<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01064
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 28, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01064

Full Text


Quatri~me Anln6e, Ne l


Port-au-Prince, gaii


Vendredi, 28 Octobre 1910


ABONNEMENTS
yx mots ... G. 2.00
pwil-an-Prince
TRtois Mois ... a 5 00
Ddparsssments Um Moia G. 2.20
Taois Mots ..6.00

maag~... 31BoisMots. a8.00


DJX3cTsui
C16mr, out-Ma gloir.


LE NUMBER CENTIULS

Lee wanumcrits inrae M*ou now we ceront
pai readus
RED %CTlUN-ADMlNISTRATION
8, Rue Et g~ae Boutjolly, 8


ADNiJIIUTR &TftU
Arthur Isidore


J


OUOTIDIEN


PAGES D'HISTOIRE


. npP flhillln I.i aforep.a rPp. pPn-Tr.h nii


mu a Uum auli U UL UU


Apris 1 6chec de Kolung, h'amiral
Courbet avait succ4d6 A I'amiral Miot
dans le commandemeat en chet de
1'escadre op6rant dans la mer de Chi-
ne. Chacun se rappelle les haute, qua-
litds qu'apportait A ce pose l, nou-
veau titulaire. D'un patriotism Apro a-
v6, d'une science -supdrieure dan,-
I art maritime, il 6tait d'une rigidild
inflexible dans le service, et, pace
quil 6tait aussi dur pour lui-m6me
que pour lea antres, ent vite conquis
I es'ime et l'affection de tons ses su-
bordonnds depuis le plus hau' eq
grade de sea officers jusqu'au plus
simple mate'ot. Ce hdro% des temps
modern s devait plus tard mourir A
son bine de quart qu'il no voulut
point abaodonner quoique atteint
d'une cruelle et impitoyable maladie.
R6solnu frapper un coup terrifiant
d6i sot entr6e en fonctions, I'Amiral
avait pris come obj*ctif les lies Pes-
cadores et particulhreonmnt cello de
Formose oC se trove I'admirable baie
de ce nom, au fond de laquelle se
dressA I'iknpo tant port milita're de
Fou-Tchdo .
L'entrde de cette baie est constitute
par uno sorte de canal ou plut6t es
goules tibi-dtroit ne pouvant don-
ner passage A plusieurs vaisseaux de
haut bord pareils A ceux don't il Atait
compose l'escadre. Elle dtait defen-
due pir des fortification trbs-puis-
santes. arcn6es d une artillerie de fort
calibre serv.e. a-t on dit, par des of-
ficiers 6tcangers au service de la Chi-
no Des cuirass6s chinois dtaient A
I'ancre dans la b tie lorsque I'escadre
francti e pirut A horizon. Its pou-
vaient s y croire en soretd, la passe
de Fou-Th4oua ayant jusque-l passed
pour a inforcable 9.
Cep-ndant, par les sig aux parties
do *Bayard* que montait Courbet. le
Commandant du cuira.s6 Fo -miis
ble re )it I'ordre de se readre A
bord du vaissean admiral pour y pren-
dre des itstruc'i ns. E'les snt dune
simplicity grandiose : I'amiral a be-
soin d'un pAint d appui A l'intlriour
de la bale, I faust former 13 passe cotfes
quas code.* C'est une mission d hon.
near quo jp vous confle, a dit le
visax marin. Merci,amiral. rdpond
sI&plement I'offlcier. Et maintenant,
allez, mon ami.*
Mon ami, dans la bauchi da Cour-
bet sig..iflait a Allez & la mort. *
Presque aussit6t apr~v, le Formi-
dable a arborant flirement A sa corner
son pavilloo de combat, salad par le
w Bayard et par touted i'escadre, s'6-
ce A touted vapeur vers I'entre d,
a pmsse. Des navires de guerre an-
lUas qui y soot ancr6s, compreonant
aote h6roique maonmuvre. garnisaeont
leere verges et leurs haubans de
tra 6quipages qui poussent par trois
Iu an Immense c hurrah l on 1 hon-
seor de learns camarades qai .vot si
eLaeamot a la mort. -a
%lws d46j lea torts eommaese" t &


< Envoyez, commande-t-il et cette
fois, moins de cinq seconds apras.
une gerbe de flammes et une terrible
explosion signalent la destruction de
la'senal de Fou-TcliouI
I eous les forils ciin s his -tent


S- L'Eclai eur haitien on le Parfait
Patriote.
Crd6 en 1818, sous Boyer,A Port-ao-
Prince.
11I DACTE'R : Fd'ix I):rfour.


JIU FUUUU UU A UU UUUUU alu.s le pavilion blanc. L'Aver.i^seur hai ien.
Nouvelle appeal. t.on, 3 OU 4 mo'"
ap)res. le I'"Ecl'aieur hztitien. Dtisparut
!en 1820
tirer de leurs pieces A longue portee;
le a Formidable a est toucnt, cela se L E PA SS E L'Ob ervat'ur.
voi. ; il fait de Ia bande A tribord, Parnt ,en 1819 ; oet pea de durAo
mai. il a a pas ralenti qa vitesse. At- D-F: LA I Fut la prenire pul' ication des C -
riv6 A la hauteur des forts, le brave ye.
navire onvre le feu de tontes sea pib,- P ESSE A DACTFA : i'Naryed Dum:sl..
ces A laf.is et vomit, A droite et & --
gauche une trombe de far et d'acier. NoLs realison3 aujourdIiui la pro- L Heuir.it d'llaiti.
Moment terriblee d'anzidt6 1.. A t-il diL messe Que nous avotis faitt nos lec- Parut on 18-) 2 Port-au-Palicc.
could bas '? .. teurs de leur mettre sous les yeux le Dura ino, .s d'un an.
... Lorsque la fm6de s'st dissipde tableau complete des journaux pub'is BRtDA\rE'lt J M. S '.din.
les regards de l'escadre apercoi- en Haiti,depuis I'inddpendancedu l'ays
vent encore le c Formidable a qui j,'squ en 1876 La COnco;,de
desempart, faisant eau, mais tirant Nous sommes sftra de rendre, on le Prefmaer j iii al lij,'e part au Cap-
toujours, entire dans la baie ou il va faisant. service A tout le inonde et H',tiMni sous Bover, en 1821.
s'dchouer sur un ba- c de sable. nous espdrons comply er, ni de ces RDAT\(IEUl : Gne,.l tArvoSt
IA cependant. sa missioa n'est pas jours, le coup d'oeil en r6capitulant I s
termite. II flutemp6cher les vavires journaux parus dans le pays, de 1876 I. Etoile hiatienne.
enuemis d b'oauer l'entrde du onu- a nos jours. Parut a S :uto-L) miago. en 1822:


a au de Latour regoit I'ordre d'armer Gazette politique et commercial
la chaloupe lance-torpilieo, et d'aller d'Hal:i
en placer sous les croiseurs chinois .Co fut no re premier journal offi-
Dix inarins de bonne voloet6 sont ciel II part au Cap-llai ien et son
demands, tous veulent y aller. premier inumAro porte la da e dii 15
Novemb e 1801. A vrai dire, ce fut
L op&itiou est des plus priileuses, plat6 une reprise qu'une creation, cart
car la petito embarkation va deveunr cotte publication ezistait dejiA sous la
le poiuE de mire de tous les bateaux pdriode co'ooiale e, avait cess6 lors
menaces. Bient6t plusieurs de ceux de l'dvacuation des F'ar.Qus.
qui la montent sont blesss ; les tor- RADACTEURS : Ro2anez,Juste Hugo-
uvlles soont cependant plac6 s et font nin, Faraud.
leur oeuvre de.tructrice, et mainte-
nant a machine en ariiro. a A ce Gaztte officielle de 1 Etat d'llai i.
moment, i'un des timoniers pouwse Cre a Cap-Htie Chrislophe
un cri de douleur et s'atale as fond Cr6o e au Cap-HAitien pr Chrislophe
doe 'embarcation. eQu'a-t-a A gd.. ler lorqu'il eut faith du Nord-Ouest un
comme ea, animal,? lui dit de Latcn:. E.at independent. Ce:te gazetteparu*
Mon lieutenant, je vienas d rece- d6s jaunviior 1807,
voir an pruneau & A dpau!e e, je crois IEDACTEUR.: Juse Chanlatte.
bien qu'ellh est cass6e Eh bie, et La Sntinelle de la Lber
moi, j ai bien un avil creed Esi cb qu je La Sntinelle de la Liberl .
me lains ? Part & Port-au PLrice en 1807 oe fat
me pnse journal offciel de la R4publqde du
En effet le lieutenant de vaisseau de SuE-Ojest.
Lttour, I'oeil gauche crevy, Wtait resitd RDACTEUR : Dsrivlbres Chanlatte.
A la barre do govern iI et dir geait
la manoeuvre do sa chaloupe I Bulletin Officiel.
Cet admirable fait d'armea a donn6 Nouvelle appellation, en 1809, de la i
le temps a I'escadre tout entire de Sentimlle do la Liberid. Disprut lors
franchir la passe. Dbs son entr6edans de la ac ss'on du Sad.
la rade, 1 admiral, arborant e drapeau .
parlemen'aire, some la pace de oe Gazette royale d'Halsi. C
rendre pour dviter no bombardement, Nouvelleapoellation queprit,'n 1811
ce A quoi elle r6pond par le canon de \a16azeIa Officil e de I Eitt d'HafLi.
ses fr s. II faut alors agir et malgro pour tre en harmonies avec la royaut;
sa repugnance & d4traire le bel arse- crdse dans le Nord Ouest. Disparut
nal de Fou-Tch6ou, aiBvre d'un ing- 'en 1820 & la chu'e de Chris'ophe.
nieur francais, I'amiral dut s'y reti-I
goer. Faisant appeler le plus ancient L'Echo.
des canonniers breveots du eBayafd,* Premier jourotI libre qui part dans a
unvieuxquiportait' acoredesaaneaux Ie- pays, sons P6'moo, en 1812, A Port- t
aut oreilles. a Combien da coups to 4-Prince. Ti no vecut quo 3 mois. Iv
fau. il pour sauter ga? s Aprbs RA*DACTEUR : Ph. Litout.
avoir looguement romen6 Ia lunette
marine sur 1 eadrolt ddsigan6 Trois LO Tdledgaphe-
coups, mon amiral, r6pondit le Ioup Prt A Port-as-Prince en 1813.
de mer. Jotrad ofoletl qai prit aiad la osale.
Une grosse pib.3 d'avant eat aloras do 1 diiTe *Ie L'brt et do Buil.
charg6o d obas A 6clatements. Un #* eOfflwd*.
coup part; il a d pas le. but mas ,... v
ea ligo ; un second coop est trop L'Abeilie haldenne.
court. Au moment do commander le Parnl & Port-au-Prinoe en 4817.
troisibme fen, .I vtoiW pointer joint RADAct Uns : M laceon, Colombel,
1-e talons, port a& main a" b6ret DeB Lapd4.


I


-a


apns I', iifi-a'iorn politique de i lle
tEDACTEUR : Caniiiito.
-L.e Pl'opaigattur iairien.
Pa ut tA Port-ni PIlince,. n 18'2 VA-
c t jins-que v is li tin de 182'1
ihEDACTEI '- : I). Lai l, to'oumbel,
Rams ay (Chataila to.
La tduilal du Commerce.
Crs fem 1821 A lPort -u Prince
lI, .:\ TEL'v : J, -elph Courtois.
LI' Jo in Il du (. mme-ce et dot I'A.
g ictl bre
Parut ent 1827,aCa ( lHlai'ien.
L'A ricultpii.
Par t enc 1828, Port au-Princ. No
v6cut pas. .
RtDACTURn : L' blond.
Ls Phare.
C 66 A Port-au Priine, en 1830 Dis-
parot A la t-uite do e 1 dvement Fru-
neau.
Rddacteu s : Nathan, Dutton logi-
r ac, etc.
Le Republicain.
Parent en soot 1830 a Port-au-Prin-
ce, et vd.ut 9 mois.
-- Arlequin.
Parut A Port au-Prince, en (1837.)
- L Union:
Part en 1887, A Port-sa-Prirce.
Rddacteurs : E. Nau et plttsaoul
Rutres,qui avaient Atd aussit le r6d-o.
ours de Ripublicain et do I'Arkquin,
6cut juEqu'en 1839.
- LA Manoif(-le.
Part ea 1841, A Port-a*-Piioce.
Ridaecrer:, Damai Lespinasse.
- le Mai inPouin.
Cr66 en 1841 A Port-au-Prince. Me
cuat. pas.
Le Cancanioer.
ptl so 181, a Pertm-aPrdsma.
he- pe.


let. Pa )r cela. le lieutenant do vats







Le Temps.
Cr66 en 1842, Port-au-Prince.
Ridacteur : B. Ardouin.

Le Patriote.
Pa ut en 1842. A Port-au-Prince.
"R4dacteurs: Aug Elie, etc.

Le Compere Ma hieu.
Part A Port au Prince, en 1842

Le Journal du Peuple.
Appellation nouvelle du Compare
Maatheu. vdcut jusqu la revolution
de 18 3

Li Sentinelle de la LibertY.
P.rut en sep embre 1843, A Port-
au-Piiace.
WRdacteur : E .leurtelou.


Le Progr :.
Parut & Port-au P. ince, A
6poque (1843).
Rt'la,'eur: E lleurtelou.


la m~me


Les C uips.
Part en oc'cbre 8I:l, A Port-au
Prince
La ilevue des Tribunaux.
Part euo 1813 a Port-au-Priuce.
Ridacteur: Mullery.

Ln National.
Pa ut auz Cayes, en 16cembre 1813.

Huletin du 1.yc6e Grtgoire.
Plarut A Port au- Piluce en 1845


-- Le
Part
litif


Moniteur haiineo.
anI 18'3. Journal Yofliciil d6fl-


La R4for me.
Parut a Port-au Prince, en 1846

La Revue du Commerc et deos
Taiibunaux.
Part :A Port-au Pince, sous I'Em-'
pire Seule publ cation do cette 6po-
que.
La 1pub ique.
Paru, en 18539, a Port-au Prince.
RWdat:ton: un Comitd pr6sid6 par
E Nau.


-- 1.0 llroj~rk-.
Iitut en I4J


A Po t-au-Prince.
kieurtelou.


LO(pinion Ntlionaia.
Appellation du Progres.

-- Avenir:
Prult on 1839 au.Cap.
R'J ctrur: 1). Delorme
-- Le Bien Public.
Part A Pol t-au-Prioce, en 1865.
1,'Jjcteur : Henry Baudeuf.
I e I i aval.
P raut eu 18615 A Port-au-Prince. Fu-
sionna tieu aprIs avec la Ripublique.
IL liteur : Aug. !l e.

LR B lletin de la Revoiution.
Pa ut au Cap. en 1865, journal de
I'insurrection de Salnave.
Rddaction : De!orme.
Le Passe-temps utile.
Paru, A Port-au-Prince, en 1865.
P/dacteur : J. J. Audain.

Le Peuple.
Appellation nouvelle du Pasm-t.ps

L'Echo do Jacmel.
Part & Jacmel on 18C5.

L'lnd6p-nd*nne de Jacmel.
Appel a*ion nouvelle doe I'ek de

L'Umion.
Part asx Cayes, *a 1865.
Rd eteur: Septimus Ramesa.

Le Meiroscope.
Paret & Port-asa-Praimee* aS.
wadetar : amh-b- b-e-n-


Le Rdveil.
Parut A Port-au-Prince, on 1867.
Rddacteurs : E. Robin, C. Bruno
Marce'in, E. Nan, etc.


- Le Pionnier do Nord.
Part au Cap, en 1867.

- Le Conseiller.
Parut au Cap, on 1867.

- Le Pays.
Part in 1867, au Cap.

- L'Opinion Nationa'p.
Parut au Cap, en 1867.


' La Voix du Peuple
Parut aux Cayes, en 1869. OrgaLe de
la 16evolutioun des ('ayes.
Redacteur : Septinius lameau.

L. Echo de la R6volution.
Paru a St Marc. on 1869. Oigane de
la l,4volution des Cacos.
.,'Juac'ion : 1) Labastille, Devot, etc.

Le Civilisa'ur.
l'arut A P rt- au-Pinuce, en 1870.
Hi.,- c io. Ed Paul, les Bdzelais.
Thoby, C. Bruao,C. Nau, La. Audain,
E. Robin, etc.

Le Sens commun.
Patu: en 1870( a Por, au-Prince
Rldactur : J. J. Audain.

La (dzette du Peuple.
Parut en 1870, A Port auPiince.
lddocti ur : J. J. Audain.

Le Peuple.
Parut A Port-au-Prince, ea 1870.
Ridacteur- J. J Audain.
L'Avant coureur du Peuple.
Parut A Port-au Ptince. en 1870.
Rdda:feur : J J. Audain.

La Voix de Jacmel.
Parut AJacmel, en 1870.
Rodacteur : Roche.

I. olon piatriotique.
Iarut a Poit-au-Prince, en 1874.
l'ductu : I-F nelon Faubert.

l.a RevuA Judiciaire.
Parut en u1T7 A Purl-au-P since.
Rddacteur : Li s aut Pradi e tits.

La Situation
Parut en 1874, A Port-au-Pinnc.
It~Iacteurs : Alexis Andr6, Ch l)&-
brosse.
Le Coul iir de I A'tibonite.
P'rut aux (G ,niavos, en 1875.
ldaction : F" a (k So'ag-s J. Ar-
buitinot, lder ti.nd lils, S. BiUgaille, P.
E Latottue, J. It Chenet, GIaLtt aln6,
etc.

L E-:,ho de lI Revo!utien.
Parut Ai Ja'mrel, en 1876.
Bedrcteur: J)Dsilus Lamour.

L- Cons'ituliornnel.
Parut a Port-au Pai ice, vn 1876.
Rldacteur : A. Monnfleuny.
-. -. ... I


LA CIIAMBRE

Sdarce du 28 Odobr 191o
Au course de sa asance d'bier, la
Chambre a sanctionnd deux proces-
verbaux, puis a vo 6 d'argence lea lois
suivantesa
I. Loi au orisant le Gouvernement a
prendre toutes lea measures n6cemal-
res pour fair le retralt do papiter-
monnaie et la d6mon6tisat on des pi6-
cooe do nickel aussi 6t quoe sra r6alisa
romprunt extdriour 5 o/o or 1910 de
la R6poblique.
II. Lot our le rachat do la deUte loS
rioure aux conditions soivantee :
Leo consolid6s 6 o/o swront
roshetde A 55 o/o
Comoid6as 8 o0/o 71 o3o
zmprunuts dite Provioire 4
0 toJauwitr U 4o


Titres bleus 25 o/o
a roses '25 o/o
III. Loi sur les colia postaux.
Ces difl6rents projects de loi ont 6t6
exp6dids au S6aat pour la ssne'ion
definitive.


LE SI NAT

Seance d. 27 Octobre 1910.
Lq Gal S. Marius, secretaire d E at
de la Guiere et de la Marike derma2-
de I interver ioeEment de 1'< rdre do
jour pour lui perme'tre de fair une
communication A I'assembloe
La demand.* d inteiverti-semeut niA
se en discussion, pu's aux voix est
agr46e.
Le Gal Marius s'eiprime al. rs en
ces term s : Mtssieurs les S6 a eurs,
it n'y a pas d dou'te que la cat:'s
trophe deplorable don't le pay, et la
nation en wire sowt frapp6s par sui'e
,ou naufcrgedle la canonm ru e L.init
T-r a caue6 une motion doi lojien.se
a tous les haitiens indislinc nient et
je suis convaincu do ce que lea uem-
bres du Corps l4gi-laiif y prenunnt
une large pert. Dans le but do d-! ner
,oujouri. des preuves 6videntos de s,)-
I dar,t6 A tous las htalie s in lstinc-
tement et d'autant plu- A ceu quit
serv-nt la p r e aveo devouement et
tnetrent aveuc glonie, j'a. recu la mis-
s oil do vous pr~sen'er, au nom du
gjuvern(meut, un projrt de loi uous
uermettaut d apporter u, secours pc-
cuoiaire aux tinistr&s et A leurs pa-
rents.
DIjA hier j'ai eu l'occasion de d4po-
ser, aprbs un expose succicot. doot j *
vais vous donaer.lectt re Ii project de
loi A qui on a accord le b.nnice de
I'urgence, et mrme le vote imm6dia ,
ce projit vous a sirs doute ,At ex-
pbdid. Je n at pas grand those de
p:us A vous dire Mesz-i irs, et je no
doute pas que le Snriat fera comme la
Chambre a A'agaid de cette loi. Je n ai
qu'i vous donner lecture d.-s paroles
que j ai prononcdes hier putique j en,
avais pr6par6 un double pour le S&-
nat.
L.a demin~le d'ur ynace ain-.i qtue le
vo e imin6diat t-ont ac-p'6s par le
S4nat put- on repren I 1'~,rdre du j,,tur
Aucun p oces verbal 'taiun' pit-' ,*
d(0pUille Ii coi respoindance quit ne
c)inpoi te que de ux I t.s :' Un let-
tre du( Miniiitre d 1 Int*'rie int Im i ;i' nt
le S(nflat ua e Antit--e( 'lt re ui j qi .i
scra et ante lundi :1 couranit A id
(itht dr( 8l ;, A It rJ(IS a s Vi -ti-
mnes dL iHit ff~'g" de la berl/i et un
ess; go l 1 (Charib) e accomp
grni t la ot do. *e n s n\ii si' is,'i s
Apres les forin l 4I d uss-g cotne
loi est vol6e par 1 Grand Corps et le
l'Pr4ident I envoi~ I lA Excaitf pour
ftre promulvtie.
.\van' la l ti de la since, ur pwn't
incident' so product. des s'n i ettursn
trouvent que la session extraoidinai-
re dure un peu it demaindedt s I y
en a enco:'e pour lo, g ei'ps d'au'auti
qu'on a deja rendu le,. Io4 poutr les
quelles on O;ait couvo, u. Die- vues
sont 6cha-'gdes et oa i in't par b'en-
tendre.
Le s6nateur D Theodore rend en-
suite compete de la visit taite par la
ddelgation qui a port les condoldan
ces du S6nat A S. E. le Pr6sident de
la R6publique.

F6te do charity de
l'Asile Frang ais
Eopt6sencede la catastrophe qui vient
d'sfigtr le p ys, et da denil qui vel de
frjpper bsaocoup de famdles, par le nmu-
frage de I'avi o Liber 6 *, la Socitde
franaise de Secoars Mataels et de B enf.i-
sance participant A 1 afflict oo iaedsa e ren-
voise a Samedi 6 tove.mb-., la re-
presetaion sh A ra'e et (t: de chatend
qu'elle devait donner, ce te sema'ae, a
profit de son E-ablissUememn hospitdlier.
Les cartes, que dEli 5e moot procrrdes
de botenveil!ates personnel, out toeie lear
vatler. ets si rot wpm chagies par suite
d" rear. lapoe6 per cese doaoereis cir-.
..........


RENSEIGNZXMJNTS
MZTt OROLOGIQUES
ObeAs aetoire
DU
SflMINAIR COLLEGE St-MARTIAL
JEUDI 26 OCTOBx 1910
Barometre a midi 762^,.*

Temperature minimum 20o.
maximum 29,6
Moyenne diurne de sla empdratUre 25.4
G Ciel cl-ir la ma irce; nuageux l'afrcs-
midi. Ec!airs. Atmosphere .r6s t ansp ren-
te. Barom6 re en hausse.
J. SCHERER.
Tribunal de Comme: ce
Audience du 27 Octobrer9to.
Le ir.bunal, presidW par le Doyen Bts-
tien, avcc les jug's Moise ct Roy pour
assesseurs, a pris siege A 5 heures do so r,
apres .voir reserve les aff.ires de Mcs
O ,s e, MalebrAnche, Mathon, La-ny etc*,
a fix6i 1 ud eace prochiin: les opposi-
tions de Ernitias Claule con re Nela Ls-
rozhe et Samu-I Clar>k centre MercdJ6s
Mort. s.
Me I nirdia Vieuu a requis acte da
tribunal, qu il renonc: aux conclusions
prises pcur Th. Dossons en r.ponse A
celles du sicur Arm'ton Bern rd, opposant
au jueare;:t p r d.faut rendu conir: lui,
et a demaind6 qne le d'r6 des pieces sont
ordonn6, ce qui a 6 6 accor 'c
Et les affairs suivantes ont 6 eCt:-n-
dues.
Anglade et Co, con r. G ad J'as Guil-
laumuc, ddfaut ;
Huneck et Co, coo re H61vi6ius P a.i-
de, contradic oire ;
Talmi Gous.e centre J. L. Hatchmann.
Ce te derniere aflaire a duri plus d'ume
beure par le d6veloppemeot des avocaus
des parti-s, Mes Arrault et Viard.
Et vo I here avancde le siege est levee.
Tribunal Civil
,Auiience civil du 27 Ocicbra 19rO.
P 6sidence H. Mondestin, ayant come
a.sesseur leirge J. Z6phir ct te supplant
de J- g I. St Rome, assists du Sub-ti-u:
Rosemond.
Jug men-s proooccs :
Ce'ui qui homo!ogue la delib a ion do
conseil de f mile des mineures Celmie,
IClmernce, Lise Doucet.
Jugemrn prononce pir ta co'upo.im-a
pr6sidde par le juge Chaimvagne, ayant
comme ?sses-eurs le jrg- Z'phir ct le sup-
p!lant de j ge R-goier.
Celua qui tire le Lundi q' atorze Noveau-
br? Vrc:chiin A dix heur:s du m ticr poor
t'adjudica ion de I immeub e saii ..r le
sieur Nelson Arcoux fils.
Va le grand deutil qui v'eat de ,r.ver.tr
le pays le tribunal d accord avec le M nis-
6tre Pabl c et le BAtonnier de Iordie, l6ve
le siege p( ur tout le rest de la semaine en
sitne de dtuil.
Tribunal de Cassation
.Audience citile duJedi27 Octob.e 1910.
Le Tribunal prend siege soas (la presi-
deoce de l'honorable Vice-pr,.ident, F. Ba-
ron,- et intend les affa.res saivantes :
Cel!e de Cl ra Pauyks, demaoderess
par Mes St-Elme Verat6 et Morp au con't
Thdlismcne Pierre Francois ditGalbois,dp*
fenderesse, par Mes Desrrt et Kdnol.
Le judge Viard lit son rappor, le Minis*
there Pub ic, Dca-rel, conc at, par dcrit,-
sou reject du pourvoi.
Le Tr bunsal ordonne le dp6. des
pieces,
Celle de Madame Vesve Vicini. do*
mander-sse par Me EBienne Ma boa coat'
F. Xavier Miasoni, ddfendeur par Me .
Deolacdes.
Le joge Anse'me fait soa rapport.
Ms &ienae Ma ho. combat lea fiesda
noon recevoir prdsenades par son addersei
et succinoement repoasseles aotres moye0
opposes aax siens.
Le Ministers Peblic, Mr Elie CaritS,
conclut, par dcit ao reject des fians de ea
recevoir --am fond, am re'et da poaur.t
Le Tribausl ordoeae le d65 6t des plue-
Celle de Bsaue. Muacde deai* l ,
per Me Merasm ClaUde cos Lem F '.
gals, defse. p.r Me C.UW 5s aMV


__







Le juge Laraqae est entendua n son
rappot, de mame que le Minist&re Public,
MrBlie Curel. en ses conclusions iendana
I la Causation do iugemen* a taqud.
Le Tribunal ordoane le ddp6t des pie
ce,-et vs 1 hears avanc6e,-l.ve le siege.
L'o Officalel
Le *Moniteurs de Mercredi'publie dams
as parni officielle le sommaire suivant :
Avis do D6partement de I'Iutrieur
anuonoamt le naufrage de l'aviso de guerre
a La Ltbertd. a
Loi de sanction da contract de risi-
liation ente la Banque Natiorale d'Haiti
et le Gouvernement d Haiti ( Coct at et
pieces annex4s. )
Loi de sanction da con'rat de conces-
s'on par I'Etat d Hi i a la Batque de I U-
nion Patience poor l6tab'ts.-ment et I'e-
p!oitation d'une Banque d'Etat. ( Contia
et pi,:es y anno xis )
Loi de sa sc.ion do contra d'Empruct
entire le Gourernement d'Haiti et ia Ban-
que I U2ion Parisienne. ( C,,n rat y an-
ucx6. )
Pavilion en borne
L* ya;il on do Paleis national ainsi que
ceux des rutr$s ddifi:es publics soot A
mi-rrA i I'occ:s'o i de la cata tro, he de
de La Lib 'id.
Messe solennelle de Requiem
Le Prksiden de la R6publique fait cba a
ter lundi I\ O.'ob e one gr nde messe
so'ennelle en mimoire des infortt n!s
v cliames do ravire dispwru.
Les fone ionna'r-s, le public, etc. son
invite A ctt'e picase man;festatioa.
Fermnsture de la
session extraordinaire
Selo tooutes les ptobabili'is, c'est de-
main samedi que les deox Chambre. se
rdeniront an Assembl6enatit na'e pcur pro-
c6der a It krmeturs de la session ex ra-
c ri naire.
E-3ole de oEl6eotne
Les exsmens de rentr6e oat pris fin A
I'Ecole de madecine.
En voici Ic rdsuhat :
Mardi ( mddecine, 30 anoie, rer pa'tie.
Epreaves orales subies avec succes par les
:tudiants Wi liam Thdard, Molia-e Civil,
Justin Latortue.
M rcredi : ( medecine, Se et derniare
ann6e, a6me parties. Cognac Auguste, Ge-
deon Civil recus doc eurs en medecine.
Fiang ailles
Nous avons rego avec plaisir le fKire-part
des fiarltil es de Mile ANITA PRaPBTIT,toeur
de notre eirimable agent A J)Ermie, avec
M. V ACTOR H. BRIERRE
a Graecia a
ARRIViE
K g;ton.- Mrme Lger Cuvin, D A.
Biuz T. L. Philippe, A F. Gatzmer, D.
M J rues, gnerdl Simo I-Sain, Mine Si-
mo i Sim, Mr et Mine Danoery, Mile A.
Raul, Mime Nelson, R6verend J. R. Pic t
J. D.fea, A Armanial. L. Ang-. T. W.
Diwes, J. Pietrr, B Carnb y, M ne N
Pros erne. P. Gal. n. Mine D Chariot,
M le R. Sirn n. Mne B Sn mo-, Maue
Vve Gressine, Mme P. E Jour el C'rez,
A. loseph, A. Sij .ur, J. Ch ry H. T y-
lor, W. Lxitoi, M ne S. Dapan,, M ne
T. Germain, J, Faine


'laisser de c6t6 l'idoe de s'en servir. Comn-'
me au res diversions on paut al er A che -
val et chasser.
Quoique la construction de bat-aux ne
soit que dans lenfance, c'est la premiere
indoscre aui semb!e avoir souri so goGt
des Par go-yens. D'apres ce qui a 6.6 fat
jsqu'ici les contructeors am6ricains, et
surtout les fabricants de motears, peuvent
y trcaver un nouveau champ d action.
Tout derni6-ement on poovait lire dans
un des principuzx oarnaox quotidiens de
la ville la r'clame d'ue maimon bien con-
nue de Glasgow, faisant connal re qu'cl'.e
pouvait constra r. des embatcations el pe-
tits navires de toutes scrtes.
Le movement do port pour l'aont e se
compose de p'us de mille b teaux ect*ant
on sortaut, dtIt Ia plu. art o t 7 ou 8
pieds de tirant d eaa ; its f)at lIs r.ns-
pcrus sur le Par guay, la Prant et La
Pla a. Plus tarl avec le ddveloppement du
commerce, la corstroction de b tcaux
prcndra de l'importance.
Le lac Ipacari, qui a x5 mil es de long
*ur 3 miles de 1 rge, est aitae au milieu
de collides bjisie1 A 18 miles d Assomp-
nion. Si.r ses riv s il y a uue plage i a
mode pour I hiver, Sn Bern rdiao, iu
les Avgentins passert plus ears mais ; et
a-ec !e developpement de cet end o t, il
faudrt un certain nombr: de b teaux ac-
tionnis I ar moteur.
lRe adhir6
)e sou.sigo', Gr.ffi r ai Tribura' d.
Com-we-ce de Poit au Piince, do-ne ;vis
au Directeur de la Receite et de la Dhpense,
au 1 ublc et au commerce, que mon r, i
du mots de Juillet 1910o vis~ par MrG PrA
zeau, adjoint payeur ar Dirpatement de la
Justice, alors ch rga do service do payeur
eti levantt A soixante dix neof gourdes
20 certimes, cofid A Mr Aurel Laton ant
qoi Ia remis a Mr G-ston, ch.f de bureau
aa Depariemart des Finances, pour avoir
uce le tre de paiement, ayaut 6it egaOu par
ce deraier, je le declare out et non avena,
doplicata devout en etre dres 6.
Part-au-Pr nee, le 26 Octobre 1910o.
J. B ARTHur.


SELLE BRIDC8 et CHABtKAQtg, le tout
neaf A veadre.


Avis
au public
Nous venors
de recevoir :
Papier A lettre,
Env loppes de
toute' grandeur,
Livres de compete,
Copie de lelttres
Blo-k-No e
H. & A. Stecher
Rue des Fronts-Forte 5.
Dr Francis

( MIDECIN CHIRURGIEN ACCOUCHEUR )
Memhre de la SnciMt6 Rovale d'Agriculture


de la Jamaique.
SP ECIALITES.--Accou hement,
Maladies des Femmes, Maladies de#
Enfants.
Ccn-altez-moi 4galament pour toot**
los nP o to _1315


lo e ataques doit souffret vo00 plants.
Paragu'-y N. B. -1 Tbe Eng!i h-speakieg corn-
( Du Bllalin des Rdpubliques Aml- muoity will find it to their very best
ricaines. ) interest to consult me I
M. Cirnelius Frr.s Jenne, Consul & As- BOIS VERNA,
somption, donne quelques renseig iemo nts A c6td do Chauvet.
er la coast-oc ioj de bateaux as Prars- "
gaay, at les occasions qu'it y a de se ser- ..... ,
vir de baeeaux actionn6s par des moteu$s
LeParag y comme cour 4'eas et le ,,UN IwE wOLLANDAISE
4c Ipa:a-i favcrisent beacoup I utage de CE.iIknO W..4mk. iwndeO
ce dernier type de buaaax Le course
deanu en question a d n idei mille A
tros quartt de mille de larger ; le ccu- Le s/s" Prins Willem V "venant
1:8a est rt lent et on y v)it frequem- de New-York, Saint-Marc et Petit-
meet des petit v.l ers mar.,hands. I| -ra- GoAve, sera ici demain matin podr
ersm tout le 'e r to re de la R6to btiqe repartir dimanche dans la soir6e
4d nord as sod, et c st le priaciral mo-
YO die communication avec u c ligne de pour J6r6mie, Cayes, Jacmel, Cura-
shemis do fir et le Psra-a Les d rangers' ao et I'Europe.
ubleat manif:s-er le d6sir d'avo r des Port-au-Prince, 28 Octobre 1910.
gsoma -is de moteurs, aes il 1 aut 2re 9
JeeI pwo fiast il y a s po a de 8 per- AUG. AHRENDTS.
iat nve te digrW qn'oe a d A 99


Laboratoire Seljoune

PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MI(DICAMENTEUSES STERI-
IJSEES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau do m6r Isotoniqu As oaloL Q;in.on.
L'eau de mer qne nous employons a 6t6 soigno~sermect c. pt.e an largT,
an delA de Ille de la GooDve. Nous faisons remarquer au Corps medical
I observation judicieuse que font les laboratoires et:anitgers :
eL'Fau de mer injectable doit itre do fabrication r6cente pour avoir toutes See pro.
pri6t6s thArapeatiquei. De aombreuses attestations anous permeten' de certifier q.e
DOs produits oat don6 tous leos rdullats eapir6s. a
Sp6cialit6: Serum nevrostVh6yique.
Ce S6rum r6gularise les changes nutritifs, il a MtA employee aves suc
c4a dana la neurastbhnie. la tubercolose. etc.

ACC (O URE Z


chez Andie Fauhert


Eatlen ire la macbins pAlIa' t.,,do, Etibliist-
meiits phouc-gr.-ah~q,-es(t I~ry a~ec Di-zq es
Atpir.
Maciina pelit wo,11, avo3.. 20) morceaux
Ca h P. 20or am.
C'est surpren.ard
VOUS TIU(UVI-'REZ A .X-&j
Vif-(i., N lo' sl; Vins L ati.&: ot -~c tb's
ViLS d4 i i5ss-spictniet c
Ki'r a Ca-ditta' ;S~tr ~
lDe la nv ic o t.).s.4'li rieaux.


Cognac & Fm-l ch rnpagno I .- DIl'Ly
Liqueurs assor-ip Ma ". -11rz.Ad
Chaty.pagce n b, & & 1/2 b do da --
VenDoge & Co (Epeinay)
depuis 0.80 or la beuteille
Biscuits Pernot ; Beurre danoii ; T-.piora
Thd de chine; PurgAtyl Dbtry; Poudre de Gast
Detry; Cravates ; Moatres.
Grand assortment de Parfumerie
KERLOR IIOUBIGANT GHISLAINE I'IVER I-AVE:R


Vente en Gros


& en Detail


La waion so charge, de faire exdcu'er directement les commander quoe i'o
voudra bien lui rem-titre pour les mmrniots suivantes :
O'ard Da uy <:..a ic
de Ven"egV & Co :ti :np;,,e
D'try & Reroy r,','
Ettb iss-ments I hoa-gr phiques dIvrv Phonogr.iphj. 11. 'l' es Aspir
Compagnie G n~rdlre a'Electricit6 Au'c-nbiles etr tI s ll. a l l?ectricitd
Pernot lbi- ui
Compagnio du Vin de St-Raphael V. n, st a .4
dont *ioe ost 1'agent g nral pont '. tpubl,iie ( Hl.I
Place Gelfrard --- IALLIi: li ALI)T


Grande I'abiiqiie 31b)de'ene
DE
Boissons Gazeuses Sup r ieres
II1 y a A peie use anuode depuis qua la plus unit:;Iv.', I is gr5able et
la plus fortitiante des boissoLs Gazeuses e-t en'zt'f dans li c.i .ummatioe
Focus le nom de

ROYAL KOLA CHAiMPAGNE
Sea qualitds et sa floe savur lui out vite coc:quis uae vogue croissante
qui est un encouragement en mime temps que la rdcomrense des sious
minutieux donors A sa fabrication.
DAsireuse Ze satisfaire les godis les plus diffici'es pendant l'6t6deo 1910,
la fabrique a prepared au moyen d'appareils p'lfec ioonus des productss
horse pair.
Elle met en vcnte an m6me prix et sons celtte ruieno marque ROYALL
plusieurs dd'icieuses Boissons iazeuses qui serot la Providence des per-
sonnes saucieuses d offrir chez elles d'exquis ralfratchissem, nts aux gotta
varies, et pr4cieuses dans toutes les r6unions A c6t6 de leur ain6 : Ie
Royal Kola Champagne
POUR VOUS EN CONVAINCRE, DIGUSTEZ UNE BOUTEILLE DE Ckg
PRODUCTS INCOMPARABLE :
Cream Soda Cristal Limonade
MOUSSEUX AUX FHAMBROIStS MOU1SS:FUX AUX FRAISES
MOUSS-KUX AUX CERISKS.
L'AGEXCE G*trtRALs eat toujours au Magasin de la Mtropole 03 rue da
Magasia do I Eart, vous troaverez aiassi ces products au i..A.me prix dane leg
DOpots su.vants :
EPICERIE MODERNE. 155 Graod'ruA, en face la Maison Robelio.
EPICERIE CAD)T LUJDI rtie des Fronts-Forts.
A LA PIIARM NDF ..I VI'V:L1E ALEXANDRE ROBERTS, rue Roar.
MAISON A FAUHERitT, rue Rout.
A I'EPICERIK H. GORVINGTON, rue Fr"Ua.


I -- J~- -- ~- -- -- 1 I -- ---- -- ~-


i







M' Co L. Verret
Tatilowr-Maroband
Daone avis & sa bleavelliante leon-
tIle quo sa mason No7, hrue Traver-
sare eat toujours bin pourvues d'un
var6t* d'6toffesa d a r haste oa-
veaatO parnstiu O.
YUaLTS Sur*tMAuR. COUPE 1MoaMVs
TRAVEL sOlsatL. EixAco N MM ROMP
Prtstras rMddue


Cordonnerie Nouvelle

C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Aviso sa nombreause clientele qu'oI*
:a vient do recevoir. par dernlor ba-
teau, uno forte quantity do marchan-
dises ot do fournitureos do touted frat*
cheur ot do tov*o beauty, import6es
do France, d Ailemagne et des Etats.
Unls.


Clez A. Cipolin
8&2, Run RApUBUCAIMw. 82
En face la BOULA.OnarI DU Pao sUs
ot prbs la Maison WVBLY FRESnOIR.
VIENNENT D'ARRIVER :.
VINS ROUGES & BLANCS par bar-
rques et par caieses. marque lbres
C6tes, de la Maison Boount Faft s,
de Bordeotm,incontestablement supo-
riours A tous les autres vwas actelle-
meot sur place ;
CONSERVES ALIMENTAIRES do
premier choix, defiant tonte concur-
rence;
LwrNTLLzs.-SAuCIsSONS. FROMAG .
CmRISS ZN FLAGONS. BUnRRE
DU a VAL SAINT-MICHL *a
XT D'ITAUIE, 2IC., ETC.
GrAce A un personnel nouvellement
arnve, la Maison met A la disposition
des families et des h6tels, sur com-
mande,de la fine PAtisserie Francaise.
NOTA BENE.--La Maison est, come
par Ie pass4p bien pourvue des Li-
iwneunra .t Sitno rns i nnt faith sa re-


Le public 616gant, curiaux do so "nomr6n .e. -
bion cbausser, y trouvora lea peoauxn -- -
los plus solides et aux nuances lesj A LO UER
plus varies les former lea plus belles
*t lea plus approprides. I Maisorn base pourvuwA de
On n'a qu'A venir chez G.B. PETOIA confortaole, 5 pieces, W. C,
poor 6tre assure d'6tre chauss6 sui- 'etc.
vant lea meilleures lois do contort et 10, Rue Eng. Pourjolly.
de la mode. Sp6cialit6s pour dames. S'adresser an Matin.
Grand Stok de chaussures ; -- ---
Peaux, cirages, forms, fournitures Kola
et matdriaux divers pour cordonoe. Ila am 1pa
rie. On trouvera tout ce qu'll faut, aux ReCOnstituan
prix lea plus mod6r6s, A Formule due A I'obligeance
LA ConoNxanmt NouvL Dr L Cu
143,GRAND'RUE 143,. _O. A.


American Bar
PLACE GEFPFRAAD
Fromage Edam or P. 2 50
4 Gouda 1.(<0
t* Chrysaonthchrum G. 1.50
SAUCISSON Allemand la liv. Ge' 3.50
Beurre do table I Iv. or P. 0 45
4 a 2Iv. g 090
Lait st'rilis6 1 lure G. 1 00
1/2 0.60
FRED. W. KATSCII.


A L'AVANCEMENT
GRANDE FABRIQUI DE MEUBLS1 UT DR
CKRCURILS DE CHARLES A BROWN.
126 Fulae de la Paix et 1o08 rue
Mogasin de I Etot
La grande fdbrique de meubles et
de cercueils de Monsieur Charles
Lronw don't la reputation est faite de-
puis plus do 18 ans vient d'augrnen-
ter le personnel de ses atelheis de
plus de dix 6bduisteq : ce qui lui
done un nombre soffisant d ouvriers
pour satisfaire aux grande deman-
des de sa nombreuse clientele, tant
A Port au-Prince qu'en province pour
I'ex6cution des commander de meun.
blues do tout style choisis dan leas
Gatalogues frauviis ou am6ricains.
Un sculpteur special eat attach
aux ateliers pour I execution des tra-
vaux do sculpture de tous modules
g6n6ralement quelconques.
Grande reduction do prix sur los
commandos qui seront confl6es A
1'4tablissement.

On trouvera
do meilleurs Ciragea pour tous sou-
loera la manafacare do chasussures
G. CORDASCO.


NESTOR FELIU
L'excelleot tailUour avant'aeuaoment
COnna do touts la R6pubUque vieot
do rouvrir son atelier Rue F6rou,
(RA.. des Mfraes) No. i7..
Sa nombrouse oultlet trouvera
oomoe toajours tate N *tieamato
= r I 1 wamz qai ha mw otnoa-


tout le
cuisine,



ne
t
da
.l- a"t


Ancies n Ierne des 16optitaux.de ar6s.
PRIX : P. 6 00 la douzaine.
DIPOSITAIRES:
Mr Simon Vieux, rue do Magasin de
l'Etat, Port-au-Prince ; Mr Georges
Blot, rue da Mafrasin doe 'E'a., Port-
au-Prince; Mr Aug. Sco't (Aogane);
- Mile Luca Ariglad ( Caye ).
B. Conba, Jerdmie.
N. B. Outre cette categorie, la
Soci6t6 G6nerale do Kola Champagne
livre au public une autre classes de
ce merveil!ex product, au prix de
QLATIBK (ouURDse et dmmie la douz
Fabrique au Chemin des Dalles
SOCJETnt Ge DE KOLA CHAMPAGNE.
Port-au-Piace, (Hal i) P. 0. Box, 13

MAISON DE CORFIANCE
148 GRAND'RUE
Mr .Joeph St.-Cloud,
. LE TAILLEUR si bien connu do la
R~publique, avise sea nombreux CLI-
ENTS qu il vient de recevoir par les
Jerniers Steamers une Vari6tA d'dtof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'une
r6elle sup6riorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITE I
L'6tablissement so recommande aux
clients les plus ddlicats qui appr6
cient chaque jour davantage le sirn
do son travail.
Demand z chcz Josm ph Saint-Cloud le
Rstsauratcar de la Sint6 et des Cartes pos-
tales Illuos'res.


Francisco DESUSE
Fabricant do ohaussures
La Manufacture a toujours a d6-
p6t un grand stock,-pourla vente o
gro" et on detail, do chaussures on
tous gureas pour
HoM MX, FmOm, EMwaM.m
Loa commando des commerCants
do 'int6rieur poorroat tra exdezoats
daon un semaine a p prta, .
83, Rue des Front-Frt. 28
Porteu*Prnco uc(Haot).


B6t0ol Bo1r*ue,
L% miesz sitm lo pis comG-
Oti Mii4i8 M>


,-' ~,.- --
Pour tous renseignements et commander
S'adresser & Andr6 FAUBERT,
PLACE GEEFRARD PORT-AU-PRINCE.
Aoawr otNtRAL POUR LA RntPuLIQU




6 Rue des Miracles 6
DEPOT D OBJETS D OCCASION, (OBJETS DE TOUTE SVC URITI )
LOCATION DE MAISONS

Vente et Achat de propri6t0s
AFFAIkiES EN COMMISSION POUR LA PROVINCE

Objetsi A vendre Objets demands Locations
Spar des clients


Des armoires en aca- 1 armoDe d'une porte. I
jon, et A g'ace, des pia- un haltbre 12 livres, 1
nos de diverses mar- bureau avec biblioth6.1
ques, des lits en for quo vitr6. I malle pour
avec somqier, fau'euil tournant. 1 machine lon, 1 it franciis e' ar-
Sirger & main, neuve, mo re. 1 petit bureau.
uoe pompe aspirant et I petit bureau fin. 2
refoulante, une pent-i tables detoile.te gla-
commode, de la feuilie ce, 1 d6moli de 2 pi6- re
de joint pour ms-chine, ces, 1 petite table sim- M
des encadremen's avec pie de alnrie, 3 tables -
verre, des volumes do A manger, 3 t-e ites do- &
dro t (Andre), de la di tes pour chambre.
toile metallique pour
poulaille-, 50 pieds tu-
yaux ca"utchouc, ser-
vice toilet f ieneune
veillous ,2m tnclies,mar
que surpri-e.


OFFERS
Grande Maison campagM
c 4 en ville
a a P6tionvillo
DEMANDEi
Diveries demands int&
e s8ntes sont ifaites pqer
aaisjns de P. 50, 60 a 10
n villa et de or P. 25 a 3
la champagne.


Vent z acheter, vous inscrire pour acheter.
Vent z deposer pour vendre,
NTJ'imppor' e qciiel article
Venez vous inscr ire, prop, ii6aires e' locataires pour louer A vo're (hoil.
Venez vous inqcrire pour vendre ou acheter des proprid6's.
LKs CONDITIONS POUR II&tQUK CHOaE VOUs SERONT aOUMISlS.
Si vous voulez boire du RHUM D*LICIEUX, du RIHUx PUR, vrIi prods
d'une distillation m6thodique, allez chez


Leon Liautaud & Co"
of tous, riches et humbles, vous serez satisfaits. La reputation du
Rhum de "L'Etoile"
.'est fate rapidement grace A I'#xcellenoe do la distillerio doe' L' toil "
on Plaine da Cul-de-Sac, oa s- fabriquait le
Rhum de feu Barbancourt


ACCO UREZ

hezHerrma an Corvingto

108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vonu y trouverez du Bon Rhum Sup6rili

_o-. u Vpr Bl3axxo & 43Loxxate ,.
- des prix exoeptionx client avanW14


_1 __