<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00893
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 8, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00893

Full Text



Vendredi, 8 Avril 1910


oaatri6me Ann6e, No 911


ABONNEMENT8
UN Mols.. G. 2.00
ort-Prnce Tos MOIS... 5 00
ts U MoIs ., G. 2.20
Dparteents Taols MoIs .. 6.C0

Etranger... os Mois 8.00

DImCT3UR
C16ment-Magloire


0


U


LE NUMf:tmO 1 CENTIMES


[,.* I[l I li


I


J


'I* oiu non u( fl


*I *


R 1:)A (i-)V! \1M I N iS T P .6T I ()'4
4:i

ADMU I~HTL
Arthur Isidore


OUOTIDIEN


los sources islori

Le livre d


XVII. Ea parlant deol'dlection de
Boyer, le livre d'Edmond Bonnet dit,
(page 270
a Ltruioe Leroux. aidt-le-camp de
Gid6on, espbrait que son g6n6ral se-
rait appel6 la prdiidence, et it sp6
cilait uejA sur l'inillence qu'd allait
acqaurir dans le nouveau gouverne-
meat. Contrarid par le choix da Sdnat,
i9 insinua avec humear A G6ddon, au
mortir de la stance, que c'6'ait lui qu'-
on aurait dfi lire. Gedbon, furieux,
jara'qu'apres ce mulatre, aucun autloe
as le comm inderait.
Slimm&diatoment averti de ce propose,
Boyer fit adroitement circular dans le
public le bruit quo le Sdnat avait of-
fort la pr6sidence A G6ddon, lequel
avait refuod, en pr6textant qu'il ne se
sentait pas les connaissances requises
pour gouveruer I'Etat, et que c'6tait a:
sa recommendation qu'il devait son
election. a
II est bien acquis aujourd'hai que,
$'il y a un homme de l'epoque qui fut
plus particulibrement frappd par I'dlec-
taoa de Boyer,-ce fut bien Bonnet,qui
faot do son temps une espe e de can-
didat perpetuel A la pr6aidence et qui,
o'ayant pu, malgr6 la complicity polh-
tique du S6nat de 1807, determiner
Petion A quitter la prdsidence, esp&-
rait, au moins, grace A soe qualit6s'in-
tellectuelles, quo le pouvoir lui dclihr-
rait A la premiere vacance.
Dans ce conditions, une competition
faired'intrigues et de luttes d'inlluen-
Ce, sa'tait depuis longtemps dtablie en-
tre Bonnet et Boyer, et il no faut pas
chercher ailleurs 1'explication do lout
ce qui put arriver de facheux A Bonnet.
Cotte preoccupation pierce d'ailleurs
souvent dans le livre d'Edmond Bon-
net. A la page 233, il rapport que P1-
tion, un jour, avait dit A Boyer, qui di-
rigesit une a cabale a centre Bonnet :
"- Mais ne voyez-vous donc pas que
c'est Ihomme qui est appel6 A me suc-
oeder ?
A la page 275, nous lions encore
co qui suit, relativement A l'dtat d es-
prit du S6nat aprbs la mort de P6tion :
"Oa t6moigna d'abord, dans le sein
de ce corps, le regret que ie g6ndral
Bonnot no faOt pas en position d'4tre
d61. Le livre, malheureasement, n'ex-
Pliue pas comment.
oa ce qui concern le passage que
i Viensa do rappeler relativementq &
G6d6on, voici comment Saladin Li-
sour le refute :
C fault n'est pas exact (page 60 ) :
SY a uG, parmi lees snateurs, quel-
tes-as- qua ont voted volontairement
St 1I gk6dral Boyer 'eset le gdn6ral
M., qu, par I'ascendant qu'al avait
as T. 'ara et dane l'arrond ssement
doi.Laone qu'il commanlait, a pu,
oiSt i ime a'il jouissait parmi lea
,qul hteuaient un certain rang
4 I'Eta., dterminer les s6nateurs
er vOlaiSit voter pour lal, A donner
S vote a favour do pdral Boyer.
S qfselqnen.oa dee asaturs iai di-


;'ort'eas lani, la suite centre le gtnut ra' ,t'uue voix tldtet a 1 n c ';. r I Moiu,
tl 1inet. /, I h /i, / cha, (1oui me clargi/,
l la t idi Laua our rf'fute (pages 21-2_ l), I iitinue/ A ne charger.)
SI I faisant d'abord rermarqnut qu'il i'e-' I On so mit A rire, et Byer essaya
pas vti a quoe tairuond et ses compli- en vain de le console. Sibourin ne
ces a.ent ('t4 arr,,t:'i datn, I'arrondis- surv~6ut pas lon tnmps a ,'e. scenes
eo Bonnet sement d. I. ine it y a lqu'Etiunne to chagrin qu'il en (e.seetit ie condui-
Casimir fat u'!0x au fort Campan, lane sit bien vite au tombeau.,
D)EIll A JEAN' I.K FtnETEI'R I',rrotlissement ieO L.ogane, ainai
iqu., pius third, un coniarnn6 par con- i'assons A Siladi it .'timr.
tuira. 0 e J'atteste tie touts 11a1 ,'no que 'es
saierot : a- (tt place vous rLvient t aux pincipaux coupables, "je fits sont controt-< oeu\ q2i (ut
de troit. 11 repondtit : Le gdid- d.j re, lit >ilidin Lim jur, qu'.i out connu M. Sibouit F '-is -oIt .anli
lal loyer est plus propre que moi.par i ia (G s eline, dau i'ar- mauvi-.- passio:-, ili ol d I' ,
ls connais.tuce-; et par I'habituleI i '--- i n .t d A dmel : c'estA- lire ins avoir OU c -n i 0 .
ii avait contrc'.de dans la travail de i,,1A-l- l;,,n int .ine .t uL troisi. C St-- e ljiu je Jr i. .a [ o
I'admini-tration pub!ique avec le prV.- in l;e naUl m'eciin ppe t tr om i' ,-11e1 i eJ -'- -;on .' t
sidi n t lP tio n : ain si je p en se q ua c'e vl l tl it s au ipe ral .. d fir,- t- u n. a p- t>.-a ',ra ,., ,' ,, ""'.
le meilleur cliix que l'on pourra fire: iiiili ,Ait cet agr an iseme t : .\u- i. d.n- !a *e : t A.
co'est pourquot, rn's collfg.jes, 11 fal- mn t det t .)r nl tui ent ari- ji yor i ..ou,.
dra le nommer iP it-, rine, :e premier / l. 1 .1 .'i *. tLilit **t
1 a.ors t r.yer tat nomm6, et a p.re tu poste .i a gou, iirne,--W ,UI s,r t ;, b .. 1 i :ale.
particul .-emeit quo G4ddon avait a i t ie vice. I .aturel! -.t i.
dans ce prdsi~dent li)yer : Ifaire grand ca.is oL : te n a0ant eu une co ,I un l on iii .-pu-
olteedntm [.I crainte 4ue 1',j i I o n a\alt eu une oL ,, i i Ulle h",, l.'ol, ,.Oil ,
g6o ral id n. L, crainte ite a e parfaite, attend que j'ai a- t'l 1 u .. '- r p o t de
eue que o 61 1on oeCt pu nuire si l;.)ye r-A etre,,to
Weue que d n euii t pu noire 1t l ye to e- ,a ;es .. c tte f meu-, r, re.,iu danns uu i. ,4 i,,v,
n'efir pas t iiomm6,a d6trmine cette 6 i t_,)rj!it .. inl'ii aire di ouG- -.u iunte, tr :ve- i
electionn nai b ou d pa iua- I nil p s i tribunal civil dIli :tiitioniia.it .) de r i'. ,' i
rt I coa nn par le g ra l co p d on, ticula- it -' e, qui avail fait toulte 1.--, o hit poiW' Lv', .. ~.. e as
ritds tant par le g ral 6d on, qu i oncerniait ls prAvenus o'i i se strait ice.. !u 'i. _,. nt oa jui
m'estimait beaucoup -las par las re.i ,I .: ,s a ux autornt6i tant caivite- v taisait, peut-nu :r," ;' a c to-
tions quo j'ai eues avec lai duranit le ..iiitaire-, et avjit remis la pr,'e. yen aus.i expe ,i '. -
temps que je suis rest dans son ar- di' d e te ar t compi..te au commrin- 'il fu, ne s y t r
rondissement (environ cinq anndes) dan dr .tissoment au c o -mu- a' e d o la p r.
et surtout dans les 18 moist que j'a di n den,, e a,:i s I rdr du prl t-i' c -i .e I pit L L ir
passes dans le serv:Le du gdnie de CPt jo ,, a .. : : .. : ;
atrondis-. meant. C'est daus ctte cir-I u e lecteurs intell gents et o W p- t
constance que j'al pu reconnaitre que .,.t, ot. e ,'autoe iti6 pu b.;que pou L* jrutit 'O ,-le,
cet homme, qui ne savait pas dcrire, i 11 i q e-- au l a at de do act t nervux
Otait dou6 d'un tb n jagement... c v ir touted les tame .i q la cadi6- adu 'd-i i.at l, j, r; ,t .'a-
*'J'ai eu aussi de3 relations iitimes .uil. .tdutcimle t commit s- r la pe i-] y ciuI c i rr i't .
tatio.i et dii crime com m i-i ur la pei- 'iyaut ,4,iutU C ( u;j.U :,, ,r .
avec un iomme attach, dans -! temps o da gnral lugina. comine I dIcatli, cjilne i,i P .o. -
avec le gndtral loyar, qui m'a racoi.- tou, es coupabtes qut avaient tem- r ain:i a I'-0. ;- r .c --
t6 de q( elle mrnanire G6deon avait agi I. w, i alaire. fa)I i e in inuer t au nair- de I' at .' ire {1,,
en favour de Boyer, et combien ce der- -'p an daus cnt e l4oganre, f e ein dauer au .air. bou l'at'- i :rps
,dier 1'estim ait.; rtn t ti ogeue, tie so d 4taiue M .qabo, ,td e so. Iingto rnip s.
nier estimatet. go gens arates datns son arroadisse- :ivait ds. -upd ,.es ,e 6' .Ve L-:1
Je m'abstiens de raconter la con- ment, s'i y on avait eu, et sur la le pays, etI qui dt an innIrn.'nt ,6
duite du g4n6ral (6ddon envers la pr,'.- :,te d sqa'ls d I lhgers soup;.o:) pa)u- d'am it avec le I'. i ler t to r, eIf. u
silent B)yer, lorsq ie, pen apr l' I'dlec- vAent planSr. *' souillri de tels outldati: ;,u' i!, ,ia la
tion du Pr6sident, Christophe envoya Qjant a I'int6rt qua'Elmani B:3anet part de ce che', -ii otJvav!* i'Laeiqutoig
des ddputds pour s'adresser aux hauws pouvait avoir en avan,.ant ce fait, soit laire eos sorie.t vitiio.eie -coutre ceux
fonctionnaires de la l'4pub'ique. car je pour disculoer qon pi're de l'allaire ulai tiese colla.aiit pas [,ien, rnais
ne fais pas un ouvrage sur I'histoire de Jacmel ( 1807), soit pour metttre non prof6rer Je- expe-.sions aussi di-
enti&re div pays. Mais, je me rappelle en posture honorable le gendral La- rectes et aus-i insultantes et inconve-
comment C Sdeon parla un dimanche' ,.itre, it es' bon de remarquer, aver nantes contre son ancien ami, contre
dans I'assemblde qui eut lieu dans >-aladin lamnour que le colonel Lamarie un homme respectable. contre lo grand-
I'ancienne demeure du lr6sident, car t'tait cousinU d'alliance avec le general juge de la l.,pub i I e .'
il n'avait pas encore 6t6 habiter le Pa- I:)nnet, par le marriage qui eut lieu en- a Voici les fait, ,laui out et6 c,)ntrou-
lais national qui etait en voice de r6pa- tie !uict Madame Nitette 1)erenoicouit, v6s et m6tamorpho-e-.- Un jour, diaas
rations. .ousine du g6ndral : puis beau-frare la matiuLe, ver, leus huit ou nouf heu-
"Les ddput6s du roi Christophe :u g.ndral l;3nnet, ayant cohabit6 avec Iea, le Prtdident 1; )ydr, se promenant
6taient IA, et G6ddon a donn6 rdes madame veuve Brisson, soeir do ,(3 g- ,1 uu bout A l'autra dans s galerie de
preuves non contestables do ses excla: ntral, apris la mort de son dpouse.s la rue ,lu Centre ( car i n'avait pas
nations en faveur du Prdsident qu'il encore Wtd au PIlis national quai 6tait
prit dan. se. bras et l'dleva en fair: I \ .- Voici un fait rappor:6 par I. 1 aiors en vole !e rpar action ), en
en criant : Vive le president Bo,.,- !... mond i:onnet (page 278 ) et qui pr6- pr6seace dle la iarJe dAu Palais, et A
C3s faits soont graveA dans ma mr- -eute le grani-juge S>bourio et I, prd- lenatendlement de- pas.ants, se pronon-
moire d'autant plus qu'ils ne m'ont ,ident l.Vyer dans un ridicule vraimen a d'uce manjnre violent centre un
pas 6t6 racontds, ma;s que je les ai vus incrovable. uU, tde paix, dout une parties pr6ten-
de bion prus." *a E9ant encore (dans sa maison de la dait avoir recu une iujustice riante ;
rae ,iu Centre, et 14 compagnie 6tant cette occasion, 11 dit
XVIII. En 1838. 6crit Elmoni nomhreu e. un soir queo l'on dioait che -- e G jasuges sout t aIs ies volears,
Bonnet ( page 186, note). lors de l'as- lui ( Boyer), sur quelques plaintes por- les pendards, oeo r
sassinat dInginac, Riaimond et ses 'tes centre le grard-juge: -e- VoilA,- Le rand-jug i.'-A)ourmnI, qui, Pr6-
complices ayant 6td arrtlt6s dans l'ar- 1tpondit le president trees animd : grand c;demment, avasit ete mant paar eo l'r6-
rondissement de Ldogane, on fit iosi- juge, grand coquin, grand pendard, lsident, doaie pour enternlre ia
nuer & Lamarre do ne pas laisser ar- ,grand voleur, grand se6.1rat. t plauntee e qAiestion, arivait ,'ills ces
river leds prsonnirsouePort-an-Princde, ltAu momentdoi ces propose. ortaien: entrefaites. Ar tr .tvsjir ilu le Pre6si-
do 'en d6efairo en route ; "-Non pas, di la bouche du president, Sabourin lent respectic,'uim,' it stir to perron
rdpondit ce colonel, je vais au contraire arrivait t la port de la salle A manger. Ici. se trouvait le c1 l1 I I"'at, i lui
prondre des precautions on les exp6- I1 n'avait pas t vu des convives, it exprima sa pens4el e ia mAnira sui-
diant ; je no veux pas qu'ii leur arrive pouvait se retire. II entra, aU contrIi- vante o
malhour on routs, jo n ai pas oubli6, re, fat e placer derriere gs fauteuil tr Pr6sident,r lui it-il, ,orique vo-
l'aflaire do Jacmol st Ile accusations president, at lui (lit on gros creole et ire pr~ldceassur avaitl beoiui tie mot.





___ __


_II


Port-aii-Pfinco, rlfniti










ii mi'a'ressait une lettre ouii i envo~ait
an aide-de-camp do sprvi,e m'in'ater de
we rendre prt.4 (16 lui. Vou-, I'r~piIW,'t
qui aviez jur# -is sui'.ite -oii #*.tfpl 9.
rdlativemerg AI',ibqerv.rtt,iq -le I. !tliwtitf4
qu'iI voulait quo I'ort ru- 1)c ,;I I't yrd
des lozictiozi iai res. p;ni I #it'*U I 041
0flvoris, lea grtaud- louctjO:)tiril's vo'
rua t/ tenvoy.A her'- It i lt I'II* z I- 1
chlet tvvolre garde Ault .i .L2I',.- I fI
fit! t p bicIv i 'I 't I, ''4d' p;61,ilt.''-al
%-6 liret Iqu'iI pro d 11urtiout lot:-I I'
R'3Sigi;-ait (10.4 pIaiIlt,-4 rCt'IctI'
gkjtr'ats ou 'ofltr e It-s aito-t 1( I nci

siderit, ainsi jm Ao (of tr-I tIi 0.L,''

160. i'oiliW Vt)US I';tv1/zflilt A I IIi)TI a.ii-
v6e, au bout de vctre p-oi ou
a Le lPiisidf-tit fit it' sOr t' cgi*u 11*
te oil lut Irenant la rnw tjt ailui pAr -
Wint .i insi:
a %-Ao riti, nmi r ci, ecx~.j tz res
'1Iore~sI~t-I?, t'xc~ifE/ 1113 i4)t'I6 tui
!:iflt 01IIC&S E-8 pr teS pI Aintp.,;-1 :i'mon

rae Clell 4)1~it llavitzio ,j Li i ~It vli jilwa
.;4 1:0 11i01!1traturo & t dan- riic-' pr. -
pre'- utaii&t~. Carter ,;P~ainiil I*s inavl-
trlif en *xist n ,oteU i4 '311iditoIibl'a
jiua we."rif1c tl'oV stirnie, It'r'--. 1 c t14
)W;111161.411 11 [Mbl i IiiU* V.)i' r u v u4 et
I)iui e uxjo i etv e ile ;ter.an
0 NMan; yez la coil'i-I ~l-'n j,.c jt11
pa't petiser A ot;S ill -A :E~' 1-'- a'I
'~'111p '' tin~ent crj -a- ~ii i
11,on do I !orntu.-P do d 111,&u ii
Sulte~gie, ti0 c Ux 4_0 ~ ~i
Jwl paft W38bell. (1) 11-1A \Ol1is'it) vM'
0.0orte daus nouon t ur .usi croy' / -i
Ilion UOstirnoet A mno'ii z Uicfli'd amai-

a '-I o~s C-x pOssic isti e -;,,fit Int
H-~a rentjijass i-''w 'f:! io: llt~t
par, It% jr6sidt flt Itnyt-r. t : -; C..:tiemf-
Iteeat lo food d cIts pe '-C4 a I l i;AVX 111iI
ID44enapub/b ...J -I'l rt~pn-to v, UX
AMu en1t colru NI.AnAirA IhnlauI tc- bou-
ri u. I ;r a nt I-j )g e i. tk~tv'
ttlbw, -es F~latiC is pul~li'j 0.4 q lharsI-

que j" viene tdo raC;-t,;e:, diroivt :N)fl,
%,et twimine 0v~ij6ral~lt I dn-trut''
-41 condaire become e Ii vyr4'A N
li'it ;et [a rapjoite. (69~f-4 1I






RENSEIGNEMENTS
wMtroiRoL~oG iQ~UEs



SItNIINAIRE COLLIPGE Sr-MAwrIAL
Jl VD! 7 Aviall.7910
Bairometre & midi -'ni Ill

Temp6rature mliii~n 3 il 31 2

Moyenne tiiurne de la :emp~rature 25,2
Clef nuageux tou'e 1I4 ourn&e.
tlorlzon tculours emb: u ndt. Fore bise
de mar. Couronne e; hi'o solaires.
Baiomttre constant api~s vune h1g&re
baisse.
J. SCHItRER.
Observation1 Impertanute
Le Comit d'c'rganisatli -i c~harg d*6ri-
ger, au nom di, ('or p, T it n arc
de Fr aoiplie jPtsJ~tANsI-01N i :Sl
Mc\ i'~caioride on ~urlx rt~I


Execution d'une ordonnance
M. lenri Cola' qui annoroait darnie-
r-mfiut'In I alppri ion, au Cap Hii ien,
,I'ul jo irtial dovant s'appeler la Liber-
1t et ,,i.s tar I la Justice, a 6td arry 16
*',n ext 'W -to d'une ordonnance rendue
coln'r lui par la chambre du conseil,
lo r, oivoyw;ut : u criminal.
I1 -'jait i t ne aftlaiie de dd'ourne-
mI-i.ts 1. foio-is dans l quelle se trouv-
c, 1tr,1; W:Wis Mr CAtas alors greftier du
rinb ual civil.
Naissance
I'14 4ui( ix () ivij.r S -Cloud roasts ont
fait p ,tt l *;t nai-sa,:ce, A Pl*ri, de
leu' ti i' AN \
M., S .: ga iou ,'lloi i.
Deputy Plar63 Edouard
'I Nous avons rt 'i avec plai notre excellent ami, le d4puit, Pian&.
I lfou irdJ aic on 'gent du "Katin arrive
li.er 'jur piendre part aux travaux 6legs-
la if. qui vont b cito6 s'ouvrir.
AbI-El-Kader "
ARRIVE F
.t- Dom'',ue Mr No'tebohn.
C(ay ,. M ne Vve 1.ls L ger e' enatnt,
IS. S:vefain. 0. lityard, B. Peck, Mendo-
/,. V.tal Hlcrnr Mo'Mspig leur Mnice,
I, c lie Ie-, Pierre Ulysse. lohn Ianq,
amitnilc, Ve istil-, Portalu;. Sue r MIno
d(,r. 1-I B,1 -ei-r. D. S ndtire. Mile Be
neJ'ic1i e' itant. Elisa '- Cyr, VWronique,
lu 't-te, .Miic Moreau, .Claire Lirriesax,
M ,/c'ic L.rricti c Is iadi I -Bip'iste, B li
Il'are 1i,. M 'e A' xn lid l '- V )'s For.-na,
Vv eCl.ude, loli ceur. D pont.
\Iri,'i C'.rri l Pierre, Vve Hubert
BHi'l- ct enfant, E'lier Dnroteau,:Louis
S-,ur. Mudochi Mose, Mime Lancelo,
e' enfin's un' s-rv n e. M- Jinvier,
M c B-atemp'< er fis Munc Normi 0:-
ph 'e, Ch rle; Cdr'a-, MN c Htlanne, Mme
M n s Hllalann-, M ne 1%. Moreau, Jose-
phine Ch tminr, L. A. Rjvmer, Mr Gibg,
A'b-rt 1 -ziA-, 1B-aizault.
Concert Lamothe
Ainsi ni nroas Favons annonc4, c'est le
samn, i i,> Avril c-)uran: qu'.lura lieu Ic
grand concerr de gila qu'ctf e le pianis c
Li.otrnht a'e: le concours d'un group
de muLiiciens de talent djia conr k; du pu-
bi c U1 o-chest'e d'amatears se tera ap-
plauJir tuans,l'e6cn ion de mowceaux ar-
ti t'qus chcisis par le i une compasi'eur
hii en
Un p oc6s de press
Lne information q"," rous avons rerue
hier announce qu ii ts J.da s les intentions
du minister d- I In r eaur d'intenter an
ptocis en diffima ion contre la Discipline,
journal rpivique dirgg4 par Me Ciuvin ai-
no
M Ie4rm:e aue nous avons vu A ce su-
j-t nous a corticml I, e fit. es-imant que
les allusions con-enues dans le dernier
n de la 'Discipline sont attentatoires
sa d;' -iAd.


I










u

t
I-
s




ar
e,
3-
6t
i-


dent de la R1publique, au cas que le
chef supreme de la nation hnitienne, avait
pens& A visitor une second fois l'intires-
sanme population de Jacmel.
II est an fait av&r6 que, si la nouvelle
avait etd confirmed, la reception qu: nous
Srservait Mr Volpelicre pour le Pr6sident,
2urait dt6 des plus grandioses, car les il-
vyes de I colc n o 2, ranges avec la plus
grande discipline, par le Direc eur. devant
I'arc-de-tuiomphe, auriient ru J saluer l'ar-
rivee du chet pir un chant National super-
be, avcc accompagnemenr de cornet,lequel
accompagnement strait fait nr un des p o-
fesseurs de l'V6ab!issement, M- Paul Emile
Jn Muy qui joue admirablcimeit ben.
Dciiu elewts du eir coup's auraient A ,enir
sous I'arc-de-;riompihe, pendant la r6ceo-
tion, le portrait v6n6tr do Pr6sddeit. E
pu I'televe Datnoclsi Jourdain serait auisi
charge de presenter, au nom de 1l'cole, au
p-inier Migistrat de la R4publique, un
magnitique bouquet ar.iliciel.
Pour donner plus d'6c at A cette mm -
tfi. a ion, il a :6td d&cid1 qut quelques di-
Ines de la vil'e ainsi q'Ie les parenies des
pruf~tsLu s, sur l'invuia ion du D.rectear,
se tlendra cnt au balcoi de l'dcole pour ac-
,:lamer, une scconJe i n de leirs ovations
ic b )ii pore de Ii patrie.
Q : 'a, -o0 b s;oln d it r p .-i re C-''
entr-li c. puisqu li nou.,e!le n't pis c c
co.:tirmi e pir les aitorte- lo:i. c, d.'- -
un peut-0.re ? E.t-c, que Ile D rec car a 6,'
avi pir s)n I isp-ct-ur Eh bien. A ceux
IA qui oscraient '.c dire noui rondo-n. d .-
vati,:c que, si nous p-tnons It libc't Id tle
fuirc ct tins plus i arJer, c'et p u i' dins
l'um in; t bit de p-ouv.r au G !n6r'l Simon,
notre d- ie P ,idci q I'll v a I J tm-l,-n
oui lacmel 161lis cc re ville tant edrouvde
Si plus que mnilis, n'asoire q u'A It p ixl
pour pouvoir rdiparer so- forces, J'2i pl-
triotes since eminnt dbvouds A s-i G ,uver-
nement.
Le cPrsident S mon a visit lI I)c tprtp-
ment di S, l,de I'Artibnmite, du N rd, du
Nord d j)aest. miis il faut reconvaitrc et
avout./ tranchetnent qu'aucun de ses dd-
pariements n'a r~qu le chlef de I'E'at micux
que Jacuel. C'est indeniablc !. ,
Nous nous empressons aussi d'liouter
que 1 ole n 0 2 meri e la haute attention
de Ex qui, dans son noble langigi
Subituel, dit souvent dins sc' audiences
que la dif usion de l'instruction d ins les
di;tlrentts couches de la socid: 6 ct un des
points essentiels de son prcg ammnc.
Nous f1lictions sincerement Mr Victor
\olpaelire de la bonne idbe qu'il a eu,idde
que nous trouvions excellence et original
et 1'exhortons A continue toujours dans la
vo e du bien afin de m6 ier, de plus en
plus, notc estime et notre consideration
UN JACMI LLII N.
On reclame....
De noinbreux le,.tcurs nous print de si
.-- --"a.. ....1 C o -1- i11.


i
9

{


Echo de Jacmel
Un beau ges:e.- II 6tait bruit ces jours
derniers qu- S. E. le Pr6stdent Simon, qui
, .de un bon souvenir de la ville de Jac--.
tn'l, pouvai; apparaitre d'un moment A
1': trq
Cet'c bonne nouvelle nous paraissait
tausse, c-r non seulement les auto'ites mi-
liaires l'auraient so, mais la ville en-
tiae il n'y a pas de dojie- serait en
lies'e plus qu'A I'ordinaire.
Monsieur Victor Volp liere, I'intelligent
Directeur de l'6cole national de gar;ons,
de cet'e ville, qui est un patriote d4vou4
et plein d'eiergie, apprenant la nouvelle.
avait hli e d'invtier se; professeurs et quel-
que; parents des 6leves A se reunir an
local de son edablis'e-nent, et leur proposal
avcc un rmel plaisir l'6rection, par cotisa-
:io:' d'un modest arc-de-triomphe, Ila
rue Normande, en face de son &.ole, un
an pe-' plus avant la maison de Mr B.
Craft, ancicn Deput6 de cette ville.
Api'-s un long entretien. qai eut lieu
chez ce Dirtc'eur, le Dimanche, 20 mars
dernicr. 5 heures du soir. il a etC arre-
tm et convenu par Mr Volpeli&re que I'arc-
de-t tomphe qui serait irige en I'honneur
de Sr Fli. portera cette inscription :" Eco-
le de Garcoas n o 2, Hommage et re-
connaissance au Gouvernexaent paternel
et patriot do General A, Simon, Prtsi-


rnailer uune nuvecie ouis I tat udeporAu:;
d'une parties de la rouc' si ude press du posted
Jean Ciseau et ou passent cheque our de
nombreuses voitures,cavaliers et pit6ons.La
rdpara:ion A fire n'est pas difficile et sa-
cheverait en une scule journee ; it s'agi
simplement d'assurer l'4coulernent des eaux
en cet endroit. L.a mare infected qui sy


TRIBUNAUX

Tribunal Civil
.Au'ience civil du 6 ,Avril i91
DIvoRcE;..- Sons la prisidence du ji
Day, avant come assesseurs.le juege
phir et le supplant de juge A. G. Vl,
assists du substiiut Jules Rosemoond h
Tribunal prononce les jugemen sadamwt
la demand en divorce de Pablo Din e
renvoyant les 6poux St FEime V7rit6 .
vant I officer de I'Etat civil poor Ia diw.
lu- on de leur manage.
Celui qui annule les diverse coping
de i'exploit d ajournement larcies par ls
consor's Dl)scollines dans leur ace d'op.
position contre urn ugement readu Fi
dUfaut en fi veur des consorts Fieuria, k
24 Invier par ce tribunal et condami
le consorts DIscollines aux dipens ;
Celui qii maintient le )ugement re*.
du pir le tribunal de paix de P6tionviilele
Ineuf jni let mil neuf cent six en re Estelk
Belo toe et Polynice Cerisier et consorts,6
I cndamne se; derniers aux depends -
Celui qui annulle le genseant read
par le triaunal de Paix de lacmel le hug
mars 19 )7 en-re F' nilcir F nile et Claric
C4-oute Piere Louis ct CUisier Sean
Saint L6 et Noisilu, No,., ordonne la co.
tinuation Jd- operationn i'arpentage suspen.
due e. condo imne les sieu- et Jarne Emu.
car E nile et Clarice Citoute Pierre Louisi
cen" g, ures de de n'ni:s .at6r s, com.
pene les penses ;
Celui qui se declare incomplete
quant au chef d-s dounmages int6tis de.
mand4s par Ic s;cur Alaincie Fran ois
coitre le sieur Ceia *\vr.i, ordonne anu
part ies Id plaider le fo-id su, laprel in-
'crjet6 contic le jugement du 'eux fevrier
1908 par le tribuLal de pasx ide homazcau;
C-'iui qui hom 'e' i dlibbration
du con ctl de ltmille de, minieurs Francine
et Georges Blarrau ;
Celui qui homo'0LguL:. la dlhbratia
du conseil de fami'le dei rnincure Jot.
pine, C6.ianne et Anna Rooers.
L ne nouvelle composition pr&id6e p
rle juge Mndestin ayant comme assessed=
Sle luge Nc.ls et le supp!'int dejug. Jo-
seph St Rome, assis 6 du sub.titut Jale
s lRosemond,tend !ei jugemients suivants :,
s C-lui qui condame le sieur Cornl-
s lius Smith a piycr au sicur loseph Claude
A titre de domamiges intdrcts la somw
r* d deut cents gourdei, ce,pjur avolr saU
t droir,enle.er I.: par'e d'uae maison que
, le sleur (orn6lius S nlth avait souslou
a an sieur Joseph Claue- pout des pr6teo-
3 dus mois de loyers dus;
Celui qui condamne Aristh ne Be
tieno payer au sicur Emmanuel BordM
la some de quatre cents gourdes;le con-
damne A cinquante deux gourdes de dos
miges int6drts ;
Cclui qui condamne Batardean L&
e rebours A payer au sieur Florvil N'ul
e some de trois cent soixante dix gourde
e avec les mtircts mensuels de dixgourde
a et condamne le sieur Batardemu Lerebour
- aux dtpens.
t .
.A udience civil du 7"A-,rtl 91o


trouve disparai'rait immediaternent, un Le tribunal sous la prisidence du jige
peu de gravier rendrait ensuite la route voi- V. Valm6 ayant comme assesseurs Ie j
turable. J. J. Dsir et le supplant de juge A..
Des personnages sont disposEs A sous- Vatel, assist du substitute Jules Rosetmad
crire, aidant ainsi la commune qui n'a pas a ..cnendu I'aflaire de Eti'us CIS-t
les moyens suftisants N)us prions l'edilite centre la P. C. S. ;
J! s'adresser au Matin qui s'entendra avec II s'agit d'une reclamation en dom.'
clle au fia de donner satisfaction aux con- ges interd s faite A la P. C. S. au s jNaO
tribub'!ei qui reclament avec raison. 1'incendie eclat6 lehuit AotI9o8 M061'
Clo3hes de la Cathddrale sant et don't quelques masons fureotl'
l6es par des escarbilles de la machiM ,i
Le campanile de notre noavelle eglise la Compagnie et don't Mr Ezilas Ckt
m6tropolitaine recevra bient6t, les quatre est un des sinistres, ce deroier ft
nouvelles cloches arrives derniareiment et P 2. ooo plus 2oo dollars en f0o i
don't les sons formeront une agreable mu- dommages intdrats.
sique. Le bapteme de ces cloches aura lieu Me Lespinsse demand a proaver kit
b*en:6t. par enquite, car celle faite par Ile
Elles sont nommies, la premiere Noire- de Paix, est une enqoute somm r.
Dame, la second Pierre et Franqois.noms Me Mathon reprisentait Exils ~5Ci
des prEsidents Nord Alexis et Antoine Si- Le Ministire Public entenda. Di'd
mon, la troisitme, Julien, nom de Monsei- pieces est ordonad
gneur I'Archevque Conan et la quatrieme Nouvel'e composition presidde Pb
Alexis, en souvenir de l'ex-pr6sident. juge Mondestin, ayant come as. ,a
-j-- loge Nicolas et le supplant de jII V
L ECTEURS voulez-vous blen assisted du substitute Rosemond,reod im
L.. u. 1T I U r=v0in,fumer t Allez- A la gements uaivants :
Rue des Miracles ou Fkrou, Nos 25 et 110, Cel- ui declare Madame.C V
et Rue Roux ou Bonne-Foi, No 51,vou. troa- b eni a Ts bad r al fo e Am
verez lea CIGARES DU CaNTumNAaU de Prim de Edonard ThOband ma0 fo4dde
Jer6mie. moyens d'oppoMition prodS s


- I n~ 8.r r I wUMV


I


o








difaut rerdu entire elle et ne, FMlix Fils, Adrien Jean Baptist-*,
gesieust hard et Co par le tribunal Thermostris Nausy, Thilas Louissaint,
cin des Goe, etc ;la conaamne O'tim Pierr: Loui,. Mul'ecy Henrv. Ko-
iil des Gona esetc bert, Th6,ndat, Roy&e jeune, Ge ,rges
outCre oi a i ae le jugement rendu Chirubin,Georges Baptiste. P.u Fra. o s,
le tribunal de P. de I'Arcahaie le Desaix Tourney Robcspicsre Jamciu. D-!-
Sle uibuna entre Ferdinand F-dd mousier rean-RBptiste, Chdry M ise,
t oDoveate ezfi'e Re 4 "rouse,du sieur Joubert Jameau Fresnel JameL n, H Cari(-
CtydaGe Asser t la co.idamne aux d6- nard, Jacob lean Louis, SonaortLs H:nry,
ChyGrnerAdam FIs. P1lissc Len-mrier, H )aci s
L Charles, Rameau Daniel. H.rminius, M-
tellus, Nicol.s Col'n. Mtzieu S 6ph n-,
STrihbunedul Matin Narbal Tourne,\,Emile Lindor, VJlerv La-
plante, A. Theodo-e Alm dor arp- pul .:,
JN I n Joseph Vicsamar, arpt pc, lean Bap isec
ILRii EuAiL IKIEHrL Morigeae Moise, arpt. pc, I Vulcain Fr6-
REPUBLIQUi- D'HAITI d6rique, Vildiu I)Denis, Ch6nier G -o- s,
REP Duplessy Jameau, Alexis t Ils, V. Adrieu,
DIutoit Scutt, P. A. Theodat, ancien De-
L'An mil neof cent dii, an 1o7e de put leantil s Jean, Thlrvtdniia Denis,
rondpendance et le trenie du mois de Lerclhe Fils, Joseph Louissain,, S Petiote,
.avier, j dix heures du main. Anti-; Marseille, T"'n o J -ouiir et
Nous, Tertuliea A e n lbe, Comman 1( ch,', nu..ire. -
dant de la Place et de la Co-nmure e
Bainet, Geffrard Olivier june, C)I, de, --- --
Pxi- ; LUon Amb'oise, MNIgis rat Cenru-
l etA. D Fldbia, Pipo;s d'Adinims- d hotel de France
nation des Finances, forman: la Co mis- Pa Ptrns \i etn l ve'ii ,,t t d'a.rri-
ion locale de Bainet, ncu; 6tant rendu a u v .r la I1)i,, 1I;111., 1 1. II .I DA I I.;.
ponail des C6tes-de fer "quattier d, di 'du AltMSTEI. l. cone s -
bouodubourg u\tjs d'assis'er la ia d'AILI'EI. de 1't t s n-
diction de la tnion d'arictc ce:te corn- .)pux ie do I hiolel.
Mune dontl construc"onL c,' dueaux reines d
etsoins de M i;ieur Fidelia J- u e, : e, u:
delay commune au Corps L'g slait, certi- Mtne .\ MA.1 1 t- pr, t;la:,', .
fions e atestonsA tou, ceux A qu, a ap-.- ..
parrierdra que l'tdti:e eqt enile c-nent A lolltr
achee' et pond pin neement aux be.oii l
do service .\ppaitenmctit de troi- -p'i fes poui
La prison est bavie sur vingt-cinq pdis 'a,.-, un
de f ,de sur itrente qu'tc pieds de p o- S adri's-er ,-' ruie du (cti're.
fordeur en mur dc deux pieds d' paisstur
avec p'atond. la couvetture en tolcs, divi -. --=-- -


s6ice e de-ix champ. es d dix pieds q aAt c
pouces de lart ''ir -ur rente quitre pleds l di
de protondeur elairee, chtcunc pir 1-I
por e, uae fen tre gi 1itc, deux ,-il s de
bout partagces entire clcs par un mur mr.i-
toyea dc dix-hu:' poacc; d'paiseur. I. t iuebot Mi otra. sera de
Elle porte sur les i t i s no-d et es', tle I t(1.11i tli 'aiitlt 'i,' n co a' i t et p.r-
galeie rarportee d1 n,:uf pitds de l g" t,9 'a l i t- t nit |our ;' ,* tiret'r .. d, soir
soutenue par de, to,:s ca fer et de-s po:eaux )pomu' Ptit Goave, d'ot i! r viendr'a le
de bois dar, cette galerie a une lopgueur 1 au tinatin.
total de quuante cinq pieds. Sair la gile- l.a 'x att ,8,
ne, c6 6 est, se tioIv; la charnbre du con- u t i I -
cerge rresurant neut pieds de f ihade sur e lut'a t ot paiti .le 1 ,jo 3. d,
bIeutres tlu soir pl it .,si, inij, s_,) de
quize e ptondenr. Ls Caes, actiel et escles.
Cette prison est pc;n c : couv.erture,
les encidremenes des pirees ct fLen ci et ltss6> midl, II lne sel a lus
e pl-fond minreur en roige ; la devan- di liv e de lblle's te t' IS,^ pou"
ture et les co6* etn june, ies traverses et Sg( e do ubd.
les cotes de la galerie en vert 1I intirieur et Port au-Prince, le 7 Avi l d1910.
Il galerie sont mac damis6s en ciment et L'A.F,:NT,
C, haux. E. i(OBELIIN.
Eo toi de quoi avons dress le present
certifica, les lour, mois et an que desus L
avec une men-ion honorable aa DeputI
Fidelia Jeune, pour avoir mdrit etI justiti| IBETI EcGAtI.Ir I.A I ERKI TI
la confiance de ses compatrio eset que nous
avons signed avec tous Ceux qui ont asststI KRIPUBLIQL'I n'HAITI
Sla cirdmonie religieuse qui savent et vtu- l.Flrait dis minutes.
lent le faire, les clefs prialablement remi- .. ses au Magistrat de Paix. civil de t,,.t au -rin-
Cc 0
(Signi ) A1landre, L. Ambroise, G. L'an mil neuf cent dix ct le lundii vingi
Over Jtune, A. D. Fidelia, P. Laguerre, h'Iit mars dix heures et demie du ma-
Ju Baptiste Jeune, ancien officer civil, G. tmin
E. Lagerre, jue supplant, F. H. C La Au grete do tribunal civil de Port-au-
ierre, officer cavil, J. B D6cius Flambert, Prince et par devant Nous B. Rousseau
effier du Tribunal de Paix, M. Pierre- commis-greftier du siege soussigne
Saint, huissier, H. Colin, ancien comman- A compare Monsieur Ption Pereira,
Crl e commune, P.erre-Louis, E Pierre propri6taire, demeurant et domicilihe A
Charles, S. Jolbois, Ad. Carrinard, Ser. Port-au-Prince, assist de son avocat Me
Francilon, L. G. Tulier, Henitelcu, T. {Laleau, sequel nous a dit et dclare
. Francillon, J M. P. Cani&re, P. Hen- qu'il renonce parement et simplement
y ourdain, Solon Oriol, M6rontus la succession de son pre Monsieur Elias
ihe,Nevers Jui, C. Joseph.- Loth. Peteira, d6c6di en cette ville le quatre
Joseph, Monchal Saint Simon, Neiva Car- mars courant.
G aard, Julien St Simon, Charles jeune, Avons donn6 acte au comparant qui
G. Meluscar eanty, Dut on Jean-Baptiste, apres lecture a sign avec nous et son
Almay Jean Marie, A. Lamennais Pelas- avocat. ( Sign6) P. Pereira, T. Laleau,
e, Cob Alexandre, Du1cillon Jean Bp- B.- Rouseau.--
tie. P. Evariste Thodore, Jameau Aind, Enregistre A Port-au-Prince le trente
EAOne Bd mur, huissier, Wi'liam Jean- mars mil neif ceat dix folio ijt 514 Case
lptiste, Antonio Dicastlo, Julien Jaboin, R5235 du Registre y n" 4 des actesjudi-
Joeph Boeauvais, Fabius Barolet^e, Antoi- ciaires. Peu. Droit file cinquante centi-
P DelilleVolture Bonny, Will Th6odat, mes.
lPPalnt.juge, Anytus Cadeau, huissier, Le Directeur Principal de I'Eoaegistre-
're Preivat, F6'ix Ambroise, Th Ba- meant.
me i".se, Fabius Theodore, Lormeus Par au:orisation du Directeur
moo Isma Georges, Mog6ne Medard, ( Signo i)Frangois Mathon
.re razois, Raphael Charles aind, Va par auterisation du ContrOleur,
"At" Josrasin, Philippe Francillon, Bo-
y" WfDe, G6ddus Charles, Alexandre Cs- ( Signd ) Cyrus Saurel.
*Ae, iasi Bonny, Beaubtun Domini- Pour expedition conform.
Je01116e Louis. Emm. P6tiole, lean Collationni
S s C. Desist, Pierre S-is Jan- Dr LEBRUN


Maison rTrove AoInitn






B160RUES
OBIUQ[IsiS,

quequs jm-, I,0 I I1QIIl
de ve moi,.1b n I'-,~ '









A veri ie 1*),-)n a i ..fl a : .




j.r Robert I R A1


and (a.c~~' i


H to
St. tti(


rctour a Pmt
!C" le.-; et All 1


YO I '-a L -P,1 .1 C i'2, 1

Chirigemenet. Ar:


D Edmo d


H 6 ra u x


I' F HI 'V


t.OtiSU1,1 t)tI n-'


CETTE DAME
fut radicalement gu6rie de
Phtisie Pulmonaire


L9EMULSION SCOTT4

h .1 EtLLtiO Afi, et d.no rnma femme
fu t at t -I it. t ii n irt'liM uime ope rat ion
d appvi. C)'(,I te s5''.~:i' 1mi Itpirtier ude3

FII. (Al :le'vmltvT I --''t't tA!i'et abattuec


(I ie, t I
C eW-


C11


oAfif


Ile ill'"- 11 4 4 w ~A -




1 0 N AI T 7ll

A~t I' tis
L WP KL R


Avu.&


CI-COOtre J


a uth autILc
'~T I %


/^
I 'k
t-.4


'I .1


ROYAL kola C hmpoqnAi
Cetto dtl'o'le a,-i bm)-s. i '' I -I -
veur exquise, ie il )il .l K 'A b '
r'afr'aichi-.s oin :f t i Al- t t' : , .' .. \
Agence G~a6rale et Dpl'"t
AU MAGASIN DE La MIT'J .` L-


MASON JULES L ViLLE
93, RUE DU MAGASIN Di 1- 'I'AT


Vous le trouverez en omatre chtux
Andrd Faubeut rue Rkiux L Fl'pi'tl4t A N,' '"
Pliarracze Aloe. Roborts L J la atm*'rjAI
Madame E. DIreyfus d o A C F., r tI 'L I I IJ
& l'Epicerie ti. -Corvi rgtori rue 1-0 LroI a'u Naai : )
EN PROVINCE


F. Chbriez


I 1etit-6o~veJ. IA. Nlotjta-,,u
Mm., C.6rard IBartels JMr~rne.


Pharmacie W.


Place


01:1. I d'l

du

on a I VOS


Buch


de la Paix


Execution prompted et sotgn Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et auto- ^:t.,ux d a',pis ,
m6thode am6ricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et v6rii:.bA Kola
Champagne A P. 5 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail
Propri6taire : W. Buch
Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
A Saint-Marc : Madame E. Martelly
SPetit-GoAvo : Hermann Reimbold & C


I -


T


I! A i j I t


( .


-










Voius trouverex
Grand assortment de VINS DE TABLE ROUGE ET BLANC
de vins fins BORDKAUX et BOI'RGOGNE
De la mraison MUNZI.:n et FILS BORDEAUX
CHIIAM'PANI. marques de V'NO;K t RENNI LESECQ
de 7, A 10 (.our les I bouteille
V:()(GNA(. et FINE CHIAMNI'A(N ,I

F116 do chine


amillizo
Jiuile 'II Iir., ell.dotite A


l';piflgles A chapeaux
1iarrettes et &OpiogIAm d chapeaux
C :'atw, haute Nouveaut6
H'ioiiugiaplies et IDisques Aspir
Gum.id assortiment do
'a~tuam-rie et colirefs de lUXe
Matiii j ueS : H()UI1.i1ft, [liver',
korior, lDaver et A. Faubert


4'Iiez Andn1 reFauiberat


.\'.eiit 'r#ilI~f)Ur~l la t011iluii '. J(11,11!1uqe.i ultiasous sUivaiites
i TA) I. It IiI I N ( .ov' a(. A G(i rac
dt I* NC)t M1 W Pw.!I-ti'.h.1 eA Pa l Ci-;~


A 'NJBRL FkUBEER r
38 ruellk IOUK 'i Port LatPrince.


Laboratoire Sejourn6
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTEUSES S.T
LISEES ET INJECTABLES. *
Ampoules d'Eau do m6r Isotoniques solon QuintoL
L'e:u de mer que nous employons a dtd soigneusement ca t6e a
an delay de 'lle de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps mlI
I'observation judicieuse que font les laboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable doit Itre de fabrication r6cente pour avoir tout" a
pri6t6s th6rapeutiques. Doe nobreuses attestations nous permettent de certJsW
nos prodauits oat donn6 tons les r6sultats esper6s.
Sp6cialit6 : Serum nevrosth6nique.
Ce S6rum r6gularise les changes nutritifs, il a 6td employed avr ge
c6e dans la neuraRthAnie, la tuberculose, etc.
Si vous voulez lboire du Rnums DiL. ic:ux, du RITUM P'R, vrai prod*
d'uue distillation iii6thodiquie, allz chez

Leon Liautaud & Cie
PLACE DE LA PAIX
o>i tous. riches et humbles, vous serez satistfaits. La reputation du
Rhum de "L'Etoile"
s'est faite rapidement grA t l' x 'eitl e de la di-t'llerie de l'Itoil|"
en I'laine du Cu!-de-Sac, o t se f briquait le
Rhum de feu M. Barbancourt


(; IG A I I'ES MARINA


TAIIAC MELIA


tCes d~licieuse,; cigarettes sozit I brutluuses av.tz d.-,, 'abac, de qu4ji
S11!) l'iro proveriarit d-os plant;4tioni dd l a Maisozi. (Juque 6tui do el-.
rwt etttes coritient tirie pliotograplie artit;ique et un tirnbre-loste pour col.
Isctiofl flurs.
S aferlati supdrieur en p)aquets de -)0 gramme~.i
Em~bailage paper d'cstain.
Le meit'eur. Le mnoims cher !!'I


M. Mei~tAlger

Foui i-ser d* AI e, FVa ii ai e e t TI11f i C Iui De,


NI i N\T ii.


AMERICK(AN FARA,


ET DANS TOUS LES BONS TABLISS.EMENI.S.


En gjros, chez M' EDGARD ROSE 52 Rue F6rou.


M" C. L. Vcrrel
Taillour-Marchabrd
Donne avis A a bi1eLvoiii.;utt t int-
tWle quo sa mason No:7, KJu I rayw-
siare est toujpur- bieu pourvue d uLu.
vari4td d'6toffes de la haute non-
veaut6 parisionne.
QUALITk SUP*AIKURK. COUPs *AtLioA&
TRAVAIL solIex. EXiTCUTIOM PNOMPTr-
Prixz rds rddits I


NESTOR FELIU
LIexcellent tailleur avautaW eusemeni
connu de tonte la R pubiique vien'
do rouvrir son atelier Rue F6rou,
( Rue des Miracles ) No 61,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toajours touted satisfaction
ear les travaux qui lui seront os--

MAISON DE CONFIANCE
148 GIAND',U

Mr Joseph St.-Cloud,
IE TAILLEUR si bien connu de la
R6publique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steameis une VariWth d'6tof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote. Drap vert et bleu d'une
r4elle supdriorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITY I
L'6tablissement O recommande aux
clients les plus dblicats qui appr6-
cient chaque jour davantage le rFIN
de son travail.
Demandez chez Joseph Saint-Cloud 1e
Restaurateur de la Santh et des Cartes p -
Its" Illustr#a.


AGENCE SPECIAL


de la Regie Fran aise des Tabacs

Pour la R6publique d'Haiti


Extrait du


TARIF


Tabacs Scaferlati


LEVANT SUPi':hIKUR (dit tabac d'Egypte) la Bolte de
5Z0 gramimes
I.KVANT ORDINAIRE paper violet liss8, le paquet
do 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPERIEUR paper bloeu I paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vert le paquet do 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIRK paper pAte brane Is paquet
de 40 grammes
TABAC A PRISRa, Virginie haut goat, paper j&uu-
ne, Ie paquet de 100 grammes
POUDRE SUPaRIEURs, paper blend 'Is paquet de
100 grammes
POUDRK ORDINAIRm, paper bran, Ie paquet do 100
grammes
TABAC A MAcaHR roles Menus i16e Is paquet de
100 grammes


G6n6ral, -


GOURDES


1.25

0.90
0.75

0.70

0.70

0.60

1.50

1.50

1.20

1.500


Avril


1910.


Cigarettes


GOURDo


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISRS en levant sup6rieur Le Boudon do
20 cigarettes
do en caporal sup6rieur paper rose, 10
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
ELIGANT s en Levant ordinaire le Bondon de 20
do en caporal supdrieur paper rose, le
Bondon do 20
do en Maryland paper jaune le Bondos
de 20
do en caporal ordinaire paper blen Ie
Bondon de 20
Fan ,AI sa en caporal supdrieur paper rose le
paquet de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu oI
Bondon de 20
RouLias en Maryland et caporal supdrieur le
portefeuille de 20
do en caporal doux la botte de 10
do en caporal ordinaire le portefeuille
de 20
do la bottle de 10


L..'agezit Sp6oial,


J. LAVILLL


is
05


om
Ix
ox
#A
as
as
ox


to


_ ~ _____ ~ _~ ~_ _~_~_~___ _~__~_ ____~_ __ ___


___


LN VN E .i'


lil. EIX\