<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00843
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 7, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00843

Full Text


TroIsibme Ann6 No 861


Port-au-Prince, HaTti


Lundi, 7 F6vrier 1910


AgO NEENTS
UN Mos.. G. 2.00
ort. r TaROI Mois... 5 00
Dpartement U MUos .,. G. 2.20
.Taois Moiss 6.00

Stranger.... Rots Mois. u 8.00


gI6mUent-Magloire
DmECTUR-FONDATEUR


6


1


0'.


OUOTIDIEN


LE-N UbMRO 15 CENTIMEZS

Lee mf3luqcri t- Ii I I11. tli #-Y~I(,n
pas 1,1111411-,
REDACTION-A DMINISTIRA F)
45 RUE ROUX, 4j.


Art~hur Isido~ro
ADMINISTER ATEU R


__~~~ -_ :. -- --- --- -- -


Essai sur Thomas Madiou


VIE
La Mission d'Angleterre, de France et dEspagne
26 F6vrier -18U9 5 Novembre 1859.


Noue avons dit que 'l'objet principal l'ann6, :de Notre Seigneur 1859 et la
de la mission diplomatique haltienoe vingt-dunxibme de notre r6gne.
#tait Ia notification aux course euro- Votre bonne amie,
p6ennes en relation avec Haiti, du r6ta- VICTORIA.
blissement de la Rdpublique sous no- u'.. .
tre beau ciel. Cette parties de la mission Malmesbuvy.
s'eot accomplie sans le moindra heart. .
Los puissances furent charmedeq d'ap- En France, lI mission haitienno"ne
prondre que nous dtions en R6publi- put nrendre contact avec l'Empe-
quo, comme elles avaient 't6 charm6es rour Nipol6on III par la raison que
quioque onze ans auparavant d'appren- c seouverain etait o Italie. tr6s occupy
dre, que nous 6tions un empire. Ai o battre contre leo Autrichiens-afin
Msa ce Wsn't pas tout, a cette mis- do donner une patrie aux Italiens.
Wion, lit-on dans Is relation officielle, it O. salt comment I'ltalie, son unitd
rerrd les bons rapport qui existent constitudeo t devonu unoe puissance,
astre Haiti et lea trois grandes puls- s"'squitta cover l France : el allia
sances...; d'uns antre part des engage- a I'Allemagne contre sa bienfaitrice.
monts contracts avec des professeura a La France, Dous disait notre pro-
de belles-lettres, de math6matiques, do foeur d'Hitoirediplomatique IE-
sciences physiques, de droit, d goi cole des S iencas politiques, M. Albert
sivil, do musique, un project do trait Sorel, la France, n'a pas a en vouloir:6
avec lEspagne, une mission i Rome I'Italie do son ingratitude ; g6ndrosit6
pour parvenir a in concordat avec Ie signifiant abldgation, on no doit pas,
Saint-Siege, en oat 6t6 les rasultats sa- par consdquent, computer sur la recon-
tisfaisants.a naissance quand on ost g6ndreux. .
Mais voyons comment les chose so Cost consolant.
poaarent on Angleterre.
Les pldnipotentiaires et envoys ex- L' mission haltieonne, va I'absence de
traordinaires Haitiens furent re us an Napoldon III, ne born A remettre aso
Palais de Buckingham et pr6sentes par comte Walewski, ministry des affaires
lord Malmesbury, ministry des allaires .trangbres, laIs lettre que S. Ex. 1a Pr6-
ngAr~i, A la Reine Victoria ayant sident d'Hblli vait adresado A l'Empe-
& ma ganche ie Prince Albert, marn de rear des Fravnals. Voici la rdponse qui
h reine. fut fat fai cette lettre, par 'interm6-
Los envoys haltiens remirent i S. diaire do M. Mellinet charged d'affaires
Majest6 la Reine la lettre pr6sidentielle do France, un mois plus tard. Elle eat
ot ce fut Is s6natour Toussaint qui por- piquant, si l'on veut bien so raupeler
t, la parole. Noaus n'avons pas son dis- qua Napol6on III avait 6tranglI la rd-
coars, mais voici la lettre quo M. Uss- publiqu en France, at quo Fabre Gef-
her, charge d'affaires de S. M. B. na ord vensit do rdtablir le moten Haiti.
tards .oasa remettre & S. E. le Pr6si-
dent d'Halti : NAPOLBON


t VIcrORIA, par sla grAce de Dieu,
Reine du Royaume-Uni de Grand*-
Brotagna et d'Irlande, d6fenseur de la
foi, etc.
An President doe la R6publiquo d'Haiti,
Saint I
*Notre bon ami !
SNones avons re ~a des mains de vos
,SyOa Eatraordinaires et ministres
Plnipotentiaires, Monsieur P. F. Tons-
eait at Monsieur T. Madiou, la lettre
8. voas *ons avez adressae l '26 fd-
Vd dernier aanoucant le r6tablisse-
aWt da la Rdpubliqa eot voters 616va-
Un a la charge de Preident.
*2E vous ramerciant pour catte com-
- L@molo, mos voeas prions d'accep
a*O oaplUiments amur la preuve dis-
v que voas avez revue de la
Am*oe de voe ooncitoyens, et nous
TMWro e vous exprimor amo vneU sin-
M P.oM la tramquillit et la prosp6-
ti de votre pays sons ses nouvolles

A dad nDons vosa reonmm-ndons
t la JMetliom du Tout-Paismant.
a D & a etre oeour Backlingham
P le ideabee jor de Mal de


Par la grAve do Dieu et la vo!ont
nationalE,
Empereer dees Frangais.
a G to4rel,
a None avons reeu la lettre par la-
quell- vous nous faites connattre quo,
appeld par le voem de vos concitoyens
A r6tablir la R6publique A H iti, vous
avez pris on main leo r6nes de l'admi-
nistration publique, eon quality do
Prdsilent.
a Nous nous plaisons vous f61liciter
des efforts heureux que vous avez faits
pour ramener le calm et la s6curitd
dans votre pays ; et c'est bion cordia
lament quo nous nous associons au
ddsir quo vous oxprimez de maintenir
ot accottre les relations amicalos qui
subsistent entire la France et Haiti.
Nous serious toujours dispose A vous
donner des marques do notre bien-
veillance et do notre estime. Sur ce,
nous prious Dies qu'il voas nit, g6n6-
ral, an sa sanlte at digne garden.
c Berit a uartier-g6earal de Ver-
ceil le 4 juin d ran do grAce 1850.


9 NAPOLEON.


(Wa kuokdi.p)


En E pagne, la reception eat lieu,
avec la solennit6 propre A ce pays gonu-
vernd alors par Isabelle II. Son pere
Ferdinand VII n'ayant pas en de fils, la
couronne devait passer A an frere de
colui-ci, don Carlos, en verta de la
lot salique dtablie par Philippe V.Pour
empacher cette dventualitd, Ferdinand
VII fit promulguer one pragmatique do
circonstance qui rendait les filles aptes
a monter sur Ie tr6ne. De IA provin-
rent tons lee troubles qui agitbrent le
r6gne d'Isablle laquelle avait suc-
c6dd, ; l'Age de trois ans, A son pere
mort en 1833 -sous la r6gence de sa
mbre asistl6e d'un conscil. La guerre
civil avait eclat6 aussitot et no fat ter-
min6e qu'au bout de six ans, aprbs l'6-
crasement des Carlistes par Ie g6ndral
Espartero. BientOt la reine-m6re dut
abdiquer et Isabelle fut proclamde ma-
joure A treize ans.
A seize ans, on lui fit dpouser son
cousin le due de Cadix; en mtme temps
la soeur cadette de la jeune rei, e dpou-
swit un fils du roi des Fraocais Louis-
Philippe : Ie duc da Montpensier. Isa-
belle r6gna tant bien que mal au milieu
de toutes sortes d'intrigues, do tripo-
tages et d'insurrections militaires. Elle
fit de large concessions d droite et A
gauche at fut oblige d'appelor 0 Don-
nel a la direction des affairs en 1858.
Et on pent dire que les cicq annoes do
ministbre d'O'Donnoll furent la p6riode
brillanto do ce regno. ( Le roi d'Espa-
gne actuel, Alphonse XIII est le petit-
tils d'Isabelle II.)
D'apr6s un biographe, Is reine Isa-
belle dtait a d'un grand charm per-
sonnel, d'uno bont6 A touts dprouve,
sensible aux beaut6s de I'art, musi-
cionne excellent, tres lettrdo, protec-
trice de tous lee talents,*
C'est devant cette gracieuse souverai-
no de vingt-neuf an*. qae s' prdsent6-
rent les pidnipotentisireos hitiens le 9
juillet 1859 ;- O0 Donnell 6tant chef do
gouvernement.
La r6ce option est rapport6e dans la re-
lation officielle dans les terms sui-
vants :
a S. M. la Reine accompagnde do
Monsieur le Mardchal 0 Donnell, Prd-
sident du conseil des ministres par in-
disposition do Mr. Collantes, ministre
des allaires 6trangreso et on presence
d'aun noumbrouse awilstsance, regut au
Palais Royal, A Madrid, le envoyds ex-
traordinaires et ministries -pl6nipoton-
tiairees do la Rpublique d'Haiti qui
avaieot 6td announce par Monsieur
l'Introdauctuear doe Ambassadeurs. MM.
les Envoyds Extraordinaires earent
I'honneur do romettro A S. M. la Reins
la lettre quo S. Ex. ls Pr6sident d'Haiti
avait adressoea S. M.-Monsieur Madiou
ports la parole.v
Voici ce discourse tel qu'il a 4t publiS
par la Gazes ofjfiUlle do Madrid du 10
j ailt 1859 :
a Madame,


& S- Rx- la Pr~sideniwt do laRAnnbli-


vernoment espagnot les rapports de la
plus franche cordiality.
a S. Ex. 1n Pr6sident d'tlaiti nous a
chirg6s, Madame,de vous offrir ses Oen-
timents d'amiti6. II forme les veuax
les plus sincere% pour la conservation
des jours de V. M si chers A Ia grande
nation que vous dirigiz, pour cell des
jours du Prince h6ritier de la couronne,
de votre Auguste 6poux et de toute la fa-
mille royala.s
A quoi la reine rdpondit en ces ter-
mes :
a Messieurs lea envoys,
Je sui. tres satisfaite de 1la forme
que votre Pr6sident a choisie vour 1io-
tifler le r6tablissement de la l(publi-
que on Haiti.
a Je suis anim6e du mame d sir quo
vous m'exprimoz, on son nnom, de res-
serrer lea liens d'amitid qui existenten-
tre l'Espagne et Haiti, et ne doutez pas
quo mon gouvern:'ment no contribute
toojojrs A obtenir ce r6eultat.
SJ'accueille les vwux qne, de la part
du President, vous m'avtz exprimos.
Je former lop memes vwux pour lui
et pour la R6publiua qu'il pr6sioe.
S II m'est agrtable dte ou, donner
l'assurance des sentiments de mon es-
time.a
Apr6s cette audience, les envoy6s
haitiens, furent introduits aupi't ; du
roi qu'ils complimentrent.
Vivent-ils le a favori v, l'italien Mar-
fori ? Nous l'ignorons. En tous cas voi-
ci la lettre que le consnl gon6ral d'Espa-
.gne,Don Pabl o de Urrutia, remit a S. E.
le President d'Haiti, environ six semai-
nes apr6s cotte c6rdmonie.
DoNA ISABEL IEL'X,
par la grace de Dieu et la cons-
titulion dn la monarchic Espa-
gnole, reine des Espagoes, etc.
Au President do la Rdpublique d'Haiti.
Grand et bon ami: J'ai reau dos
mains de vos envoys, la lettre en dite
du 26 f6vrier dernier, que vous m'avez
adrosale pour porter a ma connais-
sance le rdtablissement de la R6publi-
que en Haiti et votre e61ction A la Pr6-
aence.
a En wvos felicitant de cotte preuve
de coanfance qua vous avez mdriteo do
vos concitoyens, at on faisant des vcesx
sinchres poor la prop6rit6 do la R6pa-
blique et poor la v6tre, jeo desire quo
leS relations aqui doivent exister entire
I'Espage et Haiti soient too ours cel-
les deo-a plus franche et loyal hirmo-
nie, t quo los douex 6tats y trouvent an
mutual avantege. Animed do cotte con-
fiance, je me complain A yous offrir
i'assurance d'aune sincere estime avec
laquelle je sais,
grand ot bon ami
votre grande at bonnie Amie
ISABE .


que d'Haiti, apre. avoir pris les renes Sauurnino Calederon Collantes
de l'Etat, s'ett empres d ie nous d6pa- An Palais do
ter vers V. M. pour lui notifier le r6ta- San Ildefonso
blissement de la Rdpublique en Haiti.illet 180
aS. E. l1 Prdsident d'Haiti nourrit le 8 ill 85.
Slua vif dEsir de maintenir st d'etendre *
a bonneharmonie qui existed entire Hai- En arrivant A Port-au-Prince le N)-
ti et 'Espagne, do cultiver avoc le gou- vembre, Thomas Madiou trouva la


I I





______ -U.


ville bien sombre et le Pr6sident bien
affect, .n lui avait t-:. 'a fille, au
President. Deux raois auparAvaut, un
canal special avait fonctiorn6 et con-
damn6 a mort, p.le-ml-p,conspiratf urs,
assassin et smiple prev. n s. () en
fusilla seize,-ce jqui a ait paru exces-
airf A 'opinion.
On 6tait encore sons l'impression
do toot ce sang verse- sang do la
victim, des assassins, des conepira-
tours, dos suspects, quand le Presi-
dent GrlIrard fit appeler Thomas Mi-
diou et lui denmandu 'rl lui conviendrait
d'#,re A i t 6to de so' cabinet partico-
her. Maddzo accept et entra immAdia-
tement en tonu. iti. G'etait Ie 21 F6-
vrier 18o0.
FERNAND IIIRIBERT.





1RXBUi3RIG ERMXENTS
S AI :KZTEOROLOQGIQujNa
SI 3,bsovaTatoire

KUINAIRl COLLEI St-MARTIAL I


DuNIANCIIE 6 FLVRIER 19IO
daoltiA Midi 70


65 m .2


Tmap6rature minimum 17,9
maximum 28,0
Moyesene diarne de la temperature 22,1
Ciea un penu nuageux toute la journee.
Horizon lointain come la GonAve invi-
sible. Rosde. Baromtre A peu pres cons-
tant.
J. SCHI:RER.
Cuba
"L.e ier janvier 910o on a mis en circu-
lation une nouvelie 6missi.n de timbres-
postse et de timbres-Wt!dgraphes.
11 existed des gisements important's d'as-
phalte de qufli excellent dans le voisi-
age de Maviel. pis de La Havane. Depuis
nombre d'annaes on se sert de cet asphalte
aux Etats-Unis pour paver les rues, et de-
puis les sept anndes qu'on l'emploie A Chi-
ca ,g, ou la circu'a:i ,n est ties grande, on
s'e:t moutrd tre, sat'f1it 2u point de vue
de sa durability. Dins 'e; deux d,-rgiccs
anries, S%. Louis. Kansas City, Wa hing-
ton, D. C. ; Okl.homa City ct Mask,-
ce, Okla., s en sont scrvis. On en a faith
es essais A Locdres et ils oat patfaitement
reussi.
La cormpgni.: de navigation Scu hern
Pacific a i-,iau' .r' 6in service direct poor
marchand sei de la Nouvelle 0 la6ns, via
La Havare at x ports cubains suivan's de
Sagua, Carbarien. Nuevntas, Puetto Padre,
G:bira, Bines, Nipe, Baracoa, Guantana-
mo et San iago de Cubi. Elle peat main-
tenant d6livrcr des coinaissements directs
pour ces ports par la ligne Herrera. Au
moyen de ce nouvel arrangement les com-
mer an's de la Ncuvelle Orleans se-ont A
meame d'expedier leurs marchandises direc-
tement aux points citEs, ce qui ne peut
manquer de faire aug'uenter le com-nerce
de cetie ville avec Cuba.
D apvs les chiff c. ayint trait au com-
merce des Etats-Unis pendant les neuf mois
de janvier A septembre 19r9, on voit que
'a valevr des expor!ations de Cuba s'elIve
A P. 97, 524,612, centre P. 70,645,969
dans la meme periode de i'ann e pr6ce-
dente, soit une avgmentation de 27.56
pour cent. Du c6:E des importations, on
cocstate une augmentation de Jo 95 pour
cent, les chitfres pour I'ann6e 1909 s'ele-
aint A P. 34 425,834, centre P. 30,652,
956 en i9o8 En se basant snr ces chiffres,
4. La Lucha, jirmal important de La
Havane, perse que le commerce entire les
deux pays pour I'annec'atteindra P 155,000,
ooo, don't P. toS,ooo,ooo pour les expor-
tations et 47,000,000 pour les importations
d'ou il resort une augmentation de 26
99 pour cent pour les importations et de
9 67 pour les exportations.
Par un dicret recent du Pouvoir Execu-
t f, routes les banques et compagnics inu-
dustrielles et commercials qui font des
affaires actuellement dans Ile ou qui se-
ront tablies A I'avenir sont miss en de-
meure de se faire enregistrer a l'administra-
tion do commerce et de 1'industrie, do
Minis',re de I'Agricul ure, do Commerce
et do Trav.il. L'administration do com-


Smasrce, de I'agriculture et de l'industrie de-
vra au mois de septembre de chaqu- an-
n'e, fair parvenir zu Ministre de I'Agri-
cul ure, du Commerce et de 1'industrie,
.n rapport circonstancie sur les operations
fai-'s par les dites institutions. Ce rapport
sera accompignd de statistiques et d'etats
eI xtraits des renseignements recueillis par
I'adminis'ration mentionnde ci-dessus.
Du Bl / i IInternational des k ipabli-
ques amdricaines. ,
La fete du Corole
Un monde elegant et variE, tompos6 des
personnalites les p us en relief et les plus
distinguees do high life port-au-Princien,
s'etait donned rendez-vous samedi sa Cercle
dicore et illumine avec de; raffirnments de
lure et d aristocratiqu! coquetterie.
Un ochestre special, sons la direction do
mai!.tro D'eudonne attira dans la grande
salle de fates tons les invites qui prirent
part au splendid Bal ou les travestis mon-
traient le urs resplendissements multicolores.
L'organisation etait parfaite, combine
avec une connaissance reelle des moindres
difficulties de nos g-andes receptions mon-
daines.
Succes grandiose et inoubliable.
Le Montr6al a
Eitre hier :
Bordeaux.- Mr & Melle Luiii Copello.
Cap-Haitien.- C. L-cn e, Laroche,
Pasteur Holder, Olivina S:-Aude, Dorcely
Raymond. Anna Behrmanu, Adh. Auguste,
Penzo, Titine Pierrot, Emma Benjamin.
L'kAlleghany a
Est pard poor MiragoAne avec MM. A.
Guuierez, C. Arnoux, Ve D. Dambrevillle,
Zeila Gousse, Melle Dambieville,
Le a Prins Willern IV
Est enrre samedi avec les passages sui-
vants :
New York. John M, zger, Mansour.
St Mare.-lugensen, Boom, L. Martin,
H. Abraham, Th6ophile, G. Loubean, Er-
salit, A. Victor, Hanri Casimir.
II est reparti le lendemain A destination
de :
JUrdmie. -- Mme G. Ohlrich et enfant,
Clara Ohirich, Roger Rouzier, Th. Prin,
Camille Fignolet. Eame'ui Cayemitte,
lean T lamas. Bishara A. Jaar, Mr et Mime
Bigio, J. B Go mez. Coralic et enfant,
Francice Ji Btp ist-, Rocaort fi:s, Cltire
R-c- ut B. Girau't.
Cayes.-Se6vrius Rtmeau, Emm. Mor-
peau. L. Lubin fis, S ephea Valke, Ma-
rie Condd, Virgile Labossibre, Prosper
Cean, Benoit fits, Mme Th. Artaud, Le
Pelletier Janro Resela Francklin.
Petit-Godue L. Martin fils.
Jacmel. Georges Claude.
Matson A vendre
On offre A des conditions raisonnables
une excellent maison, de construction
rEcente si uee A Bolosse, ru6nissant tou-es
les commodit&s et routes les qualities d'hy-
giene : Jardins, atbres fruitiers, cloture en
maaconnerie, ecuries, demise, dependances
modern style, jeux de toyaux, etc.
S'adresser au MATIN.
Nominations
Nous enregistrons la nomination de
M. Andr6 Fzubert a la charge de chef de
bureau A administration principal des Fi-
nances en replacement de M. J. Eug.
Paul.
C'est pour nou;s n devoir de signaler
la correction et la probitE de M. Paul qui
a fourni do nombreases anudes de servi-
ce A I'administratioa des finances o6 mea
relles aptitudes out etd apprecides et ad-
mirees.
M. Fauberr, mons en sommes convaincm,
saura egalement se meitre a la hauteur des
dilicates functions auxquel'e; vient de l'ap-
peler la contiince du gouvernement.
Me Georges Claude, avocat du barreau
des Cayes, a etE nomme commissaire du
Gouvernement pres le tibunal civil de Jac-
mel.

Les funoeraides de Jonathas Baddre dece-
de aujourd'hui A 4 heures do matin au-
ront lieu cet apres-midi. Maison mortuai-
re : Avenue St Antoine (Poste Marchand).
Le convoi se rendra A l'Eghlse Cathcdrale.
Les amis sont pries de considErer le pre-
sent avis comme mne invitation aox fnne-
railles.


Mouvement diplomatique
M, le Dr Louis Joseph Janvier, conseiller
A la LEgation d'Haiti A Londres et M. Cons-
tantin Fouchard, secrttaire de la Legation i
Berlin ount et. par decision de S. E. le Pre-
sident de la RKpublique, appells l'an aux
functions de l'autre.
Mr Calisthane Foochard, ministry i Ber-
lin a install Ie mois dernier M. Janvier A
son nouveau poste. M. Coast. Foechard a
laissd Berlin pour Londres venr le 4 Jan-
vier.
Bala traveatis
Le Magistrat Ducheine Ambroise inauge-
re son administration par de brillantes t-
tes popalaires qui auront lieu A la halle,
N3rd do march de la Place Vallibre, so-
jourd'hoi landi,demain et mercredi, A par-
tir de 7 heures do soir.
Noos croyons savoir que le march sera
eclaird A l'electricit, grAce A one entente
avec M. Auguste Magloire
Des measures importantes sont prises pour
assurer le bon ordre et la ddcence V ces
bals travestis.
Fermeture de la mall
Les d6poches pour Stint-Marc, Gonaives,
Petit GoAve par le steamer "' Montral "
seront fermues ce martin A midi pr6cis.
*

Les d6p&ches pour J&r6mie. Santiago de
Cuba, Cayes, Jacmel, Sto Domiugo-New-
York et YEurope ( via de Sgo de Cubr)
par le s/s Abd-El-Kader seront fermees
inrcredi 9 da courant A midisprkis.
Port-au-Prince le 7 fevrier 1910.
Lettre au D irecteur du Matin"
Monsieur le Directeur,


'sieurs points. I1 est certain que le Go.
vernemaet et la population parisienne de.
nent un example splendid d'inergie et d4
vaillance devant Ie desastre.
Un membre du Cabinet aeglais, .
John Burns, president du Local Gouv.
cement Board, vient de visiter Paris et I
a declarE que I'entrain de la population Ft.
vait frappe d'admiration.- Je suis bie
cetai, a-t-il di sai coae j'ai, .Q
dam 8 joms I skii pmluotmem aa n.
pri a aspect mimal. *
Les maua de lSeimeo a contiad
des c adre a la i My de deuzcmta.
trees A l'heau. La balse saeauit pasu
an mtre. Dams les r ns, ln eaazx redi.
rent degaleasoar.
Quelqees moavelles lignes de truawav
et du etropoliutai foactionnem.
Dans bent des eadrolts les rues barrf
soot rdoventes A la ci*rcuatiom et is cce
mmes de Paris -samble bat!e come ea
temps normal.
Ddolaration
Je, sousugad, declare avoir perdu moa
bulletin de secours des sinisrds des 5 et g
julillet 1908, portant le No 20oi; je Ik
declare nul, duplicate devant m en atre d.&
livri.
Port-au-Prince, 7 Feurier, 1910
BRECHON MASSINA
Court de Bourse
Or American comptant 432 0o
Nickel escompte i ip 010
Billets de cinq gourdes e i2 a i op
Traites sur Hambourg-Paris pair i itaprim
Traites sur France documen-
taires escompt e p op
Ch6ques sur Paris prime 314, 2 op
Transferts par CAble sur Paris 3 112 op
Ch6ques sr N-Y. escompte I op
r%-dwil;Ai 6 s w i A


L'homme qui se respected n's pas le droit rt oua m'e r Oa itoresa 7o
de harder toes les silences. part do ter Octobre 4710 op
Consolidis 3 olo dito. 24 op
Ayant eu besoin de Mr BEnice Chicanot, Emprunt io Janvier 6 0lo0 46op
ingmnieur, fabricant de moulins de canne, Emprunts dits Provimoire 6 0lo 46 op
pour la remise A neuf do moulin de Prince, Titres bleus 2 1 2 010 avec inte-
le me !uis transport bier par le train de rots A partir ad serJuillet 21 oF
six heures et demie A la Croix-des-Bou- Titres roses 2 112 olo 0 21 01
quets dans 1'espoir de reprendre le m6me Traites 90 jounrs de ve sr Pa-
train au retour afin d etre A Port au-Peince ris direct, prime 112 A i 010
vers une heure de l'apres-midi. Eh bien, 'Brse de Paris, 27 Dkcembre 10o9.
Monsteur,le train qui devait-6tre de re'ourr Emprunt 1875 $ o0o Fcs. 224
A une hL ure n'a pu rentrer a Port-au-Prince a t896 6 0o0 512.50
que le lendemain i deux heures moins le
quart du matin remorque par nne a re --
machine. La cause en est que la locomo- Bl elevue-
tive, n 0 i, de la compagnie P. C. S. au tel
n 0 5 174 de fabrique qti a trainE le train Le mialx SitUa, le plus Co
de six heures et demie est une viedie ma- fortable.- Champ-de-Marm.,
chine compl6tement usee que la P. C. S. Cuisine rGsomm66.- VI asur la Imr.
au risque de tout, continue A fair fonc-
tionner. A part cela le desordre le plus "
complete sur laligne : des mecaniciens im-
provises,pas dediscipline,pas de hierarchies; ie dle
les pompes ne fonctionnent plus, c'est avec
des marmites qu'on alimente les machi-
nes au point qu'il faut plus de deux heures
pour fair an pen d'eau. Lannexe esattuenda mercredi .9 de
La plapart de ceux qui Etaient dans le courant ; it partirale m6me jour &
train demandent tout implement que la cinq heura pr6cises da soir poor J
Compagnic se declare en faillite et que cette r6mie, Sgo do Cuba, Cayes, Jacmel, It
ligne soit radicalement supprimEe afin scales.
qu'on puisse se munir de ses bourriques N. B. Passd midi,i1 no sera PI-
et de ses chevaux; mais qu'oa ne demand delivr6 do billets do passagejpour
que cela, puisque nous, d la classes pasuvre do Caba.
nous savons bien que, nous sommes de *
petits poisons qui seront toujoursavales par maw-York st I'*o
es grosI La mall pour Now-York St I'Earop
Moi, Monsieur le directeur, je no me via Sgo-de-Caba f armers & la polS
argue pas d'tre des gros poisons, mais mercndi 9 f6vrier a mi d tr sA
je no veux pas non plus tre availd, c'est Por:-a-Prlnoe, A0 7 0wer tO0
poorquoi j'entends que la Compegnie as L'A T '
paye des dommages-intrets pour lea tons E. ROBEI
auelle m's occosiond6s.Car it m'y a pea "
rd .raillement, il my a e asuco acci-
dent ind4pe-d ,t de is volooas de is
compagoie. II y a que le maiddel de cette
ligne est mauvais, et que le d6sordre le Inc fl ild
plus complete existe sur la ligne P. C. S.
Si notre malheureux pays devait ainsi
patir de tons les contracts qui lut sont imr- Le sas Prina Frederick H16n1
poses, ne vaut-il pas mieux laisser le peu- veaant de l'Earop et des Ports da
pie avec ces errements ? sara inti narmnhhlmnt dimancah


( A coutinuer )
CH. EMMANeEL KERNISAN,
.Ancien depart de la XXIVe Ligislature.
Les lnondations en France
Le niveau des eaux de la Seine baisse
lentement, mais sans arrat.-Aussi, la si-
tuation s'amEliore-t-elle sensiblement,
d'heare en here, a tel point que mems Il
baliene esa aujourd'hui ddtgagos s pli-


partlra Ism~mo jour pour SAlftiMW
et Now-York.
Port-au-Prince, Is 7 F&vrier 19106
AUG. AHRZNDTS, Age"S

LA4vmiw~t~tr~tiOn du K14-
20r=6 see abonaos quv'Us n a m-
rion payer, Oo~umft gai*
quo OContre regus iwvn V-0m ii
taut I. Umbre Gan j@~lW
I A Al &tshuu aj







Avis

0 CABINET

d'Electroth6rapie
428, RUE DU CENTRE
PORT-AU-PRINCS.
Traitement molerne, avantageux A
j les points de vue et 6pargne aux
ades les dangers et les sites fA-
seas des Opdrations chirurgicales
abrantes le pu's .oIvent iuutiles
dans la plupart des cas do
Maladies de la femme (gynecologic)
Malalies des Yeux
Maladies des voies g6nito-Urinaires
Maladies chroniques, gdn6rales on
scales.
Nor Poor la Gyn#cologie, traite-
mnt J DOMICILE au gr6 des malades.
Docteur 0. GAVEAU.
IcuIN, CHImUAGIEN et AccouCHEUR
dJip6md de l'Universiti de Harvard.
CONSULTATIONS
de 7 i 10 heures do matin et
de 2 & 4 heures de I'apr6s-midi.
iTit'rrs : les Landis de 2 & 4 hres.
de o'aprsa-midi.


LA COMaIsSION D'ORGnoISATIN Do ,
LA PARTICIPATION DE.LA RIPUBLIQUs
Do'HAITI & 'ExposmoN INTuRNATIONA-
LZ fE BaxULaB-e
La Commission charg6ee d recher-
cher lea products et d'en fair l'eap6-
dtion & Brazelles, advise le public que
to haut du local ou so trouve Is
Chambre de Commerce de Port-au
Prince eat affect A recevoir en dAp6t
lee products destin6s & l'Expo ition.
Avant l'expAdition des pradaits, ils
seront pr6alablement exposds en cette
institution, a une dpoque qui sira ul-
tdrieuremeot fix6e. En consequence,
leur r6cep ion commencera d6s lundi
prochain.
La Commission se tiendra a la dispo-
sition du public au dit local, sis rue
des Fronts-Forts No. 5, le martin de
9 hrs. A midi, et le soir de 2 A 5 hrs.
tous les jours, les diman-hes et jours
fdritis excepits.
Les articles A exposer devrout 6tre
livres an dtOpo' au plus tard, le 2o f(-
vrier 1910.
Port au-Prince, 17 Novembre 1909.
NAISON DE CONFIANICE
148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,


Hors de ces heures de Cabinet, e LE TAILLEUR si bien connu de la
Mtear Gavevu visits la clientele en, Rtpublique, avise ses noinbreux CLI-
0* et fait les consultations & do.ui- ENTS qu'il vient de recevoir par les
h derniers Steamers une Vartdt6 d'dtof-
___ fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote. Drap vert et bleu d'une
Dr Robert R. Ewald r6elte sup6rioritd.
Dmi -Am ciN. COUPE MODERNE '4
DrMTiSTs-AMftaxCAMN PROMPTITUDIC 1 SOLIDITE !^1
pIujmu6 du '" philadelphia Dental Colluge PROMPTITUDE I SOLIDITE !j
awetsons H6pital of Oral Surge- L'dtablissement se recommande aux
ry." Membre dipl6m6 du Phila- clients les plus ddlicats qui appr6-
delphia School of Anatomy cient chaque jour davantage le FINI
Appel6 aux Cayes, announce a sa de son travail.


breuse clie
sera de ret
hfWt-au-Prince


ntble et au public
our dans un mois.
le 10 Janvier 1910


Demandez chez
Restaurateur de la
tales Illustr6es.


Joseph Sain:-Cloud Ie
Sa--ti et des Cartes pos-


PHOTOGRAPHIE

S. Perpign and & C
163, GRAND'RUE, A PROXIMITfI DE LA PHARMACIES CENTRAL
PORT-AU-PRINCE, HAITI.


PORTRAITS EN TOUS GENRES
Photographie directed, genre Visite
icl-Les Caartes g-exnre ipxxprial.


Poses artistiques, o mr illeurs prix quo partout ail-
leurs
Spd6calitd de reproductions et d'ag.randissements de portraits an bro-
mure, crayon, pastel, en cou!eurs n'it-relles, livr e -a l,'s o.A sans cadres
A la portde de routes les bourses,
Buste, trois-quarts, grandeur naturelle
PHOrTOGRAPIIE S1UR l'3RCRI rNE, IrOFF. 01oi3, MFTAUX, etC.
CARTES POSTALES ILr.UST'lKES DE SON PROPRE PORTRAIT
Viseiter rxotxre a- lon d'exrcposi tioXi,


, 4exxmand er


les pri=.


ROYAL Kola Chiamnpaglne
Cette d6licienie baiim l,41) -I ii.j; ~to~ii a-;* vfh iitei. la sa-
your exqui~sl, 1[3 (y,1 1 itt ;V t I)i~4tov'i1 ii l i~ornarablo


5allrarle


et D6p6t :


r MAGASIN DE LA MJtTROPOLE


MAISON JIULES L&VILLE


PORT-AU-PRINCE.


AU


93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Vous le tro'.2verez -3, outre chez :


Andr6 Faubert rue
PharmaciA Alex. Roberts
Madame E D'eyf is
SI'Epicerie H. Co!ving-ton ru a


F. Ch6riez


I-uuuxt [I'1:AiceLit NNrert!.' iar xd'rue (eu faco
I s'ji(') '' ~de., poflipiers.)
( I .- A 'E-pi-,erie .LiiI i d sfo t- rs


EN PROVINCE

Mine G*6rard lBartuts J~lrornup.


Gonalves


Pour tons renseignements et commander


8'adresser &


Andr6


FAUBERT,


38, RUE ROUX PORT-AU-PRINLE.
* AAGENT Gt* AL POUR LA RIPUBLIQUB


Pharmacie W. Buch


Place


de la Paix


Execution prompts et soign6e des ordonnances.
Analyses sciontifiques et techniques.
OAnalses des minerais d'or, argent, cuivre et autres m6taux
de am6ricaine ( fir essay .
Mrication d'Eaux gazeuses, sirops et v6rita
ampagne & P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en d6tail
Propri6taire: W BuOh
Pharmnaoi n dlpl6m68 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
A.u .Gonalve : Madame P. Laraque
& Saint-Maro : Madame E. Martelly
SPetit-oave : erhmaaunReimbold & Co


d'aprbs la

ble Kola


A de MATTERS & Cie
32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Maison Fond6e en 1888
Bijouterie. Argenterie. Parfumerie. Articles de luxe pour salon,
salle & manger, chambres, etc.-Miroirs et tableaux artistiques. Serviettes
pour avocats, hommines d'affaires, ministres. Bibelots 616gants, ddlicats ot
rares. Articles do Bureau, etc.
Achat de viel or. argent, diamant, dcaille.
Reparations de Bijouterie. Les articles vendus ou r6pards sont.garan-
tis pour une pdriode d6termine6o.
MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de Premier ordrq.
,~~~~~- __ _______


American


Bar


&
ICE-CREAM PARLOR
PLACE GEFFRARD A c6tA de la PHARMACIES WV. BUCH
S lndLwiohs & 30 cts. toute la journae, servis imm6diatement.
Cr6mne A la Glace A partir de 3 heures aprs.-midi.
Bibre Ala pression et bouteilles bien frapp6es
Avendre A l'american Bar :
MACHINES A ECRIRE Oliver Standard visible or P- 75, ddjA vendu
2 does. eon holt mois.
U. S. ARMY KHAKY, Ingersoll montres on bolte pour bureau on table
do unit, boutons pour chemises et manches, faucols, G. 10, la douz..
bretelles (President suspenders ) G. 5. la pair, padjamas. Colgate's
shaving stick note-books, Waterman's plumes A rdseavoire, collection su-
perbe do or P. 3.50 & or P. 8. Crayons A reservoir, derniere nouveaut6
G. 5. Eare sp4oiale pour ces plumes et crayons. Cigarea et cigarette-.
ia d4 Moselle, par verre : G. o,5o.


Agence G


_ II_ I ?I I


- -


Ri

















Tabaca Scaferlati


LRVANT SUP'RIEUR (dit tabac d'Egypte) la Botts de
GO grammes
LWVANT ORDINAIRE paper violet lissd, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPERIEun paper bleu le paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIRE paper pate brune le paquet
de 40 grammes
TABAC A PRISER, Virginie haut goilt, paper jau-
ne, le paquet de 100 grammes
POUDRB SUPERIEURE, paper bleu 'le paquet de
100 grammes
POUDRE ORDINAIRE,- paper brun, le paquet de 100
grammes
TABAC A MACHuR roles Menus filds le paquet de
100 grammes


GOURDES


1.25

0.90
0.70

0.70

0.75

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50.


F6vrier


1910.


GOURDES


1.20
0.60
0.90
1.20
0.85
0.85
075
0.75
0.70
0.70
0.60
0.60
0.60
0.45
0.75
0.40
0.60
0.30


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISS en levant sup6rieur Le Bondon do
20 cigarettes
do en caporal supdrieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do on caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
ELEGANTES on Levant ordinaire le Bondon de 20
do en caporal sup6rieur paper rose, le
Bondon de 20
do on Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
FAANCAISES en caporal supdrieur paper rose le
paquet de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do on caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
RouLfts en Maryland et caporal supdrieur le
portefeuille de 20
do en caporal doux la botte de 10
do en caporal ordinaire le portefeuille
de 20
do la bolted de 10


J. LAVILLE.


I-aJ% .


NICOLAS CORDASCO

157, rue Republicaine, 157.
A su conqu&ir en peu de temps la premiere place tant a Port-au-Prince que
dans la Province.
SLe vLritable succes dont elle jouit est dil au choix incomparable de ses mo-
dcles sur formiies francaises et aminricaines d'une 616gance irr6prochable et
r6pondant A tous tes caprices du bon goilt.
Tous ses modules existant en magasin en to'ites pointures et largsurs lui
permettent de chausser tous les pieds, mrme les plus difficiles; etla modi-
cite de ses prix est accessible A toute,- les bourses.
Toutes les personnel qui ne trouveraient pas A se chausser dans le maga-
sin seront satisfaites dans les 24 heures par un article fait sur measures.
N.B.- La mason peut chausser; sans prendre des measures, les personnel qui
ne peuvent s'y rendre.
II suffit de lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler les
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplac6es par d'autres, rectifl6es
d'aprbs les observations fouriies.
La faculty du retour est permits dans les 24 heures aprbs la livraison. Si
les chaussures ont 4tW portees ou ne soot pas A l'6tat complete de neuf elles
seront rigoureusement refuses.
La mnaison d6fie toute concurrence, ot envote franco on pro-
vince.
AVIS.- La maison a nouvellement recu un assortment incomparable do
peau: veau verni, vAche vernie, vAche noire, veau satin6, kangaroo, chevreaux
glac6s noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,etc.


Vente en gros et


en details


Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui touted sorts de tournitureos
potr cordonnerie A des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels ne soont obteaus cque pares quoe la mason n fait
plus sea affaires quo directement avec lea fabriques do peaux et do fourni-
tales, des Etats-Unis telles: que tirants, ceillets, laoots, clouds, elastiques, flu
pour machines at pour cordonniers.







TOUX RHUMES, BRONCHITIS* ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTION M POUIQONS |
flue f publi*ne. n* Io2. PORT-AU-PRINCE, HAMITI T1 LS P gOVWgM


A L' LIGANCE
OORDONNUBII.

42. Rue des Fronts-Forts.
CAuussouaus xa DAtr6',POUR LA VWrt
Promptitude et soia aux eommsa-
des taut ici qu'ea province.
Chaussures de Dame former et tra-
vail toeuours tout ae qu'il ya de plus
aouveaux.
Forms am6ricaine at frangaise pou
Messieurs ; 6164antea et commodes.
Pour lea eatsiat Ie plus& P'ais.
Travail solid exeout *aveo
dAs peaux de premitremarque.
Assuranse d* grand rabbis.
PAtna. Ciraaes et LtuIe
I-

NESTOR FELIU
L excellent taillearavantageosmema
connu de touted la R6publiqus viont
do rouvrir son ateller Rue FMrou,
( Ru des Miracles ) M* 61,
Sa nombreuse eotemtle trouvers
comme toujours touts mlstihtien
our les travaux qul ul seroest os-

Chapellerle

ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapeller remarquabl*, avaa-
taeusement conna,fait savoir an pu-
bc one g6enral et a a ombreae
ellentleo qu'il vient do tranaMrer ea
FABRIGUE DE CHAPIAUI
(L*AicanmM MAmow DU LOyeat )
I D LA PLACE GWaRa LA
GRAND'RUK OU RD UCBK
No 149. SZ fwee de oIs P
Le nourvel -tabhaU men.t eM .
vert sona 1 nom do lIa fluwr e
1'Aindaiqu
II promet mls 1 ;prmpM tt4e
some teour. A


AGENCY SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6pubUque d'Haiti


Cordonnerie


Nouvd


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientble
le vient de recovoir. par dero
teau, une forte quantity de moa
dises et de fournitures do took
cheur et de touted beauty, iml
de France, d'Allemagne et deq
Unis.
Le public 616gant, curieox
bien chauaser, y trouvera leas
lea plus w et aux nuanai
plus vari los foros les pl1
*t lea plus appropri6es.
On o'a qu'A venir cheo G.B.
pour 6tre assure d'etre chaumd
vaut les meilleures lois du coalt
de la mode. Sp6cialitbs pour
Grand Stok de chaussures;
Peaux, cirages, formes, fonx.
et mat6riaux divers pour
rie. On trouvera tout ce qu'il hl
prix lea plus mod6r6s, A
LA CORDONNURIK NouvSl
143,GRAND'RUE 143,

Maison F. Brun*
195, GRBAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin
Ancien merbre de la soci*t6 ph
que des mattres tailleurs de Paris'
Vient de recevoir un grand
d'6toffes diagonal, casimir,
cheviots, cheviote pour _dl,
Recommande particulibrmOMI
clientele une belle collection de
pea de casimir, de gilets de
o1 do piqu6 de touted beauty.
SPtcIAULrrit DS COSTUMEs DS
-Coupes Franoaise. AnglailS1
ricaino de la dernibre pe@f
mSalon confectionna ausel d
TUMBS MIXTAIRms, HABITS
DOMAMN, TUNIQU-sABrITS
*to, de tous grade.

Franecico P
abruilsat ds Iha-

La MVata-ete a t-**




0-
KN wS -a
p ~pog -
4 o rt Mrt ry, FM MW.


Topique D. SERja
Pou Us Ckeaux
Gu6rison rapid de Boiterim
Places ancienuss, tcarts, Fo2
Entorses, Fluxions depoitrineo-
Pansement facile, rapid et d'
certain. Repousse du poil ansur4
DEPOT : Pharznacie
Rue Roux, No 108 ot Rue du
No 124.
PORT-Au-PRINCE ( HATI )

M' C. L. Ver
Taillour-Marohand
Donne avis A sa bionvaillante
tble quoe sa mason No.7, Rue TM
sibre eat toujours bien pourvue
vari6t6 d'6toffes de la hasta
veaut6 parisienae.
QUATk SUP MIXunM. CouPIR 64
AVAIL SOINMi. e CAUTION Prao
Pri g irs rd4wit I
LA


Extrait du TARIF G4e6ral, -


Cigarettes


I L I 1 I -L


- -r


X-.f.&16-ge~rt &]p46Cial,


111 6x. A x C: 3 0 111 *,*Z