<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00880
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 22, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00880

Full Text



Trowdmo Ann6e. NM 898


Port-au-Prince, Haiti


Mardi, 22 Mars 1910


AONNERENTS
Us MoIs G. 2.00
pr-&u-prisce Taois Mols... 5 00

Uarte Moss U, o G. 2.20
Dparte- TIO MOIs 8 6.00

Etraoger .. ros Moi 8.00

DneaCTUR
lj6ment-Magloire


1


LE-NUMRO 15 CENTIMES
--
L m.uiiucri-.t in$sr.s oin non ne o ,jt n
I ,t renlius
REDACTION-ADMINISTRATION
45, RL!: P(,LX, 45.

ADMINISTRATEUIR
Arthur Isidore


J


OUOTIDIEN


IMPRESSIONS


A M D1


A travers sa vi

I:

Ie passage d'Am6d6s Brun an Par-
qu-t da Tribunal civil et la ch tire do
r'Eole de Droit ne fit point tort A I'-
crivain.
Corner notre littdrature serait enri-
chie, si tant de mattress do Barreau et
de la Magistrature. A la parole ton-
jours correct* et a franchise poor no
citer quo ces deax branches d'activit6,
n'avaient point renonc6 A 6drire et
dont les generations venoir no soup-
pjnneroat le talent qae g-Aze A de ra-
rei fragemnts de plaidoyers conserves
dans de Afldles m6moires.
Plus d'ae histoire nst a fair. A c6te
des exploits sanglants de oAge de for
de nos Ibdratears de tons crins,
ane grande place et vide os seront
tra& teEor -avnt -W martyr
deceox dout les forces sont restdes
perdues, devordes par la politique,cette
aanseaeo effrhha qui, d'ane bouche
insatiable, avale toot ce quae la Prin-
cse sombre des Tropiqaes, aux pri-
ms avec ane fatali#6 plus que asculaire,
poarrait avoir r6alisd en beauty, en ri-
chsse et aussi en gloire solids.
Tel no fat pas heareasemmnt le sort
d'Am6dde Bran. II fat 6pargnd par
teas les minotaures.
Les dossiers volamineux aux chemi-
aM qai menacent d'6clater sons la
poussee des procAs-verbaux de Iins-
truction, veafs bien soavent de ieur
pi6A esseatielleo, no russirent jamais
itoufTer la mince plaq ette out dort,
& cWt6 da po6me inachevE le conte
dbaachd don't Ie ddnoaement apparai-
tra lumineux pendant ane de ces au-
dietes qui prhcbdent 'autre, alors que
In deux magistratures, cell qui esat as-
iss et cells qal ect debout, fraterni-
1isent avoc Messieurs les avocats au-
tor' da tapis noir des tables sur les-
quelles, 6rice dans an large encrier
W falesee blanched la plume attend,avec
laquell, lea lanettos poses ser an nez
qai hesite, le jrga va sigoer la sentence
attedae avs c desa yx goals par deux
clients Uai, dan.s la il de Pas-Par-
daus 16 at, pea conants, inquiets
sans voaloir ie parattre de isaue pro-
as d'aMn procs compliqu6 d'inci-
Ats, vism do dix ane.
Tel des ruisitoires d'Amdd4ee Brun
Sac0sal'6a -public a e*t un r6cit re-
oadlij dl mwred mwx hwbm, c thEAtre
e crime et qua, des l~vres d'au con-
a ar04mt% plts soualeax da choix
S _9Oetelo-i quo da movement
sir a q~i mporme la journas, coale,
id4kda mosflte do boat6 qui pout
. Atre aeldi de la justice m6me.
dm Ir we fou4drem dpareas
S e Mr lee tles dr6les des
s rdiabtMis dehoe mar le banc
" i. lWe par le vents
h*ave InMlailre Pjblic,
ask" habit qa fries trop eulai du
gdra, s ootaste de IerspMeition do
a ta tables toujos saisi.-
Mst um as dmose cosociences


Close bosquat,, do Qaislueya quo l'aube .X ceux qui doutertient de os taCal-
ET SOUVENIRS ,tait do la t1uiditd de se jeoungs ors et tb de comprendre et de traduire l'Ame
don't leas pdles lignes dA bronze s'enve- nopulaire, cette conference plus une
loppaient des rayonm te nos tco'cliants bone moit6 do lI'cavre d'Am6dde Bran
E B R U tropicau:",la nai, e et douce Eve -sont ne r6pone.
E B R UN dienne qai repassera Olui d'una fois Pour exprimer les sentiments qui
A travers leq pages d'Am6dde Brun, a tent lei citoyens plus obscure, point
Set son ceuvre. soit dins Isabella sous los traits d'Aua- est besoin d emboucher une trom-
ninn dont ia grid uset cello de la ai. pette de coivre aux sons Fouvent 6cor-
r6ae quand selle naga la nuit et que Ia schs; l'iostrument d'Amtde Brun est
w mer attache ses phosphorescence sa un instrument voild, contenu. Com-
taille qui ondule, don't les yeux out me Jean Mauriet qui lui ressemble
gates pir le Mpe de santc de leurs es- '6clatdo deux soesj so 1 uous un come un frre,, vc'6tait un amoureux
tomacs p le travel myst6rielx et re- front brun commn la nuit at de sa des chosen intiniment tendres. A ct6
omcs lse trol mys xr le sor sar Juana belle come n coin d ,os avenues toe l'existence,il aimait les
do "uabled se prinomable qur ce sort threy quand I'aabe nouvelle dore sentiers don't I'ail n'aper.;oit pas le pli
de la bte innommable tandisue couvrent les arres et attache des esearb:uclei cachd.w
les lazzis de 'au litoire, tandis qu'au- ales raide des oiseaux capr- .oa archet deille le chose le celui
I dessus du tribunal uin Christ en cuivre a.ux soip ds loes dae Franois Coppde. l)aot la m sprc
repouss6 so torl 'rait ,is rire lui auss; cieux ; soit dans Colomb et kt Lta,'I- _do Fravtois Copp6e. I)a:i, la miscrc
repo-ss stre tor ( .Aait a don't les youx avaient Ia coaleur nous ; dans les hi I) p -Patre ( etAaFribunal Civil, le des 6tangs profon i sous le ar re les, ie Pere Garout jix, r Ib1d, daus
SPa et a r nal Civil, le Apr la belle fill du agua lphinoie d Lisse. e jardinier
Prnsaident iyoitar A e B'appruniaice don't Birtlihlemy, plus ioureux que qui"danssongrand mouchoirsanglote"
ensaribna l de tar sation6e Br cre-s lomb put so ftliciter d'avoir it la appronant ia mort do la in6re Ie.lean.ce
i da Tribunal de Cassation je crois onqu te ( la coq d'i ,ar, sont los cordes de la seusi lilit6 la plus
u'u scrupul arrta lejeune substitut quelue chose de plus grand qu'un populaire, la plus humaine que fait vi.
Parqui pret ae changer la position du I monde P) le coufdrencier oque la pd- brer cet artiste bien nA pour tirer de
Par het av, la perspect situatioe den deve- de qu'une grande ouleur traverse la pure m61odie des sentiments d6li-
nirle chef, poar ne ituato-bas, tout -bas, danas ls con- cats at compliquids come de ceux plus
lucrative a 'Ecole de Droit, sa de trkes vivaces aux fle ves l-argent les simple des miserables. Ie fruttes,des
iLs core ta conoi.itiqe a- c inoleonsive ecratures ( nos arrir'e- ,'tirres, des b4tes : les oiseaux out
Lcoa pas d'Economie poinvincibque o'al- grand parents ) futent soudai6eiioent a, lour cwur qui bit .i vite la pitie
tra pas la tournure invincible de son envelopes par des barbares dnt le surdme des chose n. :.'maisons
esprit. 11 est vrai que la th6orie de la envrlo ar endat te oi msrables,croulantes pree u et qui
Iea l l',re edo ia demand ,navire, au large attendait, toatWes oiles
rente, la loi de l'ofre et ide la man nie rdeolte. out Une telle grimace avec luurs pier-
sont moins suwceptibles d'utre pr6en- 'ianaine r i disjointes..'
t6es sous lI former images, familiar I L'hiumaine r6coltc va pululer sou, lesa 'est qu'Ami6dde Brun .it un teondre,
aux travaux d'Am6d6e Brun ; se I~ tl6ehes amicales dun -oleil pi rap- u pobte et comme ( o,', av it beau-
;3ns ndanmoins, consciencieusement pelle I soleil d'Atiique et a cuMbieln oup d'imaginatiom non sue ayment iI
travaillees, no manqutrent point de re- serait interessante, si elle 6tait possible exaspere les plus petites douleurs, les
vdtir 'eonvelopp ) attrayante que recher- par un historien artiste, la consigna- moindres malaises, mais au-si il done
chait toujours le june professeur. tion du role de la femme noire planss A toutbs sea idoles 't toutes ,as cr4a-
L'ann6e scolaire de 1896 so fermi. l'e.avre do notre attranchi-sement.s tons sont toutes pour lui des idloles -
Un soir, Amed6e Brun plia sa serviette En attendant Amedie Brun carmpe lea distinctions, toutes les graces,
aux grains noirs it traversa nos cell qu'il appalls la Jeanne d Arc noire touted les vertus."
groups comma un grand ami qu'il Marie-Jeanne, 4 splendidement carica- Pour les vrais pobtes, en eflet, il n'y
dtait et s'en alia pour ne plus reve- turale avec le sabre doorme qua lui bar- a point de sentiments aristocratiques on
air consacrer les vacancies a ses tra- re le venture, au risque de perdre l'a- pl6b6iens, de types grossiors ou distin-
vaux favors, voguant plus d'une fois mour du fougueux Lamartini6re par son zues, de figures d6goutantes et de fa-
en barqu. vers la pente de verdure gro'esque accoutrement.* c.es aareoldes, point de paysages splen-
assombrie de Martissant, pennant A cet Pais, laguerrefinie -on sait comment dides et de sites repoussants. L',wil
oura d'Oswvald nich6 quelque part dins voil A nos bonnes m6nag6res met- d'un pokte emballit tout ce qu'il caress,
cos bois et faisant des vers, de ceux tant tons leurs soins A apaiser Is coor- come avoc unepoudre impalpable; on
qu'd sait quo j'apprends et que j'aime roux grondint parfois encore de nos mieux, il n'embellit pas, il l4couvre la
et songeant au geste came de notre terribles vieux grands-peres s, car Haiti beaut6 cache quai glit dans touted cho-
vieille servant allumant press de ma n'est pas seulement Ie pays des gen- soe ; il soulrve le voile qui eatoure lea
table de travail, la lamps don't la In- raux ;, grace a Dieu, il possede et objets et il on fait rayonner poor lui
mi6re baignera ce soir I'6criture de mes que serait-il sans cela ? l'un des plus common poor lea autres la secrete liar-
reves tremblants ". d6vouds et des plus gracieux des types monie.
f6minins. Ou trouver on pays don't les Soas Ie pinceau d'Amddes Bran, il
S*, sceurs soient plus complaisantes I....... nest pas jusqa'A Marie Convallo elle-
Squel frra no as'est tro iv6 dans la dou- meme qui no devienne original, pres-
Dan la conference de reception a la ce n6cessit6 d'avoir recourse aux doigts qu'aimable, A cause de(is la grace que
Soci6t6 de Ldgislation, ii s'oxprima deo fs d'ane soear.L'Haitienne par ail- ce Shylock f6minin essays d'apporter
ainsi Je no sais si c'est n plaisir lers eat pea compliqu6e, ell a Ie sondana se combinaisons lea plus f6roces
que je fais aux abonn6s do notre Re- timent a de la gr e don't son seze est et tans la lettre de d6nonciation A Pey-
vue quo de r6server A lear intention come enveloppee, dans cos climate ronoet. signde d'ailleurs inginument
poor une autre occasion la parties ot Ila danse ne sapprend pas, tant elle Mar. Conv.du pigeon rentr6 aa nid,A ma
pour ainsi dire sre e das mon 6tudeest sparse at imprime son rythme au villa do Ia rue Bl6mont, on serait tenth
entro n article foniti6 de mon savant oindre mouvement.. de pardonner A cette fee de l'asure leao
collIaue Dev6t an compt-rendu de Misox quoa e courroux de nos terrn- sauvagoe griffse, lea doigti hideux A
discussion 6,onomique, maim c'est Ie beis vieaux grand-peres a et celui non la come dure et pointue ( ce portrait
patti auque l je me uis ddcid6, loes- moins terrible de leaurs petit-fils, lagr- no serait-ilpa unevengeaoced'dtudiant
qu'6tant r.montd jusqu'aux antiques ce flexueuse de l'haltienne et see char- exploit ? ) ea favenr de s joie en-
originees refu etontsan berceaurndo me sans fards, dsduisirent le poete- fantine d'avoir r6alis6 sou ,ve de se
verdure antour duqel les fneN sylves- confdrencier. montr .en public avec un beau gar-
tree pr6disaient A Hispaniola un aye- .* uon" et aussi "on faveur d, la belle
nit torment, tandis qu. dresant toermet de sa gorge don't l'opulence
leaur grands corps tatous, les. butios Qua as so rappelle sa confdrencea au athentique remplissait couragause-
appolatent sur elle avec des gestee an- profit de4 lncendis du Bel-Air ? 11 ap- meat tons lea coins du coriaga."
nonciateurs de temp3 plus fortunes la pola Ie Bel-Air, la a collins voisine dfi Cott derni -e grie ," pouvait-elle
b6nEdiction des ZAm6b sup6riear." ciel a st dans touts la confdrnce,l fit 6.bhapper aa cher petit n6gre Ia'-
Pais so ddroule la p'ge colored qua'- psse le Cel doe sa tendresse pour 10e est Jean Mauriet ?
eat cotte conference our la femme hal- hmblesde s soollines st is. souofran-
-t-a-2--------- Vz LIX MAGLOIRE.


tinnoe "Is promiEr e habtas'o e690700s vs-u--.


I II I I


I I _


_ .. ... m I W


















LtvNi 21 MARS r1tlo
Baromhre A midi 762 ", m3
Temperature minimm u9m
Lfsn 21 MARS 1U10



maximum i30,
Moyenne diurne de la temp6raiure 24. (1
Ciel clatr Jl matnec et un peUn .u'gCul
I'ap,'. midi. Forte brise de mer. Rosee.
BaronuItre en hausse.
J. SCHI-RER.
Sociltt FranQaise de Secours
Mutuels et do Bienlaisancs
I.e (:onseil d'Administration de la So-
;iet6 rcmercic bien since ement tous les
FniLrt;,- et les Amis de la France qni out
bicn voulu i'aider, par leur bienveil ante
contribution, .1 rcnplir la liste de sou;-
cription qu'il avail ouve-te en faveur des
victimnes des inondations de France.
Cette Souscription a prodLit A Port-a a-
Piince,() P. 204.50 Gdes 859.50 A St-
Marc, Par les so'ns de Mr Lorcent dei4jgn
d, 1-' Sr-ctk. Or P. 21 Gdes 261, A Pe-
tit-Coave, par le; soins de Mr M Nde:, de-
lvt'e de ;a S eid 6 oo00 Gdes. Enermb'e
Or 1- 22, )o Gdei i 20o o,reprdsentant
'in chi'que de IFrs 2.7,)o remis i Mon-
s eur tle MinitLre de France.
Le President d, la Soc-dtd,
F. CibRu.z
FianQailles
ilier le c( qutt 6tabli-sement de la Place
(Gettrad, It Bar Amnricain, etait en fe e
Tons, les clients dec distinction etaient
cordi-alt ment invits ah vider des coupes de
champagne Cela dura touwe I'aprOs-imidi,
Le paron Mtait rayonnant et cha me, Mr
I red. WV. lK-'sch fetait 'es fianrailles avec
Mile Lilia Laraque ; ses am s partage ient
ba ioie.
Nos treilleurs complimen's aux aima-
bles fiances.
L'incident Marcel Audain
Voici 'es renseignements que no is avons
pu avo;r A propos de I'affaire qui se d6-
roula dans la iru de samedi dimanch-,
** -au tour de li *.. 11 nn 2 f i tn Lp


Accident
Un train de matiriaux que conduisai,
l'inginieur Laonce Libidou et qui se ren-
dait A Salle Peti e Place, a coupt la jambe
samiedi. A un honame de ce quarnier.
Une affaire d'expe."tis3
Une commission d'eappnise doit se rhu-
air le lundi 28 mats courant, A Ldogane.
porr proceder A I'expertise d une poroi
de terrain de l'habitation Momance. Crt'e
commission e;t compo;.e d- MM[ Louis
Roy. i -g&nieur du gouvernemeat choisi
par le Departeme it de I Inatrieor, Eug I.
Waximi ien, ingenieur choisi par la P. C.
S.-Emm Ism e, administrator des finan-
ces de Petit-Golve, et O:tave Tessier an-
cien depnt6,cholsis Far le T ibabil civil de
Petit-Goave.
M. Josep Geffcard, proari&tai'e d! Mo-
mance, pro este contre 1'exp operation rd-
clamde par la P C. S II noui a dit avoir
faith des ob;erva.iois auprts du Gouverne-
ment et du consedl d'administraton de la
compagnie Le passage da ch:min de fer,
dans les canduions de emnb ai pr6vu -s est,
assu-e-t-iI. un v6ri ab e danger La cons-
true.ion d'un tunnel est urgente pour per-
mertre 1lcoulement des ciax pendant les
p6 iodes d'inonda ion.
D un autre c6 6, I'art. zer de la Loi sur
la matiere consacre que 1'exproprittion
pour cause d'u ilit6 pub';qu- s'op? e par
a. o:itt6 e Jusuce.
Prochaine f6te
La fe e de I'llHiel MN rch pour dimiache
27 cour-nr, s'annonce de tou e beauty.
1out est mis en oeuvre pour donner A
cette soiree un eclat de; p'u; grandioses.
Ce supeib: 4v6nement mondain qui ou-
vre la stric Jes joy :uses organizations de
festivals distingu6s aura liel sous le patro-
nage de Mine Sep i-nu; Mirias et de q ue!-
ques autres dames.
On r6qltamn
Ui des me nbres les plus .nnen s du
corps diplomatique attirait note attention
ce martin sur uare immense fltqu- d'ean
ncit re et fangtuse qui se trove au mi-
litu de la voie p-blique, tout p:c:; du Pos-
le Jean Cise.u Une reparation sans grande
importance -urait facilement fat disparaiLre
ce spectacle d6got ni.
Chc--.uz e- voiiures s'enfoncent dans cc
lac malpropre qui s'6largit chaque jour ;
il suffi d'un rien, d'un pea de bonne vo-
lont6 pour rendre a cette parties de la voice
publ que un aspect convenable.
Guat6mala


k* -ulky* UC [AqLik^, un a ti L tant 1
Lu nit. La conven ion conci le le ier mars 1895
es agents de d n pro erentre le GuatEmala e le londuras au su-
Des agents de l'anori deviant procder jet des fronti es a e proong e pour une
1 i'arrstatiou de Mr A'exis M&.ard er, dure de deux ans. c'est-A dire jusqu'anu
plans ce but, s ranirent sur la surveillance dr mc 1912
ans les proptirts attenan'es du p ter mars 1912.
ans les propritest antenan-es du prqves n Le Gouvernement de Guat6-nala sera
ponique. C'esm ainsi que quelques mill- represeate au Congres Interna ional de
rairesse tvalent dansla coarde la VveL. telegraphic sans fit et de I Electricie qui
Andain. Cele-ci croyant avoir afire A des don avoir lieu en Belgaque an mois de
voleurs, r6veilla son fits Marcel Audain qui sen embre 9to. Le cousul de Guatemala
it feeo a plueaurs reprises dan l.a di ec- A B uxelles reprdsentera son Gouvernement
tion ou se trouvai: la patroaille qui ne cec congress aiasi qu'au Congr6s Interna-
ripos a pas. tional des H.rticu.teu's qui aura lieu dans
M. Audain se rendit an pos-c voisin et la min-e nvill du 30 avrii au 3 mai 1910.
tit son rapport de ce qui venait de se pis- Le Gouvernement de Guatemala a adopted
cer. Le trouvant en contravention avec la le systerne d'enseignemeat prepare par le
loi Lespinasse, il fur a-rtc et dcnose en prutessteur JOH. CRo;s pour enscigner 1'an-
prison aux ordre5 de la justice. Hier, le g ais dans les eco'es publiques au moyec
uge. de paix de la Sec ion Sud, M Se- du phonograph. 0 enseigae le sys'ime
utr. rroceda J I in'errogatoire du prevent. Cross dans 1 Ecolc de Coneipondance In-
Vers 4 heures de l'ap:e-midi. le con mmis- ternationale A Sc-anton, Pa., E ats-Unis
saire do Gouvernenweat, M Louis Midouin d Am&rique.
deposa des conclusions qui permireat la Le Goovernement fera imprimer uoe
mise en liberty pro-isoire de M Marcel editionale 5,ooo exemplairei du livre des
Au lain. commeon;mis. Sur ce nombre on en done
On a pa le de la quality d'etranger do 2,03o A M. CRoss, et le reste sera la pro-
prevenu A qui on p'. erai, I'in e-'ton de pri ': du Gonvernement. Eo plus du livre
Tic'amer de' indemnites par la voie diplo- en question, ,ei leves des ecoles de 1'en-
matique. Nous sommes en me'u e d'af- seigneauet secondaire seront ob'ig6s de se
firmer qu'il n'en est rien. M. Audain s'eit servir de lecture phonographic.
montre au contraire indignd qu'on pt lIi La fabrication de la b:.re et des liqueurs
a2t ibuer de tells idles. Le nom que je constitute une des principles industries du
porte, dit-il, m'emrpe-herait de crder au- Guatemala. 'ar suite du diveloppement
can ennui a ce pays oui se trouvent tou- de ces industries, le commerce des b*6res
tes mes affections.. [ rangers a beaucoup diminue et on im-
Ajoutons que I'arrertation de M Menard porte en quanttits considerable le houblon
etait une n~cessite polirique reconnue ur- et d'autres matieres premieres.
gented'apres le gouvernemen,quil'aoperie L'iodastrie textile fait aussi de grands
de nuit. L'Impartial declare que touei; les progr.s. Les fitatures etablies a Camel
formes protectrac-s de la loi ont e:e ob- dans le Departement de Quezaltenango
serves ct que M. Menard, arreie au mo- important d9s Etats Unis et du Mexique
aent ou il essayait de se sauver, a 6td des quantities considdrables de coton.
trait avec tons les regards dtus a on cito- On fabrique des chandelles ec du savon-
yen respectable. Une compagnie a obtenu du Gonverne-


ment I'autorisation d'importer en franchi-
se dojaniere 3, ooo quintaux de parafine
et 2,ooo00 quintaux de st6artne par an.
II y a dans la capital ct ailleurs des fa-
briq'es de glace et la fabrication des men-
bles est devenue une importante industries
national pir sui e de I'abondance de beaux
bois d'cb6nistirie.
II y a de petites fabriqoes de chaussures,
de chapeaux de paille. de poterie, etc A
San Criitobil. On faith des essais pour
1'enplot dci branche; d'une plante indi-
gene poir laimanufacture de meubles d'o-
sier et pour la preparation de la fibre .bene-
quen "Le G3uvernement aaccord6 la fran-
chisedou miere I entree .les machines nces-
sairese fut t out son possib e pour encourage
I'tablisse -ent et le developpement de
nouvelles indus ries et I'emploi dc me-
th>Jes perfectionr6es.
Nouvel'e broch'are
Oa trouvera :
RE IIERCHES SUR LI.S CASE; NATURELLES
DE NOA RE MALAISE SOCIAL p.r Fernand Am-
broise.
A la Pharmacie D. S rre;. ang''e Rues
Ferou et du Pen ile, Phirmac;e A. Roberts
et C angle Rue Courbe et F&rou, A lac-
mel : Pharmacie N:rva GouseC et chez
I'auteur Rue Neuve, No 9.
PMix i. oo

LETTRE OUVERTE
Au Directeur du t Matin *
Mon cher Mag'oire,
Ce n'est pas sans une profonde indign;-
tion que j'ai l l'1aricle du a Ni.iveilis e v
inti- z~' e indikcret a 1'6criv. i qui
s'est oub'i lusqu A c itiquer ma condui e
pour l'uniqu raison que j'au-ais, sous le
pseudonyme de Pau', analyst curtains f its
qui sont du Jlomairie de 1 hIstoire, j'Lxpri-
me tous mes remerciements. A un mo-
ment ou des ennemis na2urels-lemil 6tant
toujours oppose au bien- me livient de
furieux assaults qui sont impuissants a faire"
la moindre b.c;he A ma reputation d lion-
nete hosrne. je suis heureux que le Nou-
velliste* ait fait fi de tous scrupules pour
ajouter sa note discordante au co-cer; de
recriminations don't je sui. l'objet. Ce !es.
je sais que la IAchet6 et ie se-vilisne son,
inh6rents au carac cr, de certain; h).n-nfs
et je sais surtou' qu'il v a des gens, qi!
ferment voloatiers les ycux sur 1 u' pr-
pre digrada ion, ati de pouvoir Ini-ut
porter atteinte A i'honneu: d'au'rui Mus
il eit certain oublis qui ne se pard in-, :it
pas.- C'est pourquoi je pense qve IM )n-
sieur Chauvet, idi'eur de a I'Imparti l en
1896, ne peut avoir oubl, ce qu' lui va-
lut cette cocarde de D6putr, sous S in,1ors
que le direc cur de "' 1'Im partial se rap-
pelle fort bien lami qui avait ob'enu po-ir
lui A la mrane 6poque le billet de passage
a bard de la C-'ae-I-Pierrot ouL it fat
reteou long emps, tres longtemps pri.sn-
nier politique. Pourtant.....
J'ai deji fit justice de la 16genie !es
indemni'ds. Q.'importe si d-s adversairei
ddloyaux veulent encore en fire 6tat po'r
d:screditer ma personnel. Cependant qt'il
me soit permis de ci'er un cas qui don-
nerait certainement droit A des indemnites
si ce'ui qu'ils appellent ironiquernent r6
nigat, n'etait pas mieut dispose envers les
homes de sa race quc ces progressis es de
surface qui lancent inconsid6r6mnt letar
pays dans les aventa es de la g aerre civil
pour satisfire des appetits 6g-iites. A
mon Age. je ne puis plus e're dape de per-
sonne. Par experience je sais qu'il n'existe
pas ici de vraii parts poli iques, pirce
qu'au fond aucun d'cnx n'a lamais repr6-
sent: an programme pouvant sorvivre A
son chef, aussi--:'-o- vu le hibralisme s'6-
teindre avec B z.lai<, Paul etc et le na-
tional'sme s'etfjadrer A la chu e da P.62i-
dent Sdomon.
C'Etait an lendemain du 15 mars, i9 8
Monsieur Volcits Ncrette, pourchasse, alit
se cacher A Thor. D&couvert, la gendar-
merie appuyee par la gitrcison de B!zoton
assiegea sa cache:re. Se vovant sur le point
d'etre cern6, monsieur Ndrette gagna ma
villa qui lui paraissait la seule issue possi-
ble. Ma mason t't immedia, ement inves-
tie par la force armre. Oa allait l'enfon-
cer lorsque un vici lard ,ntervient.
Refl.chiss-z, leur di-il, avant de corn-
mettre cette action qui peut etre grosse de
consequences pour Ie piys, car cette mai-
son appartient i an stranger et en voila


la prenve, continue -t-il en lear
le pavilion qui dait hiss6 A I'itage
N6cttee 6tait A demi-sauv-, car les
quisitions s'arr6terent ju-qu'A ce qu- -'
naral Jules Coicou envoyat de
instructions. II fi: micuz, car ilse
en personnel sur les lieux, mais deji '
seau avait desert sa cage. N6ea40
fit sauter les serrures et ordonoa do
questions.
On bouleversait mes meubles ;ono ei
trait mes matelas, quand an bruit des
coups de canon tirds par l'Indfai,,a
le g4nrnal Jules Coicoa, effray6 dedt--1
sa suite, laissant mt miison grande osW
te et en disordres.
Pl:6venu le !endem'io, ie mI'emprfv
d'ea adviser I'honorable Monsieur Ro2
av.nt de me rendre A Thor. Arrive W4
lei lieux,je cons atais lei d6ga9s qu'ools
cornmis et j'appris ce qui &tait anid L
vtille. Rendant grice A Dien d'av i.
qu-ique involo.:ta'remrcnt rendu serviat
l'hu -naniti, je remis ma mason ea bon0
dre et je rentrais en ville.
Que dites-vou', infAimes caiomtnate~w
i'6tait-ce pa< ure bonne occasion C~
dant je ne fis pas meme cc que j''a
fait pric6demment : exiger des exca-
Fou'bes qui critiqu I'irnaiaiionu i
4:ringcrs rapplIez-v'.us bien ce quakl
K Nouvelliste v avait ecnit poor ces co
de cano a sau:eurs. ';- lez-vous t.
menrt, qja si t'lemenit rarii; Se sw
born qu a la protection de ces resdsax
sants ce qui scrait adv'.i de l'homtml
qui vous resumez toute votre Pattie. I
I l )norable M ,nsieur Carteron pouxM
ses s n'imen's h imanitaveis iusqu'aua
c-itice, ne s'itai d6men6 au 2 diceuB
r9,S pour miintenir cere paix publien
que beiu:oup voulraiena voir trosWl
Jans i'inte 6 de lear part ditesa.,i
Messieurs du N )av':'l s'e si aujwof
I hui vous 7-o'rrie,' 'is prtvaloirk4
votre qualt d inai; :n pour insulter t
gens qui vous sont de a coup sapoMe
Connaissent mieux ie ,ai et ma
que monsieur le Minis' r, 16ai;avecd'
tre, frano;is dans Ie, rt;. pour secom
Its- neb ei erd nrs du m' n'.tre.
Vous m'obj.ctez 'ouvelliste s
I iu onomte du Pa-ys nous regal
pas. Soit I m ii le sic d:. la ville nepl
visit me desin:-resser i 'cCe que )'ai pI
d'in; s exposes au ,,I que VOnsL
Apprenez, N-uve lise ingrat A reCu
n.wire vos b.enfiiteu et st vous vM
iro)uvc/ trop hiutain po., rendre jusdkt
lciiur mtr.tes, ne you, p :: .t Lz pss di
dc les cilonuier ija.:. .:nt. Ben k
g rns de vo.re clan, sur out U3 pot6t "
i lIp.2rtial pourront vous dire si, en **
vritit sa bourse A un homnne besoigitn
Monsieur Annibil MNntasse sait s'ar1f0r
consil6rer Vopinion pgitique qu'ti PS
teise. Si monsieur C(uro et au ressoatl
mab'e, pou: s etre me 6i de vos aff
i- ne vois p.is pu quoi I honorable
sieur Tho-nasset ne le serait pas gale
pour s'tre permis de vous doaoner
consei's sur vo.re ag'i:ulture. E
qu-i n- le dolvent pis I'tre legal
Ls puissances q'-i avaient mis A li
sitioa de vos f.c es 6pro'-ds lets Ml
de gu rre pour lLs mc,'re en lieu de
re 6 sur une terre 6 range e. \aN
mess u-s, vjus etes illog ques.
PoLur fi ir, mn 'I M:'loire
qu la cu Ui I adis-
en ci ant e, n).as dJ U Firaino lP'
qu luu le prern: -, d cn Mfnos l
oubli6- est-ce mn )Jes i l J'aJitercel
I hono'.b'e mo-sieuir Dan Be >l
don't 1 incon eitab ccomtnp-cacez lo
tait de c:imuler pendant assez lo0
sr, Il'adminis-ration du vieux sPIP.
I'mponrtan'e fonct on de chet de di
au D-par:ement de 1 a ist ruc ion pst
I avec celle de profess r de phio~a_.
lyc e national..- Voila mon cher
re, an fin 'e tcr6 qu pourrait c Pi
ses deux am's 1 Impartial et le
ve'liste ce qa'en phi'os3phies 00
que par" Relatio is de causes a e
Poursuivez donc votre oueovre, v
et adroit Nouvellis'e, lsqo'ai
nouveau Judas,vous aurez le sor di
maitre. Rangez-vous, avec orgutil
classes de ceux qui m'en vceulent P
Chretien, je refuse de sacrifier '
leur idole aimant mieux me radgotr
de I'hjmme droit et ?ur doort i'
est la sen'e boossole.
Bien votre, A WIsA. MONTA


_ __ __________ __ __ _______ ___ __









S, agissant en sa quali-6 de commune en biens
P C Oi avec feu son maria et conmme tatrice l gale
P. ^de ses entnts miners Henri, Cl!ment,
: Fernand et L&io Ma hblier demeurant avec
Avisn elle, assistee du subrog6-tutrur,Mr Georges
A 'occasion de tes de la loi Pierre-Louis, ayant pbur avocat Me Cons-
i" l vendredi. "5 du coura t, ie tantin B-noit au cabirec de qui, dom;c le
dit" st avise ue le- departs des est dlu au No ioS rue da Centrd.
oblic auront lie aux eures suivan- Pour plus amplrs renseignements s'a-
t s auros dresser A Me K. Vilmenay, dipositaire du
tes : IA C;AR )U NUlD cabier des charges ou A lavocat soussigni.
.DI ARTSince 19 Mars A9 D
A U, A 1Train 14 1tnentaire Port-au-Prince 19 Mars 19to


[l a0A L"-sulo-ppeiru nfaire
7 .304b

11. 'SlipIplmefltaire
?..1.30
:3.30 Wg6 -etar
li 30 it Suppl,'mcpa~aire
-) A 1


C. BENOIr, avocat
Bor quets
A VENDRE
Chez Mme Charles Duplessy. Bois Ba-
dare ( A c6"d de la Chapclle St Antoine. )

Th. Doqsous


DEPARTS DE LA GCIo1X D)ES MISSION ,
8. Train SupplPementaire En face de la Douane.
8.05 t ;.' in,ntaire ;PROVISIo.NS FHAN.I-,EL- EETAIMERICAINES
'* Su' ''l'me'taure
10. our les f4:.es de la Sein-ine Sainte.
1 -2 ""
12.15 Hilmentaire Saumon salt, maquereaux sales,
2. .ip"trimen'taire Langues de Moriu par livre, Morue
:1. *' d6soss~e en paquet de 1 livre. Con-
5.03 Faculti serves.
7, "' Saumon, llomard, Iluitres, TFhon
,.013 ~.;'-,rltnetaiie A l'huile, Sardines sans arrttes, Ma-
6. .Supp ,,nentitre quereanx A l'uuile, C pes A l'huile,
Taos !e- Trai n- pit. lit de la tare Olives farcies, Aichois A 1 t huile, Mon-
du Nuord et s'v alt iltent. tarde.
Pout la Cinx-dtes M--ions on no Saindou: fran. is n fetblanc de
ddliveia qii d -* I I ', t- A.I.I ER-RFTO 1 kilc-; 11"2
aux tlx .Ie : Ir.- (:la-:s, 7 0 AIlli- Sancissos [Tiul es,4 ,onelles de vo-
KR tour, -2111 t:l .1- Aller- Rpto ur. fole fas (oe0 lilos, perdreaux, b6-
A r- u I causes, fisi, A.-pajies, co-p6es et
tPort-au-r n,'. -2 t Ms !~110. pointee d asp,-rge-. (Chainpignons, pe-
1.\ )ilil- Tl't)N. tits pois lils au natut el
Fruits au vinaigre, capres, coini-
.. chons, va.i.intes, picallili.
VTE Fromages pate grasse, gruyere et
de biens de mine9 urs tete de More, Saucissons de Lyon
et d'Arlhs.
S e d e du ritual Phospho Cac-o, Cliocolat Meunier,
Fn ver.u d'un ;ugement d trbunal c- Petit, s lentilles vertes par livre, Pois
vil de Port-au-Ptnce, ea da'e du onze cass~ s verts par livre.
Mars 19o homol ,ii nt la dIlib/ration du flonbons tins asors, de Fid61e
consgel dc fimdle tenu soui la prdsidence Berger, Figes s en panier de
du jug" de paix Section Nord !c 2, f:vrier r liv,
1910, il sera procede le m-r.-cih que l'on iChoco:at Delatour par livre.
comptcra trente Mir count ant A trois heu- oruitt a Cristallises.
res dc l3pres-mid, en 1' ,..e e par le JambonuA r lanes fu As.
minis ,re de Mc Ke,'-:r Vilmenay, no:aire Jambos t laues fums.
expiessment commis -A 'a v!nte au plus Huile Duret et Vierge d'Aix, par
offrant et dernier c ch6:rsstur d'un in- gallon et par litre.
meuble, fonds et Li issues, sis A Port au- Vins fins : Blanc et rouge.
Prince, avenue l)ucote, mesurant trene Lait condensed.


piedsde t -ide suri uat.e ving; onze pieds
pr fjndenr, boind an No:d par les he-
riiers St Rome et les epoux E'milc B .'Z-
lais, au sul par I'avenue Ducoste, A I'Est
par Thiramene Romain et A l'ouett par
Anterior Ducoste ; ayant dessus one gran-
de mason bisse couver:e en toles corn-
prenant six pieces ; dans la cour il y a
bassin, cuisine et les cominuns.
Cc immeable appar:enant par indivis
et pour moiti6 aux mineurs et a leur rnm
totrice en sa quality de commune en biens
avec fLu son maria, et I'expert ayant esti-
m6 les droit- et ptie nationss des dits mi-
nears A sept cent cinquante dollars or amrn-
ricain, la propri6 6 en,.cre sara vendue
sur la mise prix de qui .e cents dollars
or ama&ricain cy .... ....... OrP 500oo
oatre les charges de I'cnchcre.
A la requkte de Mine Vve Herman Mi-
thilier nDe C&cile P.erre-Louis,proprieiai e,
dtmearant et domicilide A Port-au Prince


American Bar
&
Ice-Cream Parlor
Place GefTrard A c6td
de la Pharmacie W. BUCH.
Arrive pa- STS ALTAI
EVANSVILLE STERLING
la b, re favorie de Port-awi'Prince
la douzaine 112 bouteilles G. 7
le baril d-3 10 dz. 1i2 bout. or P. IS
WATERMAN S Fountain Pens
superb collection de or P. 2.50
A or P. 5.
Clip-Cap pour les plumes G. 40
FRED. W. KATSCH.


A la Metropole

MASON JULES LAVILLE
93, RUE DI)U MAGASIN i)E .L'ETAT.
Viennent d'arriver pour la Semaine Sainte par les deroiers steamers dans
toute leur fraichbeur et a des prix defiant toute concurrence:
Huitres fralches Saumon au Natuiel
Asperges Maqueteaux au Naturel
Anchois en petits barillets olives
Avoine ;corned lPeet
Maquereaux A I'luile Mortadelle de Bologne
Sardines des ineileures marques. P'ites de foie gras.
Beurre de Table sup6rieur
terllanc de 1, I et :' lives
Fromages Pate Grasse de Munster --- tres Irais
par quart, demi et fromage eutier


More


Fromajle de Tlte de More
sanS OS en Boite de 2 livres et en paquets d'une Livre.
BISCUITS OLIBET et autres marques
VINS DIVERS
Franxac-cise a I' 11 la douz, gi atandes bouteilles.
Champagne A. Devaux & C"


LE BON MAI(WII PAR LA Q'AIATE

Oiitt POUVCPe


Chez Mlie Pil


K ief fer & C


RUE DES ClS\lHS pr.'-s .1 l''pic':1 i / \KI:

Huile ( 1Olive, qta life extra
la ieilleure marquie fratn;aise
Gallon i'. 1 00
Litre 1 ..00)
4 bouteille compi ise 1 .25
VIN ROUGE VIN BLANCO: dite vin de Messe, marque HENRI BOON.


La Marque Iaordelaise LA
Gallon viii
4 a


N E I I. I E I I I:I SA-Ii Ii\ les Pays chauds.
FOUJ40 It. 0A
blanc t) 14


W nirand iIsns cte il Rhollne

Garantis pur jus de raisins frais

Fernaiid Loniewski
Propri6taire-Viticulteur
93 RUE DU QUAl
Vins rouges, vins blancs et vins gris par tIlt,, 11-2 fits, gallon et bouteilles
cache tees.
ViNS DE DESSERT : Malaga, Muscat, MNadI e, Vernouiith, Quinquina, Ba-
nyuls par fits de (6 litres, gallons et boaiilles c.tclh tds.
CHAMPAGNE RENOMMkS : R(e4erer, Mercier, IHoltet ; liiieurs surflnes as-
sorties ; Bitter par gallon et bauteille ; Conserves ..limentaires doe la mason
AMIKUX FREIRES; maquereaux A 1'huile, .ardiues, stumons, truite saumo-
nee, rOgalia sandwich, petits pois ; Moutarie, eiccalili, Oignons, Pickles,
Cornichon, mousse d'anchois trds renomrn4e, i iscuits de luxe par bottle st A
la livre.
U'TIL.E d'olive garantie superieure
Lee m6mes products sont en vents au No 43 de la Rue des Fronts-Forts.
La mason so recommande par la fraicheur de ses products qui soot es-
sentiellement francais.


CIGARETTES MARINA


TABAC MELIA


Ces d6licieues die.arn'i,, sonrt fbi tui'.'- :av des: tabacs de quality
superieure prov nant de- plantition-i de la M.l-,ojUt. (.OIrque ,tui doe 20 ci-
garettes content une photograplie artis.-ilue et un tittile-poste pour col-
lectionneurs.
Scaferlati supdrieur en paquets de -A0 rammes.
Emballage paper d'dtain.
Le meiileur. Le moins cher I I I


MI. Melia, Alger
Fournisseur des R6gies Francaise et Tunisienne,
EN VENTE CHEZ DEREIX, Mme MAITRE, AMERICAN BAR, ET DANS TOUS LES BONS TABLISSEMENTS.

En gros, chez Mr EDGARD ROSE 52 Rue F6rou.


I I


-- ----








NESTOR FELIU
L excellent tailluear avanta~fesenenri
conon doe tote las R6paublque vient
de rouvrir adn atelier Rue F6rou,
( Rue asA Miracles ) No 61,
Sa numbreuase clientele trouvers
caw'ume toujours touts satisfaction
pour leo travaax qo lot meroat Com-.



M" C. L. Verret
Talllour-Maroband
Donne avis a sa bienvoillante clion-
161l quoe sa aison No*7, Rue Traver-
i>re est toujours biea pourrue d'ane
varitd d'6toffes de la haute mon-
veaute parimienne.
QUALITY SUPhkAIuR. COUPs *L.OauT
'TAVAIL01 soet. EtIcuTIxoN POMPTIr.
Pris Jrds rdguits I


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6publique d'Haiti
Extrait du TARIF G6n6ral, Mars 1910.


Tabacs Scaferlati


LEVANT SUPMRIiUR (dit tabac d'Egypte) la Botts de
50 grammes
LEVANT ORDINAIRE paper violet liss6, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes


CAPOLAL SLUPERIEUR piOF
50 grammes


A LILEGANCE
OORDONNERIX.

42, Rue des Fronts-Forts.
CHAOusonaS RM DkP6T,POUR LA TVERT
Promptitude eot oia aux sommas-
eos taut ici qu'ea province.
Cbaussures do Dame forms et tra-
vail toulours tout so qa'il y a de plus
mouveaux.
Formes am6ricaine et frauQaise pour
Messieurs ; dl6gantes et commodes.
Pour lea emfants le plus Faise.
Travail solid *x6cut6 aveo
des poaux de promi6remarque
Assurasse do grand rabais.
PAtes. Cirages et Liquides

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusemnent connu,fait savoir au pu-
blic eu gA dral at A sa nombrense
clientAle qu'il vieut de transtfrer ma
FABRIGUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIENNm MASON DU LOUVRE )
SDe LA PLACE GEFIRARD A LA
G(;ANI)'RUE OU REPUBLICAINE
No 149. En face d la Poste
Le nouvel Atablissement eat on-
vwrt sous le nom do,, la flour de
1'A.mArique
II prompt soia et promptitude
ommrne tnliolra.
Port-an,-Prince le 2. Fevrier 1910.

Franeisco DESUSE
rabrioant d. ohaussures
La Masutacture a toujours on d6p6
an grad stock, pour la vents so
groe (At *a detail. de chauseures ea
toas weares pour
HOMMS, F =MM, EANImS
Los eommaados des eomnergcats
de l'iat6riour pourront Wtre 'exeautdes
dams use semalms A pea pr6s.
23. Rue doe ProMts-mnrte. Q3
P@W-AI-?alB I AmiI )

CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
AcCOURnZ CHBZ
Feliberto Gonzales

JOSE SAN MILLAN
FABRIQUI DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON DE COIFFURE DU LouvRl
Pour toue les goilts et pour toutee
es bourses.


bleu le paquet de


CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIRE paper pate brano le paquet
de 40 grammes
TABAC A PRJSBR, Virginie haut goat, paper jau-
ne, eIs paquet do 100 grammes
POUDRE SUPERIEURE, paper bleu le paquet de
100 grammes
POUDRK OIDINAIRE, paper brun, le paquet do 100
grammes


TABAC A MACHeR roles Menus files
100 grammes


le paquet de


GOURDES


1.25

0.90
0.75

0.70

0.70

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50


Cigarettes GOU0


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHSSEUR 10e paquet de 20
HONGROISES en levant supdriour Le Bondon de
20 cigarettes
do en caporal sup6rieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
ELEGANTaS en Levant ordinaire le Bondon de 90
do en caporal sup6rieur paper rose, sle
Bondon de 20
do on Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu la
Bondon de 20
FhANCAISAS on caporal sop6rieur papier rose le
paquet do 20
do en Maryland paper jaune le Boudon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
RouLfas en Maryland et caporal supdrieur Is
portefeuille de 20
do en caporal doux la bolts de 10
do en caporal ordinaire Is portefeoille
de 20
do la bolts de 10


.&'agelat wipEcpjal,


Paille, tlaurs,
plumes, ru-
ban, lingerie
etc, etc.


<^..'


Parfumerie-Bi-
belo's, Etoffes en
tous genres


MAISON


J. LAVILLE.


Entreprise


D'EAUX GAZEUSES


Fond6e en 1899



21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops


DE CONFIANCE


< 148 GRAND'RUE

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, aviso ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Vari6t6 d' etof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et blend d une
r6elle sup6riorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITY I
L'6tablisement soe recomw"-n4- aux
clients les plus d6licats qul appro-
clout chaque jour davantage eIs M
de son travail.
Demanded chez Joseph Saint-Cloud le
Resauateur de Is S-an eat des Canrta po.-
Itas nllastr6es.,__
H6tel BelUevue-
Il Lmio Sitox ka le pl a eo.-
fortable.- Champ-de-Mar.-
C-aels. r .--- A*- Vb r Is mew.


Pharmacie W.


Place do la Paix
Ex6cution prompts et soign6e des ordonnances.
Analyses scientifiques st techniques.
Analyses deos minerals d'or, argent, cuivre et autree m6taus
methods amdrlcaine ( fire say 1.
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops st vderit
Champagne a P. e la douzaine.
Droguerie en gros et en detail
Propriltaire: W. Buch
Pharnmaotei dlpI6& alln--md
D6p6t de Kola-Champagne :
AuX- Gonalves : Madame P. Laraque
& Saint-Marc : Madame E. Mi"tlly
A POett-GoAve : Hermans Reimbold & Co


Ihs


0.6
CA
Um
048
0.1
0.4
U',
ox


Liqueurs
Bitter


Buch


Kdspra I


__


------ ----- ---- --- ----- ---- -- --- -rl


I II I


- le~