<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01705
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 22, 1913
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01705

Full Text

~aaiua~Vdin


PMM?4U (NO


Sainl 2 2nvdihr Iti


gig hoWK -- *;. 5.00
Dt DPhTKITS
omiMoiL ....2...20
Irow. MOW. 60
CiAANGKR:
yrais Mois. 9 e oGo S.OO
L9 NoIWuO 15N C3IMU


-I


QUOTIDIEN


REDACTION AD) W'NIsrPATION
8, Ha. Anlencame, 8
-- --

c Pc'ul-AU-PRKINCA oita b'lCJzI Ju IOll'u
A PAILM : chez L. Mj.I\nce&c0
9, Rae TrOnchet
A Lottaesc:ites MM. Jolin F. Jones & Ca
No I Snow Hill. E. C.
A IBUSLIw. chies Iudois Mosm.
S. W.. z fir-r.'.ticmteir Strtsse 46-42
* Nhw-Yomm : Univers.t.Publi~isty Cotnppan
4's,%-t i it 4 LA b A trdCt


Abotinementsj et in~cii*.i 1,i i Ib p x-ibics 'c


SQUI FINIT


RIcLAMw.ET QBTENU. troybe depuis quelque temps de cir-
Sculer la nuit et de notre peu de dis-
II rsultedes renseignemelnls ,i positions a en rrofiter. II s'atlrisle
ent parvenus au Malsn sur I' co- ,ie voir quelques apparences de con-
tl du Bel-Air dirig6e par Mine. tradition s'dlever entire nous, et ii
Moscova que, en raison de I exigu- eurnihe.
t6 du local form d'un rez-de-chaus
s6e de deux pieces, ol s'est vu rel-" Tais-toi done, Ren6. j'ai voulu
lament obliged de faire. ous la gilerie implement te fire une nich?. j'ai
la lasse enfantine. parfaitement compris ton article e'.
Ct dtablissement est. au r,.st,"l sur cette question comme str ton-
remarquable par le developed neit !es ies autres, nous communion.
prodigieux qu'll prenid depIui. pl l coinpl6tement, ainsi qu'il est de mi-
nqM temps. 11 y a dix hIu i oi S se pour tous les cousins de l;I mIni-
qvuenstalion ns' alt que d.* vin son. C'est toi qui as rnal dig r' :
6ves: elle cst actuelletne, :.I0 t .l9/. Question de changement de r-,imit1,,
.et ramuence, parait-il, no dmi.s<;,ni- n'ayant plus de chroni lues rinh-ce
nue pas. .;i te mettre sons la dent, el II lIs ;I-
Nos dolbances etait d-cic ju4I- longues. Prends un peni toi-mnt'.,c'
fi6es, et c'est avec plaisir ,l ito ide ton bicarbonat te de sotide l
enregistrons le fait que, depi)':.sqt viens sur mnon cteur. Essuic le.-
nousles avons exprimees, IIt ci :l yeux.
enfantine a 6et dBlogee lic I Icr e.
Fort bien. Mais l'elfort de l'ad-tii. ,
nistration ne s'arrelera cerltainte-
meat pas J ; c'tst la d ailleurs I'as- LIBERTI CHItRIE ..
surance qui nous a 6te lonnee. Des
measures yoult 6tr prises, elles out Cim ri na p >u* mettre le coinble
616 d6jA ordonn6es, pour procurer t la dispute b !itgn qvli s"est pro-
plus daise au personnel de celte lite entire Rene et moi sur cette
cole. Ce simple etat de chozei d.it question de liberty de circulation
fire voir h quel point il est ndces- pendant la nuit, ne voil-t'il pas
saire que I'Etatait, pour loer les dailleurs qu'un confrere vient tle
6tablissemeuts sculaires nationaux. cleverer contra la c rculation noc-
des snaisotns spcci:ales et ;pprJ- turned des autos, sous pr6texte qu'
prices, afin quo plus do .c)nvena-i- elles troublent le reps des clor-
ce soit obierv&e dans leur ini tala;- incurs! Allez done implanter le
lion et qu'ilsnesoient plus assujelik progrbs ici !
aux c prices exig.)ants des propria- 11 va sans dire que. souls les buss,
tires. :Itteli de Idurn qua.drup6dei souo-
Les iinesures legislaiives votes res et mnmnis de leurs brill-nts ping
dans I course de la session de I'an pong, soul dignes du monopole de
n6ederniere ont deja autoris6 le Irrue durant la nuit. Et si, abi-
OIparlement de I'Instruction publi- sant du privilege, ils font trop en-
que a faire construire ou acqud- tendre Il brdit de leurs ferrailles.
nr des maisons r6pondant a cette on leur mettra du caoutchouc aux
fin. Pour notre part, nous connais- roues comme a de vulgaires autos.
sons, un peu partout dans Port QuOidde la lumiere 6lectrique? Faul
au-Prince, des maisons tr6s bien il la conserver malgre le trouble
situ6es que IEtaI, sans trop de sa- qu'elle apporte au regne de l'obs-
crifices, pourrait acheler. Certaines curita si propice au sommeil ?
4difficults, n6es de I'application de Cependant, on a le droit de fire
la loi de 1877 sur le mode de con- du Marinoni la nuit pour impri-
cession des travaur publics,ont seu mer de tells choses...
les, nous revient-il, arrete I'execu-
tion de ces measures legislatives. *
Esp6rons que M. Guilbaud qui,D LA B T E ARC
A6Bi, a engage les choses de son dB Q. LA B OT LE MARCH
]prtement dans uue voie de rWatr- EST lVRE.
Ae et d'amelioration qui lui fait
tnoeur, et de qui nous nous refu- II parait que la Banque sest fa-
40w & crolire quil ait pri a mal che toute rouge &k a lecture de
notre critique A l'6gard de blis- arte mgiral d Lux concer-
mef.t du Bel-Air, proposera, dins nant ses manwuvres d coulisse.
Ia S ion de eette ano6e, des mo- Le mame jour, la prime sur Ior a
I es prprres tier son d6parte- augment de cinquante p uints en
lWntde et embarrass en moJfiant, viron, la Banque ayant manifaes
da le sns utile, les dispositions plus que jamai son intention de ne
tPlek qdi le concerent. pas vendre.
II me revient qu'elle a rouv6
Sno s oosi lerations lanustes, sa fago
Sn'r de fair. preend-els, 61ant de nulle
Je\QUIQ PLEUE rr BJaN OUI IT influence sur l'6wa du mirch.
Etrange costradipk O/ .' Car, s i
S',nt6 s'7meut Je ce que j'ai pris fat r senosa admire qu'eleise
"p l & Ia tettre s a rtlezioms ur jous aecuon rob l F atI d, chan
rI..qui ~eq at i iasaremet oc lp, commeOt %q d lquii ui slur
'. .. *


fit dt4Ire de inauvaise hu meur pour) iit?1111',aint (de liajani. 414, Mariette, dn
fair.3 augtnenter le prix ~de [a ian- t Iiatiii inliolje(i t daltres toiut imssi' it-
tf~gue et dirninuer le volume du p,,,. utwte IU, ttte 1iit it., lit plus -a-
paini ? N'est-ce pas la preuve que. ,ipilte;1 1till.,Ia m ltitttde sa conl-
(juoiqu'elle dise, if existe eni re elie Ict'renvi e llte erv I ev~as~setir rappeliv
et. le chancre les rn~mes rapporis Ii(~eit!e lit IaIiataillit. Ttde biav ous
q u.entre A uguste et la polognle *.(i VSIk'tIiteI)ettiCttit.qu
le nreuadit vaui4 pietirt.11 ICAAlitlikatts. vCC qUi
0 tit e tei iiire vt- "(tier sit ainiwe Por. c
D'ailleurs~, ce n'est pas seule li tilve 4It~ aietiuuCo'r (.fiat, dit
rneumt APort-au- Prince quele smnt i f rtet aptil plt'.11WC Ioiiitie, (IllI I atiii
iment public est fixf stur le co :npt e et1i13"tc I'll Doi dle 1.-i Vit -A. 4
dcl B-i Briq ie ; partotit, oil latIcvi- epait#
na se-i agisitements. C'es it lsi l' .'I ls jeiit.. fill lt ,utjim;le etw
qu'iI m'a 6L6 donned cette seran;-irr(1tI~4), -fiIx. N()t. sItI. ialt II llt
de Wre ilaus le journal ecapois I~1d .A t187..'a-.I.'iatts.eICTley
mi dus -e#*pole wt 'article sur la Si- he1)- )1 t~tiIVtl[t~Ie(eC
tilatioit ft nanci~re darts letuel I i 1"1`111" t 1I P;"~tc'~ILII
llhawuc ~eit encore prise LA pani ct tl IjIl't" 11 t ,II tV~
totijours -stir la question tde la 1aw:atsit ,* Mal~-

J'ai s.3rrf& le miumdro p)our~ le p~is '11hi''t-l(ie[t. jteiils~I't'lltl 404'1 1.1 11111trajlff
(I1- doIllsIt'Vs 4'mcblttittttc 1 p jhc)U t oll-
s.raLux .i, .;~rt.IIS sa-
%-,-lt 4111-1 \scr i flic it3I,%.,)Ill fa r. )I4Ilit%
QAN'A PAS \MARCHI lii t il~dl\ feolefticir j411itUt- X
J 'ui deinande derni~remnent quel- ~" t~ tit i~i i
le devait. cire La destination d&fiin iltn t~ t-'a- )1ir' aua.. 1141siait .1 p~.lc
live de la plac-. dute du WareU~-ent- e cii,4tI Eilt-tiiI-
haut ? Oil se rappelle que, d~sallec- nen~t tqm~stt bttiit.'ti tit- cc li~lt-
ttee, oil la disait, sous Leconte, des.- i~t, ,et 1rc'-mi-tl ttaW-4etitji I svet.-
tin~e tazatOt LA un square, taWi[1 ll et t.ie iltltttrek If-Il-sit~f .0114 "- elh
un 11-Ael-de-vil c. Ites t iii'o, (111thi )t*ut' fe-. ari et 4Cet
J'at ell ces jours-ci un tuyau el. ae ~crte4t.. t'fill tta ,it' 4fitc*l. u1. .fll -. tll
je in ezpresse de le donner a ines oo'l.cl i -asI t'clttcci i*
lecteurs qui, certainemnent, t )tits L litfretit .111 ped41 ~ liI U. Clite'4f dot'
seuls, tie le trouverAient Pats ell 111 "l '''I)Uisttittpaitis "M ) l ikt- ev~iii-
le. Y teles-vous ? Attention .-If est l."" Ltaiie W...U tttztsi artcjtle icl
tout siinpleineliit question ....., de ire.- (hj"II4' Ifissic inireaite atalitl.c. et~t'ttc
turner Lit si place le Mart:W-en- (Zta'MWOIW-rt i~que cliii arrtat'I i- c, art'
halUt. flieQs (Idtfliration ll aavie~d tcituioetetl
Qa l )tl om eceduvos- ttlaumv I intie tfltlIliItiit :ct 4)11 4*c's ract-
Qde le inetitcommere du V is- :ais Ites braves gewl'. ii, td et--Iexjec itO
nage se m'ejouis.5e. Subltlmeiltte t.essi 14)1-r t de i'awi'eilit,


jEAN LE FUIIETEL'H


JUER Wilt


of1 tormbe-rent le valeureix c
Mlarpruent'e e~t taW tit.( h~rclri~,~irsr


iLlanlls I art, la pri,,',c' a i t ec'xaltte' pmar
1- wi pincieau tde's piiic'res oui m, cLisea
e e co 'e1poidu l . De notre correspotdail. ,,lisc;' s,' ous I4 traits d'un 'il'fanr t i.
Mardi 1t Fvrier 1!,'t.1 genioux et mainsll joiintfs. Si la price .
(tiiI natint a inspirt < La tPrire du mating *, tel a tfh; Ie parables, I litt,"rature de t tonts les pays
tlimne diu 2e sermon, ou pluto6t de la Inii doit ds pages piags leit dc siavitt
conference du Pore Levasseur, colnllie' t de chlarine )Des ie vrI'Vs ininortellet
il I'a bien dit lui-iniine. Ce sujet qui eni tciioigneit; il suffit dd writer : la
paraissait si mince a at6 magistralt- v I)vine ca(:cmidi e dt I)auitce .lighieri.
ment ddveloppC par le cofterencier. i Io ParadIis iperdu dt .Milton. la 11 le divisa en trois parties :1 la prir'ie' siade A. d Klopstock, pour arrive aux
dans Ihistoire, 2" Ia priere dans I'art vers profonds t harmnonietix de Vic-
et dans la nature, 3 la pribre dans la tor liugo et de l.amartine.
vie quotidienne. L'orateur a conduit IDansla nature,1'hvyne de la creation
son auditoire a travers les Ages et fait La son lricvcil frapp, trop vivement I'es-
une incursion d'erudit dans I'histoireL pritt et I'Ane des clihrtiuns pour qiue
de I'antiquite, pour nous demontrer, le conftirencier v insisted. II nous expri-
en s' tayant sur les travaux des sino-! me en des tetres Ipticues come
logues, des agyptologues et des arci':- les differences choses cres par Dieu
ologues que le culte de la priere du seniblaient rendro leur hommage & ct
matin a existed de tous les temps et Maitre souverain : c'est l'oisean lan.
dans toutes les religions: que l'on cant dans l'espace ses trilles melo-
consulte'la literature h6bralque, les dieux; c'est la source cristalline qui
V6das de Vyasa, le Coran de Maho- fait monter son doux murmure; ce
met, ou la Bible des Chretiens. On sait sont les rameaux verdovants qui s'agi-
que dans les families de I'ancienne tent au sein des riches frondaisons,
GrAce, pourrendre hommage aux dieux tandis que la brise matinale fait mbl-
lares, on chantait des chceurs admi element onduler la cime des grands ar-
rables qui ont etA transmis a la postd- bres et chante dans les verts 6vantails
rit6. A ltme ii rest des vestiges de de nos palmiers. Quoi de plus ravis-
cet amour de la pri6re, consistent en sant qu un lever de soleil sur 1'oc6 in.
des dessins plus oun moins oalfs tracs au course d'une de ces longues traver-
dans le' Catacombes,- et que noUte ses pendant lesquelles le voyageur
misionnaire a eu Ic bonheur de voir n'a que ces deux immensites sur qui"
tout comment. Les voOtes de notre poser la vue: la mer, le ciel I Voyes
igtse ont retenti des moms de Plae le vous lastre-roi qui, spres avoir ea-


LA SEMAINI


-
- L
'


_ '' ~-- --- --i--~L=- .


-- 1





ow pf Yaurore de or6dat d&n vaste
ncendie, monte lentement dans Lazur,
porter, lIi aussi, son hommage aia Cre-
1rw ?....

Or, o'dlen est ainsi de Ia creation,
pouripui I'Iiuiiriiie, jui estIet roi de
7etlle cv~rstimir, n**At'-vvrait-itil sm c~tii-m
-rs le Maltrtie d 'j1iaivers ?
Par des arguiiiieiats iiWrrtutalvhas.agr#'-
mertcls, de tetmps enl temp-s,ee sel gau
ucssitA de lIa pr1j1t, de u i )Iupire (IilIma
tin notatijiuntt. .,'aucutii prkteiideic.
ullsWn'ont pIs It! temnps le prici
Diu ; inuis ceuix-li uublient-il jwunai
leurr tarsse dec c-iff- *; #.... Fatir~t-il uayh)-~,
yer telle on tell e fointilt ,pour prier *.'
ela n West p~as iii(IisjH'-tisablt'., Lottitlis.
quel est le cliretivii digite (dt co 1101
iui peut avatiert--i sans r(Jmitr (I ifi lit-
connatt pa-; Iv Vater w 1(,1)-; tvr iii~~c
par Jttstas ot I'Avo., Maiia r iai t4-.t it:
foi~llIiave lt'Iia li i t lit ,.;tilite Mere u ill
Sativel?...
a llt1las I 4tle 4 4'4oiltj-I... 6t :
Ihrtioriiis ( u(lit ri 1,-i johia'shts

aI.Il det I It 4 t'il\ 4-11 'sq. Io a

qlui, all XV111,- 1~ tv~iiait sialoii htb`c-
raiie, ( It-lPC Ta Lvas-.tur li' pas tlit
Si celle-lit deSt'vi ldait 4's dl 41 lrCieiiSl's,
de !oiitre ) a\dt tl*i.llsuliP, ut)
jeltme hii i''l-.ijtet lt)ii~edes
Ei..icyvc4)j)(hIi-t4", p~it iwit iri.t qiat-par'
ro tiriceJ i i di 41.. .I ti I 4 1illnti Cf. fi'i

l1t.4 II ii 4'.t 4 j1' 'ifs i
rat.' i tic Im lt' t I.. I ,,-, I' i l t I till b.I 1 ii
u'I. ii 'll. 4 1 -. .4 I i 111 Il4ct

l i' t. Lt II I it r'l ii do[ I ms i j iS'


~l~IA tint I: .! It 11!W1i- .I 't .

v4)ti e Wit(4- 1 I -.1 IIII'HltVSj(I1
Jdil dl!o t.!h- tilt- / I lic-i ii'i p11eit
c i i lt' 1I.-' I tL II. I lI clii-. c,11 ea Ili#-
l'ori allp'.1. I:) t'c\- it~ i !1


ARRIVE DE Mr REINE


Lu Questlionl U Relr:ait. La Binque eat eldpuoske A ruUttre lee
IDIX MILliONS de francs. Plus de caprices dOsordOiiIM&

darn change.

v I4' 1,imvi.ell' Ii).-..'lt' jn'lappro'ndront fles surchargent et du style alambiqiid
itV41t* lildisirt 14) 4Ceii\qu'llutl'resseolt I dans lequel its titt owt crits, n'ont en
Iv~-, (~tI'I t iarc de ['or oil fin de compete edict*6 que cc qu'ils
BIt ,-:ilaiso It' It-pils aIaLrmdllt a rItgnc pouvaient dicter et lien de plus... a 1
Ba semainije dt'it' reP. I'Pa rt stearn.-r est bieea enle,.da qe le Goue'eropotleoat
-R Athiti-gia m tt arriv. ve inatin I svin- oruervera la facaull' qu'il posse~do ac-
jiaillitjIle on14siviI&' KINKhinspecteur- luellenseat d'opirer le reirait d l'aide
doi hut Bamhie (ilt- qu It- SiiTge dor amoricain .Pel danx lea condilions
~ )ti;iI a I.~r 'iiv; Li B't ui't-ai-Pl'illcte avec qui lui paraiira4', t le plua favoruableau
A1 '. ipr-.I Ilut'i ii-. -.' isLe's piouir It'e rt'- enommeree t d I lI hi'conomiquce d. ptays.
..I:i tu Il ut. dlit e(ou-11n'6tait done pas tr'op tct Ilue It Ban-
V 't: i.': l~'!it 'L ti B.14jlltv. Net.s Iet'ci-urs Alue, se rendant A dei meillenres dispo-
'it iii'(.I 4 1tills i s ittllism- sitions, se ddcidcAt it s'entendre avt'
Iit .!o l (pw te tilt,' 'ttet' BlIe tio 1w It-elle 4 I sill- Ico )toVfn s 41'ef-
4 LI'. I r Vt ,, iti ; st ilitiotim (lilt- tt'ctut'r le i'eirait t'otieil t i 'eittend et,
11 IIt I it 1:1111 t5)ItI 'dln lS iI al t It-ca mi n .' t h- iI'n(nledes
I~:it. tll 14- C ud~tu~l1jI~liiuIl~t'riS ;tlitCs,s in1pr)I'tS d e vicer iltx miainls
I I *2i 'I lt .ii t ip it avve Il ittil Got iv.'rnemei t1entIcauuisse nati o lliae
S"''1' i ~iit~ tI:' Ic le'ricir. c'i'tniprunit ties dix Illions die francs qu(i, deplitis
I.It- 9t Steptenble 1901, (late dl coiti-at
1('iiipniiit tt, sont et demeurent Ia Ip'o-
B l~ti j'Ie,- ii d I~i (I 4 tl C( Unsti- pr'iirts iuo, inf table c inasaisawiablb de
It0141-1 ti Ii Mm ie evt 12 ('lt rltrd;t h'Etat ha'itien. Tout est bica. qui fnit,
11'ti Il.; ilt, oili (1 cIlt d~( '1411 tt-ws (t~' jli Liep


FAIlS DIVERS
.~ E; I Ecs N i-; A I .-
MkT&TkRaORO 1;,i ~IJ Ij>



I I N A I ~ lHE COL.L E


ne s'cnflmmne que quand on lui p rlc
dte %son art. On sent,d I'entendfe.l'.trt;s*c
tpiis dec son cuvre et qui y met et sa
oi fct son coeur. Cette impression- dc-
\ient plus intense.prend corps en quc'-
,liee -orte.devant les croquis du m.nmu
incnt qu'il nous montrc.
'Liun represcnte le do:t.ur. I el at-
tentif, le geste empressc,pench-- sinr unl
C.fArinl ma*lade I'aultr uinfemim-n n:tll


V 1. L:. Ii 2 fvri3r 1) 13 rant pres du buste de Detou:hlis et al Nous avons ddjh parld de Ia IJ
iaulnrt' te aII:i ";:).0 lailant son bCb,.Cesd-ux coin,.)sitiois Etudions maintenant le onz duBV
.c v.ilent. Elles traduisent une doalour But : R. Blanchard a un bn
,,,, $, ,.:4 I9(; profonde,--la douleur de la foulc .Iutour de pied,ferait bien d'etre moins d
Tenmprature i 1t,,,.,. :(1I du cercueildu docteur,--quivoust-treint Arrires : Jean F. Elie pais~e 4
u t vous remue, elles revelent un artiste assez bon kick, in is n'est I-s torNl
puis NMoyenn -tl,",-"* Aussi faut-il souhaiter que le talent de A. Blanchet est un arriere
Ciel .l.i% I, i jrI *,*L '. ,il "lt M. Njrmnil Charles qui I'honore autan' Dems: (aile droite) CA.etera,
l> t Ico -r i ,' sl-, il.i q'e son pa.vs, trouv un enmloi q:ii It joueur, plein de penttration,
plu. dcveloppc ct liaffine ciicJre.lt puisquc nanque de poids.
1" tiTv.tt' .,.., 1,,*. 1' ,n parole de&lever u, 1onunment a I.e (Centre) Vilmenray fait trop I1&
L! .: .- a. ..it, sur lta .l cqui porteC d.j I son vette d'une aile A I'autre.
i s' I t*. quon a .pellc ce nmaitre. dJ nt rL ( Aile gauch >) Durcombe
,,, .in a a dlentralneinent, mais a beauco
Ciillll;l-T .."il. csc-., nc doivent pas roster il.a.tifs,si seti. dans la reception dui ba:lloN
Qiclle joic no,, dis it h;er un iious cm;elnons sa valour. si nuos Killick fera un excellent avAnt. 1
ami, alors 11 cst .1 : vr.ai q~e,dima.n e ""s grde le souvenir de ses succc,, J. Chefdrue, pLn1rant et r6sis
. ..-.. ...- l .. .. .,~,ti,,e .' ,t. lr aL nL1'n l:.iiop,, don't nous avanIs tir une i mais trop I~ger.
I. aIea aordan bLn eI


tillel du cdnru'.li. et d.es hasard grande vanire. G. Barreau coordoone bien se"i
hIde a \u -c t ic!cl 0ii lt7. 1.'AfPe R- i ra ces avec ses codquipiers.
de Ila vc ,c, td'drot lt'i:1 l t pc ites inlornmaions IDjoie joueur flogmatique et dW
Course de Bours0 .it aire d'c ite d'n ode'st.Jan Elie, capitaine de I'~1iuipe
Or deoute ropmmc o, n114 .-'t p.lei r 1- (;illP IA St j d propri taire d'un ricer.ste et dribleur applaud.
itrd p.ri' ~ pb ~I,,,tt ~ l'ltt :' Ii do IT, litl, l'ev';vaitria t iedr' a l i a ,
OrAmrica T;ooop l i ) prn. I ei quate hers, la visited Ntaissance
Chque surrParias. 1 1 2 2 p!InM. e.I.uliol.uird lu1 en pub ,i t 1 jl, I.j s,,,':i,,an ud.Tellu ali p;I- lMadame Allis Tassy m n de P1c
Traite sur Paris 2 )o pri ne dIcliCLi\ pr0.^.imine U ic 1i reprLsena <..4n;:tit' (ntn sili-sier et de detux a Lh4iIer -.1 *11 In1s uat miionde,
Transfer sur Paris I prI iic tiondc Sa dc dmain oir. rs. credi tl 10 *. s du itiint un il
Cheque s. N'. i.- k 1 2 o0/o pritne N o. ccI)hl i ds sa redingote, cocoiia- Iju a rev:u I,' INr'tnon de MAX.
HIlliet d P. '(. o Usan4 .) NoU s cupts ta(ltiUe sousb Ie bras et foulard rouge u i Ialt'ai e"t I'enfant se port.nt
Nickel. 1/ o/o s.conmplc Programme de la so)ireC de gala du nla min,1 le Magistrat se laissa choir Flaoallies
Emprunt 16 AouL. pair dimanche 23 tfvrier 191 A 7 h. 112 du siu uin banrc et, avant mmem de re- Nts avons reu lda carte de
Dette nt. d'll.iin 19i1 2 95i 1 o/o ad va soir. pt'ltdre haleine, command un sand- cailles de Mile Maria Rigud
,lo PIartie: I. La jo!ie fille de Nice ; wi(ch, Im clairin et deux cigares. Cette Pilib. rto Gonzalez.
L lille du Co nrebd lcr ri ; L 'atri- provision consommei.e, Tellus respira
S2.LiilleducontrebandierLin. t Lruvamlt et, le cigare allumi, de- Pour les rhlulffeuns
Cintema- l' di t re gue d'une femme. clara grave, en roulant ses R et accen- Turgeau, W ffvrier 19
i3-i, C- i-de- s. 20 i'.rt : i Le p'ril de I'.aget Ro- tuant ses virgulbs, qu'il venait, au Mon chel nircteur,
13-1l, Cldamp-de-Mars. bert I. Lorenzo I'amoureux ; 6. Les ilomn doe .Mme Borgella S-v6re, ordon- soir ncohe recteur,
Carroussel do santt'i, ircommandh suflrtk ttis. ner un d6guerpissement. Ce mot, ef- failli 6tre craso e i Turgeu
par tous les incldecins. I froi des miserables et twrreur des bou- Tue p
Exelvict essentiellllen hvgidnique. ~o Partie 7. I.'-s hasards de la vie. tiquiers, lit trembler le malheureux automobile, le chauffeur naya
le carrotissl el lo~ppe et fortitie la Place riservec 2.00 (illotqui argument tenir la maisonde e a precaution oU ayant ps
a lmte du jeule aigl. AL's prl'es t It re. EnrCe G.ale i gourde .Mme Ste-Elmise t qui il paie regulie- ncessaire do niolta er, a me
gord du jeuijv;!g -. tournalit, coununo cel- se-'
de family out in intiti'Wt suprieur .i oale i recent, appert re'us. Celle-ci, appelde leurnant, comm cela dmr e
voir leurs enftants toujours gais. fra.i1 Mr. Normil Charles en toute hAte, expliqua que, gardienne leurs, son a-luro dresgl e. a
et contents. Qhi'ils les anic'.ent au car- 4A.u .falin de la naison, qu'elle tenait de I'obli-4 .N penez-vous ias qu'll aerak
rousel lo sate, Ie seul qIi reunisse cgeance de Mmne .vere, elleavaitcru en ie e mettre, par une
les conditions indispensable s I'ob- L'artiste sculpteur. don't les succ6s 4 son pouvoir de louer la pi6ce luoccupe donnance,un fein i la f d
mention de ce rtsultat satisfaisant. Paris ont consacr6Ce talent, hous a fait le caf. Le Magistrat secoua la t6te et ds chauflurs ? car v;ri e
Machines automatiques le plaisir de Fasser aujourd'hui quel- tint bon, Qillot, ddsespdrd, ne savalt devient dou dsode ; et a se
qSALLE Er pr ba ues instants dans notre redaction. A quel saint asadreser pour attendrir ux p 6tons seffTraent avec r
ifALLEDnces oTE di louer urOn sait que le comit6 du monument cet homnme quand, supreme espoir, Veusllez, je vout prie, Mr cL.
etlufrences ou dhinoers. d IDestouches a confie, par decision rise survint M Edmond Mathieu, fond tur, snaler cet abus et mercL
BAI DU CINE.MA ouvert de 8 lres A sa dernitre seance, A Monsieur Nor- do pouvoir. Parlor incisif, loque- C ule poigne de ain,
du martin al II lihur a du soir. mil Charles 1'execution du group qui (o nerveuse, son arrivtee change la Ut de toe
CONSOMM'IOS N de ier choix. fixera dans le marbre le souvenir du face des chose. Saisi de la question, il Avis poIlal
CHAMSUiRES et pension. I dtlclara que I'acte tIu Magiatrat 6talt
Vins, sirops et liqueurs superieurs, c nous avons 6 heureuxavant vu illa et ajouta (qu'il court me e Les paches pour Petit
en gros et en detail. risu e, potir oo fault, (Atre arrte6.Soui Marc Gonaive, New-York et
Bonbons ins. Sandwich touteeu ambles croquis qu dt sou ront Tellus e dresa t exprima ( via N. Y. ) par le Pri
Broche en ltlagramine aux noms I mettre au Comit6, de lui parlr de son quil 6:ait de taille & mettre la to de aeront ferrmes ce soirA 4
et initialea de chcum. p rohain ravail. ote Por bomme omran e rm pa r le ms Wrm Ik, 5 p Tl
B. A. IOUSSEAU Noruil Charl et un modes qui rer E md tblu. a prc n


I __ ----


t-ei .l n_'avit W r
fit, en effect, mas, arrive or ol
Gillot, qui no pern amde -a f
de vue, lui rappla qu'l n'v1
encore paye le .sandwich,- le
les cigares. Comroe MauIitat
pas le sou, l'huissier et rec
core nioins, Edmond Mathicu, m
flque, gtndreux, solda les con
tions pour la gloire de lIaon
c'est ainsi que le fond de
paya, sans s'en douter, l fra
procedure.
Hier soir, vers les 7 hrwe et
au bas de la rue Fdrou, deux
dus, Louis et Emmanuel, ont
quarter en emoi. Ils. vidatki
querelle, survenue dans Iap
A propos de vol.
Louis, mauvaise tete, avait
Emmanuel de...mis frable ce qui,p
il, est unle insurlte nusi grave
voleur par lequel celui-ci riposta, J
deux bouytrvn se inontr6rent indigi
au mtllle titre, maais ias assez c
dant puisque la rencontre du oird
etc que... bnigne, lea adversaires
tant porteurs d'aucune arme damst
but, sans doute, de conservation
tuelle.
Foollmil
Chaimpionnat de oe cagori i
C'est demain, au Pont-Rouge,
doit se jouer le match, entire la 4
nessq Sporlive Haitienet le Boie V
Athldlic Club. On se so.tvient =S
JSH est sortie victorious de I'Arv
et que Ie UVACremporta un e brill"
victoire sur I'Olympique (2).
La rencontre de ces deux fux
champions constituera Ionr cetteo
son, pelsons-nouis, l plus pasril
nante qui so jouera da-is 'ettc ca i
rie. Ies deux t'quipes se sont ootl
r6es avec hbon espoir: lhier, au R
Leconte, le HVAC prenait un dernj
et, au Pont-Rouge, la JSII achevait(
se mettle au point.


i