<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01016
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 1, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01016

Full Text

Quatri6me Aun6e, No 1033


Pert-au-Prince, Halti


Seudi. in Septembre 1910


AIONNEMENTS
UN Mois... G. 2.00
* port-au-Priace
TROis Mois... a 5 00

OMparteeutsa UN Moss ., G. 2.20
Taoas Mos 6.00

. tra|ger.. Rom5 Moss 8.00



Cl6ment-Magloire


c


J


OUOTIDIEN


N -


LE NUMEROT. CENTIMES

Le masuscrits ins6rAe ou mon ase wr
pas rendus
REDACTION-ADMINISTR ACTION
45, RUB 0oux, 45S

ADMIuISTRa&TKU
Arthur Istidore


CONTEST DU JEUDI


Le chien des tombes


Un quadruple rang de perles ines- dai moo corn agnon et toat do suite je
timables, ving pt-rres plua orAeie a remar sai on trouble. Debout & met
sea encore, de i olitaires, un diad6m-, c6t6s, trangement pAle, les l6vres cou-
sans voys parlor des bracelets... le tr tractA.., it semblait prAs d d6faillir.
sor di Gol, o unouai ioarcr.) i i-- Et qa'avez vous doac ? demandai-
pandmeut puiser tous leI deux A mnian, je.
Sleines... Comprevez-vous, William ? II oa coatenta de secouor la tAte; mait,
otre fortune' e-it a.-sarbe saas qu'il it avait beau ya raidir contra son 6mo-
d)ivo *n cctiLe: uo go.atte do sang I tion,ses main- frdmisqantes accuIsaieut
Pe kt s s'out.it)usti.,mait, lui d'or- son angonie. Quellse poque de gena
dinaire si p,i-ib'a et, dans le bouge nerveux !
miserable ou nous nous 6tions Mtta- Jo d6couvris li bire avec precaution;
blues, un quinjue't vacillant semblait an &ere paf m envahit la cavent.Les
filtrer entire ses doigts fi6vreux des embaumeara avaient bien fait lear
ruissellements de iami6re. oeuvre. La mortt reposait aur an lit de
-Et que faut-il fair? demandii-je satin, gravw, majestueuse, comme6Eter-
-Sauter i mwar da cimne:iie, former aellemoot belle et Traiment Perkins
I1 grille d'uue chapelle, ofvrir le tom- ne sa'tait pas trompE. Plus par6e qu'-
beau... one idole, constell6e de gemmew, ells
It baissait la voiz. Je lai ffe sign ds etait 6tendae dans la splendor doe as
so taire. Joe 'avati comprise. Qaelqu" j-jaux, alourdie do perles., d'or at do
dame do la noblesse s'dtait fait inhu- pierres preieuses od la lamps trem-
mer avec sea bijoux. Deux homes blante 6veillait des scintillements. J'#-
r6solue lai ridcaiedut visited. Le rest cartai le linceal poor admirer lea ba-
6tait on jou d'eonant, j'afiectai de pren- gose ; mais one main saisit mon bras.
dre nD ton d6tachb. Laissez I dit Perkins.
El potrrait-on isvoir quelled ori- Sea doigi sa'ancrerent dan* ma
ginale ? chair; it peucha sur moi son visage
11 posa our moi an regard aigo. Jo affrousement blame.
serais donc toujoars li mgme india- Lady Duncan, murmara-t-il. Sa-
cret ? Ua gen lemaa doit voler aau obeh-'e, c'est oile... Nous ne devons
a'inquieter da nom do 3a victim. pa 1I
La servant r6iait. conms A I'afftt Quoa m'impotait lady Duncan? Et
do nos paroles. Perkins lui jeta une n'avait-il pas affirm lai m6me que
demi-couroon-. Et it avait grand air, none d-vloris agir sean nous inquid6-ir
vraiment Ses habits fatigauE et son du nom do la victims? Maii il insi -
cha faa graisseteux n ma. quaient pas tait, ses corfilences dano la noit pra.
d'alare. V tre tombi si bta I Dana le naient aone avour myst6rieis*. Lady
tavernes dou aubburg quo hante la Dancan ? C'etait autrefoi uone pauvre
arapale, one pren bre affaire nous fille, maim la plus belle da pays,
avait lids. Depu Dnous travaillions on- la plus affolante A 'en croire... Voii
semble. Le vol, le plus souvent. Qael- longtemps, quand il etait encore an
quefois do sang... Mai j'ignoraia sa home respectable et rich) a des mil-
vie pasree, aii qu'il iguorait ii lions di lives, il I'avait aim6e sans ;
mienno. Peikins murmara : raison et s'etait ddvoud A elle corps I
-11 faut agir rapidement. *& Ame. Tout le luze, toutes leo joies, r
C'6tait bieu moon avis. Nous rdso'l- I'or avait fondue en res mains ; et il r
mes do nous m.ttte a l'maavre le soir 6tait an paavre disable, qu'elle nour- 9
m6me. rissait encore ea mon coeur plus d'am- p
Lea principles d'bygi6no qui situOat bitions et de d6sits. Elle l'avait quiltt, q
horse des villes les eticropoles les plus repri,., qaitt6 encore, me rejouissmat v
rheentes favoriseut iadirectemaut car- do son martyr, come insensible A
taines entreprises.Je signals le fait aux se asoafirances, jusqa'au jour o a rai- c
moralistes da pays. II y a IA, me n6, m periodd do tos, aoll I'avait cha- p
paratt-il, on important sujet d'tudes. s6 loin d'ello pour dpouser an lord. n
L garden dormait lorsque nous ar- Et it avAit somnbr au plus profound da c
riitmea et quant & son chioen vous pu- vice. .
sex qu'd n'aut pBs le lotsir de so fire Je croyais la hair e j'alt r6v6 t
entondre. I morjait a pine dans le oette vengeance on apprenant ma mor;: b
moreeau de viande que nous venions prendre cea joyaz quai sont la rac)an c
de lai jeter, quand un ncad coslant de meo fates ; me fire, graci & eux, b
out raison doe aa gloutonnerie. Nouas oe vie noavelle, recoaquA6rr ms f&
I'abandoonAmes & son agonie. J'ai droits... Maim je n, peoz pas 1 Pr6s da g
quelque adresse do, doigtd, j'ouvris fa- son cadavre, ma halae sa dissipe, meo s
cilement la chapelle fandraire. U0 es- maine tr-mblent pear I'implore, ms e,
caller toaraunt se creusait saou l'atel ; genoa fl6chissent... d4
notae descendimes dans le caves. 11 press brasqsemeat le bouaoa de s
Perkins m'6clairait laIds deCne sa lamp., la lami6re jaillit. It demands St
Perkins m 'elairait lldo d'una y.d'tano vol br1ve :
lamp de poche ; je me mis on devoir dne br
de retire lea vie. La home 4tait aisie Qae fhltea- ea does ? d
et plAt a coel quoe dans ma vie je naate 11 me sou ,onalt de voter les bi-
amais ea affaire qu'aux mortar I Iallais jouax dam I'ombre. Jo me ddgageal.
dibolter an premier pamaes lorsqe Veaus 4drasoaes, die-je froide- fa
Sa'apergas qae la luml6ro tremblait. meat. I o me sae p weas lt...
se rea te vastiUlat e oaraieat ear le Ecoates, -i d'ane voyl hale-
cerentaebmme des friesone. Je rgar- taste, oes parere seat ma bies. J'ai M


Jay. chaque pierre de mes tourments Les recettes soot pesites. On croit que
.t do mes larraea. J'au puiq disposer c'est encore une maiipuia'ioa do Brisil,
& mon ge6. S )rtm di cavaaa. Vous qua rettendrait les cif6s dans les planta-
4v3x ma parole quie je no prendrai tons. pour profiter d'una baisse iventuelle
rien. do change sterling, laquelle serlit proba-
Maii je ini ris an nez. Ei v4ritA, la b'e lors de lar ouvtrure dn Congris.Long-
p'6tre ru4e Lisi fair aban ion d'aun temps le change est rcetA fixe a 15 d It a
pareil tr6sor I Je le repoatsai A mon monte A i6 et 16 3/4 par suite de I afflux
tour. d'or dans le pay;, g iAe A la hausse do
Part a imrlora-t-il. caoutchouc et la d-rni re g ande recolte
Jo me peach ii sur le cerceiil. La du cafe. Mais le taux a uel va contre les
lamp)e s'4teignit encore, one main bra.- interts do plan cur qii voudra;t qu on le
tale s'abattit aur mn nuqu,. C'en stait fixA A 15-1s i 2 d. LC g-,uvernemeni pen-
trop, on v6ri'6 I Dtj1 soe doigts cher- che po.i 16 d ,c- quit A't ega6lem', t u e
chaient m) gorg.i. Ji p1'i A mon tour baisse sur les course du jur. En tout cas,
l'oftenqive et Ie secouai rudement. It c'est la ques ion du cha ige qui retient le
roa frappa, je ripoitai. N us noun a- caft 1l 'interieur, et ce sont les pe i es r,-
charniona sans pitiA. certes qui,. de leur c6te. son. a cause da
A moi cria Peik;na. muanque d'offres A des prix convecab'es.
Un decair de la lampe et je t1 vi La hausse repose sur u j- b .se b.en flb e,
s'abattre avec un -arlemoet de bdte mais elle est d .utait plus A ap auCecr.
qu'on gorge. Une maaso sombra s'6- Le caf6 Haiti a enc'.re p:oti 6du mou-
craauit sar lai. Qiel fan -nq s'4tait vement ascendant. L,.s cafes au-dessous de
done lcvd du cercuil ?... 11 y eut des fr. 1t 112 A 52 sent in.imaenan in rou-
ra'es. Alors je do in. i m 'cl.rde vables Tout a ,6e e-'!e-e,, on bie- o de -
terrear, je me jetai dans I'esculier, made poor les J6r6mie, Cayet, Mir gone,
coammA un fou je gagnai le mur du Aquin et Cap nature tr 52 ; pour les Jac-
cim-tibre... Et je m'dtaiR A pine hisBd mel, Gonaives ct SaInt MAr nature de tr.
sur la crate qu'une forme surgit de la 53 A 55. et pour les machines piercrs ti.
chapells fu6draire... je vis A me, pieds 5f; 58.
boodir la chies de. tombe,, tratlnnt La demand poor les cafes as-dessus de
encore le lasso qu'il avait pa rompre, fr. 52 eit cependant bien limit6e ; de temps
et sea fdroces aboiements d6tachaient A au re. an petit lot change de main,ma s
de som crocs les lambaaux manglants do les vendeurs soot de plus en p'us nom
malheareut Pdikins. breox.
L.:F. S. Les trids entire fr. 58 et 60 sont comma
leg cafes so-dessous de fr. 52 : itl 'y en a
-- -- plus.
On demand poor les Gor'aves, Jactnel
Snet Petit-GAve fr. 6I 12 A 62 1j2 et c est
trop cher. On ne vend pas encore courars-
Rau C m ru 11 meant i ces prix.
DE LA Les tries beaux tri;i valen6 fr. 63 a 65.
Contat no 2 fr 60 ) 61 suivant poaque.
Mal0son Haag F'r res Momen'animent on peut croire a un
_n maintien des prix. II en sera ainsi jusqu'au
jour ou le Bresil vouda vendre. La reac.
DU HAVRE s-on alors se fera, c r it est matheureuse-
12 Aot 1910to. ment prouvd que le cafE n'a pas d'amis,en
dehors des professionnels. La speculation,
Caf6.- Les coes do terme sont encore proprement date, n'affectionne ras un arti-
plus 6levres qn'il v a quiz! jours. Le cle gouverae par le pays de proJuction,et
Bresil defend sa rdcolte avec.beaucoup d; quant A la consommattion, elle achete aux
nergie. et use de moyeos pas toujoors ,as prix actuels ce doot elle a besoin, et rien
rerroche ; mais tant qo'il reassit nous n'a de plus. Cela ne suffi: pas pour enlever les
anne- -.'A nl .. __ O- am TA Mrs.


vons qu a nous en iouur, puisque nous en
)roitons pour la rEalisation des cafes Haiti
|ui. autrement, sera eat prob:blement in-
wendables.
Les moyens pour donner du ton au mar.
hE se repctent r egulrement tous lei ans,
par la mise en circulation de m uvaises
onvelles sur la rhcolte. L'annEe deraitre,
'est aua ois de Novembre que catte corde
etd touchEs. Cette tois-ci, on a d6s main-
era,* fai t cas de la tempera are, nn peu
asse dans I'T at de St-Paul, poor fair
roire A des gelies qai auraient redoit de
eaucoup les :splendides prEvisions de la
oriison. On a so depois que les dommsa-
as sont nuls ; qua le froid n'a jamais dt6
rieux et qua, de plus, les arbrea coot
mcore loin de porter des flours ; mais le
convert mis en demeurn at pregnant pear
est covert et encore aujourd'hai nue car-
ine nervosit pr6vaut, qui incerdit de se
rettre A d6convenr.Les veodears mauquent
aoc de p!as en plus, de s*rte que iris
eu d'achetears suseat pour no smule-
.et soteniar lea march6s, mais pour lets
ire avaucer.
$os pix ost :
Septembre fr. 48.z, D6cembre f.48.75 :
10s fr.48.75, Mai & 48.75.


Coton.- Les nouvel'es de la recolto
amiricaine ne soot plus aussi brill a es
qu'auparavant et cela a fait convur le de-
couveit tries considerable. Mais des achits
haussiers ont egalement en lieu. Les cours
do terms out bien roneE de ff, 4. La fila.
ture trouve cos I rix cher. Elle ach6te tries
peu, rien que ce doat el's a besoin pour
fire touarer les braches.et c'cst t i le point
faib!e de I'ar.icle.Cependant on ae se troa-
ve plus vis-A-vis d'un mar quand on est
vendeur, et plusieurs affaires en coton
Haiti ont ansi pa se conclara.
Nos s parsons q'i y a bien on an dd-
placement de 5ooballes St-Marc A fr.9o,et
noa coes se comparent come suit :
St-Marc, Gonaives. ft. 89,o
Jacmel, C*yes, fr. 94196.
Caoss Dans la quinzaise ecoulEe,
il a Ete pratiquE environ 400 sacs de cacao
Jdremie a e4 payk de ft. 49 A 5 ; Cap
ourauat fr. 49 A 50 ; Cap boone quality fr.,
5o a 53.
Marc h touiours tries faib's ; affairs
silles.
Culrs.--Impor atioas : 185 Cayes secs ;
27o Haiti sees et sale" secs. Debouch4s
nuls.-S ck : 989 Haiti sees et sales sece


~f I __ _. __ _~___ __~___~~_


-- ~Z -_-___._ ----- __ __~ __ ~_ ~ I_ -- ---








~m~!--


416 CYSM acs,307 Sanche azse.- Tes-
dame cal.'.-IcagMo6cl
Minpthe- Inches Kw. calm
Cire.- Cours ff. 17S .
Grains do Coto&..-Cou'rs ff I7:8-




IRUMNEIGNNRMZNTS
x~tr3W0ROLOGIQUE8S
C:ObseraX gtCoi1r'
DU
SgNMNAIRB COLLEGE Si-MARTIAL
MEICR&DI 31 Aour 1,to


laromltre A midi
Tozap~raturoiaimimem


762,0 00
2397


(maximum 34 7
Moyeane diurne de la temperature 28,o
Cie, asset clair iusqu'a h. et ouageux
ensuite. Vent d Est assuez fort, sec st
chaul. BroaiPa-d sec.- Barome .re l gr.-
meat en hsusse.
J. SCHtRM.
a L'Otticiol 9
Le Moniteur du Mercredi 31 An6t
conient dans sa parties officiell le seMa-
maire suivant.
Arre&k6 onvoquant A l'ex:raord naire
le Corps legislatif poor le Cer Septembre
1910.
Avis do Secretariat des Archives de
la Chamubre des Reprisentants.
ArrI A conferant la qua it d'haitien
an sieur Beanharnais Anathole Ma thone.
Avis mnimstdriels.
ScNAT.- Sdance do$ Jaillet 191o.
Eclairage 6lectrique
Le service n'a pas saieux marzhd hier.
Un abonnd nous dcrit le billet srivant :
Voulez-vous me fire le plaisir de de-
** mander, par one petite note a M. le
" Uirecieur de I'6cla,:ag: 61ec r.que poor
' quel motif iI a flit eniever a prosimitt
Sde la barriere de la distil erie Vatlejoint,
" la lampe qi &c'a ritt, pas trop djI la par-
" tie sad de la rue Boyer ?... S'imigine t
" il que nous n'avous pas besoin d 6 re
" ciairhs aussi ? A ila iguear il m.nque
une autre lampe...
Bien A vous,
Abonn du o.atin."
II paralt que les machines da Capoix
Ia Mon" one sont ra* A meme de donner
les merveilleux rdsultats qu'on en attendant.
Un des concessionnaares nous a declard que
IA compagnie attendant one poisaiste dy-
asmo qua vieadr& assurer d'une fa mn par-
faire 'eaec.a ion do conttat.
Nous avons peas&, en attendant, qu'il se-
raiL d'un cer a in initte pour nos lectears
d avoir, sonus le yeux, c rtaines causes de.,
la loi du 8 september 190o6.
Art 9. Lorsque poor u.ie raison on
pour uas au re. es lam pes de oleclairige
n'auraient pas fonctionne pendant one on
plusieurs nails coti*,es et consicutives, lea
coacessaonsaires non sealement ne seronu
pas pays du prix de I'abounement, mats
encore ils verseront A I'Eta' A titre de dom-
mages-in er&:s, pour chaque lamps de
mile bougies no alande,s oizante quinxe
,entimes or amdrtcain par suit at poor
ch-que lampe de seize bougies toeis centi-
mes or a arica n par anii, saaf le cas de
force iajeore dument costatd.
Art 3.- Lea Gonvera aut posr so.
serar I ecasiage des raee de Port-se-Piia-
ce et do Cap-Haltien. s'soaage a preadre
un abouaemeat de o00 lamps de mills
boug.es poor Port-au-Prince at 12 lampeos
de mile boagies poulr.l Cap, A raisoU do
soixe e qauioz coatiees or abriesia per
lampe at par suit, d to comaplet al4ve.-
a *at des wravast, at lIs fectionaemast
de 1d elaira>, etc.
Ant. 1 4.- Les coiaesss'oaire se*ap-
gest l etablir sas frias poet It goever-
mneen', sae maalisatimo d'6eaerie al ri-
2ua pea@ 'SI claier adgrahermasea ls 641-
cea et 6 ablUsmeasts pbbUe d ci ars d
bignds :
Poear Port-asPrines
Plalis a" lo oa : 40 lamps. de ld bbo-


es, 30 lamps do 32 boagis et deas
amps doe .ooo bougia.
Lyde Natioal : so20 lamps do boee
gies, a lappes do 32a t ane lamps do
1000.
Baresa de I'Arroadissement : 5 lamps/
de 2 boaoles.
Boreua de la PacSe : $ lampes de 32
bougies.
Prison des hommes : a lampes de i.ooo
boug;es, 5 lampes de 32 at 10o lamps do
16
Bureau do Port : 5 lampes de 3s bots-
gies e' one lampe de 1ooo.
Bureau Central de la Police : 5 lampes
d e 2 .*
H6pital mi'itaire : 5 lampes de 32 et une
ampe de I.ooo
L'Arsenal. Bureau de la Poste. Maison
Central, Chambre, Siaat. Ma ernitd de
Port-auo-Pince,Pe it railion de Champ de
M.r., Imprmerie Natiomale,Tribuoa1 civil,
Cathrdrale, S'at on des Pompierl, E ole do
Drot,Eglse Ste-Anne, P.ison des f:mmes,
Hospice S -Viocent, Place de la P ix, Mar
chi Ae la P ace Vallitre, E:ole de MdeJci-
ne, Cimatiaee.
La question de I'Aclairage ita-t asset
impor ante pour retenir I'att:ntion, nous
noes proposons d'y reveoir jusqu'i ce que
les conditions soient respecties.
Salvador
Le 15 av.il 1910 on a commence les tra-
vaux de construct on sur Ia division orien-
tale do chemin de ter panandr csn et
cet e occasion il y a eu des banquet; dans
tou'e la parties est da pay.. Li concession
a 4.4 accordde & Minor G. Keith et Brad-
ley M. Palhner de la compagnie Fraitilre
r6unie. Les travaux scront poursuivis le
long de I'ancienne voice entire Li Union et
San M gael et aboutiront finaleennt A San
Salvador. Uie commission spdciale tenant
dc la capi'ale assis at au banquet do-nd A
La Union. On y remarquait aassi le cipi-
taine et les officers du croiseur dts Etats-
Unis le Princeton ", aiasi oqe nooabr.e
de ci.oyens distirgo6s de San Miguel.
Le Salvador, qou est no jays essentielle-
ment aguicole, offr-- de grands avan ages A
I agricattear et an colon. O0 y trouve an-
joozd'hoi des fo ets vierges q-'i sont tits
riches, il y a aussi de b ns pAturages et des
to res propr-s A I agr.cu are o6 I on pent
cultiv-r toute I'arnee le b 6, les poammes
de terre, les fra t e. lei leg irnei ; le sol
dtant d one t, I e ferijtit que I'on per',
meme f ire deux ricoltes par an. C est le
cafe qui constitute la base principa'e de Ia
rachesse da pays. La produ aion a'mnulle
en chiffres rounds s'dltve A environ 40.000
tones. Ala fis de I'annae fiscal 190o9 la
v.leor des expo stations de ce praduit s'est
dlevoe A P. 1, 592.398
L'industrie do sucre est susceptible d'an
grand diveloppement et offre des avaniages
considerables an capitaliste. Le tabac et
I'ndigo soot 1 objet d'une culture conside-
rable. Le coton vient tacilement et la cons-
tuction d'une filature de co:on offrirAit On
ir6; bon pla:ement d'argent La culture du
cacao eit aussi susceptible de devenir tries
impo tante.
Le gonvernement, qai a le plus grand
disir de ddvelopper I'agriculture, l'dlevage
et autres branches c )iamerciales sicmilaires,
ailetatt de son nmieus l'diablissement de
companies o'ginisz:s poar leur esploita-
tiou.


d'our& do


Bourse


Or Amdricain comptaot
Consolidds 6 olo
Consolidds 3 o0
to Janvier
Provisolres
Titres blems
T-tres roses
Traites sur Paris 2
Traites sur Hambourg-Paris
Taites Doc. de la Province
Cbhqaes sur N-Y, prime
Chqaus sur Pais, 3
Tranafru sr Paris 3
Billets do ciaq gourdes
Nickel escompt


A propose de no&


438 o0o

s2 olo
52 112

23 tih
23 X11
112 ojo prime
2 olo prime
'14 olo prime
Ia o010 prime
is olo prime
314 01oo0 prime
aolo o 3
ol 12


Ports


EM s d ois sema-Mi
Les moavemeats cootisels de a ports
coastitsset ua servWia de pus lanstes-
mas dart il feat largemant eair compete,
at tosotu les qmiamis qua sy rattchbar,
en raiso do ltear mporuac capitle,


trouverost e o. To sicosup..r, m.o-
meat propice, mtes la sollicitade qua eles
eaiagst. Noss na'woes pa rialiser, toa
ljors power des motia d'ordre fiamsier*
des rsaeltau tr&s appr6ciab'es d4. ce c6t6
Vous save cependsat quelle paut-6tre 1-
tilitd do aos bureaus de part. Qa.y vo-
yous sous ? Tout d aboard is voadrais Toua
paper do ass ports ouverts an commerce
straer. Daus certaines locahtles, li's-
tallaton at 'Ispect des bureau da port
most pitoyables. It faudrait douc ponvoir
y renddier le plus vite possible. Avec
vo re conoors, je m'en occuperas bienW6.
Le Gouverremeut s est vn aussi das-Is
adcessitd de so procurer *oe sehloupe i
vapear appelde A readra sons pea de rdels
services, eo desservat n oe c6tts voisines
de la Capitale, on facilitate se grand
frais de combustib e, la surtil'ance que
doivent exercer DOs inspectour; de douane
dans l'intdert du fisc. Es some lse ervi-
ce des Bureaux des portn de la Rpublique
continue A offrir tontes les garanties dsi-
rab'es, tat sox detrangers qu asx regnico-
le. Les fonctionsirtes et les moindres
oepl-yis qai ea dodpedeat, templissent
leur tAche vwee Un soio, un emnp:esseient,
one ponctaalitd doot il y 2 lieu Je les f~li-
c ter
Laugmentation des dipenses du Dipar-
tement de la Marine s'impose icontesta-
blement. eo raison directed de cell de Is
fib ille. Des commandes de cha ban de
terre ont idl ex&cot4es dens des coali-
tions avarttg!usese pour 1 Et t p-'ur per-
me tre aux na-ires de guerre d'&Tre iou-
jours prits i apparziller snr l'ordre de
Goovernement. L'ionsffisance des alloca-
tions inscrites an bhlget en court m'em-
pWche de mettre des canoto A la disposi-
tion de tesa les ports de Ia R6publique.
La plupert de cos ports ouverts au Com-
merze stranger en sont presque eatitre
m2nt ddpeurvas. Sons le rapport de la
tenue, nostcooingents de cano;ers eamplo -
yds au service de i'Btat sent de temps A
aetre pourvus de costumes m-rius. b16 5s,
cbauAsures, etc, confectionnds avec le Pp13*
grand soin. J'y ai toujoours veilid 6!eati-
vement, Messieurs, car ji'a grand soin de
I'equipement de cos ageots de Ia police
m'r time, et je tiens i ce que, par leor
teoue rdguolire, its no soienti objet d au-
can discredit.
Avia de la police
Le ch f de la police Admini:trat:ve doe
cette vile done avis A tons les proper 6 ai-
res d aaimsa x qo'il a tdi re reuvd, au course
de cease semaine, en la possession d'on
I rand voleur mome m Antoine ambroise
emearant dens les hauteaor de M.rt ssai,
quantity d'objets entire autres uone mule
sons podl sours, -'amp6e des lettres F B.
I l'encolare, et aso hast de Is jabe drei*e
des lettres illisibles.
II est bien ertendu que le rdclawant
d.it presenter, poor e re contr6les par le
Secretaire en chtfao Bur-au Cen'ral, too-
tes les pieces giodralement qoelcooques
quai prevent consacrer un droit de proper 4 6
sur l'animal.
Port-as-Prince, 31 Aodt 191o.
Universal Facit *
a FuOILLl DR JOINT S
La Feuille de Joint P*t ioldispensb',o
contre lee accidents. Elle r6oi.te A la
vapor aurchauffe* et saur6,o, 6 tons
lea liquides alcalins. & I'hille, jusqu'A
500 degr6s centigrades et 60 atmosph6-
res.
Elle no s'#crase pn asonn la prP5101o
at no d6borde pas horse des brides. LO
premier W errage et sufalantt; il eat inm-
tile d'n fair* d'astres.
Lit Faeit Universal so recommiande
,pecialemeat pour le tuyautages, Is
jolnte de troops d'homme at d'sautocla-
no. :11 surpasae ea durde tone lea joints
Agents poor Haiti:
LUDOVIC & MARCmL C NmTr
15, Rue ds Port oa Pav4e.
En vents ohe
A oa MaTras fC 0
Via TO-a d'IaUe, "vhritasble sas, r.
col des vioblea stds pris du
Vdseave ( Naples).
S gourds la gallas
Vdrliable meeaassa -. geoadaa.


Tribune du 1" Matin "
A propose do Contrat de M. AugseA
Gaercy, il eat boa doe ompdter la Iosoe
rue dans le No do landi deraier de .t s,
Le magnifique project prdeea:i pr notre ia.
telligeot ami fers bisem6t l'objet de la plIa
gande attention do Corps Ldguilavif ; oa
ma' pas status tor ce project parce qu'il m'a.
Wvit Vas pasud par les filikres rlglementai.
res. Les D putds oat beascoup rgrettd ac
contre-temps et se prononceroat biot6t es
favur du coantra qui oat toujours deboat.
D ailleur,, toutes leg sympathies doe l
Chamber. vOnt A M Auguoat Gaurcy qui
trava lie avec le Goavernement A I'evre
d'embellissement et de progrhs si nadcassi
re A I'heare actuelle.



Ie Chef de la Police Administrative
de la Capitale croit de son devoil
d'inviter tous ceux qui debitent sau
infants da fil d'l1astiqme soit par asuns,
par branch ou autrement. q'A I'oc-
casion du montage d6finitifdes lam.
pea il est formellement d6fenda do
cooti-iuer ce commerce i'licite.
Point nest besoin de rappeler aux
families tout ce qui pout r6sulter de
cejeu qui consist A lancer deq pierroe
an moven de ce fil Dana les cas r
la police, qui a 1 oeil ouvert nur tout
et don't la vigilance ne sommeille pas,
arriveri. A surprendre un individuen
train de fire ce commerce, elle le
livrerait sur l'heore & toute la rigueut
des lois.
Le Gal E SArNT-LOT.

L'Administrazion du MATIN in
forme ses abonn6s qu'lls no dolven
rien payer, abonnernent on autres
quo oontre reQus imnprimn6s t per
tant le timbre do journal.
L'Ad mlelstrateur,- Arthur ISIDORW


CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOURnz CHZ
Feliberto Gonzales
IT

JOSE SAN MILLAN
FaBRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON DE COIFFURK DU LOUVRe
Pour tons les go6ts et pour touted
les bourses.


Les Cigares


du


Centenaire
Se fument un pen partout dans Ia
R6publique.
On les pent achoter :
PORT-AU-PRINCE, -- 25 Roe del
Miracles, 51 Rue Roux.
A JACMEL,--- Chez Hugo Jensen, La
fontant et Bellande.
AUX CAYES.--- Chez P. N. Noptans
AUX GONAIVES,-- Nicolas Gorrard,
A L'ANSE-D'HAINAULT,-- Chez Ar-
thur Drouin Piard Youance.
DAME-MARIE --- Chez Vve Harm"od
Bri6re, Fernandez et ailleurs.
AUX BARADIRES, Chez Clodo-
mir Drouin.
AU CAP-HAITIEN, -- Ches Olivial
St-Aude.
PETIT-GOAVE, --- Mr Robert WaT
mington.
GRAND-GOAVE, --- Mine N6oe
Belleveo.
PORT-DE-PAIX, -- Madame Talk
Saint-Etol.
A SAINT-MARC- Chez Cassa kntI
et Edonarn file.
A JERgMIK, Dane tos lea coia di
la Ville.
La Fabrique serait bheareu d's
deo asgte dasa leealocalitds ot dlea '
pan encore reprdIemtdi.
Touts recommnandation aveva s *
et bonne rdf6reaos sers apprdods.

F. HuRRMA N. C^
Ago*











Ckez A. Cipolin
82, Run RbPUBLICAINE, 82
En face la BouLANGtRIg DU PROGRs
et prbs.la Maison WEBLY PRKESOIR
VIENNZNT D'ARRIVER :
VINS ROUGES & BLANCS par bar-
riques et par causes, marque 16res
COtes, de la Maison BouBni FRn tI",
do Bordeaux,incontestablement sop6-
riours & tous lea autres vins actuelle-
mont our place ;
CONSEIRVES ALIMENTAIRES de
premier ahoix, d6flant toute concur-
rence;
LwmILLas.-SAhucIssoNs. FROMAGE.
CRISS K M FLACONS. BEURRE
DU 6 VAL SAINT-MICHnL a
ET D'ITALIB WC., rrTC.
GrAce a un personnel nouvellement
arrivA, la Maison met A la disposition
des families et des h6tels, sur com-
mande.de la fine Patlessrio Francaise.
NOTA BDNE.-La Maison est, comme
par is pass#, bien pourvue des Li-
queurs et Sirops qui ont fait as re-
nommde.

American Bar
PLACe GBFIRARD
Vai ROUes MEDOC
Gal i G 3.50
Vma BLANC GRAVES
Gal: G. 4
BIERE ALLEMANDE
A LA. PRESSION
Epicerne
Fromage Eminenthal la livre G. 2.40
FRED W. KATSCH. propriltair.


-I-


Francisco DESUSE
,Fabrioant do chaussures
La Manufacture a toujours en d&d
p6t un grand stock,---pourla vented en
gros et en detail, --- de chaussures en
tons genres pour
HoMMas. Fammus. E~rPANT
Les commandos des comrnmercants
de l'interieur pourront Atrs executees
dans une semaine a veu prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au-Prince (Haiti)

Mr Auguste Fabius
An lenP rofesseur de RhAoriqu e*t de
Second* au LycIe National,
Officer d'Acaddmie
Offre sea services aux families, pen-
dant les vacance poor des lemons
de Langue et Li'trature franchises,
langue et litterature latines, langue et
littdrature grecques, d Histoire et de
Geographic.
S'adresser au Bois-Verna.
O-6tel Bellevue -
Le mioux asitud, Ie plus son.-
fortabls.- Champ-de-Mars.-
C sial, a remommde Vue our la mer.


rD Francis
( MtDBCN- CHIRUAGIEN *-ACCOUCHEUR )
Membre de la Socidt6 Royale d'Agriculture
de la Jamalque.
8PECIALIT S.-Acreouchement,
Maladies d Femmes, Maladies des
ERftnts.
Ccnsultez-oi dgalement pour touter
los attaques doet sooffreat yvo plants
N. B. -, The Eng i h-speaking com-
munity will find it to their very best
nterort to oasult me I
BOIS-VERNA,
A c6t6 do Chauavt.

V. P Salbs
AVOCAT
CABIqT : 30, Rus PAVIAK

On trouvera
de meilleurs Cirages pourous son-
liers A la mantfacure do chaussures
G. CORDASCO.

AVIS
Je. soussignd, declare an public,
principalement au Directeur G6n6ral
de la Recette et de la Ddpense avoir
pardu one rote du Directeur g6odral,
6mise pour la somme de Trois cents
gourdes en acquittement d'un avaloir
du Mille gourds sur une ordonnance
du D6parement des Travaux publics,
s'Llevant a la some de IMille nquf
cent quatre-.vingt-huit gourdes, pour la
construction de la douane de Mira-
goane.
(>tte dite note est d6claree nulle,
duj licata devant 6tre dress.
Port-au-Prince, 26 AoAt 1910.
J. B. BARTHILEMY.

NOUVEAUX ALAMBICS
HUIMs, ALCOOLS, oto.
DEROY FILS AII
7S A Eu Te mr, 7s
PARIO
GUIDE PRATIO Ur ltauat ..*dA ux-r.-
WK Iuui. ,em. ANUEL d" roabt do
0=9W at TANIF ILLUSTRIk adabO W=".9


Liic Alas

Le vapeur Altai "venant de
New-York, Cap-Haitien, Port-de-
Paix, Saint-)arc, Gonaives est at-
tendu ici samedi 3 courant, par-
tira probablement dans la soir6e
pour Cayes, Jacmel, Puerto Co-
lumbia, Cartafena, Kingston, New-
York, prenantla mall frets et pas-
sagers. .,


La malle pour l'Etranger ( viA
J6r6mie)par le stammer "Albingia
fermera A la poste, samedi 3 cou-
rant a 5 heures du soir.
Port-au-Prince,terSeptembret910
F. ERRMANN & Co. Agents

Weiuaefo.~mu


Le steamer "Prina der Nederlan-
deo vensat de New-York et do Sqaint-
Mare sera Id dimanche 4 Septum-
bre et partrsI le iame jour pour J6-
r eis, Cayes, Jaomel, Curacao et
Port-wsPrtlce, 31 Aot 1910.
AUG. AHRNDTS
Ag"


Eat an yvi fortifiant, digestif, tonique, reconstituant. Souv sain centre
l'impaludisme Plus efflace pour lea personnel affaibltes que les ferru-
nlOU et lee quinas. Recommand6 aux personnel Agaes, aux jeunes
femme et aux infants.

Le Vin St-Raphael eat on a vin doe malade parfait.
Le meilleur pr6servatif en temps d'6pid6mi, et le meil-
lour adjuvant dans ls traijement de la phtisie. Prescnit
dans lee fatigues de l'estomac, la ch'orose, I'an6mie,
los bronchites, Ia malaria et dans les convalescences.

D'un goAt esquis, ii consti ue un trbs agr6ablo a viu
de gotter s.

EN VENTE


Chez Andre Faubert

38 Rue Roux.


Grande Fabrique Moderne
DE
Boissons Gazeuses Sup6rieures
2 y a a peine use anode depuin que la plus nutritive, la plus agrdable et
la plus fortiflante des boissoos Gazeuses est entree dans la Consommation
sous le oom do

ROYAL KOLA CHAMPAGNE
Sea qualit6s et as floe savour lui ont vite conquis une vogue croissante
qua eat on encourag-ment en mame temps que la r6compense des sions
minutieux donors A sa fabrication.
D6eireuse do ,atisfaire leos goats les plus difficiles pen plant I'dte-de 1910,
Ia fabrique a pr6pard au moyen d'appareils perfectiono6s des products
horse pair.
lile met en veonts a m6me prix et sous cette m6me marque ROYAL
plusieurs dd icieuses Boissons gazeuses qui seront la Providence des per-
sonnes souciouses d otfrir chez elles d'exquis raffratchissempnts aux godta
varies, et pr6cieuses dans touted leas r6nions A c6td de leur aind : le
Royal Kola Champagne


POUR VOUS EN CONVAINCRE,


DiGGUSTEZ UNE BOUTEILLE DE CES


PRODUCTS INCOMPARABLES:


Cream Soda
MOUSSEUX AUX FRAMBROISES
MOUSSEUX


Cristal Limonade
MOUSSEUX AUX FRAISES
AUX CERISES.


L'Aosncm G*NKALEB est toujours an Magasin do la Mdtropole 93 rue du
Magauin de I'Etat, vous trouverez aussi coe products au m&me prix dana les
D6p6ts salvants:

S IPICERIE MODERN-E. 155 Grand'roe, en face la Mlaison Robelin.
EPICERIE CADET LUNDI rue des Fronts-Forts.
A LA PHARMACIES NOUVELLE ALEXANDRE ROBERTS. rue Roar.
MAISON A. FAUBERT rue Roux.
A I'EPICERIB H. CORVlNGTON, rue F6rou.

98 vous voules boire do RHUM DoUcasmx, do RHUM POR, vral product
d'uae distillation m6thodique, alleys chez

L6on Liautaud & C"'
Q* toas, riches et ambles, vous sres satisfaits. La r6patation du
Rhum de "L'Etoile"
aget hltos raidemest grAoe A leszollence de la &Uetllerie de"" L'ttoile ",
- Pltaln da Cal-de.Sac oa o f(abriqualt Io


Shumll


de feu Barbancourt


r 1 11111 1 1_ 111 1 I II






Laboratoire Sejourne


PREPARATION bE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTEUSES
LISEES ET iNJECTABLBS.


STERI-


AmpOUlJS d'Eau de m6r Isotoniques qplon Quinton.
L'ean de mer quo nous employous a t6t soignetsemeot captse au large,
an del& de I'lle de a GonAvo. Nous faisons remarquer au Corps m6dieal
I'observation judicieuse que font los laboratoires strangers :
SL'Eau do mer injectable doit 6tre de fabrication r bcete pour avoir toun s m pro-
prlt6e thdrapeutiques. Do aombrenses attestations onu pormottent d certifier quo
Sprodults out donn6 tous les r6ultats osp6r6s. ,


Spcialit6 : Serum nevrosth6nique.
Ce S6rum regularise los changes nutritifs, 11 a 6t esmploy6
-s dams la neurasthenie. la tuberculose, eta.


avec saUO


Rhum Barbancourt


SEULE DIPOSITAIRE
Si vous voulez bore du
Bhum Barbancourt,
adressez-vous au No 7 de la RUE DES C tSARS.
La Maison Barban court
N'A PAS DE SUCCURSALE, NI Dt: REPRI-SENTANT I'N PROVINCE.


Ferrari Cernicchiaro & CO
Horlogerie, Bijouterie, Joaillerie
168, GRAND RUE, 168
Ancienne Maison D. Ferrari
Par le dernier steamer francais sont ., i v6s des artic'e, do toute beauty,
pour tons les goits et pour toute- les bourses : BIJOUX. -- SAUTOIRS. -- BA-
auss. -- BOUCLES D'OREILLES. --- CHAINS POUR MONTRES. -- etc.
ALLIANCES SUR COMMAND
INSTALLATION MODERNE
RIPARATION de glaces qui sont remises absolument A neuf ; ainsi que
des tableaux artistiques.
Achat de vieil or et vieil argent
La maison grantit le* marchandises qu'elle livvre ainsi que les reparations
ARTICLES DE LUXE pour les principaux 6Anementsde la vie ,noudaine


NESTOR FELIU Mr c. L. Verret
L'excellent tailleur avantageulehemat
connu de touts la R6pub lque vient T&aieur-ii.,a&ohand
de rouvrir son atelier, Rue F6ron, Donne avia & Aa biav il!ante cliea.
(BMs des Miraces) No. 71. ale qu. sa mason No", Rue Traver-
Sa nombreuse clientele trouvera sire eat tononurs bie pourvue duane
comme toojours toute satisfaction vari6t4 d'6toffea de la haute aou-
pour le travaux qu lui seroDt con- eVaj parisitens.
,' '> w-**a ALTA SUPbRtxitX. COUP2 *ti6,AXTX
MAISON .Dg CONFIArCXS VTAU. soien*. Ezt;i6zo. waouswa.
148 GRAND'RUE Frixfris rilsw I
Mr Joseph St.-Cloud, i Kola Champagne
LZ TAII.BUR si bes eom et do la
R6.publique, aviss sea noptbreux CLI- Reoonstltuant
ENTS qu'il vient de recovoir par lee Formale due A I'obligeance do'a
Jeruiers Steamers une Var'it6 d'dtof- 0 ._ k 4 %Am
:si doe: iaguople, Casimir, Alpaga, D3r eon udaa4 I
Cheviots, Drap vert et bleu dune Ancies Interne des Ilpitaua de Paris.
reIte supnrinrttE. E-ux : P. 6 00 la douzaine.
O()UPE 'MODERLNE I Di POSITAIRES ;
PROMPTITVDtK I SOLIDITE I Mr Simon Vieux. !ua du Mvgsin do


L'Utablissement so recommande sau
clients les plui d6licats qui appr
cleut chaque jour davantago Ise w*
de son travail.


Dexnncdez chez
Restacratcurtde la
tales fliustries.


Joseph S%.in-Cloud to
Si-,4 et.des Carte% pam-


A ;IjL o A NCE
QORkDONXZR13N.

42, 1.. de8 FraUN-YOnS.
cz~aussuans xEM nwvh,uoua iL& w
Promptitude at goain aux emnan
tax taunt id qn'.in provides.
CwsInvgwre. .do IDams forme 3attra-
Ta14 touiours tout so qull y a do plus
Formas runkricaium st fraucale. Pour
eUmmigrs ; *i4gastesuet commodes.
Pour em us stait ispluins&rem.
Travail solide* *xAut& avus
A ram rawbats.


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs
Pour la R publique d'ilaiti


Extrait du


TARIF


G6n6ral,


- Aoxit


1910.


-~ r ii


Cigarettes


GOURDS'


Tabacs Scaferlati


GOURDE


I'Etat, Port-ao-Prirce ; Mr Georges
Blot, rue du Mag mn d I'Etat. Port-
au-Prince; Mr Aug. Scott (Liogaae);
-- Mile Luce Arogladu ( C.yes ).
B. Couba, Jrre d -.
N. B. Outre cette categories, la
Socidt(, GiiAa'e d I(Ko'a Champa,,,'e
livre au public une autre classes do
coe merveilkx produit, au pnx do
QUATBR GOUnDES et demie la douz.
F.brjq.e au. ( ienmindes Dalles
Soci*trik G DE KOLA-CHAMPAGON.
Pcrt-ac-Pri, ce, (I i i) P. 0. Box, 13

A. de Matt6is & Cie
DERNIERS ARTICLES RE(CUS :
Ombrelles pour dame en couleu-.
Parapluizi ct p i. ; pou r homu.sa.
GvInts touts nuw-rn es.
Mit.t-ies pour dame.
Peigafs tr6s solidtj, en corner.
ihaussettes et bas, etc, etc.

Maison Brunes
195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
l,.HodeHin
Ancien membre de la soci6t6 phUlantopi-
quo des maftres tailleurs de Paris-
Vient dot recevoir uu grand ohoix
d',Loffos di. guale, casimlr, alpaca,
chevio'o, cheviote pour denil, etc.
R.commande particuliArement A sa
clheotle une bello collection de cou-
pes do c simir, de gilets do fantaile
et de piquh de toute beauty.
SPICIALIT* DR COSTUMES DR NOW9 .
-Coupes FranQaise, Anglaise et Amd-
ricaine doe la dernibre perfection. LI
maison confectionne aussi des Cos-
TUMES MILITAIRES, HABIT BROD*S,
DOLMAN, TUNIQUzB,HABITS CARR*S, StO,
etc. do tous grades.


P1


NMumao lepaquet de 20
do Ie paquet de 10
as&saon le paquet de 20
lioaotmaso en levant supdrieur Le Bondon deo
20 cigarettes
do en caporal sup6rieur paper rose, le
paquet de 20
do on Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon do 20
EanaWm en Levant ordinairo le Bondon deo
do on caporal sup6rieour paper roe, to
Bondon deo 9
do en Maryland paper lawne lo Bondom
do I
do eo caporal ordinaire paper ble lo
Bondon do e 0
Fa&Amei one caporal sup6rieur paper rose le
aquet do W 0
do ea So d paper p,
do caporal ordinaire paper bloan l
Bmdoe de o0
Rou.As as Maryland ot c sl prior lo
. do e poradl doux laft to
do On I orNl Ise lo rllrllua
eo la bt d 10 to
I

1.90
0.60
0.90


0.Be


0.75
700
0.70
0..


GAS


LamAWr suritusua (dit tabac d'Egypte) la Bolte de
50 grammes
LuvAmTr ORDINAIRB paper violet liasa, 'Ie paquet
de 50 grammes
MARTyLa paper tause i paquit 40i grammes


C&VOmAL suyuam papior blou
50 pammes


l.5


Is p~iqrttdo


CwoaazA noux paplerw art Is paqpfie4 SQaytw


CAPORALo onti
do 40 grsoe


paper pate brano lo paquet


TABAo AA iazsu, VIrgi heat goVt, php&ir 50P
ue s, paquet do 100 pammes
peuam ~mu, paper bleu 1* PAWNs


Porn. mu a. ~ bnis, t 16ut


grt mvdb1
100 rames 5 LALL3


0.70

0.70


1.50


C',rdo ',,aerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143. :
Avise sa nombreuse clientele qu'el-
:e vient de recovoir. par dernjer a-
teau, une forte quantity do marchan*
disei et de fournitures do touts fraf-
cheur et de touts beauty, import6es
de France, d'Allemagne et des Etats*
Unis.
lot public 616gant, curieux do *o
bien chausser, y trouvera los peaux
les pluB solides et aux nuances lea
plus varies lea former lea plus belles
st lee plus appropn6se.
On n'a q W'A oenir chez G.B. PflTOIA
pour 6tre asurd d'6tre cbhau sui-
vant I- meoiloresm tois da confort ot
de la oodo. SpleaflttI pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, former, fourniture
et matdriaux divers pour cordonao*
rie. On trouvera tout ce qu'il taut, asX
prix les plus modders, A
LA CohR oNNmm NoUTm~ U
tat W. alax 168


---- ------ -------;------