<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00986
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00986

Full Text

Quatri6me Ann6e, nI, 1003


Port-au-Prince, Haiti


Mercredi, 27 Juillet 1910


ABONNEMENTS
UN MoIs .. G. 2.00
port-au-Prince
TROIS Mois... 5 00
aSartmametu UN Mois .,. G. 2.20
I TRois Mois .* 6.00

Btranoer ... os Mos. 800

DmaCTRUR
C16ament-Magloire


9


j


J


OUOTIDIEN


w J


LE NUMERO 15 CENTIMES

Lee mmuucrits insrAe ou non no- .. oa
pas rendus
REDACTION-ADMINISTR ACTION
45, RUE lOUX, 45.

ADMIMITraTKU r
Arthur Isidore


Les Con trats dze Chemins
de, fer et detIn fl(ift tat Wfl


At6 apport6 s poor assurer cette ex6cu-
lion et le contr6'e ad iiniitratif.
cL'Aimivpitration contrale est ar-1
m6e, dit le elapport,de droits tr6es ten-
Aai AproA 3 1% sztvmorta&


lei promulgae i :m30 Aoi.t et portant
.- .rglement d'adminitration publique
poor I'6tab'issemnt et I'exp!oitation
Leur Sanction --- leur ex caution. des voies ferries at le contr6e doe I'E
tat an poiat do v i t. Iii iqus ausi
bion qa'au point di vae commercial
c pent etre exairee ave: ur soin rigon-
Aiami qu.s nouc le faisions pr6yoir, m6nmesa i tout no va pas comm cla out x.ro e u oin ri
le rapport do Ccmit( Sp cial a 4t6 dd- deoraift tre. Eu premiere ligne, il faut reux. 3
pos6 ear leo bureau du S6nat. a C 'et tenir a vos engagements at force lea --- -
an document d'unt1,1xcellente 6criture, concessionnaires & tonir aux leaurs. Si
dit Is aNmvellIste, da same8 i et plein par malhear, cei concessionnaires n'd-
de consideration divnes d'attention. i talent pas commele people Amdrica oial
Le Rapport sera iprim6 et distri- I c'est-a-dire des homes loyaux at
ba6 pour 6tre diecut6 i one asance sonsciencieux, si des diffdrends nais- DE LA
alttrisore, probabemrnent A cello doe saient sans votre fate de I'ex6cation Maison Haag Fr res
jaudi, de morto que touted nos previ- d's obligations r6ciproquae contra-A R
asion so soot rdalises en ce qdi concer- t6ee, soex sdres que vous trouverex ls DU HAVRE
nle Iamois do juillet sig ial6 comme do- eas ich ant, le vdritable esprit amdri- Du 5 Jun f9 10
rant Atre le tIrme de Io ge tatis- do la czin poor voas rendre justice at a op-
loI de sanction des Coutrats Marsh- poser i une extorsion, m6me en fa- Caf6. Get article rest souleno.
Mac.Donald. vour do leurs nationaux. LR, cotes do term oat nco'e avaoc6
toMac-0Doalt. p. d'ane fraction, ,t o'i leo inscrivons
It faut avouner q t'il n'est pas trop Voil poAr le pdril amdricain : anjourd'i come on esinscrivonst
tard at qu'au point, of ia question est ajourd'hai comm i :
arrive, elle a cessd do passionner I'o- Maim it eat donnd trop d'avantages Juillet fr. 46 50. S-p'embre fr. 48.
piaion pub'ique qu'eole semble m6me aux concessionaires. Lesqiela ? 53, Ddcombre fr. 46.25, Mare fr. 46 25.
no plau intdroeser. Eu eflet leas adver- Oa en a plus donnd A quantity d'in- C'est on succ6a, at noon l'enregis-
sairs des contracts ont manqud do tacti- divide qui n'ont jamais ries fourni trons avec plaisir, puisqu'il a permit
qae et los monvemFntm ddsordonn6s et I'Etat on change et a'il fallait fair le do vendre, sani nouvele baissea, toute
factices provoqods bien pr6maturd- compete deos bamboches, des gaspilla- one suite do lots de provenance hai-
ment autour d*-. pi oj*ti de ch min do gem on pure pert* don't l'i;at et le pou- tienne. II e.t vrai qu'nn renchbrisse-
for et do figues-bfana.pa n'oot servi pie ont 6td les vic'imes, on so trouvera meant de prix doe avente n'Atait pas pos-
ohose 6trange-qu'a allormir co pro- ea presence d'un chiffre do beaucoup sible non plus, maip, par le temps qui
jets an point qu'ilsa mot amenes A riali- sup6riour A colai do la garantie d' in- court, on penout e count nter de moins.
nation dana des conditions qui p'rme'- tdert don't Is rapport do commit6 special Les recttes brdsili-nnes soot encore
tent d'afrmoer qua le pays aprendra do S6uat parole en cae terms : Punt- an retard ; c'est AD osine si elles com-
aves an rel soul goement que la p6- on supprimert I garantie d'i t6rAt .' i mancent a donnpr20,O sacs oar jour
riode d)a alarm et dos cauchemars La gI ranti d int6r~t ot de fonds d'a- IA Sant donsr change e t a 16 11/16,
eat close et qie le nomeant d'aborder mortissement eea absolument Indispen-c'et--dirnto L chan et 16 qui t a11,
ce problme national avec adrieu eat sable at l'y a pour ainsi dire pas d contr- e l bon mrch de Ii fdva A ex-
arriv6. cam oA uno affairs similaire dans dAm contr Isbo archd If6 ex-
Un dos vices d y,tbme employ pays somblables au n6tre sit td Ian- porter.
par advsaires ds coitra a 6 sdans I garantie do Gouvernement, Momeutanment, e0it est compara-
F9pouvantail, come si l'dpouvantail la supprimer aerait vouloir ddlib6r&- tivement favorable A la hi tuse ; aassi
a'6tait pas on nous-m6mesOet que ogre ment rejiter I'entreprise. Comment Ie esp6re-t-on que d'autres rdalisations
por ogre, logre do la georre civil et public & qui serait offertes les obliga- asront posibles, d'ici q *lquo t.mpPs,
do tout I saortAge d'horreurs qui Ia suit tions don't lea banquiers ont fait le14 pour diminer davanfagI le stock des
Ia pr6cede ou l'accompagne n'dtait avancesa de fonds consentira-t-il a ,s c's la Hal i qui, lI 30 Jun, 4tait do
pas plus A (raindr" qoe le prdtendu ahbeter sans catte garantie ?... Dan. 197,215 sars, lasu 14,000 mace eon dA.
ogr qa'est loncle Sam qui, do Was- lee can fort rare ot los lignes de csit- barquement. L'aonne d-rni6re, le stock
hingtonad isigA non p asb.i- min do for otd 6t6 costraitos sane ga- 6tait do 133,350 maca.
gand-rol--maim eo Jug e austre et in- rantie d'intdrtil y a toujouere ne lar- Lea prix du Hfi:i soat maintenant A
tgre, sait rendre justice a tons amn, go compensation sons forms do dona- la vortee de la coasornmation. Ni le
distinction st sait wouveat se condam tioens do ti rains, concessions do mi- cafl Sautoe, ni lea I ort'a aoxiliaires
nwr li-mAme, quard Ise doit des an- noe gratuites, monopoloe divers, Otc. no pont plus teltomeat A bon march
trees cat bies 6tabli. Qa ignore en offat Eaofo, noun aurons un chomin de for qils poissent empAeher de *emaani-
le Tribunal Suprmse des Etts-. de Port-au-Prinoo an Cap-Halieon, mo- eater one demandeoplua suivie.
Mais out us*n des plus haules-t des yonaant des elorta, des latter, des rd- L staistiqoe mensuello eat bnne.
pla impartiales institutions judisfaires sistase?. On a ait compt6 sur une diminution
aistane.. ^No auron encore uns Copagni de 400 000 sacs enviror s Jans lea stocks
O a objeest : mais ai le Gouverne- d'exploitation agricolo opdrant on grand du monde, at re cbhffre a 4tf ddpassa
mant. sileo people am6ricain soat ani- *or do vastes p rtions do domain. d'eviron 100 000 afe., puisqu'il at-
ade doe se id6es do justice, d'dquitd, Dans 30 ans on 50 ans, *i:nos som- teint exactement 407,000 sacs.
de loyanut, do bone foi, ftou les moe vigilants, touted a laign, routes les LeVi bleSaooly t le 13,732.000
Amndlcains, tous l e concessionnaires plantations roviennont A a'E at hald n, LCsb centre st 820000 sac n 909. 11
m'ofrofat pas los m$emos garanties. on pilai rapport ot on boa 6tat. Rion acs, centre 12 820,000 sacs en 1909.11
Coet At opa prendr mm e ga pr6cau- ant n n autoris douter do la bonneo et vrai qua I'aogmentation de cotte
toest koas priendre oa paiquo ye foi des parties int6rossde. anoe elat dun mi'tion de sees, mail
toadp, atre rieu sstimo do coustruc- Qeao I Sdnat isle hardimnt, i aoura d'ici douze moist, ce aurplus disparal-
dpr lit at. le de, de cponat, ma s An lassitude g4n6rals et tra- tra, pouique la r6colte 1910/11 est es-
man per Itat. dea ddifaces, des posta. a a timne A saolement 11 1/2 millions de
d o6.pode l'6clairag do wharfs daut los aspirations do a graade.maSjoti 6c poor Riom ent Sa et /2 4 million d
et, etc- etc, etc,ec, o*t, etc, psisqu M rit6 des aites quia s r6woeillerout d sacs pour Rio et Sao, et 4 millions .
vol ayes Ia maia doe oentrat et m- bion hsearx quo doe homms pr6v do sac pour l autr ort.
qad lW uvouale ef stedoomer tes alet ppard peourax an avenir La romsommation en 1909/10 a 6td
A aem&, p us o e fuipable doe qWdo, ne vue do travail et deo do 18.450 000 sacs. L-s eals points
IN 4easute, pour unraison on pour obts oa Io saw&6s ser an plus Ila- noirs Pont la chert relative du cafl,
a sfes, an point quo rvou los 1 orW. bortosx, p ordounad. d'abord, et la prochaino production
umaf avi tonstours beaux avantams, Los cootrat. ve.6s, if faudra veiller A br6tilianne, ensuite. On escomptora
k esA&- qu- los e tesstu I aioulear edx6outios. cotte dernibre d6sI le moin prochain.
bMl qwv pialus m voas- T"uts los garsatids ddsirables out Toutefes osera-t-olle vraiment aamssi


grande qu'on le prdvoit ? LesA perspeo
tives on sont bonns jgsqu'A present,
mais le mois de Jji:let at Ar it sont
encore A pasesr. I est difficile aujior-
d'hui de savoir ce qu'il fant fair. La
sonsommaiioo, comme oous a1avTon
d6jA dit, noe croit pam A la hauwse, at
quaint A la sp6ulation, e.ll a d'antres
li6vresa courier, depuis qne Ia e Valori-
sation a l's 6cartAe du caf6. Pour biol
fairs, it faudrait mainteuant de la baia-
**, quand lea receites se front, atin
do trouver one baao do coarse propre I
fair renattre la contiance.
Voici les prix quo nous co ons pour
Is caf4 Haiti :
Nature Cayes, JArdmie, ft. 48 9.
Cap, Port-de-Paix, fr. 49 50.
a Jacmel, Goaoives, fr. 51 53
Machine 6pierrd Saint-Marc, Petit-
G Ave, Gonaives, fr 5358.
Trids choix, fr. 57,60.
Choix extra tri6s, fr. 61104.
Contrat to 2 trill6 JuillatgD6cembre,
fr. 58.
a JanvierjJuin 1911, fr. 57.25.
Cotoe. Le cotno e-t trAs came.
Pour Is produit d'Amdrique cepen-
dant, la tondance ,'sHt deruibremeat
conuid6rablement raffermoe.
Le rapport du ter courant, no don-
nant quo 80 7 0(,) commae condition
de la peute. a rarnen6 quelques ache-
tours A l'arti le. 0:. a beaucoup con-
vert.
Le produit baition eat toot A fait n6-
gligd. La consommation n'eat pas com-
me Ise d4couvirt. elle n'a rien achetd
depuis ddjA desa emainea. Nous cotons
le Gunaives et le S'-Mare A fr. 92 Ven-
dour; le Jar.mel et le Cayes A f- 99-97
Vendour. On on a fait environ 400 bal-
leas fr. 99.
Stock : 1,175 balls.
Cacaos. Dane la quinzaine dcou-
16e, il a 64 pratiqu6 environ 400 saoc
de cacao Haiti.
Jdr6mie a 6t6 pay6 de fr. 49 A 52 ;
Cap courant fr. 490 51 ; Cap bone
iqualit6 fr. 51 & 63.
Le marcb6 st toujours tr6m faiblo et
pour ainmi dire pai d'aflaires.
Cuira. Importations oales. Di-
bouctl6sa : 658 JrAmie secs a prix aeo
cret. Sto k : 719 Hai ti eca et salie-
secr, 231 Cayes secc, 173 Jder6mie saece,
22 Port-au-Prince seca. Tondance
calms.
Oamp6ohe. Sans changement
et sans affairs.
Miol. Faible. Couar fr. 50160.
Care. Falble. Coara fr. 172 1,2.
Graine do coton. Fr. 17118.



LE SENAT

Siael du "6 juillet 1910.
Aprit avoir ddcidi de porter la discus.
sion do rapport do comiti special A la sean-
ce de jeodi, le President lave la soance eo
signed de desil A occasionn de la mort de
I'ex-Senater Barau, et d6sigae one del6-
Ltion por porter le. condoleances da
Graud Corp ila famille.


_ ~_~__ ___~___~____~ __ __ ~_ __ ~ __ __


I I




I- Y *-


- ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ r -I~l -.---'- y. -S


TRIBUNAL CRIMINAL

Affaire du 15 Mars
I)EUXIM1;.: .I)URN E:
Io.s tltnoins.
I


L'audi-rco s'ouvro & 11 hioures moins
) ia,' nI.p I dp* t6mnmin. Ilats sote i
pl.s gn, i' Doi!bjre qu'hier, et parmil
oeur s trouve une dame, Clara Dojoie
ci lz 4ut lot ar 6 llo'ace (**Ico et -
dout it Altit l e mani. i,', j g, sornt RENSEIGNE MENTS
des hmnim elie "bli'ant d'At e e -
twadue la premiere. CGaara Djoie oe ra- MErtO AOLOGIQUE8
con' o que des c cho f A )xi-el' aC el' a sc3orvatoirzo
elie-am16Ue assis 4. (C. OA', le 11.wa s,
vers I1 heu'es du on'r. Elll ^tatt co3-. DU
ohae son mav i a s.. E pe ei-tea d SI-MINATRE COLLP-GE St-MARTIAL
tout A-co.ip un cri : au fen o t Ile g6- MARnt 25 JULILLrT 19'o
misbem n e d'uni porter q 'o ,ouvra. a omtre -
Kn uri in,4tant la m ison i st crri.6o, aromtre a midi -d2 mS
rempli d'hommes arinA., armi les- Temnperrttureaminimam 22 9
q* ols elle ocor-ait JeJa.-.is MArisi.-r (maxiruem 34 5
et Aug .'to Laioche', dit Fjsi 16. Hora-
ce est soi.s sea yeux &ryt6 p..r Jean- Moyenoe diurne de la teampirature 28 6
nim Merisier q is le prend a la gorge, Ciel nu g-ux i'.p midi B ise d.< mer
landis que a Fj-il 6 a ,e dtirage vers t6galiere -B uma. Ba ore-re conwant.
Ion boudoir. E I- siuo' Hr a'e eitraint
par loo toldats A la rue St-Houor4, J SCHERER.
*Ile rebro.a.-e chomin sur I'ordro de, Cours de Bourse
son mari. Elle a A peane fait quelquae 0 Andricain comp- nt 445 0[o
pa, eoile ron on-re A ban Nan A qui Lonsolid6s 6 oo 5 o[o00
a:le deomaule de s'employer pour sou- Consolidds 3 0o0 25 c10
vtr Herace Cico ,. Arban lui pront; 10o Janvier 48 olo
son concourse at la qia te. Mais tlle Provisoires So olo
noe p u- pas rest r ,hez ell*: ,lia e Ties ble:.s 21 12 olo
re-nd anx etivironsi do gimetit e. A Ia Titres roses 21 010
ouaur d'an cnu- do feu, eiie r.ecoonai, j Traites sur P.ri; 2 1I2 olo prime
grI e a la couleur b'!Wachi- dd e4 v'e-, Traies sur Hamb u g-P uis 2 o010o prime
imeat,. Hirace C ,i.-uo dejA mo:t. E l Taites Djc. de la Pro-wce 1 112 ojo prime
pous-e uu cci, zLue femme I'entraiue Cheques str N Y, prime 112 olo prime
ch, z eile. Cheques sur Paris, 3 112 01o prime
Q-oi avez-vou. recorn'u ?-Prsoa, e. 'FTrjnsferts su- P.irs 3 314 oo prime
il t.is it t0Is noir t je vne suis pas reE- Billets de cinq gourdes a olo
the jusqu'A la fin du dram'. Nickel escomp-e 5, 4 si2 olo
I-terpallA. *Fasuille, avoue 're al'f L3 Docteur Ann. -uAl
ch z Clara D joi'. Mai il a'est p Acruellemnrt A P6.onvil:e, p )U raiion
mout6 dans a cbaradbre. Djo rate, il de san. a l'h:)nneur d'anncncer & sea
n otait pa- Is cbhf dA Is co'onne qu clien que pr r du e aoa -ochiia,
a arr4A Hora'e Comcou. Arban Nau iseaenvilee ndi m.rcred e. ven-
onflrme ce qu's dit a p:opos de li d.edi et se tiend a 1. d;s-osuioa de I'As-
t6moin. distance midico-chirurgicale 1 2, Tu Pd-
Clar. D6jo:e frit iplac- a Beauvais 1ro, 1C2.
BrAva qui a au si A racort- d.e4 cho- .
aes qu seo ont 'paso.- s ou ses yoeu. Fort- Prirc, 6 J. et 1910.
0 ticier, it faivait parties d& I',scorfe Cinema-RPoOsseau
q.i gardait Masiillan Coicoa srrAt4 at Lt R prisen stio. de M, Russeau a eo
r.Ieuu A la tribune di Champ de Mans. her au soar tou7 1'f. t qu'on pouv it a-
II y a vit encore Ia F ail s t Jfn- endure. Les vues r visantes a possible
ast Mavisier, av'c qui i' 'Ila tli ti trd ort attir ues'dni arn di paubc choiri qui
arr6,er Horace Cicou. Au Chain d o atti edzv- pub':c choiBi qui
Mar., ii a vu venor une fo... A bua N &u js'ait done e mdrqo avec qu l'He deeI B e
potear towWants.miasionvin -r is gA-A-alvne.et on a rtmtrqu avec quel'e dexti'
Dortetar d'ene mission no ,r Ko gA, -l Mr Rounsean m ,de son aepareil.
Lecoute, il 'as pat vu E ~.n- nut Di- Mr Rouseau m ,A so nnpareil. deri
iand, qu'on preotnI 4ltre a 16. repset tiordn ec inie:ce Ia derni
Le t6moia n'a pas a-'i4t16 &A la fruiila- resent tion anorcie.
de des persoones arr6t4ea in 14 ma-'. I "' ----- '--"" **
AprAs B 6va vitn eout d'aure4 tA4- Trbune du Matin"
moins, don't le pluo impjr'a it e.t -,
A-exis Tasy. j
Le i.ameli 14 mar., il alia oirM TI
gDa6ral Nord, a qui l'ob ig.-ait A ui DIF A ATION
ten ,re cuamp ch qu se-a.tiu. dJea va-
lIturs exp6dides on province. a Ca-ui.- ALPONSE POUGET
Ci le chaga d'aune mitsi( n [or le I
g neral Leconte, qui to frouvit an BT
Cbamu-de-Mars. It a pazsd as Palais M ARM ON T L. FA.ETON
la nuit du 14 au 15 ma sa niail ne Condam~is common diffamstoturs
sait rien de ties doe rff ire Mloif-
.ire public et partio civil Je pressat --
de questions : i a va-MoaVrtsuil Guil- LisanT, EGALIT*, FRaTauIrrz
:wo3ame su Pal ig le 14 miar an so r. RIPUBLIQUE D'HHITI
M nreuil est-il si rti lendant !a nuit ? Extrt des minutes
it n'a pas pu le voir, il dvrmai*, e it du Greffe du tribunal
nt s'est r6veill6 qq'A Quatre hr.m es du civil de la jurisdiction
matin. Montr.al dit *rft sorts dn du Nord-Ouest.
PIalaist4 here 112; i'a-t-:1 va pas err ? AU NOM DE LA REPUBLIQUE
No". .
i *~~~~TT< i i


La t6moin a racont6 ao "r u, le 113
mars, A 7 hours di martin. de g40 ,6-
raux venitr fair rapport d-. 6v6n.u-
men.tt de la nuit. II u-s mem-n suisi-
Longue tirade dw M* Fiauct- qui croit
surprenare une eon'radiction entrap blei
d-tl eateoe ddposiiousdue t~moin. Mais
qfi eat le g6ndral qoi a parl6 ? L td-
moiu liait par dire : Le gAi,,ral Juies
Co:cou. Lad6fr. so exulted. M Hudicour t
preaod i parole et expliqae qu'ao< un
asrre ta'a pa faiie le rapp-irs, Jules C)i-
osa 6 an. alors commandant de J'ar-.
ronia, r- eat. A une observation d'an


Lt ribtunal correctionnet de lajuriaiction
du Nord'Oaest, siant A Port-de-Paix, com-
vp emment reoni au Palais de Justice de
ce'te ville, a rendu en audience publique
et A 1'extraordioai e, le judgment don't la
tenear suit :
Entre
Le siuear Marmootel Fa:on, aulmre d'6-
tudes au Lyce du Cap-H tien.
Et
Le sieur J. Adhdrmar Auguste.
Le Tribanal,
Apres en avoir ddlib6rn.
Considdrant quo, par exploit en date deo


ljure', We Francis as l6we et dil quo alil y
a dt- j~s6. milsusAptiblf. d-4 t bitir 14
crim-, d f.n vnit qrui 'absoudrorit. Le
jur6 D 'ca~re 1 repo-od. Tjmalla. L'or
'Ire PsiA PIF e 146'. bl', jirA.4, Mir i!4tbr
pnbli.-. t v-,,.op, 'e.n v -,it ; I'.su ,.vicp
Ott :.V6#,. 11 q -ot ht buies du soir.


2 et 4 mars dernier, do Minis are d Ild6ric Statuant tant en la forme qu'au food so
Durand, huissier do tribunal civil du Cap- le m&ri-e de la diue opposition.
Haitien, e, Phi:us Lcroix, hu;ssier dou ri- Sur Ies desx premiers moyens:
bunal civil de Port de-Paix, dqlment no- Csidrn que siur Marmool
fi6sau Minis re .ub:c et A It parties civile, ai6 drant que le sieur Mar ge tel Fa
le siour Marmontel F..on a d6clar6 fe-amer ton a con cn, par e judgment du l
opposition au jugement do 27 janvier g9to dffnatiero, reproch 6 m sieur Alpho'i
rendu con-re lui par d6faut et signifi6 inanreproch u sieur Alpha,
26 itvrier dernier, eque jugemen, I'a uconnairsance, id', votairedant et av
condatmn. par apnlic-Iio des artic'es 3T13. coaissance. aiddl'auteur dana Ies.faes qui
316, 44. 45. 382 -6e e 7'e ali6as d Cont consom, que les deux premier oyo
code p6i;l, h jo i esnw e Coaida que ls deux premie moye
hoe h cls gouh'ds de dore nge' ~nn de ddfa e sont en complete conrrfdictioS
kah -t ., avec I-s f ts mtzn de la c use; qu it rel%
aux f ais et d6peas, A l'i:l-er ion de di i. avec l f:s m nedeIa ciuse; qu'il result
e ieot in- xcnso. d.nas Jx eijo:naY Ju ene tfr, de I'ms auction et des d6ba'u et
.ys, pendant quit ze jou A se, ais .:no.bne des nu Ir m ro s 19 aioduo 29
ce, come complice da seair Al.,honse I n v Cbre 9et r rs I
Pouget, do delit de dffara ion envers lek Ia "ie CAble' que Ie sit-ur Manmodel
sirJ. Adhm-r A.goste, p rti: i- Feton a 6.e le rdJactear de ce journal A
J. A A p r cpcqul o6 sa complcit6 au dea!it
Ie, etc; Im enonn6 fu relev6 centre lai ; que aul
Considiraat que cette oppo,ition avec le numro d1 31 ouit 1909, de ce jeur.
as,gii ioiia comonr.it-e dev.,n !: :t banal nil, it estdit ceci : "'c'est pourquoi le di.
d: ce.ns tst rigulirce ei !a frrie ; receur du (Cble" annoace i ses lecteaur
Rc)it le dit sieur Matr-a'.ei FP. on que la nute A'phoase Pouget et Fae.
opwosant A I'eAcution da jugcimut p'r ton en police correctionnelle pub iee dana
dWft t sus-6norc6 ; son numtaro du 27 ne saurait proeoir de
ConmiJerant que, par des c ,cclusion, s, rd:cton pace qu'elle mmine d'on i-.
6cpi.^, d6poskes et d6veloppie. a la bare td es*6 qni fait partie mame des "anooncag
pir Me N-cktr Linoir. son dtf-nsecr, Ite udi:i.irs"s s't n'en est pas le ditecteur,
I-'venu M irmontel F c on fondc soa op- et parce que cette no e content centre Mr
position sur cc qce : Fie on dt-s .Idga ions mensocg~res qu'ea
sa quilt de red'ctfu- en chet, il seserait
t o it n'est ni le D rectear, ni ie rddac- bien gardb de i ublier '; cc.
teaur, ni i g6r.int tespnsb 'e, ni I >mpri- ^Qu- dans le num6ro da 29 novembre
pImeur da journal L. Ci~bi ; lqe n e 1909, oile ivant sa coudamna ion, il eat
pail, avant la ,.ub':c3tion d- li let-re du r:lai6 qu'i vait pri; part A one manifests-
sieur Alphonse Pog.et. on ne I a vu pitn- ton de la press, en quality& de ridacteur
dre aucune de ccs quli6', ni am6re s'gatr do "Cnlb'e
auan article drns le ddrt\u.- d, que la lo0 Q!e le premier m.rs 19to, le m4mejour.
sur la presse _yn, de ermrl. les pCrsonnes na annor-.it A se; aboanos que Mr Mar.
responsables dans le cas de .14it de p.ese, mon'el Fascon ne fit plus parties de la Id-
on s'eaplique diffici.ement qu'i at rpu ktre d'c ion du CAble ; qu'l es- vraiment
condamno comp'ce d un d6lit de pesse ; curieux deconsta-er que sc prdtendant sea.
qu'il n'a, an surplus, jam'is procure, de; lerent ", prote" de I'mrp imerie du Pr.
instrurnets, ni aid6, ni assisted I 'ateuada gr6s. iI n'.ii an ts oto:.,e co-tire I qua -
dc it Monsieur Alphonse Poug t;2 0Ii ni ,i 6 de relic ear q i'd algae lui avoir did
d:i que le prote de l Ip irnericda "Po- ati bule pcu, le basoia d. la cause, alor
gei c'est-a-dire qa'un siuiple employed q.,lt.ait c'peadint cit depuis 1e 27
do sieur Fernand Questel, stranger e: pro- aoq 1t en police correpionunel! t ea
pritiatre d: la dite rnvritneria ; qu'aucm cese qua_ o
article ne great tre public san; la partici Qce ii est important, tout fois de fire
cipaiuon du directeur do jour.il, puasquen rem qee n'e't ps ant par rap-
saqualat6de ypographe, chest lu qui com- remarq R te que nt arra-
pose le journal ; que is sicr F. Questel, s a b tc gagtor qu sa r
propriitae de l'imprimeric a eu conu.is- aoi cooper a la b icii a de ,s lau s
sance de la pub!icuiona de 1 'r icle du s;eur d ffm .: ;
A phone Pou et po ir l'avoir In avant son Considrnt qn e du gra-
appatiron; 3 0 Par la lettre i da e do a8 rConsi drant ql'en I' cor-e d ., -- ost-
fevrier dernier do sieur Philoc as Rtche, dans% I' -e publicafeur de fad pet-
grM flier du tribune cidil du Cap-Hai ca, i poid tF po isuv ; qee pIs di ons de b
est prouv6 qAe c'es: lui qn a done au lot do 28 Octob 1885 la pesse
journal a Le CAble a, le dispositif do jo- sot ps contraires A ce la ptio
gemreut renda entire .es ; pout A phone Co-,id&traint a affi ct ant que Mis
Pouget, etc ; qu'en presence de cet.re le Chs. V a Dson chas erard Q
tre, ton I'/chaffandage de combinaison ten- tel out ea connaissace dc p it16;tre diIt-
dant A fair condame r l opposant tombes. mtoir-n por I avoir lue Iat son appl-
et it en rdsule quoe la note donnant li-u A inotin, le priveno a beu .de sd- disclp
articlee de M.Pouget proviendrait pa 6- de re fat, que rvler dea l euo cEa oe
Me Adhdmar Atagsie l ioaetu- ; 43 Le ne faia t quo rivtler d a VeauxCong
Me Adhemar Ao ges limamle d; 4 Le places de cc ddlit, posqno 'ls ont sea-
di:ecteurn d "o CAble dut t a sato e d'oueleea ce, rit avao' 4ppait"
note publide dans les an ones azrciai- Mnmontel Fke on ne di jet l'a sp-
res ", aononant qae le sieur Fa ,on. dda- porti A 'impression o i ji person a
teur en chef do journal L! CAble a paotAeur I'ia a resiA ,o.heS prub.i,
oru coojoirAeien(e avec Mr Alph n ,e Po- s q' i me suo Mousiest
geot one citation en police co:rectian dele Qi estel tn' m articlesm midi se
le Qiestlr hao 1 ii'article to rmid i oeft
-dciarer que cotte note est inetac e,pu-re our do m gasin de otr a; quil
qu'elle content des allig: io'as mensogd- r a lieu dm coclre quoo iit qa
res qqeU Mr Faston a se crA gArdi de pu-y a lieu dr conclure q0e abeit a
bicer, s it d sit ridactear co chef do loer- per ottre que le fai de o. lui-
a L ld m e ; ( voiltIntere ad Moa.
ual Le Cible "et qun'il se charge de re- et8 c l e ot ec ad mpsA
lever devat sla jestic e ; 0o L'iat r acti o Quesl t Des'ongchamps
doir e, publeqa.- ; que le, al' gationas con- Sur le 3c mi n
tenoes dans r'cxploit de lhuissier Gue vii Cnsidrant aqecpaur.-er ce moyou,
Mnigat. ayant trait A 1 d lara ion des it ,uffit de fire Mbserver prFveon qae
siteours Fernand Questel et Ch. V D.tong cc n'est point pour 1a p !iit6 doned'
champs a'ont aucane force ldgde: ceux- a disp-sitif do jagem at ,aterlocutois
ci a'ayc pas compare aorme t'moias du 17 Awlt r9)9 do Ta und Civil do
A 'audience do tribunal ou its auaient C'p-Hairien qu',l est pour qj, isis bus
do fGire cette 6claraion en presenceCp-Haequigtpo mass
des partia; 6 o les juges do trib a cr- pour avoir coop rd A ia pu icason de
rectionnel de Port-de-Pais out trau'formit et re onvere do ser AAJ se Pa g
le delt de cdomaie on de "dhaora- anress~e ac sieur J. Ad oae Aisni
ciation calomaieuse" eo d6 it de d ffan- dns le Cab'e ; qu'es ore, it
tine, le sieur J. Adhdmar Auguste ayvnz p npessai-e do rechor er si c'egt
citE les sleas A. Pouget ot M. F.eton p~or prevent oa 'e Greffi t Ri e qui svalt
voir dire que les fAi s 6aonc6S soot fieu et pb icr le jugement prdci
ti oant 4dime ati,6 dan, I intOe-ion de luil Sar le 4tme m en ;
nuire: tootes chose conasutuant l dbi; de Corsid&rant que Marn vel FactoS *a
calomnie; 7 ole j igement du tribunal coa- pa. fidllement transcert s ses ma.a7
rectionnel de Pori-de-Paix est nal pour d opposition ce qai a 6 pobha d qO'9
avoir applique I'arr. 957 du code de proc.- lies de "' si Monsieur *, oa dslt U
dare civil, sans en direle motif etc; 8 o dac ear ea Chef" le no 'ro du 31 Ad
Q.'en~ia aucua cas de complicird ne peat d.i mutoa le '" Cible Ia rubih
a.re relevd contre lui, qm'il na pa pris i Usne ectification odse sir diU
part ni directemout, oh ivdirecumaot. an tivemant ccsi : par qs setOes
Lddli: reproch6 au siaur Alphonse Pooges; consin centre Mr Faoio do. a11q8l1


t





- .r..- -


po as quali~jde i iddac cur
SSat.tfi.O moysi ; Dhcltra'h-.n
dssitars Su.osfel et Desiot'gshir-.ps
Pebliclid do I ims-rac ion:
C~omsidimat que sormmdo par to e d'lviu-
slor Guosiil Manigat dasvoir i dici.A-er qmi
adoond polblicitd A I& lettite diff,-rns oir.
uddo &sacr Alphonse Poig-, IVs
shnQeesilet ciDtalongzhamps vc-''-4
jdar6 que c'est le sictir Mtrmonitel Fa~t -P
qsi,& leurinsuns fir 'ins~reir I& di a le't~e;
que cetto d6:lsra-;ioa a ~64 wrmibe o-idd
bats i laudiamessorrec'jonne'llede 19 janvier
dwnief,commrnefec I cit encore, vi .rd'bui;
quo I& Pantic *ivile on Svajitfait dtat to
goars do ii pltidoietie ; que t'acte qui cou-
li en: cotie ddclafation 4dliitai i it AIidis-
ituion do tonics lot pxrviirs ; qo'ircu-s
no dinmd msex juges corroct~onacls do
faire editor dons ouars 'i- s d corvic-
&lMs, los dctii s so a w s :u t dz'b ti, '- ,--'
P.0666 nN, parties, a-uts qw: louts Ln',
cations m ant p"s # 6 iumprimies par 1A 4ij.
Lense prod dite par cliii-uj~ue crtles'
oppose ; qu'en smatitre CorcOMCu10e i 1
pussy. des dilits me id site pas uniq-e-
imeat ddodibat cr4
SuiLa iGe6* oyDI


' (SiRnO) Brierre, C. Alcirdor fils, Alia
Tiphaine, Simioa C. Cd!estin.
SI1 est ordonod a tou huissiners c ce
requis de mettle lIe prdsent lsgemnct i
eaxco ion ; aux officers do minis ire pu-
blic pits les Tribunaux civil d'y tenir is
main ; A tous commandants et atres offi-
ciers de la force publiqae, d'y priter mamim
forte. lorsqu'i;s en seront Idgalemeat requis.
En foi de qioi, la minute do present ju-
geme-t a e 6 *ign e par !es Doye-, Jug- et
uplidaont de j-ige et le g effer, Alix Ti-
ph-ire, C A'cindo: flit, B *etre e, Simno ,
C. Celestina D
COLLATIONNil
Pour premiere grosselddlivrde A Me Th--
'as Jn Jacques, ce jourd'hui si< M-i ial
nerf cent-dia, a, i07e de l'indipendance
( signd Maurice, c rminis greffier.
Ei'dgistrd i Port-de Patx, le sept Mai
mi veuf-dit au t-!io--ecto 72-73,cse N"
8oz du r, g -rc B J. **.1t'- ijudiclaires.Pe-
,u ueQ gouidc pou( d uoi i. et vingt ciaq
Ce"e ItUe poor droit propanionel.
Le D)aCotie(r princip I de 1 Euregistrewmst,
( Sig- ) S DAXIEL.


Pour copie conforme :
( S god )


MAURICS


-.Ccnsiddract qu'il n'est p.s exact de sou- Avis
teoir que les juges oat itiasformi u ;e
poursuite en ddaonciation calom-ifu%- A vendre an cabronet A beufs attelt
en dilit ade 4.fiamItion a ; que .. t,: r.es ave, acce- soires.
meme de la citation in rcducive, on tele i S adresser A Monsieur Louloate Ci-
we ceci : a Vor dire que Ie. fAt imputis vil en face di, moulin Cazean.
A Me J. Adhemnr Aug-'s e par le no:nm n .
A'phonse Pouget et publics daus le (Cab' e) C9ze u I 25 Jullet 1910.
do 24 Aoti: avec la comp'icit: du orarx. .
Marn.ontelaFacton en ba qaali d- Rdd e.i l
teur cn chtf de di. journal soit faux et
qu ils ont d,6 m4chimm.-nt e ho iteuse
ment imputes A Me Adhem.r Auguste d cs
le but de lui nuire et dans I'in en ion mil-
veillante et intiressde de porter arttin e A La Banque N.'ioniie d'Haiti a l'hoa-
son honneu:, 1 sa considd a ion ct A sca t ur d'irntoimer tea clients et corres-
'crtdit a etc, que I'article 351 du coe poudaa. s quo Mr Henri Bridault eGt
mal "dispose que senr coupab!e do d6Ait 'harg6 de la Gerance de son Agence
re d fiamation celui qui ...s...... soitdans de Port de-Paix.
es crtit imprim6 on non qui aura 6 6f Lf Directeu, P. I.,
fiche, vendu ou disvribau, aura impute A L Directeu P. I.,
na individa quelconque des f.its qui pot CH. CAMPAGNE.
meat ccinte A sno honL.ear e1 sa cons.d- -- --- -
ration a ; que Lu'le part, siCer I. Adhd- Dr Robert R. Ewald
mar Auguste ne s'est pPliat d'avoir die DENTISTB AMaRICAIN
dinoncd A an officer de jas'ice on de po-
lise. D retour des Etats-Unisannooce


Sui tl 7* M V-YE
Considdrant que lorsque, c .mme ccnsd-
quence d'une condamna ion, surn u p( au
deht di press, la partic civic conclut
contre le priveno A I'iausr ion du jug,-
aent dans les jcurnaux A 1;t1e d- repara-
tion du prdjadice qut iui a it6 c.us6 par
k ddlit, ks juges peuvent,- sans au res
motifs,- ordonner impressionn en ver:u
des pouvoirs gntdraux qu'ils tiennent des
articles i168-1169 du code ciitl, in et 35
do code pn'al,ce, accessoi em:nt aux dom-
mages-inti s. .
Sui Lg 8* MOYEN
Cousiderant quo le sieur Fation na roint
preseatt des moyens de defense p;uva, ile
telever des condasonAiocs con're lui pro-
moacdes par 1l jugement da 27 Janvier iaer-
aler, que ceax prdsentds ne p vent 6 ren
adaim sans qa'il s'dlve coaute ie tribunal
am certain soupco de pirdaliti ; Qa'il a
Piticapd A Ila publication de erat d.l c-
Oaerx et qaitL a volon'airement, avec con-
paissance, aidd I'aauor damn ks fails qni
PAR CES MOTIFS
Ddboute le sieur Marmontel F. etoo de
ceM fiis et moycos d'oppositi'm au jug--
SUm d 27 Janvier 19to ; en consdquua-
Sa ut que a jugement sera excu e selon
tr fomet se muar ; at condanmae p. Fae-
Dom, a4 i q*il succombe, sex ddp:ns, li-
ulides A*W smame de Vingi six gourdes
itle sept*stitmes dnt distraction au
fit de Me Thkles Ja Jacques, anu oftres
di oit.
SCA ou SUA saM Mcrk
Dona6 de ooas Aliz Tiphaine, d -yen,
Wtolt ckidor fi s.jage,et Chrles'Brer-
* suppidant de joge, en ordsence de Mr
Poas, subititut du comisj're do
stantent de ce ressor?, assiuds de
t&Simto2 CEvest CEl-.srin, greffilr
Ui on audience publique, ce jourdhai
1.mil neaf cent diz, aso o7* Je


A sa nombreuse clientele et au pu-
blic qu'il se tient A leur disposition.
Port-au-Prince, le 25 Juillet 1910.
7. Rue Am6ricaine, en face de la
Mc delein e


P. C. S.


A I'occasion de la FAte Patronale
de Taomaz3au, dimanche 31 du con-
rant, In Public eat pr6venu quo
SAMEDI. 30 Juillet. en outre du train
r#glementaire de 3 30 p. m., ua, EX-
PRESS laissera la Gare do Nord a 4
houres de I'ap.'--midi pour se rendre
directement & THOMAZEAU.
Horaire dta Dimanche
31 Joillet.
DMPARTS DR LA GARE DU NORD
Train suppldteuntaire: 5 30 a. m, ce
train s pr d quo de passagers do
111* classes et NE PREND AUCUN VOYA-
GiUR A IA GARE DU NORD. mnai SEU-
LEMENT EN COURSE de ROUTE.


Train
Train
Train
Train


rfglementai-' 6.30 a. m.
Supplimentaire 7.
rjglementaire 40.30
riglementaire 3.30 p. m.
DIPARTs DE THOMAZAEU


Train rdglementaire 5 30
Train 6gleumentaire 10.40
Train r6olementaire 3.
Train Suppidmentaire 4.30
Sisr Toes .es trains suppldmentaire-
du Dimanche 31 Juillet et I'EXPRESS
do Samedi B0 Jaillet, la DIRECTION
ne dMlivrera quo des billets ALLER-
RETOUR, valablem pour *a circons-
tanc, da SAMKDI an LUNDI INCLU.
L DIREOTION.


Voulez-vous avoir


Un RHUM alliant A ses qualii, de finesse tout Io moelleux et tto1e J6
'uavit6 desirable. Un Rht u brill nt. Un Rhbm vermeil. Ua Rhum a arfsM.
LE R]HU.I NECTAR EST TOUT INDIQUt
Allez la Distill-'i,. d d 1 Po-to (Grand'Ru', vis-t-vis la Posts.)
V.uIulez- vous avoir aussi
Des Viis d Bo d m x t.tijIn 1t exquis, adressez ous & la momnse aaisoS

LE BAR DE LA POSTE
GRAND'HUEi, VIS-A-VIS LA Posrs.
VIN ROUGE 3 gourdes le gallon.
VIN BLANC 4 goardes le gallon.
Ceote maison possede le plus gros stock de vins fins en bouteillles exis-
ant sur cette place.
CHAMPAGNE-KOLA-BIlIhtE-.MADIERE LIQUEURS -RHUMS & TAFIAS.
Le BAR DE LA POSTE olffira un coquet 6ventail A tout acheteur.
Pour le RHUM NECTAR il sera 6galement dilivr6 aux acheteurs
un boon pr;me Achaque Itrai'on
Contre 10 Bons prime nous offrons Gratiatement savoir :
Pur 10 Bons prime de 1 gallon 1 gallon de Rhum Necta


a 10 d 1/2 -
a 10 de 1/i *
a 10 do 1-2 quart gall.
Si vo--ouezbor di RUMDLCFU.dRiuPRriprdl


1/2 a
1/4 g a
1/2 quart gall. c


Si vous voulez boire du RHUM DILLICIeux. da RiUM PUiR, vrai prodouit
d'une distillation mWthodiqlie, allez chsz

Leon L autaud & Cie
oi6 tous, riches et humbl.-s, vous serez satisfaits. La reputation do

Rhum de "L'Etoile"
as'et faite rapidemodt ta i'- x 'a'lence do la distilleriese de." L'Ittoil ",
en Plaine do Cul-de-Sac, (.u to fabriquait le
Rhum de feu Barbaneourt


Grande Fabrique Moderne
DE


Boissons


Gazeuses Sup6rleures


II y a A peine une ant., 1depuis que la plus nutritive, la plus agrdableo t
la plus fortifiant-. des boissoCs Gazeuses e-t entree dans la Consommatlem
tous le nom de

ROYAL KOLA CHAMPAGNE
Seo qualtt4s et sa fi. o s vur lui ont vite conquis uoe vogue croissants
qui est un encour-g innt in anme temps que la recompense des ions
minatieux donntas a s.i fabrication.
DAsereose de -atisfaire les goC s lea plau dificiles pen lant L'4t6de 1910,
la fabrique a pedpai au tuoyea d'appareils prfectionn6s des 1prodaite
horse pair.
Ella met en vente au mtneme prix et sous cette m6me marque ROYALJ
plusieurs d6 icieuse4 lB'ssoas gazeuses qui Perort it Providence des pter
sonnes soucieusAs d offrir chez elles 'Nexquis raffralchissemrnnts aux go*ts
v.yri4s, et pr6cieusas dans tontej lae rianions A c616 de leur aln6 : le
I yf I Kola Champagne


POUR VOUS EN CONVAINGRE,


DPGUSTEZ UNE BOUTEILLE DE COS


SFRODU ITS INCOMPARABLES :
Cream Soda Cristal
MOUSSEUX AUX FRAMBROISES MOUSSEUX


Limonade
AUX FRAISECS


MOUSSEUX AUX CERISES.
L'AogncC G*N*RALE eqt toujours an Magasin do la M6tropole 9B rue d
Magmia do I'E'at, v jus trouverez aussi ces products au mime prix dam Ioe
D4pOts saivants :
EPICERIE MODERNE. 155 Grand'rae, en face la Maisom Robelim.
EPICERIE CADET LUNDI rue des Fronts-Forts.
A LA PHARMAGIE NOUVELLE ALEXANDRE ROBERrS, rue Roar.
MASON A. FAUBERT. roe Roux.
& I'EPICERUE H. CORVINGTON, rue F6rou.

Vietnnent d'arriver


Chez W. Pressoir

Chabraques en teutre tr6s 6paisses; Selettes

en feutre pour buss. --- Harnais.


- Ww 4M- mr I -







A. de Matt6is &_Cie
DERNIERS ARTICLES RECUS :
4Ombrelles poor dame on cooler.
Paraplaies et parasols pour hommes.
Gants totes nuances.
Mitaines pour dame.
Peignos tr6s solides, en corner.
Chaussettes et bas, etc, etc.

Maison F. Brunes
195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin
Ancien membre de la soclt6 philantiopl-
quo des maltres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix
d'6toffes diagonale, casimir, alpaca
cheviote, cheviote pour deuil, etc.
Recornmande particulibrement A sa
clientele uie belle collection de con-
pes de camimir, de gilets de fantaisis
ot de pique de toute beauty.
SPitcIALTrk DR COSTUMES DR NOCE8.
-Coupes Francaise. Anglaise et Amd-
ricaine de la dprniere perfection. La
mason confectionne aussi des Cos-
TUMES MILITAIRKS, HABITS BRODftS,
DOLMAN, TUNIQUKS,HABITS CARRlS, otC,
etc, do tous grades.
On demand
De bonds ouvriers tailleurs pour gran-
des et petites pieces et un aide cou-
pour.


A L'ELEGANCE
QORDONNERIi.

42, Rae des Froats-Fortn
CauSURsuaRs N D*M 6T,POUR LAk VTms
Promptitude at soia aux oemman-
des taut ici qu'ea proviase.
Cbaussures de Dame former t tra-
vail toajours tout so qu'il y a do pla
Ifeaveaux.
Former am6rieaine st franGaise opear
Messeurs ; 616gantes et commodes.
Pour les esalats le plusA l'aise.
Travail solid exout6 ayves
*ss peaux do prenmi4relmarque.
Assuranse de grand rabals.
Otraams at LiqaltdesPAtew,

Cbez A. iUpolin
82, Rua R*PUBLICAINE, 82
En face la BOULANGRRIK DU PROGR&k
et pr s la Maison WEBLY PREaSOIR.
VIENNBNT D'ARRIVER :
VINS ROUGES & BLANCS par bar-
riqnes et par cai ses. marque tires
C6tes, de la Maison BOUBAE FRnREi,
do Bordeaux.incontestabtement sup6
rieurs a tons lIs autres vins actuelle-
ment sur place ;
CONSERVES ALIMENrAIRES de
premier choix, d4ftant touto concur-
rence ;
LXNTILL.s.-SAUCISSONS. FROMAGE.
CnRaISRS RN FLACONS. BaURkE
DU a VAL SAINT-MICHLt a
IT D'ITALIE ETC., rTC.
Grace a un personnel nonvellement
arrav6, la Maison met la disposition
des famill1s et d '- h6tels, sur com-
mnandde d la fioe Patlesorio Francaise.
NorA nBgm.-La Maison est, come
o :r el pass, bion pourve des LU-
quars et Sirops qui oat thit sa re-
nomm6e.


Francisco DESUSE
Fabricant do chauasures
La Manufacture a toujours en d6-
p6t un grand stock,---pourla vented en
gros et en detail, --- de chaussures on
tous genres pour
HoMMua, FaMMuS, ENAmNTS.
Les commands des commercants
de lint6rieur pourront 6trs ex6cut6es
dans une semaine A peu pr&s.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au Prince (Haiti)
On trouvera
A- -l-0%vem momm-


Ferrari Cernicchiaro&C*
Horlogerie, Bijouterie, Joaillerie
168, GRAND'RUE. 168
Ancienne Maison D. Ferrari
Par le dernier steamer francais sont arrives des articles do touts beat,
pour tons les gouts et pour touted les bout ses: BIJOUX. -- SAUTORS. BA-
OUiS. --- BOUCLES D'ORBILLnS. --- CHAINS POUR MONTRiS. etC.
ALLIANCES SUR COMMANDER
INSTALLATION MODERNE
REPARATION de glaces qui sont remises absolument A neuf; ainsi quo
des tableaux artistiques.
Achat de vieil or et vieil argent


de meilieurs Cirages pour tous souu-
liers A la manufacture de chaussures La maison garantit lea marchandises qu'elle
Gr. CORDASCO. IlARTICLES DE LUXE pour les principaux


livvre ainsi que les reparations
6nementsde la vie moodaine.


TARIF


Extrait du


Cigarettes


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISES en levant sup6rieur Le Bondon do
.20 cigarettes
do en caporal sup ~ieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper blo eIs
Bondon do 20
ELIGANTrs An Levant ordinaire le Bondon de 20
do on caporal sup6rieur paper rose, le
Bondon do 20
do on Maryland paper jaune le Bondon
do 20
do en caporal ordinaire paper blou le
Bondon do 20
FaANAlsIs on caporal sup rieur paper rose le
paquet doe 0
do en Marviand paper june le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu n eIs
Bondon de 20
Routl.s on Maryland et caporal supdrieur le
portefeuille de 20
do on caporal doux la botte do 10
do on caporal ordinaire le portefeuille
do 90
do la boltt de 10


G6n6ral,


GOUHDESI


1.20
0.60
0.90
1.2(
0.8t
0.85
0.75
0.75
0.70
0.70
0.60
0.60
U.60
0.46
0.75
0.40
0.60
0.30


- Juillet


1910.


Tabacs Scaferlati


GOURDE


LEVANT SUPtRI3UR (dit tabac d'Egypte) la Botts do
50 grammes
LEVANT ORDINAIRs paper violet liadi, le paquet
do 50 grammes
MARTLA pjppier jaune Ie paquet 40 grammes


CAPORAL SUPeRIsUR paper
50 grammes


bleu le paquet do


CAPORAL DOUX paper vert le paquet do 50 gram.
mes
CAPORAL ODINAIRE paper pAte brune lo paquot
do 40 grammes
TABac A PRmaS, Virginie haut goat, paper jau-
ne, le paquet do 100 grammes
POUDRo SUP3RIEURR, paper blend le paquat do
100 grammes
POUDER ORDDIAIRE, paper brun, le paquet do 100
grammes
TAAC A MACnKR roles Menus fl6s le paquet de
100 grammes


.&'agezaat ap6cial,


COGNAC OTARD-DUPUY


Pour tous renseignements


1.s

0.90

0.70


OAU

1.U

lie

US


1.1


J. LAVILLE.


Maison btablie depuis 1795,
dans le ChAteau do Copgnac
oA est n ole Rol Franco1s i4.


et commandos


S'ADRESSER A: Andr6


FAUBERT


agent g6n6ral pour la R6publique d'Halt


M" C. L. Verret



ont.e"a&*4a as sau w ue
ale 1100 a mmepo.7R"ftv


POOR* I "NOW


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs
Pour la R6publique d'Haiti


,,, I