<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01031
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 19, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01031

Full Text

QCuatritnme Annee,


vo 1048


Port-auPrinco, ,FlRa


Lundt. ig tBeptecabr tiO


ABONNEMENTS
U. mole... CG. 2.Ou
pw,,..sPriuce
Tstois Nola....a 5 00
~ )Uw Mouc ,.- G. 2.20
Tmots Mourn..6.00
ftngraD *....rr oam Moirn 8.0f()

]Dmmcxouv
C16meont-Ea!Jiotre


LE NUMSRO 15 cZafmim

Lee rmaaamritsia rAsed *as m sa w ow
pas readus
REDACTION-ADMINISTRATION
45P, SW SOUl, 45.



Arthur Isidor@


1)


OUOTIDIEN


NOTES ET RELATIONS



lone tournede ie Boisrond Canal
( Racont6e par le journal manusorit de Celigny Etheart.)
II


Lee secr6taires d'Etat A pine parties,
ls Prdsident me faith appolor et me don-
me l'ordre do tout disposef pour tIe dd-
part. Je loi exprims ma eurprise, bi-l
naturell' apr6a la d6cislon da consail.
c Le Conseil,dit-il, a docid6 quo je
n*o artlrai m mas iL nars 1 il Is


mircher contre es inasurg46, lour
point de jonction devant atre A St Mi-
chil de I'Artalaye, foyer central do
l'inaurreettoo, st eg de son Comit6, et
chef-lie do l'arroadissement d lao
Marmolaie, dent Is command last, St-
Flear Paul. await, noui I'-vons d6iA dit.


U9 ltte*s tw/p M in F j oR 5 W -. a p p . .. .. .. .--- -
ftaut. Faites dire chez vous de vous failt cause oionmuoa avwc leo rebiles.
preparer Ie strict nhcesaire. Vous L's ministries accourent an Palais at
n'aarez qua Ia temps do prondre con- s" heurtent aa matiame obstind da
g6 on passa t. D6signez le employS* Prdaident qui, la main appliqude an
dn Cabinet q.i dolvent voas accom- bas do visage ot I'index pos6 transver-
pagper. *alemeot atr lee t6vres, a 'fair de yon-
Alors noes partons ce soir ? loi#r 'emp6:hbr de parlor. Jo I'al soa-
S-- A midi. a vent va, daus la m6 ne attitude, subir,
Et il 6talt ooze heaure? T*as brorncher, doe borddea intermima-
It venast do prior Mt Win Grd6re, bles, surfnut de Ia part doe olliciteuases
sit, de pro r We Grd6tre quelquefoins nrag6es : c'6tait sa fagon
on visits, do prvenoir l asecr6taire 1ddct. r do nop vea ase demand
d'Etat des finance qu'il avail fairs draT n ble daor rep sdea For
l'ozpditon das premiere fetds n6c s- dfaromsonneble d eabord ropoused. Force
saim a Jfut ro (done h Messieurs lea Socrdtaires
Sales la canmpagne. d'Etat d'accepter la nouvelle ddtermi-
Camille Nsa, envoy en mission oa nation.
Cap, partait dana la aoir6e A board d'un
mavirs do guerre franecis ; j'oeplique None q-ittons Io Palais A midi t1
comment.paisnons dire ad oun A la famrlie. Le
comment. Pr~istdnt s'a-6 e on instant an Bireau
Pan do temps avant ces 6vdnementl, ta Port poar iostaller Mr Dajour
M. Ie Comte de R)chechoaart, minia- Pierre en quality do ( Chef deq mou-
tre de Fiance ,4cemmoant acerddit6 vem.nt- da Port, & tire provisoire
chess nous, noun avait apport6 le rein" (poste do confiance.)
maiemsnce da gouvernement de Boi -
road-Canal par le Gouvernernot Iran- A ce moment mrriv Ie f bre do ce
gale. E.* fit,, I relations n'ava:ent j dercier, M mp'ais'r Pierre, employ
main 1t6 sutspoinde ; tAiait impoe- au C.binet at an m6me tempq un deo
siblevat la matiplicite des int6r6ts qui jnes aidels-de-camp du President
nose liaies.t, mati la France, ans le F6rim.-lt camp aura s mr 1, Ie ra-
ddelarer d'uue f psa positive, subor- nacbe hi.t. il e.t chuq, d...d'escarpin,
donn3it la rcoanaissance da Gouver- vernin tout neufs. Esclamation g6A4-
noment au rog!ement, oa plat6t A la rale I O1 ful f~it obseov r quo ce ont
reconnaisance, par noas du fameno des chasaureo psu commode pour
emprunt dit Doaingue coattact6 esosi fair eampagnP. ageur,comme d'habi-
Is s6gime d4ch. 'ode, II rabrove tout Is monde, et dd-
me e f. clare qu'l a as pi-d un bobo qui oe
Qeoiqa'il eft fat, lJo chorese talent is permit pas d'astres chaausso-es,
ea maileour ft-,t. et Mr do Roche- qu'il neo art qu'avoc *a snalo pair. d'ee-
chonart *ntreteuaitl es relations lee plus tarpin,, qseo cola l soaffit, etc., etc.,
eordiales avoc le Gouvernement hal- st...I ,
tiem, et artiuul 6roment avec Is pr6si-
dent Boisrond-Canal. Etsit-ce par or- Nous noes embarquoos I boe', do

dre ofAfciel, on spo-.tanitd, o.n pen St-Mickel, ravire de guerre do Ei.at.
Shanty natural, on y aoostatait one na i- Les mloistres s'eo reoorraoit A torte,
a deoe ypathie bt-n marqud t noae levons 'leure dane I'spr6s-
midi.
Si Mr de Rocbeehouart so.cenformait Nose nous compton* : Le Pdeident,
ilail A do itatruetiose do see a Go- Los aids-dde-camp : Foray D4 ienam,
verWnmeet eo ve d'Wa d e* ia qui Jim. Lacroli. Abraham Mori-*ot, Aut.
momas talt ieconse, iI y mattalt dee a. Lafarsge, Moaplaidir Pierre, B I ly, Pel
cons qut poivaifnt nows fair prutdre lynic.e Jo J cques. Les emoloyde : votre
pour des avance- personn-lle-, do, .ervitour, Rol. So'ages, N. Mit'on, Mi-
d6marchos propre & factiiter 1'accom- guel Boom, ,-.retairI da Conqeil des
pliaeoment do ces intru:tions. secrhtaires d Etat, Monfort Boozy.
Pr6venu do depart du Prosident, il qui ete do e la parte san y 6Are oblige.
avait, apr6A s*'reo concert avoC le om- Mr Faubert, chef da C blaet. rest*s
mlaadant d Labourdonsmas, le capitaW- Port-au-Prince l6g6rement souffrast. Le
*e de frigate Mayet, mai gracoleuo- g6odral Labbbe Barbancoart a le com-
aMet od vaissesa do guerre fraongae A mandement de vingt volontalree : use
la disposidon du Goavernement, poor sort* do garden d'honaeur. M. T. Saire,
talpleaomot des d6prches au dpute, ami du Pasident, arrived la
.ple Irapidement qua par leos voices veille de Cavailloo, e*t at e w oae aiaai
MI qu'an do sea amis A lai, Mr Petit, ar-
M0 CNaa 6tal part A son riv6 galemont Is veille au Port-sa-
herds, am do d6p6ohee adreese.s A Prince. Mr Depont, beau-p6re du Prt-
plintearo eommaadate d'arroadisse- sident, noss sooompagee juasqua'a
Ment de Nord qul avalent ordre do Gonalves.


V-rs six hares de soir. Monplaiir
Pierre *l assi *our Is grand palior i-
p6ritur de i'escalier do steamer, lIs
jambas pendantes aur la mer, les pieis
A moiti4 d6chausas, leas escarpin 4 la I
points ; un petit coup do teagage, oi
un escatpiu tomb3 k 'eo*a. Nous la wo-
yons flotter dani Is sillaga do navi-
*t Is pardons bionatt do vwe. Moaplai
air set amo t; oos mal qe 6oil parls, il
c'4traogesra. Mitton Is eConsaele lm
disaut quo l'esoarpie a's t pas porda,
qa'il sera *areemot recauilli Port-as
Prince o& lee vagues le pous teet..... .
a Par qai? daemaida Monplaiair.
4 Par votre frero Dsjour,a rpond
Miltoo, a puisqua' visat d'Atre nomm*
chae do@ mouvemeat do port. Qaslle
veins I a
Le ma heureou propri6taire do ia
mines chaussare doeveae frAle esqui
as paratt pas convainsc On l i d4nich
A board a @ )slier do matelot ; joe 'oa
feral pat la deeociptioa. 1'eivre 4ital
bio as-deses. do nsm faceit6e marra-
tives; maiis je dirai qu'l avait I'air
davor urn pied daes sue yole, *t I'a.-
tre dans so chalanJ A marchandies.
Vandreli, 7 fvrier.


r6veilldes. Lea citoyeas talent parfait*-
meat calmes, *t i1 'sexitait auouneS
sporbhensions parmi *ox..
B )om, an milieu des ruieas, me suit
imm61iateament, et noue aliens Ia cara.
biae ea bandouli6re, Boisrond-Cenal
en t6t, plus calms at plus coafiaat
q%'aucua do noae (it a toujours son
6toile eo poeho.)
A eu moment, je me return* et 0
vois Boom, Ia carahine on arrt It !*
doigt oar la gashette. Jo tI questionne
*til m rdpou4 qae noun accompagoons
le chef do 1'Etat, que noas sommes
poor I'instant dan uas endroit roessm-
blant A 'y m6prendre & Ase caverns
do brigands, qua'il faith nuit, *t qu'an
guet- pen **eat facile, etc., etc.
OJ'ai vu pour la premiere fois on lui
I hbornae m6iant par excellence. 11 de-
vait plus tard me donner bion d'autroe
exemples do cette mdfiance,que jo tron-
%..it alors excessive. Gette disposition
d'e*prit 6tait pourtant fort loin d'ex-
clure chbz cott. nature d'4lite le coa-
raP,, Is d6vonement *t I'attachement
sinc6re A see amis d'61oction.
CALIGNY ETHtART.


Nos arrivoens dan la fault A Saint- CAUSERIE DU DOCTEUR
Marc, chof-lie do l'arroadlesment du --
m6me omn, et sita4 d aC se ddparte-
meat do 'Artibo e. Use alve ono- I n n I
ce la prfieoce A bord do Pr4dident do -
la Rdpubliqae. Los coap@ de canoa. UUl
rdpercutdC done lae ileane de ia mntt .
par le[ moenagosa avoisiDantes, produi-
sirent an tintamarre A rdvoiller toa& An premier a:te de Parsifal, Kundry,
les mort., depots la creation. Poor ma rapporte d'Arabie des baumes georisseurs
part, j'ai rarement entendu pared va- pour panser Is plaie d'Amfortas. Mais lea
carms, ot j'avai* pourtant aiset6 am biessures que nous r6ser/ent les accidents
si6ge do Port-au-Prsnce on 1868 : C* de ia vie A la pointe d'uae lance enchan-
'est pa pean dire. ate, les baumes magiques, si prdcieux
Cependant noas eo sta'ioa que t'ef poor les chevaliers du Graal, ne nous se-
fet de noire bombardament pour rite ratent d'aaeon secours. A des mauz moins
eat probablement plus granw dars Ia l mysricox nous appliquerons one thera-
baie at das lea mornes se-d 14 do I. peotique plus simple, et nous n irons pas
wille, que daos la svill* ell--m6ne, psi.- poiser dans 1 'Lticine' du Montsalvat : le
quo prooneae ms vient come nosa premier pharmacies vena nous tirera d'em-
l'esperions, au-devant de noun. ga "ras.
U as fast pas oub'ie* q ie nas a)1-
lons an peau a 'aventare : A notre d- *
part do Ia capital nal do DO a as poaP ,
ailt dire qu on onus readant & SAID Le movement instinctif do blessed est
Mars, no. oa'alUons pas em pays onae de tenter immidiaiement de purifier sa
mi. Le Preideat y coaptait 4. solid& Plasi avec de 1'eso. Ma:s ce ne tjyage re-
*p ale, does aa' d4vods, Mo Crrridlaif sera d'abord difficile, car la peaa est
Soafs on tea, mais estre te tps, qwe souiil6e de sang on de poussiere, de bone,
do thaeso aasient pa sy complar ide graisse on de salet6s de too e sore ;
DW guerre lane*, s 46 ido A d6- de plus it ser toujours incomplete, car la
b..r. m r'.. L Ai AiM. iv .. .-Sf,, char maeurtrie estc douloureuse em o sap-
diffler. a S- aca do rivl.pe 'PeJO porera pas I'ergiqae brosage oadcesire;
l "oalt pas ram : ", "-- -0s r e-oas enf iil est dangereux, par.e qa'il est im-
ha se -s res-- mtfT,0-A poeb. c* en ie pratiqutan, de as pas io-
Sbe rat hair ate b W* oI color la plaie avec les inmprct6s eotraiodes
e b i havltha b *par Iean de lavage.
sinon an ma.h ur oat certain. ... Rjetons doc c prc
Par exc6s do prc nations, Uous u es use an astre plus sample quai s primes.
d6barqeona pas on fact dou Barau do t mecanm incooavaieat, qai e, d*ea .p-
Port. posted toojours ocarp4d rgl.ie- pli.tio pea cotees, facile, sans dan-
tairm No arrivous A torre im ger et d'ane eficacih pfaite c'es la d4-
acoidoot et nouis ah a:none vers le sinirctioe par I teiatur d'sode. Cse Q di-
enatre do Ia vill*, eo traversant le calum cMs heresement tre rfpand* ;
rainee d'uame ammee baitse en bi- lea p humbles pharmacies do province
oseo roe gea bies comes some Be soa Is pilot ; 41 doeral t.re parto t, dams
Riines S-MaOery. I oates les trousess de poche et dans tons
La lane, us pea voil6e, nose permet les posted de secoars.
do voir oA satire lee plods, 0e Usrtout I a tWinatre diode a sr les au res ai-.
06 ne pas lee mettre, ht la p4e .rd sepiques asne supdriorlti marqsde, parcel
do eet astre aile, autant quo noire flair, q*elue a ans poevoir de p6aitrauion coa-
aoes fait arriver sams grad dommage saddrabl dame la pro6oodeir mAme de is
jusqan'xa antorilds illitalre, *eae prae : eU: e 'infilt a vc la plus grande


-- ------ ----r ---~-~--.- ~-~----~


I I I -







facility dans toutes les fences de I'epider-
me et s'insinue jouque dans lea glandes
do revetement cutand. Son action disio-
fectante a cette particular 6 d'eCre plus
peiesaoe lonrqa'elle es appliqe semle,
sms acuan lavage on savonalge prailable
de la peace. En efet, le netoysge I ean
et an savon faisant goofier les cehlules ipi-
thliales, obstrae leas pores de la peas et
entrave la p ndtration de l'iode, qai rests
ainsi incomplete. C'est dire quels services
considirables elle rendra pour la desiatec-
lion des plains et des ecrasements des
membres chez les ouvriers don't la i.au
est professionaellement impregnde de souil-
lares anciennes et tenaces. An course de la I
guerre rosso-japonaise on s'est beaucoup
servi, et avec grand binifice, de la tein-
tare d'aode, qu on appaiquait en baiigeon-.
nage tout autour des plates. Les charur-
giens se trempaient les doigts dans cette
leintare, et presque tous font grand cas
des services qo'elle lear a rondus, daas
les conditions toes speciales de ba'e et
de pricipation qai sont celles de la chi-
rurgie de guerre. Ac uellement core,
avant les operations, la teinture d'iode est
I'antiseptique de choix pour la proprei'
chirorgicale du champ opcratoire.


Le mode d'emploi est infiniment simple.
On plooge on piocca'3 ou on tamnpon
d'ouate dans la creature d'iode, puis on ba-
digeoone largement non seulement la plaie
mais aussi toutes les parties avoisioaotes, t
cells, bien etendte, le plus t6t possible apres
I'accident. Oa laisse ensuite s6cher A l'air;
mais un peu de pa ience est ici necessaire.
Apres dix minutes d'apptlcation, on pent
6 re assurE que Ia sterilisa ion de la peau
est parfitie : mais pratiquement, cinq mi-
nutes suffiseat On recouvre easuite le tout
avec one compresse propre et an pen d'oua-
te, et on fixed avec quelques tour de bande.
L'application de la tein are d'iode deter-
mine one caisson passag-e plus on mo.ns
doeloureuse, pais one action irritante
d intensity var able : le plus souvent, il ee
r6sulie qu'uce petite tumefactiona de a peau
qui apr s deux ou trois jours se met A pe-
ler. Mais d aatres fois I'application du md-
dicament determine une veritib le vesica
tion qu'il convent d'eviter avec quelques
drecautions. On prendra soin tout d'abord
pe ne pas se servir d'one teiotore d iode
trop vieille ou cootenue dans un flacon
debouch6; come I a:ool a pu s-evaportr
la concenirttio-x de l'aode pour-ait Z're dAn
geureuse De p'us, come !a riinture d'io-
de qui nous est actuellement fourate d apri.
la foirmale dq nouveau codex est plis f rte
que l'ancienoe, il sera boo de ne demanded
que la t'inture d'iode dedoublee ', c'est
A-dir- additionnee d'une quatii:E double
d'a cool A 90 degris Pour leas c6ierznes
paiticu.iiernaent delica", il y aura aussi
grand avan.age A demander des dilatimins
plus grandes encore.
.*
Les applications de teinture d'iole s-nt
enccr. u tles dans de mu'tiples circons'ai1-
ces : e'les peuvent ament r I avor emcnt des
petits furoncles ; dans les clcdr. tons d- I
bo :che, de la langua- et des gencives, elles
provoquent une cicar sition r pide. Enfin
eiles serpent A ftvor er la rescr,:ion de
c-rtaines poussees flaxionnaireq. ei s'em-
ploient c)uramment dins ce bu' sar 1b
poitrire, contre les engo g ments ga 'g ion-
nairns et sur les nflananmtions des ,r icu
1 tions.
Rien du r te oe mcus em;,:he de fare
des a plica ions aruistiques de oentjre d lo-
de, et nous pour ons r!,di er, p r ex uaple,
la chasse so renard ". si j3 iment dicrite
iar Pierre Loti dans "Moo trmre Yves :
Cela pait du cou. .. descendant oan spirile
auteMr do t, rte. Arrived aol envioos des
reins, cells soe corse... la b6te poorsalvies s
demise dans so. terrier.... "
DOCTEURra X.


Rentr 6e des Classes

Vo-s 'rooveornz ch z Madame Lo
nDewski 110 rue da R6servoir 'n
grasd as ortiment d'artiol-s poor *,n-
fants et jeases g n-, costume. cha-
peaux, oravates, etc.


RUNSM SGNUMNMT8
V*1'ORPOLOGIQON3S
401b aewvpftoizewd
DU
SeMIARNcolL-1GWASt-MAR1'IAL
DIMANcu3 18 SawT3mmENIto


Bawomuep AMidi
Temp~ra .tur~iuiminimti


761-M U
.2"s


(maximuanm 3 2,
Moyenne diurne de la temperature as $
Ciel nuageux tonte Ia jouro6e et cou-
vert depois 6 h Forte p'me accompagnue
d orage depois 8 h. to m. du soir ; plu-
viometre 47.5
Barometre constant.
). SCHtRER.
Ohili
En gEnEral le Chili a joni d' ne qrane
prospere et il s'est relevE do dieastre cau-
se par le tremblement de ter.e de t9o6.
La demarcation de la frontier argentino-
chiliaene se pocrsuit tapidement, et on
compete que tou es les questions de cc ise
nature entire les deux Republiques seront
reg des en o1910. Le gouteraement ains,
que les habitants ont fait de gands efforts
pour mener A bonne fin les prepasrais fen
vue des fAtes qui seront donndes A Saitii-
go en septembra 1910 A l'occasion do cen-
tenaire de I'indipendance national. It y
aura uce exposition agricole et aussi une
exposition des bea x arts.
Au poir.t de vuec finarc er, I'annee 1o90
n a pas eti aussi prosper que celle de 190o8.
En 190o8, il restait dans le trdsor one ba-
lance as compete da gouvernemeot, mais
les provisions budge a res poor I aunne 19og
fa-saient ressortir on deficit de P. i r ooo,
ooo. Cependant au coars de l'annee le Mt
nistre des Finances a pu arriver, ea ap, o:-
cant le plus grand soiu dans la comp abi-
litE des different ministeres, A reduire le
deficit an-dessous de P. 5,oco.ooo en or.
Comme tout tait prevoir que i'annie 1t9o
sera bonne, il y a lieu d'espirer que ce d--
ficit sera en grande parties comb e pendant
i'annee courante.
Pendant la mame pkriode l'agricul ore a
donna de boas rEsutats. Les recol'es ont
iep.ssd la moyenne et les pr.x ont mon:a6.
Les expor .tions de produi s agricoles en,
ddpassd con idirab ement ce qu'e lles
,vaIeot Eti jusqu'ici, it la supeiflcieen-
bemence a augmenti par suite de I exten-
sion naturelle des initrts agricoles et de
l'exploitation des doaaines public. par ce
nouveau colons. Les mEthodes agricoles
modernes son de plui en plu* ca vogue
et I'emplot de machines agrccoles dev ent
de plus en plus general. Sur les marchEs
ex crieurs on sail reconnaitre la supdiirr tE
do bit chilien et en Ang'e e re il at eint
les prix les plus eleves Par suite de mes.res
impor aites rises par le gouviraemen, au
point de vue de l'iargation, des superficies
consid rab es de terres setont ouvtres A
la culture, et meme des terr s. considered
ju.qu'ici comme iela ivemer t stiiles se-
ront mises en bon rapport.
Au point de vue comser.ial, il y a en
pour I annie 1909 une dimaina ion leger
dans les importations et les exp. r nations
par rapport I'an de 1909. Les importa-
tions d'Allemagne ont dimmnue tandis que
cells de ia Grande-Br-tagne et des E at%-
Uuis oant aagmenid.Les intrEts industry els
oat progress (favorablement. Le commerce
des cbhaasores et do cuir a et& prosrtre
at 1'exploitatio mainitre a pris as cstawo
diveloppemet. Li takricion ddo cment
et de I after a rdeu boascoep d'iapulsion
et les asine oua I'oa bidriqe ces prodoi's
moat ea pleine activity. La vitice'to'e et la
fabrication di via soat si frawement e a
b ies qu'o trove m6moe n diboachb
constant pour 1 rxpor.atIon.
La cons ruction de chemins de fer danis
le pays agmente constvament Les derx
choscs qui mdr.t-nt d'attirer I attent o0 d'u
ne man e patticulie sonts la section chi-
lienne do chemin de fur transandin, qui a
etd finie en avril 1gio, et 1'etablissment
sur one base commercial* et solid des tra
vaux du heminn de for d Arica enr lIa front
tF're bolivienne, avec point terminus A La
Pa


A la in de l'annEe 199 it y avait au
Chili 3,6t1 kilometres de chemins de fer
en exploitation, 1,349 kil.me r-s en voice
de construction eti ,6oo kilometres envi-
Ms at el-d, s qui fra ma total de 6,-
4@0 kiloe res, doot eavimes 4 o23 kilo-
mm appartleeat asa goavereMot qua
les erloi .
LVimmigra ioo an Chili devient de plus
en plws oopalaire et asugmante d'asde oen
sande. Toetefois. lea migrants d'Alle-

magne no se dir gent pres en aussi grand
nombre qu'autrefois vers le sad do pays :
sajourd'hai une proportion considErable
des immigrants vient d'Bspagme et d Itilie.
Le Chili prend des measures pour aogmen.
ter I'immigration, et it offre des avantages
mat&tiels sux bons ouvriers travail'ait dans
les ateliers on dans lea champs.
En 1908 1s recetes s'elevant A 72 447,
364 piasres or et 132,959 840 piastres sa-
pier Le 5 octobre t9o9, e minister' des Fi-
nances a sounmis au cogrei an memo'an-
dua d'aprks lequel les recent es poor I'anne
19o09 s'iblissaient ainsi.
Propri6t6 A vendre
A vendre pres de I Ecole des Arts et Me-
tiers une propriety comp enaat deux mai-
sons don't I'une donoant sor la roe et I'aa-
ire dans Ia court.
S adresser i Monsieur Demetuius David,
emp'oy& su bar Dete'x
Rendez l'argent !...
Hier soir, alori qu'ua public nombreux
s'etair renda A la representation du Cirque
des Varittes, il survinto one pluie torren-
tielle L'administra ion du Cirque re don-
na pas la representation ; mais ne pensapas
A en adviser I'assistance oi a dire A quelle
date on reavoyait. Aptes de lorgues hea-
res d attente, le public dot se retire sous
des rafales d'eau ne sachant comment ap-
pr6cier ce singu ier Frocede.
a Alleghany a
ARRIVin
'?Lew York. R. Nortz, Mine L. Noruz,
Miss L. Nortz.
Inogue Miss Rachel Machell.
Cap-Haitinh.- Walswosth, F. N. Sa.-
man, F. Francois, Gal Montreuil Gail u-
me, Maitre Morin, .Dr Cassdus. Archer,
L. Laroche, J. Salnave, Rod. Blanchet,
Grimard, Rodollhe Leon, F.Etienne, Fre-
re Ru:h r ste, D. Mompoint, Fraacois
Conte.
Port de Paix.- Mme Gab'iel Sylvain,
Mae Aristide Sy'vain,Mr et Mme Elie Les-
cit. F. Maurasse, M. D. Sylvain, Louis
Fran;ois, Miss EspErance, P. Louis, Joseph
Andrh,
Gonaives.- Mr'et Mme Bourgain, Er-
nes. M Pollaid. Malherbe David, Michel
Ange, loichim Jn Biptiste, Mme Auguste
Azor, Elie Azor.
St-Marc.- Ch. D;'em;is. Mme Tho-
by, Dr Pdralta, Mathilde Bri:e.

DtPART
Cayes.- Villedrouin, A. Rtmeaui. Dix
soeuri, Rev. Floriberf, T. P. Bouzi, B.
Boorjolly.
Ascania
Depart
Jacmal. Dix Soetar do c' arit.
Cay.-*. Mr Ed. Adam. Looaf Jo
*eph Nica'amn Aug. M ecke, 7ie, Aug
Doayon. M I- E. Vil ate, Ba a'oau &
enfant, P6re Dotau, Mr, Andr6 & Jo-
meph, Maorice Horart. Dorc6 u-, Pi-
neotse & et*fa', V. L Et ease.
Jdr6mie. Mr Andre Roy, Mr & Mme
B i gemao, Mile Em. Larrieex. Mr
SuniIt. Marc Moot6a, Mile A Martil
e u, VictoireO SrJi, E. D-vid, Louis
Ja-Louis, R. Joeph, Normil Orpbde,
Sylvio Rocsrt. E Io Azor. A'g. Asor.
G-st. Ro,*mor, Mile Cl6m. Germain,
P. Titaus & eafant.
Car Qbo. Mr Artrao Alphonase, A.
L'co.rghts tie.
Hi- pania
Ddpart
Gonaives. M. Shem'ob, Male oIns
de Maie, Raymond St-Armand, Mm*
Chsrles Lancelot & enfa Lamy Dao-
vat, Mm, Paaul Ie 6 & enfanta, Mfie
Philom6eu Laureacy.
Port-de-Paix. Mae Richard Leoas,
Mile Kue Tiphaiae.


D6c6s
None avonq r ge Is fair part do dd-
c6s de Georges Molaire don't lo ion.e
rail'eo oat eta lies A Saint Marc Ie 5
Seplem beO eo ast.
Boole des S8oince app.Uquee4
La se session da coocoars d'admimio
s ouvira le landi 3 Octobre prochaia.
Les candidate peavet s'iaacrire tog se
jours, de t hnrs amidi, a siege de B-R.
cole.
F. DGRTr.
L'Officiel
Le *Monitear d'avant-hier public dasd
sa parie officielle le sommaire suivaot :
-Circulaire do Secretaire d'Etat de 'ino-
tirieur sax Magistrits commnausx.
Circulaire do Secr6taire d'Etat de IA-
gricul are auzsMagistrats commoraux.
-- Arrt6i de grace de la nommie Valea*
tine Marcelin.
Arreii annolant I'acie de confirma-
tion de I'enqulte suppldtive ddlivr6 asx
consorts Destra.
Arie: annoulant les thres de conces.
sion A perpdtund d'une certain quantity
de terre de I'habitation Garescher Rabo-
teau ( Arcahaie. )
Aitrt suspendant le Conseil comma-
nal de jacmel.
-Loi sanc ioonant le contract passe avec
M* Lubincius Lobin poor la construction
d'un march en fer aux Cayes et la refec-
tion de 3 rues de la mIame ville.-Conirat
y annexed.
Avis ministiriels.
Senat.- Sanoce do 8 Joillet Igto.
Ordonnaice du Djyen du tribunall
criminal do Cap-Haitien.
"- Avis du Magistrat communal de Port-
au-Prince.
Declaration
Mm.* Vve Jn-Baptiste Alfred BadAre
& I. heritetrs defeu le gtndral Bad6re,
tor t lea reserves do droit ha plus for.
melles cottre lea tiera qui on( accapar6
ou vendu illtfglement des 'errains d6-
pendant do la dite succesi.in.
Mme Vvo ALFRED BADERE
Mme EuiLs AUDAIN. nde
C4ila BADkRE.
rhamhre do Commerce
D9
Port-au-Prince ( Haiti).
En conformity des articles 8 et 13
des statute de la Chambre de Com-
merce de Port-au-Prince, I'Asaemblde
,gAu6rale est convoqu6e le lundi, trois
O,-tobre prochain,. quatre hours
tie6 pr6cises du soir au local de la
Chambre, rue des Fronts-Forts, No. 5.
ORDRE DU JOUR :
lo Lecture du rapport annual (ar-
ticle 12, 2e. aliona des statute ) ;
2o. Lecture du rapport du Tr6so-
rier ;
3o. Revision des status (article 10
des atatuts ;
4o. Election de* 21 membres de la
Socit6t pour la p6riode 1910-1913 (ar-
ticle 8 des- tatut- ; ).
5o. Formation des Chambres arbi-
trates (article 14 dos statute ;)
Oo. Pr eon action du project de bud-
get pour I'exercic. 1910-1911 ( article
18 d00 8tatuts ; )
7o Toutes questions d'in'6i6t g6nA-
ral.
Por -auPrince, le 12 Septembre 1910.
La Prsidant de la Chambre de Coew
merce,
D DEIINOIS.

Direction G4n6rale
DB LA Rcgrrta rT Ds LA DtBPrss
EMPRUavwTr D M AoUT 1900

L a porteura dei Boos de l'Empruot
du )20 Aodt 1909 sont advises qu'ils
peuven' fair toucher au B reau CGn-
tral d, Is R'ctte et d Is D6penmse,
contre ro cu et mur pr6eona ion de
bons, une lie r6partition de : dodu
poeur et (1t 2 Olo) pour ,=idvrt do ler
au 31 AoAt 1910 sur le solde do, el*
pePr.- pr enem, (4 Oeo) dswom rris0
m.t mur le CapteL'
Port-am-Primos, e 117 Sep embre 1919,


L i







Apartirda lundi 3oc-
tobze pa ochain, les bu-
reaox et rimprimerieldu
SMatin "seront trans-
6rs a N 8 de la rue
Eglune Bourjolly ou
rue am6ricaine.


A L'AVANCEMENT
GmIAND FADRIQUE DR MEUBLES BT D8
CBRCURILS DE CHARLES A BROWN
106 Place de la Paix et 108 rue
Mogasin de 1 Etot
La grande fabrique do meubles et
do cercuoeils de Monsieur Charles
Bronw don't la reputation est faite de-
puia plus de 18 ans vient d'augmen-
ter le personnel de ses ateliers de
Slus do dix Obdniste, : ce qui lui
none un nombre snfflsant d'ouvriers
poor satisfaire aux grande deman-
des doesa nombreuse clientele, tant
j Port an-Piince qu'en provInce pour
1'ex6cution des commandos de meu-
bles do tout style choisis danas le
Catalogues francais ou am6ricains.
Un sculpteur special est attach
aux ateliers pour I execution des tra-
vaux do sculpture de tous modules
gfndralement quelconques.
Grande reduction de prix sur les
commandos qui seront confides A
1'6tablissement.
MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILI~UR si bien conon de la
Rdpublique. avise ses nombreux CLI-
S qu'il vient do recovoir par les
derniers Steamers one Vari6t6 d'6tof-
foe de : Diagonalo, Casimir, Al paga,
Cheviote, Drap vert ot bloeu d'une
reolle sup6rioritt.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITE I
L'6tablissement so recommande aux
clients leos plus d6licats qui appr6
cent chaque jour davantage le IsMi
de son travail.
Demanded chez Joseph Sain:-Clonad '
Reasturateur de la S*antd et des Cartes pos
ud" fulim.,

V. P. Sals
AVOCAT
CABIMTr : 30, Rus PAV*s

Avez-vous f vendre ?
Selle, bride et chabraque, on bu-
reau A coulisses am#ricain,une chau-
dibre guildive de 3 & 4 points, une
armoire en acajou ou tout autre ob-
Iet I
Une chaud bre A vapeur do 10 che-
vaux, une vitrino, un alambic on cui-
vre, grillage et barribre en for, un har-
monium & transposition, un grand ta-
pis poor salon on tout autre objet
doon vous n'avez plus beioin.
Veaez vite aux burea-xz dou Ma-
tin qui vous dira oOL les vendre im-
mdlateemont.
IpC Alias


I.e wpeur Albingia" ayant
quitt6 New-York jeudi 13 cou-
rant pour J6r6mie et notre port
est attenduicivendredi 23 courant,
partira probablement le meme jour
pour Petit-GoAve, MiragoAne,Puer-
to-Columbia ,Cartagena,Santa-Mar-
ta, Kingston etNew-York, pregnant
la mall rt et passagers.
Port-n-Prince,19 Septembrel910.
F. HK EANN & CoAgents.


do bion do minoura
En vor(u d'un j-'g.ment do Tibu-
benal civil do Port-an Prince, on date
du 9 Septembro 1910. homologuant Ia
d6libraation du Conseil do famille deo*
mineures Antoinotte et Anna Lacom-
be et du mineur 6mancip6 Victor La-
combe, on date du ter Septembre
1910 ;
It sera proc6dd le joudi vingt-doux
Soptembre courant, & quatre o oures
do l'aprbe-midi, en 1'6tude et par le
ministbre do Me Astrel Laforest, no-
taire commit & cot effet, A la vote
aux enchbree des droi s et pr6tentions
des dits mineures ot mineur 6mant i-
p6 sur un terrain situ6 dans les envi-
rons de cette vil e, au a Bois-Verna a
de la conte.ance de soixante-ciiuq
pieds de facade sur deux-Lents pieds
de profondeur, born savoir : au nord
par ls chemin du Bois-Verna; au Sud
et A i'Est, par le reste de la propriety
et A I'Ouest, par Diogine D61inois.
La vente so feta sur la mise A prix
flh6e par l'exp, rt & la some de cinq
cent qualte-vingts dollars or am6,ic.
outre lea charges de l'enchbtre,cy P.580
A la requ6te, poursuite et ci,,gence
de la dame Vve Vernier Lorquet, tu-
trice dative des mintures An oinette
et Anua Lacombe, en presence du
sieur Turenne Carri6,subrogd-tutear ;
et du sieur Paul Emile Painson, cura-
teur du mineur emancipa, Victor La-
combe,-lesquels ont [.our avocat Me
H.Malebranche.
Pour pl-s samples renscignements,
s airesser a Me Astrol Laforest ou &
I'avocat soussignd.
Port au-Prince, le 19 Septembre 1910.
H. MALEBRANCHE, avocat.


'er ,LUONB HOLLANDAISE"
V~ (Kt1mIdmlu wMo..ee.- ualdm.e0

Le.steamer Prins Frede ik Hen-
drik 1" venant des ports du Sud est
attend ici dimanche 25 courant et
partira dans la soir6e pour Saint-Marc
ot New-York.
Port-au-Prince, 19 Sept. 1910.
AUG. AHRENDTS
Agent

Avis commercial

Je donne avis au Commerce en gAne-
ral et & mes clients en particuiter
que d'un common accord, Monsieur
Paul Gardbre cesse do fair parties de
ma maisou de commerce 6tablie sur
cette place.
A partir d aujourd'hui, Monsieur
Cami.le Gardere sigoera pour la Mait-
son.
Port-au-Prit.ce, 15 Septembre 1910.
V*,. BARBANCOURT


MASON

C. V. CABECHE
GONAIVES.
Avise sea clients qu'elle vient de
recevoir, par dernier bateau, dune des
premieres Maisons de Bordeaux
L Rosmsumx & Fi.s
Vins Rooge & blanco, quality sup6-
rioL re, par bariques et 1/2 barriques
Anisette ( Marie Brizard ).
Vermouth Chery Cordial Madere-
Cognac a Pr6sident Carnot .
Potter XXX, tres frais.
Sirops assortis ( fraises, groseille,
grenadines, orgeat, etc.)
Fromage Graybre de premier choix.
Hulle d'olives. litres et tit litres.
Sardines ( Amieux Frbros) Ir bol-
teo, etc., ltc.
Prix sZcrIew m.s.mnLamT avantageox.


Chapellerie Moderne
PLACE DE LA PAIX.

Salon de coiffure du Louvre

La Maison vient do recevoir uu CONPORMATKUR. le seul in4trumont prati-
que et universellement eaploy6 pour prendre la forme de Ii t6te. Plusicurs
clients peuvent 6tre servi% rapidemen*, grace & cet appareil merveilleox.
Si on veut commander uu chapeau A I drrauger, MM. GONZALBS & JOSE
SAN MILLAN vous donnent les measures A exp6dier.
Paille remarquableo. ianamas supdrieuts ; le chapeaux sont arranges,
r6pards, fabriqu6s, ielon les god's les Ilus difliciles et les plus dblicats.


Hotel de France


KMme A. Maitre, propri- taire
Bibre allemande la lp2 bouteille 0 60 Sandwichs
a hollandaise 4a 0.80 Manhattan cocktail
Champagne Cocktail 0 751 Kola Bich
VINS MOUSSEUX, LA BOUTEILLE : P. 5.00
Champagne Poimmery & Greno
D6jedner et diner au Coampagne P. 5.


Table d'h6te :


0.30
0.40
0.50


P. 3.


-- i -- --- I-- --- -

ACCOUREZ

chezHerrmann Corvingtoh

108, RUE FEROU, CI-DEANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rieur

XDu Vit E3laxnc 4& X2oxa"TO


Ados


prix .xceptlonnellement


avantageux


ACCOUREZ


chez Andre Faubert

38 Rue Iloux


Enten ire la machine paila tw de.s Etablisse.
ments pho. pbq ea d Ihry alec Disques
A tir
M. lins, i it r.:o lt i avoe 20 morceauxx
Ca i P. 20 or am.
C'est surprenant
VOUS TROUVEREZ AUSSI:


Vias
K.'oa
De la


d'e M --s ; Vaos blanc & rouge de table;
el* c'-issnUs iUieRniers cius;
Ca-,ini, ; Sar.-, es s
inmjion. MUNZER & Fins, Bordeaux.


Cognac & Finn ch mpeg 9 Otard-Dupay
Liqueurs assortie- Marie-Brizard
Chai pagr e en blls & 1/2 b I de
V noge & Co (Epernay)
S depuis 0 80 o .. b t-il'e
uBsco t-% Prnot ; Beurre danois ; Tipiora ;
Jrhe d., ch ne; Pu g yl Dl)try; Poudre do Gast
Da t y; Cra-atei ; Montres.
Grand assortment de Parfumerie

KERLOR HOUBIGANT GHISLAINE PIVER DAVER


Vente


en Gro-


&~ eli WWaiI


La maibon se charge de fair exc:u'-r ,ir. c eument le, commardes quo e 'o
voudra bien lui remottre pour lee mai-ons suivantes :
Otard-Dupuy Cogn ac
de Venoge & Co Champagne
Ddtry & R6my Purg6yl ;
Etablissements phonogr phiques d Ivry Phonographes et Disqoes Apir
Compagnie G6nerale d'Electricite Automobi'es et lostalla'ion d Electricit6
Pernot Biscui s
Compagnie da Vin do St-Raphael Vin reconstituant
don't sile est r'agent g4o6ral pour la I6publique d'Haiti.


llr ~ ~' -


- I








AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs
Pour la R6publique 4'Haiti


Septembre


Tabaos Soaterlati


1910.


GOURDE


1VAnT su prtalm (dit tabac d'Egypte) la Bolt* de
50 grammeas
LivAT ORDImAIRN papier violet lis6, Is paquet
do 50 grammes
MARTLAx paper jane Ise paquet 40 grammes
CAPORAL aSUpERIUR paper ble eIs paquet do
50 grammes
CAPORI. DOUX paper vert le paquet do 50 gram.
mes
CAPORAL ODINAIRS paper pite bruce Is paquet
de 40 grammes
TABAC A iPaRan, Virginie haut goat, papier jau-
ne, to paquot de 100 grammes
POUDRE sUPaRIZURs, paper blea 'ie paquet de
100 grammes
POUDaR ORDIMAIR, prapier brun, Ie paquet de 100
grammes


0.70

0.70

0.70

0.60


NumAs le paquot de 90
do Ie paquet de 10
Cumaamua ie paquet de 20
HoNoaoisso en levant sup6riour Le Bondon do
20 cigarettes
do on caporal a6rieaur paper rose, le
paquet de o
do on Maryland le paquot do 90
do on caporal ordinaire paper bleo le
Bondon de 20
ELzOAJS eon Levant ordinaire Is Bondon de 20
do eon caporal sup6rieur paper rose, le
Bondon de 20
do eon Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do on caporal ordinaire paper blend le
Bondon do 20
FRAmQAiss en caporal aup6rieur paper rose le
paquet de 90
do an Maryland papier janus le Bondom
Sde 0
do on caporal ordinairo paper blend le
Bondon do 20
RouLlts on Maryland et caporal sup6riour le
portefeuille doe 0
do en caporal doux la bolts de 10
do en caporal ordinaire le portefeoille
de 20
do la bottle de 10


Clgarette


1.20
0.00
0.90
1.2C
0.8S
0.85
0.75
0.75
0.70
0.70
0.00
0.60
U.00
0.45
0.75
0.40


GOURDES


1.50

1.20

1.50


0.00 TAsAC A macxm roles Means filde le paquet de
0.s01 100 grammes
L..'ag zat mreial, J. LAVILLE


COGNAC OTARD-DUPUY


Maison dtablie depuis 1795,
dana le ChAtedu de Cognac
o& eat n6 le Roi Francois 1.


Pour tous renseignements et commarndes
8'ADRESSER A : Andr6 FAUBERT


agent g~n~raI pouo la RMpublique d'HaIti

American Bar E Y -E R
ViN Rounn MEDOC zP R
Vix BLANCO GRAVES'iz PsKG YLOD TRYs
Gal : CG4 pus 'y~ ms
B313tRE ALLEMANDE _M 9141MUbub30 m~
A LA& PRESS [ON D WA ~i~faiW
Epicerie o0.UA.- L r lea*


Fromage Emmenthal la livre G 2 40
FRID. W. KATSCH, propridtaire

Chez A. Cipolin
82, RU REPUBLICAINIK, 82
En face la BOULANGERIK DU PROGRkS
et prbs la Maison WEBLY PRiSBOIR.
j VIENMNNT D'ARRIVER :
VINS ROUGES & BLANKS par bar-
riques et par caisses, marque i6rea
C6tes, do la Maison BouBa* Fataafs,
de Bordeaux,incontestablement sup4-
rieurs & tons lee autres vins actuelle-
ment sur place ;
CONSERVirS ALIMENTAIRES de
premier choix, defiant toute concur-
rence;
L rTILLxq.-SAUCISSONS. FROMAGE.
CERISKS KM FLACONS. BzURRE
DU a VAL SAINT-M ICH3L a
UT D'ITALIJ, RTC., rTC.
GrAce a no personnel nouvellement
arrive, la Maison met A la disposition
des families et des h6tels, sur com-
mandeo,de la fine PAtlserie Frangaise.
NOTA B mE.-La Maison est, comme
par le pass, bien pourvue des Li-
queurs et Sicops qui out fait aa re-
nommde.


Pour tos re-.se gnements et -ommandes
Pour tous renseignements et commander


38, RUE ROUX PORT-AU-PRINLE.
AOmrT OtNRtAL Pon L.A aRtPUBmou


Rhum Barbancourt

SEULE DEPOSITAIRE
Si youas oulez boire du
Bhum Barbancourt,
adreosez-vou au No 7 de Ia Run Das C sARs.

Lua Maison Barbancourt
N'A PAS DE SUCCURSALE, NI DE REPRESENTAqNT E PROVINCE .


Andr F^UBERT,


Extrait du TARIF


G6nEral,


S'adresser &


-


M' C. L. Verret
TaIlloar-Marohand
Done avis A ma bienvoillante elien.
tIble quo sa mailmo No.7, Rue Traver-
si6re eat toujours bioe pourvuae d'ue
vari6t6 d'6toffes do la haute sou-
veaat6 parnsmnne.
QuAL.rri Suritmuxea. CouDs CeUxAM
TRAVAIL 901,e3t. EXACUTIOM RPOMPT.
Priuds rddute a
iIft__ P d wiftI.


A LtLtUS CE
QORDONNURIN.

4s, Rae des Proets-Por.
CMAsseurms M ab6,Povn LAL vMm
Proeatitude at solar aux *omman.
des tat iei qu'eo province.
Chaussres de Dame form* et tra-
vail toeJours tout so qu'll ya de plans
eauveaux.
Former amrisalso et franualso poar
Messieurs ; 6416gates e*t ommodes.
Poear le eufata le plusA &Fai.
Travail solUde ez6ut4 Taves
dos poaux do previa6rrmarque.
A&srasseo de greed rabats.
ragesv at3U.qmaa PAtme,

Francisco DESUSE
Fabricant de chausasure
La Manufacture a toujours on d6-
p6t on grand stock,--pourla vented on
gros et en detail, de chaussures on
tous genres poor
Hoxxos, FXmMns, Emirats.
Los commandos des commercants
.do I'int6rieur pourront 6trs ex6cutes
dans une somaine A pen pr6s.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au-Prince (Haiti).

Maison F. Brunes
195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
L.Hode)in
Aondes menmbre doe la soc6t phUatriopi-
que des mattros tailleOrs d PrIs-
Vient de recevoir an grand choix
d'Otoffes diagonale, casimir, alpaca,
clieviote, cheviote poor deoil, etc.
R.,commaode particulibrement A sa
clieutble aite belle collection de cou-
pes de casimir, de gilets de fantaisle
at de piqu6 de toote beauty.
SepciALTrra De COSTUMSs DX N Ocs.
-Coupes Franaise., Anglaige et Am4-
ricaine de la dernibre perfection. La
mason confectionne aussi des Cos-
TUNMS MIUTAIR8s, HABITS BDRODS,
OOLMAN, TUNIQUB.,HABITs CAREtS, ete,
etc. do tons grades.
L.A
Cordonnerle NouveUe

C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143..
SAvise sa nombrease clientele qu'el-
:e vient de recevoir, par dernier ba-
teau, one forte quantity de marchaa*
dimes et do fournitures do touts fral*
oheur et de touts beauty, importies
deo France, d'Allemagne et des trat.
Unts.
Le public s16gant, curieux de os
been chausser, y troavera los peaul
leas plus solides et aux nuances 1.
plus varies los former les plus belles
et lea plum appropri6es.
On n'a qu'a venir chess G.B. PfTOIA
pour 6tre assure d'6tre chauass4 sau-
vast los meilleoures lois da comfort et
de la mode. Spdcialitds poor dame.
Grand Stokde chau..ures ;
Peaux, cirages, former, fourniturs
et mat6riaux divers pour cordoeS,
rieo. On trouvera totot e qua'l hat, a9
prix lI- plus moddrdsa a
LA Coanoexmu Nouvm.a
148,GRAND'RU 148,


r I I-- =