<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00948
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 13, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00948

Full Text
Quatrieme Ain6e, No 965


Pert-au-Prince, Haiti


Lundi, 13 Juin 1910


ABONNEMENTS
U Mos G. 2.00
Port-au-Prince
TROIS Mois... 5 00
rI6partements UN Mois .,. G. 2.20
Taoas MoIs 6.00

Etranger .... Tois Mor 8.00

DlmXCTEUR

C16ment-Magloire


c


J


OUOTIDIEN


LE NUM%19RO 1 CENTIMES

L"e manuacrits in%.6rA.4 flu non a ztu
Pa% r-ellilub
REDACTION-AL)NINISTRATION
45, RUE RO..7k, 45.

ADMINISTRATOR
Arthur Isidore


n ho m e etune pore d'Etat (1) A disposer do quinrinme
Un homme eIt une poque I*do touted* lea sommrs existanten A la
sacr6tairerie RAn6er.l. L'encaiie 4tant
d'envi:o i 300 mill^ gourdes, uns sortie
Souvenirs intimes d'Honor6 F6ry de foods do 0 000 gourdes out done
lieu pour cot objet.
VII U-e commission da r6parti ion prd-
sid6e par le Grand joge Fresnl, et
L'aon6e 1820 fat h'ureus pour Bo- A l'eotr6e ,ul de celte ville, ou ils se A laquel'e appartenaient Bonnet, Ma-
yar : oelle it la complete pacification port6root a son reoour, pour le comp!i- oy, Lespinasse, Noradio. Audigd et
du pays, giAde, d'une part, au triom- meatar do ses succ6s. Matl, en acciu- HR)uaniz, -- fat form6e poor recueil-
phe d-s uio'oes r6publicaines or Go- tant leurn compliment", Boyer d6clina lir, dgaleme t, IP wouscrip'ions
man et sa bjnie, et d'Mutre pavt, A la lea hnnoe rs do ce triomphe inoppor- volontaires. a Eu mLao t iuss, Ij prd-
chIitA do la royaut6 de Christophe dans tun, en leur disant quo la pacification sident (Boyar) adrtsRa one lettre a la
le Nord. de la Grand'Anse 6tait, de sa part, I'ac- coramission do bienfaisance, pour I'iu-
Le 31 janvier 1820, Bayer partit pour corumlissement d'an devoir envers l a viter A s'adjoindre des come cants
le Sad visitor une second tois lea po- Rdpublique, et qu'en ramenant A son natiooaux et strangers, atin de pirve-
pulatonis 6prouvOas par l'insurrectio j girou des malheureux qui avaie:it dt nir A des arrangements, A des atter-
do Go nan durant tre ze ann6Ai. J6r.- si longtemps gard,, c'etaient des ci- moi moats en're l.-s cr3anciers et leo
mie lui fit f6t-. La population de cetta toyens, d-s frree do la md4ae fatnille d6bitours du commerce, plus ou moins
ville so port an-devaat d" B y-.r, nous q 'il rendait A la socidtd, non des on- ruin6s.
app end uone information, pour le uemis qu'il avait vaincus. a U i a, r 6 provisoire alffcanch:t Ide
complimenter et Is remercier d'avoir Inutile ceaendant do dire que cet tous droi's A l'impo tatior lea matd-
readu la s6court6 A la Grin ,e-Au.,par' h rnmage devait 6 re tout spontane, riaux de construction dso'ind4 A role-
la rdresi ac de i'insuriecti)n qui a 16u des reeptions officielles et com- vdr les propriat6i .c-nJ.ts'. et Wutio,
ddsolait depuis si longtemon. Leas da- manrldes n'Otant pas encore coanue & jusqua dans la session de 1821 encore,
mes lui prsenotereat un bouquet em- ca moment, on s'oc:upait des ministrd4 : one loi
bl'malique : it contenait des pensues, propoi6e par Bjyer, tenant compto des
on -ouveDir dts bient4its *4pandom sur Qie'ques semainex aprbs son retour difficult qui se perpdtujaient en*re
leurs families ; l'immortelle, comm. un j It CaCitale, Boyer fat saisi d'une af- d6biteurs et crdanciers, accord d6fi-
woarire de la posterite qui 'en souviea- fire administrative des plus scanda- nitivement A ceux-li un ddlai de cinq
drait ; 4 tours, pour figure la force lteses : le tre6oiier des Cayes, Cator, aandes pour so lib4rer.
dame n6cei saroe aux grandes entre- fut souj)onia de prdvatication on v6- Ajot!oos qu'il n'y eat pas d doette
prices ; un drapeau national, reprisen- rifit &a complabilit6 et sa cii,4, ou il publique constitute a cat eflet ni
tant la patrie r.connaia-ante. a fut contato un dAicit de 142, 124 gour- da rd.:6piss i encombrant Ie tratic des
Ua fikl de Gomwn, cornrn4 Lunii fot dei 15 centimes. Immddiatement desti- off ts publics....
present d B'yor, qui Is g AiA*: c'6t it tui, Cator, dnooac6 au S6nat en vertu Mais si le gouvarnement du tempi
one capture fite par W, gnodral Fran- d4 la Constitution, fat renvoy4 par le remplit sea devoira. notre society offrit
cisque. La c6 ;e de cl meuce fat re- S6aat devant le tribunal competent lti spectacle courant et aflraux d'uu
pro lite dans it temps par un poin're qui le condamna A la restitution. Le pillage rdvollant. Une circolaire de
national qui en fit un tab'eau histo:i- trW.orior coupable oflrit lea rvenus de Boyer, quatre jours aprb*, enjoignait
quo. sea biecs, pour rambuareer I'Etat,mais aux au'oritd mi!itaires d'arr4ter les
Le pidsident so rendit ensuite aux le chiflc, a:nsi restitud fat insignitiaut personnel suspected, a sortant de Por:-
Cayes., ou il fat accuailli en pacifica- an regv d du montant 61ev6 du deficit, au-Prince avoc des charges d3 liugc
toetr de ca beau quarter : it y fat f6tA, II f1ut dire cependarnt qua l'opirion de et effats v, at le president finissait amn-
et a' speoctale. uut dame lul r6cita l'6poque fut quo Cator avait 6!6 recon- s1 : 4 Vous envrrez par-devant moi
deo varsA & a louange P; parmi lesque!s nu plus ignorant quo coupable. II an'a- lea individas entire lei mains desquels
coax-ci : vait pas aspez de capacity pour Ia char- ils auroat e 6 trouvds... *


Dou6 d'un coeur sensible autant quo belli-
(queux,)
11 desire la palx sans redouter Ia guerre ;
Entreprenant, actif, doux, et pourtant svire,
I1 se sert du pouvoir pour ta*re des heuroux.

Toites c. ovations no li flrent pas
OLblier lea sin'w, et dans cotte tour-
*a4, il adre-sa c s quelques mote A
Antoinette Moulut:

a Cayes, 27 fdvrier, 18!0.
C'est avec le plus grand plaisir, ma
bien aimee nice, que j ai rega lea
diverse let res que tu m's derites.
E'le.s ont nleines de sentiment et de
teudresse. Ta belle Ane m'est connue,
mn cbh6re Antoinette, aussi ta peox
sompter sar toote ma tendresse. Con-
ti uG & penstr et a agir d'une mani6re
bi diasirgu6e.
Embrasse pour moi ta mbre, tea
frtrm e t ( asrs, ta tante Mariette et sea
eafants. Jo le aime egalement et les
Qnu at Ion autre.
Recobi mille tendres caresses et
ne nouvelle assurance do mon vif at-
techement.--Ton once, --- BOYnR a

A la fin de Mars 1820, Boyer rentra
doe a tourney. IA.L citoyens da Port-
m-Priatte, dit Ardonia, voulurent ans-
It elai M6rer nee reception magnaif-
Im. It eret ar aro-de-trlomphoe


ge qa'il exergait, il dtait d'un caractbre
faibi.*, et it fut la dupe de certain em-
ployd sounds ses ordres. N

Dans ce'te mame ann6e 18-20, Port
au-Prince et sis environs furent victi-
mes d'u,.e strie de desastres digoes
d'etre rappelds,
Ce fat d'abord i'incendia du '15
aoot, jour de la fWte paroissials. L'ors-
toire d'ane dame qui c6 dbrait cette fe-
to, prit teu ; l'incendie, so communi-
quant aux matieres inflammibles d'une
pharmacie voisine, se propagea avoc
une grand rapidi 6, girce an vent
d'onest qui soulilait avec force. En pea
d'heures, 300 maisons environ de la
rue des Front,-Forts disparurent, rai-
nant prin'ipalement le petit commerce
di detail du quarter.
Le .h rmacion rdpondait au nom de
Cruchon et son Atablisem3nt etai si-
ta6 A t'angli des rues B)nno-foi e: Rd-
publicaine. Le feu ddvora d'aborJ les
ilets do la rue des Fronts-Forti jus-
qu'A cello de la rue des Miracles ; puis
touted" les maisoos qui so troivaient
en montant sur son passage juao'a'u
Trdeor ( place de I'Intendaoce. ) It ne
s'arreta aiaei quo devant cotte place et
devent l'tglise.
Les pouvoirs publics durent venir
en aide aux families 6prouv6es. Ua de-
crot da Senat, provoqud par an mee-
sage prdsideatiAl, autorisa le secrtald.


Un mois et domi apr6s cot incen litn,
le 28 soptembre, on terrible ouragan
s'abattit sur Port-mu P ince et a enleva
la toiture de bien d.s mraisoas quo is
feu avait 6pargo6t E-v maae temps
dano la plaiuw du Cul-Je-Sac, lIow aux
d' la grand--Rivi e, considdrablemrntt
grossiwn, cauanrent one inondatio. -
poufantable qai emporta on grand
nombre de personnel, d'animaux et de
cases.
Port-au-Prince me remeatait encore
de ces alarmed. lorsque, le 8 octobre
saivant, Saint-Marc donna le signal da
la rdvolte coatre Christoph,.
AprAs tous los nv nemen's que i'on
sait. Boyer li' march r ses troupts
pour al'er prenire possession dau er.
ritoirA de Christophe. A la 'wait, d'un
grand nombre dos regiments de I'Ocaest
et do Sid, il fit ,ortir la garden do
government le 15, et partit lui-mg-
me le 16 octobre. Duns l'aprbs-midi, it
dtait A Saint-Marc. Deux jours apr64, il
entretenait Joutte comme suit :

Saint-Marc, 18 octobre 1820
A 11 heures dua soir.

Jde no puia t'ezprimcr, ma cb6reloutto,
los trace don't uisea eccable. o*U
asui, rU ot vral, ampleament dddom-
(1) J. C. Imabor


I
(
I
I
h


magd par les tdmoignages d'affectiou
qua le people me prodigue, mri' je
sears que mes forces m'abandonneraient
d&jA si l'amoor de ma patrie n'entiam-
m-it de plus en plus mon ;ze'e. To
peindre ce qui eo passe ici est ne
choqe impossible. Repr6serte-'oi une
population andin ie par la plus hor-
rible tyrannic rendie tout A coup a I
joie et as bouhbur, to auras encre
une patite idee des scenes attendris-
santas don't je suai tdmoin.
a Mon impatience est A son comble ;
deij ju voudrais Mtre au Cap. J'ai polls-
*6 mea divisions avec tout i'emornrse-
meat possible, de sorte que la tA e de
I'arm4e e't depuis ce matin en marebe
et que je suis moa-mtme dan-A I e.poir
d'etre en route domain an soir.
a J ai recu ce matiu quatre d6putde du
Cap que je viens d'exp6daer avec qua-
tre do mes aides-de-camp. L'inteuttion
dos chefs de cette parties eat d'4're al-
lids avec nous, mais d'avoir un gou-
vernement s6pard. Cette pens6e ms
rdvolte, car ce proj-t quo je vais de-
j'uer ferait A I'avenir incertaio, d rmal,
s'il dtait rdalise. Je eno pords done pas
da temps, je brave tout et march en
avant. Sois traaquLile, il n'y aura lien
do f hoeux.
J'ai AproavA la plui doace motion
ea recsvant ce martin d.sa lattres de
Fine, d AzSma et intia de tons meo
chores enfants. Dis-leur que je n'ai
.ot le temps de iour 6erire, mais quo
je les port dau1 mono coeur. Embrasse
les pour moi et toute la famille. lhersi-
lie, ma petite bien-ai--de, est sans cease
prdsente a ma penso,, aime-li bien,
soigne la bien et fais-lai pour moi Ies
plus tendres caresses.
aAdieu, ma b.nae arnie, je t'aime
tendrement et t'embrasse de mmoe.
Tout A toi, BOYER
P S. Dis A Afitoinatte, Asuma, Fine
et C4lie de m'ecrire souvent, c'est le
plus grand plaisir qu'ellas pourroat me
fire. B.
AutUsTR MAGLOIRE.
P- S. J'ai pr4celemmeut signal
Fine, ( Fine Laraqie) com s 6tant
la souche maternelle des Faub art. An
vrai, elle epousa Pierre Faubert, Is
ntrgociateur do Concordat. Eqa remon-
taut aassi haut quo possible, voici,
d'une f.gon sommanre, I'arbre genda-
gique des Faubert, I partir do g4a6ral
e ce nom, surnommi par I'histoire
Trois-Bouteilles :
Le ge6nral Pire Faubert (Troia-Bou-
teilles). Epousa Marie Claire Guillemetto
Bronard, fille di Normil Brouard ot do
Camilla Drouillard,et out de ce maria-
te Pierre Faub rt le negociateur da
Concordat,(mari de Fine Laraqua) ; Ca-
let Faubert Elmiua Fauberr (epouse
Lucien Lthiers, iustitutrice) ; et San-
vear Faubertancten secrdtaire d'Etat st
miniature plemnio enttaire a Paris, A
Londres et so E4pagne.
Quant A Faee Liraque, sell *ut de
Pierre Faobert : C41ie Faobert (Aposs*
Joseph Maunder); C'airs Faubert,mar-
quise de C-doy ; P6tion Faubort, colo-
nel des Tirailleurs do Geffrard ; ot F6.
nelon Faubert. chef do division an mi-
nistbre des Relations extdrioures.
La vWritable aloule des Faubert fat
done Gaillomette Brooari, nde ello me-
me do Normil Biroard et de Camilla
Drouillard, sear de Poloton, Calixte at
S-icaiay Broaard. (A. M.


_


F








PnIcitB "_ldis:cnsable





dinairement qualtite de ce qui est rendu pu-
blic. Exemples : La publicity des deba s
judiciaires, en matifre criminelle, est con-
s-cree per nos lois.- Leaurs dEmeles out
rci lIa plus grarde publicite...
PUBLICITt, ajoate I'Acaddmie, signifie
aussi announce pour los journaux.r lot *fi-
ches, les prospectus : Frais de pub'icit .-
Un office de pub'icite.
Voili tout ce que la vieiille dame du
P-Lis Mizarin a besoin d en savoir. Mats
dans la pratique vous supposed bien qu'on
no dipense pas des millions en reclames
dans le seal but d'assurer une vas e nota-
rie e A u produir, an magisio, an livre,
uu theatre. 0.a compete qaIe l resultat de
ceite notorioid sera an benefice. Lt publi-
cite est avant tout on moyen d'agir sar le
porte-monna;e du public. E le se fait pour
les choses qu'on piye sous one forme on
aoe autre.
Le ga n,-telle est la raison d'e.re de
la pub iciis. Celuiqui fait dela rdclame de-
pense son argent pour en gagner davan'a-
ge : comment cela est-il possible 0
Si u f.b in: 6 end le cercle de ceux
auxque!s il vend, il rddua-t les frais gi t-
raux de sa fabrication ; sa production, de-
ver ant A l fais pous intense et plus r-
galere, est plus lucrative A tons les points
de vac.
Cette progression des bndafi:es i m su-
re que Etiend le march over it une in-
d.nstrie, est une persp active qui sedoit tons
le, hormmues d'affaires. C est elle qui, par
Ua- cafcul tfrs simple, montre que les mil-
lions depens6s en publicity peuvent Itre
re.Lundrateaurs. Sur ce point, la iho.ie est
condamiee chique i >ur par la pratique, et
l'< xemp!e des tjrmidables dipenses faites
pou: la iec ame par les entreprises les plus
prosrv es nous dispense de loguaes discus-
Cassions.
Ce qui nous intiresse, c'eat de savoir
comment rgit la pub ici 6, comment elle
arrive crccer de nouveau debouches A
l'industric et so commerce. Pour plus de
clar',, prenons d'abjrd la pub'icite scus
si formne essentielle, dans s)n activity la
plus large et la plus ginerale. Oi peat de-
fi iir 'nst son action :
La Publicity fail que le renomrn du proJuit
soit sy, onym1 de la satisfaciiou d sn bes in
r esp&e hurmaine.
Voyons comment elle s y prend. Nous
avons tons b soin do nous vitir, de nous
kger, de manger, do. boire, de dormir.
Nous desir.ns aussi sa'isfaiie des b:soins
spirituels, lire enten re de la muasique, nous
distraire, voir de be les choses, voyager,
o c. Souvent h6las nous sommes malades
ons avons besoin do remedes de soais.
Jnsqu'a quel point connaissuns-nous actuel-
jament par leafs oams les objets propres A
satisfaire ces besoins ? St ncus gallons chex
notre laillenu noos commander des habits,il
nous monsters des etoftes entire lesquellcs
nous choisiroos d'apr6s la coaleur, I'epais-
sewur, aspect Noes lui demandetons par
acquit de conscience de nous en ga-antir
Isa qualie. mais c'est tout. Nal de nous
an connait le non do fabriesat et ne pos-
sede de renseignements techniques ser la
confection de chaque 4tofe. Soogeona
minotenant A garair notre cave : nous
commanders ies vinsas marchaadd'spres
le ceas : Pommard, SaWet miliem, Basec
e lesl ChampeVgs d'aprU s lI soms desa fa-
Wkca ts os- et la cssiflcation dosgoit eablie
pDr chacon. Noos dirons, par eseable du
Mci ot Chandon, extra dry. Ainsi, voilla
n. nom synonyme de la satisfaction d'un
besoin : celul de boire un verre de cham-
pigne. Au contraire, aucun nom ne se pre-
uente A notre esprit quand nous pensons A
mn pardesuss bien chad.
I. Aaim


Maison A louer
A LALUx
Pour cause de depart. Toute garnie
ot syant tout le comfortable desirable ;
S adreoser on notre bureau.


LA CHAMBRE
II n'y a pas ea de ance ce mating A la
Ch ,abe fan t do majorItz. Us procs-
verbal do non lieuo a Es dtres.
-- -,




RENSEIGNEMENTS
MErOEOROLOGIQU3J8


CObjBerrvatoxire
DU
S.MINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
DIMANCHE 12 JUIN frlo
Barometre A midi 763 *
Tenp(raturo minimum 2
maximum 3


B=8
s2,8
4 2


Moyenne diurne de la temperature 28,o
Ci-l clair la matinee. couvert I'aprs-mi-
di. Oarsean S W i h. p. Vert de I
toute la journ&e. Bavo:ntte en haumse.
J. SCHfeRER.
Cours de Bourse


O0 Amdricain comp:..nt
Consolid6s 3 olo
o10 Janvier
Provisoires
EHprunt 20o AoAt
Titres bleos
Titres roses
Cheques snr N-Y, prime
Chbques sur Paris, 3
TraiSes sur France 2
Transferrs sur Paris 3
Billets de ciaq g< u Jds
Nickel escompte
L Off dCel


47 010
51 oio
25 112 010
so olo
50 010
5so oo
86 0o0
23 010
23 010
i2 o010 prime
il o010 prime
Zl2 o0o prime
314 010 prime
1 OIO
2 Xi


Le sMo ieur a du samedi II Join public
dims sa parti cificcille le sommaitre sui-
'ant :
Arre 6 de liquidation des pensions
civiles.
-- Senate: Seance dou 18 Avril 191o.
Cha-b e.- SEance du 15 Avril i9to
-- Tableau des diflrerces relevies deus
1-s poid dfs deTrdes eoabarqires par les
dost-nes de la Republique. Exercice l9.9-
1910
a Altai P
DiPART
Mirtgo& e R Kxvan k. Mile M.
Cavanagk, C Dej rd-n et e-fnt, S.in -
I' cox GJusse. S. Dartigu-,,ave, J. B. Bar-
tsaetemy M. B thrb emy. Roger D2'erme,
II. L'goodt, J. B az e-, L. Du oea.a.
La C Gaiet6e
Depuais que'que emos ch:que j or voil
t'clore one soc te de j unes gens. Hier. la
**Gne ,. donnait dans les salon* de Mr
& Mme Laurore Nun son bal d'insagura-
t:oo La fleur de la Rue Lamarre s'y tron-
viit. Oa a danse ti6s avant dims la suit -
s )us I ceil elncurageant dcs patrons do
nouveau Ccrcle. Noas ncu; flitons quo
'a *'G':ei,, ne mentira pas A son nom et
i c se conteitera pas de ce soul bJl.
( Comnsumld )
Arpe ateurs-g6o n*tres
Les membres de la Corporation smeat con-
voquds le lndi 13 ec 14 da couran A 9
heures precises do martin au fins d'assister
amn ezamens de deuz postulints.
Commissions d'Examen :
I 0 Pamphile Noiseste, H. Haspil et Aug.
D Archer, president.
S Genesy Bruno, Ear. Lamsarte et
G-orges Vilmomay, president.
Poat au-Prioce II juin 1910.
Le Secrdtaire,
L. OssaLm..
Nomination
Me Edgard Arty est nomme Sous Ins-
pecteur des Ecoles du Cap-Haitien en rem-
placement de Me Edmond Dapuy appeld
t la direction du Parquet de catte villa.
Fiancaillles
Nous avoss re;a la carte de Ai aoailles de
Mile Laure Prophete avec Mr Windsor
Bellegarde, Chef de Division as Depaoe-
ment des Finances.
1 Nos mellis complUmeNs.


A 8Saint-An*oine
Ce mating lea environs de Saint- An oise
dtaien ttses aSni.s.
S. Ex. le P.dsident de la Rpublique y
assisa Ala grand'messe escortde do ses mai-
sons civile et militaire.
Q.aelques jeunes fi les et non des moins
siumbles tenalent dee buvet:es oh taient
veodns des rafratchistements et des boo-
bons de routes sornes.
Le coup d'ceil 6:ait ravissant It la recette
a dd Care :ssez bonne, a, prcfic de Is cha-
pelle.
Translation de reittes
Par le steamer "Ptins Walle-a IV,, owit
6 6 transports A Jacmel les restes d po0-"
te A!cibiade de P.,mmayrac.
Os se rappelle que le po-e mo'at ';ci,
il y diz-hait mois,apres une long mi la-
die.
Ta6s conna de notre socitt6 o6 il t -it
estimf, Mr de Poam -yrac y a laiss6 de
grands regrets.


TRIBUNAUX

Tribunal Civil
Au'insce x'raordinaire d4 Vendredi
10 join 1910.
Pr6sidence Doyen Leon N u. sytnt
come assess( a s le juge Ed. Val!6s et
le supplant c'u jage A G. Vatel, assis-
its du Substi ut A. Thibani,.
Jt gements readus :
Ce'ui qu: conJamane l'Eta haitien A
payer :u steur P. jh. Dupont Day la sum-
me de huit cent dollars dans les huit
jours de la signification du present jage-
ment, sous peine d'une astreinte de cinq
dollars par jour de retard.
-- Celal qui ordoone avant fire droit,
que 'e; lieux Itigieax eatre Prade e, S--
boeoin et Elina Louis soient verifies pir
expert, si les contestants ne poussdeot
aucuo dtablissement sur les terres de ,'ha-
bitation Voltaire, et si an con.raise i's y
habitent et ne soot en possession qua de
lieux non liamitrophes A la dite hsb tion;
dit que cette vErfication sera fLne p r
Martin Ancion, arpecrtear, nom-u6 exp. rt
par le tribunal, si dans les siois jours de
la signific.tion de ce jogement le; prries
n'en auraient Fas convenu d'un autre. De-
pens rdserv4s.


t la rreoive ches lui, fie la coantriblti
de Joseph Jar in sux firas d'eanusmie e
d'dduca ion de Marie Joseph A vina ag
gourdes par moi a par.ir da sept Jaerio
10ro. compense les depens.
Celui qui declare quo le pasrse uima
A I'ouest de la propri: Denys B
n'ire de to.s pieds de large et coa
man avec hI da-ne Venve Georges Vie.
cr cr da.mae ceae dern ire A le rets.
blir dins los cinq jours de la s:gnificai
de ce jtgement s us pine d une astreismt
de d:x gourdes par jour de retard, la cow-
dame ea onutre ;ux d6pens.
Le Juge Val! s a flit plic, an Jog D
et le suppieaut Regnier au suppleant V
Celui qui an,-u' lI'?ssig'iwion donme
1 Julia In-Joseph pace que posse chez Ma.
rius Jn-Joscph oi elle avait plus de do.
micile eu, dit que !es consor's Josies n'os
point acquits par prescription le carreou de
terre situe A Courrejoles ire section rn-
rale de Boucss;n, commune do l'Arcabsies
les dic.are irrece.ab es en seurs demand;
pour n'zvoir p-. -dministr6 la prove de
!a quality en lquelle its out prEtends
agir, les condtm :ic cent gourds do do. .
m ges-intet~ s au p' fi, des cononrts Jean
Joserh les cor dirnne aux di-ens.
Entuite 1! *r;'.- I s pr s siege soos la
pr-sidence du Juge dayen V. Valme ayat
comme *--* ru !.- I *' El Valle et le
suppleaot de joge. Jnoeph S -Rome, asis-
4es du Substitut A. Thibault.
Aucune affti:e n' pu :re entendue, la@
avocats adverse se sont cottentes de de-
mander an tribuaral que des fixations.
Le tribunal a 6-6 oblige de ever le sige
2pas avoir epuise I 'cxt.it.
Tribunal do Paix
SECTION NoaD
10 Juin 1910
Les ;ff.ires ar'netA- < hie, 6 aient des
plus iosigadin..cs. Oa n'a pas done em a
enterdre I'1loquence .... des Victorin WS.
ham, Timoleon de Bardes etc. Mais tooe
jours d s proper .daibes .us prises vec leua
,ocataires, on dirait vruiment que I& mea-
tii de la vile vtuille fire deguerpir I se
tre. Les locataies ne miritent pas cepm-
dant qu'on les plagi : its jouent patIfe,
des ours pendab'es A !cars propritairs.
temoan R ymond Conitrris. I n'atte
p.s que la Juos ice econctee 1 mniAmes....
hmass is o le ch .se dc La La ison de Nor-
va Ja Chuxles. II part avec c els ct loyers,
ob::gen a ainsi N:rva A f ire des deboamn


Le Juge-suopleant Va el fair place au ju. pour tcenrcr (n possession de son bien.
ge supplant REgaier.
Coluiqui admit en la farme Geo:- *
ges Lacombe opposant au jigement pir
defaut do onze fevier de ce c annae.enda B. J. Thalam.s auclame de Talioad
par ce siege ectre lui ct le sieur Euogee Salams !e patemen: de too dollars. Le
Maximliien, rejette c)mme ml f. nde defendcur so presenie t la bare, ecomasu,
1'exception d'incompetence prodoite par les yeaz ioj-ctEs de sang. II, ne doit pas A
lui, mais avant dire droir, otdonue one Thlamas, it a pay6 ks zoo dollars qdl
visa.e des cox, devant coosis er A verifir iai sont reclames. Le dcmandcur vent fan
si G:orges Lacombe a on non detourr.e i at d un bordere.u extrait de ses lives,
des eaux sur la pa-tie de Noa l es qui te d6feodeur s'y opposant, le tribunal Od
appartient A Maximilien. Ce te visited sc.a done que la creance sera prouvee par ln
faite par le juge V. Valme, rour ie, le lives mime de Thalamas.
tribunal, les pavies ea-endues sur le rd-
sulat de I'operation,diciderce que dedroit. a ,
Depens reserves.
.p.ns reseavis. .Le g d ial Alextndie Joseph a ached
Celai qui ordonne le deguerpisse- an chiael a do osoph Anson, mas ai a
meat de Noclada Chdriska Lharlezine o vevdme jo quelq unqui prmtendait a
Charles et CidonOr Cohamesu d'une parties r e t s itaje proper r. 11 veat d
de Ihabitation Noahiles daMs les hait jours qu*oa lei eabjurse Ica s goa.des qm'
do la signfication de ce legement ; fkuue a payds A JMp Anson. Coisi ci n'aya
per ox de les fire, its pa:wron t pr lour pa ods Ar e- -condamni6 par dit, A
do retard one asteinte de dix gourdeos szoo om" powle c h o otr es dda,
les ow'mnd nae chacun. A cinquaneo gourdes o s
de dommnges-intieits, cinquante gourdes m*,get-B'e .
pour indee joismmsance, coandamne Goor.- -
anS Lacombe en reparation de prejudice L EGALrrIT FaATErrMI
cause A Pence Edonarin et Fnus G- FRAT
I ai cent goardo s d e E do M eein- RfPUBLIQUE D'HAITI.
tdr4w au profit do F alus A
soizante quine gourds, I celui do Pd- Extrait des miwW
rice Edonaria. Condamne Georges Lt- du greffe du Trivmlld
combe A restrtuer h Eupene Maximilien la civil de Port-au.Prat.
quantit de terre cultivable don't il est L'ao mil i.euf cert dix et le troele
futrad par les ventes faites A Pnrice Edona- mai. & ooze heures dun matin, an grfdO
rin ae Fdndlus Gerva:s, dit qu'Il paieras du Tribuna! civil di Port-au-Prince, el
dire d'expert ls conroe values en espece- par d vant none, gefiher do i&ge,.soo-
Is condamoe A deux cents gourd"e de igne, a compare Mme Vve Isid-ep
doammages-intirts au profit de Maximi- Gouny, n6e Amelie Jal kson, demOsw
lioe. rant A Por'-au-Prince, assit6ae de M
Celai qui ordonne qua la garde de Pierre Hudacovrt son avocat ; laquo
Matie Georgette resters A t sa re, Mme nons a dEclard qu'etle renonce &A
Sylvia Goasse, dit qu'elle est obligee a coamounaut6 qui a existA en*ra ole4
amolns ue fois par qin injour d per- fea Isidore Gouny, dic6d6 A
etsite quae I pare fam ember efamst Prioce, le douse m ud courant; do eN


- 1_, __ ~__ __ __ __ _____ ___ ______ __





me qu'en sa qualitA do MOt.-" loalo
,doses. enfaws niOoeuf'Maine Tb irbse,
L6on ot Marc Gausy ddment aut ovi sie
do COos-I! d-i fattiiiiA; floJs a-t e t.A
dit, oils revon. 0 poor et au nom d s
dits win~I'rs do la uccossion du dit
simu'r Gor'IY, lour p6re...
Do3t ',:M8 I"& n~pr te a t~igni4 avpc-
.ms ~ji iqu" o Qn v0cat, a-,*sA,;lpt-
~. (ig-6 ) Nla' rme Vottuve 1-idore
5annyPi~ir IjiiiCtsirt. Dr Lebr'i'.
EnreidrA~ lort-a'i-Prince le tr.,Pte
,Vt Up M~IA LIA 10 J ~'Ic ~~t dix folio 63/64&,
Ro. Case 6"8dii registrd Z No4 des
ac-es judiciaireC-. Pdr ig &deoL. tivx. ccm-
quan'p catrilrI, R. --- L-, D-ra~--*'r gprin-
CIPdI d i' 'Q t rement (-ig..i.) C. F.
Civa"Lo VI tr anlorisa-ion du Con-
Pourtoir O).J IQotfoitwe.
C.IlatioD l6.d

Poor copie conform'.
PIERRz HUDICOURT.

L'American-Bar
PL.,wcmGEFFRARD
& c6ti de la Pharmncie W. BUCH
So charg-3 de livrer a;! z(.'ecles,
Clubs, &k1 oc~casio:1 des rmiriages,
bapt~mes cu d'autres f~tezi:I
BIPREAWLAANDE A LA PIRE.S3ON
par Hits de 50 litres avec I'appareil
nM~ces-aire, un garg~rn pour servir et
Ioq verres
Prix ea o- amdricaifl on on gotir-
de;, trL~s moddrA.
FRKD. W. KATSCH, proprie':aire

H6pital VWtdri -. ain; e
15, RuE DU PORT,
Mjr V. 11. DELFUS

D. C. V. Docteur chirurgien
%nire.


vl' .'ri-


Rdcemment vi &rinaire di Gou-
vernement de la Jamailue, vient
d'ouvrir un h6pilal v4tbrinaire et un
dispensaire ar' n 15 Rue du Port
on Pavee en face de la GIhciere.
It grantit le diagnostic e' les
meilleurs soins pour guArir les af-
fections des chevaux, des beufs, des
ehiens et autres aniniux dornesti-
ques.
Une marc'hallrie est atta3h6e A
rh6pital pour ferrer les ch,,vaux s,'us
le contr6le direct du Docteur Del-
fosse.
AVIS

V ont do paiaitre e Code de Com-
merce d'Haifi, a, no' par A. Po'jol,
lg*. an T ibunid civil da Po t-au-
Once. Cet ovraire est p a-Add d'une
JInrolutton Histo-ique. e* dos Notions
de procedure. It est en outre accorn-
pagn6 des loin ies plus usaelles te
raportant aux atTaires commes cial.-s.
,ouvrage, broch6, P. 1 50 (Jol.)
a reli P- 2. a
On pout y sous rire A Port-au-
Prince, chez I'au'ur. Lala, 80 ; --- A
?lris, chez A. Pedone. 'diteur,13,rne
arufflot ; t Barli', ch,;z G. Schenck,
Nbrairie Sw. 19, Jerasalhmerstr. 56.
Rim & verser d advance.
SLo prix eat pay6 laI remiss do
e --
Monsieur App. Cipolin
TPorte i la connaissance de ses nom-
: eux clients que sa maison sise rue
rUpblicaine No 155 sera transferee A
Prtir du ler Avril an No 82 de la
6meo rue, on face de la boulange-
dua d rogres, A c6td de la maison
Wbly [ressoir.
I1a trouveront comme par le passe
bt excellents vins rouge et blanc de
Itialtson Boub6e frbres de Bordeaux.
OPOto, Malaga, Muscat, Vermouth,
c et Champagne de la m6mo
o.--.Lnqueurs assorties et Sirops,
q --, U Bomrre do table d'Italie
mxtra par botte dune livre ot
1 O".- -rov-I loVn asmricainea.
r,

Rafle
La plus belle
des occasions
Itre propri6taire d'une des p'ns jo
lies campagnes de Bizoton pour
cinq dollars. (Ancienne pro-
ti6t6 d'Espinose on face propri6t6
Jeanty ). Deox carreaux do terre com-
p',toment en herbes, maguifique mai-
son haute, bassin aliment6 par dix
huit cents pieds de toyaux de 3 pon-
cos, 3 chambres de domestiqaes, 6cu-
rie-, r.mises, cuisine W. C arbres
fruitier. en grande quantity et rivibre
au fond de la propri6t6 II y a 400
billets qui ne sont valables qu'avoc
e visa do Morsit ur R. RONEY.

A. de Matt6is & Cie
DERNIERS ARTICLES RECUS :
Ombrelles pour dame on couleur.
Parapluies et parasols poor homes.
G4nti touts nusnces.
Mit:,ioes pour dame.
Peign-s tr6s solide, en corner.
ChaLssettes et has, etc, etc.

A louer a Bois- Verna
Maison haute confortablement
meubl6e. Grand bassin, etc.
S'adresser au "Matin ".

ON OFFJRE
Ex:- lente maison A louer, meoble oa
non, Bois-Verna [( Impasse Lavaud ) avec
curie, 'emise. bassin et jtrdin.--- S'adres-
ser aux 'uweux du Matin.

hotel Bellevue--
Le mieux situ6, le plus com-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Caisice reaomm4e.-- Vue uar la maer.


Viennent d'arriver


Chez Leonce Laraque

4, RUE DES CESARS, 4.
Represcn'ant de la Mais'n Ch J. DUBAS oet fil Fr6ree.
Vins : rouge et blanc, par gallon.
Vins fins, par bouteille.
Cognac. -- Mtadre. -.- Malaga. --- Chimoagne. .-- Vermouth Tori o.
Liqueur. d& la Maiton MARIE BRIZ.RD 8s ROGER.
Huile d'O ive extra : en bouteole et on 1/4 bouteille.
Bearre franctis St-Micbel en pots de verre.
Conserves alimentaires de I" ehoix


Aspe, g s ent 'res
P&te de foie gras.
Galantines de volailles assorties.
Petit, point extra fins.
Sauce Tom te.
ARTICLE RECOMMAIkND. :
tique pour excursions.


Choucronte.
Saucisses pur6a do pommes.
Moutarde fine fliar.
Maquereaux.- Sardines.-Jamboa-
neau. Thon.
Hlaricots flageolets. -- Saumon.
Ddjouner du Chasseur, tr6a pra-


Vin rouge: P. or 28.00 la barrique
La maison pren dts Com "-.,,ujes de VINS A 'a Commission.


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTKUSES STWRI-
LISEES ET INJECTABLES.
AmnpOUlOS d'Eau de m6r Isotoniques selon QuintoM.
L'ean do mer que nous etui oy,-:; a t6h suigneusement capt6e au large,
au delay do l'lle de la GonAve. Nous taisons remarquer au Corps medial
I'observation judicieuse quo font les laboratoires strangers :
* L'au do mer injectable doit 6tre de fabrication r6cente pour avoir totes e re-
prlt6s thdrapeatiques. De nombreuses attestations noua pormettest do eartUSe quO
mos products oat doan6 tons leI r6sultats esp6r6s. a


Sp6Oialit6 : Serum novrosth6nique.
Ce Serm r6gularise les 6change3 nutritifs, il a 6t6 employ
ce& dans la sourasth6nie, la tubercuaos., etc.


Tave ow


de la Regie FranCaise des

Pour la R6publique d'FHaiti


Extrait du TARIF


Tabacs Soaferlati


LEVANT SUP*RIUR (dit tabac d'Egypte) Ia Botts do
50 grammes
LvATrr ORDINAIRN papier violet Ulias, Ie paquet
de 50 grammes
MARYLAx paper jaune Ie paquot 40 grammes


CAPoRAL supsRImUR papior bles
50 grammes


le paquot do


CAPonRA Doux papior vort sle paquet do 50 gram-

CAPORAL ODINAIRE paper pate bruno Is paquot
de 40 grammes
TABac A Piusat, Virginie haut goAt, paper jha-
no, le paquet do 100 grammes
OUnDRus suPnuamn, papieor bloa ie paquot do
100 grammes
PouDna onmw&au, paper brun, I* paquot do 100
grammes
TAna A M n roles MaMes U4id lo paqut d
Ia 8


G6ndral,


GOURDE


1.25

0.90
0.75

0.70

0.70

0.60

1.50

1.50

1.50

1.501


Tabacs


Ju n 1910.


Cigarettes


GOURDUS


NINAS le paquet de 20
do Ie paquet de 10
CHASSEUR Ie paquet de 20
HONGROISls en levant supdrieur Le Bondoa do
W20 cigarettes
do en caporal suparieur paper rose, Ie
paquef de 20
do on Maryland le paquot doe 2
do on caporal ordinairo paper blou le
Bondon de 20
ELz.oArrrTS on Levant ordinairs le Bondom doe 0
do en caporal sup6rieur paper rose, le
Bondon de 20
do on Maryland paper jauns le Bondom
de 20
do on caporal ordinaire paper blea le
Bondon de 20
FAoum.Ansss on caporal sup6riour paper rose le
paquet de 20
do on Maryland paper jaune le Boadom
do20
do on caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
RouLtas on Maryland et caporal uprltear le
portefenille do e0
do on caporal doux la botte do 10
do on caporal ordinaire l e I porte ls l
dedo la bos do 10
do la botte de 1o


L.ffmagmt Sp6cia9,


0.00

OAR
C.S


0.25
0.70


0.73


J. LAVILL L


AGENCY SPEClALE
AGENCE SPECIAL


L


-




- .~N -


Vient d'arriver

LI cond"Cens le0lS0
TRt-S FRAIS
A LA PHARMACIE S*JOUAN*t.


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantagensemeni
*oanu de touts la Rdpublique vioet
4o rouvrir son atelier Rue F6rou,
(Ps a a Miracks ) No 61,
Sa nombreause clientele trouvera
some toujours toutse satisfaction
sour les travaux qul 1i m eroet Oa-.


SA L.LIGANCE
QORDONNERIiR.

42, Rue des Fronts-Fortt.
elAUOURS *M DI'P6T,POUR LA V3WB
Promptitude et moin aux somman-
des taut ici qu'oa province.
Chauisurew de Dame forms at tra
vall toujoura tout o* qu'il y a de plus
3 *onv*a
Former amnricaine *t francaise pour
Messieurs ; ele6antes et commodes
Pour los sufants le plusI P'aies.
Travail solUde exout6 aves
des peaju.x de prentieremarqaw
Auearause do rand rabaie.
Cirages et igquide PAte.,

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d6-
p6t un grand stock,---pourla vente en
gros el en detail, --- de chaussures en
tous gAnres pour
HIOMMuS. FEMMES, ENFANTS
Les commandos des commergants
de 1'intdrieur pourront Atrs ex6cut6es
dans une semaine A peu pr!s.
23, Rue des Fronts-Forts. 23
Port-au-Prince (Haiti).

On trouvera
de neoilleur- Cirages pour tous sou-
liers ra manufacture de chaussure
G. CfORDASCO.
Kola Champagne
Reconstituant
Formule due A l'obligeance du
Dr Lr on .udCain1
Ancien In'erne des Il6p;taux de Paris
'RIx : P. 6 00 la douzaine.
DEPOSITAIRES:
Mr Simon Viouz, rae d&i Maiaio de
J'Etat, Port-ao-Priice ; Mr Georges*
Blot. rue du Magrsin d.% I'Erat. Port-
. as-Prince; Mr Aug. Scott (Leogane);
- Mile Luce Anglade ( COyes ).
B. Couba, J6r6mie.
-oN. B. Outre cette cat4gorie, la
Societ6 G6nbrale de Kola Champagne
livre au public une autre classes de
* c merveillex produit, au prix do
UATsR GOURDES et demie la douz.
. Fabriq'ise u Chemin des Dal'es
Soci*Tr G, D% KOD"A-CHAMPAGNB
Port-au-Prince. (Haiti) P. 0. Box. 31.

CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOURIz CHuZ
Feliberto Gonzales

JOSE SAN MILLAN
SFABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON DE COIFFURu DU LOUVRn
Pour tons les goutt et pour tout-s
tea boarsa.


Mme Fernand Loniewski
110 du Rue R6servoir
Do Lundi 6 au Samedi 11 Join grande Vente-


R6clame


avec prime.


ACCOUREZ

ChezHerrmann Corvingtohi
108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rieur


X31aurxc 8r 4kXLuxge


A des


prix exceptionn1lleme nt


avantageux


NICOLAS CORDASCO
157, rue R4publicaine, 157.
A su conqu6rir en pen do temps la premiere place tant & Port-au-Prince que
dans la Province.
Le veritable succes don't elle jouit est da au choix incomparable de sea mo-
deles sur former francaises et amdricaines d'une 616gance irr6prochable et
r6pondant A tous lea caprices du bon goat.
Tons seo modules existant en magasin en toutes pointures et largaurs lui
permettent de chausser tons les pieds, m6me les plus difflciles; et la modi-
cit6 de ses prix est accessible A toutes .les bourses.
Toutes les personnel qui ne trouveraient pas A se chausser dans le maga-
sin seront satisfaites dans les 24 heures par un article fait sur measures.
N.B.-- La maion' peut cham?.ser; sans prendre desw m rs, le, p rsomwse qui
as puvent 'y remdre.
II sffit de lui envoyer une chaussure allant bien' on sinon lui signaler lea
defauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplac6es par d'antres, rectifi6es
d'aprbs les observations fournies.
La faculty du retour est permise dans les 24 heures aprbs la livraison. Si
lea ithans.nres out et6 port6es on n soont pas A l'6tat complete do neouf elles
wsront rigoureusement refuses.
La maison d6fie touted concurrence, et envoise franco en pro-
vince.
AVIS.--- La mason a nouvellement recu un assortment incomparable de
pean: veau verni, vAche vernie, vache noire, veau satin, kangaroo, chevreaux
glaces noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,etc.
Vents en gros et en details
Los clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sorts do tournitures
pour cordonnerie & des prix excessivement reduits.
Cos prix exceptionnels ne soot obtenus que parce que la mason no fault
plus sea affairs que directement avoc leas fabriques de peaux et de fourni-
tures, des Etats-Unis telles: quo tirants, fillets, lacets, clouds, 61astiques, nfl
pour machines et pour cordouniers.


Fromages

Fromages

VIENNENT D'ARRIVER
Pate grass de Eollande
Grayere tries frais, a Deux Gourdes la livre
Jambons d'York sup6rieurs
Lait Condens6 Nestl6


M" C. L. Verret
Talleur-Marohand
Donae avis & sa bienveillantae clga.
tbi. quoe a maison No",7,Rue Trayv.
sitre eat toujours biou pourvmna d',
varidt6 d'6toffes (ae la haute Boa
veaut pariioanse.
QU iT* SUPctRT CoB U t:tetGAr
TATVAIL 301N1*s '-AICUTIOM xPtOMpgp
PdZrixi ri -tZ i

Cabinet de Me Rigal
AVOCAT
33 avenue Magloire Ambroise 33.

MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, avise sea nombreoux CLI.
ENTS qu'il vient de recevoir par le
derniers Steamers une Var6t6 d'6to0.
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'uae
rdelle supdriorit6.
COUPE MODERNE !
PROMPTITUDE SOLIDITE I
L'dtablissement se recommande anx
clients lea plui d61licats qui appr6.
cient chaque jour davantage Is run
de son travail.
Demandez chez Joseph Sain:-Cload It
Restaurateur de la Sa'eu et des Canre pos
ales Illastrdes.


Cordonnerie Nouvelle

C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse ciientble qu'l*-
le vient de recovoir. par derail *a.-
teau, une forte quantity de marchan-
dises et de fouruiture, de touts fral
cheur et de toate biaut6, imponieM
de France, d Aliemaguu ,tt des Elat&
Unis.
Le public 616gant, curieux doe N
bien chausser, y trouvera les peas
les plus solides et aux nuances In
pins varies les formes les pius belles
et 1s plus appropri6es.
On n'a qu'A veuir chez G.B. PETOIA
pour 6tre assure d'etre chbauss6 sai*
vast les meilleures lois du confort d
de la mode. Sp6cialit6s pour dames.
Grand Stok do chaussur-s ;
Peaux. cirages, forces, fourniture
et matdriaux divers pour cordoonus
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, an2
prix les plus moderns, a
LA CORDONZmXRI NouvaLL
143,GRAND'RUE 143,


Maison


F. Brunes


195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
L. Iodelin
Ancien membre de la soci6t6 philanstoO
que des mattres tailleurs de Paris'


Vient de recevoir un grand obOd
dltoffes diagonal. casimir, alpSM
AU MAGASIN E LA TROPOLE cheviote. cheviote pour deuil, e
Recommande particuliiremeDt A 0
93, RUE DU MAGASIN DE L'lLTAT, PORT-AU-PRINC. clientele une belle collection do coO.
... 1 .... i pes de casimir, de gilets de fantai-
Si vous voulez boire du RHUM DALICIEUX, du RHUM PUR, vrai produit et de piqu6 de touted beauty.
d'une distillation m6thodique, allez chez SPtcIALrr* DR COSTUMES DV NOM
L -Coupes Francaise. Anglaiset A--
Sit ricaine de la dernibre perfection. l
Lon L I ie mason confectionne aussi des CO
TUMS MIUITAIRES, HABIS B80V^
o0 tous, riches et humbles, vous serez satisfaits. La reputation du DOLAN, TUNIQUES,HABITS CARRiS,0%
Rhum de "L'Etoile" etc, de tons grades.
s'est faite rapidement grAce A l'excellence de la :distillerie de e' L'ttoile ", On demand
en Plaine du Cul-de-Sac, oil se fabriquait le De bons ouvriers tailleurs pour gr
Rhum de feu M. BarbancourtIdes et petites pieces et un aide*O
peor,


xx Nri 1-k