<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00825
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 15, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00825

Full Text

TroiaLeme Annee, N 842


Port-ati-k-'aaue, I1till


Sa medt, 15 Janvier 1910


ABUONEHENTS


port-au-Prince


N~partemeflts

Etranger..-


LE NUMERO 15 CENTIMES


UN Mois... G. 2.00
Tnois Mois... 5 00
UN Moss ., G. 2.20
Tams Mois 6.(0
TRoss Mos 8.00


Cl6ment-Eagloire
DUUWCTUUR-FomDATzuR


Ser.n


Les~ manu-tci; i- fl; l tn nt


REDACTIO.4-AL)Mvtl4NIS I'(A.rTIUN
4,RIX ROUX, 1


Arthur Isidore


J


UOTIDIADMINISTRTEUR
OUOTIDIEN


LA SEMAINE QUI FINIT


LaS MLtcrIONS COMMUNALRES

E les ont eu lieu. Aprbs de chaulcs
journee4 de luttes durant lesquellas les
canlidats et lei partisans se le dispu-
thrent avec dnergie et acharnement,
quoique arm6s du simple, loyal et pa-
cifique bulktin de vote, le group le
plus environn6 de la sympashie popu-
laire l'a (mportd do haute main.
Less ix mille 61ecteurs, q 1e nous an
nono;ait la prose sur l'air intermina-
ble de la liberty chdri-, massds eni
fouled aux abords du bureau de l'As-
sembl6e primaire, so sont presses co r-
me harengs saurs pour arriver jusqu'd
I'urne.
Oa sentait la vraiment vibir dans
i'immense foule anonyme la grand-l
ame de la patrie, sereine et libre de
toute contraiate, s'dpanouissant dans
I'bre noivelle announce d'aillours avec
vTritd par lei journaux patriots. Les
repr6sentants de la press, on fier
athletes qn'ils sont et n'ayant garde de
manquer au rendez-vous qu'ils avaient
assign ce jour-li aux fervents de la
liberty, dtaient au premier rang des
phalanges qu'ils conduisaieut A la co-i-
quate de noi droits los plus chers.
Taut de fois at ai longtempi, ces
doits out it6 confliqu6s et fouls aux
pieds par lea difltr nts despotes qui se
sont sucdd6 an pouvoirl Le temps h u-
reusemen' e t passed od one oligachie
arrogante croyalt pouvoir seaule mener
les atfires nationa'e', on touflant les
con clences et on supprimant lei plus


simp'e d'ecteur comme tout autre ci
toyer, dirigeait ostensiblement lea epd
rations el torales,a ce point que notr
confrAre du Bon Sens, Mr C. N. Numii
fut ob'ig6 .ie protester, ainsi qa
d'autres electeurs, contre cette faVo
da fire. Q'on 8gis e franchemein'
si l'on tait des 61ections ofticielles
( Nouvelliste du 11 Janvier.)

a Pendant la journde d'hier, lea op6
rations dlectoralis out 6t6 mended ron
dement, avec une discipline des plu
suggestives.
a C'est ainti quo, bier m6ae, on a
pu folm[ la Bareau d~tinitif de I'A,.
semb'de primiire... Aujourd'hui, l'oi
entame la nomination des membre*
ilu prochiin conseil communal. La
,mance done continue. ( Nouvellis'e, du
12 janvier. )
SHiier, ont Atd normm6s Conseillers
commoniux, on d3ux tours de scration
Dr Dicheine Ambroise, Alph6e Al-
phonse... etc. Les travaux de l'Assem-
Ide prim lire ont 6t6 repris ce martin,
avec firce et vigueur. II n'y a plus au-
'our do 'Urie, o ir donner leirs stuf
fiages, mais bouches closes, tetes
baissees, quo des 6lecteurs de circons
taice.
a La liquidation a f(era aujourd'hui
mfme. Voicl, probablemint, suivant la
listed affichde, lee noes dee seat autres
conseillers communaux... ( Nouvelliste
du 13 janvier.)


chores do nos preroga'ives civiques... Des occupations domestiques im
portantes nous ont empAbh6 de nou'
Je suis tel cement inspired aujourd'hui, presenter en personnel A l'Assemblde
qua je ne fliirais pas de fair i6son- primaire qui tieut seo aas ies depuis
nor sous ma plume cetto cords patrio- fundi pour l'dlection des conseillers
tique J'ai tssayd do mettre le lecteur communaux ; mais le rdsuitat lamenta-
en train ; s'll desire coutinuer dans la ble des premieres operations du bureau
note, it n'a qu'A repasser la collection provisoire nous eat parvenu. C'est la
des journaux du pays,de la fin de l'an- fraule et la violence : un cindidat
n e 1908 jusna'a nos jours, c'est-- lire ayant lui m6me signed les cartes d'ins-
A partir do la renaissance des beaux cription et president lui.-mAme les tra-
lours. vaux prdliminaires. de faux 61ectears
Eu ce qui concern les elections qui votant avec de fausses carte', des
viennent d'avoir lieu, jai not6, sous agents de la force d6guisds,encombrant
forms de billstin, leos impressions de I'enceinte et omp6chant lea citoyens li-
la preasse ; je lea mets souo let yeux bres de voter, leos bonsculant et les
du lectear, ean tAmoignage de la since- emprisonnant quand cil persistent &
rit6 et da sreinux des joarnaux politi- vouloir exercer lear droit ; des agents
quest qui, depis quaelque temps, von- 1lectoraux attroup6s autour de 1'nrne
draient quo, sear la fol de leurs d6cla- avec la mission qu'ils romplissent cons-
rations, le oitoyens allasaent, conti- ciencieusement d'arracher de force les
naant Ie course monotone de nos faits bulletins des 61ecteors, de los lire, do
et gestse politique, sacrifler en choeur les d6poser poor eux, apres les avoir
sar I'autol de la patrie. Attention I echang6s, quand ils no portent pas le
nom orthodox. En un mot, ces dlec-
a Danes I latte de ces joars-ci, nous tions libres no seraient jasqu'ici qu'une
vulons franchement nous mesarer au- comndie grossiere et macabre.
toar de 'Urne. C'est au grand jour, a Beaucoup d'61ecteurs important
a touate sddnitd d'Ame. que nous agis- oat protest, mais en vain. Oa passe
Nas, ayant troad dans ea loi de satti- outre a leour protestations et I'on con i-
"ate garaaties por le plein e xercice nus h'ezcuntion de la combination qui
d mos droits de cltoens... Nuws rdpu- vieat soutleter le programme prd-ilon-
dions toutes pratiqee diangreases, tiel do 21 DWcembre 1908.
fmkaeeat ea ses esseae ma me b'une a Monsieur le Pr6sideat de la R4pu-
aC oos mellearem ias*ittions, et It blique ignore sans doute cos proc6dds..*
plas oseatieale poe as poSple. ( 'Impartial, do 11 janvier.)
*~ eou rappeoms d'abord qae le vo
b6 peOdait aee- d- e, dolt .tre ab- Monsieur le Directeur da j arnal
OlUmest Uibro... Ce o'est pas eepen- l Impartial,- Jo mnempreass de porter
4t 00e eo a eoteMatd, pendant la & votre connaiseaae quo hier apr6s- I
jmu.e IlUer. Ie Pret de police, midi, la Comaseoee oommoaalde me fit


0
0
a
I



I


1
B
I

I


app3ler en son min pour subir l'inter-
rogatoire du membre Ducheine relati-
vement uon bal qle j'aurais donn4,
dit-.I, ea I'hionear de M. Eogbae Paul,
canlidat au Consoeil communal et rece-
voir mas lettre de revocation de c3
chef .
a Qie M. Dueheiae, membre de la
Commission c3mm na 'e, soit concur-
rent de M. Eogeae Paul A IA magistra-
tare communal, cel A impliqu--t-il que
moi, garJien du cimeltirA, je no puts-
so recevoir M. Eag6 e Paul chez om oi '
Ce seralt un peu plus dir q ie le des-
poti me do gEniral Nord Alexis. ( I'lmI
partial, da 13 janvier.)


come pour intljencer ses amis et fai*
re triompler son candilat, so presenta
on personae a I'a membhde primaire et
vota A bulletin ouvart pour M. 1. Bacs-
san... \
11 n'employa pas la force publique
pour fAire pro-lamer Mr. B iussan et
emprisoner son con-urreat. Le rvsil-
tat en fut q('on le bathit et qua M. Bo-
yer HBzilais l'empor a sur M. Baussan.
Le gouvernement do gon6ral Si-
mon, plus pooulaire, plus symnoatique
e' plus p ternel ,pie celui d loisrond-
Cinal, no pourraii-il paw, commea ce-
lui-ci, essayer, aver plus de succel, de
fair triomlhar par le mnme proc6dd,
un Cdndidat aux elections commanales?


Je n'ai malbeureusament paq le Bin N)us affirmons quo oui."
Sens sous Ii main ; il a reproduit n
tableau piquant qui tient de la scene E c nest pis Jean, o le pease bie,
de acears : son directeur et le pr6fet qui viendra, le leademiin d Dnos der-
de police a s'entrech)quant s au milieu nieres d1ections, dire non. Nous som-
de linlItnirence gdn6rale l plus mesd'ac ord.
g'a-de J no ddift;e d'ai leurs d'opinion avec
bien des gens quo sur ce point : c'est
On connait ca famoux mot d'un r6 que jen'attends d avuir ni plus chaud,ni
volutionnaire do temps diso-s d, plus froid cette ann6e-ci quo les prd-
Salnave : a C'e-t le moment de st mon- c6dentes, la nature ha1ienne n'ayant
trer, cachons-nous.* II a 6t6 rA6ditt par Pas cliangA, leo 616ments continuant
U. Charles G rmiin sous la storm sui d existed dans I'6tat dans lequel is
vane : parent c.66s, et le biromAtre que
v 'e : j'ai sous ma 4alerie marjuint too])urs,
a Mes chore concitoyens, une c r- aie sons aigalle i intlxibli le mmr
constant e impr6vue, un t'ov ,il urgent, temps q 'e prcAdemment.
m'eppelle A I'Arc h die pour cimpte dIe Tandis que d'autres, aprbs avokr pro-
la P. C. S.- C tIe compagnie, qui a duit on cataclysme artificial, s'Atounent
d ja rendi b-aucoup de services, a nd- de voir los [1-meats reprendre lour pla-
c ssairement b3soin de ce travail pour ce naturelle, et impatients, pour no pas
la contiuation des tiavaux de L6o- dire ig orants de la marble ftatle des
gane oO eli auia encore A employer choose, s'indignent de ne pis avoir plus
bien des compatriots. clih d ou plus froid, au grd de learns
i" En partant, j viens vous deman- caprices.
A A -__ A& -- ... -*- i&--- -A


der ue n etre pas a ueuis. Alez A i ur-
ne, en dtployant votre dn3rgie dans le
colmi 1s plus abs)au, pour fair
trio Ither I& combinaison quo vous a
prdeent6 la Presse. Etle est I'uoe des
meilleures et capab'e de vous inspire
c )nfiance."
J avoue avoir pris ma ;airte d'61ee-
tear, avoc la ferms intention de voter
pour Ie Dr Dacheine Ambroise que
impartial lui-m6ae m'avy t fait oppr6-
cier dans sea colonies. Ei deux fois,
je me levai pour courir & i'arne, mais
je fsa retena, la premiere fosi, par cot-
to consideration q a'il itait pls sage
d'attendre qa'eausent cess6, pour aller
avec lai, u.e oc.apa'io is domesti-
qaes de I'Impartial, car atsez sou-
vent 'est ouar lui qae je rbgle ma con-
daite. La second fois, ce fat la a cir-
constance iapr6v e a de Charles Ger-
main qui m'arr6ta; je noe la regretted
paq.,
D'ailleurs, la liberty a bien triomphd
sans moi, je l'ai dit en comment int et
je vais de ce pas b.ler une chandelle
poor la press haitienne. qai nous I'a
annonc6 et don't elle eat deoenue le re-
frain.


** Les jouraaux, dit Mr. Firmin de
administration de Boisrond-Canal, ton-
nalent avec toute l'amleur imigioable
d'une liberty illimitde de la press ;
mai lss chose allaient le mene train."
II 6tait temps que tout cela coestt, at
I'Impartial nous on fait part par une
suggestive comparison, par laquelle je
finia d'aiUeurs ce chipitre :
"En 1879,...le gouvernement. .meona
la campaign parall61ement avec le part
adverse, mais sans frauds et sans vio.
lence... Le president B3isrond Canal,


4
I
I


Lz FILS DI Zillh.DoE.
Lea occupation doe cette semaine
m'ont empdbh d'61lcider le point' mys-
t6rieux soulkv, par le vocable do I'im-
primerie Saiat-Jicquues. Mais je no re-
nonce pas: quand j 6tais goose. les con-
tea divnains 6taient mon fort; je no me
rappelle pai en avoir jamais bu : simais
il ne m'arriva do dire : moin bomai li.
J arriverai done d6nouer 1'intrigue.
Copenlantje no ddaignerai pas la con-
tribution do tout lectear do bonne vo-
lont6. Qa'on se tranquillise, je oa r6ve-
lerai aucan noma t as*nmerai seal la
gloire d'avoir, comme (E lipe, vaiicu Ie
sphyox. Alons, m.s amii A la ta;li,
il y va de o'honneaor de Jean.
JUAN LR FURrTKUR.


UUNSUBZGNUBMZNTS



IEMIPAINS COLL"ION $*-MARTIAL
Vawuam 14 JAlqvluu1910
kzmarel"a A mI 763 V*14
gs.m1.r,~mmit aime=21s1
finGizmgm 30's
Noy== sdismes do la teMpdrat mr 24,2
Clo presque coeren towe ha iournic
et ma clinicpond ant Ia muit. V--nt de
mmr fisih amc cbeaucoup de poossiaro-Le
tmepiusure do jour au-dam.. de h& nor-
male- L~e -b--oinkacmome..
J. sculm~~


- 1 ----- ------ --c.


C






Oerole Bellevue
Les eartes pour la repri-entation Cind-
matographique Boyer Guiol qui aura lieu
ce soir au Cercle B-llevue, A 8 hu-es
prdcises, s'en'event rapidenment.
Rien n'a 6t: ndglige pour donner A ceate
soir6e don't nous publions le superb.- pro-
gramme hier. I'cl at artistique h ibituel des
fetes du Cercle.
Turnier qui dirigera l'orchestre a fai
shoix de p'usieurs morceaux nouveau ap-
propriis aux diffirentes scenes do spec-
tacle.
On trouveta des cartes au prix unique
de P. 2 au Cercle Bellevue et ch z le Se-
cr6taire-Trdsorier Mr Paul Gaurlat.
Bibliographic
Le recent volume de M. Edmond Lafo-
rest ddit6 dans la collection Geo-ge Barral
et intitule Sonnets -Cidaillons, est en vente
A Imprimerie de l'abeille au prix dCe Un
dollar.
C'est un el6gant ouvrage ornd des por-
trais de tous les homnmes c6l6bres du XIXe
s'c!ce, glorifils par le talent du d6licat
potte j6r6mien.
Hotel Morch
Nous n'avons qu'A -ub'ier le programme de
la ic)r&e station de gala qui sera c tferte
par l'impressario Albert Rousseau pour
donner unc ide de cette fi.e magnifique.
-PaI ,lU i ,A'cr I. i Musique, F. fare;
20 I.es Cloches de Cornevll'c, Choeur des
cloches, Lhant6 par les choristes de l'O,)ra,
avec accompagncient de cloches Grand
suc is ; 30 Rdptition de la musique du
x15 d Infanterie, S. ene comiqer ; 4" Jean
Vallean chez M.\Ir. Bienv-.nuc. Vue sensa-
tionnel'ci : 5" P'errtt:e et le Po' au Lait.
ferie en r tab'eaux avec transfo m.ti ns,
tin:s, chirgemenit vue, billet et apo-
thioxe. D-cors fondanws. Longueur 1700 p
D .aziila PArIn.- 6- Mu iqu!. F.n-
fare 7 l Duo de pistons, Merle et Pinson,
en scene com;que par deux excellent mu
siciens clo\ ais ; 8 Chex le Dentiste,Sc.ne
comique ; 9" ll T.ovatore, Miserere, ch,.n
t6 par Ida Giacornel;, Gino Mirtinez, la
Patti et le choeur de la Scala ; too T onpi
d stage co.nique irr6s!ib'e; i1 V,!.se
Acroba'iqtqe, av c cast=g e;te. ex6cutbe par
les Reard Rovcl v, accomp griement par la
Mn ,que de la G'rde Repub'icaine ; 12'
Panorama de Mtrse;lle.- L)ngueur 2000
piedi. La, magn fiqu: vu-i panoramique dec
Mar eille en 4 longs tableaux : So-tie du
Port, Effe s de me,, U. e re:norque en
pitine mcr, Les docks de Marseille.
IT'soIrsI \ I'RTII.- 130 Mu;ique, Fan-
fare ; 14') Chateau-Margaux, valse chantde
en espa,,io'. Grard succes ; 51" Faus',
scr"ne dc I Eg'ise, ire partic; 160 Fust,
2 ne parties ; 17" Fanst, Chltu des
solJats ; 18" Ballet de :auit, No I ; Don
Juan, G'-ande fee i_ cinumatographique en
S tab!eaui. Lorgueur x6o0 pieds ea cou-
leurs.
A,.Ic I \K[E SURPRISE AU PUBLIC.
Entre gredrale :
Billet rose, P. 2.- lintant, bi'. blanc i
Tribunal de Commercs
,.,udicae du 13 jjanvier 19to
Le tribunal sous la prisidence du j ge
St Leger Perr'er vyant pour asseseurs CoL-
pet et Dossous, a pris siege A 6 h ur(s
du soir et a entendu I'aflire suivante :
Armand Gluck contie Eugene Poulle.
Dep6t des p: ces a et& ordonnd.
L'aflaire de la Sccid 6 Mercantile con re
Heydebiand a d6i fixce A la prochaine u-
dience.
.LeJuge Ccupet a fait place au jige Roy
et les jogements suivants ont :t6 pronon-
2 o Celui qui par ddfaut condamne l'E-
tat A paye -A Joseph L.Hachtmann la soa.-
me de 5420 dollars 23 et :ux ddpens ; 2 o
celui par ddfaun qui cordamane Mme Ter
tulien L, gros A payer & Mme Galecta la
somme de 862 gurdes :6, et aux ddpens;
3 celai qui condamne Mme Eugeoe La-
fontant A payer a J. L de Pacciotto, la
some de 286.20 avec faculty de s'acquit-
ter par des terms de dix gourdes par
mois s;4 celut qui condamnc Co;tne
Coste A payer & Gaston Revest, la some
de 1244 gourdes par des termes mensuels
de 3o gourdes; 0 celui qui coadamne
Mmine Victor Andid A payer A Antoine
Abraham freres lI some de 197 gourdes
is par do terms de 8 gourds ; 6 c e-J


lui par ddfaut qui condamne la dame'
Louise Hyppolite A payer i D:b Z-ike la
some de 250 48 ; 7 celui qui condim-
ne Philom6ne Cupentier I payer i Gaston
R vest It some de x88 gourdes 79 par
des terms de 8 gourdes par mois ; 8 0ce-
lai par dfmtut qo coadamne Claire Che
vry A p yer A M ne Galette la scm ne de
107 g 'udes 43.
LA composition a titt place i celle du
juge H. Brissoa, assisted des juges Coupet
et Roy et les jugemeats suivants :ont dtd
pronoccs :
C-'ui par dif ut qui condamne la dame
Charles Larri ux A payer A Jules Lavi le la
scmme de 2-.4 gourdes 92 ;
Celt i par defAu' qui condamre Birabd
P epti A p y-r A Juitin Th)mas la som-
me de 24 gcr ud s c5 ;
Celui par ddf.ut qui condiame Arthu-
.VYge A piyer A H. Corving on la some
de 16: gourde: ;
Celui par dcf u- qgi co dimne Abel
Thdard A payer A J. de Porry la so-nme de
355 do'lars 43 ;
Ce u qui rtc:it Miillon Bier.-Aimi op-
posant au jugenmeni du 25 Mirs ccou'd, le
deb )ute de son eiceptoj d' ncom cAence
et le condAmne A rdpord c au fond et en
outre aux depens ;
C-lui qui cmndanne la veuve Julmis
D'g nd A payer'- Jaa Dacarett et Co la
so nme d. 18 gou d-s pir des terms
men u lIs dc 25 g( u de;.
Er .u I here avanc6. (8 heu es) le sie
ge cs l.6d.
On r6clam ....
Po t-au-?.ince. 1L 15 jinv e 1910
Au 1). e; eur du journal a I., Matin a
Minsitur le Directeur,
lP'ur dd fier le; ci adins voyigeant dans
les provinces, je ve ii b'e i rcspe:rueise-
ment you, pii r d'avwir la comnilaisance
de publier d:ns u!e d -s coloaines de vo,'e
in:ere sant j u-n I, le ne>te de la loi
qu- xcute la Comvmune demaninmt trente
cen irre; pour le visa d'un perm s allant
en province.
lit:n ic p.3.ucu e nent A vou;,
UN VOYAGEUR.


AVi D :e:eur du Matin
M )ns .L r le 1) rec eur,
c Lace quou qu* 'andem px'e'niri .-
"Jasqt, q-iand e fi s utri'ons-nous -
et rous aoaitons et jiqu':s A q land f.-
tons-=ou', soaff ir car nou ; sommes le
trai -J uI i n c, ire le p:uple et 1'6tat et
jou )ns .u a f z tfes passer P.
La pre se doi re la lumir'i. S>yons
br, f. : Pou'q' ii ap-'d pa ente;, licence,
dreits de timb e etc. y a-t-il encore et
pr n p element A. 1'd ninistration les pour-
b ires, ( L charir. P.ibre ne ncu; en
I former par I administratt ur et de n( us
ci er 1'ar ic e X qui le cu ain-i.-S'il n'y
en a pas, donnez-r.o.s I'article Y qui reut
f ire ce.ser cela.
Comptant sur vous nous vomi prions
d'agrier directeur l'exp-e's'on etc..,
S gn6 ( RECTI cu un GROUP de NE-
GOL.I\NrS)
It n'y a ancan texte de loi qui exi-
ge le piiernent de ces...pouibxtres. Ce
sont sitip ement des graceusetds laissss A
la girerositi des gens p-esses.
Service Hydraulique
Hier ap ;- nili A 5 heures les habitants
de la zu; M-g'oire-Ambroise et de la rue
Chavannes, ptis de l'Exposition,'*taient
en if e.
Ce quarter priv, d'eau depuis 4 A 5 ans
dait inondd subiteme it. C fur an seul
cri d'alligresse, on vdritible Hosanna s'd-
chappant dans tous les coeurs.
Au Gendral Antoine Simon revient tou-e
la gloire en ?c:o:dant d'aune ft;on tou e
part calit e son attentionA la lettre-supp'.-
que qui Lui a 6t6 pr6sentte par Mr Annu
lysse Moliere an nom des habitants da Ca-
lin-Centime.
Nos comp'iments i MM. Ernest U'ysse
et Constant Cadet don't la competence et
I'activitd soet au-dessus de tout itage.
A. r os Agents
Nous ptions& nos agents de bien vouloir
retourner A I'admiaistauion les N" inven-
do jmqu'aus IM3Dcmbre o190.


Revue du March6
A en juger parles nombreux cheques et
traites imis sur I'Etranger, les effects de la
recolte ;e font deji sentir. D'un aitre c6'4,
les affairs en payables-livrables out seasi-
blement diminub.
Les ttaites sur Hambaurg et les cheqves
sur New York se vendent toujours an pair
et le change est plus ou moins fie A
420 o0o.
Le cacao et le caft sont tcujours cot-s
Frs. 53.
A vendrel
Une ain son ea mar, b'en si oue, ti .
confrtrable. 23 pieds de f.qtde, 40 de pro-
fond-a'. Pour rcnseigne-ne its, s adresser
au bureau du journal.
J4r6mie, le 12 jaLvi-r 1910.
Le Receveur Communal
DE PORT-AC-PRINCE
Porte A la conn;i.sance des contibus-
b'es tt du public en g6rd.al, qu'il reprend
A partir de ce jcur sin service qoi avail
dc6 provisoiremen, corfi- perdint si ma-
lad'e A Mr Isnady Darerville, comptab'e
A la commune.
Polr-au -l1incc, !e 12 jinvier 1919.
LY, Du\i NEAL)'D.
Excellent Moteur
U i e' et m reur A l'6tat de neuf ct
A vendre. T'vpz mod le NiM', )rce 6 hli -
vaux-vapeur.
Oc:ca-on e:cc'len e. S'adres..r 1ii bureau
do journal.


Vient d'arriver


Le


G8 NORD ALI XIS
3100 C3
TOMEl: III


PAR
FR LE RIC MAR'-EL. .N

En vente aux bureaux du Matin
P'RIX : 3 GOURDS.

Nous ex>r. yo's du fiscicule d! DJcem-
b c 1909 du Bulletin de la Chimb e de
Commerce rran zise les in'&reisants ;c :ci-
gnements suivants sar


Lc hamp dConire


__ ______ _~ ___~_


%Lt ,',)UI U11rA 1j. ...A11CSkt e ,4 -,-consb a
II ncu; a putu in-ressant pour nos -c- qu'il est as. z difficile, quelque soit It
'e irs de publier les qielq e notes suivan- ppix tTert, de se procuter uie bone moo-
tes sur le nouveau champ de cou-ses de tu e. I impoltait do-c de re'evcr l'elevaV,
Por -au Prince, don't l'inaagoration doing en II iti, tcu' ei c-'ant au P ys ure nol-
avoir lieu l'annae prochane. velle .ou c: de iAhesse agrico!e.
C est en France que M: Victor G:ntil. C'est surtout ce b.-t qut a 6 6 vis6 pr
conces:ioinaire, a choii, tot 'e materiel M Victor G.n it, concessionnaic de
du notivel hippedrome et c'est on person- Chiamp-d.-Ccu-ses de Port-ao-Prince.
nel parisien quiP doir, ds 1:chl t cement des Lamsaison des Courses coonmenccra Is
constructions, venir prcfe.str et appliquer x5 Sep:embr d. cheque ann6e pcur 3'an6
les m6thodes fraruiies d- coures en Hiti. ter .u 15 Mii,dt e do grand prix Pr6stdeS"
Les trav ux dj Champ-de-Coarses oat t e',et il y ura ccurs!s tOLS les dimanchds
commence le 4 Novembre 19 7. ct iours f6ris.
A cere poqu*, la place du Chimp-de- N u; terminerons ce:-e notice e-ajoutsat
Mars ou devront e re 6difi'es 1s diff&- que c'est A la Sxci 6 fracqlise de Svint-
rentts const, :uions 6tait iemplie de b-cu S u e r,qu'a tt coDnfie la co astu-aionde
sai les et de fondric:es, sans aucan che- I u- le matiri-l du Champs-le-Cournes.
men tract et, durant la .aison plovieuse,
devenait presque impraticab!e pour les pi-
tons et m&me les voitares.
IIt a done fillu commencer par le nivel-
lement de cette place iuis, on y a ta- LIU Ali
b'i,soit en ddb'ai soit ea remblai des ron- -
tes large et commodes pour les voitu-es, Le vapeur Altai a ayant quit
ainsi qu an certain nombre de chemins New-York jeudi i3 courantpour le
secon3aires pour les p6 ons. Haitien, Port de-Paix et notre
P.u; lard, on a 6tabli des pelouses, tan- est attendua eudi le 90 courant ; it plr
disqu on comme-,it la construction da tira probablement dam la soirdc poW
mar de c06 ore avec grilles de deux- m- Saint-Marc, Gonalves, Mirag Ane, Pt'
tres de hanteur. tit-GoAve, J6r6mie. Savanilla, Carta-
Un superbe kiosqu! pour musique, avec gena, Santa Marta, Kingston, et New*.
plafood de sonority a 6:. 6d fid en-re York pregnant la malle fr6t, et pas-e
temps, et on a niveld le terrain par o&u gers.
doit passer la piste dEfinitive des chevaux *
Actuellement, on place des bancs pour .. ,,g (viA J
les promeneurs, des w, c., on abri pour La malle pour IEtranger (Svia J.
les loueurs, la cabine du ury e.c mce ) par le vapeo r Prisam Sli0m
On met en ce moment de Joiics states, frmoera A la poste samedl cou
en bronze: la Venus de Milo, David de- d -
vant Saul', les lions de Canova, don't les Port-an-Prince 15 Javier 1910.
OrasgSa' so trouven: das I mls6s Bm-- F. MANF C' a
wopwM- s.mb.


Nos lecteurs ne doivest ps oublierv
effect, qre le Champ de-Mars, bien
Champ-de-Courses, est destic Ai f
aux Por:-aux-Princien.,, ua lieu de dIef
lions et de promenades ag-6.b'es.
De magnifiques tribases en fer, du
de cells de Long champs sont en
traction ; elles auront uoe trentaioe
metres de hau ur sur vingt de largesw
Aa centre s'e!6vera le pavillon prduJt-
'iel, desservi par u- e caller monaumem
en fer ouvragi, absolament ind6penda
des ailes adjcentes. Ce pavilion doit ma'
vir au Chef de l'Etat ct A sa svi e pan
les revues militaires.
Une parties de ces tribunes a quinti A
ras p( u- Port-au-P.ince, fin Oc'obre t
est atnendee incessamment avec le contra.
maitre frar iis chirgi de les monte.
Le concession. ire du Champ-de Coar.
ses, M. Vic'or G-ntil, vient de rent'erea
Hati aprs av( ir fait plusicurs mois d*'ts-
de sur le fonctionnerment des soc'&tds r.
milatres frarcrises.
A son artivie A PAris, il fut accrJ;iti pi
M Ru u, Miristre de 1'Agricu'ture de Is
R kpublique frar i e, aoptrs des ditfdrtm-
tes socti6ts pai:iennes de courses.
Aprts avoir visi 6 bous les Champs-de.
Courses, ceux de la Scci661 S,orti e d'Ea-
couragement ont it4 choisis par l.i cor-
me type.
L'aiin bic secr .'ire g'ndral de cette so.
c'6 6, M. Gi bc t P~gaud, d nt la lorgue
experience en ra i6-e de c' u ss est rcon.
nue A Pa:is voulut ben aiJ r M. Vac or
Gentil, d s- s consti s.
Le p'an du 'n.att c et d:s t. bu,'cs lai
ont d6t sourris avant dJe cs me 're c cons.
t:uctioii. C ct Jonc dire iu: le LChamp-
de-Coirses Jc P',; -.:u P.ince c-a p if it
comrre installation et le piti i'nutucl fonc-
tionrcra tout cone a Paris.
Un pCrs el u(chlicque fr. it vc-
n r IAtr .LP.i ce lni c2: p o.-hnl e de
I'ach'i c ren d s trav. ux c'est M Read
R )manet, Dcitcur en Droi f, e dc Mau-
rice Romartt, stac'6 i'e ('e la S. ci d
Lorgch mp-. qui a b ei'vcu u :c ep:era 1l
forcetoni de secret i e g6n&al des Cot*
se; en li: i.
Oa pense pouvoir inaugurer ( t:icieFe.
ment 'e Charp-d& -Courses de Por:-ia-
P ince u n oli de S:p nembe 1910.
La n )uvelle S )cidd est ..ppc'ee A eadre
de g-andi services au Pays en cont-ibul
par :es primes d'e cour.gement so.iifoi-
nme de prix A 'amrlnoration de la race
cheva ine en lai i
E, effet, i a e 6 fxpovr pendant Is
g ierre his, an -ambr'c inc, nombre de che*
v ux A Cub ; ce g -nre de tirfic raportak
de gros bntdfic:s A cet x qui s'y livraicUt
et I *ourrd h ; iil ert .IJ.n k APl d -ktt ref




V


Le soussigna informed le public et
Ie commerce en particulier qu'il a 61et
adir6 aa Ddpartement d 1 IlAutrioeur.
Oi~ il les avait ddposees lec fcui'les do
l police administrative de Leog&ne
o lur e mois de Scptinbie 1909 at
'd6levant a cent vingt gourideq.
Ces dites f ui!les stl da.lard a
nulles duplicata devantIlui it dressA.
IAogAue le 12 JatnviCr 1910,
(16ndral, EU ; IIRURTE,.OU

Voulez-vous tre mie x (hauss ?...
II est trts rare do trouvt r daus une
mdme confection 1'Eltgance et la so-
lidit6
MM. VITIELLO fr6res,
les Ip)cialistes en ch l-sures pour
homitns, formAs tran tises et ameri
caines, ont l'honneur d annoncer &i
leur nombreose clien ele qu'ils vien-
nent de recevoir de nouvelles formes
* Du Dernier Cri Parisien a, du v4-
ritable Modern S yle.
Les Chaussures soot reconnues in-
comparables par la Commoldith de
leurs formes et par lenr So'i.lit6 joint
& un travail entibrement fini.
La Maison possbde en dep6t des
matAriaux de premier cho x piove-
nant des meillenres fabr'iquis des
Etats-Uuis et de France.
Chevreal fverni, Ex' xa-Qja:it6,
i1 meilleure marque.
Peau jeaune de tout. s nuances,
veritable Cuir de Russio.
Li Qualht6 des foauniiuwrs emplo-
yees dans les souliers Ilt le sons
apportds dans la coufec'ion nous per-
mettent de les ga anir comrnmA les
plus solides et les plus dJurrblets.
Stock de Chausaures fltes pour la
ven'e en gros et detail.
A-sortiment comp'et de cirages et
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mais moddzd.
Adresae : VATIELLO I 6res
145, Grand'Rue, face n dtie a Poste


V. LEBLANC
188, GRAND RUE
Confection et reparation
SELLE3 et HARNAIS en toas genres

ON ACH TE Cak, eire
ON A 'CHtF et miel,
P6tion-Ville, usine caf6i6re.
CIRE & MIEL
& Port-au-Prince, 40, rue F6rou.

FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
xII, .N4 d8 CAMUM, 113.


Attention It!
Viennent d'arriver :
Chaises Am6ricaincs
vieux ch6ne.
HENtIBY STARK & Co.
No. 64, Rue di Magasin de I'E at.

H6tel Bellevue--
Le mieux situd, lo plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cais ne renommn6e.- Vue sur la mer.
-- --u -mm

M" "Serre

Aux Armes de Paris
Couverts et timbales pour eccliers.
M ustiquaires.
Lquidalion de Loas en plumes.


Ligas lo'1a id se

Le sis Pa ins \Vil t n IV venant des
ports du Sud e-,t attendu ici diman-
che 16 courant et pa! tira IP. mmn e jour
pour S-4in'-Marc et NLt-Youk.
Po, t-.*i-Princ-, I 19 J.anvie'r 19:0.
AUG. AHRENDTS, Agent.

VER SOLITAIRE
CURE RADICAL *t SANS DANGER
en DUX HURmaES par les
GLOBULES
de SECRETAN
RKMIDOE SOUVERAIN
Adopt6 par les H6pitaux di Paris.
TRIETE AN& E UCCS


Ir Robert II. Ewald
DENTIST A.M\llICAIN
Dipl6mn' du '- philadelphia I)ental College
and Gawetson's IIopital of Oral Surge-
ry." .Me1 bre ldipl6m (dlu Phila-
delphia School of Anatomy "
Appel6 aux C-ye., atnnonce a sa
nombreue clientl,- et au public
quil sera de re'our dan. un mois.
Port-au-Prince le 10 Janvier 1910

Changernent d'adresse
Dr Lissade
127, RUE DU CENTRE, 127.

PANAMAS!
Pour Hommes et pour Dames, chez
Meoll. Lonide Salages, 22 Rue des
Fronts-Fort..


|SSEINS
d6veloppls, reconstitu6s,
embellis, raffermis
en deux mots per le.
PILULES ORIENTALES
Sst-tl protlult qui assure I la
f'tinulo ine i>()lrlr I, in arfalle,
Sans i re ft la I sa~i'.
Flacon aec truct ons P.ip' s W3S.
J. RATIE. i* n"5 6.lass.Vffdea* Par..
A J Port-au-Prince : Pharactia Alurtdili
Chapellerie
ACCOUREZ CHEZZ
JAIME TESTAR
L. cbhapeller remarquable, avam-
taausement conna,fait savoir an pa-
bin *e g6n6ral et & sa nombreause
eMeUtBle qa'il vient de transf6rer a
FABRIlUE DE CHAPEAUX
(L'AcHCIME LIAISON DU LOUV3 )
GI DI A 1 PLC G rlU D LA
GRkND'RUE OU REPLUBUCAINE
U49. Es.f te d a^ P.U
Ie :eouvel 4tabliement ost on-
vert mons toe no de la flour de
k'Am6rlque
II preOe wn t promptitude
eommo totorur.


MAISON DE CONFIANCE
148 GRAND'RUE

Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
.Rpublique. avise sea nombreux CLI-
E.NTS qu'il vient de recevoir par kIs
derniers Steamers une Var t616 a'tof-
fes de : Diagonale, Casimir, Alp.-ga,
Cheviote. Drap veit et bleu d uue
rdelle supdriort6.
COUPE V'ODERNEI !
PROMPrITUDE I SOLDITE !
L'Alablissement se recommande aux
clients les plus delicats qui apprd
client chaque jour davantage le PINI
de son travail.
Demand z chez Jo ehli Siin -C oud Ie
Retauraseur de la Samt et des Cartes pos-
tales II'ustr~es.


Avis
LA COMMISSiov D ()R(; NATIONN Di
LA PlARTICi>'ATI D 1.: l.A liIPl'uJl1 : I'.
D'IIAITi & I'ExposirON INTEIINATIONA
LE DE BLRI \XfIEtS
I vite Its pers,'nnPs, voulint fire ti
gurer leur.s (uvre leaor s tiavaux otm
leurs produi's A celte EKpositio(n ;1
expddier au local de la (Chambre hi-
Commerce d Prt ai I'. iC ,I i u dt-
Fronts Forts N dians le c<,r'ani
du mois de janvi-'r pochAir, les a,
tiles d j'It rd..'as alti. de pi't d ,
part A I Exposi'iin loctae q i arr;,
lieu 5 Port-au-Prin vors le l.-i I'
vriar 1910, avaut l'expt li i.ni A
xelles.


CETTE DAME
fut radicalement gu6rle de
Phtisle Pulmonaire


-PAR R

L'EMULSION 8GOTTI

II y a quatre ans et demi ma femme
fut atteinte W'anmie et tine operation
d'appendicite s'imposa: mais A partir do
ce moment ,on etat tic sante empire
jusqu'a ce (t'iati mois (Id avril dernier une
Bronchitt' tuibercul'lt :i se d6veloppa.
Elle en devint tilenlt'nti failed et abattue
qu'elle nte poutvait f.iri 1n pas sans so
sentir faible 0t ('uur],.ttuiree.
To., ; les meyens idl Ia science sem-
blaient (tre p ipui' es qtianwd. r.ie Ai Dieu,
je fis la cow.iais tr..' (il d d octeur Risso
Patrol ,n, .i I; :_': it1o cette ville,
qui lui pre'srvtt I LMULSION SCOTT.
C'cst ;i.cet -a t : .t i 'rtileux. que ma
femine dtIt I t ;,,; t u ii ti n cas dH pin!-
Iimonie (|i t i : .' i ,(ii' croyait etra
sans (epoir. : i ii lle a conm-
piltema nt -Ci',!(a0e .. forces et joiit
d'une s,.t. l.,Ac i JOSIL WALKER,
officer t:-! I Ari:ati ;' ,aait, La Plata,
Rep. Argentine


M. Duplessy


Photog aphe
Aviso ses nomhbroix el:nt-us a i'
nest A leur disposition q 1i- d- 9 ) rs
& midi, d-3 2 a 5 haure-, except 1. ,
apres-midi des diminrhes et des
jours fdriAs.


Sacs vides!..


Avut. !a nljrCI I--dt, fabrmqUe
ci-cofltre la :cutet;Itc est
authentique.


Droguiste
Yr. ori 4 t'


SCOTT & IAoWNE.
s, New York


Sacs idles!..


Entrepot G6n6ral des Grandes fabriques
DE CALCUTTA INDEX ) DUNKEROUEQT (lF' &NC) I1; \1 :li' (\N'..LETERRE)
SACS sp6ciaux pour Caf6s tri6s
Caf6s ordinaires
Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock ;p ir b,.Ilos de ol) sacs,
Depuis 18 centimes or jusqu'a 2S8 centines or


Pour grandours r6guliires 65x110 ce)tirnmtte.-
Poids de 1 34i livres jusqu'A 3 livres.
Sacs sur modules et sur types des achete irs.
Prix A forfait pour livraisons meusuellas fra,'w-
et si on le desire, Droits pays.


pt At dd6barquarmeut


50.000 Sacs de I'lnde

Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exoeptionnellement avantagaux
S'adresser A Jules Laville
AGENT ET DIPOSITAIRE GINIr:RAI,
983, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.

A CCOUREZ

chezH-errmann Corvinglton
108, RUE FEROU, CI DEVANT RUE DES MIRACLES
Vous y trouverez du Bon Rhum Sup6 rieur
S d"ux "Vi O Blanc <& 3I mouange
A des prix exoeptionnellement avantageux


I


- --- L ~_ _J-


aar Jh. '






NOUVEAU TRAITEMIENT


CONSTIPATION .
et do sos


ccA
p-


"W _-4 Pr PH. TERRIAL. 39, Bold Banssmann. PARIS.
______________^______________________Ita_________


COGNAC OTARD-DUPUY


ms~quncesEngorpements
duTube digestit;
)ar 1'mplol aladies du Fote
09L.ft(Cmiseeio as, Corrlsowe,
Inf*M~omu bisiaires,
Palwsuim, Fibwre Jaw".);
Cnnstipationi do la Grossiesse;
lmeilleur pr~ventlfdslAPKfUlClTE.
0009 DEEPLOI s
*LhZhn. Una cuitearia h cetd danaus mapu dWeau. 'u
,-,nnwzbIcomGR% dure~p~asdua aoir
ILULES- Do I a 3 ^vant&le rapes du sUt!. Pu an so couchajnt.
rM.LL..1pc T YERRUAL, 39. DouI'ffauirsanyt. PART~s


Maison dtablie depuis 1795,
dans le ChAteau de Cognac
otL est n6 le Roi Francois ler.


Pour tous renseignements et Commrnndos

8'ADRESSER A: Andr6 FAUBERT

agent g6n6ral pour la R6publique d'Haiti.


e miangoez plus de pail
8'11 n'estfaltaveo la "Pillabury'e

La meilleure marine du monde
Celle qui donne le mailleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous rensignements s'a.
drmsmer A:
Ernest Castera
Sropr6eantant do la PILL.sbUar' WAs.
aURm FLOa Mumn Co MiNxAPO La



NESTOR FELIDU
L'excellent tailleur avantageouse mwe
connu de touted la R"publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6rou,
( Rue des Miracls ) No 61,
Sa nombrouse clientele ti ouvera
comme toujours touted satisfaction
our les travaux qui lui servnt co-.

LA


Cordonnerie


Nouvelle


Extrait du TARIF


Tabacs Scaterlati


LEVANT SUPERIEUR (dit tabac d'Egypte) la Botte de
50 grammes
LbVANT ORDINAIR" paper violet lissa, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPERIRUR paper bleu le paquet de
50 grammes
CAPORAL DOUX paper vort le paquet de 50 gram-
mes
CAPO1RAL ODINAIRK paper pate brano le paquet
de 40 grammes
TABAC A PRiaSR, Virginie haut goft, paper jan-
ne, le paquet doe 100 grammes
POUDRE SUPERIEURn, paper blou I paquet de
100 grammes
POUDRZ ORDINAIRE, paperr brun, le paquet do 100
grammes
TABAC A mcuRn roles Menus fl le is paquet de
100 grammes


8 ANS


DE SucCkes


Topique D. SERIES
Pou les Chevaux
(u.ii,'ron rapid de Boiteries, des
Plai s anciennss, l'carts, Foulures,
Mentor ses, Fluxions de poitrine,ctc,etc.
l'ansetiant facile, rapid et d'un effet
certAin. 1epous DEPOT : Pharmacie Moderne
Itue Roux, N- 108 ot Rue du People,
N- 124.
PORT AU-PRINCE ( HAITI )


D. Romulus
38, Grandrue, 38
Sirops sup6rieurs, et de tr6s bon-
nes I queurs,q-ii no le cedent en rien
aux produits exo iques. Remontons-
nous par dubon rhum lAccourons tous
en foule chez I bhoante et conscien-
cieux.
D. Romulus, Grand'rue, halle NO
38, non loin de la gare du Nord.
Distillateur-liquoriste, industrial, qui
a obtenu une Medaille d'argent & i'Ex-
position universelle de Saint Louis
(Etats-Unis d'Amerique) en 1904, et
one autre A l'exposition de Jameston,
en 1907,


G6neral, -


GOURDES


1.25

0.90
0.70

0.70

0.75

0.60

1.50

1.50

1.20

1.50


M' C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis sa bienveillante clien-
thle quo sa mason No:7, Rue Travor-
sibre est tonjours bies pourvue du ne
variet6 d'6toffes de o a haute non-
veautA parisionne.
QUAJT.rr SUPaRnUM. CouPS LArJraTB
TRAVAIL sOIMn. EZACTron PRomePTI-
Pre xiris ruaits I
A Vendre
Un boggy tout neat.
Pour lea conditions s'adrepssr A
Samuel McFelend, rue Amdricaino.


Janvier


1910.


Cigarettes


GOURDES


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISES en levant supdrieur Le Bondon de
20 cigarettes
do en caporal superieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
ELEGANTES en Levant ordinaire le Bondon de 20
do en caporal sup6rieur paper rose, le
Bondon de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Rondon de 20
FaNxCAszss en caporal sop6rieur paper rose le
paquet de o)
do en Maand paper jaune le Rondoe
de
do en caporal ordinaire paper blou Ie
Rondon de 20
RoULtas on Maryland et caporal sup6rieur le
portofeuilles de o
do en caporal doux la botte de 10
do on caporal ordinaire le portofeuille
do la botts do 10


1.20
060
0.90
1.20
085
0.85
0.65
0.05
0.70
0.70
0.60
0.60
0.60
0.45
0.75
0.40
0.00
0.30


ML'Amgmzt spooiJa, 5 LJyLV IR*


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse c'ientele qu'el-
le vient de recevoir. par dernier ba-
tean, une forte quantity de marchan.
dishes et de fournitures de toute fral-
cheur et de toute beauty, import6es
de France, dA',lemagne et des Etats.
Unis.
Le public ,!,gant, curieoux de s
bien chausser, y trouvera les peaux
les plus solides et aux nuances la
plus varies lea former !es plus belles
et les plus approprides.
On n'a qu'A venir chez G.B If-TOIA
pour 6tre assure d'%tre chauss6 sui-
vaut les meilleures lois du confort et
do la mode. Sp eialilts pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, forces, fourniturea
et matdriaux divers pour cordonno-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix les plus moderds, A
LA CORDONNERIU NOUVBLLK
143,GRAND'RUE 143,


A L'tLSGANCE
QORDONNERIE.
3M. 9S3M EM3
42, Roe des Fronts-Forts.
CKAussuuas an DAP6T,POUR LAT vWMT
Promptitude et soin anxu ommas-
des taut ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms et trsa
vail toujours tout ce qu'il y a de pls
souveaux.
FormAs ambricaine et fraugalae poWe
Messleurl ; 616gantes at comiodes.
Pour l ea uftats le plas I'aiso.
Travail solid exeout6 arve
des peaux de preml46rmarqus,
Assurane do grand rabals.
PAte., Otrages at Xidquiea


Franlisco DESUSE
Fabrioant do ohaussared
Le Manufacture a toujoursoa en 4*
a- graDd stock, pour la vente 0
prs o eon detail, de chaussare e0
tons Qrss pour
VoisMs, FamU a. ENxAJrs
Lsa c 'mmandea des commoeraaMW
de l'in rriour pourrout etre i*ozcaiil
deams ne somaine a pea pr6e.
23, Rue des Fronts-Fort., 33
ITORT-AU Pnm ( SAMW )


AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la RWpublique d'Haiti


: -- --


----