<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00870
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 10, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00870

Full Text

iTroihm@ lAnn6s N@ 88 9


Port-au-Prince, Haiti


Jeudi, 10 Mars 1910


ADONNEMENTS
UN MoIS G. 2.00
..TPrince o Mos... 5 00
UN Mois ., G. 2.20
rtem TioIS MiIs *6.00

ger T msMMois. 8.00

Aoent-Magloire
DIguCTUR-FONDATEUR


S


4


J


LENUNINRO 15 CENTIMES

Los m i auu it nh'r.-s ou nnnefl Ot ei
.. re'nIus
REDACTION-ADMINisrR ATION




ADMINISTRc&TEUR


OUOTIDIEN


CONTES 1 )11 .I i!I pires aventures, et quand Ia malhoea-du bioen, i je la console, c'est quo jo
CONTES 1DIU rJE1l rease a'tait plus quo d'n rapport mi dim aves one sort do terreur : IA
ddrisoire, I'sa chase6o et a doemand4 malhour qei I'a fraope oourrait aussi
Ie divorce poor imcompatibilit6 do frapper ma file s* j'en a vain use.
S1 mcers I a 6t come ele esot one r4es- C'est'A ce mime sentiment quo j'nbdi
Un Coeur d'H o m e gn6, .ie n.a .6 rio rdvhler devant e quand je reocontre on pauvre : Fa-
tribanal. D'aillours iloe 6tait trop hen- raise pa etro commae cg, me dis-is. Tu
rouse d'6tro d6barrass6e de lui & si bon me verras toujours secourir les mal-
compte. heoureux.
Srote dfonce, motuese et ser- vet plus doll a Bordde-mer. Co- La pavr femme --- To par en chrtin, rpliqa
do pierres paintues, tait fort p6,A- me it a falls qu'oll. rive, un ancin La pauvrfemme
de pieAndr lgepoinueis, ait cruel- ddptd ivtou et mouchard l'a ra-e Et elle a toute ma p.tid, dit Bren- Andr6. Si tout le monde pensait com-
et Andr II graenivssant p r lait crue- d ot rouve p oCd plus grand nus, avec motion. C. st pourquoi. me toi. Is vie social est Atd moins ve-
Et n I gravssant p r s il mas et nso roveple bien que tout le mode s'ecarte d'Aa- nible.--- condition toutefois de so con-
dix hurc extr6msmeut iacomno- volupt& quo do lmpoigner par a bellethe come d'uoe pestifer6e, moi. jelai sacrer A la v4ritA,d- lIutter ouvertement
inane de mtres d a Br u Dapr so lev et d'un tends one main secourable, jo la son- centre les mauvais examples.
o ane vingtaine de mdtres de la i, o nnfbr, allu ue ciga- ties comms je peux. Jo to done ma --- Combattre Ie ml so rdecria Brea-
isounette ou villegiaturait son ami movement fbrile, allama one cig parole d'honnear qu'entre ells et moi, nun Dapr6 effrd, mais c'est au-desqusde
as Dapr6, Andr6 Huguenin ren- rI*. l n'y a pas plus .... mes forces. C'est moi qui serais 6cras6i
tra n feame Bsos Une toilette Agatha Ratler I reprit-il avec une Je to crois, vp -- Alors n'eon i-elons iplna
Schieetun chapeau fatigu6. le, voix trouble, Agathe Ratior : To rap Jo to crois, v., A;orson .Pa..ons pl. .
ctrait plus qu'elle no marchait. poles-tUa e que fat Agatho Ratier, il Brennus Du prd, aprfs avoir fait quel- Et.Andr Han dani s a chaise-longue,
ta Mne Agathe Ratier, 6pouse di- y a dix ans i Pas jole pent-6tre, mais quss pas daus Ie petit salon, s'arrdta n
dau sieur Mauri.-e Nivelot. Toute si fralche, 1 graciousoe, si divinement brosquement : "-- Avant quoe t aillAMs t'occuper e
a oile l4tait dejA fl6trie, car depuis aeut I Agathe Ratier tomb6e oi baa... C'sat ae s'cria-t-il, je ne con- Ti-Gris, pasne-moi l Mafni d'hier et
aonu6,el.e s'6tatt jet6 dass tle ab Pnadant q'elle parlait tout A I'here, nais ri a e plus repousaut que la fache qie ls. d.jeiner soit w0 t A midi.
,e come on dit. Et I'on sail j me rapplala son arag,. e Tout- prostitution haltionne. Ci nest pas la Etant ton h6te, tu es tenu de respecter
trois mois d.3 prostitution, en Port-au Pdnce a la Cath drale-- pais chose charmante quo la civilisation mes principle.
tic'est tout ce que peut supporter la joard6e do bal, la feret de parents, grecque a fait fleurir comme one rose FRA RT
creature la mieux constitute du la galt d'Agathe et tomtes sea bonnes a cd do la s6v6rit6 de la vie de famille oIRNAND iIlIRT.
petiteso saes qui l'onviaiont. Et *e at qu les Latins ont imit6e non sans
[ a- ant pra d'Andrd Hsouenin gals combine ell* ot pa te ho- 6clat, dans leurs villas des bords do Ti-
coula ont pauvre nsourir s t rese, i ella s'tit contetde ddpou- bra, A Bales et sons le ciel voluptuoux eiah llh mUT
i sezBr npauvre sou attend ae e sert qulque breve ar9on, employ de de Naples. To rappelles-tu lea vers de jIlollr il11 5I &5
oo.a suavoez.,Breaus vous attendave oammeroe oa chef servicee dans Irad: Catull A sa ch6re Lesbia : e Donne-
nce, il comment. aitdcrore ueministration. Mol, par example, qui moimille bases, is ct, ps mill, --
alliez pas monster. An dr rsaMil ebaisers, puis cent, puis Mill
t par ounmot vagaemeut aimable Ipui sent encore. puis encore mille et RENSEIGNEMENTS
on continuant son chemin,et bien. Toll I Alors cost I ton fameux cent nouveaux. Ensuite, quand nonu MEr -OROLOGIQUES
oU ta dans Ie petit salon plain de scrOt ? mous serons omb:ass6e des millers de
weum, de revues et de journaux o so Oui,je t'en fais iaves. Mains tu com- fois, no embi ouillerons le compete, O bser 4vatoixre
golassait Brennus Daprd. re nds, devant us Maurice Nivelot, le pour ne plus le savor et na pas laisser ru
- Efin, to voila fit Brennus ave its d controb der Josooh Nivelo a jao n t A no envier MINAIRE COLLGE SMARTIAL
uproche. J'6tais trop petit jargon. On 6bve sieon boor faimant counnltre combion do SP-MINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
Cost qu.c'esloinici. .malm leusee flles depuis quelque baisers nous noas sommes donn6s. .MERCREDI ,9.As 1910
C'et q tl inici iet r. mps, -das plupart des families. L courtiane antique q'a elle
c'ost haut. Laissemo-mi repirer. Qals i A certaines ddlicatesses appelle Phrynd, Thais, Aspasie on Barometre midi 762 m ,l
Et ma commbre ? Et mon fioleu? do sentiments ? Elles so mod6lent sur Leabia, noms qai soot d A toute one t.,minimum 17,5
Bien morci. Je no to demanded les homes qui 'ont de clte aqe vocation deo Ia eaut6, do a grice, do Te maximum 9.5
pa do te nouvolles..p... r, o" I- .uc64 Ar s cola, ,a conversation eloqunt,, da, I&-In- ---- -i.u3 _2905
pp deloer no uvlle. p I A tmo succs. Apr l l miedS an ad our ins os Moyenne diarne de la temperature 22,8
Poarquoi ? ~t d o 6td qand agit du a vii des cixjamai trop bless I la cour- CGel tres clair toute la journey Ho-
Oh I j'ai pu constater que to re- ttisane antique, c'dtait Ie prodait do ra- rixon l6g6rement eunbrumi.- Brise de
Os de jolies visits. c n t. .e ,m Mai ces exquisoment artistes. A Paris, dans me forte depuis 10o h. du matn.- Ro-
Ah I c'at vrai, tn a di rncon. a Ets daevennt Mome Mau rice Nivo- ane atmophere astre et plus compli- s6e.- Barombtre en hausse.
kO... Mon..eu ,c'e-t e nout bie lOt, Agse avail toher a fo sn nrese do tout
a.t unoeoa.e Daea.tnsn e ...eParise a bout--aot cdtaieslt a .. a arit An- -cet1 6 J.. SCH.RER.
Shonour. D rste, tuo me con- I honts, I d6smespoir etla misre qui cace- ei' a tja pr lea ivres on Trbnal Cevil
Sioaimue trop pour avoir rien r'ltenda t. cMaurie afaitadoces.- sje par .Trib.nal Civil
41 common avoc cetteopauvre Agathe. leaaSt e Mucallrcts do M om amis qui oat v Momd.
Scommn avc cette pauvre Agath. et nt se Ioque---est le Ie roespon- Mais en HaIti cest le uiomphe do Ia 4Audiec civil ordineire du Mercredl
Crael sable, va.--Ah I lee mensonges hal- crasse et doe ignomilie. La grossi6re4 9 a"wrs s9o.
Qa'est-ce qu'elleo a dit sur la Utses ....doeor .do mears ... hon-et dos homes a sait cola, comme *els fait Prdsidence : P. Jh. Dpont Day.
-. .. oapo dEll* adte da a o pas A Minisar Public: A. Thibault.
utu m'attendais avec impa bre-te, vi haltieoe, dure, uint.&- .Brouss D pare l s A fairs entedducs.
113.. Pam K s. /ma is, -v. p1 0 Ir-- -.-- .? d- dos tao do lMl O-sisalquo 01O 1l1 a Divorces ) Demnite pae,.
--Nona. g ..oA C -iiast rivait wvout apr l ortl do o Ln Jau sphA in Boaui.
Bteau, apr6s s6Atroe allong6 dans ao mphmon lo. ral Brnr seaaani qu'Andre beat- po Les Epoux Jewa Philippe Ls Ap.
iodine, mmura on abaissant e. at: NOol.. -~~ebroit d Ia.u ramit. Brou,-nnspeassantqu'A-drdasoberjgai--polo..
S oe mMa oNra iv abaisMant le MMqu oss de r e. em dcoutant bruit doiean Les 6poux Jean Bieo-sand Eloyrin
a aminomoossogdawdpartori ospa quad qul colait dn robiuct dans Is bassim Eloi.
rItr et ai que to n'e pas d'on a ml]eso ri ne ros pasequo och a do la maisonnette, so disposait Les dpox Pierre Alphone Baptiste.
trs engageant.al o s r S'occ-per de a Petit Gris ., wa --Las .poVirgile Va.. Sar la de-
4- Meei. E s qa'eat-ce qu'elle to voU d-.L a. S' t.n coaSmentil shovel, qua, attach A un manglaer de aam ded Me Rampy la continuation de
attO malheorease? r~1 test s-ns moral chez a femme ? la osr1 .avait acheovd ois asn in*- coae ffau c es reavoyde quiazne.
-D Fare nt ..On a 'adresse plus sanant des male taa s r dea, la ration d'lhr quo I do- -. L ieurs et dame Elcar Emile
p pour aust chow Aprds.nt Se @&:. soii aemlqa..-" Oa." lai i t avait v, a mnt at'aice Ctoute Pierre Louis centre
U-do- division, s Ii avais fail *.I- Jo -- miis Andrd Hugemin" ao laim5 jugmm-tsets ... -
_-m -vo.r .re c .o e pmn l e . -c...-- e . a sd H, w i ,a r ,,eS o m m. is C hri_ er S e n siu S t L 6 h. N o is ei, N oel.
sor abtro va e% orait M rt dans des. asoelB dro Hd md lasa Joetsrpronods :
*mm saa m uveW vel. J bat esied mrd obscure AS- Jo voedrais 6tre afored doe cL -- Cell qi condm I* e sieur Augus.
& OSobre --- avc no. cono. the 'n rwe ee drae, c'est 6pon- le.i dit-ll : sais-tl a case do ta pit ae M Dosyou A payer per ostes les voles
eams, c. affreus. T.a n t, 1 d ee arrvde la drda -I od _or? I oG tia, mL dsdaoemo mam o aD
0 1 id.e do Ia fange da,4 _= g i q Goe Ig apm awskit I -- P*r uto it l i 1i. SI A sI d|m wip cl q u rdes a
e. isiaa. Peraonae n# S1me. 6t s pees wa as.- ---.---- ij- ft sW IM s h- O IONoear- ..






wAIudse A r *I ioar W ameri 9 Maru
16tf.
Prdsideoce : Doyes Ie MNsa .
Msnmlure Pabic : Lys Latoane.
Affairs enteudees:
Carida Bria contre le sieur Looi-
sias Louis.
Petit Simon core Casimir. Le tri-
bunal spies avoir prccEdi a lauditilo do
a x temoins decide A ce que le temoin
Labitis absen', seat extend at I'audience
duo 4 Avril prochain.
Audience civil ordinaire du mardi 8 mars
1910.
Presidence : H. Mondes in.
Minastee Public : J. Rosemond,
Affaite entendue :
--- Mrre Veuve John Price, centre Doc-
*eur Wesner MEnos.
Tib.anal do Oassation
It n'y a pas cu d'audience h'er A cause
de la maladie du jage Em Chancy. D un
satre co E,Ie juge Biron qui fiisait parties
de la competition dou our, a dEc'are ne
pas vouloir connaitre de I'affaire Bu aus
Cesar contre le G I N ,rd A exis et quelqu s
membres de l'ancien gouvernement.
Un mag'strat que n-us intertogion,
hicrAl piopo de cete affaire B a'us, pen:e
que I'avocat m6me do demandeur a lair
d'abandonner la cu e qui pou'rait d4ji
atre ertendje sans cer aines negligence
probabl.menet voiIues. Ce serait nne de-
ception pour be-ucou de nos amateurs
d'audienmes ~casationnelles.
Nouveau d6menti
La i.'gation dominicaine a b en voulu
nous comnauniquer use d6Fpche do se-
cre'aire d E at de I'Hvgiene it des Tra-
v.ux pub.,cs, M. Tcjeras. dEmentant Ener-
giqu.ment I alarmante nouvelle de la va-
[aole anroncc ces jours derniers.
I c a Mecklembourg a
Ei- entrE hier avec les passagers sulvants
vt t nt de :
lIAs'usRC; Albert Rosenthal, Marie
Fre.h.
CAt HIArrin,.. Adhemar Auguste, John
Fischer.
Convocation
LeComie permanent du Scnut s'est rduni
!ii e aux tins de sancionner les proc&:-vez-
b.ux en retard.
Senateuts 61ire
Au deblu de la prochaine session lgisla-
five, la chi nbre des deputes aura A prece-
der auxn e 'ions poor le renouvelleme.t
do tiers du S nat. Voici la listed des sEna-
te*irs A remplacer :
OcrT.- Julien Dosseck, Diogeae Lete-
bours, R. Buion.
N it- --- V. Hilai-e, E. Magloire, Md-
rard, Fu-cen D :nis, Dr. D. Laroche, Vin-
cent aine (Jeced6).
Sun -- M. Mo isset, N. Bance. L Bar-
bancourt, Nc7 Ciyemitte, L. Lubin.
Gandidats au S6nat
L'assemb' e electorate de I'arrondisse-
ment de Saltrou a nommE candidates au
MM. F.euoy Lavelanet et A. D Chancy.
Nominations
DE DPI-. MATES DES ETATS-UNIS DANS
L'AMIER'QUE LATINE.
Les minister; choisis dernirement par
M. le Secr6taire d'Etat pour reprdsenter lest
E ams-Unts dans les pays latino-ansdricains
monient conclusivemset que I'Hoo. Pis-
LANDER C. Kwox desire y envoyer des
ho numes d'dne'gie et d'intelligeace co-nais-
booneur sus Etcts-Unis, ena m eme temps
qu'ils plairont au fonoc ionamires et sex
habitants de; pays supnis "esqeo's ts sait
sccrEJi'es L'Hou. Henry L. Wilsoma, nom-
ame Ambaadeur an Maeiquae, a reapli
peadant plusieurs oanies le posse de mi-
artge au Chili od U a beaaoup fait pour Ie
ddvetoppemeut de la boeme euteme entre
ca.te Ripabliqee et les Euts Ueis,et o0 U a
apris h parler c aMst la leaga e pae-
geote. 3m dermier li leua sweices qel a
remiss en qoaltlu de mimi. em on alglqe,
oat couvmioce qe Ie. eoemd e do
*a atisees pear 1* poses e e is
M. Hemoar P. F.eem him-S


Ia do chamd dafdsM doe la Ldgdon &s disposiion do me. loi civils, pri
Baom-Uik Pki. CM.hi pnladms aesp- lentem cel'oes s I respo bill des
riods diffidet lesa ernvkcqu il a heads fooc ioamsir public', que toets loti toot
dm leas tmm posm qa'l occup out ordre does I'e6cu'oa pent compromettre,
amu so grand jour son habilke4 dlpmaai- lea iadre s 1-s plans scra s do I ftimale
qoe. de it socidMd,de la nation devrait 6tre gen-
M. John B. Iackson qui doit reprseo- ralemet consider comma use lot on an
er lea Erats-Unis las Havane Cuba, ses ordre inexistunt.
montrd A la haa-ear de ms tse co Grte Oa sait, que la Constitution accord
et en Pere. au Chef de I'Ea des pouvoirs absolo-
Moastear M. Featon R. McCreery weat 6 endu; pcisque srul, 1 c-tmmande
qui va A Teguc'galps, Honduras, a ea I'o- les forces de terre et de mer, que, seol. 11
casion d'aqudrir une grande experience en nomme ec r4voque l-s S-cri aites d E at
quality de secrdtaire d'ambasade au M zi- aussi biea que le p'u; petit hoqueton des
que et de ministry resident daos Is Reps- bureaus publics; nous avons des codes qu
blique Dominicaiee. M. E win V. Morgan. pui sent to'te tentative de ribellion, ds
qri ira d'ici peu i Montevido capitatle los de police qui d6fendent le port d'ar-
'U.uguiy, a rempli readmot plusseurs an- mes, les rassenablements de plus de ving
nees avec success le po re de aamistre i personnel cc qai pun ssent egalement de
Cuba et ant6rieurement ii a eu advantage pines sevres tous actes d insoumission,
d'apprendre beaucous en Orient. et en de nier lien des lois militaires qui
Reynolds H tt, qui doic caller come mi- en 6tant A 'armee le drcit de delib er,
nisire A Panama, a fair preave de son habi- imposent au militaire one obeissance pas-
le diplomatique co ae premier secr6taire sive envers ses cbefs hierachiques. Voill
d Ambissade a Berlin et dinsd autres ps es d3nc le ctoyen plac6 dans I'ordre tempo-
en Eu'ope. M. Hitt es le fi's de fen M Hitt, rel ente deux obj c irn diatnirale-ent
d6pu6 de l'Illinnis er pendan plus-ears opposees : cell de eiister A tot ordre
annide president du Comird des affires injute et abitraire et celle non moins
Etrangeres de la Chambre des deputies. lggte d obbr au Pouvo.r don't lauorid
Horace G. Knowles,!e nouveau ministry vient de Deu. L.s jarico su'les et les an-
vrsident et consul general dans la Repu- teurs chrztiens out trouv6 A cetie anomalie
b'ique Djninicaine, qui s'est distintu6 des solutions tellment sub-tles q, il esi
cornme ministry en R)m;nie. en Se.bie, souvent difficile de les ben saisir. P ur mna
et en Bu'girie, sera d'u grand secours p.rc, j- pdtere me rarmgr ;ux avis du
pou. delo;p'r des rela.,nns commercials grand S: Thorns d Aquin.
plus suivie; entre Etats U is et les Indes A bien consider, le chetien q i re-
Occidentales. fustit de sacrifi-r aux idoles rou- ne
pas apostasier ses croyances religicures
C OU s de Bourse avait pour le soatenir dans le< supplies
Or Amri;cin comp:ant (*) 427 oo qu'o lui faisair endurer, la foi robuste
Nickel esconp:e 010 dans les m6ii es d- la vie future. En dd-
Billetssde cioq gou:des I 010 sobdissant -u Pouvoir pour ob6ir a Dicu et
Traites 90 jours de vue sur A sa conscience, il n'eng-geait en r alitd
Paris direct, 2 OlO qe sa personne, tandis que le cioy-n qui
Tr.i es sur France Jocu ren- s'appu erait sur la loi pour resister la loi
tires I olo compromettrait avec sa p.rsonne, sa famil-
Cheques sur Paris. psim- 2 olo le, ses amis. Ben plus il susci erait, par
Transferts par Cab'e si Paris 3 o ure opposition ?yst6matique I'ce(ndr:ment
Cheques snr N Y, escompte i 0o0 d un prircip social qui iiompherait cet-
Consolid6s 6 olo 47 oo0 tainement un jour, g Ace A la pondra'ion
Coosolid6s 3 ojo 24 olo et an discernement dans sa conda' Emprunts to Janvier 6 olo 46 o;o dans ses relaili us avec le Pouvoir dii-
Emprun-s dits Provisoire 6 0o0 45 p 12 lo geant.- oill rourquoi St Thomas prts-
Emprunt o2 Aodt 8o olo crit A I home de ne pas rdsis:er au Pou
voir quand la resistance peut trainerr un
-II Etait pi e que celui que l'on VtU( combitIe.
PAGE D'HISTOIRE L bhtonede nos revolutions brillamment
iexpos6e pi AAnguste Magloire, dan sson
etude de i'Histoire d'Haii a I uage
TDI mdes adults demontre formellement le
I c6 6 n6gatif et mensonger de ous ces ap-
u appeals u p. ule de sou es ces d-!am.-
tions pompeuses de defenses des aroits du
--- people, puisque ai lendemain de chacune
NOTRE DEVISE denos lot es fatricides on voit repraitre
dans le course de I'histoie, les abus et les
Rendez ai Csar ce qui est A Cesar et A injusuces centre lesquels on s'etait r6voltd.
Dicu cc qui est A Dieu. a command le di- Pourquoi ? parceque les r6vo'u ions en
via Jesus.- donnant libre course A des represailles
provoqu:nt la rupture des liens les plus
Pour rendre A Diea ce qui est A Ditu sacres de la famile, de la soci6t6 et de la
nous avoas A note dispozitio0 la R6w*la- nation -- Car, tandisque d'aucuas les in-
tionet l'ensemb'e deslois morales, naturelles dustriels et les pacifiques- en sortent pro-1
que tout home porte en lui,en naissant et tondement clabouss6s, d'autres -- les am-
dont il peut i toot moment s'inspirer bitieu et les speculters poliiques en
comme un guide conducteur. Et poor ren profit ent suls
dre A Cdsar ce qui est i Cdsar, t premier Mais comment satisfaire toute cette co-
devoir do ctoy es d'obeir A I loi, soi hore de pre6endan's quand ne seu e char-
qu'elle Emane direetement de Cesar son-, ge pub'ique est parfois convo t6e par plus
verain, soit qu'elle est rendoe par le ai- de too personnes ?
lement au nom du people souverain. Mis Farieui, its iro- en gue re centre lear
pour qe I'homme paisse rendre A Cesar chef ; its ne tarderont pis A s'mcorporer
ce quit esata Cesar et A Dieu ce qi eat A ls debris de l'admi-istration dechae,
Dieu, il faut qu 11 ait tout sa libenr et qa'it les impatiens et les sins aveux de routes
ne soit pas entrave dans l'accomplissement les coaches socia.e pour constiuer avec
do ses doubles obigatioos. eux les facteurs d'une praise d'armes
Or, qumnd use loi reod.e par Cesar on au riomphe de laquelle les adversaires
par le parlement eat manifensement oppo- d'h'er---tous sa fond de grands hypoc'i-
dae A la lot divine, comment t peat-il co- tes s donneront publiquemeot la mun.
alier oes devoirs envers Deu avec r'obdis- Quelle n'a pas 6t4 notre surprise de
mace due a une isgle de conduTe imapoue voir nationacx et libdranu fratetniser en-
par I autorntE publhque? Car, si, a la senie semble pour calbuter Salomon da Pouvoir,
peos-e d'obeir ta ue loi, on a uan ordre sauf A se divisor plus tard en Idgi i-
reconnus injastes et mauvais, la couscien- misnes et seidistes.-- C'est, on cfet, per
ce de toet citoyen hoad e s'uadigne, la use de ces metamorphoses communes
ddsobeissance oe panic pas samplement dams l'histoire d'Haufi qa'om a pu voir ea
permit : elle est obligatoire.- Ainst 'ot 1888 le fougeux national Piquant for.
complris le premaiers chritiens qauand les mer an cabinet acephale avec I'mftre
eperurs persdctaieat l'Eglae inhsrnte. et parfait liberal, l'honorable Eu mae iart.
c Jges-voua-mmes, s'll eat mse, devant groo,--- et j'en passe- sour arriver A
Dim om s obdar plt6t qun' Dis., oat /marlwal de 1r0o 'ectifiaat ce a'tl avamit
seponds Pierre es Jean an asahddrin qui inj)ssemeot avanc6 en 102 *r an
tour dmiIt de pencr aou momade Jesus. S. M. P.erre, alors cundidat i la president
II Mami d m de ai RMvIaaii, de Is ce d'Hui. Si Io c..ur a des u ames
s uune, e _m u ece iI rais Ideclao .m. pse it fast +om -
e mme iiisi e plum, ir qee is polite e eHaiti a des em


croches et des soubresauts g'-
Ides Sciences Politiques "
difficilement.Pnu tant. cette
nouvelle de I Impartial, si elle
pas un calcul. celui de rameneria
ta--- qu'importe que le T
soit sacrifid I -les amis du caadid
ne peut qu'etue approuvde part
vratment patriots qui gdmiE-an
la pturie constamment dichiri
propres enfants.--. Aussi p
de la nouvelle attitude de I"--I
pent z:re aussi celle de sol pS S
lui conseiller toujou s de se
paus en ptlis dans cette voie f
d'.bngation. de pardon iecipta-
ceqi, elle seul- peut on jour
reh ,bltation de son part.
Sis le coup de t We du geaold
Guerr:er et de ses arms, nous '
pas cu Ics exz:u'ions s-mrnaires 8n4
poi e.
PAUl,
La fin a remain. ,



L'EMDrun 2.oii

Lt, Dopartempnt des Financeit
(:Cornnmr itinvit- o; Sou~criP"oe
I Em f,.'ut du 20 Aitout 1909 do r
milli mn einq cent mille gourd"m,
W0).000. i se presenter, A pu*:
lumdi I'i Mars courart, aux bn
de la Commission charge d'ia
guer sur les operations du dilt
prunt dt sitgeant A I H,'tel do hl
cpeto et de la Depense.
1ls sont p 16s de soumrettre ail
mn de la Commission les bo ,s
No I au No 70 formant le pM
versemrpnt.
I',rt-au Prince, tl Mars tM
*
C. nfo:mnmenpt A i .vis ci de8u
I) pairtern- nt d-s lEir.ances et dao
nierce,. li (Comrnis-ion avise les
0o0tpleurs qu e!le se tient learr
siilon tous IPs jou1s de 10 hea
nidi, samedi except.
l'ort-au-Piince, 10 Mars IO


So is Presse, en Fri
De I'Orginaifstion judieM
en Haiti,
1 VOL. D'ENVIRON 3350 PAGSL IS
PAR
JOSEPH JUSTIN, AVOCAT
D.recleur de I'Ecole Nationale d#9
de Port au-Prince.
Pour les Souscripteurs.
Prix : brochd P. 4, cartonBal
( Extrait de l'Introduction)
Personne de ceux qui 6touil
droit ne doute aujourd'hui doe
cessild urgente avec laquelleVl
se aux pouvoirs publics, une
gendrale de notre 16gislation.
...L'ouvrage que nous pr
ici au public est une con
cette uouvre de rdforme g aU
y avous trait de I'orgahi
ciaire civil, en laissant de
ganisation judiciaire criminal&
C est i'ltude, en ses detldl
loi organique do 1835 et des i
ditionnelles qui s'y rattachOet*"
lurs dispositions obscure. :
Nous avons successiveaS .
en faisant appel a I'histoire,
dictions ordinaires et extra
da reglement et de la pollO1
dience5 ; do ministbre
offlciers ministeriels; de sla
commerciate ; de l'assistn
claire.
Nous n'avoos pas manqaU_4
falsant, de signaler les
trod sites dans certaines
6trangreos et cells qul
convenir A la no.re. .
Nons no noes somm0
una seche reproductions de*
Nonlas aeo, la pavo
-mii qs te *^bod s ifU


-- I wit-




a--- s


q.o r-inferpr6tation des texts
ps ou moins de difficult6S.
Dens go05ppendice sOult renfe' KDns
usS1lo s 8io ditiiatives dua Code
pruckdar# 3jiv' ept Le commentaire
artlces 77 30 dte la Constitu-
do 1889.
cog ouvrage, tel (1:1 i cs, coU est
A reudie de tii,4 ,gratias ser-
tous ceux qui, A ut) titre quel-
oQas e, 'w1Aeress[iL aux( hoses e
Irgslice. )1~to
prbre do s'adiesa a la Direction
I'Ecoie Natioanla de Dzo't, 10 re
i. M,rs 1910.

VIENT D'ABIIVER

Dans, un Re^V43
*Iicieuse Va'se Lente du d.4Icet
.aff ae


LudoviC L- LMOH
Nouvel arrive, ci'exemplti,"'S
'ffvIOs d~P d1 I


des


S-Ane -- Valse Lente
pa il On noils -- V e Lente
papitons notte-"- Pas de Patineurs,
....,ice.,, vou,-- oowON I
a P. 3 thaqde cO:!fl o r.
Wadresser toujours a V. MANGONI.S
.ie du Ma (', I'l at'
Pot t au l't I c tt*i i.

On demand
A lone0 r o-1 W lIt r U. P n-i Tson
Targeau, lIot-\' ,na o t .
In orniz le Matin *.

A Vendre
Une gtio.- tlmalle Ctratg"- ie O
Bonne ',o r fami"iles.
S'adr s., r ;tui MaLtin *..
Voulhz-vo.isetre n x x liau --,?...
It est ti's lIa e i lIt oti v.' r l.s line
mnme confectiun i i.>t'.auncc et la so-
lidit6
MM. VITIELLO firres,
s sp cili t,< en ta .lli it r s pour
holn i.s, t c)tin',s t, e-.-s (t ;iln'l
eainoes, ont htt'tior ur d'annoncer A
leur nomrl)euse clien'tle( qu'ils vietn-
nent d( ire-evoir de nouvelles formes
Du Dernier tri Parisien a, du ve-
ritable Modern S yle.
Les Chaussures sont reconnues in-
comparables par la Commodit6 de
lears formes et par leur Solidit6 joint
a un travail entibrement fini.
La Maison possi-je en d6p6t des
Bat6riaux de premier choix prove-
Mant des meilleures fabriques des
Etats-Unis et de France.
Ohevreau verni, Extra-Qualitd,
to meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuances,
dritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures emplo-
N6s dans les souliers et les soins
tport6s dans la confection nous per-
4Jttent de les garantir comme les
Pts slides Pt les plus durables.
Stock de Chaussures fines pour la
fte en groa et detail.
A sortiment comp'et de cirages et
Its do totes nuances.
Prix fixe mais mod6er.
Adruse : VITIELLO Ir6res
x, Grand'Rue, face en de la Poste


Transaaliutiqie

Ipaqebot Qubec partira ce
6 genres poor Petit-Goave. II se-
a retour dimanche 13 an martin,
rtira le m6me jour & 6 heures du
por St-Marc, Gonsives Cap-Hal-
. Puerto. Plata St-J de Porto Ri-
l Thomas et Ie Havre.
Mt-B-Prince, le 10 mars 1910.
L'Agent |
R. ROBIN.


Le moment est solenmneKll


L'entr6e & Port-au-Prince dui
kola double extra sup6riour, du
West-India Aerated Water Facto-
ry de Kingston, Jamaique, meme
prix quo le kola ordinaire, de
Kingston.
Yaille Yaille I Yaille I


Un vin de
aussi & vendi
S'adresser:
voir, 134.


kola sans
re.


pareil est


134 Rue du R6ser-


CABINET


d'ElecWroth6rapie
128, RUE DU CENTRE
i'ORT-AU-PRINCS
Traitement mo!erno, avantageux A
tous I-s points de vu et 4pargne anx
malades les dangers et le4 suites fA-
chooses des Operations chirurgicale,
d6labrantes hs p'us oievent inutiles
dans la ilupart des cas di-
Maladies do la femme (gyacologic)
Malalies des Yeux
Maladies des voles g6nito-Urinairrs
Maladies chroniques, g6n6rales ou
oIcalama


La belle demolselle

SARA SILVA


SP__ n NOTA.- Pour la Gyn4cologie, traite-
L meant DOMICILe au gr6 des malades. 1
-- Docteur C. GAVEA.U
AVIS IMPORTANT MDIIDCN, CdIIRURGIEN et AccoucuiFnn AutrefU; foible ot an6nmlqu
-- d'pJ6mi de I'Univrciri de Harvard.
Mes r lea Acionnaires da m d CONSULTATIONS Aurd'hui
~rides Chemiodn Fees dea Crn- de 7 A 10 heures (it, matin et
Plaine do C eI Sma sot oer doqula de 2 a 4 heures do I'apres -midi.
on Assembt4 GAnerale I jodi, 2t GRATUITrS : les Lundis Ie 2 A hrtes -
avril prochain, All theures du mating, de I'aps-m;di. t3 iuuu ug e uf e
au S Age Social, sis au Champ de Hors do ces heures do Cabinet, let
Mars, No 56. Docteur Gaveau visit la clientele en Est L.i fiic d' treiE r municipal
SVille et fait les consultations a do.ni- r B.i-o K C Gtr. S. U i est bit
OADRB DU JOURviguct
1* R.p. da Conseil d'Administration citeo. n Pcr-o- ic L ., tq'autu
20 Prfsentatio. des Comptes 1f0r oert Ewaed ..
3' Renouvelikmont do COLsei tcrrib. t rachitifrr
40 Divers. DENTIST9-AMERICAIN ,i 'c
Port-au-Prin:e, le 7 Mars. Dipl6m6 du philndelphia Dental Colli, ge m" I I.iorati<
La Produien, and Gawetson's Hipital of Oral Surge -. iordo
ry." Membre diplomn6 du lhilai- TLS.IO
IH. C STAUDE. delphia School of Anatomy S( ( Ldcvl
Annonce A a nombreuse clienrjtl f / ,. -c
.. -. et au public qu il sera do reloit l r .,- eena ccl
ATinc i Ana Port-au-Prince et que sou cabir,; en'7 .. .'.nts rachii
sera ouvert Ie 13 Mars.
ULyign ioaII 7 Rue Am6ricaine.
L e -- Port-au-Prince le 2S Fevrier 1910
Le vapeur .Sibiria" ayant quit- "
tb New-York, samedi 5 courant,di- Tibbre Z p)phirin Bell '
rectement pour notre port et at- Fabricant doe ebaussur-s d a.-._-.>'t
tendu ici vendredi 11 courant, par- Rue Tiremasse, facade Nord : "
tira dans la soiree pour Kingston, a Place de la Croix-des-Bcss. :.] C -. .. ..,
Colon, Port Iimon & New-York, P i.t .Fl. : .. _A x i -mim
pregnant la malle, fret et passagers. -- -
La malle pour* 'Etranger (via PHOTO RA PH
Kingston) fermera a la post ven-
dredi 11 courant, a 5 heures. 0
Port-au-Prince, 7 Mats 1910. S P erpi g tand
F. HERRMANN & Co,
Agents. 163, GRAND'RUE, A PROXIMIT'F DE LX. I'll I1, \(;I( It .i IkAL
.ORT-AL" : ilN I.\7ITI.

Linec 0Holandaise PORTRAITS EN TOUS GENIES
Pris Wllm V a vat do Photographie directe, genre Visiic
do 'Europe et des ports du Snd eat F oLhes Cartes, genre ixrpxx .-ial
attend 121 dimanche 13 conrant ot osfo s ail ri q artot ail
partira le m6me jour pour Saint-Marc Poses artisiques, a meilleurs prix q ue partout all-
ot New-York. leurs.
Port-au-Prince, 8 Mars 1910. Sp6cialit6 de reproluctions et d'agrandissernmnt. d i ortraits au Dro-
AUG. AHRENDTS, Agevt. mare, crayon, pastel, on conleurs nAturalles, livrei e .ca lr.s ou sans cadres
SA& la port4o de toutes les bourses,
Buste, trois-quarts, grandeur naturelle
eintl d rieo M. eti PUe NPHOTOGRAPHIP SUR PORCELAIN. iTOFFE. BOIR, METAUX, etc.
per le trailemet ) bas d'Ei.arr l UOpeyrou CARTES POSTALES ILLUSTRICES DE SON PROPRE PORTRAIT
11. Ernrelot I'ITIT, ., r.e rep -e-o ns la ph I ns nv arugra eue7O v5.sIt O W tz9d'e p c om iti 0
rner.. .tw. ,.a,,ist P.,.., ",o,.,,VAstor notre t alon dC'exposition,
.. .. -- .. .... f, I las te. rude
I .. .,,- m.. ,.em.ar-der lea pri,

it "' UU "*c i **-t _
""..,'". ." Laboratoire Sejourne
if ...:,..t.i s ae am

I[' .1a,,i".us droll PREPARATION DE TOTES AMPOULES MFDICAMENTiIJUS'S STERI.
S.^ensl LISEES ET INJECTABLES.
Sriu. ..*. IS' -Sf.iT-ir A1-OUalsr d'Ea de n6r Isotonlqeos so on Quinton.
ae o sn an t lde ouin| o:, OI ast lw. Jr s n'.aoi -.
.S.vas ;s1.e....S::.aIa 'in3 Go m r no *o nou s mplovons a te soigneustcl ptbe ola .
.pw.*****e. ,en;..aI a., --*.. n..a-. ,,e,.,- as d& de Ill do a Gonv. Nous faisons remiarqus as C.orps mall
,qt .,-,,, 1 r* I'obs rlation judicieseM 4q font les laboratories rangerss
16M4"31. i ae ar m',ivensoD-cei,. UB6 jMe 8 d ri Csodm Jzmentc pour avoir touQus m pro
care Pe,,,. Ilei n d% de .|VWS an..wda lars e. 1 __ lve. .... _..s ....... .,,__.a ,_ ..,... ..


6,-o r, me A do.U in, dcdiu4


W- AWN" In~rd -
W~t4: 3mm alvros a 6t6 pOWIyd avoc Sao-


r


I


w


ur-
aft
nc.-
fi-

int
se
ite


a


















Pour tous reaseignements et commander


S'adresser


A A ndr6


FAUBERT,


38, RUE ROUX PORT-AU-PRINCE.
AGENT GtENERAL POUR LA REPUBLIQUE


HOT--EL

RESTAURANT COSMOPOLITAN
J6rciia
Clihambres 5 coucher spacieuses. Bonne table A prix moddr6.
S411, tie 'onc1cot. Tounis. Jeux divers.
D)ECrTEuI : ALAIN LARAQUE


St, habla Espagnol


- Eiigliual Spuk,-n.


ROYAL Kola Champagine
Ctitte 161 etoisa b,- Iss~n, do t 1-19 (1ialitd4A toniqijes0, et fjtirfholte-4. Ia sa-
%rout, exquis-. kd in )6 e itg t mbl.3 uo it cf3otribu atfirm 3c Uiw-,oeparabla
ramfrticlih '~ng d ,i .!iin Lit tropi.,aad.. m~rite bien soa titra a RAOYAL a.


Agence


G6 a6rale


et D6p6t :


AU MAGASIN DE LA M~ETROPOLE

MASON JULES LAVILLE


93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Vou; le trouvarez -n outre chez:


PORT-AU-PRINCE.


F~i au hiv rue It )ux A I EiAcarie N.~ratto Grand'rue (en tac8
1 1. li'fla t'A 1 k-i. It),) rt's 41 )1-t atioa o ntiIaio de% pom~iers.
Nit I mi : IE1) "yf is d o XIEpi',-eri.oC. LimnIi ruo dus (coats-orts
i i'Epicere If. (.orvjington rue Fe~rou I a lagaiiu E~. Dreyfus do
EN PROVINCE


I:. C riez


Petit-GoAve. J. R. Mont.
Mme GArard Bartels Jercmie.


ACCOUREZ

Chez Herrmann Corv
108, RUE FEROU, CI DEVANT RUE DES M


Vous


y trouverez
D""u V\/ia


du Bon Rhum
Blanxxc & 3Ft o


A des prix exceptionne sm1lent


NOUVEAU TRAJTEMENT
o8
AFFECTIONS
de la GORGE
du LARYNX

BRONCHES T4
Capsules Bronco
de T.nwrrn itan.A


CHANGEMENT D'ADRESSE


Maison F. Brunes
A d. (RAD1RU


I


PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ uCHt /


Feliberto


Gonzales


JOSE SAN MILLION
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON DEI COIFFURE i)U LOUVIkE
Pour tous les gouts et pour toutes
les bourses.

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAII
Le chapolier remarquable, avan
tageusement connu,fait savoir au pu-
blic en general et a sa nombreuse
alientble qu'il vient do transferer sa
FABRIQUE DE CH&PEAUX
(L'AICImNN MASON DU LOUVER )
I DE LA PLACz GEPRAtiRD A LA
GRAND'RUE OU REPUBLICALNE
No f49. En face d la Paost
Le novel 6tablissement est on-
vert sons le nom do la fleur de
1' Amerique
11 promet som et promptitude
comme toujours.
NAISON DE CONFIANCE
14i8 GRAND'RUJE
Mr Joseph St.-Cloud,


asse Ion"Idves LE TAILLEUR si bien connu de la
Rdpublique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par aes
derniers Steamers une VarnitA d'dtof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'une
it roelle, suplrioritl.
Int l o R| COUPE MODERNE !
PROMPTITUDE I SOLIDITY !
IRACLES L'6tablissement se recommande aux
clients les plus d6licats qui apprd-
Sup6 rieur cient chaque jour davantage le FINI
de son travail.
ugX0 u e Demandez chez Joseph Sain:-Cloud le
Restaurateur de la Sa',t et des Cartes pos-
avantageux utses Illustr6es.


NOUVEAU TRAITEMENT
&. ~ ~ 1* _


Ice-Cream Parlor
Place G(llrrd A c6!6
de la Pliarrna- e \V. BUCH.
Arrive pa S[S ALTAI
:EVANSVIi.LE STI'RLING
la b c favo i e de Po.t-au-Price
ia doiza ne 112 l)outeillcs G. 7
lo bardl d 10 dz. IlI bout. or P.U
WATERM \N S Fourtain Pens
supeibe coll. ction de i P. 2.50
A or P.A
Clip-Cap pour les plumes G. #
FREDI. W. KATSCH.


C-4,0.L,. Verral
Taillou r- Marc hanmd
')onue Avis A~ sa bieti'eillantedift
t~ie quo s* -uai:,ou No7, RiteTW
sibre es;tt oviow~-,bieu ,ou'rvue
variAtA d"05'c.to~d .hu
veaut6 parisienae.
QUALLriT*Surtaunwitu. CoupsE
TRAvAIL 501631*. F.X*CZ.TFIOW vuUU


NEST(-9FELIU
1, tixc~Iri- e t TI j1! ..-ur van:tagO' 0
coUTino ftA :ong la Ia i-sublique W
do s.~' on ~rRue F1A
Sa noznbrouk~e clienthle t=~
COMMe tonjonrs tovite ra~u
Pour ISO travaux qul lui 3lo01O46



0Q)ORD ON 2N.RN13.
3E. S cj-XF
42, Rue Jet Fronts-ForMs
CEAUSSURV UN 3MD*?8T,?O0UR i
Promptitude et NOW afli
des taut id quss province.
Chaussur.. do Dame forlne
Tail toujours, tout so qu'il Y A
Formes amdrloaiue at frasPW
Messieurs ; -616gastes et
Pour lea eafants Is pluBI rlW
Travail solids .x*Out
&on peaux do prowli.6'
Ammmeas. do grand rabsl.1
1PAtma. .4Cravsu at 31 165w
Francisco DE
Pabraeant do oh-S
La Masa! acture at01"
anuran pudstock. Pour la

Hommus. FRUNIxa.
los commandos des
do 'iat~rieur puutr0*t UWO
darn. use memans a &Pea PC"
~US 4 Frout1Y6
(SAOn


e--e ....


Monsieur App. Cipolin D ,r par
Porte A la ronnaissance de ses nom- .r- HieipIr
breux clients que oa maison sise rue L. 1odelin
r6publicaine No 155 sera transfer6e A Ancien membre de la sociit6 phil-Mt-
partir dn ier Avril au No 82 de la que des mattres tailleurs de Paris- '
mame rue, en face, de la boulange- Vient de recevoir un grand ei
riA du orogrgs, a Ac6t de la mason d'utoffes diagniale, casimir, al
Webly Pressoir. cheviotie, cheviote pour deuil,
Ila trouveront comme par 1o passA Recommande particulibrement aI
les excellent vins wonge et blanc de clientele une belle collection deo
la maison Boubde frbres Oporto, Malaga, Muscat, Vermouth, et de piqu6 de toute beauty.
Cognac et Champagne de l a memei SPECIALITA* "D COSTUMES DI 9M
maiton.-Liquerts assorties Et Sirops, -Coupes Francaise. Anglaise et t
Conserves, Beurre de table d Italie ricaine de la derniere perfectioa.L
qualitO extra par bolte d'ane livre et mason confectionne aussi des O.
demie livre.-Provisions amdricaines. rUMES MILITAIRRI, HABITS B20.
- Huile d Olive et Vinaigre. DOLMAN, TUNIQUES,HABITS CARR* j,
......etc, do tous grades.

CH APELLERIE A merican Bar