<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00879
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 21, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00879

Full Text





Tro0s6m@ Ann6e, N@ 897


Port-au-Prince, Haiti


Lundi, 21 Mars 1910


ABONNEMENT8
UN Mois G. 2.00
port-au-Priace
STi ols Mois... 5 00

aremnt U MoIs ., G. 2.20
Dpartet TTeois Mois 6.00

Etranger .. roIs MOs u 8.00

DmInCToUR

G16ment-Magloire


0


f


1


J


LEAN UMiRO -5CENTIMES

LvinI mu ? t- mszrn.r3.ou non ne serun


43, ~ROL\, 45.


ADM il STIR TFU It
Arthur Isidiore


OUOTIDIEN


Essai sur Thomas Madiou

XII

Premier Ministdre

(2 Avril 1866 2 Mars 18G7 )
III
L9. executions da Fort Lamarrd a Li 25 f6vrier, continue Maliov, je
achelbernt d'atfiiblir l'antorit6 do Gef- l'engageai A abdiquer, en presence de
frard. L'opiniou exasp6r6e so manifes- tous mes coll6guns ; il y avait consen-
ta ouvertemnt contre lui. Lea femmei ti ; maiq le chAf dA son cabinet pirti-
su tout prirent nettement position en culier, Mr Saint-Amand, fat d'un avis
excitant par des paroles de Illmme les contraire ; son argumentation porta le
ardeurs qui tommeillaient encore. President A renvoyer sa decision au
-- ;


C9pendant ce au'il out falls fair le
President ne Ie fit pas : il n'osa pas
toucher anx tirailleurs. Dans l'occuren-
co. Madiou donna Ie conseil qui conve-
nait t Licen-iez les tiraillears, di*-il an
President, on dispersez-les aour diff6-
rents points de la R6publique, et man-
dez au Port-au-Prince des troupes des
entres localit6s. Mais Ie Pr6sident as
montra irrdsolu.
4Nous paasrmeo la nuit du 23 an 24,
continue Madionu, auprMa du Pr6sident
d'Haii, elle fat assez came sauf que!-
ques coups de fu9il parties dans la cour
du pa'ais, par megarde, vint-on nous
dire 1 y avait dans cette cour douzi
cents tirailleurs qui la plupart avaient
tir 'oontre le palais dans la nuit dn 22
aa *2, et y 6taient venus un pen avant
le jour, reprendre loura range criant
SVive Ie PreAsident Gatirard 1 come
s'ils avaient 6'4 des plus d6vou6a. C-1
corpi etait des plus mensaints ; il
ponvait I'ona des nuits suivantes com-
mencer de nouveau sea attaques centre
le President, et cotte foia pent-6tre le
massacrer avec toutes a famil'e. Quant
i la capital, elle 6tait calm ; mais
pas one seale manifestation on favour
da Prdlident, ce qui 6tait de o 'hostilitA;
mOte la plupart des fonctionnaires ci-
vil et militaires qui dtaient avec nous
talent en meme temps centre sous; on
trahitsait le gouvernement avec tmpu-
dour... Dans la soir6e du 24 j'ai enten-
da des tirailleurs dire quo l'on ponvait
bien fair veoic des troupes des autres
localit6a; qu'ils no s'en inqui6taient
aure ; qu'il n'y wvait pas do regiments
dans la R6pub'ique de force A leur rd-
sister.*
G ffrard no vounvnt cha'ier cem ma-
tins, n'avait plus qu'une chose & fair:
r-signer ses functions. It noe emble
que cette ide lui vtnt a leosprit ; il
mngealt, au contraire, A prOndre des
masares pour pr6venir un d6barque-
meant de Salnave, Victoria Chevallier et
d'autres exiles qul dtaient aux Iles
Turques. It voulut quand m6me publier
sa arr6t6 par leoquel le rapport
eommeresux entire Haiti et les Iles
Torques eraient provti-oiromeot inter-
its. Miadio, on sa quality doe secr-
taire d'Etat des Relation. Extdru res,
"Y Ooposa. Je lui fil observer, dit-il.
que j i ne pourrals pas contrlgoear un
tel arr6t6 qui serait coutrairoe A no
trtd avec la Grand-Bretagne ; quoae
est act*. du rote n'ompchorMit pas lea
banisa 4 4dibarquer olandetlamitment
ar notre littoral qu'il ferait bion do
a-1- troupes dams Nord at
tboa***


i endmain.


s Lq 26. Ie President nonq d6'lara
qu'il resterait an pouvoir. Voyant ses
irr6solutions dans de si graves circonp-
tances, je lui dis quo ie me trouvais
avec un vif regret danas la ncessit6 de
me sdparer de lai. quo ndanmoine s'il
convoquait immddiatement Ie S6nat
dans le but d'abdiquer, je resterais a
ses cot6s, partageant touns seq pArils
junqu'an moment de l'abdication. Mes
collgues so rang6rant a mon avia, ex-
ceptd Ie secrtaire d'Etat L',bont6 qui
opina poor qu'il restAt an pouvoir.
v Le 27 et I o28 fMvrier, Il Pr6dilnt.
rdsolu A *e maintenir, sonda les dispo(-
sitions da plosieurs ci'oyens diins le
but de s'en entourer come secr&taires
d'Etat, sans nous en avertir et to it en
nous disant qu'il n'accepterait paz
notre admission, Je m'Atais aparau
qu'il et' d6air sinc&rament nou' voir
res'er au pouvoir ; mais notre rdsolu-
tion de nous retire qu'il ne p-)1vait
oas vaincrs, l'avait d6termioA A fair
los d6marches don't je viens de pirler.
Eufin le 2 Mars, noun lui avons remiss
notre d6miasion collective.
Voici cette piee :

a A Son Exc. le Pr6sident d'1Hiti
a President,
Nous soussign6s, secretaires d'Etat
de l'Intbrieur et de I'Agriculture : de
l'Inatruction pub!ique, des Cultes et des
Relations Ext6rieures; des Finances
et da Commerce ; de la Justice ; et de
la Guerre et de la Marine.
Comprenant qu'il est d'aune sage
politique de ffaire droit aux ddsirs de
rdformes qui so manifestent en ce moment
et peasant quo, nour y parvenir, il eat
ndcessaire que Votre Excellence s'en-
toure d'hommes nouveaux.
iNoas venons tr6s respectueusement
otfrir A Votre Excellence notre d6mis-
sion.
v Nous regrettons vivement, Prdsi-
dent, do nous voir dans la n6cesaite de
sons edparer de Votre Excellence,pour
laquelle nous conservous le d6voue-
ment le plus sincere.
a No e faisons des veaux, Pidsident,
pour le succbs de toutes les me ures
quoe votre sogesse pourra prendre dains
I'actualit6, poor la tranquillitO et le
b3oheur de la R6publique.
Dans ceo sentiments, noua demea-
rosne, PrAsident, avec le plus profound
respect,
a De votre Excelloeno,


Les tres humbles


service
STDA
UON T,


et tiJ3 ddvou~e


mrs.
MI. R. MNIADI'. \V. \Vo:t., D. L.\-
, J. P. IIECTOR.
Port-au-Prince, le -2 Mars s1';7.,


Mais le P'esident, apr3s avoir la cette
lettre cu on lui dorait la pilule, pria
cos messieurs de res'er encore pr,'i de
ui jusqu'A ce qu'it eat form un nou-
veau cabinet -- l'q'i,,l no fat eon-titud,
que cinq jpr-r api',i, avec LINSTANT
IRADINE aux lX 1atiom im xtrieures, la
Justice et les Culte--; Ex .t iN K II 'RTE-
i.nu Ai II 1trieur ; Sit:riML- R .AMKAUt:
I'lastruction publ.qae : D)oRFRvII. LA-
hIORDE aux Finances, et uoi brave horm-
we de militaire qui avait comma'id,1
naguore honnutement la plaje d(I Port-
aa-Pcince, le g6n6ral J. J. S.-"Vi ro1,
A la Guerre.
v Co ne fut qie le 7 mar- a,' soir.
lit Madiou, que I1 PrA-i.l-'i rarvint iA
former un nouveau cabinet. qui lui tit
accepter un prog'amme tellemant hu-
miliant pour lui, la conlamnation do
touto son aimini-tratioi paslae. la'il
a do blien vivemant regretter de n'avoir
pas ab iiqtu, ainsi qua nous I'avioos on-
gag6e to faire d6s le 25 f6vrier.*
Le landemain inm irs la formationn dai
i:ouvean cabi-iet fit publide. A re meo
ii ut-Il S'.-Mi c 6'ait d'j i n. ar eno .
9L' au soir o1 apprit a i I'.rt-il-
I'cric I r vote 1le .s inw-M i c.
I ieo expirdlion 1oe troul1) s e it li,,u
contra c tte villi ; elle reiint ,ai-< avoir
au o)prer u i ,Idbtrqlrptement. (Grave ter
ni~tri'a ion au Pjrt- :i-Pfim'> contre I
Plrdsi leit ( .v',u i f/ dni / 'i/ ,', s *.:,l I,


et une coupable incurie dans I'adm:-
nistration loes allairae du pays, ont
amend la chute du gouvernement qui
vient de s'enfair important avec ai
l'ex6cration oopulaire. En quittant
nos rivages, le gtnAral Geflrard chef de
ce gouvernement corrupteur et infidole a
son principle, croyait ouvrir lee fiance
de la Patrie aux horrears de la guerre
civil; mais qu'elle 14ception pour sa
combinaison machiavelique! .
Et c'Atait sign6 : PIIlII'PEAUX, DA-
M I ER....
D'autres ie6crets plouvaient, ,I6 nisant le corps lde, tiraillour4 ( juste
detour des chu.s- d' -bas .) dissolvant
la musique ,Ii I' li,, le1 coasu-rvatoire
de musique, I'Ecoe ,le irot, attend
que ce sont la des a d tpeu,-es impro-
ductives a
Devant ce, fanitaisies 'Liu ')u moios
plaisantes,Ma.iiou sut se toe :r da.s unoe
reserve digne trbs ,eiod, au fond,
du delcict de misi en accu-ation qui le
trappait.
n Presque Ai toutes les 4poquae de
notre hIistoire, crit-il tristement, I'ad-
ministration de notrepay.- -si la direc-
tion par caprice pout ,'appeler adminis-
tration a Mt6 la folioe ayant par inter-
valle dew momenr4l lotiies ;, folie tan-
tW'* aimiable, tant', rr;t-ernm'Ilt turieusae
0'1 crue!lr, parfois t'iia:rnant, en ma-
tiare de recreation. :i tourmenter, ;A fai-
r, I .'ir le milieu ( i ello s'agite, et par
lori iur, ti; ~is *oavnt itoirmant profon-
,d6ment. Ce4t q ia'I etlle dort beau-
coup que nos ,gou' rnement-4 sont rela-
tivement ho-.s. (uan 1 je dis folio,
je it'exagore rie a', i 'ir ,,t'aftlue tout
,e 11w non, s rlaiso rn vinou m.faintetant


co, tum. ) l'.ojet ,-trieux Ce I'a saullir to 'S C, A ,.vi'ex esi
da uouveaa dans la nuit, au pa .is, ou cotraire d no.) i, 'r.is rdsents et d
plans la rue, dans le bat tit 1 ina-sa- ,.ir.
crer avec les siene,s'il no pirtait 1as pays. ILes deux seule; peirodles vraiment
SChbaque l 3ure pour luii t tit un .canld Ielles et nobles 4o notre histoire sonl
danger;lesAl omentsqui avajint aieon- l odeux grades lattes pour parvonir
stranger lui das a ments quit duava2 t ai c f la libert6 et A l'in lpeadance. dpo-
trior, 6taient intacts; uso l2e de cite- 'lues hdroiques u6 existait la foi quo
yes 6A saeritier, sur laquelle j'dtai ls tortures ne poivai"nt vaiocre parcel
yo sacrifier, sur laquelle tais que pour la plupart la raison poursai-
porld circu.ait clandestinement, vait un 1, it. D(!,ui lovs, en itous /so.
a Danas la nuitdu 12 au 1:3 mars, le lant de toute civilisatioa prarique par
PrAsident s'enfuit du palais et s'embar- noslois qui ve pouvaient se compron-
qia avec sa fdmille pour la Jamaique, ire qu'A ia quitee de no4 guerres do 1802
A board '1un navire de guerre fran ; is, A fin de 1803, nous avons dnorm6meat
le c D'Estaing.v perdu.o
Et le 20 mare, au matin, i'armade r- O voit qu changemeta pratiq
volutioanaire fit son entrie A Port-au- Oa vot quel changement la pratique
Prince, acclamAe par des vivats d6li- du poavoir avait oprd as I'esprit de
ran c, accame dpar cotues vivats i-Maion qui di fanatique de Iarticlo
rants come dco me.7 tendait maintenant sion A l'abroga
Un gouvernement provisoire de vingt- tioa do cat article du moins a queliue
deux membr.s sous la pr6sidence de chose come qlui dirait ... I'emphy-
Nissage, fat formed (S,loave 6tait en- t6ose.
core dehors ). Ce gouvernement provi- FERNAND IIH1BERT.
sore comprenait plusieurs anciens mi- RNAND IIBBERT.
nistres de Glffrard, don't deux Philip-
peaux et Damier 6taient sous le (oup
de I'ArrAt6 do 17 mars de Victorin Che-
valier,. an nom du People souveriio v AVIS AUX ARONNES
L'art. 4 de cet arteu 6 disait : a Ll g6-
naral Gefirard et tous ceux qui ort t6 Nous prevenons les alionnos
ses miniotrea, a partir de It disolu- ,il ne sera pas tenu compte des
tion do la chamb-a tdes reprAe-itin s era P Coinpe des
en 1863 hjusqu'au 23 f6vc ir 1867. sut contestations qui scront soulevees
mis en 6tat d'accusation et lears b.en; a propose du paierment dos abonne-
plac6s sous saqaestre proviioiremnt.- 'ments si elles ne sont justifites oar
Pendant ce temps so publiaient d, un requ en r.gle de I'Jdrinistra-
proclamations qua ddbataient aiosi : tion, imprime et revktu dni timbre
SHaltioen I an& politique ausi asto- du journal.
cioeae qu'insens6, des attentat sans
nombre centre les libert6s publiques, Port-au-Prince 14 mars 1910


1.
it
a

t
t
r


i
i
!











Le lanriolianllir dllaill
Devant li Consornmation et
la Production Nat-onales

1858.- Le cinqui6me.

A la chu e de F. ustin ier la mui"
si ainglaisr, qu'l n y aura pis scIupule
A n ;inmrr duns notre ilude tarifaire, av.i
6 6 plcinemeni mise en cause lors des in-
vTc ip.tions de 1iX59, ci eIc rapport du ter
juin Je la memne antlte avait dic'ivert un
dd ourrtinent de I). 1.342, 75.1 d llar< t,
t.entimes, au rr|L',dice d. cinclui nme,
ma rr< la f I)n tmtaisise dc comnp c. de
venir des consignations.
En douane, leC operations du i nqLuii-
mne c6tient con',o 4es par un comanis de
la maiSon E. Llovd & Co,consignat tire d,
la part icvenaniit 1'imp6. Le chi'aeur dc
c.te, d:.irianr einbirquer un certain lot
pour I'trar,,'er. en faisai la demand A la.
dou.nei, stir ur p-rmis d emnb trquermc'
qu'ont taisai ent cnre., rer ui bure..u de tI t -
iction 1)'autres t.)rna'i'ks iccomplies. Ies
ioo sacs de :afid Lo.u' (ire embarquds, par
exeinp'c, abowuiss n'ent au pesige devant la
b:itnce de I eni(-lo\y -.)eseur, ce!ui-ci as-
,istc des fonc ionnaires v prepo;ss e" ave:
le commis de la mason de LloyJ.
Pw s, l p,, ratio tcrn inde ant pes',g le
l')uacier remettait au commis >de la 1,
I..,ovd Co la pit ieveiant nLu ti c, tire
Jt. ,, ) -.a ,s ,i siit 20 ,.ici qi, cons-
ti, o citnt ma limatuiqueuitnt le I15 Je loo.
Ceve portion soitait libre tie d ou. droits
, u. la marinue de 1". Lloyd. & Co, a ec
ou nton les No acs 1-iss au ngo-ziA nt
cha't'ur et qui s'.cherninaicnt au navite
etrangr en cliarge.
Dor;C, il iL- suit que pour I itn, m doua-
nier, le p',&l'veinent fut d'accord avec la
Iriu u du ) me et tandis que p.c'r 1'expor-
iateur son produit venit d'acqurtier un
droit plus 616v4, meant donn6 que pcur
cirnbrquer cent suci tde cafd il en laissait
23, autrement le 114 de 80. Cc fut IA toute
I malice impriale, qu'une simple dispcsi-
Ton administrative pourrait dirnoulr si
1 empire efit vou'c, appliquer une simp e re
gle d'ariihmliique.
Ccpendanr, la supercherie imperiale ne
pass pas inaper:ue aux in'trcsses de ce
tmps. La clien 'ie cn paria asset hiut et
d clara tort judic:eusement que l'imp-o du
Jeme pratiqud par l'emnpire &tait plu 6: I'im1
pot itu quart, non cous-c-d pourtart par la
4.,i.Ia ion douaniere.
La loi de janvier i85o et celle de jui.lbt
i8)S allaient prdfdr. b!ement rapper le pro-
duit national sulvant le mode adoptF par
l'adininistra ion impediale pour aneaniir
toute rcIlainaton qu'un simple alin6a de
la loi ne jusititait point. Aussi, 1'imi t
sur le cafe rest la lo. du 5eme, seule en
v.gueur dans la legislation tarifaire de
F..iistin icr.
SI
S.t


de la commission de control du 5 rme' pour une di ion chromo-lyihographiCe.
icrivita son correspondent A Por.-au Prince Ce te edition de grand luxe sera pour les
SOin en est leurcoamn;ssion pourle 5eme bue'dux publics et piurra avntageusement
II ftodra qu'elle veuil'e ben ime condam- fig rer dans les s bns privs et dans les
ner quand me-ne, pour trouver la moin- galleries univerelles des homes dEtat.
dre preave &rite qui dtabliss: que je me Noui extrayons t us ces ddtai!s dela cir-
suis m;A6 le moindrement de I'Administra- culaire qui noni a t envoybe par M.Do-
tion de cet imr6r. minique et qu'accompJgn uan plain et som-
Alors. il lui fut r6pondu que la maison mitre de cet e aevre.
l. Lloyd& Co 6tait menace d un procci si Le dei-nseur du Fort-Chabrol
elle ne soumettait pas les comp es A la
com-n1ission. La liaison Lloyd, i,!iiquti t i se rappelle 1 enthoasiasme avec le-
riexile inque', pour elle do se moqur ItLel les htieni; c:ueilihr,-nt la nouivelle
du p.occi qu on ye lut ftire Ou trouveua .1-. exploits de Jules Gu6rin qui, refusant
c-on des jug s en 1 itt '.' A lons doac c- ese lisser arrc-er, tiit 6 e penJant plu-
serait dtnisoire. Fi X'igle e-re, ce sert au- i'rs I u r; i I police piris' elue.
tre chli-, I ct Ie. u'C- Ang ais tejr f-ron C i ojb'ib'c et cvaresqu defenseur
Oien comp-eidre qu'ils ne s ) it pas 1I pur I Fort-Chab ol, announce le Matin. de
pr&er h.i main A to,- ce pr6 enda ddsin- t'.ri-, vien- de mourrt F ondeur et ctsse-
tEressemnen-... et conlfir:ercont ce qu'un ciu, ce don Quichotte trcs-patisieo, A la
G(ouvernwnrn-, c.nstitu ionnel av.it fti.. nisculature redoutable, cut de retentis-
M.s au courant du r6sultat des investv- ,.n:s d mces avec le, pouvoirs constisus
nations, I'ancicn tonc-i innaire de Soulou- C.'ndimrne pir Ii liute-c-ur A dix ans de
que avan,; li resoinsib lius m nistirielle eclusio-i, communes tt, dit as d'exil, il
da Duc de d Sainr-Lou du Sal et 6crit cc ,r:itra en France, il v a cinq ans lors du
Jernikres liv; cs : tcrtct d'ainnci :c et v v s !i ter A Alton-
Ic tIe ru'etorine pis de la co du 'e Jd ville.
B. Jcan-Simnon et consorts, c'est de la fran- II mcun bravement, d'un froid contract
che cinaille, deis ,-ilo noiis ci ear gs...- au c urs des siucet'ges auxquels h-roijue-
I:s n'ont tant crid con-:e moi que pour fair ment et A cceur perdu il s: d&voua.
ou'.l r iec m.inisic Jds tiainces ( b ,o Sc6ns regrettable
rnon ) prc'! qu'i s sivent biel qu- seul il
a en I rglemen s .dJ( eAs au 3 e. *" A i cou-s d'uie discussion qui eu lieu
1 utin icr s':nbIrqu. le i Janvie- stmedi I heure de lap As-mida. A la
iS,,~ pour la Jarnu,.u inis;ant le consom- Place Geffard. entire MM. Daniel Dupr6
ma cur et le p:oduJ ear haitiens dans les et Bongard, celui-ci f appi son adversaire
srtrts et u- 'e bec Je l'aigle du cn- d'on coup de baton.
qai6rixat ce i monopolc Dintel DuprA, furieux, s'dlin.t sur BOn-
..... ..r I .. .. ri, nnardi d ns le


CHARLES VORBE.


RENSEIGNEMENTS
MErEiOROLOGIQUES

DU
S1MINAIRE COLLI GE St-MARTIAL
DIMANCHE 21 MARS '910


Baronestre a midi

Tempdraturetn inmum
Maximum


762 m mI
98,7
29.9


Moyenne diurne de la temperature 24,6
(.iel clair la matinde et partiellement
covert l'apras-midi. Brise de mer depuis
o10 h. Pluie aux environs A 3 h. Brume.
Baron itre constant.
J. SCHERER.
"Desterro "
ARRINIE
Pctit-Godve.- liaibe, Sfe-ulsingh, L.
Devis.
Cayes. S. Faraliy


Dans tous 'cs cas,l'administration gendrale DAPA'AT
du deuxieme empire pesa ter iblement sur Cayes.- Huneck, D. P6lissier, Mme
lIs contribuables hacuiens ; la deprWciation W all, A'exina P.re'tr, Pineite, Luc
mondiaire, I'cxigence du 5erne e la per- V.val, Mme J. Chiquel, Clovii Mio-,
turbation du munoro'e en etaient Its vraics Hepple, Mme Leveill6.
houses. Aussi, quand le people haitien sut "Altai"
'u:. ge que le lgirme imperial avait fait du
product du cinquieme, malgr6 les ARRIVLE
, >,,ocoo d'emission de pipier-monnate Gonaimes. Georges Baussan, Char'es Na-
ute I'l-nmire, il s'en indigna outre measure d.1, Emilie Ewald. M. Barbot, M. Lan-
pour parler pretfrab'ement des sommes ceklt.
soustraites de la ca s.e de l'imp6t que de DEPART
l'wp6o du 5emo3 lii meme. iMiragodne.- Emile Manuel, G. Robert,
II cut raiton ; le producteur avail dejk L. de Piccioto, F6lit Ch&riez.
coinO d'auties prelevements plus forts, Tableau historiquae
plus pe mns sur sadenr&e avcclimposition Tala AtM
prtitoriale de Jacques ter e ol'imp6t do Nons avons requ one circolaire de Mr
quirt de ce pcmier tmlereer d'Haiti, Dominique F. Bernard noos annoonant
un imrot qui offrait uue anomalie di, gene qu'avec l'agr6ment du Gouvernemet, det
de ceile do 56me ; cir l'imr6t pratiqud sous le haut patronage do Diparxement de
surr les cultiva(curs de 18o4 A 18o6 en- I'ntrieur, itl 6dtera prochainement on
mgasinait le tiers de la denroe au lieu du o and tableau national et historique de la
quart : ce fit pouttant l'imp6t do Quart. R volation du Sad du 19 Novembre o908,
Mais,quand on dicouvrit !e pot aux roses offer a S. E le President d'Haiti.
cachb dans an des coins de l'administra- Une sonscription ect ouverte A cette oc-
tion du o'nqui6me, chacun des admi- casion.
vistrateurs des deniers de Faustin xer in- L'auteur announce qu an magnifique exem-.
toquait I'irresponsabilite et I'un accosa I'au- plaire de ce tableau sera pripark, A I'buile.
re, le plus responsible peat-6tre le moins II misurera 8 pieds de haut sir 6 pieds de
coupable. large et sera destine aux grands salons do
Et au ours des investigations,un person- Palais National. Une photographic de ce
(nage imperial qui voulaut savoir le gestes grand tableau sets expedite aso Etats-Unis


aIu t ti en orci son p g 4 a-- --
dos Li b'essure eit assez grave.
Dup.6 a ,6t ar,'t. et d6pos6 en prison
aux ordres de la justice.
Panamas !


Pour Hommes et pour Dames,
Melle L0onide Solages,
22 Rue des Fronts-Forts.


chcz


Bless6 par un soldat
Aa march aux herbes dit Place St Louis,'
un cificier, du non de Cl6ment faistit la
patrouille acco-npagn6 de quelques hom-
mes. II proc~da j l'arrestation d'un so'-
dat des tirailleurs, en dUsertion appeltk
Coralien.
Le soldat se laissa fire tranquillement,
tres docile, puis brusquement, profitant
d'une distance entrel'oftizier et la patroutl-
le, II se jeta sur lui et le frappa ,de plu-
sicurs coups de manche te.
L'officier a 6' transpor,6 mourant A
l'h6pital. Le meurtrier est en fuite.
Couis de Bourse


Or Amrricain comptant
Nickel escompte
Billets'de cinq gourdes
Traites 90 jours de vue sur
Paris direct,
Traites sur France documen-
taires
Cheques sur Paris, prime
Transferts par CAb'e si Paris
Cheques snr N-Y, escompte
Consolidds 12 010
Consolidts 3 OJO
Emprunts io Janvier 6 0olo0


428 olo
I 010o
314 010


2 010


1 314010
2 0lo0
3 010
I 010
49 010
25 010
48 olo


I


~C I I~ -~~- I--


American Bar
&

Ice-Cream Parlor
Place Geffrard A cOt6
de la Pharmacie W. BUCH.
Arrive par Sr^ ALTAI
EVANSVILLE STERLING
la b &re favorite de Port-awPrince


Emprunts dits Provisoire 6 o010 45 112 0o10la douzaine 112 bouteilles G. I
Emnprunt 2o Aout 80o 010le baril do 10 dz. 112 bout. or P.li
Nouvelle brochure WATERMAN S Fountain Pens
On trouvera :
RE-HERCHES SUR LES CAU El NATURELLES superbe collection de or P. 2.50
DE NOTRE MALAISE SCLIAL par Fernand Am- A or P.&
broise. Clip-Cap pour les plumes G. 0
A la Pharmacie D. Serres. angle Rt es FRED. W. KATSCII.
Firou et du Peuple, Pharmacie A. Roberts __
et Co angle Rue Courbe et Fdrou, i ac- a .
mel : Pharmacie Nerva Gousse et chez 1me Fernand Loniew
I'anteur Rue Neuve, No 9.
Prix 1.oo00 110 RUE DU RisRavO


Les petits allemands
apprenent A lire les journaux
A Dantzig, on introduit dans les 6coles
des lemons de lecture des journaux. Le
professeur y choisit, i l'exclusion de la
politique et des faits-divers. les nouvel!es
ayant one portie scientifique, litteraire.
historique, mbtdorologique, et mime les
cours de la Bourse, et les comment pour
ses leaves.
Ce nouveau mode d'enseignement -qui
intdresse vivement les enfants en les te-
nant au courant de l'actualit6-a donn6
juiqu'i present les meillears rsultats.


A l'hannPur d'informer si clientk
qu'elle vient de rjcevoir le articj'
suivants :
Chapeaux ioirs garnia et non garl;
Pirfumerie He!ena et Lubin, Ip'W
de peignos, lingerie, corsets, i5P
japos. V6tements complete pogtra-O
mos, Complets pour enfants, cointo
boutons, bas, c aussettes, COMOK
mouchoirs, pochettes. tablier s gi.
6pi-gles & chipeaux, Ruban', lu
Et qu'elle recevra sous poea i .
ci. do lore Communion poor flll
et gargoni.


w


Le Ministry Pouget
Hier, vers 4 heures et deie de r
midi,est retocrnt l'aviso Li-.
,ille haitienne ayan: A sonbrttd l
El. Pougec, secrdt.ire d'Etat es"N
ceq. Le navire trait res: queaI esh
A Petit Goave avant d tie reqrer d
rade.
Au moment ou le ministry prenait
sge dans la chalcupe qui lec preo,
terre,Ia Libert lui rendtn les ho0
une silve dartillerie lien excatne.
Bou quets
A Via.n:r;
Ch'/. Mrne Charles Duplessy. Boi
d&e ( Ac) de la Cipe!e Sc A o


Th. DoRsons

En face de I a Douane.
PR SI..\.asa NS Fl Pour lea fees de la Semaino Saint#.

Saumon salt, maquereaux sai
Langues de Morue par livre, Mor
desossbe en )aquet de 1 livre. Cos
serves.
Saumnon, l,-ma d, Illitres, Thal
l'huile. Sardines sans arretes, 4.,
qulereaux A l'buile. (:6pes A I'huili
Olives farcies, Alchois A I huile, Mow
tarde.
Saindout franc i- opn ferblanc6
2 kilos 1|2
Saucisses Trull'es.,nieuoelles devo.
laille, galanti-e de volailles, PIAtdi
foie gras. de cailles, perdreaux, b.
classes, faisan, Asperges, coupe6a
pointed d aspprges. Champignons, P
tits poi, tins ani narurel
Fruits au vinaivie, capres, coir
chons, va.iantes, picallili.
Fromages pAte grasse, gruyvre i
tate de More, Saucissons de Lyoi
et d'Arl, s.
Phospho Caceo, Cliocolat Meunw,
Petit'-s lentilles vertes par livre, Pi
cassds verts par livre
Ilonbons tins assortis, de Fid~h
Berger, Figues stclwis en panier i
1 liv.
Chocolat Delatour par livre.
F'rui's Cristallisd.
Jarnbons et laii,'iois fum6s.
Huile Duret et Viwrge d'Aix, par
gallon et par litre.
Vins fins : Blanc et rouge.
Lailt condo( nsb.









PHOTOGRAPHIC

S. Perpigniand & Co
163, GRAND'RUE, A PROXIMITi DE L A 'IPHARMACIE CENTRAL
H'PORT-AU-PRIINCE, HAITI.
PORTRAITS EN TOIUS GENRES
Photographie directed, genre Visite
t1tichxes CGartes, g enre ixxp2rt]ial
Poses artistiques. I meilleurs prix que partout all-
leurs
Spdcialit6 de reproductions et d'agrariliss-,r rients de portraits au oro-
more, crayou, pastel, en couleurs ntturelles, livrts enca Ir-s ou sans cadres
i la portde de toutes les bourses,
Buste, trois-quarts, grandeur naturelle
PHOTOGRAPIIIE S R I'7ORCHgf.\I.NE. 1.1 1 I HE.is, NIETAL'\, etc.
CARTES POSTALES ll.USltilS I) soN Pll()PRE PORTRAIT
'VisiterI nx.otre aaloXn- d'exI position,
.JDexn-atnder les prix,


A de MATTERS & Cie
32, RUE I)U MAGASIN I>E I['i.'E v


Maison Fondee


eu ISS1


Bijoaterie.--- Argenterie. Parfumei e. Ait-': ,-I de luxe pour salon,
salle A~ anger, chambres, etc.- -Miroirs .t ?abl -alix aJ!istiques. ---Serviettes
pour avocats, hommes d'afTaires, mitnistrep. -- ljbelots 616gants, ddlicats et
rares. --Aril lA s de Iureti, etc
Achrt de viel or, argent, diamant, ecatllo.
Reparations de Bijouterie. Les articles ven I-s ou rtpards sont garan-
tis pour une periode d6termninde.
MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de.l'remier ordre.


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOUI.LS MI DICAMENTEUSES STf'RI-
LISIES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mer que nous employous a Wt5 soigneusement captde an large,
an del& de 1'Ile de la Gonave. Nous faisons remarquer au Corps medical
I'observation judicieuse que font les laboratoires strangers :
a L'Eau de mcr injectable doit tre de fabrication recent pour avoir toutes e0s pro-
pri6t6s thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent de certifier que
mos produits ont donn6 tons les r6sultats esp6r6s. *


Sp6cialit6: Serum nevrosth6nique
Ce Serum r6gularise les changes nutritifs, il a 6td employee
eia dans la neurastheuie, la tuberculose, etc.


avec suc-


ACCOUREZ

ChezHerrmann Corvington
108, RUE FEROU, CI-DIKVANT RUE DES MIRACLES
Vous y lrouverez du Bon Rhum Sup6rieur
Du Vxn lE31Tani c E -xouge


des prix exceptionnellement


avantageux


A la AlMetropole

MASON JULES LAVILLE
!3, RUE IU M.AGA\SiN D1- I.'ETAT.
Viennent d'arriver pour la Semaino saim p. a les derniers steamers dans
toute leur fraicheur et A des prix dtliantt m te conciurence
Huitres fratches .Stinon au Naturel
Asperges iuireaux au Naturel
Anchois en petits barillets i lives
Avoine .ol ined lIeet
Maquereaux A I'liuile Mortadello de Bologne
Saraines des meilleures marques. I'tt's de toie gras.
Beurre de Table superieur
feiiltnic ide 1, i t ivic-
Fromages Pate Grasse dei Minster --- tr(s frais
par quart, dem et t nu!ii, e eu!ier
Fromaqe de lTite de More
Morue sans OS en Boite d 2 id v .-' et en paquels d'une Livre.
BISCUITS OLIBEr t iutres mariness
VINS DIVERS
E3i&rc e xe'raxi is c 1 ,1 ,' grandles bouteilles.
Champaglne A. Devatx & C0
IE BON MAl~ 1,ll l i- \ i l iI



Chez. M" PiP kieffer & C0
lu'l: )ES ClI-S '- r i 'I .. L /AK
Huile d'Olive,fqiulitt extra


la meilleure
Gallon


Lmt!(lule fraue.aise
I '. I 1- 00


Litre O k.00
bouteille co)mpt i .-25
VIN ROUGE VIN BLANe: dire vin de Mi,1 nr, rue Hle1.NRI BIJOM.
La Marque I',rdelaise L.A MIr.~ i.,- les Pays chauds.
gallon viu ru,,, P'. J.0
t '.arlf' a .' (

Qrands vinRS (Thi Gt2 u11 11 n0

Garantis pur jus de; raisins frais

Fernand LFo-iewski
Propri6taire-Viticulteur
93 i U'E DU VAl
Vins rouges, vins blancs at vinm gris pir ti', 1 2 fits ,,allon et boutsilles
cachet6es.
VINS DE DESSERT : Malaga, MIu.sc., M ', ,. Vrimouth, Quinquina, Ba-
nyuls par flts de 0 litres, gallous et beo 1 s elt.t'es.
CHAMPAGNE RENOMMES : R ierer, Me i, r, Ihioret ; Ii linurs surfinel as-
sorties ; Bitter par gallon et bouteil!e : :) v 's ,,linoentairs de la maison
AMIEux FRkRES ; maquereaux A I huile, -,v ip-, s umons, truite saumo-
nfe, rAgalia sandwich, peliti pos ; Moumit ie, 1m1 lii, Oignons, Pickles,
Cornichon, mousse d'anchois~trs renoin:i. ", ISsCuits de luxe par boltte t &
la livre.
H T.ILE d'olive garantie superneure
Les m6mes products sont en vente au No i' de la Rue des Fronts-Forts.
La mason se recommande par la fr i'aor de -ec proluits qal soot es-
sentiellement fran;:ais.


CIGARETTES MARINA

TABAC MELIA


Ces ddlicieuses cigarette" -o1 I i' ;, -- d s tabacs de quality
supdrieure provenint des plantit t,.i,-, .-t M.w-ol.. (C hllle etui deo 20 ci-
garettes conlient une photographs arti- j.,ie et un iinii, .-poste pour col-
lectionneurs.
Scaferlati supdrieur en paquets de 0O r -nmes.
Emballage paper d'dtain.
Le meilleur. Le moins cher ! !


M. Melia, Alger
Fournisseur des R6gies Francaise et Tunisienne,
EN VENTE CHEZ DEREIX, M-,c MAITRE, AMERICAN BAR, ET DANS TOUS LES BONS I'TAILISSI\1EM N.

En gros, chez Mr EDGARD ROSE 52 Rue F6rou.


&


-


c


I









NESTOR FELIU
L excellent tailleur avantagensement
conna de toute la R4publique vient
de rouvrir-.aon atelier Rue F6rou,
( Ru a"A Miracles ) No 61,
Sa aumbreuse clientele trouvers
come toojours toute satisfaction
poor ole travaux qui lei meront con-
11 a.


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6publique d'Hlaiti


Extrait du


TARIF


G6n6ral, -


Mars 1910.


M" C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Done avis & sa bienveillantoe clien-
tile quo sa mason No:7, Rue Traver-
sAtre eat toujours blend pourvue "'ane
'ari6t6 d'6toffes do Ia haute no O
wette psrisdtenae.
QUAL'Il SuIPatISURn. COUPr *LAGANTl
TRATAIL SOleGi. ExAcoUTlow XOMPTr-
Pris tris ridwitU I


A LTLIGANCE
9QOHDONwEIRIM.

42. Ruatdes Pronts-Forts*
CnA USSUlRE UK qDkP6T,?OUK LA VEN13
Promptitude et sofa aux eamman-
4404 taut id qu'.m province.
Chaussurea do Dame farm. *I tra-
vail toujours tout ase qu'l1 y a do plus
Quareaux.
Wermes am6rieaines t fra,&Calss pour
Messieurs ; 6l6gantes at commodes.
Pour Is. m onantsIs pluask 'also.
Travail solid *x~ciatb avoo
des peaux de promfibromaurque
Ausuranse do grand ralexiu.
Vito. CiraGeos at Liquidoes

Chapeilerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAII
Le chapelier reinarq~.ible, avan
ta"euseinent (Yofl1hl"fdt -tvoir au Pu.
blic on OgAr.al et A sa riorbieous
FABRIIQUE DE CH.#PEAUX
(L'Ai~ciaNris;NiAISON D;'LOUVRE )
[DR ILA 'LACE IIEYFFRAPD A LA
GRAkNDl)RUr (U H14'UBHLICAINE
No f 49. En fac' iSa la Post*
Le uouvel otabhiN.ement est on-
vert sous !o notu do la fleur do
V' A tiz~rique
11 prom.3! .ota #-t T-,omptitude
0-)1114t~ tru ouirta.
Pot-i-ruoe- le 2'.- vl'Nv er 1910.

Francisco DFSUSE
rabricant do ohaussures
La Mau aitature a tow~ourx an d6pil
Usn grand stock. pour Is vents on
gornamatern detail. do chausuares an
tosvurogmr u our
H~xm=s, Fzxxxa, Exvaxvu
Los comwmoav& dos commer(gants
do l'lut6rieur pourront btre .x~sut6es,
dams use. semaime & pen pr&z.
23. Itue des Fwots-lo'nrtu 91


C HAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
AccouRzZ CR17


Feliberto


Gonzales


JOSE SAN MILLAN


FABRIQUE
PLACE


DE CHAPEAUX
GEFFRARD


SALON DE COIFFURE DU LOUVRK
Pour tous lea goats et pour touted
op boornes.


Tabacs Scaferlati


LEVANT SUPLRIRUR (dit tabac d'Egypte) la Bolte de
50 grammes

LEVANT ORDINAIRE paper violet liss6, le paquet
de 50 graumnes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
C'APORAL SUPERISUR paper bleu le paquet de
50 grammes 0
CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIRE paper pate brune le paquet
de 40 graiumes
TABAC A PRISER, Virginie haut gout, paper jau-
ne, le paquet de 100 grammes
POUDRE SUPERIEURE, paper bleo le paquet de
100 grammes
POUDRX ORDINAIRE, paper brun, le paquet de 100
grammes


TABAC A MACHzi roles Menus flles
100 grammes


le paquet de


GOURDES


1.25


NINAS
do


Cigarettes


GOUa~


le paquet de 20
le paquet de 10


CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISES en levant sup6riour


0.90


0.75-

0.70

0.70

0.60


1.50

1.20

1.50


ELE(


Le Bondon do


20 cigarettes
do en caporal sup rieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet do 20
do en caporal ordinaire paper blenu t
Bondon de 20
GANTES en Levant ordinaire le Bondon de 20
do en caporal sup6rieur paper rose, is
Bondon de 20
do en Mar vland paper jaune le Bondon


de '-0
do en caporal orJinaire paper blend le
Boondon de 20
FrtANQAISKS en caporal superieur paper rose le
paquet de 20
do en Mativland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire pal ier bleu le
lBondon de 20
RoULtas en Maryland et caporal supdrieur le
portefeuille de 20
do en caporal doux la botte de 10
do en caporal ordinaire le portefeuille
de 20
do la botte de 10


I....agerit racial,


Paille, lleurs,
plumes, rn-
ban, lingeiie
ec(., etc.


Paitfurnoidi-Bi-
belo s. Etotles en
tous genies

MASON DE CONFIANCE

148 GRAND'RUE

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, avise sea anombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par lea
derniers Steamers one Varidt6 d'6tof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote. Drap vert et bleu d'une
rdelle supdriorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITY I
L'tablissement se recommande aux
clients les plus d6licats qui appr6-
cient chaque jour davantage le FINI
de son travail.
Demandez chez Joseph Sain'-Cloud le
Restaurateur de Ia Sanit et des Cartes pos-
ltae Illustrdes.

Htel BeUevue-
Le mlesux aita6, le plus co.-
fortable.- Champ-do-Mars.-
Clasiae r-eMeme.- Ve sear la mer.


iI ,


J. LAVILLE.


NICOLAS CORDASCO
-** 1 1 2 l 57


l ai I n 1 IIU e,.IUi III.llII A su conqudrir en peu de temns la p nlmiere place tant & Port-al-Porime
dans la Province.
Le veritable success don't elle jouit ,.t ,t an choix incomparable de aw
diles sur formes franicatses et amt''-aie.es d'une 616gance irr6prochablll
r6pondant & tous les caprices du bo guoit.
Tous ses modules existant en ma- i-,iu en to'ites pointures et largsaIM
permettent de chausser tous les pieds, minmne les plus difficiles; et lat
cit6 de ses prix est accessible A toute- les bourses.
Toutes les personnel qui ne troutveraient pas & se chausser daps 164V
sin seront satisfaites dans les '21 heu'es par un article fait sur mewi
N.B.--. La maison peut chausser; sans prendre des measures, les persons
ne peuvent s'y rendre.
II suffit de lui envoyer une chaussu e allant bien' ou sinon lui signaWfl
ddfauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplacees par d'autres, rectiu
d'apres les observations fournies.
La faculty du retour est permise d .ns les 24 heures apres la livraisls.
les chaussures ont 4td portees ou ne sotit pas A l'dtat complete de no d
seront rigoureusement refuses.
La mason d6fie toute concurrence, at envoie franCO en i
vince.
AVIS.--- La maison a nouvellement recu un assortment incoIm bP
peau: veau verni, vAche vernie, vAche noire, veau satind, kangaroo, C11h
glaces noirs, jaunes. champagnes, rouges, etc,etc.
Vente en gros et en details
Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sorts do tou
pour cordonnerie a des prix excessivement r6duits. .
Ces prix exceptionnels ne sont obteous que parce que sla &maso .
plus ses affairs que directement avec les fabriques de peaux et.&S
tures, des Etats-Unis telles: que tirants, weillets, lacets, clOs, as,661
pour machines et pour cordooniers.


HOTEL

RESTAURANT COSMOPOLITANl
J6r mie
Chambres a coucher spacieuses. -- Bonne table & prize moddrd.
Salle de concert. Tennis. Jeux divers.
DIRECTrUB : ALAIN LAAQUE.
So babla Eapagnol. -- English Spoken.


Val


91