<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/01013
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 29, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:01013

Full Text

Quatri6me Aun6e, N* 1030


PErt-au-Prince, Ratti


Lua ,i 29 Ao&t 1910


ABONNEMENTS
UNVifos.. G.2.00
-Wst-au-Priace
TNois Mois... a*3. 00
OD~paremests IUm Mois ., G. 2.20
1TROIS ibIS ..6.00
U1tranger. &Olt 333 ota as 8.0

]Dmuc'rsuR
eConsoat-XalOLL a


0


J


4-.


)r


OUOTIDIEN


LE NUMIPRO)~ CENT-IMES

Lee. uaSuscresmt~ ndrhs *a mom an ser
pai read us
REI)ACTION-AI)MINISTR 4TION
45, RUN RO~Jx, 45.

A.DMJ.MISTRLTRUS
Arthur Isidtore


MM. K!rner, do New-York, m'ayant
ibarge, I, mois dernier, de poursuiveo
Is maison G. Poren d'ici, pour le re-
eouvrement d'unj valour assez rode !
J'avais 6crit A cei m-ssieuri une leltte
d6taillde pour .ear eipliquer quo les :-
faires doe a maisor Pora n ''.t
qu'embro'.iiities inomentanbmeat ,t
qu'il va'ait mieux eo arriver av.c ello
an arrazhgena-t 4 1' brnbl. Le coian.
de la m:.i on: J. Ker .cr & Cie., qui c.r-
tainement W't pan uoe il6e bien nf:I--
des afftirea de ce .ay- .ci, n'e t p-x dc
mon aviN ; it inist i pour que )'in-
tente le proc&i A Porea croyait quo-
la maison Kernor a a tout gagner onr
tots quo Poren ,era mis en faillite
Qjelle absurdie6 Je vieu,4 d'ecrire de
nouveau A I' MM. J. Kern-r et j' ,.-
re qua cetti tots it me cornpreudro.-t
-car je neo suis pas rest' avec eux
daSI l s term s gendraax. Croire que
Ua mise en faillit- d'un ddbiteur puisse
profiter an crdancier, quelle aberration!
CUe gers-li no conraissent pas Ie pays,
oh t pas do tout et a'ils persistent
fans lear idle dA proAbs, je opi', aA-
eldd a aller paws r huit j-urs A Ntw
Toik poor les moettre a i -it -car c'Ea?
six-milleo doll-is q.e li rdi'ecnent de
cetto affaire me rapljor- ra. II n'y a paw
A bidiner.
J'ai passe 'a soi',e chez lee Pretty.
Le p6re, anglais n6 e II i i, ms p--
ralt un personu."fe trbs int6ressA. II
n'a pas I'air d'Oimer i f Haitions, bien
que sa femme soit hi'ierne. Li m6re
Pretty, el'e, (at ce qu'o, appelle utno
aboone peroar:ncs. toute A son mena-
Ig divinisant s. ti', .it pliant FOss I
despotisme do so:n mari- ElA par'ls
tout Is temps et un frangais d6se,,d-
rant; je 1'ai 'roovd- re poir so plaigoant
de ce qu'etle n'avait p.As pu mettre la
main sur sa graine d-, panltotfle qo'.-le
venait d3 charcher tout partout. Mais
'a m'est #gal.G Cest Reine que j'airnm
ot ron ses parents. Et Raine no lenr
Tessemble pas du tout. Elle a 6td tr6i
Aftectueuse poar tooi touted la soirte.
Le P6re P:etty m'a dit que Me Mar-
tinet (son oracle) lui a affirmA quo j'a-
vais one bonn' sitnt'o et beaucoup
d'avenir-entenlez pac IA aveoir polt-
tique..J'ai feint de no .as comprendre
as qu'il voulsit dire et j'ai parl5 d a la
a ces'itd od je pourrais bien me trou-
VT lroehainewent de partir pour New-
Yoik si certatLes explications que j'ai
donn6es A la mason J. K arner & Co
dent je "suis 'avocat n'dtaient pas a,-
prouvaea par le conseil da Ia dite mai-
Oa. CStte declaration a geld Reine,
l*Is le pbre Pretty en a eu comme an
4blouissement. Quel plat boahomme !


Mon clare Dagobert m'a encore jou 6
BuI tour. D'aone valeur q ae ja l'ai on- t
y' toucher de Bollermann, it a distrait
on0z gourdes. Qaani il a vu qua j'6- C
tais fixe sur son compete, il a fait des
rwOux completa-dars I'espoir quoe son p
?oparence de sinc4rit6 m'aurait touch I
Rime. Mais -comme c'est la seconds U
Ibis qW'il me vole, Jo lei ai dd6card qae J


jo mdritei'.Ii8 ion propro m6p)ris si
par f~ib69Ss j'allais m'oxpos~yr .A 8re
voI6 aue trolsi~mo fois par lmi Pt
1',i re ivoyi biczti'erent. Dira qv., DA-
:-bert e t ii'i do as,; dcrivassiL'-4 qul
d~clament sur la morale dans Ii'; j.',ur-
In~k*' s t qi'iur, do cas mitins !*' -
verron~x trdnsform.er en perannnag). Et
avr~q, nou.i !irrns quelqae arriclr. A'an
I3'rii.4ot Philippe~ pour nous exhor"'r A
&'Ioir de l'v:.rt en nousm no-rji t
lex ~mple la i'ascensioa d,? I) py
comrne le trirnnphs dux vrai n-'.
gobart a o I i~npudence d,, f i. i c 4
poser A ua~.n Cabinet cot apr~s-midi
IxA Mr Pa%.AI~mou Limbert Ti 6vier,


avocat.
En Vil!e.
Mon cher Maitre,
J'ai bioa appris la trite nouavlle
qua a plong6 mon Ame dans sue eaw
d'inqui4tude d'otC je no pois fortir quo
pour vous fair mes plus chamud r'e-
merctmentn. Ainai done, je na'y attes-
dais bien. Ci qui me rend .hiureux,
c'est de wous avoir laisid sine uamcatA,
ce don't jp m'cnorgueillis fort. IJe s-
vais trbs bien que vous no m'aurlez
pas gardd d'aprbs quelques aperg3a
qii m'ont ouvert un horizon iund *t
tr6s large d'ou je n'ai va qua tIemp'e
d6dolian' roarqufe de trombs statur-
tiairbe Dis lrs j'si comprs qae moo
existence daj-, votre cabinet allait Stre
6ph6mbre et qua les p6talei encore
ternes de ma jeunesse allaie-t so re-
plier iur elles-mAmes on attendant de
nouvellpe tapes. J'6tais d6j& perplex
quand vouns m'avez instruit do mon cam,
et aojourd'bui uue nouvelle oonfirma-
tion me terrasne comma ti j'assistais
au farub e f-stia de Balthazar. Maim
poor lactualit6 (alea jacta est), je pals
bien r6pdter lea Paroles du o61lbre
pieux athboiqn : O0 Ath6nieon, souvo-
nez-vous da M ration I
S'il vous plaPl, Maitre, vemliles re-
mattre au jpone Co!omb Joles portear
de Ip prisente, quelque chose pour
me permeotrn de liquider celIaines
dettes coatractdes avec oeriaina per-
sonnages marquants.
a Recevez, Maitre, mes remercie-
mente anticip6s.
a Ja suis votre ancien servi'eur et


ami.
a Ne Varietur.


o Tibi.
J. J. M. DAGOBERT Als,,
av. I

J'eifait un, denouverto ce martin. Uase
femme de Keoscoff qui a l'babitude de '
onus venir veoodre dae fraises, avait
dans le food de son pan-er deo' violet-
tes deax petite bouquets quo j'ai 1
echetdU iimmdiateeont. Elle a dt6 si a1
ontoatea do la go.rdo quo je lui aia
lonade pour ces petite fleurs qui lui -
piraishalkea paa attrayantes, qa'elle a
prism I'agMaement doe -me apporler
oat"s leW "Omasin pei dat la *saiao.
le ae sais empres6 d'seasoer lee desa s


oiimuau#iAea bious eal
co billet :
Mademoislle,


A Mile Prat'y


avcc


1 Void des petite flours tr6s rares
quo je vons onvole rare comme
vOa yeox et seutant discretement bon
comme6 vou. Jte'voum aime.
J0 balsa yve jolls doigta Oh!
btn rempoctueuasmen'.
Vote enclave
SP. L T

Ele am' rdpondu osci as crayon sur
on moreasu do carton parfumA : Ls
violettes m'ont charnae, le pelit mot
m'a ravie. Merci 1 C'est tout, et cola
a failli me rendre foo Qael sentiment
mystdriaux tout do mrmf que l'amour !
Qai m'aarait dit qu'vn jour une pres-
sloe do main, an billet an crayon
sans signature m'eussent fait raesentir
soe dmotlem 1i profonde, si *ioure.
-Gt. 4inotioa-lA, c'est to'it I'amnor. Le
route n'West rion, puisque le rest amor-
tit an contraire la divine c nation
quea't le dsair... J'ai v6cu cette journdA.
comma dana an r6ve et j'ai travail16
aor les dossiers seas ennui.

Ea rentrant ehoz moi cet aprbs-midi,
A cinq heures. Mile Pretty dtait A so n
b1Icon av c an corsaie an de mei
b6nqaets violetste. J'ai eu i'impres-
slon qu% soon coer so fond it... J'ai
dchasgn avec ma bien-aimde an salut
d'autant d61icieux quo personnel ne sait.


noins an 1,R temnosdo ionber AIleine.
Ab I ce woloit C'e3t iUii qui toe iV*-
ruour, dti-truit Is patriotiszne, amrp6.1O
to progrAs, cuForromot lea ouy rue-
fllofts. Commti M. bMAu ice HalirAl sU
raigon quani, A iL):ojOs do Svilie, it
,06cria :"11L-3 ioI.iil ernp4chadouso
souvenir et de privoir ct it duferme
dvis 12 sengatior, r.-mimntaube. .. Cott*
r~otation pour.ui't tsjrvic cld~pigraphe &
t'4tude (1s l'liownia J~ns notre aocidt6.
D3 'Iwmnte .. quel ouph6aiibnmaI


W~on noaveau clerc smappell. Mac-Mq-
lion Louls. Jo Is son g onna dfStre u
coquin. Ii parts tout To temps 4.do

P. LAmDxRT TatvLIa
Pour cepi.e conform.
FERIWAND HIBBKaT.


LE81ENAT


-Siausca.du-27 AW (16010
Le Greafd 'Corps M& a vid samedI@l
trat do Mr Cituilre Nhr6 Name pour I* w
vim de N voierieet Inshiman. sjt dmo s-
xnlu do for do- Ption-vile.

Hier dianache il a vo-d lesactrnrs bud-
gms @ui remaient aimi quo diver mt uteats


J ai piass6 la soirle *sis sons ma ga- entire autres ceux du tltatre de Por't-ma
leoie fair d'impossiblas reves, en re- Price, do Dock de Bootoo, du wthrf 4a
cevant le- oaresses de la brise bien- Cay. eot de 1 ligue codiere.
fainate. Tout d'ua co',p quelqz 'un a ,i.iiiiri- ,,
surgi davant moi, daus i'obscurit : -
o,,6it Yoo. LA C1 IIAMBRE
-Mon ciher PAul. m'a-t il dit. j'ai one A (j
com*xroie-tion de la plue haute gra-
vit& A vGas fair. --
Qet-ce ?, Stance du !27 Aout 1910.
Eitre puar, nWst-co pas ? CoQ fi-
deo-tiei-le-me nxt. Le Ddputd Savain demand l'interver-
C'eat rntendo. tisseaient de l'ordre du jour et d6pose le
Yoya prit one pause, puis 4grena A rapport des comitbs reunis des finances et
Voiasbasme.ceci : des travaux publics coach iant an rejet do
-w Iegn.e aet o: tranquilly. project de contract prdsent6d par Mr Guercy
.Jo no pa m'eomFcher d'dclater lo poor an champ de courses et divers am-
ire. tbeilissements de la vile de LdogAne. Mr
Ma c dabl pren zvos d Guercy ne demanded que 400 mille dol-
hiAtoires pareillre ou 1 rs, mats come ii n'a pas saivi !es fili.
hi-. yo e ca a e mo et mar- res tgl.menralres, la Commission le ren-
morty d'o air'iprtanc :a mr rvoe per devait quia de droit. 11 demand
mtt- Je t airnd'la potance n ia discussion immsdi.te des conclusions de
Je liens la nouvelle d'un BLANCZr o
C'6tait sanar6plique... Pauvre Yuyo rapport. d prose r s
Vrue Ibabc Ia ? e do- L DWpur Brddv protestic, Guercy eam
Vufs tvrs a cba IA ? me de- itoyen digne d'inter6r, c'est no omn-
manda-t-il br tiquement. me qui i. hoonear A Ia Rdpublique, dit-
Male oel et j Ioi tended mon il, on dolt douc 1 aader II combat Ia do-
paquet de seatoriaS ovvert on instant m ade du Dauce Savaia. matae-
aoparavapt qu'il me remit A sec. Aprbs Jl" Dp du m Savi a t m sa
quoi il part troer son smi Agias deande les orcusions rapport
avec qul li onar4 le rests de la sns otisvt st ue. rappor
sole. i t i.ja plitique. Le Dpute Valembran done lecture
d'e adrewe au people dans laquelle sla
Fa attendant, la vision incessante do 26E6me igislature prend coogd d. lui
R-We me tourmente tellement, qu'A Sa rdict'oa est a4optde.
minait e a'avail pas encore rmb Le DEpute Camille Lion done lecture
'tail. Cat as terrible mature que* l'- de doeM rapports, Ian du commit de olIa-
moor I Dire qa'il y a dee goes qui pas- tdriear .statuaat sar qelquey demanded
seat leor etatence aimer taw:6t INu- d'aotorisaten d'achat de terrains et I'a tre
e, fte I' atre.- Coax-l oat d4 isl M, de 14 Cmmission dr. Badgg aM sajet dea
commae dit le populaire. credits suppldmecta res (i signaler entire
ams : 2oo00 dollars poor i'aghat d'Su
bAteao de gueuro, s dollars i Fernand
JIwa d'affair-e, do chapter ezooes Fraogtl ti, oo dol'Ars A Cqudio i tire
Diue t de peamibre lat"eIvef. J'ai A. d'eco6agement.)


Le manuscrit de mon ami


VII


----1 --- -- __-=- ---- -------- ---- -- --- -- ---- --


I


i







Les conclusions de ces rapports 0ont vo- [verr ensuie. Une f r e plaie avec otage a
ties seance tenants pis on paoe anu do- h. 40 m ; plavioametr. a,0 millimitret.
caments soivnts qa sont voi$s ave quoel- Bromntre constant.
quos modifications. J. SCHAROR.
Resolution autoriesat rachat do resu
uiiphoosqme de S;-Marc de Mr Aug. Sp.- Eclatrage lootrique
puice. Samedi soir, 1 8 heures e deamies out
Li institeast an ilgdnuear en chef as 6 tiSits as premiers essais d'clairige an-
Depanrement des Travans publics. nonces par les journaux- Les rsaloats as-
Loi accordant as concessionuaira le meX appr6ciables nonut pas encore done le
droit de poser la voie du chemin de ter i resoltat final, beaucoup de lamps n'sysat
acc6tement de la route Port-as Prioce-Pe- pua ,re allamies et ia lumiere d'autre
tionville par Lal.c et Bourdon, et de *e part nayant pas 1'eclat et Ia fxits von-
sorvir do la traction E1ectrique. ias.
Cootrat avec Mr Dupuis Noailli poor la La Compagnie se rendant comp a de cas
reparation et i'esploitation des forges et imperfections itrvaille A les fair *dsparat-
chtntiers da dock de Bizoton. tre.
Cont at do Genitral Ulysse Simon poor Concert au Palais
ie whar dos C ye. ""
Contra do et... et le poor la I Le g-a'id conceit donad par la Musique
C.ontrato'td I. pJeantyetErui d on ,hAtre do Pa a.s a did .occasion duon nouveau
co nstrctionat ."'expioitanon. -a. t grand criomphe pour Occide et ses remar-
an pit rres do taille et oa cameat arm i grand mh or
1oz t. D,.a I quables mosicieos.
Cotra avec Ur Michel Sylain poor Le public nombreux qui so press it x u
ri.alaton de M'nories da tNord- abords di a demeure prdsidentiellano'a
aes st e Io Miote. p.s mag ses applaudissements en hoo-
Contrt avoc Mr Beaub roais lean-Fran- ta a: artistes Atens.
.iOs pour is cons action d'aun hangar ea ALssembl6oe Nationale
f:r e on maionnerie et d'us whaTf on ci Les Chamb es se sont atunies hier sa
moat arim au x Gonaives. heures 45 do so r pour a fermaeture de
Contract concidat Ai Mr Ch. d'Aubigny la deroitre sessioo.de la XXVIe legislature
Is monopoly de Ia tabrication et de Is vense qui a 4ti prononcie par le Snaseaur Pa.U
de usavon dans le Dipartement de honest. I li, pris:dent de I'Assemb',e NA ionale.
UL project de loi abrogeant la loi d 2ti Conseil de 1'Ordre
ust i9o8 et r,.'b!issant cells des 17 .o. e..do. ,dr
avri?, 187o et 14a^ -877 r a ivess T a voci la nouvelle composite on de I'orere
vs... des biens immoubles de I'tat est vi- des avocats pour I annie 19to10 1911 :
vement combats. I A. Bonsmy, 'Bdtonnier. Leo Alexis. Sari-
Le Dipute F.B-riardia en propose le re- saire. Emmanuel E hea t, Louis Borno,
jei. It e sit A l'traoner quand on a vote Arrault jeune, Michdl Oreste, Lion Di-
c-tte lot de t9o8 et itiavAit approved ee ae jean, Seymour Pradel, C. Gan'hier, Hora-
sdolautiom qui est une measure iris sage' cius Volcy, Membres.
smet ant fin an veritable brigandage qu'ii y Fairs-part fun6bre
Mvi, alors.
Le Deputd Mombeleur appuie : Far ct V.us etes prik d'assister aox funhrai'les de
anciences lois qvi autoriseot le Gouver- MARIE-LOUISB PHILMkNE RaINa COUPET
sument A vendre des terres de I'E at.ao re decide ce martin. A 2 hecres, munie des
rcrmoine s'en at ait lambeaun pr lambes' Sacrements de I'Eglise.
I trait vendu A des prix ddrisoss so ax 6- Les fuirailles auront lien ce soir A 4
sateu s, a-x Diputis, aux Ministres, aox hours.
commandants de place at d'arrondissemen'.j Lea convoi partArt de la maison moroaire,
I1 fhut met re an frein A cela. U propose sise rue Montalais No. 8, pour so rendre A
asssi de rejeter. I'ERlise Cathddrale.
Le D&potu Antoine S mon eat du mtnme De ia part des families Coupet, Rosem-
avis. C est cetae mime chambre oi 5a votE bert Jirimie, Remy Bastieo, Ferrand Lion
la loi de 1908 elle ne pea- donc pas dd- et Mme Emilie Seguineau.
truire ce qa'elle a fait it y a d:ut ans. iLe persoones qui n'ont pa reiqu de bil-
Li loi eat rejetee. lit de taire-par:, sont preics de cunsidirer
Ces divers documents soat eovoy6s au s present come en tenant lien.-
La Chambre adopts aussi les modifica- L'Offic'el"
tions poreies par ta SSnat aa contract de Mr ILe Moniteur do samedia7 Aodt content
Camille Neri Numa puur te service de ia dais sa Partie Officielle ic sommaire suai-
Vloerie. vans :


Dorniers travaux
Aprst le vote par 'a chambre des diver-
sea modifications apportees tar le Shnat aux
budgets, le Dhputi Memnon proposal Is
revision de certain articles de la consti-
tution.
Le proet de dicret envoyd an sduat a tia
ajourmi arrivant trop ta d.
A ni h. 45 lAssemblie Na iosale so reu-
aissait et on feomat las session.
Le Sinateur Paulia present I'assem-
blIe lea regrets do President de Is RMpubli-
qae de no pouvoir assiuter A la seance A
sass do mauvais temps.
C'est par errear que oons amnonaous A
Is premise page le vote du coerat do
theatre, du wharf des Cayes at de la line
c6:16re. Le Sinai o'a saactioane que le
contract de Mr C. N. Nums, celui do dock
et celai do chemin de fir de Petiou-V ille




RUNBMIGNUMZNTS
M3ITrOROLOGiQ ZS


h


45SE~fAIUCOLL*GE 36-MARTIAL
Dmuin S7 Awr p191


Mosnus. 41mm o 0 o6 2m 699
.Cttl 9-9-IsMqWMS 0 P h4.b-aa00-,


Loi autoriuant le Gouvernement & dis-
poser les va'eurs encaissees tt A eacaisser
poor Ie re(ait des B lets d'Une, a et 5
goordes jusquau 30 septebre 19to10.
Loi retablissait les anciennes limited
des communes de Bainet et C6tes de fer.
Lo i rigeant Bsinet as rang de com-
mune de 4eme classes.
Avis ministdriels.
Snar.-- Seance dua er jaillet 1910o.
Chambre.- Siance du 15 juin 19to10.
Avis do Juty medical central de Port-
au-Prince.
Procks-verbal d'examens A t'Ecole
nationals de Midecine et de PharmacieLses-
sion de juillet 1910 )
3N aieqnrce
Madame Alexandre Ptras, nade Antoi-
nette Boncy a heareusement mis an monde
samadi soir one file quai a recG le prom
de Jane.
Oultes protestants
Do I Exps i d SSituatio
L'eaevre d'ivangelisatiom des cltos pro-
testanu se poersnit d'se fac co meas-
to et le Departement read le plus grand
homage an z a e inlassable at A I'activiti
des missionnaires qui militant dans Ie
L Eglise Wesleyenne a cossacrd provi-
soirement an cults Is salle de I'dcole J gar-
cons. Le Rev. Pasteur Picot, avoc le con-
coors Je nombreoux ams, entrrrendra in-
cemsuament la recoustruction -a Temple
Wesleyen.
L'Bglim Orthodoxe Apootolique poes-
do do nombreuses stations dons : use A
Post aa-Primce. sne atre dams la p!siae
de Cal-de Sac, six A Ldogiae, dean su
Coyes,uns & Torbeck, A Si-LouAs do Nord,


an Gros-Morae t Mireb 'als, atI Bo gne et
deux A Lascahobas. Le zile ,t l'activie doe
I'Ev4que Holly eat permas d onttepreadie
Ia reconstrnction da Temple principal do
Port-a-Prince, dituit onr d I'inceandie
de 190o8.
Le REv, Pasteur Lucsis Rippolye-mis-
sicnaaire isfatigable- informs is ipD&"
temeat que son auxiliaire, Ie Pasteur No-
sirel LhIrisson, a pa inaugurer le temple
quas constraisait & Jacmel. IU serat heu-
rea quoe le Corps LiUgislatif I'aidlt par
cn subside A reconsatairs Is tourelle de
'Egliss Bapiste doe Poit.as-Prince qui a
th fortement endommisge par explosion
de I'Arseval.
L'Bg'ise St -Paul compete chaqae jour
de nombreux adhbrents. Un trerain loi a
t6i donnd poor la construction d'une cha
pelle dans la commune de I'Arcahaie ;
mais poor des motifs divers, l'Nrection du
temple n'a pas po avoir lieu.
La Society Biblique et des Livres Reli-
gieux d'Haiti a fWt6 dernitremen, le aSe.
anniwvr a re de sa toodation. C t oeuvre
d humanity don't l'utiliti o'est un doate
poor rersonoe, justifit pleinemeat le con-
coura que vous lui accordez anonuelle-
omet pour rdpandre dans le Pays, et A des
prix riduits, las lives religieux don't e
pins important est la Bible.
L6ogAne on f6te


On croysit que poar 'a fte paroissiale
de la gentille it cbarmante vile 'sitsue
seu'emert a que!que kilometres de las cpi-
tale, la line de Leogane djiA en exploi a-
tion permeitrait A on plus nombre de gais
tourists d'aller cillbrer en joyeases par
ties de p'a:sir, Ia S o Rose. On s'itait mal-
heareasement trompi ; les trains ne seront
reserves qu'A qoelques privilhgids.
La fite ne manquersa as cependant d'd-
clat. Le GC' Simon et sa famille y assiste-
rort accompsagns des troupes et des corps
de musique qui contriburront A readre
plus bril'ante cette joarnue de divenrisse-
men s.
Excelsior
Le n 0 du 27 aot paral. arec le som-
maire suivant :
Les militaires et le travail atricole ; No-
tre CEuvre reroit le baptmne da fa A P.-
ris. Ataque : La Race I tfrieure.-- Sr-
phane Leuzanne ; Riposte : Blancs et Noirs
hnri do Prisme de la coulenr ; Patiles et
Poutres ; Les Femmoes de Science ; A
bas la Bassesse I Fairs docuamentair:s ;
Apr s le Combat.- Profits ei projects de
lonhson et de Jeffries ; La lyre haitienne-
John Brown ; Minklik es,-il mort 7 Son
Testament;
Le tour du monde en 33 jours
a Le tour do monde en 8o jours j, ce
roman si osi que.Jules Vrrae publisit en
t863, sera bieet6t cla-sd dans les vieilles
lanes. Oyez plat6t :
Vous arrive d'Europe et dibirquez A
New-York, od voas preacz. le soir masme,
le train eclair de 6 h. 55 a destiration
de Montreal. A z8 h. 30. un train do Ca-
nadien-Pacfique vous amene t Vancouver,
d'o6 un paquebot vous depose I Yoko-
hama, en doaze jours.
D: Yokohama, le voyageur peunt anjour
d'hui, par voie ferrie et par eau, atteindre
Karbin en quatre jours, pois se tronver A
Moscon an bout de douze autres jours.De
cette fa.on, si l'on ne manque aucon tac.
cordement, on pent so retrouver A Londres,
en quarante-deux jours*
GrAce ano rog.es toujours croissant, cet
space de temps sera encore r6doit, d'ici
quelques anaues. Avec les asmliortions
projetles par les diverse Compagnies in-
tiressies, le voyage, par la vole de Canada
du Ispon et de la Siblrie. se fers come
suit : de Londres A Yolrobha a0 aours ;
de Yokohama A Karbin, 3 joers ; de Karbin
A Moreo, moins de *ours ; de Moscoa
A Londres, a jours.- Total : 33 Jours.
Caveaux mortuatreso bord
II est traditionnel de jeter par-dessas
bord les corps des personmes qui meurest
en mer A ane certain distance du port.
La Science devait intervenir, dans la li-
mite o0 peat s'exercer son action tsat6aire.
Rlle le fait sons la former dn brevet pris,
ce mois-ci,i Paris, por Iinstallation de ca-
venax mortsairesA bard des grands navires.
Use chambre fr'iorifique constitne le ca-
veas, a plasieurs paces daos lequel seront
places les tr6pas Cette chame, abso-
6leasat herlmtiqae, emrs dam s an eadwes


isold de la cale do navire. La paroi est et
t6le d'acter, rEvie avec le plus grand soi ;
les poress. recouvrement, ne permettroul
sacune faite. Un serpentin rEfrigEant Eta-
blit i 1'intdrieur one tempErature qui ema-
pache la dicomvosition. ).
( Exl )
Un m6oanioien
Bst demand instamment pour le d6mos-
tage et mon age de machines d'imprimerie.
S'adresser as MATrm.
S s U universal Facit .
a FzKUILL. D JOINT 1


La Feuille de Joint set indispensable
centre lea accidents. Elle r6saste A la
vapou*r surchauff6 est satur6o, A tons
les liquids alcalias, A Ibhuile, jusqu'&
500 degr6s cent'grades et 60 atmosph&.
roe.
KiEle no s'6crase pa asous la pression
et no d6bor e pas bhors doe brides. Lo
premier serrage eat mufisant; 11 eat inu-
tile d'Wn fair d'autres.
Le Fa.it Universal so recommends
sp4ciailwent poor les tuyanutages, ls
joint do troou d'homme et d'autocla.
no. ;Il eurpasse on darde toss lea joints
connup.
Agents your H.1 i :
LUDOVIC & MARCEL CHUNET
15, Rue doe Pl.rt oa Pav6e.
En vented chez
A DE 'MATTEIS & C'
Via rouge d'I alie, Ivritable taisio, ri-
colte 1r v6e des vihnobles situis pres de
V6sove ( Naples )
5 gourdes le gallon
VWritable moscatelle -8 gourdes.

VEIN TE
par sui:oe de saisie-ex6outto.i

It sera procdd6 ie vendredi neuf
septembre prochain A dix heures du
matin dans la rue R4publicaine, No.
163. au domicile du sieur St6phoe
Pres'oo, par le minister de 'huissoer
Cass6as Bernard, du tribunal civil de
ce resort, A la vente de meables, of-
fets mobiliers de toutes sorts consis-
tant en tables, lamp*, glace, tableaux
de g-nre, lavabo, males, chaises ro-
tin, clous galvavisds, etc., etc.
La vented aura lieu en vertu de deux
jugements reodus par le tribunal civil
de ce resort, le premier par d6faut
en date du 18 novembre 1909, le *e-
cond sur opposition en date du pre-
mier juin do cette annde, enregistrds
et r6gulibrement signifies tant a avo-
cat qu'A parties.
La dite vente as fera au plus offrant
et dernier enchdrisseur, au comptant,
sous peone de folle onchbre.
A la requite, poursuite et diligence
de Monsieur Jules Ney Carr6, propri6-
taire, demeurant et domicalid A Port-
au Prince, ayant pour avocats consti-
tu6s Mes Leonce Viard et FranQo0s
Molse.
Contre Stephen Preston, propri6tairt.'
demeurant et domicili6 6galemOnt &
Port-au-Prince. ayant pour avoCA
constitu6 Me Daniel Apollon.
Port-au-Prince, 29 Aodt 1910.
LtoNca VIARD,
FaNcsoIs MOISE
Avocata.


LA PIGMENTINE

Rozn6de Soloenttique des
Chovoux grm
PLUS On Turrun.
On a longtemps ignored les causes vari*
tables du blanchimeat des cheveux ; at paow
l'expliquer, on a'a pas craint doe metten
avant les theories les plus antiscientuiqO
et leas plus tantaishtes. It est inutile do I1
rappeler idi. Qe'il suffise do dire qo ie"
des Seos, encore aejoard'hui considaiwe
cnte disgrace comm incurable.
Aai,ssns chercber A gudrir ce qai .aO
allows le voir, e ase Wvritable l,
so borne-t-on A aen maseIr los $fst F0
roptolads teinturea. s produaits. A
iepoi toijou incommode, as doemis-
oe ealt, ae dei dimalts paMq* m


I






'abussat quake cux qui le eomploient et I Fr&n i *
modest souvent ridicules. De plus, et sar- LailCf
lsot, il am set qua offreot pour lasanti un (MDU N AC U
trts rdel danger. cW- CHIRUGIEN ACCOUEHEUR
Une Communic tion faite en 1930 A l'A- Membre de la Soci6t6 Royale d'Agriculture
cad6mie de Midecioe p r un des savansI de la Jamalque.
de 'Institut Pasteur a 6claird d'un non- 8P CIALTLTS.-.Aeeouchemeot
vasS jour cette question restee si longtemps Maladies a FremmSe, Maladies det
obscure. Bile a 6tabli d'une faon pdremp- Kafent. aladie
toire que le blanchiment des cheveox n'est Ccns.tez.mi 6galemnt pour touted
que la manifesta:ion d'un 6tat morbide.. le attaques don't soffrenmt po plantoes.
Un cheven grisonnant, exaain o ma- I s dont ooffreat v plans.
croscope,"pr6sente la meme structure qu'na N B. The Englesh-espoking conm-
cheveu sain ; Ui est compose come lui de muanity will find it to their very best
lousieurs ranges de cellules entouides interest to consult me I
'ane galne; mais Ia matitre colorants du BOIS-VEw RNA,
cheveo, scientfiquement appel6e pigment,6 d a
a plus on moins complitement dispara. co 6 Chaavet.
C est encore le microscope qui noes re-
v6le la cause de cette dasparition ; elle est Francisco DESUSE
die i la presence, dams la cellule du che- .Fabricant de ohaussures
veo, de microbes qni devt r-ot le pigment, arcant de ctausures
t que poor cette raison on a baptists du La Manufacture a toujours en d6-
som de pigmentophages. p6t on grand stock,---pourla vente en
On voit imm diatement, par ce rapide gros et en detail, --- de chaussures on
expose, que teer le microbe pigmentopha- tons genres pour
go cest enrayer le blanchiment des che- HoMMuz, FnMMS, ENFANTS.
VW LeOs commandos des commereants
Guide par cetie dcouvrerte, un savant de l'int6rieur pourront 6trs ex6cut6es
ecossais, le Dt Ka ers, a recherahe an pro. dans une semaine A peu prbs.
duit capable de dd.raire lea microbes pig- 23, Rue des Fronts-Forts, 23
mentoph ages et de odre en msme tempts Port-au-Prince (Haiti).
aux cellules pigmentaires tout. lear vi al t. ___
De labor:eux travaux I ont amend A la de- ------
converted'un produit syan la propri,6e V. P Sal-bs
d'strtter le blanchiment des cheveax et de
lear rendre, en r-'constituato le pigment, AVOCAT
lear coudeswrnaturelle. Ce produit, itl I'a di- CABINT : 30, Run PAVtA
signed du nom carac Eristique de a Pig-
-eatine. On trouvera
La Pigmentine esat d'un emploi trts fa- On trouvera
cile. Agrjab.em:nt patfambe, elle done de meilleurs Cirages pourous son-
aox cheveox use souplesse et ua brilliant liners A la manufacture do chaussures
incompatables. anos empckher de les on- G. CORDASCO.
duler. Les r.ultats merveilleux que l'asa-
ge dla Piamentine a donnes I out sajour- A aermnr
d'kui dfinutivement consucre.
Si vous avez des cheveux gris on bancs Jo Villa A Bizoton.
employee La Pigmen'inesul vritable re- S'adresser au Matin.
mSede = cbevax gis. -P
Ea vente chez M. Lapotte-Laffi te, seol L ECTEU R S oulez-"vous bien
agent et concessionnaire pocr Ha'ti, Rce Rue des Miracles oCu Frou Nos 25 et 110,
ooU, No 0 oo. et Rue Roun on Bonue-Fol, No 51,vous trou-
verse les cIAa noDU CXTrrumax de Prin do
i J6r6mo..


Biere allemande la
L hollandaise
Champagne Cocktail


112 bouteille 0 60 Sandwichs
4 0.80'Manhattan cocktail
0 75' Kola Buch


D6jetner et diner au Champagne P. 5.
Table d'h6te : P. 3.


Si vous voulez boire du RHUM DALICtEUX, du
d'une distillation mdthodique, allez chez


RHUM PYR, vrai product


Leon Liautaud & Cie
qt tons, riches et humbles, vous serez satisfaits. La reputation du
Rhum de "L'Etoile"
s'eet faite rapidement grace A l'excellence de la :distillerie de'l" L'tItoile ",
on Plaine du Cul-de-Sac, o ase fabriquait le
Rhum de feu Barbancourt


ACCOUREZ


ChezHerrmann Corviugtoh

108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES


Vous y trouverez


des prix except


0.30
0.40
0.50


VINS MOUSSEUX, LA BOUTEILLE: P. 5.00


LAW HOLL10UANDAISE'


D'apres depfche reQue do Jacmel
Ie s S Ascania sera ici probable.
ment mardi aprbs-midi et partira de
suite pour Saint-Marc et New-York.
Port-au-Prince, 29 Aout 1910.
AUG. AHRENDTS
Agus

AVIS

Je, soussignd, declaree am public,
principalemeut au Directeur Gendral
de li Recette et de oi D6pense avoir
perdu une cote do Directeur g6noral,
mise pour la some de Troas cents
rourdes on acquittement d'un avaloir
du Mille.gowdes sur une ordonoance
du D6partement des Travaux publics,
s'elevant A la some do JMill neuf
ent quatre-vingt-kuit gourdes, pour la
construction de la douane de Mira.
gotae.
Cotte dite note eat d6claree nalle,
duplicate devant Wtre dress.
Port-ua-Prince, 26 Aoat 1910.
J. B. BARTHELEMY.

Avis Commercial
On trouvera chez Cadet Lundi, rue
4ee Fionts Forts No 75 ( pr6s do la
'Pharmasoe d poenle)i le article esui-
vasta qu'Il vient do reoeovoir:
Ba@ s al6, sans os, Livre, demi, quart
, ( plate l Ulvre).
Petit al6. Lard et M616, Livre, demi,
quart (i piatre la livre ).
More, Lre,4 s quart (0.00 1 la v.)


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs
Pour la R6publique d'Haiti


Extrait du


Cigarettes


NmAs le paquet do 20
do le paquet do 10
CHAsasoR le paquet de 20
Hononoxaus en levant superieur Le Bondon de
20 cigarettes
do en caporal sup rieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland sle paquet do 20
do on caporal ordinaire paper bleu le
Bondon do 20
ELuAntns eon Levant ordinaire le Bondon do 20
do on caporal sup6riour paper rose, ie
Bondon de S20
do on Ma land paper jaune lo Bondom
de o
do en caporal ordinaire paper bleu le
Raon4on do 20
Famoasa on caporal asupriour paper roees le
paquet do 9S
do Maryland paper jaune le sondoe
do om caporal ordinaire paper bleu le
16oodo, de o0
RouLss em Maryland ot caporal superiour le
portefeoaills do i)
do ea caporal doux la botte do 10
do ea ordinaire Ise peseleullile
do la bette doe 10


TARIF G6n6ral,


GOURDS


1.20
0.60
0.90
1.2C
0.8C
0.85
0.75
0.75
0.70
0.70
0.00
0.00
o.aj
0.46
0.75
0.40
0.T01


SAoilt


1910.


Tabacs Scaferlati


GOURDE


LEVANT SUPtRIBUR (dit tabac d'Egypte) la Botte do
50 grammes
4-
LvAMrT ORDINAIRE paper violet liss4, le paquet
do 50 grammes
MARYLAN paper janue le paquet 40 grammes


C.POR.L suPERiRUR paper
50 grammes


bleu le paquat de


CAPORAL Doux paper vert le paquot do 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAmI paper pAte brune Ie paquet
do 40 grammes
TANAC A PRISRa, Virginie haut goat, paper ja-.
ne, lo paquet do 100 grammes
PoRanu suaPmsRu a, paper bleu 'o paquet do
100 grammee
Pouags owDiAiR, paper brun, le paquat doe 100
grammea
TAn"C A AummI roles Moans flla la paqnut do


0.803100, amma
Ld'mg. a=*elp6edmI,


J. LAVILLE.


HOtel de France

mn"' A. Maitre, proprietaire


Champagne Pommery


& Greno


du Bon Rhum Sup6rieur


tionnellemont avantageux


1.25

0.90
0.70

0.70

0.70


1.50

1.50




1.50


-- -~-- II


- I a -- lm




4_ .- ,. -V .L^


NEST1R FELM
L'excelleut tailleur avan ageuaement
sonnu do toute la Rdpublique vient
de rouvrir son atelier, Rue Fdreu,
(Rue des Miracles) No. 71.
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujotirs touted satisfaction
aur les travaux qui lui seront con-


American Bar
PLACn GEFFRARD
VIa RoUGE MEDOC
Gal : G. 3.50
VIM BLANC GRAVES
Gal : G. 4
BI]RE ALLEMANDE3
A. LA PRESSION
Epicerne
Fromage namandthal la livre G. 2.40
FRlD. W. KATSCH, propridair.

MAISON DE CONFIANCE
148 GhAND'RUE

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Variktd d'6tof-
tea de : Iiagonalo, Casimir, Alpaga,
Obeviote, Drap vert et bleu d'une
r6elle superiority.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDEM I SOLIDITE I
L'4tablissement se recommande aux
clients les plus d6licats qui appr4
eient chaque jour davantage le wiM
de son travai'.
Demanded chez Joseph Sain:-Cload Ic
Restaurateur de la Sa-ri et des Cartes pos
tales Illstrdes.


iA L'LtGANCE
QORDONNERIE.

4s, Rue des Fronts-Fortsg.
C uAVUsURs s iM D6fT,o00PU LA VN M
Promptitude et sois aux somman-
des taut ici qu'ea province.
Chausaures we Do&rni fcrna at tra.
vali toujours tout we qu'il y a de plus
Formsne am6rieatne at francaise pour
Massieurs 16eaates at commodes
Pear les effants le plus&A 'aise.
Travail solid e xout6 avoe
deI peauz da promi6romarquel
Assraasse do grand rabais.
Olramges t .lqlt.esPAte*,

LA


Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombrouse clientele qu'el.
vient de recavoir. par dernier ba-
*,*u, uone forte quantity de marchan.
*4,ea ot do fournitures de touts frat
obthr et do toute beauty, import6es
de France, d Allemagne ot des Etats-
Ui*s.
i public 61lgant, curieux doe e
t,-oa chausser, y trouvera lee peaux
iso oluas olides et aux nuances le
pl11,. varies les forms leo plus belles
wt les plus approprides.
On n'a qu'A venir chbez G.B. PPITOIA
puii, Atre assure d'6tre cbaussd sui-
vaut 1i 4 meilieurt- loi, du confort et
do la mode. Sp~cialites pour dames.
Gr~ I Stok de chaussures ;
Peait. cirages, formes, fournitures
et ni-t, iaux divers pour cordonne.
re On ouvera tout ce qu'il faut, aux
prix 1-- ius mod6r6s, a
i. It*tDONNERI NOUVULIE
143,GRAND'RUE 143,


M" C. L. Verret
Talliear- Marohand
Dease avis & sa itoeSveillatoe elies-
tle quoe as mason No.7, Rue Traver-
sitreo st toujours biea pourvae d'me
variet6 d'6toffa de la hauwe sea-
venat6 partslione.
QUIALITA SuTaitEsa. Coups KL*SANM
TQAVAMIT *OltfMIZ. COTIUPSM OMT
T1avan, solext. ExAcunox ,aouvww.
PIur_ _a r i ... .

Kola Champagne
Reconstituant.
Formule due A l'obligeance du
D=31r LX ont A uo-
Ancien In'erne des Hdpisaux de Paris.
Pix : P. 6 00 la douzaine.
DIPOSITAIRES:-
Mr Simon Viux, rue do Magnain de
l'Etat, Port-au-Prince ; -Mr Georges
Blo,t ruo du MNLtasin d, I'E'at. Port-
au-Prince; Mr Aug. Scolt (L6ogane);
- Mile Lur", AT glad0i ( Cayes).
B. Couba, Jkr&oi<.
N. B. Outre cette categories, la
Socidta G6n6irae de Ko'a Champagne
hvre an public une autre chasse de
ce merveillex prodluit, an pnx de
QUATRE GouKtuD:S et J inio la douz.
Fabrique au Chernindes Dalles
SOCIlTI Gle DE KOLA-CHAMPAGNs.
Port-au-Priuce, ( .-ii) P. 0. Box, 13


A. de Matteis & Cie
DERNIERS ARTICLES REgUS :
Ombrelles pour dame en conlour.
Parapluies et p r.s Is pour hummes.
Gants toutes no, nees.
Mitivnes pour dame.
Peigned trbs solide-, en corner.
Chaussettes et bas, etc, etc.

Mason F. Brunes
195, GRAND'RUE.
Diricre par
L.Hodelin
Anoean nemnbre do sla society philbatopi-
que des mattress tailleurs de Parls.
Vient de recevoir un grand choix
d'6toffes diagonal, casirmir, alpaca,
cheviote, cheviote paer douil, etc.
Recommande particulibrement A sa
clientele uue bei!e collection do oot-
pes do casimir, de gilets de fantaiaslo
st do pique de touted beauty.
SPtCIALITi KB COSTUMES DI NO(E.
-Coupes Frangaise. Anglaise et Amd-
ricaine de la dernibre perfection. La
maison confectionne aussi des Cos-
rUMES MILITAIRES, HABITS BRODts,
DOLMAN, TUNIQUBS,HABITS CARR8*, etC,
etc, de tons grades.
---- -I-I t .

Cbez A. Cipolin
82, RUE REPUBI.ICAINE, 82
En face la BOULANGERIn DU PaOGRfSt
et prbs la Maison WEBLY PRassoeR.
VIENNZNT D'ARRIVER :
VINS ROUGES & BLANCS par bar-
riques et par causes, marque lares
C6tes, de la Maison BouBli FRtaRS,
do Bordeaux.incontestablement sup6-
rieurs A tons les autres vins actuolle-
ment sur place ;
CONSF&VES ALIMENTAIRES de
premier hoix, defiant touted concur-
rence;
LaNTILLES.-SAUCISSONS. FROMAGE.
CRISES EN FLACONS. BEURRE
DU VAL SAINT-MICHEL a
ET D'ITALIE, rTC., ETC.
GrAce a un personnel nouvellement
arrive, la Maison met A la disposition
des families et dps h6tels, sur com-
mande,de la fine PAtitserie Francaise.
NOTA BENE.-La Maison est, comme
par le passe, bien pourvue des Li-
queurs at Sirops qui ont fait sa re-
nomm6e.


Grande Fabrique Moderne
DE
Boissons Gazeuses Sup6rieures
I y a A pine une annde depuis que la plus nutritive, la plus agrdable GA
la plus fortifiante des boissons Gazeses eoat dntr4e dans la Consornmastiea
0ous le nom de

ROYAL KOLA CHAMPAGNE
Sea qualit6s et sa fine saveur lui ont vite conquis une vogue croissants
qui eat un encouragement en m6me temps que la recompense des siost
minutieox donnes a sa fabrication.
D6sireuse de oatisfaire les god!s les plui difficiles pendant I'4tiode 1910t
la fabrique a prdpare au moyea d apparels p!rfectionuds des products
hors pair.
Elle met en vente au meme prix et sous cetto m me marque ROYA1L
plusiewus de icieuwes Boissons gazeuses qui ,eto't la Providence des per,
sonnes soucinuses d otfrir chez ellts d'exquis raffratchissenmnts aux goats
varies, et pr6cieuses dans touted les re.Anions A c6 de leur aln6 : le
Royal Kola Champagne
POUR VOUS EN CONVALNCRE, D9iGUSTEZ UNE BOUTEILLE DE CES
PRODUCTS INCOMPARABLES :


Cream Soda


Cristal


Limonade


MOUSSEUX AUX FRAMBROISES MOUSSEUX AUX FRAISEi
MOUSSEUX AUX CERISES.
L'AGENCa G*NtRALE eat toujours a't Magasin de la Mdtropole 9 rue da
Magasin de 1 E'at, vous trouverez auAsi ces prodaits au m4me prix dans les
D6p6ts suivants :
fPICERIE MODERNE 155 Grand re, en face la Maison Robelir.
EPICERIE CADET LUNDI rue des Fro)nts-Forts.
A LA PHARMACIE NOUVELLE ALEXANDRE ROBERTS, rue Roux.
MASON A. FAUBERT, rue Roux.
A PEPICERIE H. CORVINGTON, rue Fdrou.





NICOLAS CORDASCO

157, rue R6publicaine, 157.
A su conquarir en peu de temps la premiere place taut & Port-au-Prince quo
dans la Province.
Le veritable succes don't elle jouit est dd an choix incomparable de sea mo-
deles sur forces francaises et am6ricaines d'une -16gtaee tirrprochabledt
r6pondant A tous les caprices du bon god1t.
Tous sea modules existant en magasin en totites pointures et largsurs loi
permettent de chausser tous les pieds, meme les ptus dtiffciles; et la modi-
cite de ses prix est accessible A toutes .les bourses.
Toutep lee personnel qui no trouveraient pas A as chausser dans le mags-
sin seront satisfaites dans leo 24 heures par un article fait ear mesares.
N.B.--- La maison pevt chauer; sans pro ndr des m ures, les persraon
ne peuvent s'y rendre.
II suffit de ui envoyer une chaussure allant bien' ou'sinon lai signaler In
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplac6es par d'autres, rectifi6e
d'aprbs les observations fournuies.
La faculty du retour est permise dans les 24 henres aprbs la livraison. 8
les chaussures ont Mt port4es ou ne soot pas A l'6tat complat do neuf ael
seront rigoureusement refuses.
La mason d6eie toute concurrence, et envole tranco on pro-
vince.
AVIS.--- La maison a nouvellement recu un asoortiment incomparable do
peau: veau verni, vAche vernie, vAche uoire, veatt satin, kangaroo, chevresus
glac6s noirs, jaunes, champagnes, rougos, etc,etc.


Vente


en gros et


en details


Los clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sortes de tournituors
pour cordonnerie A des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels ne soot obtenus que paree que la maison ne
plus seos affaires que directement avec les fabriques de peaux et de foust.
stores, des Etats-Unis tells: quo tirants, oeillets, lacets, clous, lastiques,M
pour machines et pour eordonniers.
--- "** l- ****- -- : -- --" 1 ---.* --*M


Laboratoire Sejourne

PRtPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDlCANJ4 rrKzUS.S Szt]
LISES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de mdr Isotoniqies asloU Qu1lnto.
L'eau de mer que nous employons a Wte soigneuseraent papt4e au In
an delay de r'Ile do la Gonvre. Nous faisons remarquer a Corp mao
i'observation judicieuse que font les laboratoires strangers :
a L'Eau do mer injectable doit Otre de fabrication r6cente pour aveir tsutiM pf
prl6t6 th.rapeautiqu. Do nombrsesw attestations nous periettsdt de o0IWt EO
nos produits ont oaa6 tons les rsnultats esp6res. a
sp6cialit6: Serum nevroath irque.
Ce Srum r6gularise los changes nutritifs, il a 6t6 e ployd m W *
"sa dans la neurasthdnie, la tuberculose, os.


I------ I~L'.-.--~ -- I _


--Am m-r