<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00939
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 2, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00939

Full Text


Quatri6me Ann6e, N* 956


Port-ma-Prince, Hani k


Jeudl, 2 Juin 1910


ABONNEMENTS
Ux Mo .. G. 2.00
Ipart-a-Prince
TaOIz Mois... 5 00
_* DIprtemeata UN Moss.,. G. 2.20
Taoas Mols. 6.00
Mranger .... Ros MoMs. 8.00



Cl6ment-Magloire


c


j


J


OUOTIDIEN


LE NUMM.RO 5 CENTIMES

Les maauscritsa isrAst ea on a sore
pas readus
REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUB ROUx. 45

ArDMINMrlATIUU
Ajrtlhur Iidors


CONTEST


Les Deux

DEUXI'.M

Durant deux semaines, L4on Dionis,
chaque jour,soe rendait chez Mm* Poren,
s'occuper de l- construction du nouveaau
beassin. Mme Poren lui tenait preosue
constamment companies, et prenait un
visible plbisir A le fairs causer.
Ldon Dionis elait one es peace de muet
on soci6i6, mais quand if soe rouvait
on presence de quelqu'un i qui :.i sen-
tait qu'dl plaisait, personnel o coQver-
sait plus agrJablement qua lui.
L'amour 6tait le sojet qua Mme Po-
rea mettait toujours en avant dana res
converea'ione avec Lion Dionim. E"
I'on sait q io parlor d'auuo .,, t .
peu Ie fair. Auasi l'architecte no tarda-
t-il pas A lamber.
Li sentiment qua', 6prouva pour Mm,,
Poren etait pr foad et pur : :' jrg.-t
prulent do la gard-r dani son icueur.
Mai@ Cora Poreu no serait pas ferume
.i eloe n'avait pas devin6 que Leon
Dionis l'adorait.
Elle etait infioiment s6auisante, do
reste, et qaoiqu, rieose, elle inspirait
le respect par sa dignity do son attitude
qui coutrastait parfois singulibremeut
avec la l6gv-et6 de ses propo-. Mais ce
sont 1A des nuances qui 6chappent
d'orlijaire A un home Opris. E L6on
D.orai4 1'tait souverainament.
Aussi, le basin achev6, i'architecfe
continua.-t-il A aller voir Cora Poren de
temp en tem,)s, et so ivent le diman-
che, il recovait nue invitation A passer
Ia journ4e & Solitule-Villa, dinomi-
hation de la propri6ti des Poren.
M. George Poren, hcrmme distingue
at iravalltor plein d'entrain, aimait
boaacoup ta femme, ot celle-ci parais-
ait l'afltctioin r de tout son cuaar.
Lear unique enfant, one fillette nom-
m6e Claire, fai-ait son education en
France on habitat la mere de M. Poren.
Mahoureasement leas affairs do M.
Poren allaient mil depuis qualque
temps. Toos sea litres avaient atd don-
nIs on garantie centre advances A loi
aitaes t sea propriet6s y comprise Soli-
tude-Villa Ataient bypothequaes. Le
Puarae garcon avait bion des eannuia.
C*la n'emp6chait pas Cora Poren do
oceaper de toilettes et do deviser sur
raSmour.
.Lon Dionis asrait longtemps igno:6
Is situation du manage Porea, *i &
l'Ocasion da manage do petit B>c-
neWr avee Rose Corby, il n'avait pas
sIvi d'intermadiaire entire Mme Poren
1 a pr6tear a gasW -- Mme Poren
6_t d aso d6faire da aelqauqe bijoux
l rix asAn do pouvoir assisted A ce
Wmsg4 touts voiles dehors.


Ave son oorpa aomieo aual6 dana
Stilettes aoaptuss M, taille 41an-
4 beaut meaiao son soduire
.A- 4 q Cora Poreae fat la reins do
q s obt e e Corby I* soar
-.age evfil d- Rows avec Max
,e'tPerm otam S fo do a


DU JEUDI Ea parlant ainsi,Coia et Ldon talent me pardonnes-moi eo terms qui rap-
D^U 1UJ arrives dans la chambre d a malade, polls Sganarelle d'unoe faon par tro
pleine de monde. Une tants do Cora saoandalouse--eat d6ja an fait accospli.
frictioncait George Poren avec do "hui- Ea parlant ainsi, lo docteur tirs aI
r Itm es 1 b6nite, tandis que la m.re do Core montre.
l grenait un rsaire au pi. d de lit do --- DaCs one misate, ajonta-.-il Il
patient. Lea atires versoanes pens- mort va aurvouirqui torminerasos for
1E PAdRTIE. saient des soupir. et levaie,' do tesooa me foudoyant aIs congestion.
en temps lee yeux var- le plafon. U 11 n'avait pas achov6 d'6mettre ce der
C-
fme, t dee avec 'l A puieurs mousieur racontait une histoire. nter mot quo des cris partial doe i
femme, at dansa avecelle A plusieurs a'arocha d lite dit chambre annoneareant quo toat dMail
reprises. a Nouf fois a a dit Ldon Cora s'approcha d lit e: dit :
Dionis qui avait compt6. Du rest,) Mr George.. Vol a foo .. L'-on Dic- A ,est-ce qu je vous disais ? d
Poren si r serv6 d'ordinaire, h'amusait nis, quo ta ddsirAis taut v~ar. R-mo. Q tc quo je ou. britaia diq
tomme an evandales ce soir-lA. II t it G-orgaPoren en'r'ouvrit sespanpi&res, Rdmo avoc "n flogme britanniqua.
de toun la a rounds a. et fit igaeoqu'il avait A pa ieren particu- 11 rentra constaterle d6c6s puis so re
Aussi quel as fat pas I'6tonnemin' lier aveo I'architeIt-.Mme Poren sortit, tira.L6onDionisrejoignit le docteur soas
do L6on Dionis, l londemain, as re- auivio de tons leas porters de concours. la galerie da rez-de-chusaa6e et li re-
tour d'une inspection A Pdtionville ci Q aasd lea deux hornmms farent aOuis conta avec admiration comment Geor-
il avait passe la journde, de lire le bil- dana la chambre, George Poren, d'une go Poren s'est sacrifid pour assurer la
let suivant d6pos6 chez lai vers les voix A:einte, s'exprima ainia. ropos et Ie bien-4tre doe a famille.
onz lhoures : Mon cher Laon, Je s*is fih., mo-i v.eux, toat ce a C'ost uU h4ros a a-t-il ajoat6.
*G-o' go a commit une grosse impru qu'il y a do plus fichu .. --- Oai...oui,dit Rdmo on sa dirigPant
dence ce matin en rentrant da bal : it No dites doac pas .ie b4iiaos. vers son buggy, out, certainemont.Mais,
act 'rA sooffrant. Nous avons extrcme- --- Je connais mon eic.Ptur qriu R6- penasz-voua quo lsa comapagnies d'ae
mout besoin do vous.-Votre allection- mo me tire doe I, i t ,udJtA qut filft suraoces fassent de votre avis. i ell"a
a4e : CoRA Posu.r. Dien... D'ai!leurs j'ai fait express do me talent as courant de ces details ?
Tienis. tines fit l'architecte. bAigntr .pre6 avoir bi dj champagne sFRNAND HIBBERT
Pi- apr64 avoir r6flichi un instant: e.t dianiE iou'e un, n 'it... J* osia rue :-AN
Bah les femmes, fiat toajour -tA...Vicaut, 9'aurit 6td li mi:e6rs pour ( d suivre. )
que i% exag6 e. Damioi martin, il sera u fainille .o pou. mA....M )rt. g Ace A
toujours assez temops pour q'e ji m ar s pelices d'asurance, c at l'aisauce .
rands A I'appel de Cora. C) soir, je ponr ma fimille et Li libra'ion pour, LE r TRE DE PARIS
suas trop fatigue. moD... A I
Li-dessas, il s'attabla, dina, apisi lci lW mahbeoreux s'arrtta,commA s'il -
quol il fit pendant dix minutes loe cant al'ait dtouffdr. An bout d'un instant, il 6 Mai 1910.
pas sous sa galerie---pais il monta so put reprendre, la face alt6 l e :IMon cher Directeur,
coucher. Hait beaurs sonnaient. ... J'ai reconnoan vo,.:s un home cher
A cinq heares du matin, LAon fut de- droit...c'est pourquot ji vous thoisis Lo Matin, de Paris, du 2 Mai, publi-
bout at le soleil so cachait encore que pour rdgler mes affairs'..., resque tous ait la note suivante :
l'architecte chvauchait rapidement me craudcir. oat d s garantieo en Mort du g6n6ral Nord Alexis.
sur sla route do Bizoton. mains... des garanti.ii .n itres...vous
II troava Solitude-Villa dams une rg'erez avec uer. Ji ne dois qa' la Kingston (Jamaiqoel, ier Mai Un
grande agitation. En travereant noe mason Hong -r... Die traiese que je lui comp!ot revolutionnaire haitin,. organisE
chambre attenant & la terrpsse, L4on avais vendues ont At4 protemt6es..-Pa- ici dans le but de deposer le General Si-
bata centre Mme Poren qi'il noe recon- yez A cette maison t ois mills dollar| I mon et de proclamer president le geanral
nut pas tout d'abord. Etie 6tait danas c avec le m ntant d'a Ie police d'assu- Firmin, a complement echouo poor deas
quo nous appelonea on douvanjou,mlis rince...Lt police et d: cinq mille,.. 1 raisons : d-abord parce qua'ne conspiramion
que Racine, plus galant qAe nou,, ap- avec lea deux mille d ,allrm reitants, Ie- a et4 decouverte Port-an-Prince, oa de
people voir une femme vez l'bypob6Aioe quejoaraipriseaur ma nombreuses persoonaes ont E a rrtdes,
dans le simple appareil halle do bord-de-rner...qu' D'une beauty qu'on vient d'arracher propri6'a quo j'habi'e.. v. ndt z:..dd6in- velles a did suavie de la mort, survenue aC
an sommneil. tdressez lecr6ancitr hypothicaire...*t martin, de l'ancien president Nord Alexis.
*'il rested an reliquiit ajoutez e aoz dix Le general Nord Alexis sidait pdesalai-
Comment I c'est a present qua mille dollars dms daux autre% polices recent la revolution firminist par l'iate-
vous arrived, fit-oill avoc reproche a d'assurar c et ach t. z doe titreo cinq mEdiaire des priocipaux exiles en Jamal-
Ldon. poor C'ra t ma tiit Jo ne p.is oue que.
-- Maii, c'est asalement hier an aoir dire davaRatge. La cause de st mort es imconnae at on
trbs tard, que j'al pris coanaissaoce do La Wte de G orge Pren v.nlit do observe le plus grand secret A ca saJet. SeS
votre billet. J'avais pass la journAs A r, tomber str Ioritiller et une ascear partisans soot sagts et mseacent de crder
Petionville oi ji oonatruis rour Osa- frcije LoiLti lait sor soa v-ags livide. de nouveaux troubles A Haiti.
r6ro. -- Qa'est-oe qui e passe come Ldon Dionis lui Ata 1A pouls et I'ayant La fortune du general Nord Alesis re.
ga lei ? iaeti d peiar, il so leva et a'li appeler vient A deax de ses neveax, doe l'ua set
Cori, spr6s avoir tampoOa4, ayes Cora. Celto-ct accourot auivie de Doc- A Paris et I'atre A Hai.i. (Tlmes)
son mouchoir, see yeuz roagis dt lar. teur Remo qui vanait d'arriver. [Le general Nord Alexis tait arrive am
meo, expliqua, an sang'ctau-, A Loio Remo s'asit proi da !it et ausculca pouvoiren 1902 sur lea bras de ses soldaas.
Dionie, que Monsiaur Paror, reurd6 le malade qi respir -it ave. effort com- It gouvema la REpubliqae de Haiti pe-.
do bal la veill. ao s'etait pas couchd, me si tait sous is coup d'ne asphy. dant six ans. Drast sa pdeasce, de noee
at n6eumoine a'tait baigne dans la ri- zie. Ai bout d'Wn instant, l mitecin breax movements rtoliomaaires
vire A s houres du martin. so lkva at se dispose & mortir de Is cham- prodisitreat dasa IT : msai tosw fas m
Ma co'eat sa aseiide,pens a 1 ar- bre. sv&Tremont aet prfois cruellime aidpt
-ohitet. --Quo faut-il fair., Docteur? Inter- casa.
Vnes do e voir, U dit qu'il a Cor t larmes. nSea enaemis cepeudant devaie a 1
A vos parr. rgeseCorae ttouton laes. suite 6tr lea plus forts. Be october zona
Aprs qu ls oerent fait qoelques pas -- M es-li dae catapla mes mine-u ine nouvelle ravolation cdastait, a
easemble, L6oa a'arr6ta at demania : i ets Re pou dire q qu mois plus td le g6ral Simon, Prdaiden
Qtel dodels aTvez-vouas appel6 ? *se s actwol da Hakit. eurait dans Port-aa-Priace
Rimo. C'est toujours ti qui noes Bt il ale Iobaloes sompoan6 la IsWe des troupes revolautionairem Le
Ogm*. do Lion monis. geanal Nord Alexis qui ae dot qua' la con-
Qee Gowu e a u congestion put- Mon cher. ripondit Rim.), il n'y I Haiti d'dchapper vivant asx rdvolatido-
moaire, t a u rest grave,, 3 Sans per- a rise & fair. L'expectoration albaum- saires, so retire alors a la Jamaique, o06 U
dre ne** miso I a opi6rd use sal- eaose a plus do progr6s A fairs. D4jA vient de mourir.]
ade gadrsal st a ordonn6 us purge.- Is flt a etteint la totality des 4toin
ot dos appliatlleos do vestouses. poomas et la paralysis do diaphrag- Le leadesmin, ls Journal donalit &


I
I



I
I


II -I


t
o


!







mon tour la neuvelle do la moit do
geadral Nord A exis comme s*lt :

L'3x-DiCTATKUa HAiiTm

A CONSPIRt JUSQU'A LA FIM.
Le cAlebre dictateur haitien, 'ez prde
dent Nord Alexis, vient de moumir a la Ja-
maique, ou, ii s'dtait rdtugid, chuass par la
revolution, en Ddcembre 1908.
II avait 90 sns, mats I'Age n'avait
nullement refroidi son ardeaur ambidieuse,
et nous apprenons, en meme temps que
Ia noovelle de sa mort, I' chec d'une ten-
tentative organise par lui poar renverser
le Chef actuel du Gouvernement haitien
it le remplacer par M. Antenor Firmin, an-
cien mainsue a Paris. ii ulaire actuel de la
egal ion do la Hav. ne. E, vraiment, on
oe pouvait attendre conclusion plus sym-
bolique.de cette longue esisteace voude
tout cnUi&.e a la conqt4 e et .1 la dispute
la plus A re, la p'us ddnuie de sc'upu'es
da pouvoir.
Noid Alex s 6tait ne en 182o ; ilt tait le
fits do prince du Cap-Haitien, one des
creatures de ce Dessalhnes qui, hanti par
les lauiters de Napoleon, avait food, sur
raines de l'ancienne colonies franoaise, un
empire noir. Cetre creation Ephimere av.it
depuis !ong emps disparu, et la Ripublique
hainienne etait livrde aux rivalitis des f c-
tions, aux haines de cooleurs, auso appe-
tits individuals, quand Nord Alexis parvint
A l'Age d'homme.
11 serait trop long de le suivre dins la
sirie d evdnements, od le comique et le
grotesque voisinent avec le drame, qoi
constituent I histoire d'Haiti pendant les
trois quarts du dernier siecle. Bornons-
nous J rappeler les dernies et les p'us
marquants episodes de cette carrier avan-
tureatuse, En 1896, Nord Alexis organise un
sou:Lveiment centre le president Hyppoliie
qui avait lui-meme renversi son preddces-
seur, le general Ldgitime. HipFolyte meart
et est teamplaci par Tyrdsias Sim. Nord
Alexis repread les armes et s'iostalle d'fi-
nintvement au pouvoir en 1902 Six an-
akes durant, son autoritd est maintenue
par les precedes les moins parlementaires.
On na pis oublid comment, au debut de
1908, a la suite d'une tentative de rEbel-
lion organisee par le general Jean Jumean,
Alert, a fiat massacrer une trentaine d'hom-
mes, parmi lesquels se trouvait le poe e
Massillon Coicou.
It faluc I intervention energique de la
Fcance pour arracher d'au .res victimes plus
norbreuses encore, A sa vengeance. Nord
Alexis ne trouvait pas alots d'expressioos
assez eneg.ques pour denoncer le droit
d'asdle exerce par notre LIgation. CeLte
critique 6tait une ingratitude, car le dicta-
tear haitien avait deij eu A se louer de la
protection de notre drapeau. Elle rtait
p'us eccore une imprudence. Nord Alexis
W'allait pas tarder A s'en apercevoir. Qael-
ques anois aprts, ea decembre 19o8, la
population, soulevee centre sa tyrannie,
mettait un brusque terme A ses exces,et
aurait avanc ie deux annees sa fin, si
I'hospitalitd frarctise ne s'Etait trouvde fort
A propos poor abriter son impopularitd.
C'eatt etr, d'ailleurs, nous abuser dtran-
gement qune de computer sor sa grati ude.
a mort qui ddlivre Haiti du souvenir d un
caachemar, ne nous laisse acuan regret.

SATrr-BRIGe.
Vraimeut, jusqu'au bout, le g6ndral
Nord n'aura pas so do chance dans
la Press Europ6none. Gertes, il pou-
vait sattendre a tout, mais on i'edt
6tonod6 i on lui iet pr6dit qu'aprbs
a mort. it serait aceu6 d'awvoir eon-
pird pour faire arriver Firrrin as
pouvoir.
Conspirateur jusqu'& la fin, coos
prateur jusqu'A 90 ou 98 ans, c'est
dtjA rude I Mais, nlui, le general Nord,
I homme A la tete de for, a la rancune
sonace, conspirer pour Firmin, vrai-
ment, c'est trop c'est trop.
Et dire que sir la fol de cos Jour-
naux et da New York Hdrald, qui a 6t6
le premier A lancer la nouvelle, tout
le monde gobe cette version 1
Comme on 6crit i'hietoire tout de
meme 1
Bien a voUs,
Ruta DALZON.


LA CHAMBRE

Sfance du ter join 110o.
Ap6s sanction d'un procs. verbal on d6-
ponille Ia correspondence qui ne comporte
qu'accas6s de reception et demands de
rented.
L.e Deputd Dorsinville propose la
Chambre d accorder uoe rente viagere de P
50 A la Vve Granville Beaspia.
Le DWpute S -Aude d6pose an project de
loi tendant A Iriger le post militaire Bis
sin-bleu en quarrier.
Le Deputy Morama Bernard monie eno-
suite aIs tribune poor se plaindre de ce que
ses indemnitis ne lui sotent pas paydes. Le
Preiient decide d'envoyer an message an
Ministre des finances pour lui transmettre
les doleances de Mr Bernard.

II I


RENSEIGNEMENTS
MIrEtOROLOGEQUES
O) bsere-vatoire
DU
'IMINAIRE COLLEGE Si-MARTIAL
MERCREDI icr JuIN I9to


Barometre A midi
TempAraturseminimum


761 m "8
23,0


(maximum 34 6
Moyenne diurne de la temperature 28,3
Ciel tris nuageux toate li journey.
Couroone et halo solaires. Legcre pluie A
2 h. 20 m. marquant 1t, millimetre. Brise
de mer en retard. Temperature moyenne
dlevce. mais pros .4e la norma'e. B'rome-
tie lig6rement co h-u sc.
Agitation sismique.
J. SCHIRER.
Raret6 des billets deo cinq
Comme semblait le prEvoir, Mr Pou-
get. ministry des Finances, la vented des
vingt quatre mille dollars, 24.000, ordon-
nde par le ouvernement s'effectue len'e-
ment : les billets de cinq gourdes centre
lesquels cette valenr doit tre vedue Etaat
des plus rares.
Ndanmoins le ddpartement des Finances
espie achever cette op ration a. course de
cette semaine--- aux fins d'arriver an
bOlement avec lei premiers jours de ce
mois.
Indemnnit6s L6gislatives
A 1 issue de sa seance d'hier. la Cham-
bre a adressa un message A Mr Jdremie,
ministre de 1 Intrrieur, lui demandant de
bien vouloir payer sux DEputEs leurs in-
demnitis dues jusqu a ce jour.
II nous est parvenu quA' la rEception da
dit Message, Mr Jdrmie s'est empress de
confdrer avtc son colligue des Finances
afin qce pleine satisfaction soit donned as
plus t6t auso membres de la Chambre.
Huissiers r6voqu6s
Hier martin les juges et lea suppliants de
juge du tribunal civil so soot reauis en la
Chambre do conseil A l'effet de preadre des
mesures centre certain huissiers exploi ants
de ce tribunal.
L'Assemb:ee g6ndrale des jcges a dEcide
la rEvocation des huissiers Louis Pomoro,
Horace Laferri.re, LIonce Lrebours, Mas-
sillon Giordani et Viala.
La Jurisprudenoo
et l'artiole 95
Dsormaisplas de controvere sur I'arti-
cle 25 de la Constitution de x889.
Une troisi6me fois le tribunal de Cassa-
tion par son arrt dou ter join 1910o a fixed
et confirmE la jurisprudence A savoir que
les dElits de diffamation centre les pardi-
culiers commis par la voice de la pressed
doivent ere juge par les tribunaux correc-
tionnels ordioaires, sans assistance do jury.
Ce troisitme arr6t fat rendo dans I'afai-
re de Mr Excellent Neptune qui a poor
avocat Me Michel Orests, le brilliant at re-
nomme tribun, demandeur an cassation
soatre un jugement do tribunal correc-
tionnel de Port-au-Prince, bien fouille et
document& rendo en favour do slear Thi-
I ard David repr6soetd par un june avocat,
Slain d'avenir, Me Constantin Benoit, pro-
I aesmear I'Ecole de Droit.


C'est is these soc-enue, dans ce journal,
par cc dernier, qui fait consacrfe.
Apres les joutes oratoires oia ces deas
avocats ont ddploye routes lourta raources
at discute par le menu lIs details de Is
ques ion, les honorables juges du tribunal
de Cassation se so-t praeonc6s en parfaitr
connaissance de cause ; aessi cet ariet da
jer join 19to10 fera ?oque dan les anna-
les judiciaires. D

Hier soir est more dans sa quatorutome
anne Mile Alice Pereira fille do noui ami
Pition Pereira. Mieson mortu>ire avenue
de Lilue apte; les neurs de St Joseph do
C;:uy. Les tuneraiiles auront lieu cet spres
midi A 2 hours a 1'6glise CGihilrale.
*4
Est more b'er soir IA uit heures Marie
.Anne Sylvia 'Biamby. Le cor.voi partira de
1h mission mortuaire, pour se readre I
I'Eg'ise Ste Anne, A 3 heures precises.
Nouveaux arpenteu-s
La corporation des arpen:eurt g6omotres
a procede I 1 examen des posulants Lion
Daperval at Philemr'n Bis'ien qui ont did
recu; avec la no:c 'Bics.
Un accident. au
Champ de Mars
Un oauvrier da nom de Mtgis Pierre,
38 an-, qui travailltit as montage de la
noovehe tribune do Champ de courses a
fait une chute, tornbint d'ane h:u ear de
xi m6*res. La mart a eti instantande.
Apte les formilites lIgalen, un des con-
cessionnaires des travaux, Mr Victor Gen-
til, a mis a la disposito de la famille de
l'infortund ouvrier les valeurs nocessaires
aux funerail'es qui onut e lieu ce matin.
Tous les compagoons de cettase vicvime du
devoir ont et6 trks touches du ges'e spon-
tan6 des patrons.
Oind e atographe
Le programme de noaweau'Js cind ,to-
graphiques que nous avoos annonck hier
et que nous ne pouvons pab'ier au:our-
d hui A ciuse de I'abondance des matieres,
sera offer A not lec eu-s detain, afin de
persuader le public de l'attrait attache aux
superbes et nouvelles vues di projection.
niste Boyer.
Avis important
Le soussigne, juge an Tribunal civil de
Petit GoAve. informed le commerce, en nar-
ticulier et le public, en g4ndral, qu'il a
perdu ses requs de; tmoi; de Noremb'e et
Dicembre de I'annie derni6re et Janvier,
Avril et Mat de la prisenae annie, s'le-c
vAnt chacun & G. xo8 90.
II declare nuls et non arenas los dits
reGas qui o-t d t vises do Payeur do dd-
partement de la Justice, duplicata devant
en e.re dress.
H. GAROUTE
__-- -- 0 -_

TRIBUNAUX
Tribunal do Cassation
Audience ciminele du er l in 191o.
Pifsidence de Monsieur le vice-pi si-
dent Ernest Bonhomme.
Le Tribunal prend siege A dix heures
ot demie do martin et prononce Iarret qui
rejette comme mwl fond le pourws exer-
cd pa Excellent Neptune contre an jue-
ment da Tribunal correctionnel de Post-
au-Prince, en da'e du 25 octobre po0p
renda entire lai et Thiard 'D id.
It entend les affaires suivantes :
1 cello dismanie Thomas demanderesse
par Me Martin Devot centre P. Ja Jacques,
dIfindeur pat Me L4Qnce Viard.
Le juge Baron done ilcturs de son rap.
port.
Les avocats des doux parties soont enten-
dues on levrs observations.
Le Ministere public Elie Curiel counclut i
la dechdance du pourvoi.
o Celle de Messieurs LAo de Catalo-
e *t Ju'es Lesbottes, demandears par
D A..i. A_ iA -. .._


Tribunal Civil
Audience civil du mercredi ter aId.
Presidence de P. Jh. Dupout Day, ayst
comnc assesseurs le judge JJ. Desir et sle
supplant de juge C. Overt.
Jugements rendus :
Celt qui recoit en la forme le sieur Sue
phen C. Preston opposaot au jugement do
ddfaur rendu par ce sidge le 18 novembre
2io9 entret li et le t ieur Jle Ney Cand;
dit que le sieur Stephen C. Preston n'at
pas contraignable par corps; en coosdquem.
ce rEforme le sus dit jugement quant A ce
chef et Is maintient sar tons lea autes,.-
et condamne Stnphen C. Preson anu d44
pens.
-- Celai qui condamne le sieur Allisam
M Archer A payer aux sieurs BozorTiooel
Bertrand fils-Aime, Ocean Rigis et Vilia
L'ger la some de neof cent dix nea
gourdes pour des carreaux de tetre qua
c s derniers avaient prepares, cl6turs e
plantEs A la Gorive pour compete do sieer
Archer ; pour en assurer le paiement, va-
lide la saisie-arrkt pratiqsue e treize octo-
bre hs mains de la Banque Nationale, or-
donne A cet etablissement de vider ses
mains. etc. etc ; condemne Allison Archer
aux ddpens.
--- Celui qui condamne le sieur Jacques
Eucher Borgella Daleitin Shvere A four t
A sa femme la dame Terg6 ie Sam une pea*
sion a'i-cnntaire de quarante dollars par
mois et A partir de mii 1908 et uue pro-
vision ad litem de deux cent cinq uate
dollars, assigned A la dame Borgella Sv6ere
pour lieu de residence la mason du sieur
Emile Pierre, don't elle sera tenue de justi-
fier; admet le divorce du sieur Jacques Eu*
cher Bargella Dalestin SEvere centre sm
Epouse la dame Terg6lie Sam ; --- renvoie
lei panics devant l'officier de I'Eat civilde
la Banlieue de ce te ville pour le faire pro-
noncer.
-- Ceui q i fixe 1' ulence du qui ze
juin courant pour la conwination de I'ea-
q*i e du divorce d:s Epoux Ldandre Ls-
tencul.
--- Celai qui hom)logue la dElibrsatiom
du consei de famille des mineures Amdle
ct Euphanie Pongron.
Le juge J. J. Ddsir a faith place au jugeJ.
Zephyr et le suppidant de juge C. Ov_ 1
au supplimnt de juge L M. Rdgnier. Las
jogements suivants sont rendus.
Celoi qui admet le divorce du sieer
Perre Montriville Belhote et renvoie h1
epoux devant l'officier de l'Etat civil Ad
ceite ville ( Banlieue) pour le fire pronoa-
cer.
--- Celai qui admet le divorce do siew
Pierre Nicolas Virgile centre son Epouse ik
dame Tulia Augustin, renvoie les partes
devant I officicr de I Etat civil de la ba*-
lieue pour le faire prononcer. dic que Is
sicur Virgile Valcin au a It girde de las al
near Olga et condamne la dime Tuili
Augustin aux d6pens.
Nouvelle composition
Preiidence A. Vieax, syant come as-
sesseurs les juges P. Jh Dapont Day et J.
Z6pbyr. assists da Sub.titut A Th bill.
Sar l'invitation do juge-doyeno, la salle a
eti dispose paur le huis-c os do divorce
des dpoux Joseph Andr6 Pierre Toussaist.
Me Felix Lamy a eun exposer les faits da
divorce relates dans la requete ; ensuite Is
tribunal a passe iA 'audience publique et t
rendu I'ordounance quai renvoie les EpoSl
A I'audience publique do hait juan course.
Audience co reaictiomele du ier jinu
Prdsidence D. Maiguan, ayant comesO
assesseurs le jage J. J. DIsir et le suppldaw
de juge Montas, asais is do Substitut Lye
Lmortaue.
Juigemeut rendo .
Leos commort Flomei Louis avaient U*
signed devant ce tribunal le sicur SemeZa"
Rouzier, pour diffamatioa,le sieur S. Roe-
zier, ayant public une lenre coucernant fec
le pere des consorts Florosin Louis.
Le tribunal a reuvoyd le sieur Seane15
Rouzier de la prevention portnEe centre Int
Tribunal de Commerce


Mes eWmtrIeus rAuKG et S:ymour Prudel
en suspicionm legitime,- conure sle jage Audien e extraordinaire du ier jiUs
Colas Aind Ida tribunal civil du Cap-Hal- 1910.
tien, en sa quality d juge d'lInstruction. Le tribunal a pris si6ge A dix hoare
Le junge Aselme lit son rapport, et le da matia toas la prdeidsnce da De-
Ministire public tir Crel condot A ce yen B. Bastion aveoo ia assessears Ea,
que la requate soit co6eanuiqde sa juge Motse et Fernand Meond6s et a pro,
rdcuse. nornc le jauement qai recoit les esioes
Plusleurs autres affaire sosnt appoldes et Boyer-Gaiol.oppopants so jagement d
reavoyies A use aut sadiuacs. defeat du 31 M a, retracted le dit jaIe.
Et v I'heare oavaae eis sige et mlev. meat ar le chef doe la condamnau=r


_ _____ _____ __ ______ ____ __ __ __







omm d~lal sulemat at acaorde au
opposantolt a facaiWtdo o a.Itb~rt r 1
UWM2memnsfuiel i d ,.-ent gear i i.
Lqdeux a-0,4- 4 w4on'.fai' ..-w
m ijugas Th. D iemoum at Aix RI1y t-
jog ijsgoinento r ,vtni out *Oza rendrol
C-01gi qui r j Re la d ma~id'
sings jaar Dicsett&thCo d iPA iisc

~do 14 000) f ranco d i q -.e Ii
s urs oatt i'ay6 I, mI.k 1e4~~a
Pots j air Dacareltt ACO dt cetto
%,pla.aisov is des d ud ---,o ,ii
quttanco9 rI6biate I1 e -~is aJ &r Dlb-..
oarett AC ido lo)--,Au[Uri ice, ap) 164-a
ga interventionl di I -ars fi is- t in -
JDnm, coi i tiu.e J& x D wetrett di Va-,
ri A 'i t)odjIlata d-. jo im~ag, i76-4t.I
ot Jwar 1) cc tartt do PJo'c-aj-P~itraca A
300 dloids it t ux tn
Co ui qni ro-jhtte ei fin i8elr- oyents
ftoer (:eu t iu L 'rr *fhp', I-q ct-1 tin I@
A payer A lay-f) 1'I-dou I m, i 'law e
&a C #bt itC-1avau If, Lvas'.6 d- -o 1- bV rr
per dom termoq monsue s dii 250 frqn"'Q.
Celui qui aim t 1A de .,a .' 1,, -e-r-4
cripti,n auvo u. )par Lj- sur. I14- a et
]Brah*,'m Htab~une contre VIacd-n i.-
troduite cclpsreo tnz vote B. J -j 11
Ta!amai &03, en pai,.m n'~ d'ut- boun
do 1.4)0 a .17rz'; ''' set(.-m'.% it,'j i -m
Isom B~b-unc,l'u% d .eux ;q;e ~'oiir e juu,
gormenkt eie ttdi~ace rubt ii "' qT
do paiem.-ut dii di, boi i o com,?* use
Et 1) si~gm (st eve iI I112 h eure.
Tribunal de Paix
( Ssc ioN Non D )
Audience du ler Jawn 1910.
L- z bunal fait u; p-'er '.'tVire DW-
CAY.'&e ( Xtt1'ta ) CO VrO I *s 11,tte
Eti no td64 o-wam'Ifl*e. VI ra ji~no
rien o*ov'ii, 1) -'caywf-t(I
bonyjerit, lul reecame 14 go .Arhdie) et
munde contre do, domraujzev-:a~ter,8ts.
.L-i J4t ip jIt ewe le tj,! S.~ er..
Bmot, mair, aya-t des dou'1n4 fort Rd-
riflul stirsamr kidmE'o1, i r'j U.. te.
dommages-int~rA -;t5~:) ~
--J6 6me Gaijlaurn a~s'igua AT i~tido
Jalle~musse n adt~gw'r:'ii-s tw'it- rcgsa
terrain sis & Taillefer. Ce'iii-.-i s'op,o-
go 5 t n j 14ft mnt. p-4r ul.'t koit ,ity pi ii
terruinejo i' tvIsioP% 61toAtre (W fermn'tr
do J. C. Alein lor e- t~enaand, I iin .,A
00 td -ble d-3 V--1.1. Iit~r. L, tuib;:t I or-
donne le d~trdt des pi6 ea.
Sanon L'nois prend d6faut contra
Menhriea qui Iui doit six goardes 20 chs.
do vain eti A'a pii cows ,aru out [ a Ci-
Waton.
--L,4 tribunal reprend ia'. Iaire Flouty
Conre St-Giraud, Ficairy r6acnlamoA St.-
Getaud un (haval brun, i deux 1 eds
blmme-,, mais co Ini ci IYouva qnae I#
chev.Al do~t 'a I. ropt iAtd Iuj #*s' con-
testde a trcii p~eds b~s Ca' cottr ,ire-
iment A I'itodicaai' im. doJ'metsd- vealp
do dem-m-etr. Le %ht'v. do St-G rat;d
00 oprait dtl- lU p-; cft Ivi (Ids-igrI-h d -no
10 titre de~ F 9 -y. F eury dom aads ce-
Pendluat di de -rumag-t-itotLrt sa centre
SO-G~raud. L-i fribuoul ordoone Is
446t 4s Pikeos.


.7ReuecCOlnllrcidle .
DE LA
Mson Baagfro6res
DU HAVRE
Le to Mai 1910.


vskn. Iggg" 'a~IwpOPG, so9:

qua la Comnmal 'Mso dciddera CoinfoA
Tou t is .oud.bent
to ract Cofti-
nsot In* -spled 016 haag lsvioeyoos an-
P~wd hogals 21TaOfC or gravement la va'cut
Jo01 M io, .aessi hio. pour qazi concerned'
Is torm: quaI pouta cc qui regard. Is disponi
bld~u Its claprignepourvealemisicralemait
P". ft lmainjoeirA leur niveso actoel.
Ls Swaus'ique mensuelle. arf6.6c A fin
Airal uSc pea&b )OflO. Etc montre bien
onie diminution du Visible supply, mals,
lCo ipai6c an r~suitaa de I an dernie:,, cet-
todiminution U&eSt PIS 311f11ante.
An 31 Mars deL~nier, -i spproqisio-mne-
Mciii vibib'c du t mod.dentier priieotat
.on total do 14,r;6,j~ooo sacs. 1. est main-
teini de :4.S6t.,'o-i sici.sn~'tdonicen
Jjflnmu~l3, J. 4f?4,OC'O ~L'-wic dr~-
0'6;c. It drninutioza avait 6;6 de 612,000


A de MATTERS & Ci"


31, RUE DU MAGASIN
Maison Foxid6e


DE I'ETAT
* : 1888


Bijouterie. --- Argenterie. -- Parfamerie. Articles d. liuxe pour salo& .
aile A manger, chambres. etc.- -,i~roirs ot tableaux artis'i'iues. ---Servietta
pour avocats, hommres d'affaires, ministres. -- Bibelots telgauts, d4licats 2
rare. -.. Articles de Bureau, etc.
Achat de viel or. argent, diamant, 6caille.
* Reparations doe Bijonuterie. Los articles vendus ou r,'pares soot garan-
tis pour one pdriode d6terminde.
MASON DE HAUTE CONFIANCE et do Premier ordre.


American Bar
&


ICE- cRE AML


PARLOR


sacs A Iui oc o 6PILACE GEFFRAR[) A c~t, de !a P11I \ 0IMCE XW. BUGH*
287 s.*cb de dijalitii ,e( P!a 1: 5.:~).000 ailudwic~is :30: t-. i j.'ua1,- i- ar~it ft
saCS on d6b.rqueruent. L'a:i dttnier, ce I. d
stock d-ait d: 136 283 S-ci, Ct i Y 'AvAit1 Cr~me A .la Glace X p a! d 'a~'~.irsrfii
end&b ,qierent envirun 13000o sics. B!4re Ala pfe-ession ea. boat-3ihes kien frapp6es
L-s 44, e -i- eurs d a H 1i i I wte it cer e a
tint d~eprn-, cov2re la buii e '- a A vendre it lamerican Bar :
-i" ieu d'une suluatiore qai est loiu d 4 re MACHINE A ECRIRE Olivi-r S'atukrd visibis or 1P. 75e, .. d~ji vendia
cobitr '411C;mis iks on- tlove r-iscn de 2 douz (n buat uwoig.
combtreavec I'daergitz qu u'i~sminrrcn U S. ARMY KIIAKY, Iuig.rsoji rnonioci en boite poiur i' )eati ou table
Patce Wuon ne sait pis., vu le nivean a i do nuit, boutons pour ch.,mis-.-; et manatiolaesta, faux--o~s G. 10 ---IA douz*
dlevi dei valeurs de cutte sore, uit le te- brate~ll-. ( Pre-iderit s sp,,iiees, ) G.a-~ p:rtre. pidj inIias. Colgate's
Cal searracer-it, si It1fichissem~mt des ca-s. shaving stick no-e-book-. ;, ateortailaSl'm.I ? r oir, collection su-
ne pouvait p.;s ere tetenn. C'cst ainsi que perbe da or P. 2 56 .1or P. 8 ---, V'rayou; trA ervoir, dernit~re nouveautd
Ics que'qoes 2ffsi:6S qui ont &6 Lraitcs, G.5. --- Encre spdciale v ces oIn~set cray uaa,. -- agres et cigarettes.
au-de;s~ous des valeurs officielles sont rei-
ties soignersnnent cxchtes, d- sorte qu,!Vnd Usle )a thr
nous 'iflscrivons pis ds baisse'a-uijourd'hoi. Vnd t'9I( a tre :~.O~O
En rit i4lt` on n-- pourrai! g~ice fAire de
venteoq aux co es quo Vol-', et A I ff 2
chan rnn- ~ns es veur
Pr rriq erSi.5s dejilillee liseriiuand L oflieW%%ski

Cap, nature fr 52,53- 110 .u Rue R6-cefvoir
Goniivcg -tjac,*e'o n-rc ft53155.
Pew-Goove, St Marc machine oiier!6 IuL ~ i6~i ~IIJi rjteV ne
k55 A 59.DaL di6 f1 L d'II il rn eV t-
H~i i d166ChaiX ils811'
Hatiti tiniE extr-ich ix f1- b6063.a c ve
CojntfAt 2 Miijjouwff 58.. -
Conrfat 2 JaiIletlDicerabrc f, 58 50. ---
Les ven-cs qu ont ?Pu t&re fi~te '-; F e r a iC-i ci r C
su; de ces p !,,, ch~que foi; qJu'u Wdre V 1 cch a oC


de i I1 e! UUr i4 perm is. sour, ptr con're,
pabtiecs avec fracis e: dans Ics tr.nsc'icns
relates, il y en a un bon nombre qui
n'ont exis'6 que dns I'e pri- des co-trac-
tan's vendears.
Les affaires A term- ne vl.-nt guirce d -
tre sigqaldes. La liquidation du Mai a n6-
cessie qrelques couverures sur ce nmois
et sur Juider, suCot sur fuiiiet, pirce-
que I'aIra des filibres a f it n: ire la rear
'an corner sur ce dernier mois, et que
le d6couvert s'ea est montr6 pisssgerement
inu. Les acheturs par convictions man-
quent comply ement, et si lasValoriss:ion*
ne mene pit pas toojours do prendre des
measures de tepression contre les vendears,
tout le monde se mettrait A dicouvert,
post arriver A uon base de prix vraiment
ine,,. que I'on cudrait chercher outour
defa 4o.
La fin a d&ma,.

I Par xPIooIt do miaolt6-*e d Cia '6
f raarJ.d h'iter de Tribunal civil ^e
Poit-au-'Pince.en dda'a d 30 Mai 1910,
enr gisltA. la dam.* Am6,'e Rsumauoi,
dpos.e Tbimo.16s Lafootaut, 1roi rd-.
taira, de meurant et domi-i:i4e A Port-
ma-Piane*., a formed routre dit sie .r


Cafe6.- La tendance de notre march Tbl sO'4s Lafootant.P p i*taiteet D'
Ie change g.te. La liquidation du Mai oe amA Ci oWp Lgislatlf, d sa a t t
k* p~nigle, et, sou; la pression des fiib'es dostcll* A Port-ae-PriCe-,ma deMov
6mni3s ( environ 73), on a atreint le cou' e- Apswraion do bieut, et Me S -
de fr. 45 pcur les mois rapproches Ce.- Ml. aveat du baleau de Port-a
pendant oan effort des haussiers a enraye le IP1**, a 1 4 coatsit our la dite dd
mouvement de recul, des s' ns ssance. as*,At ie str I1 dil4assigaation.
On a pUs regagnE beaucoup de terrain Pir taet ewrtl oom cfore. -
Rais on a pa cocore une fois viter i .
nde baisse qui ncus gue'te, et que dolt .. *
ena'!en; causer la p iode de calme, si
gue, quenous traversons. I O l Bellvue--
Nous cotons en ce moment, coae
-i.t. les.alers d term : aLse mieux sit0l, le plus cona
Mi fr. 4$5~Juitietfr. 45.a$, Sept. r. .Jortabie.-. Chap-de-Mara.-
45, Mtars r. 45.. S. s C.ite rMoimee.--mue ear &a mer.


Horlogerie, Bijouterie, Joaillerie
163, GRAND RUE, 168
Ancienvie .Maison D. errari
Par le dernier steamer fraaicais sont ar',ivs des a, tic'es do toute beaut6,
pour tous les gosts et pout toute. 1.-s h 11,s4es : BIJOUX. -- SAUTOIRS. -- BA-
GUiS. -- BOUCLS D'ORIILLE--. --- CIIAINEs POUR MONTRES. etC.
ALLIANCES SUR COMMAND
INSTALLATION MODERNE
RIPARATION de glac'-s qui sont remises absolument a neuf ; ainsi quo
des tableaux artistiques.
Achat de vieil or et vieil argent
La mason g-rantit lea marchandises qu'elle rivvre ainsi que les reparations
ARTICLES DE LUXE poor les principaux d6nemontsde la vie moudaine.


ROYAL Kola Champagne
Getteddlicieise boisson, d- at l-s qialitds tonique et fort!ti:ntes. la sa-
voeur exqaise, le m Wile x atx a' ble oait cwatribau former i'in comparablee
rafralchia4sem-ut d,4 limits tropi azt, nm 'rite bion .ia tlitre a ROYAL s.
Agt-ice G*aralt et D6p6t :


AU MAGASIN


DE L -lTkiOPOLE


MAISON JILES LAVILLE


93, RUE DU MAGAM-N DE L'ETAT


PORT AU-PRINCE.


Vous le trouvesez. in outre chez:
Andr Fakabert rue R)ux A I'Epicoric Nr.' Grand'rue (en face
Pharmacie Alex. Roberts dio I sittin cen ,: des pompier.)
Madame E. Dfiyfas d i) A 'Epicrri.! C.Luu.:i ru3 ds fronts-forts
a l'Epicerie H. Cbrvingto. pe Fdrou au rMagarin E. Dreyfus do
ENM PROVINCE
F. Ch6ries Petit-kOAvt J. H. Montasse Gonalves
Mme O Gufrd Bartels J6remae.







CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
Acoounm can
Fiellborto Gonzoale

JOSE SAN MILLAN
FaBRIQUlU D CEAPIAOX
PLACE GEFFRARD
SALON DE COIFFURE DU LOUVM
Poor tonse le gotts et pour toutes
a bourse.


A LELIBANCE
QORDONNZRIZ.

42, 1R des Fro4tF-Fonr.
CAussuans anM t6ID ,OURou LA. vTmT
Promptitude at solar au eomma-
does taat id qu'ea province.
ChauQauros do Dame forms *I tra-
vail touloura tout o qitl y a do plus
nouveau.
Former am6rialsoe at franualse pour
Messieurs ; 66IgaMtoe t oommodes.
Pour Io infantss Is plauA l'ali.
Travail solide ez6o=t6 ave
&4o peaux do pre=mta6rearque.
Assurame* do grand rebels.
Otrages at LiqaldePAts,
am --
Kola Champagne
Reoonstituant
Formule due A I'obligeanoe do

A ncien In'erne des Hdpitaux. d Paris.
PRIx : P. 6 00 la douzaine."'
DIWPOSITAIRES:
Mr Simon Vieux, rue da Mepels do
l'Etdt. Port-au-Prince ; Mr Georges
Blot. roe do Mapsin do l'Etat. Port-
au-Prince; Mr Aug. Scott (Loese);
- Mile Luce Anqlade ( Cayeo).
B. Coubo, Jirdase.
N. B. Outre cette cat gorie, la
Stciet6 G6n4rale de Kola Champagne
livre au public use autre classes do
ce merveillex prodoit, au prize do
QUATRE GoraDs e t demise la douz.
Fabriqie au Chemindes Dalles
SOCIRETI G D' KOLA-CHIAMPAGNE
PNri-au-Prince, (Haiti) P. 0. Box, 31.


NESTOR FELIM
L'excolleat taillour avantag eouomen
conon de tote la R6pubtique viest
do rouvrir son atelier Rue Fdrou,
( RiU des Mir"el ) N* et,
Sa mombreus eclientble trouvers
comme toujours touts atiefastion
pear les travaux qui lai seront sema
if.

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le cbapelier remarquable, avan-
tageusement conna,fait savoir an pa-
buc on g6n6ral at & sa iombreuas
elieatle qua'i vient do treasMrer as
FABRIGUl DR CNAPSAUX
(L'aNxcmaRu MAjson D Luva )
I D3 LA PLACe G &
GRAND'RUE O URPOBUCJANE
N. 49. nj fMee a to P-i
Lo ourvel 4abl--m-eat set oe-
vert sons to nom de la fleor de
l'A.mrique
I;:promet soila t prompUtude
fomme touiours.
VERITABLE
On trouvera
de mieilleurs Cirages pour tous son-
Uiers la manufacturer de chausaures
G. CORDASCO. .l


Ciguare"t


GO1URDB


NNmAs le paquet de 290
do le paquet de 10
C(Uassu le paquot de 90
Howmnorsus en levant aupdrieur Le Bondon do
:20 cigarettes
do on caporal aupdrleur paper rose, eIs
pequot de 90
do n Maryland le paquet do 90
do on caporal ordinaire papiesr AOle l
Boadon de 90
ELaANT- ean Levant ordinais le 7ondo" de 90
do on caporal aupsriour paper rose, le
Bondon de 90
do en Maryland paper jane sle Bondon
de 9o
do on caporal ordinaire paper blend le
Ron4on de 20
FAA mwsas on caporal sup6rieur paper rose le
paquet doe
do en Maryland paper jause le Bondon
do en caporal ordinaire paper blend ls
Hon,4nn do 90
Rou.tu en Maryland et asaporal supdriour le
portefouille de 0
do on caporal donx la botte de 10
do en caporal ordinaire le portefouille
de 90
do la botte de 10


1.20
0.60
0.90
1.2


0.75
0.75
0.70
0.70
0.00


0.45
0.75
0.40
0.00
0.30


c k.u


Tabaos Boaterlati


GOURDIC


LVANir SUPtmURn (dit tabac d'Egypto) Is Botte do
50 grammes
LvTAMTrr O&DIANI paper violet liseA, le paquet
de 50 grammes
MARTLAx paper janne le paquot 40 grammes


C"Or"L suiurimarn paplet
50 gramime


blend lI paquet de


CAPORAL ooox paper vert le paquot de 50 gram-
me@
CAPORAL ODINAIRN paper pAte bruane le paquoet
de 40 grammes
TABAC A PRIwR, Virginie haut goAt, paper jun-
ne, le paquet de 100 grammes
PounRn suPRmvRzn, paper blend le paquot de
100 grammes
PoDan ozaumAza, paper brun, le paquot do 100
grammes
TAxac A MAicZ role Menus fllIs le paquet do
100 grammes


0.75

0.70

0.70

0.00

1.50

1.50

1.90

1.50


J. LAVILLE.


COGNAC OTARD-DUPUY


Malson 6tablie dopuis 1795,
dans le Chateau do Cognac
o& eat n6 lI Roi Frangoia 1.


Pour tous renseignements at oonmandes
S'AmRMusn A: Andr6 FAUBERT


agent g6n6ral pour la Rpublique d'Halti


American Bar


Ice-Cream Parlor
'Place Geffrard A co6t
doe la Pharmacie W. BUCH.
Arriv6 par 818 ALTAI
EVANSVILLE STERLING
Ia biere favorite de Port-a-Prince
la douo.ine 119 boutoilles G. 7
le baril do 10 dz. f11 bout. or P. 19
WATERMAN'S Fountain Pens
soperbe collection de or P. 9.50
A or P. 6.
Cip-Cap pour les plmes G. 40
Fain. W.KA1CI.


U(


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MED1CAMKNTKUSES STE MR
LISEES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de mr Isaotoniques solon Quinton.


L'ean de mer quo nous employons
an delA de File de la GonAve. Nous
l'observation judiciense que font les


a 6td soigneasement capt6ea au I
faisons remarquer au Corps moan
laboratoires 6trangers :


a L:Eau do mor injectable doltkMrs do fabrication rftmtoe pour avoi tSeatesm-Pl
prtdtdo thdrapentiqmm.Do mombreumsallahtMtlosmesa nonoeat f~d dO5Srtufll~ V"
me prodfits oat des ons Iss rimultata spirds. D


aves se


110OUVEAU TIIAITEMENT
c"*
AFFErTIONS3
ri- F, %V36P k"Pa
tJ!P.- r*:i.-NX 90


* 4


Ali ..4 T o u x
Bronohites,,
LarnilsosADg
w~Philule iiinm
vim.. ~e~ms~
wawWW4W ms


AGENCE SPECIAL


de la R6gie Francaise des Tabacs
.Pour la R6pubHque d'Hatl
Extrait du TARIP G6n6ral, Ju-n 1910.
U


e lOait6: SerU= nsg, OS-A-
Cesr c l~lariso Ion 6chagoesnutridltredep"
aft dams las neusthstbdulo a tuberouioms. s s.


I _


__


I-


92


1.15


3C a~ecreex-t ay>63ala-l


.