<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01043
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 3, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01043

Full Text

atripm. Aimuu Ng 1060


Fatsou-PtHaOO, H


Lundi, 3 Ootobre 1910


AION NEMENT


36-maul
S.
*mramgsu. .


U MoNo ... 0. .0oO
TaasN Moes... s.00
Un MoNs .,. G. 1.230
Taeos Mos 6* .00
Taoas Mom a.00


DwUuaP


J


f2


OUOTIDIEN


LE NUM&RO 15 nTI

Lea mam ben isM6rd OS me 3 SO
pa raids
REDACTION-ADMINISTRATION
8, Kuo Begtae Boutjolly, 8



Artinr Ilsdore


NOTES AMERICAINES


Coup-d'oeil


A TRAVERS LE CHILI EN 1910.
DE Mr EDOUARDO POIRIER.
Costa-Rica. la moins turbulente du Centre &m6rique.
Son budget de 1'Instruction publique inferieur
seulement A celui du commerce Cartago-
siege de la Cour de justice
des oinq scours.


III


Le c&ble annonee quo la docteur
Madriz, PrAsident soitant de la Rdpu-
blique de Nicaragua, seat refagie &
Costs-Rica od il compete do nombreux
amis et quoe as presence sur Il terri-
tdire do la Rdpublique voinsie inspire
do vives inqui4tudes au Pr6sident Es-
trada, son successser.
C'est ici I o-caiou de hlacer un mot
,ur la R6publique de Casta Rica qtzi
avec la R4publique de Salvador vt cello
do Honduras, sont les ploa petites de
I'Am6riqoe centraie.
Mais C(oat-Ria a cat advantage sur
sos c-r q scours d'6tra la plu, tranquille
at la pimn remtarquabie. E toe est la
plus mtrdiouele dei 5 IRApubliques.
Ell* confire .u rord avec la R4pub'i-
quo da Nicaragui et ausud avec cello di
Panama. So- tenitoire A un peu plus
do 50.000 kilom6tres carrds.
Le now qu'il porte dep'is la d6con-
verte, est dd san' aucun doa'e A la lita-
atlon gdographiq:ie qu'elle occu.e au
centre du Continent amiricain et A 1'
richesse de son tol qui prodait tout,
means excepter les m6taux pr6ieoux,com
me for et I'ai ent.
Comme le rest do C n're-Amdrique.
Costa-Rica est un pays de grands con-
Vastes au pint de vue pbysico-g4o
ugrphique. MalgrA la petiteeso de son
territoire, on rencontre A Costa-Rica le
radec!imit deo ifgiors Aquatoriales,
le climate temperA et froid deo plateaax
de Mexico at toutaq lea vari6tds de temrn.
,prature qui tao peuvent trouver dane
an piys par 1'eflet des accidents do
son relief.
SLos palaiers atle'gneot a Costa-Rica
jasqu'A 300 ploeds de hauteur, I arbre de
li gomme ab-nde dane seq forts.
L, r6gne artimal eot tr-,.varid. Dean
is soul grow n dis oisaux, tole Mus4e
national de Wahington, avait clvsd
eO 1885 plus de 700 esp6:ez, c'est-a-
Sire double do celui possdd6 par
Errep entUrs, presque tons 6tus do
plus billant plumpga.
SDoPu's 'I'od~p-ndanca Is ec4d, Is
uck.o at lee bole sont lee sources prin-
elpeled do sl production national. Aa-
i urd'hil, entre cea prodaies on note
. smeao, No bananea, Isa case A ou-
.., to ris, lee fruits tropicaux et lee
ej7MU. textile,, m6licinales at de teln-
prodestion ainerale *et ehaque
s importsat, grAOe a Is formal
SseNatdeo a capital sallemal et
ql c oat pour objet Irtroee-
itW rIo"4ir0 a de Ior, I argot
M eat d asoleto paa la l
Wm e 4. le a da


month de Aguacato at Avangares. Soi
movement commercial par t6te d'ha
bttant 65 at 45 o/o, n'est inf6rioe
qu colai de l'Argefine, do Cuba w
d i'Uruguay.
L*s recettes dovani6res forment lei
50 o/o des *ntrdos g6ndrales. II ya av
Costa-Rica 300 kilomatres da voles for
rdes on exploitation.
La population do ce pays n'est qua
da 300.000 habitants, mails ll* poao
en coqjenir plus do 3 millions : an of.
fet la Rd6pblique d'Haiti, la plaa petite
des R4publiques de l'Am6rique, avec
sea 26.000 kilombtres carrsA on nour-
rit oh nourrit I pr6s de o millions,
et copendant ells eat la moili6 do Costa-
Ria.
Le fait le plus saillant A noter I
propon de catte Rpoublique eat coci :
le department deo Instruction publique
ost celui qui jonit do budget le plus 6-
levd, apr6s ceux des a finances et do
commerce a. Ce pays, dit I'auteur do
la Monographie qua noes r6sumons,
peat s'enorgueillitr do maintenir jus-
qu'ici plus de mattress dans sea 6coleo
quo de soldats dans son arm6a ; elle a
m6rit6 i'honneur d'etre place au a se-
cond rang a en Amdrique par la statia-
tique do l'Instruction publique, sprbs
la R6publique Oriental. de IUruguay,
suar laquelle nous aurons beaucoup A
dire.
La fait calminant de I'histolre de la
R6pob'ique de Costa Rica eat la cam-
pagae nationals rdalisde en 1856-1857
pour d6lireor le Nicaragua at tout Il
CAntre-Am6rique dos fllbustior smd--
ricains dirig6s par William Walker.
Cotte gaerre eat is sueale q'a one Costa
Rica depaim son ind6pendance et la
seale just dens 'Amdrique central ;
elle roevtit les earacthree d'une pope
nationals par Ih6rolsme de son chef,
le President Jama Mora ; an monument
6vlei sor la Place Nationale do San Jo-
a6, capitals de la Rdpublique, sonm-
m6more coa gloirest oat eIs mervil-
leux example quo puisee oflrir Costs
Rica aux satres R6publiquas. soa voisi-
neob qui so dchtront dams lee luttes
fratrkides.
Le Prdeldeot aetuel de Costa Rfeas
a'appello Goomaleu Yiquez, maba son
scoeseaw t e4 dja Ma, elt aso om-
me Rieardo Jliasez Oreamano. La
transmisloa du PFouvoir quatriamnal
dos Prfildabevt mfebste 4e1' oIg-"
temps d' i bqes ermale, et 'east es
V-1la de Ria


principal dan la pacification dos as-
troe pays doe 'Am6riqae ; e* flot,
'est on alle quo los gouvornants do
oes pays ont mi lear conafaace at
'ost & a Cartago a do Costa Rica quoa
sibg" l haut tribunal arbitral qui s'ap-
peolle Cow de Justice cntr-amMricaine,
ude am souffle des confArencos inter-
mationalos do Washington on 1906.
Honaeur & Costa Rica, sinon, module,
da moins example & toatos cOllas do
luars malhoureauses Soars qui pi6ti-
neat eur place, quaand 1'hydre des fac-
tions no d6chire pas lour sein do m6re
at a'puise pan lburs admirable at
binfalsaites resources.


LE DUEL
LE COURAGE
LA PEUR


La dael nest qu'une coutame... une
0 costume qui eat jug6e indispensable
t A la vie moderne par an grand nom-
- bra do personnel, tandis que d'autreo
s'eon passent admirablement tous lea
Anglais par example et quelques Fran-
*ais qui sont morts sans s'6tre jamais
battus... at qui sont morts tout de
m6me.
Ei some, le dael a 6t4 conserve
pour les gens qui no vealent pas, on
qul no peavent pas, r6gler lear affairem
A coups de poiog.
11 y a certain cas oI la dael est in-
dimpeasable, joe 'avoue.
1 Loreque los deux adversaires sam-
blent s'6tre voa6 ane haine 6ternelle,
loraque la mort de l'uun peat soule r6-
tablir le calms dans la vie de l'autre.
2o Loraque lee adversaires out I'an
pour I'autro one estime gale et affec-
taeuse, c'est-6-dire loraqu'il est de
lear ist6rAt i tons deaux de so r6con-
cilier an pla t6ot. Le duel alors do-
vient nes formality at it doit avoir lieu
aa pistolat rempli do pondre, maie
sans aucane balle.
Je compronds done deaux ortes de
duels : le duel A mort et le dael A vie.
Ce qui m'6chappe, c'eat ce fait quno
le monsieur qui a Mt6 insult6, on bieo
qui a rega use gifle, on on mot .l'of-
feas6 s, aille, en plus, risquer skavie
pour puni I'ofleneaur.


J ne n critique pas l duel...
(Le duel, O'est oomme les relig on. :
on n'e qa'a no pas le pratiquar si on
n'eime pas Qa I)
...Non, je ma prime aiasi A casse
do 'amewr quo je profese A I'dgard doe.
Ia vie.
Qos aje voa dane so journal qae
deaux boaam (mae daoux homm
que ie as moas pea) vent ae battre... P
ga me fait aqudqeo chose. e mae dis
qoe se se p-e.tre am do eon deam
malha g sers mort. Jo trouve 9a
tr&o iioe asicremmnt, mais je
troave easel o oe n'east pes natureL I
G 'et pa Miatatel doe riaeqaer sa vie I
&**" 81 rA Ju g eee seat eI -alt j
-e e 6- t e joers anpere- i
ea ad@1606"w a i


sur vingt R6publiques.


11 no fast pas confondre la bravoare
at Ie courage. II no fast pas confondre
la lAchet& at la pear.
Etre courag6ax, c'ost attandre le
danger. Etre brave c'oat allar au-devant
da danger.
La courage eat an* varts.
La bravoure oat an pha6omAne aer-
vaox coming la pour.
D'aillears on a dit quo Ie courage '6-
tait la faite on avant.
La courage et la IAcht6d sont dae
sentiments raisoan6sa.. En face da
danger on pout 6tre ifche on couragaux
sans perdre an instant sa lacidit6
d'esprit. Tandis quoe la bravoure at la
pour so manifestant spontandment... A
tel point qa'il est impossible do leo
gouverner.
L'homme qui oat brave at 1'homme
qui a pear s'imaginent toojours qua'ils
sont an danger at biin quo la con-
duiteda premier soit l'oppose d lIa con-
duits da second, ils obdissent tons
deux A lears nerfs, leaur instinct soul
lea guide at ils sODi irresponsables
P'an at I'autre.
Jo no sais pas si vous 'es de mon
avi, mais j'estime quo le monsiear
ail, sans rdfl6chir un instant, so jette
Ila l6te d'un cheval emballd comment,
malgrd qu'il soit brave, on act* de pa-
re folio. LT mon ioer qui fait ga court
au-devant do danger, il risque d'6tre
dcramd, il noe as dt pas qu'il a ane mb-
re, une fmme aet des enfants A nour-
rir...iine pease pas A caux qui i'ai-
ment...il expense pas... donc ilperd Is
raison. J'aime presque mieuxe l mon-
siuer qui a pour at qui tfihe Ie camp.
Celai-la, au moins. il penause A lui, il
pense A qualque chose.
Vous no me fer, z jamaia admettre
qu'il faille quo nous mettious l'ezxist:noo
des autres au-dessus do la n6tre...
Jamaia !
*
*
11 no m'agit pas:d'dtre lAche, compro-
nez-moi bios.
11 no faut pan Mtre lsche, parce quo
ga so voit tout do suite.
Co soot tonjours las genas iches qul
oat des emb6tements.
Entre courageon, ca no consisted pas
A donner des gifles... ga consisted A no
pa oan recevoir.
Quaad on voit qu'an home a peur...
on lui flanque une gifle, tout do suite.
11 ne faut pas laissor tralor, our son
visage, do la pour. C'st comma sl oe
laissalt trainer de I'argeot. II no fast
pas tenter las ons.
On as peat gafler quolqa'an quo par
surprise on s'U a pour.
Mais quand un monsieur vous regard
bies on face... on no Is gift pas... oa
'expHqas. Oa s'explique et tout e'ar-
rao, car tout pout *'arranger... e'il
a'y a pai de t6moins.
II feet persuader qa'on set fort to
se pas chorchar A contr6ler ama force,
pour as pa avoir de d6coption.


Et pals, 11 no fast p he ohr Ahor a& tr
s champion dao qaof qae as molt. D'&-
berd paree quoa set an mot. On na'es
aSalS is ohamplos. 11 saflt qu'o soft
bamupioe p~r aaWo quart d'hom
to "M Pe TgAloir ae 10t plu fare,
liiM, ipaM qlI eet daawgero


~ES~iLIIIIIIIIIII~ Ir






fhtlre a-! s .0 "p ;n Chomp-
ar.quo man o-moa ces a' UL P~tile..
Ot Ono p nt ~l'pse 6'Y t*tr. S 0 -1pow
vsit 9'y tonir #; %no e ait plu4s a. sowD
met... et. cornme U asoGetampan re j.i
agmdr', il Pat p, ef6rab o do moot r too:-
jour@.3tosioui a...





RENSEIGNUEMNTS
xi~rtoROLOGIQtrES
400bonoewveti
DU
SIMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
DimANUIIE 2 OCTODRE 1910


BArummtre zaiJi
Ttsss.;p6ratur, eniUi


762,M.--
21 4


maiximum 332,4
Moyenne diurne de la tempdrstore 26 2
Ci-i c'alr la m ti-re et ruagerx 'a-
p'-Ac -i .i. Il: .uir -u N rl.
Baromacre en hausse.
j. SCHtRER.
cc.r-m n g. Amblard
C r, --e.- et nois somm-s h!urecx
de I* Ir cl m'r une nouvelle fos A
I'ob j--:nc'- ernt- sLe, d, ncte coofrkr
et a2&.i Ar.i, rl qne 'e Matin a pn pa
r.1 r- peni'a'-t c*s jou's de d6mnoeemen,'
Ncu; lu! drvons un hommage publ c que
nous 'ni rerdons de tout cceur en oi don-
nant *surnce qu'il trovera ch:z nous
les -rern-s rrc dCes :imables qu forment
la coidari r rotessionne'le b eo entendua.
M r;i, corf r* et gharg- de revAn-
che.
N otre nouvelle i- stallation
AiHsi que r.n I' vions anro-'c duns
not precedents nu'n r ,.. nojs sornmes ins-
tales a rartir d .ujo -d hui 3 ocob'e u
N0 S. de It Rue E4, e B.oij)lly on
Ruo Arn'ricaine. Njus prions no% c ien's
abonnes ,-, .tni; d- sadreser A nctre
novel cffize pour tout ce qu, concerce It
Martin ~ pcour traraux typ."g aphiques en
tor s grrs.
Nusg avons rt de ca-ac r s e de mat r a x d'imprimerie
qui rois retmn-tt-nt d ex- le plus d',r po,.sb'e les tiav.aI ls p'us
dliccs et le; p'u, difficiles : br ,chures,
c;a'te de vift-, prospec u;, bill s de f. re-
part, e c.
v.i,: r no; a"-,iers c'es une s.ti-'f (tio
p-mr c ax qu; a -aen' et adutirent le tra-
vail, la bonne volo'-ti ; c'et n as en-
c mrager for:6ment ensuite pa- nne cm.-
miride qiu donnea e'*w e a fa- ion-

I e. fur.cr illrs de 'lCarie 'RTiboul scear de
ros ams 'c d cteur Alrxan'rre Kibol et
Vie or R bnim, decede haer A Pition
Vile. ,uront I eu crt aqr.-m;di, a la C-
thidrale
Carnet mondain
Samedi so:r dais Ies s ions de Mr et
Mhme N. S Ronec, A La ue se rhunissait
use brillon e leanesse A an bal does
par le cercle La Gatl' "
Sius I''gide de la poliUts;e eqnise des
mittres de c6n-m on damsa avec un f 1 en-
ttrin ct on se si: art a i lever do solell. le
cceur ga, chicun empor an' u 3 grh.b'e
to iven'r d- cewe soi de qAi fi a atop vwit
an gri de que'que -uns.
;oumpl min s 9ut jeunes Ongamisaters
et arx distirgiees dames patrooesss.
Ciroo Variedades
iHe- apr6s-midi devants ie aff'-ace pea
ordin Ire ces va llsts aerobe es ezcintbrest
que qoes nns de lears tocr. les ples sur-
pr nnst.
Pa is la soi'e6e lecein-e disah core
remguie, le public oe s lasesat d'admaier
la f r.e het rcltene des eas, Ias splea
V- g it&des as r a
On announce pour a air ae -m elle
lop 6en stioe. avec le aen--e saesmtee-
'oel d- 'a ditrarm-to d'um hmis-yl-
van rro *,as depuas elq e os 4 eers et det
sla date n aval pas ese d 6 de. a=
'e.t p cr ce sour.


de DO ear -ate Watr.chod
Par dsoce a b e*ist ri 4d e-
Os *V AIt **Ohst as a a .
e de bap de 4.a

Ienseit
( D Bulle.n dee f

Les coudi ioasg ralst sa darou ss en
1939 out encore ea ua me uvement pro-
gwesstte. Sous I ,dulantista i d Pr P .-
dent Davilas, l ode des moyens do rae
port a ti l'objtt done sireasse a ea-ion
I et on a poesuivi les ndgocideeos poai r r-
glcr lea re nations fira'cteres exdr eares do
pays. Sa dette n'eO t ja, eaccre tab'ie,mais
it y a lson lieu de croire qu'elle le serae
d'ici pen de toeps, de sor e que let capi a-
lisues 6 rag-rsi se semnti oat plas dispasis i
fire des placememis srtnex ,dams le pays
qua a si grand besoin de capiaux roar on-
vr r t 'exoloi ation c as 'immigr iion de
riches d endues de t r es productive par
el' mmea.. Lt det e int r care rest. a pen
rre lan mime.
En ce qui coctrae le comme-ce exi-t
r err. les exportations out dipasns consi-
d ab'emea, cells de 'annde antirilure,
mats le Honduras est on des rares
pays qui a'oat rat de balance commcrci le
e. lear faveur. Toutcfois cette aitualioa d&.
favrrable a 6t6 compenske pa- une diminu-
tion dins Its importations pAr rappott a
I'annae ani'rienre.
I. a.r culture e;t toujoat 'a rriocipale
occuraiion do p ys et ses products occa-
pent le premier rang dans le commerce
d expo'tation, bien qu- le Hindoras soit
t es riche en minlr.ux P.rsi les prolaits
agr coles d'impcr asion.les bananas figurent
en te;e, suivies dou abac,da c f. et da sa-
c e. La r cohe des bananes a itd meilleure
one ce le de l ann.e prhciden e, malgr,
des pertes occasionnees p r des ouragans et
les inondrlions Bien qie le mais. qui oc-
cup- 'a rren :re pace p-rui let c'rnales,
ne figure qu'ea ties petites quoatites dans
les expottations. il a prodait une tco'te
bien palus cnsiddrable qu'en 19o8. et il a
tir fice aux b:soias d: la consomma ion
rationale.
M lh u-easemen, I s amthodes qo'on em-
ploic dans la culture de ce gra a soct tris
orin.itives, miis si I'on y in r lduistit des
m,~tholes mndernes et si les h bi an4 se
rend ient comp e de Is ralti r de cedte cul-
tare, le liondur s devieadra t fa:ilement
nn des granIs rays prodoc ears de mais de
I'Amar que Litine.
II y e* nvirin Ioo m lles de chemise
de fer d n- le Hnd as et en 1909 on
a tras pen t ava 16 & a gmen er c! chif-
fre. Les coacessioira res des lines noc-
vellemen; pi)oet6es se rouvaient en 6 at
d- c)ume'cer les traaux A la fin de I'an-
nee Parmni let svinemen s imp: r arts de
1909 on cite la convention f,,te en jinvier
A T g:'galpa p r la prem ere con drence
cenro-smiricaine, le reg'ement des ques.
tc on en I 'ige avec le G majt6mala et le Sal.
vador er I'app.obation do r iti d'arbitrage
avec le Brsil.
Le Gouvernement a dinoooc !e traiti de
cousgerce avec 'a Grande-Bret;gne ; il ex.
pire'a, par consiquenw, en oc obre xo10
Dans le rapper soumis en ja-vier 19to10
par le Ministre des Finances a la chambre
des Depults da Co-g 6% national. on vo't
quo les receaes brtt s pour Iaine, fiois-
a it le ter a",at 19 9 se soot ilevdes A 3,
848 446 plas res a'gen*. De cere some
on a dedait 439,872 paitres, ce qua laissa
one recette ne t: de 3,448 574 pi.s res.
Co s5at les droits de doase qei font Is
principal source de owvees ; ib se soat
eiev6e a 2379.9 p6 places. L lap6c poer
ser Iesporaticm de b ase pods A 94.
p95 plas res L- recetnes uofm somot
chifres i 3.82a,234 am ; I ceas ms.a
s o0 a sjo sl es ea de ladet e
publiqu., tolt .9,o rnJ s. esa d. -
pesm s de adus sed -a et 4,3 07.1o
pa:rures. s qufl6k -s ide s 348,388U

Am xer aods s1,d la dere inmedisere
ide Haduas ilemit 404 15 a5 dmma .
Au comes de farms tiS. 4esUU meem
a did inUS'5de d9 4S p*SWe s ia s I
des- e. B suhvvs. -s es MS
mms de s~p pleaumo,.. qul poeeve ,*


s~tpflua Is dente IatMrlee total a
Ie article des dapenso audi-
B eat ur to MjInistre de la Goerre;
s! a69d A 1,49J,829. La dor s esrsteute
Hj..4sias, doet ann pailb cooiddrable
im n Ulies, silve A P.32, aoooo envirow
Sar ce9e 1oeme plus de P.17,0oo,ooo re-
g.otstl I'ict'it-,
Le o sal d commerce exdrieer do Ha-
da'as poee Iaane fiscal fiissat le ler
icut 19so s'e( evi A 12,116 209 piastrte
argent.
E-i ivaluant Is prime moyeane de I'cr
pour J anoae A 65 pour ceos A savoir P. I
or, dquivalant A P 2,65 a gen', cente so=*
me eq ivast A P 4,572,154 eo or des
Etats-Uis. Sur cette some lea imponr-
tions fi~arent poor 6 841.115 p'as-res,soit
P. 2 581.553 en or, ce qua fait ressorir
sne diminuaioi de 2a2,97o plastres sar
t'sande prcid-*te Les exportations oat A-
gar pour 5.275,094 piastres soit P. tv
990 6ox, d'oh ti reason une augmentation
de 689 937 piastres sur l'anate an-irieure.
Dais le commerce extriear on consa e
ane augmenta ion de 445 967 p-as reasoi-
P,7a2,o;3.
La balance da commerce cowore le pays
s'616e i 566,ov1 piast a equiva at a.
590 943.
La r6ouverture deos Tribunaux
Ce ma in A la Cathddra'e 'a Messe Rouge
a eu tcut son lc'a,. Le Riv. r6 e Prbsumni
official t. Sa Grandeur Monseiganeur
I'Archeveque y assisfait.- Le Micistre de
I'Ilteieor. les Magistrats de tons ordres,
des Sna eu's et DOpatis occupaient Is nef
L- Riv pire Cabon dasa on brilliant dis-
cou s a done de sages et sa'ataires conseils
tant sax prufesseurs qu'ruz magistrates.
Au Tribunal do Cassation
Le Tribunal a pris s'ege sons la pr6siden-
ce de M. le joge Baron.
L'audience solennelle de ce jour est on-
verte.-E reason, di-il do denil rcect qui
viear de frappcr le Tribiral. dani la per-
sonne de soa tse r g-ert, Vice Pre.-ient.
Mr Ernest Biohomme il s'abstient de tout
discourse .,
Le P.rquet, remarque, Mr L. Dominique,
s'asscciant A ia declaration de Mr lei rjsi-
dent, s'abstienw anssi de tout desc-urs.
Le nouveau BAoonier, Mr Aug. Bona-
my, dit qu'en raison do griod deuil qui
p'aei sor ce irbura ~, le barrean, loi aussi,
girde le silence.
Le siege est levi en signed de deuil.-
Cependavr, diclare,M. le President, le Tri-
bunal eavoie i ouns les Migistra s de bonne
voloati no ccrd al salt.
Course de Bourse


Or Amiricain comptaat
Consolides 6 o0o
Consolidds 3 o010
10 Janvier
Provisoires
Titres bleus
Titres roses
Traites sur Paris 3
Traites sur Himbourg-Paris
Traites Doc. de la Province i
Cheques sur N-Y, prime
Chiques sur Paris, 3
Transfetts sar Paris
Billets de cioq gourdes
Nickelescomapte


409 o010o
52 112
26 a12
$1 11a olo
51 112010
23 010
23 010
i2 0o10 prime
2 o010 prime
114 o0o prime
314 0olo prime
p 0lo0 prime
4 prime
314 oo
2 oo


,.UU OLLANAI
S~mWbmftAG abdi@M


Le steamer PrIns Willem V "
venaat des ports do Sad, ersa id di-
manhe 9 oomrt or repwertr dans
la soirde peaor St- r oet New-Tork.
Port-am-Prinoe, 3 Oct. 1010.
AUG. ANERM I.



Retrte ca .00.
V-ee vlHme-a- qhu daSI MI o e
Bstevelr urn

et ~ IS5O ..


I





















'I


Chez A. Cipolin
U8, Rua Rbu a.cAsu, a
EBt hte la BoMLADMII DO PAOnR
0t prif ta Matloo WgL P
VIrNNWNTD'ARI IVER :
VINS ROUGES & BLANCS par bar-
riquae t par caeloe, sarque t6res
CG6es de la Maiseo BoUm Famas
de Bordeaux,incontestablement sauon
dreurs tons les autres vias actuae.
meot our place ;
CONSERVES ALMENTAIRES de
premier choix, ddflant touted concur.
rence;
LxrTLLzs.-SAucsao8ns. FaojMAG.
CUIUSmS KM rLAGOnS. BBURHI
DU VAL SAImT-MICshL
IT D'ITALIe, IC., WC.
GrAce A an personnel nouvellemeat
arrive, la Maison met & la disposition
dos families et do h6tels, suar com.
mandaedo Ia fine PAtlserie Francaise.
NOTA BENz.-La MatsoB est, come
par Is passO, bion pourvue des Li.
quours et Sirops qni oat fait sa re-
nommdo.


A L'AVANCEMENT
*GRANDE FABRIQUn DR MEUBLES rT D8
CERCURILS DE CHARLES A BROWN.
126 Place do la Paix et 108 rue
Magwain de.l Eat
La grande fabrique do meubles et
de cercueils de Monsieur Charles
Bronw don't la reputation est faite 4e-
pois plus do 18 ans vient d'augme.-
ter le personnel do ses- ateliers do
plus de dix b4nistee : ce qui lal
donne un nombre snffisant d'ouvriers
pour satisfaire aux grandes demau-
des de sa nombreuse clientele, taaut
A Port au-Prince qu'en province poor
I'exdcution des commands de mew
bles do tout style choisis dans le
Catalogues francais on am6ricains.
Un sculpteur special est attaehM
aux ateliers pour I execution des tra.
vaux de sculpture de tons models
gendralement quelconques.
Grande reduction de prix sur lI
commander qui seront confl6es A
I'dtablissement.

Kola ChnImpagne
Reconstituant
I Formula dueo & 'obligeance do
r' T-6oxn .A.%xdaIn
Andes Interne des Hdpitawa d Pris.
PRIx : P. 6.00 la douzaine.
DfPOSITAIRES:
Mr Simon Vieux, rue da Magasia do
I'Etat, Port-au-Prince ; Mr Georeg
Blot, rue du Masn doe 'Etat, Pad-
au-Prince; Mr Au. Scott (LAog st
Mile Lace Anglao ( Cayes).
B. Cooba, J6rdmie.
N. B. Outre oette cat6gorie, ,s
Socidt6 Gdn6rale do Kola Champagie
livre aS public one autre classes d
ce merveillex product, au prnz d
QUAra GOURDw at1 demie la dou.
Fabrlque an Ohemin des Dalle
SocIrrt G4* DK KOLA-C(AMPAGN3.
Purt-au-Priace, (Haiti) P. 0. Box, IS


Voulez-vous acheter ?
A bon marh6 uin buas en boa nd
area harnais, uan Boter do& 4
vaux, en magmiique Mt em noyer,-
rose ale o to t stre oJet m
it coloales fabd' Miles J o
altee, uan philtre A aleool, me n
lotee, doux machiames Sirg, ,
verts, vamies, i., daes 4 a
taburest peer pleaO, dexues
mm beroesm, u*e puAe & oeiO.t
as table, us titsa l hmr t.
buMs. u-



U^^tl
mya^B^^l ^ ~^^ ^^^^^^.BB


u~l ~ d sr ru






Cbanbre de Cow 'rce
Port-u-Prince ( Hait ).
-o eGaformit6 des articles 8 et 13
osse-ants do la Chambre de Corn
mowe do Port-au-lrinco, l'Assembl6e
ost convoqu6e to lundi, trois
&prochain, A quatre heurea
r precise do soir au local doe la
r"bM, mre des Fronts-Forts, No. 5.
P OnsDR1 DU JUR :
le. aLenre da rapport annual ( ar-
It Se. ~tah6 des statute ) ;
wo. Lvcture du,rapport du Tr6so-
2o. Ruildon des statutes (article 20
eo statuts ;
4o. Election des 21 membres de la
Soc6t6 pour Ia p6riode 1910-1913 (ar-
tide 8 dee statute ; ).
Formation oea Chambres arbi-
(article 14 des status ; )
.PrO6enation du piojet de bud-
pDour I'txkrcic3 1910-1911 ( auti.ls
7o. Tootes quat.ons d'inteidt gdn6-
Pwt-auPrince, le 12 S ptembr, 1910
Le PrJid4nt de la Chambre de Com-
D DILINOIS.

American Bar
PLAcs GEFFRARD
VmI Rouos MDOC
Gal : G. 3.50
Vm BLANC GRAVES
Gal : G. 4
BI-:RE ALLEMANDE
A LA PIRE8SION
Epicerie
Fromage Emmenthal la livre G 2.40
Fnm. W. KATSCH, propridaire


A de MATTERS & CT1
32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Maison Fond6e en 1888

Bijouterie. --- Argenterie. -- Parfumerie. --- Articles de luxe pour salon,
malle a manger, chambres, etc.---Miroirs et tableaux artistiques. --Serviettes
pour avocats, hommes d'affaires, ministres. --- Bibelots 616gants, d6licats et
rares. --- Articles de Burein. etc.
Achat do viel or, argent, diamant, dcaille.
Reparations de Bijouterie. Les articles vendus ou rdpar6s sont garan-
tti pour one pdriode determine.
MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de Premier ordre.
I I II m ... I- I


Hotel de France

Ime A. Maltre, proprietaire


Bibre allemaade la 112 bouleille
a hollandaise a a
Champagne Cocktail


0.60 Sandwichs
0.80 Manhattan cocktail
0.75 Kola Bach


0.30
0.40
0.50


VINS MOUSSEUX, LA BOUTEILIE: P. 5.00


Champagne Pommery


& Greno


Dejedoer et diner au Champagne P. 5.
Table d'h6te : P. 3.


. Chapellerie Moderne
PLACE DE LA PAIX.
Salon de coifffnr du Louvre

]& Mala violent de recevoir an CoioRMxATuR. Ip soul instrument prati-
0 ft ualversHement employ6 pour premdr Ia forge de la tMo. Plaicurs
pevJW o t &tre ervi rasidemen*, rce & eot spparell amervelUes
dfl btj 6 oommander no cbapos, IrTraoger, MU. GONZA&LU S JOS
j Odonnet leo momr.s A e soptr. am
Sn panamas so e ch s arrges.
KiB~l^ grral eoo les gotsq ses p as Attm&n.a Pleis pies deems.


Avez-vous A vendre '
Un. mandolins, un bareu A cou-
lisses amdricain, une chud$ibre goi!-
dive de 3 A 4 points.
Une chaudbre & vapeour do 10 che-
vaux, une vitrne, an alambic eo coi-
vre, grillage et barribre on for, un har-
monium a transposition a n grand ta-
pis pour salon, une table do toilette,
deux lits on for pour infants, une ar-
moire A g ace A deuz battants, ou tout
autre objet don't vous n'avez plus be-
soin.
Venez vite, 6, rue doe Miracles A
c6tedela Banque Nationale d'Halti,au
ddpdt d'objets d'occasion, maison do
conflance qui vous les fera vendre im-
m6diatement

On trouvera
de meilleurs Cirages pour tous sou-
tiers A la manufacture de chaussures
G. CORDASCO.

Biere de Munich
Augustinerbrau
En demi-bouteilles
la douzaine G. 9.
FHARMACIR W. BUCH.
SVin d'Italie
Chez A. de Matt6is & Co
Vin rouge, G 5 00 gallon
Vin Muscat, G. 8.00 gallon
Vin Chianti, G. 3 50 bouteille
Ces vins sont garantis pour leur
puret6 et leur origin.

V. P. Sal6s
AVOCAT
CABINrT Run PAVB I


Kola Champagne douxx)
Sa ( sec )
Iron Brew ( Kola for )
Cream Soda
Ginger Ale
Lemonade
Quinine tonic


Soda Water
Sarsaparilla
Ginger beer
Lemon Soda
Chocolatine
Lime Juice and Soda
Lime Juice and singer, etc., etc.


Notre Yin de Kola (Prunello Kola Wine ) est reconnu le meilleur et recom
mand6 par tous les m6decins comme le tonique du jour.
Soins.Promptitude dans 1'ex6cution des commander. Catalogue Franceo.

Grande Fabrique Moderne
DE
Boissons Gazeuses Sup6rieures
II y a A peine une annde depuis qua la plus nutritive, la plus agr6able el
Ia plus fortifiante des boissons Gazeuses edt entrde daus la ConsomuwatiOm
rous le nom de

ROYAL KOLA CHAiMPAGNE
Sea qualitds et sa fine savour lul out vite couquis une vogue cruissantl
qui est un encouragement en m6me temps que la reco'upense des sionl
minutieux donn6s a sa fabrication.
Ddsireuse de ?atisfaire les god:s lei plui difdciles pen lant l'6t6 de 1910,
la fabrique a pr6pard au moyen d'appareils perfecutouues des produits
hors pair.
Elle met en vente an meme prix et sous cette memo marque ROYAL
plusieurs ddlicieuses Boissons gazeuses qui eeront la Providence des per-
sonnes soucieuses d'otffrr chez elles d'exquis ratTraichist,em uts aux goOtt
varies, et pr4cieuses dans toutes les rIuuions A c6t6 de leur aind : le
Royal kola Champagne
POUR VOUS EN CONVAINCRE, DIGUSTEZ UNE BOUTEILLE DE CES
PRODUCTS INCOMPARABLE :
Cream Soda Cristal Limonade
MOUSSEUX AUX FRAMBROISES MOUSSEUX AUX FRAISES
MOUSSEUX AUX CERISES.
L'AGENcs GENiARALE est toujours aut Magasin de la M tropole 03 rue du
Magasin de 1 Etat, vous trouverez aussi ces products au ninime prix daus les
D6p6ts suivants :
l~PICERIE MODERNE, 155 Grand'rue, en face la Maison Robelin.
EPICERIE CADET LUNDI, rue des Fronts-Forts.
A LA PHARMACIE NOUVELLE ALEXANDRE ROBERTS, rue Roar.
MA1ON A. FAUBERT, rue Roux.
A I'EPICERIE H. CORVINGTON, rue F6rou.

ACCOUREZ

ChezHerrmann Corvington
108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rieur


X:)p -x Nrli


I.JA -W .r -
A des prix exceptionnallamenit av.qntageux


:a
C0
GP
M


MW-36 m -W --a -. - ." .m
Pour tons renseignements et commander
8, 'adresser & Andr6 FAUBERT,
38, RUE ROUX PORT-AU-PRINCE.
&AmTr measM oAnt sabmeuos


Eduin Charley
62 ET 64 KING STREET ('Kingston Jamaique ).
Cotte maison qui est la plus r6putde de la Jamaique pour l'excellence de
ses products a l'bonneur d annoncer A ses nombreoux clients d'Haiti qu'ello
a double son stock dans le but de repondre come toujours et sans re-
tard a I'attente de ceux qui ont g6ndralement patron sun installation.
On peut done nous adresser des commandos pour les articles suivants:


I ` I I r


I~lr Illrr r 71


---


M3114LXXC dk o~~







AGENGE 8SPECIALE


de la Regie Franeaise des Tabacs
Pour la R6publique d'Balti


TARIFF


G6n6rml, -


Extralt du


Cigarettes


NMnu Ie paquet do 90
do Ie paquet do 10
Cuseuasa Ie paquoet de 90
MoM1aoSane on levant sup6rieur Le Ro-n4nn do
20 cigarettes
do on caporal sop6riour paper rose, le
paquot do 2U
do on Maryland le paquot de o0
do en caporal ordinaire paper blo eIs
Bondon do 20
ELB.oANT en Levant ordinaire le Bondon do 20
do en caporal supdriour paper rose, Is
Bondon do 20
do an Maryland paper june le ROndom
de 20
do ea caporal ordiaaire paper blend le
Bondon do 20
Fa"egsaes on caporal sup6rieur paper rose le
paquoet doe U
do en Maryland paper jaune le Bondon
de20
do on caporal ordinaire paper blend le
Bondon do 20
Rouotmas en Maryland et caporal supdrieur le
portefeaille do 20
do on caporal doux la botte de 10
do on caporal ordinaire le portefoeille
de 20
do la bolted do 10


On trouvera


a la Maison Alb. Uesmarquets
21 RUE ROUX.
Un excellent vin rouge A le Gallon P. 300)
y vin blanc m 4 00
Saidines fratcai es la bottle 1 00
& san arr6'es 1 25
Filets de maquereaux A 1 huile 1 00
Gr and assortimentde liqueurs de toutes sorte


Ferrari Cernicchiaro &CO
Horlogerie, Bijouterie, Joaillerie
168, GRAND'RUE, 108
Ancienne Maison D. Ferrari
Par Ie dernier steamer francais sont arrives des articles do toute beaut6,
pour tous les goats et pour toutes les bourses : BIJOUX. -- SAUTOIR. BA-
GUS. --- BOUCLKS D'ORKILLmS. --- CHAINmB POUR MONTRES. -- etc.
ALLIANCES SUR COMMANDE
INSTALLATION MODERNE
REPARATION do glaces qui sont remises absolument A neuf; ainsi quo
des tableaux artistiques.
Achat de vieil or et vieil argent
La maison garantit le marcbandlses qu'elle livvre ainsi quo lea rdparations
ARTICLES DE LUXE pour les principaux 46nementade la vie moodatne.


Laboratoire S6journ6
PREPARATION DE TOUTS AMPOULES MCDICA unT USES STRIP .
LISES ET INJECTABLE.
AlpOUIOS d4'Za d m*r Zsotoniqes olonm Quinton.
L'a do m or quo mono omplioyomsw a .. .la, inse .t apwo elarp
* alA do I edo la GonAve. Nouaas feisoas r r r ar -op miel
It ubo' ratioa judicie e quo feat Ism lborato tranIrw :



SepolaU --6 .---.l %A_ A


Ootobre


1910.


Tabeos Soafrlati GOURDE


i .~b


0.90
0.70

0.70

0.70

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50


GOURDUS


1.20|LvAsrr supatmzu (dit tabae d'Egypte) la Botte do
0.60 50 grammes
0.90
LzvArT oaDamipa paper violet liss, le paquoet
t.$9 do 50 gramms..
0.8 MARTLAm paper jaune le paquoaet 40 grammes
0.86
0.75 POiRAL auvPZR paper bleou l paquot de
0.75 50 grammes
0.75
CaPORAL DOUX paper vert le paquot de 50 gram-
0.70 mea
0.70 CAPORAL ODmINAIR paper pAte brune le paquet
doe 60 grammes
60 TAAc A PmaI Virginie bhat goAt, papistr jau-
0.60 no, le paquot do 100 grammes
U.00 POUDRS mUPWRazoUR, paper blen le paquet de
100 grammes
0.75 POUDRI OprAMIRsU, paper bruan, le paquot de 100
0.40 grammeas
.0o0 TABAC a MACEum roles Mesas flid le paquet de
0:30 100 grammes
L..'a.gLent isp6oial, J. LAVILLE.


Dr Francis
( MDECIN-CHIRURGIEN ACCOUCHUR )
Membre de la Socidt6 Royale d'Agriculture
de la Jamalque.
SP.CIALITkS.--Accouchement,
,Maladies d8 a Femmes, Maladies des
Enfants.
Consultez-moi 6galement poor tooten
lea attaques dot t onuffrent vos plants.
N. B. -- The Eng i h-speaking com-
munity will find it to their very best
s interest to consult me I
BOIS-VERNA,


a c6t6 de Chauvet.


MAISON DE CORFIANCI
148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu do Ia
Rdpublique, avise ses nombroea CLI-
ENTS qu'il vient do reoevoir par lea
derniers Steamers one Vardt6 d'6tot-
tea doe : Diagonal., Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'une
relle sop6riorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITY I
L'6tablissemeont se recomm-ande amx
clients les plus d6licats qui appr6
cent chaque jour davantoae le IIMI
do son travail.
Voulez-vous habiter
Uno coquette villa ao Bois-Vera, &
Targan on & Lalue, meoblde on non;
.on B~ d6siroez-vou one maieoo n
ville, modole et ot ease. LA d4pd
d'ysd'ei nuias, es9 Miracles,
a cote deoa ftNe aledHat 0
a oae liste do Na O vemO poWn.
yes Uouver ce quoe vos ddires.





o u etsI aoprtnB iet


ON now_


Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.j
Avise sa nombreous clientele qu'el-
:e vient de recevoir. par dernier beO
teau, une forte quantity do marcbahe
dies et do fournitures doe touted al*
cheaur et de toute beasut, importOeM
do France, d'Allemagne et des Etate-
Unis.
Le public 616gant, erwule dAo
bien chausser, y trouvera lee poee
ie pla soliudes a u. m aoe r
plue varies lom bre ls b
et les plus alpro rides.
O n'a qu'A vonir chex G.B. PITOM
powr et asmard d'4tre chEanna6 -
va& leoa melUoure lois du cod'0at 14
do Ia mod.. Spdelaiatd po w ee
Grow Sadok odo aem t .


_ __ ___ __


I


M C. L. Verret
Taleuar-Ma.roband
Dmo- avis & bl,_el.-- .M...
. quo e naiso Ne.7,RAs- Trae.
inlre -t tujour bom pewn vs. Em
Tavrie4s oleei do ue ea ea.-

Qsmften.. a0vM.0 0, -mom



LA LILEGANCE
QODOMMN RI.
*
4s, IRe des VFroesa-Peor
CGLAUAumu aw JP6fth oWo LA vTWm
P'romptituda so oia MXonma
dem tie iqu'on provlsos.
Chaunsure. do Dame fobrine I at
vail toujourI tout qu'll y a do pha
aouveaux.
Fermes am6riealse *t frtalsaie pe
Messieurs ; 6146gates ot ommodes.
Pour le*s aonats plus, Paise.
Travail solid* exeout aves.
4ds penux do promelrzmarque.
Assuraues do grand rabals.
Otrages ot LIgamPld Ates,
Francisco DESUSE
Fabricant do chausmuroe
LatManufacture a toujours ea d6-
p6t un grand stock,--pourla vente on
gros et en detail, de chbuo*x-res eo
tons geares pour **
HomMus, FrM Xv, EW awrT.
Les commander dos commer ants
do l'int6rieur pourront 6trs ex6cutes
dans une semaine & pen prbs. ,
S 23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au-Prince (Haiti).

Mason F. Brunes
195, GRAND'RUE.
Dirig6o par
L. Hodelin
Ancieon membre do la ocldt6 philantUopl-
que des mnaltres taillours do Paris*
Vient do recevoir un grand choix
d'dtoflei diagonale, casimir, alpaca,
cheviote, chevioto pour denil, eto.
Recommended particulibrement a sa
clientele une belle collection deo
pea de casimir, de gilets de ftantei
et do piqud do touted beauty.
SpiciUrt DR COsTUMxa DR NOS .
-Coupes Francaise, Anglaise et Am-
ricaine do la dernibre perfection. La
maiaon confectionne ausai des Cos-
rTUMS MILITAIRS, HAITs BROnu,
DOLMAN, TUNIQUgSUABIT8 CARtSa, 0aG,
etc, de tous grades.
LA


I r