<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01809
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01809

Full Text


WOWP- A0 it jam


PORT.AU'-PRINCE (Hfal)


1kzAsrgmIau A Lulual "Us


____________ '- ..-1- .b


-- .0- --- 0. ....-. .-


4imeuit -MAGLOOLE
P1 RECTECR

AR0$NZMZNTS:

,vo.l. G.. tl.uEJ
Trois 11 ()i!;` a*5.00
1)jI) Itr A1 1 ~MOE N ;IS:
CttmM1iis. a a G. 2.--)0
Tro )diS .0 c0HA
i, tHA N G E It:


LFNLMJi~~it(J&CENTIMES


j


QUOTIDIEN


RE DACT ION -A DM IlN ISTRAkTfIT'
8, IWO Aim ricaine, S,

Les ~amrn tei', smil revues:
A l'OR mI A-.Pv,' a 'AxI..CVI !; b:'Ournll
A iPa&Is :.ez 1- m iene :c& C. 9, Rue Ttonchet
A LONOLaS~ .11CY IMC-I e f& C0. 19), 1,2)

A ImnmL ip;.J TH-a y i iQIMo'sc F. %'. 19, TCrgsat"
""rA55; 40 41
A NbvY.8.' om I Cii. c ,AI 'u,, COinPan~5% t30
14 li Strcct
I e t a~ Ic ije ,ocl pas ,endus


LA PROPA
--Coup-


~a'~le~mille causes de re-
bj'iqui surgissent. p~arfois. ilaiis
bMddejoppetne[it du progr~s chf-z
MWU 5u111 Awll~e des tmliii' petits
Mflets. qui relaraient souverit
I cat oti 110 3 fjv:r~ng-i 1IaI1'
1. meilleur tonique et reet&
rant du mlonde.
Aasurez-vous &I on y0%
dwin. cello do 800 Ti
came dan. ruawvere.a6
AL. -


.1
LI

r


lie d
con1(
4seml
mne
Go ti


U.


as


dopuis grente-
4~ cinq an* par
I& arque de
A~iTqualit&-LE'
J1WAWrN~.


an VENTE CMI
TOUS LES
PHARUACI ENS.


VI
















I,
m


25 ooo gourdes pour I'achvcement
dc IEglit: tit la reparation du pres-
b'-ure ( e Mircb.laus : li )e A inscrire
,u Iudct i ooo gourds pour I'a-
ch1evcilt dc Il-glise ct la coinstrtlc-
tlion du prcsbhytre du N16le S:-Nico
las.
lordre du jour est repris et l'on
aborde 1.i discussion des conclusions
du rapport du Comit6 de Flnt&rieur
relatif iA 1.i loi accordant ia la (Crp:>-
ration des \Arpenteurs-g3oomnires une
sub'.entio'i irreductibl Ide G. o103
par mneis
L:- dtputet Prudent trouve un pas-
sage de cc rapport froissant.non seu-
lcment pour la Corporation des Ar-
penteurs, mais encore pour tous les
C-rps professionnels. II demand de
Ic remplacer par une autre rtdaction
qu'ii soumct.
I.-- depute MAtyaird qui a rtdig; ce
rapport, protest de ses bonnes in-
tentions. 11 n'a entendu froisser la
susceptibility de personnel. 11 a parle
en th:-se g, nerale. D':.illeurs cc West
pas la redaction du rapport qui est
Cn discIussion Inais bien les conclu-

I.es conclusions de cc rapport tel
qu il a t par le Comittc sont adop-
ttes


L.a proposition de loi.du deput,
Cosar accordant un rente viagere de
5o gourdtes aux enfants de D)ulcint
Jn-l.ouis cst vote malgre les obser-
valiions renouvel6es du Ministre Bo-
na.my tenltint A tenvoyer apres le
vo:e du Budget la discussion de lou-
Les les demandes de ce genre.
I.e dtput Capnmille Lion, appuve par
.son collhgue St-Fort Colin, obtient
au;sr une rente de so gourdes en
ae.ear de la fille d'Elic Montilliere,
4Ui mourut pauvre apres avoir passe
uquarante ans A la Douane de Port-
au Prince.
Lne C(onimission sp&ciale form.e
dc MM. les deputis M. E. Ducheine,
Bmilto Svlvain, D. St-Aude. J. B.
L-auture, I'. Baptiste, B Latortue, L.
aitave. est chargee d'examiner la
1hU poatant fixation des appointe-
ments des fouctionnaires et emplo-
y.s publics.
Ft la scjnce est levee.


On trouvera
Chcz Messieurs Oloffson. Lucas
C (-o. Rue du Quai -
Tables, chaises, sophas, chai-
k tongdues tris l6dgants en Osier,
k tow a bon march.


ir4ANDE Les Grecs, de leur c56t. pensent plus ou moins dilectement Scutari Voici a peu prs, un aperil sur'1M
que si tout le littoral de la qu'elle pourra tenir le Montenagro fa;on d'1mettre du papier-monnai*,
- mer e. de Kavalla I'enmboach.i- A sa discretion ct giner la Serbie. adoptee depuis longtemps par ce
re de la Maritza, odt sont en majori- Mais l'Albnie aI.tonome, c'est grand centre de commerce.
siarme pas, que la liberLA ne te leurs freres de race. est annex .A l'Albanic autrichienne. (QIe a fire Des Banques on sociftis anony-
luiert ps, que la correction la Bulgirie. c'est bien le moins qu'ils l'ltalie pour sortir de l'tmpasse nies se constituent au capitalde 2 oi
ble exciter A inal fire, omr- aient S ilonique, la Chacildique. et Ce n'est pas tout, si devant le re- 5 millions en esptccs matalliques
otn 1 1a la preu..e avaec l lea z6ne comprise entire le Vardar. la fus d'unc indemn'ite de guerre, les or ; cCs socites ouL Banques anony-
overn en a t preu.e avoe ferre Salonique-(C )ntaitino- Blulg.ires reprcnnent les hostilities et m-s n vont ps mettre e circula-
vernenil actual. pie et la base Stroum.i, zmine dans forcent Ies lines tie T'hataldja et lion cette torte encaisse mntallique.
11 j',*iinrld'hi jillSle deux laquelle so trouve la petite ville de'arrivcnt devant Constantinople. les For ne circulant pas come ici. Elle
1| JiJ1Lt. "- o s'est dj.i dAroulhe unc si- gra.ines puiss.inces v eiront une de- deposent ces tonds au 1 resor Public
ive aecutfourte entire dc.: inonstration n.iav.Al. et l'on dit et Ie ( G)uveIrnellint leur accord le
ur le i)" j<6l de Io sanclionlianl .rbes et bulgares. Ces diver- qu'elles se prC.pirent A tenter une droit dnmis.ion dune valiur en pa-
I'Etllllriinl de ilx llillioiS e vucs expliquent pourqluoi dmrch: .i S ):i.t p ur inviter li pier :nonnatie proporlionnelle.A leurs
.i ite presque plus de coopr.t- IBulgtr.e ir ne p.ia p,,irsuinvre scs 'd'pots, sous son contrlec direct.
.M).1ssi,.ur-..--, .'at'.t,.e ri,r fkco-bulg.are. op :i.ition:is d ; erre str les liness, l'ltati n'inct que tle, rarement
Le comite. des inatice. s',-t em- Jus, les relations des Balg i- Cette intervention diplomatique pout son compete plrive il fait. la
) press.a te ,).r'. I S.' rt-tair. 'Etat I t htl is n ..'e.s. i' tendues m ilgre qu'un nouve!i b lligerants, si clie a lcue serait 111 ,, et airJ'a.,l t t.pt)our.>linlenter les
Sex:iiii.n St-W- itl4 12- Av l 191:l v\otC i;p la i, 1tersbourg u accorder les clams jus ]u'.A cU jour. llile ouvri- rar-ctA du nunmeraiue.
S;ha:llbre des lrir'-s,ietants daln-;I rties. Mais il est permits de rait la porte a des complications (:cs emissions conltinuelles de pa-
-,a st*actiil4 a dI .~2) J1in co',r,'.int.oii s,.,, vs (;oiiiinissaiir. v" lai non- :heuse politique en s'obsti-,constquences dans 1tat actual de tine contribuent qu' croitre Ie cr-
vell- desti.iatio ti di Ini i a I'ErT n rdclamer Silistrie et quelques tension otu cle se trouve. dit public, en augm;ncntant chatlque
I .rumit do _Me,. isn't.tiite nt (.s qui dominant ia ville, car II est certain que la question de anne,C lencai.sse mit.illiquc du 1 re-
l,,i ,arat ; l II i'o ,)tf. rlig. ,.Wtiennent, c'est un ferment Tchataldja ne se serait point pose sor qui constituc une g.arantie pour
.r 1~'l lar"ta ltEir t a rdes futures qui ne fera que si l'Europe avait accord f indemnity les entreprises de touted. sortes,Lt les
des Finanes.lnir *'xpliqier la rai- les rapports auxquels les de guerre. O.ii. mais 'Allemagne d iutrentes branches du commerce et
son (l,'tre( i,' l: saniiction iiu le (;ou uples ne peuvent se d6&ober. s'v oppose formellement. et lon en de l'industric national.
vCrinnl t sIl li'it ili C:orp)s I.,agislatif. .ureusement, A Bucarest. connait maintenant les causes... Ce system ne c pour;alt pas s.'p-
Ic l'resioleiit T. Auguste. stir I.4 rap- i ap d'hommes politiques sont pliquecra notre circulation mon6taire
:')rlt (in Scn'tur' lireld'Etat din Coin- s par deux idtes, don't la pre- ---- --. parce que le commerce national n'a
n.-r-t'" filli El.illtni l.dspinasse, iar 1 nti Alrst,. Cistituer une Macdloine auto- Pour ariages, ta richesse de notre sol,- surtout
.I d(:tei (1i 12 Avril 191., a autois.. t la second. que Silistrie cet Ilixportation. Nous ne produisons
(1.111 ,l'i't-r Ii r :2t il l. i e la Dobroudja, et que cette lpps, ec as., nous n.avons pas e Banques
juill't 11112 ,ir Io rtirait. Aviit (d ait Ctrc entire leurs mains en agiicoles. nous n.:-.ons pas de ^,i-
i) nilrt. lo.nds i la iiuestion, le ambitions bulgares. CHEZ MADAME tables banquet d'-ot.ctu
o-niti a teinj A exPrii.r son 0 lp)i- st pas prouv%6 que Ies Bulga- l.a circulation montl.tire actuelle
Ii,)n sur la lprtentlne 14g lit lde voitent la Dobroudja, malgre eblU Ple soe --leainonraes lon titnt conpte
I'A.rr'ta d 12 Avril. En e('rlt, l'xea'- "dmptrances de language de de la population quis. cution d(t lia tl sur 1t r,-'rait se sl-s journalists de Solia. Tou- Avenu-3 John Brown (Lalue) que jcur.de !a ico:te dAu calc qui va
tronvant ecinp| pos- par la Itajnltte ,I' la I'l l'i li- Pgares d'irreductibles ennemis On trourera des chaises, rerrs vres ; des grands irav.n\ qui '* x-
q u1le 4 d1 li aiti d e Ltr e O n Iti d es-c h a is es dc u te u n p;u pe sr to u t d 'n s l e |WaI ..
line l'llaitilreh unittr l.a tl itspsi- ent quil leur faudra uin jour te l sses, ser'viclles, nanppes. art-eti cute n esitc l rIOUtno dans le ..ar
tion d1 GO.uvernement Ihis dix mil- te par la force cette l)obroud- l erie, cuitr-e, /;Nfi cSl ees, et'ossitent Fe l de
lions dt. ftrat1,I alfe'tui au retrait dhevoit pas que ilistrie, si- le, cuiX, t'sselles. f' cheltes, iout- valeurs en gourdes
dI papier-nioinaie,rfuis l'on poln J l'extr n. e frontier puisse leaur, taisels 1 L nonelle 11 se trove qu'ui pi-nAnt co:nrine
vaiil lIvoir, silt fitit s'en ral)lo iOter b
fa it|nvow,,'sl *t de bien utile, ,esi elbe1 lnratlntttt, e e LO:kiTIONn, a dIes movenne 7o millions Je Ies. la
,tt, l a ,le (sanuite M. -ia djli ansfornme en place forte et prix m production de cafe par an. i result
k t' C nas.cal lIIIfo tr'l Corps 'car un point i la rive gauche q 'l ut p achat dc c laque r-
SL;gisl:itif ta.it pour It' renit;re hube, car faire detfiler par ce colte environ 2j millions de gourdes
jnl (t la rsii-tanilndo note prinI- iArmne roumraine en temps de r cn nous raportant au prix pa
!l.ipl Eta.lis':i-tlt lin ndieri, tortu- PI strait plus qu'une hrsiEp e sur le chan1e e- pour cette denree en ce moment. 11
rtan' l'. t earls l oi p iet Ir:at tll lt Ii re. || irulllaioll l ImOlDo- est vraique l'argen: ne rested pas en,
10:1.'1., .oi.s. )t> teldladot qs cette dangereuse Dobroudja tre les mains de lhabitant qui le rta
tIdes Dens pir i x.-i"ice I~12 lI bas Danube, avec ses maite- aired. lise en marcliandises. Ma.is sil pou-
1913, r letir lontir i.e iiter- tr:t ses faux bras, fait une sorte va it en pargner au miinls le tielc
pr\tatio fntai-t' lit 7 sig ner I'Ar- .';qu'ile, concentrcr une armen qu-cst-ce qui resterait dans la circu-
atten -'ue in a r' It rii -, bre. I ne, ne scrait raisonnable que II lation courante pour alimenter les
11 v a cdat pi po,' .'.h- s n abu con- )- Roumains poss-daient Ic qua- chats de cotton, de cainp&he. de
tre lequel I. -C. nightt n-, saurait trop elt re S.listrie-RoustchLick- O.a se rappelle que vers Juillet A peaux etc et les auatrs denries que
protester p )iI"r In titiii;e.ier l Ie rIe- 6nla-Varma. Mais comm: il est Octobre 19oS 1i cruise nonetaiie ltait le pays cxporte
tour, abul l';'aiint pilis r.grettable Moser que les Bulgares ne cede- telle quc nous avons cu le change N;us avons observe que plusicurs
iu'il ln t I'AI.niiiistration a'ctulle Pas ce quadrilatere A ['amiable, jusqu'a 900 o o et minme au dfi ; le I e nos %conomistes ont commis Iler-
!n plrselen dii:t flit a'.':plli.pnis- leamains ne commettent-ils pas. nickel et lcs billets de faisait 8, rcur de confondre dans une meine
qun le.s sn->-ri:'a:;lrn rt'-p .idant a n cement parlant, une fante en 10 o o d'escompte. On s'est plu son- catcgoric certain genres d'emis-
lappiIl dti t. 'l'n. 'r 't aval 'nt cfitant ps des eub.rras des vent a dire quc les dcrni:res rmis- sions ; voila pourquoi, A notre avis,
,i.i' .i e iir i.lt. r pou euble dtfaicile de conclure au
ai,;m 1l tt1 1,, 1 I. (.na,. i ,0-i ees pour leur clearer la guerre, sions de papier ont t1 la cause de smble de ticile tc conclure
1ence tli'aLt-ii l adts.' Ctio: r.Ue pour eux possedeJr Silistrie cctte hausse exagcrce. ln dehors ifloyEns Ie trouper Ia base de rfor-
faite piar M. I.-jil-.i- at un tel Ar- niu'une precaution insuftti-.n- d'autres considerations sur lesquelles ine indispensable a notre circular*
1r,3t. n'em'il pia- ilit-' i a d llonn,'r i n' pourra leur cotter leurs for- nous nous reservons dc nous etcn- tion mon0taire.
la ,uestiouin tille slnit'' lie deoil',rit a' m iscs'.' dre plus lngtuement, nous ne pmCn- Ii v 1 n1 diiff..rence bien grande


S 11 atirait 6 ili- pen a it:iabl' 41 roun- mrs la questiondeS:utari,restc la sons pas tre dins l'rreur en ne par- entire les emissions d'esp&ces m6tal-
drei auijourd'hIi aux in'it'ursn. 1,'1ir n de Albanie autonomy, oin tageant as cette opinion.Il fa.ut con- liques de valour intrinscque ou frap.
;iV'it )ir'n' nt et siii)len't, l's ta oses pourraient bien s'em- cevoir p utot l.a faoon d' mettr, qui i pes sc garantissant d'elles-mlmes,et
cond(iti.on.s aI initrh s' tant depriu to0I r et tout remettre en l bulli- ne concordait pas avec 'opinion du les emissions d'espe-'-s o-i dc papier-
nin sliditees di _. a"i inois dv'i tl lit it.2 ) '.s tr.-Ci voire de l'Albanie autonome, ou d'une Institution de credit, dis- oud'une atfectation 'ntum bilise.Ces
jsiisun't :70 : n-r 'etnt. i. G(nver- q1u ement subventionne par posant d une ga.rantie suffisante. deux elements. dic qu ius percent
nenient actnul p nvait, vi I'ill.ali- "t he, ne va bient6t plus posse- pour pouvoir ixer un tiltx dc rem Iur equivalence d'cchangepar suite
It Ie 'Arr.'tI< iin 12 Avril, I rapl- c les environs de la ville de boursement aux portecurs du.papier- d'une crise finance rc oa de ddtour-
|p)'rter et Iur';-,'niter 11:1 auitr' p()rojot su: d'oi parent ses cmissaires monnaie, au moment de ces fiuctua- nement de garantic. sc font actuel.
oedmture roltli-'-re p lr firee a)pel a-i un.ontre les troupes serb.s.L'on Une des plus grandes puissances cipe Ucononsique qic a la mauvaise^
credit mublic et atf-'ter I'e!i.)riit a qu'donc que ['Autriche se fut commercials da tnon.Jcla Rpubli mionnaie chasse la bonne. l Nos pre-
sa nouvei, le detlinatio.. Mais le beae la praise menacante de Sou- que des litats Unis, fit tous les ans, lmircs missions de papier-monnaie
Gouvernetent a irt'r runitr lI. pu' les Montenegrins ct les Ser- tous les six mois, des missions de i et 2 ont commenci A chasser de
.soi:criptear.-s ;n vuieL d'arriv-r aL uIeSaidE
entente. Apr.is nua change de Vtte ville est le dernier boule- paper. Elle faith mieux., elle permet la circulation la mnonnaie d'argent
vues, il a ett arrtW qul le tanix d'4- '[l sa politique, ce'st le seulcen- cux Banques den emeitre pour leur de Salomon qui est au titre do 900
mission serait -port it 94 o00, les "ns'adopte aux besoins de sa compete prtiv. Malgre ces missions A milliemes et qu'on vend au poids,com-
autres conditions de femprunt re.- monde parmi les Albanais ap- jets continues, le paper monnaic anw- me metal, sur les marches strangers.
tant les minmes. Cc nouvel avanta- nh.nt soil au Montenegro, soit ricain equivaut toujours au l)olar et Tout en n'abordant pas la grand-
ge est plus en rapport avec le crf*- "a ie. s'tchange couramment dans la circu- question de Retrait ou de substitu-
Lr4 f u peuples lna dosUmatol p 4oac qu'en posda.t latioq sans prime ni escompte. ,Qool grantie, qLI ae vise pas aou.


7




111111 I11110r mI


Pboq's'%


_~_ I _


. .* 4


cz


0


-


*






Ulms cettee Etude sur le change ei nous a repr6sentfs aupresdu gouver'aura lieu en juin 19 rI Btitimore. D clic de Kodack 'Silhouette
la circulation mon6taire s que nous nement Cubain. Le tact, aussi bien D'apres le Bulletin Officicl de la
devions publier depuis pits dc six que la parfatte comprehension des Chambre de Commerce de Saint-Do- de CopfiPdrenellg
mois, ne pcurrions-nous pas croire, intercts de son pays, qu'il appor- minguc, la v.deur des exportations
qu'en dehors des projects fa'inciers ta au reglement des questions qui de la Rcpublique Dominicaine pen- C'cst Maurice Donnay qui crivit Al. Maurice Br B
actuels. qu: .-.. no.s laisscront qu'u- lui furcut sournm;ss l ds;gnnaiznt a dant le premier scmestre de I'ann1 e cLtfe phrase llicieusc : On Ia lame
ne arnmlior::':.oj passagrc. nous dc- I'attcntion dJ go-aecrnement 191 2, s'est levce .A P 8,322,10o4 o08 de son costumeI voici pourquoi, d- on t
I u[d CIOti, on Piit dit,s SWti ra Oiaie,
vons jeter un coup d o.il sulr leaeri- e Ce commerce s Lst reparti par ports sirant conserver son .Ae de tous les Maurice Ihrun l ontri i tuaie
culture d'oit pitiront les vritables ne temps que cette nom de manie suivante St-.1mingue, ours- st exqucse vriement que av -!;staiion.s'hlA tt 11rp
sources de credit qui nous permet- nation os ntons aec plaiir celle P. I,4 i9,25,62; Macoris. P1. 1.,22 1. point ne sera jamais besoin de la sassurer idu terrain et parler dur
tront plus tard de garantir nots-me- de Mr Hubert Alexis. 7v >cat du Bar- 16i 70; Puerto Plata, P. 86,36;.j2; changcr!- Monsieur Maurice Brun woix faible, si faible qui'n changed
me, d'une facon sriaeuse, notre pa- reau de Port au-Prince, comnme s- Samana, P. io8,; -4 76 ; Sanchez. s'assit hier, de blanc v.tu, derri.r.: la place, (Ion s'avacice vars lui pour
pier ; en attendant que Ics res,-7hr- .
pier en atts nosnd.nto que ies iss crtjirc de la nmne liation. P. 68.1.781.32- .\lMont Cristi.P. .1;, petite table des conferenciers de 1 Al- po)voir imetn\ entendrie et mieux
ces du pays nousaccordent l. Icul Mr l ubert Alexib.cn re autres quA 194 92 Azua, P F .. II1: etl lBa- lance franaise pour nous entrete- savourer ce qu'il dira. Sa parole est
d'avoir de l'or en circulation. lits qui 'e dltis ngutnt, cut un hon- rahina. P. 32.,949 .. nir de &l'hommc politiqLce dans le douce t ltlanciie,parote i. petit 4o.
(I me duI mu)nde accompli et on de noi e des grades plantations de roman lhaiuten ite, le or ini h :iln-toii (Il' e, t.l ril'el par
jeunes de talent coton pros de Monte Cri,,t dans lai I tout de suite. de le voir ainsi s tn oinotonic frahuhe.it Ic llure
.eS vo.ats e ulent. Vall:e du Yaqui. empl ce plus de implement, j'allais dire si crane- (drt di feuilla. stu tilP ltol
S InIap'*n :'Ie sElalEtatsl is too ouvricrs et product une quanti- ment, car lelet serait peut-trc d visible pour rferr
enri le f Aujourd'hui, I Juillet. la noble et t considerable de coton de quality plorable dc voir tout autre que Mau- v.lontd de parler plus lIat ilhe
enriv 9h ((;' Gr.inide Republique lI oikc l:e le e\xcllente. rice Brun. oscr, avcc cette grace bon face et fait tressauter ,,s l'vre
-- i ;d anniversatre dc sn inJIpen- On a databli dans la \ i!l d. S.int- elfant, en face du public,--- s'as- Mais rien ie pout eon're Io nature
Le plus grand journ.liste des dance. Domingue une nouvelle fabrisue de seoir, tout de suite, on cut la scnsa- ses resolutioniis (I t' tr.i pas timide,
temps modernes poet Cre le plus Repondant a i laco -rtoise in\ita- glace. tion qu'on n'allait pas ecouter un talent sa titiulih',-t I'Mo sent que
grand de tous les temps Mr Henri tion du Ministre Americain, les legs- contrecncier endimanchc pour unec ',.est ap)rt's avoir iris sou cou
Rochefort vient de imourir A Aix-lcs- tions et Consulats de cette ville ont Le testament de ccrcinonic particulicrc, servir une... rag et sei force. (I, dI.t x in .n
Bains, oi,trts soutffrant depuis que!- arbor, a cet eflftleurs coaleurs res M. Pierpont Morgan compilation, i l'avenant, mais jaser t ll s'e t enin i'tsi"'i1 ta gravir res-
ques mois,l it tait en tiaitement. pcctives. avec un causeur qui serait A ses heu- p' (Btt, )t ,, 'l,le ,,'l,' !i)aeo
11 sest lteint .1 8; ans, iprtcs avoir p is hatre tti ep ont a aiu, p res, poete. une here charmante, en cair0 1'. t\t atr niIle
mnenrc une vic tumultucuse, iprc ne pouvit s trouver hicr soir ses coll.'tions artist Iu', .t pres- savourant une prose souple, oi deci. so t poir, clerothr a.. ins,
avoir soulevi toul Paris qui, hale- l o'6tel li re'ueni mcilleure con- ie tonte sa fortune. 11 I.,gue at sa delay, on se permetta.t dia d'enten- tance, dan-s son, lSrit, I son
tant, attes ndait chqu e ma on pa ni pour ss si believe cin( millions d francs. sa dre ela musique ind ase dcs vers.* cteur, et I'aider a les fa.ire ortir
portes de rdacions. lhcure oub lon r-prsenou P SSIs .1 la sti ll rei- ii:ison de coii)mpagne ut son conte- Et ce fut ainsi. Grace A une habile t',t it leite le journ. dans le fpublicu Comr nat du 1antaisst 1htremnr avc utne annuity, de :5J00.00 emosaique litturairc* don't Frcderic in.-nts sumt i'io.n:i. I) )Iitine h ,tiea
bitif A outr.-ncc, brave coinmc on (c fat avcc une satisfaction remar fr,.aes. Marcelin, Justin Lhrisson, Fernand vi a trav,'rs I *s (rl.ii, 1, -., ,in
doit l'ire, c'est-a-dire, capable de quable qu'on applaudit les beaux So-s files re(:oivent chlaciune 15 Hlibbert firent les frais, I'ho nine po- 11 :nl t I.' I ( *coift'.ia, icier s'es
mourir en beauty, touted sa vie a 'tc films dJont le choix denote le bon millions do franc.: so-n geudtr, recoit litique haitien, journalist avec Thi- tl.)nn p,'tor i'' l t*l. c,, lit it ,1.t ne
consacrce au journalisme.i la dlan- go"t d do dlicat impresario. o. millions ,le .u.vr,, d(o' Ilienfaisance misloc,' Epa min m,hla Labasitrre, can I''W raire lie gO' t's ot '!. so cram-
se du droit, au patronage des bon- Comme l ctait pr.vu Rigadin, toui:heront :1 nilliol ; s) se'rtai- didat A la deputation avec Pilie II r a .'i' o' t, .. la table.
tnts causes-surtout quand collcs-ci 'Irsidcniit dc la oRpubliquc trani.aise. m' 1ra N f 5.(;Is '', Ca;s, snateur avect d ctv l- i i -s.
aicnt ic % auses des 1 ib s, is provoqt1.1 u n e thousiasine gi ncral, ;4I e. I:j .l r aiM fi'. ea.- .rlt's al, stnateur avec R,,.,s" Rorolt,-I .. i' p 11r (,. iir 'i I tiillet
Sat cnt les causes ds 3la, dss e rire inter- on lo .s et s.,s ( mtle-ti ii.es sonit Prada devant nos sounres. II,.. s.): c.irnet o, s'i l:,. Ih face.
opprimCs. aii';,si lM. lrt .li 11 PierponI t Je d, s bi en : nos sour ares. Car on Ij t ll .. ',' 1 .i 1 .. a It rd
(ui i.e sc souvient encore tic sa bcllt rompus tout le temps quc sur l' cran a rMol- n d eit'sire 4i st t.- ero t is e dis bin le no trop l urires. Caor on rs" ip pas s'oIrc), ,t | ., d > -rd
indignati"o: quil traduisit d ns un s deroulai le d sPlant tableau. i,'ertte au pIllic iri'ain, ses s'ea tenir au sourire, plus fin, de -,i'o ojii'il faith, a ':'atta,! r i'p i, cihn.
article foudrovant A propose Jo tils (_ttnt .i al 'a Il)ci l'oloml i l'mno- ,o)hec'tion:s deta bl'.cuKx.ol iiiniatur's meilleur ton ; et cela s'im osaitl. p rtai"c', ut si! sic..-\ I'olur iarler
de B4henziun qu'un soir. au sortir do tion qu'i l causa a ,c publiC qui salt e't de loei'celaines puisque dans la c3uscric de M aurice ', in ,li.il p/irle *sI ti',tIion.
(C nc' m.i (;aum nt. il vit aiux p >rtlc- apprcier t le meilleur succts de cc Aj.t'loni.i q .' l.s c,!l.' ti):is dii Brun. tout ftait nuance, et lgeretl, h:t si luIlo'lf iis. fo> it Ia lace
res des voitures, vitu tie loqucs dt f- 'iln oi se rc vele tout le raftineme-nt inillui:irdair a'e m nil '.un ai..it t tutw s et feminines graces. 'l.* 'on attitidi, f'al-;sa t fe',i.r ia
goutantes. par un fIroid mass,- crjnt : de l art italien. '|"4 tl i. 1 liUn petit chef-d'ceavre de pittore;, ir.el' I.' d I i l" i'- <1' s j t es, Jll le
uLes autres utnu ros du program- In FAiv' leo''t1ee oA- x t'-;derp)oli-.r'ir prer t i o t q'lli li
Dlans ct articlee que nous avons I me omportaient des duc qu'on n ctr :l~ iI''. arta t.,ieit a i'res que et de vrit:, la description d'un pra.l t I: ', art alrs ilo", ca.
reprodm.t ,ci mne, t(ulinaati strait se laser d'adm rer t u pwmr 2till million: ,, 4. lla.rs, soitt n grotesque ,mang, prisonnier. man- chant s, KirI. a lIi, .,"'-t l, i>r, de
contre 1.1 I ance ft se rto!tit ? v .e se L pinpls di 1ri s Iinilens es(cd,)(io qua de dechainer le rire. Heureuse-Iunilitir. pi-is'l s. srrt liqr nre
La plu dgc c Couts c C rcs coistiturent come le fiand du tri- 11t t0 I'_t antetli,' oo qua de dchainer ri. euruse- ti 'il ,.,t Ir re.
plu di;c de toilts les colcs. fra les i ,u n-'its et ivres pour men, A 1'exemple du causeur, sur i M tiVst'Ii pi:ssviS i'i)te :n n n elair
centre la \ie qu'.iv\.it t:iitc lai l:r.nCc ou phe Cnorme que i rmporta. hier laa millions dI.- dollars. ~ it, e:i chif- les l 'vres se poso rcnt vite. les mou- .'t hIt couitopro'ic,. itn nit l0os pla.
t e fi!s dc roi u'clie afic mait am pres ,soir. I: lrant.Iinsitst"'li1i tr, f',s. ronds r 'o i tnllitons de francs. choirs. lit la -finesse reprit, de la t .'a x dtni' hItl.ii I- s-, nibl,
I .voit dJposscde de sa couroinne. lit Nous .adreioums noo meilleurl corn Iscolectio, .1 I. P'i'rpi )it Mor- bonne compagnie. .. ,nt o:u a ro:i)p:i I. ,llahr,. re.
sA. rndeC loV.uLI (t s% inerositc plnments a.i Dugu a qui le public guu t .oti'.it 1 a r, a; u total, M tne certain mots u:i pu t op... t o .ui s. p .-tr,' li '.,. lI i e.
V v.Ainq iur mnhnimu i cct.ttI tout .ut un encouragement qu il md lr.te l..r pl.s d1 17 mi llionii de frantic crooles, oute nau'one i. r'ine chant teni (1 'o:i -c.t *' r u i' 1- *"
qu..ous s. pl cl.im.ait caque jour d ntge. PublicalioIns reCowes rells, lai mn.cout der flare,. trop vo- tli 'sunlrnont amlr.Io'0 r l .' t 1', i-i
,!e.s imp itov.ybles v.niqurs unll I'u vicine (IP l'ahl( I.- :.t ;ension: en f.vecur du V.u.ncu, en ra-- martin, vcrs les 6 heiutes, en lavane les numerous des ii et i8 p1ra6eat sur les lkvres de -Mauricc ,',,otre,, la ,o:.t.t.i it 'eo,., 1u,, fois
veur da fils dc haI A n oav-rant le d eptt d'alcool de Mon Mai de cette magnifiquc revue illus- Brun, une g8reto tlg.minte. ,,i., so' t'oAl li. sll,.. 1 ,1,. j, i i.-
Nous saluons bien has ccitte rain- icur Malval. Rue des Fronts-F,:ots. tie. le numt-ro du IS est pres- La voix sourde en att"nua les ,.onvilse 'laliltoirt p .r s', I, Itlne,
de figure qui dispar.ut et dnt lFcu- on trouva, sous la galerie. le garde qu'enti6rementconsacr Ae I'entre en gras efets, les nuances d'ironie, les le c.nfrncir s It t .jo.
vre dt' Icmps c!c micm ne p.ir- ni gasin gsant dans un dtat quiE fuil onction du general NI trio (. Nino- ara de oliesse. lt puisinsensible- ()onvilsi', enc('ore il :t nl!l'. ses
v iendra ijam s: i cll.accr Ics gigantcs- juge d.esplcr. t)cpuis la vellc. Ic gal. c1u Prsident tde la R pub.iqu e mcnt ele se tit grave. lt cce furent a.ltits dan, :,s '. So ).:l or t ,tr6.
ques pioporutins : icclhapp ie tl m1.ilheureux e livrait une telle di Cubaine ct le l)r Enrque lose Va- quelques mots sur le part lib ral; ci,' I" -,t. 1,.-. ) htie.
Nouma;. le grand comnmunard, le bauche de grogs que l'on suppose roina Vice-Pr sident. Les diverse Lne evocation en silhouette de ia i t, I' l, i .r; I ., ,) .
rentri-pcVi,- e-Prsiurdcn.elue di.sIsIrande et melancolique figure de "t 't ta l;iln t ,1- *i'e':-
journastp ienco.irabhc qui-pcut q.un indisposition, survenue apreis Thss des imposantes crmonies "rand et ure de rie I mn at aprs
ttre acc ro'stoi- part.ag le elot ux Iu fIermeturc, a du le clouer sous l.a iaies A cet ellet, sont presentecs en er. l,,s :nu i tIaiti-.... I'' p, .rtr.ot Ie
rivil-ge dtire fo:nc recent de son gilerie o6f il a ett rctrouv3. Trans idc luxueuses photo-gravures. Le nu- S.-r les rampements de Pititc pliu vrai dte H I i .' olitIw
p.ys ct dapp artenir iau patrinoine porter Ai 'llopitai il mourait qule'lqu:s m ro du II public, ave la photo-aille et de Rorotte. le masque im- d'aiti. II Ia n.-, l -p:n- i sortir
istellectuel dc toute l'hun ini. ,, minutes apres. graphie du Prsidicnt Michel-Oeste, nortel s'.rradi.,, s )leil sur les m% i.is d c,. 'la- w's.to it itiet;.o .Ie rhI. -to-
Et cest avec la plus grande (mo Coloal u.scs note 6mue sur le G.nIral Tan- rmes. Pet tz seco:Jce d: frcmisse- rique, tout atll n ai d1illn-11. is, \ ivant.
tion que nOU% not:S itclinons de-* t nnt contenu. l'aent ..;,i' ,I,. smvr son,
,ant 1 example glorieux qu il l.isse l.ntonce. l France l.Eroul la r t intrssnt onfrr e encore quelques mots dits td'une PAy e n'alan t a '; ife ;A >-r. i n'
ct don't l cat resplendissant ravon- I our li:ilcl GR .rco. Cet intresant confr&c voix trs base. qu e n'entendis pas Des u voue nit. 'nt1 p upte.
nera sur le journalisnc i tra\cers es A l-lxpositlo: international d'ar- lusi .dite A l a Havan,nous a adrs- vopplaudissements, discrets comme il '1 oxeu t na iitlt 1i,' i, : I.'t I '1 l'de.
sitcles. chitecturc de .eipzig, on peut voir. aussi sa livr.isn du 24 .Mii qu'il audisseents, discrets comme v tourlia. t. t e*rol. :' I,. dan-
ecles. ot i t t lI fitl4t lI ,' toirii'. t,* o, tl .' Io' can-
en c1.lct. les pl ins d'une tour que les Iconsacre. commt e le h ,gri, l A re- () eut. voulu s'en caller sur cela :Et cnn e la p *It" ,' che
-nip c ide Pouvoirs du l'r,3sidcnt Ga- ()n cut voulu s'en tilen sur cela !o ,t' I'o.t l ,o's t i) it' i. D
-- -- Allemands se proponent d'l -ver prei mise des Pouvoirs du President G- M.liheureusement pour continued nous noest pus, tlr1 ;k 1,1 nuIso- v
Se Iu.s ldort et criont a hauteur se imez ct aux diverse personnalit-s hurusement. pour continue ft ea>s bronzer It1 .'. ar et ,iitfrei .
F' 144 .I -ieu lcr c : e icgcnlral Menocala apple d.ans unc habitude qui nest encore un os jm -sjpr *pi,-l' l |.t>iiIst i
F a tls D i r e soo s. son premier Cabinct.Le Graico pre- ae antique et solennel, m its us, warrant .t ai M,.r. M.. Mu-
ili:)Se(s DomlilitaiineS sent en outre routes les paitiesess ter r doLA A devenir une tradition. r'; rc Itrliin nous t lit nil-. Ielle des-'
L..i convention postal en-re la Rt- m ignifiqucs envol3es faites A Key Mr. le d66gu6 de l'Alliance parla. Et ciiption d' lh pii->,,i. :tait d'aU
BENSEIGNEMENTS piblique Dominicaine et les ltats- \Vest Ha-bana par l'aviateur Cubain ce fut, apr-s les compliments de cir rali~nm vrai, si or,u i,',n .royeiy
METEOROLOGIQUES L'nis est entrde en vigueur le ier Domingo Rosillo. constance, pour d6clarer qu'il en voir s't'.ver levantl ,. I. pl m
SR\ olil Jnvier 19 M 4. En frontispice de son voulait Maurice Brun, d'tre alle t i t, '. li i t
DU') Dernirem.ent un group de capi- numtro de uin.cette revuedont un surun terrain... ,lile quoique en bcd. i.ue ,.l.aiibre Iinnid,-. on
IAI Il talistes amcricains ont visit, et exa- envoi nous a cti fail, a plc6 le por-, teranes acceptable. les conferences de lette ssasin, I, vol.nri. 1:1 jeone
i'KMINAllE (O.l..r..I.i min, tles riches terrains de la Riviere trait du President M. enocal a qui du r'Alliance dcvant rester un terrain... .r'cd(r.i I, r ): n p )ltii i *, 4* ,l1-1
SAINT-\lAlrtT \ I. Yaquin qui conviennent a la culture reste elle dedie sa livraison 1tlc pu-1 ncutre ou toutes les banncs volon- pm)r pro.avtr qaa'on 'st t.tou frM^
Jeudi 3 Juillet 1913 du colon et du sucre. dans le but blie photographic du President Mi tes..... en Jesiis-C(irtist.
d'entrcprendre ces cultures sur une chel-Orcste ct cell de M.nsieur I. celt faillit gter mon plaisir. Et sivat litin *nt sa route. d*
Baromutre i nud 7( ',9 grande echelle. L'lrick Duvivier cntour6 de Mes- I'allais m'attrister qu'on ne put. tapl)riSonl,lte i fr.-ii 'ci.i'nioiit"""1'-
) ..,I La (Gaceta Official, public in ex- sieurs Rend Auguste, Auguste Rou- sans en recevoir sur les doigts, cvo- neau I 'l-Air,n : ti ii r, t :n e 'oI0n1if
Temp6ratu-e mis a ., tensoedans sont nutnoro du 9 noovem- mainJoseph Nadal et le Docteur An- uene lmiue en temue dc nptabl es- les tatait ole.; toi j1in id

linane 27.2 sutr la protection dc la proprict, ni- innqurs tato ae Mrun 1e arait ecmiagnant hl t',ix ..tlrio ,or deCo
ustrle conlue entre la Rpb- 'elles, t corp sraffe
Ciel nuageut toute la jourinle. que l)nninicainc. I'rAllemagnc. I'A.u- L.es funrailles de Voltaire Liau tou0ours aux Ivres son fin sourire ait une canlid.lature a ila djputatio
Objets lointains trs-visiblcs. tnriche-Hllonric, la Belcgi ue, !c Br&- tauJ, ancient Membre du Corps 1:.n- dcsanchant. UCte psyche en face d= ,ntionale II n.u.ns tail eolSiitc rotr
Baroaiw re 1tgsremcnt en hausse. sil. Cuba, Ic Danemarck, 'lquateur seignant, dccida hier a 2 heures de mo>, me renvoya mon image. avais tout ce qui a d<' 11 alliiiurcnx daMs
I.SCIllHtEI le ,Mcxiqtie, la Norv'ge. la IlllanJe. I'aprs midi, en sa villa Pcu de aussi ee sourir spcetique let triste... notre pilitiqu, la Suede, la Suisse et la "Funiie. na Chose au che.nin des Dalles, au- fao'iliit', vous net star h' .pinacle 00.
Le oUV ail .Ministr.' d'lAaiti Itifiic Io io isNai 9et par la R.'pu- ront lieu cet apr"s-midi 1a Cathb- CARIBAN vous abime et tut ('c'l. a*vec
sUi Etals-lnis d'Amn:r|ique blique Dominicaine, revis T le Ic lrale. ctitule dc st .v'. t obm;
Monsieur Chlick Duvivier, charge decembre .a Blruxe!les ct le 2 jiin Nouvelle A la Ia in tour qui font 'regretttr 'iaI' 1i'ae c
d'affaires a Cuba. vient fd'tre a,,e,- ,)t i \a Wsuhington.. Au dernier co.cAt Jt ou lii: L oA LOUEI rierait ririsc depuis l'ngta*
SAi la. direction de notre I.--g it n Aux tcrmes Jd uine lot du 7 aiiletl iothe.cocert ] sa tlmi-pie.
de W\.~ashngton conime Ii I: ct Mi. 11-). le port de La Roman. esct ou- e. ie i i *lC l uas p( u pt in uit l. ia .
nistre cPIlmpotentiaire. vetil au cominerce extrieur. O. a ( se pece vers s a 1-. I i abaidoinat Marc lin et I.ehm1


Mr I)uvivier est une des phvsio- invite la press-t de la Ri pablique -'e rcmarque que to i vitil oncle & Peu de C(hose cle,' li',sr mo:al ''-t Pitilt' C:iilhO.
nomics les plus svinpathiques, les Dominicaine A prendre part A I a n'appliudit jamais. bert et lt':i.,alis ilor.tt', i i it j
plus en vue de notre revue diploma- Neuvim- Convention Annuelle des Oh iui, tu sais, quand il s'.:git S'adresser a Messieurs Henri olsidr tiqteas ju'fiiciuses so
tisue.Oasait avec quelledistiactionil! Cercles Associ6s d4 la Publicit6 qui de claquer... il nest jamais rrcsse. Roux o nnlMery Doran. ritique e a u, troe IS
tiotttce qu'elle aurt dQ 1