<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00915
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 4, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00915

Full Text





Ouatrieme Aunde, N' 933


Port-au-Prince, [I-ali


Mercredi, 4 Mai 1910


ABONNEMENTS
UN Mots .. G. 2.00
pDrt-su-Prince
Tnois Mois... 5 00
UD6partu Moes ., G. 2 20
Teeois Mots 6.00

Etranger. .. .. TOls Mots a 8.00


LE NUMEiRO 15 CENTIMES
-


Lasit, iTu-, .a~ ',..u n,,n n,'


J
J.-


DIRECTRUR

awnment-Eagloire


OUOTIDIEN


tiu L


REDA CTI'ON-A UNIr .~I N>' 'T %rION
4 5 1 ii. L


ADuINISTH AT1: LR

Arthur lairtore


NOTES DOMINICAINES


A travers le Budget de 1908

L, Budget des recettes de la R'p =- p element : la distillation en 1 iJti proJui-
blique dominicaine pour 1908, tel q ('il -i" P 8. ';5i 0;6 ea 1907 la so'nme ,I
riaulte da m6moire du S 'crdtaire d'E- P. I'3 i5'3 3f; et en 1908, cel.e do
tat des tiqan 'as da catte R publiqu3 a P. 225.8')i S,).
At6deP i 175 033 21, in ch tic'a ron -I, ( Ui.dimirution d(ie P. 27,0ol, attrn-
4 milliouG~200 mile dollirs.- Veici I.s bud a6 la glige,,': de c rta u- bi
tleso do ch aoitres de ce Badget de It13- r aux di tinances, eJt conmtat6e p )i
cettas: L Ko- Rvenas douaniers donoera t'impot des Eitampillei.
p. 3 23-2 S 03. ouis l'impot sur l'al- D ux nm uvelle4 so arae tI d eie,
cool P. -', 3)7 68, Ie chemin d> f-. south sig iali3s pour le bu lget e 1 *-.
central. 213 078 99, le port, 121 88; 1,9. la chemin de fir cen'rl et c.l i d-
EisuitA viennent par ordre d'impor- Santiago d Mcca.
stance l'Imp6t sur les Estampilles, le Lea recettes douanitces ide la itf u-
Papier timbr6, les Postes, Ie T''41gra- blilue lominicaine out 6t6 en ani-
ph% ot Is TA1lphone, le Consulit d- meant de 2 571 I.I, 6; en I '>A
Nfw-'Yoak li chemin da fer -e Santij- P. 3 12:. 132. iS '; en 19043, A I,. Vi 2.
go A Moc.,, le Registre civil, les Ventt s 60.27 < n 1907, a P. o3.22 11 '.l en
publique s. 1908.
La ba'lace tothl4 des valour exis- En signalant I'augmentatiowi c oi--
tant en cai se ht'dlvait an Janvier sante des entrees de douane, et par
1908, A la soaime de P. 288 3W6 1 suite la prompoit6 bconomique da pay4,
Le Budget dae D ipe8ses po'ar la mA- Mon-ieur Velasquez, Sicrb6aire d'l: at
me annie a dti de P. 4.361.956.39. des lilances repousse l'opinioi 1 '(,<
Eu VOIdL Is tableau elon l'importan- fonlement do co quo cette augmanta-
ce des chitlres : tou d,.s rece'tes donanieres soit due
a une plus sav -e application des ti-
Sm i A i rifs come disent quelques-uns. cus
S~mmr.s rmises a la sur parol Par le iog6aus qj n exxr
Morton Trust Co P. 1 490 610 00 sur parole par lea ignu qi nexi-
MGorlere et MaCine 1.8 0 0W7 gent point de prouves pour avoir une
Gerre et Maine 68 to 7 dde oette de< echoes I.e Minms'.e
Iqti-ur et Plie 43 I:t 51ajoute que ceux qui crient, main l
Finance~ et Commerct 308.912.73 ieur pelt nombre, font toujours .a1
Justice et Instruction de bruit qua cea qui so ti.~ea,' et
Pub i pte 295.470.~3 conclut q'i'en r~6litl cstte augine:;,.-
Fomento (I Comauni- tion cst la coaejquence nature 1 .Ie
cation s Li. r /7.7 l'accroissement de la prodactiori et de
Relations EtAriures 4i.6 la consommation, come on peut vor
Pouvoir L'gi lalif 76 885 10 par le donn6es suivants :
Prisidence 18 855.30
Agriculture elt Immigra- n )3 n15D, les importa'iocs r., ,i.,
tion 7.288.9 dtaient de P. !.'.2 371 ; er. 19P de
Pn 10.825.209 ; en 19 7, n1 1' I s ..
686.'18 et ean 190, de '. 11 5)0 '- 2 .
La difl4ranee des Recettes on favur D sot quo augmentationn des i s
d, l'annAa 1908 sur cello de 1907 a 4tt 6a 6t6 on proportion etaoes valers ntgo-
do P. 218.43 a t8 en proportion e vales no-
do1. 218.34 (8 ci6es ot Ijiu d Otre lerisualat d wie pin-
Quelqueas explied Ct'onls accompagoent ies tCe Iot u d tre ltrdailoatduop iml, -
lea chill es du B2dget. Ainsi, en Mai ri goureue applica ion : I ims elle
1908, le tarif des droits de port f, t a. I d /bea veir :n favrse pa l.
C)Dsii0rablamrnt r6doit api enterL- suavld de lapercption.
to avie la Compagite da navigation Ei rsnum6, de 1'li A 1'J08 les reve-
Clyde. C tte compaguie dtit accepted la nus de la Rlpub ique out plus que !'i-
'r-ilia ion du contract avec la R4pub'i- pli,toutsemb e indiquer que cei e pios-
nqu dominicainp, contract par lequel la p4nrt6 ira croissant, et coiatila avec
R1pub'ique s'oblgeait A ne point re- uoie prioJl- do stabi'itd, au doub'e
dire lea droits de port. L, Secr6taire point de vue iaotriour et exteriet.r.
d'Eat d6s Finances angure do lt ces a La v6ritab'e ind6pendaoce, lit le
atli( n da privilAge d, la ligna Cly.e, mit istre, pour leI nations comma Eoor
Uns at gm ,ita'ion des navires dans eleles inlvidus, repose sur un etat dcc-
ports dominicains, et comm- con:6- nomqadu dans lejael il y a b en-Otre.*


queonc, on abais-ement do f et fave-
rable a la coccurrence de, pioduits na- .*,
tionaux avec louts imilaires 4trangerq.
801 tavires avec un toonage de 882. Ce o'est pas ass(z de beaueoup pro-
909 visitArent en 1908 lea ports drmi- Jluir' eit de percovoir sc,'rc,aeif ou s;, i-
n'esin*.ce ch'l re fat ddpass6 da 29 en veinent, il eot aussi impoitan' dI .qavoir
1909 soit 8-:0 navires avec nnr ai g. ddpenser c'est l'ecueil des inh'i tus
mutation de tonnage, de 42.653 come des uationi
L'imp6t issue de la distillation ds li-. Le Secretaire d E at des ii an.es si-
quides alcooliques eat, apr63 le produit gale qu'A part lea aommes all trntes
e*s douanes, la plon forte recette de aux diveries Secrdtaireries d'Etat,i! faut
I'Etat Dominicaio. La proinction do ajouter cells qui correspondent sous.
lalenol a augment constammeot dans une autre designation aux m~mes de4-
Is RApoblique, Eu 1906, eile 4tait partesoents et qui font l'objpt de see-
de 257408.68 gallons, on 1907, elle tions ,p6ciales. Li plopait de ces d6-
Ilait de 471.29908 ot en 1908 ele partements out d6pass6 durant I'exer-
montait & 727.781.21 gallons. L'imp6t cice lea valeaurs allo6es dans le budget
or I'alcool a augmenta proportionnel- entt'autres le department auqael


dtaieut coatid~s I'Armn,3 et 1A iA 11`1 loin et qui lullimt irrc'.'mben d&;ueils
.1 s n. m its i eriCe en sa cmrit~re' oirraueode e. or.Ageuse.
le PO 1C J oa, tail a 1igrnuetea' ;U11 L- vu'gaire qui Croit tout n'a IAmais neil
C')npag iias I i co'pi ',I i a 4G %r~e ki~pu- dit de lui qui fit. vrai. Lii raisoa en est
blij 11iti at01dai inn )v.At:o 1,3 oit de in que pea de personnes It connaissaient assez
tfodazites dan-3 1'Arm~~a. pa rcn parler avec justice, et les 6crits
Qii piie 1-31 du't-A Wsonrich'J.Li p'ui caacernant s3 prIsidence son 101,i d c-i
cl vrK daes revaau,3 do .iniers n'eit point par une trop granle partial.t6 voulue ponr
a') o lb Spar la G .r~l iRd )ubi'I ain'eat dowicer id~a de la v~rit6. Cu .'homnme, ni
l'A r ca o.- 1v I ku -q u Wip 't'ap s I a C()i- se trnon-rait pis a tus ec:.u 'me pea'ms~e
vanti Hi doca nii.: an) 'rntia: ina et ['an-* sensb'ait le pr~ozcuper ,)tO!! ;r.
taekte avec I'Agen- "Fiseae u1sv,%it 6&ra ii souriajit ligremenvn. C-. iie ps ui
rtern aut E- a-I,.,L r le.4-~rvire, image, ce. ad *b.!el) I x tn e~ n- r ait
J-3 [IIti ete evi a 4 l.-2ji 09) -,'Ia MAqw!rareme I, ou p s d.t OliJ
v Pr0 )11-9~) 610 Iti difl'- -i -s I) 1.h IL itement du ton dc quIc .
2.1) ("It) verse A Vi \lr 03 LTut C)m- l.ChIlt S!!S pVu el ~-.;~L &i
p riyr't3 em I p.. Ici to, le Imiki AiI ire Ih ne iissiii pisJc.~e
:eec )rn)az~ie p )'i- &~-e eo~'n.iy ;aA i)ns. onl ne yotuvaimt V; c'.rson
t~ Tta JV Itix I' bli ',misqj'ic dur cci tro.,! it.~.
IlAPtI.S la 1 'r Iqi (.. 19))' 1,3cht.~nir mafulltit ii e-I it j a.; :-~N
'1. far ceo'-.0I(I ),,, Iioaitl ~d-3via' rans rm t. ;ii xr
propri&t6 1-iI'M it. 1, ,aIge -ma a e x a avait pcims4_ Jc in,,.~ 1% C, qi:
si ida t;- kVOi i.o I' o-4 ,t it r'u tolle 1)nt '! I3),) I:I U, b i erit,
I .-A I n tnj4o r L ,i~ III ILI t! SoLuvct. Ii; Mo. M, 1 vou'u C:, 1 wr d
L,3 ~Ib it d l..t tt ~ iI.Juj i ne oln~i ')fln 'eK('


211 411 etI j, I c at e I i )e Iies i I1 1.17
M 1"4 Lo J~ou~t ai.it I 6'ddo's A
1 7 -P --!'k- 7#I, contra lb. 'k2 O.-1III ;'oai
V'an A .3 an tI I ur -oit iti 't-2 It', c ;
I. iitt~fi-cm 'gcA soit 6tat At.4ue'
9-;t lu_,r~titv cA- Lt. .seukV-nent elle-
OaieztiLt I pa u -iu xa iur toat so pi jAr
J'OUi -;,w i s i~fl.'oad3 i t 1 j3rIdj-se I I e Un
:o d1 (o S 1-, o01.)9Rut' II 'Catl~ita llku'
aej!t. rep -t)eot-4.a'ors jue I1-1 Mdubii-
que I e pai,:! qi 3 7, 0) o )pour I arkent pi!
--[% son r.achdt.
11 aK' (14p )ii-e.;.1i'd l Eit mig ia or s ut
c&1,ll-s kteie'ouvrag -s di ljrt de '-Siuto-
1 imng 3io a de I'irr diora tie NM nte -
chri~it y L,-*p era I%^(i 15 I3 P i I.oPi)) L)
rnilivemv~i t a 6-6 (t p i-z tlI e P. 1A.,II 11
!,t Recoatle a trai' a,.x ef~k ie., prA!,,'ia-
1ni1res pour i'drrJ ig, l3 M NI 'a ti >r.ity
Nettoy wrdes pot t ;a arr,)ser d.-- plai-
nes no etxlaeront jamitus u-op I itr'-Ju t.


L.E:


Q8~j8rdl Nord Alexs


IIcornienuilt 'Or~essa nimrcosun, cc

mnais toujours des j-, it ~':;rup-
tion Jaris SA Iin~.~
chinger de s,e.I) iL; i.

monde eca -iE.m,;rIn I L!cm 2 (-I
rties.


\'cn u a nao n t: r. --s .1m .1, I l
Giniral \,) J A .a'* des
principaux )jr .I -
fait la guerre it! i. l 4 Imt*
toriens Jo teimfts se At I CT
d,! son cotur. Lie S-1h :ntoUt "IC
sa tranchite. Lors de 'a missi(-n liie
i.ns le NilTI, 1m1.11 m SJII'-A la en u
d~on nant de; u d IjUI e trcnz les
embuscadps c-'IL&C, svr IA rtulI, p3a!'1 k
mm -raI en II*ii A 'cc.0, a:~dz otdon -
znance de Ch-ires -'K Alexi Njid ;lAma
hauteinent 'c t.ivt et ptr,!tt a position.
Le 61s avair Joric de 1ui renir. 1,. (mt miii-
talre, etili ne f-it. ct,! e cli. Oificicr d'or-
donnance du Gri6.-.l Piaetrot, pu:$ son
gendre, ai le vit descendre du Ipouvoir et
continuer ;a paisib'e existence A Latfond.
Cette prisidence de son beau-p~re n'cst pas


L'ex-Pr6sident Nid A'eiis vient de mos.- Dupay eai( le Jvori de Pierrot, e !en&
rir. 11 s'est 6teint A Kingon ( lamaque ) Nord se paya le laze d'en avoir plusieurs,
torre classique de 1'exi de no; chl:f d Etat mais I hisloite dira quel patriotisrue fut le
tumobs du pouvoir, J puis ic 'e GCernral sien et qu'il ne lui a minque que de plus
in Pierre Boyer y avait fait ,ine hal e, grand s t'cultis et surtout de la ,'unesse
avant son s-jour A P.ris. Ip ,vr leter un grand zclat sur haiti.
C'est le denier ch inon nous re'iint ;u L premier ucs de S e c
lPass qui s'en vs ; cest la de ni re be'le I s remiers succs de Salrnave contre
figure de nos luttes historiques qui disp.- 1 l cos ne Proneur dn pir se qn laiet
ralt, c'est le dernier mrnoin avis6 de grin-, ,sle d artrode-teur d A!C senxiblePoor
deschoses q-i mreurt 'oin dun pays .u il le. parr u pso AxsNiss- or la-
n'avait qu- rop fai arer de um et qi gu. Au Cape, sOes Nssge, ce fu le m-
naiait la ttond. pare diateur ofthiicl des querelles dc tous les
airmait A la t'on des patriots de 104. pairti;, et c'cst faux que la rdboclion Cin-
Sna Lecontc ait 6t6 rdprimde d',anc fayon
sanglante. Des conspira'curs av rei reste-
rent ao Cap q'nne itu rent point inquibtes.
L'hoa.me persorincilement avait Ju bo '. A ce moment st !e G..n4ral rm>,irrait. il
di. mauvais et du mediocre Beaucoup l. laiss6 Ii renonmmrn d'un clt:'ecr '-a-
plus de bon que de mauvais, et Ic m6Jio- ve, initrpidJe rt tdminr.arc lus.'1 I'.n-
cre se lisait trop souvent dans les mille di- p uJeace, :.-:c qut'qu; ace:s Jd&~s a.'les
tails ou le Gndral aimnait A se complain dins sa carri'- : 'affure du Coniulat de
pour qu'il put etre un (sprit d'6lite. Prusse, la t i, ,, e -f rcf ,lis ne soont
Mais 'ine voloni tenece, une claire vi- pis en son honneur Maii il a surv-.cu
sion ,des choses, I'habi ude de; hommnas ces 6vinements, i avu N ,age. Donmintue
celle de les pratiquer, de savoir leurs pen- etc,et il a 6t6 lui-.nI-n- P'r. Jent et I'ham-
sees, de d6ma'er leurs mobiles intiues, de tien aappris A I es:i ntr.
les gagner entin par des raisonnecnents ohi St prisidence rr I' qt .- six anndcs de
le bon sens n'avait rien .i prdre : tout cela cominuel c.nbat. 'Triomphant presque
lui constitnait one force qui l'a mend bien toolours de ses adversaires, il nc sat ja.


I


I


.1


o


k








mais pardonner, en quoi il manquait de
grandeur d'Ame.
Personne n'a et6 plus puriote qr c lIi.
Un patrio isme farouche, celoi de 1804,
I'a toujours guid6 dans tons les acts de
son gouvernement. It passait pourtant poor
n'aimer pas 1 6trarger ;c'6tait on peu vrai,
mais ce n'kait pas syst6matiqnement vrai.
11 avait saccecette prdvenion dans le lait
maternal. II avait vu les stigmates des
coups de lojet requs par son retre, i' avait
enoendu les soutt ances endueri- par sa
mr e er son :.mc rn avait ',e6 :,'t'se e,
a:gic. M lis pas :u point de eI lure hiir
1 t( ranger civilisaieur. Ainsi ce n'est nul-
Jement par hainu du blanc qu'iI li: le
grand P'ro, s. Le liasatd, le hasard 'cile-
ment,uii a.anr fournt dcs indices dc f.: i les
darn I ,peraiinoi, duae de la Consolid ion,
s', a,'ela avec une pernis'ancc rare chez
'halu'eiC, er n'eut dJ ceiss qu'Il la condai-
Sit au r6sultat que nous connaissons.
Prnt-ihre s'crait-il dit que la nation lui
tiendrait corap'e de cetec action Im tritoire,
et Iui pardonnerait lei futurs abus que
nous rtservait sa presidence.
In tour cas, c'4tait baser admirablement
ses ,ai, u,-. car quel que tu le dVinoue-
r:I!-L tc cettr Atlaire ", ilt ne este pas
moansv 'r, qile Itc fait est unique dans no-
ire !'ist.ire ct parole hau'ement en sa fa-
ieutr.
S .. hart de Port-aa-Prince. I l .vcde, la
tati',l :1 I, rl iat de Petit-GoAve, le
hnrte.; ,- Pr it dJ Jerdmie. le Champ det
Court % i.- Por -au-Prince, ertcont eti v -
. SOI .0' g ..rnemncrt, et prouivcnt ,'l-
at.,ndii;-nt ,i i',mpulsion qu'il !Iu donner
.as tr.i. : x pub,', s.
Ail.t;ri pouvo.r n'cn a fiit ut~rnt, etr
ol > 3i-1 1' c:Ia x'*inem int cet ins'inct dc
a atiiro r.._i'tt qu 'on lai a pretd.
-I n. ,, .ancc ( incident pre jqu,, av c
c'. '- J I i i io,. n le lii permentt'it pis
aill ;'t and ..ilni.an' o0 pctr le b'an:
,, .inp t r ,-nt i1 s'en nic t ait.
La pre'silen:- 'i(, iGn6ial Notrd appir-
'ient i l 11 s lire. O i pei dire Jd.; m ain--
tenu.tit ,,)'cl n'est pas la p'us d6testable
qu41 noii .'vons e'ie. B:nnisse, de son r'-
'ime ccrtunes iucries, avz on vue I ,ge
un vicillerd, considd ct: qu'il t inspitrer A
1'1 h" nimrent de I'in\idui lit6 na-
:t.al'-, il demei-t ti honr'- e homin et in
-,riond tr aiotc. I! donnait loutonors. Cc
. 'il. .1 )lt,' e en euvres de bicnfrisar'c.
en don-s partictuliers est incalc,'aMe. 11 a
:it dIr I m i .. e des t i lilles en'iu -es, les
* ni histo; iq't s arnient son fible, et on
'Ic Gt:ltait pas le Pallis sars ~ tire sinon
,atistt t, rn'i content 11 donnait aria o-
cra iquemc it. et nul n'a su mieux Lecourir
en vouas faisant oub!ier qu- vous sollici-
tit
Le Gi6ndral avait pen ou point de ccuur.
Les litrra t I rs de I'autte c6o4 de I'A-
tlartlue parent de s-'.homrre, de Ni&-
17 chcln, sans se douter qu'on trouve p r
ourt des exempl tires plus carac btistiqoues
que lesoriginaux qu'ils nrus pr6sentent.l.-
G4neral avait si peu de caeor qu'on pouvait
le croite injuste. II n'a jamais connu hIs
chagrins d- la per'e d'un :mi,d'un parent.
I' culivait le culte de I'oub'i d,-< mnrts
Ses plus fiJeles lieutean'ns n'obtenient
jamais une oraison funebre de ses vre'q,
one tois morts; c'itait A supposed qu'ils re
vecussent jamais.
A tout bien coas'dkrer, c'6,ai( u i suou.-
rain qoi imposait le respect, qui y avwi,
dioit et quoon se f6icite d avoir approch6
de pres.
Sn prestige 6tait colossal.II ne fut dorc
pas le juger come le common des mnor-
tels : avant fait des choses extraordinsi-
res, it a droit A one measure de compassion
extraordinaire. "
Tous ses portraits sont plus ou moins
ressemb'ants,sans pooartant rendre ce fron-
cement des sourcils qua lui ntait partico-
lier Vilain, avec les jambes torses, il n'aS-
mait pas les gens laids, il en avait une
grande horreor.
FaiRLDiK LECORPS


I C T E U D voulez-vous ble.
L EC T ELU RS0,fumer! Allez A la
Rue des Miracles ou F6rou, Nos 25 et 110,
et Rue Roux ou Uonne-Fol, No 51,vous trou-
Verez hm cioMAr DO C.MCAIRB de Prim de
MfIB(.


RENSEIGN EMENTS
ME r'OROLOGIQUES
Obsex-ratoiroe
DU
SEMINAIRE COLLiGE St-MARTIAL
MARDI 3 MAI 1910to


Baromktre A idi

Ternpdratursiminimum
?Mlximum


762 m 6
19.7
31 2


Moyenne diurne de la temp&raiure 25,4
Cie' clair la mat;nde et uu pr, nit-
geux I'ap:6; midi. II )iz. )n ernbrumt Bi-
rom:ite content 'eadat A. la b'i;se.
J. SCHIERER.
Nc rologie
L G 'nr.l \N id Alexisr ,st mart air g -
ton ( Jamaique le rer Muii.
Le gnuvetnemen" h ien don't II a 6td
Ic Chet salLke res 'e.-ueiscrent s' memo're.
[.a triisla-ion d" ses resies ia dr au'oi-
see A 'onr- u-Prince ; des fundrailles ofli-
cielles seront faies; au dJfun,, en raison
des Ii u es fonctions 1ia'il a occupies. MNIis
A cere occ 0son, 1 un discours ne sera
proncrc1.
l.e S'. rtaii, d Eitat ,/ l'Inifdrier,
.I I : -.
Fan6railles du G'! Nord
Les fu idr.illes auront lieu aujourd'hui
Ou domain, :1A heu'es de l'ap!1 -rmidi, se-
Inn I'lieue AL I.qu:l'c arriv-ra le navire
Oheri qui transport les testes du d6tunt.
Fcrme'.ure de l'.Erro iti-n
d4parte x entale
Ilier vcrs 6 tic ires !- jury a prcc ami les
noins de ,.cux qui ont ob cnu des ,rcom-
penses c a ferin6 ensui e 1'exposition de
1910 Les valeu-s accoide; ont diL verses
nimmdia en:ct: aux ayants-drri-rs
() 1 a regretir r absence de la M -is:qie qua
auri doe oin- ul ; cu d animrnion A la f&te.
L',: n point cc~endant aux o ginisa-
ltur. ,Ui ont ti' tous letu's ctiurs pour
Co.1tenter l c ub i .
L'acc dent. d. Mariani
I1 n'est p1i cx.xc: i I ing6nieur Tip-
p 1nh uer tit ,' la :cule victime de I'acci-
dent d'h I y a dcutr ror s c plu-
sieurs bl--,se p.irin ces derniers se trouve
['gin' -ni. Ernet Ch urp in, don't la vie
n'es ps hors de dancer.
C'e. lundi qwu- (:': impant avait 6 t
cha'g du trv:.ce on ii dpensit bctucoup
d'acitvir et d'ri ell,.::ce. Comme lippen-
hauer, iI a i6 tfrappd au moment ou il
rempl ssait courag-usement st .i:he.
Les'autorites mi!itaires. le cormmissaire
du Gtiuvernement e !cjug.depaix t'itaient
rendus sur les lieux et out vetbalis6.



Revue H ffmm iercialc

DI; LA
Maison Haag Freres
DU HAVE
12 Av.il 19to.

Caf6.- Le calme de la quiozaine a 6td
dt's)lant. On pourrait dire que le march
n'existe plus, tellement soot insigifiantes
les :tfaires que i'on traite.
La phriode des fetes pascales y est certai-
rement poor quelque chose, mais le fac-
tear principal nous semble 6tre le manque
de confiance dans l'avenir de I'article.
Long'emps. c'est-A-dire depous le com-
mencement de I'annc. depuis qae la li-
mitation de 1'exportation de Santos a iet
atteintc, on a lutt6 pour soutenir Ils prix
centre le malaise qu'une speculation pea
r6fl6chie nous a offer comme 6trennes.
Dans ce but. un malheureux avait mzcae
eatrepris 1,a fameuse operation du Mars,
mais ceda n'a servi A rien, et la confiance
manque plus q'i! jamais. On en a mainte-
nant la prenve.
La statis'ique de Mars est navrante. Les
livraison sontr rerintes et cependant, le


commerce se plaint que la chen! e'e ditient
plus de caf6 qu'habituellement.
Le Visible Supply a mont6 A 14 965.
000ooo sacs.
L'annae dern ee il ..it de 13.903.oo000
sacs.
de sore que la diminution que I'on calcu-
lait come devant etre d'environ 8oo,ooo
sacs ( 1939-978,ooo sacs ), o'est que de
342,000 sacs.
Quand on a conna ces chiffres, des rda-
lisations ont eu lieu et le terme a baisss
jnsqu A fr. 46.75 pour les mois rapproch.s.
Oa a bien repris un pea sur ces prize,
parce qu'on avait inter&t A cr&er un march
pis trop mauvais pour la realisation des
40,000 sacs mis aux ench&ers par la Va-
lorisation 2, mais cet effort a 1t6 vain et
nous devons dire quc les ench&ref qui ont
eu lieu aujourd'hui se sont tiite; A envi-
ron 2 francs au-desous des prix pays A la
derniL e vente pablique de la Valorisation.
Le terre s'inscrit come suit :
Mli fr 46 Jaillet fr 46 50 S-ptemnb:e fr.
.46 25, Dcembre fr.46
NJus croyon- A une baisse ulrericare. 11
faut que la continue renaiss', mais nou;
craigaons fort qu'une biisc ne noui rame-
nant qu.1 la bve des marches v n ns re
ruisse suffi e. Himb:urg co:e aujurd hai
son mbne tyne (G;od Average A la parity
de fc 44 75. It est done coitraire au sens
commun que non; restions A fr 46 )o pour
c! faith seulement j'il a plu A un monsieur
de recevoir et de mettre en mugisin io0.
oo3 sacs de fi' ies.
L-s recetres au l thsil sont encore appie-
ciables. A Sin'o; cu l'on ne devrait plus
du tout recevoir de cart. ie,'r moyenne
;ournalibre c.r ccoe de 5.000 sacs.
Le ,t)Ck A Sintos est de 1.549 ooo. l1 y
aura pin de 2 ooo000 o de sacs ;u ;o
Juin ? Q.s# lIa nouvel c reco'te nw donne
a'ors que 8 .1 9 ooo ooo de sacs et il y au'a
nbanmoins asscz de cifd pour alimenter la
consommation mondiale (.a av3 i cepen-
dant faith la hausse de 40 A 47 francs, en
escomptant une production detixi:aire- et
C tait pardonnable mais peut-on admer-
tre que l'on escompte une secorde fuoi
cct c mMne p_'ite recol e ?
Cafes auxilliaires.- Toutes les
surtes du Ceatre-Amdrique sont d6taissse%,
A commencer par les trillados e- le c tfe
de la Jam-ique, pour finir par les diffrer.-
tes sortes de I ilii.
Ces dernic-e; sont dcvenues p-esqu- in-
vendab'es. St I'on flit exception pour quel-
qnes transactions op6rdes de ci de '! sur un
ordre de I'intii-:ur qu il fallait ex&c'er,
et pour lequel on dc nandait g.ndralement
une certain marqtt. ou un certain genre,
les atfuies ne se sont conclues qu- g,.'i-e a
des concessions patois trts sensib'es Oa ne
pejt it;diquer les Vlcurs aujourd'lhu qi,'A
fr. 2 p.;s, sico plus. Ainsi il fAudrait voir
les prix dan leI probibilites que voici :
I6r6mie, Caves, M rago.i le, A quin fr.
51 1 ,215; 12.
Cap nature fr. 52j1 I
Jacmel, Gonaives, Sint-Marc na'uie f'.
54156
Pe i -GoAve et S.-Marc machines 6pierr6s
fr. 56,9o.
Cap tri4, Ciyes et Miragoane tries fi.
57 112160.
Port-au-Prince choix tti. fr. 58160
Jacniel.Port-; u-Prince tried fin, Gonai :es,
Petit-GoAve fr. -60163.
S -Ma'c et lots de cholx fr. 63!6j.
Le contract A b iss6 Nous cotons :
Disponible sur Janvierijuin fr. 6j.
Juil!etilD4.embre fr.4,(.2f
Coton. Ce; article est en biisse Les
marchLs terme,no:amment celui de N \w-
Yoril .,s. .e de la clique haussicre, ontbeau-
cgup reculd, et cela a fait mauvaise im-
pression auprie de la tilature. Celle-ci n'a-
chete p!us qu'au p)ur le jour, en attendant
la terminaison de I'operation sur Mai C'est
sur cc mois que le grand combat des iaus-
siers va se lIvier;
Le co on de Haiti est "n. lige et c'est a
peine s'il fant voir aujourd'hui :
Fr, roo pournt S int-Marc et Gonaive.:
Fr,ro41i pour Jacmel et anx C~'.es:
Nous ne connaissons pas de venues.


TRIBUNAUX

Tribunal Civil
Audience cirile ,lu mnardi 3 mai 1910.
Pr6sidence D. Maignao, ayant come
asesseur. le jog J, Z6phyr et le ap-
pliant de juge A. G. Vatel.


Jugemerits pirc-noticc;s
Morisieur Antoire I iogai t Iay,n2t as.
3ign6 ]Ia 1. C. S devant Ca tribunal pour
avoir ro4:,i des blossures lots 4 un~
entire la Iowcomotive tde IWz~on e
plate-forms cliargde do pietres dauh
environs do Thor tIa2:3Jjoi'let ornk,
1s uiour :Antoine Ifogartih ivait COmgli
k deux mille dollars do dornmageu..il%
rdts. Le tribunal avant diR statuft an
fond, d6clde quo I A P. C. s. prouve ,
enqudte lea fats suivant-4 que Ies f:48
avaient dt mis rdguW-remotut A Ia Dp1
forms 6t les roues calt; 4-4, 2,'lue ldi
plata-forme, charg6o da piercesi SMg
li'nf1 jence d'ane Caule ext.i iure madd.
penljante de la voloutt6 de Ii pg
at non imp table ~a sa iaw- '' Ii
sur ass roues e O iVldvli' IA 1ete dt
die Carrefour A Bizoton j,,_-q~it~ sa rg&
contra avec la lococuottv%-i. 1,,j cootts
on(Iu~te Pat rt.5ervde ai -itt1 'ligit
Nouvelle corflt,-Wt )i
Mdmne prdsidrnci el Mini p~bli
ayant pour a~ss '-.u.!4I.- x lNcolsg
en le snPP16 wat lie jug-, C (ii.,r i.
[ilRivi~re & C'. avail tit! iouiali N
motdriaux :1i la colitr ;,ti )Cc la Id imt.
mneuble du Grand ( n 1i i qpour'
la some dedo(Iuz)niimu oI1Itie cohd
1-Ingt et un (to'I~r4 s J cent "wki, alors
pour avoir paiemen t ,i _,- -. oroMM
apr-6t lea d~inarchtes arui I
vit_ra & C) ont Wt ob ii ; .1 i- er isrJ
Grand Oreoatlau rewnu.iijr.-ii; 'rt do cot-
te ,omrnme, onq saa'i -.4i .' prati.
(judo64&-mazir du directercr recalls
et de la d~peiase. I I i i t do co
sit'-a reni ial a d-a ad 3 la Iaim.
Siea Otd 4iifUrsuI a01 j'i o' 10 I)oit 'do
1:3 f~vrier lOW,r'euivoie leis B1Ri.
vi6re S& C). A iso coofo.rn3r aIj0
It! conjfamite aux 4s%,)-~
Le s ie u r C(!o JaI II !t i t ; arva en
Jjpp I cont re on J miZ~ c. t 1,j pa r Is
ti ,bir'i dA tit)t a'ix d&- 1 rii o itt111 10 2
novemb-le 111C, ertre Pui e& nsoits
DI)Ciii. A tant d'y fti,'.,ir ..- 1105:6of.
(I rnli pal jugelneot Il ~i. *e Sibgs
A' IA date (d0e e jour rIcce ik e Me
(C 10 JUido fasso ila preUV,. 'oi
das fiaits Suiv~aliitlo (qn01I'l Onal.
deltteAvoude et non I i abctia 1) titll
doot ib a ]a po34esstiocmde,)ii: m~
evt J)!U4 etc., etc. la Conti ..'S ed
r6&,ervde A I I pat tie aI-, ,
.Nouvelle Comiuo I,
Metma pirdtilono-II. M ri ; public,
.fuze, Ie "Uppidant I 1. gl~g
IL" Onfl/A ft.ffiet' ; :h' -- ars If.
Itit ker &- Go. ont fait un i ii q, d4rio
a 'Ia 'v o n n -'i da dc 1 1t e v i 1 Atn cieri
du sieur W\. \Velster, I :-.' 'Aa-
b-1.'v NCo. ;j urn w, -,ir.s H.
l~i .~ r .. Co. devitit ca e !id aul
fius tiuo eos o b; t4 fa si-4 is I rAits
do 14 isaisie Oan Ii to I) !, I* asi*
dei loiurzi Ch t 1-4I d'.\ ADitZi\IS sielrd
B~e kar furs le IA a Wii iut' IiAll'O
AV'-It COriclU A t, ,que le ;i p:j1i [grsut
envuy-es A l'audienccio rIi i et Ia
jonction doil W041&i i% I'ppW- 'ilota do
d'A1,6igny X& avcc Fassigr a itrA enro-
vendic~ation pour qu'iI y Soit .ta'uO 86r
hatout par un seil, t LCfI
11a 616 ordoniiA pr jugernett do Ce 20'
g-a -rvruiu ce jour qu-4 lIds .ieur if. Bee-
1\ r & Co wit r6poodu A to-it's tin$01
les condamra. aux dt~p3a?.
AtlAiros entarnoes
Mines Bazelais contra M~ar-lua' i4AItd'c
ny. V~a I'ka rre avaucto le tribunal 8
rcnvoy 6 Ie uIveloripein- ut !. --otte at-
faire .a mat i'di r~ clioi.
Audience r )rectionaritil1c da iwm
3 mai i911,.
Pr6sjdence A. S,-Iorne, ayantitPour
assesseurs he ju.itoEA. \VA!#%; i t le SUP-
pldarit do juga G. E I)uvet, assisted
(to Monsieur Lys Latortue.


-- I I II --- --- --








10 LO P, tit saunori Pierre a Wtt ren
6 yde. la. provenliion .
V010 Cml- )"" eu" p a -4e u 1,3n, 0
So sort qU" [)alt SM11ou P101 1 0. 11 a('-e
oondamD6 A un ant d'twpmP~-lUer1iOUt,
s"lIsment ii n'a vP t 16 comidam[16 A h
ragtitmt1oD des ?Too d1 l1ars Afatit dt mun
quo I& contre va1lir a W t rmise en
~gtre de la j'oli 'e a~win~fistraive.
30 Le sieurlsylv~rJ IDorsainvivl a cu
is sort awks I heuieuK 14ue Petit SaroD
Pierre il a Ot6aclUitto tie la I'i"3elitluD
pr"66 ontcoouie1.
Pais le si~ge tat Idv6
Tribunal de Comnmerce

L,4 tribunal, sous, la ,r~sidaucA du
fqe-duyea Dr -;S l0grar 1P,)rie'r iy.4ii
@Wm@ nea~se-A-.-euLs les j, ;4s Vhr.. Mci'-i
lot Th. IDos5ou". a tit -twoA -) 7. I-C
dU 10! d etA A u eczdl 'A' aift! WL11V 'j
htrodui'o:tI elxrauA'd1vatrs : V ia,
Utujs i]A it L re Ii j I 4-1CtAIE U;r Nl H-
101a (.mnil t-('Qirfli.1 b I S .
o paiemetit d'uubi~lvr a t.i 411.
Le dit AJab~Iu4 ii'a ps 4mfidir' I 1)
lout a 6t reqjuis contre Iuittt.-
sot levL4.
VAN I E
Sur sa-isie Immob !ii6ra

11 sera p'uoct~dd le ILildi qua lion
oImupter'a t'enuto mai mil neuf cent dix
Adix lueur dii rivalin, en Vlaudience-
pubWiqlue 414j tributiti l civil de Isot-,tu-
Noce, A Cadj -dicaiio.n 'u p~u,- ot
0=1n et d(I )iwer(n, li~m isseur d-uii
proprmk~t#. It .ds et b~i'is es port-ant lo
mum~ ?dsiiu&3 ue du Quai, en la
il-ctub Pot [ni-iu-p i ince coznmuneo et
Urrondis eineiit d -j V1-ot-ULI- rince, e r
face la dot.i'ijo de~ cette vilo. et ()c -I
P~e achwijlIjement parle sIQieur Jost ;
T ina, b ~all tiord Ipar la hal t'N
balle &. ik-ei l l re liont (.C & ~ it
Grand cafd-fet actuel ernent par le s eut-
Michel Kouti ; at, -ud par U110 iuize
11c) W) du -ieur E'-lkmeuran, ocCup~e
IMtuelleme'it p-i Mo:;hieuiu Eisens-
U ; a t 1pAr qui do dtoit et A
4rOaest par la dite mue duQua.
Sul' Cettet, .ropi6 i~qut mnresuelln-
virori vimig? ,urIq piod-i de tIdl;Ide sum'
quatre v iigt; iitdcs enviiuii d, prof v.-
UI Ssoul' SO ii jt ie.s hI 1-o iq ti'jislls
60nt I'urie lkie, en appentis sur la'
tri du ( )11 4() upos~a do detux 1p t
COB est c ui' par 'leux pom' es A
r~uuet uric puu me A I'Est. tio:s por:ts
ai Sud aVec ,zaleiie A l'Oiiest et au
(!~ t tSt atienlaite ;j la premute-.<.
Elie est coiivei~toell aissante et en 1
19 ; la troi-;iierne a 6tage Comporte U [to
Pikce au rez de Cliauss6e, eat *dciai-
166e t-itle 1 I'le au nord et ume poi
to i l'ouest avec balcon de ca c6t:6.1
F-41 est couvertb4 te1 tole. Gette prc-*
Prid6~ a 06,~ saisie A la reqw~te du
amour Emile liar lie, propri6taire de
Meable%, d ~merirant A Port-au-Prince
It domicilitn A Pa'is ( Fiance ) ayant
?our avocat colistitu6 Me L~once
Yaddern-3urant a~ Port-au-Prince 124
t Me dui centre, avee dlectiou de domi-
t4ile en ton cabinet sur e Isieur Nel-
W12n Arnou, IIi;.- propridiaire demeui-
Irant et dcmiclij6 & l'Anse-A-Veau par
11OCas-verbal dui sieur Louis Clitan-
A~ndre Pci-gnon, liuissiet dui ribtilal
d& C.3, -,itiOT1 41' i 1, '~ 1)i4 A. d'
rneuralit et I'muui 'drr veIr
due u ~l~ mlr it eut (-- itt dix
Vis L If~:~' 1 ~ii U.It- i d e 1) ix
de la s~irNo,, (i I Cptle m
reiui, bleaud s lypo ~re e I te

to ep ores, pit ( I,,jjne tdIx cen-


Chapellerie
A(:COUREZ GCHEZ

JAIME TESTAR
Le chavelier rernarquable, avan
tageusement connu,fait savoir an pu-
blic en g6nAral ot A sa nombreuse
clientele g ill vient de transf6rer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANClUNNs MASON DU LOUVRE )
IDI LA PLACE GEPFRAHD A LA
GRAND'RUE OU RIPUBLICAINE
.co f 49. n face de la Posts
Le nouval 6tab!'ssement est ou-
vert sous le nora do la fleur de
I'Ain 6rique
I! pron1iat soin tt promptitude
c.mmnrue toujours.


Aqence


Sprciaile


de la R6gie francaise des Tabacs

pou-r' lea eIpublic Ie d'-XEaiti

I)as le but de fire appricier plusieurs de ses produils ,que I. auc
Consommateurs no conraisseat pas e core, elle vient de iecevolI et
vente a des prix exceptionnies, les articles suivants::


CI;A RETI'TES

do
do
do



roul6es en Snaferla i Caporal ordinaire
la Boi e do 10 cigarettes
le porteteuille de 20 cigarettes
routes elon Scaferila i Maryland et Caiporal sup46neur
la Poi e dtie 10 cigarettes
FII.\N .ISES en ,sate iLa t Caporal odiinaLtes, en1
Maryland ou Caporal supLrieuri, le
Boudon dtie 0 cigarettes


RSdeaux, 2 pmiri
(IGAROS cx'! a thaque


ho ~ eMa;d~enst)


C.l G(:ARI.S puros chaque
0 17 I.ONI)I 'l':ITI IS 2 pour


Cigares Superieurs


S,. tHESOT> M inlle ti,;s le paquet de 12
I." l U \\ iin 1\ venart I (. Gi) e I uu d .
de 1 + .' e t- t ,-. i ,t- du Sud est COUCIHAS o extra I1'1- uI de .S,
att dI c i i ,liniai;, lit .e S I. t nit et par- OP-:NAS llavane le cothiet de 7,0
t ra le meme jour pour Saint Marc et AROMATIC< S Ile 'otel'et de .)0
Ne\w Yoi k. LONDRFI:. extra le coffret dIe 27.
lPot-au-PMince, le -2 nai 1910. )Il'UE'TS le colfret de 27.


AuG. AlliENTS, Agent.

VER SOLITAIRE
CURE RADICALE et SANS DANGER
en DEUX HEURES par les
GLOBULES
d SECRETAN
REMIDE SOUVERAIN
Adopt6 nrr I Hopitaux I( Paris.
TRENTE ANS DIE SUCCESS
Vi.-.T 17.hueCadet.Parhle ot r. p.P '".
4' -


Lign Alias

I v-apeur "Silhiria'" yant (ilitt
New-Y<,ik :amcli :H Avril dire'-
to il i'tli |potir IIi rt' iort esi alt'ii-
ilu ici \',nl r<,1 '1,0 i 41 f '*l i lia '( !;rli-
ra (l ills hi soir I' liii' Kili.sln.
Colono, Poil I inOil 0t1 Nt w-YVo'k.
ireda l lah it all, I'rtli *'* p*ss.g,'s.
*


Lt n1;Ille pour I'ltranger (\i;'i1
Kinigslon ) 'qfrmer;i a lIa I > > ht v-Ii..
droli courant ;'i nl hours IJ
soil.
Port-au-Prince. 4 Mai 1910
F. HEIl'lMANN & Co, Agents.

Maison F. Brunes
19.3, GRAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin


Ancien membre de la societ6 philantiopi-
que des maitres tailleurs de Paris- Ti
Vient de recevoir un grand choix Bi
d'6toffes diagonale, casimir, alpaca, Ti
cheviote, cheviote pour deuil, etc. Vi
Recommande particulirement A sa M
clieutele ine bel'e collection deo con- HU
pes de ca-.siinir, dro gi elts ,e fantaisie Sa
et de pin u de toute beauty. Vi
SPI:CFIAI.I! E Ii S ( -TI''M s B, DE NOC:ES. .
-Cotiupes Ian d z.'.:d Ai'aise et An6-
ricaine de la deininie peitfection. LaI
maison co nfec ionne au'-si des Cos-
TUMES MILITAIRKS, IIABITS IRODIeS,
DOLMAN, TUNIQUES,HAlilrs CARHKS, etC,
etc, de tous grades.
On demand
De bous ouvtiers tailleurs pour gran-
des et petites pieces et un aide cou-
peur.

F. LONIEWSKI
110 Rue du Reservoir
Grand Choix d'Articles
de Premiere Communion.


BEG ,Eli X Ii na la 1Hoite de 10 sow; -,voir10'
jbRjECi( 1505lavane Ila unite de I10
N~o 'A.. Pour facii'er uIt'- a-ivte o r-4. lo-, Ci, ire-.
VemiIIi'-.A pI)YX COm respiOIldaits.
Plort- au-I4zintce, '; Mai I1,011:


l.'A-KNT S' J IAL, -


lh 11u iI


~. de
en


(*0. 25

o 30


OH A~uu. lit ~iN
I' 4t.k. 4) ~2
.1 .4-
2 7.ti
I -
''4)
IT
ii
I SI I

I flt U


J. LAVIILE.


-4iba 11 'L6ti icourIti-o


13 AA_ ]FLI.;IE3 l.-4 C7'A C T3 -1"1

>1vuti> vou~ez bjoire du

Rhum Barlmncotirt,
~di,ssez vo.s .a u N\)7 .delIa IkAu' .m iL

La M(dsoi0i BJJUb(ifllC#)U H
N A PAS DF l*0A:C'hk-ALE, NI 1EKIK'It '-,Ri *N 'l Ni 1N 'RuW \'IVJ




iai~ind a-so iaucrut de VINS lDEI \ITh1101' L I IA.\.
dO sin- 1 'iiL o ). xii4JAI 4tFt;'hU NK

heie La srfuuol MUN/I it et M.-l IkURid->V \
(.I1AM PMA('Nl*: matrqup, es do\NO4. (,At I LNi sK:.Sjc
de .7 A 1() C,-um -les la bouteilic
('.()(;NA(. et lVINk IIAt1ANIdo Ia gi.atde iihtI4IUC 4)TAND DUPUN


16, de (.11111C
isoujt, fins
ap oc a
ade'reM' i I#. ~ *z
Uile ciiliti e at t Ii.o ri'-
irdinws Mull/er & hiI-
inaigi e eXt A ell bOUI~tiIV-.


i*:Pjrlgle'- .1 a jeakuz
Bamretles tit Opif~iges A ChapedLIX
C-avates fhaute, Nouveautt6
Phoriographes. et bisques Aspin
Grand assortumnent do
Platfumeiio --t cotfrets -de luxe
rnllrqre-' :Ilouligant, liver,
lK,-r:(i 1avs-~i et A. Faubiei


chez Andre FauIert
38 Rue Roux
PO IT-A U-PHINC(I
Agent gVnaral pour la R4publique d'llaiti des maisoos suivante-
OTARD-DUPUY Cognac A Cognac
DETRY & REMY Purg4tyl A Pari,
de VENOGE & Co Champagne a Epernay
Etablissaments Phonographiques A Paris
PERNOT Biscuits A Dijon.

Pour tous renseigoements, commaodes, etc.
S'adresser A ANDRE FAUBERT
38 rue Houx & Port-au-Prince.


-I U- -- I `


!








American Bar

Ice-Cream Parlor
Place Gefirard a c6tO
de la Pharmacie W. BUCH.
Arriv6 par SIS ALTAI
EVANSVILLE STERLING
ia b;,re favorite de Port-aw-Prince
iA douzaine 1j2 bouteilles G. 7
la baril de 10 dz. 112 bout. or P. 12
WATERMAN'S Fountain Pens
supe be '-ollectiuu de or P. '2.50
i or P. 7,.
Clip-Cap pour les plumes G. 41
FREa). W.'KATSCH.

M' C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis A sa bienveillante clien-
4'!e quo as maison No.7, Rue Traver-
et4re eat toujours bien pourvue d'ane
varidt6 d'6toffes de Ia haute nou-
veautd parimienze.
Q'A.LIT*r SUPrInIRSB COUIP *lS LAwrrT
ThAVAIL sO26Ki. ElAiCUTION PROMPTS-
_Prtagig rdduita
MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE
HMr Joseph St.-Cloud,
L.L IAII.LEUR si bien connu de la
,'-publique, avise ses nombreux CLI-
I N Si; qu'il vieut do recevoir par les
d f,. do : )iagonale, Casimir, Alpaga,
(hovioto, Drap vert et bleu d'une
rtilo sup6rioritd.
COUPE MODERNE I
I'oMPiTITUDE I SOLIDITE 1
l.'tablisemrent se recommande aux
(i3!ot.s les plus d6licats qui apprA-
cdiout cltaqne jour davantage le rFIN
do ,ou travail.
eminandez chez Joseph Sain:-ClouJ 'e
Restauratear de la Saunt et des Cartes pos -
Itaes Illustries.

NESTOR FELIU
l.'ecellent tailleur avantageusemeni
oouuu do touted la Rdpublique vient
Ju iouvrir son atelier Rue Fdrou,
( IHue des Miracles ) No 61.
Sa nombreuse clientele trouvera
come toujours toutse satisfaction
poir lea travaux qul lui seront *s-
-_, -- "_ --





SEAUTf natr
FORCE c.a .
SOUPLESSJ CHUrr


PAft L EMPLOY DEO

LA BELLOTINA
l. da G OliMde 40
P. QAUTIER a 0M
9* P PARFUMEURS
& a PARIS
vswon aux Jaune 4*(Buib.

HOtel Bellevae-
Le mleux aitu4, le plus 6on-
fortable.- Champ-d4-Mars.-
Cuisine reuomm-. Vaue r la mer.

On trouvera
de meilleurs Cirages pour tows son-
liers A la manufact, are de chaussures i
0. CORDASCO.


CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOURIZ CHBZ
Feliberto Gonzales
IT

.10JOSE SAN MILLAN
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON I)D COIPFURE DU LOUVRE
Pour tous les goOts et pour toutes
es bourses.

Cordonnerie Nouvelle

C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143..
Avise sa nombreuse clientele qu'el-
le vient de recevoir. par dernier ba-
teau, une forte quantity de marchan-
dises et de fournitures de touted frat
cheur et de touts beauty, import6es
de France, d'Allemagne et des Etats-
Unis.
Le public 616gant, curieux de se
bien chausser, y trouvera les peaux
les plus solides et aut nuances les
plus varies les former les plus belles
et les plus approprides.
On W'a qu'a venir chez G.B. PITOIA
pour ktre assured d'6tre chauss6 sui-
vant les meilleures lois du confort et
de la mode. Spdcialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussuTes ;
Peaux, cirages, formes, fournitures
et matdriaux divers pour cordonne-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix les plus moddrds, a
LA CORDONNaRIn NouvuLL.
143,GRAND'RUE 143,
M n ---- ____


ACCOUREZ

Chez Herrmann Corvingltob
108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rieur
x1x 7'iiVn BElanxc e& IRouge


des


prix exceptionnellement


Pharmacie W.


Place


de la Paix


avantageux


I


Execution prompted et soignee des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m
m6thode amdricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et
Champagne A P. 5 la douzaine.
Droguerie en gros et en d6
Propridtaire : W Buch
Pharmacien dipl6md allemand
D6p6t de Kola-Champagne


Buch



6taux d'aprbs :a

vdritable Kola


tail


:


Aux Gonavos : Madame P. Laraque
A Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-Goave : Hermaun Reimbold & Co


Amnerican


Bar


&
ICE-CREAM PARLOR
1 11 l ^ 4 ~* i t' r A -, I I I. .. -- .


Monsieur App Cipolin -R 1< la PHARMACI .
Porte la connaissance de ses nolin Sandwichs a 30 cts. toute la journ6e, servis imnr/lt'. ,,ment.
breux clients que sa mason sise rue Cr6me a la Glace A partir de 3 heures apr&s w,.
repubbicaine No 15 sera transftree A .
partir :du ler Avril au No 8s2 de la Biere aia pression et bouteilles bien frapp6es
mrnme rue, en Lace de la boulange-
ro du progrs, a c(th de la maison A vendre a 1'american Bar :
Webly Pressoir.
Ils trouveront comme par le passe6 MACIIINES A ECIIII:( Oliver Stand.ird visible or P 75, A vendor
les excellent vints rouge et blanc de 2 douz. en huit mois
la maison Boubee trbres de Bordeaux. U. S. ARMY KIIAKY, Ingersuo'l fliontir, en borte pour bmL. .) u table
Oporto, Malaga, Muscat, Vermouth, de nuit, boutons pourt chemises- et inianches, faucols, ;. 10 1 douz.,
Cognac et Champagne de la meme bretelles ( President suspender~ ) t; la paire, padjainaj- Colgate's
maison.-Liqueurs assorties et Sirops, shaving stick, note-books. Water ,in's plnu es A rseivoieo. e 'tiou so-
Conserves, Beurre de table d'Italie perbe de or P. 2 50 A or P. 8. Crayons A reservoir, dernit no' :ouveautd
qualitA extra par bolte d'une livre et G. 5 Elrcre special pour tces plumes et crayons. --- C'g tie 't ;,arettes.
demie livre -Provisions am6ricaines.
- Huile d Olive et Vinaigre. Vin de Moselle, par verre : G. o,5o.

A" ", ., b 1 T A dL I rFln A Nk E T T 7 a.-;,z .',ld.S U i


daris le (lhrteau l fe I ifl4
ofi est JJ6 le 801 [r1Ij'*ois tel.


UO NAU t OTA lD-DilP-UY t c a

Pour tous renseignements et commandos


S'ADRESSER A :


Andre FAUBERT


ageat g6n6ral pour la R6publique d'HIaiti
_ ____ T I


ou dL:~L Z TfH 1I TE!'T'Efr;T

771 's~~



.;~1~S "'~To,

i ~Laryngites, Ain
Empi 'Lalc. d-nA


Iv c 2 & (aU. I E D A a P .
Pm. YEPMIAL, 39, Doul' Eaussmann- PARIUS


Elites
igiflet

taire.


~---~ ------- ---- -----~~ ___ ~___ __ __ _____


I-