<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00869
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 9, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00869

Full Text

A nuHe. I88 7


Port-au-PrinceA Haiti


Mercredi, 9 Mars 1910


W .o


0


U. M ... 1. 00
TaMi Mes... 5 M

Tasms Moss. 6.00
S Mos G 8.0


lC rag--roize l


J


OUOTIDIEN


LE.ANUMCRc) 15 CENTIME~S

L". nj.iu-t- iit, ans~rAs ou non ne seron
1,.i,;r~'nuus
REiA.%CTION'--kDMINISTRATIONA'
4 1 4 5L, S


Arturr Isidore


ADMINISTRkTEUR


His oire


A L'USAGE I
LIVE
Le Paote IF
Xl
Ness aVona soatr4 commet, depis
V dM oilts avast octobr 1806, *e*
rat p6 ira 4tait hostile & D dalines
itcoment. dsas totes lee classes
' te soci6td, m6contetemaent gron-
4 tt la rdvolation fermeatait.
Dmallnes ano ignorant pas ot pro- f
it me mesuros on econsMquace. I
" L populations da mud, ardentes et
Ieiltqui, faisaient dejA entondre
maaurmares qal parwnaient aux
galles doe Empersor. Celai-ci, qui
a'ialt que la gaerre faisait dos veanx
pW qu'eles so soniavasset. ( Ma-
Vdileurs, toutes lee circonstanoes
*fa ral, .servest d'aggavations
i es toa sitastion quaad *le me prd-
t pour nos gosavernmets, 6ta ent
INMm peor pr cpiter, grce A lour
Ji8|Wton par la propagpnd: rd4ola-
leeM Aments qul e' annoa-
Sllamemo publique, notamment, &talt
ds tat datl 4epdrd. Ls maga-
Oam de I'Etat talent Tides de dear6es,
IM caisses de trdeor 6pauide, *t la
IjMgt hde domain nationaux enie-
mNt I'Et par des mie ono posses-
S*t 'rr ilrr's. (Madion) a Or, c'est
e chose tr6s sgnificative quoe la
96st* do emo goUvernoments colacide
prs tououars avc les embarrass de
koal"m publiqae. II y a I ane con-
lustonea tirer, don't je laisse l soin &
Ja sMageit da ldteur.
Le esaarilla traditionnelle, apanago
~l 6 do tos Ie governments, no
Jmov it pasu on pi A i notr premier
IM0= 9r, t so form6moat an tA-
S b 1U6, eUe prenait ostensible-
Sm pari pour b Chef do l'Eat dans
1 v ontrepreait centre iPopi-
a, ofefiler sup6rars
aso mpcehtiant, dt Madion,leurs
Ser e euato coamell 4tait e-
v pr utor, bi favor ioci-
S806, noe apprend Ma.
italt dhji eird moes
o adroit dactlions do
**. ~01ou1to aqu oelaI-el son.
A imw r autornit do DmsIaes .,
Smo *trail btUavlUlat overs
q pneepeMlt 'pamreer t ese
t* shtene't le protector da e
an Itf o a deat 11U falsait
als. T bit AeSa deveasu i
s l'emperenr
Mpertage son lit.
7^i9 testesseedMtioMs 4tait
m as psems = m&me
rhomruW t qua' ren etalt
my ImNDmSl, t DeNamlineos
S3mmr. B(aelem Mar.


seo -eees
w


m m-- -


.-u-ITs


----- --- ----- --- ;1 --._- ---


.I. -- ---


C.


9*4 surrection, comme cola arriva plus Mais malheurousement poor Dessa-
r, J ,a-ie,, tard pour plusiours d'entre eux. lines, la d6salletion g6airale con-
traria tous mos plans et touted sa com-
DES ADULTES Le 8octobre, Port-Salut prit les ar- binaisons. Le troupes qu'il comptait
es, et hait jours apr6s, Ie 16, tout le rdunir A Port-au-Prince pour marcher
R V IV Sad et tout I'Ouest etaient insurgAs et contre le Sid, se randirent a la r vo-
une armde de dix mille hommes sor- lution. a Un voyageur qui lea prtendait,
Sondarnental taut prdcipitamment du Slid, 6tait I'ar- dit Madiou, entra au Port-au-Prince.,
me sox pieds A Port-au-Prince atten- en annontint cu'un bataillon do Ia aIe
'VI dant leos forces impdriales du Nord. dem.-briga le, formant I'avant-garde de
En attendant qu'elles vinsaent, uce De salines, s'avaoo-iit pour enter *n
ane id6e precise de la situation des es- adresse rdvolutionnaire, dite Risistance ville. L"s.gdndraux (Grin, Vaval et Ya-
prits A la veille des "vnements d'o- "d oppression. fat p-b'ida Port-i- you >e tr ansnorterent ausqit6t A la ren-
tobre 1806. Un simple rsoprochement Prince a la diligence des gendraux re contre de la '9 q'i marchait a la dIhan-
avec tout les faits somblables de notre volutionnaires. Elle fut couverte avec dale, par po'its ielotons,A des di-unces
histoire suffit pour carter Iassartion empressement par tous les militaires irrigaliebr,* les unc des autres. Le sol-
do ceax qui essaient de presenter cette et notables et ceux des.officiers, qui ne dat de la :e.... cAusant le onbg de la
premiere revolution comme l'ceuvre ex- savaient pas signer, demand6rent que route ave, les cultiviteurs. qavait ce
elusive de certaias chefs. lears noms y fassent inscrits. C'4tait .'i'ignoraient ses chef. ; mais il hAi-
Noun avons d6ja montra, dans le une flevre g6n6rale. tait sa marchie ur avoir lo temps ito
livre des Insurrections comment les La populace, frdaissante devant 16- se renire aux in,'rb&s- v.ant I'arriv6,*
chefs militaires de ol'poque, tout on v6nement, chansoniait le regime impe- de l'lnmpereur. Garin, Yayou et Vaval
.yant 6td les bras qui ont servi I'dmo- rimal, et lorsque. soui les ordres doe irent entrer en vil'e, successivement.
uion populairo, n'dtaient pas lee mal- Gkrin et de Pdtion, I'armae dus Suad le divers d:acheiment quui formaient
tree do conjurer explosion socials qui avail pris la routa de Port-au-R in'e, le Ibitaiil >n d',lite. au fur et A measure
so pr6parait aux Cayes. beaucoup de citoyens arm6e, dit Ma- qu'ils se pr6sentaient au point *
a LOs partisans de r'Empereur, dit dion, des femmes, des enfants sui- Pas un saul nti tit volte-face subrepti-
Madiou. ltaient pea nombreux en vaient I'armdo en chantant, en crdole, A cement poar aler mettre l'Emnpereur
cette villo, ot ia masse de la populs- travers leas moraes et Ia plain : aDiable sur ses gardeI! A minuit. a ine d6pu-
*tion, inqaiete des menaces quae lui d cassd chahires, quinmbi Dessalines station lie cul'ivateor-; de la olaine du
avait faites S. M. so croyait compromi- II rest en nous l'impression qua Cal id-Sac entra ai P irt-an-PItrnce. en
so et no pensait devoir trouver son sa- Dessalines. part de Marchand, mar- demandant an g -i'ral PAtinn Ia mort
let que dana la r6volte. a a II y avait chait sur Port-au Prince on touted con- de Dessalines -t lde Germain Fr,'.re. Elle
en ville, ajoute-t-il, dos reunions, cha- fiance et qua les ch3fs r6volutionnai- annonta que les cultivat.urs surveille-
que anit, dans do nombreaouses m isons; res, d6liabr 'ent et. des l'ab3rd, coi- raient la plain et aiisceraient I'Em-
on travaillait 1'esprit des troupes don't curent I'id6e do tendra one embtiscale pereur ignore to'alpmjnt les measure
la fiddlitd itait d6jA ibranle ; on on- A Dessalines et de I'ab attre sans lui q i avaient 6',' prises contre lui &
voysit des dmissaires dans les campa- donrmer sle temps de resister. PIrt-au-Piince (MIlion). v
goes ; on correospondait avec le Nord Cotte impression nest pas tout a fait Et de fait, 1)essalines dit Madiou,
et I'Ouost ; on pr6parait onfin 'insur- exacts. Tout le Sud-Ojest do pays a renco:itra, dans le grand chlimin. die
rection. Mile Faphdmie Daguilh, I'a- 4tait en armes et les dix mille hommes nombreux cultivateur-i q'ii aortaient dia
si doe 'Empeieur, invitait logina: a qui etaient masses A Port-au-Prince Port-au-Prince ; it le demnauda co
passer sea soirdes chez elle ; celai-ci s'attendaient A combattre De salines. qii'il y avait ,le noavaau en cette vill ;
s'y rendait r6gulibrement ; elle loi di- Celui-ci, en effet, en partant do Mar- il lui r6pondirent tous qu'il n'y avait
sait qu'il existait une conspiration ; chand, avait ordonn6 a aux lr et 23 rien d'extraordinair,. It continue
quoe de tons cot6s, on parlait do la bataillons de la 43 demi-brigade de le chaminer, plain da conflance...*
chute prochaine de l'Empereur.. suivre do pr64. II se ren4ait, dit M adios
Qaatre jours apr6s la r6volte de l'obs- an Part-au-Prince oCi it devait dtablir Bref, il est clair quo toute la socidtd
cur jage do paix Messeroux, touts la son quartier-g6n6ral, en y attendant la haitienne 6prouvait du regime do Des-
ville des Cayes at les environs etaient rdnamon des troupes de l'Artiboni'a et salinaes une lassitude g4ndrala et queo ni
gagade A la revolution, A la barbs mA- du Nord.s Et on passant A Saint Marc, -a chute, ni Ile horreurs pratiqudes
me des repr6sentants do gouverne- il ordonna igalement au 3t bataillon sur son cadavre et qu'on oe smurait as-
ment. e*Ls chefs des insurg6s, dit Ma- de la 4a de prandra la route de Port- s. z d6plorer, n'eurant pour effet d'exci.
dion en parlant do la journio do 12 au-Prince. tar en sm favour la pitiA populaire. Les
octobre, se rdunirent chez Papalier A I'Arcahaie, il exp6 lia, en outre, le chefa avaieut depuis longtemps termi-
pour sentendre sur les dernibres me- colonel Thomas t l a chef do bataillon n4 lear tR3vra do mort, qpie la populace,
sure A prendre. Lanarchie 6ta1t A son Gdd6on tonjours au Port-au-Prince, femmes et enfants a leur t6te, qie nous
comble; Papalier ne commedailt Par- avec lea six companies d'Alite d la venoos do voir sortir du Sad A la suite
roadissement que de nom, les chefs 3e demi-brigade qui tenait garnison A de i'armde, s'acharnait encore sur le
des premiers inumrg6s exergaient toate l'Arcaha e. cadavre imperial !
n Gdr ql ard pa as lie dexpdier totesces for- La joie, dit Madiou, fut prosque
Oo adt que Grin qi rone tar da pas on avat- o. Dossalines s'en universelle ; los soldats ot lea citoyns
Srendre la direction d I'armde rd. sit nant-pgarde -. pea ton vra qui romplissaient les rues, chanta ent,
voationnaire, 6talt tranquillement assis 6talt fait copgnerpese-t-onvrai- dansaient buvint ; on s'y pressait
danma s ampage de Laval, A lAns-m met qu'une lutte acharae ne s'ensu- daonsai serrait cordialement a main; on
A-Vena; que I'el"ervemcece rvolution wait pas ? Et lorque, plus tard, les for-s'appelait frres.
naire all le cherh er dana us ca attendees d Nord et de I'Artibo- lappelai fr es..
retraito *qu'il hisits A 16i r moun- l.e, s'empressant do rallier cette for- Et tandis qua les g~ndraux rdvola-
vemet ,t ql e os'y dicida erfl aque midable avant-garde, aaraient rejoint tionnaires so rdunissaaent au Palais de
Sar ainsltance des rdolntionnares et I'eapereor aox environs do l'Arcahiie, gouvernement pour arr6ter les measures
ls instances do Madame Abel. pease-t-on&l'effroyable m6lde don't Port- es plus argentes. la multitude, dcrit
On connalt Ies not do Malthin p6r. a-Prince et see environs eussent 616 le Madiou, nageait dens ivresue de l
gay, viam notable des Ca A Fran- Ih Atre t croit-on que lea gdinraux joio.s
laque: Ce qu'on ~t l *st one rvoltWonnatlres ae s'y attendaient pas ? II ne noun rest lus., pour former ce
rande sottis; maim. puisqs'eill et l i s'attondalent si bien A cette an- chapitre do note Iistoire relatif A Dee-
ftlts, i voeas atres es e os ous las ospeU qie c'est len dyns salines, qu'A examiner, A Ia lumi6re do
stes paa latto dp-- Pour lebt dla conjarer et do ddsintdre- tons cas faits, Idatante glorificato
owtea, jo edo v %toea Mmarre sar le troepes da Nord de la personnel qu de no jurs enviroune sa presti-
du doex et conduits as mpuplice de Dslia eq Norspotandm pnt, Chris- qi deron etu'ss-
d'une manire Sencore pls so e qu'- etopie fatt ddgni dMs a fIa.WeeAd xgeous permontst omtq'aess do cader -
eM lowm.s r smes come c chef provisore d uel symbol@, joasificatif doe cotte apo-
t 1 mot est rai, nses le Savonaove et h ltion,na eattlsdant qe thdse, it incarne v6ritablement sux
empirq t : le elon sont di la amm io, ea l ddrant d l- des adratios haiienes
arre per b Roelatio das be cas tiemni e titre sagest, e alt ds- g aons A es
0 is aW enat wv s 'oeppeS a ra ia*- W la qois a s9 AuousTs MAGLOIRE.


,~r"L/









Reve Coneruilc


Mason Haag Fr6res
DU HAVE
I ier Fcv:ir 910o.

Caf. Tous les marches soot au ca'-
me plat. Meme les entes de speculation
come Hambourg eo New-York, n'ont eu
dans ears meilleares joarneesque des tran-
sactions ties limitees. C'est par ane rart
exception que les haussiers accep'ant les
offres, ont parfois pau lever les transac-
tions jusqu a 2o et 25 ooo sacs.
Les puix do terme ont encore baisse dans
les premiers hoit jours de la periode et oar
atteint fr. 46 poor les moins rapprochEs
en remontant depuis lots, A ia remorque
des achats spontanEs effectuds par la clique.
Noos designons par cette exp-e sion
les maisons qii ont des intd:its
dans la a Valorisation x et qui, par la
faci:it qu'elles ont d'obtenir des rensei-
gnements, jouent, gniralement i coiup
sOr. On peut en conclure que la vente
du 5 courant se fera avec leur concourse et
pariant de bones conditions. Cela a re-
lev, la confunce fortemcnt cbranlee de
notre place, qui ment;,it, dats un moment
de co'ere, d entraver les encheres de la
Valorisation par des realisations privies.
11 parait que lei Valorisateurs out pro-
mis de ne vendre :an Havre dans toute
lannee que loo.ooo sics et de idluine
mime cette quan-it6, si la vente de ce
mois se tai' rmal.
Voici les prix que nous colons aujour-
d'hui.
M rs fr. 47 25, Mai .17, Juillet fr. 46 75,
Septembre fr. 46.5o.
Le disponirble est tort calm. La diffi-
culid des expeditions y est pour quelqu-.
chose. En g6aeral, il f ut dire que l'inad-
rieur a du cafe On a frit croire A la con-
sommation que la cessation des recettes
aa BrEsil en rainer... les prix et on l'a
ainsi engage A acheter plus de c u'iue.
Les livraison europeeones de Jnin ju qu'A
D6cembre sont de 10,262,000 sacs 5~ S )ooo sacs plus tore que I'annte pre-
c,&dcnL. Quant au c.fe Hai.i nous ne
pouvons que confirmed ce que nous en
disions la dernicre fois. Les offres sont
abondantes et quelqu fois pressintes, en
face d'un contigent d'ach-,eurs ddjA pour-
vas nici leur comp:e Nos commission-
uai.es sont devenus tcs dafficiles. Its p'ea-
dent le chioi et laissent le nrdiocre. Auss'
parcil lon a t il pu C reliquide Aunprix s'-
t;sfaisanr, taudisque tel au "e de la rreme
provenance ic'e invendu et n'intiresse
pas, mcone a un franc et deux francs pes.
L'iriuliaritre des prix est 1 ordie du jour
ct nous ,.raignons fort qu'e'le n'augmene
maintenanr qti* les navires Syria, 4ssyria,
Prins Wilkm'i j. Gracia, 'Bolivia, 'P.
Maui.:,, avc, au moins 5o ooo sacs, sont
en rou e oa arrives.
Votci les prix que l'on peut coter pour
les qualitis courantes :
Jirdmrie, Cayes, Aquin rr. 51 112153.
Cap. lPort-de-Paix, Miragoane, fr. 53 54.
lacinel nature fr. 5i 112.
Gonaives nature fr. 57. (les off es man-
quent)
Petit-Goave, Gonaives, S -Marc machi-
nE fr. 58159.
Petit-Goave, Gonaives, St-Marc tried fr.
59.65. *
Les caf4s en debarquements soot en-
core pen desirables, surtout pour les pro-
venances du Nord. Le Sad livre mieus et
cependant, Ion se plaint qoelquefois du
penu de soin apporte a truiage des cafEs.
On prEfere solvent maintenant a. Haiti
les adores de la Colombie, sunoet les Ma-
racaibo,doot on a venda de aouveau des
qaiotitstres considdrables, soit ea debar-
quement soit sur ,eha.alon et A livrer.
Contract en dispoanible... fr. *.
," Fdvroeqluia .... 6o:o
JuuiletlDcembre 59. 50.
Coton.-- Al les ae eats tres
bmsqwes dors pealsit noure denmier rapport,
wet article est reves i as cariame .aifl
La speculation eet devemue hs leapser-
taute qne sla romm. .oe, ,s r. doit
A ceste der e Is ml iim 1we -dIiin a


Mas ft. 90 j8, Mai ft. 89 717, Juillet
fr. 89 i1i, SepfmbN ft. 8" il.
Les ece tes soat pethe. On pent doec
CoiIe que la rdcole et rdellement trus pe
important. Ceast IAle factear qai retersn
preponderant pendant tout I1te. Le pro-
duit haitien aut 89 & 9o francs. On a
fair 15o bales Goanives embuquemeat
MarslAvrillMai A fr. 90.
Cacaos.- Marchd sou'enu avec van-
tes modirdes.
Ven es: 327 s. J6rdmie,de fr 295 A 55;
72 s. Cap, A ft. 53 ; 17 s. extra A fr. 57.
Cuirs Tendince sou coue.- Im-
portations : 125 Haiti sees et sal6s sees
D:bouches : 186 Haiti sees et sales sees
A fr. 96 ; 40 Pirt-de-Paix secs et saa's secs
A fr. zoo.
S:ock : 40 Port-au-Prince s.cs; 344
HEiii secs et sales sees.
Camp~che Sans changement.Mir-
chi calme.
Cire.- Fr. 1691r70.
Miel Ferrme Fr. 5516o0.
Graine de coton.- Fr. 15l19.



Toornee Presideolicile

Uue erreur typographiue s'itant g issie
dans ia no:e d'hier, nous la reproduisons
aujourd'hui.
Cdyes. 7 mars & 2 h ures de l'apr6s-midi.
Dimanch martin 6 mars courant, one assis-
(ance dts plus nombreuses composee des
autoritds civites et militaires et des person-
aages rem rquables de la vil'e des Cayes,
se reuniksait aotour de i'aatel de la Patrie
Pour entendre la magnifique audience que
Son Excellence le President Antoine Simon
donnait au pruple et A l'armee. Content
d'avoir revu cetie interessante population
au milieu de laquelle, II a passe beaucoup
d'annoes de son existence, le chef de l'Etat
a laissi parler son cceur de patriote Ila foi
toujours robuse en I'avenir da Pays poor
1'enreteuir de ses hau es vu-s politiques
conoues avec d6iianeessement poor le plus
grand bonheur de la collectvitt haitie-ne.
Aussi est-ce avec u- succ6s croissant que
les auditeurs out recueilli les paroles mar-
quEes au coin de la sagesse que le chef de
I E at, eur grand et invariable am', lear a
adressdes en ctte occasion officielle. Excel-
len'e matiae ou les esprits qui y out pris
part ont communie volotuiers et unanime-
ment d3ns la seale et sublime iade de pa-
trie. A 1'issu- de I audience rublique. I'en-
thousiasme etait tel qu il tenait du delire :
: est A grand pein- q,'e S)a Escellence le
President d'Hai i a pu se fayer passage
pour se tendre au Palals National. Pen a-
prts, la foule joyense, compIc'e, accompa-
gnait le Presadent Simon AI Madame Com-
bes, I'aune de ses habitations. Jamais pl-
C:ulation reconnaissance et devouie n'a fait
dci plus grandiose; ovations a I'un de ses
meil'ears fi's, jamais Premier M gistrat de
la Republique ne fur porn ena triomphe
par one apothdose plus Eclatante:





RENSEIGNBMENTS
Mir'tOROLOGIQUES
C>130 Wv eCtolzx'e
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
MA RD 8 MAUS 1[s0
Barometre A midi 71 5


Tempdratureinimsn 87 8
fmazimum a8.8
Moyenne diume do Ia tempEratumre 23,4
Ciel clair route la joarnde.Brisede mer rr-
guliere. Rode. Temperature uaoiyjue ns
aes de Is normal. Baromatre en has-
se lentse.
J. SCH BR.
Une tentative de orime
La Mouveal se cfirs q'umO tMeseati-
ve d'empom easneema s as site au Cap-
Haiti=e sr ie Gtmeral e-Gil-les ddig
de Gov=usi sn-ems.


heMeou qae cee maachimatio alt compl6-
tewesaouE
Nous auroos domain des details pr le
transatlantiqae frayink.

Marie Eulalie Take Angele, Venue Em-
manuel Robin, dfcddce hier A 9 heures du
martin. Les funerailles auront Uen anjour-
d'hoi A 3 heures en I dglise Cathedrle. -
Maison monuaire, AvenueJohn Brown,
N0 12a.
Fiangailles
Nous avons reuo le faire-part des ian-
*ailles de M. Louis Osman Piquant avec
Mile Lise Cure de Petit Trou de Nippes.


LCours doe ourseL
Or AmEricain comptant (*)
Nickel escompte
Billets'de cinq gou-des
Traites 90 jours de vue sur
Paris direct,
Traites sur France documen-
taires
Cheques sur Paris, prime
Transferts par CAb'e sl Paris
Cheques sur N-Y, escompte
Consolides 6 olo
Consolides 3 010
Emprunts o10 Janvier 6 olo
Emptunts dits Provisoire 6 010 45
Emnrnnt i2o Anot


427 010
I 010
1 010
2 010
I 0|0
3 o00
I 010
47 0lo
24 010
46 olo
112 010
8o olo


A


__


DEcatrel conclut par ecrit at
pourvoi.
Alphonse Pouget centre so
( rdservie A l'arrivee de Me Ad
guste ).
L'Etat centre Stiphen Archer
par Me P. Hudicourt. "
Le juge L. Dejean fait son rapp'
minis ere public conclot par dak
cassation du jugement attaque.
-G. Ducheine, demandeur per
Remy et J. Saccontre Emtmaqud
dry defender par Me Michel Oren
Le juge VritE a lu son appo.J
St Remy et Oreste out etd entire
minis ere public Decatrel, a coM&
Ecrit A la dechdance du pourvoi. .
L'sImpartial. poursuitseM
n6s recalcitrants.
Charmants et delicieux propose tes
par les fondes de pouvoirs a I'
des petits proces intents par no"m
fire l'Impartial A ses abonnds de
vaise foi.
Constant Cassagnol depose fibreaw
le bureau du juge de paix la valew
3. 6o qut l'ad ministration du joarn
rdclamait. Je ne les dois pau
mais le consens A les donner. Et iil U
Philippe Kieffer et Ed. Vargel d
tout simplement ; l'ua deuauld
comparution personnel c da fac a
I'autre cell de MM. .e6dktiqueta
Callard.
A bienntK la sui e de ces internal
;stf ires.
Nouq devons ajou er que MIM.
et Kieffer sont de nos melieaurs a
un ma'enteda sexual a du motiverlet
suites don't ils sont lI'cbjet.
Composition musical
Notre ami Ludovic Lamothe ous ai
le plaisir de nous envover sa ddlicideu
se intitu!te 'Dins un r,,e et si Spi
des amateurs. Le charmant artiste
dans cette composition delicate les e
quables qualities qui font valuir son
reel, original et plein de resources.
0 ti ronvera la valse qui est 61"
edute aui magasins de Jules Lav.

Tribune du" Matin"

REPONSE
AU

BILLET DOOX
DE
Monsieur J. D uclervil,dit "Dy4
-
Monsieur,
J'ai la votrt billet doux paru dias l
partial du 18 fivrier courant.
11 n'apporte rien au debat. VouslI
la tangenite. Ce ne sont pas li let .-
accablantes centre moi qae vous devBsp
daire, que j'attendais et avec moi, kt
bunal de l'opinion eclairee.
Loin de li. Vous change de ton.
quittez le setienx po'-r l'ironie. VoNl
sez du grave au doux du si .ras
sant.avec une aisance etonnan e. Moil
pitin de voir cette manoeuvre inhabk
qui a fait hausser les epaules aux g
rieux. Cette ironie est en efie', fe
venue et tout i faith deplac6e, coia5m
clusion dans cune question quae VW
d'abord traitee ;vec tant de series x
si magnifique brio.
L'opinion publique vous a doOc '
elle vous consider come as
cilomanatear, un dangereux m
no artiste en imposture !... _
avez proclam6 avoir dans les M
dans leur pondre. Je n'ai pas liu
en~teliciter. Ma foi,que vons 50753
vent du etichisme et un sectawutat
do.x, c'et saire qui concerS it
science. 3
Poor moi, cetste accusation que
lance bien graiuitement, ne a'
et je vais la d4truire en citat a-
Savril 19o7 etant .Direcet
Downs doJacaei, je flis ia/r,
et brler, vsnde I'rt 4r 7.
Code pdna, den cases
tambosa de Vadoux e tnt <
iettem cult ddsehi
usia agmt et o-uual d'M*I-


Arpentours-g6om6tre i
La co-poration a cu une int&ressane en-
trevue hier avec le Ministre de Ia Justice.
Avec s courtoisie habituelle, le Mi-
nis-re Artemud, A la fois avocat et geome-
tre, assisted de son Chef de division, le dis-
tiogud Mr Barreau, a ap ,laudi au geste pa-
triotique de ses confr6res qui lut oat si-
goale cercaines difficulrEs de la loi sur I'ar-
pentage et certains abuse dignes d'etre re-
medies.
II a en some promise tout son concourse
.1 'ceuvre de la Corporation pour le triom-
phe de ses idWes progressistes.
La Variole
Un des memb:es du Jury medical cen.
tral nous a affirmE qa'en reponse A une
demand d'information du Jury, on a te-
legraphid de Sinto-Domiogo que l'exis-
tence de la vario!e y avait etd constaee.
Dun autre c6te,la Legation dominicaine.
a requ une depeche do secretaire d Etat
velasquez dementant energiquement le
fait.
Souhbitons que ce soit plat6: c tte der-
nitre information qui soit exacte, tons
les bruits qua out circle n'auront dooc
e:e qu'une fausse alere et auront, pour
effect, de nous mettre sur nos gardens.
Tribunal do Oassation
II n'y a pas eu d'audience hier. Ce ma-
tin sera entendue l'affaire Brutus Cesar
centre le general Nord Alexis et consorts.
Audience civil du mzrdi 8 Mars g1910o.
Le tribunal prend siege A zo iJ2 hnu-
res, sons la presidence do president H.
Lechaud et prononce les arrets suivants :
Celai qui rejette come mal fonde
le pourvoi exercE par le sieur Jedias Jea-
di contre les deuz jogemen s do tribunal
civil de l'Anse-A-Veau en dates du 25 Fe-
vrier et 19 octobre 190o8, reads contra-
dictoirement entire lui et la dame Elisde
Thomas.
Celui quni casse et annule le jinge-
ment da tribunal civil deo Port-au-Prince
cn date du 9 jain 19o8 rend contradic-
toirement entire les parties en cause, en
conMqueoce renvoie Petit Jean Millieon
st Is dame Jos6e par devant le tribunal ci-
vil de Petit GoAve.
Celui qui rejette comme mal food le
pourvox do oe st Victor Hector cootre le
jugomeut da tribunal civil dn Cap-Haitien
en da u x.8 DMembre 1j8, ren4du eg
apwel comr'd*to rCO .Mt ere ui et Hyp-
te Mompoimt.
Cslualql came et m ale is ju-
meot du tribunal civil de S Marc ego e
d is ovembeabe 8 leo coutradic-
tosment entire la da Mare CUldma
Smith sa le siear Agust Pasquis.
Nouvcle Compouition
Les aItes suivantes sot enteadoes :
G. Maklouf demandeur par Me Pier
Hadiwn conMti J. L dL Plei* dd4-
fdeM r MOR. Mshulg.L 1a8 Da.
ub a In m Upa,ei s mIuhasf p beg,






Saedier & son Ministre t Port-au-
AT u son loura, devait en fire
| an MNwa europtcf.
A & S le procbi-vetbil d. constant et
bg jenlemat dreu& & cer e occasion par
jltde. Pias de Jicmel, slors Mr Ph.
2 agissant concorremmert avtc Mr
giCalceSt Jean, alots commissaire du
-vernement de cc resort.
jeCos le plaitir de rece oir a cet Egard
i Maicitstions du Gal Nord Alexis, alors
hpsident de la R6publique. Voici st let-
4 quoe je deminde la permission de ci-
Otr:
S0 1599 -
Port-au-Ptince, le 13 avril 1907
NORD ALEXIS
PaiSIDENT DE LA RLPUBLIQUE
Au
Directeur de la Douine de lacmel
Monsieur le DIrectear,


ja vous accuse reception de votre rap-
pot du 9 avril coarant, No 222 par ie-
quel vous m'intormnz avoir refus l1'embir-
qaement de deux caisses contenant des
objets du cuole vaudoux et czpedibs par"
k Dr X au ministry de.... ( je supprime
leq noms, parce qu'il nest pas indispen-
able de les citer.)
Je dois vou- adre;ser mes pits vi-'e- f6-
licitaions pour ce flit, Monsieur le Direc-
sear Vous avez agi en fonctionniire s6-
criux et plu; encore en p-trio'e soucieux
do ban renom national. Comme voas le
duties avec beaucoup de juste-se, le minis-,
tre de... peut ripporter d'lliti des sou-I
venairs susceptibles de noes fire connP itre
plus avant.geusement a I'&tranger.
ie vous renouvelle, Monsieur le Dire:-
teur, arec rues fhliciiatiois les assurances
de ma parfai!e consideration.


Le moment est soleunel
L'entr6e A Port-au-Prince du
kola double extra sup6rieur, du1
West-India Aerated Water Facto-!
ry de Kingston, Jamaique, mMme
prix que le kola ordinaire, de
Kingston.
Yaille Yaille Yaille 1
Un vin de kola sans pareil est
aussi A vendre.
S'adresser : 13' Rue du Reser-
voir, 134.

Sous Presse, en France


SDe l'Organisation
en Haiti .


jud'ciaire


i VOL. D'KNVIRON 37)(0 PAG-S IN 80
PAR
JOSEPH JUSTIN, AVOCAT
Directeur de I'Ecole Nationals de Droit
de Port.au-Prince.
Pour les Souscripteurs.
Prix : broche P. 4, cartonn6 P. 5.
S'adresser A la Direction de l'Ecole
National de Droit, 16 Rue Capois.


P. C. S.
AVIS IMPORTANT
Messifur, les Ag ionnaires d-, la Com-
Pagnie des Chemins de For de la
Paioue du Cul de Sac sont convoqu6s
en A;sembtl6 GAnArale le jeudi, 21
avril procli ,in, a. t heures du matin,
au S'Ae Social, sig au Champ de
Mars, No 56.


I q a V m


awE mllm


I deo biens de moenr5s
-- E'i venu d'un jugeument do tribunal ci-
Le Ials Prins W-lmin V venant de vI de Port-?u-Pcince feo date du dest
de lEutope et des por s du Sud e.-t M.r- i9Io homologuant la dhlibdffto
attend i:i dimanclh i 13 courant e d. Consel dc famille tena le a 6A st
partira le m6me jour pour Saint-Marc 1910. sou! la prisidence do jage de p.iZ
et New-Yoik. section Nord ;
Port-&u-Prinr,-, 8 Mars 1910. It sera proced le mercredi que 1'o0
AUG. AHRI'NDTS. Agent computer seize Mars courant A trois heU
"-"o. rt s de I'aprts-midi, en .'I6tude et p"rW
ri. 'nm i:cre de Me K 6ber Vilmenay. noiasIte
1 cl ex ,.msment commis, la vente au plus
oTtrann et dernier enchdrisseur d'an im-
m ub!e, foods et bAisses, sis a Nikini so
-- h bitA-.sion Petite Place-Cotte, quarter de
Le paquebot francais i Quebec a est Lamuentin, en ceite commune ; ayant des-
atIendu jeudi 10 dn courant. u.s one maison base en bon tat, CWo-
L'itindraire pour ia c6te sera fix6 ul- verte en t6'es, entour6e de galerie en ma-
tdrieurement. ,o,"erie, comprenant trois pieces 6clair6es
Port-au-Prince, le 7 mars '1910. :.i huit ouvertures ; dans la cour il y a
E.I4-ent une cuisine couverte en chaume, beau-
L'Agent coup d'atbres ft'ruitiers divers, une remise
E. ROBEIAN. avec chamber de cocher couverte en tWles;
S i .... c,:cE immoub e mcsure 33 pas de faiade sur
in r-o:e de a Nikini a, 6o pas su c6t6
oppose i 1 iEst sur une profondeur de 347
N.,rd ; born savoir ao nord par les hiri-
t ar Louis Jain Louis june, au sud par
Le vapeur Sibiri avant quit-1 ilolv, a 1ioust par l route de a N.kint a
te New-York, s:uni-,li 5 coi:iiit,.lli-! A r la ravin- de *Nikini P. A cet
rectement pour notre l(or est at- adoa ure prtioU de terrace
t' .qui ten ad'pend, mesurant 31 pieds
tend ici vendri, li 11 c',iri't, par- J- t' d t coiiiant A la rivicre qui la
tira dans la soir',. poir Kilngstoi, e a 'cu.st.
Colon, Port I in',n, & New\-York, S r it m .-i prix Jd trois mil mciq cflnts
pregnant la mall, 'fr,'t et passage-rs. ,, C ( ;,''' ) . .P. 3-500
... .,res Jde Icnchare.
a *.t \ l quite du sieur Benoit Armand,
L-a malle pour '1lt.ll ,Or v-i :, (-:.z;. d:eneirant et domicili4 a
Kingston) fermlnoi 't I.I Ih .sle V'1 ii- (.a P1 i:icc. e.is~nt en sa q-iliti d'ad-
dredi 11 courant, it .5 Iieres. ri.r:i : u leg.e dIs biens de ses en-


signn) NtRm ALEXII. OfiDRE DU JOUR Port-au-Prince, 7 Mi s ,1910.
1 Rp. du Conseil d'Administration F. IIHERRMANN & Co,
E: voili comment j'ai mrit6 des fhici- 20 senatio des omptes A s.
stations pour avoir so difendre a la Dour- I '-sentation des Comptes Agents.
ae de J2cmel non seulement les inr&rs 3" Renouvellement du Conseil ,--,. "-,w
matiriels de la R4publique J l'intbrieur, 40 Divers. On demand
mais encore les intcre:s moraux du Pays, Port-au-Prince, le 7 Mars. Deu tonneaua apatt d
la dignity national et le nresTige du nom L Prsen Deux tonneaux, do la capaci d
haitien i I'extbrieur... Le P dent, 200 300 gallons.
Libre i vous aprts cela de proclamer II. C. STAUDE. S'adresser au Matin.
l'excellence des houngins et de leur pou- '
dre. Vous avez df y recouirr miintes fois
dhji. Pour moi, je m" suis jamais frottc'
A ces gens 11. Je ne les connais pas I A G E N C E S|\|1 .
PuS, comment aurn;is-je pu passer chez
an houngan quelconque la veille de mon
dkpart pour Port-v-P.ince, puisqu- je,
,oEn 'effe', de la Regie FIrancai se
je fus mtnd6 brusquement & Port-au-Prin-
ce part un til6gramme du President Nord
4leis. Le t66grarmme me parvint le Io POur la RWploblique '1 i
Janvier 19o6 a midi ; ji'tais en route le
U9me jour A 2 heures de l'apres midi pour Extrait du TARIF G6n Aral, M
Port-au-Prince oh j'arrivai & 4 heures du
mtin le II Janvier, aprts avoir voyage
toutela nuit sans m'arr'er, Tabacs Scaferlati GOURDES C
VoilA, sur ce deplacement, la verit6 qce
ae puis prouver et par le tilegarmme p:6-
sidetiel et par mon permis de l'poque. LEVANT SUPARIBUR (dit tabac d'Egypte) la Botte de NINAS le paquet do'
Que reste-t-il maintenant des fantaisis- 50 grammes 1.25 do le paquet de
Us et malveillantes allegations de Mr J. I(IIASSEL'R le paque
Dclervil, dit Duc, et de son ironie tar- LzvANT ORDINAIRE paper violet liss6, le paquet ilo.NGROISES en lev
dive et de m-uvais godt ? Rien absolu- de 50 grammes 0.90 e0 cigai
noit lien. Quoi parler de houngan. de do en capui
poodre, etc..., dans une discussion shrieu- MARLAN paper jaune le paquet 40 grammes 0.75 paquet
2a,- que c'est plat, mesqnin, plaisant et don en Mary
n.!... Allons donc 1 Monsieur,- je CAPORAL SUPERIBUR paper bleak le paquet de do en capoi
'ayis avoir affaire uan homme a rieuxl... 0.70 Bondo
Iaisez-moi, & mon tour, vous donner 5 ... 0grELEGANTES en Levwa
ti t conseil, usnd on n'a plus rien CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram- do en cap or
.. os tait mes 0.70 Bou
Et muaintenant, aprs avoir rE ndo au do en Marvi
billet don de Dc sans e- CAPORAL ODINAmR paper pats brine 1. paquet de 2 1
"Mfoe de l'pouvante oO le euent de 40 grammes 0.60 do en capoi
r ( parce que, ttqu je d Bond
me 66as ret me is difendu a TABAC A PRIsa, Virginie haut goat, paper jan- F1. ANAISKS en cap<
ws.nisance la defense itant on droit ne, le paquet de 100 grammes 1.50 paqu
*) p uit dinm que, tout come ai i do en Mar"l
S sas pas tout-&-t on poltron; POUDRB SUP3RIReUI, papier bleak 1e paquet do de 2
do msa qe. lai, i *a*i pas peur doa 100 grammes 1.50 do en capo
le de lpdo'n averaire ni Rout n Maryla
4rd beadit ona d'o asassin, PouDa ORnIMARm, paper bran, le paquet de 100 RouLS po en Maryla
wk dst m Mr Duc" grammes .20 do en capor
do en capo
S~pm im aa besoi. TANAC A MAc roles Menus file le paquet de de 20
*,. a-.__- W.S 1 400 aramms 1.50 do la bot


uJOMAwu ULAzwaR&.
aloi19A


,XE.m., 0.gOt Sp6cial,


CLaS LnrnanuieI, An:na, iris,
A ro~r~r *.Clotilde et Arnilie. demea-
c: .ui, vivnt pour aVOCat Me Cons-
1 Ik OA Ic ~tcV'ntE duquel domicile
,:,teliNo i S ruc Jdu Centre.
l~ plus ampies rerisegeetSs-
r 2rs "nfMeK. V~ilmwny, dipositaire da
dlt,cha 'i;:s u I'voatsoussigiik.
Ikri 41-Prince tIc Mars 1910.
C. BLNovL, av.


IL I IE


143 s


Tabacs


1910.


Sqar rettes GOURDES

20 1.20
i1) 0.60
t de 20 0.90
atijt supe leur Le Bondon de
i tttes 1.20
al supnrieur paper rose, le
de 20 0.85
land le paquet de 20 0.85
rJl ordinaire paper blend le
ri de 20 0.75
it ordinaire le Bondon de 20 0.75
v; sup6rieur paper rose, le
Ion de 20 0.70
tnd paper jaune le Bondon
0.70
A1 ordinaire paper bleak le
on de 20 0.00


oral suprieur paper rose le
et de 20
and paper jaune le Bondon
)
ral ordinaire paper bleu le
don do 20
nd et caporal sup6rieur le
euille de 20
al doux la botte de 10
ral ordinaire Ie portefeuille
te de 10


0.60
0.00
0.45
0.75
0.40
0.00
0.30


J. LAVILLE.


ars


'-- a. ---







Sacs vides!..


Sacs videsl..


Entrep6t G6n6ral des Grandes fabriques
DE CALCUTTA INDEX ) DUNKERQUE (FR kNCE) ET DUNDEE (ANGLETERRE)
SACS sp6ciaux pour Caf6s tri6s
Caf6s ordinaires
Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balls de 400 sacs,
Depuis 22 centimes or jusqu'a 26 centimes or


Pour grandeurr regulie-res (3xt 1l0 centim6tres
Poids do 1 31'j livres juIsquI' :3 lives.
Sacs sur rnodIles et sur types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons meusuelles francs
et si on le desire, Droits pays.


et 70x110 centimbtres.

p.-rt de d6barquement


Vienuent d'arriver par Balles de 300


Prix exceptionnellement avantageux
S adresser a Jules Laville
A(,ENT I:T DPPOSITAIRE G(PNEIRAL
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.


PHOTOGR APHIE


Jhl*


M. Duplessy
120 RUE DU CENTRE


Sacs.


Entre les pharmacies Payard et Thdard
Bien d'ancien --- Rien de d6mod6
Plio'ographies de toutes sortes et de toutes dimensions.
Agrandissement formats Grands et moyens, avec
couleur ( incroyablement bon marchli. )


1V2 poses Visites platino pour P. 12.- en 3 poses di
:1 poses Visites platino pour P. 4. 4 poses di
12 pl)sesdilT6rentes Mignonettes P 7.
12 poses dilffrentes Mignonettes P 8 en couleur.
PETITS PORTRAITS :
12 poses (diflfr.',ntes P. 6 ou 6 poses diffTr.ntes P. 3.1
t-ri (cou!eIr "2 gourdes en plus la douzaine
12 posns cifftteeites plus petites P 5 -
12 poses dit'trenttes plus peti 's P 6 en couleur
lieproductions simples oa avec transformation
Crayon pur et Bromure
Cartes postales P. 8. la douza;ne
Cartes postales couleur P. 10.- la douzaine
PIIX PLUS QU ABORDABLES POUR TOUS
'7eenez -voirx'!!


*


Imp. C.


MAGL(


ifld
i1To


sans


6rentes.
Orenes.


CHANGEMENT D'ADRESSE -
Monsieur App. Cipolin
Porte A la connaissance de sea nom-
breux clients quo sa maison sise roe
r6publicaine No 155 sera transf6rde A
partir dn ler Avril au NO 82 de la
m6me rue, en face de la boulange-
rie du progrbs, & c6td de la maison
Webly Pressoir.
Ils trouveront come par le pass
les excellent vins rouge et blanc de
la maison Boubde frbres de Bordeaux.
Oporto, Malaga, Muscat, Vermouth,
Cognac et Champagne de la mreme
maison.-Liqueurs assorties et Sirops,
Conserves, Beurre de table d'Italie
quality extra par bolte d'une livre et
demie livre.-Provisions amdricaines.
- Huile d Olive et Vinaigre.

CHAPELLERIE
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ C.HIZ
Feliberto Gonzales
ET
JOSE SAN MILLAN
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
SALON rD: COIFFURE i)U LoUVRE
Pour tous les goaits et pour toutes
les bouroes.

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan
tageusement connu,fait savoir au pu-
blic en general et A sa nombreuse
clientele qu'il vient do transfer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIMNNN MASON DU LOUVRE )
( DR LA PLACs GEPPRARD A LA
GRAND'RUE OU RFIPUBLICAINE
No 149. En face d la Poste
Le novel dtablissement est ou-
vert sous le nom do la flour de
l'Amerique
11 promet soin et promptitude
commae toujours.


MAISON DE CONFIANCE
lp, 148 GRAND'RUE

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
R&publique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Vari4td d'dtof-
fes de : Diagonals, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et blend d'une
rdelle sup6riorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPTITUDE I SOLIDITE !
IR E I L'dtablissement se recommande aux
clients les plus d6licats qui apprd-
cient chaque jour davantage le PINI
hiques de son travail.
Demandez chez Joseph Sain:-Cloud le
SRestaurateur de la Sa.ti et des Cartes pos-
ies Illustries.


50.000 Sacs de l'Inde


P' aiTE UC. L..


Maison F. Brune
195, GRAND'RUE.
Dirigid par
L. Hodelin
Ancien membre de la sociit6 ral.i.
que des mattress tailleurs de Pa -
Vient de recevoir un grand
d'dtoffes diagonal, casimir,
chevioto, cheviote pour doe.
Recommande particulibremo Aa
clientele une belle collection is
pee de caaimir, de gilets do
St de piqu6 de toote beauty.
SPtCIAUT* !D2 COSTUMES DB
-Coupes FranQaise. Anglais.et ag
ricaine de Ia dernibre perfocuo.
maison confectionne aussi des (O.
ruMas MILITAIRKn, HABITS 3BRi
DOLMAN, TUNIQUKS, HABITS CAPI*l
etc, do tous grades.



Ice-Cream Parlor
Place Geffrard A c6t6
de la Pharmac!e W. BUCI.
Arrive pa- SIS ALTAI
EVANSVILLE STERLING
la b ere favorite de Port-an-Priace
la donzaine 112 bouteilles G. T
Ie baril do 10 dz. 112 bout. or P.St
WATERMAN S Fountain Pens
superbe collection de or P. 2.50
A or PA
Clip-Cap pour lea plumes G. 4
FRED. W. KATSCH.

M' C. L. Verd
Taillear-Marohand
< Donne arvi A Aa bienvoillaute
table quo sa maison No*?, Rae
sibre eat toujours bien pouarv
vari6t d4'6toffes de la bauaw n
veaut6 pariaionse.
QUALIT.rr SuPaaMRs. CouP
TRATAIL 0so1091. EXiCUnoTI r1
Prtm sts rdddAts I

NESTOR FELI
L excellent taillour avant-ag0u-
counu de touts la R6publiquoa
de rouvrir son atelier Raue fMU
( Rmu a Mirsacl ) No 61,1
Sa nombrouse clientele
come toujours toute u stis n
pour lee travaux qui lai eored


A L'tLGANCI
QORDONNERI .

41, Rue des Fronts-Forts.
CaUNSoUaMu mn ,t6r,vouo LA
Promptitude et mola aui ni
des tautici qu'ea province.
Chausares doe Dame form e 4
vailtoejours tout o qa'il y a do(
nouveaux. ,
Formsn amriaiade st fraqaln
Meleamra ; 616ateo etot
Peor 1 s oeatats i pluaa I'ai" d
TfavaUi moUl exz*oU
des peanz do prowalx
Aoeuraaeo do gras d raais.

Franeiseo DBSUM
Pabrosat e o- ..auS
La Maumftasere a toeaofer -



L *e -mel g es > mo e


Travaux Iyiiograp


SI en tons genres.


~ -- -- ~ ~


-----


. *