<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00836
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 28, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00836

Full Text


TroiS@m eann6e, me 8153


Port-au-Prince, Haili


Vendredi, 28 Janvier 19tO


- -- -- --- -


AN BEMES
Ur Koorn..G. 2.00
port-am-Primes
Titois Mois...500
Ddpartesnests Um Mois G. 2.20
Tais oas M5. a 6.p)
Eramn~r. ...@33moms. a 6.00


(


alnen"t-aglor E OUOTIDIEN
JOUOTIDIEN


LE NUNICRO 15 CENTIMES

liSS mn wwnU riit- i -~unkon nl &ei,,)n
p-t;r iflti U
REDACTk)N-A DMINisTRKATI&)N
45, RUE ROUX(, .15.

Aarthur Isidore
ADmINISTIIATE.Ul


CWWECV m- rT Jo~ W Vm/a'Doo et la jejni nationality ? ,lte remir- th4matiquaesO, ce qui est pent-6tre une
C.RITI UE H IS TOIR E q ier z-vous doe I det'e do 1S,2 ? Avail- faute, ne Io croyez vous pat ?
-, o01 de hautes consi rationss politi 1ies Si l'on vouljit repro 'ir quslaUe
p3ur I ri.coanaitre ? 01 A ce moment, ch)se a votre vaite aemaembl- ce serait
A M. AUCUBTE MAGLOIR,. lentequa no is qavons, c'est que vou 6tio as-nou cipables de letter pour on peu trop de facility da-s vo4 dis-
S. ramaez encore vos mat riaux, VO maintenir nt tre in lbpandanc i ? La pro- gressioas, votre tendince & tout fair
Votre volume, monsieur, sur le documents grossisient, et avantxlong-bitS du Pi6sident nous a-t-elle frapp '? d river des lois sociologi(qes qui no
esmp6ramunt hiltien a d&cld4 do la na- temps vous y porterez vos rayona lami- et rapp -1-ez -vus que saa petit-fils sont pas bimn d'abirAe. jeuaqa'A present
tare de vos der.i6b *e 6tods. It est vrai neux qui nous convaincront. Au reste, I htmlta 4 de lui ce to vt ru? L- R6volution et que quelques uis combattent avec
que votre talent s'y eat trouvd confor- je crais d ) me tromper, si vous n'a-de 8' a-t-elle avor 6 et Ia rh4torique ardaur.
me t quo vous n avew qg'A vyous fira vez absolument dit cela, vans 1'av z bursoull e do sea tribans ne nous a 1I m'est difficile do fire aumune com-
une douce violence. S'il fallait disca'er laiss6 A entendre, ce qui revient an1 t-e.le fit souvent sourire ? HIorard RIl- paraisoi, mais j sais que vois poor-
et combattre voi opinions sir it d .- m6me, car voui avez ail1ire aux lec- .vire ne vous simblc t-i pas comime r#i z ressrmb'er no nbra I'aute arsd'ou-
trioe de Dasmnolias, on l'eat fait ov. tears intelligent qai trouvenit tAnt soit one marioanetoe aux mains dd son tre-Manche qui je ne cite pi-. O(a sou-
plaisir, rcoafort6 que I'on aerait par la peu forces votre conclasiou ( chipi re co sirl don't I1i fao ade tait jisuppor- haiterait soi m.ne d',.crire vos vo-
certitude qte coa iddes sur li acien e sur le vice original) sur Ii main mieItab-le.'? ar stophe, lui, vols 4ames, c'est 1, plui b 4l ioge qu'on
social vous ont amen6 naturellement des propri6tds appartenant aux colons. plat-il an moins, et troaver z-vou. en puttse fire do v)tre science. J'airm-
A notre histoire, et qae vos lives res- Ce vol, puisque vous I'appelez ainsis, on oavernemnot une aIinittraton,. raise, Monsieur, lk4s fire avec votre ta-
teront. gourtait changer de nom, si nous nous e ide a'tour de laqlle tour tour- lent, ej n v d p comli-
Je n'ai pas souvenance d'avoi rien fussions contents de les agrandir, do nait et en ve dqu tout so iat ? moat eni vous d6clirant que parmi ceux
lu de vous qui no soit marqud au coin lea embellir. Mais on n'en li pas ainsi. z-vous son despotism, et ce de note g6ration, vouas tes sremet
da pur bon sns. Et qaand par hasard, Ces plantatioas out ptic'itd, elles oat tisser d chateau fort rdnissin-i le n des plus distingo6s.
woos vous oabliez a dcrire quelques .t6 d6truites, et nous sommes iUncpa- qua int ravds par voauschez an su 'st F. LECOHPS.
Mg6res chroniques, je retroave encore bles de bien faira valor lei qte!qies- verai ? L'od.pendante haitieneW.est .LC
votre esphit, one absence do parli-pri ones que nous avoas en exploitation. el e qu'une t anslalio tie p Vo.lr~4 s,
qi ne nous abandoned point et qai Et surtout, Monsieur, c'est od vous selon d v mot duan am is ellgent et i rlg
t, si I'on peat dire ainsi, totes la avez raifon, notre dtat social n'e t dd, ni dd-,ouvez- ou pa ch ovc~ z la i tIl. ln-
puissance do votre m6thcde. Vos ne qau' I'abseneo de foyers et do families. his q .5'un. ..pi'oe oav oM [ ll M dei drwts I
ous saisis ez sea.ement pas de Part et cellas-ci sont A peini constitutes Ie ila nation pl-to ue cet eospit de--
de bien presenter les chooses jste, pr6sentement. Le fait d'avoir des en- 1 e dot npr6jugeons pa. R NMBIGXMW MTS
mais encore et toujoars, vo R savez rants n'importait guare A l'hltiea, it enon ,omme sut mOrt rS O O OGlQWiI
a'6tre pa partial. ce.qau i t a.sez rare avait ui pea partout, et no s'occ.pait avatde I'aopolr hmrmux, lt mort TOInt les
on cette Hai i, ou tout Ie monde a des nullement de ponvoir a lears sub; i- avant dei.aopeler h aoex, d OosbservatOire
Armes i forbir contre lradversaire de tances. Le nombre n'dtait done pas one sotin nts sur certains pf[tdonotr
domain. Voas, Montieur, voa sem- raiso3 d6terminante & mod4rer se ac- histoire, redoatant que'que mirage to SEEIlAIRE COLLEGE St-EARTIAL
blez no pis y prenire o arde. Voas couplements.Ses desceadants font com- "meo -r-" a e .
fates votre chemin, indiff6reot, sou- me lui qui n'avait jamais senti la d- moab qi et proJEDI 27 JANVIERl0 .
riant A vos pr6tend adversaires et noe cessitl do travailler, parce q,'il n'avait mot bibli M a ig r par votre J J
demandan qu'A lear montrer lear eor- pas de respoln abilit4s respeatab'es, .iin..artiali, qui est relative comme oute Saromitre midi 762 tmm6
ware, par trop faIhi quils vous d6ii- selon lui, et de famille dans le sens imparaliitd jl d.ir.i plt6t qu r vous187
assent lei O res. Cs qui an so ren- just du mot. Et toute la masse du p3ys abo rez dn. i.s Is.n do droit et do Temperature mnimao I8 7
tonre pa soavent, c'eat que voos peji- dtait engendrde misdrablement, et S ivait la justice. Ca, I'a .tra jour dan n dex 26,9
se nos idtes, Monsieuar; elles e soot dans uon paresse sdpagnitoe et hi-vvo article tout au soillcitait, vote Moyenne diurne de la temperature 21,8
n1 3i cootrebande, at ,os dorits soot doese quo vous avez su d6peiodra avec .dacation, vs tenda.nces a .vous pro- presq covert jasqu 2 h., Id-
Idoeprodufll-ndnoocer contre ane opini a g4nir le- C-el presque convert gasqu'l 2 h.,
herchesoduti tee; la ets vIrale o vos sd notos qui touchnt e cover et un meat ad aie. Vouns, l'av z pas fit, gerement nugeox le reste de l'aprs-midi
echerches ser les fhits de la nationali- sty'e prenan:. a t r h Pl S
Vha! one. Dos .rrur uv.t d6- Vo.re avantae, et an claou. d et vou0s eca av(z raiso. et covert de nouveau 1 9 h. Pluie an So .
Shai ienn. D rrure vet d- Vore avantag et en cea vo dif- Mai, Moieur, avz-vu .i rai-on W. A 6 h. 30 d maiin Arc-en-cel
coaler do votre systime critique, ma.s fdrez dea historien haitions, c'est d ap- maintain d'e mb a -s rA la foni t wnt vers la mtne here. Temperature base.
e sera parce quo I. syst6bes histori- porter au derni r moment A une idoe de sojetr dive. s don't I'aridi 6, la difti- Baroatre constant.
"qe et scientifaques no moat pas tou-, que 1'o! no soupc-nnait point des ar- IL6 dj tr'ftt?, I r.rt .e. .. n ce fob
tat qu'ils sont, exempts de falblessee, gam nts slides. Qai done s'ppouerait i c tre traits, I raret d Cmdo-es. Grace I an ciet favorable
St qre vonant do I'homme, its preonnent quo cette idde de famille qai et venau1 menis els renad nt pre~sqe im.po sibl4s? on a pa dkterminer les positons de. deau
telqae chose doe sa nature mobile et a'adjoindre a tant d'autres diun votre .' science historqe .- cotes. E voici les coordonoes ciles*
xt s rS p a ettexacte ai mliiau do tant d'altigues, deoe
Wpaitfaite. oeavre, se serait trov6e A Asi place, et ttesl l.eatan^o ...l tn....te' :
.'Votre calvre pread do ra'aplear; vois lilluminerait admirablement en y o- le..sot faiths? U esprit.coptique poru La noav,-le com6te.- Ascen-
f sur ei poit.t do I'achever, les dar- want mille aperu cach6s juqe.. rat, ou vous costattz une l i u- sio droice 21 heares 27 mia. 32 S. D-
eo pierces doe i6dlfce, ot coci Pour ma part, j'apprt6endais qu'elle be, no voir a'un simp'e accident, et clinaison austrate oo 5'
Wt pas one iams, vot tire poses no noisit A une ia heleo unit oat quo la se dire que I histoire eat fauss6e tou- ComAte de Halley. A;cension
I"e plus beas iableaux ressortent I march de votre sujet on fut ralentie. j uirs quand ole la'est point base ,or droite; 21 heures 8 min. 2 s. Diclinaisoa
y'. Vous nouo tirez des impasses, Mon des fdits histoiiques qui sont rares. Un bordale 80 40'.
Desaalines d6j& i'et plus oe yeoux sieur, soit par votre- docameatation ri- nez plus on moins long, un vorre d'oau Le diamAtre apparent de Is COmete de
Shros populaire don't tons leo actes, che t pr6cieuse, sot par le plan que renvered par mng irde sur one jape d6- Halley a double depais le r3 Janvier. Sa
bos o mauvais, ajoutaient a la R'oi- voos vous on 6tes tracd otque vous fai- cideat souvent dua ort d'an empire et dstanue a Ia Terre est actuellement de 5i1
re. Vous lui avez renda service. Vous tes ondoyant ot divers. d'anparti politiqae.Eti'historiencurioux millions dekilometres. Si vilesse de trans-
I'svez expliqu6, vou avez scruat6 A dis- C'oet une coavre do reconstitution do troaver un critdrium A sea dtm)ns- lation est de t117,o0 klomatres par heu-
tnce ses sentiments intimes, et vous historique etsociologiqueque vos 6tudes trations va tres loin puiser deos preuves. re, cellede la Terre 6tant de o107,ooo
ofui lavez rendu sinon plus grand, d'histoire, et rion no me dit, Monsieur L'esprit hiumin, Monsieur, a soif de ki!o:nares par here.
Mais c)mbien vrai dans son r6We de mais j3 axis ot je devise que la parties r6glas et de lois. 11 v-ut qui tell cho- J SCHIAER.
prdateor barbare de jeaune nation in- mer Soalouque sonr colossal. Jamais se soit pare qu'il la soahaito ainsi. A 'Hotel-Bellevue
SnUsciente. Cola n'est pas poor lai d6- ls piqudusnms n'aura 4t6 plus foui'ld, Son orgueit no lui permit pas d'attti-
P ir, car entire noua, l'opinion p-t- plus ommeaot6, et si l'ombre pale de beer A des causes obscures ce qu'il no Notre pronostic n'a pas dti ddmenti re-
quo, n'6tait ?as son faible, ot corn- 'Empereur aurvit & vos pages, ce sera b'explique point. Nous sommes come lativement au succes que nous augurions
r atre, it saasseyait desous, parcel poar qu'on ddplore ce fasesto r6gue, dans anvaste labyrinthede:ouvert ldont pour la soir6e cindmaTographique d'hier.
le records no hantait pas n mon &me m passions effedendo, et son pour en nous distinguons certaines avenues a la Les admirable vues de 1'impresrio J.
a64icier fatal de ma frres. Vous fair ise tNm u edmsooaeqaovous ne ren- lueur de quelqaesa clairs qui nous B. Gomez ont t6 applaudies chaleureuse-
Wieax fait eacore, Monsieur, vous costrnerz q- dans le long gouverne- aveaglent davantage. meant par on public. usbi nombreux que
*lvez, i voas noe 'aves fait, voas y meat de Boyer. Je doute quoe vous en soyez IA, au choisi. Qu 'nt aux vues synchronasdes,leur
verz,que notre dtat social, catte Qj'allez vous en dire, Monsieur ? que contraire des autres auteurs, vous av*z accueil a touch an d6lite : les Cloches
ntaliti don't tons a. sarproennet A poenez-vous de ca yst6me politique, pas alopt6 one route inconnue et des pro- de Cornevilles, 'es Sda al, vient directemest du ca- parfait 6vidomment, mais combien c6des nouv.aux. Vous avez va les pro-' ht d'un eflet sarprenant.
de la fa)n d'6tre, doe la struc- meilleur A quelqaes astres conous de gis doe la civilisation on tone pays, ses[ Qiant A la piece synchronisde So'e
cd c premier Chef. Si vous n'avez tous ? Qael d6faut principal avait lois, sea nuances; vans av 2 fait la mio s, biec quae bis6e par le public et ex-
Sque son idaaffiace, l'a con- l'homme ? Qi als efofrts g6niaux avait- part der illieax, et ves conclusions pose deax fois par le projectionniste, elle
a neoi fIate coes chute vio* il montrde pour constiter d6flnitive- sent absolves, comme des vdrit6s ma- I tint tout le monde sous le charge. L'illu-


UUa r~ u I


I II ,







sloe de la vie fot vrsiment complete, car,
an m-me temps que 'action se dd6oulai
sor la toile, miss en re'ief par uoe lum-ere
des plus intenses, Ia vsoa puiss-ate du gra-
mophone,-- sys aee pompe a air toam
prime, s*dlevait dans I'air, claire et ex-
pesive, dcoutice avec un s eu i' ement
omanqod de toUm par It foule select qui pa-
raissait, a ce moment, n avoir qu'uue Ame.
GrAce A la representation d'hier, le pu-
b!ic port-au-priocien a enfin fait connais-
sance avec le a synchonisme v tel que les
efforts de la science ont cherchd A le rd li
sar : la concordance entire les gestes et la
parole a d d obteouede cn irreprochab'e.
Use nou 7elle s ance esc annoaoce pcur
dimanche prcchain, qui promet d ret ca
core plus brillante. A demain les details.
Haiti A Wash ngton
Do Wasbingim Feemasn, n dua s5 an.
Tier 1909.
A uns diner donid rdcemment par le
President et Mme Taft en I houneur do
Corps diplomatiqu*, les scales persoanes
de couleur prdseues dtaieat le Mims're
Haitien et Mme H. P. uldus S.nnon. Moe
Sannon portait. une robs mode frartise
de chiffon b!eu clAir sur ceipes de Chine
avec passementerie en argent et dorde.
Mr et Mme Sionoa soot invariablemenm
invites A tous les diners et receptions ot-
ficiels a la Maison Blanche, o6 la presence
des membres du Corps dip'omatique est
de rigueur et ils serons tonicurs regus avec
grande cordialiit.
LUn rapi6oement
De o orpwma?*
Ce te semaiie, on a constatu as progres
nouveau dans l'art do macon hAtien.
Le poor en m -ounerie site i I'angle
des rues F&rou et du R tservoir, men t'cs
de s'effoodrer, cu p a 6t s'dant effoodi4
just au milieu, la Commune I'a ait rapid-
car, en y fourrant quelqjes b-iques, recon
vertes d'une couche de poussiare.
Cette reparation peu:-. re t e6sconomi-
que. ties exp6ddtive, mais a-t-on penas aux
malheurs qu'on prepare sun cavaliers etamx
voitu es qui p ssent de ce c6 d ?
S'est-on souvenu que c'est la ade at-
tc'e de la ville qu des e.t le mp de
Mars, Turg-au, Bois Verns, P*u de Cho e
c-c ? que c est ta route da Padstd:tt port
a'ler i 1 Eglise ?
&a a Libort a
Cet avlio de gu-rre patti d'maoche est
rentrd hicr A 4 neures et demie, sapts as
voyage au course duquel il a viasl les
ports des Gonaivws, C2ap-laitien et Fort-
Liberti.
Nom nation milPalre.
Le General Glim'ad a did insasild mwdi,
A la tIe de i'arrondis ement du Cap-Hai-
tien par le General S. Marius, Secrd airt
d'Eat de la Gatre.
On Ann"veraire
Asjourd'hai 28 Inuvier,it y a a aso que
la Rdpubliqae deCubaa tEd imugagre d wi
son nouvesu gouvernemeat.o
Nous prdsenton; A cette occasion Bos
meilleuie felicitations an Repris:ntmnt de
cete rdpub iqre parmijonus.
On dem~4w^ea
A scheter des lives d'auteurs ha'tiets et
principalement :
'Ere Nouvelle, par Atguite Mg'eore
L'Errear Rivolutionnaire e
L'Affaire Luders par SAlos Mnes
S6na par Fernand Habbcn
S'adresser au Matin.
Cor.sell Communal de J.cml
Lundi dernier a eu licu l'installation du
nouveau Conseil Communal. M P. Brif-
fault a 6:6 elu Migistrat, Ernest Voyerd e
Jules N.co!as, xer et ae supplinants.
Cab' net Preaidentiel
M. O.min Cham, ancien directear de las
doaae, a ditd nommu chef du cabinet per-
t:cu ier d. S IE le President de la Repu-
blhq ae et non secidtaire du coaseil, co:n-
me nous l'avons annooc6 h'er par erreur.
La Banque et 1'Etat
On annonce le prochain depart de M.
Marcelin Jocelyr, secretaire du conseil des
Secretaires d'E'at, qui se rend A Paris ac-
compagne d'autres d6!eguds aux fins de
discater avec le si.ge social de la Banque
Nationale,la question de la reprise des rap-
poits entire (ette institution de caddit et
j|tat haitien. I


N6orologie
Les fu ifr.illes de Madame JuLia FPury,
nde Nisballe M igeoan aaroot lies cet aptsa-
midi. Maison motUasire : Ra- du Centre,
No. $7. L'ofce fu ib:e-sera c4ldbrd a la
Cathedral.
Assistance' M6dioale
Nous avons I'honoeur d'ieformer le'pa-
blic que, A partir du xer Fdvrier prochain,
nous ouvroos our ce:te place, rue PFoau,
a 0 102. one assistance medico-ch rurgi-
cale.
L'E ab'issement, confortablement instal-
16 et prossddant ui still a e moderre et
comp'ct, s'cc:upera de madeciae et de chi-
ru g-e en gtodral et done fj;on spEciale :
de maladies des femme*, des enfants, des
voles respiratooires, do coeur, de r'appareil
dige;fif, de la pe'u.
Un rer'i:e par:imulier par'e; affec-ions
des voles gmni:o-urinaires assurera aum ma-
lades ua traitement promp et sar.
L'Etab!isFement sera pourvuc g element
d'un service de chi-u-gle deo'aire et d'd-
lectrothfrapie raisoane.
En cas de ndcessite, pour leur taaitement
ou operation, des chambres seront miss A
la disposition des malades de la Capitale et
des autres vitles de la Rpub'lique.
Consults-ions et operations gratuites
paur les indigents.
Port-aa-Puince, !e 25 janvier 191a.
Dr ANOUA'., Dr BjuctHER.t, D: AUG.
TECHAUD.
Maisoa & vendre
Coast u;. i3un cente.- Appanrements
confortables.-A Bjlosse.
Pour les conditions, s'adresser so Matiu.
Tribune du MATIN
Nos DoUANEs
L'autre jour je fit rencoatre avec ua
ami, que je n'mviis ps vu de;uis asses
loug emps, maus que .je revois toujours
avec le plus grand plasir.
Eh bien I te dit-i', lisez-vous jles ar-
ticles de Mexile sar nos douses ?
Oui, rdpondis-je.
Qu'en peasez-vous ? ou plu 6t je voudrais
avoir vote profession de foi sur cet:e
question d'in e6. gda6ral, hdsi etex vous i
me rdpondre ?
Des articles deMexile j'en rense le
p'us grind b'en : tou- ce q 'il dcrit et
vrai. Cc sent des choses vrcues cc Meai'e
parle en connaissance de c'use It les a
vdcu-s ?u P.-tit-GA've, A Jiremie, au Per -
au-Prince, sut Gonaives Ii a done acquis
i'expd ierce a cessaire pour bien traer
ces questions.
Pour ma part, j- crois cue les douaces
doivent icre sdrieusemen' cornt'6des e. sor-
veillies ; que ce con ,61le doit re abso-
lu et effectif ; qu'il serait u ile et urgent
d'essayer on setv:ce d Inspectio qua an-
rait po'r mission kpdcitte de prendie pos-
session des manif ses de board, et de les
fare dresser aussiA6t I'arrivde de chaqse
ba eau dans chique ville ; qu'an bateau de
i'Eat appe 6 A ce service d i spection, irait
avcc un Iispectear, la p'us solvent poui-
ble. ei A I i uprovis c visitor les ports on-
verts.
le c'ois qu ? les Interp,' es jurds sont
dans la qu stion douansire lea premiers
agents do fisc appe'ks A coccourir a main-
tenir la rudgalanit dans les douines ; que
la suppression des bordereaux approxima-
tifs pour les articles non pdrimbles, farms-
ra la po-e A beaucoup dabas. Je crsos
qu'on doit penmer A rgtemeoner les colis
postal, et i remaner le tarif actual en
ce qui corcerne psrticua'eremetr tea taxes
A appiqcer auZ tissus nouveau merceri-
a6s qui soot entt6s dans le pays apis laI
confection da taf en vigueur'; que I'u-
nification des takes pour ces articles s'im-
pose. sfi de mettle fioa ax discussions
quo.idicmnes qua oat lieu eitre commer-
aunts 0: donaniers, ce quai deviterait Une
p.rse de temps anx uas et aax autres ;
,1 serait ptef.rab'e, croyons-uncus, de choi-
sir les taxes moyenues. en pregnant la pro-
vornioa, entire la plus forte tanc et la plas
faible.
Par exemple sur les articles qui suivent :
Coutesux, Drills, Coaverturet de lits,
chausssettes, tiius poor robes, etc... et
tant d'autres encore qu: i'on pourrait si-
gnaler et qua fourmillent dans le tarif
Cette revision du tarif me trait lea cho-
ses au point e boucherait* tous lea trous...
I Je crois que les dosamirs doivent itre


mieun ritribues et qu'aussi its doivent b'eu
connaltre leur mktier ; que le douanief
doit avoir constamment sous les yenx les
denu grads int6r6is em regard, I intwt du
commerce, I'in 6drt de 1 Eat cue ma con-
duite correct facilite la tache d. Gouver-
nement, poor Is ma-che reguliere des ser-
vices pub'.ics.
Je crois que chiqoe douonier est juge par
le pays avant mome qu'di ait lais ma
fooctioo, et qu'apres ce jugement on (st
bien fit sor te b3n on mauvais renon de
chicu i ; qu'ea doune on occupe an posted
de toute confiance, et que premier rece-
veur de; fonds de 1 E,'a, on a pour de-
voir de ne jamais fullir A I'honneur.
N3us nous sdpataaes, nou prome.tanst
de no-is revoir, et d'en causer encore.
C. LIONARD


Tribune dul" Matin "



Author des Eleclions
DU 10 JANV.ER 1910

R6p ique A Mr A.p Chalmant.
Dans un libelle infecticur, in'iu'6 *Mee-
ting I'ectoral ra"u dans Ie iournal L'a-
JsUie du 12 d couran,, 6e annee, no0
201,- Mr A. Charaant, le pseulo-avocat
publicist, done lib-e carriere a son es-
prit de malfaisance social, distribae-!es
invectives A tort et A ravers, non seule-
ment A mon hunb' pesione. mais en-
core A des hom.mes polaiques plus en vue
quo moi, ct Gait o dmeneantr Is theories
les plus dis-olvantes quaint 'aveuir po'i-
tique deo unce alheareux Pays.
Bie quoe son fanmeuxs meeting p 'ait
Co6 qa'ane p re comadie, on mieax use
farce mal jo noud, s ca analyseroas cc-
pendant les panic; stillantes, afi de ded-
trunre certaints sa'omnins inepres et cer*
tains germes d- disigrdgation so:iA'e qu'iL
y a deposes comme A plaisir.
Le sectarisme.e;t pourtant si violent dans
certain clan bien connu, us l ou a vu n(ire
la le:ure de lieonuyease diatribe A sa duae,
A uwen jee-fille, A des dmi verges ( ? ), et
tougc d'co ter cete lecture come celle
de la dernikre page de la nouvelle Bb'e!..
La pi6ee,-( c'etI le meeting que )e veux
dire), a did reprdsentde It Dimanche 9
anvier courant 4 hefres de l'ap h q-mii.
L sal e ade, Pas Perdus ds P4lais de
Justice dait pleine d'uoe chrma te assis-
tance ct sa d'une troup de claquears or-
ganisce pour la circoniance. An lever du
rideae, on admie Barnum dans sa nou-
vAlle at recent ique exhabiion d'acrear,
veMat do chauaser le brodequinu des grands
Jours Oet qui, avec de g-aods gestes comi-
qs q0u'il voudrait readre eloqueots, avct
e grands clats de voix. la bouch* pleie
de tirades creuwe e! vid:s de sens, s'epoise
en efforts impulssans pour d lectriser un au-
ditoire uependant sympathique parce que
hhitemeut compose...
Dins au coup-'aoil nrapide, voyans les
diverres parties de cette farce grossiee :
D'abord le psedo-orateur parole des 61ec-
tions de juin 1902 et veut tronver dans la
begarre qui ueat heo A cette 6poqje an ar-
gument accablaot poor coous qui avons adt
les trioa.phateurs. A hs us priambole
nasgenz cc obicur,comte toutrcc que pro
dait re'spita tor uex de Mr Chirmant,l'o-
ratear-coaaedi'n f avaieat triomph6 aux MlecCiaUs Idgisi ives
de Juian-Joillet 1902, parce que jasq u'lA
cette here, apr6s plus de sept anodes, il a
peut se consoler d'ane dftae si oEcraate...
Mr Charmaut sait micux qae peasosae que
1'dchaffourde de juin 1902 cot poor cause
directed les fraudes scandaleuses de coat qui
formaicnt ce qu'oa appeluit alors les grows.
pes fuhronns4 et dout un des leaders itait
Mr Charmant ld;-mneme. Qoand il dat que
ses compd i eurs.l'avaient ecare de l'urne
A cups de carabine dans la nuit do 30 jaim
1902, il sait mentir sciemment, sachamt
qoe la loyaure de ces compdtsieurs-l. avait
permis am: groopes fusionaes d'obieoir la
majoratd poor l'dlec' ion du President da Bu-
reau, et qu A la reprise dus Elections, le Ij
jalelet suivant, noms n'avons triimphd des
funionues que par are majority de 67 vols
poor la Padsiience da Bureau qui ichat A
noire candidate, Me B. Brossard, avec 4o6


voix coatre 339 ob0em piTr Mr P.
leur caod dat, qui fat vice Presile"g
chitres odisent asse quake les lect
Jain Joillet 1902 fa-eMt librs a Jsac
tout ca, s'il yeat bikrre A an
doond, 'dtaiit be le People qui,
nd em deux gropes, so prdcipitait r l
People. Mais ne voyez-vous pas qu ocmt
reogaine est uas4et quil est inr.tUe ty
venir ?...
M' Charmint dit encore : Pd
plus de iresse ans, Messieurs, cetstmi.
tenon ( Ie sufrage universe ) n'a en
la nation que la plus grossiere et lalphi
honteose superchene politique ; elle is'
6:6 qu'un ridicule strlsacre, qu'uoe rgM.
de du systAme reprdsentatif ; je devrais dim
une fautas agorie destinle A tromper a h
fois le people et la civilisition. i Do,
d a,6s Mr Charmaunt les elections d'hi
sene's soot l expression sincere du fSa.
ge universal, parce que, sans doutes it a
a pris en main la direc ion. Pourtutsa
dbclarv-t-i! pas lai-m6me qu'il a da4 e'
depa 6 de Jacmel en i89o?Alors ce:.te jil
tion, comprise dins st pdriode de Veatn
ans, n'a etc aussi qu'ane f'u'as nagoieI
Qo'est-ce A di e ? C: que c'est que d4 st
payer de mots t
Plus loia, it sd'66vs cotre I in//ueaw ef.
ficille dans les 6 e:tins et a prop.; da S.
nat voici ce qu'd dit : Ea effe', enccqu
concerre l'Eidcutif, je suis d'opinioi quH
prence position d&s maintenant au Sinat;
c'e .t--dire qu'il s'y assure une b)nnoe m-
joritd sur le d6vo6uent de laqaelle ilpent
et doit comp'er en toai etat de c ue."
Ec encore : Si Ion ve.nt consi &.
qu'il-( M nsiear le Prdsideat de la lRp .
blique ) "' ne comp.e gu2re au S nat q,' a
nombre infiaiment resireint de parita,
partisans sur le ddvounentc de ;q-els sekl
il pent computer poor secoider les puutii-
ques efforts do son G uvernem ni ; sil'om
veut envisager de binue fAi touwesc-spuai
santes consilira jo2is pj itisu s, on coa.
prendra facilement que le Pouvoir Eset6
tif s'il vt w sassurer d'une ma:oriUl (sic)
auoSinat ( soulignas par nous ) ne saiur
se disintdresser des elections sdnatorialesk
mois d avril prochain d autant mains qu
les far!rs ldus serono appel6s a piar:ii
aux 61ectioas presidentiel'c d: 1915'
Ne't-ce ps pricoiaser 'influnc: ofici
dins la formation de la Iepr sen a ios
tionale ? Et puia, le mandjt i-nitor;a, ti
dfit aux prop3r.ions d'uae amit6 person,
ne'le et d'ua devou non piv1 pogt k
Chef de E at, n'a plus au Iegard & i
Charmant, I'ampleur et le ctracte e ptn"i
tique que lai done le blen de la Ilioa'
envisagd avant lout. Oa quel misdr;k
digorneur, qacl dfg 6 ant histtioa est
Antoine A'cius Charmaot...
Se targusnt d'une importance extra"
dinaire, d'une popelaritd fibu euie. *
Charmant s'dcrie : '" Es-:e Ia fan e tM
(sic) si ma'grd ses vaines ddclaratioNs P
vai 6tre ea deaain President die I'at
bide primaire 6lectogale de Jacm.-l, co
seller communal, premier dleciter d .
rondissement et celui des comma; es
Muigo:, des C6:es-de-fer. de Sitluta
peut-Otre aussi de celle de BAinet ? st
la fiae A moi ( sic ) s le people. Asy
p!us de confiance ca moi qu'en Mr A
andre, sanctionne dejt le choiz q "ijdi
des dousze iec-ears triomphinti dam
elections de deatia ? Bst-ce la f hte
i mmo, je ms le d4.!nde, *i, sytint
re que je prenais on main la direcdti
dlections,- abstraction (aite
de 1oflo- ace oficiel'e con're h
protestais d'alllow,- ( g, c'est
ter de la pounde au yeuz )" I'
par la senie pu'ssace de mo
morn e subkerniser le Berrov
Vian I Voil le grand mot
nous sommes c)rmmin palv6risd
coup formdable I .. A ce propo
ferons feroia remaquer quassi leks
fims ex.ise, ce u'est quo dams I'
tios d6:iaote de Mr Ch rmant ;i
mime qa'il aurait quelquechosequi 5
lat l Berroeetlmo, que Mr C
noas permette de Iut demander s'ik
moins honorable que le Mdrisidd isj t
la macabre cdrdmonie du 20
1909 a dtd la oern re manitfestatioa
Mr Ch.rmaot parle de subattern.l
groups. Mais il n y fast pas 4tteati
Mr Charmant a subal dm s jd c
( qu'il I'avouC done),- ce soot d
qu il a groups aitoa" de ii, qui ,
unis A li rim quo itr p o ireo
tous cmx eIA qi al ot ud la I






r --


So miens qui lui olnt p-t6 le; opaules I"x' C n 4--tCgrZt]ap1'e
piut le faite monter I Et, coiimm iI les a 'l-: "xa
ompis hier; it les trompera e score &.R*pr naton p6 T
own I Cc soot cCuI-l qui, avc u: ount tprpuaft!on i 8p o'a:e
fas ut roontstlucu congtomirat oi es-
arent de f re b oc les ilkmenis les p us pAu
rv le plus hil 6cgen-_s. Aussi L' C0. BUYER GUIOL deo; Eats-Unoi
cosm itse les ite, cen-*I, qui Dinanche 30 Janvler 1910
eraient Salet A des chins 0dP'Cf a 7 heroes
n le j'ug, acme sous cclni de Mr Chir- de 5 a1 7 heares
ba, pourvu qoailsnous cimbsuien Ifit doi a t le programe sera pub i6 demai .
Aisle douze lecteanrs d arrondi segment, 21 DES PLACE
ds dix conseil'ers commuaasx, il prenJ Etre Graade6 personnes G. 1
Smain Ia dircc-icn dcs 6tections,- coM- fats .50
Ss'il et&it invest. par on re salt quel .
&wit di in. d'une prtpo:erce indiscota- CeGot ure o.caqion spdciale po'jr per
e... Si celA nes pas !, ibtieroiser se sMetIe aux entantsa et aux peraonn's
sis, on ne s'y recornalirait prs. I.... q Fl wee event pai sortir le soir d'tap
Mais passous. Pour fire imp eision sur tprdcier lea spl-adildes vuas de la Corm-
- sudit U, Mr C-armut tnuzrr e toUs P *gnie.
Ia bienf-its qauil a jadts prodigies a
It remaeJa"ml, a'ors quil] /t.t Dpet. .
IA listsc eest lorg'ie et edifi Ie tLe 'out
Srdsume, A part le tuineux contract d 6-
duiuge 6'ectrique dont i0 fat conceision-
aire et le seul bincfici.He, A d-s alloca-
dtos portces note Badget de d6perises. LO *is a Prins Willem IllI venant
LA est pour Mr Charmant I' d6al politique. des ports du Sud et de St-Marc sera
v'Elat Providence .rtptisen e pour lui ici probablement samedi martin et par-
k conception la ilus 6ikeve do Pou- tira dimauc hea 1 houre d& I'aprbs-
voir dkmocratique, la qui-tes:ence d s midi pour Pdtit-GoAve et New-York.
.incipe; du Gouvernement des Peuples. Port-au-Prince, le 28 Janvier 1910.
Mais ou it rope le boa public. c es'AG AuRijn T, Ane.
aand il on :. de dire que (cu c:s bien- AUG. AHRENDTS, Agent
its ont pour au cur, et stul atuear, lei
PrEsident Hippo'y e d>nt la ympathi- et
la benveillince power Jicmel etai-ut
rpaudes, et pour cause E, dans tons ces
votes de contracts, d allcalions, d: .ub/en- L al
tions et au re;, qu:nd Mr Chatmint y pre- -
mait part. ce n'etait jamaKs que dirs nn' Le vapeur 1 Sania part ce soir d
bu de spiculavion rclit'q e. qucelqucfois 6 haures pour Kingston, Colon, Port-
pecu iiaire, er tcujours dins 'e des cin de IAmon et New-Yotk pregnant la mall
s'en p ior a l'ocasio i poir fire d la fret et passagers.
trclime ou du chantage.
R'. D LPHE ALE ANDRE *


- A ruivre)


..... ---La malle pour I'Etranger (via Kings-
P. opri6 6 & vendre ton) par le vapeur a Sarnia a ferwe-
ra a post ce soir & 5 houres pro-
D ns les h;u eurs de L-lue. proprie 6 clsee.
sue, gand supe-fice. S adresser en nos Port-au-Prince, 28 Janvier 1910.
br mux. F. HERRMANN & C"
6tel Bellevue-
Le mieux site, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.--
Caisine renoainmAs.- Vii snr la mer. F
AcGE


IJotel Morch
Cin6ma Boyar G3io'.
Dimanche 30 Janvier 1910
A 8 heures tres pr4cises du soir
PROG RAMME
PRBMI&RE PARTIES
I.- Li Revanch: do Commandin (D amne)
2.-PArcs dans Pat'i ( Sceacs pittoresques )
3.-Service de ncit ( CoR-nin )
4.-La Cava'erie I ahenne ( R-demand6 )I
Les Centaures ( Sc6ne militaire )
5.-DAn!e de papiilons par Mtae Sylvia
ETRr'ACTE 15 MINUTES
I.-Williams le b-sconnier ( Drame )
2. Le miroir merveilleux ( Ferie)
3.-Chansonnet e illuatree ( chant pat
M. Boyer
4.- Maqi6res et Cou omes en Anstralie
( Sc nique )
5. Un oncle par marriage ( Comiqu! )
ETRa'ACTs 15 MumxUTrs
I.- Danse Serpentine Mie Sy!via 4
a.-- Revanche de race ( Drame )
3.- VWes espagooles our cartes postales
(Sce&nets panoramiques)
4.- Le circuit de Dieppe ( tedemapdi).
Peudant les IntermiJes Mr Morch chan-
tM g Le Lac a de N edermeyer etl fear 1
So foe aRomamc anglalise de Ciro Pinsulti.
PRIX DES PLACES
RIservtes A G. 3. 1I HO.el Morch I
Entree gtrv&aie 2.oo.- Enfants I oo
Cares de families ( 3 personnel) 5 g.u-des
en vente A l'h6:el Morch et ch z Monsieur I
Charles Peval en face de la Poste.
AVIS
Les dispositions vont 6tre rises pour 1
adi-etire voitares et buggys A Entrec du
Chimp-de Mirs en paynt urie gourde.
Prire aux spectateu s de conserver leur
ante A l'intrieur pour Ie contr6le.


- -AL %- A .


Ferrari Cernicchiaro &Co

Horloge rie, Bijouterie, Joaillerie
168, GRAND RUE, 108
Ancienne Maison D. Ferrari
Par le dernier steamer francais sont ar ivs des articles' do toute beant6
.poor toou les g Ots et poor loutee les bourses : BIJOUX. SAUTOIRS. BA-
Guns. BoUCLK8 D'Onsi1..ts4. CIuAINs- POUR MONTRaE. etc.
ALLIANCES SUR COMMAND
INSTALLATION MODERN E
REPARATION de glac*s qul sont remises absolument A neuf; ainsi quo
des tableaux artistiques.
Achat de vieil or et vicil argent
La maison garantit les marchanlises qu'elle livre ainsi quo leos rparations.
ARTICLES DE LUXE pour lea principaux Av6nements doe 1 vie mon-
daine.
II imi T, I I I L I I I v ...


American


Bar


&
ICE-CREAM PARLOR
PLACE GEFFRARD A c6t dleo la PHARMACIES W. BUClH
Sandwlchs A 30 eta. toute la journee, servis immediatement.
Cr6me A la Glace A partir de 3 hours aprs rmidi.
B'7re Ala pression et bouteilles bien frapp6es
Avendre & l'american Bar:
MACHINES A ECRIRE Oliver Standard visible or P- 75, ddjA vendu
2 douz. en bait mois.
U S. ARMY KIIAKY, Ingerso:1 montr,&s en bolte pour bureau on table
de nuit, boutous pour chemises et in inches, faucols, G. 10, la douz.,
bretelles ( President suspenders ) (, 5,. la paire, padjamnas, Colgate's
shaving stick, note-books, Waterman s plumes A r4seavoire, collection su-
rbe de or P. 2 50 A or P. 8. Crayons ai tservoir, dernibre nouveaut6
5. Encre spciale pour ces plumes ct crayons. Cigires et cigarettes.
Vin de Moselle. ar verre : G. o.So.


SINCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6publique d'tHaiti


Extrait du


TARIFF


Tabacs Scaferlati


G6n~ral, -


GOURDES


LEVANT SUPLRIiUR (dit tabac d'Egypte) la Bolte de
50 grammes
LxVANT ORDINAIRE paper violet lissa, le paquet
de 50 grammes
MARTLAM paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPERIUUR paper bleu le paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vort le paquot de 50 gram-
mes
CAPORAL ODINAIR3 paper pate brune le paquet
do 40 grammes
TA"AC A PRISBU, Virginie hant goat, paper jan-
noe, le paquet de 100 grammes
P~ODRU suPwmnua, papier blonu le paquet do
100 grammes
POVUD omwiam, paperr bran, le paquet de 100
grammes
ABAC A Mo Am roles Menas fil4 le paquet do
100 grmmes


1.25

0.90
0.70

0.70

0.75

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50


Janvier


1910.


Cigarettes GOURDES

NINAS re paquet de 20 1.20
do le paquet de 10 0.60
CH&SSEUR le paquet doe 20 0.90
IONGROISES en levant superieur Le Bondon de
** 20 cigarettes 1.20
do en caporal supgrieur paper rose, le
paquet de 20 0.85
do en Maryland le paquet de 20 0.85
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20 0.65
ELEGANTs oen Levant ordinaire le Bondon de 20 0.05
do en caporal supdrieur paper rose, le
Bondon de 20 0.70
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20 0.70
do en caporal ordinaire paper bleu les
Bondon de 20 0


FRA CAISES en caporal suporieur paper rose le
paquet de o0
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu sle
Bondon de 20
Rouvims on Maiyland et caporal sup6rieur le
portefeuilles de 20
do en caporal doux la bolted do 10
do on caporal ordinaire sle portefoeuille
de d 10
do Ia bolte de 10


0.00
0.00
0.45
0.75
0.40
0.60
0.30


J. LAVILLE.


- -- 3 X- -- .


,--. -


X.Ag.PA.ez:Lt wpeclall


I






8 ANS


DE SUccEk


Topique D. SERIES
Pou lea hetvaux
Godrison rapid de Boiterles, des
Places anciennss, Ecarts, Foulures,
Entorses, Fluxions de poitrine,ate,etc.
Pansement facile, rapide et d'un effet
certain. Repous-e du poll assure.
DEPOT: Pharmacie Moderne
Rue Roux, No 108 et Rue du People,
N* 124.
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemenD
connu de touted la R6publique vient
do rouvrir son atelier Rue Fdrou,
( Ru de Miracles ) No 61.
Sa nombreuse clientele trouvera
comma toujours toute satisfaction
pour les travaux qui lil soront con-


A LtLCSANCE
QORDOINN2RIZ.
-g ---
42, Rue des ProFts-Forrs
CAUSSURis NM Dk6I'6,POUR LA.& VaTB
Promptitude et soin aux eeomman-
des tant ici qa'eu province.
Chanasures do Dame forms et tra-
vail tonjours tout ce qu'il y a do plus
oauveaux.
Former amnricaine et franqaise pour
Messieurs ; 16gantes et commodes.
Pour lea infants le plus lalse.
Travail soUdle exout& avon
deo peau de promltre1marque.
Assurance do grand rabais.
Patms. Cragoma t Lit6!doe

Chapellerie
ACCOUREZ :CHLZ

JAIME TESTAR
Le cbapelier remarquable, avan-
tageusement conni,fait savoir au pu-
blic en gtnoral **t A sa nombreuse
clientele qu'il vient de transf6rer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIxuNE MASON DU LOUVRE )
I DI LA PLACE GrCEPIARD A LA
GRAND'RUE OUL REPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le 'iouvel 6tablissemeut eat ou-
vert sous le nom de la flour de
l'A.m4rique
II promet soia et prcmptitude
comme tonujours.

iJ.V. LEBLANC
188, GRAND-RUE
Confection et reparation
SELLES et HARNAIS en tons genres


Sacs vides!..


Sacs videos!


00


Entrepot G6n6ral des Grandes fabriques
DE CALCUTTA (INDB) DUNKERQUE (FRKNCE) ET DUNI)EE (ANGLgETRREI
SACS sp6ciaux pour Caf6s tri6s
Caf6s ordinaires
Cacaos 0
Los Types Courants constamment on Stock par balls de 400 sacs.
Depuis 18 centimes or jusqu'& 28 centimes or
Pour grandeur r4golibres 65x110 centim6tres et 70x110 centiUmtros.
Poids do 1 314 lives jusqu'A 3 livres.
Bacs sur modules et asr types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons meusuelles francs port de d6barquement
et si on Ie dsilre, Droits pays.

50.000 Sacs de l'Inde

Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exoeptionellement avantageux
S'adresser & Jules Laville
AGENT ET DEiPOSITAIRE GiNIgRAL
V3, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.


Entreprise


D'EAUX GAZEUSES


Fondee en 1899


21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTS AMPOULES MIDICAMENTEUSES STERI-
LIUSES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a M6t soigneusement capt6e au large.
au del& de i'lle de la Gonave. Nous faisons remarquer au Corps medical
l'observation judicieuse que foot les laboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable doit Ctre de fabrication r6cente pour avoir toutes ssm pro-
priMt6s th6rapeutiqus. De nombreuses attestations nous permettent de certifier que
no* products out doan6 tons les rdsoltats esper6s.
SpfCialit6: Serum nevrosth6nique.
Ce S6rum r4gularise leo 6chaoges nutritifs, il a t6 employ avpc uac.
cgs dan. la nurasthdnie. la tuberculose, etc.
Pour lea employs SURTOUT de la P. C. S. travaillant sur la ligne de Bi-
, zoton-L6ogane.


" NOUVEAU TRAITEIMENT
AFFECTIONS
r 1,,GORGE

LAR* .YNX


... t ..-1 -


,e'c j..,
4
S


Toux
nchites


J-a rar ng tc ss rngines
-~Ernphys~me, Asthme
Plahtisie piulmonare..I


~aE EM~LL8. c(pisuts arar jour.
Pr F's RRIAL, 39. Doui' Eammamma, ta


I I i I -


stfRAMMT~aL Coups
uoiew*t. IatUxIowos?
Pobfth u 1


D. Romulus
38, Gramnrw, 38
Sirops sup6riears, et de trbs t.
nes I queurs,qui ne Ie dentt eadn
aux prodoit' exotiques. Remomnim
nous par du boo rhum tAccouron sw
en foule chez i honn6te et conadsse
cieux. "
D. Romulus, Grand'rue, halle Io
38, non loin de la gare du NKl
Distillatour -liqnorise, Industriel,)
a obtenu une M6daille d'argent &
position universelle de Saint LI h
(Etats-Unis d'Ambrique) en 1901.,
une autre A l'exposition de Jameslo,%
en 1907,


SLA6


Cordonnerie


Nouvelb


I


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientele qn'd.
Ie vient de recevoir, par dernier b.
teau, une forte quantity de marches.
dishes tt de fouriAitures de touted fral
cheur et de touted beauty, impor~de
de France, d Allemagne et des Elate
Unis.
Le public 61gant, curieux do s
bion chausser, y trouvera les psM
lea plus olides et aux nuances
plus varies les forms les plus bL
st les plus approprides.
On n'a qu'A venir chez G.B. PETOM
pour 6tre assure d'etre chauss6 sld-
vant les meilleures lois du confort 0
de la mode. Sp6cialit6s pour dame.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, forces, fournitarM
et matdriaux divers pour cordoans
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, as
prix les plus mod6r6s, A
LA CORDONNUIU NOUVELLS
143,GRAND'RUE 143,


a


Maison F. Brenes
195, ,GBAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin
.ncien membre de la socJdt6 philantropi-
que des mattres tailleura de Paris*
Vient de recevoir un grand choli
d'dtoffes diagonal, cesimir, a lpaC,
chevio'w. cheviote pour deuil, etc.
Recommande particali6rement I
clientele uoe belle collection do oo10
pes de casimir, de gilets de fDtaiia
et de piqu6 de tonte beaut6.
SpCIAUrrt* DR COSTUMi DB NOC.
-Coupes Francaie. Anglaise et AM&
ricaine de la dernibre pe fiction IA.
maison confeclionne auasi des Cos0
TUMBS MILITAIREK, HABITSr BRODWr.
DOLMAN, TUNIQUES,HABITS CARBES, 0%
etc, de tous grades.

Francisco DESUSI
Fabricant de ohausoures
La Manufacture a ton]ours as d4
an grand stock, poar la vs te
groa et ea d6taij, de chaussaref
tons geares pour
oMmas, Fzms a, K nvwa j
Los commando des common
de I'lntdrieur pouno.at r6 "se**aUq"
dans aue *emainse pea pr6s.
23, Rue des Fronte-Ferts, 28
Roaw-au-wMCwe ( aw )


I


_ __


M' C. L. Ver
Tailleur-Marohand 1
Donne avis & sa bienveillante
tel que sa maison Nc: 7, Rue Tra
sibre eat toujours bien pourvue d-
varidt6 d'6toffes de la haute
veautd parislenne.


r


Qu&Lnt I


- ,woomum


I


bi


bi


I


0