<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00906
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 23, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00906

Full Text

Quatrim e Ann6e, No 924


Port-au-Prince, Haiti


Samedi, 23 Avril 1910


ABONNEMENTS
UN Moss G. 2.00
p au-.Prince TRoIS Mois... 5 00
UN Moss .,. G. 2.20
Taois Mots a 6.00

Etrsnger .... n1ROIs MoIs. 8.00

DmacrTUR
CIa6ment-Mag/iore


6


0


J


OUOTIDIEN


LEr NUMCAO 15CENTIMES

1-- .a in i u ci i inaiar&eou non me seru n
I~. irendus
REDL)ACION-ADMINISTRATION
4i IL:E KULA. 45.

AD MIN ISTR)AT EU
Axthaur Isidtore


A quoe l champ des ravages a'cooliquei Et it apprit qae c'6tait plus (Q*
LA SE M A IN E Y UI FIN IT E merait *aisi consid6rablemeat reduit. vrai, ia chose ayAnt 6t6 anconcde pI*
Sans computer, avec cela, qua m6me sieurs jours A l'avance par le savant
parmi ceux qui po2rraient encore se astronome Pierre Eh6art.
AU T LE PSSON. dagonne atour d sa tte, av rocurer A domicile les boissons aleso- a Ah sa'ria t-il, c'et Pierre T6-
LA A T LE POISSON dragonner actor d sa t, avc iqes, le ravage de I'alcool perdrait d tille (om familiar de astronomye) qui
'on vieil acc-nt espagnol: terrain. noos fait cela !
A en croire un echo recueilli caette a quitId yi vini Quittd /I vini Ea elfet, qua de gens n'out janaii E, bravement, Isa miaitre b)uhonraM
semaiioe par le Matin, le ministry (ls Pou m' monttri yi vd m connlin.... l'occasion de prendra leur g:og que daus alia ei personal, dit-on, conjurer
finances s'inqoi6te de li question de loutile id1 dire quo je n'entendi fair les cafes et qui, coax-ci 6taut aspprim6s Pierre Eth~art de diff4rer Ia chose
lademait6s 16gislatives, c'est-&-dire de aucun rapprochement, quo je me pe noe entiraieut ni le b3soin ni I'envi5 de jusqu'a I'arriv6s a la capitals d pr6-
ce quo nous content Mesaieurs los di-, mettrais bien de voir aucan imitateur boire ua coup. sidint d- la Republiqae...
pat6s it Aesateurs. II paralt que, A part ie mon paillasse dans le ministt e des Mais le plus diitizile de la chose ) e- Mai, I.s astronomy s ne rapportent
leor di consiitutionne', des gratifica- finances ou dans M. Dautant, t que rait encore, je crois, do trouver chez jamais leurs decisions : avis a ceux
lions supplementaires sont habituelle j suis de ceux qui aroient et es < trent nous une autorit6, manicipale, gouver- qui pourraient Atre tents d'aUer s'a-
ment services d ces Messieurs, les- que toutes lea parties en cause out in- nementa!e ou autre, assez imbue d- la dresser au Pcre Sch6rer.
qe'les ~ 'vent A un chiffre respectable td6rt a fair la lumibre dans lea livres n6cessit6 d'une tell mesur, pour t'o-
ee quo, en definitive, nous leur ser- do ministdre des finances. ser en Haiti. JEAN Lu FU;REThER.
vons pour lears services. Connaissez-vous le geste d' Taft aux
Et alors M. Pougat so demanderait .*I Philippines? Avant lui, on y condom -
si, some toute, la R6pablique no gs- mait I'opium on q.aatit6s extraorli- A ] | 1
gnerait pas A servir franchement en tiGLV .vE 'RMANB'eTE. naires etles ravages de ce narc'i,4u Auue 1 II
or lIa indemoit6s Idgislatives et A sup- d6tiaient les efforts de tous les Nel-on
primer, por parler come notre rA- a baauconp parld de greve ces D nis do pays. Consequences entendues
dacteur, t routes lea autres faveurs ,deiers. Sans doe t a, que s Sans fair ni une, ni deux, Tft n-s ntnd
prdcedemment accorddes." exloitatronear.culires oute d qaoi r na aua Philippins quatre mois et demi
Or, si 'on pense qua le traitement a lnc pour renoncer A 1 usage dL l'opium : L.es impressions ddfavorables qu'il avait
badg6taire des d6puts, -poor no par- o sas ps irop pourquoi on a pri ceox qui y talent adoonds devaient, inspirees dins les premiers jours ne sont
lor quo de ceux-.i, est 300 dollars ne sais pas rop poursquol on a expri- dance ddlai,ou se fire soigner ou lai- plus les m mes. El'es on: chang da (out
plus une prime convene de 200 o, s ttdes craintes qua le roangent r ser e pays ; et pass ce d6lai, la circu- au toLt deouis que le tex-e official rendu
moit an total 900 gon:des, et que le n s nrat das noe pays. lation daus le pays de l'opium devait public a fait conniltre c.s projects si di-
chiff e qu'il eCit fall lIur payer, Wil L A grrven'est-elle pan d& end6miquetre interdite Atitre de product dirge- versement commeatbs par l'opinion. Ceux
fellait leur donner les 300 dollars d'in- i grve sell e pdan situation m e reux qui poussai at dernierement encore des
ici e? ell sWt dane la co astitution mnwme
demnit6s budg4taire", ferait environ do nos ouvriers, surtout des joarniliers, Ce qui fat -lit fat fait, et c'est ainsi cris d alarm' centre les propositions de
1500 gourde a taux crant, o d d d momentont iqules Phlippinsfurent sauvs I'm- Monsieur lames P. M Dnal parent por-
mesar ofurayd de la difference -600 qul, us ords dsertent les chan- poisonneomeut chroaique par opium : tant honn'Ces et de bone fai dans lears
eurdes par tete et par mois 1 que rs. itrdess s'en f6licitent d6puai. conv:c ions malheureusement trop prima-
M. Pouget penserait encore devoir etre Au Gammp-d-Mars, derniirement, le Mais les Philippins no soot upa 'ea tfure.. II est br n d re Saint Thomas et
moindre que les favors oa calypsos travailavait et susendufaute de bras Haitens,etnousn'avons pas ici de Taft. de voucher.
e u leatravailavaitet uspendufaute de bra; Avant, quiconque dmettait one idie car
qu ns ur accords habituell- en manire d'encourgement, on aug- c o li disai ou raconait des pan-
mente Li paie ; rieon n'v fit. Pendant e APOPSDECO TE nations projetees. [.es engagments contrac-
Non, j'aime croire quo cis mes- temp, deo nombreux Ieurs ddabu- A DE O de rde voe r ai
sieurs eont calomnids par la rumeur laient da-s les environs. C'est bien d6cid6 : nous somm2s g a- vo sin'au voisin, .llaient constituer un'dan-
publiqua ; ils no nou' reviennent pas -- Voulez vous travailler ? laur do- tifis de la com6te et out-on Jou6, on a er imminent pour ia jeune Rspublique
anssi chei que cela. Ot vaut nous in- mandait-on.-Non, r4pondaient-ils avec tne pourrait plas rien centre. libre et indopendan:e.
disposer contre eux et nous fire croi- la plus grande simplicity. Et pour- Schaunard, one fois, trouvant q .e I1- I: -dvi.ndrait avec .' Chemin de fer de
,- en mettant on ligne de compete ce quoi done? qu'est-ce que yvous fLutes poqe de ss e ances arrivat trop Donal on ne sat enfin quoi de p
qa' nous font aux budgets deEdci .An i no contiuaient-ls ig6- vite, menaait d'aller porter plainte au tileux, e si cela ne devait pas re l'an*
t',f n-quI os auce cobdterait plus ch r ce t pas e, et a pr bureau des longituds, afin que Arago ncxion. cc serait assur6ment avxc les ba-
o -que sauce coterat plus chr S ce n'et ps la gve, et la ire pt y mettre bon ordre. nanes tigues une depossessiongenerale. On
qae le poisson. des gr6ve, je.ne m'y connais pIs. Le trait, si naif qu'il soit, fut renou- ne trouverait plus de place ou planter sa
S* Enfin !.... veld, presque do nos jours, sons Domin- tante et la route dipartementale serait re-
SOUVENIR DE CIRQUE. *g ase, non par uD simple bobhme, mais tire A la circulation des voyagers in-
par un ministry de t'intdrieur haition, t&rieurs ; le courier meme n'y passerait
C'est spas mal comme spectac'e le VARitti DA CURBS, rapporte-t-on. plus.
petit jeuquispasse ntre I miniV- On dtalt dans l'attente d'une d.lipse Dans ces conditions toot le monde prt
tire des finances sa commission de Vous av, z dd lire dans le Matin qua do soleil et, Ie jour vena, chacan s'ap- peaur. On cria centre la pieovre don't lea
vrification at M. Caie s Dautact ioun le Dr Nelson Danis, le I vainqu~ur de pidtait; on so procurait partout des huit long; bras avaient dijA raparI le
bravant l'autre l 'alcoolisme, eat rentr6 en Haiti, pour se verrea funds poor pouvo'r lorgner le grand air do boo Dieu et l'enfant lui-m6-
D'ane part, le minist.Ar des finan- romettre au service des alcooliqaes..... h6nom6ne c61este, ot cela causait dans me, le petit hire inconscient scotaft in
ce Dpr6vient M. Dautant qu'it ne le qui veulent gu6rir. a ville one sorte de fire. premiers spasses de la terrible asphyte :
prwdra de vue qu'apr6s v6rification de Cest bien IA, on effect, ce me semble, Or, Dotaingue tait en tournde, et le il fallout bravement s'en d6fendre.
s.a livres par la commission tan lis la principal condition requise pour ministry, qul 6talt, comme tout minis- Alors routes les fibres patriotsiqes se
que,de l'autre,M., Dautant press celle- laisser la boisson a : Ise vooloir bien. tre haitien qui o respect, on fervent remutent chez les plus reaseigads dans u
I de l'entendre tout de uite l'en Si, parfois, la volontd seals do client, de l'ordre quand m me, 6tait on ne accord de sentiments unis ; les aisensi
asPI e et lai dem ods do no pas lais- ou du patient, comme vous voudrtz, ne peat plus derang6 par cette panique bles fitent entendre une scale voix it Is
er pasr la journoe du lendemin suffit pas et qu'il soil vraiment nces- cr66e dansla ville par le coors iDflexible muetteplainte months tr hautiusqu'A Dieu
A p ou lendenn. aire que la science pr6cieuse du Dr des astres. pris A timo.n, et il recut les supplications
A l'etpoqqe od j'stais gamin, c'Atit Nelson Danis lii vienne en aide,- ltou- II avait pourtant pris toutes ses me- do petit enfant devant la mere affolde. Ne
tat mon plaisir, au C rqae, da voir la jours est-il que j'ai raison en affirmaot sares poor quo la capitals no pot bon- nous laissez pas succomber a la tentation
,A* UaWe traditionnolle entire le que cette science, mi pr6cieuse qa'elle ger avant la restr6e da Prdsident de sa du con rat et dilivrez-nous de Mac Do-
tloss e fac6tieax et ton inteilocateaur soit, demanded, poor amener le succ6s, tonra6o: la veille encore, il venait do nald, tell fat la prikre du soir.
itael. le concourse indispensable de la volont6 fairs publier, an son de tambour et du Tout le monde se montrait auste:e a
La scbAe cosristuit dans une alter- doa malade. clairo, la defense formollo do circa- rien ne part adoocir i'effroi momenand;
roton simalde entire lea deux person- Mais qu'ilt eat4t possible do se pas- ler apr sept bheres da soir et de so I'intcress6 directement en cause ne fit au-
6, It laisuae de laaaelle il fallait ser do Dr Nilson Danis, si seu'ement rUa r plus de quatre, m6me poor as- can movement de la main et 6couta les
- airt 1xI mains, otre paillasse, on pouvait, en Haiti, adopter Is measure sister un mourant on agonie. Ma'grd murmures.
tr6tforte guetle, d6s leos remibres radical que n'h6itont pas & prendre toutes eo prdeautions, voll qia'n Au contaire, les inquietudes grandis-
Ie, prenait la faite et faisait d6- certaias Etats de I Union amdricaine, at 6vdaement ioatteoda wemait bouaever- saien, g6antes, et se rlp6taient dans a
-Maerimaet le tour de cirque ; maim, qai consists purement at atlrement A aer tote la ville. cho qoi assombrit le patiotisme celai-
s_ q'I 'aprcevait quo son adver- former los ddbats d'alcool. I o Qai doeQ a annooc6 cot dv6ne- ci 'se reveilla de sa torpeur pojr encoura-
tire valt Iair fatigu6 et s'arr6tait poor Voua me dires qu'il restorait toojours meat t comet le salt-on saols-je a ger cetaines_ Imes dfutilantes. L'hyomne
U9smas, il braudidmait A son tour son la resource de s'approvisionner ch'z meai sa e oe a'eaet pas doe la pro- mprim6 en dastres paroles plus sonors.
*caq*UO *ot r6p6tait, ea le faisant soi. Sane doute ; mais il fant convenir pefande? I aorm-t-i. plus graves, coudaist le pelrinag et le







pileria convert de rouge invoqua I'int:gri-
td du Sanctuaire. D'un b3ut i I'autre do
chemin on couvrit le sol d un grand denil
ei Ie bedeau plants la crosse sur I'ancien-
me bone aux cooleurs nationals.
Le movement fat magnafique, edifiant
er I'admtration presque generate encoura-
ges le beau geste ; la pritre fut dite, la
neuvaine commenqc ct Dieu pour la Nation
travailla son oeuvre.
Par ailleu's, le came p &sida aux ir;-
vaux de ceux qui Cxiu.cnt. Le grc.upr
entendit attentivement les craintivcs do
I6ances du ceux don't il s est charge ; d'uii
common accord il examinait so'gr tii e-
a n les motifs avanctes dev.,nt lui et see
Seux s'ouviirent laIi'Ces pour IlC lire, e,
es mesurer.
Ce fut pour ainsi dire come dans une
officine, I'anatyse se it comp &te. Clih-
que mot. cn que cr, chi que sati got
itt pes6 dans le grand conscil d Wib:-a it;
sns le dire aucunement, les uns et les'
-uties saient religieu ;ment &cou s, ceux
Li sans le savoi-. Le patrio ismec devint tine
tois encore ua bloc entte les mains du
g rJien qui, la chute tt le co.le c n.1ul-
tls, b fla et eplat<( ce qui ft r men .s: .
C trm \aIil se tit factlce- t .OUS unc IOT-
mZUaussi strict parcel qu I s vues tclrit
tIjncL'c cient horn es.
"Ceci n'est pas assez b)n, ac.ep:e/
pluAti ce qui ira mieux avec le people
qui le veur, "il vous aimera dans le iravail
quc vous luI apportez, lui si assoiff6 de bk'-
% ~rae colnimn cle le pI vous propocz, di-
san A pcia prs 1 l'.Iccutnt a monsieur Mc-
Djnald Ayons tous les deux contimnc ;
arrant ons nous sur les points qui d'i eCnt
*iftant bg, antr Ia N.t oi et vos capi aux'
Sravailions ensemble a.:ec sagesse, avec pa-
cence et prenons notre temps pc ur blcn
aire."


L's ch )ses sont encore rousscs plus loin
su- la tavorable impression do contract Mc-
Donald depuis qu'il etc aussi connu : il y
a qu la sanction topulaire complimeate
hkluemeot I'Ex&cutif d'avoir etd si directe- I
m nt on harmonie avec le ddsir National. 1
Ceox qui parent loyalement, ouverte-
went, demrnident corps et a cris la sanc-
tion legislative commre pour dire A leurs
reprisentants direct's Occupez nos bras,
donnt z-nous du travail, multiplitz nos re-
'ourccs agricoles en cornmencpnt par le
contract que nos voix. r o. cris, nos pru
res out d m nd6 A I''iEcutif ".
CHARLES VORBE





RENSEIGNEBMENTS
MEi rO ROLOGLQUES
O l>sex'vatoire
DU
S'-'MINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
1V t .t) 22 .2 V I'. qo0


BArom~tre A midi

T.~mp6rature im in C- MUM
km ii ImUtKf


762 m m5
21.3
33.5


Moyenne diurne de la temperature 24 9
Ciel nualJglc surtVLUt I':,rd.-mid Piuic
A 8 h. 20 m. marquant 6,8 millimttrcs.
B.rom& re igcernment en baisse.
J. SCHeRER.
Extrait
Di 1.\ 1.01 I; 30 JUiLLET I886 .UR
LA Loi SANITAIRE
Art. 3 5 -- Dans chajue po t d- la R4oo-


Tels luient A peu prit les p;opos cus 'i le, ]a diretin sup/rieure de la sntd est
ce, ndus c, compris que le Consecl des se- e(crcde par le Magistra' communal, ou A
ret.i-res d l'-at et monsieui le Prsadint d ttut, par le premier con.cille', assist
de la IKpub ique avan ,ient sins dil u e Ju jury rrlical.
monsieur Jumes P. M.\ -I)onld au course Art. ;'6 l direction de la santi in-
Jes deb ts qui devaient durcr une annbe. f'orne de l'dtat sanitaie der provenances, et
i.- api'aliste -,- gnida pranquement ,ar Irur done la ,bre p-atique, s'il y a liea...
i opinion I opulaire don't les b-as tormeront N. B.- Ccs articles se passent de tout
:e capital assoce ct ii ti conrairre lh pen- crmentaire ec indiquent sutfirammeat la
3fe nat onale | u No 42 ,dans Broadway ha4archi d ap laquIlle doit etre faite la
avec tous ses desirs. L-. bureau comprit police santaire de nos ports ..
pour ne pas s intitnider,et la corfince ta
al.rs 6ablce dans ure mututl'e bonne fo I s dansent quinze heures
DI).- is, Its conditions contract uelles se on les porte A h6pital
-'1reLatit en le e gouverntinent et le ca- Matin de Paris.
pitaliste au fur ct i measure que les piries On mind; de San-Ftancisco aui jour-
onibatenw d accord sur les points en 'cbitt. naux qi)o le concours ,e danse qui vient
Unc virgu e se vit discuter toue one lour- d'avotr lieu dians cer e viali a en les risul-
aoe, un mot demand une semi ine entic- tats les plus b-i;lan's. li s'.gisslit de battle
re avant d ~'re adope. () s'en allait et le record de I endurance. Six couo'es se
reven:,i- pendant un long mois ponr con- sont par i1u'ie ement distingu6s en dansant
senctr d unc phrase, d tu article do con- qui,/e heures de sa:te sans aucun stimu-
trat. lint !
Et le Lbejr fat epinia re pour les ;ep',- Ce j yeui recordd les avit m's dans un
sentiants du pay, et A l.a tuie de mille l.i- at s pitoyab'e qu'o a dI les transpor-
vigues, do mile voix dcou 6es et suivies, ter aussi o A hoai a .
le contract du travail intensif prit une nou- I's aimuient trop le bil I aurait dit
velle torn;e pour renwi re cette fi. sous les V actor Hug-.
aspira.iont populaires ; tarnia
Cc n'est plus la bare effrayante d6vorant ni
nos corps d~ji si amaigtis Ce n'est plus DE.PART
I'aven uiier qui cherche uu bien qu'dl re Kir-;s oi Mr W P person M- et Mile
peut trouver chez lit ; et cc n'tst plus la I i niowe. Mile Girard M' E-n. C-rard,
rou e stir laquelle on ira se buwer centre Y'r D. Vilain, Mr e: M-ne Th. Pico', H.
une btrr1&e' fercrre. C'est ce qr on re crc- Lab dc'u.
yait pas, i n que ce soit Mc Donld qu Revue du March6
on ne connaissait point
Le con rat devenu offihiel par l'investi'a- Nous entrons en plein dans la morte-sai-
re du conseil des Ministres et de mon- son, en consequence le march a 6tL tr6s
,it ur ie P 6sade-t de la R6publique, es' came durant la derniere huitaine.
rendo public. afin que chaqae citoyen re- Nianmoins nous avons enregistr oneo
connaisse en son tout un pen du souffle de petite hausse de la prime qui a durd just
%es anciennes observations. Chacun sent qu'A jeudi martin. Nous avions atteiat le
dans les articles qui le component une id&e taux de 450 olo ; mais nous sommes ua
persoonelle A lui pour vouloir la conseriver pen plus fable denuis deux jours et il y
et sainsi de suite, depuis les considerants eu an recul de quelques polo s e* en clo-
jusqu'A la derni&re clause de sanction. tore, hier soir. il y a avait vendeurs i
Aussi, le project laisse exhaler I'odear du 443 olo-taux d'ooverture cc matin.
coeaset par lequel il a passe et qui ne fati- Traites sur France :On fait tr6s penu 'af
gue nullement l'odorat qui le sent. On le fires en traites sur France.
voit bien pr6cis, on le lit facilement et on Le course que nous vous signalions es
le raisonne sans embarrass. A son analyse, rcsrt le meme : a2 '4 0l0 de prime.
les yeux en sout 6tonies mutant que 1'es- Les ch6ques sur Paris outn et vendus i
pri qui veant peser paraimonieasement les 3 3140ol-4 010 suivant valeur et signature
mots de tezte. On demand I o0o de prime pour let
L'opinion s former prompement sur lets cheques sur New-York
sag gements pris des deux c6tis, entire les- Tiores. Come nous r'annou;ions prd
quels on sent le capital do bras aussi fort ckdemment les litres du gouvernemeo
que celui da contractat et elle se tait soat u6s ferme. Les ditenteurs no veule.
uasnianmemet bicaveillant dons a coae pas s'en ddfaire.
batne qulade. Lo wrrifgew de dea dmineaes 4


f plus ea p',s II arrive quelques lotins do
sod poor lesquels on demand 32133 ct.
Pirt-an Prince, le 23 Avril 910o.
Lies sondages de l'a Eagle *
Mosaiter le Diracteur,
On e-'*t 6tono6 d4 voir I'Eagle, navi-
re amdricain op6rer des swndages dan.
la ra4e do Jaemel sans quo dms proto--
tations n* a'6levent des emara hal iens
pour a'opp'aerA cps travaux attentatoi-
rei A la poaverainatA na'imave E on
deman e., auxieux A quelles fi t a'op. -
rent ces sondagea.
I y s envi-on d *nx a i quo ce a',a
mer fait cam opAr'ionrm i tta r no rad s
avec I'autori-a'ion ia ( uv irnma,-''
hlititioen ; ce font des travaux oci-ntati
Que i o rasui, ia dans le bat d'tab i
des carts marine, acenallov deqtin* .
aux ce)mpagnies de navigation et A la
maria e amAricaine.
L'rs di p*osagi de I'E yle aux C ,ys,
Ie G6 'r ,l Simoa. A I epot *i d(igA'I
*vait uas6 d s irqtra o'tio,'t d.ny so-,
dIoart.imnt poei q 'i I ofti i fagq
sett trait4s a.-e baaniou tt'Agar I .t
p'-ir qa'on leu, facial' ;' la t;i U l
11 'y a pas I ei d, sd'aarme" tie la
pr6,eeoe danq nos sAux dt ce nt tvire
arn4rica n d int la mi,-in a ~'4 rinou-
rag6e et au orii6e par no r* go ive ni"-
meat.
TJ ibane du ( Mat n *
Ua tW 6grammi fanAbre rr, h n- an
nonce la mor't au LimbS di M. 'Pi'rre
Barome re E F-cr, une victim d, 1'a-
ve le d,'i Mo iiaur IP.erra it tro-
m6 ro mAeit;ait ceptendlt, d I ive en#
raiton des belles qua'itd- doat il 6tait
dooA. I atelligent, eel tired et lab )riusz
il faisaic ccnevoir di l4g.'imaa 3.3 )o-
rances. Aaassi est il ur animm )nt re
grettd do sea parent's, de si- amnat et de
tons coux qui font couuu et qui vo-
yaient en lu uan jiaue I I)mine d'ua bril-
Iant avenir.


VENTE
SUR S ISIE IMI OBILItIRl

II sera proc6de le lundi que l'oucoup.
tera virgt trois mai, mil neuf cent di&
dix heures du martin en audience publei'-
du tribunal civil de Port-au-Prince A&il.
judication au plui offrant et dernier oCo .
ris;eur: 1 0 d'use proprid 6, sise ea la
ville de Port-au-Prince, commune et a.
round ssement de Port-au-Prince rue doM&
gasin de I'E at, sans nuamro, borne, .
voir au nord par Monsieur P esq'uhi
ainsi appeal, au Sad et A I'Est pir Monsim
Suint Lou s Loum6 e a 'Ojesit par I
dite ru" du magisin de I'E at. Sur cette
oro.rile 4 qat measure dix hurt piels envl..
roa de f qide sar ire ne pieds enviroa de
Sprotondeur eit coaitruite uie maisoa bumn
Je d, ut pieces, couverte parties en issasn.
es et pm te en vieilles,6'es. Elle est eclhi.
re A i'E;t par deux vortes, A l'Oaest par
deux pornes e une feottre avec galeriede
c: c6:- ;
2 D'u e0 au-re proaii 6. sans numaro
s tu:. en la mLnme ville, marines commine
et arroadiisemr nt, dans la di e ru; di Ma-
as'is d- 1 E a,, dins le corridor dit Stint
Rome et de la conteamnce d'environ treute
..i-.,s de f 4de sur Iretn-e p-edq enviroade
,rofondear et borne au Nord par le dit
- rrnda-'Sint Rime au Sa par la dame
F.ancilete airsi appel6e, A I Ent par I
sieur S'gay ainsiappel etl Al'Ou st par Mi-
J m n ,eiie Lou'se ainsi app-lee ; sar cede
propri, 6 est bAtie one maison base de
deu( pieces co river e en aissintes et eclairde
auI N Jd par 1 e porte, A 1'O est par one
o'te uric fen e re ;
3 0 D u ie tro:s e n proprie:-, oaijoors
sini nurn&ro, si u6e en cetre ville, quarter
de la S mine, rue de I'Abbitoir commu e
e: arronJissement de Part-au Pince. C-tte
propr i 6 -st b irnee, sivoir au Nord par
M darn: Dj.s)ai .ille ai-si appelde, au S J
par Monsieur Horatius ainsi applied, l'Ea
pir M dcaoisIlle I:[r s ainst appd.ie et i
I Ou-s- par la dit: Rue de 1Abb itoir ;elle


Direction C ide Ia Recetle el de la Dipense


Inventaire oni Elat g rn',ral tant pd,' pios i que idt's I ivres de la Di-
rection G6nerale die la lIecette .t d. la I) pense aun 27 janvier 1910.

EXTRAIT
Une liasse des recus provisoires performs concernant
l'einprunt de 20 Aoit 19M.) s'6levant iA la sommi de...... --. 2.388.408

VALEUR incornpltte du fdit des recus suivant versa-
ments faits au Cap flaitien e- aux Gonaives :


Premier terme : C Czaykoski Cap-IlHaitien .... .. ....
Deuxibme terme :C C-zayk ski a
Deuxieme terme : Richardson Gonaives ..
TroisiLme terme: Czaykoski C- ap If titienr.......

3Slevant A la some de Gourles ......-...
VALEUR incomplete dn fait des revus suivants
non rentrds au livre de Caisse du 13 Octobre 1909
au 10 Janvier 1910. pdriode de gestion dA 'Aide
Caissier, Monsieur Th. MATHON faisant function
de Caissier, lesquels ont 6le remis par les partici-
pants-proprietaires, en change des Bons A eux
d61ivrds, savor :


13 0.tob e, Re(:u d3
23 a Requ de
27 4 Recu de
27 Requ de
27 Recu de
28 Recu de
5 Novembre, Recu de
4 D6cembre, Recu de
4 D6cembre, Recu de
IU D6cembre, Recu de
23 D6cembre, R,'ea de


I


I

I

I

t

I

S


Malame Descnarets
Mr. Bacha
Mr. Bitber
Mr. Bieber
Mr. Bieber
Mr. Mattdis
Mr. Bieber
Mr. Richardson
Mr. Richardson
Mr. Graeger
Mr. Bieber


2/4
4/4
46

314
V/4
414
414
413
.a


7.000
7.000
20 000
00 54.000
.. ....... 2.442.400


300
2.000
1.000
3 000
2000
1.500
1.000
. 6000
24000
1.500
6o am


Formant la some de.Gourdes 2.


A laquelle sera ajout le reeu appartenant A la
nouvelle administration poor 414, Ph. Kieffer,
s'61evant A la some de-- ..----- -
Formant ainsi le montant rMel de 1'eaprunt G. 2 50010
( Sign6 ) F. VILLEDROUIN.
P' J. Charles Presoir : Alesandre MOISE, P6tlon PRESSOI,.


I -


*1kZOPOW airAI







01'Win-ceO deaviroon vingt pieds Iotel de France
des clUt piedi evi:o dedo rance
.de so". -St c. pop-itt est conos- Par Prins Willam I viest d'arri-
.tc ue mfison b s e de deut p6:ee cnou ver la bonne BIERE HOLLANDAISE
ea ajsantes, ayat galerie I'OQuest d'ARMSTEL, ddj& connue des nom-
Sclaisrne Psr u1"e por.e 'E.t uare breux clients de I hotel.
au Nord, u ie p3re et deux feno- Prix mod6r6 par caisse et par dou-
A 0Oaest. zane.
Cs immeubles oat 6i saisis i la re- Ohampagne Fommeryet Gre-
do sieu Siint Lou; Louin nropri6- no.
deneurant et donmictiii A Port-au- Vins moULaseUx
cc, yant pour avocet constitui Me
ceiard, demeturont en cete vi'le, Mme A MAITAE propriitaire.
il:ction de domicile au cabinet do u.. ....
avocet, sist jPeor -a-Pf ince, 124 roe du d
tie surc lesieur moine Jules, pioprid- A vendre
if.e, demeurait et domicilip galemnt ii AU No 55 de la Rue Roux, an hiut
,.au-Prince ayant p3ur avoc ca onst i-delam a IM coigaret
06 Me Luc Theard, demearant en la m- Habaner a n rix de 8 paquets
-. vi I., ptr prnc&';-verbt0 2u sieur Clitan Habanera orix do 8 paquets
e Pongon, huisier du tribunal decas- pour I gourde et 2 pour 25 centimes.
06on d! la Rtpub iqu -, s6. A Par u-
prince, de-neurant e Jdm c li en la due
Vle, en da e du mercredi neuf fnvrier mil
af cent dix, vis le mae our par e u- A
aCde P4iy de la stc ion Nord de PI,, a-
Pince, ..:'eg S iC o:,;zc ftvrier de I* me-
*e inDe folio 292:322, cause 3923 du re- Le vapqur Alleghany ayant quit-
istre n 4 des aces i liciatres e.c, et t1 New Yotk Pudii 01 courant pour
tmsri aiprc, dno icio1110o au saisi, aule Cap H i'oin, Port de PAix, Gooai-
hireau d-s hypo 1qu s de certe ville y-es, Saint-Marc et notre port eat at-
dizsep" :ivrier mil nfuf cent dix, au n tend ici vendredi 29 courant, parti-
866 an vj!une 2 H. ra dans la soir6e pour Petit-GoAve,
La Ji:e ad, .. ion ura I.ej su la mise MiragoAne, Jdr4mie, Savanilla, Carta-
Spriz de cent oixinte c n- gourdes fixde gena, Santa-Marta, Kingston. New-
pr le cra.inc er poursuivant cure les char- York, pregnant la malle, fret et passa-
de I'r-chc:e Fait et rlig6 par Me gers.
or,:- \ Lird. avoZt pou-suivant aujou--
dhui .4u-i i av, i mit neut cent dix.
P) -43u-mnzce, le 2" Avril 1910.
L.oNs, VIARD, avocat. _hilpIHP


KAISON DE CONFIANCE
14R t.RAND'RUE,

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
RPpublique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Varidt6 d'dtof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap voit et bleu d'une
r6elle supiriorit6.
COUPE MODERNE I
PROMI'TITUDKI SOLIDITE I
L'Atablissement se recommande aux
clients les plus dlicats qui appr6-
Clent chaque jour davantage le FINI
de son travail.
Demandez chez Joseph Sain:-Cloud 'a
ResUaurateur de la Sa.nti et des Cartes p...-
Iam Illastrees.
S--Avis tr6s Important
L'A, erican Bar
PLACE GEFFRARD,
A c6 6 de Ii Pharmacie W. Buch.
Se charge A liver ;ux Cercles, Clubs,
SI'occision 'es marriages, baptcmes ou
dautres fie s :
'Rikre allemande a la pression
pI ifts de 5- litres ae;: tout i'appareil
dctesi. e, un gar'n pour servir et les
vertes.
Prix en or amnricain ou en Gourdes trts
Coder6
FRED WV KATaCH, propridtaire.


UumJ Ial y nmYuT1uuu nuu

Avis

Le st amer a S-hwarzbourg i. ve-
nant de King~ton, e0t attend ici mar-
di le 26 courant.
.II repartira prob blement mardi soir
pour Patit-G Ave. MiragoAne, J6r6-
mis, St-Marc, Gonaive-, Fort de-Paix,
Cap-Haitien, Puerto-Plata. Sanchez,
Samana, Poerto-Rico, St-Thomis, Ha-
vre et Hambourg.
*
Les persounes d6sireuses de voya-
ger roar I'Europ- dans le courant du
mois de Mai ,oit informdes qu'pn pre-
nan* le steamer *Prwaident*, partant
d'ici Io 14 Mai 1910, elles trouveront A
Slant-Thomas communication avec le
steamer w Westetwald .
En dehors du charme quo leur pro-
curera un voyage de Saint-Thomas A
bord d'nn aussi joli bateau que le
K Westerwold *, elles pourront, grace
A cotte heureuse communication visi-
ter Kingston, le Sud d'Haiti, la Do-
minicanie, I'lle de Porto-Rico et St-
Thomas.
Port-an-Prince, 18 Avril 1910.
G. KEITEL & Co, Agents.

F. LONIEWSKI
110 Rue du Rdservoir
Grand Clhoix d'Articles
de Premiere Commvnion.


~et Harna dezder25ti'a 40-C.
toaI as umno pourqn o i acehomrt~er ds oiu. e c ,, ai
Cabrioet A our c. le C hque rH..ltt*Murray Af.L-) x
t E4~4pouv %0l.r ntusepn e t.dotienIsi-quatre Anre 1
So. Iur S Absohu de atin Grat.islcI- misu
Pri I1697SifL3 5 7Is (4od lem* ste 4. nous I.d--ephsmander sI
bord hmLiu V ,,~eur A N, I o ar matso crtt 'e gerteio. dI -4rr,,a
e~tf ~ gene.do v lt s "MI. purra"modetr ,n z, w di (i .
mt W pru&I*tfl elap a .rnot eo t bmponnedotagie.. acrleURAommercSe5.
gm Onobe eciah s daO. to..utLA blecatmonde.ulll r
Le rdujapS No. 210O


dluau=


Gentilles demoiselles
Voolez-vtus rester toujours les prin-
ceasea do 1'616gance ? Passez A la
Mason Universelle
io6, rue do M g sin de I'Etbt,
voir seo jaquettes demi longues At *es
jaquettes co,,rtes couvrant A peine ter
haoches, dtgageant la taille et favo-
risant la lig e. Ces deux genr, s de
jaquelte detiennent ; (;tuellemeni en
France I'accueil le plus entihousiaste
et rivali-ent pour obtenir la couronne
du chi.'.

Les Cigares du
Centenaire
Se fument on pau partout dans la
R6pub.ique.
On les penut acheter :
PORT-AU-PRINCE, --- 25 Rue des
Miracles, 51 Rue Roax.
A JACMEL,--- Ch*z lHugo Jensen, La-
fonta-t et Bellande.
AUX CAYES.---Chez P. N. Neptnne.
AUX GONAIVES.-- Nicolas Golt'ard.
A L'ANSE- 'HAINAULT,--- Chez Ar-
thur Drouin, Piard Youanco.
DAME-MARIE,--- Chez Vve Harmoni
Bribre, Fernandez at aill'urs.
AUX BARADI RIt4S. CGqz Clodo-
mir Diouin.
AU CAP-IIAITIEN, --- CLez Olivina
St-Ande.
PETIT-GOAVE, Mr Robert War-
mington.
GRAND-GOAVE, --- Mme N6ocls
Bellevnue.
PORT-DE-PAIX, -- Madame Tallia
S int-Eloi.
A SAINT-MARC Chez C. z'*au frbres
et Edousrn fils.
A JIRI9MIE, Dans tous les coins de
la Villa.
La Fabrique serait heureuase d'avoir
ties agents dana lea localit6s ou elle n'est
pal encore reprdsent6e.
Toute recommendation avec s6rieuse
et bonne rdf6rence sera appr6cide.
EUGENE PRIN,


A la Metropole



MAISON JULES LAVILLE

93 RUE DU MAGASIN DIE L'ETAT.

Les Families ct les Gourmets sont aviass que les dblicatesses suivantea
viennent d'arriver cette sAmaine.- Par suite d'arrangements mpdciaux avec
les tabricants, elles seront vendues A des prix exceptionnellament avanta-
geux.

Anchois en barillets I Caviar
PAtls de foie gras truflns Asperges Fines
Saucisses de Cambridge | Champignons de Paris
MORTADKLLS DE BOLOGNA Trufles, Pe its pois
Saucisson de Lyon HARENGS MARINES AU VIN BLANC
Boodins neirs Filets de Harengs fumes A& 'huile
JANMBONS D'YORK Maqaereaux a I'huile et au natural
SARDINxS FUMIxt DE NORVI:Gs Sardines sans arktes Le3 d6licatess

Gros Bloaters de Yarmouth fum6s A P. 0.15 et 0.20 cbacun
Fromage PAte grass de Hollande double creme.

Fromage de Monster

Lait condense Nestl6 --- Beurre de Normandie
Confitures de Fraises, de Framboises, d'abricots et de Pron-s de Reins
Claude. .


PORTER


m Tennents


Biscuits fins Sauce Tomato Samce d'Anchois.
Moutarde en poudre de Colinan's Pickles au Vinaigre et A la moutarde.
Poles verts cass Lmatilles Fruit. crisftalli6ns.
Bonbons. Raisins do Corinthe CURRANTS, Raisins sees
Prune d'Eato, Figae P sboee, ee, etc.
CORN STARCH petites et Gfosss Borrus.
ArMriag rgeIsUer deo vions fralches. Venez vou convaincre des avan*
tags a vsno Oe


__~ __ L -


Cot homme fut sauvi par

L'EMULSION SCOTT


SII y avait plus d'un an que
j'avais perdu la santE; je ne pou-
vais plus dig6rer les aliments, la
nourriture me repugnait, je dor-
mais mal, le moindre effort me
fatiguait, mon poids diminuait
d'une faqon alarmante et i'etat de
ma sante en general donnait lieu
aux apprehensions les plus sE-
rieuscs.
."Vous jugerez quel fut mon dd-
sespoir quand deux m6decins dis-
tinguis me dlclarn;rent atteint de
Phtisie pulmonaire.
"Ce fut alors que le docteur Carlos
Fuertes Picalua. un des savants
qui par leur snvoir profound font
1honneur et la gloire de la Facult6
de IMcdecine de Colombia, apres
un ex..mcn soigneux. me fit prendre
I'FMULSION SCOTT, et six dou-
zaines de bouteilles de ce rem6de
merv -illeux ont suffi pour
me guerir comp1itement."
MAXIMO NUREKZ
Plato, Colombia.

SCOTT & BOWNE. Orogulstes. New Ye t
Preneh m 2.
neil mqtt








American Bar

lee-Cream Parlor
Place GefTrard A c6td
de la Pharmacoe W. BUCII
Arriv6 par STS ALTAI
EVANSVILLE STERLING
la bre favorite de Port-iw.Prince
la douzaine 112 bouteilles G. 7
Ie baril do 10 dz. 112 bout. or P. 1'2
WATERMAN'S Fountain Pens
saperbe collection de or P. 2.50
A or P. 5.
Clip-Cap pour lea plumes G. 40
FRED. W. 'KATSCU.


NESTOR FELIUI
Excellent tailleur avantageusemeB8
coanu do touted la Republique vieat
de ronvrir son atelier Rue F6rou,
( Rue des Miracles ) No 6t,
Sa numbreaue clientele trouvera
comme touiours touted satisfaction
eour lea travaux qui lui seront con-
U'.
MV C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Douae avis i sa bienveillante clien-
tbhl quoe a maison WNo7, Rue Traver-
Sere eqt toniours biea pourvus d'une
vari6t6 d'6tof.es de la baute noa-
veaut6 parisienne.
QUALITY SUIP?*RUIRI (CouPS iLGANTIP
TRAVAIL so0lex. EX.tCUTION OMnPT-*
Pricsrds ,rdduitf

H6tel Bellevue-
Le mieux situ, sle plus con-
fortable.- :Champ-de-Mara.-
0'tw.i(nI reomm4* "vtu v2r a rn*v.


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs
Pour la R6publique d'uaiti


Tabao Soaferlati


LEVANT SUPRIEKUR (dit tabac d'Egypte) la Botte d
50 grammes
LsvAmT ORDINAIRi paper violet lisse, Ie paque
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune Is paquet 40 grammes
CAPORAL SUPERJIUR paper bleo Ie paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram
mes
(:APORAL ODINAIRa paper pite bruno le paquet
de 40 grammes
fABAC A PaRssR, Virginie haut gout, paper j.u-
ne, le paquet de 100 grammes
POUDtR SUPKBIEURI, paper bleu Ie paquet de
100 grammes
POUDIR ORDINAIRB, paper brua, le paquet do 10l
grammes
TABAC A MACHMR roles Meanu fil6i le paquet de
100 grammes


G6n6ral, -


Avril


1910.


GOURDE Cigarettes

le NINAS le paquet de 20
1.25 do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet do 20
it HONGROISES on levaut superieur
0.90' :20 cigarettes
do en caporal superieur
0.75f pa uet di 20
do en Mar toid Io paquel
e do eln caporal ordinaire
S70 Boadoa de 20
ELEGANTES en Levant ordinaire le
I do en capoiai sperieur p
0.70 Bou;dun de 20
do e.i Mart !and paper jau
t de 20U
0. .0 do en c-tpoial ordinaire f
Ilondon de 20
Ft-ANCAisKs on cA.Apral sauerieur
1.50 paq.,ut de 20
do en Maiylaud paper ja
Sde 20
1.50 do on cporal ordinaire p
lBondon do 20
SRoULtas en Maryiaul et caporal
1.20 portefeuill de 20
do eu caporal doux la boll
do en caporail orminaire
de 20
1.50 do la bolto do 10


Le Bondon do


paper rose, Is
t de 20
paper b'eun I
Bondon de 20
)apier rose, le
ne le Bondon
papier bleu Is
paper rose Ie
une le Bondon
papier b' u Is
sI up6rieur le
Le de 10
le por_.feuille


IZ'acremlt a~-eir J. LAVILIFA.


(:oi1sei'~.,. vos claarassrires it rcrnet e~ les viei~les t nout avec les c6l~~bros


Conserve w.vos chatssures et rcnemtez les vieilles A neuf avec :es c61ibres
produits de la
MAISON GRIFFIN

('Cu:1:ME I'our soldiers jaunes et bottines vernies
CfRAIK unotre et jauile, Pil'e hblauche,
lIQUIDEn poar souliers blancs ,in toite et et peau. Ntcessaire de voyage (n
botte l6-gante piur chaussures jauies uu noirts.
pC"ei:.1 i :. LIQUIDE pour nettoyage smell, s et talons souliers
jaunes.


EN VENTE


CHE Z


OZlel'. Joremie
Rotler Bouzie*r, Jremie
Envois dans les autrcs villes par post.


Rhuin


Ba rbancourt


7 HUE DES CE.SARB

SEULE DEPOSITAIRE
Si vous voulez boire du
Rhum Barbancourt,
adre ssez-vo' s au N ) 7 de la RUE DES CftSABS.
La Maison Barbancourt
N A PAS DE SUCCURSALE, NI DE REPRISENTANT EN PROVIN CE.


A de MATTERS & C"i
32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Maison Fond6e en 1888
Bijouterie. --- Argenterie. -- Parfumerie. --- Articles de laze pour salon,
salle & manger, chambres, etc.- -Miroirs et tableaux artistiques. --Serviettes
pour avocats, homes d'affaires, ministries. --- Bibelots 61ats, d at
rares. --- Articles de Bureau. etc.
Achat de viol or. argent, diamant, 6caille.
Reparations de Bijouterie. Lea articles vendus ou r6pars tsoot garan-
tis our uone priode dteormin6e.
AION DE HAUTB CONFIANCE et delPremier ordre.


LAL Mivi ,r IsOr


NICOLAS CORDASCO
157, rue Rtepublicaine, 157.
A su conqudrir en peu de temrnV la premiere place tant A Port-au-Princequ
dans la Province.
Le veritable succs don't elle jouit es dti an choix incomparable de ses mO-
deles sur fo-mes franQaises et ;t n"rir-iri nes d'ane l6gance irreprochable at
repondant A tous tes caprice- du bo1 goufit.
Tous ses modules existant on m agaii en to'ites pointures et largsurs lui
permettent de chausser tous les pielt', niitme les p;us difficiles; et la modi-
cite de ses prix est accessible A t )ut,-s I,; bourses
Toutes les personnel qui ne trouveraient pas A so chausser dans le magi-
sin spront satisfaites dans les 21 hein(os par un article fait sur rnesure.
N.B.--- La maison peut chausser; sans prendre des measures, les personnel f1
ne peuvent s'y rendre.
II suffit de lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler W1
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront reinplac6es par d'autres, rectiflid
,d'apres les observations fournies
La faculty du retour est permi-e d-n-s les 21 hlienres apres la livraison. Si
les chaussures out 6t4 portoes ou n sont pas i l'6tat complete de neuf oell
seront rigoureusement refusees.
La maison defie toute concurrence, et envoie franco en pro'
vince.
AVIS.- La maison a nouvellement recu un assortment incomparable 0
peau: veau verni, vAche vernie,vAche noire, veau satin, kangaroo,chevrO "
glac4s noirs, jaunts. champagnes. rouges, etc,etc.
Vente en gros et en details
Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sortes de tournituo
pour cordonnerie A des prix excessivemnent reduits.
Ces prix exceptionnels ne sont obtentis quo parce que la maison al
plus ses affairs quo directement avec les fabriques do peaux et de foor*
tores, des Etats-Unis telles: qae tirants, oeillets, lacets, clous, dlastiqus-,
pour machines et pour cordonniers.

ACCOUREZ

hez errmarnn Corvingtofn
108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6rieur


3 00 i "% iti


Ml~la.3m 3Rc>uLfge


A dos prix *xzoptionnasUoment avantage"


GOU


0.
0*

0.j
0.75

0.70

0.7
0.7
0.1-

0.8
0.6
0.0
0.75
0.0

09
031


_ __ _~ _____ ~ __ ____ __ ___~ ~__~__ ___ __2~


--j


9


Extrait du TARIF