<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00809
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 27, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00809

Full Text




toiii6mo Annas, NO 826


Port-au-Prince, flalti


Lundi, 27 D6cembre 1909.


ABONNEMENT8
" UN Mols G. 2.00
rince
Tnois Mois... a 5 ()
ents UN Mols .,. G. 2.20
TRois Mois 6.('0

S. ROIS Mos 8.00


Ol6ment-Eagolore
DIRUCTIUR-FONDATEUR


j


OUOTIDIEN


I.






Etraiiger


D ocum cents Co munau voisines, et remplissant I'.ir d1d lear
It) llteie ii^ (grugoement tr'iomphal. Mai.s mallieur
au capteur (ui, a ce moment-l1, oserait
Au momentt od la champagne 61ecto- veillanwo de voui en souvenir, pour o e faire oin geste sur les cochons
tile bat son plain pour le ranouvelle- vous eatretenir assez longuement aes Ld l'adjoint ,Joannis I
snt da Gooseil Communal d Por:- conditions particuli6rement difticiles L'incident due ij vous 1a'ontaip dans
i-Piuice, nous crayons du plus htut qui ren1leit presque impossible 'le d, to dao .c .jio eId l c. 't atune p a-
itdrt deoublier las importaates pi&- fonctionaemmnt de c service, l'n d cles, dug Igorai Mde1asAcphonse. II n'y
is qui solvent que le hasard a mii en plus important, je Ie reconnais avec a pas juiq'qdau Daput Me:n!IAh a n y
olere possession. vous, pour le bon ordre, la propret6 parlemntaire ce-per9int ui n'ait
II y a trois mois enviroa, nous foMns et la sIrat6 do la voisrie. Aussi, n tentd, une fois, do rer)Erillre re vivo
sollicitds, par do n mbreux lecteurs, vous coafirmant dans toute ha teneur, force, ,euon l'asage, :a vac',.' cr ntiure.
'attirer I'attention de l'Administr.itio la lettre qua j'ai eu I'honaeur ,e1 vous Et w3 croyez pas, Monsivear In S cr6-
communale sur le grand reliihemre it' adressert ce sujet a la date du i juil- taire d'tat,queje suis rest
constat6 dans le service de caDture lt de e9tte anaee,j'6prouve le besoii cs d6por att'ntats e bon or Ire
des animaux 6paves. Nos rues 6taieot, preciser Ltvantige la situation qui a c:let, encomibrdes de toutes sortes taite a note service des Aptives, aliti 1-3 rt,( piAe A)trie, ettreqre'ai adrese
de quadrupedes, la place du Pinthi on, rAponire aux justes d l6ances de vote la date du 16 De, ,rbre ltP'7, ,-i4--
notra Champ-le-Mirs, on deo travau I)Dpartement. nemal iJles (:)icou, commenb.,nt do iir-
d'emble'issem nt s'accomplissent, 6- 11 taut que je vous itse tout da uito, roOdissement, A prop); do ses deux iv-
taient de vdritables parcs & bo- ifs ,. Monsieur ie Scr4taire d'Etat, que, de joiits Joannis et Chi us.i.l'ai, egale-
Au lieu da prendre A parties no reiE ie- ce c6t6, c: d'apr6s une pdaible exp6- meant e.'rit ( voir l. :e B ) au g~idral
t-dont la ta.be. il faut en convenir, risnce pe soanelle, iI n'y a absolumeit Arbanr Nau, ous-inspecteur lo la i 'li-
est .aue'qu fois si difficile !-nous aim.d- rien A faire, parce qu'il y a eu de ce, jui avait emp'oy6 les ismtmes re-
mes mieux nous rendre eei prso0ne a tout temps et qu'il y a encore de 'rettables proced6s pour tircr unt de
I'll5tel communal odu nous fimes de telles hates iotl ences intereoss; a la l es vaches du pare ccmnunal.
vive voix du s repr sentatious a q i dle iona-applicatioa do cetta loi sur les Cest bien tout ce que je pouv1is fai-
dr.it au sujet des dol6ances que nous animaux dpavei qu'el'e; en lent nulle re, le Magistrat Communal un'dtant pAs
Ivions requesn. et de nut eftTt touted. l'doergie que voas outill6 pour oppose r aux agression1 r4-
Lnt vioux fonetionnaire de la Com- pourriez supposed a un Magistrat Cjm- p6ttes et c)munanl6ea cotuie les Agents
apqe A q i news nons Ations adress6 munal, 6nergie puremeat civile d'al- do la Commune uoe resistance qui ft-
anwas dcoLta attentivement, pui,t es- leurs, c'est-A-,lire voude t'avance a rait bien ite comprcndre aux un~ et
quissant un geite navr6, it noui d6cla- I'impuissince et a la sterilite II y a aux autres qu'en entravant sciemwiuatit
ra : des anirmiux qui vagueat sur nos le fonctionnement di'un soevite' (unm-
Voili taut6t vingt-trois ans que je princi.ales place publiques transfor- runal, its so meient .I c!. s,.s .ui ue
suis A la Commune. Eh bion, mnin- mues en lieur da package aaxquels les les r. garden pas. I! s' Ip.ut sieur, croyez-moi. C- service de captu- capteurs de la Commune a '6poue hbeurux qu'il en ,'t rinst.
re leas animaux eat sl service le plus ou il y en avait-n'ont jimais pu to a-
difficile le plus dangereur surtutt cher impundment. Lorsqu'ils tenitaient Mlis, juaiJl e 11 eicor., -tta 4r..c a,
do cette administration. C'est a propose do s'en emparer pour les condluire au Ltjuelle vous avez b ,: lOul1. lire
d'une vaehs capture qie Malh3i no is pare communal, itl recovaient de telles app l, ne s'est pas I is~ .bat:r,. Je
quitta un joir eon fisant claquer la racl6es .le a part 13s soldats ca ion- "ie suis dernandld s'il y' .yurit l as
porte. Le d6gout de Vinceat e4t vetnl n6s dans les divers postes de Ia Lville, m oean de turner e ., 1 ti o t't ;e ie
aus>i de 1 ea grande pirtie. 11 laiss qie, naturellement, its n'avaient plus rei oatrais twi ai iruagi ,to fai.o tti.
a ce sujet un document capital et con- envi de recommencer. Et si, par le v.aill-r le soir et de -rant mating las
Cluant. C'est une longue d6pechi plus gran, des hasards, its arrivaient d3ux ou trois capteuis que le ga,-lien
adressae a Monsieur Villehlrdouia Le- A capture l'in quelconque de .9s ani- du parc avail pu reteiir encore, ai fire
crtre, alors Ministre do 1 In'rieur. maux, la minute .'apr3s, des escoualdes Ileparolesengageamts J'avarsiemarqu6,
El vaut la poine d'etra lua. Voulez- d'hommrnes arains faisaient irruption au ea eliot, q.m es essai (td captu'3 I'a-
vous en prendlre connaissance ? parc et I'en arrachaient brutalemeat, nimaux epaves daus la i)urn6e don-
-01! comment donoc? fis-je, curieux, e agr' mentant de menaces in soup- i naent toujours liea des incidents v'io-
x lodutents entre I tFoutle (4t les So'(dats, ,lan
IEt le vieox fonctionnairt communal tionnaes pour les capteurs tout trem- cleOts et los ctole ur les ,o 'ats *. un
s'ea fut aussit6t ouvrir uoe vni6rable blants, le empi6tements qu'ils ac 6 et ls teur, e aura.
armoire d'acijou d'oi' it tira un livre plissaient ainsi. Ces live'ses actions It nm'avait pru alors adlr, it :;utant qu'-
de copie de lettres qu'il nous mit soas out eu pour rdsultat de disloquer notre habil doe faire travailler rio-, hornmes
les yeax. 6qaipe de -ipteurs. C93 pauvr.,s 91s, aux heures ot'i les sO.)l,iat, rotenus par
Apres avoir la, nous tkirAmf la 14 13 pris do pour et constaminent exposes leur service, snt o'li-s dleg irler
la copie dventuelle pour le Ma- A la bastonnade et A la prison, sott leur cantonnement. L-3 uouvea:t -yvte-
tin ". Et, a brdle-pourpoint, nous de- parties et no sont plus revenues. Qae me commer s tit A .1 dnner quelqtue r6-
naaudamaa: voultz-vous? Its ont l'instinct <13 la sultats ,juana, au monun mt ou,ja my at-
Voalez-vous nous permettre de conservation come tout le monde. tendais ie momins, je recus de Mr 'lIn-
prendre copie? .. C'est ainsi, Monsieur eIs Secrtaire d'E- pecteur on chef de la Police Iorire (?)
Mon Dieu pourquoi pas ? nous tat. quo nous n'avons plus de cipteurs oui, Monsieur le S crdtaire d'E'at, l'or-
rdpondit 1-l vieax fonctioanaive. tres aujourd'ui et qu'il eat impossible d'en dre da oe fire commenc-er les captures
uaiable. S)ulement, vous no m'avez trouver. qu'A partir do six heures du martin.
Pas va, n'est-ce pas ? On ne peut done pis toucher, en de- It est ban (it) je3 vous dise en passant
Oh I ni va, ni connu... flitive, aux vaches qui appartiennent que le Secretwira d I.: at de 1 Intirieur
Pr. -au-Pica. ie30 Sptombre 1908 A& 'honorable Secr6taire d'Etat de ia test pas le seul C ontleur du Mag s-
an-P 05 dod 'Ind6pendance. Gaerre at de la Marine, A I'honorable trat C. mmunal comrnme on pourrait le
I g6noral de division, M6ndlas Alphonse, croire en ne so raoportatt qu'A la loi.
Le Magistrat Coorn unable commandant les quatre Corps de la E1a fait, it depend .1 tout le mo-d ', du
5e cstte ville. Garlo, an Gbaral aide-de-camp K4- chef de la police, du Corn ntndant de la
AU SCRET I. R'ETxT I)E L'NTERIEI breau, A Mr I'Ajoint d'arrondissementt Place, e'c, etc... C .st A pepie si 0 leo
Joannis, poor ne citor quo cos souls con-idece comms le pireier carztoa-
Monsieur le S critaire d'Etat, autorit6s militaires. Cs dernier, q( i na r de Itville. I I anciern commat-
Vous avez bien voalu me rappeler, demeare en face de l'Hdtel du general dant de la Plice nomm ~ Nadreau m'a ,
par votre dape he da 25 Se.ptemboreo Moadlas, tient m6me chez lui une v6- tenu, n jour, ,e rropoe suivant : Jed
courart.au N 1170, los disoositious de ritable porcherie. Et s'd yous arrivait, sais commandant do la Plac*, Monsieur; i
a loi du 19 Septombre 1870 r6glaut toe onsieur tl Sacr4taire d'Ltat, de pas- voas o'4tes que Magistrat Comm anal. .
Service comm aal des anauiM x dpaves ser ar I& un jour. vers les cinq heares Sons ce p1, vots trouverez copie de s
Sfire commanl a tn orgto pour do Iaprbs midi. Voan poorriez cnasta- li lettre dA Coef de la Polic, doAt je <
q'fale appl ter de visa ucotteth6orio dcochonsgros vioa de vous parlor (piece C)e co .
. eellea ioeat applies. ot reante et petits, laches avoc s6carit6 pour al- nie de la rdpoae que je lai ai faite
taov-W psma od'voia b*a- lort me vautror a I'al dams te rigoles. ( pibee D.)
..


Monsieur le S-cI'4tahe d'Etat,
Loreque, ii y a prAi (toe d,,ulasf,
dans un- besoimi de d6penoer 1'aetivitc&
quid6bordait *en moi eV'Ar IVIOaim-
m~iatenient ut 1*!uA ia cobectivit*, j'ai
eu Is vif d6sir d','t-. .lacAA I. 1te odo
I'Advainistration Coinmuuaie do P~r 'A-aU-
Prince, javai~t,-ra de bouns ioi que jO
pourrais fair jpliti et micul quo jA fl'ai
fait jusqu'ici, 0atniae Ile lieii qu"1 Me
serait doann6,j rs.t'v-h4cr set alt ufle
compensation -ux fa.iguesi et aux en-
nuis de la fujac-ioii. Ma per.6e, je
dois vous le d'-,-, etait aus-;i de .:~l
buer au prestigi eAxt6ripur Lin (Gouve'r-
nement du (;6utSalt Nord Ae.en
ti'availlantt an relivpment idep erviozes
Je temJig U HtkUz, WUlver aiusi mon d6.
voueineat sous vaoforme' posit". e at
digne.
1161a,; J 3 iAY.'h~iSLpag :i V-lvhs (lira.
en toute v~rit~i, uml~ien J-4 ai~fltais
utile.
Si I'eOthousiasnio.t. l'i d1':t a p~u ris
fiCURt68 Ct a *l!N: 1(l i" es
pva'mlar'4 jour: ai-it *kmouk :itussooUn
1110 pas, eI arll-- rd'i"Uti
les circorkslani-e~q .nabimt11t 0th e:aIfins-
lemerit raison do tain Ounargie s~ir.
inat sans (.-j-'. l~t a notion 1, ico1U
pr6cis3 ',a.; 1evoiz.s qJ' e Inc laI
lcui et jA suk (4-,)n; lrnpostiw-'.t de
m'sit n t tiptot. prc iI4ut SI
ter Iincroyai)It' mi. "ra de liws ressr~urcOs
qui me rive emwe're :,lt aphi~s !..L olan-
to ilaotion. -- jo v'ien-s lp par':!ourir
la ville ea t- I: AV I.,siit- -t 1 3
nier cyclone ElVite (- d ilins ui AIM 4 1t ou-
vantable Ce w. -,Ont ir~oct que des
rues 'l6fIrncde~, uvirosbri-63, riE es
tranafrahies er, ty),s-s et 11i3L..' -'i es
cbaussdes, L'V~rw z&'str-Ition CchxrmuU-
nale ne Feut rimi faire pour a~iDp
cet dtat de cIi'j),- Iet, tnur'-14taum. ~ioelk
08t RPappaGM"..ur iv- nsal)!e.
Eck vdrit6,NI nz.-2ur le Scr,61aire dWE-
tat, j'ai douniel, M all tde .I Cjld
anud de18M,)n adirairi4im'rtioa. ?:.ut Ce
'jib jS PO ]Viq ~140 r-' V '13 botine vo!o i-
06 at d'opini1:I'.rh;c drmn i la iitka pout t,-
river dL quelqaei rAos'iI.ats. A Oa l rt
u'a dt6 plus gra-o#I ioq I,,! &ni,-i. Nitus
1 t.C e poarauIa'-', uote ttte. miIIIIae et
vains, et mox, al ",oura., -miAni 03t pro-
ro ,d.n
Vagili~tz agrlte MNl-,i,13 IcleS:!-r!
taire d'Etat, la a35 .-. a md-, iA,& hautes
coflhid6ratjon.
S-r9\i o 0V EXCGE LNT.


iW'ans le

ViI


Nord
Novi.mtkr: 1909.


Api&s sa too-"-'c '-n ville, le G~n-ral An-
toine Simoni vio k- ls notavuibtL; de Por-
de-P~itx. Cc qi i1:, i' ..-vers c. juitre
lieures de V'2 in.' It 11. I :()Tnbe b-:usquC-
meat chez lic Ik.-)U tNey-Ap,-ici _-Ls--ois
surprend en fi a- d clIilr d';:..&.i e'ime
chor6graph .4.ie qu-"q. c, vim'.ec, font gmi-
ne d'abandcinn"r a pirne. Maus Antoine
Sitmon est dtbon,_Atr;:. It nous supp'ic 4.@
coftinuer.


LE NUMI9R() ENTLME9

ide manu'erits- in'-.;rtou noun.no- ,#ron
pas ren'lu's
REDACTION- XD;%IlNISTRATtON4
45, IIUL Roux, 45-


Airthur Isidore
ADXINISTR ATEUR


.. IIII I


I I '


I








Ce soir, c'est notre dernier a Pir -Je-
Paix-en signe de salut so!ennel, nous nou
rdunissons chez les 6poux Laraque, an Pa-
lais, doce pour un peti: a suver pied ,.-
Nous sommes tous presents, quand use
delegation da commerce port-de-pacten
vient ddnoncer au Prdsident I'abus qu'on
fait A Port-de-Paix de; droits de douine ad
valoreox. Le discours du principal delguE
est vibrant et mrnme pathtique. II en ap-
pelle A la Sagesse, A i'equite et au senti-
ment de jusice du G3auvernemn'. Le
President declare qu'il prend banne note
de tout ce qu'on lui r6ve e et qu i\ prompt
au commerce Pjrt-de-Paeien de s'o:cuper
de la question, des qu'il ,era A la Capitale.
9 I1 y a encore, Exccllence, l'affiie de
la Ligne t6 ephonique qui reliait le Mo'e S -
Nicolas au Port-de-PaIx, s'6crie de nou-
veau l'or.teur. Alors celui-ci explique
que la ligne ne fonc ionne plus, depuis des
annoes, les fils n'existent m6me plus, et
pourtant le concessioDnaire touche rou-
jours les 20.ooo ( vingt mille ) dollars de
subvention accords par l'Eat. Le Pr6-
sident promet, de nouveau, de s'occuper
de la question.
Nul doute que lc; comme qinms de Port-
de-P.ix serant sat sfaits. Car il y va des
intir.,s les p!as sacrds de la Republique.
Par example, I'aflaire de la line t6l6pho-
nique n'est rimn autre qu'un piculat ef-
tront6. Qaant A la question des dioits de
douane ad -:loren, c'e t ur.e liorib'e con-
cussion.
De site apr&s, vien: le Commissaire du
Gouvcrnement qui laisse A entendre qi c
le Commandant de I'Arrondiswement em-
picte sur ses attrib inions:le course de la ju -
tice ert qt elquefois entrav6 ....Mais, Graud
D.eu ils n'en finiront donc plus, ces
fondataires, malgr6 leur air de sainte ni
touche !. ouf Comme il est malai' de
fire rigner la Liberti sur cette terre d'ILai
Ii, ave, ces gens-li !... Vraiment, il y a
de quoi fire jeter le manche aprei la co-
gnee. Car de partout, la chanson est la
meme depuis que le programme est 4 Li-
beri et Jusuce a chacun tire de son cute
HeUt'ir.sement que la icte de Son Excel-
lence est solide : Vous laissetez tranquilles
les Commissaires du Gouvernement, les
juges de Paix et le pauvre people ou vous
v dit.
1-'rfii. vers minuit, nous nous embar-
quous. E' nous artivons au Mole S:-Nicolas
A quatre heures du jour.
Ce matin, c'est le 6 D1cembre. I est
six heures et nous foulons le sol du Mole
St-Nicolas. Son Excellence,Elle,.ne quictera
a La Libertd qu'A 8 heures.
En voyant le ptu de Mo iens assembles
sur la plage, lhur visage curieux, leur mine
ancienne, le me figure la desceaie du ge-
nois, sur cette teire deQuisqueya. en 1492.
Et en con:emplant cette magnitihue baie,
I'une des plus be cls du monde ; ces col
lines en amphiih(Atre bordant la ville sa-
b onneuse .ce qui imite un tantinet les
arcnes antiques-- je regrette qu'en ces lieux
il n'y air pas un monument comm6moratif
qui rapre'erair, come 1'epit phe de la
tombe de l'illustre Explorateur que .
Por ICastilla y por LAon
Nuevo Mundo Vallo Lolon
A H heures Ju martin, les batteries dtes
forts environnants tonnent formidablement
Le Gendral Antoine Simon est au M6 e S -
Nico!as. 11 passe sous 1'arc-de-triomphe du
bord-de-mer et se rend A l'Eglise. Je ne
vous dirai pas que comme A Pcrt-de-Paix
il y a cohue. Non Ce serait fausser la
verne et les muliens eux-mimes, avec hur
sentiment d'dquaite, me taxeraient de pas-
sion. Non, il n'y a pas cohue. Car le M61e
ne possede pas une cohue. Cependant les
quelques habitants de cette petite cite fi-
tent le President de cleur Ame, toute.
I1s n'ot pas la richesse des Capois. Eh
bien I ils El1veront quand meme des arcs-
de-tromphe. Ils n'ont pas l'aisance des
port-de-p:ciens. Mais, ils nous offriront ce
que lear grenier cache de mieux.
HElas hdlas c'est lA, cette ville du
M6le St-Nicolas, sur laquelle taut d'espoirs
se fondent I c'est I ce port qui, apres le
pereement de l'isthme de Panama, devra
attirer tous les bateaux strangers de lim-
mense Atlantiaue.


....Ah I je crains bien que votre espi-
rance ne soit vaine, Car vous ne faites
rien pour civiliser la rade. Vous n'avez pas
de docks, pas de stations, pas de depots de
charbons, pas de chantiers, pas de com-,


merce, pas d'agriculta e. Et, tind s qne
vous dormez de votre anceara. otmmeil
apathiqne, li-bis, en face, de 'autirc c6ti
da drtroir, les Cabains priparent un port,
y traviillent activement, inergiquement,
ea geis socit uI da progres e: de l'avenir
de leur patrie. Ce n'est pai seulement I'ou-
verture du Ml3e au commerce 6trang!r qui
rendra celui-ci florissant. Non. It y a en-
core d'autreschoses fire, A emp'cher.
Regirdez autoir de vous et comp'enez
Je s'is bien qu'e- parlant, comme le le
f i*, je froisss bien des prdjug6s ; qu'aux
ye ix des Moliens je passerai pour un m6-
chant. Miis je lear pirdJnne de toat coeir
cir de principle, je ne dis que la v6riti.
Je vous disai> done que nous sommes a
1 Eg'ise.Celle-ci est p'ein. de MViens e- de
M >lienre endimanch6s Cir vou; n'onbliez
pas,je pense, que c'est arjou-d hui la Ssint-
Nicolas. Apres la Grand'messe le a Te-
U.um v se chante.Pais le Pr6sident va aux
arci-de-:riomphe qu'il n'a pas encore visi-
&s. E', mon Dieu nou; avons bien,'6
faith de parcourir toute la ville. CAr le Mole
feat tenir dans le coear de ma main.
L. D.




IlKMSK -d ^^-^
MHTSOP.ROLOGIQl Lb
Oba r-vatoirt
DU
SKIINAIRl COLLEGE St-UMARTIAL
DIMANCHE 26 DLC.MBRE 190o9
Baromitre i midi 763 "/'7


re.Lnpirature


i9.4
28 7


Moyenne diurne de la temp.ratu-e 23,2
Ciel clair ju'spu'3 4 h. du soir ; un pcu
nua,, ux dans la soiree,
Halo lunaite A 5 h. du matin ( 27 De-
cembre )
Le batome.re apres une leg&re baisse,
dans les journdes de samtdi et dimanche,
s'est relev6 pendint la nuit.
J. SCHIRER


B6ponse un abonn6
ULae commission communale nommde
pir le Pouvoir Excu -f est pu-ement et
sim !ement une coun;ssion adpministrative.
E le es: chaire de fire marcher le set-
vice ccu-an'. E c ne ptu: prendre aucu-ie
decision imp ):ant sins 1'avis et la sanc-
tion du Miuiitre de ltIitrieur
E le ne p.ni: dcn: pas noinmer, revo,uer
ou suspend e a'cad etmp'oyd, ni augnmen-
ter les depenses deil pr-vues par un con-
sei! competent. Le budget, de6) vote, doit
Ctc respect par la commission commu-
nale.
En outre, ses indemnites doivent etre
Lixbes par le Mirictie de Iitrieur.
Elle n'a rule qua'id de se voter elle
mrme des indemnit6s.
Entin, si ses memb:es sont candidates
aur elections idgislatives ou autre;, ils ne
doivent pis sigi r lei cares a dElivre aux
electeurs ( voir le; deux Icis d'oc obre
1881 sur les conxeils commanaux. )
Erratum
POLK LA.\ 2 P'.Ar.E 1)1 L'IIST.IRE D'HAITI
A la page 417, in line, de la 2e partic
de l,HIis'oire d'Haiti d'Auguste Magloire,
tome premier,- au lieu idu membre de
phrase suivant :
Ce fut 14 annees d'un tat de guerre
ui, tcut au plus se ch-ngea en une espice
e paix armte A prutir de 1812,- anade
dans le conrs de laquelle cessirent simul-
tanEment les scissions du Nord-Ouest et
du Sud; "
le lecteur est pride de lire :
Ce fut 14 annees d'un etat de guerre
qui, tout au plus, se change en one es-
p6ce de paix armee i partir de 1812,- an-
ne dans le course de laquelle cessirent la
scission du Sud elt ls hoeitiUs armies de'Ia
scission du Nord-Ouest. "
N6crologie
Nous avons requ, du Cap, le faire-part
du dcias do GenEral Vincent aflo, an-
cien commandant de I'arrondissement du
Cap-Haitien, Senateur de la Rdpublique,
survena le mercredi 22 Dicembre courant.
Les funerailles oat eso lieu lleuademain.


En belle et charmante reunion, on a fe-
te la naissance du Christ A Bellevue oil la
joie de vivre me-tait des sourires aux phy-
sionomie; aimables d'un monde select et
choisi.GrAces des femmes rayonnantes.dis-
tinct'ons de bon gout de snobs 616gants-
musique entrainante. clarti& A a giorno,dk-
corations artistiqu's aer~ablement combi-
nues, tcut tait d'accord p-ur faire triotn-
oher les efforts des meenbres du Cercle, a
ia plus gr nde satisfaction des invites de
marque.
Le reveillon fat des plus anims., on
menu princier offer aux convives ayant
deli6 les la,-g c; et p'eDoar une nouvelle
fete. celle de 1'esprit 6clatant en saill;es
spirituel'es et imprivues, en traits ironi-
ques et gais, p6tarades et fuibes se melant
auT rires de femmes ravies.
Quelque difficulties au service de la bo-
vette o6 lc; girqon; malgr6 lear empres-
sement ne parent contender tout le monde
Srouvent combien la fete du Cerc'e riunit
dans ui me-ne entrain. jeunoe et vieux,
heureux d'oublier pendant quelqu.s hen-
res 'es ennuis de 1'existence haitienne.
D6parts
si Altai
Gonaives.- Mr D. Gabriel, Lys Latortve,
N. S Lafontant, L. Roumain. M. Phar-
reau. D. Pharnein, J. Richard, E. Bourand,
M. Bourand, F. Emmesan.
Prins Willem I
1/r,:,e. Mr & Mrne Volny, Mie Vve
P. Nicolas, Mme C. Duauella, Devermino.
I A. Martinequ, Boboeuf, Chassagne, F.
Cl'ude, J. Bnddick.
Cayes. -Albert Gutzner. Mme R. Den-
nery, S. Ramean, I. Benoit, Ed. Despas,
Emrn nuel Cond6. Dr 0 hello Bayard, Go-
mez, H. Labistille. 2 Smeurs de Charitd,
Mme I. Ho'land. Vital Herne, Mme Mi-
rene Semilor, Mme Cilius. Edou'rd, R.
Pierre-Louis, Mme L. B.'rthomieux, Ger-
lius.
Petit Godz'-.-Mr S. Falaiseau,Napoldoni,
Mme Vve Icart.
Grawcia
Venant de :
Kingston. Anna Faniss, Mile Kloppen-
burg,Mr A. Laforest Mme Laforest, Melle
Adde Elisie. Rev T R Picot et sa fem-
me. Mr Gu; Franck, Franck Hau'gberg,
Tohn Lonigan, Rodriguez Liraque, Jh.
Brown, Dormela Vancal, Ernest Bolivar,
H. C. Neadhim. Dr Roche Grellier et sa
femme. Pred. Sylvain, Uselina Menugpht,
John Menought, Guiol, Mme Gaiol, Mr.
e: Mme Boyer.
-

La Commission
De r6partition des fonds do
Secours aux Sinistr6s des 5, 6
et 10 Juillet 1908.
Devant fair le 3 x de ce mois, son rap-
port an Secritaire d'Etat de I'ntdriear, in-
vite les porteurs de bulletins en retard i se
presenter au local de la Chambre des dd-
put6s les 27, 28 et 29 de ce mois pour
recevoir le montant de la 2e repartition.
Ce 27 Dicembre, 19o9.
Le President de la Commission,
D. CHANCY,


PANAMAS I
Pour Hommes et poor Dames, chez
Melle. L6onide Solages, 23 Rue des
Fronts.Forts.


L


H6te'-Bellevue
La representation offerte par la Compa-
gnie haitienne de prestidigitation a admi-
rablement rdussi. Les tours diffdrents exd-
cutds av"c beaucoup d'adresse ont etc ap-
plaudis par un public enthousiaste, qui n'a
pas marchande ses encouragements aux
jeunes artistes.
Le superbe itablissement du Champ de
Mars qui reste par sa position remarquable,
l'endroit le plis agrdable pour les rEunions
de jours de fete et les promenades fraiches
a offert les pr6venances et les ddlicatesses
de con organisation europdenne.
On est sorti completement sous le char-
me en renouvelant des felicitations saux
pretidigitatears et a la direction de I'Ho-
tel-BIllevue.
Cercls Bellevue


Ca6. Cet article n'a que pea cami.
Les prix du term se cotent c p.n.
peu p'us chers. Q aod onus criviouno.
tie derniere revue, il y avait de- ,i tr "
laritd et, A an moment doand, les alkurs
du term baissirent meme au-dessos de
la base indiquie, mais des petites estima-
tions de la prochaine rdcolte du Brdsil sti.
mulerent alors, de nouveau la peculation
tandis que la cessation des offres econt
et fiet le Santos raffermissait les march
de terme.
Oa expliq e la cessation des oflres de la
source en disant que les vapeurs pour
I'Europe ont dEja leur frkt alsq'A la t de
DWcembre, et que, consdqueminent, la pla-
ce manque pour toute noqvelle affaire. Et
comme on croit qu'en Jinvier la limited
d exportation sera atteinte, on se dit que
l'on pourrait se trouver tris mal place en
vendant pour expedition dans les quatie
semaines.
On a cependant encore fait beaucoup
d'affaires pour !e Havre, qui certainement
ne manquera pas de caf6 pendant toot le
temps que le march de Santos sen fer-
mi.
@. a parld de nouveau,- il est vrai
bien vaguement, de measures i preadre
par le gouvernement de Sao Paulo, en ne
de 1'exportation pas trop ondreuse des a-
f6s arrivant apres It limitation atteinte, et
ces raconiars oct alors 6td interpreisdaus
le seas d'une baisse, mais, come des
ddmewn'i ne se font jamais long emps at-
tendre, on n: petu parler de ces rumears
que par acquit de conscience.
La statistiqte mensuelle est favorable.
L'augmentatnon du Visib'e Sjpply a'st
que de 131,%0o sacs
centre une augamen:ation I'annee dernittre
de 51,ooo "
et ea 1907 1t 000
Ou avait comp:6 sur 400,000 sacs.
11 est encore vrai que beaucoa? des ca-
fes arrives out did expddihs dans I inttricut
meme sans mre vendus, et qu: le stock
invisible est de ce f-it devenu ltis grand,
mais pour le spdculateut, il n'y at tenir
comp:e que de ce que l'on a sous les yeua.
Le sock des cafes auxiliaires est de I.
336.ooo sacs contre l'annee derniere I 263.
ooo. Le Vis b e Supply prdstnte 17-.5o.
ooo sacs coatre 16 322.oo000o en 1908.
Les cotes do terme s'inscrivent coMM
suit :
DWcemb e fr. 46, Mars fr. 46, Joillet
ft. 45.25, Septembre fr. 45.
Q ant au catE d'Haiu, on le pays
tonjours de tres hau's prix, surtout poW
les quelques petits lots qui devienufl
porib'ei et qu sonot d'une quality dha-
b'e Oa a ainsi payd fr. 55 pour CAp, L
56 57 pour Port-Je-Pais. Mais aulsa s
affairs A livrer souot encore ch6res, ap210
une cenaine augmentation dans leoa
Jirhm e fr. 54, Cap, Port-de-Paix et Cay-
fr. 545s Jacmel fr. 55156, Gooaiws ftr
56157 et pour machine epierr6 fr. 56165
suivant type prdsenit.
L.s tries se content ft. 60 le Cap,
61161 112 le Jacmel, fr.'6316415 MiWm-
ne, Petit-Goave, St JMarc, Gomswav, N
quaut au contract n 0 2 voici noS paX
Dicembre. . fr. 63
Janvieriluin. 60 50
- JuilletlD/cembre. 60o
Cotton. Lea marches ont e' plu
faiblards depuis quetques temps. BeDaS*oup
de rdalisations ont ea lieu et le pis do
term n'ont pu rEsister A cette oliffre, ma_-
6re les efforts des haussiers. Ce 'sat qO
cars ces deniers ours que la hausse a r*
pris le dessus. Oa escompte au rappon
favorable A des valeurs plus haotes et vO*
ci ce que nous inscivons. _
Ddcembre fr. 91 l4, Mars fr. 92p M i
ft. 92 318, Juillet fr. 92 318 l-
Le product de Haiti vast fr. 8611 I
Jacmel. ,
fr. 83184 les Gonives st SMti<
Embarquenent Mtns .al.a .
fr. 87 pour Jiael t b t i i "-


Revue Conmcrcil


Mason Haag Fr6res
DU HAVE


l 7 Ddcembre f19









veses ainai ; Ie vendeur se riservant de
yvoir liver des cotons de Petit-Goave.
0 pstierait fr. 84 pour St-Mirc et Go
salves.
Cacaos. Les Haiti n'arrivent que par
Iots msignifiants.- Ventes : 50 soic A fr.
$$.5$ ; 32 sIcs A fr. 55 ; 31 sacs A fr. 57;
54 macs A fr. 5 5.I
Course actuel : ordinaire fr. 52 & 53.50 ;
coixfr. 54 5450 ; extia fr. 5y 1 56 ;
plantation fr. 56 50 a 57 50.
Cuirs.- tTendance soutenue.-- Im-
portations : i7 Jermie secs.- Debouches
ouls. Stock : 598 Haiti secs et salads secs,
274 Jer6mie secs, 21 Port-au-Prince secs.
Camp6che.- March6 calme. Ventes
S*'les.
Miel.- Fr. 55.
Cire.- Fr. 165.
Graine.de Coton. Fr. 14116.

L'Admlninstration du MATIN in-
torme sea abonn6s qu'ils no doivent
lain payer, abonnoemnt ou autres,
quo oontr. rgus im.prim6s et por-
tant le timbre dua journal.
L'Adinltriateur,- Arthur ISIDORE


Ligne Hollandaise

Le steamer PRINS DER NEDElRLAN-
DEN vena nt des ports du Sad sera ici
probablement samedi ler Janvier 1910
at partira dimanche 2 pour St-Marc
et New-York.
Port-au-Prince le 27 D6cembre 19().
AUG. AHRENDTS, Agent. t


lHistoire d laiti
B'APRkS UN PLAN NOUVEAU BASE SUR
L'OBSEaVATION DES FAITS
( 1804-1909 )
PAR AUGUSTE MAGLOIRE
DEUXItIME PARTIES
..eselnsurrections
TOME PREMIER
PRIX : 3 GOURIDES


Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR

Le cbapelior rernarquable, avan-
I eusemeflt connu,fait savoir au pu-
b"hcD on g~ndral et A sa noznbreuse
elient~le qu'il vient do transfdrer sa
FABRIQUE DR CHAPEAUX
(LANCIENISE MATSON DU LOUVRE)
DR LA PLACE GzPPRARD A LA
GRAND'RUE OU RtPUBLICAINE
No 949. En face do la Poste
Le."nouvel dtablissement est on-
vert Sons 1. nom da la flour do
1'.Amerique
11 promet soin et promptitude
comme toujours.
Gue'rision.de' .1/11"' lisii ,#
atteinte de TUDERCULOSE PULMONAIR
par le Irailemeicivi i ('a vi 1/i .'ilpfin jnqi ix
M- 1UtCIIINI. titer.-l'r'-.eumte' i.i w i l r ire ci-
contre. e-t itce' 1(.raied v i.. 11 I im e le I iakluiitirK
(Stalss) et tiabi Ic 33. rca.' Slieffer. lP.it24 E,Pa; 4)i aid rie~
%111 a 1.1 t 0l ijlt~I a-
j. hit II e .Pii % at. la casit
-eg ire v a i t It
1 4141111411t galickie ell
root ter ett It- I ters i t-*
Nei411..r'ldoi )t poulll
dro t. IF-le elait oma-
alede',iii% quatre
hecatiCotip Its, uilt et
.,ccousilpaist"fde fril-.
"~be.Elie avait des .~il.'itrim-4isiterco-Mlr% ( I t Alof
d napbe tra asilicr, tie a~ugaaait pit pili4et 4)iI rait
des=e~om Elie avail heatiCouluE matiogri. Grice i&
Maim traltoesnet. a buto- d*EIJXM DUPE'YROUX, jr
la .Ouassderais ciameugifeerie cot %e Itatimlore izgrs. ai
quelquiniesoiuiq&1nestapria telk first rrold, queiquca
FdW nparur*W et. lamaloide lit tilac e nh site que je
5...a ra to~wau.Le gfevrier aqogi. N -LischIni #Lai&
-- jknLgu-re ettn'a periumis dle psablier son
but re utile a sel e ,elaulliles.
Doeseur j)lUlEYBOIJX.
&. square deale Mssife. lParis.
P.-S 'FJ ixIlr Floupeyroul eePat base de cr#~te~
wYSI40 lere, lode. tan 1 iyarojohoOtphale de
4. ~bgs.IIagloil rnprolf-nrntisormaUon dani-~
;Q gmsft daguiS 6.U3anpvanguiK. Le flown
w'tI~pj ~sosambdoI&al BaMdtode doi trai.
48,4 b kb.,w= Me en'cm eaaI~icr Do.
411110CTalmoa4d, P6at


Compagnie P. C. S.
Le Public est pr6venu que les sa-
inedis 25 Decembre courant et 1-r
Janvier prochain, les trains sur la
line des Tramways en ville, ne
circuleront que jusqu'a 1 heure
de l'apr6s-midi.
LA DIRECTION-

1. Vi fLERLAIC


ROYAL Kola Champagne
Cette ddlicieuse boisson, don't les qualit6s tonidues!, t fortifiantes, la sa-
veur exluise, le moi''le-ax agrdable out contribul A former lVincomparable
rafral3hss3mrat das climiat tropicaux, mdrite bien son titre a ROYAL o.
Agence G6ndrale et D6p6t:
AU MAGASIN DE LA MiTROPOLE .


ISc


188, GRAND RUE
Confection et r paration vous le rouverez
Andre Faubert
SELLES et HARNAIS en tous genres Pharmacie Alex. Roberts
- -a Madame E. Dreyfas
Les Cigares du A l'Epicerie I1. Corvingtoi


Centenaire
Se fument un peu partout dans la
Republique.
On les peut acheter :
PORT-AU-PRINCE, 25 Rue des
Miracles, 51 Rue Roux.
A JACMEL,- Chez Hugo Jensen.
AUX CAYES -7Chez P. N. Neptone.
AUX GONAIVES,- Chez Montas.
A L'ANSE-D'HAINAULT,- Chez Ar-
thur Drouin, Piard Youance.
DAME MARIE,- Chez Vve Harmoni
Bribre, Fernandez et ailleurs.
AUX BARADEIRES, -- Chez Clodo-
mir Drouin.
- AU CAP-IIAITIEN, --Chz Olivina
St-Aude.
PETIT-GOAVE, Mr Robert War-
mington.
GRAND-GOAVE, Mme Ndoc'bs
Bellevue.
PORT-DE-PAIX,- Marielle Auguste.
A SAINT-MARC . .
A JERfMIE, Dans tous les coins do
la Ville.
La Fabrique serait heureuce d'avoir
ties agents dans les localitds on elle nest
pas encore reprdsentde.
Toute recommendation avec sbrieuse
et bone rdf6rence sera appr6cide.
EUGENE PRIN,
Directeur.


ON ACHETECa, cire
et midel, "
Ption-Ville, usine cafLiere.
CIRE &- MIEL


A Port-au-Prince, 40,


rue F6rou.


Avis
LA Co.MMISSion D'ORGANISATION DE
LA PARTICIPATION DE LA RAPUBLIQU.
D'HAITI A I'EXPOSITION INTERNATIONA-
LE DE BRUXELEES
I .vite les personnel, voulant faire fi-
gurer leurs (euvres, leurs travaux ou
leurs products A cette Exposition, a
expedier au local de la Chambre de
Commerce de Port-au-Prince, rue des
Fronts Forts NO 5, dans lo courant
du mois de janvier prochain, les ar-
ticles dbjA prepares afin de prendre
part A I'Exposition locale qui aura
lieu A Port-au-Prince vers le ler F6-
vrier 1910, avantl expeditionn A Bru-
xelles.
Port-au-Prince, le 24 D6cembre 1909.


LU:SINE A GLACE
DE PORT-AU-PRINCE
A 1'honneur de prdvenir ses clients
qu'A occasion des f6tes, son d6bit
sera fermn lea 25 st 26 du courant et
leas 1 t 9 janvier prochain. A Une hou-
re et demise de l'aprbs-midi.

I "r II voulez-vous bien
LECTEUR S, ufmerl tAUez t lla
Rue des Miracles ou F6rou, No 25 et 110,
et Rue Roux ou Bonne-Fol, 1o 51, vos tron-
veUW I CiaAmn DU Cwrmwaum do Prim 4e
Nde.de


F. Ch6riez Petit-Goave.
" me Gerard Bartels Jdrimie.


)N JULES LAVILLE
RUE DU MAGASIN DE L'ETAT


PORT-AU-PRINCE.
en outre che; :
ruo-lloux a I'iEpicerie Ndrette Grand'rue (en face
tlu la station centiale des pompiers.)
do & I'Epicerie C.Lundi rue des fronts-forts
n rue FeroLt au Mlagasiu E. Dreyfus do
EN PROVINCE


J. R. Montasse


Gonaivos


Vient d'arriver

FromaHie tld Munister

A 2 Gourdes la livre
CIIEZ JiLES LAVILLl

Occasion L.,reeptiottnnelle


Pour 8 joutrs setuleItenit
A lPARTI1 I)'A'J()ULID'lIt 1
Chapeaux line pou r h1omme
Ct 5 Gourd.rcle. <-ltaic-Lxe
lIIHFZ A. )OE MAT.'ITEIS Co (

A'ACHETEZ PAN
Sans visiter

Les delraires luiveallhti8 relies par la aid s ll

A l'Ange Gardien
98, RUE DU RESERVOIR 98.


A


La Maison ne vendi que des articles de premiere qua-
lit6 et a des prix moddrds.
On y trouvera : Chapeaux armis pour dames et
fillettes ; Capotes ; Formes-.lean-lirts ; Gants ; Flelurs ;
Rubans ; Amazoae; Fianc de lParadis ; P'itrnels de co ;
Dentelles et Guipures ; Iro Iif t lIst et iaussettes ;
Souliers d'enfdnts ; Tissls pour robes Arinure ; Serge
couleur ; Taffetas ; I'afll'etaline ; S itin Liberty ; Grenadi-
ne de soie, etc.
Articles pour cadeaux: Bronzo; Veil-
leuses ; Pendulettes A!bu-jns pour cartes poutales, etc.


A

N

G

E


Bel assortment de


Parfumerie


JOUETS
Rayon de Deuil : .Crope ; Chales de crepe; Eta-
mine ; Cachemire ; Sitin de Chine ; Couronnes mor-
tuaires.


G

A

H

0

I

E

N


PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTEUSES
LISIES ET INJECTABLES.


STERI.


AmpOUleS d'Eau do m6r Isotoniques salon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a dtd soigneusement capt6o an large,
a. delay do 1'lle de la GonAve. Nons faisons remarquer aa Corps medical
'observation judicienuse que font les laboratoires strangers :
a L'eau de mer injectable dolt 6tre de fabrication r6cente poor avoir toutes me pro-
pridt6 tbdrapea nques. De nombreuses attestations nous permettest de eertller quo
moe products out douu6 tons lea rdultats esp6r6s. s
Specialit6: Serum nevrosthAnique.
Ce S6ram r6galarise les 6ghanges nutritifs, il a 6td employ avec sou
we dam la neorasth6nie, a tuborculose, etc.


Laboratoire Sejourne


I a I 2,% 1 lkvt 14 =1











AGENCE SPECIAL


de la Regie Francaise des Tabacs

Pour la R6publique d'Haiti


Extrait du


TARIF


Tabacs Scaferlati


LEVANT SUPsRIuUR (dit tabac d'Egypte) la Bolte de
50 grammes
LEVANT ORDINAIRK paper violet lissd, lI paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaune le paquet 40 grammes
CAPORAL SUPR.RIEUR paper bleu le paquot de
50 grammes
(APOIIA. DOUX paper ve:'t le paquet do 50) gram-
mes
CAPORAL ODINAIRnE paper prte brune le paquet
de 10 gramnmes


TABAC Vir(inie haut goCit,
:i, Iclo-paquet doel100 grammes


Pout- ) iA P. I].uRE, papicr
104) grammies


paper jau-


b'eu le paquet do


POUIDRE ORuiIAIRE, paper bran, le paquet de 100
grammes
TAHAI: :A MACHER roles Menus fil6s le p;i Iuet de
100) grammes


Gdnt~ra,-


GOURDES


1.25

0.90
0.75

07.5

0.75


D6cembre 1909.


Cigarettes


GOUE


NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHASSEUR le paquet de 20
HONGROISES en levant supdrieur Le Bondon do
20 cigarettes
do en caporal superieur paper rose, le
paquet de 20
do en Maryland le paquet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20


ELEGANTES
do
do


en Levant ordinaire le Bondon de 20
en caporal superieur paper rose, le
Bondon de 20
en Maryiand paper jaune le Bondon
de 20


0 ;()( to en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
FI\.ANQAISEs en caporal supdrieur paper rose le
1.:,( paq( et de 20
do en Maryland paper jaune le Bondon
de 20
1.50 do en capor'al ordinaire paper bleu le
Bouidon de 20


RoU'ieS en Maryl
1.2, portef
do en capo
do en cap(
de 2
1.30 do la bo


spec


Hl6tel Bellevue-
Le mieux situA, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
(Cui.ii a renommAe.- Vue sur la mer.

MAISON DE CONFIANCE
flS GRAND'RUE

M3r Josepl, St.-Clond,
LE TAILI.EUR si bien connu do la
R(tp.ibl'qu' avise ses ,ombreux CLI-
]'.NTS qu'il vi.,nt de recevoir par les
(ernintrs Steamers une Varidt ad'ctof-
f,.s d" : Diagonale, Casimir, Alpaga,
Clhewiote. Drap vert et bleu d'une
r6elle sup6riorit6.
COUPE MODERNE !
PROMPTITUDE I SOLIDITE !
L'Mtab!issement se recommande aux
clients les plus ddlicats qui appr6-
cient chaque jour davantage le FINI
dc 3on travail.
D,:mandez chez Joseph Sain4C'oud le
Restaurateur de la Sant6 et des Cartes pos-
tale? Iltuntries.

D. Romulus

38, Grad'rue, 38 .*
Sirops supdrieurs, et de trbs bon-
nes lqueurs,qui ne le ctdent en rien
aux products exotiques. Remontons-
nous par du bon rh im IAccourons tous
en foule chez L'honnkte et conscien-
ciplx.
D. Romulus, Grand'rue, halle N 0
38. non loin de la gare du Nord.
Distillateur liquoriste. Industrial, qui
i obtenu une Medaille d'argent A i'Ex-
pos.i a uuiverselle de Saint Louis
(Etats-lTnis d AmArique) en 1904, et
Une qntre & l'exposition de Jameston,
en 1907,

FELIX MACILOIRE
AVOCAT
zssj, Rae d Cmaure, i:I.


MailsoflF DBRUNES.
195 GiRAND'RUE 19
D~rigrtn par
L. i1IofilliII


Ni iaigez plus de piln!
1" n'"otaita'" a "Pillburys

La meilleure farine du monde
Cell qui donnlel meilleur pain
Qui product le plus de painP
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tons rensignemut s'as
ADES dress er Ate
Ernest Castera
1.20 repr6sentant de la PuI.xSmuy's WAsN.
0.60 su M FLOua Mum Co MIoAz 0o
0.90 BNILs
1.20
;:NESTOR FELIU

0.85 L excellent tailleur avantageusemenl
connu de toute la Rdpublique vient
0.65 de rouvrir son atelier Rue F6rou
0.05 ( Rue des Miracles ) No 61.
Sa nombreuse clientele trouvera
0.70! come toujours toute satisfaction
Spour lea travaux qui lui seront col.
n ,-n. f16.


0.60
0.60
0.60
0.45


and et caporal supdrieur le
euilles de 20 0.75
, al doux la botte de 10 0.40
oral ordinaire le portefeuille
0 0.60
Ite de 10 0.30
ial, J. LAVILLE.


Voulez-vous utre mie-x chausse?...
11 est tirs rare de trouver dans une
m6me confection l'E1gance et la so-
lidit6
MM. VITIELLO fr6res,


Aeie, m-wmbw.e is ia S.ef~sd Philan- les splciaiistes en claussures pour
thropique f4es mair e ui4l rs 4 P i., hominmes, former franiaisos et am6ri-
ntr df. 'Ocs ort e') A gni chacix d F P aines, ont I'honneur d'annoncer &
t-fes: diagore,, cr mAirt rpac, ch.vio. leur nornmreuse clientele qu'ils vien-
tchevio de recevoir de nouvelles formes
. parlic i..&rement s- cknt^le un. ritable Muodern Style.
helf< collection do coapa do casimir nlable Mudern Sivie.
is;gi collection a ie at de cpuziir, Les Chaussures ont reconnues in-
Sgel ,e d7 'ant.aili et do ptq t d comparable par la Commodit6 de
beialit doleurs former et par leur Solidit6 joint
3po ca -o-( r!a C;_tumezs do io- un travail enti!rement fini.
Cos.-- o upes Frznn.se, Anglais ot La Maison possde en ddp6t des
xca t.ie. Ils &&'n r- rfoetioa. mat6riaux de premier choix prove-
,i ,ila conC aF ds Cos nant des meillAures fabriques des
tumre mllitaire~, habits brod6s Etats-,nis et de France.
Ao imaas. "tnA(q5Ues, hatl Pblts Chievreau verni, Extra-Qualitd,
rdT.. ets eta. de to e aae, la meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuances,
f C. Ii. 'yerret veritable Cuir de Russie.
r C. L r v i La QualitA des fournitures emplo-
Taillear-Maroca.nd v-es dans les souliers et les soins
Donne avis A sa bionveillante clien- apportes dans la confection nous per-
.. uo ::. mason Nc..7, hae Traver- mettent de les garantir come les
siTre cst to-ijourt hien pourvue d'une plus solides et les plus durables.
varAtt d'6toffes de la haute non- Stock de Chaussures fines pour la
veaut6 parisaienne. vente en gros et detail.
tALirr* SUPlLizvwa. CGup ILGoAUTBs AssortIment complete de cirages et
TRAVAIL UsoNe. ExAcvuiox PimoMm- lacets de toutes nuances.
Pris trs "4dditst I Prix fixe mais moddr6.
Adresse : VITIELLO fr6res
8 ANS DE Succks 145, Grand'Rue, en face de la Poste

BIBLIOTH'IQUE MODERNE
4. RUE DU FORT-PER,


Topique D. SERIES
Pou les Chevaux
Gudrison rapid de Boiteries, des
Plaies anciennss, lfcarts, Foulures,
Entorses, Fluxions de poitrine, ctc, etc.
Pansement facile, rapid et d'un effect
certain. Repousse du poil assure.
DiPOT : Pharmacie Moderne
Rue Roux, No 108 et Rue du People,
No 124.
POT.-AU-PRINCE ( HAMT )


A. L. HORELLE
Abonoement G. 2. Caution G. 3 1/2
A partir de Dicembre, le service
d'offre des nouveaut6s parnes A Paris
commencera.
A tout abonn6 renouvelant son abon-
nement,et A tout nouvel abound, il sera
donna pour le mois de Ddembre, A
titre de prime, un lot do cartes posta-
les do la valour marchande d'umn gour-
des.
Co qui en rdalitd laissera I'aboune-
moet A Un. gourde.


Cordonnerie


Nouvelle


C PE 1OIA
GRAND'RUE 143.


Avise sa noinbreuse clientele qu'el.
le vient de recevoir. par dernier ba-
teau. une forte quantity de marcban-
dises et do fouruitures de toute fial-
cheur et de toute beauty, import6es
de France, d A:ljmagne et des Etats-
Unis.
Le public 6!egant, curieux de se
bien chausser, y trouvera les peaux
les plus solides et aux nuances les
plus varies les formes les plus belles
et les plus approprides.
On n'a qu'A v.nir chez G.B PfTOIA
pour etre assure d'etre chauss4 sui-
van: les ineilleiotI! s !oi du confort et
de la mide. S; Aialitis pour dames.
Grand Stok ,i t chaussurps ;
Poaux, cirages, crimes, fournitures
et mathriaux divers pour cordonne-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
prix les plus moderes, A
LA CORDONNERIE NOUVELLE
1 i3,GRAND'RUE143,


A L'tLEGANCE
QORDONNERIIE.
*~


42. RrQC t~Fronts-Forts.
CELAUSSWRKS IN ID&F6T,]?oUR LA YEWtS
Promp.titud.e t uoin aux Co001D3
des taut ici qu'an province.
Chaussures do Dame form* at t'L*
Tail toL(:02rivt~flt cc quil y a do PI"S
RouvoatX
Forue. aruricainseat frangatue ouPr
Messiours ; 6l6gantes et comxmodes.
Pour 1am onfant. 1s plus& Iala.
T.6ravail sonide .x~out6 SVS"
onp~auX do -jk:rzmirOreMarqU&
Assuramce do grand rabais.


Franc~isco DESUSE'2]

Fabrioant do ch&u~urm

La Manufacture a toujours an E4pa
anf grand stock, -pour Ia vestsG
gros at on d6tail, -do caSSIBOfSO 0
tous genre. pour
Hoxuzz. Fzuxz. EXPM"hI
Los commandos des comm~rq
do l'intftieur pourrout Wo O wOei4w"
dan. Rae somatue a Pon p1*6.
29, Rao 4.. FrostsaFOIft,U
VOaVZ-,Awm( sawE


___ __~_~ _______ ____ ___ __ ____ ~_____ __ __


-- ~.__~LA._~


II


-T ,.. I ae x-


I