<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00907
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 25, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00907

Full Text


moatribm* Ann6e' Rec 925


Lundi, 25 Avril 1910


ABONNEMENTS
Um Mois G. 2.00
-u,..-.uPrince
TROIS Mois... 5 00
DarUN Mos ., G. 2.20
pa^rtesents Taos Moss 6.00

ager .... Rnous Moss. 8.00

DMrCTUUR
Cl6ment-Magloire


Ii


'


J


OUOTIDIEN


LE NUME18RO 15C"NT IM(FS

Losuawiitfj~l~c 1 mflb.irMou non uc serci a
pas readus
REDACTION- ADM]N ISTR ATION
45, R'LE RCLX,.K 45.

ADMWI2STR&TEUR
Arthur Isidtore


die aux- derier Aborigines OU ifldi


Essai sur Thomas Madlo 0 tes Espagnolt; iAl no ur eat rest do
la race autochtone que le souvenir des
XVI i n on indios, an taint cuivrd, A la che-
XVII velure longue et paisse, qui, fuyant
les rigueurm des mines ot les planta-
Troisidme Ministere tions, se rfuagiaieut au sommet des
montagnes, a la source des rivibres,
( 15 Juin 1874 -- 15 Avril 1876. ) cf ils ont vite p6ri. traqu6s par la ms-
I r~chaupsede colonial.
Ayant I'arrivee de ChristopheColomb
Thomas tMaJiou 6tait an esprit plAin Pus tard, it faudra intervention per- 1 existait parmi les pr~tres haltiens ou
d'ardeur ; aussi en repranant la diree sonnelle du Pr6sident Salomon, et la butios. une tradition qui enseignait quae
tion du d6partement de l'Instruction menace par colui-ci de d6nonc.?r le des homes A peau blanche et A longue
pablique, tit-il en sorts que les rout- Concordat, poor obliger le clergy A se barb~, portant des v6tementa de m6tal,
ge0 de cdtte administration prissent un sonmettre d6finitivment. viendraient on joir dans ille pour en
wsoor d'autant plus vigoureux ... que snbjuguer les habitants. (1)
sons Domingue les fonctionnaires et Puea aprs la nomination de Madiou COtte tradition, tout haitienne avait,
employ6s publics forent raroment an ministere, la R6pablique d'llaiti faut sans doute, son origins dans le naufra-
paydo. invit6ae prendre part & an Congres gv d'un ou de plusieurs navireo euro-
C'est une merveille do constater avec international des Amdricanistes qui p ens sur nos c6tes, nar suite d'oura-
qael aplomb Madiou tint en haleine le avait pour objet de contribuer au pro- gangs se succrdant do I'est Il'onest.,
monde de I'enseiguement durant les grbs des 6tudes ethnographiques, lin- Le comit6 ina cotr vingt-deux r n is qu'il demeura au mi- guistiques et historiques relatives aux nistes avait trouvA a qui prlaer. Mais
nistbre c esLt--dire pendant touted la deux Am6riques, sp6cialement poor ceci n'a ,td qu'un bien court intermtle
dur6e de l'invraisembiable regne de les temps antbrieurs a Christophe GCo- dans la vie oolitiqpe de Madiou onus
Domingue. lomb. Le congrbs devait so rdunir A Domingue. D6s O-tobre 1871, it avait,
L'id6e que voulut par dessus tout Nancy. Comme Ie secr6taire du Comi- mt6 charge du portefeuille de la Guerre
r6tliser Madiou fut la creation d'une t6 du Congr6A dans sa lettre au Minis- et de la marine qu'il devait occuper six
cole normal aux fins de former de tre do i'Istruction publique d'Haiti, moie. p3r suite d- la maladie de son!
instituteurs pour les ecoles rurales avait exprim ise d6sir de recevoir de collknA Prosper Faure. Et comm, Ma-
sanm quo cette autre id6e tout aussi ca- Port-au-Prince quelques meaoires re- diou faisait tout sarienuemont, il con-
p tale lui soit jamais venue A l'esprit: la latifs aux antiquit6s ea A la langai das luisit les allaires do la guerre avec la
eo6ation d'une 6-ole normale poor for- premiers habitants de I'lle, Maliou rd- vigueur d'an vieux troupier. Le Moni-
mer des professeur, do I'enseignement pondit par cette page savants qit vau t teur nous apprend que loo ydnral T.
secondaire et de 1'enseignement pri- la peiae d'dtra coanue : Madiou, tait aur c6tAq de S. Ex. le
"are. a LeA premiers Haitions ou Abori- Prdaidmnt d'llaiti, le 20 fdvrier 1875, A
11 est vrai que cei r6formes atten- gnes, crit-il, qae Christophe Colomb 1'entrevue de Cibeza de Cacchon oa Do-
dent encore... appela Indiens, poss6daient A peiu mingue et le President de la l1pub'ique
D'autre part, Madiou songeait A fon- les rudiments de la vie social ; ils se Dominicaine Gonzalez a s'embrassArent
der de nouvelles dcoles primaires et reliaient copendant, par Cuba, les Lu- avc ellffusion, resd6rent longtemps dans
h6sitait A le fire en raison do pen cayes et les Fiorides, au grand em.ire cette attitude et ne parent cacher &
d'empressement des parents A envoyer d Mexique qui, aussi bien que le P.- I'auditoire lax- larmet de joie qu'ils von-
loars infants k l'6cole. En 1875,les 368 I roa,avait atteint A une certain civilisa- draient garder dans leur ccar, mais qua
kcoles de la R6publique n'6taieut fre- tion;ils n'6taient point Caraibes; ils ap- rivilaient leurs yeax.v
qunt6es que par 19.250 616ves. Sar partenaient A la race actuelle do Mexi-
me population da un million d'habi- qua, et poortant, nous n'avons rien Cependant, autour de M aiou. la po-
ta$ts, ce nest guere. It eat vrai que chez nous qui consaste cette comma- litique so rompliquait, c'est.-d-ire que
aotre miniatre so consolait A la pensoe nautA d'origina, ni hidroglyphes, ni Is ph6nombae counu se densinait : des
0e sons G f.ard, les Acoles nA'taient tombeaux, ni pyramides. couspirations s'ourdissaient ppur ren-
fdquent6es que. par 10.000 616ves. Do leur race, it n'existe dans notre verser le gouvernement dtabli par la
(Aujoard'hui,ou plutOt on 1905-1906 le lie qua quelques rare groupes, au- violence. Et le gouvernement c'6tait
sombre deo 6coles dans la R6publique jourd'hai mites de sang blanc et noir, on drait entendait no pa loe laisser
Mtait de 424 fr6quent6es par 29.209 particulibrement as quarter de N yba. fire. En consequence, le vice-Prdsident
Slves la circonscription do Cap non a Dana le lit dos6ech6 des rivieres S'ptimus times tendit ses lignee. )
Wmplise. D apris Note Slatistique et des torrents, peaut-6tre trouverait-on Ls 6 Avripr 1875, le chef do d6par-
efmmuniqude par D. BELLKGARDE.) encore quolqoe. petite Zemns on ido- tem6ent d Nord, is gohdral Nord Ale-
ee ; statuottes doe pierre, des lzards, man d & Pordt-s-Pt inced vonait dy
Comme Secr6'aire d'Etat des Colte, des aymans, des mabonays, dgale- arrive. II fut rt cordialement a Pa-
MUioU cut i livrer dne veritable lutte meat doe pierre ; des ciguayos ou n- bairn dd enaavc D mlee, et un mo-
SCseorgt pour obtenir do celui-ci qu'il gures d'tres malaatow, dont nons mn.t Septimus V.intn.amo tonir conpa-
n cosete n pao baptiser auac n esn- a vou faith alig des ciaeaux do gnie aux dox convives t caseaffoe- 1
%6,4 &B'ae bnir aucun marine, a s ne travail, allongo et tranebants, qua tueovent avc son ami Nord. Eto
lFocder A autofu inhumatlion, moins nos appelons conmmnn6ment piWrrcs d qoand sprsas l d6ieuner, le chef do dE-
e IG actes de baptme, do marriage osSerre. artement aes retire, it fat arrit6 au sor-
I te d ." neoussent 6td fits et A lai a Dane la grotte de Deonon, I'on tir doPalais, par n aide-de-campt qui
Ptstds. trouve les traces des autochtones onu ai arit ,a son crime -tait dce a tro
s fut q imparfaitement qoe le aborigbeas, blen caract6riede.. prA e deoant le premier Magistrat de
obdit i scatto prescription for- D rest, les Kropeens connaia- fa RpablIqae, on tenae bougeoise.
melI do la loi. Chaque jour I arrivait seat tout ce qu'on a pa recaellir doe .
1 la vonvia.nuce. do gouvornement mos orin, par le Joarnal de Chris-. Et quelques jour spr6s, Madiou pa-
q* des manages puremont religioeu tophe -ab,par Lee Casas Oriedo, bliaitlordro d jour solivnt A IArde :
.tat"mt cl6br6i. Madiou out bean ex- VWverde, eta., tar ChrlW 1ai ao Le ga6ral Nord Alexis. qi comman-
f r qu'il 6tait do devoir des pr6tres rderde, S to .1r Its oat, das. ean dait department d Nord, set ddte-
fe re coapreadre A leuar ouailles mwaes, des mbareations aborig6nes no o prison, a la capital, pour : 1o
~s 1 marlage religieux n'est valid eU Casio, qe les fem mes surtout avoir, sOcereaat le serve, coming a
!g^ t e'gtll a 6t6 prtcdl da ma- eodlfaleoant dee hanem dee Zagaes. on acts d'asmbordination & I gard d
.ii, et q'Ul no constitue sauf o ,rmeas, dea oa.-. m u.s. .--auront ht d I'E.at et 1.1 avor doIso r
aS lt .betr t' q'une vaine for- e & maeenosMr Moe quo dans a oi afrt Cml a offense ublqem t
M le *piqel an tsls i ue d'ua c p id- e. oeexicaines, enver Ia pero R e do Cbef de Itat, ,
n to n am seat comld4rds devant <-in- ... et Ca. t
hsi alme de etateto aturerdls. 3 le Ch trapl.(1) L& A t0Baiin dedoS
ft 0 maje4re partle, conti; MGeM **em eM1 .uss* -Img.a.ytt c4A10
&,W atIte. eat dIsaet aa ie it d'a'As. *. (Nftde o Made
learmde W I, Al e


'accompagn6e doe propose menagants,lor-
qu'iI a re.a l'ordre do venir a la capi-
tale ; 3 as'tre procure des armes, de
I'Etranger, sans I'autorisation do Gon-
vernement.
II va 6tre jugd par le Couanil sp6-
cial conformdment au code penal mili-
taire.*
Oa sait qua le future Pr6sident fut con-
damno A cinq ans de reclusion.
( En touchant ce point, qu'il me soit
permit s e profiter de l'occasion poor
tier I kt. du gbn6ral Nord lequel ;ige
tft pendant six ans uu iuvariable sujet
de conversation. D'apr6s l'acte d'accu-
sation d'Aug. Linstant Pradine et lee
declarations doe 'accus6, le G (l. Nord
Alpxis 6tait ag de 5to a'ns on f vrier
1875. II eat donc nd en 1821 ; fat pr6si-
dent A 81 ans ; tomba du pouvnir A 87
ans et eat Ag6 actuellement de 8S) ans.-
II n'Wtait douc pas si vieux qu'on Ise di-
sait et qu'il I'a prouv6.
Tout dis meme, arriver A la Prdsiden-
ce d'une r6publique A quatre-viugt-et-
un ans.... C'est raide I )
Toutefois, par la r ueur mod6toe
avec laquelle lot trait te g6enral Nord
qui avait conspire rdellement,il resort
que, 1'intention du government, en
ordonnant trois mois plus tard I'arres-
tation dps autres conspirateurs, Mon-
plaisir Pierre, Brice, Canal, 6tait non de
les detruire mais seulemenut do les em-
piclher d'agir. Mais la resistance de ces
messiears a amend le drame qu'on con-
nait et les violence qui out auivi -
surtout que Domingue no demandait
qu'A agir.
Poar qui connait Thomas Madiou,ses
couseils, dana la circoustance, n'ont pu
6tre que moderbs. Da rest, dans Is
chaud de ces 6v6nements, it s'occupait
de fonder des 6coles rurales de garrons
et de jeunes tillebs a Fond-Farrier, dans
la commuue de Port-au-Prince. Es
mdme tempi, il r6tablissalt I'6cole de
peinture de la capital.
Vers la fin do mois de septembre, Ma-
diou accompagna Domingue A Mira-
gouoe ou le Pr6sident 6tait all6 aasis-
ter A la Saint-Michel son patron. II
y a, par an, trois f6tes a Miragoase :
La Saint-Jasn qui eat cell de Ia ville
mmeo et la moias importaste la St-
Michel qui se c6lebre au bouor de ce
nom a qutlque lieaos de Ia villaet la
Sainto G6neovive qui soeAl6bro au bourg
de Bezin situd entire MiragoAlsaet is
Pdtite-Rivibre. Ceo deox demrnirea fit.
teant ane occasion deo cavalcades effrd-
aee moat tr e corsea.s.
La Saint-Michel deo 1875 fat brillanto
at surtout mouvement6s avec la prdeon.
co da Predsident do la Rdpublique, do
de son E'at-major, doe troupes en gran-
de teonue,dee canons. Mai', A part quel-
quoe fosotioanires satisfata et lears fa*
miller, la vills demeara froide et m6me
aalvoillato. Ell e halssalt Domingae et
Septimes Ramean qui vesaiont do tuer
Ie miragoanais Brice don't Ie penache
vrait jell do lastre ear la petite vitle -
Brice qual sx jours de liberty a'vait
opreaoetle does fois avec eslat a Is
hambre. H6aas daas cer temps 14-
oadaires o0t le pays fournissait dee
Citoyoes, Mliragopa devait voir pen
apr s an astr de es file, an des plus
obles et dese plus awillaat', qai 'avalt
gpreatleoe ausi a la Treili6me L4gle.


I I -


Part-aii-Prince, Hiaitir


t.


L q







18tlo : David b atn6 -- pdrir non'
eMas rtelaemnt as moment qo'll re-
voalit do pr6cher aux lib6raox Insur-
Srue Pav4, la parole de pasi. do
rotare et doe ene, as oma do a& mi-
adrable Pa:rie...
FERNAND HIBBERT.



Aulour I dIn Coilr9


Consequences entendues


Des centaine; d'impresiiuns recueillies
des differ ents mnilieux,il y a mieut encore
Les premiers venus dissertent sur les coo
sequences futures du contract de M maspr
tames P. Mc-Donald eg parent de certaims
berfais qui devront en r,6uher. Si ce
n est pas no home quai as sean tt s for-
pour travailler ec avoir moains de crns dans
Ia venue, c'est le propri6taie du lopin de
ie're qui compiend qu'a c5 6 du do-naine
itmproduc if deI 1 Etat, il itrouvera ch.z 'e
capitalisie planteur oes moy. n des coc-
eails. des routes publiqueb, un transport
rapid poor Ia mise en rapport d un bien
anciennement abandonn.
Sut cere espetarc, personntlle. on peu
encadrer tout Ie contract de Monsiec.r Ja-
mes.P. Mc-Donald qui donnera un esscr
relativement plus vite aus terres des par
atculiers qu'au domnaine de I Etlt env.sa-
ge 'dans Ie contract, par la raison b~en sim-
ple qu'une bonne por ion de ces h b a-
tiOns privies esi en partic dill deboisee
'i p'us accessible aux premiers travaux. S
1 E at paste 'crxploitation de ses terres au
capitalisie contractant, il ce lui interd I pas
de s'eniendre avcc Ir% propridtaires ruraus
rour les I, ors, s it en les developpant en
-asozia io a, on bail. Ce c6 6 est la parnie
la plus intiesscante des avantm-gs icoion i-
q''N ri rotvdu'ici di d6ve:opcment agri-
cole national.
Le giand ptoprietaire, 6lo:gn6 de la gan-
de iou e uaier. envisage la vole ferrfe de
Mhnsieur Mc Donald et proclame A h ute
"oii qu i VA loi demander ui tror;n do
feo pouvant lei perme.:ie d enlever des
millicrs de bills d' c joo qui soot coo"
c'iees sur sa vaste proptrit6 deruis 1840 II
en est content, reprend courage et veut
s'en siler ateidre la poisstme aocomo ive.
Mais, le plas touchant c6-6 des con 6-
quences do contract que vient de signer I E-
X&cutif avcc lames P. Mc-D maid, c'est le
rerour de ceux qui se soot exiles forcement
A Cubs par le fat de I abseoce da trav.il
o-ggise dies It ur propre p.ys Ce sont sei-
z'mille lommei perdus a s le champs de
Guan'anamo qu s'empresueront de renter
t'ou.er Irurs femmes. Icurs erfan's et 'es
amener travailler c6 e A c6te avec Mor-
siear Mc-Donald qui connsir dejA les h 'b-
cudes des pays chauds et Its rcaeors de
na re race au milieu de laquelle, i la Ja
nasique, i' *- laissi un noor qug grandit de
jour en jor*.
Peu on dans un artic'e dej% trop long
rentur dans un au re ordre d'iddes poor
anal ser le c6 6 conomique e* agicole do
contract project ? A plus tard I
Seulement, qo'on permette A beaucoup
de porter lears regards sur les membres
de ponvoir actuel et p'us particaliR ement
st r Is ietionue de Monsieur le President
de sla Republique, poor leur diceroer no
b I de haut merite d'svoir appeld le capi-
tal do dehors an d6veloppement de lrsgri-
,ulture national si maprisde on dedans
Celoi qui preud une telle innovation
prove qu'il a mieux 4 udie que ses devan-
cewf le vra l- at national et a seul v leI
vrani rewede A li appliquer.
L'opi WaU n'a pes moim aid a tam de
mact eI la Pries qui a e a s'oppoer A
cetaines socienes conditions do contract
de Moeskur Me-Donald m wpeu qua' re s-
risfaie des refo*,ess asxqeles I' acltf aa
patimurmet at digeonmet aallld.
Honaner oet diad asx me datasies doe
Is atmios qei vqmdhems ncInioemr ce qwe
I'opaio a vonl butr dnandero.
CHARLS VORBB.

LECT E URS, aI..mls
Rme des Marses o -.lln & et
-m lea 4 s de


RERISEGNBU 8W
mzrrtoROLO0GIQ17R8
C)o brnza va~tcoire-


DiM"cuA 24 Avert. 1910
8 aromltre A midi 761Im m

Toinzp6ratur* i~ininmim 0195
(maximum flog


Moyene diurne de la tempdraltue ,8
Ciel fortement nuagedt-dpuamii deux
jours accomn grd d'unc pruaie orreniel'e
samedide 8 h. 4 m. A minuit. Le uu-
viom6ete a marquol millim&iret. A
P6 ionville plie fJ D imamchbe soir
cate clair la prem :'A i* de Ia is=n et
couvert apfa inoui' ome e lmbsr
viable d-truis 3 jonis a ciuse du ciel e- ;
vert.- Birome re e Jk m se lete.' !

Arrestations i
L'autori 6 kmli'aire a procede ce mc wn A
des arrestations Parmi les citoye'ts quiatoot
dte deposes en prison, on cite MM O0nal
j une, Emm. Thezan, P.erre Frederique,
N-vers Constant, L-uis Callard. E nest
Schmidt, Camilie N Nums, Annolyste
Andrc, Cauvia alne.
D36raillnent
Hier, le dernier voyage pr6vu par 1 ho-
raire o'a pas pu se fure. L't locomo:ive a '
d6railli A quelques pis de la gtre ; ce ma-
tin on a fini par idparer l'accident et le
service a 6.6 reptis come A 1'ordinsire.
Un inconnu tu6 sur la vwie
Hier le train de midi a deraboui.le ptie
de M.r'is,-nt uiu pauv c diable dout-on
n'a pu deablir I'identit6.
Le i.h udfear er ie mcatiWe,i, oq ar-
re-es. aprEs 'e; formaliiEs d uisge remplies
par le juge de Paiz de la section sad. Des
timoignages que nous avoas recocillis
s'accofdent A dire que accident est arrive
par l'imprudence de l'infortume passant.
Autorisation de s6joiar
11 est ac:ord6 au orisation de sojourner
sir le territoi'e h stien i Mr Frederic B irr
Reynaud, citoyen fare is. expolse par a: -
-,e& do Dopar.enc nt dc I'ln'erieur eo date
do 24 Mus expire.


A la B <4 tUe
P-ndant I'ab eace du Directeur gndoerl
de la Recette et de 1 De en e, en pe.mis
pour qu :lques jours, Mr P. Pierre Piere,
chef de bureau,est ch tige de la direction do
scIV'c. /
F6te de lAgricultn-e
Le Departement de I'Agriculstue avise
les coisekls communaux de la Republique
qu'A partir d aujoutd hai 25 avriiles edmi.
nistra'eurs des finances de leur cuconscrip-
tion financitre,tiendront A leur disposition
l, some qui leur est allouee chaque an-
nne poor la cElEb -'ion de la f :e nationa-
le mnstitude le ter Mdi.
BOite aux Lettres
Port-au-Prince le 25 Avril 1910o.
Au Directeur do Mathi
Monsieur le Directea:,
Voulez-vous avoir l'ob'geoance de fire
savor A vyo lecteaurs que c'e a de-
mmde qoe veom journal a pIbud OmmW-
di dee restrakit de 1Invessake de I'-
lat mes al dee ban que de livem
de Direa& m de la IsRectae et
de la Dpemoe.
Jo stieaa ce qee le ,l ac- qe
j'al vstl l'8d.,fier;eaM e I 'eMete
rlesvS a re m use de a2. 500 0.
Veslliea aoder, etc. .

Prins Der Noederlndu

Canr ao. B. Bolivar, Ph. Lafoateat et
4 eOfasta.
Cajes.- Mr Pierre Paul, .Lobees,
R. Demer y. MilO S1 Mr & MMa
'fItalit. esaler, a,
SM~~he $** s r&


-- --


ir C W, M u A --
ntiuy, Mme Bar h-, I D Ifosse, Thop
K mo, C( Cav e x, I) vi I EIouard, Lo
i. rsineMouta;gnr,, E tli r Lturet Mas a
I-'i- e Latortue, 0(). 11. Lonie. L. Ia-
1i is IV -). C ara D.Ijoi., J. Mt hews,
E Igad IWilclington, Lanone, Lafo-
rest. David MI Jalfart, It~ hIi l)ewis,
Mod C(.rr s, C. .Maugon~s, N: P.,nasttn,
Mme L.amb rt, Steohen Alexand,,, Al-
fe d R y)-od(1, S Smaih, Mi Mangih,
Jaar WV. K,--ir e 11 n, ,E. Brart \\ 11, (G.
ChevalePr- I' Mrz-n Mm* Fernoinl
BUda, W. Bourk-, I. E wir(d,M. Wa'-
t r.


v' I abontiiace des matlires, nous n'-avon,
pas pu insert lafi semaine dcniiire c-tte p it-
cet de vers die Monsieur A.lexis qui s'est fait
I'mntcrprete lIe Ia jeunesse (onaiviennef

Cris d une Jeunesse
POUR LE D.LPUri BEAUHARNAIi J FRANIS


Nous te saluons tits, de la noble Citi.
Ouvinrent 'es h6rns signer I Ind6pendance!
A toi nos.ceursardents, toi notre co-fi rce,
Qui nous sers -,vcc rant dejoie et de pi i .

C'est toi qie uous voyons, plein d'amour,
de bn 4,
Venir A nous toujours pournotredelivrance,
Lorsque dans l'A:prc 6 des lattes sans dd-
fen!e,
Nons ne croyons plus i la magnacimit6.

Re.ois cher D6pu:;,nos p'us sinceres vtvux;
Et qne dans ton grand c,.ur, fie, et va-
leureox.
Vibre toujours I'amour de la cit6 natale.


Au service de
Mets ta vie et
Sonnera dans


noire infort rj pays,
ton Ame. Et ton nom en-
nobli.
I'Histoire en fracas de cym-
bile,


STIPH. ALEXIS.
Gonaives, Av il 1910o.



V bin TE
de biens de mineurs


Hamhbrg AmicanLi

Avis
le s in r 4 S l\\ w, /lbourg ye,
ranlt die K igsto1n, eqt at enduicimot.
di le 20 courant.
SII rep itira p'ob li'ement mardi s*
pour P *it-( ;i've, Mittai'ne, J6r
iuio. Sc-Mar(, Gonaivep, Port de-Paiz,
C(ap-Haitien, Plarito- l.ata, Sancbeh,
Samana, Puerto Rico, St-Thoms, Ho.
vre et Hambourg.


Les 1p!ronnfs d,"- er i our I'Kurope dlan" Ile couralt d
incis de Mai ount informs qu'en pI
nant le steamer *Pir:, ;idents, putul
d'ii hi 1 Il Mai 1910, ellcs trouvresAt
Siant-Thomas communication aTre 1
steamer Westeiwald .
En dehors do chirmeo jue leur p.
crrera uli voyage de Saint-Thomal
lord d'un atnssi |oli )ateau quote
, Wastel wo!d v, tlles pourront, grFl
A c tte hetireuse communication dd-
ter Kngston., le Su I d'Hlaiti, la BO-
miniranie, lie de Porto-Hico Ot S91
Thomas.
Port-au-Piituce, 1S Avril 1910.
G KEITEL &- Co, Agnts.


Lign Alias


Le vapeur Allephany ayant quit
te Nw\\ York jeuiti 1 courant poot
le Cap II fiui-n, Port de Paix, Gonal-
ves, Saint-Marc et notre port et .
tend ici vendredi &'- courant, patr
ra dans la soirde pour Petit-GOAVO
MiragoAne, Jdr6mie, Savanilla, CartWa
gena, Santa-Marta, Kingston. Nw*
York, pregnant la malle, frt et paessa
gers.


En vectu d'un jugement du Tribunal
civil de Port-ui-Prince en date do dix La malle pour I'Etranger (viA J *
aeuf avril courant homologuant : 1o une mie)par le vapeur" Prins EitelFria",
transaction passee au rapport de Me Ed- rick ", fermera A la poste samedi 31
mond Oriol, notaire A Port-au-Prince, courant A 8 heures du soir
centre les h6ritiers de Mademoiselle Wil-
helmina D~aval le quatre avril courant, et Port-au-Prince, 23 Av.il 1910
2* une deliberation do conseil de famille F. HERMANN & Co,
des miners Louis et Frdd&ric Dacasse en
date do vingi aeuf mars dernier.
II sera proc6de le vendredi six mai 910 1o ___ a
A diI heures du martin, en i'etude et par le ... ..
ministtre de Me Charles Millery, notaire ,, UINE HOLLADA
Port-au-Prince, rue Ferou ci-devant rue des (Keninklijk west.I.dis s M
Miracles, No 32, a la vente an plus ot-
frant et dernier encherissear d'une propri-
td fonds et batisses sise Port-au-Prince,
A I'ang'e sod'ouest des rues des Fronts- Le ss a Prins Maurits Vea**s,
Forts et do. Centre,de la countenance de dix New-York et de Saint Marc est ..
neuf pieds environ de f;cide sur la rue des ici dimanche ler Mat, et pa
Fronts-Forts sur cent quarante quatre pieds m6me jour pour les ports d
I eviron de profondeur sur la rue du Cen-. Curacao et Europe.
tre bornee au nord par la dite rue des Port-au-Prince, le 25 Avril
Fronts-forts, Us sod par Lorina Pinchioo,I AUG. AHREDTS, DA0"


I I I I __


Dasdure-. Mme D. Th6'imaque et en- A l'est par la dite rue du Centre et rJ
fant, E D unery et enfaut, I. A'flack, par E ieone Mathon.
F. Jaboen, A. Moi-. Sur la mise A prix fixee par r-
"Jr6mie.- J Btesh. B C)uba, Ch 1 commis, A la some de sept cents
H6razx, Mile Clar6, F. Wi son et en- (or amencan ) ci .u .t or e
fast, F. Ch#ar, Mme M. Joseph, J Mon- outre les frais et autres charges de i
sour, J N-k me, Ph Bau-sao,J- Jarles. chce .
A la requlte de Monsieur Linec
D casse, proprtetaite, demeurant et did
Saint-Marv. Lancelot et 4 enfant', Port-au-Prince, agissant en sa
Depr Dacas, Mr Charles DJDUl-ti", Clo- tuteur des dits mincurs Louis et Fifrt4
vis K-rnizan, M le Carid', M. W. An- Ducisse et ayant pour avocat Me
go*, Dr Fr-anents Dlencoor. Menos.
N-w York E manu Roomain. H. Et en presence de Monsieur
C, S aude, G -oig-s Lood U o0 H-all1, Vieux, proprietatre, demeurant et d
Paiul Peterson, Ab abam TAin ID, TTn- lie A Port-su-Prince, subrog-tutte r
n'n Dib, dts mnineurs.
Schw Arzburg Pour plus samples rense iemeats s'
.Solw rz7rg 1ser A Me Chualts .Miilery, depositairet
K rigston.- G. Shovison, 1 FWll caller des charges.
C(ari.se Itoumain. Mme Chb I,.P* Ewld, r au-Prnce, le 23 avril
Antoinette Cayemitte, Mr Mm P l 3
tion Petit t enfar's. Juoeph B Her, ( Signe ) SCLON Mtos
MU A. & *Mme Rouxn 11 Doran. Ao. Bo-


I


I


i


I








Monsieur App. Cipolin
porte s la connaissance de ses nom-
41"1o clients que sa mason sise rue
ripublicaine No 155 sera transferde A
Srtir du ler Avril au No 8"2 de la
Wrme rue, en face de la boulange-
duprogs, & A c6 6 de la maison
Webly Pressoir.
ls trouvpront come par le passe
ieg excellent vans ,ouge et blanc de
l mason BoubAe f bres de Bordeaux.
Oporto, Mal, a, Muscat, Vermouth,
Cognac et Champagne de la m6me
5agon.--Liqueurs as-orties et Sirops,
Conserves, Beurre de table d'Italie
9aalit6 extra par bolte d'une livre et,
lie livre.- Provisions amdricaines.
Sauile d'Olive et Vinaigre.
Voulez-vousAtre mieix chaussd ?...
II est'trb rare de trouver dans une
mime co:itdc:ion iElgance et la so-
lidit6
MM. VITIELLO fr res,
Is spcialistes en chaussures pour
bommes, former transaises et ainri-
caines, ont I'honneur d'annoncer A
lour nombreuse clientele qu'ils vien-
ment de recevoir de uouvelles forces
Da Dernier Cri Parisien a, du v6-
ritable Modern Style.
Les Chau ires sont reconnles in-
comparabies par la Commodit6 de
ears former et par leur Solidit6 joint
| un travail entitrement fini.
La Maison possede en d6p6t des
matdriaux de premier choix prove-
nant des ineilleures fabriques des
Etats-Unis et de France.
Ohevreau verni, Extra-QualitY,
la meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuances,
veritable Cir de Russie.
La Quality, Ues fournitures emplo-
y6es dans les souliers et les soins
apportds dans ia confection nous per-
mettent de les garantir comme les
plus solides et les plus durables.
Stock de Chaussures fines pour la
vente en gros et detail.
Assortiment complete de cirages et
laeots de routes nuances.
Prix fixe mais modern.
Adresse : VITIELLO freres
145, Grand'lue, face en de la Poste

LA.


Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientele qu'el-
Is vient de recevoir. par dernier ba-
teau, une forte quantitA de marchan-
discs et de fouruitures do touto fral
Cheur et do toute beauty, importEes
&e France, d Allemagne et des Etats-
Le Duhli Al. ant ,nr.i..a.. A aim


Hotel de France I
Par a Prins Willem I a vient d'arri
ver la bonne BIERE HOLLANDAISE
d'ARMSTEL, dbjA connue des nom-
breux clients de I hotel.
Prix moddr6 par caisse et par dou-
zaine.
Ohampagn3 F ommeryet Gre-
no.
Vins mousseux
Mme A. MAITRE propridLaire.

A vendre
Au No 55 de la Rue Roux, au h-int
de la maison Missac, Cigarettes
Habanera au orix de 8 paquets
pour I gourde et 2 pour 25 centimes.


F. LONIEWSKI
110 Rue du R1servoir
Grand Choix d'Articles
de Premiere Communio

MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE


n.


Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Varidtd d'dtof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote. Drap vert et bleu d'une
rdelle superiority.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDI I SOLIDITE I
L'dtablissement se recommande aux
clients les plus ddlicats qui appr6-
cient chaque jour davantage le FINI
de son travail.
Demandez chez Joseph Saint-Cloud te
Restaurateur de la Sant et des Cartes p.,.-
Itae Illustrdes.
Avis tr6s Important
L'American Bar
PLACE GEFFRARD,
A c6 4 de la Phirnmacie \V. Buch.
Se charge A liver 2ux Cercles, Clubs,
Sli'occasion des marriages, baptemes ou
d'autres fetes :
'Biare allemande la pression
par fais de 5o litres avec tout l'appareil
nicessaire, un garqon pour servir et les
verres.
Prix en or ambricain ou en Gourdes Wtrs
moder6.
FRED W. KATSCH, propridtaire.


ow


Loes Cigares du
Centenaire
So foment un peu partout dans la
R6publique.


gR14L J cOurneux elsOsPent achetor
bi-n chausser, y trouvera les peaux Ou les peut acheter :
lee Plus solides et aux nuances les PORT-AU-PRINCE, --- 25 Rue des
pIus varies les formes lee plus belles Miracles, 51 Rue Roux.
d l"s plus approprides. A JACMEL,--- Chez Hugo Jensen, La-
On n'a qu'& venir chez G.B. PITOIA fontant et Bellande.
Pour 6tre assurA d'6tre chauss sui- AUX CAYES.---Chez P. N. Neptnne.
fatt les meilleures lois du confort et AUX GONAIVES.-- Nicolas Geffrard.
i la mode. SpAcialit6s pour dames. A L'ANSE.D'HAINAULT,-- Chez Ar-
Grand Stok de chaussures ; thur Droulo, Piard Youance.
Peaax, cirages, formes, fournitures DAME-MARIE,-- Chez Vve Harmoni
nmatriaux divers pour cordonne- Bri6re, Fernandez et ailleurs.
T. On trouvera tout co qu'il faut, aux AUX BARADERICS, Chez Clodo-
Prix ln plus moddrds, a mir Drouin.
Lk CORDONNURI NOUVaLL AAU CAP-HAITIEN, -- Chez Olivina
14 ORADON 'RII NouE 143St-Aude.
tiGRAND'RUE 143, PETIT-GOAVE, Mr Robert War-
minon.
Francisco DESUSE GRND-GOAVE, --- Mme N6ocl6s
Bielevue.
Pabricant de chaussures PORT-DE-PAIX, -- Madame Tellia
'A Manufacture a toujours en dd- Sahat-Elo-.
St us grand stok .ourl. vent en A SAINT-MARC- Chez Cazeau fr res
tOn detail, de chaussur en at Edoesrn fits.
SeIres pour A JWREMIE, Dans tons lea coins do
HRommas, FaMMKs, ENFANTS. e sl al herse daoir
Of mtlanded.. esL ,ants abriq uwait hnruoe davoir
I'iltk--- ,-,_ comirans A ^Id" o fs f oo le loftutdo 06 elko nla
r* r -pouurront trs ecstes a s dp ,ds o lco rprwste
fe resomained AP pen r6s. save. a Urles..
6 RP1 des Front -Vorts, 23 j b1os dMe s s appl
Port-au-Prince (Haiti). I q- PRIM, I


A la Metropole


M ISON JULES LAVILLE
93 RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.
Les F.milleg ct l s Gourmets sont avisii quo les d6licatesses suivastM
vienne nt i ativer cette s m-ine.- Par site d'arrangements ,p6ciaux avoe
les tabricants, elles seront venluos A d.s prix except;onnellement avanta-
geux.


Anchois en bi lets
P&tas de f ,ie g'a, trutl s
Saocissea de Cambridge
MORTADELI.I. D1 BOLOGNA
Saucisson de Lyon
Boodins neirs
JAMB NS D'YOIlK
SARDINES FUMkI:ES DI: NORVI:-,i


Caviar
Asperges Finew
Champignons de Paris
Trutles, Petits pois
HIARENGS MARINI:S AU VIN BLANC
Filets de Harengs fumas & I'huile
Maquereaux a 'huile et au natural
Sardines sans ar6tes eLes d6licatse


Gros Bloiters de Yarmouth fumrns i P. 0 15 et 0.20 chacun
Fromagd Pate grasse de liollande double crme.
Fromaqe de Munster


Lait condense Nestl ---


Beurre de Normandie


Contitures do Fiaises, da Framboises, d'abricots et de Prunes de Reine
Claude.


PORTER --- Tennents
Biscuits tins Sauce 'omate Sauce d'Anchois.
Moutarde en pond e ,t Colinai's Pickles Au Vinaigre
Pois verts oas-4c l-nti!les Fruit. crisftallis6s.
Bonbon-i. Raisins de Corinthe CURIANTS, Raisins sees
Prun'e d'Eote, l-;gues si'ches, etc, etc.
CORN STARCH p,-ti!es et GROSSE.s BOITES.


et a la moutarde.


a


Arrivagq regulier de provisions traiclt-s. Venez vous convaincre des avan-
ages qui vous sont oflerts.


Hotel de France


M1" A. Mattre,

Biare allemande la 112 bouteille 0 (G0
9 hollandaise ( a 0 080
Champagne Cocklail 0.751


propri6tatre

Sandwichs
Manhattan cocktail
Kola Bclih


0.40
0.50


VINS MOUSSEUX, LA BOUTEILLE: P, 5.00
Biore d'Amstel
Par caisre et par douzaine

Champagne Pominery & Greno
Dejruiner et diner au Champagne P. ..
Table d'lhote : 1. 3.


Albert Desmnarquets


Port-lu-Prince


Avisr sa nombreuse clientele que pendant son absence, son magasin aera
g6rd par Mr F. LAVAULT.
II I'informe dgalement qu'il vient de rerevoir un lot importantde Iqueurs
de toutes sorts de la Maison NICOLLCAU, de Bordeaux don't il eat le soul
agent en Haiti
Anisette en crachon et en bouteille
Creme de Cacao
Corecao rouge
CrAme d'abricots
Royal Liqueur digestive
La G6ndreuse genre Chartreuse.
Messieurs les PHARMACItNS trouveroat on grand assortment de prodmib
nouvellement arrives notammant do verrerie, Ether salfurique. coton-hydnra-
phile e'c. sur lesquels de notables diminutions de prix out 6t6 faiths.


Laboratoire Sejourne


PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTEUSES
LIS9ES ET INJECTABLES.


STERI.


AmpouleS d'Eau de mer Isotoniques solon Quintoan.
L'eau de mer que nous employons a dtd soigneusement capt6e an large
an del& de I'lle de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps m6isea i
i'observation judicieuse que font les laboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable doit Stre de fabrication r6cente poor avoir toutos pmro
pridtes th6rapeutiques. Do nombreuses attestations nous permettent de oertloer quo
nos prodeits anot donne tout let rouultats esperes. a


Sp6oialit6 : Serum nevrosthenique
Ce S6rum r6gularise les. changes nutritifs, il a 6t1 employ
cbs dans la neuraath6nio, la tuberculose, etc.


avee an*.


I I I r


i


i


21RU RU






American Bar
&
Ice-Cream Parlor
Place Geflirard A c6td
de la Pharmacie W. BUCH.
Arrive par SIS ALTAI
EVANSVILLE STERLING
la b cre favorite de Port-ia-Prince
la douzaine 112 bouteilles G. 7
le baril d'j 10 dz. 112 bout. or P. 12
WATERMAN'S Fountain Pens
superbe collection de or P. 2.50
A or P. S.
Clip-Cap pour les plumes G. 40
FRED. W. KATSCH.


NESTOR FELIU
L excellent tailleur avantageusemenl
counu do touted la R6publique vient
do rouvrir son atelier Rue F6rou,
( iHtu des Miracles ) NO 61,
Sa nuombreuse clientele tronvera
coumen touloura touts satisfaction
noar lee travaux qui lai seront con-


Mr C. L. Verret
Tatlleur-Marohand
Donne avis A sa bienveillante clian-
tl- qui sa rnaison No:7, Rue Traver-
S4&re est touloura bieo pourvue d'une
variMt6 d'Atoffes do la haute noa-
veaat6 parisliene.
QUALITt SlIPt*RPLURE. COUPS LtoGAra
TRAVAIL solIenM. t'.CUTIOxN PROMPTrS
CPhanrvs rdd'mdte g

Chlangement d'adresse


de la Regie Franiaise des

Pour la R6publique d'Haiti


Extrait du TARIF


Tabacs Scaferlati


G


LEVANT SUPfRIRiUR (dit tabac d'Egypte) la Botte de
50 grammes
LIVANT ORDINAIRe paper violet lissd, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPERIKUR paper bleu le paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX papier vert le paquet de 50 gram-
mes
(CAPORAL ODINAIRK p.oa;-i pwe brunoe le paquet
de 40 grammes
TABAC A PRISER, Virginie haut godt, paper j;-u-


ne, Io paquet de 100 grammes
POUDRB SUPERIEURE, paper bleu
100 grammes
POUDRK ORDINAIRE, paper brun, le
grammes
TABAC A MACHIBl roles Menus tiles5
U00 grammes


1e paquet de

paquet de 100

Is paquet de


G6ndral, -


rOURD E


1.25

0.90
0.75

0.70

0.70

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50


Tabacs


Avril 1910.


Cigarettes GOURDI

NINAS le paquet de 20 1.l
do le paquet de 10 08
CH&SSEUR le paquet de 20 0.x
HONGROISES en levant supdrieur Le Bondon do
d .20 cigarettes to
do en caporal superieur paper rose, le
paquet de 20 0A
do en Maryland le paquet do 20 Ox
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20 0.15
ELEGAN'ras en Levant ordinaire le Bondon de 20 0.7
do en caporal sup6rieur paper rose, le
%BBodon de 20 0.0
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20 0.70
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20 0.0
FiANCAISKS eu caporal supdrieur paper ros, le
paquet de 20 0.60
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20 0.0
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20 0.46
RouL1tZS on Maryland et caporal superieur le
portefeuille de 20 0.75
do en caporal doux la botte de 10 0.40
do en caporal ordinaire le t ortcfeuille
de 20 0.e
do la botte de 10 0.J


D, Edmond H~rai
:'.; Ri'F iV-4(ARUI NFS
(:U KUI~itlol-, 7 i. a. i ;
'2 A If, P. in.


L..'age~rt


UX


Maison F. Brunes
V G 1 A AN D'R UE.
Dirigde par
L. Hodelinl
.incaen ineriiire tie la %ocitto& piilanti upi-
Ipwo ties aiiaite% tailieurs tie Paris*
Vieint do recovoir un grand choix
i~ri~-~d13140nUIO, casirnir, alpaca,
Oieviotao, clievioto pour deuil, aet.
Kovomtinando paw ticulici'-emeiit A sa
cljaejntletwo 't~beltlo collection de cou-
pe-s do ctjsirniv, de gilets do fantaisie
ut do piqu*6 de touted beauty.
SPIPCIALIT~ D9 COSTU MES DR NOCEM.
-Coupesi Frarj(;aise. Anglaigo et Amd-
wicaine de la derniii~re perfection. La
maision confectiounie aussi des Cos-
TUNES MILITAIRKS, IIAIJITSI; IROD~kS,
DOL1MAN, TUNIQU hS, FAIJITS CARMAS, Oec,
'3tc, do tous, grades.
On demaiide
Deo bons ouvriers tailleurs pour gran-
(1set petites pieces et un aide cou-


A LLL6GANCE
90ORDOMN3NRIN.

42. Ras d" 1SWF~m-OntS.
~aus~mS- M 906WOua MLA Vah13
ams testlehi qausa province.
Chauseures do Dame forms *I tra-
Vnil toweas5Ottest so qwit y a as plus
Forum Samilesine et frauehle powr

TMVail eUd.6 Omta avee
do* DMul do.C6MM*Mzarqw0
Aeme do gr pandretaws.
]p~tss, 0&"ageet LquM..


ap*chial,


COGNAC OTARD-DUPUY

Pour tous renseignements et commandos


SADRESSER A : Andro6


J. LAVILLE.


Mason Otabhie dpuiqs 179,
dans le Chateau de Cognc
ot est n6 le Roi Fi ancois l*.


FAUBERT


agent g6n6ral pour la R6publique d'flai


CHAPELLERIE
PA.I.E L)E 'IORTO-RIO(
ACCOLREZ :illBZ
Feliberto Gonrzales
ET

JOSE SAN MII LAN
FABKIQUE DE CHAPEAUX
PI..CE GEFFRARD
SALUN ID-. (:olI-'UIRE DU L OUVRE
Pour tous les goits et pour toutes
es bourses


Rhumi


Barbancourt


7 RUE DES CCISARS

SEULE DEPOSITAIRE
Si vous voulez boire du
Rhum Barbancourt,
adr ssez-vous au No 7 de la RUE DES CtsAR-s.
La Maison Barbancourt


N A PAS DE


SUCCURSALE, NI DE REPRESENTANT EN PROVINCE.


NOUVEAU TRfAITmzWWT
MOUVEAU TRAITEUUW ENT w
*o u AFFECTIONS

CONSTIPATIONa GORGE
"t.deo sea I. LARYNX
Con8luencess Engorgements
diTube digestif;
par I'emplol Maladies d iPole -
O s^ t (Congestions. Cirrhoses,
infections biltaires,
1 0Patiseme. Fire jaune);
Constipation de la Grossesse; Sp lms
lemeillUeurpr6ventifdelAPPENDICITE.
Phtste pTaI
u n*L V&. ltr cad -dame a pean d*' .& : a. o a o & <
Pl.I.s- De I 3 av ant Ie rel-es-I da sor. Oa en so couch-at. 1
Pwa ssPPE II TUIMAL, t B14 .nssumim. PARtIS i'


AGENCY SPECIAL


__


no"


_ II