<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01782
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 4, 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01782

Full Text

Mu fr ItSM


UtaT-MiJaaNCa (8a11&


Uberredh4 aah4 As&&


~-46m~t MAGLOIRE.
DIRECTKUUR


pORTTA U-PRINCE:

Tjois lools ......... 5.00O
DDttpA riorG mENTS
Aia moil............G. 2.20
mfIois. .. - a6:00
LTHANUEI :
tonm Moits. .. G. 8.00
IS NUMCRO 15 CENTIMES


j


,j


QUOTIDIEN


RtP)A CTI ON A DIM 0 N ISTR ATIOft
8, Rue AmoriCalne, 8
Lesasaueaces test ,eices :
A.Pomr-AU-PRINCS: auz bureau du Jourmaj
A PAlis s chcz L. Mavence& Cie
9. Rue Tronches
A IONDs : chtez I Yivcnce P (0. t,
A IsILIM ICtE I Nio011 NosSe
S. W. 39, Icrwaj!ene Srasse 46-49
A Niw-YoaK U: r ratj IPublicity Ccmpiny
West 4141 Street
I vs. iit Jt.w'to l IN 1 CU tin tl e C cut
1 -:re d S
A', L l eMlaClrAb et inbertions payable d v&Ane


UN CINCINNA T

LE PRESIDE
--4o1

House extrayons dut Matin de Pari,
wb reant article suivant, consacrd ,i.
u14a President de la RIpublique de.s
ali s.
L* president Wilson sera aine d,,s
*Tn alistes.
Pour fortmer.son nouveau cabinet.
Ia pris trois rdacteurs en chef, n it
Aepreieilr un universitaire, uii
T.nufacttlrier, un professeur, ti tfer-
iir et deux orateurs. Au total, liuit
vailleursl' centre deux bavards. :'c-;t
1 excellenite proportion pour fair
. la botltne besogne. Des le prinllier
eSride soii installation, ii a d'ailleurs
5aoncc tiq'ilconsacrerait deux lhures,
sellnitIt in a tie conivers:atio. wtnilr"
coEUI' (* ic) avec los correispoldant.s
ourniait\ : iune theure le inardi Iin
Sune lieure le jeudi apre~s-iiitli.
iure uIlc 0 bonne idue : le president
terAi eaucoup plus de ses atldietn-
xa du manli et du jeuii qiie de ses
ipldiences du i lerlcredi, consacrl'es
ml siliateurs, et du vendredi, consa-
,tnes anix dltputes. Los journalists lie
.vinnent, en effet, jailais trouver un
presidentt de la Republique que pour
Japporter des nouvelles; les parle-
,entaires ne viennent, au contraire,
jamais tl trouver que pour einporter
des prolinsses...

Le president Wilson sera aimt des
Savants.
Je (ld.ire, a-t-il publiqueinent an-
ione, tite la Maison-Blanche soit Icl
. stre intellectual de Washington. Lt
t~elence des prince de la science
.qais mon salon me sera ininniinclt
laus profitable que cell des priinces
o la fortune. .
S lotez qtui le president n'est nulle-
bent uln pedant. 11 n'a de pretentions
*cientiliiiues qu'en ma iere de inlt o-
mologie. II prtodt le temps de fac;on ad-
liriable ett ne fait pas de mysttre pour
divoiler son svsttnie.
Mon rasoir. disait-il I'autre jour,
ne mIe trompe jamais Quand il glisse
4lilement sur ma joue, c'est que nous
4rons du beau temps; quand il ine
Aoupe pas, c'est que nous aurons de
.i pluie...
Et, apras tout ce 'systeme-la vaut
bien celui qu'einploie M. Angot.

Le president Wilson sera aiinm des
contribuables.
Nous avons, a-t-il declare dans
Son message inaugural, beaucoup trop
aspillie de bon or et nous n'en avons
pm assez fait jaillir de terre... Les gou-
Verelneents sont souvent lonteuse-
Ulent prodigues de richesses qui ne
leur appartiennent pas et ils n'en font
Pas exclusivement usage pour le bien
public.
Pour commencer, le president r6-
dait lea depenses de la prdsidence -
t par consequent les frais qu'elle oc-
sionne au Trdsor public. Plus d'ai-
dee de camp paves sur le budget de la
Jftrre! Plus de yachts prtsidentiels
ileteanus sur les frais du budget de
M narinet
lt pas d'augmentation des traite-
nlat d-e ambassadeurs. On louera et
Soameubleur des locaux convenables
pwr longer lea representants de la lle-
.iqee dd EtatA-Unis a Londres a
i i Berlia, & Saint-Peterabourg,
ic.; emais ee repreaentants devront
eontenter des salaires actuels.
-- Is ortiront moins et travaille-
Ieot davt tag, a dit M WUson.


US AMAERICAIN : iqestins de polilititie lui iti'essr.lde Tartnte et de Iete Ct rindisi, et metr..it
la iination. Or il salt. parI l 'ex'*-iitie oen pleril a situation strat6gique de la
SNiT W ILSi a ac'lise 'niii ,liVi'oirnellr till tlmarine italienne dans le canal d'Otran-
J 1 SA^ .Newt-Jt'lrsy, i1' Il ll.s lI'laIitle li te. ()r Va.lona, cet ancient boulevard de
SSEtiln l t lii-- l e so iil Ite e- a puissance v\nniticnne. parait done, i
o-riiletita t deiotsiis o t ie.t I s opinion italienne, come indispen-
t(i' ,1lerai A t deso Isttil-,lls 4) 1 1i .1 d
I Ou, qilaln ils sorliront,. ils ill. Ic'ronll soE licitleiir s'il ii'it;la li-s; il .l..i s il |r.- sable pour compenser Ia'-.aintage que
I)p s collnlle certails die Ilnl"r comli a- seni I Ie eI'" ill\;iliaibl t i l c ~anl. tire l'Autrichc de ses excellcntes bases
liotes qui, se pro laelliantI e ln iitomio- Tl1, iites Is al alrTa ii- i1111ninl11n11 dc I 'ol.i. Scbcnico. Cattaro. Ct des lies
lile Still ls routLes de Flratit,' *l Coi )ll- 1'vaii iO t ll (tI .\ l it o iiiti ,' diilI .ilcs :i p(ropicers A 1masq uer une
So)lllillillt (da slls lille itte aiilt 'g 11 aii\ IeI ts tl s tI cl; l'l liiils **\ 'lit l-. lo I c.
tIIjeluiier i it i. n fran's, ci',inil ltv ii"r IIlla s'! Vi\')/t.- I I i- IIIvor 1s I. '- li:n tIit.c sont cls iC rccs qui suppor-
ji'te Orl' il' Ilit t hIlloi t Iitt'll i 'pall.- il ol it II 13II' i ut til. tiH' 11\ 'i iill t1c t
li rie an ;aI' oii l 1idiii ei itini r tiri i r t t 1r.\ 1 *a( t.ui.ai- l t n ir l m m n t t i m ui -
inva rablem le pat n, ( I II ,nit.r( l |la. .m.1nt1 .1. dl.o lle. n t-; ( -.1 h11r d. es l t.ili c 4 ns. c ir Is Id etIa n -
(hl.-sfi, llais SeS d jet illters i e loil e ll lll il l'Ia. tIl,. 'it's |-1 ,. .1.. il 1 .- L i lioL tll ,r1. Iti -i-e pa e
StiOle a I\ 1< i rl n: tis... iIls 11 ro..t0-vra t' d .il: *i sl* ti L n ^oii t I ic hi C c nord de Cortou
It, 1t t p all imi i i. I j i)giL Icls lICs dic Prespa et d Ochri-
Si ...1, to i Icur Liss.it t Ies districts d Ar-
1. pledsidl nLt W\ ilson s '- ra ti,. l ts I .. i' O i **I it ali I .. ist:t ct ic l /.i. doit l. ppu-
fe:m nes. jim rntlll 'l rs- .- s .-.il'en l-. <1,s i't- ,.ti,);n c' l e rn .ildc .i ajoritl helkni-
II vie it. 411 ffk1.I. Ie l'il'r i lia it IIl's ls .i.i -. .. lnt I .l ..t .. i, M .i ns ltalic se cabre et voudJ ait
Itllttie lin l ir.tcol a it' i \V -IIn s -'s 411il-. 'rs .I'Itil, ,iiiU,-i. I.1,-. Ili,)i- i.i l. |i ti ,nit icc bc.atict up plus au sud,
;serait tcon i io t mi ss 1 Isabh1; la i Ili:.i,' t 1irs1. l. |l.h :,il,:1iI .I. t .kl, 1., .iii- c iq u \' I K.i. 1 I .i m as, v rs le
4C'st lleutiIs ox >id n- l ae oci0)- M>rb. I*W l'm
t .e'st Jl'1,. s II .'l.l. ,e I. ,-- ,;I;;,il ..\ \V >,, \ll i ll-, UL1icll U ti e, li[ de ] CorlOl u; p.rUce que.
/ lie D a ily I. / l,.,. |i n .lI ss r.>l, I l is.I t'-.ml i P ll' i ll i I II" ll ll l *ule J *n l J il d uA .re u. a
dos. ilvitialtl ls, lL;Ii'ra I-. Ii\ ls I l''. 'nli-. \ il li: 1.i ll i ke IC t i|' lo atllit it.lllt i le A .tt
la table,i oi l.Si.ra los ri IltiIonst c 'ic 1 l.li inll ,a Illt |alin li ll|,n t. c' (I 4 1u dcicv ncl.it enticrement g rec
l'.- palrties., s'licut era dele la tl'. l l ila- 1 *ilil't itIn il. ell b i t- la Ilt0 pi 1 i4 iC1. tbtlbre mi.ii tlime niexisterait pli:s
tiii de lia c ltii i' e presihenltille' tJ.r t;lable .i s ln il s. dJans lai mcr lo)lilnn e. ilihcurcusL-
clle aura tonsils poi voirs j)p)li trancrlii- n nil,2nt pour elle, sa polltique la bcat.-
tolite s l quest ti ins d'0ltiljliwtlet. C- plus isolcc diplomn..lique,'nent
Et 'est liarfail. I; plilrto ol' scritit q I i c l I'Autrilclie, ct I'on cont oil qtiu'cle
intiiimetit liis giracitix etl plus .iiell- i l PO I TIQ ETRANG:ERE n.it encore lien obtenu dc l'acropago
ligenit s'il t-lait partotit Cot di it i de j- eiropLcln.
lts doigtss difeniluie 1itoAt llue d'ltre Pour lindemnit dc guerie, la con-
I'alpaage d'ex6uLeui rs barbius de ti'- foIn tlll( It, e r e lO c -
crets de Messidor... vision est encore plun a que, et ds
d(i es ronittrf divcrgenccs se rclcvcnt mme au scin
dc t 1' riple-Intlente: la Russic insslei
iLe s et 1 -l I it \W ilroi i Loo-,o I (1 td c I poutr quc ICs allie cs solciit indei ni ii,
d s alllr si'ihlt d aVilo.O .ul itl, t," I1 teut IL in I lllt cq s qul ce ncst ie leurs d0penlses de guere ct de ccllei
II a deji signilie qu'il ne traill in lpas ll prise dc S:utari qui i nctra lie dic Iur praise in charge d'uine parties de
cha peau ix haut de foriie <.i, *letx lcu a I lO- p; is, sui ltoutcs les au- la. dctte ottcato.liiiC. La l:r.incc, qui dc-
lois penidant sa prtsideile: l jll ir" de, tresq 'c s nt s.I :cirld cliropcc l C loie n t icnt unie tics grosse part des t\fn Is
son avet*neinent et le jouer de sa re- d ctrc n i ni t .aioi npli, t dHs diver d'l.itat UrCS ine so)Llhaiite p, is li ruin.: d:
traite. L'av'neinent est passed ct le d'ia- genciCLLS c Vtle 'tl s bistelt entie l. T ri- i son dcbiteur. I.'Anglcterre.dc son cole,
lj)au a eto inis de cotAi pomlrsirr i ptie l-teiitc c t i 1'riplc A.lliianc. mitl- rcldutCi s la Turquie 0ta.t condatmnce
iuatire alls iuaiid \\'ilslt -* ,.Mi *r. gre qu.itrc l iloa d i conlierences diplo- plvcar, d'avoir a donner l'autorisation
La preii're l'is iute M1. \\ lson eln- matiqucs n va-.int encoIr cotnvcnlu quc de imajorer les droits de douane, et ie
t'a a WViite-liuse, leux ilissii' deh la froilce septcntri.nalc dc 1'.\1- tient pas que son commerce fasse ks
cl lamarrds so pri cipitrtoriit vr, I' lit et b Iano, Ir.iLt c l'optration, ct l All magnet s'y
voulurent aI'ider i entlever son mani- almii i- e operation, e L1Allemagne s y
teau. Le nouveau president ,les re- 1Poar savoir cc que vaiud:a cctue dJ.i- Iimontia hostile eln songeant A son com-
poussa un eu irudeinent. citation, il coin\ icilt d'cx.ainiier cc que Ilcrcec Ce Orient ct a Ia prospcritt
Depuis cinquante-trois ans. Iinr serae cette cronticre abinaise, et les tinancitre tdu chemini de fOr de Bagdad.
dtclara-t-il, j'ai Irhabitude lte inltialil- diffticulits qu'clle ne nitanjqucra pas de h1 cst done a supposer que la Confe-
ler et de ime dsabiller tout soel,.. ..e soulever dantis lvctiir. in ellctl, i le rence qui se tiendra a Paris pour rCgler
suis trol vieux pour clianger miainte- march a ett coniclu avec: l'Autrich.c, en ccs questions linancieres. n'aura pas la
nant. cc qui concern l. lbanie du nord, il partic facile pour les resoudre.
Interdiction a ettc fate allx *(li'-c- n'en est pas dc imL~ane a\cc l lIalic en .\.i;s l Iniigme actuelle est bien plus
tours de thaitires dtie nettre is ntrail- c-c tlu regarded i'A.lbanic du sLid. cell'on encore cc qu e mCditent les 13ulgares.
rgs d'oIr la loge )rtsidenti ll ain I
-it. aVilsoli ilaiit a i spectacle. Intet'lic- n peut prltvoir .Ic. incidents quj p Oulr- ct pour cii tro)uv r le til et Ic d n ler,
lion a ttor faite aux liusines .Ile jou tr.- rit surge r de routes ces I g es de frot- il serait n cessaire de connaitre ce qui
1'hvitnine nati(ial qiuand le chiill de fI'l- temcnts dt ntt 1 ti cIition c1it.~t Alcmeint .a Lt colnvenu dans la mvstricunc
tat paraltraitit. Interdict tt artiticielle. mission du gtnlral Radko Di.iitrict i
aux serenlits ide ville d'arr'eter les voi- lD plus. si S.. utiri com1man1 dc pres- i t-Ptcersbourg, don't la press n'a faith
tire des simple ctiioens piEr laissri que touted la region ou s' journc.t lces queC s ignaler le geste sans v donner
passer la voiture prtsildentielle. Intlr- cent mille ou ~et vin t t cin 11 mill Ic ltttention qu'elle comportait. La Rus-
diction a 0 taie a t uicne a o d 'a ii e- Alb.anais cahou.i iuts quie 'Autis ich sic a-t clle. come beaucoup de jour-
ler le nouveau president Excellelce. veut A touted force protegcr. le point Jc ,inaux en ont rpit 'l'0cho. rellenment
Gest un nouveau Cilcinatus -- saits mire des ambitions de I Italic est Valo faith dtcfnse aux Bulgarcs de s'appro-
ia char'ue. na, car il ne faut pas oublier que la cher de Constantinople ? Ou vouiait-
c6te albanaise, dans le voisinage dc clie -dans le cas ou la mnenace autri-
Enlin le president Wilson sera d<- cettc vlle, est av point dis1tnte dC qua- chicnne se serait precise contre le
test des lqu"lmandeurs, des sollici- rante mills de la cote italicnne, et Montienegro-leur donner en dedom.
teurs et de la famille Lebureau qui, qu'tlle continent des points strattgiqucs magament une action directed contre
4tant d'essence international. tendd qui peuve-t d,-evenir autant de blsbLs la Turquie, atin de leur faciliter l'en-
ses ramifications jusjlue stir I elnouvea 'opcaius coi;c 1 it.,tic. Icvcmient des liignes da "'chiataldia ?
monde. It vn \ p.is lmoigcinps que I'amiral Ou. tout au contraire, les embarrass
ie jour mitelie Oil M. \ilsoli a Plis IBettolo. ilinistrc de la illnaic italien- que lcur cause le cholera contre lequel
le pouvoir, la note suivante -tait enl ne, disalt quc Durazz/. par la configu- ils ont A letter A Andrinople, et les
eTet coninuniitleea iA toiusles j urnaux ration ut Ic pcu de proltondcur de sa soucis que lkur donnent les Serbes et
et affichs e dants I'antieianbre el :l la- rade, se ptcterait mal a l.i creation d un les (,recs pour le partage de la Maco-
president i port militaire. mais qu'll en ctait au- done, ne seraient ils point les raisons
Sque president a le regret taicOie" trmncent dc Valon., et il concluait quc qui los paralvse.,t vis A-vis des Turcs .
ser forinelleent derecevoir c tx lsn i s Valona dev>ati un Ijour dcvcnir unnc E ltout cas I urope ne tardera pas A
ont a demander une situation oin n base militaire, i ny aurait que litalic Itre lixtc sur tous ces points encore
advancement. 11 a I'intention et ile desir qui pourrait Ioccuper, parce que Valo- mal connus.
de consacrer tous aes instants aux atf- na possedee par une autre puissance Toutefois des bruits circulent avec
fairest du gouvernementet aux grandest d:minucrait singulierement lI.fiicacit6 persistance et qui affiment que la


L L _-w-; __ __


r' -- I a a --
















































I
r











I
d
d




r
c

11
c



n
I














i
I
5
I













II
I
p
t
6
ql

If
L

t


Bulgarie, A l'instigation de la
police, mais principalement de
lemagne, nigocierait ave, l. Tui
une entente secrete qui accordcr.
cette dernicre des conces'sion,"-
frontiere de Thrace en cclihngc du
tien qu'clle diiiitcrait aux Iuli
dans la question l d- S ilo:0iqu- i
eile s'engegeaiit .a roster tnelCtre da
cas d'une guerre qu'ils aiur.iient ,
tenir centre la (;rce on la Se.rbie
t-nte qui serait coa:vertic en al
apres la fin des hostilites.
I con i rmai ti on de la. rdlit


Tri positions qu'on les avait commis l'au Tribunal de Commerce
'Al- topsie, mais bien pour trouver dans Auldience spdciale du io Mai 1913
rquie l'intimite meme des organs la signa- Le tribunal, sous ia presidency du
.it a tuic du inal. cut fallu fire une coupe doyen R. Bastion avant pour assesseurs
lr lai du I.t e pour me montrer, ai lil nu. ls ugsAlex Roy et Justin Thomas,
soJ- cette hvpoth:tique boue.cncrassant les e sie hures du soir et pro-
ctres canalicules biliaires et I'aspect de mo- pce sies jugements suivants
t s saique des cirrhoses h,-patiques. Ils n'y Celui deSfau t qui condamne
s L: o it e pas pens& Celut par defaut qui condamne
us l o it m ene pas pensd .\.ine Vve Emile Marseille A payer a
sou S'tl est prmnisde fire deshypotheses I.me ilemance Jn-Charles la some
, en on presence d'un malade qu on voit ; de -.-IlI gourdes avec les int&re&s le-
ance' dans les premiers jours comme la du aux, cx-:utton provisoire sans cau-
reste Iutt. fort sensement, Ie e Dr IL'on ton et rejette les domagnes interets
e ces A\uL~Ii'. il n'Cst plus perinis de rester n et les do ages i


t e.ia Is centre c -e
bruits pourrait sLcule permintirie' tic 2 II-d ins i:rtitude, quand on a, devant Cclui pir dtfaut qui condamne
surer Ie deplaccient des t Iorc's qlc ce soi, r.ind )ouvert, Ic mervellleux livre Christine Leveill a pavcr a S. B. Bran
nouvel et.it de ichos vicnl.r.tit pro tde l na.ture.lls n'ont midlheureasement dao la -ommen de 3-7 dollars 27 lo0
duire dans Iquilbre curop p.s comp-is son lang avec interets legaux, execution provi-
I.- diagnostic rctrospectil d anemic soire sans caution et rejette les dom-
--- perniciuse progressive est maintenant images int&rts rtcl.:mes :
.'..utalnt plus plausible qu'ils insistent Celui qui condamne Jeandise Jn-Bap
111) 1 ## *,1- 1de nuvctu sur llne anmic prfond. tise a paver A G. Blot la some de
SQi A. l, n unrle an-ie sxtrieme sup- -79 gourdes 5o olo avec int&irts t6gaux
ff a 4 I fill olce tr p. ir Ie clinician est iairmee earh ct rejette l e dominagcs intbrpts rccla-
I'hmalthologic,dit le professeur A. Gil- mI
beit, le champ du diagnostic est tres Celuiquicondamne Mirabeau lthrart
Le gros b!oc se desagr-&e. Is sont restraint. 11 doit se limiter entire la ma- per :i Baronville Coimon la som
r,", Ladie de Biermer ( anlnie pernicieuse a payer ABaron-ville CLirhnon la sorn-
maintenant r&euits au nombre dc trois ladies de iermer ( anemc perniieuse me de $25 gourdes avec execution pro
p ur soutenir l'incoIimpI.rable p'-roces- progressive ). la chlorose, les h6morra- visire sans caution et :ux depends
verba.l. Les disidcnts out onpris. un gies la tuberculose I cancer gstrique Cclui qui condamtcDessaixComeau
peu tard. qLu'ls ni pouv.iient dc.iern- ct htpatique.Or. les smnpt6mes notts ei paver i Cai. li.tcvc ct Co la slnomme
inent prendrc position d dins ltinle dis- par ciix-imeincs ct les Isions trouv6es de 295 gouirdes et i ); dollars $. oo
cushion ou Ics contradictions piricles .i 'autopsie concordent beaucoup plus avec les int rts leg.aux et li accord
se heurtent sans cesse i des prni:ipes avec l'an:iiie pernicteuse progressive la liaulti dJ se liberer par des terms
de mCndecine, inconnus juis ,lii. qu'.tvec atuciune autre de ces affections. InnsuAs de 50 o ourdes et 2o dollars
I.: derniii e dLt:no:nstrition slg !Ie (C: q'ils considrent come un cme, i a etcl emana ll dit que le
des I)rs .\ni:lot I.- 11h.iA.EL. illiic- o.c'ie.C dui trait :m nt csst la mn rche me-. i o -p.aiemcnt d'uLi term do.ti eitrai-
reau est pirticulielc'ni : n s,, tive .1 n : I im lie. qii sl tcrmn ine pres- nor Icxigibilitc de toute la dSttc,. ac-
ce double pointt dc \ uC. ,l tiajoui-s p tr la mn rt. s ul qu.anI corJc lxcxcutio'i proves )ire s i l c au-
Ic suis 11n ltanloie. )ont nc tie con- une mcdicaltioa. logiqe est systomati- tion e condamnine l d~biteur .au de-
nait paI.- pourtan. t c ', is protcs'Icir de qu-iment institue. pens
:liniqCue. '. u m.tre qi uratl I,t-il n:essiir minten nt de leur Celui qui conamne les poulAlexis
Celui qui condamne les i.poux Alexis
tire les orTuClls. s~1 n'.tait pa.i .iaent. rappJelr Itue Ianmie perniciCuse est \Augustin a pavyer a Bro\wi Victor
Ah r''- ITenr cut etc .ivatl.icu\ un: m iladie autoiome. c'est-i dire l.i sommn de 2 1o gourdes par des
d'avoir ct. c, ine i noi, u:i nii. ils a.it s.viptoiiiatolgie.soninatomie terics innslcls de 2 gourde avec la
in se ,,.ra.ieit p is roupp i l, .il li ha i p tllhololiqull ct soln 0 tiologie. 11 me clause p:niale que le non-p.iiement d'un
pour 1louIoli ..ui piubAi c'.S pi. i tc- sllira tid dire qu'o:n Ii trouve d.crite term entrainera lexigibilit de toute
ressanltes .t dcs tires dli\.rs cLt dit la danis tot traitet de p thologie et qu la cItt.
lernitre ciid tie tinritci di tr' i curtes les lions d neratives, les m&ncra s. l oditi Celui qui re;oit en la forne l'op-
:onsid.rattnions. nations) a.tlvs des tissues ( to', raI. position de I'h magene Blanc au juge
L.es I)rs .\Ann u.il. l.2 i ad. I >ucle- .,I Ivm aliq's),< sont considers iment par defaut rendu au profit de
ieau nl eu lc lc .i,1 thc ,ique d cominne subordontnes a l'alteration du Annorius Philippe, rejette I'exeptio
:rire ue hs tait daans les c.naliulcs bliaii- A.i jCe russi enlil demontrer a Mrs posant. se declare competent. dit que
es intra -hlipattiqucs., Pu lcur impor- les 1)rs Annoual, Lechaud, Bouchereat l'aveu fait l' instruction et dans las-
e que la cirrhose lhpcrtrophiqluc d1- qu ils ne raisonnent pas come tout le sivnation du I mars io07 doit etre
igin .ilcoolliqLue nie soit pas. bil i.ae. money. qute la conclusion ;\ laquelle ils retenu le diboute des tins et movens
nais ;.;':,,'c. 1 leIr cst inutil. de sa- ont ab,iuti est souverainement anti- d l'opposition et maintient 1 -
*oir que danis les cirrhocs v cirncts. scietitiquc m deaut dns route sa te
est la v'ci.ne porter ct soes railic.tio:s I en doute. lls sont places trop loin pour sortir son plein et entier effet
|ui conslitcia la L ie dappo,:t de la d, la chl pcllc pour qu ils arrivent ja- e li condemnation de l'opposiiant
substance irrittiite et sont Ics plus. at- in tius benehliier de son ravonnement ,au di'pens
eintes, tandis que dan,' I's cii r~osis utile. i comprnrendre la mtihode a em-. 1
iliaircs. c'est dan s I c..au\ biltair-es p'.,v.r pour fire une autopsic et inter- Ctlui qui rejette Iexception d'in-
ntra-hlpatiques quilie s conlcntre le piter les gros.iss ICsions qu'on v ob- compitence soul\eve par Isaac LCger, I
naxiinmumi des lesions, par qu c Cest sLrve. se declare competent, dit que 1I:. Jac-
Ir les voics biliaires quc le tissue coD- quiet a cti le prite-non de Lde ger, con-
onctif ct la cellule hlpaliqut snt at- damne celui-ci a payer Damocles
eints. Penu cur in port que la ciilIho- Ascencio la some de 400 gourdes
e calculcuse. qui est nlle cirrhose bi- avec e\Cultion provisoire sins caution ;
are pusse ie vypertrophiue ou I et depens ct rejette les dommagcs-in s
Rtrophiquc. que 'p/ rr iV/ 'I / ," ri// ro- ti i torets reclam .s ;
S. inl Celui qui declare le sieur Auguste 1
orgae hp"ati c 1 REN SEIGNEMENTS Ahrendts ii rcc\vable en son action en
Ne leur demII nde/ pas ces notions T revendic it ion de cali contre la taillite
edneralecs de pathologic. METEOROLOGIQUES Ph. Kie lcr et Co et le condamne aux a
.\potres incompris d'un novel en- 4 IBSERVATOllIE dcpens c
;eignemenit. i!s \vont jusqu'.i braver tcui p.r d.taut qui condamne IEd-
'honnotclde la physique Olmientaire, DU mnond (;ernlain a payer A la faillite
e bon sens ct l l hoique: l.ihypertro- SiI:ilNA.\II E CO)I. GE SL'MAIRTIAl. Kicller l some de 222 gourdes
hie impliqu.nt forcm-tavec interets 10g iux et aux dipens; I
action dc volumII Ict partant de poids. Mardi 3 Juin 1913 Celui qui rejette la lin-de-non-rece- I
criven-ils, 11 ntait pas n.ss.re e r r mi 1.-\vable soul\eve par A Roudel et Co
nesurer. in de pLesier l ior.ti n. .. L contre opposition du sieur Denis
orps pcut atm dnier de volum,,e sans Serre, Ic re;oit oppo-ant au jugement
uore cehu auement de dieimncsiions ein ,i niium i21,1 de dctaut du Juillet ; retracted le dit
rainc neccssairteent une au-gment '- nperaure l)naxill :12,8 ugerent en ce qui concern la con d


tion de son poids I'hypertroplhic d'un
organ. depend de son poids et de
son volume. II cut fall determiner le
poids ct Ics dimensions de organe
pour savoir s'i) tait hypertrophic et
son degree d'hypertrophie. Ce qu) est
important pour le diagnostic.
Leur proselytisme ardent veut me
force a comprendre ce qu'il m'est im-
possible de comprendre: \Ayant trou
v6 ces calculs et en absence d'autres
causes tiologiqucs, il ,adil Ilogiqne ,i'a l-
merttre que le malade faisait de la li-
thiase biliaire et que le sable ou la
boue que charriait sa bile pouainrt'. t hie
obsit ner les canalicules biliaires. les en-
flammer et determiner par ainsi le pro-
cessus de la cirrhose hypertrophique.*
Cc n'ttait point pour fire des sup-


Sdan1nation sans delai seulement ; ac i
Movenne diurne 7, corde A I'opposant la faculty de se li- f
Sb&rer du montant des condemnations n
Ciel un peu nuageux toute la lour- du us-dit jugement de d0Iaut par des I'
inee. Vent E. frais vers midi. Pluie Sw. terms mensuels de i jo francs ; dit a
.Jlairs. Brouillard sec. Couronne so- que le non-paiement d'un terme en-
laire. Baronmere constant. Microsisme trainer l'exigibilile de toute la dette, j
local lundi A 8h. oom. p. m. maintient les autres chefs du juge s
I.SCIIERR mnent de defaut pour -tre executes et a
condamne lopposant au. depens ; fi
A la itmniooire tlu Presldent Piour la provocation du jugement
TanerNie A ugusle de Damocl:s Ascencio contre Jean Le- f;
Hier. sur I'initiative du General ger, le juge A. Roy avait fait place au
Murat Casimir. commandant de l'ar- luge Henry Roux.
rondissement de Mirebalais, une messe Nouvelle composition : ti
solennelle de Requiem A laquelle assis- Dossous, president et Em. Moise et
talent toutes les notabilitcs de 1'endroit Alfred Celestin assesseurs.
a dtc chantee en mnmoire du President Celui qui condamne par d6faut les
I Tancrkde Auguste. ieurs Reimbold et Co A payer A Via I t


mo o mu m u I-- -- -- .- I --- w


It;ill)'Pt'I4)lli's te c'est (co soir Ia& m

I.'IiC1011ic1iit P ti'iti L'et (ll : ii-rist ed e'in


II t'I. I. ref-1 ,Il1 (itL CIi 'itt' u l 'I

1-" A INl'th 11


I Io S .*pl IJj '
H 'llo -, )iv 1 % ii I ; 7 1 I Ii irej, rip
4111 'lit ill11't')I isLi t'4)I*.1V 'i jli
Utt e(s biZ.-rre
I II hait I) u leilit, i tll trange





tont iilmint-iii w i t Iiit a I';L. i diis. jq
Io s're t- '. hilit lll r1.1 it'Iedin seem
tl'of j t1 fiti c1144115 I't -la I tn ld.




A lI'ilwl ls hr4.jmlia ifA
(~4 sor, i a ra i-~Il'~ll~ re~pr~sem


.Lu';r ist;i il1;1t 414 h'oIIit )III' (r I se:nut
tIo iiu l ift' I 'e i iuiitc t nl). h(1,, In~eUi




a1 l .l .listes ijeds (viens 'uisittionne ik
Sa'iwo oit r m il-tab's tIv.-.;it .. long. ilib




it 'O4Is l-e I l'('hit.stre tZim iitr' fe cer
At'5 hIeciiix ai 41fiieit cette ml
C4. gt'ixil' ( I. Iyii leau 7 l rerS
1'n ioleur asid:ciieux


i..ti i~t ('I u'Idia lilit brultt4 de SI
i'v a~\;I;i-.sitt a 41 Scit s;i~ir i 9.19' 501n t
anlvt'le;C Lo;iat 'voh'umlw' li (llianv

I Iii 3i.i11im) It' imlfait t'uis l-ii satainfl
jmi J ri dit.Iiim 'e f (10oiq iite, fti
l1:([I-,-ses'wiuitait trsles hitit aice tte







Sict's tii -%11.1 t1

Ithi 114llvaoit fit coildiit diIIEi u x '
1.u 1 c C'.hets1 ireudii i(IatiIl .iepoWi
'I IIltbSOil (IaI'ra t aux d tii~drt de LSJr'

Iii juage airrele
.avaii t-lik'r vi'i'1i six Iiit pl'r'5 dU !el
LII ('aft' iltrrttnatiwofal, hI' jht,.r B ldiii
Ic In stctio ill id aynt r-et l Ip k
I .tilicatiora l Itn rt-1 1 1, itm.io att
Ilos rerltions I'aouti'e jou, lt~ Ir
a lit htowlite ro 1po3ase alla. (ell Pi

ai pisittdt il ltal Ancionf doscepiditi
~s lieux av~e .ses hosiutres et aimIm

Zil"I 14.l rt5 ix gso t.utirci' MHais pide
vaInt refus( d'obtcmp.trer cet
it a0rreitl et conduit m li
()in eonnarita-a jocesainineluet db
iifral eI
Paris~an TheiAtre
Slir m I solicitation dii pubdicl
-e? l'arisiana (twne une secoaCle
Ia Patter !e damo Si ximoUvId'

lel mme tioujsurs c'i st au
illt-tahesil qu'aur d lieu e!t6
eon deux ave&sbeugs et dinvft


mm -- p


cento Ferrari la some de 4.079
78 o0o avec execution provisoi'1
caution et aux d&pens;
Celui qui rejette I'exception d-,
Pr't.r-n-e Oulhrve par Mine Vve
s d6clre :o:npZtent, co:Iain le
dain: a rIpondre au fo:d et al
pens ;
Cclui qui condamne HeunckL
son A payer A F. Loniewski la
de 23 gourdes par des termes4
suels de Io gourdes ( dlai non
tested ) avec la clause p nale qj
non pavement d'un terme rendia
gible la totality de la'dette;
Cclui qui rejit l'oppositioa
Mie \\ve In-Philippe au jugeIai
,dtl'aut rendu centre clie en favew4
Vve BHlony PNnel et lui accorI
la faculty de se liberer par des tar
mensuels de to gourdes avec la dr
p~nale que le non-paiement d'ul
me rendra ex;gible la totalit dIl
dette
\'u qu'il est 8 licures, le siege

Fanlasist 'ThfAtre







* r~oadi0 j 1Eune des meilot'irtes co-
:de Mla" %aurety CoflmiIttthii
1irte SII d' pi~lSl iion le Wait,wiu i


l qo r I'jiIt'1i 1 )11 .4 (lb Ia parti -

des (.hitiiiieLiUtS S i'' ,n tlifi S4)
Me ti tit I~it'. et Sa ric l loi-lit iprt



It0rchand14 de -!irii1 cuit (Iobit e'
de cl S 5' I' %~ti Alsv.I i~t- ili Pa



hris, mirellt II lid i IllC ic f')ItIia[*ii AICUI-to
prdsenCct dii 4 tel I ett t1-'m- l) It's tll (i t.
nopiSdblet pttpcr 'll e~u dhgu


Dair1'c Ian iiidoiin.iI1i tti 41 Itd'oiL t I.,
kjol eurent 11111d title vid lolit t. 'l(

Sw ui(C uiic i (It. I mp'l't'a It. Ild1l 111. l*( e'-


pr en ce'ti iiC-11 iIt's','A Ia
re pus (.1 priscma
Dal). it 11.11t' III.' l jwn'i

I I Vcoth

laai






e 7 he lt'-cii 1:11 n. 1.4' Se'i'111 11'it'1' II it-
Lat laictilliit ;'V;UI-., 't"li Il I.lI I i' NI i
tie'Ii i I 411(its t iti I aI io4'eis t


viees. 11 est etonin d'apoprelrrcI qu.i s LIS Ie
No'll'eI' it la ll:ill Gouaverncment li ral et pc.), icte
Au irs'tilaniit.l accuel. un cito en, nll j urmi tiiste a eto
Mladam r,.-,anl'd I'.i litionl arrct ill,.lgain,::t et .irbitr.irenmcnt.
Spuis j ete I In p:'iso 1.- 1) prt's l.i lctitr
Si. ni i ll i' de MrJean Jacques. ic .l t imputa-
Ne ds ible au delcgue des C tr:s.M.r D)artigucs,
Con. n I .
on. 1'ancien depute du iuiiple qll ci 1902
defendait a la tribune de la Ch imbre Ta
cause de la Justice et de la libert&.Est-il
Lt CIltl n bDt9 possible qu'on relk.'ve de parcils actes
asous un (gouvetrnemen at qui .i .a ia tte
un ancient S'nateurqui a p.isse toute s.i
.S',, :r., e i. 2 Jinu 191;. vie A rclamecr le riKgine de laoi, lIui.
Dis louvcrture de la seance Ice Jpu- hier encore disait aux membre, deI la
tQ I nal,/ diemande I'intervertissement I reaction du a Nouvelliste et du
de l'ordre dJujour pour fire A huis-clos. I Matin : Messieurs. je ciomipte sur
une communication a l'assemblhe. vous pour defendre, come vous la
Cette demanded done lieu A u;e vez toujours tait. les inttr.ts du Pays t..
longue discussion. II n'est p.g permis, en cc mom:int ou
Cest d'abord -lurh' le HppOlit.' qui tous les efforts du Gouverneiment ten-
propose dcpuiser i'ordre du jour avanit dent vers le Progres et la civilisation
de nasser a huis-clos. l u'un citoven soit garden en prison par
Et ensuite Laurlnt qui abonde dans unique volontw d'un digue militaire
son sens, d'autant plus qu'oi doit se Sice citov6 n est coupable dun diit
rappeler que la Chambre a cu dcj.i a quelconque, qu'il soit livre A ses juges,
prendre la decision de ne plus accorder n aturels. l'arbitraire et I'injustice doi-
fintervertissement de l'ordre du jour. vent dtre rtpudies definitivemsnt.
Larri'ux, \aI. St-l:,r Coliit ne sont L- de&pute Leconte conclut en demin
pas de cet avis. O. ne salt pis les rai- Jdnt que le Bureau &crive aux Secrctai-
sons de )ufanal pour demander Ie res d' tat de la Justice et de l' I;t-ricur
huis-clos. 11 a certainemenct t une co:nl pour reclamerpuremnent et simplem.'nt
munication important Ifaire. la mise en liberty de Mr D.Jean-I.lcques.
Ccsar r&lame le huis-clos stance te Le President object qu'en vertu du
nante, on ne sail pas si la mnajorite ne principle de la separation des poavoirs,
srapas inlirine avant limpCaselnte la Chambre einpitrait sur les attribu-
de I'ordre du lour. La decision don't tions de l'Extcutif en adoptant la me-
parleLaurent ne peut pas tenir,car elle sure proposee par le deputy Lecante.
est denaturea mettre l'assemblueen ,tat Le depute Canilhl Ldon pens. qu'a-
d'inftriorite vis-a-vis de I'Excutif.Alors vant de paraitre accomplir un b.au .s
qu'un membre du Cabinet a toujours te, ii faut qu'on se done le soin d',re
ledroit de demander 'interverrissement vrai, car tout geste qui manquerait de
qu'on ne peut pas lui refuser. voudrait base ou qui ser-it passion ncourrait le
on interdire cette prsroglative A un d. risque de manquer son but. Le deputy
put d ,Leconte peut avoir d, tirs bonnes in-
Laurent declare n'avoir rien invent. tentions mais lui Lton. a le droit de
O a encore l a memoire que le rap- protester centre les imputations por-
port de la commission de sanction des t&s sur le ddlgus Dartigues qu'on ne
procs verbauxen retard cmettait levouu peut srieusement pas reidre responsa-
que l'intervertissement de l'ordre du ble d'une arrestation.
lourfut interdit parce qu'il apporte une 11 est un fait indisputable, c'est que
veritable entrave A la sanction des pro- Mr I). Jean-Jacques qui est un june
cs-verbaux. homme intCressant ct digne d'cstime
Duroc Momplaisir affirme que I'assem est en prison. Or il v a un gouverne-
ble n'a jamais pris de decision dans ce rent qui a sa tote des Mintstres rus-
sens. 11 se rappelle settlement qu'A la ponsables.Leconte peut les interprstt.
derniere session, le Bureau, sur lobser- es questioner pour savoir par quel
ovation d'un d6pute. et sans le vote de m6canisme injuste ou svere .\Mr Jean-
la Chambre, cut a d6cider quon ne fe- Jacques est encore gard6 sous les ver-
rait droit A aucune demand d'interver- rous, mais ii ne dot ras a 1 advance. in-
tissemeit. Cette decision de circonp- crimin-r le de:i.gu Dartigucs.un hom-
t .c e sans valeur ltgale ae peut p4s me qui a laiiss de tiop boas souvenirs
tre applique A' la 1I- a o eours. i I& la mbre.


Ii Ii ii~ti.~l .i le'I I I I Ii C
t I I1.
I k I I I k I I I v I v I I~~,11 11 1 1 1(':~'





I I k v







111 4 4


assemble,par un vote rdgulier,adopte Leconte estime qu'il fait son devoir
la measure d interdirelintervertissemen lIorsqul r&claume pour iu journ iliste
dcte Irdre du jour,ce sera un firt acquis garden arbitrairenmit e.i ,prison. 11 rap-
contre leq0 l on. ne pourra. soul'er pelle les mauvaii traitcmentsqu'il c.t .
iucune o section. lEt alors Ministres et subir eCa 1901 a' p Ipo, dI con i)I_ .
deputies n'auront plus qu'A s' confor- tairesur l'a:t.9 de l. C st.tuti q i i I
inmer. avait public dauan I,- jo iile Ice iS II.,
Cbarlhrs L.conh est de I'avis de Mor- qu'il edi tat an Ci. L' si: culc v'.
plasir, .s'ctait leve l la I.C'limb.e. cell d, dc.
II ne peut pas v avoir deux poids et put, Albrtinipour prcet I s. dti-n
deux mesures.Si intervertissement est 11 Ie ser.a p s dit q.lie s'.liai nt aujoI -
dcfendu aux deputies ii doit I'cre aussi d'hai d'un confr-ie ever; lequel l.s
pour les Ministres.- 11 ne s'explique, forms protectrices de la loi n'ont pas
pas d'ailleurs cette discussion soule\vIe Ilt oblervees. il ne sera pas dit que lui
autour de la proposition te s %! col;,. Lcconite cet rest inditrfernt.
gue Dulanal. Un depute a toujours des 11 conclut en priantle Bureau d'\crire
raisons majeures pour demander lin- aux Scrctaires d'l-tat de I.a Juntce et
tervertissement. de 'lntrieur pour les inviter .i h san -
La proposition-Dufanal mise auxi c de mcrcredi pro.hai ii Ia 'lctd Je
voix est adopted et I'assemblee passe fturnir des reasi-gacemInts sur Iein-
Shuis clos. prisonnement aux Clive'i d Mr 1). Jean
SA la reprise de la seance publique, Jacques.
une demi-heure aprcs, deux pro:i- I.e Bureau pro:net de fire le niI:;
verb.aux snt sanctions et Ie Bureau saire et Ie seance est levc..
done lecture des pieces de I.i corres-
pondance ou figure notainmmut une
lettre de Mr D.Jeain Jacqucs exposant ar
I'assemblee que pour avoir public dans Cours de Bourse
son journal La Laanterne .unii article
intitul : a La passion poltii ui' aux OrAmericain ,, o'o prime
Caves ia ett arrAt6 et deposc en pi-
son avec les traiteinents les plus indi- ChquesurParis. ; 1/1, 4 0o/ prim.
genes .:que les tormes protctirices de la Traite sur Paris. 2 1\ 2 1/2 o p
loi n'ayant pas et6 obierv\es a son Transfert sur Paris 4 I2 Io prime
g ard., i en appelle a la I h.mbrc bhie Chleque s. New-York ;/I o/o prime
qu'il ait de&j porter les faits .i It co -
naissance du President de la R paibli- tillct de P. 2. 2 1 o o csp
qlc, des Ministres de ila lu tice -t d, Nickel. 'I o'o escompte
ilnttrieur. Dcttc Int. d'llaili 1i 2 92 o/o ad val.
Le lPrcsident pr,, >s- dc '.:l .,-.'r c,':te
lettre au coLnict de i.t Iuistit .-- -
Le deputet Chs. I. : >:;t I1*'sSet p ,s JdIrdu
cet avis. Service IItlrauliqic


f
* *


i s mlce. 2e li It) 1

Pol-1ati rince Io Juin 1913


h~t.-e': *"


:a
4..-
r .1.. ~*


I'- .

K>1 i
birLc I 1~:1 31 L 1.kj't'' t': .2*


. J


A L
P 31


U I~iWi 1 I ide

at-

Ik I I N A i c a
I :iit .1*- ei Ii\.


YK -


I. I -lite




I 1 'IvI till
oil'




A I I I OAt TS.

Linne Atlass


Avis c ,:onuiireitulc


Ie I I- v
lli c. Nc, 1:11. 0 I4I


I RINLBAULD &


Glie oA gen Is]


IC.
'II-


Le I)L Lolls rIo iiop tste

Ancili extern ties llopiixii t 'e Paiis

(11ilmu -cI 4 thiirale .1 Ilaitlile Ctuir ui.ice veI Acc01itfchi'iuc 1ii)
Iti i public.IC (1111 t?-cldI I1l 1CIA C111 Z

Manope A uyUnsle Iountain (l\LfuL-;vjNA)A


n


Ilfesse tt' Ipc.1uioii

P~4'ryi 74c! h ~ieaI) u1.~ hred
V't dom w till(11 111.11m1 :4 Vi:!. ~:.;:I I1))



i & ()11 *i )1; i. I i.I ~ .I' Ic mpsent


IN II(&cUPI- DWAmis


n M- i.- It-i' ... ^ .v on ,Il. ".\r, i. l

--- llell~im ,r le.it al tSn| in ii l,, ir S i,, ;i ,t.I I., i* rt
I. ,s tal i i ll,.s :., I m: l ,,I l l, i. ,s ; ; 1. . i l
I' i i I- t t I. I ii 1- I 1 : I" '' I. l
p il ilmlii 1* I,,'- n intl nl''tn \ :i In I |I- [lli li i r Ii ; i ,i i \ ". i : I.;'. I: ( ',
|l< r l" t al. m :i| l n, ; i intl II l, :l- '1 -I1111' *'1 .L wil' i,'l. I n il i t t | ] >liii ii,,. t. lia-
|-o ,t < ),-,'S*. / I '. i '-i/ l r it( 1 s1rl l.-; i I.- I. -r lo '!. .
(<' iil ',r m lt. l 1, s | r i'-n l i 'l. '. i ,. ,l| i','ll,.-,
ri' *d,.i'thl-r nl t InI il',ll, ii \ ,\,'iiiu r ,, n l.. : V i 1 p i ; ] 1 "* tin


L~;- I.- MUM


I 1(1~)
~hrc ~.I \'~llr'(. tn~t)


wt -a ta- P J


A I le'll I iw: !







Hotel de France

.4tte mason tn-,i ,i- nit sittie.A I .111 .Ie' (iI a I Hilt? (ii Quai et de la Rile
Tdrou. rendeiz-vous (iii Iiiinli- lii, sct imie vs sIou-. ltnis elltzes et des rmieux


--.- --III

CHANGEMEN T D'ADRESSI

MONSIEUR C. L. VERRET .
Tailleur-Marchand


dMpotes de notre vil! i
Elle vient d'otre compillitenent remise A neuf et offre A I M. les voya- Annonce A sa bienveillante clientele qu' l vicnl de Iransibrer
eturs, ainsi qu'aux lions ourirnets port-a;i piinciein s le neileur comfortable. son du No 7 de la rue Traversi6re I la rue du Magasin deri
Salle pour grads diners .t salolss particuliers No73. 'esl-A-dire quelques pas de son ancienne mason. Ob
Cboargeoise et fran aieuesevs t es illt aI eagles. vera dles articles pour tailleurs en gRos et en detail, /ournilre
Sous la direction d'un maitre d'lotel francaise mirs de ler. choix a prix trds moddr-s,
Table d'h6te.: Djeuner de 11 112 a 2 lres. Iiner de 6i a 8 hres. La mason fait un grand rabais sur le prix des complete fails
Consoiinmm toutes les heures dui jour et de la nuit. nis pour hlommes.
Vins rouge et blanc des meilleairs crus tde I'ordeaux. Elle oe A sesaimables clients des articlepour homes
Restauaat : Srivice a la carte de S Ii du inatini i I du soir. E ,ore s air s ients de arir
MM. lea voyvageurs qui \v.,drait Iat .jir l.s w.rtinelats de la campagr,, i peaux jusdu'Achaussettes eclusivementdcl t h I lte n),iv,:3lta
trouveront ein outre les intillcntUci s mscas ia IHlltel Montaiue, a'ppartezant la ue A prix Ires r6duits
mime proprietaire.
Dans la vaste Salle dui (:afr, ofi victit d' : e l aite une installation moderne ---- -, ---_
sans pareille, on tronlverat touts Is coi:somin) nations de Ier choix.
CHAMPAG;N S : Ileidsick, M(liIaIln, I'oiiiiinry, Victor Cliquot, etc. L
BIERES: Globe !I:rand, Alppolo, litck's, etc.'
* SANDWICIIS livers, toute la journiLe.
Devant I'Etablisseient joliur et nuit, station d'automnoliles etde buss.


BAISSE DE PRIX


Kola Champayg ie


la d claz i r*e Ie 3 e


,:3 Z3&J


Kola Champagne Formule Dr. AUI)AIN


la. dctiozirile


P .


Sochctc GG6,ppitijiale de liola Chlampagllne


ISINES A


VA PE UR


S IIN()N VI UX .- 'I1 l)0. 1 iAI.ioas:n u p-I'El aI
Port-a u-Prin ice,

tI) I L. 1ZA ULT Damre-Mlarie
13,"A 2JUT13A Jeriii e
Tl. G joJSSE 'MiragoAne
CAICEIoN Gl1lCl~ S 4i.lap-tlaiticn


___________________________- Iwl


VARICEs, HCMORRHOibEE, VARICOULE, PHLEBITES9 CEDIMEI'S
. 'CH~eIiUu~s, ACCIDENTS ou RETOUR oAGE, FILAR103E
,Hn~ u. /I1 .~ Ii~l ll~. IId r, 1.1.( 1:. 1~ 11.1. if ii!_ I djiIq m :iL 1 V':r IIji(a.11~ l ( CI 1" 1111 1111,31,1714
I1 4 Antuhh.morrboidalrrim jectig % crit c -ir pur Icoupe d au cIiue rcplas
LE Ff.AC'ON A a PORT-L4-PRINCr.
I- 1!,0. HARMA CIE etj&UUh/i 14'.r 4 "" l'-', ~-.4.
EPV-." P t %. wCC> D-CX3-f- II 'I"IT X -CS SUR X3I M AJWI '"TI


Dernieres Nouveautes

B. Cernicchiaro 4 C0
RUE PEPUBLICAINE, N" 168
Donne avis A sa nombreuse clientele qu'elle recoit L chaque
denouveaux assoitiments de marchandises de routes provenauoa4
sislant en des articles pour honimes, dames et enfanlr.
Articles divers pour salon : Miroirs, lanpes, tableaux, argmI
etc, ,tc.
SpecialihSs ilaliennes : Tricofilina pour les pellicules, Tot pour
n ac, ESSANOFELE pour la fievre, IIUILE D'OLIVE dltalie poor
etc.
Instruments de musique et accessoires, Grand assortimenldeli
mere de routes marques, Grand stock de bijoux en liquidation.
Le rJparations de bijoux sont gar;anics.
SATTENTION Exigez le bon de la mais on.A chaque acdl
i ren te gourdes, I'acheteur a doit a une prime.



Laboratoire Sejourna

Preparation de toutes ampoules medieamenteuses strllar '
et injectables
2 MEDAILLES A L'EXPOSITION DE BRUXELLES 1910


11POUL f'S di'eau 414' mer lsoloiaiques selon Quinton.
1 '4-:111 is-1. woIr (11wIeit" 1'4enilelovorns a M6 soigr'eus.ne,,t (Sj14v
de. 11;v (It. 4 la Noias fe son's rernerquer au Corlps m
i 4)1"i vali 4) du icietse 4we fot les lakoratoires 6trangers :
I de4; d n'c-r inicectaJie drji fre de rVa!riention rence n Ftr fla vlvf tea I
0.1tt E0SI I I nral pfl j ducs l Ibe tI orvr rets* %II l ts 4eton s nou% permt'M.nt do cerb I
p. o. I is 0% (T.1% I ftnn no ICIP I cR Iv% v -milta emrlCr#%.
SPI:CIALITL;: Serum nevrostenique.
Ite SCauzj, r~g'ilanWise Ics bangca s njutritils,il a Ad cmr-IovW veC
(ans la leer asti.ie, Ia tuborculose etc.


AGENCY SPECIAIE


lDE LA

iei1e IFraIncaise desTabacs
v 40


Extrait du TARIF G6ndral Juin 1913.


NESTOR FEL

Le Maltre-tailleur avantap
onnu de toute la Republique,
Sransferer sa maison de la rue
racles au N 79 de la Grandl
trouvera chez lui d'elegau a
coupe a-n6ricaine et francaise.


Tabacs


Scaferlati Maryland paper jaune le paqunet de
40 ranmmes
Scaferlai Caporal suptrieur paper bleu le pa-
quet de 50 grammes
Scaferlati Caporal ordinaire paper Pate Brune
to paquet de 40 grammes
Tabac Vizir coffret de 50 grammes
TA.ACS A PRISER
Poodre superieure paper bleu le paquet de 100
grammes .
Poudre ordinaire paper Pate Brune le paquet
100 grammes


PRIx. Cigarettes PRIS

Ninas le paquet de 20 0.7
0.-5 Chasseurs la Bolte de 20 0.47
0 r[ Amazones en caporal sup6rieur la bolte de 50 1.60
C.auloise en caporal supdrieur ou Maryland
Spapier rose ou jaune le paquet de j: 0.6 U
., do en caporal ordinaire paper bleu le
t paqnet de 200.55
1 Eltgantes en sCaferati caporal supdrieur paper
rose le Bondon de 20
E1lgantes en Maryland paper jaune le Bondon
090' de 20 O
El6gante n Scaferlati caporal ordinaire 0er
0.8 bleu le Rondon de 0re ppier


L'A gent special J. LA VILLE.


0.45


125, Rue du Contre.
Ancien member de I SOCids-pb :ropiq
des maltres taifleurs C ais

V'ient dWerecetoir vi uwa d hoix
loffes: diagonakl, Casuhd .alpacd
N'iote, c'viot four dewil, E4. RO
particulM i n tl d -a slio
vune bell collection, d. e"up dof"a
de gilela de faulaia,. #1 d# pqgi dI
beauty.
SpCcialjd do Coetuwm do, nba
COupes Franca, Ang.ysbeet As
caine de la der,,amjd re s~m L1
Sol&conf/ccioae)nc* -do Cosm
militaires. Habits brod[44 A*ml"n
niques. Habits earpNs d M
do" gre -


Ddpositaies:


Ab. 4. m ,


r .. ___


-~a IL- Je ~WON


# 0-w-- 4- -OR". vmw Is r 0% .-vYI


--


qI


H.~ODEELiN2