<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01786
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 9, 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01786

Full Text



ilme Ann6e N 1866


lment-al AG LOIRE.
II B J: I'EUR

SABONNEMENTS:
pliOT-A lj kN :
( Moi. ..... G. 2.t0
Trois bos. ..... 5.0
DpAPAtLi'EM ENTS :
min Mois. ........ G. 2.2
rois Mois ......... 6:0
SETIsANGNIor :


TroilMo's...........~* t4.00

LtNUMMRO 15 CENTIMES


PORT-AU-PRIINCE ( HaitP


0
0

0
0


r;
M.-


QUOTIDIEN


Lundi 9 Juin 1948


RINDACTION ADMALNISTR AaJwJ
8, Rue AmuiliricaineS,8
Les anuouces sn t ,ecces
A POaP-AU-PRICh:all : btI!Ibrdi tll Tourvzj
A PAIS :S chiez L. avence & .
9. IRue ITvont. c
A LONDRES : CheZ I J'ivcICC N, f 'C:"iv,
A I3gRtIN. chez 18u0olt Nloctsse
S.k 1, I?,j r-ilcl,11c Stra'.t q 6-41
A N KW-YOR K :Uttivket S.' P1'tit itV CLou p-r.)
S \\Lst ;LS ti ItC 1
Les i6 zii i it s hts uiis c 11 1,( 1 e (T t

Abo-nnements et insertions payables d avA~ice


LA REFORM DU CODE RURAL


XXVIII

t' Voies de commufication.--Deux profits irrealists de code
'rural, I'unde 1870,I'autre, d'apres 1889.- Lglislation de la
voierie en France, A Cuba et dans I'Elati de New-York.-- Les pres-
tations-Un rapport d'Eugenc Nau.-
--00oo)--

SNous voici au cliapitre X,-le dernier ou trois articles cpli sont, en q(uellue
idu Projet de reforite. 11 concern les sortele getiite dur,"!ime special de d'ie-
'Voiesde communication etla preslation. rie dlont j soulhite I'6tablisseoent :
it.division inautgutri e par le Code de 7( Art." 177. (ajoutt' anu cod e d 18t( )
18(4 des trois classes de routes publi- 11 sera drelssd title Ifis )potr toutte, ar-
ques : 1o cells condtisant d'un arron- [ rodisseltn t par arl"'disselient0, uti
dissement a L'I autreo, arrondissintonti Lableauj des routs (1qu11i coclduist ent, ('tIu
oud'un D6pa'Lteinnt a un autre dd- uaTro0disse-; ntll it uan iltautrl c at ondis5e-
(rtement; 2" cellos conduisant d'un e ;ionlt on d'(In delpi'tenii.t a iun at it'
"frmmilPne z.i, t lle autre commune on dLtlCparl'oellin. (CI tabl e.iuL s'ra drasst'
;fuoe section Iuralc ai une altre sec- par los soins dui Mlagist at coinunlial
,On ruraloe : celles, particulic.r -s, cL cx ldu )r 0sideIt. dl I c)!isi l d'(A-
icomdiiisait d'ine lihlitation a ine an- gricuilture.
tielhabitationI onit la voie p blilit,, cette division est setlement inodli(t5 Sidrcss-e puar: i-s so)insi dli's ini(":ktis 1linc-
ean e que la ,'r1c classes des voles de Li o1t aii.es u- tlal)letau dles sccOioris I'u-
cirfimunication comlpr'e.dra los routes ',alc de (tolchaallt Coninlll inal (lit doivoen
nationates iuti vieuilent de la Capitule conwcourit it I'entl'leit't ie t la ; repara-
aux chefs lieu.d des ai'roadissemi'itls.- iio:l des rotlLes.
En outre, la largetrt de claque caul- Art. 179 ( ;ajout ) Co talleoau sCra
(prie de routes est dttermninee d'ulo tlralIscrit siir tin registre ct (rcouservt iau
facon precise et it est a'rrAtd les carac. (Con.seil (:co Utlal l coinIIIt ail. conssji!
tWristiques legales q ue la route plubli- d'Agriculture..
que doit avoir, IprVscriptions lque le 1 Art. -180 ( ajout6 ) Une c. oplte (6-
16gistatetir de 18064 se reconnaissait imn- taillde de ctos tableaux sera c eoXldieo par
puissant t 6tablir l)our dviter (( certai- claque Magistrat conIl1t1al au Sec(rd-
nes difficulties d'application ). Toutes taire d'Etat des Travaux Publics (quilcs
les classes de routes publiItques restcnt ceitraliser(a dans ses bl)tirloaillX et los
places sous la suLr\;ellan1ce des agents tuira Ietlt' en Il' loculiii'.))
.de la police ruralce. La construction et 11 est regrettable que la Comnimnssio.i
1'entretieln de cells relevant des deux de r'for1mu n'ait pa;S eu COlill..is-l! ce,
premieres categories sont. A la charge seiImbe-t-il, de ce lr'ojet. En eliet, les
del'Etat sous le coIitroledeslngefnieurs articles (lite, jo viens d'en citor visent,
du Ddparteinent des Travaux Publics.o n attendant inieux c'est-a-dire to rele-
De la ;I3 catgorie,les citemitis de sec- \se cadastral,- ai troulv\r le I n.ven de
lion a section sont. i la charge de ces dtoLen1ni1ne tlldi'ectenllt ot .uvec une
sections et lesclihemins particuliers,itla approximation i po)eu pres .i .-ui.-.tl-
gharge des labitations interessees, i., I'etendttue exact du domnaine public
sous la surveillance des Magistrats de don't la coonaissance rdelle po-ut seule
section. peJnnetre I'inslitution rationtlle du re-
La question des voies de conmuni- gimei des routes publiques. iil y a bien
cation 6tant de premier ordre d'impor- lotngtemps, ent 1871, a la belle dploque
4ance dans l'oitillage economique du libdra!e,. il avait et une tentative
PYys, ii convient (i se f6liciter de ces clans ce sens.
innovations bien qui'elles soient vrai- Sous la ipresidence de Nissage, Tu-
ment par trop timides et qu'elles renne Carri6 eltant lninistre de rintd-
soient encore incapable de procurer rieur et de I'Agriculture, une note du
ala production agricole tout le bien journal ofticiel disait ; J.lusqu'ici les
quon peut attenddre d'uno viability distances (d'une localited, I'autre, ne
convenablement organisde. Ces dispo- sonit encore connues cliei nous que
mtions sont toujoars trop laissdes aux d'une tlnanilere a)pproxiinat;ive ou sur
aoins des individus et leur execution les donnees seulement de Moreau de
efficace relive trop de responsabilit6s St-1mvn m nesurer ces ist:afices dtait
parses. La question de voierie est une nidcessiLtd i laquelle il itnportuit de
avant tout un service public et, meme, donner satisfaction ; co travail, Ic Se-
depuis la moiti6 du dernier sidcle I'ac- cr6taire d'Etat do I'lIutrieur y :i non-
cords'estfait-entre les conomistes pourseulement eu n song, ilais en a (djh een-
tenir en principle que dans I'dclhlle des trepris l'ex6cution qui est tn vole de
obligations que crde i 1'Etat le pacte r6alisation. Des poteaux placess 'tout le
social,il lui est inposdineluctablenment long des routes publiques, LA un miille
eteni'premnireligne,l'obligation de mul- anglais, indiqueraient ces distances et
tiplier et d'approprier les moyens de cette inesure sera conform" e aux usa-
Communication intdrieure et extdrieu- ges du pays quand on sat ra que trois
res. C'est done une loi special, en de- mille anglais donnont une iieue de no-
1ors de la loi rurale qu'il conviendrait tre measure. La pose de ces poteaux a
d'tablir atin de ;dfimr le r6le de lEtat dejia commence et des ordres ont 61t
et,, en regard. ptisqu'en some 'Etat exp6dideslartout pour qiue I'op6ration
est le concours thdorique des indivi- soit poursuivie sur tous Ies points du
dts, la quotitd contributive assignable pays ?. Quelle fut, dans I'i;ntlert de la
a chaque citoyeni. J'ai eprouyv quelque vicinalitl, le rdsultat lkeoihd et qui
deception a ne r ncontrer dans les no- subsiste de cette vue prcigressiste (d
tes et projects lai s6s par Edmond Paul Turenne Carrid ? Nul, sans doute,puis-
'ut administer tion rurale, rien de qu'encore en 1888, une brochure du
bien important ide particulier con- Senateur F. ). L6gitime. sous le titro
C mnant les voie decommunication. Ce- de a Haiti, son, commerce at ses iadils-
Ryidant, d'un project de code rural tries i, en prechant ( l'auqmenlatlio;t deI
4opt j'ai deji parle nSais, don't je ne la production en Haiti N prioposait,comi-
.opnais; pas l. date ; qui en tout -me un des moyens d'v I.arvenir, I'or-i
eas, part soas- Hipplyte aprs _ganisation scientifique de la voirie. El,
- COinstitution de 89,j'extrais ces deux aujourd'hfiTe i6core tout Ie mornde ait -I


biei que les dtpartenients iiiii-stt3riels- ullne co-mdmission dite .S-tine- Commissionl
que la-chose concerne sont ilwcapaibles of bighiaqs la]quelle co'rresponfd, vec
de' fournir ni la si perfliciie do (ios div'i- le Parlement de E'lat (The legislature)
sionS admiinistrativ\s ni les distances et a une responsabilit(1 redoutable en-
r6eles qlli les s6parie, ni I'dtendue des veils le Corps do ces reprL.set Ilattlts de
routes et ours d'eau qui fortne tI do- M'Euat. Aussi, po I III- pot voir- itima ipuler
jmpaine public. 4-s mu lions amiels, utfct'(1s 6F auxrou-
ICot dtatAle chooses vii piasplutts tes, ces fonctionnaires sotit obfig.Z de
lowlte:nl ps toIdrable si P'on se raj)pellt e(Wposet' de Lrs fortes caittiois (l'cen-
Ia valeur.(-- oA, leg soins coWi'id I fles qo (Iix tieLOe foiiction. 'SS: \vottloir cotmla-
tous lls pays productulrs- et mauctatids rer les pelites closes axtx grittides' et
attribiuew act iel lemotent i cot il st~l'u- en01 os raiuott I mmte at IC eiS t13.0-
Inetl( de Ia plus gracld ,t uiissalici.t *Qeot- portions tcimi_ Pies, ii colivieiltt (jtid
noifiqtUe que sot i les voieg de cu w- m0trle CI dO soUJltitPtV (1110 I'ut de ces
r euties It(~i~ie i uisis ru\, dl~
Eu r po I Ii I (, Ua co c ti n a tr it aux Il I pll, los Cherfs d'Eutt appel lent curs
chotninsc vjui, aiit (10la rtirattt, totOS comnme SeC-i-Lairo d'Etat (1e imn-
11ou0 i rite'css('nI 1 (11100 lpl tus di- tt'ri'eiip, leviseiiL it l n'%g leutw4ei' ces
recte eii c- in oinetlei, I aegisial lio1 t'st illestitsll do cadastro o[ do1 v ojrie doit
aboridaii~to c Iiiiijutieutse. Oil (h ilooi hi wo ost, pri1tilwI Iuk et I'ml.
V, (it's chemitO) 1005 (I,100111W'doilIP1OI-ioitsc. Ei21 eImiztotlat, dm
7graiido comnill,11cation. l, (Yii 'ril- lo prop't do (idti qo. ieiiotits ('itioit)s,
roit e Cofl11-1 0 (0 ide 1Oo-lyie coimtiiti ii i t 1i-it (Ic si Il-,, ic) qi i ita lartiL le 177
caiioui i ot clinic s vicinati- xordi iiti re.s ) 4 1' iir itlIo -178 (m 1 itit (Id it -t c- di,-
2,1 des cheuin3s ru (el is'i eitoIS jn. ;l ''itA't's tinse lint Ct
iitu -x -iQC lhlIlS' j)8F(locid-;i i c(l Ia c,():H- fllO .18 i Oxt nitv i'(; (,'tiI i)vitix c.(,do vu-
tnSiI (~itiss ii ~areoiitak' e 11e0ic0- 1 1r~- ral t bit 11(! 0,jiot
UMLlX 110111i'e-oOH0 is ) ot Iv c/'llilius LO S o( 0111 iHS I o-ti 1912 oii ct]C -
tie de-CSe.'le Oq c (l. o.p:1 istItJ los apftlos 178 oL utivadlis de
daant a pett I)Ues a It0 dLvii' Id lcur ixi'ailaaIn)- sta it) ..(-);Ino sau-
CC Soo.t (tO:-; V iis CSOCF\' eS Sot it,8 I ox- ri'iiL trop, lo,,, k1 it-i t 'r i v-i[ u b 5 1)!itkI6

plus 5 grand notd
alix bsm do' tietaiiis i;t'proi';otairos. partls I2iS t mi5;ib~itki'irtos. Quoi-
D'aprt~s la loi (Li21 mtuai183il, le >'-quo 6I~ilt IIIII jH1I1)" dte U(I- ttlit .Oil re-
morit de 14872 et. Ik. i d( 1 2 ) A lo'it I 8M conAto imuitpabio dlve r'. Itvi~ i plopcl-
les \roies &o--,doux pieiiores class S tibmoll ]e) oill '1iialtiN [Ossoli I (1(' (118l
solltt, Foe Itd tiIinr o dtnp i- CLIII, I ti1
teminiit. oa ,'de -In COm~l w1113 iv.2, 01 1)1I ititimiplu[s Vt ili ivthh' eLainii its odiCLIS42
plls, Ia jPt'Vi01 `ic, (11 pj).Y'shtion &i #bul laIcorveo. o ttot lait' do ii s cai-
exists des rdles permaieais con'wm pa-ilc-. It e4A idct' ro;srtil do U l.i't)iIVOI'
1.11. V tPIes deper'elplio( (ides cotl1)i,-ib l *s 11 118 1 iati (d i)U I po*; excel o AS
dircclex. Nous v ro vieidrorls 11 p111lo 1r dm il1 ts (I, brlit I t);Ojlts (Id o ofIC
LoS C 0I-it'iii dei litieIa30, cat"-olrIC S-)111, : 1- I*'uu'a 1,jl -, t'ao & III:-;s l* IIis-6 et qui tien
l~tt'iti~tarlosi~i0I)i'ltiEA~ iliF. 5- LlIhti*~-S1115 t-ilisk~s. C(-'ost luts i~t 9
s6',;. Tolicte ct -UoHOU I'~ rm,01A a p~o.111oll pr:coli
OuW'tr L' Ih 1t)1l*Lo.'.bl (O '9.ad'sec duizns ntIm n1~It'tdt o Cte nii'al (qit
prestation, I a c ,n'ttil 5 ul,'s c!i''tji ~ivLt Ih (I. Q tO 1870. Lo ,t) 111collit0 1

deS~ii I't
des ch.':uni-o, I s do):l s-ii' l)l. Vmrt, tppm*ni, Nile i.sllt Iti
lt~tives, l 'Thua..a. lac f*( S 8.- .s I,1 ll1) ic ;t, NI l Na tio L jAt 1 t gil i 1,3 '1 piro ,.1)tIOS;
aIuX dos t'1 tic\s t\ L(l di-
[a siit'olo6 i's v)v. It..-olt vs*, los SViii1t' 1, ailS (1.15 (HiS O i)V"iL aIWSli)0 de c Ia,




PhvC~l~S!, P 7 ?Ui 1':1'l'1~~i. l~ 112W', Ic r. 1'e(;- /,pt'!2t'fl~( 1:).I f':lt NUIliv llS ('O la ictil~r
nient i'a'lri'F.~is.-lu'Isl ouit LI. S 'j)IVXt;1 1 litit C al Illut ilit' daits no-
ternv'ttctio t des oll l 1is 11'. uIX, CU. 1,(-! 1)usys, )0 1i t a tiki i'. Ix 1 11011 io do la
P~our pal_1v'(lovWti P JMVS 1)111:5' IWtiO p1'sihl itii 110votltS 110115 litez sou-
'do 1 5 c (I)Iva0 1rela iI1ist. N( HIS nv )llS I I-t lproit pour
iviflel 11,V~iSill I it110)11W', Cubal)M 1I 'rt'tainolt(I(IttI pro o. to (IL odc rural
SC-de Ltll 'ic t Cot',n-i. do-, sevl -vit l'od s C tl(o -1826i rcvist', (110c li)115 Vt pruseii-
des clitimiis lplthl I' iiitt 111Lim1 itel a xtt i toi ls iijtrtirti.1i 8 Olltl)!lr t, l, l tis,
-ciPoldii're- (lds 29 I18'c;-;7, b' aVons (''L o(10 dVOil' St ittaXC'f'S.
kvtril i I 8S9, r7. p 1(!1t1o e18,Y, 1) V('- el usaye potair IcIttuetioli ot la 6para-
vTriecr-19kibti D et ;Ti1' Ill, articlesU S l os ( 1 ie ro rcs j))I itA 6 los110 Itr' ode
ZI 93 (1es 1) Idiltlat) 111141105 1.1 Int OS Sill` 11 2 1 H Vea1t ap at t(titi( i I'elm )t'0 ell
C0050 t'Vii it li to 1 bl oit utsage tieCOS F i'lICC ( 1) UL 'i liii V a j'Ot1111. d0'1M0I-
ellvillii. ~c (11c l e.,.gtuL 18pl teuulv' olt' veitleoix' i6suitlals ,Ces ritn ,weshlil'u'a
myiainusIs li ptilvoitirtnlici1)ld, IICI t';a.L soiL e11 na111121, Soitl (8 .-git ol-t ad libi-
tioi, In -p.: IiCOet i'oi L Ille'r l 02 tZC [I'0 lin. dila oue L j-,rs!alusu) iest ti lt /('flhqidu4
viciriales elt- nail stIprphi lo le nglot1 Ii~u eiteiIx imleit!/ de'S (l4x. mod 1e1,_; tie,
les conditions des PiWO) )Pt-otztias el1 cl iarraacmsn It ies I'So wes pir ijtap:t
'qui concOPi1 losl (110111iii-25privO, o(Tex- Is COi' 'crv io1 loDilatire.. )'
ploitaLioit lereen! ).Li, ciicoi o, leo 11faul t l1c leptet aue(ll Ete I' NaitaSU
caraicttcwe do cseiic 1)public dominne et diormerci' do ce sv-lt'liO di In laprestatlon
la V st 1*il ct &ulw't ello d' ttout ,lt- Ul0 (I13filitiflhl nU L oOtxlat.i o100 esdIi-
1e, I'adlniiriisti'ntioti de la Ju.stice e t santoLe. pro l1)J et. do loiIIp)i ltlu ILO ( 66 C
celc do iapolice. rapport prtesctiio h : coto(ded; -
A IuX Eta lot 15, 1 1dos Poll!c chritS ~riticitil.9cs fl'oi s'otonrirwd'a-
pUbliq- 1I5 1)I'utle- Plusi 4111 IS 1111 ll S g arti v -u cia r a El u OIIC N9ail et "It it
de rilivsmt_,oi CotIOrOCC c ~c~tl'dtlo de sot'- son l ujjSttro jCOll-guto Edmon1r) iPAul.'
Vicle d'iitat .-II OxistO mtilelc- (.III-;Fo'r- on specialiste aISsi, qli i Listit paliI;V
ge!tisatii des I ;lrlt Ltl~u,",i of duitImecoi lt iii6 10111411-0 t(O ali conitlritir
Huigqawhi NIlt (10 [listi{)Udostlot Put -d'uino licreUSO tW iv usiv (Iii cC (fue i




ring ?CI, III 01l1alit Solis les C8licurUIo la, pr es atioll. It sou'lluA,-
%13UXIIiUV11' 1t'.t!I1 1,_11() POLIF I lt dccwmne le p1jt actuel, toils 165 Cito-
Ne~w-york. ("kost tin "vQJ1iti-ne doI230 yei -us de In Ioualit6C' ( 4'8iit 60 ails. 11
lpagres pubtiie 'ariii313 dterinor1-1! CA 11-o0J131 Mllanque, 11 e t cli, dU Ii\01ola Ia OtjLA
reigrette do no e l1 rpI1lsrliwph.o de ltresatiori en atgonit,1. i~ontitque
uii'dtaiA nmesurc'o. Lcs' fozactioiinai yes'
de cetteo'i-canisatiotu sont dos'1)01'-
!SONlt4R.e5 impoutants dont a Iarespouri- (i) Les corvt&.s t.iici1? .ussi dans la FrancedA.


"i


c


- -










ls commissaires de 4912 ont portIe DIS 'd'oiu partaient les clameurs. reussire
*ix gourds. It exige coirn e prestation ai se sauver.
en nature quatre jours de travail ait D's que le fait parvint a sa conna
lieu des six equ on ldrotose aen .irtee ('lri sance, le Commandant de la Place
II comporte cependatit ell texle- ( alt. R -C- AINEMLN1e
103) qui est une sanction svere, n tis ME FEOROLOGIQUES rendit d la ison et fit drer roe
e~ifcace, de 1 obligatnin (dacqitt e ( )Vverbal d- I* evasion et interrogea
impcat ( Celui qui s'v reI(ra. (st ( BSERVATOIREc concierge sur les circonstances qui o
a-dire qui ne paiera pas (cs (lfatro DoT pu d6terniner cet acre. Celui-ci rSpo
journdes obligatoiros, in i (-I. ar, N.I COL LI SI lTL dit que le mauvais etat des caden
en nature, sera possible d'tine amentle L E M AL des cachots seul out pu fire naitrech
double de la valhiir1 (e lia |r4sLti,) Dirn-lnch3 8 Juin 1.913 les prisonniers l'id&e de tenter le cou
En cas de r(cidive, il sera co ,l tmill' l iro:iLtre a inidi 72, 1 Nous croons savoir que la police
48 heures de dtekntion dans la ifipsoii met tout en c-avre pour retrouver 1
de sa commune saris Jpour c.-lat s'e,'- 6vads.
nerer du ipaiement de cet ili'dt S1 miniiimu 23,0 vads.
Spersvtrc, ii sera suspendliu. up'.-' Tamrpeature inLaxitu:ln .3,8 La police :.rrI F Ilatgressetlr
a mine condamnation ci-(Ldesss d de Air Pete
ses droits civils et politipues. (C,,. :l od Moyenne diurne 26,0 se vient u drame dnt le
doit surtiout tendre d naturaliscr ,le- Me d e soviet u drae t le C
mient la priestation cihe- nous. (nii, (t, Ciel assez clair jusqu'a 4 heures du fit Interntlional tun le theatre ifl
c'est tris bieii cela pour' alblir la c >rt- soir et covert ensuite. Pluie d'orage (iquelqus .jotrs. Monsieur Peters s'i
vee qui donneiet liten s4(c'ulaimlentlti it de ( 6 heures marquant au pluviometre terposaijt planss lile ltil'rtlle (Ilui di\
si odieux alus. C'st gae' t a ll. 30,9 m.m. Horizon embrunL. sait ql Ihltil' con l sonlnatleuirs Co
eflet, on Ie sait lii, (ie ', .liwti. :I -l B.iromctre lgerement en baiss2. fa ipp"n ~tlln t 1'n tr Cuonl ale
mandant ililitaire so doIine i luix "" teau par" (e I -l l ALuro oza
fair tallir Iou lu i p tr Ile p:t I.SCHE ERR. colonbieln ld, nationalitO, (llti, I'atte
paysans trinbllantis, salis i ,i'lit' La Compat.nie Nationale t tt comis, ssit t so saur.
sa b:i)urse, tii i i neiuo l'itil s, d 15 I' Ides che inl is de f Ir d'lait1i )- -lic iI i ar" ('1)i t'a (i et- iatin
Slii, (1 xa srd chein lS (I Icr 'Hait a r mat in
reaix lde terre tt plus! .Ie v.)e di;icf Messieurs Doret, Price et Baussan,in-' 2 hlres atn ois \Vitty, (fans les or
a deux mains piti r oi l stii (I- In gnieurs du Gouverncment ont adress6 v.rcos d(e I'olose. .
prestationl lt ijo souliaite |i 'e ce extl; au Departement des Travaux Publics Epilotu;: dl'uue Ihistoire d'amaui
d.e sanctiionl rlue je viens 1de citr s itl leurs rapports sur les travaux de la On nous ecrit des Gonaives la rela
introduit aussi dais le project d rn- Compagnie Nationale des chemins de tion traique de la disparition d'un
orapnleo.,, .o i(e, lt e 'i t .' I fer d'HaTti, rapports par lesquels ils re- jeune fille extrcmnemennt intressante
r lae Cl.ailbre dlt 187( lndL I pas ; fusent d'accepter la line pour cause de Mile Emilie lBerthuit, 25 ans, niece d
tout ji'nais p ,rle.: () Ia r',,pril so:j non ache vement. En elfet 1'art. 15 du Mr Lebrun Geffrard, avant passe quel
Boisrond (Calnal I)ans la loi dli 2) N,- contract y relatit stipule que a chaque ues jours a Port-au-Prince, chez Mm
veiilbre I87( (' itresigin tr !i.i: sectionn sera acceptle par le D):partemenet Sambour, s'embarqua le Samedi, 3
taud tlli'art, S.-ri'taire dl'ltat (ld.s des T'rau.ux Publics, quand elle sera corn- Mai ecould,A board de la goalette Anna
Finianres et coicerlnant i't'rgantisation: plcmneiit achevc' et eiquipte. A destination des Gonaives. Parvenu,
des :Coi.se ilsd'alrotidisselllent, a pres- C'est pour nous l'occasion de r.cla- aux environs de Mariani,la malheureu
letation lilt ,,n nIe li lace liaec toi- ner la publication des pieces relatives A se jeune lille se jeta A l'eau la tote 1,
e 1 ili. ct .1 e q ion r toute d'int rct public premiere. Son cadavre n'a pas pu etr,
ava) (l, inr. N-,n l i.ta ;alin quC toLut le monde soit renseigne, retrouve.
oit vrainit ltlt ii WitV. i eX" i,, car tout le monde priconise avec rai- Quel est le mobile de ce suicide ? O
'qui o it re.itlre lrI'ctu 1Ix t ai- I, son que dCpuis le 2 avril dcoul0, on sait qu'une premiere fois,Mlle Berthui
lOiltiLioliii liiilnt lI svst l tnt' ;I la I,' s- urnIit ddi pnuvoir mettre en exploita- s'tait prccipit&e d'un balcony aux Go
station ();i,. ils oi: till Il oill, lic cl't;-' ion les 3 sections suivantes : Port-au- naives ct l'on rapport que ses parent;
clairer la lanternn f.. iEn eIl', liP sail Prince-Arca haie Arcahaie-Montrouis ; avaient eu des raisons pour s'opposei
qIue parit':11 o'i la pi stt. lio eIxisl, M.\ontrotiis-St-M-irc. Or, au 24 avril, les plus d'une fois A un marriage que Ia
Itexert' ic'e r i, estl iratill.- .' .)il'r,)n l '- rails on':iaient parvenus qu'a Fraissi- june ille entrevoyait avec passion
iIenllt ati in'',l plltlnnett s c. oli- nouLs, distant a peu pros de I Km, de Elle en avait conu un profound deses
liLtions i ilrei tes. 1)r ilt 1re Ih'i.laSti tn t-\lrc. u un profound d ses
liiali,,iiw' cli ,Ill t ; > '.' s St- a poir qui se traduisait par des aces d(
;no;eh :'iti,'t. ,, 't u sureillusl nu moment m18me mnilancolie confinant d l'hypocondrie
sur hles clinis isvicinalUlix Oin Fral c .lt, (' l coinmp gie demandait la mise en Ouoique qu'il en soit, nous d6plo
a I'article' lr ( iititile ou (;r,, /ciim,, ds exploitation, la lig e n etait pas prete. rons ce ralheur qui prive la societt
rdles de preslion ) do son 'Titre lr 1: -'liiant A la route de Port-au-Prince a des Gonaives d'un de ses membres let
ia I sorn ri'(li,,, phour cliHaine1 ('ciIIUrninit IArcahaic.elle cst tellement abimee par plus charmants et les plus interest
lpar le cInt rol It'r des coit.ri'iiti is suite des trava.ux de la compagnie, sants.
diiectes. assist( d(u ilir'e, (i's I'; tIr- '- qu'elle c,t revenue sur tout son par- s m aits de 'l icoo
titoutrs (el. lii recover c'iii:iall. lii cours impraticable pour les chevaux. Le iiail e a l
6tat inatric i' les c,'ltril :i Il,:le s, onll( lh::ICrc uIne fois nous reclamons la Vendredi soir, il etait dix here
i la p' i're-ttioill. n (11 COitlprnd Intt publicity des pieces relatives a l'execu- lorsque des jeunes gens au nombre de
portaincl'ii Imureil. dislavei tii ,l1 tion de ce contract qui intcresse tout le 10 environ, apres de copieuses liba-
tineo hi eltill cIt'r la l 'avoui' di itriti Ca
gier e llaiis 'toens a ti n: d li q tout le m)nde puisse tons an C.fC International, furent les
ai ni s 4' c.ti\vesls an 4 h rt i 04
tels anlt!' conl'imlnluint d(u lr t. ~a isan nt suiavre la mi rch.e d. ses affti- acteurs d'une scene absolumnent regret.
l'esprit ill *;n' i i1 lia p 're tatio):i. II :i rcs. table.
vie:idra( d( -hez nous p 1 a1)i0r o ic- Is, lA.'ut dlI Ch l:'inis d.I er Sous pretexte d'acheter des Poissons
tionier i'; t' "inatricerndes contlriliu lI'l t d orer frils d'une marchande don't 1'dtalag se
soumis a la pr. station, d'insce; i l1 Le ) lvrn :-'nt vie.t d h- r trouvait devant la Pcie Albertim, ils
le project n1 I I ouveau textte Ipr:.VO.ao t de sa conl iance notre distinlgu ami firent un potin de tous !es diables et
une coin:n ssion it ceto elle. i litie iIOCne* MaIfimilien en l'applant a en fin de compete, lapid&rent la
co mission porTra tret ; c >;n, Is; I'n mport rae et delicate charge dIns- malheureuse, apres avoir renvers6 sa
du recereu, de la section, d: l',iaeil pecteur GI'nc-ral des Chemins de fer chaudiere et fich6 toute sa marchan-
charif6 de l'dtat cicil, da juy., de pai.r, dH iiti. d ise.
au besil dlu cu)r, sous la direclio, et C'est li un choix des plus heureux, Los Commintiires Chs Gunrin et
le contral;e d .W!aistrat de lat section. car nul plus que Monsieur Maximilien Chevrin s inervsinrent aussit, et et
lln point d 1 *n-oet do 187t) (110 i> .0 pb 1 ren Chevrin intervinrent aussit6t, et 10o
!n poi ltv tiis dniet pas sign 1 r : l' n'est capable de rendre, A ce poste, les heures et demise toute la bande entrait
ontrlaire ll Irtjt actual ,lui i)i'\reviti se vr\ices I 1 en attend. Dip!6mr deA la mason d'arret. Le lendemain
lu11lllidelFrance. ic nouelInspteur a donn
un iig(-niur det s routes inbeil ii. a17 lc :ance, ie novel snspecteur a onns s quand sc furent dissip.es les vapeurs,
chelt-lieu drrodlissemnentt 1ini d<. lS7 i la ncsa-iie de son savoir dans les on cotisa, a raise n de 2 gourde- par
crIe cet ii 6ntlieol'r pour cha',!'h cn-i divers tr L\aux qu il a eu a dirigr. Lors tate, et l marchande ayant reC.u 18
mune; mma s, le pl!U intere.-ss .. c ,sde la construction de la lige Port-au- gourdes plus un bon de 4 gourdes, les
que cet ilngleietir, comnine itI'ag'let v- Prince-L_'ogine quand survint le dou- ddlinquants furent mis en gibortd. All's
ye de la town,,, a:ii *ricaiiie. esl si:',e;si*-' lourenx accident qui mit hours de ser- we11 t ht ends bll..
t ble d'ot:e actionil" on rIdpara.ti() 1 vice M I. Champana et Tipp nhauer, wvelI at ends v l.
doinmage si Iai' le flait d'une nigliKgeii- c'est Ai Mr Maximilien que fut confide le Comiineieeml nt dI incendie
ce de sa pari't dans lIentrcticin des roluI- soin de continue les travaux. Li pra- Hier vers midi et demi, le cri de
te, uiln Iiti 'natrel a etc .ls tique acquise dans sa carrire, la belle Au feu m.ttait en 6moi les habi-
Ehli bi,o va-t-on reiprendro (i[>s ai correction don't il a toujours fait preu tants de la rue des Miracles. C6tait un
nouvelle loi Ir'ale cette vue e'aeellente ve, Monsieur Maximilien saura les faire commencement d'incendie A l'tage de
des deputes df1. 1870'? valoir, une nouvelle tois, A cette charge. I'immeuble habits par Mr Breton. in
Me voici irI'Osil'ia In fin do mIon tra- Des prisoulliers s'evadeint g6nieur en chef de la Marine, et situd
vail (lui, jte I, confesse, poclie I)ar' trpi) de lal maison d'arrt ea face du sCnateur Morpeau.
(de longneulr. I/a' proeliaine tois eL la C'eet grace au concours empress des
derniere, j'derit'ai sur la retoirmc-ase Vcndredi dernier, A 10 heures 1/2 voisins qu'on put conjurcr le fid tu.
du projt't: c'est a savoir l'or~antisatioa du matin, des cris, montant des carrs
administrative de la ruralite. C'est lne des prisonniers, jetaient l'6moi dans la Arrete d'aimistie
desquestio.isles plus interessaintes qlui Conciergerie de la maison d'arret. Met- Le Moniteur de samedi 7 juin cou-
ait occlupe la commission de 1i2,. .tant A profit, comme le piouvera plus rant public un arret6 du Prdsident de
CoNSTANrLN MAYAIRI), tard la declaration meme du concierge, la RCpublique a:cordant amnistie plei-
Ddputd. l'Ctat des cahots. des prisonniers cher- ne et e.ntiere aux divers citovens com-
S. __.. chaient i s'dvader en passant sur le promise dans le complot centre la smare-
A VEXDiE maur qui boide la loge de l'Etoile. Leur t6 de 'Etat decouvert A Port-au-Prince
plan d'dvasion semble avoir ete minu- et aux Cayes au mois de Fevrier der-
Une collection cmplte de tim- tieusement calcule. car cinq d'entre nier.


bres pose d'laiti 1881a 1913. eux, cela malgrC l'empressement de la Le deuxieme considdrant de cet acte
S'adrsser au bureau du journal. I direction A se porter vers les endroits de cl6mence que nous soulignons avee


Entr' acte
Deuxieme Paitie
5< Bonnet d'ane (
6, Bon Exemple (
7" Les visions (
8" Les deux meres ( Dr;
En r'acte


comnique)
comldiet9

2 matique)


T-roisieme Partie
S 9 Le Bo-l FON.--Film d'arl en coI1lr.
r Tird du c6lbre Op&ra Rigoletta et i
a terpretC ptr des Artistes de la Comrn
Sdie 1ranCaise.
S loe Chasse d'aigles (documentaire)
Parisiana-Tliftitre
La I)irection n'a pas cru devoir jouer
Shier dimanche, au Cercle Bellevue,en
s raison du mauvais temps ; clle priele
- public de bicn vouloir accepter totes
ses excuses.
L L m6nm reprCsenttation sera don-
nee remain mardia 8 heures et demie
s elle se comp.osera : 1 de Poil de carot-
te de J. Renard, 'un des plus grand
Ssuccs du theatre Antoine, interpret
par Mesdemoiselle C. Nesvi:l', L Tal
dy, Derenne, et Mr IDuquesne. 20 de
SDept-s six mois ( spectacle redeman-
d6 ) du joyeux Max Mtu:e/. avec .
Taldv, D)erenne, Pilldon et 1)uquesne.
D'Arras, Pilllon et Roberval se front
entendre dans leurs meilleurs chan-
sons et Gautier conduira lorchestre.
Prix des places G. 4
IMtropolitan H6tel-Th6atre
Ce soir grande representation au
Metropolitan avec le programme su-
vant don't le charge s'augrnentera par
l'audition du merveilleux orchestra
tzigane.
Le ccxur d'une m re, vue sensation-
nelle, long.
La Noel de Jeanne, sensationnelle
La Providence de la Frontirefilm d'a t
de PathC Frre de tres longue duree.
Deux parties, long o000 pieds.
Entree gne6rale I Gourde.
Rideau 7 112 heures.
On nous cerit du Maroe
Au courant du mois d'Avril un noir
tres grand, tres bien bati. caporal dans
une compagnie du premier regiment
de la legion 6trangere,a merit0, grAce
son courage et A son sang-froid,les hon-
nears de la citation A l'ordre du jour dp
l'arm6e.
Le caporal Daye,-c'est son nom,-
est un haiiien, c'est pourquoi je ne r6-
siste pas au plaisir de vous envoyer le
rcit de sa belle conduite.
Dans une de ces surprises si frqquente.
dans la champagne marocaine un pe
ton de la compagnie du caporal Da
fut violemment attaqu. par un for
group d'indigenes. La petite troull
rdsista vaillamment l'assaut ta


plaisir dit: rquil y a lieu d'i
la nouvelle administration pIr
d'apaisement et de conciliatio:i.
Le conseil de I'ordre des av
reeoit Ie President de l
ilCpublique
S'assoc:iant A l'lection de M M'i0
Oreste, qui fut membre de son
sell, A la Premiere Magistrature de
tat, l'ordie des avocats recevra ter
di i juin prochain,A 4 heures etd,
de l'apres-midi, le President de l
publique.
C'est dans les alons du Bto
Bois-Verna, que la reception aurai
Fantasist-Th6atre
Mr Ch. Dugu6, Directeur du Fam
sist-Th&itre, donnera demrin mercrf
trne grande etsplendide representation
toujours 1'H6tel-Bellevue, avec d
filr-s d'Art franc is qu'il vient de rece.
voir et proc6dera 6galement A une no
velle installation d'ornemen2tatio,1
d'6clairagc pour la bonne harmonied4
spectacle qu'il otlre avec le filmd'A~
Le Bouffon.
Voici le programme de cette bel
representation
Premire Parnie.
1 SLntimentalit6 de Mme Bernael
( comique)
o3 L'orgeil ( dramatique)
3 R6le d'Histoir ( comiquti
-e Histoire de R6publique d'Hti
/ documentary)