contectaons
BLan t--h I. Lieneciht, clief sr I, V smnokiet g habit ). Casimirs. Cr6pes. Diagonals. Damass s, Dentelles, Drills (fil 1/2 fil et coton ).
ocialisi. s au Reichstag, a re- Messieurs les chargeLrs snt spou ptons, Etoffes pour robes, Espadriles ( pantoufles itte ). I.aux-cols. Ii sur bois, en pelottes
.h de se battre en duel. a.viss que le vapeur Allemania -" -s, ianelles pour chemisettes, Gilets de lanelle. Indigo, Indiennes. Jambieres.,Lustrines, Mousselines.
a pro vocation lui avait 6t envo- I. .quiler New-Yo ik le 23 ialts, Mouchoi. Nattes japonaises. Nappes, Pyjamas. IPortemonnaie, Peigne, Pipes, Parasols, Pardessus
"nl1o den haut employs de obre proc "hai, prendra corn- co"u choc. Rideue pr pair et par aune ). Stins de chine, Satinettcs, Soicries en tous genies, Serviettes,
S8..... Etinne. ininistre me chargement de la gasoline ..imilis. ToUes dresoile A voile.
__ la er. .part#pour Mon-Inaures explosifs.
Pr ss.perta o n-I aPrs rice. 11 Sept. 1913 a.. marchandises ont et6 soignousoment choisies et sont do tout. tralcheur. ayant 60
oremi d s brou es d6c, ort-uBOLD & Cie, Agents r4oxu n impo .
li rnmil do no m breg su s d6co- J U B OL e, A


I I


.


L9 MAT





LJE3IATIN
-wY-


BAISSE DE PRIX

Kola Champagne
1a denAine PF. -3 e C .
Kola rhuampagne Formule Dr. A UlDA IN
il dooxaBxzi axe -F. 14

SociEdt Gdndrale de Kola Champagne

USINES A VAPE UR-
ipositales: SIMon VIEUX.-100, Rue du Maiasinde.l'Elal
Port- au-Prince,
PIERRE FRFIRES Petit-GoAve.
kUG. SCOTT l.Iogane
D. BRI5LZAULT Dame-Marise
B, "X)UBA J6rdmie
T. GOUJSSE MiragoAne
Ciczno. GILLES Cap-laitien


CHANGEMEN T D'A DRESSE


F


Tabacs


Scaferlati
Scaferlati
(jiet ~de


lm-.- Inlena rat


Maryland papier jaune le paquet de
40 grammes
Caporal sup6rieur paper bleu le pa-
50 gramlma


0.7(
0.71


'Scaferlati Caporal ordinaire paper Pate Brune
le paquet de 40 grammes
TADACS A PRISIR
Poudre supdrieure paper bleu le I aquet do 100
grammes
Poudre ordinaire paper PAte Brune sI paquet
S100 grammes 1,


--***----- ...
Ninas le paquet de oS0 1.
O Chasseurs la Bolte de o0 0.
Gauloise en caporal supdrieur ou Maryluad
paper rose ou jaune le paquet do 0.%0
do en caporal ordinaire paper blend li
0 paqnet de 20 0.
0Elegantes en scaferlati calporal supdrieur pepiTer
rose Ie Bondon de o0 SO.0
El6gantes en Maryland paper jaune le Bondon
de 20 0.15
Elgantep in Scaferlati caporal ordinaire papier
I bleu le Bondon de oS0 o.


L'Agent special, J. LAVILLE.


MONSIEUR C. L. VERRET
Tailleur-Marchand NESTOR FELIU

Annonce a sa bienveillante clieonilei q'ul'd vient de transltrer sn
mason dlu No 7 de la rue TTiaveoir.ir' i; l hi iucdu Magasin de Le Maltre-tailleur avantageuse-
I'Etal, au No73, c'est-a-dire :a q(Iieloi'is ,s(s tdo son ancienne mai- ment connu detoute la Rkpublique,
son. On y trouvera des arlicles pourl t:il'iIeLs en gross et en delail vient de ransftrer sa mason de la
lournitures et casimli'rs de /er. C'hi ('f l,'i 1ic .s modltiIs. rue des Miracles au No 179 de la
La maison fail un grand iabais sur !. 1rix dits complels fails el Grand'Rue. On trouvera chez lui
fournis pour Ithommes. d'&6gant costumes coupe a-nri-
Elle ol're i ses ailnables clients des ail iclsFpour honmmes de caine et fransaise.
chapeaux jusdu' ichaussettes (xclusivCen.i tl de Iia aute nouveault _-
parisienn eA prix ires r6duits


-- ~ .:* ---- -


(;-vxfands


1ia!J s inas


A ux D)inines de Fiatanee~

Bordeauix

hIagasin veridanilde tout A I on inrh
SExpt~tltion Franco par colis pc~sIaurx iu I3! fir de S'-t) FcS.

U~Les Envois souul rails ~avec un soin SJ,.iiI.d
DEMANDEI)LE IS 'IA~T)GUE.S.




Salon (111 4. kerc
-12 DU V(I)UT D If' Pi 12.


Salon de Coiffureh(f ~it igh iji lf


Coiffeurs parusieshB. eubalcui:s e0I-aiiienis.


c~t o 1119


L. IIODELIA
125, Rue du Centre.
Andicn membre de la Sociftt philantropique
des maltres tailleurs de Paris
I'ientl de recevoir un gram!d choix
d'OtofTcs: diagonale, casimir, aIlpaca,
crhefole, cheviole pour *deudl etc.
Rcconmmande particul1iircement d sa
clientHle une belle collection de coupe
de casimir, de gilets de fantaisie el de
piqud de toute beaule.
Sp6cialitd de Costumes de no-
ces.- Ccupes Franoaise, Ain/laise
ei Anericai"e de la dernire per fec-
lioni. La maisoi confeclionne alsslli
de s Costumes militares. ilabits bro-
ds, Dolman, Tuniques Habits car-1
res, etc., etc, de otus grades.


A LA PIOCIIE
2 fleapRnha E lFrnts-Fortsl
a, oa.aa, aTa.-~ ...


NE PRI VEZ PAS VOS CHE VA UX
de SON


En vente if


Port-au-Prince
CHARLES IEGNIER
FERDINANI> FATTON
SIMON VIEUX


a Gonaives
EMILE


GABRDRE


t St-Marc
A. & E. BOUTIN


Grands Moulins d'Haii

35 Rue du Quai. Port au-Prince.


Nouvelle Installation Dentaire

E IVALD frdres.
Denlistcs-Am6rieains
7, Rue Americaine, 7.
( En face du MATIN. ) Port-au-Prince.


Installation Eicclrique Ultra-MfoJerse. ExEcution de Trauvaa
Quincaillerte. Mercerie. LUten- Dentaires de tous syslnmes. Spicialit de Pikces en or et en Porm
iLes de mYnage. Fcrronnerie. laine Bridge Work.
.e i's dnterie. Articlles apourls Unique Cabinet Dentaire offrant toutes les garanties.
,agriculleurs. Carrossiers, Forge
'rons, Chaudronniers, Menuitiers,
.1arions, Peintres.
S1~cial~itbs de la Maison : Ci-
, iLe Veriiiouth (iniza 10
mente de piremire Iwaique,, T oles I IlA
Peinture, Cuivre, Essieux, Bar v.
es de fer pour instruction, Na plus besoin de r6clame, car tout le monde sait i,' I I st
Clus. .


I~es~iiraii 'Etoilec.
115,, Rue Ittpublleaiiie.
cel o.'l..bsaesea~el offre au pooldic tcan
1 3.; ,e fi a Iliffix i anDoff


.Ne mmoD. er pas de Ic nil.
2 M&DAILLKS A L'ExLpoSITOl(N 1D': ItXivs~1910 (:leaneb ife d oueher.
%~1119M &Ile's 4tvaI tie uaor 1 -"'atiiiite !etsQuiuIoon. f-isI ujsris Par ouer
I.eau d. ilT ijtl'3 II oiISCls vpIoytJ;:s *c'SO! I leltiAt:11Iit CaIotke &UPrxMdrs
w, -- its-olv'ii ttt ill(-de la &oti'e. c :isfl-0.DIlt'aaiemlanjuvataCori* N. B.Le Movivder /aes.
NiAdlitr. I I .)lJsel% tilfl i~tidicieaise t~m, lit' It;' % I SBd!(-rtt ifoht s OeialverR roc.-d I Il'
Leau do iet injeclauile eiost #trea d 131tv -!)* ?..i ,% rrft vs.alr axnir toclvat, I Offl-tos/#ie vde I lut Iiace dot Lut do
.'oprial~s lht~raipeuliqurs. IDe uornbrcu'i', *-,t ,a ia .....M.'.aztwti do .c~aj .-SmhtE ~irlealrotdotda .il 1'.a1'lisaene'ml
se u mpi~at.out ttonn6 tous IJ.r; o.: io( -, D irectcur,- F. GARUCIA.
3P.C l&T1frVI derur nvrsles i" .nitui Cfl ..e
Le 'C.OS (1at~ Ba ii U 4-S aIIiC l" Li I I t


.- laison Fr edl.


TARICES, HAORRfOW8ESVACICOCC"'LC9PI4LEBITESe WNW
t 2NRINIQUEs, ACCIDENTS 59j RETOUR a-AGE, FILA3IOSE
q i -- w:oii.,aIlt*e do ot 311a. et re qit -i.a ue sa& .npbr.,l~rt*. (c'ft cull coOIOtiot& I&
4'" i~eii.. ~ de ;froalles ez d,4 *" ; .."a.ro.u~S s "eU~ ilIlt S ato' in do LdApaeum
"10,. e9 .4 jht'us .teil t.ssi d ,io4 p.. i tt",is ,anca t air..Ffrim flb cuir e 0 IS0 p &1
Jr La rnoarg ~ Do&% D UnL YOIe Sm 4 pui r ou tuIcp6 &*es cb.4se ftP
SPHARMAClE StiG URN& lm
W5wa.sIJ MMX0a&lM


L apertif ie plus efficace,
Le digestif par excellence,
La boisson la plus delicieuse
et de meilleur ton qu'on
puisse olfrir t ses amis.
Aussi cet avis est sculemt nt pour vous dire que vous Irouv&
: z le Vermouth Cinzano chcz


A. DE MATTERS et


S.uls agents pour la R publique d'Haiti


A. Smith C IeW-Yorl


Autolnoliles l'occaision ayant dejA servi
MOIT1I PRIX


II imi u -ineQ, Toti, i-tcs,
Ca-nioi.s d' e iomgenre eidirnersi
Cmn'bus eto
P161). r6i etminit.ena ( r]!e.
GAIRANTIS,


Co.


C I I-- L


r rrrrr,


_ = ,6.Aa-`I


I -


_._ I


--- 1- i~- .___~--c--


I, -- --


smmr___ -- --- A


AGENCE SPECIAL
DE LA

Riegie Francaise des Tabacs

Extrait du TARIF G6n6ral Septembre 1913.


Pr~llarntiom de futes allll),ulil'


F


tao 1) toto 10i 16