<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01059
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 22, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01059

Full Text




-f 1076


P.jawerme.% t4FL dara


Samedi, 22 Octobre 1910


ABONNEMENTS
UPort--Prince Mors .. G. 2 00
Port-au-Prince
TROIS Mois.. 5 00
D]parlemeits 1 UN MIS .,. G. 2.20
TROIS Mois 6.00

straager ......ROIS Mo0s 8.00


DInUCTKUR
Cl6ment-Magloire


6


j


m .


LE NUMERO 15 C3NTRME'v

LAs tnamascrait insdrAs onass ameuswe t
pasirendvas
RED ACTION-ADMIINISTRATION
8, Rue Eug,6ne BOUrjOllY, 8



Arthur Isd@


OUOTIDIEN


UNK COMMEMORATION: LE 17 OCTOBRE.

La semaine qui finit est particulib-
went riche en faits nationaux remar-
uables et digaes d'intdre ser l'esprit
e la post6ritd. Vous pouvez vous-
meme en juger.
Lundi, nous avons ce16br6 le 104e
anniversaire de la mort de Deo salines,
fondateur en chef de l'ind6pendance
haltienne.
Lorgtemps dans le pays, le 17 octo-
bre fat f6te commae ( joar faste P, en
souvenir do la renaissance de la li-
bert6 : il s'appelait pr6cisement fete
de la Liberid. Les g6ndrations du
temps de Dessalines, qui avaient tani
soaffert des actes de son gouverne-
ment, s'6taient dit, qu'en I'abattant,
ils avaient consacrd la liberty natio-
nale definitive.
Et c'est ainsi que, durant long-
temps, le 17 octobie ftAt fe 6 et gloii-
fi6 avec joie.
Mais pen A p u, ces g6ndrations,
sur lesqielles avait pes6 le joug de
notre premier Empire, disparurent,
et avec elles le souvenir de cette 6po-
que s'effati graduellement, pour re-
mettre peau peu en lumi ire la figure
remarquable du hbros de l'iod6pen-
dance.


C'6tait IA l'effet natural du
historique; c'est le jg3rment
post6rit6 qui so prononcait.


recul
de la


Et c'6tait just. Les fautes ne doi-
vent pas cacher les vertuas. Nous n'a-
vons pas, nous, connu le joug de
Dessalines ; mais nous savons avec
quelle puissance, en d6pit de ses er-
reurs, it a contribu6 A nous donner
une I atrie. Nous faisons bien de no
pas 6pouser 1% ressentiment de ses
S-contemparains et de lui donner, dans
Ila repartition du caute national, Ila
part qui lui revient.
Cependant I'exchs est le contraire
de la justice. Nous devenons iojustes,
- partir du moment of forca't notre
r hommage A nois, nous accablons de
t notre ressentiment les contemporains
ide l'illustre tomme, illustres eux m6-
mres et, come nlui, cr6ateurs de notre
ii Ind6pendance. Ca faisant, nous com-
mettons le mome exc6e que nos phres
-de 1806, sans avoir, co'nme eux, I ex-
cuse da mauvais traitements peraon-
nels et surtout, comme eux, le droit
de nous proclamer arbitres des desti-
n&es de la Patrie.
La date do la niissance do Dessali-
lnes dtant inconnue, malheureuse-
meot, car it est 6td alors possible de
la c6lbrer comaoe l'aaniversaireo du
Jour ce mourut le guerr er qui dirigea
avec tant d'6nergie et d habilet6 jes
guerres de I'independance national
Ot aussi comme le souvenir d'une pd-
nible n6cessitd.


DANs LE DOMAIN DE L'ART.

1 Mardi, le Senat de la Rdpublique,
'lalMtlat le vote de la Chambre des
0'.b itN, nows a gratifies d'un the&-


' tre. C'est 1A un t6moignage que les
consid6ra'ions artistiques n'6chap-
pent pas A attention de nos grands
Pouvoirs publics.
Noun avons eun ddja plusieurs tenta-
tives de ce genre, A Port au-Prince
sons P6lion, au Cap sons Christophe;
sons Boyer. sons Geffrard et sons Do-
mingue. Elles ont la plupart flni dans
tole tohu-bohu violent de nos change-
ments politiques ; la tentative de Gef-
frard s'en alia en fame;.
EspArons que la prochaine et nou-
velle tentative sera la dernibre, qu'elle
sera definitive et que nous aurons
un s6rieux 6tablissement national
t consacr6 aux joies artistiques et A
S'entretien, an milieu do notre so-
ci6td, du culte intellectual et des prd-
occupations raffinies de la civilisa-
tion moderne. Espdrons-le.
*

UN MAL NOUVEAU.

Ce meme jour, dans lescolonnes du
Nouvelliste, nous avons fait la con-
naissance d'un mal nouveau,
Un mal qui r6pand la terreur,
Mal qu e le ciel en sa fureur
Inventa pour punir...... les Syriens.
Ils n'en meurent pas tous, mais tous en sont
frappes.......

Tous, on presque .tous : les neuf-
dixibmes, rapporte notre confrere.
Ce mal nouveau r6pond au nom
de tracom. b On a oublid de nous
en faire la description et do nous dire
en quoi it consist ; mais, en nous
aidant un peu de nos connaissances
g6enrales et do quelquesnotions clas-
siques sur 1'6tymologie desmots com-
poses, nous pouvons A peu pros nous
faire une just idee de la chose.
Nous aavons tous ce que c'est que
le TRAC, c'est une sorte d'aberration,
de derangement c6r6bral, une espece
de folie commenQante, de diminutif
de folie. Inutile, n'est-ce pas? de vous
enseigner ce que c'est qu'un a ddtra-
qud. x Eh bien, le d4traqud, c'est I'in-
dividu qui a le track. Nous tenons
ainsi le premier mot de la question.
Quant anu coma, j l'interpr6tation
est double. Le mot invoque d'abord
t'idee de chevelure, du mot grec cdmae,
d'od le nom de la comate, qui signifle
astre chevelu. It est vrai qu'aujourd'hui
nous ne disons plus la chevelure do
la comet, mais Pa queue : nous som-
mes dans un siecle ot l'on manque
de respect A tout.
Mais. pour le cas qui nous occupy,
je n accepted pas cette interpretation
qui nous donoerait alors 1id6e d'un
ditraqud chevelu on encore qui port*
queue le Syrien, d'abord, no r6pond
pas it ce ignalement.
J'aime mieux la aeconde interpr6-
tation qui est la signifloation meme
du mot coma. Lestrait6sde mdoecin"a
le definissent come suit : a Sorts
d'assoupissement dans lequel le ma-
lade retombe aussit6t qu'il cewse d'6-
tre excit. Onu encore : a Somnedeil
qui tient le milieu etre lamw -m1s


et la dthargie et d'oi il est assez dif-
ficile de tirer les malades. P Get etat
serait la suite habituelle de certaines
maladies cdrdbrales graves.
Los deux mots s'accordent done
pour d6signerle cerveau (trac etcoma)
comma le sibgedelamaladie syrienne
ddnoncde par notre confrere.
Dans ce cas, nous avons degrandes
precautions A prendre ; car si seule-
ment la maladie en question est con-
tagieuse et susceptible de faire des
ravages au sein de notre societ6,-
voyez la triste perspective r6servde a
I'avenir national I...
J'aime mieux ne pas continue et
jeter ici un voile 6pais sur ce sujet
qui manque de gait6.
Je ne veux auparavant poser qu'une
question :
Encasque,quelestlerembde?R. S.V.P.


CK QUEEN STYLE LgGISILAIF
PELLE 4 TRAVAUX. S


ON AP-


Mercredi, la Chambre deo D)putds
a fait une grande chose : elle a sanc-
lionn6 deux proces-verb-ux, puis a
lev6 sa stance.
Dans ces condition, le pro(:tis ver-
bal qui sera sanctionn6 r la pr.chai-
no zdunion est tout connu : i ne bril-
lera pas par sa longueur ; et si ,n-
core il continue A ne ri'n y avoir A
I'ordre du jour...
*

ALlRTs I1

En revanche, j-udi, il y eut grande
rumeur au S6nat, grace A une double
motion du s6nateur Cauvin qui desire,
d'abotd. avoir la r&ponse du secre-
taire d Etat des finances au message
que lui a dcrit le senat depuis tan 6t
bait jours, d6lai gen6ralement suffi-
sant pour une boune r6daction,-en-
suite, interpeller le secr6taire d'Etat
de l'int6rieur ., sur la politique intd-
rieure du Gouvernement et en parti-
culier sur le bruitt officiellement re
pandu qu'un complot s'outdit A Port-
au-Prince pour tenter de renverser le
ponvoir exdcutif. ,
L interpellation est pour mardi pro-
chain. Esperons que, d'ici la, la cons-
piration se sera dvanouie et que les
joties oratoires auxquelles le s6nat F
va so livrer mardi, noe seront que des
d6clamations gratui'es autoor de cho- d
ses disparues. a
C
JKAN La FURUIEUR. (

d
VIENT DE PARAITRE d


ilisloirc d laili fr
PAR AUGUSTE MAGLOIRE i
DEUXIlME PARTIES a*
Loes Insurrections '
TOME TROISIIME
PRIX : 3 GOURDES. aI


LA SEMAINE QUIFINIT


. molw


--------- -I ~i-C--


- --.~--


LA.7

REPRESSION DES FRAUDES
ET LA
Confederation G6an6ral

Depuis une dizaine d'ann6ns, housa h s
nations civilisies ont senti la ascnsilet 4e
protiger centre la fraude les products.or
la sant6 publique et le commerce boost .
Mais a no're epoque o6I let trnsactiens
commercials ne se limitent pass az fr >u-
t'res des nations, il ne suffit pas que cl.t-
que pays posside ses lois i6pressives po,-
pres ; pour combattre la trade interata,-
nale, it faut un Code international.
C'est ce travail considerable, a le Code
international de l'Aliment pat 1, qu'e -
ireprit en 1907 la Sociit6 Unlverselle ide
la Croix-Blanche, sous La prdsidence d'uo
grand philanthrore franqats, M. Bolo.
Les giandes lignes de son programme
parent les suivantes :
JL Difinir I'aliment par:
20 Pr6ciser les operations licites pot-
vant e re pratiqubes sur les aliments ava t
de les donner A la consommatioon.
30 Unifier les m6thodes d'aoa'yo chi-
mique.
4 Coditier dans un ensemble de l''s
internationals, les measures propres A r.-
primer les fraudes.
Le preasier Congres, qui se tint A G-"
n0ve en 1908 et ou l'on adopt les deti-
nitions des aliments pars cut un plesti
success. Nous euames la joie. dit M. B -
lo, de voir la plupa t de nos d faitior,
fare jurisprudence. Un grand nombre d:
tribunaux s'en servent, depais lors, corn-
me d'une arme impitoyable contr leas sa-
boteurs de la sante publique.a
Pen apres, une conference intetnatio-
na!e reglementa la circulation de la sac-
charine, et la Croix-Blanche rendit a l
terre qui nous donne le sucre, et non pai
sa contre-itaon, ses droits excleifs "
Mais les fraudeurs veillaient. S1apds aso
deux premiers congres, ils firent bloc lor
du dernier, qui cut lieu A Paris en octo-
bre 1909, et dono&rect le poids de leur
majority A des votes qui tendaient A (a-
voriser la fraude, an lieu de las rprimer.
L'oeavre si noble entrepri a Geatre
allait donc 6chouer.
-.C'est alorb qne M. Bolo eat l'idd- de
grouper, pour la protection de l'alhaert
per, toute la production agrictle frsngaie
en une vaste federation. "
Sipaids jusque 11, tous les agricwuteirs
eraient disormais unis pour dfiedime lIsls
Iroits dans les congress A venir, et des
votes semblables a ceux do Congrs do
'aris deviendraient impossible.
De nombreax syadicars sgrkices rdpo-
irent A l'appel de M. Bolo et, 4s h c-
tion, la Confeddration G6fdrat. Ari.
ole r6unissait dejA plusieurs aileio
adherentss.
On voit toute la puissance deceette EWr
t, lorsqu'on connait lnergie 1 hdir
e rdalisa:ion qoi animent leos jrW9
e son bureau, on doit espirer, ms Is
our la France, dans on avenir trte |>b-
he, la disprit ion presque ohuade a
a des. .
11 est A soahaiter qoe-da, e. l a h*
on la b:lle initiative de 'l-- TFsew f'tr
nitee, quoe les prodrcteurs, isy g1
ce jour-la, la question d- l e
ternariona'e de la fruIde e am 0i '-
otionode. *
Notre syndicate s'est viveamest onrede
cette couvre ds son dedbe aIt os e iA
i apporter das les preamrnm aft-
I I 4


Quatrl~e Jkmma,









tion. Notre sympa hique secr6ta're g6nd-
rsl, M. Louis Casabona, compete au nom.
be de ses administr teurs
Nous donnons ct-dessou; le but de It
Confeddration ~Oadrate Agricol ( C G.
A. ) tel qu'il est difioi dans ses sia uts"
Art. 8.- L'union a pour ob'et g d-
ral le concert collec if des Assoc a ions af-
fildes pour la J6fensedes inteta s g6ae:ajx
de la production et des droi-s d vers de
Is consommation.
Art. 9-- Elle se pr.po-e no aminent :
to D- veiller a l appiiciion stric e des
lois sur la repression des fraudes alimea-
taires et de prendre totes les dispositions
a6cessaires pour assurer I'issue de tontes
lei poursuites engages con ra les fraudeurs
des products agrncoles ou de de-reres ali-
meataifes.
20 De demander immidiatement a x
pouvoirs publics de fare voter par le par-
emsent les modifications don't one expe-
tience'de plusieurs anndes a ddmontr6
l'absolne n6cessit6 pour assurer le bon
fonctionnement de la loi de repression
des frandes du zer aoOt 1905.
30 Degr6diger, apres entente predlab!e
avec lceuvre de la Croix-Blanche, le pro-
gamme des faturs Congr6s orginiss par
cette dernoire Societd.
S4 D fire tran-former le mode de vo-
tation pratiqu6 jusqu'aujourd'hui dans les
susdits Coogrks.
5$ D'dtauder, de concert avec l'ceuvre
de la Croix-Blanche, les voices et moyens
les plus efficaces pour la protection de I'a-
liment par.-,M. C.


LA CHIAMBRE
Stance ds 21 Octobre 191o.
Au course de sa seance d'hier la Cham-
a ratified les modifications apportids par le
Sdnat an contract de MM. Occide Jean'y
et Justin Elie pour la construction et
.1'exploitation d'un they're.
. N'ayant plus rien A l'ordre du jour, la
tsance fut levee aprbs proclamation de la
permanence.


LE SINAT

Sdance du 21 Octobre I91g
Her le Grand Corps a vote les con rats
-financiers.
A cause de l'abondance des mati&:es
nons publieroos lundi le compete rendu de-
taill6 de la seance.






RENSEIGNafrMNTS
M1iTtOROLOGIQUTES
ObSaervastoi re
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
VENDKEDI 21 OCTOBRE 1910


Darometre midi


760,m4m4


Temp6ratur minim m 21 9
maximum 31,7
Moyenne diurne de la temperature 27,7
Ciel clair la journue et presque convert
A 9 h. do soir. Vent rigalier.
Baromaere constant.
J. SCHERER.
Syndioat g6n6ral do defense
Ou caf6 et des products Oolo-
alaux
Nous.avons recu les denx premiers nu-
mnrom du Bulletin de cet interessant syn-
,4icat doqt eto om dit assez le but at la
potrie pratique.
,. Cp syndicate a en effet pour objet : la
rpretion de la fraude, la propagrande,
1, 4fensq des inotr6ts.producteurs. Les con-
aummatears doivent signaler au syndicate
gptes lea. fraudes qu ils constatent. Des
adhesions sont reques an siege social, 8,rue
,a Grango- Bateliare, Paris. Le montant
do I co&tatieon est de 6 francs par an don-.
4 turqist aas service da Bulletin et
do toues eIs publications du Syandicat.


Tribunal Civil
audience civil extrao-dinaire du Ven
dedi 21 octobre 19to.
Prlsid nee: P Jh Dupont D y, ayant
comme assess;urs le Juge J. Zeph r et le
supplant de Tuge J. S. Rome, assists do
SAbstitut A. Thibault.
Jagements rendus .
Ce'ui qui coadarne A. Gluch & Co, A
deposet une cau-ion de deux mille goordes
on des titres authentique;, soit en cr an-
cTs libres, ce taines e liquid :s, pay. b es en
Haiti, f ute p r les siurs A Gluch de d6-
poser cette caution dans le ddlai de trois
jours, its seront irrecevables cn leur action
intelnEe centre I'E'at.
Celai qui homologue la delibdration du
conseilde famille de lamineureMiracia Pau-
yo Murvil'e.
Affair entendue
Georges Lacombe centre Eug. MAximi-
lien.
Le juge P. Ih. Dupont Day a- fait place
au juge J. J. Disir.
Affaire entendue
D Ennery Dijoic centre Chdrimont Cd-
sar.
Nccrologie
Oa announce la mort en France de M.
Lucien Jacoux,"qui a dirigd pendant quel-
que temps Il station de Port-au-Prince de
la compagnie franqaise des cAbles tElegra-
phiques.
*
De Jacmel nous est parvenue la nouvel-
le de la mort de Lous L61io Bran, decd6d
A l'Age de x8 ans.- Les fundrailles out eu
lieu le i5 octobre courant.
*
Les fundrailles de Celina Bizon,dite Bon-
ne Femme, ddcddde ce martin, A 7 heures
auront lien demain, dimanche, A 8 heures
precises do matin.
Maison mortuaire, rue Romain, ( au dos
do Palais de l'Exposition ).
De la part du General Occide Jeanty, du
Gdnr4ril Fils-aimd et des autres parents.
Revue du Marclh
OR AMERICAiN.-Le movement de haus-
se de la semaine derniete s'est encore ac-
centu jusqu'A jeudi A 420 o00o de prime. II
parait que la raret6 d'or depuis quelques
jours A favoris6 cette fermetd du change.
Mais hier, la sanction par le Sdnat des
Projects financiers relatif; A la nouvelle Ban-
que a fait fldchlr de nouveau le march A
416 olo de prime nominal.
Nous n'avons pas eu d'affaires importan-
tes A signaler ; A peine x5 ooo dollars ont
dte nigoci6s A 420,422 o0l de prime.
La hausse avait attdnu6 le course r normal
des affaires mais actuellement, avec 1'6re
nouveile, nous esp6rons qu'elles repren-
diont comme auparav-nt.
PAYABLES-LIVRABLES.-. Le marchd6 ter-
me s'est maintenu assez ferme. L'approche
,jes r6glements de fia courant a raffermi
les course pace que ceux qui avaient vendu
A 400 0o0 oat e66 obliges de se couvrir A
per e pour fire face A leurs engagements.
Ndanmoins A la ftrmeture d hier nous
avons rematqud une faiblesse dans les
course sur novembre.
A notre avis les reglements de ce mois
se liquideront sur une base plus ou moins
ferme sauf un movement contraire du
march.
On a fait:
env. zo.ooo dollars sur 31 Octobre A 418,
420 010 ; 5.ooo dollars A 417 010; 3.oo000
dollars A 415 010 15 ooo dollars A 415
olo sur Fin courant, 15 et Fin Novem-
bre; xo.ooo dollars A 410 sur 15 et Fin
Novembre.
TRAITEs.-. Le march a une tendance
plus A la hausse quant A present.
Cependant, it nous semble que l'on pre-
voirait une detente dans les coats vers Fin
Novembre c u Ddcembre.
Nous avons notE 2 rl2 2 3(4 pour les
Traites Paris direct et i 112a pour les Ham.
bourg-Paris suivant signatures.
Les cheques sur Panrs se maintiennent A
3 x (2 o0o de prime centre or amtricain.
Ona vendu an assez gros chiffre de Trai-
tes centre Billets. Ce-te affaire est pl~it6t
c6tde dans la speculation car elle pent etre
avantagease pour I'acheteur et le vendeur
selon Ie mouvetment do change.
CONSOLIDtes.-Nou: n'avons gien de nou-
veau & signaler dans les course qni resent
stationnares. Le term est relatiement for-
me.


SBILLET. DE s ; N ckiL -Le nickel a de 'ture moderne, oft il montra une pru-
on pcu demand c( t e semaine A 30(0o d'nte mod'atign 11 a entrepris une
d Escomntp mais les veodeur, n'ont pas grInde flistoire de la liltdroture portu.
vou' coverr ir A ce taux Hitr on avendu gaise. ouvre serieose qui manquait i
P, eo ,o environ A 2 314. son pays. Pt don't 16 vol. avaient dbji
Les Bilktt de 5 sont ofeitts par petits paru en 1879. On a ertcore de lii di-
chiff es A z olo d Escompte. vera o vrages de litt6rature, d'bistoi-
re. d- philosophie, de grammaireete.
Cours de Bourse FRANCE.- Deva't I'a titude dnergi.
Or Amdricain 417 0lo que du Gouvernement et ap 0s que
Nickel escoi'pte 2 314 010 quelaies arrestations aient t6M op6tees
Billtts de cinq gourdes 314, I oto es-p. la greve a fini par se calmer. Les grd.
Consolid6s 6 oo 52 Ilo vistes out repondu en g and nombre
Consolid6s 3 olo, dito. 25 112 o0J a t'appel sous les drapeaux ft lea
Emprunts dits Provisoire 6 olo 51 010 homes ainsi appel6s comme rdser.
Emprant 10 Janvier 6 010o 51 o010o vistes se sont va assigner lear poste
Emaprunts du 20 Aot 92 010o ordinsire de travail dans les gares.
Titres bleus 23 010 Enfin la gve des chemins de for
Titres roses 23.o01 s'est terminde. Le comit6 de la gryve
Cheques snr N-Y, 112 olo prime du Syndicat national des chemins do
Cheques sur Paris, 3 12 010o prime for a tenu une reunion au course de
Traites sur France 2 112 010 prime laquelle il a et6 d6cid6 que l'ordre do
Traites sur Hambourg-Paris 2 olo prime reprendre le travail serait donn6 im*
Traites Doc. de la Province i 114 010 prime mndiatemeot, ce qui a 6t6 fait et les
Transferts sur Paris 4 prime employs se trouvaient A leurs poses
Port de-Pair d6s le lendemain.
De notre correspondent Apris ceux des chemins de fer ce
sont les ouvriers en bAtiment qui de-
Samedi x5 Oc obre, a 9 heures do soir, clarent la grdve. Le gouvernement a
apres un court sommeil, M. Edgard The- pris des measures pour r6primer toute
venot, on jenne et honorable pere de tentative de desordre.
famille sortie de sa maison et disparut. A part cela les anarchistes font en-
Le cadavre de l'infor une fut retrouvd core parlor d'eux, unebombe a eclate
le lendemain, compl6tement nu et muti- devant la demeure du directeur do
16 dans les environs de 1'embouchure des journal a La Patrie organe nationa-
Trois Rivimtes. liste. Des degAt matdriels sont consi.
On ne sait si c'est un suicide ou no durables, mais il n'y a eu heureuse-
meurtre. Une enquete a ete ouverte. ment aucun accident de personnel A
A la mime heure le lundi suivant d6plorer.
17 Octobre un fait idertique s'est renou- Une autre bombe a fait explosion
veld, Mr Ilvera, maltre cordonnier, ayant sur un pont du chemin de for traver-
tranquillement laissd sa maison al'a se je- sant la Loire pros de Mirames. Les
ter A la mer, A I'embarcadare connue sous ddgA's sont insignifiants.
le nom de Petit-Port-de-Paix. Mr Ruau, ministry de 1'Agriculture,
Des p&cheurs le tirarant hors de l'eau, a d6missionn6 & cause de sa mauvaise
mais son cas es: ddsespdrd. sant6.
,,__ .Du c616 de l'aviation, lea progr&s
vont foujours grandissant; le francais
nhn Legagneux et le Ho landais Wynmalea,
d6tenteur du record du monde do
I'al itude, ont accompli, chacun avec
un passager,le voyage de Paris ABru.
PORTUGAL.- Les d6p6ches de cette xelles.
semaine nenousontpasapport6 bpau- Le dirig.,ab!e frangais CAMENT
semainenenousontpas apport6bpau BAYARD a accompli en 6 heures le
coup de nouvelles du Portugal Nous BAYARD a aompig eo Londres que
avons appris seulement que la famille voyage de Compire en m Londres que
royales'est embarqu6e&Gibraltar le 16 reson navec lesut fire en moins rapides.
courant surle yacht royal anglais Vic- res avec les trains lea plus rapids.
TORIA AND ALBERT A destination de Compi~gne est & 5 inies au nord-
Everham (Angleterre) o elle est arri- es, vol doParisea. C'est la premiLonre
v6e le 419. La reine Maria Pia est par- dres,A t d'oiseau. C'est la premibr0
tie pourle 9talie sur le cuiraPs6 italien fois- qu'un dirigeable franchit la Man-
tie pouGINA ELNA li A leur depart den che et le a Cl6ment Bayard l'a fran-
SRGibraltar les autoits anglaises lur chit en 45 -. minutes. It eat parti de
Gibraltar les autorits anglasesCompi gue A 7. 5 du martin et oat at.
out rendu los honneurs royaux. riv sans art Londres h.5 de
Un d6cret a 6t6 public qui bannit la l'apr aLs.
famille de Bragance du Portugal et qui L'aviateur Alfred Leblane sur an
promet de di-cuter A bref d6lai les moaoplan Bl6riot a accompli un par-
droits du roi Manuel et de la famille course d'un mille en 53 minutes. Cot
royale sur les propri6t6s qu'ils peu- exploit est consid6r6 comme le record
vent avoir en Por ugil. Ce d6cret fait de la vi'esse sur une distance mesu-
en outre connaitre que le Gouverne- r6e.
ment actr el s'engage a respecter les ETATS UNIS.- Nos voisins les Yan.
droits 16gitimes des exilds. kees s'occupent aussi activement de
Th6ophile Braga president du Gou- navigation a6rienne A Atlantic City 10
vernement piovisoire de Portugal, dirigeab'e g AMERICA v a faith une as-
6crivain et po6te portuguais, n6 A cention avec 5 passagers.L'aAmerica'
I'lle Saint-Michal (Acores) en 1843: measure 228 pieds de long, environ 75
Pobte pr6coce, il publia, en 1859, a metres.
l'Age de seize ans, son premier re- Au course d'une envolde d'essai as
eueil de vers, lea Feuilles vertes. puis champ d'aviation de Belmont Park
il alia saivre a Coimbre, en 1861, les l'aviateur John B. Moisant a tait une
course de l'universit6. De 'nouvelles chute de 75 pieds. Son monoplan B16l
productions po6tiques le plac6rent riot a 6t6 d6moli et lui n'a rien en.
bient6t A la t6te d'une pl6iade de jeu- Le Prdsident Taft a d6cid6 de fair
nes ecrivains qui boulevers&rent Van- un tour d inspection au Canal de Pa-
cienne cole et s'impos6rent au public nama, dans le but de soumettre aS
dans le sens du progrbs liberal et r6- Congrbs certain projects relatifs la
volutionnaire. Braga eat le principal mise en exploitation du Canal et a la
auteur de cette transformation dans le creation d'un Gouvernement permaS-
gott national. II publia successive- nent dans la zone am6ricaine, aisto
men uin poeme humanitaire, la Vision que d'une loi regularisant la vente da
des temps, en 1854; les Tempdtes har- charbon centre Panama et Colon.
monieuses; b'Ondine du Lac, les Tor- Le Pr6sident Taft a approuv6 10
rents; puis le Romancero et le Can- plans qui lui ont 6t6 soumis par 1
cionero populaire portuguais, 1867, 5 g4n6ral Wmin. H. Bixley, chef du cor!3
vol Regu dooteur, en 1868, avec ume du g6oie, pour le renflonement df
these *ur l'Histoire du droit portuguais, navire de guerre Maine a qui sombra0
il concourut & Porto pour une chair dans la trade de la h. "ane en 18l
d'6connmie politique, mais il 6choua Ces travauxvont 6trecommencesin.
par suite des inimiti6s qu'avaient retard et seront terminus vers le 1
soulev6es Ses td6es hardies en littera- F6vrier. Conformement au d6sir dl
tare et en politiquae. II prit sa revan- President, 'Espagne enverra Un
che dansa unautre co-coore & Liabo- pr6sentant a la Havane pour aM ,-W
ne, et y obtint une chaired de littera- i la mirse a flot.










Un autreglissement de terrain s'est Francisco DESUSE
prodditt A Pest de la tranch4e de la ? rRCISCO DESUSE
Culebra a Bis Obispo, canal de Pa- Pabricant de chaussures
nama. Une quantity de roches que La-Manufacture a toujours en dd-
Irbn Avalue A 75 000 metres cubes p6t un grand stock,---pourla vented en
descend lentement vers lelitdu Canal. gros et en detail, de chaussures en
Le nord de Cuba et les Etats amd- tous genres pour
ricains riverains du go!fe du Mexique HoMMES, FEMMES, ENFANTS.
soot trds fortement dprouves par Les commandos des commercants
un cyclone .des plus violent qui y de l interieur pourront Mtrs exdcutdes
a passe can jours ci. Une grande par- dans une semaine peu pres.
pe de la Floride a &t6 isol6e da rest 23, Rue des Fronts-Forts, 23
de r'nivers. Port-au-Prince (Haiti).
Dans cet Etat r'ouragan a cause desnce Hai).
dommages 6normes et on craint que ....
lea pertes humaines ne soient nom- Kola Champagne
breuses. L'inondation continue dans
les villes situdes au bord de la mer et Reconstituant
les derniires nouvelles revues de Key Formule due A l'obligeance du
West annoncaient un vent d'une vio- r
lence extreme balayant tout sur son r ZB.ecor a
passage. Ancien Interne des Hdpitaux de Paris.
Russie.-Le comte Tolstoi a ea p'u- PRIx : P. 6.00 la douzaine.
sieurs faiblesses et est rest dvanoui DEPOSITAIRES;
pendant pros de deux ou trois heu- Mr Simon Vieux, rue du Magasin do
res puis son tat s'est am or. L a- l'Etat, Port-au-Prince; Mr Georges
tear dtAnna Kar6nine, n est plus de Blot, rue du Magasin de 'Etat, Port-
premiere jeunesse, il est n6 en 1828 au-Prince; Mr Aug. Scott (Ldogane);
ce qui lui fait bien ses 82 ans. Mile Lace Anglade ( Cayes ).
Un cyclone a ravag6 la c6te orien- B. Couba, J6rdmie.
tale de la Baltique. P.usieurs navires N. B. Outre cette catdgorie, la
ont 6t perdus, de 250 A 300 person- Socidt6 G6n6rale de Kola Champagne
nes auraient peri. livre au public une autre classes de
Chili.- Mr Ramon Barros Luco a ce merveillex product, au prix de
6t6 61e President du Chili. QUATRE GOURDES et demie la douz.
I1 dtait leocandidat des parties liberaux Fabrique au Chemindes Dalles
qui l'avaient choisi pour candidate A la SocIkTr Ga DE KOLA-CHAMPAGNE.
pr6sidenceaucommencement dumois Pert-au-Prince, (Haiti) P. 0. Box, 13
do septembre. Ces parties forment
une grande majority dans le pays et
'election s'est faite sans d6sordre. Asl
Japon.- Le cuirass japonais Kau- r
rachi a 6t0 lane le 15 a Yokokuka en
presence de l'Empereur. II jauge 20.
580 tonnes. "
Allemagne.- Le cable retenant une Le vapeur" Albingia seraa ici
cage dans laquelle avaient pris pace samedi 22 courant, partira dans
35 mineurs s'est rompu A Herne dans la soiree pour Jer6mie, Petit-
la Westphalie. Huit d'entre eux ont Goave, Miragoane, Savanilla,
6t6 tuds et les autres plus on moinms Cartagena, Santa-Marta, Kingston
dangereusement blesses. Nw-Yr rnan la mall
Trois a6ronautes allemands qui et New-York, pregnant la male,
btaient parties de Saarbruklen hier fret et passagers.
dans le ballon Prins Adolf ont rap Port-a-Prin 21 Otbr
port qu'ils furent pouss6s par le vent Port-au-Prince, le 21 Octobre 1910
au-dessus de la frontiere franQaise, ils F. HERRMANN & Co, Agents.
furent accueillis a coups de fusil sans
6tre heureusement atteints. 1
A E.,T-L.UM'4 IA -- La cr'e anglaise Chez A Cinolin


est parsemee d'dpaves, A la suite de 82 RUo RPUBLICAINE 82
la temp6te qui s6vit. Les corps de 82, RUE R*PUBLICAINE, 82
cinqmatelots du navire-cotier G Cran- En face la BOULANGERIE DU PROGRkS
fond out et recueillis au large de ei- rs la Maison WEBLY PRESSOIR.
Hartlepool. On pense .que ce navire, VIEN NENT D'A.RRIVER :
don't 1 dquipage comptait 20 homes, VINS ROUGES & BLANCS par bar-
a coulI et que lesmatelotsessayaient riques et par caisses, marque 16res
do gagner la c6te dans un cannot qum C6tes, de la Maison BouBAE FRnaRS,
a dl etre submerge. Les dpaves re- de Bordeaux,incontestablement supd-
cueillies indiquent qu'un autre navire rieurs A tous les autres vins actuelle-
a subi le m6me sort. ment sur place ;
TURQUIE -L e Gouvernement Turc CONSERVES ALIMENTAIRES do
devra faire face A une cruise financibre. CONSERVES ALIMENTAIRES d
Trois membres du cabinet,Djavid Bey, premier choix, defiant toute concur-
finances, Mahmond Chefket Pacha rence;
LENTILLES.-SAUCISSONS. FROMAGE.
gaerre, et Talaat Bey, in 6rieur, ont LENTILLEs.SACISSONS. FROMAGE
donnd leurs dEmissions, a cause de C ES E FLAONS. -M BEURR
complications auxquelles le budget ET D'LTA SAT-MI., ETC.
militaire donned lieu.
Une note officielle, a co firm GrAce A un personnel nouvellement
quone enlente a 6,6 sign6e entire la arrived, la Maison met A la disposition
France et la Tarquie pour un emprunt Ides families et des h6tels, sur corn
de 150 millions. inande,de la fine PAttsserie Francaise.
La Reine douairibre Maria Pia de NOTA BENE.-La Maison est, come
Portugal est arrive A Gombo, sur le par le passe, bien pourvue des Li-
cuirass6 < Rdgina D. Elle a Wtd regue qiueurs et Strops qui ot fait sa re--
par le Roi qui Pa accompagn6 & son Uommee.
chateau de chasse de San-Ros'ora -
6i reside actuellement la famill- ro- 6tel Bellevue
yale. Tg .n ... .,A I^ i, .. .


Avis
Le soussignd, concessionnaire offi-
SC %dq Conttat dlectrique des Cayes
,t*l Jdr6mie, de concert avec Moo.
oiur le d1.ut6 Joseph Dgeraff, declare
& tons ceux qu'il appartiendra que
tons les actes faits A son insa et rela-
tif. A I execution du dit Cootrat, sont
adi et non avenues. II declare en
outre qu'il entend maintenir son
droit de propridtaire par toutes les
voles Mlgales.
Se Iort-au-Prince, le 22Octobre 1910.
AUGUSTIN June.


JILIL" m L" Meux oilue, 1e plus con-
fortable. Champ-de-Mars. -
Cuisine renommee.-Vue sur la mer.


Biere de Munich
Augustinerbrau
En demi-bouteilles
la douzaine G. 9.
PuARMACit W. BUCH.

V. P. Sal s
AVOCAT
C. amBrT Run PAvts


Edwin


Charley


62 ET 64 KING STREET ( Kings:on Jamaique ).
Cette maison qui est la plus r6putde de la Jamaique pour 'excellence ,4
ses pro luits a l'bonneur d'annoncer A ses nombreux cli -nts d Haiti qu'e-
a double sou stock dans le but do r6pondre comme toujours et sans i.
tard A I attente de ceux qui out g iiralement patron son installation
On peut done nous adresser des commands pour 1-s articles suivauts:


Kola Ch.mpagne ( doux )
9 1 ( sec )
Iron Brew ( Kola for )
Cream Soda
Ginger Ale
Lemonade
Quinine tonic


Soda Water
Sarsaparilla
Ginger beer
Lemon Soda
Chocolatine
Lime Juice and
Lime Juice and


Soda
Ginger, etc., etc.


No're vin de Kola (Prunello Kola Wine ) est reconnu le meilleur et reconw-
mandd par tousles mwdecins comme le tonique du jour.
Soirs.Promptitude dans l'exdcution des commander .- Catalogue Franco.



NICOLAS CORDASCO

157, rue R6publicaine, 157.

A su conqudrir en pen de temps la premiere place tant & Port-au-Prince q ii
dans la Province.
Le veritable succes don't elle jouit est du au choixivcornmparable de ses nw *-
dbles sur formes francaises et amn6ricaines d'une elIgance iirrprochablek t
r6pondant A tous les caprices du bon gofit.
Tous ses modules existant en magasin on toutes poinutarer. et largsurs lmi
permettent de chausser tous les pieds, m-mc iCes pias difficiies; et la mode-
cite de ses prix est accessible A toutes les bourses.
Toutes les personnel qui ne trouveraient pas A se cbauccer dans le magn-
sin seront satisfaites dans les 24 heures par un article fa:t sur measures
N.B.--- La mason peut chausser; sans prendre des mesures, les personnel q',i
ne peuvent s'y rendre.
II suffit do lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler L s
defauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront reminplac6es par d'aAtres, rectfifl<
d'apres les observations fournies.
La faculty du retour est permise dans les 24 heures apres li livraison. -
les chaussures ont t6 portbes ou ne sont pas A l'etat cum-plet de neuf ell .-,
seront rigoureusement refusees.
La maison d6fie toute concurrence, et envoie franco en prc-
vince. .
AVIS.--- La maison a nouvellement recu un assortment incomparable d(
peau: veau verni, vache vernie, vAche noire, veau satinD, kangaroo, chevreat. x
glac6s noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,etc.

Vente en gros et en detail
Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sortes de fourniture.s
pour cordonnerie A des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels ne sont obtenus que parce que la maison ne fair
plus ses affairs que directement avec les fa.briques d- peaux et de fourni-
tures, des Etats-Unis tells: que tirants, ouillets, lacets, clouds, 61astiques, fit
pour machines et pour cordonniers.


Grande Fabrique Moderne
DE


Boissons Gazeuses


Sup~rieures


II y a A peine une annde depuis qua la plus nutritive, la plus agrdable et
la plus fortifiante des boissons Gazeuses est enlrae darns la Consommation
sous le nom de

ROYAL KOL A H-ma'C1LNE


Ses qualities et sa fine saveur lui ont vite co-nquis une vogue croissante
qui est on encouragement en ame temps que la r6comrense des sions
minutieux donnds A sa fabrication.
Dksireuse de Patisfaire les goAts les plu3 difficiles pendant l'te6,de 1910,
la fabrique a prdpar6 au moyen d'appareils p'rfec'ionads des productss
hors pair.
Elle met en vente au mtme prix et sous cetto mnme marque ROYAL
plusieurs delicieuses Boissons gazeuses qui eeror;t la Providence des per-
sonnes soucieuses d'offrir chez olles d'exquis raffratchissomrnnts aux gouts
varies, et pr6cieuses dans toutes les reunions A cotl de leur aind : le
Royal Kola Champagne
POUR VOUS EN CONVAINCRE, DtIGUSTEZ UNE BOUTEILLE DE CEs
PRODUCTS INCOMPARABLES :
Cream Soda Cristal LiMonade


MOUSSEUX AUX FRAMBROISES MOUSSEUX AUX FRAISES
MOUSSEUX AUX CERISES.
L'AGENCa GANtRALE est toujours au Magasin de la Metropole 93 rue du
Magasin de I'Etat, vous trouverez aussi ces products au m~me prix dans les
D6p6ts suivants :
PIPICERIE MODERNE. 155 Grand'rue, en face la Maison Robelin.
EPICERIE CADET LUNDI. rue des Frontp-Forts.
A LA PHARMACIE NOUVELLE ALEXANDRE ROBERTS, rue Roar.
MAISON A. FAUBERT, rue Roux.
A I'EPIGERIE H. CORVINGTON, rue F4ron.


~C I -- -1 I I --r~L1 I I _~ ---- I -I


I







f.A W- A- i _____________


M' C. L. Verret
TaeltU.Mabol-ag
Done avis a sa bleaveillauts eUen.
tael quo samaaion No,7, Rue Traver-
st6r est toujouar bea pouaru d'uae
var6t6 d'4tEos d la dhauto no-
veaUt pariltoase.
QOAUTas SunMsUss. CoUwesB **GAuM
TRATvAU. SOlmS. ExAcUrioW 1kOM .r3
Prvesris rdu4ws I


Cordonnerle Nouvelle

C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientele qu'el-
Is viet do recvoir. par dernier ba-
teau, uno forte quantit6 do marchan-
dises et de fournitures do touts fratl
chour et do touts beauty, import6de
do France, d'Allemagne et des Etats.
Unie.
Le public 616gant, curieux de mo
bien chaussor, y trouvera les peaux
lee plus solides et aux nuances les
plua varide6 les former les plus belles
*t le plus approprides.
On n'a qua venir chez G.B. PETOIA
pour tre assured d'6tre chausad sui-
vant ls meilleures lois du confort et
do la mode. Sp6cialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, formes, fournitures
st matdriaux divers pour cordonne-
rio. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix les plus mod6r6s, A
LA ConDoom um s NouvsLLz
1S3,GRAND'RUE 143,

American Bar
PLACE GEFFRAAD
Fromage Edam or P. 2.50
a Gouda 1.00
9 Chrysanthchrum G. 1 50
SAUCISSON Allemand la liv. G. 3.50
Beurre de table 1 Iv. or P. 0 45
S21 Iv. g 090
Lait st6rilis6 1 litre G. 1 00
1/2 a 0.60
FRED. W. KATSCH.


A L'AVANCEMENT
GRANDE FABRIQUZ DE MEUBLES ET DB
CERCUKILS DR CHARLES A BROWN.
126 Place de la Paix et 108 rue
Magasin dell'Etat
La grand fabrique de meubles et
do carcueils de Monsieur Charles
Bronw don't la reputation est faite de-
puis plus de 48 ans vient d'augmen-
ter le personnel de ses ateliers de
plus de dix dbbnisteo : ce qui lui
donne un nombre snfflsant d'ouvriers
pour satisfaire aux grande deman-
des de sa nombreuse clientele, tant
A Port au-Prince qu'en province pour
l'ex6cution des commandos de meu-
bles do tout style choisis dans les
Catalogues francais ou am6ricains.
Un sculpteur special est attache
aux ateliers pour 1 execution des tra-
vaux do sculpture de tous modules
g6n6ralement quelconques.
Grande reduction de prix sur les
commandos qui seront confines &
1'6tablissement.

On trouvera
do moillours Cirages pour tous son-
liers A la manufacture do chaussures
0. CORDASCO.


NESTOR FELIU
L'excellent taillour avantageumsment
coouu do touts la R6publique vient
do rouvrir son atelier, Rue F6rou,
(Jus des MAWf.ei) No. 71.
SB nombreuse clientIle trouvera
oomme toujoars touts *,tafeot'op
r l travaux qui l sroat cona-
.I 1


Maison F. Brunes
1 C, GRAND'ROE.
Dirig4e par
L.Hodelin
Anelen membre doe la soc6t6 philantopi-
quo des maitre taillors de Paro-
Vient de recevoir un grand choti
d'4toffes diagonale, casimir, alpaca
cheviote, cheviote pour deuil, etc
Recommande particulibrement a aS
clientele une belle' collection de cou-
pes do casimir, de gilets de fontaial
at do piqu6 do tout beauty.
SpCIAuLT* DK COSTUMES DR NWOCS.
Coupes Francaise, Anglaise et Am&
ricaine de la dernibre perfection. La
mason confectionno aussi des Cos-
UMnS MIIuTAIRxS, HABITS BuOD*S,
DOLMAN, TUNIQUBS,HABIT8 CARIUt, etc,
etc, do tous grades.


A L'tLtGAINICE
QORDONNERIZ.


4s, Rae des Fronts-Ports;
CAuseAsusns M DI*6V,rOUn LA Vns
Promptitude ot soia aux eommaWt
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms at tra-
vall toualors tout so qu'll y a do plus
aouveaux.
Forms amarisaine at frangaiso pour
Messieurs ; 616gaates at commode.
Pour laos alants le plusA& laisa.
' Travail solid e xout* aves
dos peaux do proemlreLmarquo.
Assurasse do grand rabal. n
Cirages ot l qidaesPAtaB,

D' Francis
( MWDECIN-CHIRURGIEN ACCOUCHUR )
Membre de la SocitiE Royale d'Agriculture
de la Jamaique.
SPPICIALITES.--Acrouchement,
Maladies dts Femmes, Maladies des
Enftnts.
Ccnsultez-moi igalernent pour touted
lea attaques don't souffrent wos plants.
N. B. -1 The Engi h-mpeakicg com-
munity will find it to their very best
interest to consult me I
BOIS-VERNA,
A (6t6 do Chauvet.
iI-- ......... ill e


MASON
1481


DE CONFIANCE
GRAND'RUE


Mr Joseph St.-Cloud,
- LE TAILLEUR si bien connu de la
R6pnulique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Varit6t d'6tof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'une
r6elle sup6riorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITE I
L'6tablissement se recommande aux
clients les plus d6licats qui appr6
cient chaque jour davantage l ijxi
do son travail.


Demandcz chez
Restaurateur de la
tales Illustries.


Joseph Saint-Cloud le
Sant6 et des Cattes pos-


,,IJ HOLLMAND
k(KoxIMMI~ke W..t-Inmi~oIaMb UNdaOW


Le s/s "Prins Willem III"venant
des ports du Sud est attend ici
dimanche 23 courant, pour repar-
tir dans la soiree pour Saint-Marc
et New-York.
Port-au-Prince, 17 Octobre 1910.
AUG. AHRENDTS.
A#" -


--- --- -
Pour tous renseignements et commandos
S'adresser A Andr6 FAUBERT,
PLACE GEEFRARD PORT-AU-PRINCE.
AGENT GkNfxAL POUR LA'RAPUBLIQUn



Laboratoire Sejourn6


PREPARATION DE TOTES AMPOULES MEDICAMENTEUSES
LISEES ET INJECTABLES.


AmpOUleS d'Eau do m6r Isotoniques selon Quintoxn.
L'ean do mor que nous employons a 6t6 soigneusement capt6e a large
au doel do rIle de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps mdia
observation judicieuse quo font les laboratoires strangers :
L'Eaun doe mer njectable doit 6tre de fabrication r6cente pour avoir touts- am am pa
pri6t thrapeutiquae. De nombroeses attestations nouns permettent de oertlMe gf
*eo produltas out done tons los r6oultats esp6r6s.
Sp oialit6 : Serum nevrosth6nique.
Ce Sdrum r6gularise leas changes nutritifs, il a 4td employed avee seU.
abs dans la neurasth6nia. la tuberculos. etc.
=


Est un vin fortifiant, digestif, toniqr e, reconstituant. -Souverain cortre
l'impaludisme. Plus efficace pour les pfrsonnts affaiblies que ls foerru-
gineux et lea quinas. Recommand6 aux personnel Agoes, aux jean"e
femmes etlaux enfants.


Le Vin St-Raphael est un 'a vin de malade a parait.
Le meilleur pr6servatif en temps d'6pid6mie et le maill.
leur adjuvant dans le trai'ement de la phtisio. Pre crit
dans les fatigues de l'estcmac, la ch'orose, l'an6 ie,
les bronchites, la malaria et dans les convalesceoaes.

D'un goult esquis, il constilue un trbs agr6able c vin
de godter a.


EN VENTE

Chez Andre Faubert

Place Getfrard --- HALLE RODEWALDT


ACCOUREZ


chez errmann Corvington

108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rier'

S Du Vtin eBlaxo n &. Rouge .
* d4o prix, *oxo0ptonneolement avant aux


STtRI*