<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00833
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 25, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00833

Full Text
yhoduMme Annut no-8850


Port-au-Princo, Hti:


Mardi, 25 Janvier 9100


I


a3jment-Eagfoir.MAI/. I
D~uuaj-FonDA~ut UO0UOTIDI.BN


..UMPWIUTis


- --- -~p- -


-Do quoi vous plainez-vowsa?
-Do prix trop bas Is caf6.
L'Avlifr dui Cafi e t W \\ eld,,abliTp
L-Pourquoi votre caf6 est-il aussi da-
pr6cid ?
S. -Par la surpropuction de nos plan-
tations.
La Valorisation. --- Agriculture -En 6tes-voas bien assure ?"
-, -Absolument.
S-Etes-vous bien coavaincu qu'une
raretd Ie mettrait on prix?
Contrairement an Brdsil, la produc- planters qai sent n dehors d'elle lui --Oi, nous tle sommes convaincus.
ie swaionale do cafd eat sous linfluen- don nent dIa chagrin malgr6 le con- -Alrs d6tuiz one pirtie do
ee d'une gradation descendant don't la course du Gouvernement br6silien qui plantations.
cause no pout 6tre igor6e ; elle esat menace toujours la surproduction d'ane -Quelle quantity ?
nottemeat indiqu6e dans cot expos au augmentation de droit. Dans ce duel -Le tiers do vote production.
course duquel nous avons fait ressortir local il y a plus de ruses et de finesses Ah !
des coincidences qui ne peuvent pas- en jeou, car A notre sone, la Valorisa- -Le quart, si vous voulez I
esr inapercues. tion et la Production brdsilienne re- -Ah !
L'6poque d6connale do 1885 A 1895 pr6sentent une sc.ne trs commune --Alors !
a laisas des rdeultats d6sesperants do dans 'la vie de deux dpoux quand ils -Alors I allez-vous an !
nos rdcolte don't la plus taible a 6te so plaignent intiamement de faire trop Dans la question one tells opinion
ujsquIA 400 400 sacs et la plus forte d'enfants : apres chaque scAne il en fat trop logiquo st malgr4 cela, la Va-
7W0 000 sacs. Actuellement, la produ vient un nouveau. lorisation se orma. Ell 'adpas encore
tion do card en sHati oat d'une tells Au surplus, les passes et leas tierces trois ans d'existence et pmie dja sous
faiblesse qua sur une experience vieille ne sont pas n6gligdes entire la Valori. le poids do grades responsabiLitds,
do quatre ans, le direoteur do nos de- nation et les ennemis : Sp culateurs, avec son entroept encombr6 de six
niers publics base does provisions bud- producteurs et boursiers. Chaque coup millions do sacs do cad.
g6taires sur 325 mille sacs, provisions est minutiousement compt eot affichd Aussi ls inte6rts sont en 6veil et es
encore surench6ries comme toujours la Bourse, mais un fait qu'on no comp- boursiers qui no sont pas goens so
on vue unique do chercher unu quili- toe pas, c'est I'dtat de la cuirasseo le laisser fair restont sar une defensive
bre quo la Nation no saurait tronver plastron d'acier qui couvre sa large po- itllig e terrain d
dans an r&ve. trine et qui so fendille et m'amincit caf ost sensible. Mais on 6num6rant
En tenant compto de l'6tat d6ja trop sous les coups. In jour inattenda, une tons les engagements que la Caisse peut
lamentable do notre agriculture, une fine lame passera a travers une 16gere avoir sure dos daas un temps tr6s Ii-
parsille decroissance fait entravoir un fente just sur la region do coear et mite en face do la production mondiale,
pdril don't les consequences sont in- vlan I en pleine r6colte I La Valorisa- le pronostic no sra pas douteux sur
calculab es, lorsqu'on sait surtout quoe ion est morte: Alors ?... tin- breve chance.
la faible production do caf6 n'a pas Aler.i, c'est la dderiogolado des course
fait place dans nos champs A d'antres deja trbs bas; de 48 ou 58 francs le ca- ,*
plantations de produits exportables et f6 chute A 28 1 pa* ici d6falcatiorn de
qa'ensuite, le caft qui a one 6pde de soeze francs des droits hypothequ6s : Avant do continue il ne serait pas
Damoc'es suspended sur sa tete : des pleura, des cris Puais, cette hor- inutile do fair connattre la quantity de
la Valorisation;-ce caf6 dont I'avenir de preasse, aflolde, tenant un pli do cafd que nou, expertons et de suivre le
est A jamais compromise, expose le Crd- paperasse aux cau'eurs nationals, movement p!us quo d6croissant de la
dit National dans la d6pr4ciation pos- criant A tua-tete A I'autre encore plus f6ve.
sible doe obligations, des Bons d'em- excite de lui rendre ses cafds Aux antilles, Haiti reste le plus fort
prunts ext6rieurs et do Cousolid6s de Bref, pour parlor A present de ce en lot. La Jamaique, Cuba et Porto-Ri-
la Detto flottante, tons garantis par la que nous connaissons da Bedsil et dis co ont *banAonnG graduellement la cul-
f.ve qui diminue. Dana de semblables difficult desquelles eat nade la Valori- tare du cafr pour s'adonner entibre-
cireonstances I'amour-propre national station, nous devons affirmer que Ie ment A celle du tabac, do sucre, da ca-
set on jeu. people br6silien dtudie toojours trbs cao, de la kola ot des fruits, des pro-
Ah I si nos ponvions Wtre plutOt op- sarieusement .la situation an point de adults qui no peuvent etro nullement
timistes sur de semblables craintes vue doe la diminution do produit. II coucarrenous A cause dos advantages cii-
H61as I Notre examen nest quo trop est regrettable que nous n'ayons pas matdriques at de la position g#ogra-
vrai poor avoir 6t6 tir6 dej statistiques trop de temps ici pour donner quel- phique des lioux, advantage immen-
centr6l6ee par do gros intdresse 6tran- ques explications sur I'organisation so qui met cos products, principale-
wers, doe Syndicats de courtiers et des constitutive mime de ce Syndicat fl- meet los fruits, our un march grand,
Capitalists important qui surveillent nancier; car nous pourrions en fairelprospore, riche, capable, d'absorber
Im 4lans da Caf& avec one ponddra- connaltre quelques int6ressants details cent fois plus la quantit,i pouvant cou-
tie aqulse dans la regularit6 des affai- et sur les lols absolumeat condition- vrir touteola sapernflie des trois patits
rem. nelles qul lient I'Etat brisilion avec leo pays.
Un pea plus avant nous avons nom- intdresads adherents a la Valorisation, Its no s'eon sont'pas mal tronvis. Tan-
a6 la Valoriastio ; ell nest qu'une Son onfantement fut laborieux, e di quo ie esfd demeaure un prodoit d6-
ddefaso organisie par une puissanto foetus dana Ie sein avait une vie dou- pdr46 et d'une instability dangerous
Calse eon rue do souteair Ie Cad do- teouse devant deux courants dont us, pour lee plantearm, les fi os-bananes
sia q'ill semble 6tresifaible on cours. trbs logique daus ses opinions, avait testent plut6t A gagaer, Wtant on pro-
En mot, c'est un spadassin convert malheureuaement dt6 trop radical pour dult alimentaire trrA saint et nutritif.
d'uae epaime cairasse qui eat IA pour Wtre 6cout6 : la Production no voulait A la Jamaiquae un regime do figues ba-
arer aux coups de spdcualateurs et pas so d6sarmer si vite. La Valorisation nanes obtient sur Ie quai d'embarque-
armter -a c'eot possible-dans use li- de cette decision, prit naissance et ment cinquante inq ceontimes or ourr
e arade la production an Briail. coax qui ont va naltre cotte grose fille tre transport a Boston ou A New-
Sa role est la ia d6oat et co- br4slionne, portant as passage taut York qui absorbent lea quantit6s expor-
P oV a d'dcorchureos et do froiasures quo lai out toes. Lorsqus la hanais sera intro-
Comm nos myon, la Valorisatioa lais48o lee tenaille du forceps, ce0x- daite das 'iatrieardu vast continent
UO1 tohe 3 d pir6; san& Ie savoir I& doutent encore de sa longiviti. amdrioain on e I 9 daaageant des cars
=e .ta d u arOviea fumaommont Le courant contraire avait propose spcam fr lgorntqees, oeat6s et a ven-
PM ow d4s- Tr d- po- purement et simpleaset la destruction tilatars, traversnt le oeur do pays de
-oseao Iq"1 aragrasn0 1a comn- des plantations br6siliennea dane une Philadelphia a San Francisco, dans cha-
certaine proportion qu-antitHive A one quo banans i y aura un lingot d'or.
1al os lima r qele raillasce consommation effective dea afs ddas le Aoiketea on amuse une riches-
o r la V rai poor main- mnde, en euanvisagesat uas coars com- s aa exportato de orange
b I" efaraaseo t plaoor mercial en par t as pix prodxatif. II dqst la pris *ot s eat ntaivement
t $=ji=Q=. aft r a eiter- ruma pea pre4J e05 rdeqlsitoire Ie as la Jamaique ; dana eI
g4 se bee, les alisP : de Maeetra A partir


m6me des regions do Porus le d6velop-
pemnent de la culture d'un tel fruit fait
prospdrer la region. On a pau intelli-
gemment seduire le march am6ricain
avec une quality trbs recberchbeet d'ob-
tenir par Ie moyen do la grefta on deaurs-
son ce qu'ils appellent le grapp fruits
qui nest qu'une hybride de orange,
use espece qui est rare dans la natu-
re et que nous rencontrons danslea rd-
gions de Jacmel. Faci;ement on Ie vend
au d6barquoment sur Ie quai aux Etats-
TUnis douze dollars Ie bard.
Point basoin de parlor de I'exporta-
tion du tabac et *lu sucre 6 Cuba, &
Porto-Rico et & Santo-Damingo, notre
voisin limitrophe. Celui-zi qui vient de
so lancer il y a viugt ans dans la cul-
ture da cacao en fournit prbs de dix
fois plus que nous ; dana Ie seul
district doe amana, au port de San-
chez il a 6td export cent soixante
mille sacs du bon cacao slimentaire
contre notre production total, Cap.
L6ogane et Grand'Anse. de 41 mille
sacs. Qu'en disons-nous !
Donc, on voit bien que Ie sort do ca-
f4 laisse nos voisins tres froidi A c6t6
de tant de profperit6 agricole,- uno
prosperit6 qui d'ailleurs n'est pas in-
connue do nos haitions don't beaucoup
s'en vont la contempler et lui doman-
der mensuellement ann pitanAe danas I
traffic du colpor'age soit & Cuba, soit a
Kingston, suivant les favours.*
Parleroos-noas d'une autre categories
do nos concitoyeni qui s'embarquent .:
la nage meme dans di treles b4rques
ou a bord de l'annexe fran.is pdle-
m6 e, inquiets qu'on ne vienne lei de-
tourner de eaur migration, on route
pour les usin a centrates de Guantana-
mo ? C'en est encore Is tableau qui soit
le plustriste A noq yeux et qui nusaurait
no pas faire pleurr le coeur de tout
haitien d6sirant la prospdrit6 de son
Pa a.
PHaiti qui fournit des migrants A Cu-
ba, A Santo-Domingo I quo c'est hon-
teax, quo c'est ailig-ant et quo fire
centre an pared deplacement : Pent-on
on arreter le movement, lorsque co
sont des bras solids, inoccup6e qui
s'en vont demander aux voisins un tra-
vail qu'on as lear donne pas chz oux ?
Car le travail IA baa est actif, intense
dans uone Agriculture bien organie.e.
Par ici, c'est plutdt la pliilosophieo do
I'dcole produisant chaque ann6e sa
pl6lade d poiotes et do pensours, do
mideciua et davocats, de dentistos et
d'apothicaires, do peiotres onfin I uni
pl6iado qui grossit chaque ann6e quoi-
quo monae6o d'uneinaition imminent
qui I'attend d6voranto ot qu'elle com-
prendra quand la destruction sera com-
pl6te I Uo budget doe 'Eoseigneromt
gratuit a'enfle do plus en plus de lb4-
ralit6s et de gdnerosit6s pour leos on-
courager : ils seront domain, leur dit-il,
la gloire de la Na ion.
Et A c6'6 du Dissipateur Universitaire,
le Budget do I Agriculture pale, pauvre,
vide et m prise jone son re!o adminis-
tratif dootle cadre comprend une ar-
ja6o de 356 chefs deo sections ruralea
*t d'autant de mar6chaux avec 1608 gar-
des champ6tres qui demeurent depuis
notre Ind6pendance lee types les plus
caracteristlaquev do phylloxera haitien,,
devorant, ravageaot nos champs ddji
si ddnudee.
NManmoins, une Forme-Ecole ozpd-
rimentale sot ddcretd., vote, promul.


LE NUM]RO 15 CENTIMES

1'm manausrits insdrds ou non ne seromt
pas rendusN
REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.

Arthur Isidore
ADMINISTRATEUR


sa-riu

6451.UOensI

Stram. ..


Us Mss G. 2.00
Taois Mosp... 5 00
Us Mos., G. 2.30
Taois Mots .00O
TaOus Mor. 8.00


II .I 1 111 ..--. ., .







lelorganisee et frone dan, un sapi ort Tribunal de Cassation
es plus pompeux ; elle devra 6lre on Audience civil du Lundi 24 janvier 1910.
champ d eoaeignementi .gr.co e,, x-
pnrimentations agronomiques et sera & P.sidence de M. H. Lechaud
cette fin 6rige bur un terrain le plus Jugements zendus.
impropre A 1 agriculture : on vent pro u- 1 d i
ver que le froment chez nous poussera le orvoli qui par Me comienne Mthon
sur oiu tufean et d'autres ,.rai vg- e pontroi eerc patribunal Me Ecivil dne Mthon
tales ignores jusqu':,-i. La IIo:e part cotPrele jugementdutribnal civil de Port-
6trange et on ala so0i-i.me lavir ; on .u-Prince ea date du 19 Novembre 908
arrva la fonme pour -. l retlir use rendu centre lJi au profit de Mr Louis Le-
route vainernent parcourue ; il tllait y roy.
venir bier, repondJit-o. cr i:i c'est 2 o Celui qui case et annule le juge-
preue cornme ,he/ le 1, !.i, : on me"t du tribunal civil des Gonaives en date
travaille Ctoujou.s dei, e du erier dndu contradictoirement en-
Au resie, u te, iia-cO d na,. ur ,t au- r la dame Ida Ciabnel,Venve Juncs Mul-
cuuement 6tonner ioi qu'on coun-at- teryo"unbrun ct Mr Pau Klutse.
par uaneexprience Apiouve flue l'on 3 oCelu qui diclae le asieur oseph Dot-
pr6f;.cr I'autre eco e a la teria 1'e-col. c;nvil d'chu du pcurvo; centre ejugement
qui devra oroer l't-apiit uen cit en sans Ju tibuoal civil de Jacmel rendn ea ses
tatiguer sea bras. Dar s sun exnosan at ributians commercials le 27 avril 1909
chef do a'univerasit6 hai eLnen avuue li -_ntre li et le sieur J J. B jio.
mcme combien nout avoua coieiauce 4 Celui qui dEclare purement et sinm-
dans ce champ d'exuerimenu action el p ement non recevable, poor defaut de qa-I
com lioeonnah6rreur'du tratail agricole lit le Foirvoi formE par Mr Emmanuel
drns noire Pays essentitlrmen.t agri:ole Irlcl con-re le jugement du tibunal civil
nous aimons senticlie,,ct eu l'oc- le Pe'i -G,,-e en date do ter avril 190o8,
currency. icnda contradic oirement entre li ex qua-
Mais ce que le tituL i. du Dpaorle- I h et la damr Pane Dzssources.
ment de I Ensetgnement q.ratuit L.'avoue 5 c Celui qui cisse et annule le iuge--
Pas et cei eu'il comprer, 1o r.t ce.t nent du tinbunal civil de I'Anse-A-Veau
lambiance dlu milieu Itional .iica.- ea date du 22 Oc'obre 1907 endu sur ap-
be cette borreur, I'lP ,reur du tw.xvail eo pel coitradictoirement entire Augaus Bap-
g6ndral poussant tout haitien a une tsc ct Annilus Bip.iste et les dime Fe-
lonctio publque ue ambace utei tle' To saint et Floriette Jean Brice.
souionpuble allurs et 'I t veia t c Le tr:banal ordonnela continuation des
SOuj ';ofndl)e ailleurs et i!I V elt I:- aftaires suivantet
vrer lo p .,e ou le mii.!eciu q i, y vi rCelle de V'!taire Csar lTanes centre
aux tI A lem e uts d'uio lutte a tbi, n -Ae
qu e fa Eht entre art Guilbu-e et Bertine Dirosel.
Isui e a Aissut entrie o sajir et sa c,,ta- F. Fbtre centre Heari Etienne.
aes d It profession 1 Isbal. ent pa- Sdnt appel6es
y6e et facilitde par I'Ei at a ,iia autre 8o Celle d: Luincae Pe re, demande-
profession opposee, san. nul emet en resse pzodo,'iante centre Me Rigll, diten-
siuilrir. Tel, par extniple, un jeu, 8 dear par M- Lruis Kerlglnd joge An-
dtudIiant privil6gi6d qut passerait tou e selme.rappor'eu', Ministere Pablic,Luc Do-
*t jeuuesse ,i comprendre et ac iu&ir miiqlue. )de Grosomme Mihe, di Mi
1 le e te de 'iustuction pu,'iu, 90 CelledeGroshommeMichel, dit Mi-
s)t .e- o et t 'es ecretic: o'kscu P he!e', demaanJear par" 'Mes Francis et A.
tr Jes gu6rir eu trae ;otr Edfendear p r Miche' O:este (juge rappor-


vtr de gurirep e; et i t eo Tribunal Civilon mala.
Lt ) cas u our te qu' o. r en it 1 tre te A sclc e d di 24 avr 1910.
ci oi eent ,,is et au n s I pes)dCe:le D.e A le Fran.oi,demande-
S~eiI pour appUn esse par Me Vii, centre L. de Piccioto
.ourne oemeut nous : l ts,i trist defdeur. (ige rapporteor Aneime, Mi-
,a.. ;t,'m e iu nati,,nat A des me amor-
phoses a1 uL cAIrtaines. s ent je sune t n- nis' e public. Domnsque. )
velt- uraep ern;,`. est i .,-ut su iera ntirre Tribunal Civil
t )ute. ule ariH de ,il i. _ement-,. coux- Aud.'. s ec i l'tie du Lundi 2.- Janvier 19Io.o
ci fog.eusercent ,e, et augmtntesA Prbsidencc : D. Maignan.
tl.'sbeln pourappuyi- r;u,- ,leinuniJe a` la Mnisire Pub.ic : J. Rosemond.
Vd t1 se ou 'ILa i l i, ion lor -l,'il1 el Jugemeats rendus :
sera a .lors."s fera ineiill e Celai qui ordonne avant fire droit
i; via uu stlj-t ,eral ui Llo rle ii / que la propritEt litigieuse entire le; con-
oCa uii a dit q r'i' il don Q' .rnl i ,-O nrts D rsainvii et O tave B-ice soit visi-
tion et es aptil vl .s. t. ,uis te par trois experts pour constater 'iden-
celles pour le travi.!, our '. i, ltur ti de la die propr,4: hypothiquie et les
quceq,, eo.orleita ,lC,c, i: ou, W p- stur bitisses qui se trouvent dessus ;'les dits ex-
agricole. pe ts dresseront rapport et !c tribunal
.\Ju,. le milieu dlt ,:,'c r fail :pour aprdi statuera c: qu it appartiendra.
One p lrcie beus grit. col n ea:urdit Ce'ui qui annule le jugement rendu
oelle U iAr t dole n. sau nt oar c ttibanal d! Pai. S-ction Sud de la
sd'auts ine luoesy er co.t o cellou s autat1-e cpitale en date du dix fivrier mil ncuf
autibeds inftluencej corrie cells I tr- cent neufentre les consorts Fl-urian et les
vail l bre, dn tavl 1 ,lustdlel et grl- -onsorts Charles Descollines ; condamne
oleair viennent pdan dgager ue n autre les derniers A viogt gourdes de domma-
Communautaire, toaiut eel n s-.,e I ,at e-1 ges in zi, s, dit que le sieur M6m6 Jean,
plemn leaBudget de l'lt'eia',n 'n at qraui s6quect-e, sera tenu de dilaisser et de
psera final d6pens& d Sin ewpio mt.1eurs e tre en possession les consorts Fleurian.
sera rnal d6pens6. .an emplot a~leurs
est toutindiqu6 et tiat.fere sur l'.,gri- Conrposition du jour
culture, dans cetoe branch d' l'activi- Prnsidence : A. St Rome
td6lhumaine; la Nation sera plui.pro M nis re Public: L. Midouin
pere et moins victimne de fictions. Le tribunal a rect la prestation de ser-
-,IIRLT OBE meant de Monsieur Abel Nicolas L-
C:HARLES VOHBDE. ger. commie avocat du barreau de Port-
au-Prince Le commissioonn a pr6t le
sterment ezig par la oi et a reSu acte de
sa prestation de serment.
UP IU~W W .ILe tribunal a entendu ensuite 1'affaire de
Elonard Delvage contre Pinuaneau Im-
3UNSIXGNXMKMNT bertn.
i N MZ'3ORO3iOGIQ is8 Paisle siege est levi.
O bs Vo atoire ,Auadience corrvwciiele de lwedi 24 Janvier
Do PrEidence : Doyen Nau
lAI COLLEGE S t-'ARTIAL Ministire Public : Lys Latortue
LUNDI 24 JANv;ER 910o Jugements prononcs :
3arometre a midi 761 ni m16 Celui qui annule le jugement rendo
L" 1 par le tribunal de Paix section Sud le tren-
Tmp@ratur inimam 19,8 te Septembre 1908 rendu entire Pauline
maximum 28,2 Titus et Ferdinand Saint Geraud.
Moyenne diurne de la temperature 22,4 Celai qui deboute la dame Henri
Ciel assez clair la jourone, fnrtement cou- Emile de ses moyens, fins et conclusions,
vert de 4 h. A 6 h. Atmosphere tres trans- renvoie hours de cour la Veuve REville,
parente- Temperature au dessous de la condamne la dame Henri Emsile aai di-
normale- Barometre un peo en hausse. pens.
J. SCtftlU J Celai qui reavois Joseph Angsia


et Polidor Auguste de la priventiod for-
mulae centre eux.
Nouvelle compaoitioi
Prds:dence D Mzigoin
Ministere Public : Lys Latorwue
Jugement prononce
Celai qut rejette eIs dommages inti-
re.s reclam6s par Madame Lumina Joseph
centre le sieur Lahame. .
Affaires entcadues par la composition
du Doyen Nau :
eOiris Francois, prvenu de vol an
prejudice de Marie Joachin.
Eligne lean, priv6nu de vol de chc-
val au prejudice du sicur I iacin.
Pus Ie sictgC est level.
Nomination
Ce martin A dix heores a eu lieu i b)rd
de i'aviso de guerre le Nord Atexis ".
I installation do General Dcu:et comame
inspecteur Ogndral de la Marine Haitienne,
C'est le chef de division au dipartement dt
la Marine, Mr Goorges M3at2; qai po-
acda A cete installation.
Nous ne pouvous qu'ap?'audir au cho'
do President de la R pnbliqu;.
Le Ganral Doucet a fiit partie de cet e
Pl6eiade de jeule; hommes qui oui le
Gouvernement da Pr6sident Gotrrard fu-
rent exp4dids en France a l':0ole mTri-ime
de Brest ou i! fit d'excil en'es tuJee.
Aprei trois annes il so tt ofi: er breve-
t6 de l'kcole.
Rentrd en Haiti il se mit en,'rement
au service de son Pays e! parcouaru toue
sa carr&re depois 18(, 3u-ii'aa grade de
capitaine de vaisseau
Esp&rons que sous l'hib le direct ion du
general Doucet la Mirine reprenne sa
splendeur passe A laquelie trav aillent le
commind'nt en chef de la ttit'i.le et les
autres ofrfiiers.
Chambre de Comnmerce
Nous avons rea l'ann: .ire de la Ch im-
bre de Commerce de Por- u-Prince qui
con'ient d'u:iles renseignenents propres .1
in'eresser les hjmmn' d affaires.
La brochure reprodi't le co-np-e-readu
dj Grand bil de Janvier deinier par le
MMatin et difftrentes pieces de la correspon-
dauce d. la Chimbre de Commerce.
Cin6matographe
L'organisation de la brillante et premiere
seance des tpr6sentatioas G3mez. qui c
p'6pare A l'H6"el-Bellevve, se ufit avec
I b auc,' d'n rdre_


D.as !c but d'6viLer le retour d s se ie
dc rue doat ',c v;gibonds, masses i I'ex-
terieur, ont offer derni c nent le spectacle,
le liea de I'installatiou sera transponte dans
la cojr in'6 ieure do vaste Hutel
Tout permet d'au.guer le melleur suc-
,s S, pc ur la fete de jeodi.
Attention
Changement d'adreife
Monsitur Aristomtne Banhomme, phar-
macieo, annooce au public et particulirec-
ment A ses bons et fiddles clients que la
pharmacies St-Antoine est transferee du No
68 a N' o107 touours A Lalue ( Avenue
John-Brown ) Maison Angele Blanchet, en
face de la famille Gard&re.
Service de nuit.
Por:-iu-Prince le 9 Janvier 1910o
Innondations en France
Des dommages considerables out etd
caus&cs dans I'Est et le centre de la Fran-
ce par des inondations. A Paris, les non-
veaux tunnels du Mitropolitaia soot inou-
des. Dans le quarier latin. des tramways
out d& arrcter lear service. La Seine a
haussW de seize pieds emaportant lea mar-
chandises qui se trouvaient sur les quais.
La navigation fluviale eat interrompoe.
Le Rh6ae, I'Ardeche, le Gard, I'YoDe,
le Doubs out d6bordt, causant d'impo:-
tants dommages.
On signal des inondautions en grande
pattie dans l'Est et le Sad de Ia France.
La situation s'aggrave dins les regions
inondies. Le Rhone, transforms ea un im-
mense torrent, submerge toute sa valley.
Ses affluents do c6ti de l'onest, I'Ard6che,
le Gard, out grossi soudainement, obligeant
les populations riveraines i se r6tugier sur
les hauteurs.
Les foundations de nombreux edifices, y
compris la Tour Eiffel, soot endommag6es
pa les eaux de la Seine qui oat quittu
leur li. On craint une catastrophe.
Au conseil des ministres, A l'Ely.
bse, M. Briand rendit compete des rea-


seignemects parvenus relautveaent
Savages causd s par lea inondatoos. Le |
set decida de detaander aux
bres aon credit de deux millions, decs-; "
secourir les saiistr6s.
Les inondatioas cotinuent.- La jc
tion est grave. On sale des
dans presque totes let rigions.- La
a d6bord6 A Autecil. Presque tous les t,
ways dlectriques de Paris ne ,nartin
pas, les usines etant envahies par I'eauj.-
croit que la crue atteindra le maxima,
lundi.

Tribune du" Matin"


i


L'an ml neut cent dix et le dix-ant
janvier.
A la requate do Monsieur Rodolp*
Alexandre, propritaire demeurant et dom.
ciliE A Jacmel.
Je, Isambert Denis, buissier du Tribaat
civil de Jacmel. demeurant en cetc ville,
soussigan, -ai fait sommation au sieur AI.
ciui Ctarmant, demearant AJacme', enson
domicile ou Etant et parlact A sa person.
ne, de. dans vingt-quatre heures poor tout
delai, declarer au requdrant, par acte signi-
fi4, ce que lui, le sieur A. Charmant ace.
tendu di e daos I'un des paragraphs de k
p':ce in'i'ulee a M-e ing Electorl a ins&
rke sous la signa-ure du sus-dit ;;eur A.
Charmant dans le jou-nal a L'Abeille a du
tre /; jinvier mil reufcent dix, N 201,-
lequ-I paragraphe es: sinsi con-a : a En-
cc la ftate A moi si Minsieur Alexandre
ayant c-nployL autrement I'a- .ni quil
avait gagi A II Djauae de Jacmc ne sit
pas alley i Paris, cornmme moi, pour ap-
prendre, e-c, etc. Et notamment depri.
ciser les f its et circonstances a .x els ils
enttndu faite allosioa dans le .:: piragn-'
phe.
Declarant au dit siear A. Charmant que
ufiut par lui de r6pondre i la prese.ne sow
mation dans 'e sus-dit delai, et celui pa'
se, moo requerant emploiera tclles voiw
de reccu-s que de dro.t.
Et, pour qu'il n'en igoo:e. je uiai lah
se copie du present exp oit don't le coti
est de une gourde et demie.
( Signed : ) Is. DENIS.

Ainsi que je m'y attendais, Mr A Chr-
rnAnt n'a pas repondu A cettc sommatioa.
I ne pouvait non p'us ricn y r6pondre.
II ne pouvait ni prictser son illaioneas
alldguant un fait d6montre ;-ti la rtrac-
ter, ce qui serait un ac'e de b.nne foide
sa part.Or il est indintab c que, si Ia b*
ne foi Eiait bannie du reste de la terre, ce
n'est pas dans le coeu,, ou dans hl boOch
ou sons la plume de Mr Charmont quS'
la trouverait.
Reste un troiitame cs : puisque Mt
Charmant na pas p:6.ias s penc, oi,
peut admettre qu'il se renferme damwe
qu'dl a &crt Malheue'asement, il n'a it
que du vague. Et j'ai le droit de l'iaterp-.
ter A ma guise, ou dams le seas d'ane 35
sulte. ou dans le sens d'une diffaia.
Mais Mr Charmant,-- par toute one 5a
d'actes inqulifibles, se trouve place dal
cette situation strange, mevie par certc
homes, qu'on n'a plu ascue recourCOW
tre lui.
Si j'inoerpr6:e soM allusion impr&ci
Lomme ume inswtle, je ae pais lui ear."
mander raison ; arw em nM tdijsq"h
syant str la ouele se tigmate d'un soi
qu'il n'a asmais su laver. II est doac A~1
du code de fAeommr...
Si j'enterprte son allusion malveill
come one diffamation, je ne puis
plus lui istenter un pcoc6s.II n'a plus
A perdre ; et depeis tree ans et pl1*^
( je tis encore ams re )-il lai a.
recona PIigme fact de diffamer
puniment lesahonnetes ens.. et bien d's
tres facultis encore ar consdqueMt,
est aussi hors du droit commuan !.*.
II n'y a plus qun'ne resource : uS1111
vocation brutale. Ce moyen ripugne
gens de bien ; mais on snra peut-tref
train d'y recourir, quand Mr Chsr
aura combli la mesare de ses insolsmce
Pour finir, n'est-il pas triste d'swavo
fire A un tel perspoaage ?...Je 0m' o
q ois malheureusement trop tard.
RoDOLmu
Jacmel, le Ja-vier 19so.






Hotel Morch


,27e Rfp rtition do I'Emprunt da Gou-
vernemer d Hai 6. 8t S 0(10
Conform6ment aux instructions du
Secretaire d'Etat des Fininces la Ban-
aone Nationala d'Haiti a lIhnnonArI


ame Gulol SOIr d'aviser le-i intress6s, qu'ils prevent,
Sylvia Bealie, e & partir de ce jour, se oraSenter a
[osiecr Boyer Tenor s's guichets pour toucher une 27e
a Morch BuMs r6partition.
ORCHESTRE TURNIER ( 20 execu an's ) Emprx nU du Gouvrnement d'Haiti
CinM6matographe Vaudeville 6 010, 1 00.- Int6r6ts du ter Octo-
Piano Mr Geo. Borno bre au 30 Novembre 1909.
Directeur a A. Morch Emprunts du Gouvernement d'Haiti
PRIgx iMs PLACES 3010 .- Intd6r6t du ler Octobre au 30
iservies A G. 3. A 1 H6 el jusqu't la Novembre 1909.
veille du Conceit Contre recu et sur pr6senta*ion des
Non-riserves 2. aux Entr&e%-Champ Boos
de Mus ft Avenue Grigoire.
rnes de families (3 personnel) 5 gourdes Dmte inftrirure Convertie & Consolidle
I'H6tel et chez M3nsieur Charles Peival 2 1 2 010.
ca face la post. Conforindment aux instructions du
Un train partira du Ch2mp d- Mrs i Tl Secrdtaire d'Etat des Finances et du
heures fLisant le circuit. Noid de ia ville. Commerce. la Banque Nationals d'Ha-
Prix 20 centimes. iti a l'honneur d'informer les por-
teurs d'Obligations et de Bons frac-
1 tionnaires di 1l Dette int4rieu-e Con-
vercie & Consolidde -2 142 0,0 qu'ils
( in ma-1audevil e peuvent A partir dece jour, toucher
A ses guichets le coupon No 19i ch6-
Jeudi soic 27 Janvier 1910 dance du er Janvier 1910.
..... ...... Port-an-Prince, le 24 Janvier 1910.


A 1,IHOTEL M RCItIi.i
Grande S6-auca Cinzizmitogral hiq .e
populaire.


Changem'mt com'id't
avelc injection 4tnr
Eiitr&o g~iadrale


tio programmeiD
(i-and FErant.
G 2.
I.
050


Directeur Mr .\ MonRca
Le Bur. -au de location pnnr les pir-
cos rs ret-ves ser a f trn a6 heures de
l'apie?-inidi.
[I II- --I ..

H6tel Bellevue-
Le mieux situA, lo plus coe-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Caisine renomm6e.- Vue sur la mer.


VER SOLITAIRE
CURE RADICALE et SANS 04AN I
en DOUX HEURES pr l10
GLOBULES
BeSECRETAN
REMIDK SOUVERAIN
Adopti var les H6pltaux de Puts. -
TrZNTMT AWS DX OUO@ 1i
)P" ,6T:17. hue Cadet,Pastdft *"*


Avis
LA COMMIsSION D'ORGANISATION DM
LA PARTICIPATION DE LA R*PUBLIQU3i
D'HAITI a I'EXPOSITION INTERNATIONA-
LE DE BRUXELERS
La Commission charge de recher-
cher les products et d'en taire l'exp6-
ditioDn Bruxelles, avise le public que.
le haut du local oft so trouve la
Chambre de Commerce de Port-au-
Prince est affect a recevoir en d4p6t
lea products destinds A L'Ex position.
Avant l'exp6dition des pr.d uits, ils
seront prdalablemert exposes on cett,
institution, i une dpoque qui sera ul
trieurement fix6e. En consequence,
lear reception commencera d6s lundi i
prochain.
La Commission se tiendra A la dispo-
sition du public au dit local, sis rue
ds Fronts-Forts No. 5, le matin de
9 brS. A midi, et le soir de 2 A 5 hrs.
tons les jours, les dimanches et jours
6ri6s excepts.
LeA articles & exposer devront Atre
livr4s an d6p6t au plus tard, Ie 2o f6-
vrhr 1910.
Port-au-Prince, 17 Novembre 1909.

PANAMAS I
Powr Hommea et pour Dames, chde
MAtea. Ioalde Solages, 22 Rue des


ON ACHTE Caet miel,
P6tion-Ville, usine caf6i6re.
CIRE & MIEL
A Port-au-Prince, 40, rue F6rou.

MI Jh. M. Duplessy
Photograph
Avise ses nombreux clients qu'il
n'est A leur disposition quo do 9 hrs.
a midi, de 2 k 5 heures, except les
aprbs-midi des dimanches ot des
jours f6ri6s.


Tabacs Scaterlati


r


DI nain 26 Janvier 1910
1 8 heures trfs pricises do soir
Gvranr i Conce.-t
EPREfSENTATION
CI NE M ATOGRAPHIQUE
Artistes


lBaunhfluelnnalP. d'ail-


Mr Joseph St.-Cloud,
0 LE TAILLEUR si bien connu de la
lRpublique, avise sea nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Var,,4t d'dtof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Cheviote, Drap vert et bleu d'une
r6elle supdrioritd.
COUPE MODERNE !
PROMPTITUt SOLIDITI: !
L'6tablissement so recommande aux
clients les plus d61icats qui appr6-
cient chaque jour davantage le FINI
de son travail.
Demandez chez Joseph Sain'-Cloud le
Restanratear de la S.A'te et des Cartes pos-
tales Illustries.

Avis important
P. C. S.
La Direction des Chemins de Fer d.p
la Plaine du Cul-d'-SAc avise les Pui-
teurs de (ariles de libre ciiculation
sur ses dilltrentes lines que toute-
les caries de libre actuellement en
course ne seront valables que jusqu'au
31 Janvier inclusivement, unn non
velle distribution devant &'e ftai e d'-s
le ler Fevrier prochain.
En consequence, elle prie les pol-
teurs de ces cartes de lien vouloit
se presenter en scs bult-iaux. ao
Cliamp de Mars. A pautir du 2E5 de ce
inois, pour ellectuer I'6tliange de
celles qu ils ddtienncnt.
LA DIRECTION.

-r Robert R. Ewald
DENTISTE-A.MIN9ICAIN
Dipl6mi du ** philadelphia Dental Coll.gc
and Gawctson's Ih pital of Oral Surge-
ry." Membre dipl6m6 du Phila-
delphlia School of Anatomy "
Appeld aux Caye*, announce a s11
nombreuse clientele et au public
qu'il sera de retour dans un mois
Port-au-Prince le 10 Janvier 1910.


AGENCY SPECIAL


de la Regie FranHiaise des

Pour la R6publique d'Haiti


G6n6ral. -


GOURDES


LEVANT SUPtRIKUR (dit tabac d'Egypte) la Botte de
50 grammes
LuVANT ORDINAIRK papier violet liss6, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL suPzsUun paper bleu eIs paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vert le paquet de 50 gram-
mes
CaAPOUAL ODImAIm papier p&te brune le paquet
de 40 grammes
TABAC A PMsZn, Virginie haut goat, paper jan-
ne, eIs paquet de 100 grammes
Poupmas swPxumR, paper bleu le paquet de
100 grammes
PouDnM om-AAr, :papior brun, le paquet de 100
grammes
TAAC. A mA roles Moaus flia le paquot do
31


1.25

0.90
0.70

0.70

0.75

0.60

1.50

1.50

1.30

1.50


Janvier


Tabacs


1910.


Cigarettes G,

NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISES en levant sup6rieur Le Bondon de
20 cigarettes
do" en caporal supdrieur paper rose, le
paquet de 20-
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20


ELE(


GANTS eon Levant ordinaire le Bondon de 20
do on caporal supdriour paper rose, le
Bondon de 20
do on Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20


FANs AISEs on caporal sup rieur paper rose le
Spaquet de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
do 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
RouLtus en Maryland ot caporal supdrieur le
portefenilles de 20
do en caporal doux la botte de 10
do on caporal ordinaire le portefeuille
do 9o0
do la botte do 10


1.20
0.600
0.90
1.20
0.875
0.85
0.65
0.05
0.70
0.70
0.60
0.60
0.60
0.45
0.75
0.40
0.60
0.30


1.


MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE


Ex'gcz toujours ccttc
marque de fabriquc sans
laquelle aucune bcuteil!e
d'Emulsion n'est boiine ni
authentique.
SCOTTr BOWNE. Drogulstes. New York
Ireit a. 3. __


Extrait du TARIF


L.'vAgzsrt pmov*l, J* Jo yJIAI


I r II I I I I


La belle dlemolsolle

SARA SILVA












Autrefols faible et ale"mlque

Auj~ourd'hui

robuste et bells
&-t 1.1 fillk diatri.norier ncn~pl d
Bagi (Rio (r.ravi c J ) S301) ol, cik c.st bicn
coflhltiC our :. 1.'i 4At!;.I vigtwcsr.
Personne nc 2: i a oir.qi'ttt>
fois Oie hit fait '.: ct nm.A.d *,,,'. %A potlr-
.-rribcnient d'annbL' cet 2 I -1c.
Aprts .Ivoir c:. .iycifl on' ~ r.
mtdc- -.a~n..en obtenit i ,7nr -,cIl);i
quezkonque on lutitn-.n t. 1 iA 2
nance d'on xec~c.in, 'i 1LTLSI1O N
SCOTT ct en p,,t de t c. tzckd~.irit
forte, robtiste et belle. Ce jnicvoia)cnk
produtit touj'ours quand o,, donlrc c Lt
imtdsion salistaire au~i. eniaints ra.Aitti-
ques et anerniques.







A la Metropole

MAISON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.
Viennent d'arriver A des prix d6flant touted concurrence :
Fromages PAte Grasse de Munster & P. 2 la liv.
D6licieux Biscuits fins sucr6s a P. 112 la livre
Biscuits fins non sucrds a P. 1 et 1.25 la livre
Figues, Prunes A P. 1.25 la livre
Fruits cristallis6s a P. 2.50 la livre
et en boite de i Gourde
Beurre de Table extra, ferblanc do 1 et 5 livres
Vins fins de Liqueur et de Dessert
Vins de Table blanc et rouge
Champagne Vve Devaux Epernay


Champagne


Vve Devaux Epernay


Le xxxeillevuxr A prix r6dcuLxit.


Entreprise


D'EAUX GAZEUSES


Fond6e en 1899
21., Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter



Webly C. Pressoir
RUE REPUBLICAINE


des articles


pour


de sellerie de


civil et militaire
VIENNENT D'ARRIVER :
CIIABRAQUiS militaires ter choix.
de luxe feutre et drap.
POnTES-MANTsAUx en drap pour officers
militaires.
Grand Stock de selles et de fournitures
de selleriA.
BRIDES. EPERONS des meilleares fa-
brique d'Eurooe.
IIARNAIS, CUIR, V'RNI pour buss, etc.
CE4ITURBS pour Dames et Fillettes.
CHABRAQuE feutre et drap de luxe pour
gentilshommes, dernibre cr6aton.


8 ANS


DR SUC*oS


Topique D. SERIES
Pou les Chevaux
Gu6rison rapide de Boiteries, dos
Plaies anciennss, ]carts, Foulures,
Entorses, Fluxions de poitrine, ctc, etc.
Pansement facile, rapid et d'un effet
certain. Repousse du poil assure.
DEIPOT : Pharmacie ro.erne
Rue Roux, No 108 et Rue du People,
No 124.
PORT-AU-PRINCE ( HAiTI )


NESTOR FELIU
L excellent tailleur avantageusemoeal
connu de touts la R6publiquoe viot
de rouvrir son atelier Ruoe F6rou,
(Rue des Miraces ) No 61,
Sa nombreause clientele trouvera
comme toujours touts satisfaction
pour lea travaux qui lui seront con-


A LI'LGANCE
QORDONNERIZ.

42, Rue des Fronts-Forts.
CiAUSSUS RK M DOP6T,POUR LA. VT3
Promptitude et soin aux comman-
des taut icd qu'ea province.
Chaussures doe Dame form et tra-
vail toujours tout so qu'il y a do plus
nouveaux.
Forms. am6ricaino ot fraaQais pour
Messieurs ; 616gantes at commodes.
Pour lea. ofants Is plus 'iaso..
Travail solide excoute avec
des peaux de proemi6remarque.
Assaraess de grand rabals.
PAtes. CiraSgie t Lie q1am

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZZ
JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusement connu,fait savoir au pu-
blic en g6ndral et A sa nombreuse
clientele qu'il vient do transf6ror sa
FABRfQUK DE CHAPRAUX
(L'ANCIaNN MASON DU LOUVRE )
I DE LA PLAcz GrvRAnD A LA
GRAND'RUE OU R9IPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le .aouvel 6tablissement est on-
vert sous le norm de la flour de
L'Amerique
II promet soin et promptitude
come toujours.

J. LEBLANC
188, GRAND-RUE
Confection et reparation
SELLES et HARNAIS en tons genres


I' c. L. Verre
TahUIur-Ma lan u
Done avis & sa binaveillant
talo quo sa maisoa No 7, Rua Trae
*i6&e et toujours bios pourvue
vari4t d'6toffa doe a ba haute
vgauti pareulBm.a.
QDAUTd SUlyp RnrM COUP1 kM Ac&M
PriA rri. rdhIU I

D. Romulus
38, Gradrnw, 38
Sirops sup6rieurs, *t do trs boan.
neos Iqueurs,qui no Ise cbdent an rim
aux products exotiques. Reomontoug.
naus par du boo rhum lAccourons tons
en fouled chez I'honne t et conscion.
cieux.
D. Romulus, Grand'rue, halle N 0
38, non loin de ila gare du Nord.
Distillateur- liquoriste, Industriel, qui
a obtonu une Medaille d*argent & lix.
position universelle de Saint Louis
(Etats-Unis d'Am6rique) on 1904, st
unse autre & I'exposition de Jamostoa,
on 1907,
LA


Cordonnerie


Nouvell*


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientele qu'k-
le vient de recevoir. par dernier Ip.
teau, one forte quantity do marched.
dishes et de fouruitures do touts fral-
chcur et de touted beauty, importi6
do France, d'Allemagne et des Etata,
Unis.
Le public 616gant, curieux doe
bien chausser, y trouvera les pae
les plus solides et aux nuances i
plus varies les former les plus
ot les plus appropri6es.
On n'a qu'A venir chez G.B. PETOIA
pour 6tre assure d'atre chauss4 s6l-
vant les meilleures lois du confort dI
de la mode. Specialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, forms, fournitari
et matdriaux divers pour cordoum,
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, sa
prix leos plus mod6r6e, a
LA CORDONNRIBE NOUVELLE
143,GRAND'RUK 143,

Maison F. Branes
195, ,GRAND'RUE.
Dirig6e par
L. Hodelin
Ancien membre de la social philantropi"
que des maitres tailleurs de Paris*
Vient de recevoir un grand choll
d'dtoffes diagonal, casimir, alpaa%
cheviolt, cheviote pour deuil, 4W.1
Recommande particulibrement k .S
clientele une belle collection de
pea de casimir, de gilets de (fant
et de pique de toote beaut.
SPtCIAlIUT *D COBTUMBS DU N
-Coupes Francaite. Anglaise et
ricaine de la deroire perfection
mason confectionne auani des
TUMNE MIUTAIRUW, HABIT BaO
DOLMAW, TUNIQUEB,UABITS CARRt9s
etc, de tons grades.

Francisco DBSU


Co brai t io che ss_" P

a M rawstar a ..o.. s n)
ass, smalme & IIMI |

Ws .A3 mm ( m)


Sp6cialit6
l er choix