<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00831
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 22, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00831

Full Text

Tr@1514U@ m"Anu wes No S


Port-au-Prince, Haiti


Sarnmdit 22 Janvier itOb


ANN KEEtSia

-port-au-Prince ns .-G.20
Tam Moas...a 3500
DipatemntsUs Mozs.,.- 0. 2.30
D~prt.D@tSTama bs Is.. S

Etranger. ...-Z Mons. 8 .00


ai6ment-Nftgloir
DIR3CT3UR-FoJIDAT3UR


LE.NUM~tRO 15 CENTIMES

I" manuscrits (mr. .tnon ne !toronft
pas. ren'i's
REDACTION-ADM~TM'1ISRATIh"'\
4S, IRUE ROU\, 45.


Arthur Isidore
ADMINISTR ATFUR

OUOT1D!N


LA SEMAIJA


It. NI FAUT PAS S'OUBLIER.
La note tris'e de cette semaine
Ct6 la mort du commissaire de police
du poste de la donane et d'un de se
homes, survenue dans la nuit de lau
di. L. lendemain matin, ie chef du B
reau In Port, le g#6nral Eugene Fe
dinand, a 6t6 Ecroad aux ordres de 1
justice. C'est done le government
lui-mrme qui aoupgonne 1e g6anra
d'avoir Li r-ndre compete de ce double
fai'.
l)ns un3 interiew 'ecueillie par !
Matin, le chef du bureau du Port dt;
blit le fait come s'6tant pass de 1
fa -3n suivante : dans sa road noctur
ne, il lit rencontre avec on groop
d'homme3 qui dtaient en train d'opd
rer des soustractions a la donane
aprs que, de pirt et d'antre, identity6
fut bien 6tablie, lea voaours, gagnd
par la crainte salutaire de I'antorit6
prirent la fuite. La garden da gdodra
Ferdiuand fit feu, et deox des fuyards
atteints A la figure, restbrent sur I
carreau : ce sont cea deux cadavre
dolit le reporter do Matin, qui a 6t
les examiner A t'H6pital militaire, noau
a fait marli 1'borrible description.
V Ce, endant, comme pour toute chose
hum.,; ie, tout Is mode s'est pai
da-,cord. L'Impartial et le Njuuellist,
croient A I'exdcuiion sommaire 1'Im
partial tres fortemen', le Nouvesiste e0
croyant A piine A la responsabilitd di
g6ndral, car il met Iacte sur le compete
d'un e oabli v, : II s'oab!la, dit-il
onea oJonnant ler execution sommai.
re. a
Si cetta disposition d'esprit dtait tell,
il serait bon, eon ofl t, quoe les journa-
listes c )nsciencleux et amis qai out pa
traverser Ie regime de Nord Alexis s
plein des ho rears expos6ea avec tant
de fracas dans lea d6buts do 1909,
maintinassent en 6veil aI'eprit des fonc-
tionnaires actuele, dans lear propre
intermt, ne serait-ce qua pour mmp-
cher que, pl as tard, des gins prdvenus
viennent qualifier de boucheries de
simple oubli,.
A ce s' j it, je reproduis pour Ie lec-
teaour &me sensible I passage suivant
do Impartial :
*Nous avons etd aux renssignements
nouns avons visit les cadavres et voird
ce qua nous avons coastat6 :
Dins Ie pivillon Aubry de ob6pital
militaire sont couch6so ur uae planohe,
las bras en croix,s'eatrelagant et amar-
r6s ensemble, les cedarre des deux
victims, trouds de belles, eosaaglant6s
et ddchira6s.
C Mercins Nelson, estr'aatres ble-
sotres mortelles, porter deun ball. sou-
erposdee daua la region du coear, *ne
l'ce.l droit. II a le poiget droit corm-
teont bri6 ave.at ia mort aertai-
eat; son oadare est affreex, avec
poignet qui peed, to gros tos a la
lace de Polil, Ia boache overme et
dents & nu, ag Iligo ddoira ot eo-
ant6.
I Aadr6us lI Baptiate a la physio-
P t pUS ptleo ; il pomto e balle
o tbrila u 4 a dot di pr6s
bello bra l ItSge, tr s


E 1 TTt TI E eaCux et a tonnde do s'eateodre accuser mecaniciens et autras, et je ormult
JE^ Q U S do.voir, certain nait de detail, assassi- ma question common suit :
n6 des personnel qu'is n'ont peat-4tre a Li P. C. S. d6clinaqt aitid toute
jimais connues ; on vensit ayve des td- reaponsab;lit6, a qui faut-il s'ea pren-
mogaoages ; il a'est trouvi doe gens dre lorsque le passwgar se case une
'aisselle droite. II a Ie bras droit porl6 pour affirm r avoir va de lours yeux jambe do faith des condeicteurs qui so
autour da coa de son compngnon, cs pr6tendas assassins. Ah I si le mettent en marhe avant pIe cA pas.
a don't Ie bras gauche en rotour est for- general Simon avalt pia 6 l'oreille a ce sager ait en le temps die monter on de
.e tement i6 A son 6paule, an moyen moment-lA! Que d'injostices la press descendre ? a
es done corde. Ills ont IA tons les deux, lui aurait fait commettre 1 Car c'est lit vn f it de4 plus frAquenti
a. couchds sur le dos et regardant le Plus tard, c'dtaient des couspirateurs at doe plus jovraa!iers : onnais des
.- ciel, attendant que le3 formilit6s Id- qu'on d6couvrait. Swus pr4texte que famille, qui ont prig le parti doe ne
r- ales oient achev6es pnur permettre Presse at Argus root devenus synony- pats e bhaarder daon les vLicules de
a oear inhumatlon., mes, lea journaux, 4tant A Por.-au- la P.C S. expr pour cel i.
t Prince, voyaiont des conspirateuar s'a- Et elle out mile fis raison st
l giter dana tout is pays : un espion des tonjours prudent d'dvitr des casse-
sle conjuress 6tait arr6td A la Croix-des-Boo- cou.n mme qa ui il e presentent
BEAUCOUP D'APPELIS rr PEU DE 4:RUS. quets et un journal racontait, avec des sons lea apparences du progr.s.
Ie details cipables de fire croire qu'il
a- Au rest, la press, on plut6t, et 6tait d'intel igence avec les conspira- JEAN r.E FlUR-Ti:un.
la por no pas prendre part A une gloire tears, comment tels noms de I'alpha- ---
r- a laquelle nou n'avons pas travaill6, bet rdvolutionnaire empront6e A la my- HAITI POLITI4UE ET LITT.IEAO\iR.E ipt-
e noos autres do Matin, a lea princi- thologie correspondaient A coux de tells blie la note suivante consacr e aut r-
- paux journallsteas, pour parlor connme chefs; des 6missaires 6taient si.oal6s cent ouvrage de notre collabor iteur
; Ie Nouvellis,-s les principaux dire-- sil onnant tout ie territoire de la Rpau- Aug Magloire.
, taors de journaux pour parlor com- blique... Ah si lo gdudral Simon, our
s me Ie Bons Sens, ont 6t6 appelds A le dire de la presse, avait voolu advir
i., prendre contact aveo les principalea en ce temps-li I Qae de rigeours inu-
il autoritda militaire, le commandant de tiles, et peut-6tre sanglantes, on lui aa- LUo AUULlAlUUllUUl
1, I'arrondissement at Is prdfet de po'ice, rait mises mar Ie ds PAR
e et aussl avoc Is ministry de I'intdrieur. Eb bien, b ave G illot, no t'en prends
s II ssgissait do rasedroner on pea qu'A toi-mbee si to n'es plus cra quand AUGUSTE MAGLOIRE
I atmospheree politique quo, A 1'dgard ta visans crier que Is loop oat dans la ( Tome premier )
s des deraibres elections communales, la bergarie : tu 'la tollement cri dejA _
pr paralt-il, avait tendance a pour fire courir Ie mode initilement .L'tranger .qu lira ce onceau in-
e sombrir. Cest e que lo Box Ssns noun et to payer sa tte, que to nes cohdrencs et do coiiafuioncqu'e. ntre
s appread : a Notre director, Mr Nama, plus prim an srieoux,. .. m6me quand vie pohrlitique s i conscie-eieuseMert ex-
e dat-il, aussl doemand6, dtait en confa- to es tra ique. e uoe ,poir i. Auounste Ma,'oire en son
race avoc Mr- Jdrdmlse qand arriva Toat de mae, en voilA une situa- rear- .ust .Ma .....
n son confr ra, Mr Henri Cbauvjt. Eatre tion ; faut-il en rire o0 on plearer ; ije oriux travail de complatione avam-
o ea manssicrs I'eatration se pooraui- la livre an temperament da lectear ; le ordonode, no peut qoue sfiesr .
vait intime As plus aft.b!es. Oa so tableau eat A croquer : un ancies d6- Nouas e, hi.t ces so t es lontous d
passat les teste de ia loi 6lecto-ale,. on puat d'il y a done aus a qai lea dloc- No' en liant ces pages vneouvonsd
commentait certain assages sur les- tions officielles 14gislatives (paa sons lo Ie revi. e national, ,o as t ne pOU is
qels on n'dtait pas d'accord, et, ne gdndral Nord copendant) ont peImis qu .l ler uan log ,et pouvant s'entondro. Mr Chauvat deman- do porter ro eMe et de calypsoter ferm .
dait au ministry Is temps de la rdtle- sur le compete de la dochesse durant Comment! aur "20 chiefs d'Etat, nous
xion et celui doe sconsulter, Salomon foute aone 1gislature, ae dressant an- n avons renvera6 It Les I ex'eptfs
i ot li., pour use rdpo ,e favorable, joard'hui en face du Prfet de police, ont P6tion ( q'i so laissa mourir de
Sqoand Mr ie Pr6eft fit son entree... eon plein cared do ministry de I'intd- chagrin ) Nissage / qul prvint habile-
S Elt Ie snm-disoords do g6a6ral Nord rioer, pour rJclamer la liberty des dle- meont la chute fatale, en s ecrant a son
jetW dans lea d6bats, vialt tout gater. tions commonales .. embarqement quasi volontaire :
s -Voas n'aariez pas ps, dit le Prdfet, Sans doute, rose'te st 6charpe me e oot d'*apres Ie Bos Sens, publier sons le pas la-m6me chose. Mais qoi est-ce qui plus piqua ; Hyppolite ( quune rup-
giWdral Norl tout ce quo vous publiez pent vraiment nier que nos ayons dos tare dan6vriame foudroya sur le pont
on oe .moment.v--Certainement non, homes pour tout"e lee situations : 11 Jeoanty), enfl le g tneral Antoine Si.
rdpondit Mr Chauvet, avoc le gendral a mme omiux : chex nons, ce *ont mon actollement au Pouvoir. (1)
Nord on sarait nttmenat la situation, fes mAmes homes qal soat aptes A Doe 804 & 1846, c'est-a-dire en 43 ans
on tvait quo l'on 'avasit pa Ile drotll touts le i situations; 'ost II 1f clt6 oulement, il y oueat '29 insurrections
do porter, ono parlai pa. supaiour duiio. don't, d'apr6s l cacul de l'auteur, un
Alos,&, vl 16t enanmis do g6n6- polo movement tous los 18 mois. Et M.
ral Nord qu lul readeut justice I C'uet ,*, Magloire ajouto : S'ils devaient ktre
tost doa dme do Inea. saivis de succ6,, cela noas forait an
Srisqu do m crier hero, je QUI EST RESPONSABLE? nouveau Chef d'Etat touslea ans et de-
hasardo mo erdflzlon, pars q'elloe oat
trop as bout do ma plumepour que je J. me sals toujours promise d m'oc- Tout cos insurrec ions, allumdes
Ia roono. cuper un pen does tramways do Port- par nos militaires clasmiques ou d'oc-
Vo i proverbs: Le u-rie, jo m'acitr a d ae Port- esion, oat 6td antant de fauchouses
proverb -Pricejede acquit partiras- note nationality, nons'ont converts
maentser West jamals era, m6me quand jourd'bui. de ridicule, ptr des manifestos... rdvo-
11 4M la vdrit6. Eh bien, c'ot aujour- Et je ose aon petite question A qui lutionn-ires 6tourdiussants d grotesque
drhai le eas de fravoequr. de droit : Use affiche blen on regard et do mentense affabulations.
La preem a fait tast do cabale co s'4tale an beau miller des trains, elle La succession prdctpit6e de touted
O dle ralers a favor des passions declare auo la P. C. S. ddcline touted nos Ares nouvelles n'aeu on a'ne Ver-
oeevde per la eatse de g"dral Nord respond ilitA6 pour lea .sdens gs to : cello do nous prouver, come le
eIoesanqo'tfols, ea tpa *e o.e upoorralent roster do fit quoae e dit si justement I'historien quoe
4di 6 preore ea itiade Ai no et paseagers tenteoiraet do monTer dans a plus ca change, plus c'e4t la mma
i Ivoqer le gra me prioipes, reo- re1 cars ou d'ea deascdre pendant chose ;. ce qua revient A dAmontrer
eratidqes, m *me peA Adouter d saaue cax.oi seralemt ea ma rche ; il qe mon somme ridellement diges de
aleri eta a Sameome a croire q us lau attodro, avaat de monter ou de touts a pi'id universelle.
o'eet la esabele l estlame. descend qee le a s olt arr td Et dire queo, 1,rsque M. Magloire as-
Oa series deato lee calon.- coapitemWe|
aems Zsdat e monstraotsa catet-r e tsiraet ai, ant (1) Notre ptresG oe tromdpe:le quatrime
dA y a -we amob ft des a g s =yant asas na as feedra t un IUebe it uas claqulime mort.6 gment en
S de chees p areJ 'ppOSS t as aedtars, meo9tionm.


I lr I -


I ,





irl reprise la deuzibzne parties do son c3 1-
vre our lea insurrections, c'est-A dire A
Sarlir diw 1846, nous en verrons encore
aomrblableuu, W~as I
Ce livre d'hstoire d'un genie fout
nOaveau et orginJ aurait dtlk se tro -i
ver sur tcutes wm tables f, miliales ; car
l'kiaitien no jcut qu3 gag-r.r A It,
lire. 11 y verra touted, nos igoromifliep,
no~s Orreurs les plus sczindaliuwes, nor
m ensotng -s i~p~t~s, nos fa.llacieuses
promesses A t: n pauvre peul le d,3 mou-
toni et q~ji cto'weaice Apeline, A tt-
Weieut Vor~c4 v'lt iIe5 (roits, depuin qu -
oil I'iri-fruit. I rn --eua dt-iic bou:icu-
IA, d64ofit#, et d6soim 'is mis x ;:rm6
pour re.-iiier a ix allecliant, s IinCI a-
tiors A la r.l.vol'e 1) stiale,Far gain ire
et ddva-'atr ice.
G3 I i vi e e! t donc Pr nso cuvre de vrai
patriwisme, puisqu'iil cut- et piUs-
bawmerit !-itisplrer le de~ofald['s ea-
taclysmins in-urti-cliontie~s zion Feule-
inont izju'i&ep mnaij suroat d-!stiu.--
tents.
Pdrrru toutcs Ite Iiorrcuri st 1. i i 1i
tiolateurs seuletneuA brill W:lt a 1ouce
Ot r~d~esihc in,3nmituuje de 1'ation et ]a
fig:11 e antiq 0e(de Lamtirn I-, I hmrortel

Nous ne faikorjs pas Eseultmeint que
tie 1I'iici~ewM.MN~1;i-oi~e dui succC~i Itgi-
timef de !-k va.j mais nous le r~e-
mner~iois rn3ruc de ous pf rmettre, oar
un l~ibeur vrain-~ent digmas des jius
grain ol (I1 ',s 41 touvo*,r mi iutipume-
ME-Lt tui.,a or Iv; causes abomini ble.s
des Matix -'ot o,1re si crueI~erneul
notre infoituw .e jittia.
Oil Ces e vait. ,ott minefl-s in,%ur-
ractior -, Qua d~5soz na lip, 1p. r ce'to 02u-
v'a on tiw pout plus rt-cormmoird 1)6e,
elit i r~t. pui' s,;,t plus boul~vortea' la
Sami de la soei?6 6 :i~tienne qui, entin
de cc inlpe. .t j a' I posit ivi. nie des
temps cuctu'ls, ai -rire ?Aautte cbose,,qu'
.Qaiuer do nouvelles -re;. .*. de recul;
aspire A la vie, au progr~ !-..
ANTOINE' LAFOREST.






1; M3&T3QOiRJLGIJJQ'CJ


SEIKIAIRE COLLtGE St-HARTIA1
VENIJREDI 23 JANVIER 1910


latoix lrr a idi
Tom -draturei ur n r


76 '"11 18
20,4
30,5


Moyenne diurne de la temperature 24,5
Ciet c ;ir lc i i u et couv-c't i nut,.
Pluieatine A pluit.-i's iepiises pendant la
nuit de 3,0 milli r.t: es.
BaromnOec coz.siarnt.
J. SCH.RER
Aij';e;Fra- gais
Ritn re sera,si nou;s o-nme, bien info-mE,
neglige p.-urdonner ;u bal d'enf.nts quise
prepare pour le 6 Fvrier prechun, di-
manche gras, tout I'4clit qui ccuronne
avec tant dc ,ucc.;, les f6 es organisees
par cette si u ile ct g6neicuse Socidti.
Aussi, rou; re dcu ons un -eul in:-
tant de I'emprcssetnent que tons les enfants
de la Capitale pc'iis et grands) mettront
A se tendre en tang serres A cette fete. quai
comptera, nc ; en sommes cert;ias dans
les annales ide la Socii 6.
(R.)
Haiti Politique et Litt6raire
Voici le sommaire de cette interesau e
revue qui a paru avant-hier :
Fiches, Antoine Lib tnet ; Une conver-
sation avec M. Georg-s Sylvain. F. H ;
Poesies L'oiag-, G. Lescoofiir ; Eh
bien oui, Florelie Reache ; Sur le Sui-
cide, T. C. B. ; A propose des Finances
Haitiennes, Dr D -leLcour ; Eimond Li-
forest et cousine Yvonne, Arthur Lescou-
fliir ; La question de couleur 'aux Eats-
Unis, Boisrond Canal et le fusil :d'abo--
dag, S. R ; E zer Vilaire et Edmond
L est, Thimoth6e Paret ; Propos de
gqissalne F. B. R.; Petites Notes.


P. O. S.
Changemr nt d'homaire
Le Public est pr6venu qu'A partir du
Lurdi, 24 Janvier courant, selon decision
du S:cr6taire d'E'at -u D6partement des
Triuaux Pub'ic, appert sa dipeche en
due do 19 ourant, an no 74. section du
service des Mines et Chemins de fer, I'ho-
raire des trains de la line Port-au-Prince
e;, ainsi modifi6 :
Departs de la Gare Au Nord: 6;7,45 ;to ;
12.o30 ; 3 ; 5 15 ; 7-
DWparts de Carrtfoar : 6,45 ; 8 30; 10,
4i ; 1I5 ; 3,45 ; 6 ; 7;45-
LA DIRECTION.
F'e amagaonniq ue -
La fe:e de l'I.direndance Maqonnique
a-jra lieu domain d ininche 23 jinvier cou-
rant. A i hej-e de I aprts-mndi, an Tcm-
p'e de la Resp.-. L-g: "' Ls V6:it6 *" N
47, sire rue Limarre. -
A ctttc occ.i)-i 'e Grand Orient inau-
gurera le Portrait de son Excellence le P.6-
sidc-t de la Rdpublique, Franqois Antoi-
ne Simon, Gr.nd lPozccteur de 1 0 d-e.
Un riche programme q, e noui avons sous
les yeu t f it pr6vo r comment sera c6l6br6
.ve: eclat le 86e anniversai e de I ind6-
pendance ma,;oaniqu- et la constitu ion
Ju Grind 0 icit d'H i i par Jean-Jacques
Fresnel.
Avis
A lI'c:asi in de la fc:e de St Francois
d: S les la Mecse scra c6 6brde A l'Hos-
p ce le 29 Iinvier a 7 h.' et demie.
Les b';ntfitrurs ec tes amis de l'ceuvre
sont pries d'y assis'er.
B-Ni:DICTI3N DU Sr S-CREMEMT
QLi rL
I. Dimancl.e 6 Fdv.ier ruia lieu la re-
union :nt uL2.le dts Dimes de I'Asiocia-
tion de S. Frarc)is de S.les a l'Achet-
chd ap:i lhi grand M:sse.
Ass'stanco m dicale
I ncu; est Te.renu q e les Doc curs
Lech u l, Anro al tt Bo-chere.-u ont pris
I'intiative d'ou .ii su czite pl.a;e a ie as-
siit:arce nm'di;o-chiaurg cale.
Cct e oe .ivfr, don't It creation etait ni-
c ss i.e, iendra crtaianement d'eminents
sv .ccs A la population.
Avec un oatillage moderne et tre; pet-
f ctionne e: I'o-ginisation serieuse qu'ils
comp e.it imprimer A 'cur 6tablissement
nous sommes I e-suades que ce; inf tigz-
bles pionuiers arriveront A faire le plus
grand bien possible.
Nons applaultssons A cette manif.sta-
tion de t'espric d'association dans le do-
m ine scisaifi jue sors la poussee de l'i
initiative puivde.
Br-.vo, Docturs, e. bjnae chance I
Administration pastale
AucLIn coutrir 'errestre nou; appor-
tant d:s nouveiles de Ia Province n'6tait
entd ju qu'a mid', h ure A laquelle nous
parai ;sons.
Le Roi des Cin6emas
Donr e sa prozhami representation o&
l'on admnieta les m rveiileu srsprojcctionspar
transparence, dimarch: prochain A l'H6-
tel Morch.
R6pub'ique da Cuba
It resso-t d'un rapport publiE par Don
Oretelio Fyo, secret aire de 1'Agricalture,
du Commerce et du Travail, que le gou-
vernement a l'intention de faire tout son
possib e pour developper les ressoarces agri-
coles de Cuba. w
Dans le project de loi bulg6taire pour
I annee t1910 I, les d6peases du ministire
de I'Agricu'.ure soot estimate; A P. 2 487,
coo. Sur cette some on consacrera P.
s112,oo su maintien de six kcoles d'agri-
culture creees par lacte du 12 jullet t9o9
II y aura one ecole dans chaque province.
On consacrera P.too,ooo A I'6tevage et la
matre some uaone exposition agnrcole et
indu.trie'le ; P.3 o,ooo i des exp6rieaoces
agrico'es particu o res dout P.a2o,ooo A l's-
chat de planes et de semences ; P 40.0ooo00
pour venir en aide aux inventeurs cubiasm
qai n'ont pas les fonds ancessaires poor pe:-
fectuoner leas inventions si le goaverne-
mentjuge ces dernieres d'u:ilite publique.
Une some de P.z.ooo.ooo a :&6 allouoe
pour ddfrayer les depenses du transport de
families d'immigrants et de travailleurs
J agricoles.


D'aprcs des statistiques sur fl'lervae dan
Cubi an 3o juin 1909, publides dins Is
a Gaceta Oficial du 5 octobre, it y avai
dans Iile 2 936.549 bastiS;u, 523,702 che
vauZ, 57,310 mulets et 3,202 AGes.
Li culture do tabac constitute la princi
pale richesse de file, et en 190o8 la valeu
de la r6colte s'est 6lev6 P 42.321,3 o6
C'est dans la Province de Pinar del io,
don't fait parties le district renomm6 de
Vuelta Abajo, qu'on cultive la meilleure
quality de tabac. L'excellence da product
e ce district a 6:6 d6terminde en 1774 en
procddant par selection, et depuis lors le
tabac s'est toujours maintenu au premier,
rang et a servi de base poor r6g'er Ie corn
merce de t bic do pays. Au course des s :-
cles Vuelta Abajo a proloit une plante de
tabac poor ainsi dire sp6ciale A ce district.
C'est an fait assez remarquable i consta-er
que la plane se d6t6iiore si elle est trans-
p'antie dans d autres pays, mtDne dans
d autres pirtie; de 'ile : d un autre c6 6, la
uaa'itt des plants trarsportkes et coluivhe;
ans ce district s'ambliore be ucoup. d'ch
l'on doit convenir que c'est au sol, su cli
mw* qu'on reut attribuer ce phdnomnie.
Dans ua message envoy le rer novem-
bre au Corgc6s cubiin, M. Jos6 M. Ga-
mez, Prtsident de Cub', a fait on r6su-n
succinct des condi ions 6conom;qurs et po-
litiques de 1'ile.
Le Prb.ident. qui rpese que les fonde-
men's de la richesse rublique et particu-
liUre se bi-eat sur le diveloppement et la
pro section des industries et des resources
natu'el'es de l'ile, e-cou-age la construc-
tion de roune; en conformity de la loi du 5
juillet 190S, cuvrant ainst le; terres ferti-


s Hambou-g Pris ila ojo de ptitrc.
a Paris-Jirect 12a O1O, 314 ojo0
t Ch6M u. sur Paris a ip, 3 0o0 prime.
Cheque sonr N-Y pair et escompte seloI
importancee des chiffres.
Course de Bourse
r Or Amiricaim comptant 124 OP
' Nickel escompte 1 112 of
Billets de cinq gaordes e 112 A op
Traites stu Hambourg-Paris pair A 12 priam
Traites sur France docomen-
taires escomp'e 112 o01
Cheques sur Paris prime i 3'4, 2 op
Transfers par CAble sur Paris 3 2 o010
Cheques sur N-Y. e;compte i o|o
Consolid6s 6 olo avec int&r6:s A
partir do ier O:'obe 47 o010
Consolid6s 3 olo[0 dito 2 o00
Emprant to Janvier 6 0olo 46 olo
Emprunts dits Provisoire 6 olo 46 o010o
Titres bleus 2 l|2 o0o avec inti-
r6ts A partir do zer Juillet 21 010
Titres roses 2 12l o0o 21 010
Traites 90 jours de vue sur Pa-
ris direct, pi ime 1,2 A 1 oeo
'Bou-se de Paris, 27 D.'cembr.,: ,9.
Emnprunt 1875 5 op F. 224
a 1896 6 olo < 12.50


Sucr laireleC a'Elat

DE L'INTERIEUR

remain dimanclhe 23
AI t 'i m 0 h ,4 1 I ,af


les dn pay, A la colonisation, A la cul ure uU t uJ aUI tait I t lni re
et A S'exploitation. dii matin. Son 14 -eel-
En ce qui concern i'immigra iot. le
Pouvoir Excuif recommande on sybit e le Ite le Prof idel d (el I
de colornisa ion au lieu d impot :r des im-
migran's h.bituds A des grg s tris miri- Republique donnera; an-
mes, faisant ainsi coicurreonc au travail-
lours c.bairs D--ft6vier A juitlet 1909, le dietnce al Palais Natio-
courant de immigration a augment de l
7 43 pour cent sur la mime periode de ,a
'annee vprc6dence. L-s planteurs dectnnel Les fon i nnaires et
Asucre de l'ile out demanded 436 famil'cs a
d'immigrantset 500 ouvriers. employs sont in% it'S i
Le President recommande aussi la revi-
sion du tarif cubain de mani6-e A eccouta-' s'y rendre,
ger le divcloprement des industries do- r, i
mestique-, garantir*les marches na io- Port-au-Prince, le 22 j iivi r 1910.
naux et A emie.her les nations etrangeres -
de former leurs portes auz prcdaits cubains. Avis important
Les rtl tions extiricuses de la R4pub'i- AVIS I
que avec les p-ys etrangerf sout des plus P. C. S.
cordiales, surtoit avec les E ais-Uais, et La Direction des Chemins d1 Ferd
c'estle plus grand ddsir de administration la Plaine du Cul-d:-S tec avis,. !' Por
de resserrer davantage les liens d'Amiti et teurs de Carte de libre ci latio
de bonne entente entire les deux t6pubi-. ur sea diCarentes ligbres qci la' touti
ques. les cares de libre actuellernent Oa
Le e10 t.int 99 l'Ambassadcordu Br- course noe seront va!ables que jusqu'tl
sit le ministre de Cuba out conclu un 31 Janvier inclusivement, nii;e noa-
traitt d'arbitrage qui a 6t, sourmis l'ap- velle distribution devant etre ite dN
probation do S&nat. Oa negocie des trai- lI ler F.vwier p:ochair.
tes et arrangements commerciauxs enre En consequence, elle prie les PO
Cuba et l'Uruguay, le Venezuela et I'Es- teurs do ces car e bien 'vOlpi
Fugue. tours de ces cartes e bien dyo
Vague.Iso presenter en sas burc"ll, ag
Dans le cowrs de l'annae la Rdpublique Champ de Mars. parlir du or de
de Cuba s'est fai it repr6seater dans de non- Champ de Mars .Apartir duT
bu nmois, pour flectuer l'6,hjnge
breux congrds qui out en li:u A l'Etravger, cells quils d6tiennent.
et le Prdsident rrcommande qu'une allo-
cation de P.2o,ooo soit vo-:e par le Con- LA DIRECTION.
gr6s pour d6frayer '!es ddpenses des d616-
gues A la Quatrinme ConfErence paname-
ricaine qui doit avoir lieu A Buenos-Ayres VINT- DE BIEN DE M NI
en 1910. --
Le President termine son messonge on En verto d'un jugement rendu pir le tfi
promettant de reduire les d6penses dans buoa civil de Po.t-aU-Prince en date *
les services publics et il fair observer que seize d6ceabre mil neuf cent ncuf ho-u
1 avenir do pays ne depend pas du gouve:- loguant la deliberation do conseil de .r
nement, mais e trouvers dans iencoura- mille des mineures Louise et Lucie lke
gement donn6 A l'agriculture, au commerce tor; il sea pro-edc le jeudi que 1'
etA 'indusrrie. comptera 3 f6vrier prachain A dix
Revue du Maroh6 da mating en I'Etude et par le Minis,~t.
Li situation do march n'a guere chaong Me Astrel Liforest, notaire en cette
cette semaine. dence A la vente an plus offcant et d
La vente des marchandises ne s'op6rant ech6risseur, d'aoe proxrieWt sis en
pas avec la m6me animation de ces der- ville, rue de Centre. de la conweano"
nien jours fait prevoir une diminution quatorae pieds de facad sur quatre-
des operations de la season. six pieds et trois poaces de prof
- Cependant A cause du courtier de ce b:re savoir : an Nord par Mme T
jour, il y a une petite repnre dans les amint. a Sad par Bistoary, A tIEs: p
affairs par les demands d'or et les Teases s" e d Centre eti A 'Ojes par un
des traites. owa mnu.
Le Wau du change est en ce moment Li mise A prix est de sept cents
ferme A 424 010. des. G.
Les p.ix de nos denrees A l'Etranger s. Pour plus amples renseigncments, s'
maintieanent. Le cafe et le cacao sont to- ser a notaire d6positai-e do cabicr
jours cotes : 53 frs. charges.
Les diff6renu course pcur les trails Port-o- Prince, le a22 Janvier 19o.
sont lea souiantsa a MiNe Vve OMAAt H
MaeVv M--ae






Voulez-vous etre mioux chauas6 ?...
II est trbs rare de trouver dans une
Iname confection I'Eidgance et la so-
lidit6
MM. VITIELLO fr6res,
les specialistes oen chaussures pour
hommes, forms frangiises et am6ri
caines, ont i'honneur d'annoncer A
leur nombreuse clientele qu'ils vien-
neat de recevoir de nonvelles formes
. Du Dernier Cri Parisien ., du v&-
ritable Modern S yle.
Les Chaussures soot reconnues in-
comparables par la Commoditd de
leurs forms et par leur Solidit6 joint
& un travail entireoment fini.
La Maison possbde en d6p6t des
mat6riaux de premier choix prove-
nant des meilleures fabriques des
Etats-UIhis et de France.
Ohevreau vernt, Extra-Qualitd,
i1 meilleure mat que.
Peau jeaune de toutes nuanoes,
veritable Cuir de Russie.
La Qaalit6 des fournitures emplo-
ydes d.ns les souliers et les soins
appoittes dans la confection nous per-
inettent de les garantir comme les
plus solides et les plus durables.
Stock de Ctiaussures fines pour la,
ven'e en gios et detail.
A-sortiment comp'et de cirages et
lacets do toutes nuances.
Prix fixe mais mod6r6.
Adresse : VITIELLO fr6res
145, Grand'Rue, face en de la Poste


Changement d'adresse
D Lissade
127, RUE DU C ENTIRE. 127.


Les C'gares


d du
Centenaire


Avis important
Le soussignd declare au public avoir
pordn ure lettre do furniture d0 de
du 25 Octobre 1909 enrfgisttle ant
N). 89; pour 3 banes simples et 5
bincs lies s'levant a la soinmme de
240 gourdes.
En cons~juence il la declare nulle,
duplica'a dtvant etre dr ss6.
Port au- P'iuce, 19 Janvier 1910.
CILESTIN LOUIS

H6tel Bellevue -
Le mieux situi, le plus cor-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Caisir @ renomm6e.- Vue sur la mer.


il e


Serre


Aux Armes de


Paris


COUVeitS Lt timnbale,;pour' eceliers.
% !Usti Illairc~s.
Liqidaion de I Oas en pitimes.


Maison i sacieu~c et bien at~i~e
ave,'s d~jwidzr ~ccs con Cottables.
Rup ltlgau i ( 11, is-Verna )

Maison IP. Branes
197), CGBAND'RnUE.
Dirlgda par
L. Itodeliil


quo ties lila [es Ia illie trs dOl I Pari s
1;Vieot d rooevoir u'i grand choix
d'dtoffos di ~ )nale, *>isimir, al ptca,
clievioe, t1ieviolte pour d.AuiI, etc.


So fument nn pen partout dans la clientele u .e be'lo collection de coo-
Rkpublique. pes do casimir, d) gi'ets (e fantaiies
On les peut acheter : et de piqu6 de to. te beauty.
SISPI::CIALITM )DE COSTUME DE NO:CES.
PORT-AU-PRINCE, 25 Rue des -Coupes Franv ;isa. Anglaise et Am'-
Miracles, 51 Rie Roax. ricaine de ita derniro petfeltion La
A JACMEL, Chez Hugo Jensen. mai,on cotif ction,;e au-si tes (o -
AUX CAYES.- Chrz P. N N.,ptone.TUESMLIA1E,1%1T; 0D
AUX GONAIVES.- Cbez Montas. 'ITMN1 TUN 1LE, TS IR, OI,
A L'ANSED'IIAINAULT, Chz Ar-Dt cN, TU-" EHA CARHE hec,
thur Drouin, Piard Youance. -* etc, de ou gades.
DAME MARIE,- CGh'z Vve Harmoni -- -- -
B ibre, FernandEz at ailleurs. A Vis
AUX BARADIRES, -- Chez Clodo- C DN D
mir D.ouin. LA COMMISSION D'ORGANISATION DE
AU CAP IIAITIEN, --- Chez Olivi a LA PARTICIPATION ),. LA RIPUBLI.QUK
S-Aud.I D'HAITI I'E xPOSRION INTERNATIONA-
PETIT-GOAVE, Mr Robert War- LE DE IIRUXELEBS
miogton. La Co nnission charge de recher-
GRAND-GOAVE, Mme Ndoc'.s 'cher les produits et d'en fair l'exp&-
Bellevue. edition & Bruxelles, avise le publi,- que
PORT-DE-PAIX,- Marielle Auguste. le haut du local oi' s9 trouve la
A SAINT-MARC Chambre do Commeice de Port-au-
A JIARtIMIE, Dans tous les coins de Prince est affect & recwoir on dde 6t
la Ville. les produits destinds a l 'Expo ition.
La Fabriq e serait heureuse d'avoir Avant I'expbdition dei pr daits, ils
des agents dans leslocalit6s ou elle Wn'et seront prdalablemert exposds en cette
pas encore reprdsentde. institution, A une dpoque qii swra ul-
Toute recommendation avec s6rieuse tdrieurement fix~e. En consequence,
*t bonune rdf6rence sera appr6ci6e. leur rdcep'ion commencera d6s lundi
EUGENE PRIN, prochain.
EUGENE PRIN, La Commission se tiendra & la dispo-
bDirecteur. sition du public au dit local, sis rue
des Fronts-Forts No. 5, le matin de
9 hrs. a midi, et le soir de 2 a 5 hrs.
fous les jours. les dimanches et jours
Sfrids excepts.
_e p Les articles 1 exposer devront Mtre
La mall pour IEtranger ( via Jr6- vrs an dp au plus lard, e 2o f-
mie ) par le vapeur Prins Sigismunds Port-au-Prince, 7 Novembre 909.
fermera & la posts samedi 22 courant Port-au.-Pnce 17 Novembre 19W.
d 6 keure dv s"o..r.- -


Port-au-Prince, 20 Janvier 1910.
F. HERRMANN & C*
Agents.


Ligne Holland aise

Le slS a 'Prins der Nederlanden D
venant de New-York, Saint-Marc'et de
Petit-Go e, st attend ici diman-
che 23 courant et partira le mbme
mer pour I J6rdmie, Cayes, Jacmel
Curacao et I'Europe.
. Port-au-Prince, le 22 Janvier. 1910.
AUG. AHRENDTS, Agen.


PANAMAS I
Pour Hommes et pour Dames, chez
Melle. L6onide Solages, 22 Rue des
Fronts-Forts.

~r Robert R. Ewald
DwnTI s-AM*RICAIN
Dipl6m6 du ** philadelphia Dental College
and Gawotson's Hdpital of Oral Surge-
ry." Membre dipl6m6 du "I Phila-
delphia School of Anatomy "
Appll6 aux Cayev, announce a sa
nombreuse clientele et an public
qu'il sera do retour dans un mois.
, Port-ma-Priace Ie 10 Janvier 1910.


MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE


1i'9 *osCI)Il


St.-Cloud,


LE TAILLIIIR si bien coria do la
Republiqitie. visee sv~s 1omln eux (CLl-
ENTS qu il vient do rec.pvoir pau K-s
dernit&i.;Steamers une Vat M~s ts 'tof-
tes de :IDiagonale, Casimnir, A11p:1ga,
Uhevioe. DI-) Apvet t et Weilu d'Lutj
rdelle sup'riuniil.
(:OUu;F: MOD)IRNI:

I~'t~?~ lu~j-;fluent e iCEor iiaridti all,
clients les pILIN didicats qui apprd
cient chaque jour davantatgo 10 FIN!
do son travail.
Demanad z ch~cz ito c, h S..in -C oud I
Restauraecjr dc .1la tc et des C-iite~i PL)-


A Vendre
Milo taII'ion 1Ii;c I) iost-vc avec un s51-
pea be imou lii IiN JInmi pw on* f tr, i-r
ItuO (Ihtis unonentic dt' ji oductilol
do cane.
S~ad I sse r SA R tedur Cent ro~,ou i'
Nfe'Suira I ViIlaLI, riotahie.


ON ACIIETE i


Ai Pornt-au-P rince, 'W? rume. hrou.

fdr Jh. M.* Duplessy
Pho0tog rnphe~

Wes~t A Ie:ir tisino);Ci),i (,1'-- d---9 111 s
A~ midi, d., 2 15 hliiii ie-;, txef,1tt l10-
apre*-;-mnidi des dirnan-lic.; et des
jours fithAr' S.

A Vendre
Ut Ii b'g.F,\tout neuf'.
Po I corjiphios s'wide. ser ~
S-'jtltn \I-vjK~endI, rue Amrnricainte


Phlislque pendant plus d'n an


Coet homme fut sauv6 par

L'EMULSION SCOTT

I! y avait plus d'un an que
j'avasi perdu la santd; je ne pou-
vais plus digtrer les aliments, la
nourriturc lilC rdpugnait, je dor-
inais n~0l, le mcin4re effort me
fatiguait, mon peids diminuait
d'une faion alarmn-nte et 1'6tnt de
ma sante en g.itniral donnait lieu
navh apprt-ihei,: ons les plus s--
\'-'us ji r. '~ -e1 flit mon dd-
sesp,:r q ..i: i, ritudecins dis-
tinu is ie d-cl... rent atteint de
Phtli;, I pFulmoinai~,2.
"Ce tut alors que It docteurCarlos
Fuertcs l'icalua. un des savants
qui par lcur savor profond font
l'hoimenu ct la !,(., e de Mcdccine de Colombia, apres
un exaincii scoip :' ':, me fit prendre
I' LMULSIO(N SCOTT, et six dou-
zaines de boute.llcs de ce remdec
mc'rveillcux cIt u'l'o oi pour
me gUiiir cornmp' ,ement."


MAXIMO NULIEZ
P'lato, Colombia.


SCOTT & BWNE. Ciogulstes.
F'rtnli a -


Ne York


S. Perpijniaiid & C"
WI.:?, Gll\NIRUE, A PROXIMITY DE LA IlARM \:11-: (:ENT'I.\LE
PO I'-AU rIIINCtIE, IlAITI.

PORTRAITS EN TOUS GtLINRLS
Phiotographie directed, genre Visite
I iclxes Cartes, gJexxre irxp-Drial
Poses aitis'iques, a meilleurs prix que partout ail-
leurs
Sp6cialit6 da reproductions et d'a;randisseinents de portraits au bro-
minure, crayon, pastel, en couleurs naturelles, livrds erca ir&s ou sans cadres
A la port6e de toutes les bourses,
Buste, trois-quarts, grandeur naturelle
PHOTOGRAPiIIE SUR [OPO.' LAINE. I'rOiF., 11OIS, METAL\', etc.
CARTES POSTALES ILLUSTRE:ES DE SON PROPRE IPO)iTRAIT
'XAsiter notre salon c.d'exposition,


- DemX a r dcer


les pri ,


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MIDICAMENTKUSES STERI-
LISEES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau do m6r Isotoniques solon Quinton.
L'ean de mer quo nous employons a 4t6 soigneusement captde an large,
an delay de I'Ile de la Gonive. Nous faisons remarquer au Corps medical
I'observation judicieuse que foot les laboratoires strangers :
* L'Eau do mer injectable dealt ltre de fabrication r6cente pour avoir toutes sam pro-
irtltw thrapeutiques. Deo nombreuses attestations nous permetteat do certifier quo
&o products out dons& tons los r1-ultats esp6r6s.
Sp6cialit6: Serum nevrosth6nique.
CGO 6rum r6gularise les changes nutritifs, il a 6t6 employ avec sacu
kos dans la neurasthnie. Ia tuberculose, etc.
Pour les employs SURTOUT de la P. C. S. travaillant sur la ligne de Bi-
soton-L6ogane.


I r


I






Propri6taire


Mr Fernand Loniewski
Propri6taire-viticulteur
A l'avantage de fire connjitre au |public les prix ( ses diffdrents produits
quj, sont en vente A son (16p6t situ6 au No 13 de la rue des Fronts Forts (Halle
Sylvain ).
VIN ROUGB "A 3 et 4 gourdes le gallon.
ViNs I.AN&c a 4 et 5 gourdes le gallon.
VINS IIOUGES en caisse de 12 bouteill.es A 20 et '25 gourdes la caisse.
VINs LANCS en caisse de 12 bouteilles A -25 et 34) gourdes la caisse.
Muscats, Malaga, Mjadere, Clairette, Vermouth, Btuyuls, Picardan, (Juinqutin
en fits de 16 et 3-2 litres, par g lilo et en bouteilles cachetdes A des prix tr6
moddr6s.
VINS DE CHAMPAGNE renomm6s :
Roeder r. Mercier, Bmutet & Ci', etc, A partir de P. 4.00 1a bouteille jus.
qo'& P. 46 00.
Pour la vente en groin de toutes les marchaniisas ci-lessus it est fait des
prix spdciaux.


G.


Mevs & C


Photographes de S. E. le Pr6sident d'Halti
A L'ANGLE DES RUES ROUX ET RE UBLICAINE
Etablis depuis un quart de si~eci sur la place de Port-au-Prince
Offrent A leur nombreuse cliente'p, com-e prime A l'occasion de la nou-
velle annde, A touted personnel qui commander une douzaine de carte im-
pdriales.


( P1RIX IEDUIT : 25 00 0OUBDES.)
Un agrandissement de leur portrait
les meilleurs pro364ds d art dejA appr6cis par le grand public et
assure la reputation de la maison.


A de MATTERS & Cie
3-2, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Maison Fond6e en 1888
Bijouterie. Argenterie. Paifumerie. Articles de luxe pour salon,
salle A manger, chambres, etc.-Miroirs et tab!.aux artistiques. Serviettes
pour avocats. homes d'affaires, ministres. Bibelots 6legants, d6licats et
rares. Articles de Bureau, etc
Achat de viel or,. argent, diamant, 6caille.
Reparations de Bijouterie. Les articles vendus ou r6par6s font garan-
tis pour une pdriode d6terminee.
MASON D HAUTE CONFIANCE et de remif r ordre.

ACCOUREZ

ChezHerrmann Corving lon1
108, RUE FEROU, Cl DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous v frouverez du Bon Rhum Suo6rieur


3EJam xxc 8ac 3Ftc


A des prix exceptionnellement


avantageux


NICOLAS CORDASCO

157, rue R6publicaine, 157.
A su conqudrir en peu de temps la premiere place tant A Port-au-Prince In
dans la Province.
Le veritable succes don't elle jounit est dd au choix incomparable de sea aq
deles sur forms francaises et amdricaines d'une 461gance irrdprochableo
rdpondant A tons les caprices du bon goat.
Tous ses modules existant en magasin en totes pointures et largsurs N
permettent de chausser tous les pieds, m6me les plus difficiles; et la moe1,
cit6 de sea prix est accessible A toutes .les bourses.
Toutes ls personneos qui no trouveraient pas & so chaser dans le MnW
sin seront satisfaites dana lea 24 heures par an artoile flt sor mesuras.
N.B.- La mason pent chaser; san prendre des mwur, lIns personnes qu
no peuveni s'I rendre.
II suffilt do lui envoyer une chaussure allant bien' on sinon lui signaler ls
d6fsuts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplac6es par d'autres, rectifiA
d'apr6a les observations fournies.
La faculty do retour est permise dana lea 24 heures apre6 la livraison. Si
les chaussures ont 6t6 port6es on ne soot pas A l'6tat complete do neuf elks
seront rigoureusement refuses.
La maison d6foe touted concurrence, et envoie franco en pro.
vince.
AVIS.- La maison a nouvellement reu un assortment incomparable do
peau: veau verni, vAche vernie, vAche noire, veau satin, kangaroo, chevreau
glaces noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,etc.
Vente en gros et en d6talls
Les clients trouveront a partir d'aujourd'hui toutes sBrtes do tourniturs
pour cordonnerie A des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels no sont obtenus que parce que la maison ne faith
plus ses affairs que directement avoc les fabriques de peaux et de fourni-
tures, des Etats-Unis tells: que tirants, ceillets, lacets, clous, 6lastiques, l1
pour machines et pour cordonniers.

A la Metropole

MASON JULES LAVILLE


Viennent


93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.
d'arriver A des prix deflant toute concurrence :


Fromages PAte Grasse de Munster & P. 2 la liv.
D6licieux Biscuits fins sucr6s A P. 1112 la livre
Biscuits fins non sucrds A P. I et 1.25 la livre
Figues, Prunes A P. 1.25 la hvre


I P. 2.50 Fa livre
bolte de 1 Gourde


Beurre de Table extra, ferblanc do 1 et 5 livres
Vmns fins de Liqieur et do Dessert
Vmns de Table blanc et rouge
Champagne Vve Devaux Epernay


Champagne Vv
Le zmeilleurxx


Maison 6tablie depuis 1795,

COGNAC OTARD-DUPUY
oti oat n6 le Roi Frang siola r.
Pour tous renseignements et Cornmqwndes
S'ADRESSER A: Andr6 FAUBERT
agent g6n6ral pour la R6publique d'Halti.


NOUVEAU TRAITEmEj .'T NOUVEAU TRAIT T
AFFECTIONS M" "
de ,,aGORGE 6 CONSTIPATION
du LARYNX t do*
BRONCHES T par *mpl01 ol1,
Capsules ]B10on L hes t es cm fat eomBownwo
de 3 Laryngites, Anx ine gf, l() r
| Emphys- me, Athn 'c l ememepario -_ ja
Phtisie pulmona re.
MOE E D'EMPLCI dI 2 8 juIl s ar jour. olil.g***P a
Pu.* VBT5l AL, SO, Uoa' Uanslmalnn, PARIS.


e Devaux Epernay
s& prixaclu U-Lxit.
AM C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis a sa bienveillanto clie-
Ale quo sa mason No.7, Rue Trave-
si&re eat toujours bion pourvue d'a
I arie6t d'6toffo do [a haute no.
voaut4 pariasleae.


SUu*aUuuL COtVu Ir L*6A
soontw. Exlcouzox ROMPIW
PH rh r. vnmo I


D. Romulus
88, Grandnw, 38
Sirops sup6rieurs, et do tris boa-
nes liqueurs,qui no Ie obdent on rie
aux produits exotques. RemontoD_
onus par du boen rhum lAoouroas toW
on foals chbez 'hounmo et conacie
cieux.
D. Rlomnla-, Grand'rue, haIleN@
38, non loin de la gare da Nerd.
Diatillateur-liu oriste, ladastriel,
a obtenu uneM6d4alI d'm, A I'w
pion uivrle d Logo
(tUnisa d'AmrlqMe) ean IN ,
astra I 'expoowa do Jin
an IW7I0


Vins de


Ed.


d'apres
qul ont


%- %a 7 -- -- -
3=30 x.%r zxi


Fruits cristallis6s
et en


!


QUALMI


I