<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01065
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 29, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01065

Full Text


QgbjtrAn s A4 108 AIm


- I -Nc a I b 8Mm


Samedi. 29 Ootobre 1910


SKoko... 0. 2.00


- -
3Ip.rWineU~


Ulf Men 0..2..20
Toois Moss..6. a300
TRaI Mous. a6.00


Im61.t-Naglolre


I


LEC NUMZRO j15 C=-urnm


pea readus
REDACTION-ADMINISTRATION~
8, Ru esRgane Boaljolly, 8



Arthur Iadore


J


OUOTIDIBN


LA SEMAINE QUIFINIT


LJ MAUFRAOB DX L. LI BE. lk.

La catastrophe qui vient d'afflger
tieurs fmilles de Port an-Prance
IE at, a caus6 dans la capitals, et
rMbablement aussi dans tout le res'e
t pays, une surprise doulo ircsne et
t p6nible.
Ua de nos bateaux, a dispara dans
le eaux do Nord'Ouest pAr suite, dAt
I@ journal official, d une explosion de
b0 chaudibredue oan execs de vitesse
Quelle que Woit lt cause de ce mal-
bear, et en a tendant qu'elle soit tire
sa clair, notre devoir lous eat de le
d6plorer amrrement.
11 nous remet en memoira leJ inia-
tre qui avii frapp6 I'Alexandre P4tion
dans les eaux du Sad et dans lequel
taut de vies pracieuses avaignt uglds-
ment disparu.
Ce petit bateau et la catastrophe de
la baie des Mous iques soont 'image vi.
eate de I existence et des coups de la
fatalitM. L. lec'eur me permettra bien
ce rapprochement, car rien ne dispose
A laphilosophte autant q 'e le malheur:
on vogue tranqu'lle et content sur
I'ocdan du monde sans s'inquieter
des rdcifs et des dangers, quad sou
dain I on e.t saisi par les dAnts de
for de la catas'rophe qui nous broient
on un rien de temps...


.*


Au SN A T.


L'interpellation Cauvin a 616 vid~e
cette s'maine en prdsnce d'une as
Ris'anc nombreuse. Les joutes d u-
sage out eu lieu : la politique g6ndrale
inodrieure di pa;ys a &t0 expose et
*xoDliq,'6e ave, lt plus de details pos
sib'e taut d'un c6-6 que de l'autre,
ave des points de vne bien enten-
du. diffTrant par le fNit mr6m de Ii
situation des personnages.
Puis. le sanateur Chalvird avant
propose un or.'re du jo:ir de confino-
ce, le Senat I a v)'4, sanctionna't ain-
AI la politiqne de sagesse Pt de mo-
Idlration centre laquelle s'inscrit le
e4nateur Cauvin.
*
CHANGEMENTS tCONOMI QUES.
Et ce nest pas seulement la politi-
-oe proprement dite qui vi son train,
i politique flnancibrd du Gouverne
Beat continue aussi sa march rapile
l m*are.
L's con'rats fliancier. ayant 616
"i11ltivement adopts par lea deax
mee*mbl6m avec lea modify nationss que
Lo malt.i le Ponvoir ExAcutif a pro-
'ga2, dans le dernier Monieur,
I5 lois de sanction, conformdWtatO
jaConalitation.
Le chagement, economiques pro-
n vest doac e'trer dans les do-
dioe d realltds.


ALA. 4 Cotms.oa don't ooso ave
Awn y m to aL a a -se
B^^~~ ~~ ~~d~ ^(^*i 9<--^ ^l^^--


id6es an point doe ed do Is rpart i-
tion en france deo diflrentes forma-
tions sociales, a public tons ce oitre,
il n'y a pas bien Ioogtemps, un volu-
me quo je suais h3ureux de signaler
aujourd hui a attention do nos lec-
saursa.
Ea attendant qu'on as le proure,
je Lreproduis ici, A tltre d'amorce
l'impression d'uu des redacteurs de
La S enc: Social sau sujet de cot ou-
vrage:

a Cot avenir.est sombre, dit-il, A en
croire l'auteur, c'est la dsparition du
p atiotisme, 'et le.causes on seraient
lea suivantes :
oe La lutte 6conomique qui met aux
prises les divers 6ldments de la so-
citd ; I
Ls regime adminiitratif qui oppri-
me leos consciences ;
L'affaib iss.ment4a sentiment fa-
milial et de la foi religioeuse ;
w L'internationalisation des fortunes
et du travail ;
a L'accession au pouvoir des mas-
ses populaires ;
a La pr6pond6rance politi lue du
Midi ;
a Li diminution de la natalitd et
immigration Atrangbre ;
a Lea divergences d'opinions au su-
jet.de la politique exterieure ;
L'ifluence de la race juive.
rt T W% ., noIfsnia ra aunrer


d n jurat d fair r SOUVENIRSET IMPRESSIONS
en cendres, plot6t que de se sourmet- U V ENIRS ET IMPREM IONS
tre & la domination do n imported quel
oppresseur.
a L'iodifdlrence 6tait empreinte sur
tousles traits. On n'a remarqud A UN HOMME A L'EAU
cette c6r6monie quo quelques mem-
bres de la bambre des Gomptes, -
deaux juges, deux d6fenseurs publics
et no huissier do tribunal civil, Is L'dvdn ment du jour, la disparition
doyen et trois juges du ribunal de de la Liber,6 remet en memoire la
cassa-ion. quelques s6nateurs, un io- fin de tous ces navires. de tous cas
pr6sentant du people, UDn genEral de capitaines, de tous ces matelots, do
brigade et quelques autres autoritds tous ces passages qua les c6tes hai-
mili aires subalternes. Itiennes ont vu p4iir tout pit% de la
L', colonel Jo-Jacques St-Vic'or terre, A deux pas de I'anse salu aire,
Poil, commandant de I'arrondisse- de I'abri sauveur. du refug. vers le-
ment, a harangu leos citoyens. 11quel des mains ddfdillantes et des re-
nous a et6 impossible de nous fLire gards anxieux en vain ten brent d'a-
tras:smettre par aucun de4 assistants boutir, quand brusqaement rdveills
leas tomes, le sens et Ie fond do sa de leursommtil,distraits de leurs plai-
harangue. Quand if eut prononc4 ces sirs, les gais compagnous que sa-
motssi ~lectriques : Vive la libertd, les luaient au depart les voeux et lea d6-
citoyens rdpondirent sans enthousias- sirs senlirent 1 ouit couvrar leurs pan-
me, par une froide et faible acclana- pieres, ie froid les envelopper et I a-
tI ion. blm3 les entralner au fond do see
a Le canon m6me semblait av,_ir grottes peupldes d'Atres 6tranges.
perdu de son accent grave et martial Et la mer dtait calme, et la nuit lim-
La garde national elle-m6me, cette pide. et souver t le soleil clamait dans
l4gion d' lite qui no devrait jamais les nuages ot sur les flo's la jois de
manquer A I'appel de la liberty don't vivre, la s6r6nit6, la conflance.
elle est le plus solid soutien, n'a-
vait sur pied qua onz, hommes de
cavaleri e vingt hommesd'infanterie. *
a Le Te'Deum a Mt6 troid, sarns Un homme A l'eau cri sinistre.
pompe ; il n'a veill6sur aucune pby- chose inoubliable qui do ne la sensa-
sionomi) cetle emotion, cette ferveur tion exact de re qua nous sommes
que devraient inspire A des homes tous, passagdrs et capitaine, navire et
libres, non senlement la gloire et la cit6. terre et humaint4 : des braves,
puissance du Ti s-Haut, mais encore rien que des paves flottar t un instant
I'heroique souvenir de taut de braves pour longer dans .I- silence et l oubli.
morts pour la sain'e c use de la li- le silence des espacps infinis qui ef-
bert. riait f I 1 n I b l i i o nwJ r


a oute heoureusement le r dacteur dea.L a Le soir. au lieu do cs brillantes
Iajout heureusements o rdacteurs e i'luminatinns qui manifestaient jadis
i Science Social cecauesont si expressivenent I all6gr-sse publi-
trop nombreusec et trop dispara's s mb a l
pour Wtre bien dangeresoes. Le pa- que, as un lampion no b 0lai & la
triotisme vivra en a 61argissant en en porte daucun ctoyen.
s'humanisant ; la crises qu'il traverse II y a eo quelque chose de bien
actuellement est one crises de crois- plos affligeant encore dans cette in-
sance. d fference, dans c t i olement des fa-
milles, dan, cet loignement des ci-
Ceux quoe le d6veloppement de ces toyen- don't lea cordiales communi-
id6es pent intdresser, peuvent deman- caions lea branches et amicales oeu-
der le hvre en France : Libraiie des sympathies, t emoignaiet ngion quire d cete
S1!Ius-Pres, Paris : 3 francs. sympathie, de cetto fwion qui doi-
Sains-Pbres, Paris : 3 francs. vent unir indissolublement tous IlN
J'ai bien on volume, mais on com- membres d oun mme people auquel
prendra trbs bien qua je n6 pourroi la plus 6troite concorde pent seale
pas le priter Atout le monde a la foil. garantir son inddpendance et sa na-
tionalit6. a
.*
Lea rdaeteur do la Science Social a
UNE Fafr DE L DIAPNDANCE IL Y A doeid6ment raison sur M de Cotenson
70 ANS. quand il dit qua le patriotism s vivra
on s *largissant et on s'bvmanisant, a
A ce sujet de I'avenir du patrio- et que la cries qu il traverse ac-
tisme, j'ai tronuv leo dolances sui- tuellementestuoecrise de croiasance.
vanto, ezprim6es dansa on journal de Ani. do 1842 A no.jour., quo lea
1862 at A I oosslon do I c6:bra- Odoni ne dn ia so deeo Ss
do IMa lode 14pendnce, qu vail tdd i Musoin eg
on lieu Ie str janvior do cotst ano 6o ..
..La solonnsaio do, 'anrn.v.rsairIC Iomma lOS sonvsotrs do llndoepen-
S* La soleal om de .analversr d dance sent vivauls t neorgiquese e
de I.d6.peedae d'Hal a ... ,d aicomblen no vibron-mous pas de pa-
tristesse d6olamte. La tiedear et I'a- triotisme ardent 1....
pathie qul oat prdsidd a cette fte f no
peovent .'expliquer doe la part dbom Jm L Fumaston.
mes, saurefo:s martyrs de passions
et de la barbaric de Ieurs moatres,
o la boote doe Dst idur rare Pr-6ro d'aviser 'admin stra- I
e ewevAt gloet t*.on do la moindre irrdgular-
Is d it dm bbe e tdasI los eavine tu eSEALTIT *
Is, le ter e n qa'it y mot do sutt re=a46-


L.layier sal t, o qU retlc u1vcUv
tout ce qui a vcu. come l'oc'an
recouvre ses victims sans nomlre.
En 1898,j'6tais A board de la ,CrAt A-
Pierrot, a en comptnio do i'am ki
Hammprton Killitk don't le nom re-site
indissoluble.Jent li6 a co qu'on Pt
convenud'appelerla marine baitien.e.
Le President de la lt#onb'ique voya-
geait dans le Sud. Le navire amiril
qui portait la famille pr6sidentie'le,
apais avoir quitt6 Mirauane, duot aller
prendre mouillage tous lee solrs &
Grand Boucan. pendart le majour do
President AI Anse-A-Veau, port en-
sabld, encombr6 de banca de ma-
drApores et ou il o'est pas possible
de stationner la nait. C'est an course
d'un des trajets de Grand Boucan A
I'Anse A Veau qge le m6canicien Fle-
ming. que nous venions de voirt a
instant auparavant deviser galoement
avoc les chauffeurs, tomba par does
la couple en voulant poiser doe eas
de mer, a on de oes mouvemoets de
navire qui roulait dperdament.
J'6tai & I'arriero svc Gaspard Mo-
roau et R. Tipbaise De ceointures do
sanvotageferent.laAe6s A toet baserd.
an cannot faut deconeadu. le navirs avail
stopp6 pour fairs arrib.e. Nous vimoe
I'bomme dresser bo best bhors dfo
I'oau A diffdreosa reprises, pin riot-
ter un lastea', 6tedu, puts disperal.
tre dams son tombeana movant.
Au bout d'aon hours I cannot re
viat rapportanot lee ceointures doe se
"ae et la casqeuae dae o casicie
re0a lotelope aseroobe dame las
allse A aager des officers.
*&Wi. on wte
*Rt dol&^ e6=^kBI ^^^L ^^Bk


Y- -- I


ME -


-


dlbme~lP







A Pierrot s'atrta daos les paregs o&
l0 mdcanlclen Fleming trouva la mort.
Nonus tions tons r6unis sur le point.
6qua et passag a.La musique joaa
- .n air feabbre. L'amiral Killick pro.
non0 t quelques paroles oe m6moire
du Compagnon disparu Pois lasCr6te-
&*Pierrot poursuivit sa route.
on sait trop quel oft en 1902. Ie
sort de notire plus solide ot de notre
plus bel aviso. Sa flin fat aussi cell*
du plus repnt6 des marine hattienq de-
Duis LIon D6joie. L admiral Killick et
la Cr&te-A-Pierrot reposent tons deux
dans la b ie des Gonaives, victims
de la fatality qui s'acharne apres la
marine haitienue
Une nouve'le page lugubre est ve-
nue s'ajouter au martyrologe da cote
marine. Combiea int6ere-an' aserait
I'dvocation do ceux IA doot I'Ame erra
au d-squs d'es ea x. autour d-s 6pa-
ves, t6moins mue's et sinistr6es.
*
*
I. histoire de la mer est remp'ie de
chores tristes. C'est corume outes les
,histoires, d'ailleurs. 11 semble pour-
tant quo les anuales anaritimes ren-
t'.rment des gstes plus lamentables,
des ~ussodes plus navrants. A c6t6
des idylles de la m'.r qui sont trbs bel-
les, il y a les dramres de la mer toiut
aussi be.ux Petit-6tre mlne sODt-i s
p us beaux parce qu ils sent igunr6s,
qu'ils s'acomplissent sans t6moius,
envirounnd du myst -e des :eaux pro-
foode.s, doe la nuit obscure, do riua.
go lointain et du ciel plus lointain
encore.
Oh I les vaisseaux pench6s sous I'dclair la-
boureur
Oh I Ies marines perdus au large, sous le
vent
SQui dira Ie secret des tragiques
:agonies qui s'accomplissent 1i bas au
SSeil des ,astes floats, daos les re-
mous des lames, dans les plis de l'im-
nooense et traitresso berceuse ?
Nul ne fira le sicit des ventures
qui socdainiement se dbroulent, sans
trame, l)bves,~ t ltrgiques. aventures
h6roiques, sublimes et laches, difail.
lances et d6vousments. loin de la
scene oi' les humains rivalisent de
sou ires, do gr maces, sous 1'(oel corn
pldisant d'une galerie incousciente
mans cesser d'eire complice.

*
Vou ,to. s, qui, parlih la veille
pour dos VtAl hs diveres. n'ttes point
aivcs au tort. Vous tous amis el
ftaIseas joyeux compagnons, soldats el
marius, capitaiues et m6cauiciens,
fils et frtres qui ne reviendrtz pas.
Que votre mor( soit la pr6ciouse ran-
con de tout ce que soullir nt les v6-
tres.
A ceux que la terre recouvre, l'on
dit aux jours de Novembre que la
ter-e sont l.g6ce A vous A qui les
Die-u propi,-es 6pargo6rent les pali-
no(I- s Jes fundrailles et les d6mons-
ltualiouis ridicules tie la vanity. Dor-
mez en pamx, vous &'es plus pros de
I fnlui, sous les uaux,dans les ablmes
ol nulle voix hyp-ocrite noe viendra
troub er votre sommeil. An lieu des
pleurs f ctices et 6, h6mbres doe ceu
qui vous ontl4 p'us tondrementaim6ea
vous avez outes les larmes qui s'6-
panchent de la Coupe in6puisable, d46
bordaue et que rour Dnou verse la
nqer, depuis des a Wclea et des si6cles,
iSlassablement.


c0t sg p -cc diptamp. qwl we t.oavant Ia f
de I& msea ooron r uina re pie le Sint
do vo it d0.rgouce et Is~mu~daecrn c"
divers grog.:. d* loo.
Aprba lea formahai*3 di Ag! On WO! a
10 Lz Aoi $r o r16if.a-t di Pp ier man-
maie et I a d~monlita. ion ddo mack-1.
La fi ac let J a:h;.t do I&dete iot&-
shornre.
30 Lt lob sac lic titab es pour c-)*is pos-
tarn: en Uiasue temps qu'on sanctionvait
one convection postt'e inter venue emtre le
Goave-ne'ue't d Hlaiti et celij des E als-
Unis d'Amsdique.
40[A r6solutiou Iworisant 1 achai fratFE-
t t du reseau d'ephonique de St-Nt cc de
Mr Aug Sup.0lce.
L& so-ace .st ensuite levie tt M.M. Ics
Siva ears it v.,is I se rianir cn asiemb!ble
n atior a e.


LA CIIAMBR E

Sdczrci dU 28 OA..Lb -jig o
Aptes avo~r ca-ctiinnn tin P-oo% verbal
la 46ance a et Luspendu- p-:'nr attendre Wit
comwun catiolls du S~r at pui,;, comrne il
n y en avail auc-iie,elle s6A4 levo!e e, MM
lea. Ddi'u is iv t~s A att-ft dre fe S~naf,
poor s.- r6inir en Assemblee Natfior'ate.
Asasmbl1Ae Nationale
Him AL giiuxfsihsr.!-s de '2pr~se-mbdie
:CrsUt. latdeux hcuria-itenl'Aprsemd, Ic
N -tionaleet (n rr sence d jCabine t a re
les formnalvdv et d s~ouis d'u;age, a fernin
la S~ssiotz Extraordhi'are.





]RENSEIGHRMENTS
miM~roIRo1GIQUES
]aabseZ%-rva. t c),irXe
DU
SEMJNAIRE COLL1PGF. St-MARTIA&L
VENDREDI 27 OCTOBRE X910
Baromattue A midi -61,m 98


Tercmp~raturs minim'iu


210


'Bxmarimum 32,0
Movurre diurne de la empnrature 26,4
Ciel cla r !a jcurne tt no r-,i nuag'eu
la nui'. CooronLe lon.ir-. Ed1 iri. Ob-
jets lointairs i ~s vi ibles. R-s'e. B.io-
metre constant.
Tremblem ent de ter. e
Jeudi A in h. 9 m. du soir Dure 3
seconds inteis:te: II D r action WV S
A E N E. Composaite v: tica e fble.
f" J. SCHIRER.

a Altai a
ARRIYEE
Cap-Hait'en. Mr E. Roy, Mine Pri-
gorJ. MTre N Condt. Mlnard. Mme Bo-
y r. Larochc, Mce 1 Cha-les, E. Degaad.
Gora ves.-Mr Dupuy. Ghnir 1 Sainave,
Mile R chel M e Paradis. Mne St Eve,
Thomas, Guil'aume Andre. D. Caveau,
Sceur Kence, Mine B. Jo e-h, D. Georges.
N Pi~rr:-L'mis, Sce 2r S Paul, Ai rIlicn,
Mile C. Dimdtiius, Mile Suzinne. ). Or-
t loe, D Pie r-, M Fareav, A R'cour t
Lafo tant, M- et Me J. Coniave Raboul,
Levir gon, P. A. Wilson, L. Bourgaio,
J. Hasboune, Lipor e, Mile Lisse.
a Prins Willemn V a
AXUvEEs


Iquida io .s da 3 t coo a-it i pau- avir as
dEpression dma les cos ..
Neanmoins, le m~.vememt gbairal des-
a&ires, come sla smuine demnier, a did
presque nal. Les conversion import&n s
faise< sur la b:se de 420 010o ot 6: de
preference poostr les b.-uans de la spcula
tion.
Nous avons c6td, de lenI i & ce joer :


10.001)
6.o0 o
2.00J
1.200
2 000


dol. en,. 1 423 ol0 de prime
4 A 421 olo de prime
S A 4rS olo de p:ime
a 422 olo de prime
6 A 417 olo de prime
1 42o 0lo de prime


PAYABLE(-LIVRABLES.- Poor ce qui con-
cerne ae Terme. n mas n'av,)as pis nooas
etendre longmem-mn.- ia fermeit des coals
ayant presque mruLti, poor le moment. les
transactions sar les d tes A vear. O! est
sor out T rboccopn A poarvor anX Rgtle-
ments da 31 oc obre.
II y a eC. A noter avis, 20-ooo doll. r
vendus sor novemb.e et on a couveri A
405 op de prime 400oo0 do3ars scr le 1S
et 3 1 dicembre.
Nous avons remarq6 qu-e 'a plipart des
vendeuri a 400oo oo oat 6 ob ige6 de se
couvnr au prsxde trs grands sacrifices,-'es
tJux actuels etant trop b.s pour pr3cdder
A des de, 6.s de g>urdes Is ona t.6 ob i'gs
de se sousettre 4ua caprices des dd.eo-
teirs d'or.
CONSOLIDL;.- Les Ti re- dn Gmaver-
nement soot on pea plus fermes depuis
dtux ou rjis jour.. Nous avons ce .que.-
ques demandes de cnsoltdis 6 olo d ns
le m rh. Les Baiqtiers en prancipe ne
sont pas v udeurs cash. Le moov:men do
term res:e statiounaire.
TRAITEs.- Le m.nqae d or amitic i3
J,'ns a circa'ation a b-auconp inflod war
l.s couis des TrAltes et des chb6uas que
n-us c6 ons f-ib es ce te semaine. Naos
avo'is priva la ba*sse p3ar no. embre ou
Dkcemb-e, trais cet e ci:coastsarc s im;r
vue n'a faith que l'avaocer d'qu 14des ionrs.
Oa avenJa des cheqne;s -ir New-York a
1:4 olo de prirne; on p-r e mae do cpuir
pou, gpr.s chiffre
Les Traites sur P. rs so) A 2 114 fa bles
pour le cash et Ha-mbag-Paris A 2 01 ),
I 3[4 souvant sign;trr:s.
BILLET. i, NICKEL.- Les Bille's de 5
soot cffer s A i 4 olo d Escomp e p.r
pecttes va'eurs.
Li nickel se m-in ieat toujocrr ferme A
3 O(c.
Arpenteuz s-Gdom6tres
Le Conseil irincipa d Admini tration est
coavoqu e lundi 3t do courant A l'issue
d- la messe de lequitm qoi stra than-6e
ea n.dmoire des victim e; raufirgdes.
Lt secritaire,
[ouIs OSEWL,
A rpen 'eur-glomatre
P. S. Les in drss6s sont av sis qae
1'ezamen des pos ulauts ajoa nis cornmen
cera A partir d'aujourd hut A 2 here; de
t'apres-midi.



Echos d'oulrc-m

FRANCE.- -Une d6piche de la se
m ine aunonce que la France I'An-
g eterre et I E4ppgne ont adress6 un
note collective aux nuissaaneeq le n
proposant de reconnaltre le Gouverne-
ment provisoire du Portugal et la R6-
publique proprement dite s 16: que


M~ .V^-16- M Irk RD.. COllS ci merair urlscanstitatiollm- I


&im W P a- K m. Jm i u Id -la -
FALIx MAGLOIir. S -Mac Mine H Wolff. U Ag-aet, element.
A. Deinde, Aldal'a Salomon. Franooise, Les anarchistes continent oijours
Acloque,Andrd Morisset Mile Yvonne Mar- leurs exploits, ure bomb. a en.ore
SiT ,elly. Caoline Vaudreuil Dr Frer;ois Da- dclal6 sous lea fen6trea d'une mal-
iLE SINATlecoer, Mile Vatc oa Valcie, Mile Phi- son da quai d Orsy oa demenre I'an
lomoae, MUe Zimia Pomro e, Mme Vve des pr6sidents de la line do Cbemins
Sdance d 8 OasOre a 9o. Dioagoe Narcias. Mile Victoire Laoique, de for de l'Onest. Personnel n'sa 66
Alberi Dents, 5M. t Marae Acoune, Mme bles6 et les d6gi&s sont.igniflants
0s0 sntilsoa a pra-wu*eral 0t on dd. 6i'ee Coban : c'est vrai, mais qa aurait pa 6tre
posl. I a crespandasa l e om prae Peit-GoAre.- Mae Chdris, M EB. plus aSrave t leas habitants doe im
4ms des la "Aps 1C&abmbre.ne. B. Frrtuois. mouble oat du ressoetir an d-61e do
Aa10e M oisA v as rs ve Reva Iv a du nar6petit irisson. I et e rhenrou quo l'ln-
coveatioe pmsde, a' 1e d. 4 tevue du mention cno vaile pm toujour elIatl
iuleMdkiu eo # rt~usd 4 pptm.rtei aaucam -La raedmd or sur *ace carss ola.. Amd o red -
at m u pss qm la4m es 4 u a rses mas pa es ala Ue. aoh, er4PdsIt dr l-
do s ki a4* PW* re so. mdo la
Le GWe S h e b s hemIi s" O& esime2Ps1aszqee SWmannah ft (g )


Dst9ont-Sad~sdtUe SP16s par~
agmato 44 police. o@14 a raaa4ear-
purphies4d rou-lt6od MIS,10o~g
*Atiulan'M'WentI1 lie at 849bell*
rIng: en1 ot patrie poor NewYgg
stag 1 ** PrvVen".
La m~rayruolog. doImlavia on s'oj
onucorw etaritcli a dd dui noms: wg
itisunauraa a 646 tu6 po.dant quila
wayaiI, 4ani son00 aiwivd auemIMU
Lesy woi Moualaiaauxi. @1i. capital
Mlsiot10. ALfisGI UGOC-hUtO MOroll. 10
1'aftodrotuko dos Dout.
ITALlB.- Lutau a 16 ben 6prou.
vdes~ loeur*nsderniers,, ap. 16AIsChaoi~
l6ra qui a faith at fail encoris boaricow
do ravw3vs,voici quo i~s mflauvais t10mai
ot wtund I" rup 1005 Yoicaniqueaft
E26'L ItAI & 1pa rie..
L I.e d Ischia, situ6e dans la MU&
torton6e A 10 miule do Naples, a 6
ravag6e par tan raz do Mateo. Le a
nisi~re ds 1I utdriour, 130ua(par uu.
lasnont dom pa! rio ique. .ilidarin 6,
.orduuuob quo. qatres nivires ds gakro,
aiy rendaul avec des ptuvisiu-s o
dos honmome.
Lea c6tos do la bale do N ap-es, dw
goif -jdo SAlerno d i I lie U ls-ia use
dod irocida OUt 66 8devaslfts psr a&,
cyc1ono.
'Ea m~me temps, cqie lo Vt5suva, b
Mont Eponea ( Ile Isc.hia ) voic'm 4%s.
puis louigtotnps oeteut, a fait eruptios.'
A certaius endi oils, laiAIVO a W20piedS
d edpaisseur. Le Vas.Ave euvu~e do Is,
bou. tel da Ia cruirII.fr'luzadurscorps-
11IMAfLISiU.AL (-I.tS rojuvasda~ti s *fi A
(Jul ravage lesa cdinpagises. Ld uumbis
exact des vidtimes, 016Lagll 1`6 mais eai
pease quo p~us do 100) persutm0ua oaus
pdri.
Let roi Vic-tor Emmanuel ast putl
poor 1I lie d'iscia.
11 ri y a p ts ;usqu'l I& navigatios
dte Wanu1i q-ity f-AIL ddSViCtiifl 14
I eutenatit Sjg~uLli mon ant Un be-
plaik miliauiroa t aiL UUO Lchuto do 01
pieds, itaviateur a 60 tu6 at I a6ra-
plane inis en pitees.
ANGLETERIU Le Morning Post'.
Litu~a riagabI nl, Utdicard dgaglis, a tW
1,3 voydg.-3 de Natv-e-i a Alder atiot.
Le dirigeable suivi par un torpitlot
Iatng-ais, a quittl6 Nines & lo 110W
res 16 du matiun et ast arLIV6 a Alder-
sho,' A 3 lir'-- 15, ayAnt fait le VoYAq
on 5 bros 15.
L,) duuigaalbe fut,,oaat[uit an fl Ft
ce pir la hzaiso L bAudy itofer 0L1(&GM
Gj)uvernement anglais par le a MOP
iting Post" a'ec: la produit d UN
souscript'on nationa'so uv rte par ce
journal.
ETATS IJNIS. Cbez I oKICld Sam.os
Stccu pe active meat do 11 ivIgatlOl.
at~rien te et coamingparloutlea 5vlcu*
mos du progriis soat nombreu'&
IlDans une onvolte bur ua bipI85
Dietz, I'aviateur am6ricaifl Tob, 0Si
d.'vait partaciper an coIIcouts jntsftO4
(10uial d aviation devant 4Con)IDO3CW
-e '221cour ant pour se corlt iaol J6
q1i aau 3 J. fit une chute do 50 PiOdA d
so b'essa gribyemount ; Fa6roPlaG0a
a A 6 mis eu pi~ces.
D'un autie c616 les succ6J TOIi
Nraudi'SAU, Orville Whi~jbt dans 500
raroplane neut a [Au 02 rniiles A 11W
re ot do Lessepe. A irois rejrist.sv
prim one passegbre.
Aussi do touts c6tds leg conqu6'a
do l'air 5001 encourag6s.
Ua. ddpbcbe do la L~gation 16
Caine d A h~oou an D6partesmom ~d&
ta anuouco quo Is roi do Gr600' A 1
906 no e6cret qol dissout I'asSODW
,Inationals.1. Ki joutO quo. Is G@@1WP
moment actoel rasters, au poufvaoltAP


- __





SI I I I. I I I I I -.I I .. i ,.


Satisfaction li fat.donn6e, il ob _____ _
tint *e vote de coofi nee par 208 voix
6e.tre 31, m is le premier Ministre ..UONS HOIlLANDAISE"
VWe4a6los est toujoura m6conten', rn,
peeaant qu un gran t no:nbre de vo- -_ _
Wt late out tM6 doon6s par complai-
ma.o. II a insist aupibp du loi pour Les/' Prins Willemn V "partira
e I'asuemb6a sout disoute. E I.' Is a l'
n ff-st, daprs la dAp6che du eman dimanchedansl apres-midi
Mioistre am6ricain A Ath es pour Jeremie, Cayes,Aquin,Jacmel,
BeLGIQU. Gu liaume II Empe- Curacao et I'Europe.
tar d A lemagne et rot de Prusse Port-au-Prince, 29 Octobre 1910.
voyage. It a 6 6 reu avec lea aur a
neembrej de la famille imp6 iale AUG. AHRENDTS.
Bruxellei, par Ie rui Albert et la reine Agent
Elizabe h Les visiteurs ont &66 accla- r- i ,
Mn6e par la fouled. A I arrive au pal Ais
royal a en lieu nuue reception diplo-
matiqoe suivi, d'un dtoer de 150 cou-
yvrts donn6 par Is Rol.
La malle pour i'Etranger (via
ER IRE BEUR Jr6mie) par le S(s "Albiogia" fer-
mera la poste ce soir 8 heures
precises.
Port-au-Prince, le 29 Octobre 1910
Un arrit6 publi6 en F. HERRMANN & Co. Agents.
ce moment par les rues -
de Port-au-Prince an-, Maison F. Brunes
nonce que le G6n6ral 195, GRAND'RUE.
S* Dirig6e par
Septimus Marius, avo-1 L.Hoelin
cat, secretaire d'Etat de Ancino membre de la societ# philantiopi-
la Gut rre ct de Ma- ,quo des maltres tailleurs de Paris-
*I Vient de recevoir n o piand choix
rine, est noIwm6 secre-,d'Atoffes diagouale, casimir, alpaca,
tire d'Etat des Finan-'chevio te, cheviote pour deuil, etc.
t~aire dEat de F n-Recommande particuliRrement a sa
ces et du Commerce. clientble une belle collection de con-
non do ai e mir_ do \ilps fdofantaisis


Par C: invention spbeiale
11 sera pror-44A Ie j di qma l 'on
Comptera tgoia Nwematbre prorhain,
dix heuref4cldi matin. en I't"Ie et par
1s wmuaist~r.A da Me ChrypostIcnm4Rosa-
mnond, n tairA, derneuratat A Pchit-aa-
Prinr'e, Ait a van e au p~ui Altrant .t
derunier .nchdrikseur:I


Po ,Jfa4 'BSMES, BU"-- g* tB
et de pique de tontebeaut6.
SP*CIALIT* DR COSTUMES DR NOCES.
Coupes Francaise, Anglaise et Ama-
ricaine de la dernibre perfection. La
maison confectionno aussi des Cos-
TUMNS MILJrAIRES, HABITS BRODK8,
DOLMAN, TUNIQURS,HABITS CARR*S, etC,
etc, de tous grades.
Dr Francis
( MIDECIN CHIRURGIEN ACCOUCHEUR )
I Membre de la Soci'te Rovale d'Agriculture


D'a is propriet., fondf- at ba issues, j de la Jamaique.
ilse on ce to vs ie, Rue Imaioa. quar- SPP:CIALITtIS.--Ae,-ouchemept
tier de l'Exposition, mesurant cinquan- Maladies dt s Fvmmes, Maladies de
tO pieds de fg do,. sur cent Inn pi'ds, Enfoints.
six poacs, do p-ofo id-ur. E 'e e9t bot- Ccnsultez-moi 4galameut pour tout,'
nae as Nor.l, per a R2e Rorain. au les attsque- dort pouffreot roq plants
sul, par la d ime Fcang i e, A l'Eqt par N. B. -'The Eng i h-ppeakiDg corn
dame Ariceo Jean-Phi iipe et A o.est, munity will find it to iheir veiy bes
par le cit(yeni F. acgi. interest to consult m, !
Ea vertu d u se obigition hypoth6- BOIS VERNA,
caire ddnaen' ro o ome cxecutoire, c dt d have.
soucrito par M dame Amica Chancy, c6t_ de Cbauvet.
propr-i tdi:e, d iueuraut e* dornicih6e ... .... .- ,
on cctte vllejlqua orz A(ld. il-neuf Tr
cet1 sept, laquelit ob.igatio- iet e fr-
gItrZe let sigi fiue. -.C
A la re.uInd-. M 1eiin -" II >a:ia R.-
cleo, propriet iie d-emturnt Ft docai- Nous avons recu par le s/s fran
eili6,ap or--ua-Pczuc. 'A.yA'nte)tr avoc t, caiss Montreal ,dunmois dernier el
M*Lthn. Rtc-in- a -o 6:ec'ionl, dooi-
ci.e A Pirt-ati-P ii-, au cabiet do dt par Ientremise dela Maison A. de
avocat, Mattis qui a fait ex6cuter notre
Contre la me Ai:a Ctiucy. p o- command chez Deberny, 58, Rue
prttaire. deaosurant et dom[i' iee a d'Hauteville, A Paris. un stock
ort-auPrinct. I considerable de caracteres d'impri-
Sar la men- A pr;x de dux millcinq mere nous permettant d'ex6cuter
am$ ciarq A.&ae g!#rdes ..-. P. 2 550.
Oi-re a s i r dg ie osn ...: e. routes sortes de travaux typogra-
Poar p1uq arnites r*F-1,.iguentnts, phiques.
voir le ethier d4 t.h rg a deposit Le public peut visiter notre nou-
seht M, Cbryso tO6ne Rjiti nood o velle installation, 8, Rue Eugene
a lavocat poruievaut. Bourjolly, ofi l'on se rendra compete
Port-,u-PNtrice, 27 O:tobr e O1. de I immense augmentation de no-
LAHNas RACINB, ot'oca. 'tre materiel.
j Cartes de visit, billets de faire-
..v a [part, brochures, prospectus, etc.
ot M. Arthur IsIDonE, directeur de
SrLLE, BsD4< et CHAB.AQ J e to l'Imopnmene, promet de les liver A
*of & veadre. Ibref ddtai, ex6cut6s avec soin et
des caract6res absolument neufs,
Si varies et choisis.
V. Salt Nos clients seront certaineapent
AVOCUT datisaitsdes travaux qui leur seront
GmUM Aous PAVtM livfA6


t
M


st


Imp.


C.Magloire


Travaux typogia-
phiquesen tout
genres.


AMERICAN BAR
PLACE (; II:FAAI)
SSe dc~po, it-,. i, n our H ili

Holsten Bi~re
Hambourg --Altona
Ua don zneillours virodaitq d4s bra--qerips d'AIl.em~gne At dfjli -.vpprdcA
at godI'd A L,& PRESSION ; st veuid w~i tewat1 A I Ame icrin Bar:
verre A la pression '75 centimeS
la 1/2 bouit-,ile 50 centimes.
I& do- z. 1,12 buuteille G. 7
lt dot z l1,11'
la cais~e do 96/f2 but. 0'. P. 915) -)
W hiskey C2nadiin ('131,,1la outfl'e (G. 10
la c isseot01P. 20)



Wittermni~ns Ide-al bilin1;in 1'e;l
Stip'rb Collection ar' ivO-3. de oi- I 25w ,orj*7
L'ercro S,'t)Ci Al d12 \Vd czzuaLI !C 11Ai Oil- ct i2


FRED.


W. KATSC) .


DE
Gazeuses


Suprieuires


II y a A pine uue annse depuis qu-3 la plus nutritive, la plus aggiable et
la plus fortifiante des bo.ssu-s Gazeuses cet en'ree dans lA Corsummation
tous le nom de

ROYAL KOLA CHAM PAGNE
Sea qualities et sa fine sautur lui out 'ire conquis uoe ,(,oue croissanle
qui est un encouragement en inmro temps (\ie Ia idt oi'u' e!:-t do.s sions
winutieux dunn4s A si fabricaiiou.
DAsireuse de atisfaire los goO's les plue dl:i;les pen '.1:t I',:ttde 1910,
la fabrique a pr#par6 au inoyou d appare:ls perfeciorin'-ts des produits
hors pair.
Elle met en vonto au m.ame prix et sous celtte mrnme unique ROYAL
plusieuis d6 icieuses Hoi.soos gazeuses qui oior.t la Providectce des per-
sonues soucieuses d'offrir chez elies d'exquis raffratchissenj 'Ws aux gotta
varies, et pr4cieuses dans touted los reunions A c6t6 de leur ain6 : le
Royal Kola Champ gne
POUR VOUS EN CONVAINCRE. DI:.;USTEZ UNE BOUTEILLE DE CES
PRODUCTS INCOMIPARABLES :
Cream Soda Cristal Lirronade
MOUSSEUX AUX FRAMBROISES MOUSSEUX AUX FIIAISES
MNOUSSIUX AUX CEIIlSUS.
L'AGE:cIt GkINtRALE est loujours au Magasin de la MWtropole 93 rue de
Magi.sia do I Eat, vuus tiouverez aussi ces products au m Lme prix daLs leo
Ddp6ts suivants :
EIPICKEIE MODERNE. 155 Grand'r"*, n face la Maison Robelin.
EPICEHIh : CADET LUNDI. rue des Front,-Forta.
A LA PHARMACIE NOUVELLE ALEXANDRE ROBERTS. rue Roax.
MASON A. FAUBERT. rue Roux.
A I'EPICERIE iH. CORVINGTON, rue Fdrou.


Chapellerie Moderne
PLACE DE LA PAIX.

Salon de coiffure du Louvre


La Maison vient de recevoir an CoVronMATKcun. I set!i instrument prAll*
quo et universellement etmFloy6 pour prendr.* la former de la 'Ate. Plutierur
clients peovent Wtre servi4 rapidemen', giAce A cet ppaetil mo.lvtilleri.
Si on veut commander ua chapesu A& i trauger, MM. GONZALES & JOSS
SAN MILLAN vous donnent lea measures A exp6dier.
Paule remarquable, snamm* suprieurs ,les cbheaux moat arrange,
ripwr6, fabrique,, selo lea go*ts les plus diffoiles e Is plae dlkae.


Amer can


Bar --- 1Phice Geffrard.


Grande Fabrique Moderne


Boissons


~u~'~"e~\






M' C. L. Verret
Tallieo r-Mar::.ha nd
Done avis A sa bienvoeilatoe lien-
Ole qua sa maiso.n 0ro"7,ktua Iravver-
shire eat tonjourM bina pourvue d'acu
vrnrte d'stotfed 4e la hbaue aoa-
vess6 parlaenwe.
UALUTs orwXaI sI. Couwr KI.ftQANTE
TRATL so:e~t. kestcoutoM raoP rnf
Prtistid rdduwit I


Cordonnerie Nouvelle

C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuaE cliontle qu'el-
e vient de recevoir. par dernier ba-
teau, une forte quantity do marchan-
dises et do fournitures do touted fral'
cheor et do touts beauty, import6es
do France, d A!lemague eot des Etats.
Unis.
Le public 616gant, curieux do so
bien cbausser, y tronvera lea peaux
le plus solids et anx nuances lea
plus varies los former le plus belles
*t lea plus appropri6es.
On u'a qu'A venir cbhez G.B. PITOIA
pour 6tre assured d'etre chausse su:-
Vant les meilioures lois du confort et
do la mode. Sp6cialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux. cirages, former, focrnituros
et matdriaux divers pour cordonne-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix lea plus moddrds, A
LA CORDONNERUI NOUVzLLi
t43.GRAND'RUE143.


American Bar
PICK GEFFRAAD


Froma'ge ILdrn 0o p. P
a Gouda
41 hi ys-antlicbrurn G.
SA U G S-;()N llornand la liv. C.


250
1 50
3.50


Beurre dd table I Iv. or P. 0 45
S1 '2 Iv. 0 00
Lait s;riiliis 1 litre G. 1 00
1/2 a 0 60
FitED. W. KATSCI(:i

A L'AVANCEMENT
GRANUE FABItlQUK DE M1lUIBLKS lT DXi
CKaCUEILS D'. CIIAFLs A BROWN.
1 t< GFlared' la Paiir et lOS rue
Magain de I Ectot
la grando fAbii i ,"o de nmeubles et
de cercueils de M ) l leu' (Cthailes
Bronw donii ls tp:t.t-tion est f,'e do-
puis plus do 18 an- vi*ut d'; ug inen-
ter le persoiii1l do t s at-lias de
plus doe dix 'b6n.'e- : ce qui lui
dtinea u inoio br, -.uftisart d oiviiers
pour satisfair, alix graild-s deman-
des de sa nombreuse cliantle. tant
A Port anu-Pince qu'en prov.rce pour
l'ex6cution des coinmaudes de meu-
bles tie tuut s'yle choisis dans las
Catalogues frau:-k;s ou amdricains.
Un sculpteur special est attach
aux ateliers pour I execution des tra-
vaux do sculpture de tous modules
g86nralement quelconques.
Grande reduction de prix sur lea
commanles qui seront confl6es A
I'dtablissement.

On trouvera
de moilleurs Cirages pour tous sou-
liers la manufacture deo chaussaire
0. CORDASC.O.


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avant aeoasment
oomnu do touted la R6publique viont
de roevrir son atelier, Rue Feroau,
(Au. des Mbeice) No. 71.
Sa nombremm clieamste vrouvea
esmo to0jore oau teatsa" t=om
W!r Ift L~ 0rvi d1 tat weo -o


Chez A. Cipolin
82, ReU R PuTBLICAINE 82
En face la BOULAGBRmaIR DU PROGUnk
et prbs la Maisou WEBLY lPRSOIR.
VIENNENT D'ARRIVER :
VINS ROUGES & BLANCS par bar-
riques et par cai-ses. marque thre.
Coteu, de la Maison Bounst FatkAs,
de Bordeaux,incontebtablement sap6-
riears A tous lea atres vins actuelle- i
ment sur place; i.[i
CONSERVES ALIMENTAIRES doe
premier choix, defiant touted concur- f
rence;
Lmrmun.Ts.-SAUCISsoNs. FROMAGZ.
1k CmusuS aN z LAcoNs. BURRt L
DUO VAL SAITrr-MICHIL 3
rt D'ITALI, RTC., rrc. Le
GrAce A an personnel nouvellement
urnve, la Maison met A la disposition leu
des families et des hotels, our corn-
nande,de la fine PAilsserie FranQaise. da
NOTA BENE.- La Maison est, comme
par lh passA, bien pourvue des Li- esm
queur. et Sirops qui out fait sa re-
nomm6oe.
A LOUER
Maisonn lbaqa b niCovn-a da o rtnt )a do


aimn ua-;e e ouie"- as wouu ie
confortaole, 5 pies, W. C, cuisine,
etc.
10, Rue Eug. Bourjolly.
S'adresser au Matin.

Kola Champagne
Reconstituant
Formule due & l'obligeance du

Ancien Interne des Hdpitaux de Paris.
PaIx : P. 6 00 la douzaine.
DIPOSITAIRES:
Mr Simon Vieux, rue du M-gsin de
I'Etat, Port-mu-Prince; Mr Georges
Blot, rue du M-aasin d, I'E'at, Port-
au-Prine,; Mr Aug. Sco't (Lfogane);
- Mile LGce Aglade ( C. yea ).
B. Couba, Jfrtmwe.
N. B. Outre cette cat4gorie, 1It
Socit6t Gdndrale de Kola Champagne
livre au public une autre ciasse de
ce merveillex produit, au prix de
QUATRK GOURDI-8 et dmie la douz
Fabrique au Cheminddes Dalles
SOCIIKTA Ge DE KOLA _HAMPAGNE.
Pr,-au-Pr1,.ce, (H i ') P. 0. Box. 13


MAISO0
148


DE COFIAjtCE
GRAND'HUE


Mr ,Jo-tph St.-Cloud,
I.E TAILLEUR si bion connu de la
HRpubliqn- avis, -s Qounlomhreux CLI-
K;NTS qtkil vienw do rp-,eyvoir par les
jeroiers Steamers uuo VariAtn d'dtof-
fes de : Diaouale, Casimir, Alpaga,
l:heviote, Drap vert et bleu d'une
reelle supnhorit4.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITY I
L'Otablissement se recommande aux
clients les plus dolicats qui apprd
cieont chaque jour davantage Ie in
do son travail.


L1-mandcz chcz
Rsaauraaear de la
tales flus~r4s.


J st ph Saint-Cloud le
S2inx et des Cates pos-


Francisco DESUSE
Fabricant do chausaures
La Manufacture a toujours eon d-
p6t un grand stock,--pourla vented on
gross et on detail, doe -h-nassres on
tous genres pour
HOMMKUs, FMMS, EXPAMrs.
Leo comma-n4~ doe commergants
de lrint6rieur pourront 6tra edecuthe.
dana U0 Sromaine a pou prOU.
23, Rue des Fronte-Forts, 13
Port-au-Prince (Haiti).


81tel BeUevue
iLoo miemi sIfu4, I* plus corn-
tenable. oPd-46mam me..t
Celiacroeomm o w Asemi nw.


Fat on via fortifiant, digestif, ton'qe, reconstituant. -Souverain cointr
mpaledisme. Plus efflcace pour lea personnel *flaibfles quo les terra.
ioux et les quinas. Recorpmand6 aux personnel Agd 1 a oux lema
aiea *etLax enfants.

Le Vin St-Raphael eat on vYin de malade 6 parfait.
meilleur pr6servatif en temps d'6pid6mie st le mel-


ir adjuvant dans le trai ement de la ph'isie.


Prescrit


ns les fAtiguss de l'estcmac, la chborose, I'aLdmie,
bronchitis, Ia malaria et dans lea convalescence.

Dun gott esquis, il cons'i ue un rbts tgr6tble a via
go e*r P.


EN VENTE

Chez Andre Faubert

Place Gelfrard --- HALLE RODEWALDT


Edwin


Charley


62' ET 64 KING STREET (Kings'on Jamalque ).
Cette maison qui eat hi plan e4putee de la Jamaique pour l'excelfence de
ses pro luits a I'honniur d'annoncer A ses nombreux cli nts d Haiti qu'elle
a double son stock daus le but do repondre come tou onrs et sans re-
tard A I attente de ceux qui ot gondealement patron sun installation.
On peat donc nous adresser aes commander pour hs articles soivants :
Kola Ch mpagne douxx) Soda Water
on Bew ( ec ) Sarsaparilla
Iron Brew ( Kola fer) Girger keer
Cream Soda Lprnoo S,-da
Ginger Ale Chocola'ine
Lemonade Lame Jui-e and Soda
Quinine tonic Lime Juice and (rijger, etc etc.
No re 'in de Kola (Prunello Kola Wine ) est reconnu le meilieur et recom-
mandd par 'ous IPS addecias comment le tonique du jour.
Soirs.Promptitude dans l'ex6cutiondes command s .- Calalogue Franco.


Hotel de France


M"me A. Matre,


proprilttaire


Bibre allemaude la f12 bouteille 0 60 Sandwichs
a hollandaise a* ( 0.X0 Manhbatan cocktail
Champagne Cocktail 0 75 Kola Brch
VINS MOUSSEUX, LA BOUTE[LIE : P. 5.00


Cbampagre Pommery


0.30
0.04
0. 0


& Greno


Dbjedner et diner au Champagne P. 5.
Table d'b6te : p. 3.
Vient d'arriver
Lexcellente biare Amstel


ACCOUREZ

che errmaan Corvington

108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y Irouverez du Bon Rham Sup6riear

SDu trn Blano dke Touge
Sdo*s pil rL zopiUo nn*lmet u iav ta n


-- L --- I