<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00943
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 7, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00943

Full Text


Quatrieme Ann6e, Na 960


Port-au-Prince, Harti


Mardi, 7 Juin 1910


ABONNEMENT8
UN Mos G. 2.00
Port-an-Prince
TaRots Mois... 5 00
UN Mois ., G. 2.20
C.D6partements .,.
TaoIS Mois 6.00

liraager .... rRoIs Mois 8.00

DIRECTNUR
C16ment-Magloire


0


j


)


LE NUMBER ) CENTIMES



REDACTION'- \ L; MiIN IST '< ATI ON
4S- RU~E Ro.\. -Is



Arthur Isi(14r.X


OUOTIDIEN


EX TI


Doe 'autre c6t6 d

[ L'iasuffisance des nouvelles du cible
diae quelque intdret aux inf:mation-is
sivantes sorties des lieux m6mes, theatre
desd6enements en question. ]
Le mois d'Avril A Cuba.
Martin Morua Delgado
L'dv6nement principal da mois d'A-
vril & Cuba a 6t6 la mort, A la suite
d'une angina do poitrine du Secr6taire
d'Etat de I'Agriculture r6cemment ap;)o:.
& ce post par le Pc6sident Gmf z donit
il 6tait on atni particulier : I'ex-Prhsi-
dent do S6nat Martin Morua Delgado.
Lls funorailles au 30 Avril de ce re-
marquable homme do co.dlear I Pi
d4s deux leaders do cette classes a Cuba
(t'astre eat Juan Gaalberto Gomes) oat
"el one manifestation impoiante d.i
sentiment populaire et official A Cuba.
1I President de la Rdpublique y a pris
part d'une fa)uo sp6ciale. II faudra as-
sorkment do nombrouases aun6es pour
remplacer un personnage de la signi-
ficationsociale de Morua Delgado
A an moment ou des imprudents,
oat cr66 une agitation d,) traces fataie
pour la Perle des Antil:e .,,a disparition
idn home sen-6 et inte.ligaut, d'un
leader au couraut des questions vitales
de Son pays eat en 6vd6nement d6plora-
hte & plus d'an litre.
6on successeur au Dipartement de
riculture, do Commerce et da Tra-
V*at Monsieur Francisco do Paul,
MKehado, administrateur de la Saccur-
ae de la Banque Nationale de Sagua.
" L'Agitation de race
-. et la cause d'Estenoz

Use ordoonance do 28 Avril do joge
Alberto Ponce qui instruit dane la can-
s d'Estenoz et consorts don't il a 6t6
prli6 dernibrement dit coci :
Conaid6rant qu'aujourd'hui expire le
itai lIgal de 72 heuroe pour so pro-
Msesr sor Ia situation do Creeciendo
Pew, etc.
Consid4,ant que Its sept premi-rs
out 6t6 a'cueds directement par I'Al-
calds municipal de Qaivicau et autres
foactionnaires d'avoir coop6r6 A I'ex6-
cltion d'an ddlit de conspiration pour
arriTer an fait do rebellion, en excitant
l0s epritsa et en poissaut a ua mouve-
m-t asditieux pour que la a raza de
colors (ngres et issas do nbgres)'s'em-
pare da poavoir on renversant lo gou-
VOWomenot constitu6...
... Consaidrant que Sim6on Veitria,
te, Bout directement accuads par le
Chef de Police d'Agaacate de ce quo
depuis longtemps ils excitant el ele-
meOto de color v A exterminationn
de, blancs ; qu'ils oat tenr des rdu-
*aions cette fin, 6tendant leaur action
a touts la commune et qu'ils sont
Preoeat6a en diffdreates localites pour
" nettre en contact avec les 616ments
int6resses...
*.. Consid6rant quo Apoinio Lima,
t, seOut soulement acci ed do fair do
WopSgsande on faveur de a Parttdo


on


-L~II I I I


I I I- I ---


I aia,de tons lee points tin O~.y3 *OLAOiCU ataa(]a ~ualaItrEIt
!112iw..au des manifesteti A Idurs fribe-, aox ~iiailGoliYwrooflieft.
ils diseut: a hommes de uoitra ra Ct- d. plom-Abe ayant teimind s3 Kni-
IND11111fiez-vous do colui qul yoai ccntieliIo do siou A Cuba, fora ut!i1J6 par !so"i pays
1 Ca al u M le.fairs do la politique, ail ti co Le oizgrev, poar qu'il Is raprO"-3aite ailleurs ; Pro-
doyez-on ttr, c'est utein nt.tl-cotre bab'ement A Londre;.
p:#ttrio, rappelez-vous quo C*!ipeIP-4 (t
M1acdo, hdros n~gres at b:.auzi !uti6 Piarm~tcop~a arniricatife
Independie.ato de colors; qu'dls so silt rent ensemble pour atlrank~hir cat
exprinids en terms violent contrO a vtin quo o~gres et blanics c.ontribu -nt La R4pInbliquodetiC,(. 1):k2 -TlsOY6
1'616ment blanc ; aujoard'hui A rendre pro ~ra. a atmiK tsE T u')'Q-~~i.
Considdrant quo lea faits do Ih cawie poz!4s dla Daevur G.t ~tX- z ljtes-
rov~lent. Ing carict~res dWon d6'it de Un t~ldgramme cr3,irc'Lire u oir '.'U aivt rs~t6 I PonLI v I, t. 0l
coospiration pour arriver 4 la rf bwIion, 'g .It'~ur Diaz, it".wi'aAtom, I r:ni-a
pr6va et puni ... las declare en dtat do Le Socrdtiiie d'Ftat da clcriteuc a cop6e smdricaiue Ot if' t, "i. '&~P
prbvent=o at VU la nature du dtJ4it adresisi aox alcaldas rmunii-i,xtux tl-3 )a Alacati, ph~arrmac,17r.a 01 *
et l'alarme produite, d6crbte leut' em- R publiqua e Ic tdlgramme iiivant aito do la Ilava ev poJr ,A'-_11rt
prisonnemi'nt prowisoire jusqu'A ceA
qlu'ils aient d6L'oi~d n. cantio- hypo- 27 Avnil 1910. a 11 convi -nt 4 pro, W a:_ill traaon.~ ~i .~ <' ~
th#5,caire its dix mills et trois mills c6der dans letiL>r a1:~'t~i~~s Acette coInvP'ltio-t -i'
piastres reopcctivemoont. avoc circonspectibn at s-a ss in.'4 1i.nents Jes idus a1:ttr:-., ,t ir
donner credit A &4dt9 dtfiatitz()IIVa-;arn6ricaiue at ji'rct I--.''e.. t~t
1Opinions des journaux a El goes contra e ls ci'oy -:,pflI 1 i.l ave.lc i' ajoi I. -it s-rvr'.it
Triunfo Pet a(El .visador fait qu'ik 4appartievia~n' k 'Jhrtid(,IA ~ridaction -aIhl'laarnuiicoi,6& +.:1-.
Comercial a.Iidependientc d19 co.' r. i11 cit :I I"u public en 1910).
',a'q, lWesigniturag d.:s J.Iioaci taurs.
Aeront exigies, 1"'lccLuatjnhI siora prd& Visiteurs importaint.-,
El Trianfo, joarna1 d6youd an Pcisi- sentde an Juge o uot Iordre se a at-
dent Gomrz, -fit ceci : Pendant quo tenda pour procdder ,,;x az'.i-t."no.
]a Dressed psewi;-conservatri-A, faitarit Le Gouvarernomot a le pli_-; grand in- 1ltura'it. Is moist l'Avri'.. CuiI'i a ioj
le jeande-i perturbateura ddcoafit3 (1-ila torAi A ce qu tba TribunauX Ua eit v.1e0A:3g.izl 'Ila\
naix" publique, o,.e iuasinuer qU i Is action podCIar apo Ar -uit '41UIIS .li' ,, quijoua tit, (YCo.I i. til.1c4a
Gouvernement. a donn6 une importance conspiration. Prtjiczoci~t~eta cm L)DA. u 0 *r! 11:Pir'o t 7 J .'otiu fl
*Az~agdrds au tray iiI dot futours du erA- fiart.iarnit do I hat"iiea-. fill' ~a A ,' ven6:)r-gr ti V Viar
cisme s ot qualitie d'Alarmisteai 3os sol0. -ersoin et qui s ~hr x~ t j nri. 1.4 I v .4 o t C-1) ( i n'
cddf~s adopts poar IsJo r,CieiA'. 1014let ordiei du Jugo. Ex,:rc ,z vot- 4a, K-nuilioBab I [la. ijil 'iR aO
cla~sei Yi'aimlfl't tconservatrices t-~ o t ou .amr[t mlei'. J11hC 'u,)!I, a IJe Fra q C' t1i: eri%*. I-1
616ments neutres do Cuba app~a-i 1i- 0.t .gres. Aux p -clilifa ,o i 4 11.P.. r; -. d-4 chrii:i.*1 141 r -m~roju W.i'; 4an
gent man-4 rds-rve & I'attitudI-i 1p vc dircz t&av~ir cu li .,c k UI'iih dI.1,3 i l.zro. 11 y a All-A)(i t'llp A ai9i-f"CCUba.
ante dui Pouvuir Central. E- Wtlli1' Tiibiznaux ct que 0!ewGo%'frJLeinet 1O.-ivaga dos rues
tc rmps, des Etat.-Unis arriventi au pr4- a plus jj moye qc'il Iiti a i~t.A
sident do Ia R*6publiqua desi f.~i.-t~- pLoal'cotierver l'ord.t ; vnos"d nIHI~rt z, 4 J l. 11t h-ur.AL U :14ii.tit.Ves
tions de source 6minento, par I'int'4r- hrtsurd;ice aux s-.ontt; 11,J se- du Sw'r tii jt jt l .Sz~ c
rnaciiaire des persoiine4 (datoai':. co I- ru-i t oiut iuqui..'64 ~p or iia.,.-.S lid- U~VotaiiStit Et ,it Sdie o: 1 doe
tiauce actuellemant A Washing,,,i *'* nonciatioros et quA o lei:it )[ie~t'14 141l40 S11tAt4a eat j!I +r.Av.-il d'imbiz-
qui lui iexpriment qua I'actioa A 1L fo s pi4eront pas A olLra dv' i s'ro 1 "Il' bi patifaitertue. flu'c.&t:I -i st do Ia
#nergiqrse at correctt. forma eprL;- iavezgtailizs per)unI~l~e,.. Acor vi~l ea y jetaot d') V Au e.i.jabin Oance.
dente, ob.-drvde par l'Exdcutit po Yr tO vJnrd jiril'ii.Loa t.:. It)pJL*r Arcep~clt oe~~iJwue
maintain do r'ordre et pour m .tri:?un ti.aqtijiiIitd dans les loy..,.'ai',Lapius'4ibre co.i ro 12; ieie est im-
f-e oportan ox ropgar~ ~11 aus distmucLion do i te I I B*;juozp de ibuiiman? larro~tag'-uq..iO ifc-
tienses, a 6td vue dWon tr~s bo'i te*l. a t~ctat do a sag-se, s~uio. lbo`cr iteir- U6 tous lejog r fexC l e hA 0Ina-
Et Avitalor Cocuorcial. d6feoaitiuties ,,@ en caa do ndecsii.. (L )pez Leiva, tne n osl or ) ~i us
int6r~ts decornoi,4uei do plty-. ij )a : S-3cf6taira d'Etat do I latericur.) tie tuor los germ s rioci!. qui pour-
11 set bon do faire con-4tater que ce rai'ent P accuwuler curto le- paviis, on
no *out p~assoulemin-t loe iaWane,; I iiR~ormne 61ectoraie rCmemotem;ps quo lts rues eer* ut main-
craigoaioint do se voir de la nuit an ler.- tevues dans uu dtat etistaudopc
dewain victime3 dot harreur.A (u i ae ii drnII; nii iesduef-,,rpr-ole
brutalesgreoso,:mais aussi des ini- uao d NlrniruDelgadoitA m4 son Sam':e';abslavg 3ae.~~ t j ulc
vidus do l'eautrie race qat, hostile4 A !a nierMraDiaoa~4o m 'C aa'~apai 6p uAc
propaganda faito ea lour nom at -a Idment 4A!a Lot "ioztcr.le en flv)i~t&1du-,q,,, I.. pluajes viennrer't rnetfrr4 hiti l
refusant A so d6charr eunemis d.-.s 'I.e I a art. 18. No sewoot pout COODst- skh,-rese inquidtante do cafelloainde-
blanes contre qui 11. n'avaient nonr A cdares common paa'ti-i politiques aux fins
v-ngo!. craignalont d'6tre Iou premiers daI& 101 61.ctorale, ic.'s groups corns- --
& sonifrir les colbros do la horde quott I'sUe clcusiversrit liar des intoi~lius
poorrait so former, n'dtait-ce I'sRetIOI,oo une soule race cu cou~eur at t le-,1P d
prompts du G.:uvernemerat do I&s ~u- roupes ind6poadants qui pour ,tt veat CuLI ic duflIJu
blique. tin in racists.
a Coax qai par esprit d& parti ou p-r Exequatur accord Los f ru ts peuvent iurn
avouglement inexcusable prdten do itqP
retuser tout fonilement aux amm' aba- Ioaatra6 donn6 oseu onr la Fi~vre?
tions *ffectuzdeu coo joarsr-cit, igitoreat HLtexeqaaur a 614 dontn~ ommieAMteire eresTr ile
sans, nut doute ce qul &'@at pass6darens EruestDhurcmitn m ArI oturGrcsril.
I'intdrisur du pays o6a dana rcrtaina Consul d'Huiti A Santiago Joi Cuba, so -
eudvoits. tots quo Cirucos, Palmira,etc., remplaceomont do D.ctour Rookie Gri I- Cest one opinion gn&n~altwent accr&-
ker hoeines blainecasm pouvalent sot- Itiaer. ditte en noire pays que los iru*Is- palti-
tir do loars insone, mleao.femmesf Mr .Ant6nor Firyiin culitremment certaios fruit, cels que ci-
blawmohos souiotror A leaersfen6:rss, Iicuolles, cachiments, zotibins, qu6onpes,
por oraimle dods lusuitse at dos5 na- La a Discussion ii du 28 Avril publilo peuvent donner la tL~vre, et cettC
coo dent slims 61tsiut l'objet.s co qri suit: opinion forme one croyance populaire quo
Protstatons n faourpariage meine It. classes 6 ev~e.
Uozm onfavaurMr An~ftor AF~xntem '.sira do Cubas 9JAVais toujours dou-66de i'exacti-ide do
du GoavwernMent. OW esmote quo vera I. milieu do cc faith. Cependant, j'ai remarqu6 dams
W= um aneOM -mombro .onsidd- I Mainado Mai. Ie Miairnute dli iti A =a pratique quo cent sins Erats feb-ifes semi.-
rublee do a 02' omtde nutmewwdo Cabot Moon~eurAtdmor Fsrain, rwac-Jblaiernt se d~clarer apiei 1'ingestion as
.o a est U" qu4 M so A pudrde SuDo for-' irlosIefta ift do rappel quo 301 Ipen a grgantunqiido nos fruits, surtgo.


. Ir .~__. I__-


,t v-an







quand la saison dibute, c'est-A-dire A en sant. Seulemnt la santi est ae tcho- en Tue l'Eoropeen, mais sest per;as ron- dealux sections rrales de l'arroadisseme
rpoque des chaoears. se siongu'i ement relative, et uax pays in2eUa et iustes visent aussi lea indigtnes do Tiburon en poses militaires.
Hier eocore, en me promenant 1Aa cam chaux noramment, cu 'oautes les foactions de toare la zone ropicle auque's is pen- lantation t voices ferr
pagne, j'ai eatenda la rtflxion d un horn- sont troubl6os en quelque amanitre; aussi vent s'appliquer. E effer come la fon Plantations Ot vo
me do people qui attribuait son irritation longtemps que I'on va at qu'on n'est pas bien dit Jean Finot dans son remar- La 'Diprd Satui depose un rapportaia.
A ce que les manguiers avaient prodnit arrn e pat une maladle qualified, on se quable ovrrags :,La physiologic de l'hom- si con;o :
dans on moment de scsheresse inaccoito considered co-imme bien partant. Taut ii y a me est unique pour tons ses repr6senantsan... I Les comirs des Finances, de I'Agric.i.
Oie, cc qui determine peu:-etre one acidi- que nombre de dyspeptiques averis pour- constatons la comp!6te harmonic d t)uoes aure et des Travaut publics, de 1 Intnrier,.
* anormale do jas. vu qu'its n'aieot pas d'embarras bi- lea fooastios physiologiqmues che toas les dc la Jastce ra as pour examiner les
Poor ma art, )e pense quake lingestion liens, ou de fire p luddeone, de con- reprdsentants de hbamanid., d'ou qau'is jets de cotras pst Ia plantation etMe
dd4mesuare des fruits done lieu i o&n tat gestion do foie asses marq.de pour ta- visanent et de quelque cealeur qu ila ploiaaions des figues-baanas, le cheap
febrile, en provoquant one exaggeration cessiter one co salvation de dmdecio, s'es soienr. Lear foncion de respiration. lear de fer Cap-Port-au-Prince et autres, oat fop
des fermentation intestinales normales. tinaent en aussi parfaite sand quo pus- digestio, la pdriode do gestation, de crois- mi lear bmreau msa qu'il suit pour th
Pour pea que l'itat intestinal laisse A de- sible. C'est piecisdaent dans cette catgo- sance, les phases successives de I Age, en comith mite.
sister, les processes fermentatifs so deve- rie d'ind vidui qu'dclt:ent les accidents an mot I'dvolution de lesr vie physiolo- Dcpud Beasharnais Jenn-Fracrois,
loppent avec one intensity anormale--- tibri'es czauss pir les fruits. Its survien- gique, limitte entre lea deal moments les P fridesM.
a6me si on n'a pas mange beaucoup de cent presque itovriablemen: durant la unit pins soleanels de lear existence terrestre : DEputd Denis St-Aude et Dr P. Savais,
fruits. oapis le repas du soir. C'est d abo-d Is la naismace et la ort, subissent des lois
Aussi, j'ai reuarqui ane fois on .at somaeil lord, trouble gdndralimeat par identiques. prturs.
fbrile d'origine intes-inale chez on mate!ot des cauchemars ; pois le itdveil nocturne Comme on le volt, Ia (s estiOn o'est pas
qui, apres on voyage aso long cours man- avec s-nsation de malaise, assaez solvent toat i fait banale, at depUas so moims deux
avidement do nos fattis. Chez des en- accomp-gais de frissons. Les habitats ne ans 'avais es l'iotection d'en parlor dams LE IENAI
tis, avant I'*nstallation de Is fievre, j'ai s'y trompent pas : c'est la fisvre. an d: nos quoiiiens Ui pea de parents
remarque qu'il y avait ea pattois inges- a Que s'est-il done passe ? Cci, lets sealement m'avait retens. Mais poisque Isa
non mame modirie de fruits, ce qui avait ftu, s, tes acides, surtout annas et oranges question a i. mise setr le tapis, j'ai cvu Sdance du 7 juin 1910.
dd provoqner uae ind-gestion, vu'gaire- par example, su: c difient le mlieu s-ora- bon d ecrire deut mots poar les eeteurn .Le Grand Corps n'can: pas n majoriud
ment appe!6e chez nous got.'iemeat parce scl. Pour peu que diji y ex:$tenn des fer- hAItiens at Ie public mid cal. la sance n'a pas e lien et n proces-vet.
que le venture present e quoiquefois du o-- meara:ions se:ondaires, iactiques, bu yri- Dr FiAxKoIs DALENCOUR bal de oon-lien a 6t drest.
lonnemen:. 0;, tou; ces etas :nfe: i=ux, ques,etc et qua le b'. alim:ntaire demeri-
tl plus Souvtct ltgers, re soot au fo .l que re trois ou qua're be :es sons laour i-flu
des embarras getvo-iatesinao c teb:iles. ence. Ie soc acide dest f.oirs et su.si 'e
D'ou 11 suit quo tons ces deravgements celluocux de leur trame ach6veut de porer
provenant de T'iogestion de fruits, cu Flu- Ie trouble dans la dige;'io' gsr'.-u Alors
t6 survenant a la suite de cette ingei'ion it so manifes:e dc ,. lIs,&.a.ie, de ia ten-
soot dus A on processus in ensif de fi.!- ioan ddigastrique, des renvois. La d;ges-: Siance du 6 juin 19to. RENSEIGNEMENTS
mentation gastro-in estinale. Sans dou'e, -ion dive to:alcmeat, e-, sans aller ce- Aprs ion d'an proc's-verbil on -
lea maci b-, n) nb eux qoi v.ve t ;dans pendant fatalement ju.qu1 la revolte de Apise lsicor ion dance qpr o o-veb on ec
moire inuetinA l~ar opouille lacorrespondance qui comporte arec wtroo LOaIQUz8
otre intestine a l'ctat de saprophytes in- 1'es.onac et aa vomissement,- qui serait q I ques demindes de rente une lertre de O bsexa ratoi
etffrsits ea ntemp ordinaie vo.ea: lea,- 'ail eurs peot-t.re use sanvegarde, le oi- la Ch .mbre de Commerce demindant le DU
virulence s'egalter an contact du con-eno lieu gastro-intestinal ferments. Alors, prc- rc:abliss:me-: de la subvention de or P. I A
dei fruits--- d'au-ant p'us que ce pro;c.- blemoent. s'opere-t-il des risorptions de i 8oJ. SINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
sus-fermentatif coincide habituellemen :roduits disgestifs anormaux, de tones Les rapports saivan:sie formation de LUNDI.6 JLt'.iN Io
avec l'epoque des chilears, c'es:-A-dire i a!imen-aires "' ou peu.-itre,simplement.n'y bureau soot ensoite deposes : Barometre a midi 762 *16
one epoque de l'annce ou le micrcbisme a-:-il qu'une irritation nerveuse rftlexe Travaun publics er agriculture: G. Desro- L:.
intes inal s'exalie cormalemen.c a''-.ant sur le sys I-ne r u'!laire et d s er, president, D. S vain, Trppottu.* T(Ep ratureo 11om 21
Ainsi dooc. ces etats febrilts dus A 1';- ..ie Cn poch: .ur .c ca hzre mhrm que ? Relations Ex:trieures e: I instruction pu- a.ximum 31.7
sage abusir ou oan des furts ce soot au Q.ui q3a'l en soit, c'est A a suite d une o1iqne :Eat. Marcelin president, F. Bdrnar- Moyenne diurne de la amperatare 2s,j
food que des gistro-entcrites banaies cu d:gesion oaavuise et troub e d.vn:ag do. rapporear.a teperatre
plat6t des toxi-infec ions d'origiae gas- enco'c par les tru:ts sarajoutes su repos Guerre e M.rine : P. Figaro, pt6si- Ciel convert toa-e la ourree. Plui t
tro-mntestinoale. Ce son! des stfivres intes- quo Is temperature monte. dent, Isaac Leger, rapporteu-. orage an Sad depots 2 h G'os orage sar
tinales par anto-:n:oxication.u Plus sarement nccore que chez 1:e dy;- J.st;ce et Cles : J. M Bredy, p-e'iiAt lI lieua 6 h. accompagn d a fortn vest
II est d'ailea s enealo qua les f ui s eptiques, c'cst chez let paluade:s que l'ac- D. S.-Aude, rapporteur. touibillonnaire.
one possdent pas de substance fib:igc e :s de fie re es: susceptible de s- montrer L'ordre do jour etant epuise. le depau Ploviomftre, 37 2 0mi .-s .e-s.- Halo.
sp6ciale occasionnant directerment '6tat 4:e. inges:ion de fruits. Ici, on le sail, la Gourgue price le Breau d'inviter It Secre- Bet arc-en ciel so coaches: : s,:
ftbrile. Je ne mentionne pas les fruits gi- moindre cause peant sffire, an traumatisme, taire d'Etat so Dpartenent de la Goerre A Baromitre constant.
tes, contenant des vers. on n'en fait usa- an refroidissement,une fatigue ; A plus forte se presenter a la Chamnbre pour repondre J. SC"i. lR.
ge d'otdinai:e. '-ai.o i ec r. de regime. EE it oe nble A r.e qaes:ion qui lu. sera pose sur le d Bourse
Msis, ce n'ts. pas en Haiti scu'.emcet .eu que la chair de cerrains frai s, plus recrutement de 'arm Co de Borsee.
que cette crovace exis:e. D.ns tor-e Ij ou mons pulptux de maturit. quelqurfais Abolition des firs Or Americain comptant 468 up
z.ue tropical. ii est courant d'en:endre n;comp; :e,ac:des par surcroit so: de na- dans las prisons Consolides i o.o 510o0
die que !es f.uits donnent la fivre. ture a consti uer I 6car: de regime. Cen Can onsolidEs 3010 o2o 5I l
Un des medezins frano;as qui connais est onu daiilears, cc nest pas douteux, Le diputd Mrpeau depse: an o-oje- de to Jnvier 50O P
sent Ie mieox les pays chauds M. le Dec- hiz :ous cenx qu, comame les crioes: loi tendant A mod fier les arts. 48 et I to Provisoires 50 oP
tour Georges T:eile, anocien Prcfessear ou les Europceas sont imapa'udds o dys- de It loi organique des tribuoaux civils, Emprant so Aou o86 op
d'hyg ne cavale e: de pathologit exoti- peptiques, et asses sonvent 'un c: 1 autre. puis on autre tendant i sappriker i as ge Ttres bleos 23 o0
quo aux E:oles de pkeii exercice de la a II fact tire plu 6. sobregdans la con- des fers dans les prsons et a modifi-r la"- Titres roses 23 o
Marine, Inspec eur general en retraite du somMation des fuits contenant des acides tic!e 449 do code d Instruc'ion criminelle. Cheques sur N-Y, prime 112 olo prim
Service de sanr des Colonies. s'exprime lacs it ur composition. Certains d'eotre eu m axnie d Chernin 'do for Ch6ques sur Paris, 3 12 oo prim
ainsi dans s:s .Princips d'Hyg:eae colo. :onmae orange et surtoot I ananas. pea- o p agieon do Po t-de Paiox Trites sur Prancer 2 112 oo prime
niale. (t899) s.r cet:e in:tressante ques- vent prodaire des indig;s ions, su-tout Transferts sut Paris 3 314 o0o prim
tion. orsqa'on en faith an usage un pea con i- L diptU A 'Be aus monte k la tribune Billets de cioq gourdes e
J'ai souvent entenda d're A des nu e i la fin des repas Ce sont eux qui et dit que lacompagnie haiienne des che- Nickel escompte a
habitan s ou A des rEsidents e'ropiens peuvent dE erminer de la fievre, co td- mins de fer a&rtens de Por:-dc-PaiX pa- nn esInfotun6s capteurs co-
depuis loog-emps fixss dans les colonies -ence d uae digestion labariouse oe d'un contract avec It commane s'dEtit egaglt e t munaux poorsivis par la p0o
que les fruis donnent la five. et j'avoue trouble important des fonatiaas latesina- lui verecr uae subvention annelle e or a o pr a
qa'en dehors des dercgemenos intervinaua tes. L ananas, en particalier, a dida crwis p. Isno, engagement qu'e le a tenu pen- p lao
que le simple bon !ens indique come S.kn droi:t, usd 4 enge,'atr la dysaetariu, dant 15 ans. La Compagnie depuis quelque Camearg its stea llb tn qui so p
possibles, je n'avais pas cra d'abord que S'il ne la provoque pas par lui-mmae, s il tmps e veat plus verser A la commune,s dua rcon qb coce
l'opinion qui m'Eiait a:nsi exprimte f a agit cvidemmckt pas come Eldment p:- mais i ci Port-au-Priace, alors it propose tait s Ia forms d'en aimable echiocl
foeade. Je croyAis A an prijagE, Ione thogtne dicisif parce que la dysenterie one loi p3ur la force A payer le! or P. M agents commenax connus et hais pI
de ces traditions que le a post hoc, ergo est avant tout one maladie inficueose de 00oo come auparavan: A Pnrt-de-Paiz et *e populaire ne 6hus et pours
proper hoc* explique sans les legitimer. as" re microbiene,- do moins il y prE- demande I'argence. soe foule indiga4e. demades
Apres an certain nombre d'ob;ervations, dispos.: o perturbant le milieu intesual. Pla demand d'rgence L ahreuz capteur doa i
us obligE de me rendre & l'Evideuce It vsLa ns date, toutefois, qu'l Sraim oajis-k met Is demandedI'H6 commuli
ie oblige de me readre i Iddence II discussion. assb-i A ilorant Iaprow
res fru's, surtout lea fruits ,:ides. Its t, absorde mm e do gdinraliser u can" dieson r .agen tmblabta important Ia..,P
ans, s anges ls oranges, dter- quia n'g. qu' tire some ccasionol. Le 'DOutt Baly pr6 avoir doud at- tion des grves mbrs es de IEd li..
mnent sou' en. des accis de aivre chez J'mdiaue si:mplement.i'abus possible et I-. teativement la lectue du project de son L'incideat Par ce fast n'eut pas DOe s-
s vux residents europdens et chez s danger mhrent. college Brtu dit que l'rgence ne peat teo sriaese. Malis c'est gal, les pstua
cloes ot ci comments edrop ns quezles c En sot.me, es fruits, ns lea tropi- &:re accordee. It y a an contract entire la & cochon ierta- ils I'ont chappe bells.
coes ocques, sont pin.6: exceptionnellement fbri- compgoie et la loamon, di.:-i. contract Ce que oest quae de fair son devoir-.,
Sts va de soi quaucon fcuit ne Gontient gi.es Its ne oc dvtieinent, en fet, qu que ous navons p sons les o. Si OFFRE
dtion impuef tel ou brAgtelQanddonc one propait j vie ns d'indiquer, t seument loraqu is s.engage verser P. Inoo dollars: qa Ile Exce'lete nmaison louer. meublEo
d'en udrer la fivre, il ne fait pas y ao- s' ajoutenttlA a repas dja pins que saffi- n pa tena A es eogagementus,atrepar-o, Bois-Ve:na (Impasse Lavaod)
decher ua sons de specificiE, malis cher-- aut. Je snis persuadE qo inagdr loin des tie peourla poursaive pour non edcu-tion deeri, premise, bssia e jardin..-. SdU1"
cher ti ears le splicatio du phdnomia reps, an milieu du jour, per exemple, "ts d ,ne clase. Noes no pouvons domc paser sax buresmu do Manin.
Or letat f~brsie qua so mamfesie apris one me sour suseptilo dascun inconvien o Sgec ran a comnacssnuceeda
ingestion do fruits soot lea :ropiqucs us: Et em reality, pris de la son.te, .das .do coutat. t fat quo cotte, demand. p Fi anPitle
s-a-ros repression d un trouble intesti. bons condit d mstsgI par lears c D td Britalr dnaccore, qat S o o ,s lo: s aves Mr Ovio MB
toalb quelqa poduit toujoue asti he, s et ers mucilges, comm limeas par sint,.aver son college e Bally tire is lde- T no
trouble pe produces osotrs soes cheof des et le rs mao Its event daonc emar, mui sand d*argece s depose ao proje_ doe D4_
dyspeptngoes, son chet des iac .oane s a yaut ... ..se -re,- d-ma Islim*-tatio lot lsendat a remcher Ia commuee de EV not Maod Louie Jallls .
lamass les ias m dom: is mv, d do ,-s- 5 pay c.hSds. p. cit l- .--Foler a Dpem t d Nerd- roa.e m mio d H
im e e mle, ca l loasG. Tsliek avaui suest | La n. Lq p pm ddger Aug. A. Urams.







Leo fon6railles anront lieu cot aprsa-
di 3 bheaures l'glise Wesleyynne.
*0
Noes apprenona la mort do Marie
jisabeth Lise Alphonse, veuve Sim-
p~aBistoury, d6c6d6a ce martin ; dix
SLeA fundrailles auront lieu domain a
rits heor#a de I'aprib-midi.
r es contracts McDonald
Devant la ohRnbre
Hier le comit6 mixte chirgs de ovri-
er leas rojets de contrats do Chemin
de far et des olgues-bananes a depoos
son rapport do formation de bureau.
Coe contract qui nous int6retsent tours
Splus d'un titre soot done & 1'examen
et il tfaot esp#rer qnn la Commission
ne tarders gubrd a ta ro cuocattre son
verdict.
Le ohoix de son Prisilent et de 'os
rapporteurs garantoisent que c w i -
portarts docum as serout sarieoste-
ment examioas avec tou'e I'attention
qu'ils meritent it quo lea int,-t6 deo
I& CmmuDnaiit6 seroet sauv gardie.
Arrive
BoansAux.- P6re Rieger, MWe E D -
sir
Pro-PLATA. Jost F4min, D.vid L i-
Paz, toja'd R.,, Juan G reia, G
Gonzalez, Mr et Mine Meorl. Iio z.
ST-THOMAxxs. Jacob FornSnd.
CAP-HAITIEN A Moli'e, S6n-.tour
P.pinor, Doet--ur N.rn-urm Auguse,
A. Nicoolis, A- Pdnt, L,on Bobo, M.
Frank I, Poitevieo, Paul Salonav', Ed-
mond et Carl Estrade,Louia Desroches,
Miles Mo ency, Alice Monedo.
Contre-Avis
Ay nat rat fi It transaction fite par
son fits Albert B.rreau, avec Mr Gordon,
les souisignis ddclarent ru' e- de rut eff-t
I'avis ,osirI l i Avril d r.ier d:; s :c
le B.n Sens ", n0o 15, concernant un
rec6piss6 de la Commission Momplaihi- de
h.i. cents dollars. Les intiresses peuveat
fire de ce contre-ivis tei cs que de rai-
son.-irc6pissn au N? 2632.
Port-au-Prirce le 17 Mai 910o.
Mme Vve E. Birran. Mme Vve H. Mal-
val, S. P. Barrau, Augusta Barrau.
Avis Itportant
DLo.ARATION
Les sonu:signee Florisca et Maria, fil-
les lgitimes de fLu Emile R .b'n dcla-
fMat A tons ceuE qu'il atIpartiendra pari-
calie.ement aus notaires IA premiere n'a-
voir sigah aucane procuration on au res la
deasiime avoir anno l la procuration
donnee A son fire Thhomas Robin.
En consequence too.es venues faites poor,
et ao nom de Florisca soot nulles et de
mol eff.t soas la r6setve eupresse de tou-
tes poursuites, A ces fins ainsi que cells
qi pourraient ttre fAi;es pour et au nom
e Maria.


B01TE AUX LET TRES
Port-an Prince, le 6 Jain 1910.
An Directeur du Matin,
MoLsi ur le Directur,
Un ami a attire m< n attention sur
Un entrefilet paru dans votre jorin al
do samedi 4 du courant ci. sons is
titroe Ddguerpissement, j'ai, non
sans surprise, lu ceci : Cha-les Mc
Namara assigce in dgagrrpiqscment
Th6o. Spencer qui lui toit troi m( is
de loyere, &c. j Croyant 1 une ,impltI
orreur de votre reporter plut6 qu'.i 'ne
intention pr6mdditde de me nuire, j-
Wo'empresse de vous declrr quo M
Th6j. SpAcerv, pas plus en Haiti qu'aL-
lars, ne doit d personnel, qu'il a tou-
fours vdcu at vit comms un veritable '
anglais ; e it il fie quicooque de 1i
cOatradire la-dessus.
La virii eot quoa le 7 Mai denier, je
reg s do Mr Mc Namrara avis que me.
lovers 6taient augments, et qu'en ca.
de refus, j'avais jasqu'A la fin du rois,
sit trois semainet pour deguerpir. Ma
r4ttlaritd i acquirter mes obligations
atbritait centre one tell surprise ;
je plo'estal par lettre centre cette aug-
enbtation et bian d6cid4 &t m'y refu-
sW, je loi notUflai mon intention de
itT la maison, & la condition qu'l1


m'accordat le ddlai raisonnable aiquel
ma quality de professeur professaet A
domicile me done droit. C'est olors
a'il m'assigna devant le tribaoal dans
lea mames fins que ci-dessus. Mai*s i
tribunal, appr6ciant la justice de mes
observations, et surtout 4difid sur ma
rdgularitd dans l'acquittementded m e8
obligation*, m'a accord on dAali de
deux mois, avec faculty de payer les
mimeei loy rs que je payais. Voilt
I'exacte verit6, Mr le D:recteur.
Je vous demand de publier ma lettre
dana le plus prochain numdro de votre
Journal, afio d'efacer la plus lDgore
impression miuvaise, ai tant est qu'ul
on soit quoe I'enrfi'et pourrait en-
treteoir dans l'esprit do public h3ition.
THEo. A. SPENCER

Rafle

La plus be'le
des occasions
ntre propr'itaire d'une des p'us jo
lies campagnes de Bizoton pour
cinq dollars. (Ancienne pro-
priAtA d'E

Janty ) Deti carreaux dA tre com-
p 4'elaent en herbes, mng iflque mai-
son haute, bissin alirente W ar dir
huit eents pieds de (tyaux de 3 pou-
ces, 3 chamber s de dom'n-tiques, Acu-
ries, remises, cuisine W. C aibres
fruitier4 en grande quanutA et riviAre
au fond de la propridt6 II y a 400
billets qui ne soot valables au'avec
le visa de Monsirur R. RONEY.

H6pital V6tdrin air e
15, RuE DU PORT,
Mr V. II. DELFOSSE,


D C. V. Doc'eur chirurgien,
naire.


"RMcemment v49drinaire du Gou-
vernement de la Jamaique, vient
d'ouvrir un h6pital v4tArinaire et un
dispensaire au n0 15 Rue du Port
ou Pav6e en face de la Glciere.
II g rantit le diagnostic et lec
meilleurs soins pour gubrir les af-
fections des chevaux, des bopuf;, des
chiens et autres animaux domesti-
ques.
Une mardchalerie est attache A
I'h6pital pour ferrer les chevaux sous
le contr6le direct du Docteur Del-
fosse.


SEINS
dbveloppbs, reconstitu6s,
embellish, raffermia
Sdeua om'" per leeI
PILULES ORIENTALES
Seul prodult qul assure A la
femme tne p ltrlne parfalLe,
sans nuire & la sant1.
Flaca F,'C ec ," trc res JP 'r3 5,
J. ATIE ". 5 5. asr.Vo cau. Pars.
A Port-au-Prlnce. F. rac Al~ert al .

Cae pale Transalaunligee


Le paq obot Abd-Ei-Kader P sera
ici vevdredi 10 juin, et partira le ma-
me jour & 5 heures priciies du soir
poor JUremie,Santiago de Cuba,Cayes,
Jacmel, Sto Domingo et escales. I
SN. B Pas 6 midi, Ie 10,il oe svra
plus d6livr6 de billets de passages pour
Santisgo-deCuba.
Port-au-Prince, le 6 join 1910.

*
Le Paquebot francais Montr4al eat at-
tonds mardi, 7 juin.
II partira le msme jour & 5 heores
pr6cise_ du so r pour St-Marc, Gonal-
voea et Petit-GoAve. .
Port-au-Prince, le 6 join 1910.
LAgeus
E. Romw


VENTE
de bien de mineurs
En vertu I* d'un jugement rerdu par
le tribunal civil do Port-an Paince le
quatorza mars de cotte ann6, ,rri -
gistrd, homo'oguant la dbl:bdr.,tton du
conseil do famitledu mineur FMlix Pro-
ph6te, tenure nons ia pre-id nee du
juge de paix do la action Nord de la
Capital'* le boit juin de l'annie der-
nibre ; 2o d'un au:ro jugement dw. mC-
me tribunal rendule deuxmai couran-
et commettant en replacement de
Me Maximilien Lafores', Me Astrel
Laforest notaire en cette ville, pour
effectuer la vented ci-dtssous mention
nde; 3o d'un troisi,*ne jugemewit rendu
par le tribunal civil de ce reqsorl, cr -
registid, homolog.ant ia ddliit4a ion
du couseil de fami'le du mineur Ed-
mond Prophete, il sert procdd6 le
sawredi qui sera dix Ilnt juin prochain
A dix heures du maint, en I'* ul~ et
par tle micistere de M.% Astiel i.afo
rtst, uo aire,A la van'e au p us ofTrin
et dern'er ench6risseur, d1 is droils o
prete.-tions des min(urs na',re s Fdlix
P.ophbte Pt Edmond ProphtV', si
ULe proprif4t finds ct bAtikseo, .ise
au Ca'-lHl;a'i'e A l';n*'te d i'' s E!- -
pagnotl et St-Joso h inme.urant dix-
neuf pieds ci, t ice < w' i- suri
la rue E-pag '4.u 1, ltit i.e pC su-iU
la rue Saint-Joseph b, rnee au Njid
par la rue Saint-Joseph an Sad p 1a la
proprt6 dce Madami V,'.ve 1 i i'rr -
Louis, A 'Est par 'a :tie E spag& i,-, A
I'Oaest par lI paopri.t6 dql hd'ieiers
Henri Pro( h6t t.-'le d ai lcurs q-e la
dite propri6td so poursuio' a!t 'tenil
avec ses appar:e auc s t dtptid .:-
ces et sans en li.n exceiter ni rd
server.
L:!s fruits fi ; t i :n' i o t di
mineurs sur l'itinn.?ub:e don' il S'dgi
sor es'imds A ce.-t :oixante dix p 's-
tres cy P. 170
A l rcqa6te, poursuite t diligence
1 o de I, dam, JoseIt Etienne. n~d
Angc le Victor, i r)pri'r tire, ;einoturant
etdomicili6e "A Port i:n-, in' ,'-1gi- :t
en s- qualitA do tutric* dative do so->
fils Felix Proplti'e. et as-,is'de de son


6poux Joseph E ienne, subrog6-tutoeu
du dit mineur ; 2o do la dame Ross
Charle Georges, agissant eu sa qua-
lit6 de tatrice dative de son tils mt-
near Edmond Pnophete *t atssistee 4d
sieur Joseph E,:cut.e .ubrig.'-tutear
du dit mineur. ayant iou'u avocats
conbtieu6s M" L-ou. e Viatd et Justiln
Montas, an cabt..et da premier, en
catte ville '12, rue rue du C ntre,elles
font Oleciton du domi:ile.
Pour plus ampi s rens-ignements,
s'adeess.r aux avocats poursuivants,
ou & Me Astrel I.;'fore.t, notaire d6po-
sitaire du cah' r des ch arges.
Port-au-Prince, 7 Juin 1910.
LIuNcE VIARD, .JUSTIN MONTHS,
.Avocats.


Lign 'Atlas
I e vapeur "Altai" ayant quit-
tt New-York, jeudi 2 courant,
pour Port de Ilaix Cap-Haitien,
Saint-Marc, Gon;iives et notre
port est attentlu i'i vndredi 10
courant, et partira problmllement
dins 1h: soiree pour P,,tit-Goatve,
Mirag'.in,. Jt.riniej, Carta ,ena,
Santa- ~larta, Kingston. New-York,
prenant la malle. 7frt et passa-
gers.
Port-aiu-Prince, 3 Juin 1091L
F. HEiHRIMANN & Co, Agents


,.v LINE HOLLANDAISE'"
(Koninklijke West-Indische Matld*enat)

L alJ *a As ania p v nant de N w1
York .t de Sdint-Mare est attend il
dimanche 12 couri t et partira l* me-
me jour pour le; Fjorts du Sud, Cura|
<;ao et I Kurop".
Port-au-Prince, le 6( jain 1910.
AUG. AHREKNTS, Ajent.


M11"e Fenitland Loniewski

110 du Rue R6servoir
Da Lunrdi ( at Samedi 1 I Juin grande Vente-


ROcl~ane


avte prime.


A de MATTERS & Cie
32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT

Maison Fordde en 1888
Bijouterie. --- Argenterie. Parfumerie. --- Articles de luxe pour salon,
salle A manger, chambres, etc.---Miroirs et tableaux artistiques. ---Serviettes
pour avocats, hommes d'affaires, ministres. --- Bibelots 61lgants, ddlicats *t
rares. --- Articles do Bureau. etc.
Achat de viel or, argent, diamant, 6caille.
Reparations de Bijouterie. Les articles vendus ou rdpards sont garan.
Us pour one pdriode d6terminde.

MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de Premier ordre.


. Si vous voulez boire du RHM DELICIEUx, du
d'une distillation mdthodique, allez chez


RIIUM PUR, vrai produit


Leon Liautaud & CiC
oui tons, riches et humbles, yous aerez satisfaits. La reputation du

Rhum de L'Etoile"
s'eat faite rapidement grace A I'excellence de la .distillerie de L'Etoile ",
on Plaine du Cal-de-Sac, oi so fabriquait le
Rhum de feu M. Barbanecourt


I I


vit/ri-







ACCOUREZ

chezHerrmann Corvingtoi
108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rieur


E 1aEmc dk 3Rc>xa~


A des prix exceptionnellement


avantageux


Nouveau

Traitement de la Lepre

par la Nastine
SEIRUM ANTI-LI PREUX DU D- DEYEKE PACHA
Pour tous renseignements s'adresser

A LA PHARMACIE W. BUCH
Port-au-Prince
DEPOSITAIIE POUR HAITI


Bar de la Poste
Distillerie de la Poste


XNis
Rhum Nectar


.A ~V-iS


la.Eoste


le goOter c'est l'adopter
3, 4, 5) et 6 gouwdes le gallon.
Le Rhum Nectar
est obtenu par une distillation m6thodique et soignee.
Le Rhum Nectar
se trouve sur toutes les bonnes tables.


On trouvera 6galement au BAR DE LP POSTE :
Vin rouge superieur
Vini blanc


3 gourdes le gallon
I4 a


ROYAL Kola Champagne
Cette d6liciease boisson, doit las qjalitA6 toni vour exquise, l in )lleax agr6able out contribu6 A former l'mcomparable
rafratchmsiem-nt des climitt- tropicaax, mnrite bien son titre a ROYAL a.


Agence G6n6rale
AU MAGASIN DE L A


et Ddp~t:
MtTROPOLE


MAISON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE.
Vous le trouverezeen outre chez :
AndrA Faubert rue lRoux l'Epicerie Nbrette Grand'rue (en face
Pharniacie Alex. Roberts ,lo la station central des pompiers.)
Madame E. Dlreyfus do & I'Epicerie C.Lundi rue des fronts-forts
k l'Epicerie II. Corvington rue Ferou au Magasin E. Dreyfus do
EN PROVINCE


F. Ch6riez


Petit-Goave.
Mme Gdrard Bartels


J. R. Montasse
Jdrdmie.


Gonalves


1


Kola Champagne Mt C. L. Verret
Reconstituant Tailleur-MarcLand
Formule due A l'obligeance du
S M.-Done avis k sa bienvoillante 6e11e
D eon ud in tWle quo ma mason No.7, Rue Travor-
Ancien In'erne des Hdpitaux de Paris. sibre eat tonjoura bien pourvue d'ane
PRIx : P. 6 00 la douzaine.. varidtd d'6toffes de fa haute *og.
DIEPOSITAIRES: veaut6 parisioase.
S..- ALrTr SUPtXIMs. Course IL.eaMrr
Mr Simon Vieux, rue du Magafin de iISUL I. VRt., ExCOUTIn PR *wA .
I'Etat, Port-au-Prince ; Mr Georges IA riL s 'Its rEiCUTION POM
Blot. rue du Mag-asin de l'Etat, Port- r rdd _ts
mu-Prince; Mr Aug. Scott (L6ogane); -'
- Mlle LucAnglade. ( Cayes ). hin d Me Ri


D. L.ouba, jeremie.
N. B. Outre cette categorie, la
Societ6 Gdndrale de Kola Champagne
livre au public une autre classes de
ce merveillex produit, au prix de
QUATRE GOURDES ot demie la douz
Fabrique au Chemindes Dalles
SOCIETrI GeC DK KOLA-CIIAMPAGNE
Port-au-Prince, (Haiti) P. 0. Box, 31.


NESTOR FELIU
L'excelledt taillour avant-geusemeal I
conuui de lmte la R6publiqu vient
de o ouvrit oo atelier Rue Fdron,
(Rus du Mi,'izs ) NI bl,
Sa uonmL-f tise cliwatie trouvera
cofmmli to;j,'ira touts satisfaction
%-oir ;& t: k. ,. qui lal eronut on
. 4 --- ._--__-_"

Monsieur App. Cipolin
Poite A la connais-ance de ses nom-
breux clients quo sa mason sise rue
repub!icaine No 155 sera transfer6e A
partir du ler Avril au NO 82 de la
meme rue, en face de la boulange-
rie du progrbs, a c6t6 de la maison
Webly Pressoir.
I!ts tiouvtront comme par le passe
les exce!lents vins rouge et blanc de
la maisun Boub6e freres de Bordeaux.
Oporto, Maltga. Muscat, Vermouth,
(.onac et Champagne de la m6mt
mai-on.--Liqueurs asiorties et Sirops,
Conserves, Beurre de table d'Italie
qualitA extra par bolte d'une livre et
demie livro --Provisions am6ricaines.
Htuile d Olive et Vinaigre.

Vient d'arriver

Lail Cn se Nesle
TRES FRAIS
A LA PIlARMACIE SikJOURNft.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dd-
p6t un grand stock,---pourla vente en
gros et en detail, --- de chaussures en
tous genres pour
HOMMEs, FEMMEs, ENFANTS.
Les commandos des commercants
de l'interieur pourront Atrs exdcutdes
dans une semaine a peu pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au-Prince (Haiti).


AVOCAT
33 avenue Magloire Ambroise 33.

MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, advise sea nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par lea
derniers Steamers une Varidt6 d'6tof-
fes de : Diagnale, Cas.mir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d ung
r6elle supdriorit6.
COUPLE MOJEKRNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITE I
L'4tablissement se recommande aux
clients les plus ddlicats qui appr6-
cient chaque jour davantage le FINI
de son travail.


Demandez chez
Restaurateur de la
tales Illustries.


Cordonne:


Joseph Saint-Cloud Is
Santi et des Cartes pos-

L.A
rie Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143. ,
Avise sa nombreuse clientele qu'el.
lt vieut de recevoir. par dernier ba-
teau, uno forte quantity de marchan-
diss et do fournitures de toute frat
chour et de toute beauty, import6es
de France, d Allemagne at des Etata.
Unis.
Le public 616gant, curieux do se
bion chausser, y trouvera les peaux
los plus soliles et aux nuances les
plus varies les formes lea plus belles
st les plus appropri6es.
On n'a qu'A venir chez G.B. PITOIA
pour 6tre assure d'Atre chauss6 sul-
vavt les meiileures lois du confort *t
de la mode. Sp6cialitds pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, former, fourniturom
et matdriaux divers pour cordonne-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix leos plus mod6r6s, A
LA CORDONNERIN NouVmLLx
143,GRAND'RUE 143,

Maison F. Brunes
195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin
Ancien membre de la soci6ta philantzopl-
que des maltres tailleurs de Paris-
Vient de recevoir un grand choil
d'6toffes diagonal, casimir, alpaca,
'cheviote, cheviote pour deuil, eta.
Recommande particulibrement A s,
clientele une belle collection de cou-
pes de casimir, de gilets de fantaisiS
et de piqu6 de touted beauty.
SPECIALITA DR COSTUMES DR NOCXS.
-Coupes Francaise, Anglaise et Am&-
ricaine de la dernibre perfection. La
maison confectionne aussi des Cos-
rUMES MIuTAIRa8, HABITS BRODSt,
DOLMAN, TUNIQUES,HABIT8 CARRI S40t
etc, do touns grades.
On demand
De bonds ouvriers tailleurs pour gran-
des et petites pieces et un aide cou-
pour,


--


J ~~X ~ir~