<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00942
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 6, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00942

Full Text


Quatri6me Ann6e, N 959


Port-au-Prince, Haiti


Lundi, 6 Juin 1910


AONNEMENT8
Um Moms.. G. 2.00
prt-aus-Prisce
TROIS Moss... 5 00
grteLmeats UN~ Mos .,. G. 2.20
Taois Mos 6.00

ltranger... os MoS 8.00

D16 en CT-UR
C16ment-Magloire


c


J


OUOTIDIEN


LFE NUJW1RO r CENTIMES

Le asDuscrit~t an..ior's ounnu DUD O
pas rea-Ius
REDJACTION',% DMlNls-T KATlON
4S, RUE Ro..x, j



Arthur Isidore


Un homme et une poque

Souvenirs intimes d'Honor6 F6ry

VI

A quatra-vingts ans d'41oignement, "a Dan lea derniers jours de janvier
il.n'est pas inutile de voir comment la ( 1818 ', le president manda auprsa de
R6publique commengait ses d mtin ', lui troi< commerg3nts haitions : Ar-
et queues parent, au minieu des cii- raudlt, J. F. Lqspinasse et J. Th6zan.
constances dans lesqulles Boyer or- ( Arrault 6tait s6natear ; Th6zan et
tait au pouvoir, lea tendances de I'e.- Leapinasse, juges au tribunal de cas-
prit public official et celles da Chef de station. )
r'Eat.
Jo prtvieu. d'ailleurs le lecteur, UDO *I' leur fit avoir quo le tr6sor avait
fois lour totes, que, tr6s friquemment e' d'arg nt, dans la moment oi routes
daus le course de cette dtude, je mettrai les parties prenantes s'attendaient d Itre
ce proc4d6 en usage ; car la r6volatio paydes, et qu'il dd3irait vivoment cepen-
de 1843 ayant 6t6 'aboutissant natural dant donrer un moisl de sold I'ar-
des tendances contraires de la Re rd- mie qui n'en avait pas rega depuis
sentation national et du Pouvoir ex.d quelque temps.
cutif, i1 importe, pour porter sur el e a Ea consequence, il demand a ces
on jugement d6libdr6, do bien savoir commer;ants s'ils ne poumraient pas
par qooi ceeo enhances 6taient carac- fire au trdsor une advance de fonds
ld-1-, u11 i laer seraient ramrhnnraAm pTar lea


rxemi6res recettes quo l'on effactae-
Sans remonter plus avant quo 1813, rait, d'aprbs les ordres qu'il venait de
disoons, propose des competes de cette donner pour la perception des patented
an6oe et de ceux de l'annae suivante, et autres droita.
qu'ils furent le derniers, avant I'av6. a Its lui r6pondirent qu'entre eax
moment de Boyer, A presenter one li- trois, il ne leur serait pas possible de
quida'ion favorable. fournir la some ndceesaire, mais
Pour 1813, lea recettes publiques fu- qu'ils feraient un appel aux autres
root de 605 331 gourdes et lei d6pen- commcrrants ulaionaux pour y concou-
seo, do 357,308 gourdes ; d', f6rence en faveur des recettes, de 248, sail regretter quo l loi reodue sur le
023 gourdes. budget et cell qi'i l'accompagun, ese-
Pour 1814, lei rscettes furent de srjt et6 aussi affirmatives pour leur
1,005 922 gourdes, et les ddpeunes de execution...
855,172 gourles ; d'ou une nouvAllo ba- Lestrois comerants quitrent
lance on faveur dd trosor de 10,70le president, en lui promettant do tout
gourdes. Iden fair. pour rdpcndre A son dAsir ct A ,m
II istvrat de di e qua le president
P6tion 61tat coatro eo system des ca- cot fiance. Ils .e rendirent chez Lsspi-
et quo, en 1814 notam t, nasse pour aviser aux moyenl d'y par-
ait antorqs6 d6moen ition do ammenll vnir, par la convocation des autres
qul existaient A Port-au-Prince,permet- commergants nationaux.
tant m6me aux officers de Ia garoioon a Mais 1M survint Daumsc, intimi
de cette ville do s'en approprier le. ami de L,?spinasie : ils lui communi-
matdriauxz qu4rent ce qui lea affligeait oux-me-
II doonait pour motifs do sa mani6- mes, par la tristesso qu'avait montr63
to de voir, dit Ardouin, quoe les sol- P6tion. Partageant leurs smnliments,
date haitien n'saiment pas la vie de Daumec leur dit qu'il connaissait on
eatrnes ; et qo'en ayant fait des ci- ndgociant Atranger qui profemsait pour
toy.s, par la douceur du regime mili- le president une estime et uone admira-
laires, il valait mieux leur laisser la fa- tion don't il serait sans doute heoureux
Cult4 de travailler dans lea champs. a do trouver l'occasion de lui donner laIs
d, Industries dans les villes, et qu'au preuve, et qu'il savait quoe cet dran-
oim its as B manqueraient pas do se ger avait des fond. diaponibles.
mndre A leaurs drapeaux. 0 done a C'dtait an jeoune Anglais, homme
thMmde depuls longtemps disparuel do couleur do la Barbade,-John Smith,
A partir do 1815, nous entrons dans 6tabli au Port-au-Prince depais quel-
'6 de des fits. Cotte dera4bce aunee qui tems. Daumec so randit mad-
- apoorta as do 530,707 gonrdes I diatement choz lui, et lui proposal doe
1810, au regard de 1,079,157 gourd's preor au guvernemeat ce qu'il pour-
de recettes, oftrit des d6peaseo do 1, rait, ea lui parlant des embarrass dao
482,4:35 gourdes de dpeonses: deficit: president. J
408,278 gourdes I a Smith accusillit catte proposition
Eo 1817, b'ouvrit la premiere sea-' avec toute la g6ndrosit6 de son carac-
ion de la premiere 16gislature. It 6teit, tAre, et consentit & verser amasit6t uo
uea doute, A eipdrer quoe, come don tr sor 50 mill* gourdee, tonte ma caisso,
4e joyeux avdnement, I'Assembleo, qui en tdmoignant Ia satisfaction qu'il 6-
aouait do naitre, (At prsent6 un buad- prouvait do ce quo Daemec aAt si bies
9#t de d6penae ram3nd aax propar- appr4ci6 ses asutiments poor le pr6- I
0OT de la situation. Or, le chilfts sident.
4s dPenses dcr6td fut do 2,90,607 4 De retour chess Lsopinas. Daa-
pe-rdea I mec alia aveec lu, Araalt et Tnezao,
La pr6-id -nt P6tion no aut, catle an- an palais ch its trefi t savoir A P6tion
ade-lA, od dooner de la tete. Voici ne la negotiation qui venait d'avoir lieu ;
8*9, cractdoristique rapportde A oe et dans la m6ne journ6e, Smith fit t
isJt par Ardouin : porter an trdsor les 50 mille gourdes... c


a S nith
cette somm
voir uni m
mi. rs jours
pidient nfe
tous les mo
casionmer eo

Dbs le jo
mont, B )ye
course au Sd
l'exemple d
air parole,
prd6idence,
vue cetfe pi
son esprit,
furant si io
Co souci
de parties, la
de presquo
ses mains :
gbn6ral de 1
tionuaire',
leurs attribu


faut ensuite rembour d de' soin, pour cela, do" former aucuine com-
e. L'armae put douc rece- miIion a.admiais'raliie poar a.,poir sa
ois do sold d,. le; pre- co viction : le ch-ngament rail t do
i de F6vrier ; mair cet ex- la situation de Piny softit A dposr
pouvait pans e renouveler co.tre lui : a Piny, ecrit Ardouin,
is, et cela ne I ovait qa'oc- 6proavait tant d'orguail et d oIt'ntttioa
core des soucis A Potion. dans sa charge, qu'il ti. v air d" Fran-
codes va-es de grande d:.-enin- ei
)ur de sa prestation de ser- porcelain, pour ve~ o de po A ti1 A uImr
>r avait dit dans son dis- qu'il expoait r uo t .r e t rrt-oe c
mat ; a Jc donnerai sur:oMt logemeat. Pdr 1. il s. ;it actce e" n-
at l; a Jnomie. 11o deait suro- core mieux de dilapidlitions dansi 1' 16-
durant !cs -25 an- 6 s .1, aa tel de4i mobnnien i
et c'est pour avoir perdn dvo Aulr, bit,. 181, .la l t tI
reoccupation dominant de votr, et 1810, i n oP eat vi r ii.t 1is
que pluiieurs de ses actes appointemeitt ct q.e P.nv eat vi los
j.istement inc'iminds. si-ns diminuds ie pr 4les m3iti, ii
de I'deonomie frit, en gran- saIntit qu'it n'agr ait gra, at pr-.i-
chuse dI li oncn'ra'io)n l-'ot, prit cosg d' I'H, d(.J mon-
tous les pouvoirs entre nu s et so ratira aux Ctye;.
en diminoant le t-aitement Malgr6 son adoira'ion, td'.il ir j as
a plupart de4 grand fone- titiAe, pour Pbion, Ardoui ti na pa
ii restreignit 4galemant 8 srnueher d'ecri.o, i I.gari B oe outoes
itions en faiiant retonmbr cI mesuroes nrtsa par Bayer L'or-


sur sea epaules,- car i! .;maiit a-d -Im- Iur qua ta yer niar lea nuau7e,
m-nt le travail, --- le plus gros et ie pen aprbs son av m--ment, nous au .)ris
plus eseontiel de la besogne adminis- aut dire a facility It n s'ae fairt qe d
trative.autintde facility. I ne s'aieait q.p de
A la session de 1817. la Chambre "e pas exicter les lois -ur le bu igt. le
co fitit au SecrAtaira d'Etat les ti an- ruire les 6mo'u aments, ie1 apoine-
ces et Ie commerce. et le' aftribitions mnnts ds fonctionn- ires public., la
comD6'eut 4a& ces daux brancheI da soils doe 'arm6oe d'augm .ute- stainss
service public. D Au grand joge, ilm.6', to"u.es choes qu tit Byer. P
confiait a la justice, I'inktruAtion p.-
bliqac, les culteR et cetto part( d1- I in'a para until de jeter co coup-
'latdrieur, relative anx priso-is w A I ( il so-tmaire sur la p incipale des
l ii:e gtn'rali, deas ville. et bTurg ,t Ctenince p.ri.onnelles de Boyvr, car
.Lew attributions de S crAtaira g4utial 'c'es' ai le, enco'o uuo fos, qu'il de-
6taient, A peu pr la guerre, la ma. vr,, plus tar l I i-"p-rt le4 ;.cec!sationa
Iinq ct le* travaux pub,.'. i 1obscurantisme et :'4 rdtrog,idation lan*
Boyer r6anit, en 18I),I tou1e4 ces' ces contra liu L-. (ih-- bre, fatigu6e
administrations entr se-i mains, no- A i1 longue d "voi i pr- iitent mettre
tammeunt les atffires extdrieures, I'in-' o s'taineiit la tr in a se p-odigali-
trieour, la guerne, ?a marin., !e corn- tdt, ireodra on fITft, Jd c'te f1 on sa
merce, ms travaux publ'cs, les culteo, r--vanche, lai-s. t .t'x H it ea, de
I'instruc'ion pabliqu(. Loe fonci,)ui- 'e.naia Ie sAin d& .e6giger .1e ce passed
naires doit je virs do prlar, t tra- d 1 aide du prdseat. I'*nseignemcit qas
vwi'laient a'vc lui.. ,l somnm s lolfes ,lb. sses pour dea
L-I veritable pens6e du Chef de l'E- Sobj ts p lmpeux n'mpliquent pas tou-
tat nercs dans les tesaure Hsoivan't?% : j urs des tendauces vtrs le progrbs et
de 6 000 g-'r les, tf traitemnint *lu S3-, l'amdlioration.
cr4taire d'E-at fut 4duit A 4,000 par! Tout de mo me, il y a une notable
an ; do 4,000 gourde., I1 traitement du 6volution A sig alir dans cos tendances
G'andJ ige et cluoi de S.icrd aire-ginud- r.ispec!iveq du poavoir at des Chbam-
ral. feareat rAlauit; A 3,000. L di e t ,-wi bret en Hitsi
de I Hd el deo monriale toichuit i2000; Soa4 Boyer, nous no'on la fait que
ce chin-e fut ramen A 1,200 ; lea ap-,lea dispoitiois pailementaires dtaient
pointements de la commission da sir 1A I& proJigali4 et quo 'dest le Poavoir
veillance di cAt 6teblissement. de 1,200 *x catif qui sirvait de coatre-poids #
gourdes, farent rame6s A G600. cotti tenaance A la ddp3nse.
Et saini do tons lea autres em)Ia- Cotto pdrioda sera saivie d'n aso-
meats. Le doyen du tiibanal de casa tre, dane ijq-ell' low teoadncas seront
tion touch d6so muid 1000 uourdes au d6plae6es : c'est le Poavoir qui voudra
lieu de 1 600 ; I1 juges, 850 au li-a dden ner eat c'tst ls PArlement qui ser-
de 1,400. a Les doyens des tribalaaax vira de fPein.
d'appel re juges, 1200 ; lea joges de promire ins- nitre dvoution, d sVwt voir 19 ltendan-
tance, 1.000 gourdes. Le doyen du tri- ceo la dpenose me g-ontraliser dans oe
bunal civil fut port A 850 goardes, leas monle bo v-rnemnei al. :ous o e4Pou-
jug" A 750, et les autres A pro?ortion, vu"a publics rivaiser do prodiga!it*,-*
los 'l'importanee dea villas. si biw que, depnis, il est devenu at
L, dirocter do l'Ht19 d',. monnaie. diftiilo do diseernr qui. plans le pays
(car A cette ooqua aIs frappe d argeot mie arrcoastmr len: m's ep vigaeor
aetalliqie so faisait dani le pay,) tait par to pr6sideot Boyer.
ua nomm6 Piny t-i. depuls roui P6-
lion, 6tait osvertement accuad de disl- AUGUSTE MAGLOIRE.
pida'ions. Bjyer, dit ArJouin, b'anic
surtout a la tolerance quoe le pr6sidoent
montrait pour le candle des p oiig*- 'Administrai.on du MATIN -in-
litds do Piny. qui insaltait mas la paa- f.rme ses abonna -qu'ils no doivn,.
vret6 des d4fenseurs do I'Etat. ,I1 rien payer, abonnernent ou auuts,_
B.yer, qui n'avait pan la d6bonnaire- quo oontre rea iagu prin6s *t por-
6, paroois coupablo, do P6tion, coupa Itant t .m-re d Journal.
court A ce scandal. II 'oeat pas b -. L'Admidulrsteur,- Artahur aZDORA


-- ---- I III II I


0










3KZSEiZGNXMj.1 TS
Mx1rtOROLOGIQyES
Obsezwfratoire
DU
S3MINAIRB COLLEGE St-MARTIAL
DIMAMCHE 4 JUM 1o10
Barometre A midi 762 ml
Temp6ratur. minimum 23 o
(maximum 32.5
Moyenne diurne de la temperature 26,4
Ciel presque convert toute la journee.
Plusieurs orages longent le more de I'H6-
pital et au Nord avec pluit insigniflante
ad. H.lo solaire.
Baromecre 14gIrement en baisse.
J. SCHftRIR.
Offioler d'Acad6mie
Nous apprenons avee plaisir que nottne
ami le docteur Casseus, live trts appre-
du doctor Pozzi vient d'ob enir da Gou-
veraement franc;is le ruban d'officier d'A-
caddmie.
C'est une recompense digne du merite
de note charmnt ami et qui est on mi-
me temps unt incitation A miasx fire.
Nous envoyons nos compliments an
doctear Casseus at lui renouvelous notre
sincere amitie.
Gerole-Bellevuie
La reunion mensuelle de samedi soir
a cu le success qu'on pouvait attendre.
DecidEment le Cercle Bl1levoe a seal I
secret de ces fates ou le boo ton des hom-
mes ne le cede point sux gtrces des da-
mes e: des ieunes filles.
On a dansd fort tard dans la nuit, et
quoiqae en petit nombre, Ientrain ne s'est
pam ralenti one minute. Le Comide a gra-
tifi ses invites d'an souper delicieux et
p-anturuz sanrvi per petitestablos qui lui
vaut sles meileurs compliments.
En I'absence da President, eompch6 par
un deuil recent, le Secrataire-Tresorirr,
Mr P.ut Goumlat a fait les hooneurs du
Cercle avec one amabilite exquise digae
de son tact d'homme du monde.
Avis Important
DiCLARATION
Les soussignees Florisca et Maria, fil-
lee l6gitimes de feu Emile Robin dicla-
remt i tons ceax qu'il appartiendra parti-
culiirement aux notaires Ia premiere n'a-
voir signed aucane procuration on sures la
deuaitme avoir annuld la procuration
donate A son f re Thoaas Robin.
En consequence routes entes fai es pour,
et au nom de Florisca sot nulles aet de
nul effect soul la rdsrve expresse de too-
tss poursuites, A ces fins ainsi qoe cellos
qui pourraienut tre faites pour et au nom
de Maria.
L'Officiel
Le Moniteur de samedi 4 Juin public
dans st partic officielle le sommaire sni-
vast :
Anie. de liquidation do pensions
miitaires.
Rapport an Secretaire d Etat des Tra-
vatu publics des ingeni4ers charges de
i.ifier lea Travaut du waif.
Accus& de receptionn da-dit rapport par
le con'eusionqatlie.
StWAT.- Seance du 27 Aot 190o9.
Cours do Bourse


Or Amdricain comptant
Consolides x oio
Consolides 3 010o
so Janvier
Provisoires
Emprunt 20 Aost
Titres bleas
Tires roses
Cheques sur N-Y, prime
Cheques sur Paris,
Traites sur Frm7ce
Transferts our Paris
Billets de cioq gourdes
Nickel escompte


Ila
1124
314


465 olo
so olo
25 112 010
49 0o10
49 olo
86 o010
22 010
20 010
olo prime
o0o prime
o0o prime
olo prime
pair
I xi2 olo


FianQailles
Nous appresons avec plaisir les ase i i-
les do Mr Justin Lfond avec Mile Losie
Delay.


(jn^Arratographe
LT since cim0aatographquer, qui a's
po avoir lien hier A cuse do miuvais
temps, eat renvoyde poor ce sor.
Notons, come surprise, quelques vues,
en dehors do programme, qui oat td p id
se wPar I'observatoire msd6orologiqse,
de Washington, et ae rapponatAt Ia der-
nitre apparition de la come de Halley *
N6orologit
Nous apprenons le decs de MCM VwW
Julie Hdraux mere de MM. A. A. H1rmax,
Ed mood Heraux et Charles Heraux serve-
no ce martin 10o heures.
L'enterrement oara lieu, domain 7 do
courant A 3 hours de I'aprts-midi, A 1I-
glise Wesleyenne.
On est pride de consider le present
come one invitation.
Boutes de P6tionville
Conformnment A notre note de la semai*-
ne derniere, un couo de pioche a etd don.
ne A nos roues 'de Pation-Ville.
Soas la direction de Demosthenes Bouil-
lon, bieu conon poor son activity uan otn-
con de ooo metres environ do rucher do
Nadal A Madame Cambronne a tie ren-
do voiturable. Le travail se continue et si
des encouragements erieux y contribuent,
It route de chez le Ministie de I'nterieur
an pied do Gros-Morne, changerm d'aspect
avant deux semaines.
Qaant A la rou:e de Petion Ville a Pos-
to de Gros-Morne. elle continue d'etre la
seale route voiturable comme parole passe.
Nos remerciements et nos felicitations A
qui de droit.
PtTIOxvILLOtS
Prins Frelerick Hendrick
ARRivix
Curito.- E. Freaciosi.
Cayes. Antoine Lab-stille, Maurice
Lafoutant, Antoine Morisset, Frederique
Vidledrouin, B3ntoox, Elda Benoit, Vve
Fournier, Isabella Daniel, Camille Labos-
sitre. Ema. Bourjolly. Lamy Lamour, Vic-
tor. Vve St-Firmin, Magatita Yangs, Alia-
cida Augustin. Vve Cizeau.
J&6rmie.--- Feronie Colas, Mme Bn'deau.
Petit-Gove --- Silim Franoois, F. Che-
riez, Paul Jean-Louis.
DkPART
St- Mrc --- Rev6rende Me e Eus'ochie,
Sceur S:-Mirand.Mme Vve G. L brousse,
Mme Vve Lanier.
New-York.-- W.'O'offon, James Bond,
D. M. Bolich, D. Mart ieau, Michel de
Huea, W. Powell, W. Famham.
Contre-A.vis
Ay nt ratifi la transaction faite par
son fits Albert B rre;u, avec Mr Gordon,
les scussignes declareat nul et de oul effect
l'avis ous&re le I Avril dernier dans le
le Bon Sens ", no015, concernant un
r&ckpisse de la Commission Momplaisir de
huit cenrs dollars. Les inedresss peovent
fire de ce contre-'vis tel cais que de rai-
son.-recepisse an N 2632.
Port-au-Prince le 17 Mli 1910.
Mme Vve E. Barran, Mme Vve H. Mal-
pal, S. P. Barrau, Augusta Barrau.
ON OFFRE
Exce lente maison A loner. meablie oe
non, Bois-Verna ( Impasse Lavaud ) avec
ecurie, remiie. bassin e: j ardin..-- Sadres-
ser anx butuezx du Mati.
Do zniir hemur
LA CHAMBRE
Le Deputy Gourgocs a price le bureau
d'inviter le Secretaire d'Etat au Departe-
meot de la Guerre A venir mercredi rdpon-
dre A une question qui lai sera posee sur le
recrutement de l'armee.


Tribune


du


" Martin "


Echo de St Michel
Nous croyons tile de consacter a pu-
blic one petite note touchant lee f[tes qui
se soot succedd A St Michel dans le course
du mois de mai.
Cost d'abord let er Mat, la fate de i'A-
giculture qui a 6tE solennisde avec pius
'enarain qu'A I'ordinaire.
Notre sympathique maire de la Com-
mune, monsieur Edgard Brisard. a'est di-
Sgoement mequitnA do a haute mission.


A la reception offerte chez lei, on a es
A ddviser sur I'uilie doa travail agricole,
service premier de la richesse d'an people.
Quo ne pevt la bone ei iraushe came-
sderie
Le diiaeche suivrat ( 8 mai) la pope-
laita c6lbrait a fate paroissisle.
MNo boas pasteurs oat rempli religiem-
esment lears offices a milieu d'ane nom-
brease *-imimce.
En some la jourade q#oi a 6t d'ane
itde, franche, permetiait a chacan do
i-re'avoir bien gagede.
Le soir, on s'eait donee rondes-vous
dams les salons du go6nral Arthur Four-,
eand o& I'on a dane touts la nuit avec
an entrain endiabl6.
Nous arrivous ou iS mai, second anni-
versaire de 'oentrde en function de son
Excellence le Prisident Antoine Simon.
Cette ft:e a ea A St Michel tout son eclat
at toct ua splendeur. Elle s'est annonche,
au bruit do canon et au son de I masi-
quo.
Le commandant de I'arrondissement, le
gdndraI Arhur Fourcand, de f'autel de la
Patrie. a pruchi i son auditoire ( citoyens
et soldats ) la bonne parole de paix, d'u-
nion et de progress; toutes ces bonnes
idWes quo priconise le gouvernement acrtel
et qui no tendent qu'i 1'6volation de notre
ch6re Haiti.
Noos profitons de cotte occasion pour
remercier publiquement le Chef de I'Etat
d'avoir pens4 & nonu eavoyer cat officer
de valour qui no cesse de propager dans
touts l' endue de son arrondissement 1'm-
tilit& do travail agricole et de fire res-
senour aux cultivateuts combion its soot les
scales vraies forces prodoctives et pacifi-
ques de ootre etat social et cooaomique,
comb;en aussi eat grande, sar ce point, la
sollicitude touts patermelle do gonverne-
meot poor faciliter lears rudes et cons-
tants labears.
Aussi, le general Fourcand, par son es-
prit administratif, sagace et observateur,
dans sa sphere d'action, concourt dnergi-
quement a Iheureuxz tat de chose, cons-
tatd depois 1'avnaement au pouvoir do ge-
noral Antoine Simon.
La Ripubliqne emitire connsit assez la
loyau:6 do grand Citoyeo-SoldAt, ses no-
bles seatiments patriotiques et sa vicille
experience des homes et des chose.
En effect, depuis quelques temps, no
sentons-nons pas le rdveil de la conscience
national, de o'esprit do bien public, de la
communion de notre toi dans un avenir
meilleur, en un mot, la Patria ne rovit-
sele pas en nous ?.....
La f e dou 5 mani a a e gaiement clotu-
rd par le bal qui a eu lieu dans les salons
de madame Bruthrand o leas invites sont
sonis ravis de la reception qui lear a dti
taite.
C.
St Mchel 3: ma 1910o.


WHARF-
DE PORT-AU-PRINCO.

Voici le rapport quo Messieors lds
Ing6viears *harg6o do verifier lee tra-
vaux do wharf de Port-au-Prince, out
adre-s6 au D4partement des Travaox

I Por-sau-Prince, le 27 Avril 1919.
Mr Sc crdaeire dE8s a Dprd.wmesnt
des Travaux Publics.
Mr la Saecr6taira d'Etat.


Salon vom instructions, nous avons iIjUU AUdS
visit lundi deinier lea travaux du
whaif de cette vile la course d'exdcu-
tion. le vapeur "Altai" ayant quit-
Noua faidons remarquer que, malgrd .t6 New-Yorkeudi 2 courant
la demand formulAe dans Lotre aer- t New-York, jeud2 courant,
niare lettre au D6partement, les plan I pour Port de Paix Cap-Haitieo,
de l'ovfage tel qu'al so poursauit actuel- Saint-Marc, Gonaives et notre
lemontne nous avaient pas6td remisa, port est attend ici vendredi 10
r6alable. Monsieur Ii ognier an che courant, et partira probablemnent
de ces plans qu'il a commandos aux dans la soir6e pour Petit-GoAve,
Etats-Unols. Miragoine, Jbr6mie, CartagefS,
L'entreprise set en bonne voie d'ext- Santa-Marta, Kingston, New-York,
nation ; .le trois quarts des pioa soot pregnant la mall, fret et,.pas**
d#jA porde, et Papprovisionnemmnt eat
prepare comp'6tement poor so re.te. *
Gee piesx sent fair dtune &* eam bois Port-au-Prince, 3 Juin 190.
ear616 oe danm da beton are.Nos avoens F. HERRMANN & Co, Agent#


dit ant6rieure eont cc quo nous pea-
sions de ce mode de construction L'on
pent constater, A 1'appui do nos previ-
aions, quo queflqrs pioea, ozeoption-
neltement josqa a present, ne semblent
pas sufflsamment.protdg6s par lon've-
loppe de beton in6galemeni r6partie
autoar do bois. L% battage ao fait as
mouton A vapour flottant. II o'en a
pas etd exdcut6 sons nos yoea a coaors
de cette visit*, et nous auronas re-
tourner our le chantier pour assisted A
one mise en place.
Noa avons eo le plaisir de consta-
ter q-e le Commissaire a teon compete
des observations do notre premier rap.
port.relatif au tablier. A la place doe
pontrelles on fUr hourdees de beton da
p'an primitif, on emploie du vrai baton
arm6 support par des arches. gale.
ment en beton, et reposant ellea-m6-
me. sur la tat. des pioax* La pace est
menagde poor la double vote ferrde qui
doit remplacer la voice simple di pre-
mier plan, comme aus I'avions deo-
mandd.
L'ouvrsge, telq 'il so prdsente ddtj
dans la section acee va eon face do Fort.
Ilet, ost de belle apparelce et de boone
construction.
Veouil'z agrer, Monsieur le Secrd-
taire d'Etat, I'expre3sioD de notre par-
fait dEvouement.


G. BAUSSAN-


F. DORET.


Rafle

La plus belle
des occasions
tre propri6taire d'une des plus jol
lies campaigns do Bizoton poor
oinq dollars. (Ancienne pro-
pri6t6 d'Esp nose en face propri6,d
Jeanty ). Deox carreaux do terre com-
p'itoment en herbes, magaiflque mai-
son haute, bassin aliment6 par dix
huit cents pieds de tuyaux de 3 pou-
c-s, 3 chambres do domestitqes, 4cu-
ries, remises. cuisine WV. C, albres
fruitiere on grande quautit6 et rivibre
au fond de la propridt6 I1 y a 400
billets qui ne sont valablea qu'avec
le visa d- Monsieur R. RONEY.
...... ... -

H6pital V6t6rinaire
75, Ru DU PORT,
Mr V. H. DELFOSSE,


D. C. V. Doeteur chirurgien
naire.


vtddri-


Rdcemment vd'drinaire du Gou-
vernement de la Jamaique, vient
d'ouvrir an h6pital vd4trinaire et un
disponsaire ac n* 15 Rue du Port
on Pavde en face de la Glacibre.
IIt girantit le diagnostic et lea
meilleurs soins pour gu6rir lea af-
fections des chevaux, des bceufi, des
chiens et autres animaux domesti-
quen.
Une mardchalerie est attache A
l'h6pital pour ferrer lea chevaux sons
Ie contr6 o direct du Docteur Del-
fosse.

T itfmn I 41n n


I __~___~_ _~___








L'American-Bar
PLACE GzrFRARD
i c6t6 de la Pharmacie W. BUCH
So charge de livrer aux Cercles,
Clubs, l'occasion des marriages,
baptemlle on d'autres f6tes :
BIMREALLEMANDE A LA PRESSION
Sfats de 50 litres avec l'appareil
'iliessaire, an garoon pour servir et
fg verres.
Prize en or am6ricain ou en gour-
des, trs mod6r6.
FRED. W. KATSCH, propritdaire

Les Cigares du
Centenaire
So fament an peu partout dana la
R6publique.
On les oeut chter :
PORT-AU-PRINCE, --- 25 Rue des
Miracles, 51 Rue Roax.
A JACMEL,- nChez Hugo Jensen, La-
fontant et Bellande.
AUX CAYES.--- Chez P. N. Neptnne.
AUX GONAIVES.-- Nicolas Geffrard.
A L'ANSE-D'HAINAULT,--- Chez Ar-
thur Drouin, Plard Youance.
DAME MARIE,- Chez Vve Harmoni
BriAre, Fernandez et ailleurs.
AUX BARADIRES. Chz Clodo-
mir Drouin.
SAU CrAP-HAITIEN, --- Chez Olivina
St-Aude.
PETIT-GOAVE, --- Mr Robert War-
GRAND-GOAVE, --- Mme Ndocl6s
Bellevue.
PORT-DE-PAIX, --- Madame Tullia
Saint-EIoi.
A SAINT-MARC Chez Cazeau trbres
et Edouarn fils.
A JEREMIE, Dana tous les coins de
Ia Ville.
La Fabrique serait heurease d'avoir
hes agents dans lea localit6s oi elle nest
pas encore reprseunt6e.
Toute recommendation avec s6rieuse
et bone r6f6rence sera appr6cide.
EUGENE PRIN,


American Bar
&

Iee-Cream Parlor
Place Geffrard A c6t6
de la Pharmacie W. BUCH.
Arriv6 par SIS ALTA[
EVANSVILLE STERLING
la biare favorite de Port-au-Prince
la douzaine 112 bouteilles G. 7
Ie baril de 10 dz. 112 bout. or P. 12
WATERMAN'S Fountain Pens
superbe collection do or P. 2.50
a or P. 5.
Cip-Cap pour lea plumes G. 40
FRED. W.2KATSCH.

Su6rison de M. PHILIPPEAU
etteimt de tasbercstios pulino1iure
PA t'ELIXIR DUPEYROUX
M. (Gorges. PIILIPPEAU. employee de I,.ire.- a i. iu


I i i i(X '- rr).t i.
Sten ir l-on Ir I l*
m- gum ^ailn. c tuuoser; as
v i r r te it r ail. n-
.i"" ri ;an i e l m i p appn e
44oleeemetn ae pill"..
s--s~ -m. lTka l, P p l l de
af r. ie n xIp.a to It ii:
a -tilt i un prelm ;
S.1 .41 nr, itdecai qiua Ii dAiL-
I a 1. a -- M 1 uI u -ii l-viOU i. Un t pwieme dit
L_5I.e Ciaer. L. Phi-ppeau moalla a A lai a-
.1- ft.__O,laja d saug, pt -ipe 'torrI
I sg u am ei-. rn. mai e !g(',
_- u _',t.wa main a eri1 d>'* tout travo d


.. q rt s eur. .u p*w
-"-'" D"l DUPEYBOUX.
..._ S=_ 4. M inm d _a u a


Extrait du TARIF


Tabacs Scaferlati


G


LEVANT SUPERIBUR (dit tabac d'Egypte) la Botts de
50 grammes
LEvANT ORDINAIRM paper violet liss6, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPFRIKUR paper bleu le paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIRE paper pate brune le paquet
de 40 grammes
TABAC A PuRIsR, Virginie haut godt, paper jku-
no, le paquet de 100 grammes
POUDRE SUPERIEUR, paper bleu le paquet de
100 grammes
POUDRS ORDINAIRE, paper brun, le paquet de 100


grammes


TABAC A MACHBR roles Menus fills le paquet
100 grammes


Gdn6ral,


OURDE


1.25

0.90
0.75

0.70

0.70!

0.60

1.50

1.50

1.20


1.50,


le


Jun 1910.


Cigarettes


GOU RDES


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquut de 20
IIONGROISES en levant sup6rieur Le Boudon de
'20 cigarettes
do en caporal supurieur paper roie., le
paquet do "20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper b'en le
Bondon do 20


EI.EC


IANTKS on Levant ordiuaire le Bouildo de '20
do en capor'al sup6rieur papiAr roso, ie
Bondon do 20
do en Maryland paper jaune le Boudon
de 20


do en caporal ordinaire paper bleu Is
Bondon de 2)
FAANCAISMS eu caporal superiour paper rose le
paquet de 20
do en Maryland paper jaune le Boudon
de 20
do en capoial ordinaire papiar b!ei Il
Bondon de 20
ROULP.S en Maryland et caporal supdrieur le
por'tefeuillo de 20
do en caporal doux I bolte de 10
do en caporal ordinaire le porteieuille
de 20
do la bolted de 10



L.'agoent special,


LINEGE HOLLANDAISE"
(Konlnklijke West-indsche Maildienst)


Le s/< a As ania v nant de Nw
Yotk et dp Siint-Marc est attend ic
dimanche 12 courent et partira le mrn
me jour pour lei ports du Sud, Cur.
cao et I'Europe.
Port-au-Prince, le 6 juin 1910.
AUG. AHRENDTS, Agent.


VER SOLITAIRE
CURE RADICALE et SI8S DAOSER
en oDUX MEUREs par leas
^--- inol cIcl i*t


bLUDULEO
deSECRETAN
dUMODE SOUVRAIN
Adoptl par le H6pitaux do Paris.
raZnTr ANS *DSUCCt s




C ge ale Trpansatanliquol

Le paqaebot Abd-El-Kader se, a
ici veodredi 10 juin, et parlira le me
me jour A 5 heures pr6ciies du soir
pour Jdremie,Santiago de Cuba,Cayes,
Jacmel, Sto Domingo et scales.
N. B.- Pas 6 midi, le 10,il no sera
plus d6livr6 de billets de passages pour
Santi go-de Cuba.
Port-au-Prince, le 6 join 1910.


Le Paquebot francais Montr6al es' at-
tenod mardi, 7 juin.
II partira le m6me jour & 5 heures
pr6cisme dou oir pour St-Ma'c, GoaI-
ves et Petit-Go&ve.
Port-au Prince, le 6 join 1910.
/ LAgeni,
E. ROiEUM"


1.20
060
0.90

1.2L
0.8E
0.85
0.75
0.75
0.70
0.70
060
0.ti0
0.ti0
0.46

0.75
0.40
0.60
0.30


J. LA VILE.


LE PURGETYL DETRY
Loxotif Ddpurat~ff.-Antlglafrex
VeCst un purgatif doux, oir. am-o m Imtant Stama
LI n'6chaufflup&4 t in ) rYo @"'caaeo 0'a ";..aa...L
11 e st &d i ci v X tuu o ,it ,c t a a a f a t .
Vest le depur tit id~d latu!b1 .g 1. hawp.
A ltge critique, a L d Sa prr ~jlg.6..hi
Pimed aA r r mj) an!Euus h4aera-Pg?. ciaft dW alemase.
ft P0144- ~Tu,. en hro Uunt biang ii. al I Ir 1 ; ."1606 r"
Tous lea modecliciasan Monment at on lost PbeaDaAM & e
pour gu6rir Imi
Constipation


Pour tons


reuseiqneruents et cotiu;tndes


S'adresser A A ndri6 FAUBERT,
38, RUE liUX IOI1T-AU-PRINCE.
AGENT (;G.NPRAL. POUR LA RBIPUBLJ.QUE


Mme Fernand Loniewski


110 du Rue R6servoir
Du Lundi 6 au Samedi ii Juin grande Vente-

RMclame avec prime.


Rhumin Barbancourt


SEULE DgIPOSITAIRE
Si vons voulez boire du
Bhum Barbancourt,
adressez-vous au No 7 de la RUE DES C SARS.

La Maison Barbancourt
. N'A PAS DE SUCCURSALE, NI DE REPRESENTANT EN PROVINCE.


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R publique d'Haiti


- ---- --


i







Nouveau

Traitement de la Lepre

par la Nastine
SERUM ANTI-LUfPREUX DU D' DEYEKE PACHA
Pour tous renseignements s'adresser

A LA PHARMACIE W. BUCH
Port-au-Prince
DEPOSITAIRE POUR HAITI


Bar de la Poste
Distillerie de la Poste


a& vis


IaL 3ost e


Rhum Nectar
le goater c'est I'adopter
3, 4, 5 et 6 gourdes le gallon.
Le Rhum Nectar
est obtenu par une distillation m6thodique et soigu6e.
Le Rhum Nectar
se trouve sur toutes les bonnes tables.


On trouvera galement au BAR DE LA POSTE:
Vin rouge supdrieur
Vin blanc


3 gourdes le gallon


A BASErec os^t5NE, FO5U at5EUCALYPTOL
GOUT AGREABLE CONSERVATION PAR'AZTIT
TOUX, RHUMES. BRONCHITES, ENROUEMENTSI
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
Rue RDpublicatne. n 121. PORT-AU-PRINCE. HAITI. KT LES PROVINCE8.


ROYAL Kola Champagne
Cette ll6icieuse boisson, don't les qualit6s toniques et fortifiantes, la sa-
vour exquise, le moiflle a agr6able ont coatribud A former l'incomparable
rafralchtisement dei climats tropicaax, mtrite bien son titre a ROYAL a.
Agence G6n6rale et D6p6t:
AU MAGASIN DE L& MfTROPOLE

NAISON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE.
Vous Is trouverezZ-en outre cbez :
&ndr6 Faubert rue Roux & I'Epicerie N6rette Grand'rue (en face
Pharmacie Alex. Roberts do la station centrals des pompiers.)
Madamo E. Dreyfus do A 1' Epicerie C.Lundi rue des frontw-fort
A rBpicerie H. Corvington rue Fdrou au Magasin E. Dreyfus do
EN PROVINCE


F. Ch6rioz


Petit-Goave.
Mme G6rard Bartels


J. R. Montase
J6r6mie.


Gouetos


American Bar
&
ICE-CREAM PARLOR
PLACE GEFFRARD A c6t6 de la PHARMACIE W. BUCH "
Sandwiohs a 30 cts. touted la journ6e, servis imm6diatement.


Crme A


la Ga10C A partir de 3 heures apr&.-midi.


Bibre & la pression et boutelles bien frapp6es
A vendre A l'american Bar:
MACHINE A ECRIRE Oliver Standard visible or P. 75, -- dd6j venda
2 dooz. en hutt mois.
U. S. ARMY KHAKY, Ingersoll montres en bolted pour bureau on table
do nuit, boutons pour chemises et manchettes, faux-cols. G. 10,---la dos,.
bretelles (President suspenders) G. 5, --- la pairs. pidjamas, Col
shaving stick. note-books. Waterman's plumes A reservoir, collection
perbe de or P. 2 56 A or P. 8 ---, Crayons & reservoir, derniare nouveatm
G.5. -- Encre ap6ciale pour ces plumes et crayons. --- Cgares et cigarettes
Via de Moselle, par verre: G. 0.50.


CHAPELLERIE M' c. L. Verret
PAILLE DE PORTO-RICO Taillour-Marohand


ACCOUREZ CHKZ
Feliberto Gonzales
Nr

JOSE SAN MILLAN
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON DE COIFFURE DU LOUVRE
Pour tous lea goats et pour toutes
es bourses.

Kola Champagne
Reconstituant
Formule due A l'obligeance du
D r L._Aon ..I a -
Ancien In'erne des Hdpitaux de Paris.
Pix : P. 6 00 la douzaine.3
DItPOSITAIRES:
Mr Simon Vieux, rue du Magasin de
I'Etat. Port-ao-Prince ; Mr Georges
Blot. rue du Magasin de l'E*at, Port-
au-Prince; Mr Aug. Scott (LIogane);
-- Mile Loc Aoglade ( Cayes ).
B. Couba, Jfrdmie.
N. B. Outre cette categorie, la
Socidtd Gdndrale de Kola Champagne
livre au public une autre classes de
ce merveillex product, au pnx de
QUATRE GOURDES et demie la douz.
Fabriqie au Chemindes Dalles
Socirf Gle DE KOLA-CIHAMPAGNE
Port-au-Prince, (Haiti) P. 0. Box, 31.

On trouvera
de meilleurs Cirages pour tous sou-
liers A la manufacture de chaussures
G. CORDASCO.

NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemoen
connu de touts la R6publique vinit
do rouvrir son atelier Rue F6rou,
( Rus des Miracles ) No 61,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujours touts satitfaction
pour lea travaux qui lui seroat eon-

Monsieur App. Cipolin
Porte i la connaissance de sea nom-
breux clients que sa maison sise rue
r6publicaine No 155 sera transf6r6e A
partir :du ler Avril au NO 82 de la
m6me rue, en face de la boulange-
rie du progr&s, A c6te de la maison
Webly Pressoir.
lits trouveront comme par le pass
lea excellent vins rouge et blanc de
la maison Boubde freres de Bordeaux.
Oporto, Malaga, Muscat, Vermouth,
Cognac et Champagne de la m&me
maison.-Liqueurs assorties et Sirops,
Conserves, Beurre de table d'Italie
ualit6 extra par botte d'ane livre et
emie livre.-Provisions amdricaines.
Huile d'Olive et Vinaigre.

Vient d'arriver

Li Condense lestle
TRPS FRAIS
A LA PHARMACIE SiJOURNEI.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d6-
p6t an grand stock,--pourla vented en
gros et en detail, de chaussures on
tous genres pour
Hommas, FaMMas, ENFarrs
Les commander des commercants
de l'intdrieur pourront trs ex6cut4os.
dans une semaine I pen prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
Port-au-Prince (EHaU).


Donne avis A sa bionvoillante iela.
Wtle quoe a maison No.7, Rue Travp.
sibre *at toujours biou pourvae d'sa
vari6t6 d'6toffes do la bautoe a.
veaut6 parisionse.
QUALI.rr SuraPIvaR. Coupn AhteAAm
TRAVAIL sOIONt. EXECUTION FROfPyg.
Priatris rddvits

Cabinet de M" Rigal
AVOCAT
33 avenue Magloire Ambroise 33.

MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu d aIs
Rdpublique, advise so. nombreux CU.
ENTS qu'il vient do recevoir par lea
derniers Steamers une Vari6t6 d'6to*.
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'una
r6elle sup6riorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITY I
L'6tablissement se recommande aux
clients les plus d6licats qui appr6.
cient chaque jour davantage le sun
do son travail.
Demanded chez Joseph Saint-Cloud 1
Restaurateur de la Sante et des Cartes pos
tales Illustries.


LA
Cordonnerie


Nouveli.


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.!
Avise sa nombreuse clientele qu'el
le vient de recevoir. par dernier e
teau, une forte quantity de marchan.
dishes et de fournitures do touted frat
cheur et de touts beaut6, import6-e
de France, d'Allemagne et des Etate.
Unis.
Le public 616gant, curieux de me
bien chausser, y trouvera les peam
lea plus slides et aux nuances Ie
plus varies les formes les plus bells
et les plus appropri6es.
On n'a qu'a venir chez G.B. P9TOIA
pour 6tre assure d'6tre cbauss6 ali-
vant les meilleures lois du confort I
de la mode. Sp6cialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, formes, fournitures
et mat6riaux divers pour cordons&
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, a23
prix lea plus mod6r6s, A
LA CORDONNani NOUVBmLL
143,GRAND'RUE 143,

Maison F. Brunes
195, GRAND'RUE.
Dirig6e par
LI. ][odolin
Ancien membre de la soci6t6 philantlopl-
que des mattres tailleurs de Paris*
Vient de recevoir un grand choll
d'Otoffes diagonale, casimir, alpaca,
.cheviote, cheviote pour deuil, Otc.
Recommande particulibrement 1 IS
clientele une belle collection de co0-
pes de casimir, de gilets de fantaisli
et de pique de touted beauty.
SPtCIALIT DE COSTUMES DR NOC3.
-Coupes Francaise, Anglaise et AmD"
ricaine de la derniere perfection. LU
maison confectionne aussi des CosO
rUMES MILITAIRKS, HABITS B3ODt*
DOLMAN, TUNIQUIS,HABITS CARRIds, **
etc, de tous grades.
On demand
De bons ouvriers tailleurs pour gra.
des et petites pieces et un aide 0C
SPeur,


I -- _