<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00850
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 15, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00850

Full Text

Axe JAnn6e. N* 868 Port-au-Prince, Haiti Mar di, 15 F6vr1er 1910


IEMIENTS LE NUMSRO 15 CENTIMES
US Moi G. .00
STaOISW Mos... a 5 00L 1e L a manusct it~nistrjs ou non ne seron
SUn Mois G. 2.20ps r
S s TiNMs Moss.. 6.PO REDACTION-ADMINISTRATION
.MosMOs. 8.00 45, RU ROUX, 45-

m nt-Magloire Arthur Isldore
im on.. at-FoWATU o .* ADMINISTER &TEUR
OUOTIDIEN


S* Ndanmoins, la measure all it avoir p-ohib r les articles de manufactures
Le Tari f douanier d H atl daitres effars qui viendr ien tnam6- ttrangbrei lorsqne cellos de la nation
liioa'ion our uu tarif nouveau buivant peuvent fouroir des articles 6I I-. s:; --- lerappots reQus dir. ctemnt de 1'd- Pr lA, on favarise lea nationaux, et
trargedr et adbesb6s au gouveraement i'Etat rev.oit une nouvalle force on ga-
par tequels entire autres d6taiis on rantissant aux citoyens les ressoarceS
d )nuait de mauvaises nouvelles sur le die lear indu.trie. *
180 -1.822 prix do sucre. Fraup6 dun droit de Un dblai d'un an dtait accord d'a-
s nts polices ri des ames pendant on a 10 go irles les 1000, le rapport do pr6s l'article 4 pour la con.ommation
Les vnements politiques arr des rme pendant n s, d'aprs la Pr#it-rnt demand ti au sinat d'abais- lda genicvre qui pourrait se trouver
opindment firent place d la R4publi- loi do 2 .I.iJ 1802, tells que les fusils, ser li'mp: a 6 goud s. dans le pays au moment de la promul-
ae que fonda P6tion qui, saisi par on balonnettes, moniquetons, sabre., pis- Par ces mille raisons la loi do :3 nation d la loi; pas,4 ce delai, touted
apport try& documents sur la situatino toilets, plomb, sellers, brides, pi-rres a A.ril 1819 pris3n:a itn tLi." .*uic nent qI anti trouv6e inven lte duns les ma-
nomique et administrative do pays feu at poudre, ce qui permeet:.it A dtaillI avec des prix moyens pls gisins oa hau.iqes, qArait d6po'6e
remit l'aaministration en one etule n'importe qui d'avoir on vSritable a- p dties prix de tabriI e paur servir apl ns le4 ml si)is de l'Etat pour etre
main, suivant en cela l'exemple do M. senil chez lui. bae ,pli :ion d-. 12 o0l taux oore, sans ire aux droit% dles pro-
d Marois, reconnu le plus grand Ad- Sur ce dernier chef il y a a jugRr du id basu la maI' chpndis importers 1a ri taire.- Cee disoition d6ae
riistrateur que Saint-Dominingue ait temperament do jeane peuple,et si ;i d u pay A exction l Grande- uneas vrmes. nt praditioue d esorit
poassi, danmssonseinet promulgualt loi suite d'une par-are e disposition prd et pane. L s mi'eclhand iti anglises ui I'a conv;mnt, car elle protd'esitit
do 7 Mars 1807 ur L'organisation gt- dentiell il n'allait pas te d6chirer lei B portees A board de- navires anglais 1Ii fois I'hy giin, la morale otla fabri-
T6rle de la Rrpabliqae. entraillpes en vrai en fant jouant aux rdpondraient A une iJxe de 7 olo et sur ca-iou nationale. Voun boir z si vous
Tout do sait, le 9 Mars, le S6nit poupes d jeux il ut fat exception aux des .avires haitier, 7 olo ; cdlles dao le voulez, mais vous boirez vtre pro-
consid6rant que ls subvention do quart dl6uctioas d.s choice logiques; lave- toui pays embarqudes -oni pavilion pro product, mailirur entire tous : tell
a trop longtemps pes6 sor one c'aise nir vint nro ver combien uae te! li hai ien s-raiinit tarifi4 A 9 olo. est la sigoiication 'une pareile dispo-
pr6cieuse de nos coacitoyens, etc, vota conce co t'a chbre au pays. Les droit d con i o de cesnous
laloi aboliasant ia dite subvention et Enati, avec tous cs abaissamsats en es droit do jagage funt up et depuisi les ihose e nt A O'envers don't
reaplac6t d'apr6s I'art. 2 par un im. t rve de d6velopper lei resources du i emDlac po j r au agre tt r lmlatsf ex I1 d cot s ont tre montrAs plus loin-
territorial de 10 gourdes par miller de pays. la guerre arrival comme I'ivraie rdrpits la pei agen et de vrf tuf I; r- At tendons !
af6 A partir da ter Avril 1807. Le so- Atoultant le bon grain ; lea renettes tu- title tG ss ijettit le bAtimest 6trangeri Jusqu'au ) novembre 1821, la drci-
mre, sirop ou m6las e, le tafla oa Rhum rent insigaifiantes et devenues nulles a tin g roit de tonnage d cinquan'e iouq se rapportant A la loi sur l1a ro-
taient dnc'ares francs de droit d'ex- par I embargo du continent am6ricain c.ntimes par tonneau, avec faculty de hition du genievre occupait I'adminis-
portation, non exempts de~ droits de qua mit i trbsor eo complete di rehih ,nent dins un second port. litiou qui denua'dait par la circulaire
sage et de jaugeage, ni d'imp6t ter- Alors, le s6nat d6crdta Il loi du Oc- Le Iroit d'exoor.ataon cliagP o r. do Seretairiitratear
ritorial abaisa6 i 4 go ides par mitlier. tobre 1808 par laquelle los cioIyeus de position pour Uacquit dh, d ,oits ; *i'arron 1israment aE fair payer aux di-
Les droits d'exportation do caf6 farent furent:impods par one contribitiou ex i e ca, coton pcaao etc. ei, front vers parti,4uliers le montnt limits A 2 gourdes le 100 et seraient ttaordinaire de 26 000 gourdes doat le imosa d'u cro, t tca par mili r et' sven'ait contr I'al:,eol saisi et 'inten-
psrus a computer le ler Avril ; one remboursemeut 6tait so'ennellaen:-a o, prid,ci>le ptro tlion supporli t dre avenat cont af do mais com-
retenue 4se qua'r deniers par livre giranti par le corps igislatif ,,uiv~mt inotte eprin'ci ile pr,)'itfiioin support dre avec un cl if i) maigon dA com-
r toenne les paiements qui st feraiet I arntie 7 doe a loi. Lis arroiliss'- i n impt de 20 gourdes par mile I- iunere' de la vil'e aux tins d'exporter le
ar tors les ptaiementa qisi ferdan ent I an cle de lrt-au Prince 5000, J arrives, dgag6 da to:xs a itre drai's ad g -niadve Iposd.- Done la loi y rela-
me Trsortai 4000, t ausi voe da la m- mets de Port-a Prince 5000, J e dionnels ou terrioriaux. tie nfut pas lettre more et son
me lotain 41. 30 Mars, 00at Jrat e 4000 et Cayem 8000, tqu Si on veut bi en xa niner I:t sitaiion : x ',jtion se poursuivit activement.
Maits 1. 30Mars, le m6mea snat o n ea touted I* nomme d6 maodee que lavqui a 6t6 faire grad hllem.nt aux corn- I'ais, le. nov-mbre 1' 22, pir quite
ft pas lo1gtmps gr&ce ax catons et commision nomm6a par le Sbaat avait mer ss haltiers conmms A toun 1i is p'ogrs et des changements de
cacaos de I'impOt territorial et cesa p mandate de collector. En mme tumps coniribuabes d II.ii, qu'on e rdppelle .x de centres proldcteors siagale s d
its fornt assi oumis cetteout ce q i it de vais pour hate autorit administrative et d-
tame, Is coto A 10 g3urdei Is 1003.) et snomieat forma par la loi do 17 DW-,t~ut ce q 1 ati fait do m-uvais pour It haite autortt adminstrative e
sl cacao A gourd10 On dirait quo ole mbre 1808 lea ports do a d6morahser incon-.ie!nm'imnt l'indusfrie ni3,ts ausii pir l'i'nportition de non-
lJcAcao i 5 gourdes. On dirait qae lef combre 1808 les ports de Miragt e sttdes imi les,a lagci tture et grossir' ve tux articles de consommation, le ta-
gie6raux de l'inddpendance tous una- d'Aquin as commerce stranger. s im almes aur ce ptincipe, voulurent dire La i cissiou avec le Nord alia son ou le con-ommateur et los autre. rz- po-ta en parties sur lear valeur estimia-
carr6ment aux nouveaux propri6taires train d6sorganisateur semant le feu e: oivent One monnaoe ddpr4:ide centre ri.e poor r6pondre A la taxes de 12 A
des biens coloniaux de restituer a I'E- le sang A travers les a rincipaux d pir- traa q forn leplntur, 'ar- o1o ; ce dernier taux sapoliquait aax
tat ce que lea colons avalont abandon- tements administratifs de la I4publi- tiran, I'em'oy6 p bli, lui mmrne, toas, marchandi0es anglaites imported a
ad la victoire: L'eaclavag) change que couple en deuz bouts don't u enemies et amis du lign de B-yer ap- barhand i des b a*imen haiies orts.
deforms dont l'imnpt our ise proluits marchait plat6t vera les industries en-iomis0atnis du rtgn3 de B-ye ap- brdes bdiimonti hattiena.
4a paYs retso I foust, rout jusqu'Ai noi tionales ddvelopdes par la (dt-oci prAcieront forc6ment les ;prmires dii- Mais, la culture do colon don't la dd-
aysRoyal et le 30 Mars 1818 Jen-Pierre position de l'poque qii ne voat pas croissance avait ttird I'atteation des
A pbqBoyerfatd do ichnger malgrb It tou enque attend povoir publics, ft soulag d'ane di-
nounelle RJ6! pbhqe, pensa aux Boyer fat 61a Pr6sident de la RJpubli- le gdaud bohn*n1 a,1 panag 0. O, peut minution'd'impd: par la loi da 23 jain
aons es et lul fit des lois foactionnelles qua on remplacement d'Alexande Pa. re adros s~mns ratagea lpa tOre. 12ut minution d'imptples articleIs 3lot 4 mirent on
tcelle do 21 Avril 1807 qui ouvrit Ston mort dana seo fonctions presidleni- Lre, ckros sans ravt'geela c-rc.-18a23 doute lea articles 3et 4 mirent on
t*re1 pors au commerce extdriour, tielles aprbs avoir organism le gouver- La cafectio2 da nauveiu tarif coa- garden lea acheteura coitre ls ma
iS quoe I Port-aa-Piince, l s Ciyes, nement et le corps de I'Etat agisiant tien,, d'autra, noave utda sur lasvellos vaises preparations do ce lainage. Obli-
*r"1e, Jacmel, Aquia et Mirag( ne, dans sa forms constitutionnelle. le tirif du 2 septemb:e fat muet,en fai- gation fat faite aux cultivatears do co-
mais tons d'employ6s don't lee direc- Le nonveou gouvernement mit la slat one ditlarence do taxe suivant la toa dtiqueter '3ar marchandisesuie
utr devaient fournir une caution de main A l'organimation flnancibre et fitjqaalit6 d'ane mar;haalise. Les mon- no pourraient v enre qu anor crt t
8000 gourdes, les vdrifiateurs 5000, le voter d'abord laI lot do 17 Jain 1818 ,chtir sealm mit )at prdvae ea une d6:ivrd par I'autorit6 rurale. Lamp6t
lpessr 3000 et le visiteur 800. oi tab it un droit d'an gourde sar qainz ne do quali', colon, batise, tritoria at rsait a uit gourds et
Ini merae tarif du 2 Saptembre fat I importation par tAte do boe~d, vachb, madram et saie; I 113 liigo:, eat lii- lee droits d"oxportation reason d

S oias S-t de s liquo r for- vers e. cod ,ntioftt par terre t&ro res elie d i.




risl.fcotoo rbdit 3 gourdean tion d.T .::rchndio.e aungla obli h tr ^ s m o rroi d ida ti e 3Iu do n eI deb 1, oblimts
e- t"galemo *t d slise, francs gtatle omporav itarI patents e lrtc-e q- r fotoes et i tablet des droit. ur o ar paroer aux imprAvas dana lesqela
men faaoba & Piiion ane. fbriqas daa c palo asill o'ot aes is et les article cdpas dr e ar te rover tn navare sar rado
SrullatS pour soutenir I josir de la reduction ds 5 010 dt tarif. fab1iq x6s daas lI p eys. avec l crgaioa.
-C.sntreChristophe.et Is Prmadeut saiotant un arrmt di 17 Otobre 1818 La ndavele loi est accoampago t d'mn Un eitef, on cimprit que la navi-
S- Peple I'avantage de m'armor rov6t de l signature de 1. C. Imbert rapport qtui aifat honeiejr :ll eut par- g atUon a locg coors no saae rait tr en-
Roo os dcorditant la franchise I mcretio r d'Etet. I oluS, di to Pr-id. nt Boyer, d'esage d"t oour6ang qaotatant que lea ports fr6-






0
qumtds vinseent loi offdfr das avauta-
gas quo los navares no sauraient trou-
ver en plain voyage, onserr6s entre la
mer et le firmament bleu. Cette inno-
vation r6pondit amplement & l'idte
proiressiate do temps de Jane-Pieir-r
Boyer dout la pr6voyance go ia'e, par
le fait qu'il fut haltien et jug6 come
tal en regard de co que nous scmmeq
depuis dejA plus do trente aon6es, ne
peut tre admire par la g6n6ralit6 de
ceux qui pourtant pensent et litent.-
Cependant, nous devons sur ce point
nous laisser convaincre par 'a r6a it6.
CHARLES VOIB E

LE


lilisire dles Finances
EST ENFIN NOMME

I.a cris. ministcriAlle est terminde.
Par Arrit6 de Son Exceilence le Pr6-
sident de la I tpublique public co
nmatin, M l.ouis Edouard Pouget est ap-
pel ti laditretaoit du d6partem'*nt des
Finaincets et du Commerce oA il rem-
place M Candelon Itigaud don't la dt-
massion ava.it t6 moutive par la no-
mflination de M. A':g IIraux A la tbte
du lhi~nau de la Recette et de la Dd-
pense.
Al. 'ouget est bien connu dans les
allaires poliliques de ce pays oi' il
out A militcr vec etclat sous le gou-
verneimeiit du (Gndral Nord Alexis,
Deputt en 1907, il #ut a pronon-
ber id'impoi td ts discouis qui eureut
un certain retenti:.sement. Dans les
discussion 's des loin de finances, il
fit vatoir lei res-ources d'une ar-
gumeutation serrde et d une elocution
taeile; il combattit avec ind~pendance
cei tains projects presen'ts par le gou-
vei nelne-nt.
.oe Maoin publiera domain uue im-
portaoto correspondence qui donnera
uine )d'ce dij caract6re de notre nou-
veau ministry.
1, (;ntirail P6tion Pierre-AndrA
p asse aux Relations Extdrieures et M.
urat Claude aux Travaux Publics.
Ii .. ... .






O bseo r-rait.olaro

'"EIRAIRK COLLtKE O t-MARTIAL
I.tNI 14 FiVRIER I910


trouimt:u i Amii


766 mn '"7


TeKmpera ure.minimum 20,3
mazimunm 29,6
Moyenne diurne de la temperature 24,6
Ciel gendralement on peu nuageux et
covert A deux reprises.- Forte brise de
mer- :Barometre trts SlevE pendant la
journ6e et en baisse la nuit.
Secousses de tremb'timent de te.re :res
ldgcre.
J. SCHIRER.

Nouveau d6r aillement
Ce martin le train de 6 heures de la li-
gne Carrefoir a derailMt an portail Leo-
gAne. Li machine a continue avec le tour-
gon, apras qu'on eCit annonc6 auz passa-
gers de aire classes qu'ils pauvaient y pren-
re place s'ils ddsiraient aller plus loin.
C'est ainsi que M. le sEnateue Stephen
Archer dot faire le voyage de Port-au-
Prince a Carrefou', debout dans an four-
gon incommcde.
Au retour, ce fiat la mme chose. TcLus
ceux que leurs occupations appellent en
ville forest obliges de se parquer dans les
four.ons de la PC. S. Ce fut le cas
deo a* directear.
L.& P. L S me fioirdonc jamais de se
f... do monde ?
Ddo6S
Mr et Mme Ernest Cter oat eu la doo-
lear de perdre leur fils Emile Castersa, dE-
cedM hier aprs-midi A 5 heaes o demise
SrAIae de 17 use. L'e~i me aom lie


cet apr6s-midi ; le convoy parira de Is
ma son morstu ire, sise Avenue de Tar
geau, 14. pour se rendre a la Cathkdrale

II noos est paivenu de Jerdmle Is tris-
te nouvelle de la mort primaturee di
petit Henri Lavaud qui a succomb6 le i1
de ce mois auz access d'un accident titsa
niq,-c.
Nous envoyons nos cocdolbances A Ms
et Mme Errest Cis era ;- A Monsieur el
Madame Eig6re Lavaut fils et sus tmis
Sinsawacq, R ger R'uzier et Elmond La-
forest.
Co"tre le Magistrat Communal
O 1 announce que M Pourceley Faine
qui s' amini le jugtment par costumace rendu
centre lui en D-cembre 1934 et attendant
lIouverture des assises criminelles oi il
devwit se presenter devant Ie Ju-y, intense
une action centre le Magistrat Ducheine
Ambroivc
L'ouveuture de la session n'a pu avoir
lieu par le fait, pardi -il, du m'gistrat qui
n'a pas fIrm6 le Ju'y.
A la Rcce.te
Mr 1- ddpric Villedrouin, agent consu
laite dc la lUpublique domincaire et du
Royaume d I a-ie aux C yes a e 6 common
directeur du bure-u central de !a Reca.steel
de la Depense.
II isemp'ace Mr J. C. Pressoir.
Pour la Mi-Oarrms
li nous r'vi:nt qu: la Siciet6 Fracraise
de Srcours M ruels et de B enfaisance, or-
gani e an bal d enfanws poor le 3 mars pro-
chain, jour de la Mi Cat'ne.
Nos complements e. xx-ux de succls aux
infatigables organisateurs de ces ftces si
renommu es, rendez-vous du High-life ..
Nous rev'endrons :u cc sale. avec de
nouveaux details.
Tribunal de Cassation
audience civil du lundi 14 fivrier 1910
Le Tribunal prend siege sous la presiden-
ce da -r6sident H Lechaud A 10o 112 hrs.
Le mins: ere public Luc Dominique re-
qu e-t du tribunal la prestation de ser-
ment de M Leon Robin, noame par com-
mission du President de la Republique,
commis gieffi-r d: ce tribunal.
Puis a rendu k'artie suivant qai case et
annule sans renvoi et sur le 2me moyeo
du pouivoi :ea'ement,lc jogement da ti-
banal de commerce de J6remie, par juge-
ment rn date da 4 novembre 1907, recda
anso profi de It Vve Heai Blanches, centre
S~mena Pi-rre. rtjette am surplus le poor-
voi de ce dernier centre le dit jugement.
Les aff-i-es suivantci sont appe ies.
Celle de Choucouloute Lcuis et con-
sorts, dem;ndeurs par Me Lw. ThEart con-
tre S:. Char:es Jean-Charles. defcndeur par
M: LUger Cauvin. L, jage BA.on done
lecture de son rapport et le mini,,ece pu-
b ic E'ie Curiel conclit so reje: du pour-
voi.
Celle de G. C. Balin frres, d:man
deu.s par Mes Francis e; P. L Cauvin con-
tie C L-motte.defendear par Me C. Lator-
tue. Lt juge Barcn a tda en'endu en son
ralpoit. Le minisere pub'ic Ecg Dcattel
co-clut a n ejet des fins de non-,ecevoir et
A la cA:a.ion do jugement auttaqu.
Cel'e de Zenni,demandeur pir Me Viard
con ic N gib Harmady, dfeadeur par Me
L'ger Ciuvin. Le juge rapporteur Ansel-
me lit son rapport t le manis'ere public
Luc Dominique conc'ut en demandant i
cc que le tribunal declare la reque.e do
du demarndeur sans objet, la dech4acce
ertnt dEji encoolue par suite de I'anrt do
9 mars 9gro.
Bolte aux Lnettres
Mon cher Direc'eut,
Votre collaborate our Jss Fu'areur, don't
j'ai la avec plaisir la den:.re chrooique de
samedi, dds'goe M. Antoine Michel par le
nom abrieg de Me Awromu.
Ce qui serasit indifferent s'it n'ezistait
pas effectivement su barreau de Port-s-
Prince un Me Antoine dams le digne et in-
telligent fits-- d'ailleurs mon ami--- de feo
Me Carmdlean Antoine.
Pour evitr que I'oo se done ie chuges
sur cetre desigation eit einplcher qae de-
main des lecteTS crouont que l'dcrivain
A plame d'oie qae Jean le Furteur
,f.e. si siitmellemet,soit de ce per-
asges- la Me de ~estsb, Ms royes-


a vous pas juste que M. Antoine Michelso
* 1 I'avenir ddsigai plus clairement ?
l Je Ctois que ce serait justice.
UN AMI DU MATIN ET DR Me E. ATroINs
SPrawesident l
3 DLPAKRT
. KINGSTON.- Mr K. Wah, M- et Mm
Eugene Nortz, Mr B I.Chico. Mme Vv
r Augure, Mile Eijulda Micnoght etun en
t amt. Mme Ilil'e Laitbert, Philoatne In
s noceat, Maes Maria Chenet,Cidoine Th-
banis, Mile Sylvie Lif6ri-e, Arthur Bon
nefil, Victor Loayener, Stiphin S -fort
L Anna Claudins.
CAYE<.- Sinateur Robert Duvid. MN
Delva Henri, Mme Daqoella Guil'oox et
Senfant, Mme Panilmon Maurice, Mile Ce-
cile Lai',Mme Moni&s Logroue,Mme Vv<
In-Pierre Dumas, Mine Sinota Caillard et
an enfant.
JERbMIE Thomas et Mturice Pinson.
Steamer Dania '
DEPART
PORT DE PAIX Ge3rges S-ines.


Tribune du" Matin"


M& DEFENSE

SEconie et dern:6re
aux Ph;lis'ins

( SuiTE )
Je procdderei, en prenant I'une apres i'au-
ire chicane de vos epitres aux corinthiens ;
d':bord la p -'ni,',e
I'y ai dd6i r&.,ondu pis ma premiere aux
T'hilist;nf. J- n'y rvi!ens ici que pour dire
A Mr D.c que ]! su s res-' la Donane de
lacmel, en icu', 3 fns et 8 mois : d'abord
7 mois cornme chef de Bareau.- le plus
;ouvn:' chirg6 de la Direction pour cause
de malad*e du Direc ear, alors Mr Taren-
ne Taiuv ; ensuite 2 ans et oI mois
come Di ecteur : pu s, le Gouvernemen',
me continuant sa corfiance malgr te; ca
ba'es et les deno iciations intrcessies, me
dsigna comnme lnoec'fur des Finances et
des Doaanei pcur la circonscription finan-
cic e de Rlr6mie.-chirge qi'il ne me fat
:.as possible d'occupzr A caus_ de la maila-
die c' de la mort de mon spouse ( DWcem-
bre 1907 ),- Et, peu apres, 'e Gouverne-
ment, me reitbrant la preuvz de si con-
fiance, que riea n'avait pu dbranler, en
I'abserce justement de ces preuves don't
parole M, Duc me nomma DCPbgua du De-
par ement des Finances et du Commerce a
la Douane de Jcmel, oO. des mon instal-
lation, je mis fi-i su fraudes scandaleuse;
qui se perp6traiena tant I Importation
qu'A I Expottation. Te restai 3 moist dans
cette ncuvelle fonction.J'en sonis les mains
pu'e;, apre; avoir le $ D~:embe 1908,
a'ors qu'il n'y avait au:un Poavoir cons-
titai dans le Pays,'defeadu les in c.6ts de
I Eat, at, au pil d ma vie, centre le der-
nier et plus formidable assault des appetuss
sorexcitbs e des ccn :oitises en veil !..
Telle est la viri-d I
Qiant aui a-Itres griefs contends dans la
Premiere aux Ccrinthiens, i'en ai fair d~ji
bonne justice dins moo article : Pre-
miere aux Philistins ". et je renouvelle ici le
difi que j'ai pose A Mr Duc et A Ious les
Philisvins de sa c ique de prouver les fths
qu'ils ant avances ave: tant de parti-pris et
taut de lgfretd
Passons mainenaant i la Seconde aux
Cor;< Innms :
Mr Duc m'accuse d'avoir cause la mort
de mon bieufaiteur ( ? ) Turenne Taloy;--
d'avoir fait rivoquer, de sa charge de chef
de Bureau i il'administration des finances
de lacmel, Monsieur Lhb&risson. Ici encore,
je voas some de Prouver vos allegations
tendancieuses, Mr Dec. Er vrsimenr, voas
peasez trop rapidement. Mr sur des fai s
alssi decisif s pour la theie que vouns so.-
tenez et qui auraient du Etayer solidement
sla charpente de votre raisonnement ten-
danm i prouver ma tartufedu Ponrquaoi slis-
sez-vous si legerement scr ces fits I C'est
que vous n'avez rien dans rotre sac aus
matoseries pour lesa dmonatrer...Eh I bien.,
quand on avance des fais anlss graves, ii
fabl pouvoir les doabtir par des preaves ir-
ameblso mies m t tout voe re soearce,
slmer i tu de clie. you compoz
asaleMem c'9ssl cis onf et w m


it' luoaniesz A tort Ct A travers, encore
jours, tant et si bten qu'il en renier
que chose, malgrd l'6vidence
meme !...
Eh bien, apprenez ceci pour votre
verne : Turenne Taluy, sans avoir 4tW
bienfaiteur, a ete mon meilleur atmi...
c des homes que j'estimais le plus. -
e lu'il tait un bezu caractire. Condi .
e - insti action de Venance Bebayer, 0o
. form:eat ausi Hannibal Price, A!ci
- Pornmayrac, DWsilus Lamour, et tant t
t, res jicmu6liens de marque ;-restf son
a point de nommer un de ses e
il etait devenu aussi le parrain de oonf
t en 1894 ;- et usqa'A st mort, T"ar0
- est demeure avec moi dans les terms
la p!us tranche,de la meitleure amin.B,
t la memoire de cet home de bi-o1,
tout doc que vous etes, vo as ne pournz
Ma;s valoir.
Quant A Mr Seymour Lherisson, il a
mon condisciple et note amiti6, daunt
bancs de I'4cole, ne s'est jamais alerie, u
point qu'il a nommi sussi un de mesa!
fants, en 19-a. Jusqu'ici, il vit avec: aj
dans les meilleurs ternmes,- il cst an t
mes amiis hs plus sinceres. Quand it f
revoqu6 en tvrier 1905 de sa c ~arge6
chef de Bure u A I'administrationa s tin.a
ces de Jacmel, j'6tais moi-mzarne, ~i pareil
ipoque, chef de Bureau A la D uanede
lacmel. Quel in 6 6: pouvais-le avoir a!ot
A la a vocation de man ami et compit
- Seymorr Lhitisson. M, Duc me le din,
peut-atre, et je sois cu:ieux de lapprenda
de lui 1...,
Mr Duc revient sue son lti~,vi --Its
pr4;endus faut manifestes. Je lut d:raiqu
ni Mr Grammont Be'lande ni Mr O'Yco-
nell Denis, employes la D)juane de Jac-
mel, ne pouvaient dcuu,-rir et L'ont d
covertt auzuns faut minifescs, oarce qa'd
n'en ex's alit au.ua ; quc trcii empL-
y6s Robert Liature, O'connell Denis a
Grammonw Be 1-anJe, n.: s'd.:eat -nu i*d
n'avaient f-ic ui. espc-e de g eve, enr -
tusant de ftore le t:av.il que ]e Itr aniA
distrib.a, que parce qn dil; croya en' qasot
contrt bnde A.I Etportato a avait 4:e fis
et nu'ils entendaient ea rdc!amer I ur pa,
en pregnant une attitude menante, ,ire.1
ti ude de r6volte Mais i!s nc put -nt ria
prcuver. I, re; L ear c-a. quan. il arriY.
ren .u Pi4lais National, d.vint ie P.A-
deut N )rd A'exis et dev nt le Ministre d
Fnance,-, F. M ircelin.-- Li deanciatio
!Ic f.u ininfLite; ne vint qun qDi'que
jours apres la mnutineris de c emrn oysna
fut faite par Mr O'conne' Deiis uiiten
de s. f ive appuyer par ses deux c'1legu.
La cons6qtence fut que, cette dinoaci-"
tion n'ayant put ltre prouvie,- :es troi1
employ; furent rdvoquas sir le cha'p 'j
0 connell Denis, -qui est u- p-ofe,sioned
de l'intrigu!.- m'ea vo-talt beaucoappoO
une scene violent e qu'il eut vec am0ot.
Octob e 1904, alors que j'&tais chefk
Bureau A la Douane II co-voiait J' plus.,-
et depuis longernps.--lt charge d: chef de
Bureau A la Dooane de Jacmel. o:cu*
lors de sa denonciationa.- pitr M, Ero
B:ilande. que j'y avais fait nommer.'-t-
qGi se trouv iit te le propre f,'e de*k
Grammont Ballai d.. gagn par t1' habi1
O'connell...Ec Mr O'coansll D.tnis sivi
parfaitement q,''il ne pourrant voir I1 i
lisation de soa ave que par moa eatMI
meant. De Ia sea combinai oas m.chiav*
ques, aboutissant A sa fausse dknonciSUm
qui 'eur fut,--A lui et A se; collabirateC"
plus fata!e qu'A moi,--comme je l'ai d41
dit.
D'illeurs s'll y avait ea de faux BmI
festes, pourquoi Mr O'connell Denis, i4
ploye de rlre classes, que j'avais charge
venficatioas, qai y avait procede, seli
la loi, avec le concours do contr6n
Aristide Lafontant, (malheareussentl
c~d6 depuis) n'avai -il pas denonce la ,.
de su Parquet de Jacmel, aa lieu d'.
fire de l'esb oafe A Port-au-Priace ? L'l
tlgre O'connell Denis, sinasi que les -
oa 5s intlgres Grammont Bellaoe et ,.
bert Ltuure (celi-ci :levenu sUjoar
I'allid de Mr rest Belloade)aarsient-iFl
ticipd aux fraudes., eraient its mes -g
prices ? Mdis comment alors expliquerd
denociatioc tardive contre mo etc
le chef de Bureau Ernest Be.llande,-.f
proeddait easi auz vEri O'coonnell Deats disit absent oa ca
Vraiment, commas sorti de 0
I m .n q 4 ais, q 4 q C







.e t ris d'une eipce de vettige d'arn-
-ront Mr Osorell D.ns rcvant d',t e
itef de :reu, ci a police de Ernest BI-
oefde" prs i'voir fait revoquer, par sa
odasse dnol action A.1 Me sicurs Grammrion
as t d0 b .,urt Lure sectant sou.
Sl1 t&'re que done la hIn.ie dc
'or frte nt coavoit !.
or rereteq.- Mr Dc, par se; atti-
Je regretnaItr) I de -Irve-
SeL c.to quesion, qce j e croyais cn-
Ssu, ,.s- sois bien forc6 pour ma
9c, q est nn d-nit sacri.
nrecf at, que Mr Rolben Lautu-e
.paSe.or d'une ote de partage crite
pmain qae Mr Adolphe Laumarque
dht enter d'n billet par lequel je le
,is de tefaire ses pr6tendus faux mani-
es, ie somme Mr Doc, qui advance ces
e faitssous peine d .tre considered com-
Sn, vii impostcur et on dtgoiitant ca-
tm.ai.eur, de proluire an dibat ces deuix
#cC! mais authltliques,-- qu'il doit
vop evues de ses yeux, comme it dit avoir
v s manifes:es qui hantent son sommeil
e u'il doit avoir sans doute en posses-
ti. Ie voos aitends doac lM, Mr Duc, et
v% nmoi le tribunal de l'opinion avquel
ms en appelkz our 6tablir que ie suis
Tartufe... afin sans doute de vous res-
lebi er.
Etvoil que Mr Duz don't I'imrgina-
gmo ai-je dit. ne connmi plus de bornes,
cownte des fb e; de son i-v.n ion. C' st
fabord I lnsp c eu' des finances Georges
Sjourn6qui m'aurait urpris A son ariv&e
ijacnel, le 19 Octobre 190o7,- faisant
dibarquer fau 1ulusement des steimers
" Pria Villein V et "Sachsenwald une
unode quantity de marchandises. Qaoi
o .c i'urais 6:' pris la main dans le sac
urun hornme comme Mr G S)lournr et
on 'aurais eu aucu m6comp e? Je n'au ais
M e dtfere au Pirquet avec preuve A
appoi, corps du dhl etc !... Allons
C, Mr Du vocs croytz p-rler a des
iants Vous vou; moquez de ce tribunal
l'opinion que vo-is voulez 6clairer sur
comp:e et c'cst vous qu, etes en
svaise posture, dans la rostare d"'in
ier mystificattur, qui sera be v6:
spu6 pir cete opinion bien informne.
Mons'eu-, pour qie les choses ne
fSnt passe-s cownwne vous le di'e!, it
5t f.lu qae Mr G. S.joorn6 fC ou
eo imbecile ou mon cowaplic-. Or il n'est
i l'av n- 'I'u ie, et je me plais A recdre
i s jusii;e A ses connaissances 2dministra-
tiles et A son integrity professionnelle.
II rest doic de tout cela que votre in-
vewion n'e.t qu'are bts. inmpos ure, une
Wb.e grossiere.
Jacmel, le 22 janvier 19 to,
( t su'vre)
RODOLPHE ALEXANDRE.


BITE AUX LE rTRES

AU DiRECTRUR DU NOUVE LihTE


- Cs aprvs a conf ction d' o *r' A de MATTEIS &
de pavement qu'intervient Ie i6le des Pa-
* yeurs, auxquels les "* intresses "soNTIFR- I A d e M A T TIS C
a cks de soumertre le; dites c le tre; v-ui
t de se rendre au Commissariat paur 32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
- le contr6le, et au Bureau de la Recette '
pour le pavement. Maison Fond6e en 1888
Le Conmustsriat de la Btrque ne visant
accune lettre de pavement ;ccomp gnie de Bijouterle. Argenterie. Pat furmerie. Articles de laxe pour salon,
.' reqas non re-t.us de li signature d-is salle a manger, chambres. etc.-Miroirs ot tableaux artistiques.--Serviette
Payeurs, comment se fait-il qu 'it y -.ir, poor avocats. hommes d'atf.ures, ministres. Bibelots 61lgants, d6licats et
i suivant la dcl:ra-ion en question de. rare. Articles de Bureau, etc.
44 paievents -ur Tecaq eff-c'u4s ra'ns la Achat de viol or. argent. diamant, Acaille.
%ignau-c des Payears ? Comment ? Reparations de Bijiuterie. Lus articles vendus ou r4par4s sont garan
C est 11 une chose tres difficile a corn- Us pour une period d6termin6e. -
prendre pour tons ceux qui sont au con- MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de Premier ordre.
rant de l'agencement des services pubics ,_ I
dans l'administration haitienne.
Poussant le rai;onnemint un peu pus
on,- car j'aime A ltre l e, jecon- h
clus qne la declaration '" cs plu 6 con-
tre le Bureau de la Recet-" er Ies PAyeuZs Place de la Paix
en ghn&alt Contr-a Ia e.e:ez- pirce-
que ce Bucia ( on se souviendra qbe je Extcation prompt et soignde des ordonnances.
raisonne d aprL la ddaration ) au Analyses scientifiques et techniques.
mdpris du' loreglement pour ie Service Analyses des minerals d or, argent, cuivre et autres m6taux d'aprba ;a
d -- la Ti6_;orerie", aurait pay -- des ffets m6thode am6rlcaine ( fire essay ".
publics non vi.ds des P.yenri e ranrt m th e amricaine ( essay
sans letters de pavement, car il est ddjl bien Fabrication d'Eaux gazouses, strops et veritable KOla
6.abli que tou.e lettre de paiement dolt ac-
comp:ga r un on des tffets pub'ics visits C~hampagne A P. 6 la douzaine.
des o,., Droguerie en gros et en detail
le Commissariat Contre les Paye-rs "Droguere en gros et en d ta
parce qu'elle, It declaration, laisscrait oritair. E UCh
supposed qu ils sont en p'c'n dins les inrd- Propritai: W .
gulariths, cr acceplant b6nbvo ement sins Phar-r;acien dipl6m6 allemand
pro es'a.uon. du Bureau de la Recetie,r'glc'- D "pAt K a-Champagne
ment, des tflets publics ou des reus ne pagne :
tant p.r ur timbre e: celui du Com-r is-: Madame P. Laaq
sariat. A .uz O.nalves : Madame P. Laraque
Monsi.ur Arsace Roux, Piyeur des fi- a SaiAt- Ma: c : Madame E. Martelly
nances dans 1: temps, avai: vivement eL A Pet 6-GOAve i : H4rrnannRei.nbo'd & Co
enetgiquc.nui protes:.i conhre les cflc-s
publics non :ignds d: lu quc voul-u lui ----- -
reme "ire sn relem.'nt ti. B n8q i Ni irc-
nale d ILi i ( rous !ommes sous 1'A 1 ni- '- i 1
ni traxuon de Mr A. Yt'g ) qu,. au f,2 t c1 i -
2t measure qu'el e achetait de, feuai.lIs c.as'g
1 visa des Payeurs,les portrait bon-,e- 102, RUE FEROU, CI-DEVANT DES MIS11-V:LES.
ment au ddbit du Gcuvernemen., c'cst-
a-dire en i' bsence de lettres d-. paie- AVIS
ment minist:.ielles.
Ayant repris le Service de la Trdso- Le public est informit que l'Etab i-soment est ouvert tous les jours de
relics" de la Banque, nous devons, au liiu 8 heures du matin A 6 h3;res du soi er qa'on y trouvera ui des medecins
de lui doiner .l "* spectact- d'une dive- A& importede quille heuro de la jour tne.
sion pLrptueile (ce qui d6ce e 1'incapcptii Ayant recu une import nta coniimaide de lvtym e vaccinale de l'Institat
ou it laib esse) de-uis 1906, dans la ges- Pasteur, les Medecins de i Assistarce s'mp res-.ent de pi ,voenir les families
tion de cros i lances, noui eaten'dre, nous qu'ils se tiendront a leur dispo-;tio.i les :aniedis de o3 35 heures, p. m.
so'idariz.er, atin de conduire cc Se','i e pour vaccination et revacci.:Ation.
mieux que ne le faisait cctte lnstitu i-n, Dans la classes nco)si..,se. pi'ut s :idrs-er our les accouchements
et suivant les sages conseils de Mr te Pc difflci'es aux m iecins de 1 ,tLtb'iss-erenit qui iiit'erviendront imm6diatement
sidevc de la Rbpubl:que. et.& titre purement humanii ,ire.
Veuli.tz ag..ctr, Monsieur le Directeur, Les femmes enceintes mssituses wo:iltar.t (Id'uDf:E DES ERTRfIM.TES
avec mLs Icinircimemenis auticipes, mes sa- ( ENFLURE ). MAUX ) TII.', I)JUI.tEUii 4 I) fTsrTMA4' TROUEI.S VISUELS, ETC, ETC.
luitaiona Its p us dis inguees. recevront de I'dtablis.sem.,nt les Conse)l- uti es et les soins appiopri6s pour


J. SUIS


VER SOLITAIRE
CURE RADICAL et SIMS DANGER
en DoUX MEURK8 par les


Portn-u-Prince, 13 Fivrier 19to10 GLOBULES
Mon cher Ditecteur, Vo'ie information
i complete. concenant la reunion de SECR ETAN
P yerrs:u P.lais Niuional, je voui prie uMsdtoE sOUVEAINI
avoirl'oblig ae, poar Ia ompter, d Adopt6 par le Hoptaux d Paris.
ir l'oblig -ance, pout la compleier, d:TIrD 9M ^DSUCC
.er, dus le ptochain rum7ro de vore ca.PUdsti,.n-.
rmal, a prompted rkponse faite ar le
du service du cont6'e de la Bacque
eoatLe d'Haiti a Id6.:aratioa do pa- .
de Ia Guerre. repowe consistent dans On demand
UpildeIs Sdection du7 Ao0t 1905,
Coil des Secr6tsi d Eat I Deux tonneaux, de la capacity
ExtraU d MoniAter du 9 Aot 1905. 200 & 300 gallons.
PAs ojficiele : S'adresser a Mati.
*U Coass l des Secrdtaires d'Etat a de S'adresser au Matin.
que defense est faite aux payears des -- -
'$ Deparements minis:6rie's sous |
D-tAkVOCATiON DB VISER LES REUS LA
lt root pr6seats par des tooction-
rt employes publics, ce, i pair tDR
4Octob'e i.)oj. .Eo t x-i ce
SCLe paiement des allocations budg6tal-
es 6t2ant uffeciu6 cha ae mois, les dits ap- I Prvient fo
oitments devront tte versks persore Pr6vient tant ses anciens fo
et ;ux .yants dtit don esnons fi- nisseurs de Bois do chauffage, q
lurent dans les 6tassd6marpement v. les fournisseurs qui voudrai
lDe par cene d&cioe. les P.y urs dtant entrer en relations d'affaires a'
135* 'incpapcit e~ Isfr les fDilIles elle, quo n'6tant plus liee par a
iL tobrse 95,oa Ye'it-0 qu'ia cun Contrat, elle reprend -
PK auss, Iorsquoe I Ministre de, fs. achats de Bois, come par
Dnsormfne le paiefat d'ua on des rrww passe.
es Iques d'appoims-lm s ? Port-au-Prince, It F6vtfer 19


de







ur-
jue
ent
vec
au-
ses
le

)10.


6viter des complications ticts graves, inortelles le pius souvent.
A part les consultations, gAndral-t, le service de gynecologic (maladies
des femmes) se fast ies itndis et jetidis, d1. heures A midi.


ROYAL Kola Champagne

Cette d6liciese isb:isi )n, ,3 it lis ; tdi *oat i as e' fortifiantes, la'sa-
vear e Iuise, le Im l) s t t, 6 ib') o it c') trib t1 A form ir i'incomparable
rafrdlch.b s3m3nt d3i c'iitn t's tropi., ti, in *rita bion son titre a ROYAL ..
Agence Gbnarale et D6p6t:
AU MAGASIN DE LA M.TROPOLE


SON JULES LAVILLE
9, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT


Voua le trouverez en outre chez :
Andr6 Fambert rue Raux & I'Epi
Pharmacil Alex. Roberts do la st
Madame E. Dreyfas do A I'ETi
& IBplcerie H. Corvington rue Ftrou au MaJ
EN PROVI]


F Chdrto


PORT-AU-PRIN4Z.


icerie N6rette Grand'rue (ea face
ation central des pompiers.)
cerie C.Lnndi rue des fronts-forts
gasin E. Dreyfus do
NCE


Petit-GoAve. J. R. Montass
Mme G4rard Bartels J6r4mie.


Goustvos


SImsp. C. MAGLOIRE

STravaux tynographique

Sen tonus genres.
"' '. ^0


~CC~b~C?311 II III I I





U U I UI


AGENCE SPECIAL


de la R6gie Francaise des Tabacs

Pour la R6publquoe d'Baiti
Extrait du TARIF G6n6ral, PFvrier 1910.


Tabacs Scaferlati


GOURDESI


Cigarette


GOURDES


Mr7 c. La Verret
Ta~Ileur-Marchand
Dorune avis A osa bier.-ciiiant. ell
t&le quo sa raiaisou N:.7, R u oTrays.
sibre ast toiL;AUrs bier. pourvue ,,
var-idtA d'6'ctff(sdo li'. aute If
V@autd parsisonne.
QUA~rrt*S-JP*FINURE-('C.IFXc*Uor
TRAVAIL KOIG14t. EiXACUTIOX ]1hoiq%1
F/IiricLvs vrdebs
]L.A.


Cordonnerie


NouvellU


LEVANT SUPtRIUR (dit tabac d'Egypte) la Botte de
50 grammes


LEVANT ORDINAIRE paper violet lisae,
de 50 grammes


le paquet


MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes


CAPORAL SUPERIKUR paper bleu
50 grammes


le paquet de


CAPORAL DOUX paper vort le paquet de 50 gram-
mes


CAPORAL ODINAIRn
de 40 grammes


paper pate brune le paquet


TABAC A PRIenR, Virginie hant gott, paper jau-
no, le paquet de 100 grammes


POUDRE BUPEnIEURK, paper blend 'le
100 grammes


paquet de


POUDRE ORDINAIRe, paper brun, le paquet do 100
grammes
TABAC A MACHzR roles Menus fil6s sle paquet de
100 grammes


1.25

0.90
0.75

0.75

0.75

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50


NIAs Ie paquot de 20
do Ie paquet de 10
CHmasmoa Ie paquet de 290
Homnomms en levant sup6rieur Le Bondon de
20 cigarettes .
do en caporal superieur paper rose, le
paquet de 20
do on Maryland le paquet de 20
do on caporal ordinaire papior bleu le
Bondon de 20


ELEGArT.m en Levant ordinaire le Bondo
do en caporal supdriour paper
Bondon de 20
do en Maryland paper jaune le
de 20


Dn de 20
rose, le
Rnndon


do en caporal ordinaire paper blo le
Bondon de 20
FAAxeAIxss en caporal supwrieur papier rose le
Jpaquet de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
de o20
do en caporal ordinaire paper bleak ls
Bondon de 20
RouLfts en Maryland et caporal sup6rieur le
portefeuille de 20
do en caporal doux la bolte do 10
do en caporal ordinaire le portefenille
de 20
do la botts de 10


L..&?.j%.gea *p46ciaj1,


1.20
0.00
0.90
120
0.85
0.85
075
0.75
0.70
0.70
000
0.60
0.60

0.45
0.75
0.40
0.60
0.30


J. LAVILLR.


C. s. PETOIA
GORAN'UIIU: lIti.
Aviw s"- ,. 1 b! j use s :erjte qu'ei
'le vient d teau, une forte quanttll de
dims et de fournitures de to@e
cheur et de touted beaot6, lm
de France, d'Allemagne et des
Unis.
Le public elegant, curieux n
bien chausser, y trouvera le
les plus solides et anx nuars
plus variees les former les plus
et lee plus appropriees.
On n'a quA venir chez G.B.
pour Atre assure d'6tre chau b
vant les meilleures lois du c
de la mode. Sp6cialites pour
Grand Stok de chaussures;
Peaux, cirages, former, f
et mat6riaux divers pour
rie. On trouvera tout ce qu'il
prix les plus mod6res, A
LA CORDONNEKRI NoUVUja
143,GRAND'RUE143,

Maison F. Brun
195, ,GRAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin
Aocien membre de l soci6t6 p
que des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand
d'dtoffes diagonal, casimir,
cheviots, cheviote pour deo,
Recommande particulibrement
clientele une belle collection do
pes de casimir, de gilets de
et de piqu6 de toote beauty.
SPtcIALrrT De COSTUMES DB
-Coupes Frangaioo. Anglaiseo
ricaine de la aeraire perf
mason confeclionne -uRsi d
TUMN8 MILITAIR S, HAlBITr
DOLMAN, TUNIQUB8,KABFIT
etc, de tous grades.


Fraur isco


IWSUSI


HOTEL

RESTAURANT COSIOPOLITAIN

J6r6mia

Chambres a coucher spacieuses. Bonne table A prix moddre.
Salle de concert. Tennis. leux divers.
DIRCTm u : ALAIN LARAQUE.
So bubla Espegnol. English Spoken.


ACCOUREZ

cz Herrmann Corvington
108, RUE FEROU, CI-DEVANT RUE DES MIRACEs

Vous y trouverez da Bon ham Suprp6iear

A d prix zo.ptannemn_,t a OTeuZ


Avis


LA CoMMIsSIoN D ORGANISATION DR
LA PARTICIPATION DE LA RtPUBUQUz
D'HAITI a I'EXPOSITION INTrmATIONmA-
LU DR BRUxzLms
La Commission charge* de recher-
cher leas products et d'en fair I'exp6-
dition & Brmxelles, avise le public que
Is haut da local oa so trouve la
Cbambre do Commerce do Port-eu-
Prince esot affect a recovoir *on dp6t
los products destinde a EIZpo Ition.
Avant r1expdition des prodllts, ls
moront1prodalablemoet expoo an oate
institation, a 4poque il soera ul.
rleorment fxoade. EM oouoaemaeoo
leur -ption commemora d& land
prochaS.
La Commission o etisdra & la dtemp
itio d-a public aa ndit local, s ne
d"e Front-Forts No. 5, Is ntia do
9 hrs. a midi, a t oir do &Ibn.

Lai grtul A expoer devro|t ore
Kyran Mp6ian pl. ten, o0 9 .
ponsui ao17 Novomu i.


FabrIcant dn chbtvisatrs
La Mannacturo a tonwo-rq oe do
ua grand stock, pocr :. vrct
groa at en d(tai:. de chauissara
tout genres tpcur
MOMMirS, FammXs. k>Eyfrv
Los commandos des couminMe
do 1'intdrieur pourront 6trs *"x6C
dams uno semaine A pen pr6s.
23, Rae des Froats-Forts, SS
PoaR-AU-rPMue f MIW )

NESTOR FElS
L excellent tailleur avantagelu
connu de touted la R4publique
de rouvrir son atelier Rue Fs
( Rue ces Mirac!s ) No 61,
Sa nombreuse tlientble
"omrme touours touted satisfy
Sour les travaux qui lai seroes

Mr Jh. M. Duples
Photograph
Avise ses nombreux clients
n'est A leur disposition que do
Smidi, de 2 1 5 heures, elx'%
aprbs-midi des dimanches -1
jours fdri6s.


- -- --- -- --