<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00803
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 18, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00803

Full Text




Iroisiemo Anne mWO 820


Port-an-Prince, Hailt


Saniedi, i 9D6o'imbr's- 1909,


ABOSUMENTS
UN MOIS -... G. 2.00
a -pI ine tmols 3ois... .05 00

~~partef1~ill, s MoiUs* G. 2.20

ptrangcr...Roll MOls. *8.00


C16ment-Eagloire
DIRECTECUR-FoRDATtUft


6


8~


m


J


OUOTIDIEN


LE NUMIPRO 15 CENTIMES

L- manuw lit, il i- oi non n1 ;trwo

REDACTION-ADMINISTR ACTION
45, bL1. ROU\, IS-


Arthur Isidore
ADMINISTRATEUR


S-& AT 10 irT jiormurn


A la suite de ma derniere chroni
I .P, notre directeur a reeu Ie bill
V yant, qu'il s'est empress de me
omuniquer et que je communique
Moi-meme. volontiers a mes lecteurs
Mon cher Directeur,
SSans vouloir rechercher le Myth
4.us le voila duquel soe cache auss
(&gneusementque gracieusement no
t* collaborateur Jean le Fureteur, j(
i peux m'empecher de lui pr4sen
:i,, par votre intermddiaire, touted
ies felicitations pour le point de vue
Oapt iteur avec lequel it a trait4,dans
seth iernier article, la question du
paplr-monnaie.
a Puisque Jean te Fureteur m'a en
si grande estime, ce don't je le re-
mercie inliniment, it ne m'en vou-
dra pas d'ajouter que, outre l'insatia-
bilit6 des app6tits qu'il a si justement
d6nonc6e, notre syst6me politique et
administratif lui-meme tend A favori-
ser le papier-monnaie, par no're fa-
con de faire ce que M. Demolins ap-
'pelle de la ( politique alimentaire v ;
c'est-A-dire par le fait quit n'existe
pas cdie/, nous d'dminents repr6seon-
tants de I'activitd social pour condui-
re nos allfaires avec toute experience
don't its auraient fait preuve dans la
gestion de lears intdrets privds ; et
qu'il existe plut6t, et a leur defaut,
uns classes sp6ciale de gens qui, 6tant
la'apibles de so tirer d'atTaire sans
la'politique, font exclusivement ce
daernier metier auquel its demandent,
come notre collabo I'a si bien dit,
toitep les commodities.
e Et je suis oblige de dire, quelque
facheux que soit le pronostic, qu'il
en sera mallieureusement ainsi tout
letemps que cette classes des repr&
sentant4 rde!s de I'activitd social ne
U sera pas constitute ponr prendre sa
ptice veritable dans l'Etat en chas-
bant de leurs positions les politicians,
--c est-A-Iire les pratiquants de la po-
litique alimentaire; -ou tout le temps
jue le Gouvernement hattien ne vou-
era pas comprendre qu'il doit favo-
riser, par toutes les measures de sdcu-
Tit6 et de protection convenables, la
O7,stitution de cette classes.
aEt dUja j'en ai trop dit, ajouterai-je
9c Jean le Foreteur, a qui je vous
I Wde rdit6rer mes plus cordiales fA-
Pitations. AUouST MAGLOIRI.


lb no


voila qui est rdconfortant com-
grog.


Malheureusement, on ne pout pas
lantenter tout le monde.
J'Un monsieur P. du Bon Sens, 6erit
sujet da cette m6me chronique et
Moen Agard. dans I'intention visi-
de. dfendre le gouvernement de
mon:
a Jean le Fureteur aurait pu etre
rtial sur ce point ; il aurait dd.
journalist Ind pendant, reconnal-
que administration do Salomon
l1rgulibre, s6vbre envera tous les
onnaires g6n6ralement quelcon-
qu'elle laissa trainer devant
Stribunaux, particulibremnt aux
*M sea parents et amis qol


Mon A f~pairA dn nskn iAr-minain- P- D rt~tunnriAnv. lA Ih hartwdo tout I1


E Al U. A Aoul vent pas la voir, comme moi, dans monde, et non plus de la liberty poul
l'insatiabilit6 des app6tits. Je suis en soi a I'exclusion du voisin. La pahi
- avant makers dans les doanes bonne humeur, je souscris volontiers est surtout faite de tolerance. Et i
t Jean le Fureter aurait douanesavoir ce sentiment et je le formula corn- eat bien temps quo nous appreonionse
B comma tout e monde, qu'a ctte psor me suit : le papier-monnaie haitien Haiti & vivre ensemble, tout en difff6
e qe le paper-monnaie, solidement o et toujours du A l'insatiabilit6 des rant d'opinion politique ; cola nouQ
garanti, fasait prime sr r ct ens au poavoir ; cette regle ne souf- portera a etre moins f6roces les un,
est as ait une prinventi car cei- fre d'exception que pour Salomon ; et les autres et, qui sait ? a provoque
chelt pas& une invention ; car Ai r- son papier-monnaie est uie manites- lepoint final de nos violence et re-
chel Oreste, dans son brilliant inter- station de sea sentiments patriotiques.. presailles.
view au Bnon Seons d samedi, l'appelle A I c'est bien entendu. C'est I'dlite qui devait cet example,
i savoun phenoma e motaire. II aura d In serait injuste, puisque la regu- et je suis heureux de le voir donnO
- aoir sidenit Salomon a pouvoir larit6 de administration se measure par Ia press.
SP r00 sidOent Salomon avai t lais6 dsormais,-papier-monnaie compris, Moi, particulierement, je suis fati.
S. 8va00leurs dollars, sans ompter les I'encais3e que laisse aprbs lui un gu6 d'etre en affaire avec tout le mon
- valeurs en papie aupair daln a caits- gouvernement d6chu,- de ne pas ren- de ; car en vdrit6, A force de grafigner
Sso publique L'impartiaitn aurait dre A administration de Domingue mes ongles n'en repoussent plus. Je
Sjotre unevertu commune A tous le tout I'hommage qui lui est di : car, vote pour ia paix, et en linissant me
journalists. Oa peut ne pas aimer I i aussi, en d6pit de son papier- a semaine s, je vais visitor proprio mo-
un home, mai ses aoir Ia conscience monnaie, il a laisss tant d'argent dans tu le rucher de F. I. R., que je pas-
Sreconnare quats... les coffres de la Banque, que, jusqu'a seral prendre personnellement an
Tout cela est pour t oi. J'aurais, j l'instant de sa chute, on en charro- Nouvelliste puis sans d6semparerj'irai
vous assure, beau jeu d'entrer avec yait encore par cabrouets... passer quelques moments avec FradA-
P. dans un examen detail de 'ad- rique, la nouvelle installation de
ministration d Salomon ; mais je re. 'mpartal quotidien.
nonce A cette tAche, pour la raison JAN LK FURrTEUR.
principal que je no reussirais en Des jours heureux s'annoncent ; la
quoi que ce soit A changer ni A mo. paix et la concorde entire les enfants -
difler les sentiments de mon contra- doune m1me patrie. d'une mere com-
dicteur A m'6gard de Salomon. une, sont en train do se constiner ;
Ia presse haitienne s'entend! Cestll
Je me borne simplement A r~tablir lnconcevable, mais c'est cola..I
les fats, tels qu'ils ressortent de ma A I'avant-dernibre tourn4e prdsiden- Dans le Nord
dernize semaine a. Qu'ai-je, en re- tiel'e, cest Fr"ddrique qui, au t,1 n1m
sumd, dit A ce sujet ? Ceci : qu on de la presse, souhaita la bienvenue
out le papier-monnaie avant Nissage; au President de la Republique ; A Ia NOVEMBRE 1909.
qu'il fut retrait6 sous celui-ci ; qu' il derniire, ce fut Cauvin aind dit-Labd, 'II
reparut de nouveau sous Domiogue ; au nom de la meme press. Les deux ,
qu'il fut de nouveau retraite sous extremes, et ils se sont touches. i e lendemain, nous sommes au samedi,
Boirond-Canal ; qu'il reparut enlin Et cola no s'Wst pas arrt a : A Ia one application f.it savoir A tous les ci-
sous Salomon et qua depuis il ne dis- r6 nion pr-paratoire, on causa cour- toyen que le President aura & leur p-rler,
part plus : nous le portions encore toisement, le Math coudoyant le dimanche, au local du Ttibunal .ivil.
sur le dos, P. plus allRgrement que Nouvelliste, -i attendant, t on se promnae A travers
moi, sans doute ; car j'affirme que, Et jo n'ai pas fini ; voici un entrefi- la ville. 11 rre faut tout voir,tout connattre
pour ma part, il surcharge tellement let que je d6coupe dans Le Bon Sens de ce C0p colonial. Me voici donc, au
mon dos que mon venture s'en ressent. d avant ier Nord-Ouest de la ville, en plein Carnage.
Or, tout ce qui pr6cede ne peut, je C'est d'abord le vieux fort Migoy ou six
suppose, etre nid aucunement par per- Hier soir, reunion des plus inti- tristes bombardes prisentent A la mer ledr
sonne'. Ce qui, probablement et tibs- mes A l'H6tel Dareix, oc I'on fetait 'gueu'e biante charge de virux boulets
probablement. indispose P., c'est d'a- I'arriv6e du President Simon, A la Ca- rouillds. LA gisent :
voir lu qua le retrait eut lieu sous pitale. Mr. Andr6 Faubert otTre le E.ienne Magny. gRodral de Division au
Nissage et sons Boisrond grace a la champagne A l ,occasion de I'arrive armies de la R publiqae n le ier Sc-
pratique du contr6le Idgislatif, et que, du Pr4sident et porte un soultait a la tembre 177r, aopCapqet mort le 9 Dicem-
depuis la disparition de ces contr6- press si bien intentionnee envers te bre 1827 ;
leurs represents par le parti liberal, gouvernement.- Frdderique demand Le Gn-ral L B, Eazbe Dr en Mde-
aucune Chambre Haltienne n'a rdussi A ses confrbres presents de retourner cine, mo e n sa ome anne et n ano-
& nous debarrasser du papier-mon- le compliment. On accepted, et alors ny me
naie. ce soot sans fin des tournes d Cest ensuite e vieus fort St-Joseph,aux
Encore une fois, P. est libre d'avoir champagne au milieu desquelles deux murailles 1 zardes oz ombees. Puis. plus
ses sentiments politiques ; je ne suis remarquables discours d'amitie et de loin, a bout d'u sender de cabrit, an
pas appelA A les discuter, pas plus que franche reconciliation s'changent en- dessus. de la falaise abtupte au pied de la.
tout ce qu'il peout penser de la rgu- tre Pierre Frdrque t C6ment Ma-uele mut mer a frie, le Pcole .
larit6 administrative sous Salomon. gloir..- On fat de toutes parts des q1 a dezt ages, le Picolet tant vanti. De
Mais je le mets au d .1f do me con- plus enchante ... Il'6tage supdeiur on arrive A 1'infnricor, par
tredire sur ces points : A savoir que le C'est mieux comma cela, et beau- un escalier souterrain. Ce second itage est
napier-monnaie est un effet des em- coup mieux. Car une chose resort riche de 15 vieux canons ddmontds et qui
garras de -no gounvernements que clairement des chocs de ces temps dorment de leur sommeil siculaire, sons
ces embarrass, parfois r6els, augmen- derniers : c'est que la press haitien- le souffle caressant du vent do Nord. Le
tent encore avec les app6tits de I'am- neD profitant... b6tement, pourquoi no premier Etage n'a plus de canon. Au p d
biance hatienne ; que si Salomon, en pas le dire, de Ia franchise des cou- do fort, I'Oceaa grande. Les vagoes so p e.
descendant du pouvoir, nous a laisse, d6e qu'elle a sous I'administration cipitent ave: une force incroyable cootie
un papier-monnaie plus on moins ga- actuelle, east raee avec acharnement la muraille et semblent voaloir fair ce q se
ranti,- it est hors de doute qu'en un journal sur l'autre, sans corn nl cano, prd edent les Capois, ao pcn'
arrivant au Pouvoir, il n'avait pas predre quoe. vouloir se fare dispa- fire I C et grandiose, ce bouillooseme t
t ,u 6 do nanpior-monnai du tout ratMtre mutuellement, West autre chose de I'ean, ce b uit ; c'est beau, ces roches
trov p s pap 'en -nt as t rouvt ii' qu'un multiple attentat centre la liber- elenades qui surplombeat ablem.
net pia la ncest yoanc ue ucst lui t d'scrire, d6jA si restreinte dans ce Non I ce a'est assez ce que ;e voi!..
n ia ss6, cest i nous q e dyeons pa s: one veritable tentative de sui- It me f ur ere pu prts...
ans dout ,' il nous a laiss6 un papier cide, quoi I.. Alors n a'accrochnt aox points des
arant; im" a.vat u, Dos n'avio ns Paisque le sort en a d6cid6 autre- roches, je descends vers les flas.
rant e d apr di tout. Toot ce qui meot et a flit de nous autant de faux Mher 1 pst en d phors de cola constitute des saoicd6s, le plus sage est vraiment Apris qaelques minute, je ploog mes
er e.. d'en prendre son part et d'utiliser ce yeuza au food duai tro. de reche eor pe re-
auat. & la cause qui port Salo- part a marcher ensemble daons Iint6- girde tmnqnilemeat cooler aune source de


I,
I
I
I
5






bonne eau potable qui s'est fait jour sons
le fort, an Nord-Ouest...Pois je remonte
vers le phare qui est A I O.est du Picoler.
Ce meme samedi, je prends la route du
Fort-B:l Air, en passant par la place St-
Victor. Je contourne le mamelon et, guided
par un intrepide capois,:e p:sse de nouveau
par des sentiers de cabrtt.- Le Fort-Bel-
Air est an Sud Est de la ville. On y dd-
couvre toute la plane da Cap, ai Sud, et
le Cap lui-meme, an Nord ; et b en loin,
la-bas, l'on dis ingue la citadelle Laferriere
perchee sur un sommet 6leve, tel an nid
d'aigle gdant.
A quclques centainci de metres A l'Est
se trouve la redcu c do Fort d ou l'on do-
mine tou-e la rue Espagiole et le fameux
4 bassin-rod:zux D, painib emnent came
sous le Pont-rouge. Pu s, vous avcz, mar-
ch;nt toujours vers I'Est, la c6!'bre Bar-
r.ere-bou cllci qua fernm: lt rcu e du Haut
du Cap ct qui ne vaut pas la pine qu on
s'es. domend pour la connAitre.
Les maisons du Cap aont d'immenses
bAuisses, tries soiides d'ail cu's, ct bien
peintes. Aussi, je crois qucc, t uire propo:-
lion gardde, Ies Cipois so it p'u; riches que
les l'Prt-au-Pincicns.
Le di nanche, apies un! grand'messe so-
icni.c'i, c P c idc it Simon, toajours sui-
vi de ,o.i. no:briLut cotc'g passe sous le
front d, troupes torm&s cn cari6 deviant
la Cathddrale et se dirige vets le Tiibunal
civil. M. i cclui-ci est trop c rolt rour cet-
te foule imrnen'c qui suit le Chef Force
eat done de se rendre .ur 'a Place du
Champ d-Mars, cL, s. t'ouve 1 llote' de la
Pattie.
1.a L.o' .i.st ardent et ncu; tend la tate.
Po.:,.iant S.n l-Sxcellencc prtnd It parole et
nou;i reticent pendant p!ns de dui hii.u ei.
Si voi,, est forte.'TLUi, les points de la Place
I'cntendent distincteme it. au lieu du
language territiint que It, Capois sont con-
tumiers d'cntendre de la bouche des Chefs
precedents, le Gdneral Antoine Simon, lui,
parole de Libertt, d'Egaltd et d:- Fratecrni-
t6. 11 montre aux Capoii les ruines de
lear ville depuis I'atffire du B13l'-Dog* et
les dvdneim:nts de S 82, et l tr demande
A quoi ont servi tou cs leurs guerres civi'es.
Non c'est la I'aix qu1il nou; ft.ut main-
tenant. Ses six ans, il faut qu il le; fasse
pour le p'ui grand bi-n des populations
du Nord.
ui Oui Vcui les fc:c' crie le
pctp!e cnithousiasnmd.- a Jc voudraic, con-
Q tit:1uc le I'iesident, voir marcher le pays
a un pcu mitux. Je me seuviens d'avoir
pleura, au alaiais national, le jour de
i '-ion lec ion. Ce n'itait pas un pleur
a d'ambition, mais b'cn un p'tur de dou-
4 icur sur la grande misere du peuple... Li
'it-rc du rcup!e qui doit le sauver ?
Avcz-vous jamnais- \ u1: go,, .'trnement
apporter de I'argent et le semer' .' Nor !..
C'tst vous qui pourrez vous sau cr, en
employant la Paix .1 bien tiavwil'er vos
,A terres. Car, c'cst la richessce ub'tque qui
conso'ide o1n otuvcrncrnent, c. c.
Son lExcellence declare ensuite qu'il
maintient dans o-a commandement le G&-
neral Turenrc Jcin-Gil'ei .i qu', Elle
n'a rica .\ reprocher, depuis !oi av-ne-
ment u pouvoir. Vive le President Sti-
mon crie le people.
Q.ielqu'uan dcnande alors la parole C'est
tin vicillrd, Mr Anderson Duvivier. 11
remercic So. l-\cellence de tou es les bon-
rei paro'es qui vicnnent de tomb.r de ses
lvies ca du maintien du Del6gu6 Jean-
Gilles.
Puis l'heure 6tant avanc&e le soled plus
chaud, audience solenne'le du dimanche
21 Novembre prend rin.
L. 'D.
1_ I
VIENT DE PARAITRE
A LA
Librairie du MATIN


flisloire a'Haili
D'APRICS UN PLAN NOUVEAU BAS* SUR
L'OBSEdVATION DES FAIT8
( 1804-1909)
PAR AUGUSTE MAGLIOIRE
DEUXItiME PARTIES


LX-esInsuXXrrectionrls
TOME PREMIER J
PRIX s 8 GOURDES l


TAaiis, UIiwia

RAN3NXGNNUT
USTfltO3ROLoOGQ WE.
C>b3oewva~tciueo
au
SIEIKAIE COLLINS St-EAITIAI
VZNDREDI 17 Dicumn zi 0
laromotre ft Midi y S/08I


Temp6rature minimum
imaximUs
Moyenne diurne de la temperature
Ciel clair toute la journ6e ; un pen
geux entire 3 h. A 5 h. du soir.
Barometre stationnaire.
I. SCHURE


Anniversaire


17,6
29,4
22,6
nua-


I


Grandioses et &!catantes manifestations
hier I l'occasion de l'dlection de notre chef
d'Etat.
Nous reviendro .s lunli sur !es pr inci-
paux incidents de cette r.marqaable jonr-
n e.
Rejouissance3 populaires
Hier soir, le Champ-de-Mars etait en
liesse pour fater l'anniversvire de l' election
p: sidentielle. Bri larnmtnt itiumkde 1 I'-
ectnicit6, elle a 6t6 le readez-vous d'une
foule compact et joyeuse pour gcciter la
musique du macatro et artiste O.cide Jean-
ty, toulours applaud e, et pour jouir du
spectacle des (projections cinimatographi-
ques mises par ia sollicitude gouverne-
mentale A la portie de tout le monde.
L'installation d'Auguste Magloire, mal-
gr6 le tour de force de travailler A coatre-
etfet de la lum.ere de la lume, a faith one
nouvelle fois admirer tant sa puissance lu-
mineuse iu rnomin: du concert qu laI
beaat6 de ses projections qui ont gaiement
cloturd cette double fete de plein air.
Nous croyons savoir que jusqu'i epuise-
ment de l'anne, 1'tnsialation animera de
sa lumiare la place du Champ-de-Mars
si frequentde dec prcmnenears et prome-
neu:es, de temps en temps et aux joars
de fe.e, C'est aiasi q:e detain soir, on
reut encore s'y donner rendez-vous, si le
d6partement de l'Intirieur ou le Conseil
communal se decide i y envoyer une mu-
sique, ce sera du coup ua impromptu
realise.
Courses au Champ de Mars
Les Courses qui devaient avoir lieu hier
sont renvoydes pour Mirdi 21 do courant,
anniversaire de la prestation de serment
de Soa Excellence le President Simon.
Nous publrerons lundi le programme de
ces courses.
Sans pardon "
C'est le titre de I'ouvrage inidit du re-
grett6 Aindn Brun, lequel paraitra mer-
c cii prochain. Roman, nouvelles,lcontes,
coinfJeaces, posies etc : telles sont les
nati&res de eet ouvrage de plus de quatre
cents pages qut est esiin6 au public et
qu.i -e veadra au prix de trois gourdes et
demie A l'Imrptimerie Cr6pin, chez Mme
Serte, A la Bibhlotrhque Horelle et A l'I'm-
primerie du "Matin".
Cin6matographe-Parlant
Demain soir grande Repr6sentation ci-
ndmatograph.que toujours chez Monsieur
Augusie Gabriel.
Nc u; engageons le public i voir cette
derni&ce merveiile du siecle, la concor-
dance parfaite do movement et de la
parole. La perfection des appareils de Mr
Rcusseau etant d6j connue, nous n'en fait-
sons plus l'eloge.

Uue deFeche adressee an ACatin announce
ft mort, aux Gonaives, de Mine Jules Jean-
Gilles, nie Francine Legros, grand'mere
de core ami le substitute Latortue.
Hommage au President Simon
Nous avons re;o une plaquette de M.
Benoi tValere, publicist, en homfeage A
S E. le PrEsident de la RIpublique.
Remerciments t l'atteur pour son gra-
cieux envoi
Revue du March6 4
Nous n'avons que que!ques mots a ajou-
ter a notre Revue de mardi dernier. L'as- I
pect do march eat inchang6. Lea rdgle-
meats se poursMutvet. Come sat 'st


La Commune doit beaacoup. Mr Lhki
son done les chiffres soivants :
DrrrTs
Or 123 : 685-35
SGourdes 85.692,$5
Les principaux creanciers sont : d'Aul
gay, Banque Nationnale d'iaiti, Ahrend
Ricco, Huneck, Albert Horelle.
M Lheris-on dit qu'il fast arriver i I'asa
nissement et la r6gnlaisation de a
ts administration. Sea resources gal
sont assez sufsantes pour donner satisfa
tion A tous. 11 s'agit de nettre au coast
communal des hommes sdrieux et con
ciencieux qai ramaneroat la cosiance
front accroltre les recettes afi d'ariver
supprimer le deficit et mame les dettes.
M i. Lhdrnaon prdconie leas moyeas v
tionnels, I'ordre, 'dergie. Its peuvent
dit-il, tgakawiser wune administration Hnid
au gaspillage et A Ia carde...CestC 0 qui I
ruse i hIure actuelle en TumWa,-- ten
clhMiqu de la fatasie ficnaan et de I
dilapidaton. Djavid Bey, miashtm des
maces, fait renounce son people A doe veil
s habitudes d'iacarie et dedsrdwe..
QOasd on porle do rVn-a o Wad
a seous oppom toijof ause vo'W: &


vions prdva-quelques banqRi e
de fire honnear 1 leur luaiun.
Le steamer Atlas att u mrdi
apportera un boo stock d'or, cm q
provoquer encore one baisa t
sibFe dans le march&.
On a fait quelques petites afali
le cash hier. En raisos de la frm
quelques bureau, on aB pu ooq
petite hausse qui coas a nmeade
tare, hier apres midi, a 430 ofO.
nier taux qui est normal, ne poum
maintenir, pensons-oou-, car les f
vraisons de denr&es qui se font a
meat en Province ab.orbent une
quantity de gourdes, de telle.sot
I'arrivee do stock d'or, la semaii
chaine,il y aura une grande raretd d
des sur place. Si, d'autre part, ot
ajouter foi aux b aits qui oat ccu
sujet duan Empront que le Gouven
compete fire dans le Commerce, pc
yer les Emp!oyis, on conviendra ave
que la bAisse que noui privoyaos
pas impossible.
Les traites sur France sont p'us f
i12 op et au pair con re or.
Cheaue sur Paris y olo prime c
sur N-Y. I ojo escowp e.
Les prix que nous sigtialions dans
Revue de murdi n'ont pas change.
Port-:u-Prince, 18 Ddcembre t,
Cours de Bourse
Or Amdricain comptant 41
Nickel escompte
Billets de cinq gourdes 4 l|
Traites 90 jours de vue sur Pa-
ris direct, escompte x-
Traites s\ Hambourg-Paris 2 11
Traites sur France documen-
taires prime 2 II
Cheques sur Paris prime
Transferts par CAble sur Paris I 314,
Cheques sur N-Y. escompte : i
Consolid6s 6 olo avec int&irts i
partir du eir Juin 48 i:t
Consolid6s 3 olo dito 2.
Emprunt io Janvier 6 0olo 44
Emprunts dits Provisoire 6 0lo 44
Titres bleus 2 i2p 0lo avec int6-
r&ts a partir do cer Juillet a:
Titres roses 2 112 oo 21t 112
'Bourse de Paris, 22 ,oZvembrf 190o
Empront 1875 5 o0o Fcs. 22
c x896 6 olo a 50
R6union de la Presse
Belle ruonioti hier apres-midi.- roj
naux et Revues ont r6pondua I'appel d,
L. C. Lhedisson, quai exp'ique le ut d
reunion quai est de choisir des citoyens
pables de representer no're nouvelle edi
il declare, ca onxre, qu'il n'est pas ca
dat aux elections du 10o Janvier 19to10.
Aprts avoir remerci6 la Presse d'a,
riponda i son appel,M.Lherisson a park
1'6tat lamentable du service de la voice
et de la portion de 1'assistance public
II a fait connaltre la situation financiere
administration communale.
Exercice badgtaire o909-1910to.
Recettes : G. 135 863.35
'Wpenses 186.474.75
Deficit so.611.40o.


ER







jb Sp6oialit6
MUSICALES. D'HAITI
S. Bmenoit Armnand
15, R0 LAMARn, 15.
Port au-P. ice
S(atalogue T.-
Cuma ua de Pianos et de tous ks instru
PUlX DR FABRIQUE
PliEMlkitE PARTIES
entaaltipl, vals- 'ente, Rod. Betger
oah u-vOe'.* eWgner, pot prurti, 1.
er ; Les Tro&i N colas, Clapison ;
Inors .seul on Mtsqce de fer, F. De-
S'- Tj'rentelle de Go-.sch lk trans
i, Espadero ; I e Tremolo grande Etu-
de co,-cett, Gauscha'k ; 'A arentelle, S
ler ; Transcripti"n sur le (Envres de
j uongmfann : Tamwty-calop G.La-
S ; La Tour de Mclokoff, quadrile
Ueduc ; Terialitr, hymne d amou F.
,,o ; Tamered,,onverure, Rossini ; L-
ent de Ia mont'gne. S Smi h ; Le
rbilloo, grande valse, S-lterik ; T-oo-
)ir. overture, Verdi ; T eis-! c e
il, blaette, P. W-ehs ; 'Tnnahause',
erMGre, Wagner ; Le Torent, valse, Ma-
n.
OQtalogue U.-
be- Fi6vre btulan'e theme vanie. B e -
as ; UA leut p.au r6pon e, Rt e e
'Btminae ; Uae Utt a Seville. se-
4 o i.ioalc, -F. Gndtfoid ; Us peu
our, valse lene. Rod. B-rger ; Uoc
e chez Mozirt, P ul Wachs ; Uaioi
)hrase de concert sur les airs nationaux
icains, Gottaehlk ; Une goultt dars
in des values. Strau;s ; Ule noce en
rgne, Paul Waehs.
Oatalogue V.--
Ise I terrompue;Valse Alsavecienne ;
Etincelle ; Valse Id6a'e de salon ;
Joyenwe ; VAl e Pathd.ique ; Vlse
ive; La Vie ea Ro e, valse, P u
s ; Valse de- fiarqtilles. lh.Gongel ;
des valses, Straoss ; Vz'se Arabes-
Valse,Boette, T.Lack ; Valse B'eae,
Rose. Margis ; w'th Fro'ie, F. Behr;
-Aliti.O,, concern et paraphrase. Lisz ;
'olontdire4. tarche. 0 liver M6ira ;
lente en Mi B. ; Trois Valses ; Valse
e ; Valse ligrt ; Valse triste ; Valse
e ; Valse flatmande ;Vahle chatanne ;
gaie. Ch. Widor ; Valse de I'itoile,
da Cheva ier d Eon, Rod Berger ;
Eipigoole, Aug. Vincent ; Valse Ct-
Cdsar Cui ; Valse C6leste, F. d'O;-
'l.e Favorite, J R ff ; Valse Bril-
sur Faust, F. Burgmuller Vase des
G Bachasnn ; Valse del Fleurs,
terer ;Les Violettes de P.rme,valse,
:hubert : Le Vampire, quadril'e ;
ine de Milan, quadrille, Le Vergeur
lie, A. Ledoc ; La Vague et la Perle
elly ; La Voix du ciel-Rfverie, A.
dy ; Variations sur les oeuvies de
/J. Philipps ; Vers l'Aube, valse,
Pouihkine ; Victoire, morceau che-
que, S. Smith ; Six Valses et one
: fuanbre, B ethorer.
Catalogue Y.-
'e Dodle. chant patriotique amd-
J.Beyer ; Le Ycut cr6oles, caprice,
:basae, Gotscho' k.
Catalogue Z -
d,8e cr.h:nsaon espigno'eAug.Van-
Zimpa, oavenrture, Hd.oe;.
ibonneds oat des morceaux et des A!-
94ciax A 2 et 4 mains, des auteurs
s c616bres et les p'ut en reooin.
les conditions s'adresser, 15 Rue
e.
Chant
it. chr6;ens ; La Masseillai'e ; Ls
de Boolanger ; Oh vuas to ? vale
Le Chant du Tooavez ; Ballade
r ; Revieadra-:--lle, mtlodie ;
is ; Valse des Amours ; Et s'il re-
ms jour ; Laanes ei Sou'ires ; La
les toiles, malodie ; I'ai dit A moo
:hanson ; Tes yeux ; An Bord de
tappelle-toi ; Si je n'i ton amour,
mte; Sdeude dAvril, milodie;


laWdo Rkh.; je peons.ch aqtsma-
maid de la*diu ;VLammour on hE
EWIo' do jeence-e ; L'Emranler.
comm -=uamp; Cauelle R&-
Amm at mCidpu en'. ; sdruade,
W+d ? chm~, ylgmv vkios-


clle,piano ;Minuit,chrdtiens,chant, violon,
Yioloocelle, fldtre et harmoniam, sopraao-
tenor.
Aboumew & I Lecture Dusicale.

La Commission
Deor6partit on dss fonds aux
Sinistres des 5, 6 etIO Juillet
19C8.
Doire avis aux iothress6s qu'e'le reprer-
dra 'e paiement des bu'le-in. au locil de
la Chambre des Dpautis, chbque jour d ptr -
tir du lundi 20 Dce'nbre courant, de 3 A
5 heures de 1 'p:;s-midi.
Ce 18 D.cembre, 1909.
Le Prisilent de 1% Commnission,
DAV D CHANCY.


VENTE DE BIER DE MINIURS
II sera procdd6 le mardi qui sera 21
D6cembre courant, A trois henres du
soir, en I'dtade et par le ministire de
M* EIl Oriol, notaire A la residence
(4t cette ville, A la vente au plus of-
frantet dprnier ench6risseur des droits
et pr6tentions des mineurs Julia,Fra'i-
cine, Anna, Lucie et Elvire Ge main,
ayant pour tutpur le sieur El6bzar Ger-
main, docteur en mCJecine, d'une
part et d'autre 'part des mineures Eu-
g$nie et Emiilie Bruno. -yant pour tu-
tour le sieur Lebrun B'cuno, docteur
en mndecine; s,.r une prop[iil6,
fon s et batis-es, sise an cetta vile,
avenue John Brow.), No 26 mesurautt
environ douz! pieds et dnmi sir 121 de profondeur, biornOe au
N)rd et A I Est par Se, gile, an Sud par
I'Avenue John l.ow.i, A l'Oaest par
le- hetriliers Higaud.
Tels d'ailleurs, qum 'es dits droits
et prttentiuns se pouisuiveut et s'e-
tendeut avcc appai tenances et dltp-i.--
dances, ,..ans aucune exception i re-
serve.
Sur la mise A pr'ix d quatre cent
gourdes, fiWLe par les experts, (ci )il-
lefs )..... ... -..-- P. 40to0.
O.atre les charges de l'enchire. A
la requete de : t Monsieur El6aztr
Germain, doeteur en m&deciae, de-
mneurant et domicilid a Por'-au-1Prin-
ce ,ayant pour avocat M* J. B. Valem-
brun, soussigon, et 2e da sieur Le-
brun Bruno, docteur en medecine, de-
meurant et domicilid A Port-au-Prince
ayant pour avocat Me Foucard Rimpel
aussi soussign6 ; agissant en leur qua-
litd de tuteurs respectifs des dites mi
neures.
La dite vente aura lieu en presence
de Mrs Chirles A Alphonse et Emm.
Paul, subrogds tuteurs des mineurs
sus d6signdes.
Pour plus amples renseignements
s'adresser & Me Ed. Oriol, notaire, dd-
positaire du 'cahier des charges, ou
aux avocats poursuivants.
Port-au-Prince, 11 D6cembre 190J.
(Sign6) VALEMBRUN, F. RIMPEL,
Avocats

Avis important
Mme Vve L Lagojannis announce au
public et A ses clients en particulier
qui le nomm6 Julien Cassdus, sur1-
nomm6 Cayllard ne fait plus paltie de
s3n 6lablissement.
Port-au-Prince, 16 Ddcembre 1909.

A louer
Une mason de 8 pieces & proximit'd,
du Champ de Mars, ayant eau, bassin,
dcuries, remise, etc.
S'adresser aux bureaux du eMatinD.
-




Solon dernibres ddp -lies rescues le
ie sis Prins Maurits sera ici de-
main diranche ves midi, et partira
dans a Isoird pour Saiot-MasI et N..w
York"
Port-ao-Pinoce, le 18 D6eembre 1909
AuG. AHRENDTS


8 ANS


DE Succks


Topique D.


SERIES


Gucirk.on r apide tit flojito rijo, don-
Entorses, Fl .1K 1 f-, IS d. po).*Ii'. 1-, Ct l-, t-IC
Pansemnent tkcile, rajuidoet idun imt-*,'
certain Wlp t'sze do poi a-,1Iia.
DEPOT Pha~m.-iciti (1ef'
Rue Roux, N,- 108 et Bite do Ile a1*I.'
N* 124.
PORT Aj1~N::(I I A.IT

MAISON DE COINFIAIICE
IiS%~4 G1A N 1) It UIE


3[h. Jo'-;ejdt


EN%'rs (11111 V%.FI, t d,, ''' ( ba
dernier .-; Slatiwt':s u0 aa .

fesde: j-oijlo- )KNI

CO w-'it cdl. Dri.4 I UII di td If'#i. i J i i

I '~"a~RWN .1c : MANIiSr. J p.:
Clet lu-' s.pw 1p-



Mille Alphonse .Jt-Josepl,
(11'IIm I tc -afiiotoh'(Ou -,o'I ( a
Rue N;)I 1 .i ('AO do Ii. o~I
dO )a [ia rroacie Ceni ra Ic uu,i 1on Vv,
Ernest fliv.e&e.


Etd.

Photographles


II.


de S. E. le Pr6silent


CETTE DAME
fut radicalement gu6rle do
Phtisle Pulmonaire














L'EMULSION SOOTTj
II y a quatre ans et demi ma femme
fiit atteinte (d'anemint et une op6ratlon
(d ap);)pidicite s imposa: mais A partir de
ce moment so'i ltat dte sant6 empira
ji(squ'a ;e (lu'aiu toi,; d'avril dernier une
Bro(cl:ite tubercu!'eise se d6veloppa.
ElIc .:n devint tel!iment faible et abattue
qiW'-ile no pouuv:iit fair un pas sans so
sentir f lible 'a. coui-bI.turee.
Tonis les moyfns d(le la science sem.
hlaient Otre apuis.s quaind. grace A Dleu,
j? fis la connaissa.nce du docteur Risso
Patron, medecin distinque de cette ville,
qul lIi li tscrivit I MULSION SCOTT.
C'est a re,.t al;iiaint merveilleux que ma
icnine duit I: g yitrison d'un cas de pul-
ImPoni0 oH (R tuLit Ia monde croyait etre
s:!is esp.i-r. .,t A.ujourd'hui elle a conm-
)iIttemenilt re' ~ e,'.e ses forces et jouit
id'ine sa;!ta. parthite." JOSE WALKER,
ufticier de I'Armin' du Salut, La Plata,
Rep. / r lentrin'.

Aveo. 'a marque db fabrique
ci-contre la 3outeillu est
authentique.
SCOTr &. COWNr,
Drogui.tes. New York


d'Halti


A UA~'~N; IlKFbIKES RIJIk-* 1011AI' K I: ui.MI:;\\1,; L
Etablis depuis u n q u i rL do si 6c I --Is u., ,i tplp d 3P,3r.---aIi--P ri nce
Offrent Al eui' noiflbrou-e ; iroecoml)no pru me otA v-i Oiel a nou -
voile anni~e, A toute personmuc ([11 Cil)'!)in it 11112 (d mLZ-tii m3d,-)carte im-


Un atiraittlissernenit de ieiir portra..it


d'apt-s les mneilleurs pro.dtW s dart dtlk IA tppit &.'s jtr
qill ont assure la reputation de Ia maism i.


le grand public et


We.l)ly C. Pre ssoir
IRUE RI:l-U'Il. :AINI:


Sp6cialitd
ler choix


des articles
pour civil


de sellerie de
et militaire


VIENNENIT D ARRIVER :
(dxx~hA ( ~ )) a'a: oI I- relmoix.
6 41"X f'' VA '!et drap.
P 1OJTF.---%ANII:'ii'U\ (.11 :11,10) I() jjOfficiina'
Graivid S o I- do cl et do fournilures
do sel --rip
BFAIDE.-. IKI:x.RONS a! 's rneilieures (a.
l)iIit'lob (FI'k'lrUe.
J1.UI.N~i i. (Cumi Vv.Avi' p our i)s, etc.
(:FINTUJI P011' aI) .me.s-;
(:1[.BIAOUT:E f.rire et dri.p ie laine paur
genitl-sliomm!,; .derniizc ret-ratorn.


l l v s


si.-Clolill.


---


1 (1)







P. Romulus vanTs as as_ ns a son
388, Granf'rs, 38 I11 sera procdi Ie veadredi vigt-qaaue
Dtcembre ril neat cent neuf, i tios
Sirops supdrieurs, et de trbs bon- e bre prices de apraidi en ode
nes I quours,qui no Ise cadent en rien he res prices de i'apimehrdin ierud
aux products exotiqueo. Remontons- ct par le minist6re deo Me Chistian For-
nous par dubon rhum lAccourons tous ier, no :ire, demcurant A Poet-s 'PieG,
n fule chez 1 honn6te et conscien- ... Ala vent a ofrt et
ceuxn dernier euch isseur du sepitflmde decha-
D. Romulus, Grand'rue, halle No cun des immenbIcs suivants et sur 'es mi-
38, non loin do la gare du Nord. eC A& prix ci-deucus ncxe par lesCxpetts.
Distillateur-liquoriste, Industriel, ui 0 Une Nprc pri fonds et baixseso, ipot-
a obt.nu une M6dalle d'argent & i- ant le N i 8 de la Rue Firo ci-de-
position unversedlle de Seint Louis -vant Rue des Miracles, A Port an-Prince,
position universelle de Sint Louismgss pes ? d :
(Etats-Unis d'Am6rique) en 1904, et mesuraut vingt six pieds de faade sor.
une autre A 'exposition de Jameston, soixanNe deux pieds dc profondeur, bor-
nie an Nord par la die Rue, iu Sod',
on 1997, | par Madame Charles Miot, A I'est par
SS urel Ml!et, et i l'Ouest par Madame
Attention I 'Aubty. La mason edifi6e demas a trois
j pieces A l'itage et deux .an ez dc-chauie
Voulez-vous Wtre mieux chauss ?... 'elle est en bon etat ainsi que les depen-
II est tr6s rare de trouver dans une 'darces.- Misc A p-it do sep-ieme :'deux
mrnme confection !'Elegance et la so- cent quiraate dollars cr 24c; 2 0 Un
lidit6 immeoble sis A Port-ac-Prince, A l'argle
MM. VITIELLO frbres, des rues Geffrard et Firou, 'ci-de ant Rue
des Miracles, de qu.rante pitds six places
les sp6cialistes en chaussures pour surla Rue Geffrard;de cinquinte neuft pieds
homes, formes franchises et am6r- six pcuce;ssur la Rue F6rou, bornee su
caines, ont I'honneur d'annoncer a Nord par la Rue Firou, au Sud par un
leur nombreuse clientele qu'ils vien- ,emplacement po tant le NO 27, A IlE:t
neat de recevoir de nouvelles formes par la Rue Geffrard ; et a l'Ouest par Vie-
Du Dernier Cri Parision du vd- toria St-Victor.- Mise A prax do septi6me
ritable Modern Style. cent dix dollars or P. lo;- 3 0 Ua im-
Les Chaussures sont reconnues in- meuble"fonds:et batiste, :ls bAtises con-
comparables par la Commodit6 de distant en une mason basse de trois pieces
leurs formes et par leur Solidit6 joint et des d6dendances, sis A Port-an-Prince,
A un travail enti&rement fini. Avenue John Brown, de vingt cinq pieds
La Maison poss6de en ddp6t des de faqade sur cent deox pieds de profor-
matdriaux de premier choix prove- deu,, borne au Nord par l'Avenue John
nant des meilleures fabriques des Brown, a 1 Est par veuve Aristide Bercy.
Etats-Unis et de France. A 1'Ouest par Laroche fils et A'exandre L-
Ohevreau verni, Extra-Qualit6, lavois, et au Sud par A'exandre Lilavois.
Ia meilleure marque. Mise a prix du :septiime cent dix dollars
Peau jeaune de toutes nuances, or P. 110o;- 4 o Ua immeabe nu sis A
veritable Cuir de Russie. Por:-au-Prince A Calin-Centime, du quar-
La Quality des fournitures emplo- tier de l'Exposition, compose de sept por-
ydes dans les souliers et lea soins tions idunies, lequel measure cent cinq
apportes dans la confection nous per- pieds de facade an c6td OJest, deux cent
mettent de les garantir come les vingt deux pieds hu:t pouces au c6.6 Est,
plus solides et les plus durables. sur one profondeur don't le c6o6 Nord
Stock de Chaussures fines pour la measure en ligues btisees de deox droites
vente en gros et dEtail. de I'Ouest A l Est, don't I'une de cent tren-
Assortiment comp!et de cirages et te pieds et l'antre de cent cinquante neuf
lacets de toutes nuances. pieds relies parune ligne du Nord au
Prix fixe mais mode6r. Sud de dix-sept pieds trois pouces et le
Adresse : VITIELLO fr6res c6ot Sud, 6galement en lines brisees. de
145, Grand'Rue, en face de la Poste dtux droites de l'Ouest A I Est, don't I une
de cent quarante deux p:eds et I'autredecent
soixante sept pieds, relies du Nord au Sud
Les Cigares du par une line de cent vingt cinq pieds et
trois pouces : borne an Nord par on pas-
Centenaire sage common; an Sud par les ayants droit
So fument on pen partout dans la Laforestrie, aux droits de Ernest Malval
R6publique. fils, ancienne propritte Schu'tz et par les
On les pent acheter : hiritiers de Jean Aterte : A 1'Est par Ma-
PORT-AU-PRINCE, 25 Rue des dame Veove Lizaire et par an racco:d de
Miracles, 51 Rue Roax. trois pieds de large, un passage common
de cinq pieds de large i A Est au passage
A JACMEL,- Chez lingo Jnsen. de dix pieds de large vers l'Ouest et en-
AUX CAYES.-Chez P. N. Neptnne. fin A I'Ouest par les hi:itiers de Jean A er-
AUX GONAIVES.- Cbez Montas. te et par la rue Capoix. La portion dita-
A L'ANSE-D'HAINAULT, Chz Ar- che qui est situde A I'Est de la .biWf.ca-
thur Droum, Piard Yonance. tien du raccord do passage commua est
DAME-MARIE.- Chez Vve Harmoni renfermde entire les lettres A. B C. D.
Briere, Fernandez et ailleurs. content dix pieds de l'Ouest i A 'Est, sur
AUX BARADIRES, Chez Clodo- vingt et on pieds hcit Fou:es du Nord
mir Dronin. au Sud ; bornee au Nord et A l'Est par le
.% AU CAP-HAITIEN, Ch-.z O!ivina Dr LEon Audain, au Sad et A l'One;t par
St-Ad -leAI passage common. M se A rrix do sep-
-Aude. ti6me : cent dollars or amdricain or P.
PETIT-GOAVE, Mr Robert VWar- roo. Ce septieme reprdsente les droits et
mington. prdent'ons de la mineure Luc'e St-Vic'or,
GRAND-GOAVE, Mme N6ocle ans chacun des sus-dits immneubles, hE-
Belleae. rintiere de ten Brutms St Victor, son pare A
PORT-DE-PAIX.- Marieli Auguste. i reute de Madame Veuve Brutus St
-IT X -- M es gs...Victor, n0 Mizi'e Lefcuvreo tutrice legal
A SAINT*MARC * de las sus-dite mineure, proprietaires do-
A JERE1MIE, Dans tons les coins de micilides A Ponrt-au-Prince, alant poor avo-
la Ville. cat Me Michel Oreste, soussugnd et en prd-
La Fabriqae seralt heareuse d'avoir sence de Monsi r Thomas Paret, propri6-
des agents da.s e. localitds o el.le n-est taire, domicilid A Port-au-Prinace, subroge
pa encore roeprdsteate. tuteur de la mineare Lucie St Victor. i
Toate rocommandatioo avec s6rieuse Fait et pass A Port-au-Prince le ta De-1 4
ot bonns rdfdrsm sra apprdcido. cembre 19o.. Volr pour plus samples rem- I
Euo mE PRIN, seignements, Ie cahierdes charges, I
v chs eit Fle plans derpos.s n l'tude de
_Directer. Mc Christian Fourmer.


ON ACIIETEH '' ae 1 MCNA
Pktion-Ville, usine caf6i~re. FEI IGOR
CIE KEtLue, EI X MCILIRT
Pm&wdc%4%rtueF~ou. Its, Ragdo CeAw, uIif.


Mr
Mr.


Vins de Pre

Fernand


Propri6taire-i
A l'avartage de fire savoir au public qi
No 43 de la rue des Fronts-Forts ( Halle S
duits ci-apres :
Vm nROUG A 3 et 4 gourdes le gallon.
VIM BLANC A 4 et 5 gourdes le gallon.
VmS ROUGoS en caisse de 12 bouteilles A
Vms BLANcS en caisse de 12 bouteilles A
Muscats, Malaga* Madbre, Clairette, Picar
en fCts de 16 et 32 litres et on bouteilles. -

FABRIQUE DE C

Fioravante


154
Grand'l
Met en vente A un prix trbs r6duit, un i
des plus 61lgantes et des plus solides, pc
Style francais et am6ricain, derni6re m4
Pour la vented en gros


Liquid
Un grand stock de CHAUSSURES, pour ho
Profitez de 1'

Tannerie Co]


RUE DU QUAI,
Un moteur avec chaudibre de h
plbte de quarante pieds de long


__ _


Entrep

D'EAUX GAl

Fond6e en
21, Rue F4roi


inoger Kola
Kola-Champagne
Soda.


Pharmacie
Place do la I
Esiuation prompt et soign6e des ordonm
Analyses slentifques et techniques.
Analym dos minerals d'or, argent, cuivre
bna _eale ( fire Msay 1.
FabricaUoa d'Eaux gazeuses,
hamnoA P. e la douzaine.
D oguerie en p s
Propriataire: W. I
Pharmnadon dipl6m6
D6p6t de Kola-Cha
Auzx Gonaves: Maodm
A Saint-Mae: l
& Petit- Goeve :sa~


B B


Alm0e