<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00819
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 8, 1910
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00819

Full Text


Trolsi6me Ann6e, No 836 Pt-aPI.ce, Hadt Samedi 8S Janvier 1910.


ABONNEMENT LE NUMERO 15 CENTIMES
Um Mois G. 2.00
Port-au-Prince TROIS Mos... 5 00 Les manuscrits insdrds ou non ne seroa
Dpartements ITMois pas rendus
TRois os. 1 6. o REDACTION-ADMINISTRATION
Etranger. .OS Mois 8.00 45, RUE ROUK, 45.

Cl6ment-Magloire Arthur Isidore
DmIRCTUnR-FONDATEUR ADMINISTRATEUR
OUOTIDIEN


1 d7reintressons a'ix questions historiques. menbres du conseil communal qui vient
LA SEMAINE QUI FINITilUs d i vant, D.niel d'tre mis en minority ; 20 Ie Etecteurs
Thomas, qui vivxit dams tole pays ea qui doivent former le collcg t e:toral de
1806, peasant qu'aprbs ,lbux annut I'iarrondissement et qui,en f6vrier prochain,
d'indipendance, te pay. etait d6ji a',rolt i dire les honorables citoycas &
PHILOSOPHIE APRS:3 BOIR. avoes la prdtention de reprdsenter adr pour la libertY, non pai d3 It presenter A la Chambre des D5put s com-
une race qui, sutant sur son propra preste, m is de la lecture, introiui- m:. candadats au S.auit de la i ipub'ique.
La semaine qui finit et I'annde qui contirent que dans touts lea avenues sit dan les pays deux gazattes venuwt A ces tins, la campagie blectorde bat
commence. ou on la rencontre dans Is ml nde, oc- probablement de 1110 fiALt tise don't it son plein. D-s candilats se sont aftircns,
Jespre quake nous avons tous bien Cupes na situation subordoun6e et in- 6tait originre. sollicitant vos suffragis ;-- les uns reoal-
fLtd, les f6tes do tin d'annie ayant la fdrieure. Malhouroeusenment pour lui, it ae iva meandAb'es A des tires divers, les autrc...
magique vertu te remplar, principale- 11 n'y a pas de doute que le sort de qn'ou trouva un jour dans ure de ses que je m sAbstiens de quihefiu;r.
ment a lour intention, les bourses, cette race, son pass, son present, son gazettes quelqus apprciations fort [ca )s appeals plus ou mons o C'l.ldceu,
ranges et petites. On le sent alors 1 avenir, t soient longuement discuss logloues 'Agard de Dessalines et Is p'us ionmons sindrces, vou on a fi rnnes-
elndemain on est plus fil et il faLint dan ce Congrbs. Qa'avons-nous a y eo ac'es. L'Empereur, quia ft aussi sur ss. Dns ces addresses, on a fAid-r n.io,
quelques tiraillements pour fire allei gagner vraiment ? Croit-on, par baiard, co point comna sur taut d'iut'cs, bien hiu: le m io d I'Catet, d :n I u,01
lo pot-aa-feu durant janvier. que ce soit 1& la perspective d'un quart an pr6carsetr, fit arrdter inconlirt union, de rs
Maim c'eit assez iniussadle par lui- d'heure agrdable ? Pourrait-on, au Daniel Thomas et le tit jtr ei pri. bte: ,e x.. de d
meme pour ne pas Eu attrister mes It- molns, se dire qu'on passer brave- Son crime port cas i n i tait pas t. Cmtions en .).>, un bea tct,: : d-d
tours davantago. Lai~sons ce': ment ce mauvais quart d'henre dans grand ; en toas cas, it no L1i 6tait pas claitntions pofn)wi. 't, la th !cL- t- ':iJ
tea rs dantagepene d'en q dgager des lens et personnel ; pouvait-il prdvoir, en in- en splendides vari.tioas, totes a U)s!
LE o line de conditag pour l'avenirs trodaisant ces gazet'es dauw Ie Lvpy, crctusc les uines que les a,'tres,- et ou,
LE CONGS DS RA:. de O e po qu'un jour on y molesterait le chief sous 1'clat dc la forme et la sonor,,e des
Ca nest pas possible ; car ce que dJ Eat haiiea'.! vocibes, se cache tics souvent li plul rd-
Et protons I'ortille A un djrnier 6c,0o nous savons le mieux, ce sont les mo- Daniel Thomas 6tait en prison de- voltan-e duplicit
du Nouvelliste. yens do rdelvement approprins a notre puis une vingtaine da jours ddjA lots- Mi's vo re discc:i.inmnt ne .L pis ins
cae. Ceux-mnmes qui rAvent poar ce quo, dams le court d'un repas, Ingiriac en dct.iut, et lors,,l'un i liid.u,-- qucl-
Notre confr6re nous entretient d'un re'ovement de moyens non approprid', ashasarda A r6clamer sa -rzice de )cs- que air d'imp.:ric: q ,'il sc dJ) n,-
prochain Congras de Races. qui doit ste proposent encore des solutions don't salines, qui lui paraissait etre de bon- vimnt vois parler d'union et d' :i enter, all
tonir i Londres vers juillet 1911 et rois ce sommes pas capable. II est no humeur. minment i rne om :1 attis: I ard'r des pis-
a qai traitera des relations entire lei biea certain que nous n- pouvons rnoen -Tiens dit I Empereur, jn 'e c o- sons politi.ues, o.1 it es;aya dc raviver,
races on nations de iO cident ave- les tenter pour nous sauver ; nous n'en yais ddje exiu6. Puisqji'il ,. I'a pas en p'ein XX. si;.e, I'antique et absunde
races ou nations de l'O.icnt et autrep.. avons pas les dispositions ni la force et6, je le giacie. MiiN it qittera ;'tim- pr iug de pe.ui, -n il exci:c la s" de- re-
SL'obj -t de ce Congter continue la d'dme. piro sur l champ ; et s'il y revient, il p 6sail'es et travai!ie, avwc uae hideu i tc-
note, est do discuter les grades que Je vous assure que, ooUr ma part, je sera pendu ux vrgur s d i bL irncdut racit A creaser et a 6tagr e toe fos& des
lions do races A la lumibre de la scier- no me sentirais pas a I'eau de rose qui ly rC.men-ra. divisions entree les tils de la mrn.n-: cte,-
ce et de la conscience mo ternes, en dans ce Congr63 des Racei : je me re- Mais le sort devait decider autie- i ne sera A vos yeur, ce criste person-
vue d'encourager une bonne enten'e, pr6senterais tout le temps dans la peau meat de la c 6mince impdriale. Coar- nage, qu'uin inc ns:ient dangcreur ou un
an sentiment amical et une c-op6ra- du pendu en face duquel on discour- me il n'y avait pas A ce moment-la ile cynique mystili2a co- !,..E vou. lai cric-
tion cordial en're les peuples. rait de cordes. navire ou partance, l)ianel Tl'i,:n. ,,11,r. :- Arricre nu n: vou ons p de
Josqu'ic!, jp n'ai pas grande inquid- Mai bah tout le monde n'est pas s tear aux Giyes pour e eon ;.to,*,- yvos ...
tade: jo preuze carrament que i ous fait do la m6me fagon. II X en a car- dant, le plas loin pus,iblu dtie Dezs.ili. Pourtant, l'e lcne et l..nun soit ps-
navorts pas grand'clhose A gigner dai.s tainement qui se dissent qu avcc qi l- nes. La evolution du S i i'y surit. sit s.-es ; mik. ny. ne l; obeadrons qu'a-
un Congrbs des races et a'o*s il eera nsdiscours nous tnons amoins Inutile de dire qu'dl 'y j -ta ;v t- ,,*h i .s avoi r cir c.rtaia p.l-icc-, net ste
saga que nous restions chez nous. e la civilization la facility des dis ql'eat pas a r6air I txil au qu incArne lc -.i de 'a di.or, e d nt
ais non I connaissant notre manie cours on so tirr d'allair. Av ia t c ndamn. vint i d.,e e : p .Ct
de nous montrer o t do paatitre, on on pen do philoophie, on fora L lours plus ard fo ictio .i ti, public et ei iat on, -qu, sera cn:n u asrpolitiqu:
noes a, pari-il, invites; plus encore: sourde orille quand on aura air d par consquent IIittn. s de no atmophr pii
on nous done bonne place : je lii, fn dire leur fait aux races inf6rieures et C'est gal. Nous n 6tion, pas en l~;> s'impose.
effet, quo M. Paulin eat choi0 i comme on so rm'morera le proverbs que a les mars pour la liberty de la press, m, L'.,non e-'c ,tnes c se ront alors,si
vice-prdsident d'honneur du Congrbs presents sont toujours excep'6s.p Nous me de a press 6tran,.re Qnitre-vi 1 no, adopt une ba c commurn, s os
qui sollicite ainsi son inestimableab detout as plus td, le fn ateur d 'iri- trouvon; un e ran neatr oL to
appui moral ,a et que MM. Pierre Ia- ommes capabe o. more St-Jacques fill t, lui aus.i, :ro monde peut se rencontrer, et 4it nest au-
dacort et Lger sont ausi cMM. Pisierre a D'ailleurs, la question dIetre reprb- penda aix vergues d un bitea:, qui tre que celui d-s iJes gfn&raile, des prin-
mdme tire. sent A ce Congres no tient goure A 6tait Ia a Crete-a Ihiero s. 11 en rY.ip- cipes dmocratiq~.is et I b&raux, ave: les-
Qa .stira-t-el do tout cola? Note T totes lea considerations que je viens pa hrou~sfement, et ce fut ia a (:.', e- qiAls nous pou-isuvroas I excu o: d ui
c ao f crtir-coi de tout cela? Noreo de fair, par pur radotage : ells tient a-Pierrot a qui sombra tout commr nir e. eramme d.olati3 riAioahelle au b3-
courter, s pc qes e autr chose : A la popsiilit6 d'une pe- DanitnTIo as 'pippa 1,21 e1 -iISU; ntfie de notre ch.:c Jicaiei, commune
Souv*lles assises pacifiquesa et huma- titssortie de foods en favour de qael- Di^ Thomasi eA Inba1i de nt .
taires ", "n bioen immense pour l'hu. tite ortie d fonds en favour do que- tandis quo ce fut I'eomperear qui tomba. et a rrondissemint.
aire n en mmene por ues oncitoyons intlligents qu, Sans doute, ce souvenir est 'ringer Tou:-fujs, j n! viens pas vois dire sur
J crois quoe 'espoir et faux 3puis tooffant dans laou erre chaadehtienne, ax sentlim nts qui valent A 'impr- ur n ton nrdiculcnint emphnuqi, -comme
le sibcle que nous existons, touteses eot besoin o enve d'aller an pen merig coavelle d'etre hemor6e doe on d'autres 1'ont faic, -q-i. I'hue est grave.
grandes enterprises intellectuelles r6a- proedre fair an loin. prestigidux vocab'e. C'est q ia'l y a dani et solennelle. Non ; cepend.aaI, je veat
lises ?'ont QtI pour le bien de l'hu- Si cette sortie de fonts et possible 1es chosu iles.-m e aes enchaiac- vou; prier de ccnsiavrer avec moi qu. des
manilt qu'en est-il result* pour nu ? an moment psychologique, no as som- meats prfois iisoutcondns. prochaines sectionn ; monicipales et saa-
La v6nrit6 est que lea grandes nations m s pordas, et d'aatres stuvs l Ave: cela, uotra counf. re l'Impar- toriales doivent dcoaler des consequences
se r6anissent de temps en tempt pour Pdisse ce petit sp:och ne pas m'st- trial s devient q iotidien. C'est tant importanotes et poar no:re ville et poar la
rAg'er leurs aiffires. Tout en 6voluant tirer les foudres des candidates au Con- ameox ; on so verra plus souvent. colleccivit.
chacune dans son orbite particulier, ii grbs des Races En ce cas, route abstention est coupable.
arrive souvent que tell entreprise JEAtN Ls FURTEUin. L'abstention des hoonutcs g*nss.rtou" se-
projetee par l'une d'elles court le dan- LIM RIaMERl St-JACQUS a rai: d6sstreuse, en ce qu elle a oujou s
ger d'tre arret6e dans ses etiets ext&- --T por ffel iu:adia, de laisse' to cha p ii-
riears parla non-acceptationdes autrea; DANIEl THOMAS. [I 0ItinO Q Q b6e aux gens vereui, aux ardncieun ianca-
et alors le meilleur moyen d'empe-her \ 11 i Jfl'lbles, a ux pires, a, ccs'cparant alors de
cela, c'est encore de s'entendre aa Cette semaine a eu lieu louverture ladirecson des aff.ires, on, ar de toot
pr6alable. Et c'est ce qu'elles font. de i'imprimerie S'-Jacques, en h1rnia- -- temps se artisans de soafl(Dices et ds
Jo m'inscris done rondement centre ge, sans doute, au fonlateur de i'ind6- Aux l 1Oteu a de la maltheu's da Peuple..
cette premiere illusion : ce Congn,'. pendant-',. Le vocable de notre preiuir Oonuno d* Jaomnl itAu Surat de la Rspu iqu- no, amsseo,
des Races no pourra profiter a chaque chef d'E at associ6 ainsi A nue mani- mies; uet ,ea -ncoy'bes hte-
humanit6 que dans la measure ou ceete fiesta ion de la pressed, me remet en mr- -eho--
humanit6 est constitute de ftu;,n A en moire le trait saivant q ze je rezueillis Mtoys, patriotes et i .ges ; onc: qu,. des que -
faire son profit. dans un auteur national et que je p us La so do ce mois. c'est-l-I re dans tons de la plus grande im*oruance,- -ton
Poar notre cas particulier, j'es'ime offrir A mes lecteours pour fair chorus aMhlquss ioas,-voss snrex ap: 6s A dc- chint Jo're dbolorable situnion 6coaom
amee qae e'eat plus grave. Nous A 1'entrain actuel avec lequel nous nous i per vs MUrls sfrages : o 0 L e s qe et fiasoc :e,- seront soumtlses aa







chambres A leur session de cette sn'ne, e'
u'il est n&cessaire que des voix cou'6es,
es autorites reconnues en ces inate es,
concourent a ne solution favorable de ces
aagoissants problems poses devant la Nt-
tion qui, pour souffrir stoiquement, n'en
Cet pas moins A la veille de /'tpui ement.
si un reta6de ~nergique et efficace n'est
port au mal don't il est ronge....
Cost pour participer,-en ecartant lesper-
vers ei les charlatans, -A l'lection de ces
candidates au Sonat qui peavent realiser no-
tre ideal, que j'ai I honneur de solliciter, I
mon tour, vos suffrages af-i d'etre elu
I an des douze ilecteurs d'arrondissement
poor la commune de Jacmel.

Les 61ections A Jacmel
A I'occasion de cette champagne 6lec-
torale, ii y a A noter un procedE nouveau.
D .ns des adiesses placardees ou distri-
butes ea ville, et inrme dans les commu-
nes, on a etM fort ktonn6 de li e les noms
de beaucoup d'honorables citoyens qu'un
leader sans sctupu'e,- espcce de Barnum
genre nouveau,- samb'e : vou'oir pre-
s:nter, pour se donner do reli t, c mme
laisant parni de son g-oupe ou meme d'un
sol di ant Comizne Electoral dout il serait
le President.
I.e public doit ere un g rde contre cette
mantxiuvre hirdie, cet ard cieux chantage.
Con.u'tbs, la plupart ce ceux don't les
noms figurent dars ces addresses ont decla-
res n'en rien savor, et n'avoir m6me ja-
mais vu Ic fameux president du Comite
faot6me, qui n'eii;terait que dans i'imag'-
nation, erfi6vree par 1'ardtur des convoi-
tises, du tii te leader qui s'imagine pot -
voir piendre cn main, comme ili'a cr t,
la direction dJs elections.
'cut-on vraiment pousser l'abxcnce des
sciupulCs jusqu A se !ervir du nom des
gens.--qui eat leur propridzt en somme-
sIns lcur con cn.ement?
Qul est ce proceed, nouveau ?
Le public impartial jugera !
ROD. ALEXANDRE,
Jacmel, le 4 janvier 1910o.




MRNSRIGNOBMNTS
MSTIRCOROLOGIQUIts

Do
SKMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


VENDR[UDi 6 JANVIER 1910
laromatire A Midi


765 "0/-


Tomp6rature ( inimu

Moyeane diorne de la temaphrature


20,2
31,5
24,5


Ciel assez clair, horizon moins transpa-
rent que la veille. Vent d Est fort et sec
Poussi&re. Ciel on pen covert la nuit
Baromctre l6gerement en haus-e.
J. yrUORtR
Secretairerie d'Etat des
Finances et du Commerce

Contrairement A la note parue hier dans
le journal a Le Bons-Sens v, concernant
un rapport de 1 Inspccteur L.abastille qui
aumait et6 d6:ourne, le Departement d'n-
ne le d6ruenti le plus formel A cette in
formation.
Jamais l'Inspecteur Labistiile n'a eu
i adresier un semblab!e rapport au Secrd-
taire d Etat des Finances
Port-au-Prince, le 8 janv'er 1910o.
FianQailles
Nous avons re;u de St M arc, le faire-part
des fianoailles de Mile Marietta Saget avec
M. Clement Pinard.
Cercle Bellevue
C'est ce soir A 8 heures precises qu'an-
ra lieu au Cercle Bellevue, pour les mem-
bres et le Public habituel du Cercle, la
representation de Gala cindmatographique
Boyer Guiol des Etats-Unis.
Toutes les dispositions sont prises poor
assu-er A cette soirde selected on succts sans
pric6dent.
Les cartes n'Etant pas vendues a I'entrie
s'adraser au SecrEtaire-TrEsorier do Cer-
cle, Mr Paul Gourlat.


Hotel-Bellevae
Grande representation de cinematogra-
phe demain soir A 8 heroes precisca.
Programme nouveau.
Premiere Partie
i 0 Wi i m !e braconnier ( dranme), 2
Le Miroir merveil eax. fee-ie, 3 o Chan-
sonnette I lus:rce,4 0 L'amateur detective,
comique, 5 o Lenfant P.odigue, scene
touchan e.
IT-rnMEDI 15 MINUTES
Dtuxilme Partie
I Histoire d amcur d'un clown (Dra-
re ). 2 0 Danse de Papilloa, excautde
par Mme Sylvia, 3 o Le jru de Diabolo
comique, 4 Danse Serpentine, par Mme
Sylvia, 5 o La Matinee d'une Idole, co-
mnique.
INTERMEDE
Troisidme Partis
1o Les lapins inocul!s (comique ),
2 0 Le Cavchemar d u- fantoche ( ).
Il y aura des places reserv6:s, en nom-
b'e resrei'v, A 3 g'urdes.
Avis Postal
Les de :;hes pour New-Yotk et I'Earo-
pe (via Jdremie) par le steamer Prins
E tel Feiedrick ";
Et celles poor Miragoaie, Jer&mie par le
steamer Alleghiny"seront ferm/es ce soir
a 9 hIures pricites.
Revue du march
Le; affaires ont repris le course normal. Le
change qui n'a pis depasse le taux de430 01o
tend de plus en plus Ila baisse sous I'in-
fluenc. des grandes expeditions de denres.
Les dernieres depech-s de Hamboarg co-
tent le cac'o ainsi que le cafr A 53 fr.
Ma~-E les considerables entrees d'or 'es
traits se ve ident encore au pair, les che-
ques sur Pari1 A 2 112 010 et sur New
York 3 i 12, 0olo0 d'eicomp'e.
Ligre Atl s
Passagars venant de si c Alleghary a
NEW-YORK Mr. Hattridge, Woods
Harry.
PORT-DE-PAIx N. Thomas.
CAP-HAITII.N'. Leon Lambrn, Edner
Hyppolite.
Go.AIVEi.- Sub itut Latortue. Shem-
tole, Justin Dejoie 3 enfan's, S echer,
Etienne SejournA, Mme N. S Lafontant,
Mile Alice, St-Rt4my Ruiz, Mells Vastey
L-ure, Mr Bauvais, S. Debrosve, Romeo
M3n'as, Albert Bartho'e. Henri Binhole,
SAINT-MARC. Mile Georg'na Denicia,
Eplefss Jensi, Victor Goillaumo, Alexan-
der de R g'ia, Joseph Alphonse. Mae F.
M. RAneblqce, Mine Chinvel, Emilie Do-
dard, Annette Dodard, A. Huguenot, Mile
Noemi Joseph.
A vendre aux Co aalves
Un bon bateau do port de sept tonneux,
portant le nom d'ANNA MARIA.
S'adresser A Monsieur Dorval Aldophe.
La machine
du a Capois-!a-Mort
Nous avons annonce dernierement que
ia machire de notre ancien aviso a Capois-
la-Mort a se tronvait en possession de Mr
Allison Archer, le concessionaire da con-
trat d'eclairsge de Port-au-Prince.
Poursuivant no re enquete, nous avoos
eti aux rensegaoements pres de Mr. Geor-
ges Mon-6s, c hf de division sou dparte-
ment de la M rine. Cet sitmable foaction-
naire ncus a demand avant de r pondre
A n-s questions. de prendre 1.'aorisation
dao Secrdtaire d'E'at de la M rine.
I s'ag!t de savoir s'il y a en une transac-
tion faite entire M. A. Archer et l'Etat
p-ur la ven'e de ce.taines pieces de notre
vieil aviso.
A bien 6: de nouveau details.
La visit des marines frangais
II avait ete annoncy dernierement que la
division legere composee de qatre bad-
ments fraoncaiss qui effectue actuellement
use tourney en Amerique et dans les An-
tilles, honorerait notre port de sa visit.
Et de grades fetes s'organisaient par la
colonies francaise A ce:te intention.
II parait qu'un changement a 6t6 appor-
te dans l'itienraire et que l'eseale d H.iti
est supprimee. Ce serait dommage.
Nous croyons que cette mnesure neat pas
definitive et que le d&esir de voir les cou-
lears francaises fetees avec eclat chez nous
, sera satisfait. Onepargoerait sinsi une bieo


g-ande dception aux amis de la France au Nord a je vous saurais infiniment gre de
nom desquels nous sommes prids d'inter- m'aider A reliever quelques erreurs qui s'y
venir. trouvent.
Remerciments I o Je demand bien pardon-aux Capois
d'avoir employee I'epitihte a Turque v, en
Messieurs Gerin Hewrteloa. RLuX Hear- parl nt de leurs maeurs. Je les supplies de
telou. Lelio Heurtelou ; les f*milles Exi- ia iemplacer par celle qui leur paraitra la
lien Hecrtelou. P.erre Roax, Edouard Ga- plus gentille et la plus just.
te;u, Georges Vilmenay, Beanvais Dup'e;- 2 o lo parlant des chefs militaires, au
sis, Roux, Heurtelou. B. Miximilien et ;ujet de Port-de-Paiz, je n'avais pas ecrit
tons les autres parents remercient bien a fondataires a. J'avais mis "feudataires".
sincerement les nombreux amis qui a l'oc- 3 o Je me confor ds en excuses devant
casion d, la perte doulourease qu'ils ont mes bons amis, les M61iens : mon manns-
faite dans la personnel de leur regretted CA- crit ne porte pis lear mine ancienne ".
DET HEURTELOU leur ont donned des mar- J'avais ecrit : leur mine anxieuse ". -
ques de lear prdcieuse sympathie. C'est tout simplement une fute de ty.
its les print de croire qa'ils en garde- pographie.
ront on souvenir reconnnisr-nt. I Je vous surre cordialement is main t
Port-au-Prince, le 6 Janvier 19to. renouvelle mes excuses A aes bows asU
de la Province septentriooale.
19__ x ,.,-_,._-,,_ ., S.O .__-1 luc DORSINVILLE.


mie vve tamiu e cue, mr et Mme LJ
b6doyere Blie, Mr Louis Etie et 'es au'res
parents remercient tons les amis et connais-
sances sinsi que le General Mendlas Al-
phonse, des preaves de sympathie au'a's
eur out prodigue A l'occasion de la mort
de leur regrettE IOSEPH VICTOR ELEm.
Ils les print de croire i leur p'us grande
reconnaissance.
A ven ire
Ua buggy Frelch en bon 6tat.
S adresser derriere Sdminaire No 15-
Tribune du Matin "
Au'our des Elections & Jac & el


Port-au-Prince, 7 Janvler s910.
Mr 'e Directeur du Matix,
Voun series bien aimable d'anaoncer A
Mr Jack, auteu u joli conte a La Brace-
let D que le fameux portne-bonheur con'i-
nue son ensorcel'ement.
L'ainde des Villiers est sassi en accor-
dailles avec un jeune Franvt is tout aussi
charmant que le fiance de sa scear cadette.
La fami'le est si reu egoiste que sans
connattre I'opule-te Mile Albene nous lui
envoyons le brace'et.. en fiction paisqu'en
some c'est ainsi qu'il exise.
Nous luiso *nh imns de s*vnir **en servir


Lorsque an mois de dccembre dernier, c'est-a-dire d'avoir les qudi ts necessaires
il y a A peine quinze -t!rs, nous emnes la poor faire valoir ce prEcieux joyao.
!u-pri e de lire, A propos des elections du Aptre elle A qui le tour ?
to10 courant, deux placards redig s dans le Les vneements semblent se precipimer
modern style et affichis aux quatre coins de car les dernieres accordailles :e sott suivies
la ville, invitant A grands coups de peri- de bien pri,.
phrases, les Electeurs A aller porter leur Recevez. Monsiu-, es mseilu es salu-
u'lein A l'urne ea fiveur d'un pseudo- stations.
candidate au Snaat de la Repub!ique. I'in- M e XXX.
dignation nous soulcva le coeur comme il
est just et nous primes la resolution de
crier gare En effect, plusieurs mo ifs s'im- 3 0tel Bellevue-
poserent i noas oour dEmasquer le char- Le mieui situe, le plus con.
mant home. 1'homme servile, orrnia fortable.- Champ-de-Mars.-
serviliter pro domination plusieurs rai- Caisine renomme.- Vue sur la mer.
sons nous en font i'imp&rieux devoir : ___I__. .
d'abord il n'ebt pas etE A la glcire des
Electeurs d'envoyer les re prsentcr au Se-
oat un dtre indigne, car dans 1'ensemble
des actes de l'indivmdu en. question, nonu
y decouvrons tout ui passE de honte et -
d'ignominie profonde ensure nous eas- La mall pour IEtranger (via J6re-
sious, renie par contre tout ui passe de vn ie) par le vapour Pris ilo l Pi*-
gloire-Ec c'est cet homme qui se propose d ick former A la poite (e 0oir, a 6
de soumettre ses idees, sa politique et heures precises.
sa personnel au jugement du Tribunal de Port-au-Prince, 8 J savier 1910.
I'opinion. C'est cet homme qui dins le F. HERRMANN & C"
but de tromper toujours, d'e-ploi er les
gens comme il n'a jamais cesse de le fai- Agsi.
re depuis pres de trente annEes d'existence -
orageuse, c'est cet homme qui, pour ar- I nlilli
river au but qu'il se propose d'atteindre
par tous let moyens possibles. ose invoquerC u e I U uUl
les noms des plus dignes fils de la fte -I
cite Jacmil:enne, ces fits qii pas:e eat le Le paqueb6t QUEBEC eat attend
meilleur de leur vie A voquer la tradi- ac
edition i travers les saines ides ibrales! dbemanctI3 9 Janvie Jour poarra probe-tit
d'affaires vne lear ressemblez pas, n de home GoAve, St-Marc et Gonalves.
foi, vous ne leur ressemblez pas, home Port-au-P.ince, le 6 Janvier 1910.
perfide, veule et liche I Non vo:s ne L'Agesn, E. ROBELIN.
ler rassemblez pas et s'il y a on sen-i-
ccurs, c'est assurEment ce'ui dind ga- I
tion et de protestations centre de pareilles 14 l c dl
profanations,de pareil sacrilege I I
Vous oiez parler du Tiibunal de l'opi- 26e iPARTITION
union ? Mais i vous a dEjA jogE et con- Emprunis du Gouvarnement d'Haiti
damnE depuis longtemps et HIER .NCRE 6 o/o et 3 o/o
il vous a encore jug& et condamed, vous Conform6ment aux instructions da
et r asie.,.. Or, il est inutile de von- Secrtaire d'Etat des Finances et de
Ioir reparalsuroa rait sane..a polite ; Commerce,la Banque Nationale d Hai-
non, pons My reparaitez ps avec V. d- ti a Flionneur d'informer lea int6drs
froques de comEen car elles ont fait leur ads qu'ils peu vent,fopartir dles intore
temls et personne ne vent p'us en 6t.e p t uen g ah@ deorjou
hriemps et pie somnn veut pus en "e se presenter & ses guichets pour too-
hanver to.i cher one vingt-sixibme rdpartitiol
Janver 9. ( 26 e ) sur lea emprunts suivants :
Pim La Basi. j Emprunt du Gouvernensewt d Hai
6 o/o :
Intdrts do ler Aotit au 30 SopteMo
Botte anu Lettres breq 909. 1o/3,.
Emprumt du Gouvarnement d'di
Port-au-Prince, le 7 Dhcembre 1909. 3 0/0:A 30 S
Au Directeur du journal le MATIN 1bre 909. 12 d 00.
Mtn cherDirecteur bra 19.- 11^ 00.
Mn cher Directeur, Contre reu et sur prdMsentation ds
Maintensnt que j'ai mis la dernitre main Bons.
A a La Toornde prdsidentialle dams le Port au-Prince, 7 Janvier 109.


~- ---~ -- ---- ---- ------ -- --







Avis important
En vertu de 1'avis public dans lea
journaux *Le Matin., a Le Nouvellrf-
te a et le a T h6graphe relalit aux
reserves faites par ies quatre enfants
16gitimes de Mme Vve Acoune, en
attendant le reg'ement de la snucces-
sion de la Vve Deaatin St-Louis, nous
d6clarons d'ores et d6j (que routes
vents, versements et actes quelcon-
ques que loes notaires pourraient pas-
ser au profit d'une tiarce parties, seront
nuls de plein droit. 1)3 plus les qua-
tre enfantA d4clarent n'av ir point re-
Qu les objets qui 6taient so ,s scellds
ici, coasistant en linga, argent, titres,
bijoux etc. Pour ce dernier cas elles
agiront come la loi loi l'exig~e dans
'occurence.
Porf-au-Prince, : Janvier 1910.
ARTuaR BONNEFIL


SEINS
d6velopp6s, reconstituds,
embellish, raffermis
ILULES ORIENTALES
StIul prl dull quin assure & Ia
rfelnt uii ine i)ol trilne parfaltv,

A Port-au-Prince : 'Iarhrac.e A .-_ini.


MAISOR DE CONFIANCE
.148 GRAND'RUE
Mr Joseph St.-Cloud,
LE TAILLEUR si bien connu de la
R1publique, avise ses nombreux CLI-
ENTS qu'il vient de recevoir par les
derniers Steamers une Vari6t6 d'6tof-
fes de : Diagonals, Casimir, Alpaga,
Cheviote. Drap vert et bleu d'une
r6elle supdriorit6.
COUPE MODERNE I
PROMPrITUDE I SOLIDITY !
L'4tablissement se recommande aux
clients les plus ddlicats qui appr6-
cient chaque jour davantage le FINI
de son travail.
Demandez chez Joseph Sain.-Cloud le
Restaurateur de la Santd et des Cartes pos-
tales Illustries.


Ligonoelad iiss
Le sis a Prins Maurits venant de
New-Yoi k et de Saint-Marc est atten-
du ici dimache 9 courant t et partira
Is mwme jour pour Petit-GoAve, J6r6-
mie, Cayes, Jacmel et Curacao.
Port-au-Prince, le 2 Janvier 1909.
AUG. AHRENDTS, Agent.


Sacs vides!.. Sacs videsl..

Entrep6t G6n6ral des Grandes fabriques
DE CALCUTTA INDEX ) DUNKERQUE (FIANCE) rr DUNDEE (AnourlMRRE)
84CS sp6ciaux pour Caf6s tri6s
Cafds or4dnlires
Cacaos
Leo Types Courants constammeat on Stock par balls de 400 Sacs,
Depuis 18 centimes or jusqu'A 28 centimes or
Poor grandeurs r6gulibres 65x110 centim6tres et 70x110 centimbtres.
Poids do I 31( livres jusqu'a 3 livres.
Sacs sur modules et sur types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons meusuelles francs pmrt de d6barquement
et si on le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde

Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exceptionnellement avantageux
S'adresser a Jules Laville
AGENT ET DtIPOSITAIRE GENERAL
93, RUE DU MkAGASIN DE L'ETAT.


J. V. LEBL
188, GRAND RI
Confection et rep
SELLES et HARNAIS en


ON ACIIf TE
P6tion-Ville, usine caf
CIRE & MIEL
& Port-au-Prince, 40,

LECTEU RSEuo
Rue des Miracles ou Firou,
et Rue Roux ou Bonne-Foi, No
verez lea CIGARS DU CUNTENAI
J6rdmie.
Avis


ANC


Les Cigares du
Cent


tenaire


UE So fument un peun partout dans la
Rdpublique.
uaration on les pent achter:
to-is genres PORT-AU-PRINCE, 25 Rue des
.- lMiracles, 51 Rue Roux.
I Caf, cireI A JACMEL,- Ohez Hugo Jensen.
C l, ci AUX CAYES --Chez P. N. Neptune.
j et miel, a AUX GONAIVES.- Chez Montas.
*iere. | A L'ANSE-D'HAINAULT,- Chez Ar-
". thur Drouin, Piard Youance.
rue F6rou.1 DAME MARIE.- Chez Vve Harmoni
Bri6re, Fernandez st aillears.
ilez-vous bien' AUX BARADIERES, -- Chez Clodo-
ner! Allez A la mir D:ouin.
51,vous t 110,ro AU CAP-HAITIEN, --- Chez Olivina
RE de Prin de St-Aude.
I PETIT-GOAVE, Mr Robert War-
mington.
GRAND-GOAVE, Mme N4oc'6s
r* -i1---- -


LA COMMIssIoi D'ORGANISATION DRBE Dtevue"
LA PARTICIPATION DE LA REkPUBLIQUE PORT-DE-PAIX,- Marialle Auguste.
D'HAITI & I'ExPOSITION INTERNATIONA- A SAINT-MARC .
LE D BRUXELES I A JlIRIilE, Dmns tons lea coins de
Invite les personnel, voulant fair fi- la Ville.
gurer leurs ceuvres, leurs travaux ou L .'_
eurs products A cette Exposition, Lagents arque seraits h ofure elle dwesavotr
exp6dier au local de la Chambre de d aencor ran s it o n'e
Commerce do Port-au-Ptince, rue des pis encore reprdsente.
Fron rt Forts N 5, dans le courant Toote recommendation avec s6rieuse
du mois de janvier prochain, les ar- et bonne rof6rence sera appr6ci6e.
tiles ddji -pr6pards afin de prendre EUGENE PRIN,
part A I-Exposition locale qui aura Directeaur.
ieon A Port-au-Prince vers le 1er Fd-'
vrier 1910, avant 1'exp6dition & Bru- G..i... .e -lm. Brignet
xel.Gurixtrm 'e a lime B1e-us
ziles. I atteinte de TiBEBIC.LOS3 ?IL SIN iUl
par I trailement h base d'Eli.rir Pepeyreua
A 2 A M C.-ril IE ;GNE-T. str Cecile Iobieuel, qe re-
Tib5 re Z phirin Bell CEIliedi---' Cut "" &Vde""
preente la |lhot.,ora.vre .i centre, eat swe *VA achy,
'*olmm une .1, (:liCni(l,..l-. c.i-. ',iisl f ,eatl de Joiriny
Fabrioant de chaussures ,,i ,,,,i,. : Ma
t'hrlid. a Blois(Loir-
Rue Tiremas, faCade Nord do e ,,er :,a..jiuand*eL-
la Place de la Croix.des-Bossales. .. o, i"..J-uShlkp l..
'A"Lr : I riblte, s elite eiatt
PANTO rFLs8 MULEs8 ru.n f, .t,...-
".. I '.l:'_ r .... -If


D. Romulus
38, Grand'rue, .'
Sirops supdrieurs, et d3 tris bon-
nes I qieur.,q ai ne le cedent en nren
a'x proluit exotique, Remontons-
nnuspar dubon rhum lAccourons tous
en fouls chez l'honn6te et conscien-
cieux.
D. Romulus, Grand'rue, ;all, N '
38, non loin de la gare du Nord.
Distillateur-liquoriste. Industrial, q ui
a obtenu une Mddaille d'argent A i'Ex-
position universelle de Saint I.ouis
(Etats-Unis d'Am6rique) en 1904, et
une antre I'exposition de Jameston,
on 1907,


ernll.t duraern*9uso
'to fluait pus. Rile
lore-OmIat ides 1*&
otn, &d~ ii aael. 1%besesedegrt SuE deux
wiromet% rt. ~i% 414-plbam'. a piamaiieatres. Le traito-
mnieeof a -qIi CLIX!R PUPIEVfNOUX. sm~#i~oeamson
UatSka a Ib.ti'llS i as1444060; 14-23 avri appO. ce & 00
traileaneiat i I6 4-1511 coisspaiisient Wou gus. tt tawait
smagaeusl.- de aj. iH roe Eu mP a ''a o S 0do Pubiter
son alm adasa,.14- bas t c'ire utile A or* erumbtableit.
Doelcur IILPEYROUX.
5, square de Moieuste, Paaist.
P.- .*- l1.I~xir )upc)- eosu eat A base 4.e r*dee1.0
Vredoe bote, toxic, ltoin eti-Igt3yCnnboapbate do
c Iu.It asga ct esp.OiHI aeut In. ro~m.,iadealt-
Ifoxne tiCS lii irusieuaedaa tosa- r*irat a~eogalst. qiseos
db&&lizr ifooaeyroua%. caernturhd e ins methode k do tr-
tessmen e in 1.L~abere.Iohme m pleyt per be duotew Du-
gw-yrueax. 04 ." i-si 'rcitSces Mume CIA. EWaid.pbarsing

PANAMAS I
Pour [lommos et pour Dames, Chain
Metle. Lhonide Solage~s, 22Ras d6w
Frouts-Forts.


AInericani
&
ICE-CREAM PJ


Bar


kRLOR


PLACE GEFFRARD a c6tm de la P11 NIACI 1 \V. BI CII
Sandwich A 30 cts. toute la Iouri6e, serves iiinn diatcment.
Crdme A la Glace A partial de lheuves apies midi.
Bibre Ala pression et bouteilles bien frapp6es
A vendre A l'American Bar:
MACHINES A ECilIRE Oliver Standard visible or l' 75, dbtja vendu
2 douz. en huit mois.
U S. ARMY KIIAKY, Ingerso!l montres en boite pour bureau ou table
de nuit, boutons pour ch3mises et rinauhes, faucols, ( 10, la douz.,
bretelles ( President suspenders ) (s. 5. la pair, paidj mas. Colgate's
shaving stick. notp-bo3ks, Waterman's plumes A r6seavoire, collection su-
perbe de or P. 2 50) A or P. 8. Crayons At reservoir, derniere nouveaut6
G 5 Encre sp6ciale pour ces plumes &t crayons. (Cigaire- et cigarettes.


Vin de


G. o,5o.


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MNDICAMENTEUSES STSRI-
LISIES ET INJECTABLES.
AlmpOUles d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mer que nous emplo yons a 6td soigneusement capteo au large,
an del& de I'lle de la Gonave. Nous faisons remarquer au Corps medical
observation judiieuse que font les laboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable doit 6tre de fabrication r6ccnte pour avoir toutes M pro-
prilt6s thbrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent de certifier quo
mos products ont donne tons les rdsultats esp6r6s.


Sp6cialit6: Serum nevrosth6nique.
Ce S6rum r6gularise les changes nutritifs, ii a dtd employed
tos dana la neurasth6nie, la tubercu'ose, etc.


avec sUCe


Pour les employes SURTOUT de la P. C S. travaillant sur la line de Bi-
zoton- LA6gane.
.


Ed. G.

Photographs de


Mevs & Co


S. E. le President


d'Halti


A L'ANGLE DES RUES ROUX ET RE UULICAIE
Etablis depuis un quart de s:6cls sur la place de Por.-au-Prince
Offrent & lour nornbreause clioentb', corn ne prime & I'occasion de la noo-
velle annoe, a toute personae q ii conma i dera une d )uzatne da carte im-
priales.
( PRIx itnDUIT: 25 00 GOUBDES.)
Un agrandissement de leur portrait
d'aprks les meilleurs pro-Adds d art d6j;1 apprd ies par le grand public et
qul out aseur6 la reputation de la mason.


Moselle, par varre :


- r ---- I __








AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6publique d'Haiti


Extrait du


TARIF


Tabacs Scaferlati


LEVANT SUPI.HIRUR (dit tabac d'i gypte) la loite de
50 grammes
LEVANT ORDINAIRK paper violet liss6, le paquet
de 50 grammes
MARYw.4N paper jauno le paquot 40 grammes
CAPORAr. StiF R.F.u paper bleu Ic paquet de
:0 1'iamiirucs
CAPORAI. DO-X' paper vert le paquot de -50 gram-
mes
(CAPIOAL ODINATRE paper pVe brune Ie paquet
de 40 grammes
TABAC A rmIsER, Virginie haut gout, paper jau-
ne, le paquet de 100 grammnes


POUDRIE sriPElr:URKe, paper
100 grammes


b'eu le paquet de


POUDRE ORDINAIRE, paperr brun, le paquet de (1)
grammes


TABAC: A MA.CHER roles Menus lilds
100 grammes


le paquet de


G6n6ral, --


GOURDES


1.25

0.90
0. 7O

0.70

0.75.

0.60



1.50

1.20


Janvier


1910.


Cigarettes


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
C:ASSEUR le paquet de
HONGROISES en levant


ELE(


20
supdrieur


GOURDES


Le Bondon de


20 cigarettes
do en caporal sup6rieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon doe 20
GANTES en Levant ordinaire le Bondon de 20
do en caporal sup6rieur paper rose, le
Bondon de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20


FiAN.CAISES en caporal supti'ieur paper rose le
paquet de )20
do en Maryland papier jaune 'le Bondon
de 20
do en caporal ci-lin ,iLre paper bleu le
Bondon d -'0
RouIJ':Ks en Maryland et c.,poral superieur le
portefeuilles de 20
do en caporal doux la boite de 10
do en capotal ordinaire le portefeuille
de 20
do la bolte de 10


special,


Pharmacie W


Place


*


de la Paix


E4tc-uion ptompts et soiguno des ordounances.
Analyses scientitiques et techniques.
Anal se dos minierais d or, argent, cuivre et autres
m6thode ani6ricaiue ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops
Champagne a P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en


Proprietaire: :AI.


Buch


Ricih !M


1.20:
0.60
0.90


Ne maogez pls dI paini
8'il n'estfaitaveo la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignements s'a.
dresser A:
Ernest Castera
ropr6sentant do la PuLLSBUar's WasE.
sux FLOUR MILs Co MIxxxnM oulI
NILS


..20. .... m
. NESTOR FELIU
085
0.85 L excellent tailleur avantageasemeno
connu do touted la R6pubhlque vient
0 65 do rouvrir son atelier Rue F6rou,
0.05 ( 6 Ru d" Miracls ) No 61,
Sa nombrouse clientblo trouvera
0.70 come toujour. touts satisfaction
pour lee travaux qui ln seront con.


(. IU
060
0.60
0.60
0.45
075
0.40
0.60
0.30


J. LAVILLE.


C. L. Verret


IDoncL.q'a~ir. A t-A bieuvcilarate cleie
1-4cq -1- SA i-i u.;c No:7. hue Trav'?r-
s:i~r'.; &:t' ouou.s bien puurvuo d'un
vari6tis d'eloffs dole a haute nou-
m~tauz d'aprbs ia'(2 ALITik SUPiMZRKER. COUPS f*L*aN?
TRAVAIL ~iGwipA. Exicuniox PROMPTs
~R~: tPrix iris rdu4ndtmI


ar veruiauz~uz


detail


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
A Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : HermannReimbold & Co


Entreprise

D'EAUX GAZEUSES


Fond6e en 1899


21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


Maison F. BRUNES.
190 GRAND'RUE 196
D!rig6e par
L. Hodelin
Ant"en membre d4 is S. cUd Philan-
threpiq 4Asss matfrss faWl'murs da Par/t
Vient do recevoir an grand choix d'd
toffem diagonal, casimir alpaca, chevic.
to, cheviotepour deuil, etc, Recomman-
o* particulilrdment & aa client6l* an,
bolls collection do coupes do casimir,
do gilets do fantaiisoe t do piqu6 4d
touts beaut6.
-Sp~oIaUt6 do Costumes do no-
eos.- Coupes Frangaise Anglalse et
Anm6rdaine de la derniire porftetlea.
La mason confoctionne susI do4 Cos-
tamu militaires, habits brod46
dolmans, tun ques, habits oar
r*s. to ete, do tous grades

Chapeaux It
Chapeanx 1
Chapeaux I I
PILLK 33 PURTS-RICS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales

JOSi SAN MILLAN
ABIRIQOU DE CiAPRAUX
PLACE GFRTIULARD
Saba asm Cewre M do nwe
*^^r MAN' **w W** SW^


LA


Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse c'ientIle qu'el-
le vient de recevoir. par dernier ba-
teau, une forte quantity de marchan-
dises et de fournitures de touted frat-
cheur et de toute beauty, import6es
de France, d'Allemagne et des Etats-
Uris.
Le public e16gant, curieux de so
bien chausser, y trouvera les peaux
les plus solides et aux nuances lea
plus varies les former lea plus belles
et les plus appropridea.
On n'a qu'A venir cbhez G.B. P9TOIA
pour 6tre assured d'6tre chauss& sui-
vant les meilleures lois du confort et
de la mode. Sp6cialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, forces, fournitures
et matdriaux divers pour cordonne-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix les plus moddrds, A
LA CORDONNERIE NOUvzLLi
143,GRAND'RUE 143,


A L'UtLGANCE
QORDONNEBRIZ.
3MB. SBpFD3a
42, K ua des Fronts-Forts.
CRAUSSURES EN D*P6T,POUR LA vmNTB
Promptitude at aoin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame formal et tra-
vail toujours tout ce qu'll y a de plus
nouveaux.
Formoes amdricainoe at frangalsa pour
Messieurs ; 61gantes at commodes.
Pour les enfantsa e plus 'aimse.
Travail solids ex6out6 aveo
des peaux de premi6remarque.
Asseraess do grand rabais.
Pitee, Cirages et Liqutdes

Francisco DESUSE
Pabricant do ohaussure
La Manufacture a toujourm on ddp
an grand stock pour la vents as
iros et on detail, doe chaussures
tons enres pour
HoMMas, Faxms, K WAwrs
Les commandos des commoerants
do l'int6riour pourront tre sexdeutsee
dans une semaine & peu press.
5, Rue des. Froats-Forts, 3
Sronw-A-rame- ( AM )


____ __ ____


--


I


]


X- lIpALg uex3L