<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00924
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 14, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00924

Full Text




Quatribme Ann6e, m 941


Port-au-Prince, Haiti


Samedi, 14 Mat 191o


ABONNEMENT8
Um Moss G. 2.00
Pert-aa-Prince
TRois Moss... t 5 00
Dpart3ent UN Moss ,. G. 2.20
TaoIs Moss 6.00

traager .... oeas Moss. 8.00

DMrCTRUR
C16ment-Magloire


LE NUMCRO 15~ CENTIMES

Lp*u mmanuscrit, an',.Ii E-ou non ne %eron
pa- ren-is~
REDACTIlON-A ADMINISTRATION
45, RUF ROUX, 45

ADVINISTRATK k
Arthur Isidore


J


OUOTIDIEN


Iun umro du Peit-Parisien, 1t avril c,'4 i vontA un ad3ge. Pour 1:41
LA SE M A IN E QUI FIN IT 1910, sp6cialement adress6 a Jean L-3 mi'ta dad /i pour 1' touj .
Fareteur do Matin. Je l'ouvre avec em-
pressement et js tombs sur on article *
eocadr6 de crayon rouge pour appeler
TRANSPERT. 'avait, sar ce point, un grand deside- I'attention et ayant pour titre : .es bots POUR NOTRE SANTi
ratem A i6aliser : n gres.
Sons le titre de MouvemerU diploma- C'est, disait-il, an mode de loco- Un frisson d'inqui6tude m) parcourt A la suite de mon petit entrelilet
iqe, j'ai laucatte semaine dans le Nou- m!'ioa tellement rapi'e quae cela tit de la Itte aux pi-ds et je lis 0sos la de la semaine passe relatit aux pro-
dispenser I'homme de so presser et plume de Jean Frollo one nouvelle 6 lii duits suspects qui nous viennen' de
*listg : g a;e sauquel, par exemple.-ajoutait-il tion de ce quoon nou4 sert habituelkl- I'ranger,- parmi lesquels 1'olto-mar-
a Un change.enat do titalaires a lieu ea manoire de demonstration, oi eit uient de l'antre c'4 des mars. Je vous marine st la mant,'fuae suif, noas
tr6entemen', ntraf nos L~gf*io-s 3 po, 4tant part pour une f6te le lende- faisgrace des amda,6s qu'on t.un aist avons ir,(:u de la nmison Cheriez. uu
Londres et A la Havane. main, arrver a ville. dana cet article ;e n voici ne des moia- t'liantillon de la rai:n egue minarque
) D c-tte dernibre r6sidence, M. Le jour ori Calino aura trouav I'l bj t dres : Eoile Blanche fabriqee par la Natio-
Aoto6or Firmia e t envoy6 la Cour do son voea,j'irai passer lea mers pour nal Packing Company, r6putoe une
St-James, avec lea m6mes qualitas lui sugg6rer l'id6e, s'il vent fair for-1 a Ces gens oat one simplicity d'en des meilleures pour la saine consorn-
d'Eavoy4 EctraorJinaire et miniastre tun4, de venir I'installer par ici ce fants. Uae de lears coutumes, entire au- nation.
pldnipotentiaire. Son fils Eberle Firmin qu'iI forait recolte d l'dpoque de nos :res, est admirable.Les Haitins be plai- C'est par une reconnais.,atice touted
le suit A Londres come aecr6tair*. f tes nationals !... seat a confier anx jouriaaux tout cc natureile du ventieque je Iecomuian-
A cause de ce transfert, notre char- qu'ils oat sur le cceir. C'est ainsi 4 d'attaires A Lon4res, M. Daracin6 *les coloanes du Nouvelliste de Port-au- plinciennes.
Vaval, va passer lui-m6me au post de GjErE MACAiBRa. I'riance .out replies d'6toaUantes an- **
la Ilivane, en couservant son titre. nooces.Exemnple : l 1 d6.embre 190).,,
San conseillpr qii est, depaui q'iiq : Co rainan jour do cotte semaine, 1 di- M.E!ysee a cchus a :ion:e q4 a sa lera NoNitE SENS iDU BEAU
temps, Mr Goansantin Fouchird, ira A rector du Mai. m'a informed que mon me, Mae Eiiimable Bacchus, a voloa-
Berlin retrouver son pbre, M. Calisth&- tour -tant arriv6 d'aller reprsenter la tairement quitd6 le toit conjugal. No re confrere le Novtellil.' ~i us
neo Fouchard. minintre pldnipotentiai- r6daction aux f6tes et c6rdmonies, je 0 a uversemen',le b0 dcembre 10i9, a entretewnis cette semname deo 3qui
re, et le Dr Louis Joseph Janviir tra- suis d6siga6 pour assisted A un bal ~ st M1 a Orphan:e Rable, de Sale- se passe au kiosque St-Anne, so'nve-
versera A Paris, galement comme con- noir qui me prepare pour la nait du 18 Trou,.uti informele public qi ell abmin- nir estli6tique laiss ,5 )ar St no \ i -
siller de L6gatiou.. an 19 do ce moist et don't it me t-ndtt done son man, M. Moaolus altlti- cent aux popilaitout- d i Morne A-tot
tole Mire-part bizarre. z.tr, pour ne pai tinir trap t6t et tragi- et du inarchl Deiboum.
Tout on enviant son sort A chacnn C'eot on groups do jeuneq esorits qi g ftait sa vie. Uie au'r d6uoince 11 parait que lo gntil et oqotpita-
d-s intdreosts compris dana ce que forts qui, pregnant pour de Ia blagas l. l lei ddba2ches mosensdes da so vlloun res;oit aujoutd hui les deri iels
notre conftire appelle no *transferts, propos de Fiammirion sur les trouble Poux1. .outrages. Chest un lavoir pui'i. le
ja lea f6licite tona, tant qu'ils south, du cosmiques qui dolvent accompgoer la L-s journaux fervent aussi A r6 er jour, un doitoir, la nuit, des latrines
chnagement d'hor.zoq que lear vaut le rencontre annonc6e de la come doe ld'han or ; ai-, M et un urinoir tout 1.' tmnp.
bien doIs communant6. It est tres rd- Halley avcc la terre, oat d6cid d'o ga- par une ptite annoce, prie M X... Je tiouve cel,, .por ma part, na-
command6 de changer do temps eon nier one bicchanal. poZir ce ta utit Ii de ien vouloir excuserr d'un mouve- turel et just, et si je m'6tonne d'une
temps de milieu; cola change lea d6es m6me. meat da colbre, daus letael itl li a fait chose, c est doe i6tunneineat de ceux
et quand ce changement a lies dans le E c'est moi qu'oo dA'6gue pour part menace d'an coup de pied, samedi ma- qui ouvrent ,e grands yeux devant
sens do mieux,il constitue uo progru6. ciperA kne tellt determination! moi ,tinto, vers 10 heures, sons la galerie de ces spectacles d st banasI ent hl ti.
ne me lass'e jamais d'admirer 14 prolon I pharmacies. Si vous donnieL une iontre des
deor d i vea i,hilosophique formulV, u s I I On pourrait prolonger ces citations etfants, qu esp6t iez-vous qu'ils en tis-
joar en ces termes par l'im-nartel joyuses : les gaz.ttes en sont pie:- 'elt
IJIR0TORTUE? Predhomme:Ins...Le pauvre Vincent avait vraiment
VRSi jo cOrU ?naissaisnprayomme a... piet~ A se4 contribuables une concep-
S- Si nie connaissai n pays de la a tion toute imaginaire en leur suppo-
La grand question do jour eat cell terre ou I'o ns mourst jamas, j irs P.en jettsant des besoins aussi gratuits qu 'le-
des courses a 15 mai: lea aurons- y flair Is reate d mes jours I au paaier le journal gogaenird, et tom-.
ona on ne lea aurons-nous pas ? Et c'est moi qui irais, bravant sotte bant, poar me console, sur la colon- Hlas durant lougtemps encore,
Personnellement cla m t fort met ppastrono ues nede anonc port-a-priciennede es statues artistiques du Champ-de-
era, anant pour pectacle habitorel dconstater en face do telles railleries A ceLte semairne, je lis, mtlg mi, das Mars auront surtout les bIufs pour
volt sar Ia route Bizoton o e sr l'adrosse des dem sins profonio du mi- notro confrAre Le Nouwvlliste do l : contemplateurs et vous verrez que
Scell da Ption-Vllue a ncoturier on- sdre omare! Alore c qombe do I ic- moins de six mois aprbs que la nou-
onalx d'exerer allgrme larieour- dre comme le comble de la adic- important. L-. oussigni velle Cathdrale aura t6 en usage,
ellsd Peo-r VillolSeas o ln ator L tion divine de poovoir mourir dans Aurord Michel, anno ce aa public et an ses aler eabords pueront au-
, sam jury et sans tribune. II set onlit, jiris, de propose dibr, quit-1 commerce qu'le no rpon nllement ri pein nezabordspueron u-
vral *alore quoe 'et san rssm ter le mien poor courir ane venture des acts de son rpoax, Asthe 0- Main s laissons cela je me frai
bleraot, s ans tembour n tromp*tte A la Lacrbce Bora I Boire du chamd cile, pour ctuso gra s: un. a-ion e0 prendre en grippe c-mme detrac-
PMroi ; chose n'in vast qae pilo ex, agneon face s tentares nores Idivorce doit lai trar iuteoata procha tour. ,
Por mol, car l^nstinct d philosophy, I16bror ]a jole et sls plaisirs de Ia nement.- AUR )RE MICHEL. JN LE FUETU.
isje TS, I'loigoe tonjours da bruit perdition dans one atmosphere de deuilt
da fouls. t d'appr6ts fan6bres I Et si, au sortir r Contre-avie.-Danu le no d Nou-
Si je parli de cote question, c'est doe l,au petit jour,-en supposant ma5- elliste e date da 11 coarant, la dame A
quoe prdeiment it me parait b.zarre me que non n arrive,- ane niause sa- ,urore Michel ayat t pablih an avid me
qu'ells oe pose jasque bier encore, preme me gagne. en forms d'6cho a concernant, je a'ai pasbit pa etonnv e
alors quoe trois ours ealetment nous taut d'6motions divuetes, et me c use ne 'nntende dai parsr qae'lpi n'ent onp u
**parent do 15 mai. aon ml r6el, qui est-ce qui aura perdu raeponsab'e de mes aesi at action. Sznce du I Mai
Nous mommon d'oillsurs coutumiers ma sante a1 peua-tro s vie N es-.reiponsab.o d mes aeit ctios. Sencd13Mat
dNoat: I& voills d'aillear contamiers spaJean t Jean tout soul ? Je 46clare, an contraire,tant au p.- Apres la sanction du dernier procis-ver-
de fait: la veiej derniexporion agri- paa Jed etJean irtou, u'eal blic qa'au commerce on particalier, bit on passe ru d.pouillement de la cor-
co de c bosi umarch ate1 avau at Jai to t a Direcear i- qiq bou q'elt m'a devac ; car. d4tenant en- respondance qui comporte ontre quelqaes
ecore du boi au march et i'avant- qe celame.coa-?a-ma je n boug- core les pi6ces A conviction sign6es de dmandes de reats une lettre du Dr as-
ville do ter janvier 190%, on *a fe ral pas d mo lit quand sera venue a conelear R...O..a mA femmei, .faction demanded de re na e leared Dr Gas-
p,- -Is gdn~ral Nord welait Anmll attend, fatal on noon, a1si o a ame Monsieur R...0...& m % femmon m 'AtiO5ton Ddtencour demandant la Chambre
ppell, -ro le g lral Nord vcnait a nrmt attend, fatal o non, et sire oba sen divorce devra etrd intemt6eapar moi de lai allouer une.somme de 1.2oo dol-
dedtroave les fouds ndoeessires perat A.la r64action la moidreoo-.c.ntral,-.oor, ased'in tditionde son"tMnuel
l grade cdl6bration : nous avions servation, je feral observer moon tour '" centre oils,- pour case'sindlit#d. lins pour tla, rtdition de son Manuel
in"pdadt an esiclo poor noes y quoe ai IoA ma a lame et so- mes "Ea cs do protestationa, ls olces d'ygi
nuits at qua Je n'al amais entendu di- erout pablidoe poor recounaltre |a cal- Messieurs lea Jages doa tribunal civil
Calo, a jor, oetendnut vanter les re rd4actur ft synonym doe Win- pabilit do I fome.- A. OccIDE"do Cap demandent I augienotation de leurs
ro Is Msnuls latroditss rtoot bidofe... A Comme qauoi., S nest pas metir que Le President done lecture d'une let.
le m die le o des d d'treir quo : Les eH ailans ae plaise t are do Minis re de l lantrieur in-
aSpots, giOce a mrvowllis de c COUPURBS D JOURNAUX A oSeeer aex journtau tout ce qa'il. vitant Messieurs lea Dmpatps so Te Deam
S itg. Itov epesdaut quU y J'al rt-a la semalas pas6eo da factor oat ow Iso omar ; ll oat *m es pour qui sers chant le dimanche i5 Mai A 8


~ -----I C









hears du main pour ftter I'analversaire
de S. E. Ie President de la Ropublique
On passeensuite am 3 point de l'ordre do
jour. Nominations des membres de Ia
commission des comptes-gdaeraux.
Soot names Messieurs les Deputis
Ant. Pierre-Paul, D. Savain, I. Degraff,
Planes Edonard,Jadotte, EJ. Bailly, Ba
zelais, B. Jean-Francois et Dr L. Camil-
le.
Pour le 4eme point :
Le Depuie Dr Savain depcse le rappoTt
du comite des Travaux publics et de I'A-
gricul'ure.
ASSEMBLEE NATIONAL
Le President announce A la Chambre que
le Senate I'informe que le Cabinet se pie-
.entera A l'Assemblee national le lundi
I( Mai courant pour remettre I'ExposE
dnhdal de la situation ainsi que les comp-
tos-g6ndraux de la ReFublique.
*.
L'ordt Jdu jour etant 6puise, Mr le Di-
paut, Fidehla june depose sur le bureau
Je la Chambre trois propositions de lo,
ielatves la premiere A la delimitation de
i, cozimune de Bainte ; Ia second A l'i-
iCCIron en Poste Militaire de l'endroit ap-
pel"L'.Anse i Cano.", et troisiemement A
1I'61&.ation de la commune de Bainet en
:'rnrnmuace de 4cme classes.
Puis il siancc est levee apre, proclama-
.iou de l'ordre du jour de la seance de
r ertedi pruchain, lunai les chambres
jn at se r~unit en assembler national.




11&323


-, CMt


RENSETQNEMENTS
MbriOROLOGIQUES
Ob lseervatoire
DU
NAIRE COLLEGE St-MARTIAL
ViLNDED l ; MAI 191o


bafomitre AMli763
Tomp6raturoi~inimum


I ml


(maximum 31,o0
Moyenne diurne de la tempErature 26,7
Ciel nuageux surtout la matinee. P.uie
Ic matin aprs mineit et le soir A 8 h. 40
n. \Vent regalier. Baromctre lEgerement
: baisse.

La Comite de Halley


Leutre circulaire de Mr
ore, directeur do Weather
thington, adressce a tou;
dants.


Willis L. Mo-
Bureau de Wa-
ses correspon


.-D'apt"s l'atiente des astronomers, la terre
traversera la queue de Ia compete de Hal-
lev, le i8 mai prochain. Comme it ne s'est
tamais present dans I'histoire de 1'obser-
,arolre de Washington une occasion sus-
>i invorab'e pour I'etude de certain ohe-
uonaenes m6tEorologiques, il a 6 i dEcidE
d'en proftier et de vous prier de fournir
les olbecvations qui peuvent .tre facile-
inent faies ec d'y engager d'autres per-
sonnes qui peuvent vous 6tre utiles II est
probable qu'en raison de la position dE-
t.vorable de la lune dans la nuit du 18
ju 19 mai, ce sont les observations aprie
minuit qui seroum le plus commodement A
executer. Voici sur quoi dolt se porter I'at-
tention des observateurs.
i- Anrores boraleas.- Ces lueors extraor-
dinaires ayant lear s ege dans les couches
supeuiearesde Iatmosphere devront 6tre
notes soigneusement, avec indication do
liea. de la couleur. de la former et de la
dare do phdoomene.
a2 TrainMe d'doiles filases.- Pour ces
admEores, il fant observer I'heure de Is ap-
parition, Ia longueur et la direction de ia
trace visible ; ce qui eat a faire non soule-
meat le x8 maisausi les 17 et 19.
3, Amxm de Bisohp.- /Bishop's ringJ
Depuis I'eruption de Krakato et de la
Montagne-Pelie, on a constatd A plusieurs
reprises ,utoar do moleil an halo ires cu-
rieux, du A des po imres tres tenues, vo-
yageant dans lea hates regions de atmos-
Pblre. Comme la lamire de ce anmnean
m an a pen pale, on observera plus fi-


cilement, en soe ettant A l'abri do soleil
derriere des Ed fices.
4* Couler du soleil a de la lum.- Cet-
te couleur peut dependre dee poussieres
et d'autres choses, en suspension dans
l'espace
50 Couleurs eridpscularaes.- Change-
meats de ces couleurs ; ce phenomene est
A observer les 17 x8 et i9 martin et soir.
60 Nuages lumineux.- La composition
et l'origine do c s nages na sont pas en-
core connues d'une fa;on defitiuve. Its
semblent appartenir aux plus hautes re-
gions de 1 atmosphere et peuvent itre re-
vus pendant le passage de la come e. Ces
nuages ressemblent A des cirrus et en dif-
ierent en ce qu its sont lumineux et se dO-
cichent b en sur le fond noir do ciel etoi-
16.
Its sont visible au N W et N E vers
I'horizon.
7 Lumidre zodiaale.- D aprks le tra-
vail faith ricemment aux observations de
Lick et mount Wilson, il paralt probable
que la lumierez d a:a'e est cause par Ia
rtilexion de la lumiere solaire sur des par-
ticules poussiereuses dans le plan de i'6-
cliptique. D apres cela on peu' s'attendre
A un changement d'eclat dans Ia lumnere
zodiaca'e.
Ss Gegenschein (Lueur oppose au soleil)
On conn iit peu It cause de cette ftible lu-
cur dans i'tcliptique.a un po;ntdirecctment
oppose au solely ou le long de 1'ombre de
la terre dans 1'espace. On peu' supposed
qu'elle est de la meme origine que la la-
rniere zod acale, et elle pourrait subir des
changements pendant le passage de la terre
A travers la queue de la come.e. On de-
vra l'obseiver les 17, x8 et 19 mai. e
son eclat doit 6tre compare avec la lueor
qu'on observe ordinaircment. ( Pour le
moment present le lien do Gegenschein
est i voir dans sla constellationgdu Scorpion,
visible au S E a 8 h du soir et passant au
mterdien a minoit.
II y a lieu de conclure de ce docu-
ment que les autoritis scientifiques ne
sent pas preoccupees du danger d'une ren-
contre. Leur intention est de profiter d'u-
ne circonstance exceptionnelle, pour faire
des observations sur des phEnomenes ra-
res, don't la cause nous est encore tits
mal cornnec.


J. SCHERER.
Cours de Bourse


O Amnricain comptant
Nickel escomapte
Billets de cinq gourdes
Traites 90 jours de vue sur
Paris direct,
Traites sur France documen-
taires
Cheques sur Paris, puime
Transfers par CAb'e si Paris
Cheques sur N Y, prime
ConsolidEs 6 olo
Consolidis 3 ojo
Enp:uats o0 Janvier 6 olo
E uprunts dits Provisoire
Emprunt 2o Aotl
Titres bleus


460 o o
I 112 olo
I 010o

2 112 o010o


3
4
4 4 112
314
50
25 112
49
6 0lo 49
8o


a Qu6bec '
DkPART
Le llAvre.- Mr Stephen Archer, Mr et
Mre Henry Brisson et enfants. Mile
Francine Barran, Giordani."B. Pe osa, Mi-
chel Ferrari, Louis Lora, Mme A. Mattre,
AWs Lop n, Le Dimnna, Francine Ro-
ger, Pre Rideau, Fre:es Ethelbert Marie,
Ligirius. Marie LEon, G. Blot.
Bsse Terre Mr et Mme M. Cheriez.
St Juan de Porto-Rico.- S, Zeidenrust,
Josh V. Vienez.
S'-Thomas.- Jean Lamothe, B. C.
Bolivar.
Fort-de France. Mile Laurence Fir-
min.
Port-de-Paix.- Salim Georges. Frederic
Tassy, Senateor Wi liam, Hamilton Poi-
tevien, Joseph Bresh, Toufgue Abraham,
Dr Gabriel Sylvain.
Cap-Haidien.-Mme Vve J. Marsan, Mme I
D H. Gabriel, Mr Papillon, Mae Anna-
Ivsse Mo'itre, Mae Romulus Azor, Pierre
Zephyr' Mme Cdrs Degrafft enaimt, Ro-
se Gabriel, Antoinette Pierre, DEapnt St
Julien Saooa, Mie Marius Nicolas.Da-Ep
t Iwm*anuel, P treKersuzin, Abbe Va-
lenton Mme R. B3bo, Juste Etienne,
Jose jn-Joseph. Bastion Dqur, Anias
Pluviose. A ics Montis, Lya Malvl,
Cecile Lcoste as e ntan C lae Vil, T.
St*Clair, L. Gachel, Tltphle, DI-


pute Edner Hyppolite. Cdans. Mme Au-
gustin, General R. Pluvio'e G6o"rai D.
Alexandre, Emmanuel Jeanty, Gndaral Vic-
tor Pommier, Avius Lonissainm.
a Altai,
ARRIVt
Conaives.-Mme L. Chbevallier, E. Che-
villier. Dr Narcisse. Arthur Gordon. P.
Casimir, E. Laporte. Florida Mews, M.Ri-
chirdson, Mr et Mme Guilbeaud.
St-Marc- R. Ihle.
Port-de-Pizx E. Daniel, H. Kluge,
Desplume Constant.
Cap Htiien.- Joseph Btstten, general
0 lean.
a Prins der Nederlanden s
ARRiVE
St-Mirc.- A. Verna, J. Wolff J. Bap-
tiste, M. Frenier, S. Girdere. A. Mrtelly,
Mme S,Devot,Ch.Duplessis, Es'ime jeune,
Mme D Colimon, Mile E. Fortunat, D
Narcisse, Mme A Ulysse. Mile L Brutus,
Mme E. Biray, Mme AugE, Mile Casimir.
t President ,
AnlRIVEL
San Pedro de Macoris. Mr Joseph Bo-
yer, Sylvia Boyer.
Jincmel,-Marta Jappin, Richard, Miguel
de Luce, Ar;hur Mylion.
Ciyes.--- E Pierre Paul,. E Dennery,
Jeannor. N. Nelson, \V. Bolich, M. Har-
tridge, H. Pierre Paul, Fernand Bedard,
Mile Anita, A. Birot, D. Gracis,L.Pierre,
Mile St- Elio, Mr Stace Olivier Fils, Louis
Belizaire, Chincy, Mile Sephrite, Lessage

Jeremie.-- D, SaltIs, M.Cayemitte,Mme
Alphone Compas,Mine Duquella Doclain
Mine Ney Cayemitte, Frere Layola, PEnor
Isaac, Isaac Mansoar, Rousseau ainE, Fer-
nand Defay,
Tribune du e Matin P
LEU ELECTIONS SiNATORIALES
Dans quelques joa's, la Chambre des
Reprdsentants entamera les elections Sena-
toriales.- Ces Elections seront d autant
plus importantes, qu'il se trouve parmi les
candidas, des homes tels que Mrs X'Ci-
:hel Oreste, Lux Cauvain, Dr L.m.Wurs
A ugnste.... *
Dans tous les goupes, on forme le voea
unanime pour le triomphe de ces candi-
dats, notamment de Mr Michel Oreste,sur-
nomm6 le grand tribune.
Les deputies et tons ceux qui s'interessent
vraiment Ila chose publique,contribneront,
nous en avons le ftrme espoir, A donner
par ceve e'eciion, satisfaction A l'arrondis-
semen: de Jacmnel et A toate la Republique.
Vox POPOLi.
Eglise Wesleyenne
Le service funebre annonce pour di-
manche 15 courant, en m6moire d'Edouard
VII, est renvoy6 au diminche 22.
F6te constitutionnelle
15 Mai
C'est demain que sera celebrEe la fE.e
consitationoelle. 2,me anniversaire de ['a-
venement an pouvoir de S. E. le General
Simon. Un programme arre e pour la cir-
cons ance donnera le plus grand eclat A
cette jaurnLe. Des receptions auront lieu
an Palais National,et dans l'aprEs-midi les
courses ameneront an Champ de Mars uOae
foule considerab'e toujoars heareuse d'as-
sister Aces divertissements bruyants Le soir,
rdjouissances popalaires.
Nons pr6sentons nos meillears vcaux au
President Simon en souhiitant que son sep-
tennat se poorsuive dans la paix mamine-
nue, afin que sous son government s'ac-
complisent les grande entreprises destinies
I nons apporter le travail et le bien-Itre.
Ligne P. C. 8.
Le train de 3 heures de la line de Car-
refour n'est arrive hier qu'A Bizoton, con-
traiant bon hombre de geas dErangEs dans
leurs afaires. Les irrdgalarites se sons
I poursuivies tout le rested de lajoarnee.
Histoire d'Haiti
LaS IWSURuNCTIOWs


Nous eavoyons le nouveau volume
part aujourd'hui, A toas ceux qui
achede les volumes precedents et
ceux susce pibles de s'interesser 1 no
blications. Prx : 3 gourdes.
Prier est faile A nos amis et client
bleu vouloir aons le retouoe a c
fale.


qui
out
tons
s pu-

ts de
as do


:D6c6s
MAx STMrNs,dci6d6ice martin A 8 heures.
Les fuadrailles auront lieu cet apres-wtidi
A la Cathtdrale. Maison mortuaire rue do
Centre No 146.
Chez les Sceurs de Lalue
Mprcrf di do cette semaine, ea lieu &
Lilue, au local doe Scears de St-Joseph
de C uny, la rdunton annuelle des An.
cienues 6i6ves doe I'tabliasement.
Le bureau de l'Association a etd re-
nouveld et Mme Charles Desravines,
lour la quatribme fois, a 6t6 r6elue
pr6sidente par ses coll6gues.
Une soixantaine de soci6taires avaiant
r6pondu A I'appel de lears anciennes
mattresses en cette joarnde qui, entire
one messe, un banquet et une seance, a
rapprochd les anciennes co disciples ds
Latue qui u'ont eu qu'an regret : celai
do n'avoir ps 6did plus nombreases.
L. reunion a 6t6 prdsidae par S. G.
Mgr Picho-, et ie iere Cabon, du Petit
S3minaire, a dlirme l'auditoire f6mi-
nin par une causerie des mieux got1t6s.

Direction G6n6rale
DE LA RECETTE ET DE LA ODrPENSE

EMI'RUNT iou 20 AOUT 1909.

S'me Repartition.
Les portlear des Bans de l'Emprunt
du 20 Aci 1'909 sont arises qu'ils peu-
vent faire toucher an Bureau Central
de la Recette et dd la Dipens A partir
du Lanii 16 courant, contre re ;as et
sur presentation des boas, uae haitie-
me rdoartition de : demi pour cent
( 1 2 o/o) t our interdta du ler au 30
Avil 1910 sur le sold du, et six pour
cent (6 ,,) d'amo-tisemrun' sur le ca-
pital.
Port-au-Prinoe, Ie Is Mai 1910


TRIBUNAUX
T.ibunal Civil
Judience civil extraordinaire du Vendre-
di, 3 lj Aai 19 T
Presidence,Doyen Leon Nau, ayant com-
me assesseurs le Iuge Ed Valeks e~ le sup-
pleant de juge L. M. Regmner, ass.stis du
substitute A. Thibsult.
Affaires entandnes :
E gene Maximilien le 18 Mai
1909 acheta de Mrs Auguste Auger et de
Georges Lacombe 35 carreaux et quelque
cen ieaes de terre de I h bization Noaille,
siuee 1 la Croix des Bouque s. Lorsqu'll
prit pos ess;o0,il remarqua qu'il mianquait
I carreaux de terre. Ces trois carreaux
etaient occupea par las sieurs Edouarin et
Gervais. Le sieur Eugene Maximilien
par l'org=ne de Me Auguste Boaamy appe-
la A cette barre ces vendeurs A la restitution
de ses trois carreaux de terre oa leur prix
estimnaif qui sera fCit par u- expert.
Le sieur Auguste Auger a faith dEfaut,
Georges Lcombe repr6sent6 par Me Rim-
pel pretend que lors de la vente, il avail
compare come mandataire des dames
CinEas Lacombeet Anna qui soat dEeddes;
il priend en ou re que c'est one action
quintus monoris que le si-ar Eugene Ma-
zimilien devait intenter et a preseani pla-
sieaurs autres moyens.
Me Arrault jeune pour les sieurs Edoi-
rin et Gervais declare que ses ciiens avai-
eat acheti ces 3 carreaux de terre de Geor-
ges Lacombe et les pieces sont rEguliares,
come da rest I'sa fort bien reconnu Me
Bonamy, sealement Me Atrau.t demanded
la condemnation de Georges Licoaibe i
des domnmges intre s, etant done que
ses clients ont obliges de constitute
avocat, etc., etc.
Le Ministers Public enteadu, depot des
pieces eat ordonnE et le jugement rend*
A une autre audience.
-LeDoyea Leon Nan a fAit place aoju
Day pour la reproduction de lPaffaire B.
Fanfan contre M&leus Pierre et leas poUI
Ravymond ainE.
La discussion s'est roul6e simplement sat
une demand de jonction. M; Lespi ase
pretend qu'il n'y a pas lieu A jooctioo.
Ii dit qu'tl y a lieu A joaction seuleMet
en saisse ammobil ea. Lorsqu'll y a liip
peadesee, quad dexs tribnamsa sot os


I -


I








sis d'one mIame sfftire, ce n'est pas
Ie cas, il a citi plusieurs moyeis ; at a fi
ni par conclure A ce que le trrbanil dic ate
q'il n'y a pas Iiea A joaction.
! Me L6ger Cauvin pour R ymoaod aini
avec son beau talent d6monte qu'itl y a
lieu A jooction 11 a prhseni le process qai
se trouve en 4 branches. It s'est 6 conu
largement sur l'article 172 et 17o dn co
je'de procedure civil. It a ci 6 Ktusseau
r Lainay qui d6fiaissent le renvoi d'uue
cuse pour cause de connexi6t
Arrive le tour de Me Rimpel qai repr6-
saente B. Fanfan qu'il comoeat avec per-
sistance cette demand de jonc-ion il
as connait personnel sinon le;. poux
Raymond ali6 et c'est A eux qu'il doit
s'en pr,-ndre ; ce sont eux qui furent nos
locataires.
Le Miais ere public co aciut A ce que le
tribunal rejette la demand de )onction
Dtp6: des pieces o'donnc i- 'nent tendu
A une autre audience.
Tribanal de Paix
SECTION NORD
Audiencede 13 Mai 1910
Mile Emmeline Pail'&re assigned Shn.-
que Pierre et Co an dtg.jerpissement d une
halle site aso bord de mer ".
Le tribunal accorde aux defenders un
d6lai de six mois.
L- directeur de la Clinique St Jacques
devant le ttibu aal de 'Ia-x. -L p. i 1.,
pantalon.
Leonce Placide se plaint d'avoir 6 6
mordu par on ch:en appar'e iant au Doc-
teur Arth'ur Iloly et i& lame cent vingt
dollars pour son pantalon dJchir6.
Le doctear Holly a jug trop couiteux de
constiuner mandataire : il se present loi
minme A la barre, et merchant, gesticulant,
s'iver'ue a dimontrer qu'il n'est pas res-
ponsab!e do fair de son chien.
11 est condamne A cinquante gourdes de i
dommsges-in c &'s.
Mine Gaston Serres deaiande ;u tri-
bunal de coadamner les s'eurs B g(t a di-
guerpir d'une mtison qu e le leut a louete.
Apres diverse excepion',Tou ei reje bes,
les defendears sollici ent un ddlai d'une
aande pour donner suisf action a leur pro-
pridtaire. II leur est accord6 six mois.
A. de Matt6is cite Co net en validity
d'une saisie-arrgt. Cornet, de son c6t,
cite Mattuis en nullit6 de saisie. Avec le
consentement d- s parties, le jage prononce
la ij3ncLion des dean aflaires.
Me Akileus Morange Bernard, man-
dataire de Mt:'w6s. pretend que son advei-
saire ne connait p's la conduie ( sic )
de la precidure qu'il tr.ine R6plique de
Me Timod!on de Bo.des ; rumulie. Les
deux adversaite. s'apostrophen furicuse-
ment et soot pr6s d en venir aux mains,
Le tribunal les renvoie.
Le general Labis;iire est cite pr
M. Nipoldoni ea pavement de soixante-!
neuf dollars et ving -bait gourdes, .
Le tribunal, en consideration des servi-
ces qu'il a rendus A la Patrie lui accord
an d6lai de cinq mots puor se libhrcr.
Me Colbett Willam surprend un ju-
gement par defaut contre Augustin P.erre
dans one aff i-e en d6guerpissement.
M Rob'r, Holly, renvoy6 des chan-
tiers de la a Empire Er g neering Corro-a-
tion v appelle en jus ice Sir J. D. Davis,
repr6sentant de la Comp;goie II reclame
son salaire pour un mois, soit 5o dollars.
On luil pond que n'ayant travai!ld que
unze jou's, il n'a droit qu A 25 dollars.
Sdbat s'engage. L'une des parties fait
rematquer que Dieu apres la f.u'e de
nos premiers parents, condamna I hommne
A gtgner son pain I la sueur de son f oat.
Cette consideration decide 'e tribunal, qui
condamne R. Hol y a recevoir :ei 25 dol-
lars, salaire de quinze jcvrs de travail qu'
il a fourois, en Sir J Davis aux ddpens.



,, ULINE HOLLANDAISE"
(KeflitiUke We.tlndilche MalidlesO

Le sis c Prins dtr Nederlauden ,
et arrive ce martin venant de New-
York et de Saint-Marc, il parsira de-
main tolr poor Pgit-Go&ve Jirvmi-,
Cays. Aquia, Jaiuel Csragao et I E, -
rope.
Po*ra-Priaes, le l4)mai 1910.
Aue. Auamrs, Agent.


CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOURUZ CHEZ
Feliberto Gonzales
1T

JOSE SAN MILLAN
FfBRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON DE COIFFURE DU LoUVRE
Pour tous les goits et pour toutes
es bourses

L'A merican-Bar
PlA.C GFEFFRARD
,' J< le la Pharmacie \V. BUCH
Sn l tiig. de livict aux Cercles,
C'tib, A location des marriages,
p', o n-s ru d'au'res fc'es :
BillitEA.LLEMANDE A LA PRESSION
par titts de 5 litres avec lappardil
n~ces aire, un gai 'n pour servir et
les vt lres
PIix eno '- amin'ricain ou on go r-
des, tlis mod6re.
1'itRE W. KATSCH, propridtaire.


Voulez-vousetre mie-x chaussd?...
11 est trns rare de trouver dans une
mtme confection I'Eligance et la so-
liditO
MM. VITIELLO fr6res,


les spEcialistes en chaussures pour
hommas, fortunes fran;aises et amiri-
-.cinns, ont I'honneur d'annoncer A
leur nombreuse clientele qu'ils vien-
nent de recevoir de nouvelles formes
* I)u Dernier Cri Parisien a, du ve-
ritable Modern Style.
Les Chaussures soot reconnues in-
comparables par la Commodit6 de
leurs formes et par leur Solidit6 joint
1 un travail entibrement fini.
La Maison possede en d6p6t des
matdriaux de premier choix prove-
nant des meilleures fabriques des
Etats-Unis et de France.
Ohevreau verni, Extra-Qualit6,
la meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuances,
veritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures emplo-
y6es dans les souliers et les soins
apporths dans la confection nous per-
mettent de les garantir come les
plus solides et les plus durables.
Stock de Chaussures fines pour la
vente eu gros et d6tail.
Assortiment complete de cirages et
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mais moddr6.
Adresse : VITIELLO fr6res
145. Grand'Rue, face en de la Poste


Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan
tageusement connu,fait savoir an pu-
blic en g6n6ral et a sa nombrenase
clientele qu'il vient de transfdrer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIEMNN MASON DU LOUVRE )
(DE LA PLACE GEPPRARD A LA
GRAND'RUE OU REPUBLICAINE
1io 149. En face de la Poste
Le novel 6tablissement est on-
fert sons le nom de la fleur de
1'A.marique
11 promet soin et promptitude
comme toujours.


Chapgement d'adresse
D' Edmond H6raux
36 RUw DB8 CASERNES
Consultations: 7 A 9. a. m;
2 4, p. m.


v E."J L
Kola Champagae
lReconstituant
Formole due 4 l'obligeauce du

Ancien In erne udes 1JI'f*taux d,- Pa r s.
PRX:P. 6 ON) la (IOU/-itlie.
1)l':Pos[TA[IR KS-
%1 S mon Viiluy, ru.* (to ~~iidv
l'E!at, Pot t-au-Priv en -- Mr Ge rzk
Blot. r~ao du M jg'. sin d I Elay, Po-?t-
au-Prince; Mr A-.g. Sc~ott (L-64)gtLe);
- Mile Lie-, A-gldc ( G -yeui
B. Coutba, J-'rdiv~.
N. 13. Outre cette causgorie, la
Socid6 ~G~n(%rale de Kola Champagre
fivre au puhhlc tine autuo c'ass de
ce Iferveillex protinit, aux prix d-
QL'ATHIC G(i-ur1Iu sef deinie la.ouz
Fabr-q ie au Cheminides Dal'os
SociE-ri. G'Di..,KOLA C11.ANJ.m;,N8
Port-au-P1rii ce, (Ili t ) P. (). box, :it.

Le soussigiit', oelowt u iii't '*taeneu
faire do e teu S~i iu.e MiNull) isii
Pierre, 'invite fuis I~s c aci .ierj~- i fi
defunt A Iui prt!ei'jzer letiuss comnp'us
rtgIc's.

FLEURIY Ff:OUIlRE.


q e penda~nt tno-ia &dence, MalAaimi
Charles Pierre est chitrg~e Ie mA
procuration M n A AI R


H6tel Bellevvue--
fortab. -


Oia Iroiivera
da rnei letiv ( Ciraigei... [Otr'toil j-~
liers A L4 iiintutfacture do chiau.i,sutie
G. (:OlDA.SCo.


Phtisique pendant plus d'un an


Set heomme fut sauve par

L'EMULSION SCOTT


"Il y avait pius d'un an que
j'avais perdu la sante; je ne pou-
vais plus digdrer les aliments, la
nourr'ture me repugnait, je dor-
mais mal, le moindre effort me
fatiguatit, mon poids diminuait
d'une fiaon alarmante et c1tat de
ma sintle en gt.nerA.l ;'-nnait lieu
aux appichensions ls plus sd-
ricurs --:.
S\ .-s juger- : .uel i it mon d4-
se:,poir quand d,- ,nt:Jecins dis-
tingues nme ddct- len&i atteint de
Phtis',e pulmor t, c
**Cft' : .':.Iorsqute I- 1k cteu'- Carlos
Fuertes Picalua., i: savants
;1. ;1:-r leur .:.. .:-' font
V'::-. i ur et la .i. '.iacaJlt
de Ml-.kdccine d eC. 1. rnba, aprcts
un exauen soin, r '.: fit 'rcndre
1 EMULSION sCOI 't -iux dou-
ain s de bou it il, -, ,'- ce remide
rm-r -.inleux ont Fi-:. pour ,
ine ,ucrir o'A4. ie'nt."


MAXIMO NUNI-


SCOTT & 13OWNE. Oroo"tes.


Nw York


PHOTOGR&PHIIE

S. Perpignaind & C"

163, GRiAND'RUE, A PROXIMITY DE LX PIIARMAt :I POIHT-AU-PP I!N:, HAlll.

PORTRAITS EN TOUS GENRES
Photoqraphie directed, (jenre Visite
El:iclh S Caretes genre imapOr'ial
Poses artistiques, A meilleurs p ix que partout ail-
leurs.
Sp6cialito de repro luctions et d'agrandisseoients de portraits au oro-
mure, crayon, pAitel, en couleurs naturelles, livr-s encadr6s ou sans cadres
A la portde de toutes les bourses,
Buste, trois-quarts, grandeur naturelle
I'HOTOGRAPIll SLRH 'ORCKLAINF, l.rii F, Itil;, MEr.\A \, etC.
CARTES POSTAI.ES ILLUSTII:FE-S IE 1 )N PROPHiE I, I .itAIT
Visi*ter notre isaleonr dc'expositiox,
.Denxa rider les iJx-ix:,


Hotel (le lFrace


M n A.


Maitre, propri6taire


Bire allemande la 112 bouteille ((60 S ndwichs
4 hollandaise 0 80) SMan Ihtt,;i cock'ail
Champagne Cocktail 0.75 Kol;, Biu B'
VINS MOUSSEUX, LA BOUTEILLE: 1P, 5.00

Bi6re d'Amstel
Par caisie et par douzaine
Champagne Pommery & Greno
D6jeuner et diner au Champagne P. 5.
Table d'h6te : P. 3.


0..' k


- II --- r


--


,ALL, MARC&~o


~---- -- ----- -- -~__.~---~r_.- ----~ ~


.,& _










Agence Speciale

de la RWgie francaise des Tabacs
poxx- a 1 re ep :bliq:u.e dX'EaLit:A
Da'-s le but de fair apprecier plusieurs de ses produi s quo b9aucoup de
Consommatears ne connaissent pas e core, elle vien, de recevoir et met on
vente A des prix exceptionnels, les articles suivants :
CIGARETTO& roul6esa en Scaferla i Caporal ordinaire
la Bolte de 10 cigarettes 0.25


Il portefeuille de 20 cigarettes
roul6es en Scaferla i Maryland e. Caporal sup6rieur
la Pole de 10 cigarettes
FRAN(:AIS.SES en aferia i (iporal ordinaires, en


Maryland ou Caporal sup6rieur, le
Bondon de 20 cigarettes
ICIGARES puros chaque
G. 0.1 I.
0 1'J -LONinECITOS 2 pour


CIGARES dits Pe its Bor-
deaux, 2 pour
CIGAROS extra chaque


Cigares Sup6rieurs


0.50

030


0.35
0.12
0.35


OR AmEBICAIN


CHEROTS Manille li is le pquet de 12 P. 0.45
CONCHAS do extra I'l':i de 7, 025
OPERAS Hlavane le coffret de 5o0 2.25
AROMATICOS le coffret de 5,0 250
LONnDRf'S extra le coffret de 2. 1 50
BOUQUETS le coffret de 2) 1 75
REGALIA tina la Boile de 10 sou verres 0.70
PRECIO.SO. Havane ia Bolte de 10 0.80
NO TA. -Pour facililer lei ach'iV ir- |ir 1Ci-trds sup6rieurs seront aussi
vendus en detail A prix correspondents.


Port-au-Prince,


'I Mai )I)


L'A(;ENT SPl'CAL, J. LAVILLE.


Ferrari Cernicchiaro&CO


Bijouterie, Joaillerie


168, GRAND RUE, 108
Ancienne Maison D. Ferrari


Par le dernier steamer francais sont arrives des articles de toute beauty,
pour tous les goats et pour touted les bourses : nioux. -- SAUTOIRS. -- BA-
GUms. --- BoUCLS D'ORUILLES. --- (:IAINKS POUR MONTRES. --- etC.
ALLIANCES SUR COMMAND
INSTALLATION MODERNE
REPARATION de glaces qui sont remixes absolument A neuf; ainsi quo
des tableaux artistiques.
Achat de vieil or et vieil argent
La maison gerantit les marchandises qu'elle livvre ainsi que lea reparations
ARTICLES DE LUXE pour les principaux elements de li vie moudaine.


Pharmacie W. Buch


Place


de la Paix


Ex6cutiou prompted et soignee des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres am
methode americaine ( fire "say 1.
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et
Chanipagne a P. 5 la douzaine.
Droguerie en gros et en d6
Propri6taire: W Puch
Pharmacien dipl6m6 allemande
D6p6t de Kola-Champagne


dtaux daprs'&a
vdrltable WC~1


tail


*
*


Aux.Gonaives : Madame P. Laraque
& Saint-Maro : Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & Oa

Conservez vos chaussures et remettez les vieilles a neuf avec le a c6lbres
products de la
MAISON GRIFFIN
CRnME pour souliers jaunes at bottines vernies
CIRAGo noire et jaune. PA'e blanche,
LIQUID pour souliers blancs en toile et en peau. Ndcessaire de voyage en
botte 616ganto pour chaussures jaunes on noires.
ttSp 6 Sp49iait janne,.
EN VENTE CHBEZ

Roger Rouzier, Jrmie
Envois dans lee autree villes par pote.


NICOLAS CORDASCO
157, rue R6publicaine, 157.
A su conqulrir en pen de temps la premiere place tant A Port-au-Prince que
dans la Province.
Le veritable succes don't elle jouit est dd au choix incomparable de sea mo-
dbles sur formes franchises et amdricaines d'une 616gance irr6prochable et
r6pondant A tons les caprices du bon gout.
) Tons sea modules existent en magasin en totes pointures et largsurs lul
permettent de chausser tous les pieds, m6me les plus difficiles; et la modi-
cit6 de ses prix est accessible A toutes les bourses.
Toutes les personnel qui ne trouveraient pas A se chausser dans le mqga-
sin seront satisfaites dans les 24 heures par un article fait sur measures.
N.B.-- La mason peut chausser; sans prendre des measures, les personnel qui
ne peuvent s'y rendre.
II suffit de lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler lee
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplacdes par d'autres, rectifides
d'apres les observations fournies.
La faculty du retour est permise dans les 21 heures aprbs la livraison. Si
les chaussures ont 4t4 port6es ou ne sont pas A l'6tat complete de neuf elles
seront rigoureusement refuses.
La mason d6fie toute concurrence, et envoie franco en pro-
vince.
AVIS.--- La maison a nouvellement rccu un assortment incomparable do
peau: veau verni, vAche vernie, vche nuoire,veau satin, kangaroo, chevreaux
glaces noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,2,.
Vente en gros. et en details
Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sortes de tournitures
pour cordonnerie A des prix excessivement rvduits.
Ces prix exceptionnels no sont obtenus que parce que la maison ne fait
plus ses affairs que directement avoc le. fabriques di peaux et de fourni-
tures, des Etats-Unis tells: que tirants, (oillets, lacets, clous, dlastiques, fil
pour machines et pour cordonniers.


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTEUSES STERI.
LISiES ET INJECTABLES.
,AmpouleS d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a 6z6 soigneusemert captde an large
an delA de l'Ile de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps m6dial
observation judicieuse que font les Taboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable doit Etre dc fabric.ition rncente pour avoir touts s pro-
pri6t6s thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent de certifler quo
nos products eat donni touns les r6sultats esp6r6s. *


Sp6cialit6 : Serum nevrosthenique
Ce S6rum r6gularise les changes rutritifs, it a 6t0 employed
cwtLdans la neurasth6nie, la tobercrlose, etc.


American


avec soe-


Bar


&
ICE-CREAM PARLOR
PLACE GEFFRARD A c6te dit la PHARMACIE W. BUCH
SandwichS A 30 cts. toute la journde, servis imm4diatement.


Creme


A la Glace A partir de 3 heures aprbs-midi.


Bibre Ala pression et bouteilles bien frapp6es
A vendre & I'american Bar:
MACHINE A ECRIRE Oliver Standard visible or P. 753, -- ddj vendu
2 douz. en huit mois.
U. S. ARMY KHAKY, Ingersoll monties en boite pour birean ou table
de nuit, boutons pour chemises et manchettes, faux-cols, G. 10,--la douz ,
bretelles ( President suspenders) G 5, -- la pair. pidjamas, Colgate's
shaving stick, noie-books, Waterman's plumes A r6seivoir, collection so-
perbe de or P. 2 56 A or P. 8---, Crayons A rAservoir, dernibre nouveiutd
G 5. Encre sp6ciale pour ces plumes et crayons. -- Cigares et cigarettes.


Vin de Moselle, par


verre:


G. 0.50.


A de MATTERS & C"'
32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Maison Fond6e en 1888
Bijouterie. --- Argenterie. -- Parfumerie. -- Articles do laze pour salon,
salle A manger, chambres, etc.---Miroirs et tableaux artistiques. Serviettes
pour avocats, homes d'affaires, ministries. --- Bibelots 61gants, d1licats et
rare. --- Articles do Bureau, etc.
Achat do viol or, argent, diamant, 6caille.
R6parations do Bijouterie. Lee articles vendus on r6par6s sont garan-
tis poor une pdriode d6trminde.
MASON D9 HAUTB CONFIANCE et de.Premoer ordre.


do
do

do


Horlogerie,


; ------ --- -- C ---- -- =ONE-