<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01038
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 27, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01038

Full Text
Pffu-Pdmo, U.lnr


Mardi,.


Se pte mbre 1t10


ASUEENTs


~m.uiumim

c~pe.meuw
V
.


Uw Me G. 1.00
Tas Moass... .00
U n Moss .,. G. t.u
T 1n MorI 800
T--Mea 8.80


c"3= --m*-Magi1re


J


OUOTIDIBN


a J


LE NUAISRO 15 CENTIMES

Los maamsents Las orh. om son no ow
pea rtadus
REDACTION-AUMINISTR ATIOb
4S9 R IUU30W,4S-


Arthur Isidore


A partir du lundi 3 oc-
tobre prochain, les bu-
reaux et l'imprimerie du
, Matin "seront trans-
f6r6s au N 8 de la rue
Eug6ne Bourjolly ou
rue am6ricaine.

Voulez-vous acheter ?
A bon march on busi en bon 4tat
aves harnais, on moteur de 4 che-
vaux, *n magnifique lit en noyer, une
grosa smalle on tout autre objet utile.
it colonies d'abeilles itahennes c t
mites, un philtre A alcohol, une bicy
clette, dena machines Siuger, cou-
verts. vaisselle, etc., adressez-vous 6,
vue des miracles, au D6p6t d'obj.ts
d'occasion, maison de conflance qui
voga lea fera trouver au plus vite.

V. P. Salbs
AVOCAT
CABINm : 30, Run PAv6s

Avez-vous h vendre ?
Un. mandoline, un bureau A cou-
lisses amdricain, une chaudiere guil-
tive de 3 & 4 points.
Une cbauddere a vapeur d, 10 chf-
vaax, une vitrine, on alambic en cut-
vre, grillage et barribre en for, un har-
monium A transposition, un grand ta-
pis poor salon on tout autre objet
don. vouas navez plus beeoin.
Venez vite, 6, rue des Miracles A
C6tede la Banque Nationale d'Haiti,-u
d4dpt d objets d occasion, maison de
eomflance qui vous les fera vendre im-
wAdiateme nt.
NAISON DR CONFIANCE
148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,
LU TAILIEUR si bien connn de la
t bluiemo, avise sas nombreux CLI-
, aqu l vtient do recevoir par les
,I iSteamers une Variet6 d'6tof-
I do : Dimoale, Casimir, Alpaga,
Srp Tvert e: bleo d'une
"= MODERNE I
PROMPTITUDI I SOLIDITE I
s recommande aux
m o ph d6licats qiA appr6
assejow daeae.ta s" Ise ri


' B' Francis On frouvera
(MuDECIN-CHIRURGIEN ACCOUCilKUR ) t ova
Membre de la Socidte Royale d'Agriculture
de la Jamaique. a la Maison Alb. Desmarquets
SPPECIALITES.--Acconu heorn,rt,
Maladies d. s Femm. s, Malaties de' 21 RUE ROUx
Enfa nits.
Ccnwultez-moi dgalenrent pout toutt- Un excellent vin rouge A\ le Gallon P. 3 00
leA attaques dou t eouffrevxt yos plants. vin black a 4.00
Sardines frargai-es la bolte 1.00
N. B. Thb Eng i h-opeakirg coan- a a -an arre'es 1 ^
muDity will fid it o their veiy best Filets de mauereaux A 1a Iuile 1.00
interest to consult me I
BOIS VERNA, Grand assortimentde liqueurs de toutes sorte:
A c6lt de Chauvt.
--- -
Vin d'Italie Grande Fabrique Moderne
Chez A. de Mattdis & Co
Vin rouge, G 5 00 gallon DE
Vin Muscat, G. 8.00 gallon Boissons Gazeuises Sup6rieures
Vin Chianti, G. 3 50 bouleille
SCes vins sont garantis pour leur 11 y a A peiine u-A annie dep'ii- qu- la plus nutritive, la plus agrdable a
purete et.Zeur origine. la plus t frtilinti ,dei boissoits Gazeus-4s e:t entrie dans la Consommatiol
cs-60 .-. -. --.. I- .'-., ous le nom de
A L'AVANCEMENT ROYAL KOLA CHAMPAGNE
GPANDE FABRIQUE DE KMIUBLE. KT DR
KERCUEILSD': CHALLIS A BROWN
Sea quwlites et sA ti.e- sav, uc lui ouit bite conquis uae vogue croissants
1P6 Place de la Paix et 108 rue qui est in encour. g inent enu iema temps que la recompense des siona
Magasin de I Etat winutieux donnas a sa fabiicatiou.
La grande fabrique de meubles et D sireuse do -atisfaire ies gouts le: plu, difticiles penJant I1'dtdde 1910,
de cercueils de Monsi;eur C(hales ,a tabrique a ,piep c ain riovei4 4 *p ad'-ls pirfectionnds des .produith
Bronw don la reputation est fate de- hours pair.
pui- plus de 18 anis viett d'autinen- Mlle met en vente au meme prix et ou, cett. m4me marque ROYAL
ter le personnel de ses ate-llies de plusienrs d6 icituses -; i -s-o-is gaz-.u- i +:: .-io t la Providence des per-
plus de dix bkniste4 : ce qui lus -Sonnes soucieuses d otirr cliez eit..- ex .4uis rILr'caichissemnts aux gouts
done un nombre sntfisaut d'ouivriers varies, et pr4cieus s da is toutei- los ic(.utIos cAot de leur aln6: le
pour satisfaire aux grandeM deian-
des de sa nombreuse clientele, plant Royal Kola Champagne
A Port au-Prince qu'en province pour
bles c tout syle choisis dans ieu POUR VOUS EN CONVAINCRE, DIGUSTEZ UNE BOUTEI1LE. DE CES
Catalogues francais ou amdricains. 1tODUITS INCOMPARABLES:
Un sculpteur special est attach
aux ateliers pour l'exdcuiion des tra- Cream Soda Cristal Limonade
g6nuralemet queonqus mo es. MOUSSEUX AUX FRAMB NOISES MOUSSEUX AUX FRAISES
Grande reduction de prix sur les MOUSSEUX AUX CERISES.
commandos qui seront confdl6es &
I'6tablissement. L'AGENCE GiNRALB est toUjours au Magasin de la M6tropole 03 rue du
Magasin doe 'Etat, vous trouverez aussi ces products au m~me prix dams lea
....***-- .---.--- --.-- DOp6ts suivants :

S E IN S IPICERIE MOIDERNE ,55 ;Grand r a, eu face la Maison Robelio.
EPICkEHIL CADET LUNDI ue des Frouts-Foi to.
dd rMelopp 1, r* *tu< "A LA PHARMACIE NOIJVELLE ALEXANDRE ROJERrS. rue Roar.
S-PI SIETfmTALE A I'EPICERI H. CORVNGTON, rue FArou.
Seal prodult aqul assu & Is
femie une pottrtlle par aite, _.
sans nuire i la sant.
Is. n passVerad I h rataire, SeJi urnA


Bi~re do unich DE TOtIESAMPO RULES MIDICAURNTKUSU SST=I.
Aug umtan~wbrU LESLET INJ ECTABLX&S
dewlAinalogl1 A &Man do. mer laoytonlqo~s aelon quint=.
I& 4QUUSiD@C0.9. vLesdo4. r noweakoeI pOa~s a 604 l eiap casai
sw P -sa ft aG.~. a basas remwquw a
r W -wP*a two I .,
OWlifde4 t smf~wsa tms


~a~e i~


-


..00


v Y 9A NM '.'LF, A kULVW







Le Ndronismee de Rochambeau


Comuno Ndron, RochambeanIis it ants
romantique. Seutemput le rornantiurno
do Ndron est vraime! t tragiqueo, tandilt
quo cotni do Ilochambea elat dWaneo os-
eance assez it&framr* ; Wost un ro-
mantiame plast~t m~lodrarnatique. La
distance t*I tre Ncdron et Rochambeau
ottt cole qa 4.i 'ii ittedrature Oxia~t o ntro
Heruaw et91 1ubct tMaceire, Rochain-
besau est dotc urn e6,onien qua aWa de
Nedaor qua ii Air oeructi ct I'Caalage thEA-
tral, wacs la :jeloic dour at sans to gosto.
Cats v. id ueLie 1-q(u Rochambeau Das
r as M6 comm"i Nt~io~i aLune perversion
1att&raiuo*. Gust -usolidat, on hominy
W'a.Luii -u-, ,! iveo; in Cc6t6tri
v ~ i~.lit t.at:r .i, suuila tiut. L-.a
aussi, fl-S, Ce L U!1"' t UI uSl.,Ct.AC.E

4u9 U% tIt t j i Ei'e':-Mrijr, CA-
var~t it. a a ut dr ie 0ik -
car i (L. it-,, I ),S0A! ; .1i 08iesje-ua
tes iI jt~:~atioraot~i e...
L!,:'u* is autmilieu d,.
cl' (I, f n jutle noir, do-
rn-"7 IA 0 a a d'i E ,I F wjAr- jOt' le
ge, L Ij, I, I;o G,- s-.. tacio AMai


w ~ *: t 4e,. t su s eutrdiu,
htl Le Ia L Z11. 'to uzo h-ure.z
KljOI.. A! I L U *I i .r Pur s8j)6 Iir,

d.4tI c it" i, umua a viti-rne .faj
f utx ~A ce omroruA,
1A VLAt 'A 'A la moatDes equiaien
ilin lit e: i i ,1.0 t1--UCatl
.1i p a I ii rij 1. % Oy .It.
dl AL I C.", II:h t A os
e, ia: ?s, 04.. 'as cr15, l d .- ap-
dL At o i t, i ti~u t 6!46des b&%i-
6 t ,I '* 1. 4 It)USI v 1 mu.S
tpl~ e djU IAv2v Cite k.C&e itlcr-
n I e. PC.ct an t 1A uce Lot-
11 k) J *:Lie, L.- Li t-ro. t
d I),:, U La-'1 10da, OL..gOUI'- i.-r-6
ts '* .f- r ci'jg'que 'T., a


lost hi- a I
L4IdLt~l ~ La
IlLi a
yi~t.
ht~~ bla s I. 2'
& I lit. d -
* V :.t
a F-'
r
* ~ t & ti
* (J4
a ci~v .I*,j


IAwbd.tj u r. 'te6Ient C

t LIJ(tt tllWID()
0'J~, 1,u us av,
* ~ ,k r I.'I. i itI ta~, )u
;j*- .'I aI J'ai S4ii-"e
0 JT'11 fali6t *a
ta--aro fetail00
..J'ai fait. w,,?
ouv cel % int. b 1


t ruif C ,! \'- s i oyettuis dat-

(1011 t. .-t l... h..'e. At10% .es
IDn t %.r 0t e i o I Ut- de
a ~ R' 6 t eth I --I~Lhitneore
U .s. iitou c, ie.' a'O.~ct9do C,.r-
ri( r.
S n I d t' rn-n pour
C.. -t .. I L f. 1 1t fu brw qu'it
du .. i to 'u, u i:w., en Mara; 1803,
p .r .UIC f a' (:~.4 natluesses tin
tf'.. io fua-%) U Geore I@$ dit
Ardut~i.. 11 y in% tu a fes principia-
l m fua i'a 1q. J.4Lo !eu r et nonroem,-qmG
aos -1*1 pit 6 te no pas say rtua
die A.. Vi d msa jus-quiminuit ; apu&:i
14W1, it pri.i bL95 ibvat6e~s do passer
dana u.- ta utra sahe tir~s faibloment'
6clairee fa a tondue dumoe draperie 4.
dooll, parsomo~ do t#3tea do mort to-
pr cwa wn4es eiL ttoile Mlanche a ; o04 ajou-
tao Ardouut, a dsonsercusals itaiost pla-a
eds aux augles..P Des voix lagubres,
venues d'ot no suit ob, a ontoflndiofl
lea cantiques sacr& es d. ue6railles v.
FA, ausubmeas des rates broyaots des
dames blanches piumaontos, Rocbeusbes
dAt awa pauvree foams Iadigolm.
a V004 avis assift"I mafu"e"illeodo
We ipOox et do V05,P&M I a
1. dnntn us o 40oA"I
faaatwLqrae' w lodiriffltqm: of
N o dlrai -c n p s 4 0


viennent plgatet do sooper at qul -o
trouvent toot A coup eotourde do mol-
nes chaatant avec un acooet sinistre
Ie De Profeadis, ot dediganat cinq ow-
cauils converts ohaeus d'an drap nor',
- lear dit:
Messoignears, vous notes tons mn-
poisona6 1 *!
Rochambeau so trouvo ainsi us ro-
mantiquo avaut la leottre; 11U n'eet pas
douteux qua'l ait vu jouer certaine-
pi6ces do Shakespeare estropi6es par
Ducis, et son mauvais gout a pu venir
do IA.
OpenuJant, ii eat no jour on
tbejiA guste : ec fat & Vortibre., lors do
la chargA 4tourdisflanto do rade Ca-i
poix. It s A ina sous l feat w6muo do
combat r otra brave des Braves a
'ct lui uavoya en present Ia lendemain,
avec l'ex;ression doe on aJmiratirn,
Un ch, val richement caparagonn6, C -
poix ayant perdu le lien p ndant la
b atille. Ce jour-16, Rochambeanu .ut
apprecier l Beau 'piqu", cela doit lui
6 e (omptd. D'a raneo, it 4tait brave;
aprAs sa capitulation A Deosaltnea, il
daet mign r une attre ave: lea Auglais,
qou, selon leour hibitu e, la viol6rent
soigneusement, et Rochambeau re, t-
prisnouitr en Anglkterre jusqu'en 1811,
1 u, A la suite d'un ecbhanp-, il recuvra
I- i berts et so rtira en France, da a
son chAteau, prbs de Veundme.
Qie tit-il dana c* chateau, d9 1841 A
1813, a 4 il prit 'e com nandem,>nt de'uie
livittion ? NoUe le esaurons peat-6tre~
ua jour.
11 moutut on collat, frapp6 en tace
d'un b,.ulet de canon A la bataille d.-
L..'zig. II veiait d'6tre nomi6 m-d
'behai d- Frauce par I'emper'ar a dit
Marbot.
FaP.,n^ANn) HIBBERT.


L/N CIIAMBRE

Stance dia QG Septembre 1910
On a continue hier le vote du contract
de f)nda ion de la banque. On passa en-
,auit au 3Orne point du rapport concernant
l- contract d'emprpnt.
Le depot Morpeau. le demand I'ajour-
nc.ment. C'est une folie que de vouloir
con racier un novel emprunt avec la
deite tacrrne que cous avons dji et une
administration sans con r6l,. C'est s'espo-
sfr A une commission d'Egypte ol de Do-
rninicani- et cous ve rons I stranger venir
metwte poutr ous I'orJre que nocus navons
pas le courage de rae tre, en on mot
c'es, cornme on dt si bien en cr6o!e, se
lav r les a mins et les esayer tcr e D aii-
leirs Son Exce l.nce le President de la
Rlpublique loi mame a declared dans une
audience qu'il nest pas partisan des cm-
Irsr ts.
Le neinistre interimaire des fi-iances dd-
fend le projectt disant que le depute Mor-
peau vent servir la cause des agioteurs et
d'uo a petit noyau qui ne vounent pas le
bien 6 re de la grande muases.
Le depute V. T. Noel- lose le beau
geste do dEpute Motpeau qui, come Si-
syphe avec son rocher, vise n beut qu'fl
ne peat atteindre,aais vers lequel evie
avec acharnement,naias it protests coes 1
manque de coanoisse perleam ati e da o
college qai fait intervemir e ao d
chef de I'tait dans soa disacos*
Le deputy Gorgee uast d4chirer les
voiles que leo poeoe oat mais mr les
yeux du chef de iBsta. t vest let fire voi
ou on veat leo oam4e.. Tess le Prei
ideAw de is Rpablilqu qai out co tract
des empreas s ea meat mord le e
apres. e 0 spemos de Domie et d'Hip-
polgte,*sortes does dl vem tom e et ve
Iess d~mmseir I s'edame*t-41.
I asumseom diqm d m mm-
iara4ms Pt eaguo m s nmmm bin*

io SleS course t dad qu lee


RMNSEIGINMEUWTO

xbiarvtonowei~z


SglmmnAIUCOL tGBS-MAURTIAL
LUMDI26 Surnommu 1,1


Barometre A midi


76,UIn/m


Tempteatur ininmum 2 t,3
maximumm 31,2
Moyenne diarne de la temppera2re 6,6
Cie[ on pen nuageux toue la journ6e.
Orage au Sad vr les 2 h. Bolid e 1a 6 h.
25as mr
Barom6tre egi6rement en baisse.
Cyclone
D'apres la dipeche do Weather Bareau
de Washington, la perturbation cyclonm-
que se trouve pres et A l'ouest de HIe c
Dominique et marche vers l'ouest. Elle
augmente en intensity .
J. SCHERER.


Circo Variedades
A la representation d'hiar soir nouveaux
tour, neuveaux succ6s, ces artistes soot
done universels,nn de nos amis a d6couver'
parmi cux un grand chiromancien, il s est
fit dire la bonne aventure et a pu consta-
ter par 1'exacte citation e faits passes la rd-
eie science do boohomme. It est, dit-il,
docteur en sciences occuhes ;
On announce pour ce soir une antre re-
prEsentation avec programme vari6 et piia
suivants : Loges-P.S fauteuils. -P. Pu-
latiler o. 5o.
A. la Croix-des Bouquets
A l'occasion de la f We paroissiale du
Bau-g. ea honnnur de n6 re Dame du
Saint Rosaire qui doit avoir lien le a dr
mois prochanm,madame Cbavincau Cantave
se fait le grand plaisir d'annoncer A sa
grande clientele de Por -au Prince, qoe son
cafe resiauract de a Gire,sera amenwge de
faqon A doncner satisfc ion A tout le monde,
moyennant bien en endu,ctc.
Le c Missionnaire a
S us ce titre vient de pa altre a 'InTrpri-
merie Amblard. un journal hebdomadaire
daiige par le Deptt6 Mac-Donald A'exan-
dre e: administer par le depute V. Tous-
!aint Noel.
Nos lecilieurs vaeux de locgcvitc & no-
.re sympathique nouveau con rEre.
Errata
II s'est glisse da.'s 'a ititre A Jean le
Foretcir de notre ami Mr Paul Sa!is,
quelques erreuri que nou; prioa~s le lec
teur de rectifier.
io Au lieu de : "Voas avez pafuitement
raikoa de teclaraer la suppression... lire:
" Vons avez partattemeni reason d'EN rE-
c'ater la suppression ( d'ui cole p6 al
qui a remp ac6 les jurys d'accusation Far
des chambres d'instraction.)
2' Aa lieu de : Le principle de la sub-
division des questions qu'ils oat tronvds..."
lire Le princiqe de la subdivision des
questions qu'ils out trouvi dans le code de
18o8 avec on caractire facultatif.
3*--- 3e A 36: ligne; au lieu de : "se
rfdirait lire : se f AaarUAIT.
Ecole Iationale do Droit
La smesion cx'raordidaire d'exsame A
I'Ecole Nationale de Droit est fade A mar-
di 4 Octobre prochaina A eef beam pr6
waiti
( Do BmUim des R"dpbaq.ee .Aa

Ad V @t d'e vr ma9 et 4a jis-
er per li aismemts ediqeds per Ils
m- do *esM m es proeu-te-rs -ql
oam vile la Rdp" M d'i ll eat M

a'ous tes 4
&iWe oa d4a to c-a.
kimut dam pk -u *
^^- -^^W^^^VB^^ ^WW^mmW IV--- --
Lrc 6 o T 4 I *rlK i|

^J&qmsJq?^m


mmillow-


II


I


Goe prof odeur de 943, pods A -avr|l
cou,;4tc de schsite, a ardise t de
daa de la per ode critacee de rI' l
grologiqoe. A ceote r foadour on
v, le pe role qu, a soi tie de orterra,
Ais, at A une hAuteor de 18o p eds par
de la forti pressiol do g x. Oa es
a -produc, ion de co pets a 2,500 baruiln
)our.
D'apr~ las compagnie do Saint-Louis
a fa t lea soodages, a quality de I l
an fond du pais 6ais de 24o0 Beaume d'
tant poor cent lev eon ce qua coaces-
l'clattage et la lobrificatioo. D apr sfl
d6couvertes gnaoates dans different e-6
droits do pays, les spaces que I'on voil A
la surface monetent qu'il extas-et de noe .
breau gisements de petrole A Haiti qai sa M
Itrs dloigoes les uns des saures.On a tree*
v6 du biaume de bonne quality pr s d i
village de Liogane, a deox miles a va6
ne du bord de la mer. La plain, le voiu.
nage de Logaoe et Ie pays environuma
paraissent etre an -champ fertile poet Is
d6couverve de gisements p6troliferes ames
importants pour s'y hlvrer de minutieesa
techerches scenifiques. On trove sawd
Ie bi ume pres do Uap.Haitien AA sad de
I lie on a decouvert de I'aspha toeet an od-
ficier de I'armee hastienue a trouvi de
i'hatle de p6trole I Mirigoine, dans I'oomt
de la Repub ique. A Furzy, pres de P6.
tionville, on signal la ddcouverte d dend
sources de pd role. A Hanche on a decos
vert do pdtrole A I itat dcrmant sur Ie.
grand plateau, et A un point sur la riviie
.Maroiice, an centre du grand plateau, A
deux heares do village de Tomonde, am
haile blanchitre flotte sur la surface de
I'eau. Lorsque le chemin de fer project
de Part-au Prince au Cap Haitico, sur ums
distance de 130 miles, sera termind il oe-
vrira one rache section agracole et minife
de la Rdpublique et permit ra le develop,
pement des gisements de pe role et de be-
tume de cette zone, si etendue et encore
vierte, de manitre A en rotirer de gramh
pro .s.


LETTRE OUVERTE

Gonaives, 9 Septembre 1910
Monsieur ANTOINE LAFOREST,
Historiographe de la Toutrde
Prdsidenticlle dans kL S4
Monsieur I'hiatoribgraphe,
Quaud certain hommes, 6bloais
Ju soleil levant, bavent leours injures
sur les idoles d'hier, je veux dir,
sur les personages influents d'ao
government d6chu, il o'y a IA qu'ua
fait qui coutinuera longtemps A so
renouveler et qui, par consequent,
ne m6rite peut-6tre pas qua I'on y
a tache beaucoup d importance. Mais
quand l'un do ces homes journalis-
te ou historiographe int6ress6, eossal
de trouver un fondement quelcom-
que A loura assertions calomnieuss,
il imnporte de faire sentir A celui-la.
de lui crier bien haut quo son caOYv
est servile et m6chante,- Tel est le
but de cotte ouverto concernant Ma.
Andr6 Guillaume.
Eu vous l'adressant, je remplis 0
devoir sacr6 et don't I inaccomplie" j
meant me rendrait indigoa du notM.,
quo je port : je suis fls doe 'ho
quo vous avez inealt6 dans oe es
tons do la toureoe prdsidentiele d
Is Sad.
Vous avez dit, en effet, de oa o
p6re, des chose si milveillantfH
i noires, qudje n'oes lee t
ici on propres twrmeN per pa derr
respect poutr a emolre. Jo 1
mmontror nas' pin, et poiit P
poiot, quae toat ce pamge 4
rations est e saahite smot us. -
D'abord -l d'Mbtes M

e A- w
oeaoo mee je eiaux'Gta-






quoe eon sevant un m6me gouvi1o. Qaelle quo soit la cause q, Ir'oe
ment. CGhacan d eux n avait guere d'o- defend, le devouement ennobmt, tou+
piiloos que I autre no partagt-at. L'uu joura aux youx aesggeis d 6elate t suai
,aait coofiance dans la valour do parti-pris. Si yous 6tiez de ceux-la,
'astre et cela lea avait fortement Mr Laforest, le nom d Andrd Guiliau
abls. gXm pnt done, a moins d'6tre me, vous no I auriez cit6e qu'avc res-
an esprit malsain et une plume em- pect ce respect fait d'6motiou et
poionnde, supposed et 6crare quo d'admira'ion que leshommies decoeui
lan deux conout le dessein d'asas- eprouvwnt devaut Ia manifestation
sioer 1'autre ?... Une pareille suppo- d'une verlu quels que soient les cir-
sitieo, an pareil propose, mais c'est costa ,ces, le milieu, le moment ou
iftame I cet e mauitestation se produit.
Quant au general Auguste Joseph, Mais quo penser de quelqu'un A qui
eot-ce lul, Mr historiographe-16ger,qui tout cela u inspire que des reflextons
vous a declar6 que M. Guillaume iui do commando ou qut so done la tris-
avaitpromis dele faire fusiler ? Je to mission d'ditnz" iA-lessus les ca-
se connais pas ce g6o6ral, je n'en ai lomnies des autres, en los accompa.
m6meo jamais entendu parloer... Mats goaut de commentaries qui en exa-
Cyriaque C6lestin vit encore. Rien neo g6rent la noirceur.
vous emp6oberait de le prier de vous D'ailleurs,ce qu on o'aurait pas os6
fournir des renseignents touchant la dire d'un home de sou vivant --- d'un
v6racit6 de mes declarations. Si elles home dout on aurait craint d'6tre
sont d6menties par les siennes--- et broy6!- il y a de la lalihet6 & le dire
elles noe le serout pas-- je crierai a apis sa mort....
la trahison I
Mais ce n'est point assaz : on n'est *
Jamais malveillant A demi. Vous pr. **
tondez tacore, avoc certain autres,
que le r6v de M- AnJr Guillaume, II est certain que mon regrett6 pore
aprai avoir sem I la desolation dans avait deo IlS grauIdes aspira ions.
les localit6s ayant pactis6 avec la r6- Cet homnme aval. lu A histoire de son
volte de Noveipbre 1908, 6tait do d6- pays. Au spectacle du triompuhe des
trO6er le vieux Nord Alexis ot de so forces inilitaires et agissaites sur les
fare proclamer president de la, 1e- forces intellecuelles eo tmtd,.s. si je
publiqaue. puis m expriuner ainsi, il tut convain-
Vous u'gnorez pas sans doite que cu d une chose : c'est qu'en Haiti la
M. Guillaume fut l'un des chefs d ar- suprmnatio politique est surtout tr-
meo qui s'emparrenolt de Marchand serve a ceux qui n ont pa- peur de
en 19W8 et, que.ques jours plus tard, I'action ui, 11 aspirair aux honneurs,
oarvinrentaux naives ns non par des moyens mesquins et bhas
rir? Eh bieas Mr I his: oriograph la trahison, 1 assassinate, common vous
( ah 1 ironic d Mr I ots ), avez-vou, ct quelquos autres I'avez insinud,mau s
oui dire qa il proposAt, apres la po. et rare. Et il n 6 ait mort il aurait su
session de ces deux localit6s. de les det rare. Etil n1 [ait mort l p aura
livrer aux flames et au pillage 7 dAns I'taenvr. tir, complement pro-
N'est-il pas, au contraire, de coux A Qu lu cet convictionAppartena
qui leas populations de Marchand et payi lui voumrai ? eenAppartenait
lea families gonaiviennes, doivent de mltays c.ire o gime essetiellemenstru-
n'avoir pas 6t6 attristdes par los mm- mitaire, oiu ac sebre st ume en instru-
abres hideuses qui sont les cons- "ent pl. elh :ceque la plume en fit
quences de ces fleaux ? temoins di- dI succs polibtques, et ae sentant
gaes de foi : ils noe me d6mentiroul ausSi brave que hs plus braves dont t
esn uotre his'oire soit constellee, n'drait- a
,.Yeut-on un autre exepmpl, don: ,e pas de son droiu .d'avoir un haut
Ia v6racit6 est aussi tacite A v6nrtier ? id6al d'Et- t? A moins que I onl cor-
Eu 1902, it occupait, aid6 d'un autre naisse tres mal Hai i,il fautetre etran-
gendral, un poste important aux en gconte diner par a passion pour
irons de la Marmelade (St er- 1o contester.
virons do jour ct autre ( St Ger Mais ne pensez point que, pour ra-l v
main. ) Un jour. cot autre g~ndral lser cet id al il eut volontairementP
ayant jur6, si la Marmelade 6tait pri- fit pleurer les t voloes.taureent les
se, d'oe faire un monceau de ruines, f' at plurem les f1nlles. Durant les P
11 lui r6pugna de cooperer plus long 6-njemonts do 1902 et de 1908, 1 ne
temps avec un nomme qui avait tenu ,c sa do donner des preuves de sa
doetels propose, et il demand imm6- grandeur d'Ame: loes vaincus, loan
diatement au ministry de 1.d guerre d'exci'er sa haine et sa colNre,dtaient
du gouverneoeut provisoire A alle.r presque toujours l'objet de sa bien-
rejoindre Cyriaque & Saint-Rapiael ; v-.lant protection. Plusieurs m ont
ce qui lui fut accord. A son retour, dit combieni ls lui sont recornn! i;s;t/
nprononGoit ces parolees, qui no se a cet gard. Geui-c ett 6t6 impito- /
rot point oubi6es de lafamille :Je yblement fusilld sans son inter-
a Voux p *s que demain, A la hoote von ion ; celui-IA fuyant dmns les
31 moe, lps. quo doire sAIat fl6tuie bois l'effet de la condemnation A mort
do mes fios,insa m6ioirea supptstrie p niace savai lu 8edo
Come d6vastateur et incendiaire.. p sar conaumace savaIt lui crire deo
Mt m6chanet et mofmequoe voudraea n r6clamer do son iuadpendance et do
1ir aser un u sac our doi sn bson human 6 un service quelconqu-4.
Sai passer pour on saccagur de vi Je no cite que ces examples. persua-
uldd qu t6t on lard Jos autres seront
Non moins iuouieest cotton supposi- da qo ou lard es es sert
o1k qu'il avait intention de reover- g6neralement conaus. el
set Nord Alexis.Voyez comma Ia ca CGes trails no sot- i's pas d'un horn-
Ser o eontrdit bien somment. 0c me de beion? Car. dans ce dernier cas
hi00 vent masurment-- ot c eat pout-surtout, qui no s imagine tons les dd-
IA o seal crieo d atoir so- sagr6ments qu 'il aurait eus si certal-
A g"aseacimnda g6iaral Nord. es gous avait t 6 6 anu court ant de Ia
Yerquo.1w a S pletAd diauoid.chose ot quo, par excbs de zfoe ils so
S qu'on l i a prt6 le dasseinu fussent avia6s d'en parler au Chef do
Uom et"ir.e, coJtt eontradictSon lE'at? Maio loin do iui touto baino
& oils olea, &vous confon- personneUe. Sea adversaires ne croi-
sae.r aI offot eo seat rent peat- 6tre pas on croit, en g6-
.I I j I e mts en relief. n6ral, at diflci ement A tout ce qu'il
S Gllam-, tout I mondo y a do noble et de grand chez un ad-
aBtrd mveontorssrw o 1 ne croiront pas qu'il leas
avlt oraboer do Nord abe- combattalt miquemenot pour ao pas
S oxoso^r ma* rio. dorat trab aon seme a do ideuta a ao
Siau con-
gI Oa ,tearet sld drit ulumnt o me des eorn-

asp devoue Si demo a pQprtee ot Idrolque TO-
juste au JP doe & dMt de a voeir oo-
BS ee BoW tdo pu. ... b,,
^^E S^USZkde *O eUi w t-8antIte


,tre coUsacrde nosera pas rougie dune rest de la propridth qui appartenait
side talathe do sang Ou paut lui re- A Louis Romulus Feureau d'aprbs
plocher d'avor dtenas uae hi belle plau et proces-verbal d'arpntage do
iuergie A combattle ties compatriotes; T. de Morisseau en date du dix sept
ma"It Acumbiae uue Green et doe lo- aodti ml huit cent citquante quatre,
ainios n a-t-on pas adrosse le mitue enregistrd, tel d'ailleurs que cet im-
reprochla et leur hloismu ent soi 'lin- mueuble so pursuit, comporte et s'6-
posera pourri.,t 6 erlieleiuient a di- tend.sausaucune exception Di reserve,
uIlration des peuples 1 .. Sur la mise A prix de trois cents
soixante gourdes, pour les mineur
*Cantave et quatle cent quatre-vingt
dix gourdes pour les mineurs Milien
Uu iou., sl! t'arive encore de pas- Gabtiel. furmaut en tout la some de
sor devaiit ce teitre oui reposent les ulit cent cluquaute gourdes cy P. 850
rostes de ce ni qvi ft u hommine ; A la iequett de lo Mine Vve lsam-
oubliant que tu vis uu ta plume et te bert Cantave n6e Marie Jean-Simon.
sentaunt eillieur,6 Laforest, detouvre- proup6t-.ne, demeurant et domicili6e
toi A la C'roix-dcs-Bouquets et 2o de la
Sta. viator ; heroem calcas! ddiae Elisema Audain. propri6 aire,
4. ineut ant et domlcili6e i Bellanger,
AV ANTALICIDAS GUILLAUME. GoimuIne do 1 Arcahaie, tutrices res-
pec!tveO des ditis mneurs, ayant pour
--- avocat Me J. B1 N Valembrun, avec
VENTE liee ton de domicile au Cabinet du
de bien de mineurs dit avocat, SO, rue l'etrou.
\ I' En vet i1 di dreseti A Me K. Vilmenay. notaire,
En re trib le deux j gements reads. djiositairi du c.lioiei des charges ou
par lotribtnal civil de Port-auPrince.A 1 dVOat pousuIvaut.
n date des seize d6cornbre 1907 e l.a t pr.-ento vented soe era en pre-
quinzo tob re ml neuf ce(.t hult e e des sieuts Sitlue Itstien et
nmologuaint le, d6libcrations do- (vid :tantave. subz"gestuteurs des
-onseils do tamilles dps minvurs V, u-d, ,.eus..
Horgella, P i!oxa no, W\ altc (;In1ert, 1
S Ifi, Clairzulia, Agnhs et Elvire (:C n Port-au- I': iuce, le 21 Steptembre 1910.
lave, d'uno [part ; 20 Mercede,, Ma- VAI EMBUN,
iia k I~ r


'i ute 5iorenW ie. ariiei e, Joseph
Milieu Gabriel, d'autre part, teniue-
,ols la presi-lence des juges de p-.-x
de la Croix.des-Houquies et de Caba
ret, il sert prock|16 le jeudi (Jqul sra
vl gt n ',f septemnbre courant A dix
h-ures du martin en I'etude e' p;,rvie
ministbre de Me K Vilmenay, jo';,i e
en cettl ville A I ailjutdication au p)lu-
)ffraut e' dernier einjhiisseur de.
Iroits et prtelntio:is des sus di s mii
ieur.;s sur deux carreaux de te re sis
9ii cett-i ville A avenue John Brow i,
ur lh route de Port-au-Prince A P6-
Lon-Ville, en deux pur ions donit I'ume
ttenante an grand "chernid- de Port
u-Prin,-e A Pe'lon Vilo et l'autre dan-
'intdrieur he communiqu.nit par le
moyen d'un passage Mtabli, bornees
a premiere portion au njord et i I'Ouesl
ar la proprit-o do Me Eloise i)uvi
ier, au Sid par 1 kigraud chemitnit de
)ort au-Prince A Pae'iot-Vll-, i 'E-i
ar Louis Romnuluis Foureau et la d-u
i:me au Nord par la propr etM de tf',
ertrand, au Sud et a l Ouest par le.


Avocat.

CqI& a (ha:mpagoe
Recoustituant
'Fo!niiitu due A l'obligeance du

An cien Interne des Ildpitaux de Paris.
PRIX : P. 6.00 la douzaine.
D)IfPOSITAIRES:
Mr Simon Vic-x, rue du Magasin dO
I'Etat, Polt-au-Prince ; Mr Georges
B i rui du M g-;s-n d- I'Etat, Port-
au-P i.c,; Mr A j. Scott (LUogane);
- Mile Lnce A' glade ( Cayes ).
u. Cuba, Jerd;,.e.
N. B. Outre cette cat6gorie, la
Societ6 Gn6itale de Kola Champagne
livre au public une autre classe de
co mnrveillex produit, au prix de
QL'ATBK GOURDES et demie la douz.
F-.brique au Chemindes Dalles
S',-ci(:-rG'C DE KOLA-CHAMPAGNE.
P .-adu-i': ce, (Hati) 1P. 0. Box, 13


PLACE GlXFRARD

Hoisten --Bio~re
Tiaunh-ourg -~Altona


Uu des
2o0116 A


)


msiieurs produitti br&'osories 4'AI am goe ddjk aproci6
IL k. PRESSION ; so vend mtsintenamcf A I A:aoricarn Bar:


la 1/2 bouteille 50 centimes.
la douz. 1,2 boutelile G. 7
la douz. liti 14
la caisie de 96/2 bout. or P. 10.
Seul d6positaire pour Haiti
'Whiskey Canadian Clb, .la bouteille G. 10
la ciisse or P. 20


~-N-.


Waterman's Ideal fountain Pen
Superb CollecUlon arrive, do or P. J2.M A or P. 5.


F3EDoWATS

A Bw now im Q rdL


-- I I







AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6pubUque d'llaiti
Extrait dlu TARIF G6n6ral, Septemhre 1910.


Cigarettes


GOURDES


NImAs lI paquet de 20
do Ie paquet de 10
CHABSsUR le paquet do 20
HONGROISES en levant sup6rieur Le Bondo- do
20 cigarettes
do on caporal sup6iieur paper rose, Ie
paquet de 20
do i'u M.:y .,cd It paqiet do 20
do eti ? -; ,-,t ordinaire paper bleu Ie
Bou ... de 20
EL.GANTrS eu Leivut ordliaire he Bondou de 20
do on c i, r.>, superleur paper rose, le
it .doo ae 20
do @o Matyvand paper jaune le Bondon
de 20
do ea cipo, dl ordinicrs paper bleu leo
Bouncon de 20
FaAN2QAIlss en ca;.Uorli supdrieur p.apier rose le
piquet de 20
do :n MaLryiand papit er jauue Ie Boudon
d 20
do eu caporai ordinaire papuir bleu le
Boanlon de 20
Roui.aas en Mi-AriaLAd et caporal -,perieur le
po:.?tow, lle de 20
do en .poaAl doux la b ., *Js 10
do en c.,p' ral ordinaire l (o1.:tteuilie
d 20
do la b,,'e do 10


1.20
0.60
0.90
1.Xc
0.8C
0.85
0.75
0.75
0.70
0.70
0.60
0.60
0.60
0.45
0.75
0.40
0.60
0.30


Tabacs Sos erlati


GOURDE


LVANTr ensuptea (dit tabac d'Egypt) la Botte de
50 grammes 1.


LaVANT ORDIMAIRU paper violet lissa, le paquet
do 50 grammes
MARYLA. paper jauni Is paquet 40 grammnes
CAPORAL SUPRUIKVR paper bleu le paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vert le paquot de 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIRN paper pate brune o l paquiet
de 40 grammes
TAAC A PURIS, Virginie haut goat, paper jau-
ne, le paquet de 100 grammes
POUDRE SUPERIZURa, paper bleu le paquet de
100 grammes
!OUDRI ORDmIAIR2, paper brun, le paquet do 100
grammes
TABAC A mA~cam roles Menus fils lI paquet do


100 grammes


a a.g~K2t aveci~Ll,


FerrariCerinicchiaro&CO


Bijouterie, Joaillerie


168, GRAND'RUE, 168
incienne Maison D. Ferrari
Par le dernier steamer francais si)nt artives des articles de toute beauty,
pour tons les g.tts et pour touue s bourses: BIJOUX. SAUTOIRS. -- BA-
GUKS. --- BOUCLKE D OREILLES. --- CllAINKS POUR MONTRES. etc.
ALLIANCES SUR COMMAND
INSTALLATION MODERNE
REPARATION de glace-s qui sont remises absolument A neuf; ainsi que
des tableaux artistiques.
Acat de vieil or et vieil argent
La mason g ra.ttit IPq mqarcanire Q.'elle iivvre ainsi que les reparations
ARTICLES D)i I.UXF pour les ,rincipaux 66nementsde la vie moudaine.


S obr R d R


Si vous voulez boire du RHUM DiLICIKUX, du RHUM PUR, vrai produit
d'une distillation Inmthodique, allez chez

Leon Liautaud & Cie
ot tous, riches et humbles, vous serez satisfaits. La reputation do


Rhum de "L'Etoile"
s'est faite rapidement grAce A l'excellence do la distilleries
eon Plaine du Cu!-de-Sac, ot as fabriquait le
Rhum de lea Barbancourt


do,," L'ttolle ",


ACCOUREZ

chezHerrmann Corvingltob

108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez da Bon Rhum Sup6rieur

A ds prit e*ooptUonUn..eeat avntaguxl


J. LAVILLE


0.70

0.70

0.70

0.60

1.50

1.50


1 0I


American Bar
PLACu GEFPBARD
VIN ROUGE MEDOC
Gal : G. 3.50
VIN BLANC GRAVES
Gal: G. 4
BI.iBE ALLEMANDE
A LA PRESSION
Epiceri e
Fromage Ercmenthal la livre G. 2.40
FRKD. W. KATSCH, propridtaire

Chez A. ipolin
82, RUE RtPUBLIC.INE, 82
En face la BOULANGERIE DU PROGRks
et prbs ta Maison WEBLY PRESSOIR.
SVIENNENT D'AR IVER :
VINS ROUGES & BLANKS par bar-
riques et par caieses. marque i6res
C6tes, de la Maison BOUBtE FRikRS,
de Bordeaux,incontestablement sope-
riours A tous les autres vins actuelle-
ment sur place ;
CONSERVES ALIMENTAIRES de
premier choix, defiant toole concur-
rence;
LUrNLLus.-SAUcaISSON. FROMAGe.
6 .CURIsm m ACONS. B.URaK
DU a VAL SAurT-MIuaL a
T D'ITALIU, mC., Car.
Grace aun perem I noorlvelismmt
arrive, la IMalsoa Mo & la dliaosall
deA fmmllesM t 4s hetel. ir oem.
MoA m&m.-La- Malelso t, come
par t. pw is prvr des L-J
atet eaw quiw out ia it -


NESTOR FELIU
L'ezeMlo tauour TTan',-m.ememg

conn0 do touts la R Kvpblqu Tiet


Io=! Ito w etier t01. e
^^M> 's.~~'Bji^ ^^^3


M' C. Le.werrej

fona. avis A & mabiovoilllaaf else..
til, quo a&mairason No.7, RIets* yer.
air. est toulours klin pourvuse taw
warijt6 d~toles do Is haute sam.
TOut6 parlalesue.
QUAntStW*UMRX- 3.COiUPX *m
Ts~vmeisomd. Exhkcunonimow opm
Pvrgtvarh d4uts


jL'ILIGAICE
OORDONNMRIN.

4s, RUe des PreaS-loru
CAUsesURs nM *IA6T,roRm LA. VnrM
Promptitude et soia aax esmmaz.
des taut idl qu'en provtne,
Chausuares de Dame former st tra.
vail toajoure tout *s qu'll y a doe p
seuvoaux.
Former am4ricaline t frangaise poe
Messieurs ; 6161antes et commode.
Pour lea *alants 1 pluai lilse.
Travail solid tx*cute aves
dos peaux do preizljer1 xarqu.
AsMurause do greaa rA .is.
brages et ia-qu:dw P&-..,
Francisco DESUSE
Fabricant do chaussures
La Manufacture a toujours en d6-
p6t un grand stock,---pourla vente on
gros et on detail, -- de chaussureso -
tous genres pour
HoMusa, FeurMs, ENPANTs.
Los commandos des commercants
de lint6rieur pourront 6trs ex6cutde
dans une semaine a peu prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au-Prince (Haiti).


Maison V. Brune.
195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
L.Hodelin
Ancien membre de la ocet6 ph lantiopI-
quoe des maltres tailleurs do Paris
Vient de recevoir on grand choix
J koffes diagonal, casimir, alpaca,
cbeviote, cheviote pour deuil, et.
Recommande particulibrement A Sl
clientele une belle collection de coe-
pes de casimir, do gilets do fantaisle
et de piqud de touts beaut6.
SP2CIAUTl* DR COSTUMUs DB NOC.
-Coupes Frangaise, Anglaise et Amd-
ricaine de la dernibre perfection. La
maison confectionne ausi des CO-
rUNas MIuTAIRmU, HABITS 33ODA*t
DOLMAN, TUNIQURS,HABITS CARRtS, tOW
etc, de tous grades.


Cordonnerie


N ouvele


C., B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientele qua*
:e vient de recevoir. par dernioer be
teau, une forte quanUtit de marcba
dies et do fournitures de touted Aa
choer et do touts beauty, import -
do France, dAllomagne et de
Le public 61gant, carilex -4
bien chausser, y trouvera lem
les plus solides et aux s auees
plus varidee les fOrmm les plo b
On 'a qu' ve"ir obef TP.
pour trs atm r d'tMre Bel-am
asmt lea sl !oe bJotis da4l




ma mmw u


Horlogerie,


__~ l | --